Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 243 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 13, 14, 15, 16, [17]
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Votre manga préféré
MessagePosté: Mer 5 Juil 2017 20:21 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19806
Localisation: Joker
Mes 10 mangas favoris, sans ordre de préférence. Ils sont listés dans la chronologie de leur découverte.


Image
Saint Seiya (28 tomes & plusieurs séquelles/préquelles)
Découverte : animé (1988), manga (1997)
Alias Les Chevaliers du Zodiaque. Une œuvre que j'ai découverte alors que j'avais dans les 10 ans à la télévision. Beaucoup d'œuvres m'ont passionné à l'époque, et certaines m'ont donné envie des années plus tard de lire le manga original. Saint Seiya se détache du lot, et finalement s'impose à moi, car c'est l'un des mangas que j'ai relu le plus souvent.
Pourquoi s'agit-il d'une œuvre que je dévore à chaque fois ? Des personnages charismatiques et tragiques, une caractérisation/incarnation de pouvoirs cool, et cela va vite, le récit rebondit souvent, et l'œuvre propose une vision mythologique du nekketsu fascinante. La bataille du Sanctuaire et les 12 Gold Saints sont un modèle de perfection du genre.
Reste des dessins pas top, mais comme je l'ai précisé il y a une narration et un découpage très dynamiques. C'est une œuvre emblématique qui m'aura davantage marqué que Dragon Ball, même si l'œuvre de Toriyama reste supérieure. Je me rends compte par exemple que j'ai généralement plus d'affecte pour les personnages de Saint Seiya que pour ceux de Dragon Ball.


Image
Akira (6 tomes)
Découverte : animé (1993), manga (1994)
Un pote m'avait prêté en cassette vidéo le film d'animation lorsque j'étais collégien (vers 1993). Le film a été un choc à l'époque car je n'avais jamais rien vu de tel en termes d'histoire en dessin animé. Lorsque j'ai découvert qu'il existait une version manga je me suis précipité dessus. Cela doit être l'un des premiers mangas que j'ai acheté, avec Dragon Ball et Video Girl Aï.
Alors que dire ? Ce qui est sûr c'est que le mélange très bien foutu d'apocalypse et de pouvoirs psys a joué un rôle essentiel, sans oublier le dessin d'Otomo qui demeure aujourd'hui encore exceptionnel.
Et puis il y a la trajectoire du personnage de Tetsuo qui a profondément marqué le jeune ado que j'étais, et qui symbolise bien, avec Kanéda, tout ce qu'on peut ressentir et attendre à cet âge-là.


Image
Gunnm (9 tomes, partie 2 : 19 tomes, partie 3 : 4 tomes/encours)
Découverte : 1995
Le titre fait partie de la première vague de manga original publié en France (c'est à dire qui ne correspond pas à un dessin animé passant à la télé). Comme à l'époque, vu la dimension naissante du marché, il était facile de jeter un coup d'œil à tout ce qui sortait, c'est ainsi que j'ai découvert Gunnm.
Les aventures de Gally c'est un peu le récit cyberpunk idéal. Tout y est : une héroïne amnésique et badass, des corps cybernétiques, la survie dans une société post-apocalyptique sans pitié et à moitié folle, et tout le propos de la quête du soi, entre corps et esprit. Avec des arcs narratifs très efficaces et des personnages charismatiques et cultes, c'est un modèle du genre.
Je suis entré au contact avec Gunnm à l'époque du lycée, en même temps qu'avec Appelessed, mais Gunnm possède un charme, un univers polymorphe, et une vigueur plus nekketsu et initiatique qui lui donne l'avantage.
A noter que c'est a priori le manga que je suis depuis le plus longtemps (plus de 20 ans), avec depuis deux ans et demi la publication de la troisième partie se déroulant sur Mars. Combien d'années de lecture pour en arriver là ?^^


Image
Berserk (39 tomes/encours)
Découverte : animé (1998), manga (1999 en tome original, puis 2003 en scantrad)
Là aussi c'est une longue histoire qui n'est pas encore finie. Tout a commencé avec un pote qui m'avait passé la série en fansub quelque part entre la fin du lycée et le début de la fac. La découverte de l'animé de l'époque avait été un choc et mon pote tellement frustré par la fin avait même acheté (et m'avait prêté) les tomes japonais publiés qui allaient à l'époque jusqu'à l'arc des Enfants Perdus (premier arc après l'éclipse, avec l'apôtre fée).
En 2003 ce fut l'arrivée de l'ère scantrad et je suis encore à l'heure actuelle le manga qui avance très doucement mais sûrement.
Une fascination qui ne s'est jamais estompée sans doute parce que l'œuvre de Miura a évolué en même temps que moi : aujourd'hui moins "transgressif" et "désespéré", recherchant le chemin de la reconstruction, à travers entre autres la question du passage du Mythos au Logos (tu te rappelles seleniel ?^^). Une œuvre passionnante et complexe pour laquelle, après un premier "choc" de jeunesse, je suis resté en phase avec ses choix de développement.
D'ailleurs je pense que cette analyse fonctionne avec Gunnm dont je suis également resté en phase avec l'évolution.


Image
3x3 Eyes (40 tomes & 3 séquelles)
Découverte : 2000
Je connaissais l'œuvre avant cette date, mais je m'y suis réellement plongé lorsque Pika a commencé à publier son édition ("réédition" de la version "Manga Player" qui existait précédemment).
Sans surprise il y a tout ce que j'aime : du fantastique déployant une mythologie complexe, un couple de héros attachants (très jolie romance), accompagné de personnages tout aussi sympathiques et étranges. De l'action et du mystère mais surtout beaucoup de monstres et un univers monstrueux. Je pense que les deux grandes qualités spécifiques à 3x3 Eyes résident dans sa dimension "Monstre" et dans son récit qui rebondit presque constamment, plein de surprises, de ruptures, mais aussi de tragédies. Après il faut souligner que 3x3 Eyes est un récit qui a évolué : à la base c'était un simple récit de "monstres" surgissant dans le quotidien pour se changer petit à petit en récit d'aventure puis en quête épique (les passages sur la Lune ou dans la dimension "vide" m'ont marqué tellement ils furent surprenant et bien ficelé).
Terminé au Japon en 2002, plusieurs petites suites ont été publiées depuis mais aucune n'est arrivée en France ou en scantrad. Un exemple de série à succès d'une autre époque qui est un peu tombé dans l'oubli. Dommage !


