Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 53 messages ]  Aller à la page Précédente  1, [2], 3, 4  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Gotham
MessagePosté: Mar 7 Oct 2014 21:20 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6490
Localisation: dans la lune
S01E03: The Balloonman

D'épisode en épisode, la série gagne en qualité je trouve. J'ai beaucoup aimé cet épisode. Certainement parce que le côté enquête y domine largement. L'intrigue du Balloonman est excellente en ce qu'elle montre l'ambivalence du statut de justicier et une autre facette de la ville, pas évidente: la révolte des petits, prêts à basculer dans le crime pour se faire entendre. C'est vraiment chouette. Et du coup le reste pas très bien, qu'il s'agisse passages obligés ou des fils rouges.

- Les dialogues entre Barbara et Gordon sont du coup plutôt mieux. Le dernier, précisément, tourne autour de la Ville et la guimauve est atténuée par cette prise de conscience de l'état de Gotham.

- Ça se précise d'ailleurs du côté de Barbara et Montoya et j'aime bien la direction que ça prend. Montoya ayant les clefs, c'est savoureux! Et puis on pose des infos qu'on attend de voir péter rapidement: drogue et alcool. La relation des deux jeunes femmes est aussi clairement posée, sans fioriture. Ceux qui sont familiers du personnage de Montoya ne seront pas surpris, les autres sans doute et c'est bien fichu.

- Selina prolonge l'intrigue Wayne et se trouve quand même lointainement mêlée au fait du jour. Reste quand même le problème de son maquillage, vraiment too much.

- Bruce et Alfred apparaissent de manière brève et utile. C'est sympa et ça possède son sens (la question du meurtre lorsqu'on veut être un justicier, le loisir, les cauchemars, etc.). Cette version d'Alfred demeure quand même pour moi une énigme!

- Côté Mafia, si ça reste pas très convaincant avec Fish Mooney, j'aime bien la manière dont ça se déploie avec Maroni et Falcone. Surtout que tout cela nous amène à la réouverture d'Arkham: aaaahh!

- Oswald enfin fait son retour et c'est vraiment très bon. Ça va vite d'ailleurs: je pensais qu'on s'attarderait sur l'étudiant séquestré, mais non!! Les retrouvailles avec Gotham sont saignantes. Le malaise est total autour de ce personnage et le cliff m'a là surlecuté! Vivement la suite!

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Gotham
MessagePosté: Jeu 9 Oct 2014 18:09 
500 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Fév 2013
Messages: 107
Localisation: T'aimerais pas le savoir...
Bjr,
Je n'ai vu que le premier épisode, et je le trouve globalement réussi, il pose assez bien les bases de la série.
Visuellement je l'ai trouvé plutôt beau, NY sombre rend bien à l'écran et même si je dois avouer ne pas être un fin connaisseur du comics Batman j'ai l'impression que l'ambiance de l'épisode lui est fidèle.
Niveau scénario, je ne peut pas encore juger étant donné que je ne suis qu'à l'épisode 1, mais j'en attend beaucoup du côté mafia-police corrompue. Le personnage du pingouin a l'air très intéressant et j'en attend beaucoup de lui également,
Je suis juste un peu déçu de Young-batman, c'est le personnage qui m'a le moins plus...Je n'arrive pas vraiment à comprendre comment un gamin habitué à une belle vie avec papa et maman peut être aussi résolue que lui à la fin de l'épisode alors qu'il vient juste de perdre sa famille...
Bref, go voir l'épisode 2 pour juger réellement.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Gotham
MessagePosté: Ven 10 Oct 2014 02:14 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Oct 2014
Messages: 16
J'l'aime bien cette série. Largement mieux que Arrow. J'vais choquer des fans mais Arrow c'est mauvais, mais mauvais ! Un Smallville encore plus raté avec des acteurs mannequins sur-maquillés a la réalisation aussi audacieuse que les anges de la nuit (birds of prey). Vous ne connaissez pas birds of prey ? ben voila justement :). Tandis que pour Gotham : Les décors sont cools, meme si c'est tiré d'une ville existante j'trouve qu'on a l'esprit des films de Burton ; Les acteurs sont bons, mention au duo Gordon/Bullock qui me rappelle celle de Tyler/Hunt de l'excellente série Life on Mars que je recommande à tous ; Un scénar' proche du polar sombre qui rassure sur la peur d'un public jeune visé après nous avoir présenté une Catwoman de 14 ans.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Gotham
MessagePosté: Lun 13 Oct 2014 20:04 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Déc 2007
Messages: 1624
Localisation: Comme la vérité, ailleurs.
Pour éviter l'avis subjectif disons surtout que les premières séries que tu cite sont surtout prévu pour les adolescent alors que Gotham serait plutôt positionné sur les jeunes adultes. Dans les faits la fourchette d'age du public visé est très large du coup on pourrait confondre mais c'est sensible quand on regarde ces séries. L'épisode 3 ne m'a pas paru spécialement meilleur à l'inverse de seleniel. Je trouve surtout que l'on continue sur la lancée pour le moment. Il y a toujours des choses intéressantes et d'autres moins.

