Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 53 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, [3], 4  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Gotham
MessagePosté: Mer 5 Nov 2014 18:07 
65 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 27 Nov 2010
Messages: 635
Localisation: Aux enfers.
Il est certain que le dernier épisode en date est clairement le meilleur jusque-là, et probablement celui qui aidera à remonter les audiences. Autant je n'y croyais pas réellement au début, maintenant, je pense que la série peut survivre et s'améliorer si elle s'en sort bien. Pour l'instant, elle a su retranscrire un univers Batman assez convainquant (la pègre, la corruption, les figures emblématiques, et cetera).
Après, je ne suis pas un fan inconditionnel de l'univers, mes connaissances sur le sujet sont donc basiques et sommaires. J'ai tout de même eu le plaisir de reconnaître Victor Zsaz en homme de main de Falcon, son acteur est très bon !

Je dois dire que si la série semblait médiocre à son début, je ne partageais pas les avis de certains détracteurs. Par exemple, le fait qu'Oswald Coppelbot ne ressemble pas à sa version future. C'est comme comparer une photo de soi d'y il a dix/quinze ans avec une photo plus récente: des changements mêmes minimes se sont inévitablement produit dans votre physiologie. Et je ne mentionne même pas de ceux qui lui reprochaient de ne pas être assez corpulent. Il est évident qu'avec l'âge, l'embonpoint peut surgir inopinément.
Maintenant qu'il est considéré comme le gros point fort de Gotham - je rejoins à 100% -, les éloges sont cependant plus fréquentes que les critiques.

Le déroulement des manigances parmi les mafieux, dans son ensemble, me paraît un peu répétitif. "Tu zigouille une de mes planques ? Je zigouille une de tes planques." "Oh, tu as tabassé mon amant, je vais m'amuser à tabasser ton amante". Les intimidations s'enchaînent sans mener nulle part, si l'on excepte les coups excellents du Pingouin. En parlant de cela, le tueur de l'épisode 04, Gladwell, assassinait à la fois des hommes de Maroni et des hommes de Falcone. Contrairement aux policiers qui ont assumés que Gladwell travaillait pour les deux patrons à la fois, je pense qu'il était au service du Pingouin. C'est bien plus logique, lorsque l'on y réfléchit. Le Pingouin a intérêt à maintenir le conflit Maroni/Falcone si il veut jouer sur les deux fronts et sortir vainqueur de la guerre en tant que troisième camp.

Pour la suite, je prédis la chute de Falcone en fin de saison (à cause de l'arme de Fish, la jeune femme qu'il semble ne pas encore avoir démasqué, et à cause du Pingouin), la chute de Maroni (à cause du Pingouin uniquement), et le remplacement de ces deux puissances par Fish Mooney et le Pingouin, pour la seconde saison (un changement de peau de la mafia de Gotham). Cela serait en accord avec la scène de la rencontre entre les deux boss, dans l'épisode le plus récent, les deux intéressés se tiennent chacun derrière un boss, se fusillant du regard.
Et c'est très prévisible qu'Edward Nygma va déserter le navire à un moment ou à un autre (j'ai adoré sa tasse avec le point d'interrogation, je veux la même... o_o), beaucoup trop incompris des autres.

C'est amusant de voir à quel point la plupart des méchants de la série veulent changer Gotham, comme un certain Batman.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Gotham
MessagePosté: Lun 10 Nov 2014 13:33 
125 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Avr 2009
Messages: 968
J'aime beaucoup la série, je la trouve très soignée et contrairement à d'autres le mini-Bruce m'emballe totalement ! Je le trouve très cool et si on s'interroge sur la nature de sa résolution alors qu'il devrait être "pourri gâté" je ne suis pas d'accord, c'est assez explicite dans toutes les adaptations de Batman: Thomas et Martha Wayne ont donné une éducation irréprochable à Bruce, emplie des valeurs et idéaux dont la chauve-souris hériteras. Ses parents étaient sans doute extrêmement courageux et fort, avec un tel exemple la maturité d'un si jeune gosse de riche ne m'étonne pas du tout, je la trouve même très cohérente. J'aime bien aussi les petits clins d'oeil du genre "Mr. Wayne, arrêter d'apparaître comme un fantôme au milieu d'une conversation c'est d'une impolitesse!" (haha :p il n'apprendra jamais finalement ^^).

