Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Tableaux historiques, mythologiques et religieux
MessagePosté: Sam 22 Sep 2012 13:18 
225 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Nov 2007
Messages: 1326
Localisation: Dans tes rêves.
Chers volontédudiéns et volontédudiénnes,

Quand je survole l'atelier du cartographe, je ne vois que des topics sur les avatars, les créations, les signatures, etc. Que dites-vous d'analyser brièvement et de vous exprimer sur des tableaux historiques, mythologiques et religieux que vous appréciez.
J'ouvre le bal avec un tableau mythologique des celtes, nos ancêtres (surtout moi, avec des origines irlandaises).

Spoiler: Montrer
Image


Le barde n'est qu'autre qu'Ossian, le fils de Finn Mac Cool, qui fit partie des Fianna. Il connut Saint Patrick dans sa vieilesse et il lui conta les exploits du passé celtique et paien, peu à peu effacé avec le christianisme. Dans ce tableau, il est en train d'appeller les héros de ces vieilles légendes.
Cela m'émeut. Seul survivant des vieilles traditions celtiques et très avancé en âge, il a besoin de revoir son passé (ou le bon vieux temps) comme plusieurs personnes âgées.

En autres mots, le tableau exprime un patriotisme celte qui sera utilisé premièrement par les français, dont amplifié après leur défaite à Sedan en 1871 contre les Allemands. Ils se rappelleront de leurs héros du passé comme ceux des révolutions françaises. En voici une mise en parallèle intéressante :

Spoiler: Montrer
Image


Impressionant, ce tableau. C'est un patriotisme universel.
Bon, à vous de trouver des tableaux ou d'exprimer sur d'autres déjà présentés comme celui d'Ossian.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Tableaux historiques, mythologiques et religieux
MessagePosté: Lun 5 Nov 2012 03:15 
225 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Nov 2007
Messages: 1326
Localisation: Dans tes rêves.
Aujourd'hui, j'aborde un tableau sur un personnage très essentiel et très connu chez mes amis français : Napoléon Bonaparte.
Voici un de ses tableaux qui le représente couronné empereur, nous verrons comment c'est intéressant sans traiter des points de vue politiques.

Image

Attardons-nous, outre ses riches vêtements, assez brièvement sur sa couronne, son visage stoïque et sa posture avec son sceptre, qui représente une forme d'autorité suprême.

D'abord, sa couronne rappelle celle de César et des autres empereurs romains dans l'Antiquité, les voire aussi les athlètes victorieux aux anciens Jeux Olympiques. C'est un emblème de victoire qui lui met au même rang, avec une certaine inspiration, des dieux et des rois conquérants déifiés. À cette époque, Bonaparte voulait être le plus puissant et continuer le rêve de Rome, du Saint Empire germanique, des Carolingiens, des Hasbourg, d'Alexandre le Grand, des Ottomans, des khans Mongols, des Assyriens, de la Chine des Qin, des tsars russes, etc.

Puis, les bras levés, le regard autoritaire et le sceptre confirment absolument la tendance. En présupposition, je me demande s'il n'existe pas une iconographie commune pour représenter ces empereurs et chefs soit sur peinture, sur sculpture, etc. Ça, ce sont nos amis archéologues et historiens de l'arts qui pourraient nous aider (en passant, j'étudie pour devenir archéologue).

Enfin, j'aimerais faire le parallèle avec Bonaparte et Zeus. Après réflexion : on trouve que Napoléon est divinisé avec cette iconographie. C'est absolument frappant comparé avec un tableau montrant Téthis, la mère d'Achille, suppliant Zeus selon le scénario de l'Iliade de Homère.

Image

N'est-ce pas?

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Art et architecture historique, mythologique et religieu
MessagePosté: Jeu 17 Jan 2013 20:26 
225 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Nov 2007
Messages: 1326
Localisation: Dans tes rêves.
Je viens d'élargir le sujet pour inclure d'autres formes d'art comme la sculpture et l'architecture. N'hésitez pas à poster vos J'aime particulièrement les représentations des empereurs romains, que j'ai brièvement étudiés dans un cours en archéologie gréco-romaine à l'université.

Laissez-moi présenter mon ami Auguste, notre cher Octave, qui était le fils adoptif de César. On sait tous qu'après la mort de Jules César, il a partagé le pouvoir avec Marc-Antoine et Lépide. Voulant absolument le pouvoir et venger César, Auguste est entré en guerre civile avec Marc-Antoine et sa douce Cléopâtre, dernière Ptomélée, avant de le battre définitivement à Actium en 31 av JC. Par la suite, il devint empereur et abolit la République quatre ans plus tard.
Il fut un des plus fameux empereurs de toute l'histoire romaine et les artisans le firent diviniser sur leurs oeuvres. Je ne parlerai que la Augustae Prima Porta (premier exemplaire en 20 av-JC), sa statue. Vous verrez comment ce art devint de plus en plus conforme à la propagande impériale en réflétant une certaine image de l'élite et de son chef.

