Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 110 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 3, 4, 5, [6], 7, 8  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 18 Oct 2009 11:13 
375 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Déc 2006
Messages: 1931
Localisation: Vers la Tour Sombre.
Avé tout le monde.

Kaamelott c'est reparti (enfin seulement pour 3 semaines ils auraient du mettre que 2 épisodes à chaque fois histoire de) et encore une fois c'est toujours aussi bon.

On est clairement dans l'épique avec une intrigue bien construite et maitrisé, la narration est parfaite, les décors somptueux tout comme les costumes. Mais comme toi Bullzor j'ai aussi attendu des moments humoristiques et j'ai été un peu déçu. Il y en a eu certes mais avant ils étaient beaucoup plus condensés et la plupart été culte. Là l'humour est clairement au second plan, heureusement ça n'entache rien à ce début de saison mais tout de même.

Autre point noir les musiques, je m'attendais à des trucs style romain ou en tout cas qui font antique mais on a eu le droit à des musiques aux instruments contemporains et les mélodies ne collait pas toujours avec l'action qui se déroulait à l'écran.

Bon et puis il y a les coupes de cheveux aussi mais apparemment Astier s'est tapé un bon délire avec ça donc passons. La rajeunissement des personnages mis à part pour ce soucis capillaire est très réussi en particulier pour Arthur, on y voit que du feu ! Quand aux nouveaux persos dans l'ensemble je les aimes bien même si les plus débiles sont bien sur mes chouchous.

Et puis le p'tit détail qui tue c'est le vrai générique qui met tout de suite dans l'ambiance.
En tout cas cet ultime livre commence très bien avec une histoire qui se met doucement en place et le retour de celui que tout le monde attendait, Perceval. Hâte hâte !

Having fun !

_________________
Image
A court terme j'écris cette phrase, à moyen terme vous la lirez, à long terme, nous serons tous morts.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 18 Oct 2009 23:42 
100 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Mai 2009
Messages: 802
Localisation: dans la maison des soins de l'âme
Avec un peu de retard: je tient a dire que je suis pas déçu !! j'ai hâte de voir la suite, on apprend pas mal de chose intéressante ! super!! ^^
Bon d'accord mon commentaire ne sert pas a grand chose (voir a rien) mais je suis fatigué et vous avez déjà tous dit, alors je vais juste rajouté mon grain de sel et dire : "a la semaine prochaine" :)

_________________
Image
Je cherche dans le livre le réconfort nécessaire... puis je reprend ma route.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 19 Oct 2009 12:59 
150 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Nov 2008
Messages: 1068
Localisation: Terra - System Solaris
J'ai aussi regardé les 3 épisode en live avec celeglin et je dois avouer que j'ai bien apprécié.

Les 5 livres précédents se décomposaient en mini-épisodes ce qui privilégiait l'humour et laissait peu de place à un scénario construit et profond.

Ici c'est le contraire. Le scénario est bien construit, on suit le fil de l'histoire qui se met en place doucement mais pilier par pilier. Et en fait cette profondeur du scénario empêche d'un coté la prédominance de l'humour.
Cependant, on y retrouve certaines blagounette bien placées et ça fait souvent sourire voir rire.

Sa m'a aussi fait plaisir de revoir certaines bouilles. Deja Astier qui joue toujours aussi bien. Mais aussi Leodingan dans son style pur barbare avec sa coiffure staïly. Et puis la dame du Lac, Merlin, Bruno Solomon, etc...

Bref j'ai passé une très bonne soirée. Merci a celeglin de m'avoir mis au courant du rendez-vous.

Et puis voir qu'une série qui commence par de minis-épisodes drôles puisse prendre une telle envergure, je dis Bravo Mr.Astier!

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 24 Oct 2009 22:48 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19316
Localisation: Joker
Et hop 3 nouveaux épisodes ma foi toujours très sympathiques, voire davantage.
Nous découvrons au passage l'origine des particularités de certains personnages et c'est assez bien ficelé. En particulier pour les passages en Bretagne, où les quêtes d'acte de bravoure donnent lieu à des événements assez cocasses!
Côté Rome Pierre Mondy a vraiment été énorme dans ces épisodes!
Bref que du bonheur.

