Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 112 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, [5], 6, 7, 8  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 29 Jan 2006 16:34 
Panzer Künstler
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Sep 2004
Messages: 2389
Localisation: Au parc d'attractions de Sabaody
Ah quand bien meme ai-je regrette de ne pas etre sur ce forum, ce n'est pas pour autant que cette coupure a ete inutile...
D'ailleurs j'ai eu la possibilite de finir les livres que j'avais commence.

J'avais commence a lire "Le premier homme" d'albert Camus qui est un livre complique, dans le sens ou ce sont des notes qu'il a ecrites au moment de sa mort avec des caracteres illisibles :Chopper allucine: ...

Puis ai-je lu "Le monde de Narnia".
J'ai particulierement aime la fin, quand beaucoup plus tard nos heros s'apercoivent avoir connu ce reverbere :Vogue Merry:
(Je n'ai pas vu le film pourtant :Ace Oulala: , celui-ci ayant ete diffuse dans un cinema minable)

Apres j'ai lu "Les caprices de Marianne"
Le personnage d'Octave m'a beaucoup plu par sa facon de remettre en cause les faits dont il est coupable. Sa culture a seduit Marianne qui reste pour moi, malgre ses propres dires une femme facile.

Et voila j'ai commence "Ruy Blas" de Victor Hugo et pour l'instant j'en suis au moment ou la Reine recoit une lettre du Roi. :Vogue Merry:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 29 Jan 2006 16:43 
5 000 000 Berrys

Inscription: 22 Sep 2005
Messages: 229
Localisation: sur le Maxima en direction du Fairy Vearth
:eneru rire sur le cote:
moi je viens de finir la strategie ender do O.S.card et j'en suis retourne par la fin et meme per l'ensemble du bouquin .ce qui est pas mal c'est qu'il est tres facile a lire et on se prend a suivre l'evolution de ce gosse sans oublier son frere surtout qui est ????
bref je le conseil fortement car vous ne le regretterai pas quand a narnia ce sera sans doute apres avoir tout lut sur les differentes suite que donne la strategie ender ... retouner je vous dit! :Ussop big gloup:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 29 Jan 2006 17:10 
60 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Nov 2004
Messages: 600
Je viens poster ici aujourd'hui pour vous parlez d'un auteur que j'ai découvert il y'a quelques mois , alors qu'il est très connu outre-manche : David Gemmel.

C'est un ecrivain d'héroic fantasy qui a su limiter les descriptions au strict minimum et ainsi laisser une plus grande part à la reflexion , l'action , la profondeur des personnages et des liens entre eux.

Je l'ai découvert en lisant "Darkmoon" , un livre sur un autre monde ou les héros doivent se révéler pour sauver le monde d'une invasion.

C'est fou à quel point j'ai pu être scotché par ce livre: on ne s'ennui pas une seule seconde.

Par la suite j'ai enchainé avec d'autre tel que le cycle des "pierres de sang" , ou cette fois Gemmel nous emmène dans un monde de désolation ou les plus fort s'imposent par la loi des revolvers , sans savoir que leur monde cour à la catastrophe.

Gemmel utilise souvent le même précédé : un héros qui doute , aider de quelques personnes souvent en quête de réponse , ou l'ennemi est toujours en position de force.

Il est vrai que Gemmel est critiqué car ses oeuvres se ressemblent souvent , mais malgrés cela , une fois que l'on a commencé un de ses bouquins , on ne peut s'empêcher de le finir tellement on se retrouve plonger dans le coeur de l'histoire.

Je recherche maintenant d'autres auteurs capables de me faire autant plaisir que gemmel , et je n'y arrive pas , je suis souvent déçu . Mais promis , s'y j'en trouve un , je vous refais une fiche ^^


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: un été Murakami et Saramago
MessagePosté: Mar 12 Sep 2006 11:17 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6956
Localisation: dans la lune
Ce sujet n’a pas été utilisé depuis un moment, mais la période de vacances étant propices aux lectures je le relance afin que ceux qui ont fait de bonnes découvertes cet été y voient l’occasion d’en faire profiter le forum. Pour moi l’été c’est l’occasion de lire ce que je ne lis pas pendant l’année, et principalement de la littérature étrangère, ou moins directement « littéraire ». Les deux bouquins dont je vais parler rentrent plutôt dans la première catégories, quoique qu’ils aient tous deux un fort arrière-fond fantastique. Il s’agit de La Fin des temps de Haruki Murakami, et de l’Aveuglement de José Saramago. Deux livres intrigants, énigmatiques, mais dont la lecture accroche fortement du fait d’histoires complètement hallucinées et hallucinantes.


