Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ] 

Quelle est votre intrigue préférée ?
Kala - Mumbai 0%  0%  [ 0 ]
Nomi - San Francisco 14%  14%  [ 2 ]
Sun - Séoul 7%  7%  [ 1 ]
Will - Chicago 0%  0%  [ 0 ]
Lito - Mexico 14%  14%  [ 2 ]
Wolfgang - Berlin 29%  29%  [ 4 ]
Capheus - Nairobi 21%  21%  [ 3 ]
Riley - Londres 14%  14%  [ 2 ]
Nombre total de votes : 14
Auteur Message
 Sujet du message: Sense8
MessagePosté: Mer 10 Juin 2015 20:37 
100 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Oct 2006
Messages: 889
Localisation: Ici.
Image

Sense8



Synopsis que j'ai plagié de Wikipédia et d'allociné, en évitant les spoilers majeurs:

Une femme seule dans une ruine d'église, puis l'apparition d'hommes lui parlant jusqu'au coup de feu, son décès et un moment hors du temps mêlant irrévocablement huit individus jusque-là ordinaires. Éparpillés aux quatre coins du monde, leurs vies et leurs sens s'entremêlent. Désormais liés, ils se retrouvent capables du jour au lendemain de se voir, de se sentir, de s'entendre et de se parler comme s'ils étaient au même endroit, et ainsi accéder aux plus sombres secrets des uns et des autres. Les huit doivent dès lors s'adapter à ce nouveau don, mais aussi comprendre le pourquoi du comment.

Disponible sur Netflix (financez cette série, bordel !)

C'est la série des Wachowskis, et ça se sent par son inspiration très appuyée de Cloud Atlas, son affection pour le combat LGBT et l'acceptation de la différence, son concept ambitieux et sa narration très fluide. Inutile de le préciser plus longuement, la série repose entièrement sur un concept narratif pointu, qui ressemble un peu à ceux de Heroes et Lost par moments, mais en mieux fait. Et relève son propre défi.

Le trailer vend la série comme un show d'action et de plot twist à tout-va. Or la beauté de la série repose sur l'attachement aux personnages, à leur personnalité, leur dilemme et leur histoire. La série est très lente, ou plutôt elle prend son temps. Ne vous attendez pas à des combats à la Matrix, la série se penche avant tout sur l'amour de l'humanité. De même, la narration globale -le fil rouge de l'histoire- est sans cesse repoussée, ce qui peut en déstabiliser plus d'un: les personnages vont mettre plusieurs épisodes avant de communiquer entre eux et de comprendre le phénomène qui se produit en eux. En sommes les Wachos s'attardent surtout sur leurs problèmes locaux et leur vie quotidienne avant d'établir un bad guy et une histoire bien définis. On reste paumé pendant plusieurs épisodes, alors il faut s'accrocher.

Selon un certain Djoumi, la série aurait été entièrement remontée par ses producteurs, et on peut voir cela à certains moments, hélas. Mais le tout reste d'une incroyable qualité. Je ne vous donne pas la liste des personnages ou des acteurs, puisque j'ai eu une énorme surprise en regardant l'épisode deux concernant l'identité réelle de certains d'entre eux. Je vous laisse découvrir ces surprises par vous même. La qualité, disé-je. Là où la série démontre toute sa valeur, c'est dans la représentation de ses personnages, toute en nuance et toujours pleine de tendresse. On évite à chaque fois les clichés malencontreux (l'ami gay hystérique et foufou, l'Africain qui meurt de faim dont le village est massacré à coups de machette, etc.) et la série tourne parfois des scènes sexuelles explicites plus osées que celles, gratuites, d'un Game of Thrones trop hétérocentré.

Je n'ai pas encore fini la série mais tous les épisodes sont dispos. Alors essayez au moins deux petits épisodes et dites-moi ce que vous en pensez !

_________________
Image


Dernière édition par Donnie Darko le Mer 10 Juin 2015 20:40, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Sense8
MessagePosté: Jeu 11 Juin 2015 10:02 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6491
Localisation: dans la lune
Je m'y suis mis après avoir lu le post enthousiaste de cielo. Et pour le moment je suis très partagé, très mitigé. Seulement les 2 premiers épisodes de vus, mais il y autant de trucs qui me séduisent que d'autre qui m'agacent et me déçoivent même. Et surtout, j'ai la terrible impression de retrouver un Heroes/Lost arty, à la sauce Cloud Atlas donc, mais au final peu efficace. Petit listing en vrac pour mesurer plus tard de quel côté la balance aura penché pour moi.