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 25 Oct 2009 09:19 
375 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Déc 2006
Messages: 1931
Localisation: Vers la Tour Sombre.
Très bonne soirée hier en compagnie d'Arthuros et les autres.

La semaine dernière j'avais regardé sur M6 replay et je ne m'étais pas rendu compte à quel point la réalisation était excellente ! Mis à part certaines musiques (celle de l'intro est génial ça me rappelle un peu Hero Corp) il est difficile de trouver des défauts à cette saison. De plus il y a eu une énorme quantité de personnages qui sont réapparus dans cette version rajeuni de Kaamelott. Borth était méconnaissable avec sa perruque (et quelques kilos en plus..), pareil pour le prêtre. Quand au maître d'arme je dois dire qu'il m'a bien fait rire avec ses vulgarités à outrance, l'acteur doit y prendre un malin plaisir à balancer des insultes à chaque phrase.

En tout cas je suis curieux de voir quels vont être les faits d'armes de chacun des futurs chevaliers de la table ronde car là ça s'annonce mal barré tellement ils sont maladroits. Côté nouveau personnage j'ai moi aussi adoré Mondy qu'on aurait pas imaginé en César, Virginie Effira ou encore l'ancien robin des bois qui sort pleins de mots incompréhensibles.

Par contre je me demande pourquoi au générique on voit des personnages comme Gueunièvre qui n'apparaisse qu'après 3-4 épisodes alors que certains sont là depuis bien plus de temps ? Et autre question, quand Arthur égorge le ostrogoth on voit du sang à profusion mais quand on est mort le sang n'est pas censé arrêté de coaguler ?

Enfin bref l'humour était bien de retour hier soir avec Perceval et Karradoc qui forme leur mythique duo et pis il y a eu quelque révélations dont la raison pour laquelle Arthur n'a jamais couché avec Gueunèvre moi qui pensait que c'était par dégout ^^! Vivement la semaine prochaine pour voir le dénoument !

Have fun !

Edit Bullzor : rholala ostrogoth, vizigoth comment ne pas s'y perdre ! L'erreur est rectifiè en tout cas, merci de l'avoir signalé ^^

_________________
Image
A court terme j'écris cette phrase, à moyen terme vous la lirez, à long terme, nous serons tous morts.


Dernière édition par Captain Karma le Dim 25 Oct 2009 10:14, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 25 Oct 2009 10:05 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2007
Messages: 3597
Localisation: Académie Honnōji
J'ai bien aimé cette dernière soirée, sûrement parce qu'on y était dans le développement pur et que l'équilibre entre les passages uniquement humoristiques et ceux concernant uniquement l'intrigue était plus marqué. Mais juste avant de revenir sur le fond de la soirée...
Captainkevin a écrit:
Et autre question, quand Arthur égorge le vizigoth on voit du sang à profusion mais quand on est mort le sang n'est pas censé arrêté de coaguler ?

Je ne pourrais pas avancer l'affaire concernant cette question de sang (il n'y a pas un Dexter Morgan en puissance dans l'assistance ? ^_^) mais juste une petite rectification, c'est un chef ostrogoth qu'Arthur doit dézinguer à la villa Aconia, ce qui est signe qu'Astier a soit été bien attentif au collège, soit il a eu la bonne idée comme toujours de se renseigner quelque peu sur la période concernée. ^_^

Ce que j'ai bien apprécié hier, c'est la quête de Perceval car le duo formé avec Marthe Villalonga marche très bien. La quête de Karadoc ne manquait pas d'intérêt non plus je trouvais et celle de Bohort était assez sympa tout en correspondant bien au personnage. Le seul truc qui m'ait laissé sur ma faim, c'est l'apparition expresse de Lancelot : je ne sais pas quel est précisément le contenu de sa quête dans la légende mais pour l'instant, ce n'est pas un truc très transcendant pour le chevalier le moins « bras-cassé » de la table ronde. ^_^;

Du côté de Rome, ce sont principalement Drusilla et le maître d'armes qui ont attiré mon attention. J'ai été étonné que ce dernier apparaisse à un tel moment, et ait une telle importance au final, car il se faisait plutôt très rare à mon souvenir précédemment dans la série. J'ai bien apprécié aussi la séquence où Arthur intervient dans la séance d'entrainement de la milice, ça donne à moindres frais de l'envergure au personnage et ça passe sans frais. Et puis, ce qui m'a le plus étonné, c'est la révélation de la fin de soirée, où l'on sait maintenant la raison exacte de l'absence de consommation du mariage entre Arthur et Guenièvre, ça se tient bien je trouve.

