Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Zoom sur un auteur: Seo Kouji
MessagePosté: Mer 17 Mar 2021 18:31 
55 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Juin 2007
Messages: 588


Même si cette section du forum est dédiée en principe à des mangas publiés en France, je me suis dit que ce serait intéressant de créer un topic pour parler d’un mangaka plus que prolifique. On le voit notamment par le fait qu’il existe un sujet dans La Jetée parlant d’un manga qui n’a pas encore été complètement publié en France, il sort déjà un nouveau manga. Mon intention à la base était de créer un topic pour commenter les chapitres de ce manga mais j’ai préféré initier celui-là en espérant qu’il donnera envie à ceux qui ne connaissent pas ses œuvres de les découvrir.

Seo Kouji a écrit 10 mangas depuis qu’il a commencé il y a un peu plus de 20 ans. J’aimerais revenir sur chacun d’eux et plus particulièrement sur les 6 que j’ai eu le plaisir de lire partiellement ou totalement.

10 raisons de s'intéresser à Seo Kouji


W’s (3 volumes)

Résumé: Tsurugi, 9 ans, voit une vidéo de son défunt père gagnant Wimbledon. Ignorant jusque-là le passé sportif de son père, il se met lui aussi à jouer au tennis. Alors qu'il n'avait jamais joué avant, il se révèle très doué et progresse rapidement. Il va se faire des amis comme des rivaux dans le milieu du tennis, alors qu'un lourd secret semble peser sur son père.

Avis : je ne l’ai pas lu donc il est difficile de me prononcer. A priori, le manga semble être axé sur du sport, thème que Kouji affectionne particulièrement puisqu’il est le sujet principal d’une bonne partie de ses oeuvres

Cross Over (7 volumes)

Résumé (trouvé sur internet) : Cross Over narre les prouesses de Natsuki Ogata, un étudiant qui décide de rejoindre l’équipe de basket du lycée. Grâce à Eiji un autre nouvel arrivant dans l’école, ils vont remettre l’équipe sur pied. Les talents de basketteur de Natsuki ainsi que les encouragements de Mizuki la manager et de l’équipe de pom-pom girl vont permettre à Sainte-Marianne de briller dans les compétitions, enfin si tout se passe bien…

Avis : là encore, je ne l’ai pas lu. Kouji est resté dans le monde du sport en abordant cette fois-ci le basket.

Suzuka (18 tomes)

Image

Résumé : Suzuka raconte l'histoire d'un jeune homme, Yamato Akitsuki, qui tombe amoureux d'une jeune athlète : Suzuka Asahina ; dont la vie est entièrement dédiée au sport.

Avis : Premier manga que j’ai lu de l’auteur. Là encore, le récit est tourné autour d’un sport que Kouji a pratiqué au lycée : l’athlétisme. J’ai commencé en ayant assez peur. Je ne suis pas un grand fan des mangas de sport même si j’ai créé le topic sur Blue Lock (allez le voir, c’est un manga génial). Au final, le sport n’est que secondaire et tout tourne principalement autour de la romance entre nos deux héros, Suzuka et Yamato. On y retrouve les thématiques classiques de ce genre de mangas : la déclaration d’amour du héros, le moment où il voit des femmes nues (beaucoup de femmes nues), les quiprocos, …

Kimi no iru machi (27 tomes, publié en France sous le nom A Town Where You Live)

Résumé: Haruto Kirishima est un adolescent qui écoule des jours paisibles dans une petite ville de province du Japon. Sa vie est chamboulée le jour où Yuzuki Eba, la fille d’un ami de son père vivant jusqu’alors à Tokyo, s’installe sous leur toit pour les prochaines années de lycée.

Avis : je n’ai lu que les premiers tomes de A Town Where You Live. Les protagonistes sont ici beaucoup plus jeunes qu’avec Suzuka et j’avoue que j’ai eu un peu de mal à accrocher. Je me suis peut-être arrêté trop tôt mais j’ai trouvé que l’ambiance était beaucoup plus innocente que dans Suzuka, ce qui ne me convenait pas vraiment au moment où je l’ai lu. Le style graphique n’a pas changé et même si je n’ai pas été emporté par l’histoire, ça se laisse facilement lire et ça peut être intéressant. Apparemment, cela se passe dans le même univers que Suzuka mais je ne suis pas allé assez loin pour en parler.