Du côté de ce qui me plait:

- le montage d'abord, que je trouve vraiment bon, notamment par son utilisation du son. Les passages d'un lieu à l'autre sont très fluides, et même motivés, et c'était ça le truc difficile - et qui fait sens - du projet. Ça fonctionne bien pour le moment et la comparaison avec une autre série chorale et jouant des distances géographiques comme Game of Thrones est intéressante je trouve (cette dernière se montrant en comparaison assez paresseuse, même si pas indigne, à ce niveau). Bref une belle narration.

- le propos d'ensemble, sur les connexions sensorielles et donc intimes entre les hommes. C'est chouette et c'est un usage de la SF que je trouve intéressant. D'autant que ça permet plein de trouvailles et de jeux dans la mise en scène. On retrouve une mystique ou un discours, sur l'humanité, classique des Wachowskis, on est bien dans une oeuvre et ça se sent. C'est joli, souvent poétique, et ça fait rêver. Bien.

- Conséquence de cela: la recherche qui est faite, au-delà de ce qui relève de l'esthétique, de quelque chose de l'ordre de l'esthésie.

- Le côté clairement militant dans le choix des personnages et de certaines situations.

- Le fait que les personnages soit rapidement attachants et leurs situations assez touchantes.

- Le jeu avec les codes de genre de films et séries télés. On est dans du méta constamment, chaque personnage est ultra typé pour jouer de codes dont il doit être l'expression (non seulement en termes de genres, mais aussi en termes de culture audiovisuelle: le côté soap/telenovella de Lito est jusque-là assez savoureux même si on ne sait jamais bien si on est dans le cliché ou la parodie... en tout cas on sent quelque chose de l'ordre de l'hommage à diverses traditions, références, genres, etc.)

- la référence à Twin Peaks dans le générique


Ce qui ne m'a pas plu

- D'abord le côté too much qui gâche la plupart des bénéfices des développements proposés. La scène bollywood dans l'épisode 2 est exemplaire de cela pour moi: excellent tant que c'est le soupirant qui danse, un peu ridicule quand on découvre que les filles peuvent enchainer sur la chorégraphie. On perd toute vraisemblance, au profit d'un pur moment de magie, je veux bien, mais du coup on (le spectateur) sort de la situation parce qu'on a du mal à y croire. Peut-être que ça dit métaphoriquement le moment d'osmose, de partage, des personnages, mais de l'autre côté de l'écran, je trouve qu'on est mis à distance.

- De même, le discours militant porté par Nomi apparaît au départ bien amené et sympa, malgré les clichés qu'il déploie (San Franciso, Gay Pride, etc.), mais qui se justifient. Mais il devient trop rapidement explicite et lourd lorsqu'on a le passage du blog: ce n'était pas la peine et ça me semble loin de ce que faisait les Wachowski avant, et de ce que se propose de faire Sense8: faire ressentir plutôt que dire et asséner. Ça me semble un contresens complet du projet.

- Le fait que tout le monde parle anglais. C'est bête, ça aura peut-être une signification plus tard, mais pour le moment je trouve que c'est un choix qui se défend peu et même maladroit. Heroes et Lost n'avait pas fait l'impasse là-dessus, au contraire: comment se fait-il que Sense8 le fasse? Ça m'a gêné.

- Le côté hyper homogène, lisse, du casting. Pour être un sensate, il faut donc être un canon, sinon, c'est foutu. Et pour en approcher un, interagir avec lui, pareil. C'est difficile je trouve pour une série qui veut témoigner de la diversité de l'humanité. Là encore, la comparaison avec Heroes et Lost, qui étaient beaucoup moins ambitieuses et intellos, ne va pas pour moi à l'avantage de Sense8. Et d'ailleurs ce choix par critères esthétiques n'est pas légitimé par la qualité des comédiens, assez fades jusque-là je trouve.

- Dans le prolongement, le jeu autour des clichés est parfois limite, comme je le disais plus haut. Par moment je n'arrive pas à savoir si on est dans la douce parodie intelligente et réfléchie ou au contraire dans le premier degré à fond dans les stéréotypes. Ca vaut un peu pour toutes les intrigues: Riley et la drogue, Kala et Bollywood, Lito et la question du sexe, Nomi et la communauté LGBT, Capheus et JCVD...

