Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 39 messages ]  Aller à la page [1], 2, 3  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Sket Dance
MessagePosté: Ven 4 Jan 2013 21:31 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19308
Localisation: Joker
Image



Argument
Le récit de Sket Dance se déroule dans un lycée et suit la vie d’un club un brin étrange, le Sket Dan qui compte 3 membres et qui a pour but d’aider les élèves. Quel que soit votre souci, le Sket Dan est là pour vous aider. Il ne refuse aucune demande, même les plus farfelues et inattendues !


Image



Présentation
Sket Dance est un manga humoristique créé par Kenta Shinohara. Il a débuté dans le Weekly Shonen Jump en juillet 2007, compte à ce jour 28 volumes et a été adapté en animé.
Kenta Shinohara est un ancien assistant de Hideaki Sorachi (auteur de Gintama) et c’est donc assez naturellement que Sket Dance s’inscrit dans le même registre que la célèbre série de Sorachi.
De ce fait le format du récit est bien particulier : La structure récurrente est une histoire = un chapitre, au ton résolument burlesque et humoristique. A cela s’ajoute de façon régulière des histoires plus longues en 3 à 6 chapitres, au ton plus grave et qui sont plus émotionnelles et/ou scénaristiques.
Au fil des tomes toute une galerie de personnages se déploie et chaque personnage récurrent est porteur d’un thème et d’un délire bien spécifique. La galerie de personnages se densifie donc de façon continue et si tous sont dotés d’un aspect « comique » (via une obsession ou un hobby le plus souvent), certains disposent d’une facette plus « grave » qui s’inscrit dans l’évolution des personnages.
En effet le récit s’intéresse aussi à l’évolution de ses personnages, principaux et d’une poignée de secondaire, lui conférant un aspect « comédie moderne » et ne résumant donc pas Sket Dance a du gag manga. Les plus touchés par cet aspect sont évidemment les 3 héros, dotés d’un passé relativement « difficile » que nous découvrons au bout d’un certain temps. En général c’est l’histoire de Switch qui marque en premier le lecteur mais il y a d’autres personnages et d’autres types de développement. Cependant cet aspect reste ponctuel et suit un rythme très lent car l’essentiel des histoires relèvent de l’humour, mais cela permet de construire des personnages attachants et vivants – d’ailleurs l’écoulement du temps (et le passage des mois/saisons) est gérée dans la série… même s’il avance tout doucement^^


Image



Personnages

Le Sket Dan :

Image
Fujisake Yusuke dit Bossun est le fondateur et le chef du club. Immature et limite crétin et pleurnichard par moment, il se définit néanmoins comme un super-héros : il est toujours prêt à aider son prochain et en a fait une mission sacrée.
Bossun est le roi des talents inutiles et improbables mais dispose tout de même d’un atout maître : lorsqu’il met ses lunettes il entre dans un mode de super concentration qui lui permet de déployer un sens de l’analyse et de la mémoire hors du commun ^_^

Image
Onizuka Hime dite Himeko est la force de frappe du club. En effet Himeko est une ancienne délinquante dont la réputation a donné naissance à une légende urbaine connue dans la ville entière !
Ce passé est désormais révolu et elle se consacre aujourd’hui à devenir une jeune fille « normale ». Elle garde néanmoins un certain goût pour la violence et elle est toujours partante lorsqu’il s’agit de se battre. A noter qu’elle ne se sépare jamais de sa crosse de Hockey, son arme de prédilection ^_^

Image
Usui Kazuyoshi dit Switch est la source d’information du club (avec un niveau de détails louches parfois^^). C’est un otaku, intéressé en particulier pour les animés mettant en scène des personnages Moe et par les jeux vidéo de dragues. Représentant la face "logique" et rationnel du groupe, il est également passionné par les sciences et crée régulièrement des inventions plus ou moins utiles.
A noter que Switch ne parle jamais et utilise pour s’exprimer le programme de synthétiseur vocal de son ordinateur portable qui ne le quitte jamais. De plus sa face est en permanence figée dans une expression sérieuse qui le rend difficile à cerner : Switch parle ainsi de tout et n’importe quoi avec toujours le même visage et la même voix électronique monotone ^_^

Ci après une liste des personnages récurrents apparaissant dès les 2 premiers volumes. Il s’agit d’une description sommaire et sans images. Cette liste est là surtout pour se faire une idée des premiers types de caractères et délires récurrents :

- Moe Yabasawa
Dotée d’un physique assez ingrat, pour une raison mystérieuse elle est membre du club des cheers-leaders et fait souvent appel au Sket Dan pour résoudre ses tracas quotidiens (qui sont du genre boulet).

- Tetsuji Chuma
Professeur de sciences et prof responsable du Club Sket Dan, il est extrêmement désinvolte et limite je m’en foutiste. Il a pour habitude de créer des potions étranges et fabuleuses qu’il laisse traîner n’importe où !