Malgré cela le futur de la série semble radieux puisque 6 épisodes supplémentaires ont été commandé. A voir si on verra une bonne différence avec ce découpage. Et également si la série saura donner des choses suffisamment intéressante pour donner envie de la regarder. Mais là c'est un avis personnel. :p

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Gotham
MessagePosté: Mar 14 Oct 2014 18:14 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Oct 2014
Messages: 16
Un avis est forcément subjectif car c'est justement un avis. Le choix du public visé n'excuse pas un manque de qualité bien au contraire. Grande différence entre l'enfantin et l'infantile. La preuve que One Piece est à la base, comme tout Shônen, destiné a un public enfantin ou adolescent mais aborde des thèmes pouvant être très sombre de manière très mature. Si bien que n'importe quel trentenaire ayant gardé une âme d'enfant se retrouve à la lecture de cet épopée, être émus par un grand nombre de moments que vous même, évidemment, connaissez. Autre exemple Batman tas, fait pour les tout petits sans qu'aucun moment l'anime ne les prennent pour des idiots. Même Spartacus, même choix de public visé par Arrow mais un scénar' bien plus profond qu'il laisse d'abord paraitre.

Pour ne parler QUE de Gotham (désolé de l'ouvrir si cela déplait). La série est pour la trilogie de Nolan ce que Batman tas est aux films de Burton, une manière de marquer plus profondément dans sa génération le mythe éternel de la chauve-souris. Beaucoup de qualité déjà cité. De grande inquiétude à la survie de la série car il faut beaucoup d'inspiration pour raconter une préquelle de tout un mythe (l'univers Gotham est très démarqué du reste de l'univers DC) sans dénaturer le mythe de base. Rien que pour cela je tire mon chapeau.

Le pingouin et Nigma sont pour l'instant très réussis et rien que ça c'est un exploit.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Gotham
MessagePosté: Mer 15 Oct 2014 18:33 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6490
Localisation: dans la lune
Gotham S01E04: Arkham

Un poil déçu par cet épisode comparé au précédent. Il y avait pourtant nombre d'éléments sympa: remise au centre d'Oswald, Arkham en fond de tableau, une guerre des gangs et un meurtrier à attraper. Mais finalement, entre tout cela peut-être, ça n'a pas vraiment pris pour moi.

Peut-être aussi parce que la pseudo crise, attendue, entre Gordon et Barbara est survenue, typiquement comme je la craignais. Je ne reviens pas dessus: ça condense tout ce qui m'agace dans la représentation des couples dans les séries télé en ce moment, les "tu-m'as-menti-tu-ne-me-dis-pas-tout-tu-m'as-trahi-je-peux-pas-le-supporter-je-te-quitte".