Image
Angel Sanctuary (20 tomes)
Découverte : 2000
Sans doute la première œuvre marquante que j'ai acheté durant mes années "Animeland". En effet c'est grâce à un article dans le magazine que j'ai décidé de prendre le premier tome lors de sa sortie en France.
Univers gothique fantastique, avec un ange déchu féminin réincarné en lycéen amoureux de sa sœur, qui elle-aussi l'aime ! Une grande fresque d'anges et de démons, au propos ambitieux, entre tabou et ésotérisme, et à la galerie de personnages fascinants. C'est ma première rencontre avec l'univers et le style de Kaori Yuki, et il faut dire qu'à l'époque cela a fait son effet. J'avais même acheté les différents artbooks car les illustrations étaient sublimes. Ce fut l'un de mes premiers choc Shôjo avec les œuvres de Clamp. Par rapport à X, ce qui l'emporte c'est certainement, du moins en partie, le fait que A+S soit achevée^^
Réputée comme la maîtresse du shôjo gothique, le travail de Kaori Yuki que je suis en pointillé depuis A+S mérite assurément cette appellation. Une œuvre qui reste à mes yeux unique pour son ton et son ambiance.


Image
One Piece (85 tomes/encours)
Découverte : 2000
J'ai acheté le premier tome au moment de sa sortie en France car un article dans Animeland m'avait convaincu. L'intérêt est monté petit à petit avec un premier point culminant lors de l'arc d'Arlong et la fin du tome 9 : "Luffy, aide-moi !". C'était en 2002 et je suis allé sur le net chercher la suite (à la Fac car je n'avais pas encore internet chez moi, c'était une autre époque^^). J'ai lu les scans des tomes sortis à la chaîne (jusqu'au tome 25, de plus en plus excellents), puis après une pause je me suis mis à la publication hebdo en 2003 (vers la fin de Skypiea) avec à la clé la création d'un site web.
Dire que c'est une œuvre importante à mes yeux est un doux euphémisme. Ceux qui se souviennent savent que j'ai hésité à l'époque entre créer un site Jojo's ou un site One Piece. J'ai opté pour l'œuvre d'Oda en raison de l'existence d'une communauté web (naissante), d'une publication régulière et parce que la dimension aventure/univers était un peu incomparable à l'époque.
Depuis 2010/2011 j'ai tendance à considérer que nous ne sommes plus dans l'âge d'Or de One Piece. Le manga reste de haut niveau et toujours très sympa, voire plus, mais je sens qu'Oda est désormais plus orienté "univers" que "protagonistes", plus "politique/guerre" que "aventure/rêve", moins audacieux dans ses choix artistiques, faisant vivre une formule. Et puis le "très compliqué pour pas grand-chose", quelque part comme dans HxH à force, me lasse un peu. Je me sens moins en phase avec certains choix d'Oda, au contraire de Gunnm ou de Berserk.


Image
Basara (27 tomes)
Découverte : 2001
Un shôjo d'aventure excellentissime prenant place dans un Japon redevenu féodal après une apocalypse mondiale. Ce qui m'avait frappé à l'époque, c'est le twist en fin de tome 1 (je crois) : on se demandait comment l'auteure allait pouvoir tenir sur la longueur avec ce genre de choix. Bah cela a très bien tenu !
J'avais lu en diagonale ce premier tome à la Fnac, qui m'avait donc convaincu : il fallait que je connaisse la suite !
Le manga est plein de surprises, de retournements de situation, de tragédies et de personnages en tout genre. C'est une grande fresque épique dont la lecture m'a impressionné et passionné, qui constitue une référence majeure à mes yeux. Le graphisme "vieux shôjo" peut rebuter certains lecteurs, mais dans le style aventure/action/tragédie c'est un récit impeccablement mené.
L'auteure a achevé il y a peu sa dernière grande série, 7 Seeds... mais les scantrads sont hyper en retard >_<


Image
Jojo's Bizarre Adventure (118 tomes/encours)
Découverte : 2002
C'est vraiment une découverte parallèle à One Piece, même si elle eut lieu deux ans plus tard. Comme pour One Piece j'ai acheté d'emblée le premier tome lors de sa sortie en France suite à des articles dans Animeland qui m'avait fascinés (histoire sur plusieurs générations, Stands et style graphique).
Si je me souviens bien, j'ai dû passer aux scantrads en 2004 après la fin de la partie 3. A l'époque la série était vraiment confidentielle : les scantrads sortaient de façon très irrégulière et surtout toutes les parties n’étaient pas terminées en scantrad.
A l'époque au Japon Steel Ball Run (partie 7) venait à peine de commencer. Les parties 1, 2, 3 et 4 étaient complètes en scantrad, et les parties 5 et 6 en cours. Et on avait déjà les premiers chapitres de SBR en scantrad. Ainsi nous avons eu en parallèle quelques années les parties 5, 6 et 7^^
Dire que cela a été une grande découverte est là aussi un doux euphémisme. Le renouvellement sans cesse des personnages et des histoires, en creusant paradoxalement toujours les mêmes thèmes (Corps, Temps et Destin) en fait un projet artistique presque unique dans un genre pourtant très balisé, celui du shônen nekketsu. Araki n'a jamais changé ses thèmes, voir son genre, par contre on sent une évolution et un cheminement dans sa quête de sens autour de ses trois grands thèmes, qui constitue la marque d'un grand auteur interrogeant sans cesse son art.


