Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 153 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 7, 8, 9, 10, [11]
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Dreamland
MessagePosté: Jeu 6 Oct 2016 12:44 
100 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Avr 2013
Messages: 97
Localisation: Vaut mieux pas que tu saches
Hop, je remonte ce topic, et pour l'occasion, je vais parler des tomes 13 à 15, soit ceux dont il n'a pas parlé. Je vais essayer de ne pas trop en dire pour ne pas spoiler, mais d'être suffisamment précis pour que ceux qui ont lu ces tomes voient où je veux en venir. J'ai donc récemment acheté les tomes 6 à 15 de Dreamland... Pourquoi, je sais pas, disons que j'ai simplement eu un coup de sang, une envie soudaine de compléter l'une de mes collections. Et franchement, je le regrette pas, car bien que j'ai lu les tomes 6 à 9 par le passé, j'ai pris du plaisir à les relire, et surtout à découvrir la suite.


Tome 13

Une fois n'est pas coutume, on revoit le mystérieux mode furie de Terrence en action, et face à un voyageur de la Ligue S, dont il réussi à percer la défense et esquiver l'attaque. D'autant qu'à ce sujet, un personnage fait son retour à la fin du tome, nous donnant un indice, par ses propres recherches, sur le chose, ou plutôt la personne qui pourrait squatter le corps de Terrence... Et si ce que l'auteur nous laisse entendre est vrai, alors il a vraiment du beau monde en lui.

Autrement, le tome est riche en combats, pour nous montrer que la Célestiafest est riche en tensions, qui se manifestent donc au travers de poings dans la gueule. De nombreux objectifs s'entrecroisent, bien plus diversifiés que de simplement voir le maître des lieux. Notamment, Sacha explose un gars au calme, et Lion se bat contre deux juges des Météors, et leur tient tête : on en sait à peine plus sur lui, mais en tout cas, son cas semble bien à part. Notons d'ailleurs que Savane se bat contre un personnage devant lequel ont fui Terrance et Sabba dans le tome 5... Et on ne sait toujours pas comment il s'appelle, alors que cette fois, il est bien mis sur le devant de la scène : c'est curieux de la part de Reno, d'habitude il présente toujours très vite ses personnages.

Même Eve se bat, au service de l'une des Puma Girls à la tenue particulièrement affriolante. Et tandis que Sabba est occupé à découvrir l'une des clés des songes de Dreamland, Terrence retrouve Shun, et arrive à lui rendre le sourire, et à l'empêcher de commettre l'irréparable, grâce à son éternelle candeur. En bref, c'est un tome de baston, qui permet de mettre un peu plus en avant certains personnages, parmi tous ceux qu'on nous avait dévoilé en même temps... Et qui renforce, une fois de plus, le fait que Sabba soit un cas à part et chez les voyageurs, et chez les Lucky Stars.


Tome 14

Les aventures solitaires de Sabba continuent, et il retrouve la cloche d'or précédemment perdue par Terrence, ainsi que trois petits oiseaux, et pas des moindres... On se demande bien ce qu'il va pouvoir en faire, tandis qu'ils le prennent déjà pour leur mère. Et sinon, à la Célestiafest, un combat à l'issue mystérieuse est mis en lumière, tandis que les Pumas Girls jouent en concert, permettant, grâce aux pouvoirs du maître des lieux, d'émettre des bulles qui témoignent du passé et du futur des individus présents... Nous montrant que Reno sait où il va, et ce pour tous ces personnages, n'hésitant pas à nous laisser de potentiels indices dans ces quelques pages.

En parlant du maître des lieux, on voit également une réunion de nombreux seigneurs-cauchemars et rois des rêves... J'ai vraiment bien aimé ce passage, parce qu'il apporte de la richesse à Dreamland sur un aspect que je penserais plus cantonné aux grands seigneurs-cauchemars. Mais pas du tout, on voit du beau monde, de nouvelles créatures importantes de Dreamland, et c'est génial.

Et tandis que dans le monde réel, il y a de la jalousie dans l'air, à la troisième nuit de la Célestiafest, les Lucky Stars cherchent un moyen de transport, et se retrouvent confrontés à un groupe au moins aussi barré qu'eux... Notons d'ailleurs qu'Eve se bat avec hargne, devenant de plus en plus engagée dans les combats, tout comme Savane s'en donne à coeur joie, et Terrence libère sa main brûlée pour faire un maximum de dégâts. Et pouf, le tome finit de manière bien trop précipitée à mon goût, quand tous se retrouvent embarqués dans une locomotive, avec une nouvelle apparence... Et Sabba est une nouvelle fois aux abonnés absents, avec ses oiseaux, sa cloche, et tous les mystères inhérents au personnage. C'est donc à nouveau un bon tome, mais j'étais un peu amer en le lisant, puisque le tome 15 n'étant pas la suite directe du récit, la suite de cette aventure n'est pas près de tomber sous nos yeux impatients de lecteurs.