Le final de cette saison se fera donc désiré d'ici la semaine prochaine.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 26 Oct 2009 18:42 
100 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Mai 2009
Messages: 802
Localisation: dans la maison des soins de l'âme
Comme toujours en retard!!
"Merci M6 replay!! grâce a toi on peux sortir le samedi soir ET voir des programmes de qualité sans avoir a l'enregistré sur une cassette pourri qui grésille!!"

Vraiment adoré ces 3épisodes-ci!
Avec la petite apparition de Lancelot du Lac! (et n'oublier pas de précisé qu'il a sauvé Karadoc! et vous pouvez même le crié sur les toits!
Ensuite le "robin des bois le plus chiant et stupide qu'on adore!!" j'ai quand même mit quelques secondes avant de me rappelé ou je l'avais déjà vu!! sacrilège!
On commence a vraiment comprendre le pourquoi du comment de certaine chose, notamment pourquoi Arthurus n'a jamais consommé son (faux) mariage.
AH et puis Perceval et sa Grand-mère!!! excellent !!! ZUT!!!! ZUT QUOI !!
Je suis Fan! je trouve cette saison encore meilleurs que les précédentes! normal? je sais pas! mais j'adore!! c'est bien mené, bien joué, bien tourné et c'est dans l'esprit de kaamelott!!

Bullzor a écrit:
Captainkevin a écrit:
Et autre question, quand Arthur égorge le vizigoth on voit du sang à profusion mais quand on est mort le sang n'est pas censé arrêté de coaguler ?

Je ne pourrais pas avancer l'affaire concernant cette question de sang (il n'y a pas un Dexter Morgan en puissance dans l'assistance ? ^_^) mais juste une petite rectification, c'est un chef ostrogoth qu'Arthur doit dézinguer à la villa Aconia, ce qui est signe qu'Astier a soit été bien attentif au collège, soit il a eu la bonne idée comme toujours de se renseigner quelque peu sur la période concernée. ^_^

Ce n'est qu'une hypothèse mais étant donné qu'il est mort empoisonné seulement quelques minutes avant qu'Arthur fasse semblant de le tué pour de vrai, donc soit pas encore totalement mort si le poison a pa finit son effet ... ou bref non enfaite je sais pas trop! y a pas un médecin légiste dans la salle ??

Vraiment hâte d'être la semaine prochaine pour savoir ce qui va se passé! mais en même temps ça finit la semaine prochaine."snif"

edit : ah oui j'ai oublié de précisé que j'aimais beaucoup le pote romain d'Arthur (je me rappelle pas son nom :s), celui qui se fout souvent dans la merde, je me demande ce qu'il va devenir surtout qu'on de le revoit pas 15ans plus tard!

_________________
Image
Je cherche dans le livre le réconfort nécessaire... puis je reprend ma route.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 26 Oct 2009 22:26 
275 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Avr 2006
Messages: 1519
J'n'avais pas regardé les trois premiers épisodes de la saison, ça ne m'a en rien empêché de me délecter de ceux-ci.

J'apprécie particulièrement que la série parvient à garder son essence, c'est-à-dire l'humour, qu'elle distille plus légèrement, mais avec toujours de plaisir, tout en développant les origines de Kaamelott. Toutes les scènes permettent de faire fonctionner l'ensemble dans une même direction : une recherche de logique scénaristique, avec cette ambiance toujours très détendue. Un équilibre farpaitement géré. Certains accrocheront moins. De mon côté, ça passe tout aussi bien qu'auparavant.