Princess Lucia (4 tomes)

Résumé : Lucia, jolie démone de 100 013 ans, débarque de but en blanc dans la vie de Yuta et lui demande de lui faire un enfant ! Encore lycéen, le jeune garçon tombe des nues, et apprend que d’après sa date de naissance ( 6h06 le 6 juin de l’an 6 de l’ère Heisei ) l’enfant qui naîtrait de leur union pourrait détruire la terre en moins de 7 jours !!

Avis : Je n’ai pas lu ce manga mais en lisant le résumé trouvé sur internet, je me dit qu’il doit vraiment être sympa et ça me tente de le commander. Si des gens l’ont lu, hésitez pas à donner un avis


LovePlus Rinko Days (2 volumes)

Résumé : Le père de Wataru Aikawa est muté à l'étranger. Saisissant cette occasion, Wataru décide de rester vivre seul au Japon. Cependant, bien qu'il soit un nouvel étudiant transféré, son professeur principal le convainc d'être l'un des représentants de la bibliothèque de son établissement. Aussitôt arrivé à la bibliothèque, un autre membre lui apprend qu'il manque un membre et lui demande alors d'aller la chercher. Ne sachant pas à quoi elle ressemble, Wataru erre dans l'école mais tombe sur deux filles qui parlent dans le dos de la fameuse absente. Il s'avère que cette étudiante n'est pas beaucoup aimée à cause de son sale caractère.

Avis : je n’ai pas lu ce manga et très sincèrement, le résumé ne me donne pas envie. A voir si certains arriveront à me convaincre de l’intérêt

Half & half (2 tomes)

Résumé : En sautant du haut d'un immeuble, la jeune Yûki tombe sur Shinichi, un étudiant. Ils meurent tous les deux sur le coup et se retrouvent dans un lieu situé entre la vie et la mort... Une voix mystérieuse leur annonce qu'ils auront sept jours pour décider lequel d'entre eux pourra vivre. Durant cette période, ils devront tout partager, sans pouvoir s'éloigner l'un de l'autre ! Le compte à rebours est lancé pour ces deux inconnus qui ne vont avoir d'autre choix que de partager la même vie...

Avis : vous n’avez aucune excuse pour ne pas lire ce manga. Il prend pas beaucoup de temps à lire et l’histoire mérite vraiment d’être lue. Il aborde des thèmes un peu plus sérieux que ceux auquel Kouji nous a habitués mais quel plaisir.

Fûka (20 tomes)

Résumé : À la suite de la mutation de son père aux États-Unis, Yû Haruna se voit contraint de déménager et de vivre avec ses trois sœurs dans une maison à Tokyo. Accro aux réseaux sociaux, et plus particulièrement à Twitter, il vit tout cela avec un certain détachement jusqu'à sa rencontre avec Fûka Akitsuki, fille d'un grand athlète japonais et grande passionnée de musique.

Mon avis : Premier manga de Seo Kouji que j’ai suivi en scan avec la joie d’avoir un scan de traduit tous les 3 mois puis 5 qui sortent d’un coup (rythme que l’on retrouve également pour Hitman, un autre manga sur lequel je vais revenir juste après). On pourrait dire que Fûka est le spin off de Suzuka. Non seulement cela se passe dans le même univers que Suzuka mais un des personnages principaux est tiré de Suzuka et on a d’ailleurs quelques guests tout au long de l’œuvre. Ici, on abandonne le sport pour se consacrer à la musique. Même si le thème se veut léger, le ton global de l’œuvre est assez grave. Tout n’est pas idyllique et Kouji montre qu’il peut prendre plaisir à déstabiliser et même choquer les lecteurs. Si vous avez aimé Suzuka, je vous recommande vraiment de poursuivre avec Fûka.

Hitman (13 tomes)

Image

Résumé : Le jeune Ryûnosuke Kenzaki va enfin réaliser son rêve : travailler en tant qu'éditeur pour la rédaction du Shônen Magazine, célèbre hebdomadaire de prépublication de mangas. Très vite, Ryûnosuke va déceler assez de talent en Tsubasa, sa toute première auteure, pour décider d'en faire la mangaka N° 1 du Japon, aussi débutante soit-elle ! Mais tous deux vont découvrir que les coulisses du manga ont tout d'un monde cruel où seuls les plus compétitifs survivent...