Peut-être aussi le fait que du fait de la saturation d'éléments à traiter les passages obligés ont été traités sous la forme du gimmick: Bullock et ses pistes/interrogatoires et Fish Mooney en tête. D'ailleurs, de ce côté, très bizarre le trip autour de la sélection des minettes...

Peut-être enfin parce que d'Arkham nous n'aurons que le nom ou presque...

Bref: pas déplaisant, avec quelques vrais motifs de satisfaction, notamment Oswald en Mastermind évident mais quand même convaincant.

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Gotham
MessagePosté: Sam 18 Oct 2014 16:51 
500 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Fév 2013
Messages: 107
Localisation: T'aimerais pas le savoir...
Un peu déçu aussi par ce nouvel épisode, j'ai bien peur que la série tombe dans le format classique des série du genre : un "méchant" par épisode qui est introduit puis capturé/tué dans le même épisode et disparaitra à tout jamais de la série. Ce qui je trouve gâche considérablement la série.
A part ça, une des choses à retenir de cet épisode est l'"avancement" du pingouin, qui commence à devenir de plus en plus important dans l'organisation de Maroni (sans doute pour mieux le détrôner).
Sinon on a le droit à une dispute des plus niaise entre Gordon et Barbara qui devait fatalement arrivée et un gros coup porté à l'image de Falcon qui va sans doute répliquer dans les épisodes à venir.
Et le personnage du jeune Batman qui me déçoit encore de part son jeu d'acteur et son rôle dans la série qui n'est pas bien défini. Qui apparait seulement dans des scènes inutiles pour lancer des répliques qui le sont encore plus...comme si les réalisateurs se sentaient obligés de le faire apparaître dans chaque épisode même si il n'y en a pas d'intérêt.
Pour résumer, pas le meilleur des épisodes jusqu'alors mais qui ne m'empêchera pas d'attendre la suite.

_________________
Image


Dernière édition par The Kidd le Sam 18 Oct 2014 19:50, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Gotham
MessagePosté: Sam 18 Oct 2014 20:23 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Oct 2014
Messages: 16
Je trouve que l'on s'acharne un peu inutilement sur le personnage de Bruce. Le véritable Batman est quelqu'un de si extraordinaire que ce soit d'un point de vue physique ou mental qu'il est devient invraisemblable, les comics contenant leur propre logique. Si on le compare par exemple à Anakin dans la menace fantôme déjà on peut dire qu'il est bonne acteur. Moi lors de la fin de l'épisode 1 où Gordon vient lui dire qu'ils n'avaient pas arrêtés le bon assassin et que Bruce lui répond qu'il en était mieux ainsi, le jeu de regard froid de l'acteur fut tellement bon que je le voyais déjà sous le masque des années après. Si on juge ses apparitions comme inutiles, la faute revient surtout aux scénaristes dans ces cas la.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Gotham
MessagePosté: Sam 18 Oct 2014 20:59 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6490
Localisation: dans la lune
The Kidd a écrit:
Un peu déçu aussi par ce nouvel épisode, j'ai bien peur que la série tombe dans le format classique des série du genre : un "méchant" par épisode qui est introduit puis capturé/tué dans le même épisode et disparaitra à tout jamais de la série. Ce qui je trouve gâche considérablement la série.
Justement personnellement j'aime bien cette façon de structurer la série. L'axer sur le procedural pour construire les épisodes et par-dessus cela installer le mythe avec les figures emblématiques du batverse, je trouve que c'est une bonne manière de mener la série (de la "remplir" si on se veut plus critique).

Reste que ta remarque pointe certainement le vrai souci de l'épisode: un antagoniste d'occasion transparent. Si je compare avec le précédent épisode, j'avais apprécié dans le Balloonman qu'on ait un adversaire occasionnel avec une histoire, même sommaire, des motivations propres, une façon de tuer originale et une inscription dans l'histoire de Gotham, ici le personnage évoquant directement la dimension sociale de Gotham, le fait que la ville soit gangrénée par la corruption.