La Fin des temps de Haruki Murakami
Murakami est un auteur assez reconnu au Japon (tout comme son homonyme Ryu Murakami, avec lequel il ne faut pas le confondre, non que ses romans soient mauvais, loin de là, Les Bébés de la consigne automatique ou Bleu presque transparent, mais d’un genre très différent, beaucoup, mais alors beaucoup plus trash). Ce roman, La Fin des temps, y a reçu un prix (pas un critère, mais du moins une information). J’avais été, il y a quelques années, fasciné par Après le tremblement de terre, récits transcrivant les réactions de personnages suite au tremblement de terre de Kobe. La fin des temps est d’un tout autre genre. D’emblée le récit se présente non pas comme réaliste, mais comme fantastique ou plutôt merveilleux. Deux histoires vont être menées de front, par un alternance de chapitres renvoyant à l’une puis à l’autre.
Le premier fil s’intitule « Pays des merveilles sans merci », et présente un homme, le héros, narrateur, sorte d’informaticien crypteur de données chargé d’un travail par une espèce de savant fou. Le récit s’ouvre par la description d’un ascenseur aux dimensions improbables et dont le mouvement reste imperceptible. Le monde dans lequel vit le héros est semblable au nôtre, n’était une sorte de réalité cachée, une lutte pour l’information opposant deux sortes de corporations, System, l’officielle, et Factory, regroupant des « pirateurs ». Le héros fait partie de ce réseau, en bas de l’échelle, et l’intrigue semble le conduire à en explorer certains secrets, sa personne se trouvant impliqué dans une machine qui le dépasse. L’autre histoire s’intitule « Fin du monde ». Elle présente un homme, également narrateur, qui arrive dans un village clos, coupé du monde. Des animaux fantastiques, sorte de licornes, y vivent avec des hommes dans un système où tout semble parfait. Pour entrer dans cette ville, le héros se sépare de son ombre, et se voit attribué une fonction, qui doit remplacer son nom par cette dénomination, celle de liseur de rêves. Pour ceux qui ont vu la série Haibane Renmei (Les Ailes Grises), la topographie, l’atmosphère et le mystère de la ville semble très proche d’abord. A croire, et c’est possible, que les auteurs de la série se soient directement inspirés du roman.
L’enjeu du roman est ainsi de suivre les pérégrinations du premier héros complètement paumé dans des luttes de pouvoirs auxquelles il aimerait bien échappé mais qui le rattrape tout le temps, et de comprendre le lien qui existe entre cette intrigue et cette « fin du monde » qui nous est décrit dans l’autre histoire, entre ces deux narrateurs qui paraissent n’avoir pas grand-chose en commun mais que ce même statut de narrateur rapprochent malgré tout. Un immense puzzle, truffé de fausses pistes, de monstruosités, de poésie et d’humour se met en place. Il y a une virtuosité du montage, et une façon d’amener à ce qui est véritablement l’enjeu du roman, en le masquant pourtant sans cesse qui est stupéfiante, jouant sur nos espoirs, nos rêves et nos chimères. C’est assez vertigineux, et angoisse et détresse montent de plus en plus quand, à mesure que le nombre de pages s’amenuise il ne semble pas que l’intrigue trouve d’aboutissement.


