Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Daisuke Igarashi - Les Enfants de la Mer
MessagePosté: Dim 12 Fév 2012 21:10 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
Daisuke Igarashi



Que dire sur ce mangaka ? Si ce n'est que quelques minutes après avoir fait la découverte de cet auteur avec la parution du premier volume du manga dont il est aujourd'hui question, Les enfants de la Mer, me voici en train de commander l'intégralité de ces travaux publiés jusqu'ici en France. Je pense que cet engouement traduit bien l'énorme coup de coeur que j'eus suite à cette lecture, me faisant démarrer l'année 2012 en beauté.

Image
Daisuke Igarashi est un artiste qui débuta sa carrière au début des années 90 faisant profiter à ses différentes oeuvres d'un thème qui lui restera cher et très présent au sein de ses récits, le rapport de l'Homme à la Nature. Très inspiré par les films de Miyazaki, à commencer par Mon Voisin Totoro, son maître à penser avec qui il sera souvent comparé et reconnu grâce à cela. Ce rapport très fort à la nature se ressentira d'ailleurs énormément à travers ses livres dans lesquels un profond respect de tout ce qui l'entoure et de chaque êtres vivants transpirera de ses dessins et de son écriture. Entre fantastique et émerveillement face à notre environnement et à son immensité, telle est l'ambiance principale que cherche à atteindre l'auteur. Et, autre élément très important rendant les travaux de Daisuke Igarashi si magnifiques : ses dessins. Que ce soit dans les traits et les expressions des visages de ses personnages ou les décors si importants quant à la construction de son univers fabuleux, nous baignons en permanence dans ce mélange parfaitement accordé entre l'histoire et les images contribuant à totalement nous y immerger. Sublime.

Pour terminer, je dirigerai ceux intéressés par l'homme vers l'une de ses interview (en anglais) où il nous explique pas mal de chose, entre quelques précisions sur ses influences, ses inspirations, ses attentes vis à vis du manga, ... Le tout se passant par ici ou par là


Image

Les Enfants de la Mer

Tu veux que je te racontes des histoires de mer ?
Des histoires de mer que personne ne connaît...
Des histoires de requins géants vivant dans les abysses...
De fantômes marins qui hantent les profondeurs...
Des histoires qui parlent du long chemin qui relie la mer à l'univers.
Il faut rendre à la mer ce qui lui revient.
Mais toi grand-mère, comment connais-tu ces histoires ?
En fait, ces histoires, je les aies vécu quand j'étais toute petite. C'était il y a longtemps, il n'y avait pas autant de tatouages sur le corps de Jim alors... Et Anglade n'était qu'un tout jeune homme, d'une incroyable beauté ! Quand j'étais enfant, j'étais ignorante des choses de la mer... Comme aux astres d'ailleurs.
Je vais tout te raconter... Tout ce que j'ai vu... Tout ce que j'ai entendu...
Et te dire le secret de la mer que moi seule connais.

Image
Histoire :
C'est l'histoire de deux enfants. Deux amis et deux frères. Umi, la mer, et Sora, le ciel. Tous deux recueillis alors qu'ils n'étaient que de simples nourrissons dans des circonstances particulières faisant d'eux des êtres uniques, auréolés de mystère. En effet, ces deux enfants, pour le peu que l'on en sait, naquirent dans le berceau même de la Vie, dans les tréfonds de l'océan et y passèrent leur brève existence élevés et protégés par la Nature et des mammifères marins. Un phénomène exceptionnel et une survie miraculeuse dans ce milieu hostile pour les deux bébés qu'ils étaient avant d'être adoptés par une équipe de biologistes marins.
Des années plus tard, ce sera au tour d'une jeune fille du nom de Ruka, fille d'un de ces chercheurs, de s'introduire dans la vie étrange des deux garçons et de nouer avec eux une certaine complicité et solide amitié, mêlée à un fort sentiment de fascination pour ces êtres à part. Dès lors, de fantastiques aventures et des décors dont elle n'aurait pu que rêver viendront se dessiner aux yeux de Ruka, grâce à l'étrange capacité de ses amis à entrer en totale communion avec le monde et la mer...
Par ailleurs, tout atour du monde, de nombreux cas de disparitions de créatures marines dans des circonstances des plus troubles seront répertoriées. Toutes ces disparitions et ces réunions de bancs de poissons venus des quatre coins du globe en seul lieu semblant coïncider à une sorte de consécration d'un quelconque phénomène lié à la nature même de Sora et Umi.