Image
Seven Deadly Sins (26 tomes/encours)
Découverte : 2014
Là on fait un bond de plus de 10 ans ! Il faut dire que ce sont souvent ses premières grandes séries qui marquent. Avec le temps, même si on découvre plein de très bons titres, ces derniers s'imposent plus difficilement par rapport aux titres "historiques".
Passé sous notre radar en scantrad, c'est seleniel qui découvre Seven Deadly Sins à l'occasion de son arrivée en France. Les deux premiers tomes lui tapent dans l'œil, au point d'en faire une Une sur ActuaBD et de créer dans la foulée un topic sur le forum. De mon côté, voyant cela, je me décide à y jeter un coup d'œil à mon tour.
Au début c'est très sympa, typiquement ce que j'aime dans le fond et dans la forme. Puis premier seuil avec le Gaiden de Ban où on se dit que le potentiel est décidément grand. Les Sins se découvrent et se développent de plus en plus, et on se dit que niveau groupe de héros c'est très étonnant, tout comme la narration décidément très nerveuse, dont le tournoi de Vaizel est un exemple emblématique.
A mon sens on y retrouve la narration nerveuse de Saint Seiya, celle des années 1980, mais aussi l'idée d'un univers au service de la tragédie des personnages, non un récit où la tragédie sert à nourrir un univers qui phagocyte tout. Comme dans Saint Seiya l'univers sert essentiellement de cadre au propos principal : la tragédie des personnages, et comment ils traversent l’œuvre avec leur blessure et souhait.

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Votre manga préféré
MessagePosté: Sam 6 Jan 2018 04:43 
80 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Juin 2011
Messages: 702
Localisation: Passe par un automorphisme entre C^11 et C_10[X]
Allez, une petite MaJ de mes mangas préférés. ^^

10ème:
Spoiler: Montrer
VINLAND SAGA
Image


Depuis qu'Askeladd, un chef de guerre fourbe et sans honneur, a tué son père lorsqu'il était enfant, Thorfinn le suit partout dans le but de se venger. Mais bien qu'il soit devenu un guerrier redoutable, il ne parvient toujours pas à vaincre son ennemi. Au fil des ans, enchaînant missions périlleuses et combats afin d'obtenir des duels contre l'homme qu'il hait plus que tout, le gentil Thorfinn est devenu froid et solitaire, prisonnier de son passé et incapable d'aller de l'avant. Jusqu'à ce que la vie le force à regarder le monde différemment…

C'est bien la vidéo de pause manga ( https://www.youtube.com/watch?v=_rBKde4BNz4 ) qui m'a amené à cette œuvre presque Berserkienne. Après un début assez convenu et une évolution graphique, le manga prend une plus grande dimension aux croisements de la violence et de la civilisation au cœur des terres pas seulement viking mais bien nordique.

9ème:
Spoiler: Montrer
ALTAÏR
Image


Dans un univers fantastique très fortement inspiré du basin méditerranéen à l'époque où les empires rivalisaient de puissance... Mahmut est le plus jeune homme à accéder au rang de pacha, général de haut rang dans la stratocratie de Türkiye. Accompagné d'Iskandar, son fidèle aigle royal, ce pacifiste sillonne le pays pour déjouer les conflits. Malheureusement, tous ses compatriotes ne partagent pas ses convictions et l'empire Balt-Rhain guette la moindre occasion pour étendre son territoire... Notre héros arrivera-t-il à conserver son intégrité au milieu de ces jeux de pouvoirs où complots et trahisons sont monnaie courante ?

C'est en lisant les commentaires de notre cher ange bleu sur l'adaptation animé (à retrouver ici : viewtopic.php?f=30&t=11197 ) que j'ai décidé de me lancer dans la lecture de cette série. Je n'ai pas beaucoup avancé dans la lecture pour l'instant (faute aux études) et pourtant je me sens déjà emporté par cette histoire, cet univers et cette ambiance

8ème:
Spoiler: Montrer
Naruto
Image


Au village caché de Konoha, les enfants sont entraînés, dès leur plus jeune âge, afin de devenir des ninjas. Le Hokage, protecteur et chef du village, est reconnu comme étant le ninja le plus puissant. Il y a de cela douze ans, Kyûbi, un démon ayant la forme d'un renard à neuf queues, entreprit la destruction du village de Konoha, mais le quatrième Hokage neutralisa ce démon en le scellant dans le corps d'un nouveau-né : Naruto Uzumaki. Le quatrième Hokage se sacrifia ainsi pour sauver le village de Konoha. L'histoire commence pendant l'adolescence de Naruto, vers ses douze ans. Orphelin, éternel cancre et grand farceur, il fait toutes les bêtises possibles pour se faire remarquer. Son rêve : devenir Hokage afin d'être reconnu par les habitants de son village. En effet, le démon scellé en lui a attisé la crainte et le mépris des autres villageois, qui, avec le temps, ne font plus de différence entre le Kyûbi et Naruto. Malgré cela, Naruto s'entraîne dur afin de devenir genin, le premier niveau chez les ninjas.

Naruto, Naruto, Naruto... Membre du fameux Big Three des années 2000... À ce titre, il s'agit d'un des mangas ayant initié de nombreuses personnes à ce médium. Naruto fut donc parmi mes premiers amours du manga. J'ai découvert avec plaisir cette œuvre que j'ai accompagné un long moment jusqu'à observer sa chute progressive. Un déclin malheureux pour une série pourtant si fameuse et prometteuse avec ses personnages, ses mystères et ses identifications possibles. Cependant je ne peux caché mon affection pour l'un des mangas ayant le plus marqué mon adolescence.

7ème:
Spoiler: Montrer
ONE PUNCH MAN
Image


Saitama est un jeune homme sans emploi, déprimé et sans but profond dans sa vie. Un jour, il rencontre un homme-crabe qui recherche un jeune garçon « à tête de cul » selon ses termes. Saitama finit par rencontrer ce jeune garçon et décide de le sauver de l'homme-crabe, qu'il arrive à battre difficilement. Dès lors, Saitama décide de devenir un super-héros et s’entraîne pendant trois ans très sérieusement : 100 pompes, 100 squats, 100 abdos et 10 km de course au quotidien. À la fin de son entrainement « si intense qu'il en perd les cheveux », il remarque qu'il est devenu tellement fort qu'il parvient désormais à battre tous ses adversaires d'un seul coup de poing. Sa force démesurée est pour lui source de problèmes, puisqu'il ne trouve pas d'adversaires à sa taille et s'ennuie dans son métier de héros car les combats ne lui procurent plus aucune sensation ni aucune adrénaline... Bien qu'il ait mis un terme à un bon nombre de menaces toutes plus dangereuses les unes que les autres, personne ne semble remarquer l'incroyable capacité de Saitama, à l'exception de son ami et disciple Genos, un homme modifié qui est devenu un cyborg.