L’Aveuglement de José Saramago
Là encore un écrivain, portugais, qui n’est pas un inconnu, prix Nobel de littérature en 1998, auteur entre autre du Dieu Manchot ou de Histoire du siège de Lisbonne. Là encore un récit semi fantastique, sorte de fable monstrueuse, poussée jusque dans ses plus lointains retranchements, dans ses ultimes conséquences.
Le récit s’ouvre sur un carrefour, des voitures qui attendent que le feu passe au vert. Celui-ci s’exécute enfin, mais toutes les voitures ne démarrent pas. L’une reste bloquée. Autour, les gens s’interrogent, s’approchent, les automobilistes bloqués s’énervent, sortent de leurs véhicules pour alpaguer le conducteur. Celui-ci semble, à l’intérieur de son véhicule, répéter paniqué une seule et unique phrase, que les badauds comprennent enfin : « je suis aveugle ». De cet homme devenu subitement aveugle, mais d’une cécité paradoxale, blancheur éblouissante et non ténèbres totales, une épidémie de ce « mal blanc » se répand, dans la ville puis le pays. Pour éviter la contamination, endiguer l’épidémie, les autorités parquent ensemble les aveugles. Le roman suit ces premiers aveugles dans leur descente aux enfers, dans la lente perte d’humanité qui est la leur, car la quarantaine à laquelle ils sont astreints n'a bientôt plus qu'un seul enjeu: la simple survie. Pour les aider, une femme qui mystérieusement n’a pas perdu la vue, voyante cachée au milieu des aveugles.
Le parti pris du roman est simple, mais extrêmement efficace. Son propos peut sembler dramatique, il l’est, et donc rebuter, mais la manière dont le récit est mené introduit une distance quasi comique vis-à-vis les situations les plus pathétiques. C’est cela qui permet au roman de ne pas sombre dans le scabreux ou le ridicule. Au contraire, un souffle et une fluidité animent la narration. Les dialoguent sont décalés, comme perdus dans le texte, fragmentant ce qui semble n’être finalement qu’une seule voix, un unique brouhaha. Si la construction paraît rudimentaire par rapport au roman précédent, c’est qu’il s’agit d’un conte, d’une fable. Le propos doit être simple. Mais l’écriture est très impressionnante et rend la lecture à la fois agréable et addictive (malgré quelques longueurs, répétitions, mais bon pas grand-chose au final). Outre les questions du voir et de l’humain, c’est tout simplement une très jolie histoire qui est là proposée.


Voilà donc les deux romans qui m’ont le plus plu cet été, avec d’autres, mais plus liés à la rentrée littéraire. Nous voici d’ailleurs en plein dans celle-ci, autre occasion de parler de lecture !

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 10 Déc 2006 15:53 
1 Berry

Inscription: 09 Déc 2006
Messages: 22
Localisation: Quelquepart en mer...
Bon je me lance...

Mes auteurs préférés sont, sans ordre de préférence:

Bernard Werber

Tous ses cycles sont magnifiques (Fourmis, Thanatonautes et Dieux) Il apporte une philosophie humaine à tous ses romans. Nos amis les humains est une très bonne réflexion sur la condition humaine, et une magnifique pièce de théâtre.
Et j'adore ses BDs comme son Encyclopédie du Savoir Relatif & Absolu.

Isaac Asimov

Magnifiques approches sur les robots, j'ai adoré sa vulgarisation sur la bible, et puis le cycle de Fondation, un chef d'oeuvre... Ses nouvelles m'ont toutes fait rêver. Et puis Nightfall, écrit à 21 ans, seul un homme âgé et supra-intelligent aurait pu écrire ça...

Citation:
Les histoires de science fiction peuvent paraître triviales aux critiques et philosophes d'aujourd'hui, et pourtant la raison d'être, l'essence de la science fiction, est devenue cruciale pour notre survie, si toutefois nous survivons.


Ray Bradbury

J'adore son oeuvre de SF comme celle d'épouvante, si vous voulez une histoire qui fait peur: lire "Toute la ville dort"
Et puis ses approches comiques et rétrogrades de la science fiction... Une merveille... Je vous conseille Fahrenheit 451 et Les Chroniques Martiennes.

Edgard A. Poe

Ce mec a eu une vie misérable, mais c'était un génie, il a réussi à me faire peur, quand je lisais ses histoires extraordinaires le soir dans mon lit. Enfin bref, vous le connaissait tous, lisez le !

Yann

Bon okay c'est pas un écrivain mais un excellent scénariste... Ce qu'il a fait avec Haussmann...
Gloire à Haussmann...
...est magnifique.
[/u]

_________________
Il me plait de boire entre gens de bonne compagnie...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 10 Déc 2006 16:26 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Déc 2006
Messages: 16
Localisation: Dans tes pires cauchemars
Moi dernièrement j'ai relu le Seigneurs des Anneaux III, lu Eragon et Eldest (le deuxième livre) et la je vien de finir un livre qui fait partie de la trilogie Les Chroniques des Ravens (le premier est AubeMort).
Sincèrement je conseille ce dernier, il est vraiment bien écrit et il est très intéréssant. (Mais faut dire qu'on s croirait damns un rpg du genre World of Warcraft ^^)


Edit: Ah bah merci Shika, effectivekment j'ai trouvé ça à la fnac et pour l'instant c'a lait pas mal ^^