- Reiko Yuki
Adapte des sciences occultes, elle est en rivalité régulière avec Switch qui représente la science et la raison.

- Otakura
Si Switch est un otaku propre sur lui et populaire auprès des filles, Otakura est un otaku à l’apparence et au comportement plus « traditionnel ». Il est le président du Club des Otakus du lycée et répond à Switch lors des délires « otaku ».

- Shinzo Takemitsu
Il est le capitaine du Club de Kendo. Il s’habille et se comporte tel un samouraï de la grande époque mais conserve néanmoins des obsessions bien de son âge : le portable et le désespoir de se trouver une petite amie !

- Momoka Kibitsu
Délinquante, elle va être remise dans le droit chemin par nos héros et se reconvertir dans le domaine du divertissement (et de façon étonnante !).

- Roman Saotome
Membre du club Shojo manga, elle est la grande maîtresse des réflexions méta et le quatrième mur est une grande porte ouverte pour elle. Elle adore les Shojo manga old school (année 70) et se comporte souvent comme une héroïne de ce genre d’œuvre!

- Chiaki Takahashi
Capitaine du Club de Soft-ball, elle est l’image même de la jeune fille raisonnable et énergique sur qui on peut toujours compter. Plutôt discrète assez longtemps dans le récit, elle va prendre une part plus active une fois son « vice » découvert, car évidemment elle est dotée d’une déviance comme tout le monde^^

- Le Conseil des Elèves
Constitué de 5 membres, ils sont en quelque sorte en conflit régulier avec le Sket Dan. Je dis en « quelque sorte » car c’est surtout un membre du Conseil, maniaque de l’ordre, qui ne peut pas supporter Bossun ! Et comme le travail du Conseil est d’aider les lycéens au quotidien… autant dire que le Sket Dan marche sur leur plate-bande ^_^


Image



Publication en France
Longtemps aucun éditeur n'a voulu publier la série en France en raison du cas "Gintama". En effet malgré le fait que Gintama soit le gag manga n°1 au Japon et possède une excellente réputation, il ne se vend pas en France : Kana le vend tout simplement à perte et cela depuis longtemps – et comme la série est très longue et se poursuit aujourd’hui encore, c'est devenu un peu un cauchemar d'éditeur.
Et comme Sket Dance est dans la même lignée (même genre et série longue), cela a refroidi tous les éditeurs français. Seulement la donne a changé depuis que Kaze a été intégré au groupe Shueisha-Shogakukan et il n'était pas normal pour les responsables japonais que l'un de leur gros titre (10e meilleure vente 2012 de la Shueisha) ne soit pas présent en France.
Kaze c'est donc vu refiler la patate chaude, et ils sont très sceptiques sur sa capacité à attirer le public français. Pour eux c'est clairement une œuvre qu'ils vendront à perte et sur un très long terme. Conséquence, ils ont décidé de le vendre plutôt comme une sorte de « club des 5 » japonais, et en clair mettre l'accent sur le côté « enquête/action ». Pour cela ils ont rajouté un sous-titre inexistant en japonais, « le Club des anges gardiens », ont et changé la couverture du volume 2 qui faisait trop comédie romantique a priori : ici le volume 2 original et là celui de la version française.
Ces modifications me laissent sceptique et j'espère qu'elles seront les seules car franchement la couverture du volume 2 français est assez moche même si elle fait sens par rapport à la première...
Dans tous les cas, la série est enfin là !!!!!!!!!


Image



Le Mot de la Fin
Voilà !!!! J'espère donc que ce très chouette manga trouvera son public en France car il est sans conteste excellent et travaillé avec un grand soin par son auteur. Il est un peu long à démarrer car c'est une fois tout le personnel et l'univers installés que Sket Dance révèle tout son potentiel.
Au niveau travail de code et de référence il est assez complet, et se permet cycliquement des chapitres complètement barrés (ah le premier test de popularité... énorme !) tout en développant des personnages attachants à suivre et relativement variés.
Il n'y a ni action/combat et ni aventure rocambolesque, mais juste la vie ordinaire ou presque d'une bande de personnages qui sont pour la plupart assez frappés. Comme je l'ai déjà précisé, le format régulier du récit c'est un chapitre = une histoire, et on peut vraiment avoir des histoires sur tout et n'importe quoi : un rien pouvant facilement dégénérer avec Bossun et ses amis !
Un manga très bien en tout cas !