- Les scènes de sexe. Je me doute que cela aura un sens plus tard. On est dans une histoire sur les sens justement, les sensations, et la jouissance physique en fait partie. Je m'attends même à une scène orgiaque à laquelle divers sensates participeront directement ou indirectement. Mais bon, pour le moment, c'est super lourd et pas très utile/pertinent. Après, comme tous les comédiens sont superbes, why not, mais il me semble qu'on est loin de la subtilités des Wachos et plus dans le côté racoleur qui a si bien réussi à GoT. Ça fait bizarre.

- Enfin le rythme, quand même très très lent. C'est douloureux, malgré les dimensions visuelle et sonore de qualité et malgré un montage qui fonctionne. Le contemplatif, c'est bien, mais sur 12 heures, ça risque de faire long.

J'avais pensé à d'autres choses encore, mais j'ai oublié en cours de route. Je reste plutôt optimiste, car il y a pas mal de choses que me plaisent dans Sense8. Mais pour le moment je trouve ça quand même un peu bancal et décevant. J'espère être emporté par la suite!

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Sense8
MessagePosté: Jeu 11 Juin 2015 11:06 
30 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Déc 2011
Messages: 463
Localisation: Surveille le feu
J'ai aussi vu les deux premiers épisodes. Comme dit plus haut, pour l'instant le rythme est un peu trop lent, ça ira surement mieux quand le fil rouge sera posé, mais là faut vraiment s'accrocher. Le côté séries dans la série est cool, mais s'épuise assez vite une fois la découverte passée et les intrigues des personnages posées.

La série joue peut-être pas assez sur les décalages géographiques, à part le segment en Afrique (d'ailleurs on sait où c'est ?) et celui en Inde on est assez peu dépaysé. J'imagine que ça fonctionne pas très bien avec l'aspect hyper fluide de la narration, mais je trouve ça dommage. À part le générique la série appuie pas trop dessus. (j'ai un peu l'impression d'abuser là dessus mais c'est un des trucs que j'espérais le plus de la série)

Sinon à part le gros manque de rythme c'est cool je trouve, les personnages sont tous réussis. Vivement que tout se recoupe, histoire de briser les séries. Bref, c'est lent mais les perspectives restent excitantes.

_________________
"Bien que cela me coûte de le reconnaître, ce chapitre marque une véritable avancée pour Momonosuke comme prochain mugi." Enitu, le 6 mars 2016


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Sense8
MessagePosté: Jeu 11 Juin 2015 11:18 
100 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Oct 2006
Messages: 889
Localisation: Ici.
Merci de ta réponse seleniel.

Alors comme je l'ai dit, la série est vraiment très lente. Le tout commence vers le tard, ce que du coup je trouve plus réaliste qu'un Heroes ou un Lost qui connecte tous les personnages en deux épisodes.

Pour le sexe et les clichés, c'est la même chose. Tout paraît peu profond au premier abord (Bollywood, Gay Pride) mais plus on regarde, plus les éléments culturels deviennent des enjeux majeurs dans l'intrigue. Après je ne sais pas s'il existe des chorégraphies prédéfinies aux chansons indiennes, mais cela ne me semble pas improbable. Pour le passage "lourdeau" de Nomi, il m'a beaucoup touché; surtout lorsqu'on comprend son histoire et celle de l'actrice en fait. Après on a tous une sensibilité différente (on est pas tous des sense8 ah ah).

L'anglais est aussi quelque chose qui me perturbe, je te l'accorde. Après, Lost et Heroes n'avaient qu'une seule langue étrangère dans leur série, et soit les personnages étaient quasi-muets (Lost) soit ils apprenaient et comprennaient l'anglais en un rien de temps au début de la série (Lost et Heroes). Techniquement, Sense8 devrait avoir 5 personnages sur 8 qui sont non-anglophones (si on part du principe qu'à Mumbai et Nairobi les personnages parlent plusieurs dialectes différents pour se faire comprendre avec le monde qui les entoure). Les producteurs ont dû mettre un frein sur un projet qui pourrait déstabiliser le public américain. Mais bon, on voyait déjà dans Matrix et Cloud Atlas que les asiatiques et africains parlaient tous entre eux en anglais.

Sinon anto, la scène se déroule au Kenya !