Image
De gauche à droite : Sora, Ruka et Umi.
Personnages :
Ruka :
Jeune fille faisant plus office de garçon manqué, solitaire et un peu bagarreuse ayant du mal à communiquer avec autrui. Ayant été témoin de la disparition mystérieuse d'un poisson dans un aquarium des années plus tôt, comme évaporé dans une boule de lumière, elle attirera instinctivement l'attention de Umi et Sora, eux aussi cherchant des réponses à cette énigme.
Umi :
Garçon très enjoué et énergique n'en faisant toujours qu'à sa tête, causant ainsi bien des soucis à son entourage. En adoration devant Sora mais très inquiet quant à son état, il apprendra bien rapidement aussi à lier une forte complicité avec Ruka.
Sora :
Le "grand frère" de Umi, plus cynique et froid que ce dernier, son état de fatigue et de faiblesse inquiète, son corps étant très sensible à la lumière du soleil et à la vie terrestre hors de l'eau. Il n'hésite pas souvent se moquer et repousser Ruka bien qu'il reconnaisse en silence l'importance que pourrait avoir la présence de cette jeune fille dans la vie des garçons.
Jim :
Chercheur et l'un des responsables du laboratoire qui fit la découverte des deux enfants. Un véritable passionné des milieux marins et doté d'un fort sentiment protecteur et paternaliste envers Sora et Umi. Un homme plein d'expérience sur qui l'on peut et qui prodiguera quelques sages conseils à notre jeune héroïne.
Maasaki :
Père de Ruka et chercheur de l'aquarium. Séparé de sa femme pour des raisons qui nous sont encore obscures, et qu'il cherche à éviter, il est un père présent et aimant pour sa fille bien que très occupé par son travail et ne vivant pas avec elle. Il demandera à Ruka de s'occuper de Umi et Sora, une tâche bien complexe...
Kanako :
Mère de Ruka. Assez distante et vivant presque recluse chez elle, laissant quasiment sa fille vivant à ses côtés livrée à elle-même. Elle aurait auparavant travaillé au sein de l'aquarium et de l'équipe de chercheurs.

Image
Mon avis :
Les Enfants de la Mer est pour moi l'une des deux grosses claques parmi les nouveautés de ce début d'année. Et nulle doute que ce manga finira nommé dans plusieurs catégories de prix sur la BD d'ici la fin de l'année.
Le déroulement de cette intrigue, de cette espèce de fable à la fois poétique et écologique se fait de manière très posé, de manière très calme. Pas de précipitation dans la narration de Igarashi, qui prend ici bien son temps de poser ses personnages un par un, et d'installer un décor somptueux des fonds marins et des mystères qui y sommeillent. Les scènes dans la mer où tout simplement devant l'aquarium géant sont de toute beauté. Et comment ne pas penser au passage où notre héroïne baigne en plein océan au milieu de requins baleine. A la fois effrayant et renversant. Car, Les Enfants de la Mer est avant toute autre chose une claque pour les yeux. Et pas que pour les illustrations de paysages, le dessinateur sublimant aussi son art à travers les visages très expressifs de ses personnages.
Les deux thèmes présents dans le manga sont eux-aussi passionnants. L'un, des plus classiques, nous faisant vivre au jour le jour le quotidien de ses trois jeunes enfants et la façon dont leur amitié évoluera. Ou la relation quasi fusionnelle, malgré le fait que tout les oppose dans leur apparence comme dans leur comportement, entre Sora et Umi qui personnellement m'a beaucoup touché, surtout avec l'apparition d'un élément perturbateur vers la fin du volume laissant envisager des instants à venir plus dramatiques.
Le deuxième thème est cette sorte d'enquête fantasmagorique où des notions très abstraites sont abordées et où tout l'aspect contemplatif du récit peut alors pleinement se manifester. Quelles sont les origines de ces enfants représentant le ciel et la mer, berceaux de la vie nous enveloppant de leur immensité ? Quel devenir pour ces enfants dont l'existence même semble perturber l'ordre établi par la Nature ?
Autant de questions qui viennent nous passionner durant toute cette lecture et ne donnant qu'une envie, suivre Igarashi dans sa quête de réponses et de recherche esthétique.