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Sket Dance
MessagePosté: Sam 5 Jan 2013 00:29 
80 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2012
Messages: 710
Localisation: In another castle!
Cool, le topic aura été là plus tôt que prévu. Merci ange bleu! ^^

J'ai donc apporté ma petite contribution qui permettra, je l'espère, au succès de la série. Kazé a eu la bonne idée de vendre les deux premiers tomes à 3€99 l'unité pour faciliter l'achat des petits curieux qui auraient feuilletés les ouvrages. Et franchement, je ne me suis pas ennuyé une seule seconde. Il faut dire, la toute première page de l'histoire est assez énorme et annonce déjà la couleur en terme de tabassage de quatrième mur pour la suite des évènements.

Nos trois lascars sont tout simplement succulents et les quelques personnages secondaires auxquels on a déjà droit sont tout aussi excellents. D'ailleurs, des chapitres comme celui du "spectacle" font vraiment honneur à toute cette sympathique petite bande. Si tout ceci n'est qu'un amuse bouche, je piaffe d'impatience de voir cette galerie s'agrandir. En tout cas, en très peu de cases, Shinohara a su donner juste ce qu'il faut pour laisser entrevoir un passé trouble chez certains personnages. La palme revient bien sûr à Switch qui semble clairement ne pas utiliser son synthétiseur vocal par simple délire.
Spoiler: Montrer
il n'y a qu'à voir la réaction de ce dernier lorsque le vice-président du conseil des élèves lui fait remarquer qu'il se "sociabilise".

Les moments plus "graves" sont très touchants quoique un petit peu classique pour le moment. Mais c'est histoire de chipoter un peu.

Côté humour, on est dans du pur délire total. Comme il a été dit plus haut, ça casse le quatrième à tout va et il n'est pas rare de voir les héros entrain de taquiner gentiment les autres séries du shonen jump, voir même quelques références aux lecteurs de Sket Dance. Chose plutôt incroyable, la série laisse volontairement ses portes grandes ouvertes à toutes sortes de folies compte tenu de son créneau de comédie scolaire. Et j'ai bien dit de TOUTES SORTES! Sans vous en dire davantage, chaque apparition du professeur Chûma est prompt à ce genre d'extravagance. Il me tarde d'ailleurs de le revoir celui-là. ^^

Enfin bref, c'est drôle, frais et on s'attache très facilement aux personnages.

En tout cas, le Sket Dance a gagné un nouveau membre à sa cause. \(^_^)/

Citation:
Usui Kazuyoshi dit Switch est la source d’information et l’incarnation de la raison du club.


Un peu vite dit, non? Pas taper, pas taper!

Je veux dire, en seulement deux tomes, il a prouvé qu'il était du genre à entretenir certains états dirons-nous "hystériques" plutôt que de calmer le jeu quand il ne rentre pas carrément dans le même délire(à sa façon bien sûr).

Spoiler: Montrer
Il n'y a qu'à voir sa géniale réaction juste après le "câlin" de Mimori Unyû.


Après oui, c'est assurément le rationnel de la bande et il s'en vante pas mal d'ailleurs. Hâte de voir les très nombreuses surprises que nous réservent ce personnage.

_________________
Image
Love Like You - générique complet


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Sket Dance
MessagePosté: Sam 5 Jan 2013 14:57 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19308
Localisation: Joker
Oui c'est effectivement très mal formulé^^ Je voulais bien signifier qu'il était le rationnel de la bande (il représente la logique), ce qui ne veut pas dire qu'il est plus sérieux ou moins barré que les autres. Je vais modifier cela!

Sinon j'ai lu les deux tomes publiés par Kazé et je suis plutôt content du résultat. Quelques trucs changent de la scantrad que j'ai lu mais rien de fondamental (à la rigueur je soulignerai que Roman utilise plutôt le terme de Prince des Collines en VO, référence assez explicite à Candy Candy hein^^). Au titre des autres modifications, Kaze a modifié le terme chapitre en mission. Why not.
En tout cas très content de pouvoir lire les commentaires de Kenta Shinohara et je ne me rappelais pas qu'il y avait autant d'histoires en 2-3 parties dans le volume 2. Pour connaître la suite on sent que dans cette première période Kenta Shinohara est encore à la recherche de l'équilibre entre "intrigues" et délires purs.

En tout cas heureux que ça te plaise Turbobuse ^__^

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Sket Dance
MessagePosté: Mer 9 Jan 2013 21:58 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6486
Localisation: dans la lune
Hourra! J'ai reçu mon colis envoyé le 19 décembre aujourd'hui! Les miracles des coursiers!

Du coup, en attendant, j'ai eu accès aux maquettes et épreuves des deux premiers volumes. Je ne vais pas trop parler des volumes eux-mêmes (j'ai encore ri comme un bossu avec l'introduction de Roman et la première potion du Chu), mais préciser deux trois trucs étonnants sur ces versions antérieures du manga:

- le sous-titre "les anges gardiens" n'apparaît pas dans les épreuvex que j'ai lues. Et les chapitres sont intitulés "chapitres", et non "missions". Le changement et l'ajout ont donc été décidés tardivement, et sont le fruit d'une orientation marketing ou éditoriale, comme on veut, nette. Je suis loin d'être convaincu que c'est pertinent, mais ça traduit encore une fois les difficultés de positionnement sur le titre.