Véritable phénomène jaillissant du web et reprit d'une main de maître par Murata pour en faire une œuvre qui marque et marquera certainement encore. Son univers plutôt parodique du super héroïsme qui gère habillement son humour et son action fascine, grâce à l'apport donné par le trait du mangaka et au scénario de One. Atypique, One Punch Man a les moyens de se dresser en tant que manga culte.

6ème:
Spoiler: Montrer
BERSERK
Image


Dans un monde médiéval, un homme borgne, habillé de noir, un bras en ferraille cachant un canon à effet ravageur, et maniant une gigantesque épée, s'avance déterminé vers son destin lié visiblement à l'étrange marque qui se trouve sur son cou. Ce guerrier des ténèbres se nomme Guts, et partout où il passe, il annonce la mort sur son chemin. Il semble réveiller les monstres et les fantômes, comme si une malédiction s'était abattue sur lui. Grâce à son incroyable force, il parvient malgré tout à se sortir des situations les plus périlleuses. Une haine farouche semble animer cet homme dont l'esprit ne connaîtra peut-être jamais le repos...

Une légende vivante du manga, c'est ce qu'est Berserk. Un monde horrifique fascinant, mystérieux et immonde sublimé par le dessin de Miura. Il s'agit là d'une œuvre quasi mythique à la renommé plus que certaine qui déchaine toujours les passions de ceux attendant avec impatience chaque chapitre de cette fresque mystique. Plus qu'un classique, presque une référence, Berserk retranscrit une histoire grandiose évoluant au fur et à mesure (comme souligné par ange bleu ci dessus) pour nous compter l'épopée de Guts, ce héros profondément anti-héros. Pour en savoir plus sur toute la caractérisation mythologique, une superbe vidéo d'ALT 236 : https://www.youtube.com/watch?v=4HGVV25bH04

5ème:
Spoiler: Montrer
LES FLEURS DU MAL
Image


Une ville de province banale, un collège banal, un quotidien banal. Takao, élève moyen et timide, se sent enfermé dans ce monde étroit. Il n’a qu’une échappatoire : la lecture. Il est surtout fasciné par l’étrangeté des Fleurs du mal de Baudelaire. Ce recueil est devenu son livre de chevet, tout autant que son moyen de se différencier dans un monde gris où tout le monde se ressemble. Il existe pourtant un élément de surprise incontrôlable dans son univers : Sawa, assise derrière lui en classe, refuse toute autorité en bloc. “Cafards !”, “Larves !” : elle ne rate pas une occasion d’exprimer sa haine et son mépris, même envers ses professeurs. Crainte de tous, elle est l’élément déviant de la classe. Mais Takao préfère se concentrer sur la populaire Nanako. Il ne lui a jamais parlé et se contente de la regarder de loin. Alors quand il trouve abandonnés dans la salle de classe les vêtements de sport de l’objet de ses fantasmes, il ne peut s’empêcher de les ramasser… et de s’enfuir en les emportant, sur un coup de tête ! Pas de chance pour lui, Sawa l’a surpris en plein forfait... Avec un grand sourire, elle commence à le faire chanter : s’il ne veut pas qu’elle le dénonce, il doit obéir à ses ordres, même les plus fous !

Un de mes plus gros coups de cœur. Ce n'est qu'en relisant toute la série avant d'entamer le tome 7 que j'ai compris à quel point j'apprécie cette saga. Nous plongeons dans les pires affres de l'adolescences où même l'être le plus pure est susceptible de plier face aux ténèbres de cette ère de l'évolution de l'humain au point de vue individuel. C'est avec une grande justesse qu'Oshimi retranscrit les dilemmes, passions et dévastations faisant vaciller des adolescents fragilisés. Il ne suffit que d'une impulsion pour sombrer et qu'un domino tombe pour en entraîner plusieurs dans sa chute. Ce n'ai pas avec cette œuvre que vous trouverez de la gaité, mais vous pouvez y voir un récit passionnant où vous pouvez potentiellement (en fonction de votre vécu) retrouvé des problèmes déjà rencontré. L'introspection des personnages peut y être éprouvante, mais l'on ne peut s'empêcher de souhaiter qu'ils se relèvent de cette mauvaise passe. C'est avec une grande ardeur que je suivrais la suite de cette série afin de découvrir quelles sont les terribles défis qu'ils auront encore à relever, connaître l'aboutissement de ce récit cachant obscurité et macabre et enfin de savoir quelle dénouement est possible pour ces personnages.

4ème:
Spoiler: Montrer
ONE PIECE
Image


Gold Roger est le seigneur des pirates. À sa mort, une grande vague de piraterie s'abat sur le monde. Ces pirates partent à la recherche du One Piece, le fabuleux trésor amassé par Gold Roger durant tout sa vie. Notre histoire commence dans un petit village dans lequel une bande de pirates réside depuis un an. Monkey D. Luffy, notre héros, est un petit garçon qui rêve de devenir pirate et demande inlassablement à Shanks le Roux, le chef des pirates, de le prendre dans son équipage. Celui-ci refuse évidemment à chaque fois en le tournant en ridicule. Un jour, Luffy mange par erreur le trésor des pirates qui n'est autre que l'un des fruits du démon, qui ont la réputation de donner des pouvoirs spéciaux. C'est ainsi que Luffy devient un homme élastique. Toutefois, le mangeur d'un fruit du démon se retrouve dans l'incapacité de nager... Dix ans plus tard, nous retrouvons Luffy qui décide de prendre la mer à la recherche d'un équipage à lui et avec pour objectif de devenir le seigneur des pirates.