Le pingouin est extra, son interprétation est vraiment cool, Fish Mooney est plaisante à suivre. Je suis moins emballer par les personnages de Falcone (qui, plus que simplement décris ainsi par les personnages, est vraiment filmé et montrer comme un vieux croulant) et Maroni (qui a l'air bêêêêêêêêêête ^^' c'est incroyable). Le duo Bullock/ Gordon marche aussi très bien.

Retournement de situation à la fin du dernier épisode: Le pingouin travail depuis le début pour Falcone et Fish Mooney est déjà démasquée ... La donne a changé, comment tout-cela va t-il s'agencer ?

Dans les interrogations sur la mythologie Batman, j'ai lu sur un blog anglais que "Ivy Pepper" n'a jamais été la véritable identité de "Poison Ivy" (en effet son vrai nom c'est Uma Thurman Pamela Lillian Isley). Pourquoi ce changement? Est-ce un faux indice permettant un développement plus subtil à même de surprendre les geeks de l'univers Batman ? (un peu comme dans Arrow ou l'invention du personnage de Sarah Lance n'était là que pour offrir un détour à l'apparition de l'héroïne "Black Canary" dont le masque a toujours, dans les comics, été porté par Laurel). Puis bon, plus useless comme easter egg j'ai rarement vu en fait ^^. Autant qu'elle serve à quelque chose :p

_________________
Tiens voilà la pluie, Gipsy tombe par terre ...
ImageImage

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Gotham
MessagePosté: Jeu 13 Nov 2014 12:05 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6490
Localisation: dans la lune
Gotham S01E05: Viper

Très content de retrouver la série! J'ai trouvé globalement que l'épisode fonctionnait bien. Gros avantage: pas de Barbara, (presque) pas de Selina. On se concentre sur 3 pôles: l'enquête, Bruce, les mafieux.

Côté enquête, même s'il y a toujours des gimmicks (le passage dans la rue pour obtenir des informations), le duo fonctionne. Surtout, l'intrigue des super-pouvoirs était très sympa à suivre. Il y avait un petit côté smallville j'ai trouvé, pas forcément très sérieux ou dramatique, mais j'ai bien aimé. Reste la contrainte de faire des méchants qui n'en sont pas (encore) vraiment, qui sont des victimes collatérales d'un système pourri contre lequel elle se rebelle. Le Mal n'a donc pas encore de forme fixe et surtout ces "faux" vilains sont appelés à finir tragiquement sans avoir correctement servi le but qu'ils visaient (non parce que là, notre bonhomme, il a réussi à râter ses cibles et à laisser filer les preuves qui pouvaient les mettre en cause).

Côté Bruce, j'ai trouvé ça en net progrès. Le personnage s'implique, on développe son caractère détective qui permet de donner du sens au fait qu'il demeure cloitré chez lui et sa sortir fait sens par rapport à l'intrigue principale et à sa propre quête. C'est bien fichu et le comédien s'en tire bien selon moi. Et je me fais à cette caractérisation bizarre d'Alfred en plus! Wayne Enterprises va être au centre de plein de scandales et on va ainsi raccrocher le meurtre des Wayne: why not?

Côté mafieux, je trouve que ça se traine un peu en revanche. L'arme de Fisjmooney est quand même super peu crédible à mes yeux... L'idée de l'éducation est sympa mais comme ce n'est pas creusé, mais juste énoncé, on a du mal à y croire et à s'y investir. La fausse dispute avec le Russe était super téléphonée: bof. Reste Maroni, que je commence à bien aimé! Notamment parce qu'il propose un Negroni à Gordon, ce qui est un marque de goût (j'étais persuadé d'avoir mis des recettes de cocktails dans le sujet des secrets de sanji, mais en fait ça doit faire partie des idées que j'ai eues sans jamais les réaliser). On est avec lui dans la caricature limite comique et j'adhère assez facilement (comme pour Harvey par exemple). La scène d'interrogatoire au restaurant est amusante et le Pingouin, outre l'adoption de son nom, s'en tire encore excellemment! Concernant Maroni encore, je me demande si on va aller jusqu'à la création de Double-Face par son biais...

Hâte de découvrir la suite de tout cela!