- les pelollipop ne devaient pas s'appeler comme ça: le nom avait été transformé!! C'était "Shupa Shups" dans la version du tome 1 que j'ai lue (le S à la place du C, pas une erreur de ma part). Je pense que les traducteurs ont découvert le titre, et qu'ils avaient opté pour une adaptation au tome 1 avant de s'apercevoir au tome 2 que l'objet était important et allait intervenir souvent dans le récit.

D'ailleurs, je trouve la traduction vraiment agréable: c'est un plaisir de lire ce titre de manière vraiment fluide. Et ça m'a amusé de voir les évolutions d'adaptation entre les deux versions que je viens de lire! Par ailleurs, on a quand même pas mal de notes qui aident à contextualiser, à préciser des référence ou qui permettent de conserver les termes japonais. Il pourrait y en avoir davantage je pense, mais on sent le souci d'équilibre.

Vite vite la suite: trop bon (même si le dernier récit du tome 2 m'a paru un ton en dessous du reste, là).

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Sket Dance
MessagePosté: Mer 9 Jan 2013 22:51 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19308
Localisation: Joker
Ce qui est ironique avec cette dernière histoire, c'est que c'est typiquement celles de ce genre que le plan éditorial tente de vendre alors que justement ce sont elles qui vont se faire de plus rares par la suite (avec le modif du vilain voué à disparaître). D'ailleurs de mémoire en dehors de l'histoire avec notre ami ninja (je parle en code pour ne pas spoiler), il n'a rien eu de ce genre depuis trrrèèèèèèèssssssssss long dans la série actuellement, non ?

Allez pour la route :


_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Sket Dance
MessagePosté: Mer 9 Jan 2013 23:58 
80 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2012
Messages: 710
Localisation: In another castle!
Tiens d'ailleurs, juste histoire d'être un peu rassuré. J'ai eu le temps de zyeuter tous les opening et les ending avant que Youtube ne les enlèvent. Outre le fait que je me suis mangé un spoil(mais rien de surprenant si on garde en tête que la série gère le fil des mois et des saisons de manière cohérente), j'ai été assez surpris de voir un ton relativement... "fan-service"(sexy donc).

La série vire t'elle par la suite vers ce genre de plan?

Bon, il est certain que c'est toujours sympa d'avoir des personnages féminins agréables à regarder sous toutes les coutures, mais sur ces deux tomes, à part un ou deux gags ici et là(avec Yeti donc ^^), c'est clairement le genre d'élément qui ne m'aurait pas manqué pour Sket Dance. D'ailleurs, l'auteur semblait justement se jouer de ce côté fan-service vu et archi-revu.

Spoiler: Montrer
Notamment lorsque Mitsuru demande à Himeko de se mettre à genou et le pieds de nez de l'auteur envers les lecteurs. ^____^


Effet de style exagéré de l'animé pour attirer du monde ou effet de l'auteur pour la suite de l'aventure?

Edit: Ouf! Fort bien! Merci de vos réponses.
Pour l'ending, je pense qu'on a le même en tête. ^^'

_________________
Image
Love Like You - générique complet


Dernière édition par Turbobuse le Jeu 10 Jan 2013 00:27, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Sket Dance
MessagePosté: Jeu 10 Jan 2013 00:12 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Déc 2007
Messages: 1624
Localisation: Comme la vérité, ailleurs.
Pour avoir regardé beaucoup d'épisode de la série animé je peu dire que la série n'est pas très sexy.
Après cela reste des génériques et il faut bien rameuter le gogo toussa.

Bon je ne savais même pas que le manga sortait ce mois-ci en France et j'ai eu la surprise de la découverte lors de mon dernier passage dans ma librairie.
Donc. Au final le prix attractif mais surtout les yeux doux d'Himeko m'ont contraint à me lancer dans l'aventure.
Je connais déjà l'histoire mais je reviendrais tout de même en parler sur ce sujet.
Rétrospectivement je n'ai lu que les deux premiers chapitres pour le moment.
Mais comme je l'ai déjà c'est du déjà connu pour moi. ^^


Edit :
"Je me souviens d'un ending d'un goût assez douteux d'ailleurs"
Tu parles pas de l'ending fabuleux avec le chocolat tout de même ! x'D

_________________
Image


Dernière édition par Keisuka_Watsushi le Jeu 10 Jan 2013 00:24, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Sket Dance
MessagePosté: Jeu 10 Jan 2013 00:17 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19308
Localisation: Joker
Effet de l'animé je te rassure. Je me souviens d'un ending d'un goût assez douteux d'ailleurs. La série ne joue pas sur le côté sexy de ses héroïnes. Par contre le trait de Kenta Shinohara est assez flatteur et agréable dans son genre, ce qui fait que ses héroïnes ont un fort potentiel de séduction (que l'animé exploite mais c'est standard comme le souligne Kei). Trait illustré par cette couverture par exemple :