Concernant le coup du sang... Il me semble que le sang ne coagule pas directement, c'pas comme s'il devenait "sec" en dix minutes. Et le chef ostrogoth ne doit pas être mort depuis trois heures. Après, je ne suis pas spécialiste, bien évidemment. ^_~

_________________
« No gods or kings. Only man. »


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 31 Oct 2009 23:37 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19316
Localisation: Joker
Bah voilà c'est fait et j'ai eu des frissons lors de la séquence finale.

Malgré quelques raccourcis et éclipses ce Livre VI est une petite merveille. Le parallèle entre "César" et Arthur était bien trouvé et j'ai eu des frissons (là aussi) lorsqu'on découvre Méléagant à ses côtés - avec tout le final sanglant à Rome!

Et trop fort le coup de Perceval qui rend hommage à Superman ^_^
C'est vrai qu'il a toujours aimé l'Espace ^_^

Bref c'était assez génial!

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 31 Oct 2009 23:47 
375 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Déc 2006
Messages: 1931
Localisation: Vers la Tour Sombre.
OMAGOD

MAIS C'EST QUOI C'TE FIN DE MALADE !?!

Bientôt Arthur sera de nouveau un héros. Rhaaaaaaaa je veux voir le film ! Arthur VS Lancelot !! Ca va roxxxxxxxxer !!

Mais revenons tout d'abord sur les 3 épisodes qui étaient juste excellents avec du très drôle notamment dans l'épisode 8 et le mariage plein de couleurs qui contraste fortement avec l'ultime épisode sombre et intense. Pleins de scènes fortes dont les plans serrés très long sur Le Général (j'adore la fin quand il dit qu'il sait qu'il va être assassiné mais qu'il a peur, il le dit sur un ton très léger et pourtant) et Arthur qui raconte un rêve à Perceval. D'ailleurs dans cette scène la réponse de Perceval est excellente, après 5 minutes d'un discours ultra sérieux il balance une de ses nombreuses conneries.

Pas mal de phrases cultisme aussi : "le meilleur dans les histoires d'amour c'est lé début", "vous m'avez bien fait chier" etc..
Et puis il y a les décors somptueux, les personnages hyper attachants bref j'a-do-re. N'empêche j'ai eu peur sur la fin avec une musique vachement bizarre qui se pointe et on découvre Arthur jeune qui retire l'épée pour la première fois. Là je me demandais comment ça allait finir et puis finalement il y a cette annonce, I love it !

En tout cas sans Kaamelott à la télé ça va être un sacré manque (surtout quand on voit ce qu'il y a en remplacement, mon dieu..) car c'est bel et bien la meilleur série française que j'ai vu, quoique RIS.. nan j'déconne. Maintenant je n'ai plus qu'à jeter mon dévolu sur Hero Corp en espérant que Simon Astier fasse pareil que son grand frère car Alexandre a vraiment réussi à exploiter son concept jusqu'au bout en partant d'une simple mini série comique pour arriver à une vraie saga qui visiblement n'est pas prêt d'être finie.

Avé Arthurus !

_________________
Image
A court terme j'écris cette phrase, à moyen terme vous la lirez, à long terme, nous serons tous morts.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 31 Oct 2009 23:53 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2007
Messages: 3597
Localisation: Académie Honnōji
Mwahahaha, si je devais m'y attendre... Astier s'offre une voie royale pour sa série de films mais nous tease quand même à fond avec la fin de ce Livre VI, il n'avait pas besoin de convaincre autant le public visé du bien fondé de ses futures productions. ^_^;

Concernant la fin de la trame romaine, j'ai surtout apprécié le règlement très subtil de cette dernière car tout trouve une conclusion juste, tout trouve un écho intéressant. Le coup de l'identité du mari d'Aconia, je ne m'y attendais ainsi pas du tout ; de même que le sort réservé aux proches d'Arthur dans le ghetto malgré l'absence ultérieure de Manilius. Petit bémol (mais ça, c'est parce que je suis attaché à l'acteur), c'est l'absence de Caius pendant la fin de la présence romaine au mur d'Hadrien car je m'imaginais bien Arthur placer là un proche grâce à sa position face à celui qui l'a amené ici.

