Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Sprite
MessagePosté: Lun 30 Mai 2011 17:32 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
Image

Sprite - Yugo Ishikawa


Image

"Sprite"…
Tombé par hasard sur la couverture et le synopsis de ce premier tome voici déjà quelques mois, il ne m'en fallut pas plus pour me faire éprouver un fort sentiment d'excitation à la simple idée de sa sortie prochaine par le biais de Kazé. Attendant de pied ferme la distribution du manga prévu pour mai, j'eus l'occasion en attendant de voir passer quelques chefs d'œuvres sous mes yeux, "Le Voyage de Ryu", "Soil", "Nanja Monja", "A Lollypop or A Bullet", mon désir pour "Sprite" ne faiblissant pas une seconde malgré le passage fort marquant de ces poids lourds.

C'est dire si je plaçais la barre très haut en ne me basant pourtant sur rien de bien concret. En ce sens, le titre du premier chapitre de l'œuvre de Yugo Ishikawa retranscrit à la perfection mon état d'esprit durant ces mois d'attente.
Je ne connaissais non plus pas du tout ce mangaka, une vraie découverte donc pour moi, que je me propose aujourd'hui de présenter. Alors au final, cette attente pleine d'impatience aura-t-elle été pleinement satisfaite ? Ou au contraire m'y serais-je cassé les dents ? Mais avant de donner un avis global sur ce premier volume, voyons un peu de quoi parle cette bande dessinée…

Image
Scénario :

La trame même du récit se construit au travers de deux axes se mêlant pour créer une ambiance angoissante et sinistre à souhait.
Ces deux facettes que l'auteur va combiner nous permettront de suivre le comportement d'un petit groupe de personnes qui du jour au lendemain seront confrontés à un monde devenu extrêmement dangereux. En effet, suite à un terrible tsunami, la ville entière sera ravagée et engloutie sous les flots, les seuls survivants apparents ayant eu "la chance" de se trouver réfugier dans les derniers étages d'un gratte-ciel ayant résisté à la puissance du cataclysme. On se retrouve donc dans un scénario catastrophe où la survie et surtout le comportement des survivants seront fortement mis en avant. Lisant "Dragon Head" en même temps à côté, ça m'a bien sûr immédiatement fait penser à ce manga, surtout lorsqu'on prend un peu le temps d'observer les arrières plans, tout aussi détaillés et retranscrivant bien cette impression de destruction et de confinement dans les ruines qui composent le nouvel univers des personnages.
… Scénario catastrophe, ai-je dis ? …
Oui mais voilà. Comment un tsunami peut-il frapper une ville en plein milieu des terres et s'élever à plus de 42 étages de hauteur ? Comment un tsunami aussi important peut-il être entièrement composé d'une espèce d'eau aussi noire que de l'encre ? Qu'est-ce que pouvaient bien être ces étranges flocons noirs tombés du ciel et ayant précédé la catastrophe, et que seule notre héroïne semblait pouvoir voir ?
Car c'est là que la thématique la plus inquiétante et la plus énigmatique du manga va venir se fondre dans ce scénario catastrophe, à savoir le fantastique.

Autant le dire d'emblée, à l'issu de ce premier tome, le lecteur est complètement perdu. Aux habituelles premières techniques de survie qu'on est en droit de s'attendre dans ce genre d'histoires (promulguer les premiers soins, rationaliser la nourriture, exploration des lieux, …), s'ajoutent des éléments imprévisibles et surréalistes autour de l'origine de cette "eau" noire et de certains personnages louches soulevant des questions embrouillant encore plus la situation.

Un premier tome assez fou et étrange en somme nous conduisant vers une destination inconnue. On avance en aveugle et la suite promet de sacrés rebondissements tant les possibilités scénaristiques s'avèrent tortueuses. En espérant que l'auteur ait une idée précise de l'orientation qu'il souhaite donner à son manga, et surtout qu'il ne s'égare pas en chemin et puisse répondre à ses propres questions.

Image
Personnages :

Rapidement, voici quelques uns des premiers protagonistes qui se retrouveront impliqués dans cette histoire.