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Gotham
MessagePosté: Sam 15 Nov 2014 15:34 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6490
Localisation: dans la lune
Gotham S01E06: Spirit of the Goat

Pour moi le meilleur épisode de la série jusque-là. J'ai adoré de bout en bout. Un vrai procedural dans l'ambiance gotham, avec du malfrat masqué, une once de mystère qui laisse planer l'hypothèse du surnaturel pour finalement être résolu via la logique et le domaine psychologique. C'était vraiment très très bon et voir tout un épisode vraiment centré sur une affaire, avec une dimension flic creusée (les meurtres d'il y a 10 ans), c'était très chouette. Harvey est à l'honneur en plus.

Je note cette insistance que la dimension sociale des crimes et criminels: il s'agit toujours de faire justice contre l'ordre et la loi, de palier les insuffisances du cadre pour "sauver" Gotham de ce qui la ronge. C'est un autre vrai fil rouge, en tout cas un motif structurant.


Gotham S01E07: Penguin's Umbrella

Et là c'est le fil rouge principal de l'intrigue, celui de la lutte de pouvoir pour Gotham. Même si ça m'a moins emballé que le précédent c'était franchement bien fichu et tout avance diablement vite! L'enseignement principal c'est l'alliance entre le Pingouin et Falcone, même si on sent déjà à quel point le premier manipule le second. A côté de ça, Gordon passe officiellement du côté des good guys, embarquant Harvey avec lui, et Barbara s'installe dans un rôle absolument épouvantable. J'ai bien aimé le coup de l'arme contre Falcone cantonnée à la cuisine, c'est assez drôle.

Surpris d'avoir vu Victor Zsasz dans ce rôle de tueur pour Falcone: c'est intéressant. Même si a priori, du coup, on ne peut pas vraiment envisager sa mort (il ira à Arkham du coup?). Et même si les deux punkettes qui l'accompagnent font un peu tâche.

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Gotham
MessagePosté: Dim 16 Nov 2014 15:15 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6490
Localisation: dans la lune
Gotham S01E08: The Mask

Comme le titre l'indique, cette histoire de masque commence à occuper de l'espace dans la dramaturgie et les thématiques de la série. Normal, mais le souci demeure de ne pas encore en arriver à Batman!

Dans le même ordre d'idées des éléments structurants, on a de nouveau une dérive des milieux favorisés de Gotham: c'est de la corruption des élites dont il est clairement question (l'occasion de nous plonger dans les ouvrages des Pinçon (les sociologues, hein, pas les oiseaux: il ne s'agit pas encore d'un nom de code pour un héros/vilain, malgré l'accointance avec Robin!)). Par ailleurs on a clairement énoncé, également, le rôle déclencheur de la mort des Wayne dans la déferlante actuelle de crimes. Et j'ai trouvé ça pas mal du tout.

Sinon, Gordon a dû s'en sortir seul ou presque: il lui faut reconquérir son propre commissariat et ça commence par Essen (logique et sans problème). J'aurais quand même bien aimé qu'il soit "sauvé" par Essen à la toute fin plutôt qu'il règle tout ce qui est décisif lui-même. Et comme on a un vrai méchant cette fois du côté du crime, il y passe sans que ça pose problème. C'était un peu grand guignol (tous les employés devant leur snuffmovie domestique...) mais j'ai bien aimé.

Pour le reste, Selina revient dans la partie pour la prochaine fois, Nygma voit son importance grandir et c'est plutôt pas mal fichu, Barbara part encore (ce rôle est un massacre, soyons honnête; heureusement qu'elle boit), Le Pingoin retrouve sa mère (j'adore ces passages!) et Fish Mooney et Falcone ne semblent définitivement pas faire le poids.

À suivre!

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Gotham
MessagePosté: Jeu 20 Nov 2014 21:50 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6490
Localisation: dans la lune
Gotham S01E09:Harvey Dent

Impression bizarre, mitigée, à l'issue de l'épisode. Beaucoup de bonnes choses, prises séparément, à commencer par le développement qui donne son titre à l'épisode, mais aussi un gros souci pour agencer tout ça. La succession de saynètes n'est absolument pas correctement pensée et on se retrouve avec un problème de rythme tout au long de l'épisode, certainement parce que on a voulu traiter trop d'éléments disparates ensemble.