_________________
J'espère que vous avez fait un bon repas...Car ce soir vous dinnerez à l'enfer
Image


Dernière édition par Shikamaru D. Luffy le Jeu 14 Déc 2006 20:09, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu 14 Déc 2006 16:50 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Aoû 2006
Messages: 23
Localisation: lance un dé , si le resultat est 1,2,3,4,5 ou 6 , ça veut dire que je ne suis pas chez moi
je reve ou presque personne n'a mentioner eragon ? :Sandji sur le cul: . c'est un tres bon livre que je recommande a tous . en plus le film sort mercredi prochain :luffy langue: .

les harry potter sont exelent . tous ceux qui ont vu les film mais pas les livres , je vous conseille de les lires , c'est 10000000000000000& fois mieux que les film ( pas de scene coupée ) .

je lisais vant les narnia , j'ai lu les 1 et 2 ( dans le sens anglais ) , et j'ai bien aimé

il y a arthur et les minimoy qui a l'air pas mal . j'ai le livre , ont me la offert il y a quelque années , mais je ne l'ais pas lu :Sandji sur le cul: et il faut maintenant que je le retrouve .

je me souviens que en 6° , le prof nous avait fait lire un livre , l'affaire caius , qui était sur la rome antique et que j'ai adoré . j'ai meme acheter la suite :luffy langue:

je vais peut etre me metre a everworld et l'assasin royal car il ont l'air pas mal , des gars de ma classe ont fait un exposé sur ces deux livres :luffy langue:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu 14 Déc 2006 17:37 
175 000 000 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Jan 2005
Messages: 1103
Localisation: In Uranus!
Kazuya Mishima a écrit:
Sincèrement je conseille ce dernier, il est vraiment bien écrit et il est très intéréssant. (Mais faut dire qu'on s croirait damns un rpg du genre World of Warcraft ^^)


Il existe des bouquins sur le monde de Warcraft si cela t'interésse.... c'est en 2 trilogies si mes souvenirs sont bons donc 6 tomes ^^
Je voulais m'y mettre à un moment mais j'ai pas réussi à les trouver et du coup sa m'étais sorti de l'esprit, mais du coup, jvais réessayer de les trouver ^^

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu 14 Déc 2006 19:39 
100 000 Berrys

Inscription: 16 Fév 2006
Messages: 88
je ne sais pas si vous connaissez

WILLIAM SANTRAC
et la cité des pirates


Un bon livre bien amusant sur l'histoire d'un jeune homme qui change de monde, après s'être enfuit d'une prison de haute-sécuriter.

Evidement il arrive dant un monde peuplé de pirates
et aussi on retrouve en autre :

- stage de décrotteur de crotin de mammouth
- match de Footby (sorte de football américain à la Groggy Ring ^^)
- et bien sur le grands méchand de l'histoire le pirate Warrec Warrel

franchement ce livre est bien amusant, avec des perso bien original

édition Tipik jeunesse

_________________
THE ODA STYLE IS MY WAY
Image
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 27 Jan 2007 23:01 
500 000 Berrys

Inscription: 16 Juil 2004
Messages: 103
Localisation: Lille
Après m'être dit que ce topic avait besoin de revivre, de la même manière que son équivalent sur Ocean Pie, je me suis décidée à vous faire part du dernier livre que j'ai lu, qui m'a semblé fort sympathique, dans la collection "Grands détectives" de 10/18, des histoires avec des chats, par Lilian Jackson Braun ^^

Le premier s'appelle Le chat qui lisait à l'envers. Il introduit les personnages principaux je suppose, c'est pour ça qu'il est un peu long à se lancer. Les deux personnages principaux sont en l'occurence Jim Qwilleran, nouvellement promu au poste de critique d'art pour un journal alors que lui-même avoue ne rien y connaître, et le fameux chat-qui-lisait-à-l'envers, un siamois aristocratique nommé KaoK'o Kung (Koko), appartenant au second critique du journal, le féroce Mountclemens, détesté de quasi tout le milieu.

Ce premier ouvrage nous plonge tranquillement dans le monde des beaux-arts avec son lot d'artistes reconnus, incompréhensibles ou incompris.

Problème : trois meurtres successifs.
Solution : Qwilleran, aidé par le très intelligent (si si) Koko.

Tout ça commence assez doucement, mais j'attend d'en lire plus de cette collection pour me faire à un avis définitif. Mais ça reste un bouquin plutôt sympa pour passer le temps, tranquilement (ou pour faire passer un cours d'éco, comme c'était mon cas).