Le gros de cette soirée reste quand même l'épisode 9 avec ses révélations et ses situations parfois bien dantesques. Ce que j'y retiens, ce sont principalement les « hommages » de Perceval (pour le récit du rêve d'Arthur) et celui de Guenièvre. Et là, Lancelot devient une figure qui me surprend de plus en plus, je ne me souvenais même pas depuis le temps qu'il était devenu un mage blanc et je m'attendais encore moins à sa vendetta à travers tout le royaume. ^_^;

On en arrive à une situation où Astier va pouvoir jouer sur du velours car comme il nous l'annonce, Arthur va redevenir un héros. J'ai très hâte de voir ça, même si de l'eau va couler sous les ponts entre temps. De belles promesses en tout cas.
:Vogue Merry:

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 1 Nov 2009 00:41 
4 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Déc 2005
Messages: 213
Localisation: Traverse les océans, brulant les mecréants...
Bon ba voila, ces ultimes épisodes tout juste visionnés, je peut vous tartiner mes impressions, à chaud, de ce fabuleux Livre VI. En ce qui me concerne j'ai été vraiment ravi du retour des séquences engueulades de l'épisode 7 et 8. Vraiment, les scènes ou les chefs de clan se foutent sur la gueule pour les biscuits de mamie, c'était, pour être franc, à mourir de rire quoi. Pendant 10 minutes j'ai cru me retrouver devant un épisode d'un des 4 premiers Livres, ce qui en soit est un exploit quand on se rend compte de la tournure dramatique qu'a pris la série. Donc voila, épisodes 7 et 8 bien rafraichissants!

Mais tout ceci n'était que le tapis rouge nous menant au (dur) retour à la réalité et au temps présent que constitue le dernier épisode, empli d'émotion et d'intensité. Les "hommages" successifs sont une sorte de mise à plat de tout ce qui s'est déroulé. La plupart ne sont pas forcément indispensables au niveau de l'intrigue mais carrément cultes. Mention spéciale à la discussion avec Perceval, sur font de réflexion insoluble, un brin philosophique mais "sacrément" fascinante au final.

Et pour clôturer, le finish magistral, assez osé au niveau réalisation quand même, que ce soit au niveau de la musique ou de l'image... Finalement, on est transporté très loin.

Pour finir cette soirée en beauté, je me regarde les 50 épisodes rediffusés sur M6 entre potes... Et comme me l'a dit un d'eux : "C'est quand même dingue à quel point on se bidonne plus en regardant une nouvelle fois les vieilles saisons!"

La nostalgie mon vieux... la nostalgie...

_________________
On dit que pétrir c'est modeler...
Moi j'dis que péter c'est démolir !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 1 Nov 2009 01:27 
1 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Juil 2009
Messages: 31
Cela faisait longtemps depuis mon dernier message mais là, en tant que fan, je me sens obligé de poster.

Le dernier livre de Kaamelott (surtout le dernier épisode) m'a complètement fasciné, époustouflé. Cette saison est tout simplement magnifique ; son créateur Alexandre Astier peut être fier de son oeuvre ( même si il pouvait l'être auparavant).

Je vais revenir un peu sur les faits marquants (pour moi en tout cas) de l'épopée romaine de kaamelott . Comme l'ascension d'Arthur au poste de roi de Bretagne (ou comment pigeonné Sallustius et virer les Romains hors de Bretagne) , la découverte du mari d'Aconia qui m'a bien étonné .
Mais le plus important le destin malheureux des amis d' Arthurus et de l'Imperator César m'ont marqué ainsi que l'intervention de la réponse, Méléagant.

Ensuite l'épisode final de la série m'a scié les pattes (pour rester poli). Les hommages des proches d'Arthur étaient mémorables mais les plus émouvants sont certainement ceux de Guenièvre et Perceval . Le rêve du roi raconté au chevalier gallois est marquant et le message au fond du "Graal" est révélateur de le pensée d'Arthur ('Vous m'avez bien casé les couilles"). Et le pétage de plomb de Lancelot avec ses chevaliers blancs montre bien son obsession de pureté. Mais le sauvetage du roi par Venec m'a agréablement surpris ( je le pensais aussi loyal ).

En résumé je rejoins les précédents messages pour déclarer Kaamelott comme un chef d'oeuvre du genre . J'attends avec impatience la suite sur grand écran ,qui je crois, n'arrive pas avant 2012 (j'espère me tromper) et le retour d'Arthur.