Image

Décortiquons l'analyse.

D'abord, jusqu'à voir son bras levé, on observe un geste d'autorité et de bienveillance.
Puis, les traits du visage sont relativement idéalisés avec des détails minitueux, surtout son poitrail, avec un visage stoïque, ce qui réflète une forme de classicisme, dite augustéenne.
Ensuite, son rang de héros et de dieu est confirmé par ses pieds nus

Enfin, ses grandes victoires, à saveur mythologique, y figurent ainsi que le fait que les dieux sont de son côté. À ses pieds, Cupidon chevauche un dauphin, qui est un animal assimilée à Vénus. La belle Vénus, de son union avec Anchise, était la mère d'Énée, survivant à la guerre de Troie et devait régner sur une nouvelle Troie. Il voyagea longtemps avec ses compagnons et finit par aboutir à Lavinium, ancêtre de Rome. Deux de ses descendants sont Rémus et Romulus qui sont les ancêtres de la famille Iulli, celle de Jules et d'Auguste. Auguste affirma posséder les vertus de Romulus et d'Énée en plus de sa famille divine avec Mars et Vénus.
Sur son armure, les détails sont très complexes et je les résumerai. On voit la représentation des victoires, dont celle contre les Parthes entourées par les forces (allégorie) cosmiques, divines, naturelles et temporelles. Il est clair qu'Auguste doit être le protecteur de la paix et des terres d'abondance (l'agriculture est primordiale) pendant toute l'année.

À travers les siècles dans l'empire romain, cet art impérial et la propagande augmenteront jusqu'à atteindre leurs sommets sous Dioclétien (tétrarchie) et Constantin.


Le prochain post s'éloigne du domaine gréco-romain. J'y réfléchis encore.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Tableaux historiques, mythologiques et religieux
MessagePosté: Ven 25 Jan 2013 23:11 
20 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Sep 2012
Messages: 402
Je vais donc rajouter ma pierre à l'édifice dans un sujet assez complexe et je remercie chaleureusement Chaosx pour la création de ce sujet ainsi que pour ses analyses.

Chose promise, chose faite.
Aujourd'hui, je voulais pour vous, décortiquer et analyser un tableau qui décrit un important moment de l'histoire française, je parle bien du sacre de Napoléon.

Avant de rentrer dans l'analyse ou le vif du sujet si vous préférez, une petite présentation s'impose pour les plus jeunes d'entre vous qui ne sont pas encore arrivés à ce stade du programme d'Histoire.

Le sacre de Napoléon

Image


Principales choses à savoir :

Peintre : Jacques-Louis David
Année : Entre 1805 et 1807
Type : Huile sur toile
Dimensions : 6,21 m × 9,79 m paysage
Lieu de conservation : Musée du Louvre, Paris

Pourquoi ce tableau est-il une oeuvre de propagande ?
Nous pouvons dire que ce tableau est une "oeuvre de propagande" car Napoléon et l'impératrice Joséphine sont au centre du tableau. L'acte représenté sur cette peinture est inhabituel (couronnement par une autre personne que le pape). Le peintre fait en sorte en jouant sur les couleurs que les éléments rapprochant des empereurs romains soient mis en valeur. Napoléon de plus, prend la place du pape en couronnant Joséphine et laissant le pape Pie VII en retrait sur ce tableau. Les personnages assistant à cette cérémonie sont sur les côtés pour attirer notre regard sur le centre qui est Napoléon.
Des ambassadeurs étrangers sont présents pour annoncer la nouvelle à leur pays et par l'acte de couronnement qu'a fait Napoléon, faire impression de symbole de puissance.

Petites anecdotes à savoir :

- Il y a 3 éléments du costume de Napoléon qui le rapprochent des empereurs romains : la cape, la couronne de lauriers, la couleur rouge.

- Le couronnement se passe à la cathédrale Notre-Dame de Pairs, or, le couronnement se faisait tout le temps à la cathédrale de Reims.

- Napoléon couronne sa femme lui-même, ce qui est traditionnellement incorrect.


Sources : moi dans un devoir commun.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Tableaux historiques, mythologiques et religieux
MessagePosté: Dim 10 Fév 2013 03:36 
225 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Nov 2007
Messages: 1326
Localisation: Dans tes rêves.
Comme Baron Tamago l'a fait, je vous encourage de mettre vos points de vue et vos comptes rendus même si vous craignez effectuer des erreurs. Ce n'est pas grave, il faut toujours essayer et je suis ouvert à tout.
Bon, je vous présente mon nouveau compte rendu qui tiendra plus compte de l'aspect mytho-archéologique classique et de l'Asie Mineure.