- Le Pingouin et "l'arme": attendu, mais on s'en fout un peu
- Bruce et Selina: très sympa, à mon grand étonnement, d'autant que dans ce cadre la caractérisation d'Alfred prend tout son sens. Mais pas indispensable à l'épisode
- M. Explosion: on aurait aimé que ce soit creusé: tout ce qui a été construit rapidement autour de lui fonctionne, depuis l'origami jusqu'à son frère en passant par sa volonté de ne s'attaquer qu'à ce qui fait des dégats, encore une fois.
- Le fait que ça amène Arkham: oui, c'est chouette ainsi
- Réinjecter le gang des Russes pour en finir avec eux: ça complique le truc inutilement
- Inscrire ça dans la guerre Fish Mooney / Falcone, c'est lourd ausi

- Et donc Harvey dans tout ça? Ben de central il devient périphérique, d'autant que son adversaire, Lovecraft (à part l'allusion à l'auteur, et donc au thème de la folie et des monstres, je n'ai pas de souvenir d'un personnage de ce nom dans Batman: j'ai loupé un truc?), est introduit tardivement, comme un cheveu sur la soupe.

Mais le personnage est remarquablement construit et incarné en très peu de scène. J'ai adoré, même si c'est très typé. Ça semble se diriger vers quelque chose d'avoisinant le Pingouin et ça me réjouit. Il y a un gros travail sur la lumière autour du personnage et ça fonctionne, son emportement fait mouche, et il élabore avec Gordon la relation qu'on lui connaît avec Batman. Avec ça, Gordon endosse une partie plus visible du personnage de Batman et j'apprécie cet écart avec le canon: il fait sens et fonctionne. La piste "acide-Maroni" avant la fin de la saison se réchauffe.

Bon, du coup, l'autre Harvey, Bullock, est en stand by, mais c'est pas grave.

Twist final sur Barbara et Montoya. Heu... Je ne sais qu'en penser. D'un côté je me dis que c'est bien de développer l'homosexualité de Montoya, d'un autre j'ai peur que le personnage soit réduit à cela et à l'intrigue romance alors que le personnage mérite bien davantage. Surtout quand Harvey Dent est de la partie: c'est la flic liée à Double-Face dans la mythologie Batman!

Sinon, alors qu'on nous rappelle que Gordon habite chez Barbara (précision de Gordon devant la stupeur de Let... Selina), on doit déduire que Montoya habite dans l'ancien/l'autre appartement de Barbara parce que ça semble du même standing que le premier. Ou alors les agents de la MCU sont vraiment mieux payés que ceux du GCPD.

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Gotham
MessagePosté: Ven 21 Nov 2014 20:52 
500 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Mar 2009
Messages: 114
Localisation: Entre York Shin et Dressrosa
Episode 9 Harvey Dent

Hahahaha!
Quand j'ai vu la première scène j'ai pensé à seleniel, Barbara, quelle conne!

à part ça la série me plait, ça détend, quelques épisodes où on se fait chier (viper, l'épisode avec les voleurs d'enfants). Bien sûr le pingouin est le perso de la série, Jim étant un bon gland comme on les aime, sans peur et sans reproche. Bullock perd en saveur. L'autre Harvey, Dent, en revanche en jette pas mal, il est bien introduit et son moment de schizophrénie face à machin là, c'était bonnar!
Montoya, hahahaha! quelle s*****pe, un rôle de composition s'il en est! réduite à ça, comme sa copine Barbara, du fan-service à l'américaine, c'est bon ça!

Bon à part insulter les perso, je sais reconnaitre le style et la classe, ah ces British!

Gotham, une série à matter avec un bon sandwich thon mayo et des chips au vinaigre.

Ps: les scènes du pingouin avec sa mère me donnent la nausée, je n'aime pas qu'elles arrivent et j'ai hâte quelles se terminent.... j'ai plus faim

_________________
Peace
Yare Yare daze
Spoiler: Montrer
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Gotham
MessagePosté: Mer 21 Jan 2015 19:05 
65 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 27 Nov 2010
Messages: 635
Localisation: Aux enfers.
L'épisode 12 vient asséner un bon coup de marteau aux stéréotypes et me donne l'envie guillerette de commenter ^_^
Après tout, Gotham se bonifie avec le temps, malgré quelques petites erreurs passagères et un début assez difficile. Mais il faut parfois savoir se faire bon critique, et ne pas pointer du doigt chaque défaut - car oui, rien n'est parfait, et c'est une fatalité -. Voilà, en tout cas, je suis charmé par ce que nous propose Gotham récemment.