Enfin je félicite encore une fois Alexandre Astier, Les acteurs ,le staff technique donc toute l'équipe de Kaamelott qui a rendu tout cela possible.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 1 Nov 2009 01:38 
25 000 000 Berrys

Inscription: 30 Oct 2009
Messages: 436
Localisation: la, partout, et puis nul part également
fin à la hauteur,j'ai toujours apprécié cette série,alors je rend hommage,y mérite,des bons jeu d'acteur,des bons moment

_________________
la sueur évite le sang

" je vis ma vie librement, sans compromis, et je marche vers l'ombre, sans griefs, ni regrets" by JEH

"la haine de mes ennemis m'endurcit et l'amour de mes proches m'enrichit, ainsi, peut importe les obstacles, je ne saisirai que les chances et opportunités, qui m'amèneront au sommet, le reste sera combattu, vaincu et balayé" by moi meme


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 1 Nov 2009 02:34 
125 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Fév 2009
Messages: 988
Localisation: Au fond de ton regard.
La fin de Kaamlott à la télé est vraiment grandiose. Bien que l'humour soit présent (moins que dans les premières saisons), la dimension tragique que transmet A.Astier dans son oeuvre va grandissante.
Les différents personnages ont gagné en présence et en complexité.

Les deux premieres parties de la soirée(7&8) marquent la fin du passé d'Arthur. La prise du pouvoir sur le royaume de Logres se fait de manière presque trop simple, mais permet de se situer dans le contexte du début de la serie et l'humour qu'on lui connaît.
J'ai bien aimé la scène du mariage entre Arthur et Gueunièvre, on y voit tous les rêves et espoirs d'une jeune fille à son mariage, avec le " tenez moi fort dans vos bras"; tandis que le marié n'y voit qu'un mariage politique sans une once de sentiment. D'ailleurs cette scène renvoit à celle de la 9éme partie où la reine dit clairement ses sentiments, et qui montre sa deception de ce mariage raté. De plus elle doit encaissé le choc du fait qu'elle n'est qu'un second mariage. Elle a vraiment souffert d'un mariage arrangé additionné d'une promesse faite par Arthurus dans un tout autre contextes.
Dans cette partie le rôle de Caesar sert de point d'ancrage à Arthur, il est un modèle d'une certaine façon puisque dans la partie 9, il recite la phrase sur les Hommes puissants qui doivent se battre uniquement pour l'honneur des faibles. L'état de Cesar est également trés proche de l' état dans lequel se retrouve Arthur à la fin du Livre 5. Et la mort de Cesar inspirée par Méléagant ouvre une brèche sur les conjonctures avec la mort d'Arthur. Il semble précipiter les souverains de "bien" dans l'abyme, et par la même occasion le royaume que ces Hommes avait respectivement réussi à maintenir et même à amelirorer. On voit bien cette idée à la fin de la 9éme partie encore une fois avec une image de Rome décadente, beaucoup moins lumineuse que du temps d'Arthurus; et par le chaos qui envahit le royaume de Logres.
Enfin sur ces deux premières parties je dirais aussi que la mort tragique de Manilius et des deux femmes Julia et Luciana est trés émouvante. Leur mort marque le point de non-retour d'Arthur vis-à-vis de Rome; enfin jusqu'à la fin du Livre 6, ce qui fait au moins 16ans.