Nous somme sur un forum One Piece non ? J'ai vraiment besoin d'en parler ? Bon d'accord. One Piece est indéniablement un énorme phénomène, une œuvre à records. Même si Naruto restera souvent au-dessus en France, c'est bien l'œuvre d'Oda qui irradie la scène mondiale du manga actuelle. Dernier survivant du Big Three, Naruto et Bleach restant des œuvres ayant marqué toute une génération et qui demeure dans mon cœur malgré leurs fins, One Piece aura su conquérir hommes et femmes par de nombreux aspects : héros, personnages, univers, humour, épique... C'est par lui que j'ai découvert le monde du manga. J'aime l'univers de la piraterie et de la mer, ma mère a donc jugé bon de m'offrir le premier tome en se disant que ce la me plairait. Elle n'aurait jamais imaginé que cela déclencherait un tel intérêt pour la bande dessiné asiatique.
Malgré la baisse de qualité avec le changement de ton et le virage que représente le Nouveau Monde, nul doute que l'œuvre d'Oda conserve une qualité globale indéniable. Il faudra pour lui tenir encore plusieurs années afin que cela ne deviennent pas une déception comme la fin de Naruto et Bleach. One Piece a un avantage cependant sur ces deux anciens grands "rivaux", Oda sait quelle est sa fin et quelles sont les grandes étapes de son récit.

3ème:
Spoiler: Montrer
DEATH NOTE
Image


Light Yagami est un lycéen surdoué qui juge le monde actuel criminel, pourri et corrompu. Sa vie change du tout au tout le jour où il ramasse par hasard un mystérieux cahier intitulé « Death Note ». Le mode d'emploi inclus dans ce carnet indique que « la personne dont le nom est écrit dans ce cahier meurt ». D'abord sceptique, Light décide toutefois de tester le carnet et découvre que son pouvoir est bien réel. Il rencontre l'ancien propriétaire du Death Note, un dieu de la mort nommé Ryûk. Celui-ci déclare avoir volontairement laissé tomber son carnet dans le but de se divertir. Light décide d'utiliser le Death Note pour exterminer les criminels, dans le but d'éradiquer le Mal et de bâtir un monde parfait dont il sera le dieu. Il apprend peu à peu à se servir des pouvoirs du cahier et de ses règles. L'utilisateur peut seulement tuer une personne dont il connait le visage, en y inscrivant son prénom ainsi que son nom de famille. Il dispose également de la possibilité d'en préciser la cause ainsi que les circonstances détaillées, la cause par défaut étant la crise cardiaque. Les nombreuses morts inexpliquées de criminels à travers le monde attirent l'attention d'Interpol et du mystérieux L, un détective capable de résoudre n'importe quelle énigme, mais dont personne ne connaît l'identité. L décide d'enquêter pour capturer le tueur en série, surnommé par le grand public « Kira ». Entre Light et L, tous deux persuadés d'agir pour la justice, s'engage un duel psychologique et acharné dont sortira vainqueur celui qui trouvera en premier l'identité de l'autre.

Encore une fois une sorte de classique. Death Note c'est imposé comme une grande réussite par ses jeux psychologiques. Enjeux, personnalités, manipulations et cahier de la mort se sont mêlé pour retransmettre l'une des meilleures histoires qui soit selon mon point de vue. Je ne pourrais jamais me lassé de cette série qui culmina pendant de nombreuses années comme mon manga préféré. De L à Light, chacun des personnages à sut s'imprimer dans mon imaginaire alors qu'ils formaient ce récit incroyable aux nombreux rebonds et à la grande ingéniosité. Tel Final Fantasy Crystal Chronicles, Fire Emblem Path of Radiance et Zelda The Wind Waker dans le monde du jeu vidéo ou la Quête de Deltora, Amos Daragon, la saga Drenaï de David Gemmel et les romans "maritimes" de Wilbur Smith dans la littérature, Death Note fait partie de mes meilleurs moments dans le domaine du manga et qui forment de merveilleux souvenirs indélébiles dans ma mémoire. Plus qu'un coup de cœur, c'est une marque dans ma Vie, dans ma Jeunesse.

2nd:
Spoiler: Montrer
INNOCENT-INNOCENT ROUGE
Image


Au XVIIIe siècle, en quête de la "liberté et de l'égalité", l'événement marquant le début de la société moderne française commence, l'ombre de la Révolution s'étend. Il y avait un protagoniste qui vivait dans l'obscurité, Charles-Henri Sanson, à la tête de la quatrième génération de la famille Sanson et exécuteur de Paris. Etant le fils aîné d'une famille de bourreaux, Charles-Henri doit succéder à son père et reprendre le flambeau en tant que "Monsieur de Paris" exécuteur royal et des hautes œuvres de France, malgré le dégoût qu'il éprouve pour cette profession. Il s'agit de son histoire, faisant noblement face à son destin cruel, assumant peu à peu ses choix. Sa sœur, Marie-Josèphe, prendra grandement part aux événements.

Tout bonnement enchanteur, ce manga a tout en main pour me séduire. Un graphisme élégant, raffiné et minutieux retranscrivant toute la magnificence de l'époque de la Monarchie Versaillaise dont l'esthétique fait partie de mes préférés. La trame scénaristique ne fait que m'émerveiller et c'est avec une joie incommensurable et une excitation incroyable que j'attrape chaque nouveau tome pour découvrir quelles nouvelles aventures se dérouleront aux fils des pages et quelles dessins merveilleux se refléteront dans ma rétine. L'usage de cases complétements dédié à des métaphores est également une touche de grandeur supplémentaire qui me charme encre d'avantage. C'est une œuvre qui me touche autant par son esthétisme que par sa trame, alors je ne peux que me laisser porter par l'histoire et suivre l'aventure des Sansons dans un récit à l'épicness graphique au cœur de l'ère révolutionnaire.