Un coup de coeur énorme pour ce manga et son auteur, manga qui se verra complété de quatre autre tomes, de gros pavés au prix un peu élevé de 15 euros mais valant franchement le coup.

Image


Fascinant, passionnant, magique. Toi aussi découvre l'univers de Daisuke Igarashi !

A suivre très bientôt sur la volonté...

Image

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Daisuke Igarashi - Les Enfants de la Mer
MessagePosté: Dim 12 Fév 2012 21:46 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 21274
Localisation: Joker
Très chouette présentation!

Moi-aussi je me suis laissé tenter par cette oeuvre que j'ai découverte il y a quelques mois en surfant au hasard sur le site de IKKI, l'éditeur japonais de Dorohedoro. Le titre et la couverture m'ayant inspiré, je suis ensuite allé lire sur le site américain de IKKI le chapitre 1. Charmé, j'ai été déçu que le titre ne soit pas publié en France et agréablement surpris lorsque je l'ai vu dans les plannings de ce début d'année!

Une ambiance mystérieuse, onirique et intime des plus réussie pour un récit qui effectivement prend son temps en nous plongeant dans des décors et une atmosphère marine des plus envoûtants.
Les personnages sont particulièrement sympathiques et agréables à suivre : Espiègleries au programme sur quête initiatique des plus réussis.
Bref je suis relativement conquis et très curieux de lire la suite du destin de ces enfants qui savent écouter la mer!

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Daisuke Igarashi - Les Enfants de la Mer
MessagePosté: Dim 1 Avr 2012 10:11 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
Suite de ma découverte des différents travaux de Daisuke Igarashi, suscitée par mon coup de coeur envers Les enfants de la mer, un constat s'impose en refermant les trois autres publications à être parvenues jusqu'à chez nous. En effet, quelque soit l'univers abordé, qu'il soit emprunt de fantastique ou d'horreur avec Sorcières, qu'il dégage une impression de contemplation et d'émerveillement avec Les enfants de la mer, qu'il nous narre nombres d'histoires courtes souvent hallucinées avec Hanashippanashi, ou bien encore qu'il reste dans un cadre extrêmement réaliste avec Petite forêt, on retrouve cette même sensation, ces mêmes personnages en totale osmose avec le monde qui les entoure, avec la nature et l'ensemble de ce qui constitue la vie.
Il pourra écrire l'histoire qu'il voudra, que l'on adhère ou non à ses différentes oeuvres - car avouons-le, certaines restent très difficiles d'accès - il est assez impressionnant de se retrouver dans l'univers de Daisuke Igarashi, un amoureux de la vie à n'en pas douter, et un auteur soucieux du moindre détail et profondément concerné par son sujet.

Aucun doute non plus, on ne pourra pas apprécier chacun de ses travaux très particuliers. Néanmoins, même si à titre personnel je ressors de mes quatre différentes lectures avec un avis partagé, en ayant adoré deux, étant resté assez hermétique aux deux suivantes, je ne peux qu'être admiratif devant le talent qu'à cet auteur à traiter d'une vision fascinante de mille et une façon différente. Et une chose est sûre, devant les histoires et les personnages de Daisuke Igarashi, on ne peut se sentir que bien petit face à quelque chose de bien imposant.

Sur ce, laissez moi vous présenter les trois autres titres édités en France, trois séries finies très compliquées à juger, puisqu'elles prendront aux yeux de quelques uns la valeur d'objets indispensables, alors que beaucoup d'autres resteront très austères à ce qui leur est conté.