_________________
Ich würde alles genau so wieder machen.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 28 Avr 2007 23:14 
30 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Juin 2005
Messages: 455
Localisation: Far Far in west of grandline
Oula moi je suis tres litarture anglaise, et surtout ce qui sort dernierement(sur une periode de 10//15 ans).

n va commencer par un thriller: The devil's footsteps que j'ai emprunter dans une biblio anglaise(et oui en anglais style quoi XD).
Ben c'etait vraiment tres bon, bien accrochant j'ai devoré et frissonné du debut a la fin du livre. Le livre etant en anglais je ne sais pas si un trad francaise est disponible pour les non-anglophones, mais je le conseil a tout fan de "thriller" literaire.
Je vous previens c'est pas comme les resident evil etc.. c'est plus sombre et avec moins d'actions. Un peut comme the ring XDD

Sinon y a un/une(je sais pas) auteur anglais(se) que j'appreci beaucoup pour avoir lut deux de ses livres, le premier et shaterred glass et l'autre est dead girls don't write letters.
Le premier est assez bizarre il raconteun moment de la vie de plusiere ados et entre chaque chapitre y a une citation d'un perso du livre apres tout ce qui a été decris dans le livre, donc en gros on se demande ce qui va se passer et on a de plus en d'indice qui ne nous conduise enfaite jamais a ce qui se passe a la fin car sa peut toujours etre n'importe quoi. C'est ce qui rend le livre tres accrochant.

Le second est plus sombre et sournois, trs bizarre enfaite au debut on a l'histoire d'un jeune homme dont la soeur est morte et dont la mere est efondré depuis plusieur mois et un jour il rpend le courrier et trouve une lettre de ça soeur.. Fin voila plutot sombre et surnois...

encore uen fois c'est en anglais que j'ai lut ça donc aux interessé je sais pas si c'est aussi en francais desolé.

Sinon la je suis encore sur un livre en anglais qui s'appelle "John" qui raconte la vie de john lenon par sa pemiere femme et mere de son fils.. cynthia lenon. On decouvre vraiment qui il etait, comment il a creer le groupe et les debuts des groupes avant la beatles mania, jen suis qu'au 1/3 et c'est vachement interessant je le conseil a tout fan des beatles.

ps: sinon j'ai finit macbeth de shakespear mais ça c'etait pour l"ecole(ecole anglaise) et tout ça en vieu anglais c'etait plutot hardu.

voila a peluche.

_________________
Ma gallerie deviantart
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven 18 Mai 2007 00:30 
Gardien des Secrets de la Mégastructure
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Nov 2004
Messages: 4511
Localisation: Le cosmos... est... mon campement
"Imaginez une Terre poncée, avec en son centre une bande de cinq mille kilomètres de large et sur ses franges un miroir de glace à peine rayable, inhabité. Imaginez qu'un vent féroce en rince la surface. Que les villages qui s'y sont accrochés, avec leurs maisons en goutte d'eau, les chars à voile qui la strient, les airpailleurs debout en plein flot, tous résistent. Imaginez qu'en Extrême-Aval ait été formé un bloc d'élite d'une vingtaine d'enfants aptes à remonter au cran, rafale en gueule, leur vie durant, le vent jusqu'à sa source, à ce jour jamais atteinte: l'Extrême-Amont.

Mon nom est Sov Strovchnis, scribe. Mon nom est Caracole le troubadour et Oroshi Melicerte, aéromaître. Je m'appelle aussi Golgoth, traceur de la Horde, Arval l'éclaireur et parfois même Larco lorsque je braconne l'azur à la cage volante.

Ensemble nous formons la Horde du Contrevent. Il en a existé trente-trois en huit siècles, toutes infructueuse. Je vous parle au nom de la trente-quatrième: sans doute l'ultime."


Il fallait que je le fasse. Que je vous fasse découvrir cette oeuvre incroyable signé Alain Damasio et couronné par le Grand Prix de l'Imaginaire 2006. Je viens à peine de débuter la lecture de ce roman que je me sens déjà aspiré par l'ambiance particulière qui sans détache. Le vent, le seul et unique, celui qui est bravé par une horde de vingt-trois hommes et femmes, est l'élément majeur de cette histoire, celui qui fait naître et celui qui détruit. L'auteur a réellement réussi à construire une véritable philosophie autour de cet élèment. Tout son univers est construit autour, ce qui donne un monde particulièrement dévasté mais tellement en marge des mondes qu'on a pu cotoyer par le passé.