1er:
Spoiler: Montrer
CLAYMORE
Image


Les Claymores sont des guerrières mi-humaines mi-démones auxquelles font appel les villageois pour se protéger de monstres tels que les démons. Craintes et redoutées, on les distingue à leurs yeux argentés et à l'épée gigantesque qu'elles portent sur le dos, d'où leurs appellations par les humains de « sorcières aux yeux d'argent » ou bien de « Claymore » (le nom du type d'épée qu'elles utilisent). Claire est l'une d'elles. Appelée dans un village pour éliminer les démons qui attaquent et dévorent la population, elle tue l'avant-dernier membre, devenu monstre, d'une famille déjà décimée. Le dernier survivant, Raki, se retrouvant seul, décide alors de la suivre dans ses aventures sanguinaires, en tant que cuisinier. Il découvrira peu à peu les secrets et le destin tragique de ces femmes singulières.

Malgré toute la séduction déployé par Innocent et Innocent Rouge, Claymore demeure un coup de cœur absolu m'emportant autant. Je ne saurait dire quelle est le petit plus qui fait que je préfère le manga de Yagi à celui de Sakamoto, mais il y en a. J'ai avalé et réavalé Claymore a une vitesse phénoménale, un besoin viscérale de connaître la suite et de ne pas perdre une miette de ce spectacle prenant mes entrailles. Des créatures classieuses et dantesque aux relations solides et palpable entre les personnages, j'ai eut tout bonnement l'impression d'être spectateur une épopée mythologique à la manière de l'Iliade et de l'Odyssée. (La finesse et la beauté de Claymore me touche certainement plus que la violence viscérale, même si magnifié, de Berserk. Je pense que la brutalité omniprésente de Berserk m'empêche d'aborder l'œuvre d'une manière aussi investit dans les personnages) Le trait de Yagi n'est pourtant pas aussi gracieux que celui de Sakamoto, mais les Claymores ont malgré tout réussi à se graver dans ma mémoire pour ceux qu'elles sont, des héroïnes humaines ayants leurs propres sentiments et personnalités.

_________________
Image
One Piece Uchronie : New World
Pour suivre l'actu manga et bd, pensez à passer sur ActuaBD


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Votre manga préféré
MessagePosté: Mer 14 Fév 2018 16:35 
100 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Nov 2017
Messages: 92
Je vous fait part de mon Top 10 de mes mangas/animé favoris. De superbes oeuvres a (re)découvrir et qui mon accompagné de mon enfance jusqu'à aujourd'hui.

10-City hunter/cobra

Je n'ais pas réussi à en choisir l'une plus que l'autre car je l'ais est découvert à peu près en même temps et puis les personnages principaux de ces 2 oeuvres sont assez similaire.

Image
Le premier est un homme a tout faire/garde du corps ultrabadass dont le talent avec les armes a feu n'est égalé que par sa grande perversité. j'ai découvert Nicky larson grâce à l'animé avec ses magnifiques doublages français :enerpeur:
Un héro au grand coeur, parfaitement équilibré entre humour et classe qui ne pouvait que me faire succomber au fil de ses différentes missions.

Image
Le second est un pirate de l'espace armé de son psychogun qui n'a rien a envié à nicky larson que sa soit pour le côté pervers et surtout pour le côté badass.
J'ai découvert Cobra grâce au film d'animation de la collection de VHS manga mania( pour les plus ancien qui s'en souviennent ;-) )un film que j'ai du regarder 100fois et qui a forgeais dans l'esprit du gamin de 10-12ans que j'étais l'image de ce que doit être un homme (tout aussi viril, classe ,intelligent, con et pervers qu'il est) je ne sais pas si c'était un bon choix de modèle pour le gamin que j'étais(je n'ais d'ailleurs pas fini comme ça...enfin je crois :robin: ) mais je ne peut nier que ces 2 personnages sont restés cher a mon coeur.

9-GTO
Image
J'ai découvert ce manga par le biais de l'animé avant de commencer à acheter les tomes.
L'animé était très drôle mais le manga l'est encore d'avantage.
Comment ne pas faire rêver le collégien que j'étais lorsque j'ai découvert cette oeuvre.
Un ex loubard aspirant à devenir prof juste dans l'optique de draguer des lycéennes.
Déjà avec le spitch de départ le manga partait bien mais quand en plus Onizuka commence à donner des leçons de vie à ses élèves et collègues via des techniques peu orthodoxe acquis de sa vie de loubard, on atteint des sommets dans l'humour.
Qui n'a jamais rêver d'avoir un prof comme lui?!

8-Devildevil
Image
Dans un monde où anges et démons se livrent une guerre millénaire, Sword le démon et Ios l'ange, rivaux éternel, se livrent à leur centième duel visant à les départager. Ils rencontrent un problème pendant leur duel, les forçant à descendre sur terre et à prendre possession d'un corps humain pour ne pas mourir.
Malheureusement l'ange et le démon on respectivement choisi les corps de kanna et sôma , deux frères que tout oppose. Ils vont devoir se soutenir l'un l'autre pour qu'ils puissent retrouver leur corps originel et ainsi achever leur duel et mettre fin a leur rivalité.

J'ai découvert ce manga pendant mes années lycées, période où le mot d'ordre était d'apprendre à réfléchir par soit même ( phrase que répéter beaucoup mes profs de math et physique, ne pas prendre pour acquis ce que l'on nous dit, toujours vérifié la source et réfléchir seul) et ce manga à était( à mes yeux) une parfaite métaphore de cette état d'esprit puisque celui ci traite du bien et du mal et de la façon de le voir ( une action fait par un ange est forcément une bonne action car effectué par un ange? Ou alors le bien fondé de là dit-action se détermine par les résultats de l'action en question et par les intentions voulu en amont? Et ce peut importe l'émissaire? Bref que de questionnement que j'avais trouvais fort intéressant puisque étant en pleine apprentissage de la philosophie)
Ceci associé à des personnages haut en couleur(surtout les duos ios/kanna et sword/soma), de l'humour et des combats stylée ne pouvait faire de ce manga qu'une oeuvre marquante a mes yeux.