ImageImage

Sorcières
- terminé en deux tomes
- histoires courtes / fantastique
- éditions Sakka


Après Les enfants de la mer, le manga de Daisuke Igarashi qui m'a littéralement transporté. Ce manga se compose de quatre histoires courtes étalées sur deux tome, et donc chacune d'entre elle ayant largement le temps et la place d'être développées à la perfection. Daisuke Igarashi va à travers ses planches nous dresser le portrait de quatre femmes, quatre sorcières telles qu'il les conçoit, tantôt vengeresse, tantôt protectrice, mais toute partageant ce point commun, celui d'être en total osmose, de ne faire plus qu'un avec la nature et l'univers.
Ces histoires sont très semblables à des contes, chacune apportant son lot de moralité et critiquant une facette de la société ou de l'humanité, chacune transportant une certaine noirceur pouvant faire passer certaines planches dans un registre presque horrifique. Chacune aura été pour ma part un véritable enchantement.

Nous découvrirons ainsi successivement les destins de Nicole, jeune britannique en voyage à Istanbul s'étant éprise d'un homme important du bazar de la cité. Rejetée et humiliée, Nicole se plongera durant des décennies dans les arcanes de la sorcellerie et l'étude des secrets de l'univers, ourdissant secrètement sa vengeance une fois parvenue au summum de sa puissance. Mais c'était sans compter le départ pour la ville d'une enfant, une jeune tisseuse d'une tribut nomade sans aucun lien avec la sorcière et sa quête destructrice, qui, suivant les signes prophétiques de son art, sera amenée à croiser le destin de "celle qui ne voit pas".
Sans conteste mon histoire préférée de ce manga .

Au coeur de la forêt amazonienne, lorsque le sorcier d'un petit village s'allie à une force gouvernementale désireux de raser une partie de la forêt pour ses profits, et qui se traduira par l'extermination impitoyable de différentes tributs, la grande sorcière sommeillant en son coeur s'éveillera pleine de rancoeur et de haine envers ceux ayant assassiné son bienaimé. S'ensuivra une lutte des plus macabres entre les deux partis où les esprits vengeurs s'éveilleront à l'appel de la sorcière.

La troisième histoire met en scène la grande sorcière Mira et sa jeune et innocente apprentie, Alicia, qui se verront confier par des hommes méprisant et rejetant ce qu'elles représentent et ne comprennent pas, la difficile tâche d'empêcher une terrible catastrophe. Une histoire qui se voudra comme étant une critique envers la bêtise et la haine que peuvent susciter le refus d'accepter ce qui est différent ou qui s'avère hors de notre portée, mais aussi comme un dernier témoignage, un dernier apprentissage d'une mère envers sa fille.

Enfin, le second tome se conclut par le récit d'une jeune adolescente perdue et se sentant étrangère à sa propre existance, Hinata, qui, sur un coup de tête, partira pour un voyage qui l'amènera à découvrir à la fois la plénitude de la vie et tout ce qu'elle recèle, mais aussi la perte de tout ce qu'elle est. Le tout à travers une rencontre étrange et fascinante d'une autre jeune fille sachant entendre et ressentir ce que le monde a à offrir.

Un excellent manga.


ImageImage

Petite Forêt
- terminé en deux tomes
- tranche de vie
- éditions Sakka


Petite forêt est un récit extrêmement atypique. Le manga est très bon malgré le fait que n'ai pas apprécié. Il est l'une de ces histoires qui ne vise et ne pourra vraiment intéresser qu'un lectorat très restreint en raison du thème abordé et la façon dont le tout nous est conté.