En plus d'aborder de manière intéressante son univers, Alain Damasio a également introduit dans son histoire un élèment narratif alors jamais vu auparavant. Vingt-trois personnages pour vingt-trois points de vue diffèrents. Bien évidemment, certains personnages restent tout de même secondaires, leurs interventions restant moins courante que d'autres, mais c'est un plaisir de suivre l'histoire des yeux des diffèrents personnages.
A ce propos, j'ai bien aimé le passage d'un des personnages, Caracole le troubadour, qui présente rapidement ce qu'est la Horde.

"Amis du large, encore et encore: bonjour ! Jeunes glyphes des sables, chrones et antéchrones qui s'annonceront sans politesse, je vous attends de pied souple: accueillons-nous ! Ah, ce furvent, ce vieux père siffleur, j'adore en pressentir la venue ailée, brouillonne certes, mais quoique !?
Je ne me suis pas présenté ? Excusez l'instant qui porte au lyrisme, nous sommes, bonjour, vous êtes ? Caracole, où suis-je ? Oui, lui même, troubadour donc --- et conteur. Pour le compte ? De la 34e Horde du Contrevent, messaigneurs, menée de haute main par son Traceur, l'haigneux et percute-souffle Golgoth, neuvième du nom. Epaulé, il faut le préciser, par notre combattant-protecteur, un trancheur à l'hélice, j'ai nommé Erg Machaon ; et à sa droite, par le pilier des piliers, une poutre à deux pattes, Firost de Toroge, mesdames, que vous serez heureuses d'avoir devant vous quand mes pères et mères vous cracheront de la farine par les bronches, dans moins d'une heure. Bien ! Et qui suit ces trois animaux ? Qui égaie et élève ? Pietro le Prince, un Della Rocca de la plus noble des extractions, et son pendant, fils de gueux, une lame debout, toujours à sa gauche: mon pote Sov le Profond, scribe dit-on, mais pour moi "philosov". Entre eux gît et s'agite notre géomaître Talweg, amoureux des pierres, et derrière eux ... est-ce trop rapide, dois-je ralentir ? --- derrière ces six merveilles sus-citées, qu'on nommele Fer, se trouve le Pack pour sûr, en trois rangs compacts, aérés d'oiseliers inconciliables, d'une fine cueilleuse et d'une feuleuse, d'un éclaireur obscur et de deux artisans, de branleurs --- salut Larco ! --- Et puis... Quiconque ? Les trois crocs dans la traîne, daignez suivre, tirant les charges ! Combien en tout ? Vingt-trois. Sans les autours ni les faucons, notez bien. Tous d'équerre, debout, d'aplomb ? Ma foi oui mais vifs encore ? Je ne sais...


Vingt-trois personnages donc, désigné par vingt-deux signes différents à chaque passage les concernants.
- Golgoth, traceur.
- Pietro della Rocca, prince.
- Sov Strochnis, scribe.
- Caracole, trombadour.
- Erg Machaon, combattant-protecteur.
- Talweg Arcippé, géomaître.
- Firost de Toroge, pilier.
- L'autoursier, oiselier-chasseur.
- Steppe Phorehys, fleuron.
- Arval Redhamaj, éclaireur.
- Le fauconnier, oiselier-chasseur.
- Horst et Karst Dubka, ailiers
- Oroshi Melicerte, aéromaître.
- Alme Capys, soigneuse.
- Aoi Nan, cueilleuse et sourcière.
- Larco Scarsa, braconnier du ciel.
- Léarch, artisan du métal.
- Callirhoé Déicoon, feuleuse.
- Boscavo Silamphre, artisan du bois.
- Coriolis, croc.
- Sveziest, croc.
- Barbak, croc.
Un groupe soudé et complètement autonome pouvant survivre pendant des années à sa quête de l'Extrême-Amont.

Après quelques chapitres dévorés, j'en resors quelques points négatifs, un peu gênant à la longue. Tout d'abord, pour le moment, les narrateurs sont souvent les mêmes, reléguant donc les autres à personnages trés secondaires (Sov, Pietro, Caracole, Oroshi et Golgoth sont nettement les personnages principales), mais n'étant qu'au début de l'histoire, ça peut encore évoluer. Aprés, on note une incomprehension de qui parle à qui. Il y a tellement de personnage qu'on ne sait plus qui parle, et c'est souvent le passage suivant qui nous donne la réponse, c'est trés déstabilisant au début. Mais ces points négatifs n'enlève en rien la qualité de narration de l'auteur, qui par contre, nécessite que l'on ai à côté de soi un dictionnaire.