Tome 15

Ce tome est un gros morceau : forcément, avec ses plus de 300 pages. On suit donc la fameuse guerre que voulait mener Asmodéhus contre le Royaume Obscur, et plus précisément, on suit ici sa tentative armée d'entrer dans ce royaume par l'une des cités qui lui sont frontalières. On va de surprise en surprise avec ce tome, puisque les morts sont légions, permettant notamment d'en dévoiler plus sur le personnage de Charly, tandis que de multiples personnages issus du passé du seigneur du feu refont surface, nous permettant déjà de découvrir de nouvelles têtes, ajoutant un peu plus de mystères au monde de Dreamland, mais aussi de découvrir ses liens avec des têtes connues.

A la fin du tome, la guerre trouve une fin inattendue, aussi bien pour nous lecteurs que pour les personnages, et Asmodéhus en sort changé, devenant plus que jamais un antagoniste dangereux et véritablement redoutable pour Terrence, dont on peut penser que la confrontation est inévitable. Finalement, la plus grosse surprise du volume, ça reste son dernier chapitre, qui sort des sentiers battus shonesques pour nous présenter le récit poignant d'un anonyme, et de la façon dont il vit la guerre... L'occasion pour l'auteur de nous faire sortir de la lecture de ce volume par une grosse claque dans la tronche.

Bref, il n'y en a finalement pas tellement à dire sur ce volume. Si, à la limite, je pourrais rajouter que les ennemis éphémères de ce tome sont développés, notamment en terme d'histoire et d'origines, mais ça comme le reste, il vaut mieux le découvrir en lisant ce tome, qui présente son lot de personnages nouveaux, et est assurément à la hauteur de ce qu'on pourrait attendre d'un tome spécial de Dreamland.


Edit : L'heure est venue de parler du tome 16, puisqu'il est sorti hier.

J'étais impatient de voir ce tome entre mes mains, et je dois avouer qu'il m'a quelque peu laissé sur ma faim. Non pas qu'il soit mauvais, mais c'est simplement qu'avec le niveau des précédents volumes, j'en attendais beaucoup... Mais reprenons là où en était à la fin du tome 14. Tous embarquent donc dans la locomotive du temps, dont chaque wagon a des effets différents : projeter dans le futur ou le montrer, projeter dans le passé ou le montrer, et il y a bien entendu le wagon neutre du présent, qui ne fait rien. On peut donc être projeté dans une autre époque, ou bien voir ou souvenir passé ou futur de sa propre vie, et dans le second cas, on revêt l'apparence de celui qu'on était dans le souvenir visualisé.

Vous l'aurez donc deviné, Eve et Savane se voient dans le futur, et Terrence se voit dans le passé. Pour lui, c'est donc passé, ça a eu lieu, c'est trop tard, irréversible. Mais pour les deux autres, c'est tout autre chose, quelque chose de particulièrement intéressant, puisque Dreamland leur livre une bribe de leur vie future dans le monde réel, renforçant le lien entre ces deux mondes et leur inter dépendance, plus que jamais assurée. Savane voit sa vie telle qu'elle sera quand il aura quitté les Lucky Stars - car oui, c'est ce qu'il a fait, ou plutôt fera - et Eve se voit un peu avant la quarantaine, fréquentant toujours Lydia et Terrence, au coeur de son souvenir. Inutile de dire que visualiser leur propre futur leur permet de le modifier, et j'ai tendance à croire que Savane va rester avec les Lucky Stars, qui attirent des ennemis toujours plus forts grâce à leur poisse légendaire, pour le plus grand plaisir de ce combattant, alors qu'Eve devrait tôt ou tard avouer ses sentiments à Terrence : j'ai l'intime conviction qu'au final, ils finiront ensemble.