Dans l'épisode du jour, l'antagoniste est un tueur à gage dont nous ne saurons rien ou presque, qui s'échappe par hasard et de manière assez honteuse, qui travaille pour tout le monde sans que ses employeurs s'inquiètent d'engager un gars qui vient de buter l'un des leurs, et qui surtout a pour signature un arme spéciale... qui ne sert à rien de particulier et se révèle même plutôt contraignante dans son usage. Hum... pas la meilleure trouvaille/construction surtout comparé au Balloonman...

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Gotham
MessagePosté: Sam 18 Oct 2014 21:42 
500 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Fév 2013
Messages: 107
Localisation: T'aimerais pas le savoir...
seleniel a écrit:
Justement personnellement j'aime bien cette façon de structurer la série. L'axer sur le procedural pour construire les épisodes et par-dessus cela installer le mythe avec les figures emblématiques du batverse, je trouve que c'est une bonne manière de mener la série (de la "remplir" si on se veut plus critique).

L' inconvénient, pour moi, d'une telle structure est qu'il faut se montrer irréprochable sur la qualité de l'antagoniste "passager". Pour qu'il marque suffisamment le spectateur en l'espace d'un épisode seulement.
Ors, aucune série, utilisant cette structure (de mon avis) n'a réussi jusqu'à présent sur le long terme à avoir une qualité régulière. Etant donné que la qualité de l'épisode dépend en grande partie de celle de l'antagoniste, il suffit que celui-ci soit inintéressant pour que la qualité de l'épisode baisse grandement. Comptant un antagoniste par épisode et une dizaine d'épisodes par saisons il y a de fortes chances qu'un épisode sur deux (en exagérant un peu) soit mauvais ou du moins de moins bonne qualité que les autres. Car il est tout bonnement impossible de réussir à créer un antagoniste intéressant, marquant pour chaque épisode.
L'épisode du balloonman était bon car le balloonmen a réussi à nous marquer, ce dernier épisode était moins bon car l'antagoniste était peu intéressant.
Voilà pourquoi je pense que la structure un épisode/un méchant est "casse gueule".
En espérant mettre fait comprendre^^

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Gotham
MessagePosté: Dim 19 Oct 2014 15:16 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Oct 2014
Messages: 16
Citation:
Dans l'épisode du jour, l'antagoniste est un tueur à gage dont nous ne saurons rien ou presque, qui s'échappe par hasard et de manière assez honteuse, qui travaille pour tout le monde sans que ses employeurs s'inquiètent d'engager un gars qui vient de buter l'un des leurs, et qui surtout a pour signature un arme spéciale... qui ne sert à rien de particulier et se révèle même plutôt contraignante dans son usage.


Je confirme que l'arme est une invention inutile qui ne sert qu'à créer une personnalité à un personnage de toute façon destiné à disparaitre ensuite. Pour ce qui est du fait qu'il soit engagé par les deux camps adverses, ceci n'est pas incohérent. Si on lit Gomorra (témoignage d'un ancien mafieux) on apprend qu'un tueur à gage n'est jamais tenu pour responsable de sa victime. Le commanditaire est la seul personne visée en cas de vendetta, et qu'un tueur à gage peut très bien travailler pour deux camps adverses sans que cela ne lui pose un quelconque discrédit, étant donné qu'il est un acteur extérieur aux affaires familiales, il n'est porteur d'aucun secret qu'il puisse révéler.