Quelques petits et gros points à souligner. Le livre est numéroté à l'envers. On commence de la page 521 jusqu'à la page 1, ce qui insiste bien sur le faite que la Horde remonte le vent, je trouve ça assez sympa. Tout comme les petites illustrations qui montre les différentes formations de la Horde indiqués par les signes attribués au personnages qui permettent de comprendre comment elle affronte l'élèment puissant et instable qu'est le vent. Le gros, trés gros point fort du livre, qu'on trouvera malheureusement qu'avec le grand format, c'est la présence d'une bande originale fort bien réussi qui donne vraiment une consistance à l'ambiance générale.

Je me suis vraiment déchiré pour faire ce message, qui aurait mérité un sujet, malheureusement pas trés utile. Qu'importe, le plus important c'est que j'ai pu vous faire découvrir cette oeuvre exceptionnelle qui mérite amplement qu'on se laisse bercer par le vent qui s'en échappe.
J'aurais plus qu'une chose à dire, le cosmos... est... mon campement.

_________________
Image
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête avant de poster.


Un an déjà
+
Fullmetal Epic


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu 21 Juin 2007 17:54 
1 000 000 Berrys

Inscription: 10 Mai 2007
Messages: 126
Localisation: Décharge.
Mes livres préférés:
(Je ne pense pas faire un message du niveau de TTC mais je vais essayer ^^)

Dix petits negres D' Agatha Christie

Ce livre est indeniablement mon policier préféré.Il se lit vite (j' ai mis une soirée) L' intrigue est vraiment bien présenté, on se demande qui va mourrir en premier.
Bref , du très bon Agatha!

Le Seigneur des Anneaux de Mr Tolkien (me rappelle plus du nom :Luffy erente: )

uN tout autre genre mais le resultat est le meme(voir mieux!)
J' adooore :Sanji amoureu:
La Terre du milieu est vraiment un endroit riche!
Je ne vais pas m' eterniser sinon sa serait vraiment trop long.Une petite question : Bilbo Le Hobbit est il un prélude avant le seigneur des anneaux??

Harry Potter

Une Très bonne serie meme si elle est inferieur au autre cité juste avant.Je trouve que l' ambiance se degrade de plus en plus (tant mieux!)
Un petit défaut quand meme je trouve le debut des tome trop long (en particulier dans le 5)
j' attend la fin avant de juger la serie en entiere.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 12 Sep 2007 14:10 
1 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Juin 2007
Messages: 36
Localisation: Devant mon ombre et derrière mon avenir
youpeeee un sujet sur les bouquins !!!
SACRILEGE !!!! pouquoi je l'ai pas trouvé plus tôt ? (ptêtre parce que j'ai pas cherché...)

Bon alors, y a pas mal de mes livres préférés qui ont déjà été cités, je vous en mets quans même quelques uns, (même si je pense que vous en avez rien a faire.) : :robin:

-La quête d'Ewilan et Les mondes d'Ewilan par Pierre Bottero(l'histoire est géniale et j'ai vraiment adoré le style de l'auteur)
-Les Harry Potter de J. K. Rowling(vivement le 7 !!!)
-10 petits nègres d'Agatha Christie (un des rares bouquins ou j'ai vraiment eu peur)
-L'apprenti épouvanteur(et tous les tomes qui suivent) de Joseph Delaney, (l'histoire est très originale, pleine de suspens et avec quelques horreurs ici et là..)

bon, je m'arrète à ces 4 là, sinon, on en a encore pour un bon moment, mais je voudrais vous présenter un livre que je lis en ce moment et qui me plait beaucoup :

EVERWOLD de K. A. Applegate
-Tome 1 : A la recherche de Senna
-Tome 2 : L'épopée fantastique
-Tome 3 : Le voyage sans retour

L'histoire :

Ce livre nous conte l'aventure mystérieuse de 5 adolescents vivant dans la même ville, aux USA. 4 d'entre eux sont normaux, parfaitement banals, et se connaissent, de près ou de loin. La 5ème est Senna. C'est elle la cause et le problème, c'est aussi elle la solution...
Jalil est un de ses camarades de classe, Christopher son ex et David son petit copain. Il y a aussi April, sa demi soeur.
Un matin, ils se retrouvent tous par hasard au bord du lac, desert. Senna est là, elle aussi. C'est là que tout à basulé. Quelque chose de bizarre à emporté Senna, les autres, guidés par leur courage l'ont suivie pour la délivrer. Ils ont alors pénétré dans un autre monde. Dangereux, mystérieux, mortel.
C'est ici que leur vraie aventure à commencé, prisonniers d'un monde sans logique ni limites créé par les dieux, nos "héros" cherchent à rejoindre Senna. D'après ce qu'ils apprennent, elle est une sorte de portail, permettant de passer d'un monde à l'autre.