Spoiler: Montrer
Image



A noter la couverture du volume 27 dont on n'a pas encore de scantrad et qui n'est pas dans la norme de la série, mais connaissant les deux personnages présentés, ça risque d'être spécial et déviant, mais pas dans le sens "sexy" je pense^^

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Sket Dance
MessagePosté: Mer 16 Jan 2013 17:27 
500 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Oct 2012
Messages: 108
Ca y est j'ai ajouté ma pierre à l'édifice du, je l'espère, futur succès de sket dance. Je l'aurais acheté quand même mais c'est vrai que des prix de lancement attractifs ça fait toujours plaisir, j'espère que ça contribuera au succès de la série car elle le mérite. ceci dit si l'idée est bonne elle n'est pas forcément bien mise en avant, je ne m'en suis rendu compte qu'une fois en caisse ; enfin c'est peut être du à mon mode d'achat et au prix quasi unitaire des mangas, mais bon j'espère que ça ne passera pas inapercu aux yeux des autres consometeurs.

ange bleu a écrit:
Pour cela ils ont rajouté un sous-titre inexistant en japonais, « le Club des anges gardiens », ont et changé la couverture du volume 2 qui faisait trop comédie romantique a priori : ici le volume 2 original et là celui de la version française.
Ces modifications me laissent sceptique et j'espère qu'elles seront les seules car franchement la couverture du volume 2 français est assez moche même si elle fait sens par rapport à la première...

Non seulement ça dénote d'un manque de respect vis à vis de l'auteur et de son travail, mais en plus ce n'est, effectivement, pas forcément très réussi. Ça donne aspect impersonnel, forcément, et générique au couvertures, pour tout dire les couvertures me font presque penser aux affreuse couverture de GTO, Shonan 14 days avec leur aspect photoshopé industiel et en plus de ça je trouve que ça ne ressort pas trés bien en rayon, par opposition à des titres comme thermea romae ; HxH ; I am a Hero ou encore Ikigami, pour en citer quelques-uns, qui sont à la fois immédiatement repérables et identifiables. Tout ça pour dire que je trouve que pour l'instant les couvertures vraiment trop génériques, à fortiori qu'elles se font échos ; je trouve les autres couverture que tu as posté, ange bleu, franchement plus sympas, personnelle et en plus faisant raccord à l'histoire ce qui tout de même plus alléchant.

J’espère sincèrement que les "tactiques" commerciales de Kazé ne vont pas jouer contre la série, j'ai du mal à déterminer si c'est de la bonne volonté ou juste de l'arrogance, parce que le sous-titre aussi m'a fait tiquer à l'achat ; ça donne un aspect neuneuh et assez niais au titre alors que le titre vise un public, je ne dirais pas d’esthètes mais au moins d’amateurs assez conséquents du manga, en tant que genre, et de tout ce qui tourne autour ; donc à priori un public de jeunes adultes plutôt matures.

Bon pour parler du manga en lui même, mon personnage préféré actuellement et switch je ne résiste pas à ces répliques complètement décalé et aux contraste entre ses smileys et son visage impassible. L'auteur arrive très vite à bien caractériser ses personnages et c'est agréable de voir que leur particularité ne servent pas uniquement leur aspect comique, avec ont un fond scénaristique qui se dévoile très rapidement tout en restant extrêmement mystérieux. Un auteur qui réfléchit à la trame de son oeuvre en amont c'est toujours agréable -même si dans les commentaires l'auteur à parfois l'air de dire qu'il crée l'histoire au jour le jour- et malheureusement trop rare bien que cela devrait être une norme.
Sinon tout le reste a déjà été dit et bien dit.

Vivement la suite, surtout si cela n'est qu'un aperçus, je ne peux déjà pas m’empêcher de rire comme une baleine avec la première apparition de romane... ^^

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Sket Dance
MessagePosté: Mer 16 Jan 2013 21:44 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1679
Pas vraiment envie de passer pour la rabat joie de service, mais le manga souffre quand même de gros défauts.

Le principal étant cette hésitation permanente du mangaka quant à la voix à prêter à son titre. Il ne sait clairement pas sur quel pied danser (il l'avoue lui-même à demi mot dans ses commentaires de fin de chapitre) et se retrouve à devoir jongler sur quasiment chaque chapitre entre deux tons très différents, un aspect humoristique et délirant, et un autre beaucoup plus posé sur fond de petites histoires gentiment dramatiques. Le résultat, c'est que les deux thématiques se font de l'ombre et n'atteignent pour l'instant qu'au mieux un niveau correct. Rien de bien fameux pour l'instant.