Cette histoire donc nous présente le personnage de Ichiko, une jeune femme vivant dans un petit village isolé au nord du Japon du nom de Komori, signifiant "petite forêt". Vivant seule et étant revenue dans ce village après une expérience ratée en ville, Ichiko renouera avec ses racines pour se dévoiler comme une fille forte et courageuse, pleinement consciente de toutes les richesses que peuvent lui octroyer la nature qui l'entoure et parfaitement capable d'en tirer un maximum de profit. Nous la verrons donc évoluer dans des conditions de vie très rudimentaires, chaque chapitre étant l'occasion pour elle de nous dévoiler l'usage ingénieux de chaque herbes, chaque légumes issus du fruit de son labeur, pour un résultat surprenant rendant hommage à ce qu'était autrefois la relation entre l'homme et la nature. Chaque chapitre est une nouvelle recette où, en ne partant de presque rien si ce n'est les fruits de ses efforts et l'étendue de ses connaissances sur ce qui l'entoure, Ichiko nous proposera à chaque fois des plats et des techniques plus appétissants les uns que les autres.

L'histoire de ce manga n'avance qu'essentiellement à travers cet aspect là, ce qui m'a gêné et empêché de véritablement apprécié cette lecture. Car en plus de ne pas être un grand amateur de gastronomie, je dois dire qu'il est encore plus difficile de pleinement s'immerger dans cette culture et cette cuisine que peu doivent connaître, surtout au vu du souci du détail très poussé dont fait preuve Igarashi. Il faudra vraiment être familier et passionné par le Japon pour pleinement apprécié toute la saveur du manga, dont je reconnais volontiers les qualités sans toutefois pouvoir l'apprécier.

Ce qui est très dommage, surtout au vue de cette histoire très intéressante qui se glisse à travers les différents chapitres mais bien trop peu mise en avant à mon sens. Le but premier du manga étant de faire ressentir cette harmonie qui peut être crée entre l'Homme et son environnement.
L'histoire en question nous dévoile une Ichiko bien plus tourmentée que ce qu'elle peut bien laisser paraître à travers deux faits l'ayant marquée. Le premier étant l'abandon de sa mère lorsqu'elle était encore enfant, qui disparut du jour au lendemain sans laisser de traces derrière elle. Un sentiment d'abandon l'ayant évidemment marqué et qui reviendra régulièrement la hanter à travers des souvenirs et des goûts qu'elle cherchera à égaler. Le deuxième fait marquant sera les raisons de son retour à Komori, entre échec amoureux et dépaysement face à un monde où elle ne se reconnaîtra pas et qu'elle fuira vers, à défaut, un lieu plus rassurant, même si ne répondant à ses attentes.
Une histoire qui aurait vraiment pu me passionner si tant est que le propos de l'auteur en eut fait son thème principal.

Un manga très spécial réservé à un public particulier je pense.


ImageImage

Hanashippanashi
- terminé en deux tomes
- histoires courtes / fantastique
- éditions Sakka


Impossible de résumer ce manga, recueil de 44 histoires courtes d'Igarashi, toujours dans le même ton et cette même impression d'émerveillement qui submerge ces autres titres. Toutes partageant cet univers fascinant et étrange où le monde contemporain rencontre des phénomènes fantastiques et poétiques où la nature s'en trouve sublimer par le style très particulier de l'auteur.
Hanashippanashi est vraiment un titre qui peut se prendre comme un recueil de petits contes très agréables à suivre. Loin d'être un indispensable, mais un très bon titre pour ceux qui auraient apprécié ces autres travaux. J'ai personnellement terminer mes lectures par ce manga, ce qui constitue une parfaite conclusion, légère et magique, à la découverte des oeuvres de Daisuke Igarashi.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Daisuke Igarashi - Les Enfants de la Mer
MessagePosté: Dim 23 Sep 2012 19:53 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 21274
Localisation: Joker
Image
Les Enfants de la Mer - volume 2