Avis : Cette semaine sort le tome 4 de Hitman en France et je me suis dit que ce topic était l’occasion rêvée d’en parler. Comme l’a mentionné Ange Bleu dans un autre topic, la team qui s’occupait de traduire les scans a décidé d’arrêter et donc il vous faudra acheter les tomes pour connaître l’histoire. Le thème de Hitman fait forcément écho à celui de Bakuman. Tous deux parlent du monde de l’édition et on ne peut s’empêcher de se demander si, en plus de montrer les coulisses de la création de manga, Kouji n’a pas voulu profiter de cette œuvre pour dénoncer ce qu’il a lui-même vécu. Ainsi, on suit notamment le parcours d’une mangaka qui doit publier constamment pour ne pas être oubliée (assez amusant quand on sait qu’en 20 ans, Kouji en est déjà à son 10ème manga) et on nous dit clairement que mettre du nu permet de vendre plus (peut-être pour cela que Kouji a une telle tendance à déshabiller ses protagonistes). Là encore, en plus de parler de la création des mangas, on a une intrigue amoureuse qui permet de s’attacher aux héros. J’aime beaucoup ce manga. Il est plus adulte que A Town Where You Live et plus léger que Fûka ou Half & Half. Ca peut être une bonne porte d’entrée dans le monde de Kouji.

Megami no Café Terrace (en cours)

Résumé : Hayato Kasukabe a été accepté à Tokyo U lors de son premier essai. Recevant la nouvelle de la mort de sa grand-mère, il retourne dans sa maison d'enfance, Café Terrace Familia, pour la première fois en trois ans pour y trouver cinq filles étranges qui prétendent être "la famille de grand-mère"! La vie inattendue de Hayato dans une ville balnéaire avec ces cinq filles commence ici!

Avis : Seuls 4 chapitres sont sortis alors il est difficile de se faire un avis. On se doute que le héros va tomber amoureux d’une de ses locataires mais laquelle ? En lisant le premier chapitre, j’ai tout de suite pensé à Love Hina, surtout avec les pensionnaires qui ont des personnalités assez fortes et similaires à celles que l’on avait dans l’œuvre qui m’a tant fait rire quand j’étais ado. Il est possible que je créé un sujet dédié à ce manga dans les prochaines semaines mais le problème est que j’ai été frustré de l’arrêt de la trad de Hitman et je trouverais ça dommage que tout s’arrête à nouveau.

Pourquoi s’intéresser à Seo Kouji


J’ai commencé Suzuka avant tout car j’étais séduit par le style graphique de Kouji. Quand on me pale d’histoires d’amour, je pense immédiatement à des shojos et en furetant dans les rayons de mon libraire, je ne trouvais que des mangas au dessin plus qu’approximatif, pour ne pas dire moche. C’est donc avec curiosité plus que par intérêt que j’ai lu les premiers tomes de Suzuka. Bien évidemment, vous l’aurez deviné puisque j’ai créé ce topic, j’ai été plus qu’agréablement surpris par le manga. J’ai acheté les premiers tomes et attendu la parution des tomes suivants avec autant d’impatience que pour d’autres mangas genre One Piece.

Le style de Seo Kouji est assez reconnaissable et pas uniquement d’un point de vue graphique. Il y a de très fortes similarités entre les différents mangas que j’ai pu lire. On a toujours une thématique générale qui va servir de prétexte pour explorer les relations entre les personnages. Kouji sait comment attirer le lecteur et garder son attention. C’est surement pour cela qu’on retrouve beaucoup de scènes de nue dans ses mangas. Parfois, ça a un sens vis-à-vis du récit global (typiquement une scène d’amour entre deux protagonistes qui marque le moment où ils s’avouent leurs sentiments) mais souvent, c’est purement gratuit. J’ai beaucoup critiqué ce point dans le topic sur Hitman mais en réalité, on retrouve ce genre de scènes partout, notamment dans Fûka.