Sû :
Héroïne de cette histoire, jeune lycéenne tout ce qu'il y a de plus commun. Mis à part si l'on prête attention à l'une de ses occupation, son attachement à prendre sur elle et à s'occuper de personnes cloîtrées chez elle, en l'occurrence son ami d'enfance et son oncle. Dès le début du récit, elle percevra la chute de ses étranges flocons noirs alors que ses amies ne semblaient pas en mesure de les distinguer. Un élément étrange flotte autour de ce perso, quant à savoir ce que c'est, seul l'avenir de ce manga nous le dira…

Kiriko :
L'une des deux très bonnes amies de Sû. Elle est du genre caractérielle, impatiente et n'est pas connue pour avoir sa langue dans sa poche. Une personne très extravertie donc, à voir en quoi ce trait de caractère affectera sa capacité à survivre aux événements qui frapperont la ville.

Miki :
L'exact opposé de Kiriko et dernier membre du trio d'amie de Sû. Elle est assez petite et discrète et n'aura pas vraiment de rôle d'importance dans ce premier volume. Un personnage destiné à évoluer pour le bien du groupe ou alors créée pour être cataloguée dans le lot de ceux qui serviront de chair à canon ?

Shôgo :
Oncle de Sû ayant vécu pendant dix longues années reclus au sommet d'un immeuble luxueux. Passé les quarante ans et sans emploi, passant ses journées à jouer en ligne et entretenu par sa nièce. Il représente l'une des grosses énigmes du manga. Comment ce type aussi excentrique peut-il vivre dans un lieu si riche sans pour autant avoir de revenus ? Et surtout jusqu'à quel point semble-t-il familier avec cette espèce d'"eau" noire ?

Aikawa :
Habitant d'un certain âge de la chambre 4204 de l'immeuble qui s'avérera être un soutien précieux pour le groupe de survivant. Rescapé d'un séisme assez violent il y a des années, son expérience dans ce genre de situation sera d'un grand secours.

Yasuko :
Femme de Aikawa, alitée depuis le premier séisme qu'ils subirent et dans lequel ils perdirent leur fille. Le rapprochement qui se produira entre un autre personnage inattendu et elle donnera lieu à quelque chose de plutôt inquiétant…

Le couple :
Deux autres survivants du tsunami, surtout marquant de part une scène très choquante et rajoutant une nouvelle épaisseur de mystère à l'intrigue !

Riki et Gaku :
J'ai lu quelque part que l'auteur du manga avait été assistant de Naoki Urasawa. Si maintenant je dis que ces deux frangins sont les portraits crachés de Yanbo et Maabo, "les jumeaux les plus méchants du monde", il devient à mon avis facile de se faire une bonne idée sur ces deux énergumènes.

Tetsu :
Personnage qui n'est qu'évoqué dès la première page du livre. Ami d'enfance de Sû, il vit reclus chez lui depuis un certain déjà. On ne sait rien sur lui. Aura-t-il un rôle dans l'intrigue ? Mmm…

Image
Mon avis :

L'heure de faire un bilan de la lecture de ce premier volume est venue.

Au niveau du scénario, je n'ai eu aucun problème. Je suis complètement rentré dans l'intrigue, le nez plongé dans les pages de cette bande dessinée sans jamais en décrocher un instant. Il n'y a rien de bien compliqué à comprendre pour l'instant, l'action posant pour l'instant les bases des grandes questions qui vont hanter le manga à l'avenir. Les personnages ne font que subir tout ce qui leur tombe dessus nous permettant d'observer un peu leur réaction face à l'horreur. Ce premier tome reste très basique (ce qui n'est ici pas une défaut) sur toute la première moitié du bouquin, et c'est sur les derniers chapitres qu'on commence à gratter légèrement la surface du scénario pour entrapercevoir des indices troublants sur l'origine du cataclysme nous laissant présager une suite bien plus complexe. Le risque étant que l'auteur se perde dans ses explications futures… Mais bon pour l'instant, ça reste très bon. En tout cas, moi, je suis complètement client !

Au niveau du dessin, j'ai eu là un peu plus de mal. Si je trouve les décors représentés à la perfection et collant bien à l'ambiance catastrophique en place, j'avoue avoir été un peu rebuté par le design des personnages et surtout l'expression de leur visage. Ils ne s'imbriquent pas dans ces mêmes décors je trouve, ce qui m'a donné un sentiment désagréable de décalage entre le premier plan et l'arrière-plan au cours de ma lecture. Quant à l'expression de leurs visages, ils ne dégagent rien à mon sens. Je n'ai quasiment jamais ressenti l'émotion que l'auteur voulait essayer d'exprimer, ce qui rend l'immersion dans l'œuvre et le sentiment d'empathie pour ces derniers difficile.