Les petites histoires parviennent à trouver un certain charme et sont assez mignonnes (notamment le récit sur le voyou et la nana malade), mais dans le fond c'est loin d'être original et très intéressant. De même niveau humour, si les chapitres ont tendance à commencer assez fort à ce niveau où on a droit à un enchaînement de gags sur les premières pages, on se retrouve souvent couper dans notre élan par l'intervention des résolutions d'histoires, où là les gags se font bien plus discrets. au final on se retrouve avec presque aucune chute à la fin des missions, un comble pour un "gag manga".
De même, niveau humour, ça reste encore bien trop timide. Pas assez de prise de risque, que ce soit au niveau des références externes au manga, très discrètes et qui ne me semblent pas complètement assumées, ou de cassage du quatrième mur qui reste beaucoup trop simpliste dans la manière de faire.

Faut vraiment que le mangaka se lâche (après le souci d'orientation vient peut-être également en partie de son responsable éditorial ?) parce que le potentiel est bel et bien là. Aucun doute là dessus. Si quelques blagues m'ont doucement fait rire, les deux seules ayant vraiment réussi à me faire décrocher une rigolade franche furent l'intervention du prof d'anglais à la fin du tome 2. J'adore ce perso trop rare typé tête de turc, et le fait de le voir sortir de nulle part avec son anglais plus qu'approximatif aura réussi à me prendre totalement par surprise et à me faire bien marrer. L'autre aura été durant le chapitre d'introduction de Romane lors du "concours" de dessin où l'on a une montée progressive et bien rythmée du délire passant uniquement par les dialogues. Et j'en reviens au principal point de ma critique, quel dommage que cette escalade d'absurdité nous ait été retiré au profit d'une conclusion plus soft. il aurait juste fallu totalement se lâcher pour partir très très loin dans le grand n'importe quoi à ce moment-là.

Le gros point fort du manga, ça a déjà été dit plusieurs fois, mais ça reste les personnages principaux ou secondaires qui sont tous très attachants immédiatement. Le trio du Sket fonctionne à la perfection dès son introduction (énorme préférence pour Switch également ^^). Les profs d'anglais et de chimie m'ont fait pas mal d'effet également et promettent de sacrés bons délires pour la suite. Mais là encore, faut vraiment qu'il lâche les gaz concernant les situations dans lesquelles sera impliqué ce dernier.

Hâte de voir où on en sera en tout cas d'ici trois/quatrre tomes.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Sket Dance
MessagePosté: Mar 22 Jan 2013 18:46 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Déc 2007
Messages: 1624
Localisation: Comme la vérité, ailleurs.
cielo a écrit:
Pas vraiment envie de passer pour la rabat joie de service, mais le manga souffre quand même de gros défauts.

Le principal étant cette hésitation permanente du mangaka quant à la voix à prêter à son titre. Il ne sait clairement pas sur quel pied danser (il l'avoue lui-même à demi mot dans ses commentaires de fin de chapitre) et se retrouve à devoir jongler sur quasiment chaque chapitre entre deux tons très différents, un aspect humoristique et délirant, et un autre beaucoup plus posé sur fond de petites histoires gentiment dramatiques. Le résultat, c'est que les deux thématiques se font de l'ombre et n'atteignent pour l'instant qu'au mieux un niveau correct. Rien de bien fameux pour l'instant.

Tu mets le doigts sur une chose que j'avais déjà relevé lorsque j'avais commenté la série animé. Le titre se cloisonne lui-même dans des suites d'histoires et ces dernières sont de qualités inégales. Cependant, et après avoir lu les deux premiers tomes, je dois bien avouer une chose pour le manga. D'ordinaire je préfère largement regarder des animes plutôt que lire des mangas, pour la simple raison que l'émotion passe plus facilement en moi par quelque chose que je regarde et qui vit plutôt qu'en page noir et blanc sans aucune musiques. Et pourtant j'ai largement préféré le manga à la série. Si je mets de côtés les génériques que j'adore perso, bin ouais j'aime le ... chocolat, j'ai rarement ne serait que souris devant l'adaptation. Ici j'étais plutôt hilare ou joyeux et je prenait un réel plaisir à suivre les aventures du SKET Dan-ce. Peut être que j'adore trop Himeko ou que la série possède un un intérêt niveau relecture je ne sais pas. N'empêche que si j'ai acheté les deux premiers tomes sur un coup de tête. Je penses vraiment que je vais suivre sérieusement la parution des tomes à l'avenir.