Déjà, la guerre des clans culmine et se fait moins caricaturale. Falcone devient particulièrement effrayant. Le vieux requin avait rouillé par manque de défis, et l'odeur de son propre sang l'aura joliment stimulé. Comme il l'a dit, rien de tel qu'une bonne mise en danger pour se sentir vivant, lorsque l'on est au sommet. Mais sans le Pingouin, il n'aurait pas pu s'en sortir ainsi. J'imagine qu'il récompensera Oswald en lui donnant l'ancienne place de Fish. Quid du sort de cette dernière ? On retombe dans l'incertitude, toutes les cartes sont brouillées.

Sal Maroni est un personnage très sympa dans sa caractérisation du parrain italien affable mais dangereux, très différent de Falcone mais tout aussi redoutable. Il est évident qu'il a percé la traîtrise du Pingouin, un peu trop tard, cependant. Son destin dans cette deuxième partie de saison m'intéresse énormément, le Pingouin voudra avoir sa revanche pour toutes les humiliations causées.

Autre bon point, c'est la première fois qu'un vilain dure plus d'un épisode, cela brise le schéma classique du "un ennemi/un épisode" qu'avait adopté Gotham. Et l'univers Batman est encore une fois exploré et respecté, si on ne chipote pas sur certains détails. Victor Zsas continue d'en imposer, plus charismatique que n'importe lequel des larbins de Fish, Maroni ou Pingouin (c'est Falcone qui possède le meilleur pokémon, pour résumer grossièrement la situation). Jack Bunchinsky était également pas mal dans son genre - Gordon le vaincs aussi d'une fort belle manière, intelligente, logique et qui ne me frustre pas le moins du monde -.

- A coté de cela, la descente aux enfers d'Edward Nygma continue malgré ses vaines et maladroites tentatives pour séduire sa collègue ! Pauvre de lui.
- A noter que les intrigues aguicheuses style "amour, gloire et beauté" s'amplifie. Barbara se réfugie chez ses parents distingués, Gordon se console avec la doctoresse, et... euh... voilà.
- Le jeune Bruce semble avoir disparu des radars, il est donc fort probable que l'intrigue se recentre sur la maisonnée Wayne dans de prochains épisodes.

En espérant revoir très vite Harvey Dent (dont l'unique moment schizophrène aura suffit à le rendre très intéressant) et Alfred.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Gotham
MessagePosté: Mer 21 Jan 2015 22:47 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Fév 2011
Messages: 1685
Porito a écrit:
- A noter que les intrigues aguicheuses style "amour, gloire et beauté" s'amplifie. Barbara se réfugie chez ses parents distingués, Gordon se console avec la doctoresse, et... euh... voilà.
La doctoresse, Barbara, la petite Pamela (future Poison Ivy)... je sens venir le truc gros comme une maison. La farce de Pamela, naïve mais ô combien méchante, était de l'ordre de la prophétie auto-réalisatrice. La fameuse amie de Gordon va s'incarner en la doctoresse. Et ce qui m'interroge, quel intérêt pour tout ça ? Je me faisais une joie de ne plus voir Barbara, et apparemment elle va revenir, avec le gnangnan qui la caractérise si bien :s

Enfin, je lui reconnais quand même que si elle a le charisme d'une moule et les péripéties d'une laitue, le personnage n'est pas pour autant déplaisant dans ce qui semble le caractériser. Soit, ce que je pense être une espèce de demoiselle attendant son prince charmant. Qui voit, ou plutôt veut voir la vie en rose, en blanc, où tout est parfait et scintillant. Et elle avait trouvé le parfait chevalier : James Gordon, l'incorruptible policier aux valeurs nobles, défenseur de la veuve et de l'orphelin, et plus réellement, de la justice. Seulement, dans son cocon aseptisé de la "crasse" de Gotham, elle a percé une poche sans le vouloir, par naïveté, en voulant savoir envers et contre-tout, parce que volonté d'être une conjointe modèle ? ce que Gordon traversait. Et elle l'a su, à son plus grand déplaisir. Un vrai retour à la réalité ! S'en est suivi après ses tentatives de retour à une vie de princesse, la quête d'un autre prince charmant : Montoya. Mais comble de l'ironie, elle est toxique à cette dernière et "corrompt".
Barbara, c'est la femme qui vit sous cloche, qui ne veut rien voir de la réalité, et qui désespère vivre une vie de "princesse", avec un "prince charmant", exemplaire en tout point, dans le luxe et l'oisiveté. Dans le contexte de Gotham, une ville caractérisée par la corruption, le crime, la gangrène, les inégalités sociales importantes, sans parler de l'abandon des valeurs civiques, je trouve son personnage intéressant. Elle se cache les yeux et vit comme en parallèle ou dans une petite poche dans Gotham, ce qui est ma foi sans doute représentatif d'une partie de l'élite de la ville. Et paradoxalement, elle qui cherche naïvement une sorte d'idéal féerique, corrompt à l'image de Gotham les gens qu'elle côtoie. Ou en tout cas Montoya.
'Fin bref, son personnage peut être intéressant... mais il est tellement détestable à suivre ! Moins je la vois, mieux je me porte.