EDIT seleniel: la scène sert surtout à montrer la profession de Nomi, à mon sens. La série repose très peu sur les dialogues.

_________________
Image


Dernière édition par Donnie Darko le Jeu 11 Juin 2015 13:10, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Sense8
MessagePosté: Jeu 11 Juin 2015 12:58 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6491
Localisation: dans la lune
Donnie Darko a écrit:
Pour le passage "lourdeau" de Nomi, il m'a beaucoup touché; surtout lorsqu'on comprend son histoire et celle de l'actrice en fait. Après on a tous une sensibilité différente (on est pas tous des sense8 ah ah).
Aïe! Ça me fait un peu peur pour la suite! Cette scène m'a particulièrement déçu parce que j'attends, dans une série, qu'on me montre et pas qu'on m'énonce. Parce que je peux lire (je devrais dire "j'ai lu") des choses très bien tout seul sur le sujet par ailleurs. J'aurais aimé que les Wachos, parce qu'ils sont doublement légitimes, sur le sujet (transgenre) et dans le domaine (fiction en image), me montrent ce type de discours, dans une mise en scène ou dans une narration (ce qui en plus est déjà à l’œuvre dans le segment consacré à Nomi) plutôt qu'ils le déclament ainsi. Je ne vois pas trop l'intérêt et même ça m'a tenu éloigné d'un personnage avec lequel j'étais jusque-là en empathie. En s'adressant directement à moi, ce discours m'a mis en face, au loin, alors que jusque-là j'étais avec. C'est pour ça que le parle de contresens (c'est évidemment trop fort, mais ça permet un jeu de mot avec le titre de la série, alors...).

EDIT:
Citation:
EDIT seleniel: la scène sert surtout à montrer la profession de Nomi, à mon sens. La série repose très peu sur les dialogues.
Je ne suis pas vraiment d'accord avec cette interprétation de la scène. Juste avant, on a un dialogue très clair de Nomi et sa compagne dans la rue où on nous explique que Nomi non seulement tient un blog mais est en plus un ex-hackeuse repentie maintenant employée par des entreprises pour tester leur sécurité. Et en plus de cela, dès l'épisode 1 on nous dit qu'elle est une bloggueuse à la mode (via le flashback d'une gay pride antérieure où Nomi se fait agressée à ce sujet par une connaissance de sa copine).

D'ailleurs, s'il est vrai qu'il y a peu de dialogues, ils sont presque tous strictement informatifs et donc assez peu heureux (à ce niveau-là, on est vraiment tenu par la main et ce n'est pas subtil): on sait par exemple d'entrée que Kala se marie parce que son père le lui rappelle. L'exposition des personnages est très directe finalement et d'ailleurs m'a rappelée là encore celle de Heroes. Alors nos personnages n'ont pas de super pouvoirs, mais on nous suggère quand même qu'ils ont des compétences ou des situations particulières ou exceptionnelles (Hackeuse, super DJ, acteur célèbre, formidable monte-en-l'air, flic hyper investi...). On se doute que ces compétences vont leur permettre d'échanger et de se sortir de mauvais pas desquels seuls ils auraient été incapables de s'extraire (en tout cas c'est ainsi que je l'imagine, je me goure peut-être complètement), mais il y a une forme, légère, d'héroïsation "classique" à la base de leur présentation.

Sinon, j'ajoute aussi un truc qui me vient en pensant au statut de repentie de Nomi. Plusieurs déjà apparaissent comme borderline / dans la transgression de la loi par leur comportement ou leur environnement: Riley et Wolfgang de manière évidente, Nomi en tant que ex-hackeuse, Will au passé de délinquant. Si on va vers les clichés de genre et de "culture" attendus, Lito devrait voir la réalité rejoindre la fiction et être embarqué dans un truc de trafic ou de cartel, Capheus devrait rencontrer des milices armées dans des zones reculées, Sun faire face à des magouilles et de la corruption, voire un truc à la yakuza, et Kala être mêlée à un scandale sanitaire/pharmaceutique via sa belle-famille!

Sinon, pour la suite des échanges, mieux vaut qu'on évite les EDIT!

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Sense8
MessagePosté: Ven 12 Juin 2015 15:37 
100 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Oct 2006
Messages: 889
Localisation: Ici.
Un article de l'ouvreuse qui est très intéressant. Il m'a appris entre autres, que tous les épisodes ont été redécoupés car ils devaient initialement durer, en moyenne, 1h45. D'où les scènes finales un peu "brutales", parfois inefficaces. J'ai donc bien fait de m'en mater des dizaines d'affilée.