Télèphe et Pergame

Je vous présente sur ces gravures Télèphe. Les spécialistes en histoire et en mythologie lui donne le statut d’un héros d’origine orientale en Mysie, en Asie Mineure et ils serait connu par les Hittites. Grâce à l’histoire et l’archéologie, on a pu retracer son identité.

Il ne faut pas oublier que les échanges et les contacts étaient fréquents avec les Grecs et l’Orient. En effet, Télèphe a été repris par les Grecs comme Homère, Sophocle, Eschyle et Appolodore, une source très tardive. On pense que son mythe aurait été enrichi au fil des siècles jusqu’à Apolodore avec sa Bibliothèque qui reprend ces traditions et ces histoires. Aussi, les spécialistes affirment que la mythologie grecques serait le reflet de souvenirs flous et lointains des histoires grecques avant la chute de Troie et les âges obscurs où les conditions de vie se détériorent fortement. Durant cette période désastreuse, il y eut des mouvements d’envahisseurs (Doriens, peuples de la mer, etc?) combiné avec des conflits civils et des vagues de migration, pour fuir ces problèmes, vers des régions comme la Grande-Grèce, le Proche-Orient, l’Asie Mineure, la Libye, l’Égypte, les rives de la mer Noire, etc. Ces échanges furent inévitables.

À la fin de ces âges obscurs, un tradition orale avait lieu, dont les chants des aèdes et poètes comme Homère. Ceux-ci chanteraient un passé qu’ils prétendaient avoir eu et les chants furent finalement entregistrés ou repris par écrit.
Fils du grand Héraclès, Télèphe possède un rôle mineur au début et il devient de plus en plus important avec le temps. Dans le cycle troyen, il aurait combattu les Grecs avant de les repousser vers Troie.

Beaucoup plus tard, Télèphe est devenu le héros, dit ancien (ce qui équivaut avec prestige et moyen de propagande politique) par excellence de la ville de Pergame sous les Attalides peu après les conquêtes d’Alexandre le Grand. Ce n’est pas nouveau puisqu’à cette époque et avant, chaque ville possédait son héros fondateur. Son mythe tardif y atteignit son apothéose.

À Pergame, un autel présente, sur sa frise intérieure qui a été découverte et prise par des archéologues allemands, la vie de celui-ci comme en bande-dessinée. Plusieurs sont disparus et partis, mais les spécialistes ont pu réussir de reconstituer le résumé de sa vie, qui est fortement imprégnée de contacts entre Grèce et Asie Mineure.

Spoiler: Montrer
Image


Le roi de la cité de Tégée, Aléos craignait sa progéniture, et sa fille Auge tomba enceinte. Furieux, Aléos fit abandonner sa fille qui navigua sur la mer et aboutit en Mysie grâce à Dionysos. Là-bas, elle fut vendue comme esclave au roi Teuthras et y accoucha son garçon qui fut laissé dans les montagnes pour y mourir. C’est là où Télèphe devient une sorte de protégé de Dionysos et fut nourri par la chèvre Hellaphos. Un peu plus tard, son père Héraclès le retrouva et le ramena en Arcadie (où son grand-père maternel y vivait) où il passa son enfance (regardez le tableau d’Héraclès qui fixe son fils, allaité par la chèvre, en compagnie de Dionysos).

Spoiler: Montrer
Image


Une fois plus grand, Télèphe chercha sa mère et retourna en Mysie où Teuthras lui demanda de tuer un ennemi, le roi Hidas, ce qu’il réussit. En guise de remerciement, Teuthras lui donna une de ses esclaves en mariage, qui était, (les deux s'en rendront compte plus tard) Auge, sa mère. Ensuite un des épisodes suivants était son combat, peu après un autre contre les Amazones en Asie, contre Achille qui le blessa. Désirant d’être soigné, il kidnappa le jeune Oreste (fils d’Agamemnon). Achille céda et en échange, il fut guidé à Troie où il allait entamer ce fameux siège de dix ans. Près de ces lieux, Télèphe y fonda un sanctuaire et un autel à l’honneur de son protecteur Dionysos. Dans le reste de sa vie, il fut l’auteur de plusieurs autres exploits.

Enfin, vous pouvez voir à quel point l’archéologie classique, en plus de lire les textes historiques et les inscriptions, doit considérer la peinture et les fresques pour reconstituer l’information grâce à l’iconographie.

Spoiler: Montrer
Image


Références: mes notes de cours.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com