Bilan, j'ai certainement placé mon attente à un tel sommet que je ne pus que ressentir un léger sentiment de déception. Néanmoins, le manga est vraiment très sympa et même si ce ne sera pas LA révélation 2011, je l'ai beaucoup aimé et je continuerai l'achat et la lecture des prochains tomes les yeux fermés.

Et si jamais certains par ici souhaitaient se lancer dans un récit très intriguant, voici un lien que j'ai trouvé (en anglais) pour vous permettre de vous faire votre propre avis. Seulement, le tome 1 paru en France se conclut au chapitre 7 inclus, donc si jamais il y en a qui veulent donner leur avis (?) attention de ne pas aller trop loin dans les avis.
Le lien en question.
Sinon, reste le livre paru chez Kazé, pour 7,50 euro si je me souviens bien.

PS : Qui a pensé lire un truc sur les boissons gazeuses en ouvrant ce topic ? Dénoncez-vous !

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Sprite
MessagePosté: Mar 19 Juil 2011 19:42 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
Image
Sprite - tome 2
Là, pour le coup, bien moins convaincu par ce deuxième livre, comparé au premier que j'avais beaucoup aimé. Il ne se passe pas grand chose dans ce volume, les personnages ne décollent pas et j'ai eu du mal à m'immerger dans les différentes situations qui nous ont été présentées.
En tout cas, "Sprite" semble clairement s'orienter vers du survival-horreur fantastique avec l'apparition de ces bestioles géantes et de leur goût prononcé pour la viande de notre chère espèce humaine, et la révélation faite sur ce qu'est cette immense tsunami d'eau noire, même si ça reste très vague.

En espérant que le tome trois relève la barre et parvienne à rendre ses persos plus intéressants !

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Sprite
MessagePosté: Jeu 21 Juil 2011 11:48 
375 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Déc 2006
Messages: 1931
Localisation: Vers la Tour Sombre.
Qu'ouïe-je ? Du Dragon Head-like ?
Me voilà !

Et autant crever l’abcès de suite, les ressemblances avec le manga de Minetarō Mochizuki sont plus que troublantes. On est très vite dans le bain de l'action déjà, ou plutôt de la terreur. Un évènement mystérieux qui fout en l'air le Japon et des personnages en huit clos. Comme dans beaucoup d’œuvres traitant de la fin du monde (ou en tout cas l'impression de), Sprite en arrive vite au thématique de la survie où certains utilisent la loi du plus fort tandis que d'autres se révèlent des talents de meneurs de troupes.
Très vite de nouvelles menaces bien plus grandes que le postulat de bases arrivent et force est de constater que le parti pris est ici bien plus fantastique. Rien que l'eau noire de base puis ensuite les bêbêtes et surement bien d'autres péripéties et étrangetés à venir.

Niveau graphisme on est là aussi en terrain connu, d'un côté des environnements ultra développés, pas de décors simplifiés et un régal pour les yeux. Une utilisation du noir très poussée aussi, ça donne lieu à des scènes qui m'ont littéralement épouvantés et donc je me souviendrais. Et puis enfin un chara design assez simpliste comparé aux productions actuelles, là encore on ressent du Dragon Head.
Les personnages justement, j'ai pas mal de mal avec eux, pour l'instant je n'arrive pas à m'attacher à eux si ce n'est la ravissante Kiriko qui de toute façon semble avoir été crée pour faire du fan service là où Sû paraît très banale.
Shôgo quand à lui passe pour un geek de premier abord mais surtout un fou furieux. J'ai un peu de mal avec ses crises à répétitions qui au final n'ont plus aucun impact.

Bref si Sprite était une boisson ce serait un Canada Dry. Ça a les graphismes de Dragon Head, l'ambiance de Dragon Head, les influences de Dragon Head mais ce n'est pas du Dragon Head et c'est tant mieux car on est bien en droit de vouloir du neuf, et du pétillant.

_________________
Image
A court terme j'écris cette phrase, à moyen terme vous la lirez, à long terme, nous serons tous morts.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Sprite
MessagePosté: Mer 23 Nov 2011 19:09 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Oct 2011
Messages: 21
Un manga extraordinaire!
Tout me plait, tant l'intrigue, mysterieuse et compliquée mais logique, que les personnages, dont le graphisme et les expressiosn aterrées sont parfaits.
Les couvertures sont magnifiques et le personnage de Sû est extrêmement énigmatique et intimidant.
La révélation 2011 à mon avis, avec Bride Stories.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com