SKET Dance est vraiment une œuvre qui reste très fraîche et sans réelles prises de têtes. En revanche comme ange et sel (j'aime les diminutifs tu me pardonnera j'espère), je connais pas mal d'histoires à l'avance et justement j'attends de lire certaines histoires qui m'avait laissées totalement de marbre en anime. Comme tu l'a dis l'auteur tente de l'humour et du drame et question drame j'étais vraiment ennuyé. Mais en même temps rare sont les histoires dramatiques, typiquement japonaise, que j'apprécie. Trop souvent je trouve cela beaucoup plus niais qu'autre chose. Donc oui curieux de voir comment je vais réagir en le lisant.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Sket Dance
MessagePosté: Ven 15 Mar 2013 22:58 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19308
Localisation: Joker
Image
Sket Dance - volume 3

Alors tout d'abord un petit lot d'histoires sympa qui m'ont bien fait rigoler bien entendu :
- une histoire ninja aux temps anciens qui dégénère complètement et qui raconte... on se le demande encore! Pauvre Bossun qui ne sert à rien^^
- entrée en scène du prof de géographie passionné en sport douteux et qui présente le Genesis (Generation)! Une initiation qui relève du grand n'importe quoi, mais nouveaux lecteurs, vous n'êtes pas au bout de vos surprises^^
- le début de la carrière de Momoka, qui vaut ici surtout pour des présentations d'animés de Magical Girls avec des développements psychologiques très profonds et actuels^^
- une mission sur un gars timide : le récit le plus faible du volume et qui vaut surtout pour les prestations des récurrents,
- une autre affaire un peu bizarre au déroulement qui va faire enrager Bossun (elle fonctionne toujours aussi bien!)
- une histoire de projet de manga où on se rend compte que le profil de Bossun est loin d'être évident - mais c'est pour ça qu'on l'aime^^
Et le gros morceau : le Conseil des Elèves qui font son entrée officielle dans la récit, ce qu'on avait vu pour l'instant était de l'ordre de l'amuse-bouche. Début d'un affrontement qui s'étale sur plusieurs chapitres et qui se poursuit dans le tome suivant et qui va être épique.
Enfin c'est un plaisir de lire les bonus et de découvrir cette master piece de Roman!!! L'éclate est sans aucun doute les décors de Bossun^^

Un volume relativement équilibré et qui balaie bien les différents styles d'histoires de la série. J'ai vraiment pris plaisir à relire et à redécouvrir toutes ces histoires!

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Sket Dance
MessagePosté: Lun 25 Mar 2013 19:01 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1679
Tome 3 :

J'ai eu un peu de mal à rentrer dedans. Mais passer les 2/3 premiers chapitres, ça a fini par passer tout seul et la lecture fut bien plus agréable.

Au contraire, j'ai vraiment bien aimé l'histoire sur le concours de popularité, une histoire toute mignonne qui nous montre un Bossun comme je préfère le voir, très prévenant et réceptif aux soucis d'autrui (même si son autre côté, celui où il passe pour un naze dans son propre manga est aussi très bien ^^). Mon côté coeur d'artichaut certainement. Et puis le final avec la double victoire de Switch et sa pose triomphante (et la réaction de Bossun) m'a juste fait mourir de rire !

Beaucoup aimé l'entrée en scène au complet du conseil des élèves. Ils ont tous de bonnes gueules et de bons caractères (mis à part le beau gosse qui reste insipide) et la compétition aux préparatifs faits à l'arrache qui se prépare promet de bons moments de rigolades. On sent quand même bien avec ces nouveaux personnages l'influence de Gintama car comment ne pas penser à la petite rivalité du Shinsengumi et du groupe de Gintoki en voyant la relation du Sket et du Conseil des élèves.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Sket Dance
MessagePosté: Lun 25 Mar 2013 22:40 
80 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2012
Messages: 710
Localisation: In another castle!
Oups! ça me rappelle que ça fait quelques jours que j'ai en ma possession mon volume 3 et il est toujours aussi fun de suivre les tribulations de cette touchante petite bande. ^^

De mon côté, un énorme coup de cœur pour le premier chapitre de ce volume, c'est clairement le genre de délire que j'affectionne particulièrement et j'espère sincèrement que l'auteur nous en sortira d'autres du même acabit. Déjà que la série dans son ensemble cassait avec beaucoup d'ardeur le quatrième mur, Romane prouve qu'on peut aller encore plus loin dans ce domaine. Du grand art! Le capital sympathie de Shinzô Takemitsu reste toujours aussi élevé en ce qui me concerne. Même s'il ne fait rien d'exceptionnel dans ce volume, j'adore ce personnage bourré de bonnes intentions, de bonne volonté et qui s'en prend plein la poire. ^^

Les deux chapitres suivants n'auront hélas pas le même effet chez moi. C'est agréable et amusant à lire, mais pas de quoi rire de bon cœur comme j'ai déjà pu le faire sur d'autres chapitres. Le coup du Genesis a été assez lourdingue à suivre, mais bon, ça vient surtout du fait que je n'aime pas lire des chapitres "explicatifs", ça m'a toujours barbé et ce n'est pas près de changer. Dommage, le prof de géo exulte de cette même sympathie que peut dégager Shinzô, j'espère donc le revoir assez vite dans un autre contexte. Pour le chapitre centré sur Momoka, ça reste sympa, mais je ne retiendrai que le côté sadique de "Swutch" et de son grand jeu "Bien joué Switch!".