On retrouve cette lecture avec la disparition de Sora qui amène donc l'entrée en scène d'un personnage jusqu'ici seulement mentionné : Anglade, qui se pose comme un rival au niveau scientifique de Jim. Ce dernier nous révèle d'ailleurs une partie de son passé avec un petit flashback et semble être arrivé pour ses recherches dans une impasse...
Bon le récit avance peu : le mystère autour du devenir de Sora dure tour le volume et se révèle dans les dernières pages. Le corps du volume lui-même est comme dans le précédent très porté sur l'onirisme (Ruka initiée par les deux garçons) et la présentation/commentaire de certains faits (surtout via l'équipe des scientifiques).
Toujours très beau et très poétique, et donc encore assez mystérieux. On notera tout de même que Sora semble être un « pur » Enfant de la Mer (tous les autres vus ici et là lui ressemblent), tandis qu'Umi semble un brin plus humain (c'est relatif of course). Le mythe des Dugong-sirènes est évoqué à la fin du volume et je me demande si on pourrait y voir une référence à la nature/statut d'Umi (métisse en somme) ?_?
Bref la suite au prochain volume !

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Daisuke Igarashi - Les Enfants de la Mer
MessagePosté: Jeu 28 Fév 2013 23:00 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 21274
Localisation: Joker
Image
Les Enfants de la Mer - volume 3

Sora a donc disparu et Ruka, qui a "absorbé" sa météorite, est à son tour attirée vers la mer à travers une étrange communication de style "Esprit sortant du Corps". L'air de rien il y a plus d'avancé dans ce nouveau volume que le précédent je trouve. Tout d'abord nous avons un flashback sur Sora et Umi et comment ils sont arrivés à Jim. Beaucoup de mystères encore mais il y a la confirmation que Umi est bien "spécial" par rapport aux autres Enfants de la Mer. Le personnage de la "vieille savante-chamane" est plutôt fun et permet de faire le lien entre l'aspect scientifique de la série et celui plus "mystique".
De plus on arrive enfin aux premières éléments de réponse : l'importance d'un monde sous-marin séparé de notre monde, une race (ou unique ?) de baleine très particulière (la forme d'intelligence des baleines est mis en avant dans le tome), et évidemment Umi qui partage quelques caractéristiques avec justement les baleines.
Par contre on ne sait toujours pas vers quoi on va même si cela a bien l'air d'une rencontre de troisième type venu de la Mer!

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Daisuke Igarashi - Les Enfants de la Mer
MessagePosté: Lun 9 Sep 2013 21:50 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 21274
Localisation: Joker
Image
Les Enfants de la Mer - tome 4

Et voici donc l'avant-dernier tome. Pas énormément d'avancé mais certaines choses se précisent tout de même (l'espace ???). Cependant l'essentiel est mis en attente avant le final du prochain et dernier tome, et je me demande jusqu'à quel point le dénouement sera explicite. Vu l'onirisme propre à la série, on peut se poser des questions, même si ce tome présente déjà quelques faits et pistes qui me semblent tangible.
Bon le tome peut être divisé grosso modo en 3 parties :
Tout d'abord suite à la disparition en mer d'Anglade, Umi et Ruka, la mère de cette dernière décide d'agir et de partir à sa recherche avec Dédé, la « vieille savante-chamane ». C'est l'occasion de découvrir son histoire et son passé de pêcheuse traditionnelle, une histoire forcément liée aux mystères de la Mer. A cela s'ajoute les discussions du personnel de l'Aquarium qui nous fournissent des infos plus ou moins étonnantes.
Ensuite, et c'est le gros du volume, nous revenons sur les différents « scientifiques » entre Jim et Anglade, et cela en particulier à travers un flashback sur une expédition en Antarctique.
Enfin nous suivons (un peu) Umi et Ruka qui semblent se trouver dans une grotte sous-marine et suivre un certain chemin.
Dans les grands éléments abordés nous avons au final :
- la frontière entre la Vie et la Mort, avec le thème de se faire dévorer pour renaître sous une autre forme (le tout parfumé d'une bonne dose de panthéisme),
- très lié, le thème de l'enfantement est abordé sous plusieurs angles et il y a l'idée que le monde/la mer va enfanter de quelque chose,
- à cela s'ajoute l'idée que l'enfantement sera le passage d'un monde à l'autre,
- enfin il y a le thème de l'espace et de la communication dépassant notre compréhension.
Est-ce que le monde/la mer va enfanter et ouvrir ainsi un passage entre deux mondes ? Supprimant la notion de distance et de Vie/Mort ?
Vraiment curieux de voir cela !