Porito a écrit:
Voilà, en tout cas, je suis charmé par ce que nous propose Gotham récemment.
J'ai beaucoup apprécié ce dernier épisode aussi. Avec d'ailleurs l'événement extérieur Jack Bunchinsky, qui n'a pas été loin de foutre un sacré bordel dans la pègre. Peu d'impact finalement, mais ça a permit à Maroni de surprendre un mensonge éhonté du pingouin en même temps qu'un lien entre ce dernier et Falcone.

Autre bon point : le retour de Gordon au commisariat. L'asile d'Arkham n'aura finalement été qu'un épisode.
La série se bonifie de plus en plus ^^


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Gotham
MessagePosté: Lun 26 Jan 2015 11:29 
275 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Nov 2008
Messages: 1587
Localisation: Lancehélion
Je ne reviendrais pas plus en détails sur les derniers développement des intrigues de la série, globalement je suis un peu comme tout le monde sur ce point là. Il y a du bon, la pègre et notre bon Pingouin, du très oscillant, Gordon et du franchement chiant, Barbara.
Je veux juste évoquer un point qui me dérange, c’est le disparition au fil des épisodes du personnage principal de la série, Gotham. (la virgule est importante)
En effet, j’étais conquis par la ville dans les premiers épisodes, crasseuse, corrompu et surtout pleine de vie et de détails. Mais depuis peu, je trouve que la ville est assez laissé de coté, on ne voit plus grand chose en dehors de certains lieux, le GCPD, le restaurant de Maroni, le club de Fish, etc… et surtout les figurants et les petits détails dans le décor qui faisait de Gotham, Gotham ne sont plus présent, ou tout du moins sont moindre. L’impression de vie de la ville n’est plus la même et c’est super dommage.

Ca me fait penser à la saison 2 de Game Of Thrones, ou Port Real était devenu soudainement bien vide par rapport à la saison 1 où la vie pullulait de partout.
Espérons que ça soit passager… espérons…

_________________
Image

To bring us back our heart's desire... Vengeance... Justice... Fire and blood - Doran Martell


Disclaimer : Les Martells que soutien l'auteur de ce post n'ont rien à voir avec les grands guignols de la série télé... Il aime ceux du livre !
Spoiler: Montrer
Dans la fiche "Personnage" de Wiper, "Dieu" est mis au pluriel, alors qu'il n'y a qu'un seul Dieu : Takamari.- Triplem


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Gotham
MessagePosté: Mer 25 Fév 2015 17:34 
125 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Avr 2009
Messages: 968
Les deux derniers épisodes était assez marrant à voir, on a donc le couple qui enfantera Dick Graysson/Robin/Nightwing, une grosse référence au Joker qui laisse le doute sur l'avenir du premier "red hood" jusqu'à ce qu'il meurt subitement (comme pour dire "non t'inquiète, on a tout fait pour qu'il lui ressemble mais c'est pas lui :p ..." un troll bien pensé ^^'), la cagoule qui passe de l'un à l'autre est donc un élément respecté du comics, reste à voir si cela va continuer ou si le gosse qui a récupéré la cagoule est bien le futur Joker ? Fin, si on respecte l'idée que le Joker est né par l'intervention fortuite de batman on aura probablement pas confirmation avant la saison 10 ^^' ou pas de confirmation du tout même...

J'ai aussi longtemps cru que le "docteur" doyen de la "réserve" où se trouve fish était Hugo Strange, mais non... Là encore c'est moi qui ne connaissait pas vraiment assez la mythologie pour me douter que c'était plus probablement le "Doll maker".