:sunnyc:

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Sense8
MessagePosté: Ven 12 Juin 2015 16:58 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1679
Si vous attendez quelque chose du scénario, vous allez être déçus : en terme d'écriture on ne fait pas plus basique. Que ce soit à travers les storylines des huit personnages ou bien même du fil rouge de l'intrigue, clairement il n'y a ni originalité, ni ambition. On est amené à croire le contraire sur les deux derniers épisodes où quelque chose semble se dessiner autour de trois personnages féminins assez mystérieux (Angelica, Luna et la petite fille du passé de Will dont j'ai oublié le nom), mais tout est très vite désamorcé pour vite se recentrer sur l'unique intérêt que peut provoquer la série, sa capacité à émouvoir.

Reste plus qu'à savoir si l'on est ou non réceptif au sentimentalisme qui est projeté. Personnellement, j'ai été happé par tout ça et j'ai eu la chance de m'abreuvoir d'une avalanche d'uppercut dans le coeur. L'interminable scène du concert et de la première naissance : magistrale ! Le sourire et l'optimisme inébranlable de Capheus : c'est juste beau à voir ! Le parcours hyper cliché de Lito qui affronte sa propre lâcheté pour se diriger vers une magnifique déclaration d'amour. L'introspection de Sun et le confinement à l'extrême de sa nature pour respecter un certain statut social de la femme/fille/soeur : difficile de ne pas partager sa rage et sa frustration ! La révélation pour le coup inattendue et choquante sur la nature dramatique du personnage de Riley : bouleversement.

J'imagine que c'est quitte ou double avec cette série étant donné que les Wacho et Straczynski (je ne crois pas qu'on l'a revu à l'écriture d'un projet sur petit écran depuis Babylon 5 ?) misent tout sur le ressenti. Ca passe ou ça passe moins selon la sensibilité de chacun, auquel cas ceux-ci n'ont plus grand chose à se mettre sous la dent vu la banalité des histoires et des personnages proposés. Et seleniel le prouve avec un quasi sans faute sur ses prédictions ^^

Quoi qu'il en soit, je me suis totalement pris au jeu de ce truc aussi simpliste qu'efficace à mes yeux, si bien qu'à peine quatre jours après l'avoir terminé, je me prends au jeu d'un second visionnage : et c'est toujours aussi beau
:sunnyc:

EDIT : Pour la question du sondage, j'ai hésité entre un vote pour Capheus et Lito, ces deux-là m'ont beaucoup fait rire -> voir le moment de la résolution de l'affaire de Capheus, épique à souhait ! ^^ Mais j'ai quand même préféré la bonne humeur communicative de JCVD.
Reste que le personnage de Riley qui est le plus passif jusqu'à un point assez tardif s'offre une transition de lieu et de ton bouleversante.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Sense8
MessagePosté: Lun 15 Juin 2015 13:25 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6491
Localisation: dans la lune
Nouvelles impressions après l'épisode 3!

Malgré quelques lenteurs encore, je trouve que ça commence à prendre sérieusement. J'avais encore quelques réticences à lancer cet épisode et là, j'ai envie d'enchainer sans souci.

- Il y a beaucoup de choses décalées et amusantes (les intrigues de Lito et Capheus sont très chouettes je trouve pour le moment par la tonalité qui les caractérise justement). Et j'ai apprécié qu'on se penche enfin sérieusement sur Sun et Capheus, jusque-là négligés.

- d'autres intrigues m'ont semblé n'être là juste pour meubler et qu'on ne les oublie pas: Riley, Will et Nomi. Ce sont les 3 intrigues "majeures" j'ai l'impression, les 3 qu'on a vues un peu développées à chaque épisode me semble-t-il. Mais c'était assez inquiétant (Will), soulageant (Nomi) et surtout joli (Riley). Kala est juste entraperçue je crois, et Wolfgang pas du tout (?).

- le coup de l'asiatique experte en combat, j'aurais dû y penser à propos des clichés attendus: je m'en veux! D'autant que c'était très sympa et que ce premier usage concret du pouvoir de lien entre les 8 fonctionne évidemment très bien. En plus Van Damme, c'était annoncé! Rha! J'ai eu un peu de mal avec le côté techno de la salle de combat clandestine, mais bon.