Kouji ne va pas chercher à faire des œuvres avec un énorme suspens. Tout est assez prévisible et même si certains mangas ont des évènements dramatiques, l’ensemble reste relativement léger. J’espérais à travers ce topic faire découvrir cet auteur au plus grand nombre. Lorsque le topic sur Hitman a été lancé, je me suis rendu compte que beaucoup de personnes qui intervenaient ne connaissaient pas du tout ses œuvres précédentes et je me suis dit que ce serait une bonne idée de les présenter afin de convaincre ceux qui hésiteraient que oui, les mangas de Kouji valent le coup d’être lues.
Je vois souvent dans les magasins d’occasion des Suzuka à des prix très abordables. Ils n’attirent sûrement pas grand monde alors je ne peux que vous recommander d’en acheter un et vous faire votre avis. J’aimerais bien que ce topic soit un espace d’échange sur les différents récits de Kouji. Depuis 20 ans, il a abordé énormément de thèmes différents et je serais surpris qu’aucun n’intéresse les gens. Après tout, un topic a bien été consacré à la difficulté de trouver une copine lorsque l’on est otaku. Sur le coup, on est parfaitement dans le thème de Kouji.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Zoom sur un auteur: Seo Kouji
MessagePosté: Sam 20 Mar 2021 12:24 
250 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Oct 2004
Messages: 1408
Localisation: les fosses de l'enfer
J'ai commencé avec Suzuka dans les années 2000 et j'ai tous les volumes.

Il m'a d'ailleurs inspiré (avec Eyeshield 21) pour mon Bac Sport.

J'adorais le personnage de Suzuka (et les autres filles) mais j'exécrais l'immaturité du héros principal... Je me demandais d'ailleurs si ça venait pas de l'auteur lui-même : en effet ses remarques de préfaces de volumes ne volaient pas bien haut parfois. (à l'image de Kurumada dans Saint Seiya next dimension mais ça c'est un autre niveau encore)

Est venu alors Kimi no iru machi : mais je comprenais pas où allait l'histoire (et le trop grand nombre de persos) donc j'ai passé mon tour.
C'est dans ce manga que tu comprends que Kouji Seo c'est un fan de la campagne. Et ça se ressent dans son écritures parfois.

Et alors Fuka... l'auteur m'a totalement perdu...

Spoiler: Montrer
tuer la fille de Suzuka dès le début de l'histoire alors qu'on s'est fait chier à l'attendre à la fin de Suzuka et qu'on a adoré voir dans des scenettes de Kimi no iru machi, mais il a perdu la tête sérieusement


Hitman n'aide pas vraiment non plus : c'est vraiment un thème particulier la vie de mangaka. Il faut être à fond là dessus pour apprécier.

Ses autres oeuvres, je les ai en VO scannés mais ce sont plus des petites histoires qu'autre chose.


Mais bon cela reste un auteur de légende dont le dessin marque quiconque a lu une fois ses mangas.
(attention un auteur légendaire ne veut pas dire un excellent auteur non plus = kurumada)

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Zoom sur un auteur: Seo Kouji
MessagePosté: Mar 23 Mar 2021 13:48 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 26706
Localisation: Joker
Jusqu'à peu, je ne connaissais Seo Kouji que de nom/réputation et j'ai profité de Hitman pour le découvrir.
Le bilan est très positif et je vais me mettre à Megami no Café Terrace d'ici peu je pense. Sur ce dernier titre, comme il est plus classique, les scantrads devraient suivre cette fois-ci^^

Sur Hitman, j'avais écrit ça comme bilan :

Citation:
Sur la team ils ont toujours traîné à faire la scantrad car apparemment le récit ne les passionnait pas des masses. Je pense que pour une oeuvre de Seo Kouji, Hitman a du manquer de mélo et de romance^^

Car au final, même si je n'ai pas encore terminé l'oeuvre, je pense qu'on peut dire que c'était une série finalement assez gentille et positive, sans réels éléments de mélos et de dramas. Chaque obstacle et problème ont finalement toujours été résolu simplement et rapidement. C'est clair que ça change des précédents travaux de Seo Kouji.

Sur la longueur : 13 tomes, c'est correct je pense. Bakuman. a fait 20 tomes et le récit d'Hitman est bien plus rapide car comme mentionné plus haut, les choses se résolvent généralement de façon simple et directe. Donc en avançant aussi vite et en restant dans la pure Tranche de Vie "gentille", on a fait le tour du sujet "rapidement". Du coup, pas de réelle confrontation et de guerre contre les concurrents pour faire du Magazine le numéro 1 du Japon^^

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Zoom sur un auteur: Seo Kouji
MessagePosté: Dim 16 Mai 2021 21:09 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 26706
Localisation: Joker
Et petit PV pour la sortie du tome 1 de Goddess Terrace Cafe :


_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Zoom sur un auteur: Seo Kouji
MessagePosté: Mar 7 Déc 2021 21:08 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 26706
Localisation: Joker
Exposition ce mois-ci pour fêter les 25 ans de carrière de Seo Kouji :


_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com