Senna est une sorcière.


Mon avis :
J'ai adoré ce livre. Conseillé à tous les fans de fantastique, sans exceptions. On se retrouve plongés dans un univers fabuleux, parsemé de dieux cannibales, d'étranges créatures, et de chevaliers.
Il y en a pour tous les gouts : on commence par les vikings et on continue avec les chevaliers, en passant par les aztèques.
Par contre, je le déconseille aux moins de 13 ans : certaines personnes peuvent être choquées (on décrit avec précision la scène ou le dieux ********* bouffe les coeurs de ses victimes, et il y a des moments ou ******* torture les gens, bref, que du bonheur :Luffy hilare: ) et les plus jeunes ne comprendront pas toutes les allusions...

Un point qui m'a particulièrement plus : les 4 ados paumés NE sont PAS les meilleurs amis du monde, loin de là :
-1 gas qui veut prouver qu'il est le meilleur et qui se prend pour le chef, juif
-1 féministe, croyante
-1 Noir, obsessif-compulsif, extrènement sérieux
-1 dragueur, blagueur, raciste, sexiste.

Ce qui est aussi intéressant, c'est que chaque livre est divisé en 4 parties, que l'ont passe dans la peau d'un personnage différent à chaque fois
(ex : pour le tome 2 : part. 1 =David
part. 2 =Christopher
part. 3 =April
part. 4 =Jalil )
Donc on voit la vie privée de chacun et ses convictions, ses problèmes. Et quand on passe à un autre personnage (une autre partie) on le comprends mieux et on voit celui d'avant sous un autre oeil. Sans oublier qu'on a chacun son/sa préféré(e).

Voila pour ce livre, désolée d'avoir fait long mais il m'a vraiment plu. Dernière chose : si vous n'aimez pas le fantastique, abstenez vous, on vas de surprise en surprise :Zoro nargueur:

ah, encore une chose : si vous aimez la lecture, passez sur mon site (fait avec une amie) : http://frizzetfoot.free.fr
merci !

_________________
[Signature retirée car trop grande]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 12 Sep 2007 18:18 
1 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Nov 2006
Messages: 41
WHAAAAAA! Je savais pas qu'il y'avait un espace littérature, on trouve vraiment n'importe quoi dans ce forum :Luffy hilare: !

Plus serieusement ça fait plaisir à voir car y'a quand même pas que One Piece dans la v..... [n'a pas pu se resoudre a finir sa phrase]

Here is my little contribution for this most honorable topic:

La mort est mon metier est une biographie romancée de Rudolf Höss directeur du camp d'extermination d'Auschwitz reconstituée a partir des témoignages de H. avant son procès. Ce bouquin m'a litteralement scotché
la psychologie du personnage ainsi que l'atmosphère ambiente, le tout remarquablement bien écrit. Et ce a tel point que l'on comprend pourquoi H. ne comprend pas ce qu'on lui reproche pendant son procès:"C'était les ordres, il fallait obéir. le reste n'entre pas en ligne de compte."
(ceci n'est pas une citation exacte)
J'ai oublié de citer l'auteur :Robert Merle.

Un autre livre passionant de Jim Harrisson cette fois:

De Marquette a Vera Cruz C'est l'histoire de la vie d'un gars (appellons le David Burkett) né à Marquette (une régions du Michigan, autrement dit un lieu paumé comme on en fait plus;Le moule est cassé)
d'une famille fortunée depuis plusieurs générations grâce à la deforestation aveugle et forcenée des forêts environantes le tout effectué dans le capitalisme le plus sauvage. David est né pendant la période "décadente" de la famille: son père est un alcoolique violeur qui ne pense qu'à claquer du fric (et pas que le sien), sa mère est perpetuellement sous medicaments pour ne pas avoir à regarder le père, et sa soeur n'attend qu'une occasion de ce tirer de ce cauchemard. Elle elle s'en tirera plutôt bien lui il aura plus de mal.......pour diverse raisons que vous ne découvrirez qu'en lisant ce bouquin.

Il y'en tant d'autres qui m'on marqué.............
Mais là j'ai la flemme alors....

_________________
Un paranoiaque a toujours raison, et même quand il a tort il avait raison de se méfier.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 112 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, [5], 6, 7, 8  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com