Ps : N'étant pas habitué au forum est-ce que l'un d'entre aurait la gentillesse de me dire comment on sélectionne le texte d'un autre pour qu'il soit précédé de la mention ".... à écrit" ? :/

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Gotham
MessagePosté: Mar 21 Oct 2014 16:28 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Oct 2014
Messages: 16
Que du bon dans l'épisode 5. L'origine du Venom (le sérum de Bane) et la trame principale qui s'installe petit à petit. "L'arme secrète" contre Falcone est belle comme un cœur et je suis émerveillé des décors de la série, le parfait mélange entre le "Metropolis-Like" de Burton et la mégalopole moderne de Nolan. :) Espérons que la conclusion ne fasse pas tout couler.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Gotham
MessagePosté: Mar 21 Oct 2014 18:28 
100 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Nov 2004
Messages: 805
Localisation: en train de survivre
Ce dernier épisode est assez fabuleux, je trouve que pour l'instant c'est surement un des épisodes les plus denses à digerer. Il y a du contenu, toutes les histoires avancent et les personnages gagnent en profondeur.

On sent vraiment que Gordon perd de plus en plus le controle de sa propre liberté en s'affiliant contre sa volonté a Maroni. Et du côté de Bruce, même si c'est fait sans subtilité on comprend bien, que le plus grand detective du monde a commencé jeune.

De la même maniere le faite de représenté Wayne industry comme une entreprise pourrie de l'interieur casse totalement avec cette image, finalement peu exploitée dans les comics, d'entreprise parfaite.

je ne trouve pas encore d'utilité à notre ami le mob russe si ce n'est de donné un peu d'epaisseur à Fish Money et renforcer l'avenement d'une disparition de Falcone. :namipe:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Gotham
MessagePosté: Dim 26 Oct 2014 10:01 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6490
Localisation: dans la lune
En attendant de voir les épisodes de cette semaine et de la semaine qui vient seulement dans une semaine (vacances en famille oblige), une petite réflexion sur les lieux et les personnages, puisqu'on en a parlé au lancement de la série à propos des décors, parce que ça revient maintenant et parce que j'ai lu une critique qui pointait cette gestion comme ratée, je cite:
Citation:
Sans parler du fait que je trouve très bizarre qu’ils [Bruce et Alfred] vivent juste dans un seul et même salon, près d’une cheminée toujours allumée. (Mais bon, Fish vit dans son club et Barbara ne quitte jamais son appartement, il doit s’agir d’un problème d’agoraphobie généralisé à Gotham.)
Je pense justement que c'est un des trucs travaillés dans l'écriture de scénario et que ce rapport des personnages aux lieux structure la dynamique de l'action. Et qu'en cela cela prolonge le projet initial, à savoir parler d'un ville, Gotham en tant que lieu.

Si on regarde les personnages, on observe que certains sont effectivement métonymiques d'un environnement dont ils semblent ne pas pouvoir sortir. Barbara, Fish, les Wayne, auxquels on peut ajouter récemment Maroni et son restaurant. Et Selina avec la Rue. Ou encore la boucherie du premier épisode comme succursale des basses œuvres de Fish.

En face, il y a ceux qui n'ont pas de lieux à eux: les enquêteurs naturellement (hormis le point de ralliement collectif, et non lieu personnel, que constitue le commissariat) puisqu'ils sont en mouvement de lieu en lieu. Mais si on pose cela on comprend mieux pourquoi Gordon vit chez Barbara et ne possède pas de "chez lui". Dans cette catégorie il faut mettre aussi Oswald dont on voit que la quête est de faire de Gotham "son" lieu. Dans cette quête il est d'abord chassé de chez Fish, puis de la ville, avant de revenir dans un nouvel environnement dont il prend progressivement le contrôle. Le lieu symbolise donc les personnages mais aussi la dynamique de l'action (conquête). Dans le même ordre d'idée, il est intéressant de ne pas avoir vu jusque-là de "lieu" attribué à Falcone. Cela rentre dans le paysage dépeint au début de la série: Gotham est en train de lui échapper. Si le pouvoir est lié au lieu, alors il est logique que celui qui perd le pouvoir n'ait pas encore de lieu désigné, en attendant de le montrer dans un lieu qui lui échappe pour symboliser cela directement. A noter encore que la lutte l'influence entre Falcone et Maroni a pris corps autour d'un projet d'aménagement urbain, de propriétés immobilières.