L'histoire d'Alfred est intéressante, et le twist final sur les magouilles de Wayne Enterprise présage du bon^^. J'ai aussi bien aimé quand Barbara fait ses leçons de "little slut" aux future femme fatal que sont Catwoman et (supposément) Poison Ivy (je rappel qu'elle n'a pas le même nom dans la série que dans la BD... Je ne sais pas à quel point c'est un détails important).

_________________
Tiens voilà la pluie, Gipsy tombe par terre ...
ImageImage

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Gotham
MessagePosté: Mer 25 Fév 2015 18:32 
1 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Déc 2013
Messages: 49
Red Hood, c'est pas tout le temps lié au Joker, il me semble.
Et, notre Joker est apparemment déjà apparu et a même été confirmé par les réalisateurs, c'est Jérôme.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Gotham
MessagePosté: Mer 25 Fév 2015 18:49 
125 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Avr 2009
Messages: 968
:garpoh: Queeu wah ?! :garpoh:

Et bien je ne sais pas trop quoi en penser :/. Je sais bien que Red Hood n'est pas "toujours" lié au Joker mais il a rarement marqué les esprits autrement (excepté avec l'histoire de Jason Todd mais là aussi il y avait un lien avec le Joker non ?) fin je crois... En tout cas je n'ai jamais rien trouvé sur lui sur wiképédia excepté ça... Il doit être au coeur d'anecdotes aussi futiles que ceux de l'épisode^^.

Fin bref, Jerôme ? Je suis quand même déçu ... Je sais que les origines du Joker varie (comme dans de dark knight où il s'amuse de toutes ses histoires alternatives) même si j'ai l'impression qu'on attribue généralement "the kiling joke" à ses racines "officieles" mais là on est bien loin d'une histoire intéressante :/ J'aimais bien l'idée qu'ils deviennent fou APRES un évènement et pas depuis le début, à cause de son enfance et de sa mère... Son internement lui permettra probablement de rencontré Harley Quin mais en vrais on s'en fout ^^'

:/ non jsuis plutôt mitigé, j'aurais bien préféré que le joker ne soit qu'évoqué très discrétement avec la cagoule rouge comme je le pensais au départ mais là c'est un peu moins cool d'autant plus qu'ils ne pourront pas vraiment l'exploiter de manière intéressantes (à moins d'exploser la timeline plus au moins officiel des deux ennemis)

_________________
Tiens voilà la pluie, Gipsy tombe par terre ...
ImageImage

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Gotham
MessagePosté: Mer 25 Fév 2015 19:10 
275 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Nov 2008
Messages: 1587
Localisation: Lancehélion
Jerôme n'est absolument pas confirmé comme le Joker, et surtout pas par la production.

Quand au Red Hood, il est fortement lié au Joker, les deux Red Hood marquant sont le Joker et Jason Tood qui prend l'identité du Red Hood pour justement se venger du Joker.

Il m'est avis que la série va semer le doute avec une multitude de Joker possibles et qu'on aura jamais la vrai réponse. Ce qui est fortement plausible vu que la prod aisse planer le doute sur le gamin ramassant la cagoule cette semaine. Cette scène n'aurait aucun intérêt avec le Joker confirmé comme étant Jerôme.

_________________
Image

To bring us back our heart's desire... Vengeance... Justice... Fire and blood - Doran Martell


Disclaimer : Les Martells que soutien l'auteur de ce post n'ont rien à voir avec les grands guignols de la série télé... Il aime ceux du livre !
Spoiler: Montrer
Dans la fiche "Personnage" de Wiper, "Dieu" est mis au pluriel, alors qu'il n'y a qu'un seul Dieu : Takamari.- Triplem


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Gotham
MessagePosté: Mer 25 Fév 2015 22:38 
1 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Déc 2013
Messages: 49
"Gotham's next villain is not joke."
Pour moi, ça voulait dire que Jérôme était bien le Joker.
Si ce n'est pas le Joker, il n'a rien à faire dans la série, autant le faire tuer ou ne plus en entendre parler. Sinon, on aurait juste un autre vilain sadique qui rigole quand il tue, comme le Joker en gros... Et pour moi, ce serait débile de la part des scénaristes. Au pire, le petit devient son pote, et lui passe la cagoule...


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 53 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, [3], 4  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com