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Daisuke Igarashi - Les Enfants de la Mer
MessagePosté: Lun 27 Jan 2014 23:30 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 21274
Localisation: Joker
Image
Les Enfants de la Mer - tome 5

Dernier tome consacré presque uniquement à l'expérience « mystique » que vit Ruka. Le tout complété de commentaires, provenant des personnages témoins ou d'anecdotes sur la mer (et qui illustrent son aspect mystique).
La météorique qu'avait avalé Ruka se met à produire de l'eau, Umi la récupère pour l'avaler et donc la porter lui-même. Puis Umi replonge en pleine mer et Ruka le suit pour contempler la représentation.
L'expérience s'étire un très grand nombre de pages, presque toutes dépourvues de dialogue. Bon je ne vais pas la décrire car c'est une expérience visuelle - même si on peut s'arrêter sur certains éléments. L'idée c'est que la mer est une connexion au reste de l'univers, et cela au sens large du terme. Autre monde au sens littérale ou non (Vie/Mort, etc.).

Un tome à l'image de la série, essentiellement contemplatif et qui développe des questionnements mystiques à travers la mer et son aspect mystérieux et insaisissable qui fascine les hommes. Beaucoup de questions posées et d'illustrations sous forme de légende qu'on peut croire ou non. Au final aucune réponse n'est donnée - même l'expérience de Ruka peut être mise sur le fait d'une hallucination - et la série se termine par l'idée qu'il y a des choses qui ne peuvent pas être transmises par la parole.
Une série sur la notion de la quête de vérité - et non pas sur une réponse particulière.
Le message de la série finalement est que celui qui comprend la Mer peut (ré)apprendre à communiquer avec l'Univers dans son ensemble ^_^

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Daisuke Igarashi - Les Enfants de la Mer
MessagePosté: Lun 23 Fév 2015 17:47 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 21274
Localisation: Joker
Image
Saru (one-shot)

Un one-shot de 448 pages qui regroupe les 2 tomes de l’édition japonaise. Un récit « court » sur une aventure ésotérique, se déroulant aux quatre coins du monde, autour du thème des mythes et de la magie, sur fond de guerre occulte secrète.
Daisuke Igarashi s’amuse à un syncrétisme autour de différents mythes du Singe (Saru en japonais, d’où le titre du récit), en le mêlant à d’autres éléments plus ou moins légendaires, comme les prophéties de Nostradamus ou la figure de Saint François-Xavier.
Nous suivons un groupe de quatre personnages, un prête italien exorciste, une petite fille française possédée a priori par le Démon, un moine du Bhoutan et une étudiante japonaise. Ils vont être liés par la quête du mystère du « Singe » dont dépend l’équilibre de la planète et que des adeptes de magie noire vont tenter de rompre.
Contrairement aux Enfants de la Mer, c’est orienté grand spectacle, avec des attaques de squelettes et un big boss à la fin à battre qui dévaste des contrées entières et contre lequel l’armée est impuissante !
C’est très fun et relativement fascinant à suivre pour peu qu’on soit amateur d’ésotérisme et de syncrétisme.
Le récit va vite, il y a un certain nombre de concepts et de secrets qui nous sont révélés, mais nous ne nous éternisons pas dessus. C’est l’action et l’enquête globale qui priment. De même les personnages tiennent plus du détective d’une enquête policière, et donc leur psychologie ou état d’âme ne sont pas trop développés ou explorés.
Comme toujours les planches de Daisuke Igarashi sont envoûtantes lorsqu’il décrit les lieux et de plus, Angoulême et la France tiennent une place relativement importante dans l’intrigue, ce qui n’est pas déplaisant^^

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Daisuke Igarashi - Les Enfants de la Mer
MessagePosté: Mer 18 Juil 2018 05:45 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 21274
Localisation: Joker
Les Enfants de la Mer va être adapté en long métrage par le studio Studio 4°C (Amer Béton, les films de Berserk) :
https://okachi.fr/le-manga-les-enfants- ... age-anime/

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com