Si on revient aux personnages assignés à des lieux, on peut justement noter que lorsque Barbara sort de chez elle ce n'est pas pour rien. La dispute entre Barbara et Gordon se tient au commisariat et c'est elle qui vient y faire une scène. C'est ainsi que se construit l'événement, en sortant le personnage de son lieu premier. Dans le même ordre d'idée, le cas de Bruce est intéressant. Il est reclus au Manoir parce que sa sortie, qui inaugure la série, lui a valu la mort de ses parents. Dès lors, on ne le voit sortir du Manoir (hormis scène de l'enterrement qui prolonge la première sortie) qu'en pensées, via des cartes topographiques et des journaux. On le sait, la construction de Batman sera une reconquête physique d'un lieu perdu, Gotham.

Bref, si on regarde la construction d'ensemble des liens lieux/personnages, on a deux données combinées: d'une part quelque chose de métonymique, assez soap après tout (tradition série télé), d'autre part, et ça en découle assez naturellement, une dynamique très théâtrale. Dominer un échange, une situation, c'est maîtriser le lieu. Sortir hors de sa zone, c'est prendre des risques, c'est débuter l'action, amorcer le drame.

Pour le moment, au niveau cinématographique, mais je n'y ai peut-être pas fait assez attention, ça ne me semble pas travaillé au-delà de la question des décors (finalement dimension théâtrale encore). Rien de particulier ne m'a apparu concernant le partage du cadre par les personnages ou au niveau des entrées/sorties (comme on peut le voir chez Hawks par exemple, pour prendre un classique sur cet enjeu cinématographique en particulier). Je vais y faire attention par la suite, mais à vue de nez je ne pense pas que ce soit creusé malheureusement. Mais dans l'écriture il y a déjà quelque chose quand même!

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Gotham
MessagePosté: Mer 5 Nov 2014 13:26 
275 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Nov 2008
Messages: 1587
Localisation: Lancehélion
Pas franchement emballé par le concept au début, je me suis lancé dans le visionnage de Gotham la semaine dernière.
J’annonce tout de suite, ce fut pour moi une agréable, très agréable, surprise. On ne détient certes pas là la meilleure série à ce jour, et on en est loin, toutefois elle reste agréable à regarder et monte en puissance d’épisode en épisode (Le dernier en date étant assez édifiant, surtout quand on sait que j’affectionne particulièrement ce bon vieux Pingouin).

Je trouve dans un premier temps la ville de Gotham très réussi, pas aussi glauque que celle de Burton, mais pas aussi clean et lisse que celle de Nolan. A mon sens, on tient la meilleure adaptation de la ville à ce jour (mention spéciale au commissariat qui est juste parfait !).

Les personnages ne sont pas en reste, on a évidement le Pingouin, qui est pour le moment le principal attrait de la série, admirablement bien interprété, mais aussi un Gordon assez bon (quoique trop boyscout) et un Bullock plaisant et un Bruce qui pour le moment n’a pas commis de grosse erreur.
Malheureusement on se tape une Catwoman un peu en dessous de tout, et au demeurant très peu utile.

Bref, tout cela est bien sympathique.

Ps : Par contre, pas de Joker dans la série s’il vous plait.
Pps : Parce que le Joker ne peut exister sans Batman, ça n’aurait aucun sens

_________________
Image

To bring us back our heart's desire... Vengeance... Justice... Fire and blood - Doran Martell


Disclaimer : Les Martells que soutien l'auteur de ce post n'ont rien à voir avec les grands guignols de la série télé... Il aime ceux du livre !
Spoiler: Montrer
Dans la fiche "Personnage" de Wiper, "Dieu" est mis au pluriel, alors qu'il n'y a qu'un seul Dieu : Takamari.- Triplem


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 53 messages ]  Aller à la page Précédente  1, [2], 3, 4  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com