7-Battre royal
Image
Ce manga est une adaptation du roman éponyme, tout comme le film qui est beaucoup plus connu.
J'ai découvert le film après le manga(découvert fin collège/début lycée)
J'ai été extrêmement déçu par le film car le manga le surpasse sur tout les points, plus dur psychologiquement, plus violent dans les scènes d'action, encore plus troublant dans les scènes de sexe et quelque variantes on été mis en place au niveau du scénario(surtout au niveau de kawada et de kuya de souvenir).

Dans un futur proche les tensions entre les différentes nations sont forte.Le Japon, pour démontré sa force et en guise de dissuasion contre d'éventuel attaque, à mis au point un programme. Ce programme consiste a envoyer ,une fois tout les ans, une classe de 3ème dans un environnement clos pour que ceux-ci s'entretue, suivant certaines règles, jusqu'à se qu'il en reste plus qu'1.

J'ai acheter le premier tome par hasard dans une brocante et sérieusement quelle surprise.
Troublant,violent et posant là encore d'excellentes questions sur les notions de bien et de mal. Faut il suivre les règles aveuglément? Abandonnée pour fuir le choix? ou alors suivre ses convictions?
J'étais dans le même tranche d'âge que les personnages de l'oeuvre lors de ma découverte et je ne peut nier que ce manga m'a retourner le cerveau à cette époque. Comment j'agirais si j'étais dans le même cas ? L'instinct de survie prendrait le dessus ou je pourrais rester lucide? Comment mes camarades de classe réagirait eux? Tant de questionnement et de théorie morbide entre pote qui faisait autant peur que rêver.( surtout peur avec du recul maintenant^_^)
Une oeuvre dont on ne ressort pas indemne après la lecture, amenant beaucoup de question sur l'être humain et les différentes facettes qui le composent.

6-Naruto
Image
J'ai découvert naruto un peu par hasard, avant que le phénomène ne prenne de l'ampleur, je cherchais un nouveau manga à découvrir et a collectionner car j'arrivais à la fin de la collection de dragon Ball et j'ai trouvé le tome 6(examen chunin 2ème épreuve dans la forêt) en magasin et je l'ais prit pour voir se que ça donner.J'étais au début collège à l'époque et les thèmes abordés dans naruto mon tout de suite parler, l'histoire d'un gamin un peu marginal qui cherche la reconnaissance, la force de la volonté, l'amitié, l'opposition entre compétences innées et acquises tout cela implanté dans un monde ninja rempli d'action avec des techniques de combat sophistiqué ( pour l'époque la notion de chakkra était un peu révolutionnaire contrairement au ki de DBZ ou au cosmos des chevaliers) et bien dessiné. C'était parfait! Enfin si le manga c'était arrêter à la fin de l'arc Pain il aurait été parfait avant d'être gâché par la grande guerre ninja.
Et j'ai récemment relu tout les tomes de naruto lorsque que j'ai déménagé et acheter ma Maison et la lecture à était bien différente de celle de l'époque. Si la beauté des combats ( surtout gaara vs Lee qui reste mon combat préfèré de l'oeuvre) et la cohérence de l'univers dépeint sont toujours d'actualité les messages véhiculée sont, eux, beaucoup plus grossiet que se soit dans le fond ou dans la forme...surtout quand on y incorpore la notion de "destin" introduit dans le dernier arc de l'oeuvre...
Bref, une oeuvre qui a marqué mon adolescence malgrès de nombreux défaut.

5-Death note
Image
Je ne ferais pas l'affront de résumé death note, le manga est devenue culte maintenant.J'ai découvert le manga au rythme de la parution française et qu'elle découverte !
La 1ere partie de ce manga est juste parfaite, les persos, les duels psychologiques ou encore les questionnements que cela amène( que ferait-je si je possédait le death note?) Tout est orchestré de façon magistral.
Encore un manga qui met à mal les notions de bon et de mauvais,l'importance du point de vue que l'on prend pour aborder un sujet et je me rend compte en rédigeant ces lignes que c'est finalement un thème assez récurrent dans les oeuvres qui mon marqué.
Le seconde partie ma moins enjoué cependant, même si elle reste de très bonne facture elle n'atteint quand même pas la perfection des 7premiers tomes.

4-D.N.A^2
Image

LE manga, avec dragon Ball, qui m'a fait découvrir les mangas et surtout aimer les mangas ni plus ni moins.

Dans un futur proche le Japon est surpeuplé. Cette surpopulation est principalement dû à un homme,Junta, qui est un super pervers ayant enfanté des centaines de femme. Pour résoudre le problème à la source karin, une agent de sécurité temporelle, est envoyé dans le passé, lorsque Junta est encore un ado complexé, pour rendre le superplayboy stérile.
Seulement lors de son intervention une faute est commise et plutôt que de le rendre stérile, karin Aoï fait de Junta le super playboy tant redouter...il va faloir qu'elle corrige cette faute et sauvé l'avenir.

C'est une petite série de 5tomes qui m'a initié au manga (en parallèle de DB et de la collection de film d'animation/OAV "manga mania") mais c'est bien le premier manga papier que j'ai tenue dans mes mains.

Je commençais à rentrer dans la pré-adolescence et je ne pouvait que rêver devant cette histoire. Ici pas de grande question philosophique , seulement des filles pulpeuses, du combat stylée a la DBZ et de l'humour(grivois). Le parfait mélange pour un pré-ado qui commence à s'intéresser au fille et qui est en quête d'aventure.
A lire et à relire sans modération.


3-Full Métal Alchemist
Image

On rentre dans le haut du podium! J'ai longuement hésité pour cette 3ème place avec D.N.A^2 mais si ce dernier fait partie de mon classement surtout par nostalgie , FMA y est grâce à ses qualités graphiques et scénaristique indéniable.
Comme pour naruto, death note et les 2 oeuvres restantes je pense qu'un résumé est inutile tellement l'oeuvre est (re)connu maintenant.