- Sinon, effectivement, pour les annonces d'intrigues type, ça se confirme bien!

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Sense8
MessagePosté: Lun 15 Juin 2015 19:06 
10 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Juil 2014
Messages: 51
Localisation: dans mon lit
Pour ma part j'ai vu la série en entier et j'ai vraiment bien aimé. Mais ce qui m'a vraiment plu par dessus tout c'est les scènes dans l’épisode 8 et 12 ou tu les vois tous (ou quasiment tous) en train d'aider un de leur cercle et cmt il passe d'un personnage a l'autre avec leurs compétences.

Par contre il y a certaines scènes qui m'ont un peu choqué ou plutôt que je m'attendais pas a voir genre la partouze entre les membres du cercle a un moment.

Un des points forts de la série est selon moi que tous les personnages ont une histoire intéressante en dehors de l'histoire de leur cercle .

J'aime vraiment ce genre de série comme la première saison de heroes ou on découvre plein de personnage qui apprennent a ce connaitre et interagissent ensemble.

Par contre il y a vraiment trop de questions qui restent en suspens et j'espère vraiment une saison 2.

_________________
Image

El.Psy.Congroo


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Sense8
MessagePosté: Dim 9 Aoû 2015 17:24 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1679
Sense8 de JM Straczynski et des Wachowski reconduit pour une seconde saison.
J'ai adoré la série mais je ne suis franchement pas emballé par une suite. La fin de la première saison me convient tout à fait et malgré pas mal de trucs en suspens, j'ai beaucoup de mal à m'imaginer la tournure que ça va bien pouvoir prendre... En tout cas, si JMS est toujours à l'écriture, il ne peut pas repartir sur ce qui a fait la force de la saison 1 selon moi (et la faiblesse selon d'autres) puisque, grosso merdo, on a largement fait le tour du sujet et des personnages.
Va falloir beaucoup plus se concentrer sur le coeur de l'intrigue dans cette saison 2 et vu la banalité des thématiques apportées, ça risque d'être très léger.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Sense8
MessagePosté: Lun 10 Aoû 2015 16:45 
25 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Mar 2011
Messages: 428
cielo a écrit:
Sense8 de JM Straczynski et des Wachowski reconduit pour une seconde saison.
J'ai adoré la série mais je ne suis franchement pas emballé par une suite. La fin de la première saison me convient tout à fait et malgré pas mal de trucs en suspens, j'ai beaucoup de mal à m'imaginer la tournure que ça va bien pouvoir prendre... En tout cas, si JMS est toujours à l'écriture, il ne peut pas repartir sur ce qui a fait la force de la saison 1 selon moi (et la faiblesse selon d'autres) puisque, grosso merdo, on a largement fait le tour du sujet et des personnages.
Va falloir beaucoup plus se concentrer sur le coeur de l'intrigue dans cette saison 2 et vu la banalité des thématiques apportées, ça risque d'être très léger.


C'est pas que y'a beaucoup de choses en suspent, c'est que la saison 1 est juste une grosse intro.
J'ai du mal à voir comment on peut la considérer comme un One Shot. C'est juste le tout début, du tout début. Un peu comme le premier Matrix.

Et puis la série a été réfléchis pour marcher selon 5 saisons, donc je pense qu'ils savent où ils vont.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Sense8
MessagePosté: Dim 30 Aoû 2015 18:50 
60 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Oct 2004
Messages: 622
Localisation: T.A.R.D.I.S.
Vu les 10 premiers épisodes. Il m'en manque plus que deux, donc.

Sur la remarque (justifiée) de seleniel comme quoi tous les sensate sont un peu trop uniformément photogéniques, et que ça ne donne pas vraiment une vision très inclusive de l'humanité, je note que tu relèves qu’il y en a pas un seul de gros/de moche, mais pas qu’ils sont aussi tous sans exception urbains et lettrés, et souvent très confortables financièrement (outre Lito et Sun, confortablement installés dans leurs Penthouses, Nomi a une famille riche, et Kala s’apprête à épouser le fils d’une grande famille...)

Pas de ruraux, personne d'analphabète. C'est pas super inclusif non plus.