Et Sabba dans tout ça ? Lui n'a pas visualisé un souvenir, mais il a été projeté dans le passé, rencontrant un Diego Monkey bloqué en prison, et lui racontant son histoire de visiteur du futur, jusqu'à son retour dans le prison après quelques heures - le temps s'écoulant bien plus lentement dans les prisons de Dreamland. Et concernant le groupe qu'affrontaient nos étoiles nationales avant le démarrage inopiné de la locomotive, ils ont été envoyé dans le futur, et ont perdu l'un des leurs, alors que la guerre déclenchait par les Meteors fait rage... Et c'est d'ailleurs ce que nous raconte ce volume, la mise en place de la guerre par les Meteors, et on voit finalement où ils voulaient en venir en capturant certaines créatures, et notamment le seigneur-cauchemars de la peste noire.

Les Lucky Stars sont à nouveau séparés, et Savane rencontre une princesse, Yu, fille du seigneur du son, qu'il mate allègrement quand elle est à poil, et lui sauve la vie quand un groupe de Meteors vient lui chercher des noises. C'est l'occasion d'ailleurs de revoir Saturn, qui se repointe pour lui filer un coup de main, mais c'est également une façon de nous montrer à quel point le plan des Meteors est dangereux : ils propagent un poison, via morsure, à toutes les créatures de rêve de Dreamland, qui deviennent des zombies et se retournent uniquement contre les leurs... En somme, les voyageurs ne subissent aucun contrecoup dans cette affaire, mais les seigneurs-cauchemars et rois des rêves, eux, sont en danger, car des créatures aussi puissantes, si elles venaient à être contaminées, causeraient de lourds dommages dans leurs propres rangs.

Le tome se finit sur une ville de Célestia dévastée par une créature gigantesque et mystérieuse, alors qu'au même moment, Shun fait prendre conscience à Terrence de son égoïsme, le poussant à se remettre en question... Et au final, les Lucky Stars on ne les a pas beaucoup vu dans ce volume, et c'est pour moi un problème, les protagonistes sont de plus en plus éclipsés par les personnages annexes : c'est aussi ça d'avoir créé des personnages principaux incompétents et nuls en combat, ils ne permettent de pas de s'épanouir, en tant qu'auteur de shonen, et de faire des combats bien classes, alors que les personnages qui gravitent autour de l'intrigue Célestia, eux, le permettent. L'autre problème pour moi, c'est que l'intrigue n'avance pas tant que ça à mon sens. Le seul moment où elle stagne et que j'aurai aimé voir durer plus, c'est le début du tome, qui nous projette dans le passé et le futur, et nous hype franchement pour la suite.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Dreamland
MessagePosté: Sam 22 Oct 2016 16:01 
35 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Juin 2007
Messages: 491
Localisation: all blue
J'ai beaucoup aimé ce tome et ça fait plaisir cette sortie à peine quelques mois après le tome 15.

On retrouve nos Lucky stars qui nous avaient manqué dans le tome précédent.
C'est la dernière partie de la celestiafest et le groupe des météors lance sa guerre contre les seigneurs de Dreamland. Le voyage dans le train du temps était sympa avec chacun qui vivait une expérience différente. On a vu les différents groupes qui avaient été introduits depuis le début de l'arc. Maintenant que les choses sont lancées je sens que les Lucky stars vont de nouveau venir foutre le bordel!

Vivement la suite

_________________
TOUT est relatif !!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Dreamland
MessagePosté: Jeu 6 Juil 2017 13:40 
100 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Avr 2013
Messages: 97
Localisation: Vaut mieux pas que tu saches
Décidément, Reno ne veut plus nous laisser respirer, puisque une fois encore, le tome 17 est une claque ! Je ne vais pas faire un résumé détaillé du volume cette fois, mais plutôt évoquer les points qui m'ont marqué.

Je suis avant tout agréablement surpris de voir que l'auteur arrive à gérer autant de personnages. On en apprend plus sur certains d'entre eux dans ce volume, et notamment Gériko, sans que ça ait l'air de trop dans le récit, et ce malgré le nombre de personnages présents à la Célestia Fest. Le combat dantesque de Infinity Midas contre Typhon est vraiment puissant, tout comme la fin du volume, qui marque la naissance d'un groupe de personnages, de rivaux pour les Lucky Stars, à n'en point douter irrésistiblement détestables... C'est à cause, ou grâce à eux que la fin de ce volume m'a mis une claque, non sans une certaine tristesse : pas de spoil, mais sachez que nous perdons un personnage important à la fin de ce volume.

La conclusion de cet arc est proche, le tome 18 va être plus long à attendre que jamais !

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 153 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 7, 8, 9, 10, [11]

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Akashi04 et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com