J'ai découvert FMA avec la 1ère version de l'animé avant, la encore, d'acheter les tomes du manga.
Si la première série était très sympa mais un peu bancal sur la fin(normal me dirais vous puisque ce n'est pas la conclusion de l'histoire d'origine) le manga papier, lui, est excellent. L'alchimie est une énergie vraiment bien pensé au niveau des règles/contraintes tout en laissant une très grande place à l'imagination( ado j'ai du collé mes mains autant de fois que j'ai essayer de faire des kamehameha :Luffy hilare: ) plus le contexte dans lequel ce passe l'histoire, assez proche de l'histoire européenne et surtout le sujet de la guerre avec les traumatismes des héros de guerre, les conditions sanitaires et sociales des peuples vaincus ou encore les origines/les raisons d'une guerre. Le tout raconter autour d&apos;une belle histoire d'amour fraternel.
C'est beau, c'est grand, c'est profond un chef d'oeuvre.

2-Dragon Ball

Image
Il a t'il vraiment besoin d'expliquer cette place pour dragon Ball?! Il a marqué ma vie et ma culture autant qu'il a du marqué la votre( pour certain du moins)
Javais entre 8 et 10 ans, C'est Le second manga que j'ai lu (parallèle à DNA^2) et le tome 1 de dragon Ball est aussi le tout premier manga acheter de ma vie (encore en brocante). J'ai découvert dragon Ball avec l'animé(vivre les épisodes de namek contre freezer en live :Zoro cri du sabre: ) , les OAV's(essayer de les replacer dans la timeline principal avant de connaître les notions de "canon ou pas" :Luffy hilare: ) et quelques tomes qu'un pote possédait avant de lancer ma propre collection.
Dragon Ball est un hymme aux voyages initiatiques, l'univers fait fantasmer, l'humour fait mouche, les combats font rêver et l'évolution de certain personnages te prend aux tripes( je pense à piccolo, vegeta ou encore et surtout trunks du futur).
Il a posé beaucoup de base du shonen, c'est une oeuvre culte et indissociable de la pop culture, un véritable monument de la littérature.

1-One piece
Image
Il n'y a aucune surprise pour le haut du podium, bien évidement occuper par one piece.
L'ascension de OP dans mon coeur et ma tête c'est fait par étape.
Jai commencé avec un intérêt modéré au départ, J'ai d'abord suivit l'animé jusqu'à la fin de l'arc alabasta , continuer avec les scans mais sans grande assiduité( puisque plus focalisé sur naruto a l'époque).
Avec donc beaucoup de pause dans l'avancée de l'histoire(me mettait a jour tout les 2 3 mois et je lisais donc les chapitres par paquet) jusqu'à abandonner une bonne demi-année au niveau de l'île des HP car j'avais la constante impression d'être toujours perdu dans l'histoire et de ne pas saisir la profondeur de ce que je lisais.
Et puis après ces 6mois sans one piece j'avais vraiment l'impression de passer à côté de quelque chose et je me suis décider à tout reprendre depuis le départ en achetant les tomes.
Et là se fut la révélation !
Plus qu'un voyage initiatique, OP est un véritable Odyssée, une éloge au voyage,à la découverte, à l'amitié,au valeur qui devrait régir notre société(dans un monde utopiste) et à la force de la volonté.
Il possède toutes les qualités qui me plaisait dans les autres manga qui mon marqué et en plus,OP se paye le luxe de nous présenté son histoire dans un monde encore Plus riche, plus beau, plus détaillé et plus cohérent que tout les autres manga que j'ai connu jusque là.
Les themes "classiques" du shonen(amitié,volonté,etc)y sont (mieux)traiter et en plus ODA traite d'autre sujet de société de la plus belle des façons(racisme,esclavage,corruption, entre autre), on ne finit pas un arc de one piece sans se poser de questions sur nous même ou notre société ou au moins sur la géopolitique interne à l'oeuvre.
En plus de tout cela OP est un véritable vecteur d'émotion au travers de ses dessins et son histoire on rit, on pleure,on s'énerve, on rêve. :sanjiamoureux:
Et comme si ce n'était pas assez, le maître nous vend tout ça en y ajoutant une multitude de petits détails renforçant la cohérence de son univers et de connexion au sein même de l'histoire qui rend chaque lecture particulière.

Edit: mode fanboy ON
OP est un mille-feuille de message et de sous texte ou chaque lecture permet de découvrir/interpréter un nouveau message, une nouvelle vision.
Je suis moi même étonné qu'après chaque relecture je découvre encore quelque chose de nouveau tout en revivant les émotions des 1ere lecture.
OP put la joie de vivre, le talent d'écriture, la badassitude, la quasi-perfection.
One piece est pour moi ce que la bible est à un prêtre , la lumière d'un phare sur l'immensité de l'océan.
One Piece est beau,one piece est grand et comme dirait un certain Youtubeurs,
One pièce c'est la vie Putain!

Edit: mode fanboy OFF

On va finir ce top avec une petite liste de mentions honorable qui ne sont pas passé loin de ce top, soit car je ne connais pas la fin de l'histoire(pour les plus vieux titre) ou parce que Je l'ais est connu plus récemment et qui mon,par conséquent,moins marqué que les oeuvres listés ci-dessus.
- trigun, gets backer,Gunm, 3x3eyes, dominion, Akira, street fighter, shaman king , hunter X hunter ou death tube.

J'ai la bizarre impression de sortir de chez le psy après avoir rédigé ces lignes tellement j'ai l'impression de partagé un pan entier de ma vie avec ces oeuvres :Luffy hilare: . En espérant que cela en a intéressé quand même certains^_^ou au moins titillé votre curiosité sur des mangas qui vous etez peu ou pas connu.

Et bravo à ce qui sont arriver jusque là en lisant le pavé complet :baggyvictory:

_________________
Quand croyez-vous qu’un homme meurt ?
Quand il se prend une balle en plein coeur ?
Quand il est atteint d’une maladie incurable ?
Quand il a avalé une soupe de champignons vénéneux ?
NON ! …Un homme meurt lorsque son souvenir tombe dans l’oubli ! – Dr. Hiluluk


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 243 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 13, 14, 15, 16, [17]

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com