D’abords je voudrais dire que je trouve le concept brillant. Vraiment. C’est pas une idée nouvelle, mais j’adore, je trouve cette idée engageante, contemporaine et poétique.
Du coup je suis d’autant plus déçue que ça ne serve qu’à relier entre elles des intrigues qui sans cela, seraient assez banales. Je rejoins assez les remarques de seleniel.

L’image est superbe, et j’aime le jeu des raccords, mais trop de trucs ne résistent pas à un examen trop poussé. Les dialogues sont souvent d’une platitude consternante, tout en cherchant à être profonds, ou alors relèvent du gimmick... j’ai de la peine, vraiment, à voir Freeda Agyeman devoir délivrer des répliques comme « shit is getting real » …en fait toute l‘intrigue de Noomi est effectivement emmerdante pour ça. Elle film un vlog pour dire que sa mère est horrible, 10 minutes après on rencontre la mère, prévisiblement horrible du coup… elle rencontre une TERF qui est juste là pour dire des trucs de TERF… alors que son intrigue n’a pas besoin de ces dialogues qui sur-explicitent la question trans puisque le parallèle s’effectuera très naturellement avec sa situation de victime du milieux médical…

Et puis mal de choix curieux et de ruptures de tons pas maitrisé. L’épisode 7 qui inclue une très bonne séquence d’entraide des Sensate suivit d’une course-poursuite qui n’est jamais conclue : l'épisode se fini soudainement sur la tentative d’assassinat de l’infâme beau-père de Kala.

Par contre, l’artificialité de la séquence de la danse Bollywood ne m’a pas dérangé.
À mettre en relation avec où le karaoké de l’épisode 4, ou le concert durant lequel ils se remémorent leur naissance, ou, pire, Wolfgang qui sort sans pression un bazooka AU MILIEU DE BERLIN ...

...sans chercher à nier qu’elles sont très critiquables sur pleins d’aspects, le premier étant leur crédibilité, je pense qu’il faut les embrasser. C’est Sense 8, c’est over the top, ça n’a pas toujours de sens si tu ne considère pas à chaque instant que les personnages communiquent non seulement depuis plusieurs pays, mais depuis plusieurs genres de récits et habitent chacun une version différente, sublimée et exagérée de la réalité.

Évidement la répartition des rôles en est pondérée par leur appartenance au genre dont les Wachos et les spectateurs sont le plus familier et parfois c’est dérangeant: c’est Will le brave-flic-au-passé-trouble qui est le point d’entrée le plus évident pour les spectateurs, et seul lui et Nomi touchent du doigts la grande conspiration maléfique. En exagérant un peu on peut dire que seuls les américains font avancer le scénario. Du coté des autres, Capheus est un peu le noir africain toujours souriant qui apporte du soutient moral, Sun est appelée pour résoudre les problèmes des autres à coup de poings, Lito est presque constamment isolé dans sa vie de soap, Kala n’interagit presque qu’avec Wolfgang (et pour flirter), et Riley musarde en attendant son tour de raconter son passé tragique… voilà voilà.

Ce qui est néanmoins notable, c’est que le parti pris de Sense 8 est à l‘opposé de ce qu’on a appris à considérer comme des séries prestigieuse ces dernières années. en ce moment. La mode est quand même aux séries qui ont l’ambition de donner dans une certaines forme de réalisme sombre, à la morale souvent absente, ou cynique. Game of Thrones, Breaking Bad, House of cards, True détective… tournent beaucoup autour de figures sinon franchement malfaisantes et irrécupérables du moins très anti-héroiques, qui infligent du mal aux autres, entre autre au motif que ça représente une forme de réalité.

Avec Sense 8 le parti-pris est de mettre l’empathie au centre de l’intrigue et de célébrer candidement le meilleur de l’humanité et sa capacité d’entraide et de coopération. Est-ce que la série va remplir jusqu’au bout cet ambitieux pari ? Franchement je ne crois pas, puisque malgré les déclaration grandiloquentes de Naveen Andrews sur le fait que l’empathie ça complique le fait de tuer, ce que les sensate ont mis le plus en commun jusqu’à présent c’est principalement leurs capacités à exercer de la violence physique. Là les bonnes intentions se heurtent au fait que les Wachos sont surtout des réalisateurs d’action, et qu’ils aiment et savent filmer ça de manière très cool. Les séquences de tatane sont donc les plus jouissives à regarder.



Sinon la musique est cool, aussi

_________________
Image
It's all fun and games until someone commits sudoku


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com