Concernant le fameux double chapitre où notre équipe doit venir en aide à Takaaki Uchida, j'ai bien aimé mais ça m'a semblé encore un peu "classicos" et tout de même vachement prévisible. Je n'irai pas jusqu'à dire que ça a été l'histoire la plus faible, mais il y a un petit sentiment de "déjà lu ailleurs". En revanche, j'ai complètement pris au premier degré la mine déconfite de Bossun à la dernière page et c'est finalement ça que je retiendrai de cette histoire. Autant dans les deux tomes précédents, on pouvait sentir que Himeko et Switch cachaient un passé assez lourd(d'ailleurs, ce dernier laisse sous-entendre que son mutisme est dû à une "volonté" et non à une "impossibilité", curieux d'en savoir plus), autant ici, j'ai le sentiment que Bossun sous ces airs de leader doit aussi dissimuler quelque chose d'assez lourd. Bon après, je dois encore une fois surinterpréter beaucoup trop, mais je me demande si la création du Sket Dance n'est finalement pas pour lui aussi quelque chose de bénéfique pour son propre intérêt. Aider les autres pour mieux s'aider soi-même? Une recherche de reconnaissance dû à un très gros manque de confiance en lui et qu'il ne laisse pas paraître? C'est en effet un personnage bien plus complexe à cerner si je devais(ce qui n'est pas la cas à tous les coups me connaissant) être sur la bonne voie.

Pour le "gros morceau du volume", à savoir l'introduction du conseil des élèves au grand complet, c'est tout simplement de l'or en barre. Un groupe ma foi tout aussi sympathique que le Sket Dance malgré un côté "rival de premier ordre", et donc, opposants directs. Les épreuves du Gachinko Viva Game Battle s'annoncent particulièrement épiques, surtout avec cette disposition de dernière minute concernant l'équipe du Sket. Cela risque de donner de très beaux moments de gloire. ^^

Côté pronostic, j'aurais adoré une victoire de Shinzô dans son épreuve, mais vu qu'il se retrouve en face de Sasuke Tsubaki, j'ai assez peu d'espoir. J'espère quand-même un beau moment de bravoure même dans la défaite, histoire qu'il ne soit pas catalogué boulet de service. :(
Sinon, je vois gros comme une maison la défaite d'Himeko sur le domaine culinaire, c'est couru d'avance(quand on goûte à pareil sucettes en même temps). ^^ Du coup, ça sent la victoire de Switch et de Sket Machine numéro 2 si on veut finir sur une finale entre chefs.

Bref, j'ai vraiment hâte de connaître la suite et il va être assez difficile de ne pas zyeuter les scans pour connaître la fin de cette épreuve.

Le Sket Dance, c'est trop bien! *^^*

_________________
Image
Love Like You - générique complet


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Sket Dance
MessagePosté: Sam 27 Avr 2013 13:47 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Déc 2007
Messages: 1624
Localisation: Comme la vérité, ailleurs.
Pas encore de retour de ma part je prend le temps cette fois-ci, avec la première histoire déjà.
En fait j'avais complètement oublié cette histoire, ou en tout cas je ne me rappel plus si je l'ai vu dans l'anime ou non.
Histoire complètement barge avec les ninjas ou cela dérive un peu partout c'est fun mais il faut que ça reste très spécifique à mon sens parce que sur la durée...

Non mes deux gros plaisirs dans ce tome c'est de revoir l'histoire de takaaki Uchida qui m'avait plutôt marqué à l'époque avec une histoire plutôt touchante sans tomber dans la caricature. Lors de sa conclusion j'avais même l'impression de réentendre la musique de l'anime tellement cette scène est géniale. Mais ce que j'avais surtout adoré parmi ces histoires c'est la définition de Bossun en tant que véritable héros. La recherche d'une véritable particularité ou d'un petit plus qui ferait que, oui, c'est lui le héros de cette aventure. Cette histoire ou finalement à partir de choses très simple l'auteur avait réussi à faire de son héros, son héros, c'est peut être un peu étrange dis de cette façon mais c'est vraiment cela que ce chapitre représente. Il n'est pas aussi puissant qu'Himeko (ni aussi splendide), il n'est pas aussi intelligent que Switch mais voilà, il à grand cœur une personnalité attachante, son lance pierre et surtout une concentration qui part d'une idée très simple mais diablement efficace. Bossun c'est lui le chef.

(même si Himeko reste largement supérieure)

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 39 messages ]  Aller à la page [1], 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com