La partie 9 est un résumé splendide de ce qui c'est déroulé depuis le début. Les rencontres avec certains protagonistes au rôle essentiel de la serie sont mémorables. La première avec Bohort et Merlin, semble un peu vide, pourtant je la voie comme étant initiatrice d'un changement de comportements de ces deux personnages. La preuve en est que Bohort vient se battre à la fin pour sauver Gauvin des troupes de Lancelot. La rencontre avec Caradoc est plus pour la passassion de pouvoir, et amener un peu de détente dans le scenario. Celle de Lancelot semblait amener une rédemption de sa part, mais je parlerais de son cas un peu plus loi.
Le dialogue avec Gueunièvre m'a vraiment ému. Comme je l'ai dit un peu plus haut, on y voit toute la deception et l'amertume de cette Femme qui a pour ainsi dire était bafouée et par ces parents à l'intermediaire du mariage arrangé, et de la double trahison voir triple de son époux (2nd mariage, promesse de ne jamais la toucher et le nombre de maitresses qu'il a eu sans la toucher). Elle est un personnage trés secondaire de l'histoire, mais la douleur qui transparait de ce dialogue m'a vraiment touché.
Le monologue d'Arthur est vraiment génial, une reflexion sur la vie à n'en pas douter. Il a relativiser l'existence humaine en disant que les choses que l'on voit et que l'on sait, ne sont pas forcément ainsi; c'est comme ça que j'ai interprété l'image de la Terre qui n'est pas plate mais ronde. Pour le fait qu'il se retrouve loin de son chateau à la recherche du Graal et que finalement il se trouve dans sa demeure montre que l'essentiel n'est pas forcément éloigné, mais souvent sous nos yeux. Enfin pour ce qui est du Graal j'ai adoré cette image. La baignoire qui est le Graal montre que la vie que l'on donne à construire un monde meilleur, à aider les plus faibles contre vents et marées mange l'essence de l'Homme qui en vient à perdre sa consistence et son être dilué dans les tourments de sa quête. Les suicidés auraient donc tous échoué dans la quête qu'il s'était donné et en ont perdu leur substance. Bon ça peut paraître un peu litigieux, mais c'est une interpretation qui en vaut une autre. Pour la phrase marqué endessous du Graal, je n'ai pas trop d'idées pour l'instant.
Et pour aboutir la question de Perceval ainsi que la réponse d'Arthur pourait parfaitement intervenir dans un cadre One Piecéen:
"-Comparés aux votres, ils sont pourris mes rêves ou pas?" Et qu'Arthur répond qu'on ne peut comparer les rêves, ils ne sont pas mieux ou moins bien que les autres m'a fait penser à One Piece.

J'en arrive à la fin de cette 9éme partie, avec le retournement de Lancelot insidieusement influencé par Méléagant. Je vais pour expliquer cette fin de partie, enfin pour l'interpreter, me référer une théorie que j'ai lu sur plusieurs forum avant de poster ici, l'echos qu'on y retrouve avec Star Wars.

Dans cette association, je vais commencer par dire que les différents protagonistes s'associent.
Lancelot est l'Anakin Skywalker, en effet il est le héro parfait (se référer aux livres et pas uniquement les films de SW) courageux, fort, intègre... Et qui finit par se detourner du droit chemin par un Homme, dont son identité sera révélé juste aprés. En effet jusqu'au Livre V, Lancelot n'a jamais voulu tuer Arthur, il faisait la cours pour savoir qui trouverait le Graal en premier. Mais aprés son suisant echec et la perte de sa bien aimé (Je ne dirais pas Gueunièvre = Padmée, c'est un lien presque trop facil à faire et qui ne correspond pas tout à fait), va sombrer dans le "Dark Side".
Méléagant, qui est le grand méchant s'associe parfaitement à l'image de Palpatine. C'est lui qui corrompt le juste, c'est lui qui ordonne l'extermination des chevaliers de la Table Ronde, à l'instar de Palpatine qui déclenche l'Ordre 66 qui extermine les Jedi.
Arthur à le rôle d'Obiwan, un maître jedi/chevalier Roi qui échoue dans sa quête (Obiwan devait former l'élu qui rétablirait l'équilibre, Arthur instiguer la quête du Graal et ainsi le trouver par l'intermediaire d'un chevalier). A la fin du Livre VI, Arthur quitte son ancienne vie, son rang tout comme Obiwan.
Enfin dans les associations qui reste j'ai lu pas mal que Venek (le marchand d'esclaves, prostituées ou autres machines de tortures) serait un Han Solo. Moi j'y vois plus un Bail Organa, le sénateur d'Alderaan. En effet d'aucun savent qu'Alderaan est une planète idéaliste(et pacifique); or dans la partie 7, Venek se declare comme étant idéaliste. Le raprochement continue quand Venek aide Arthur à quitter le royaume de Logres de la même manière que le sénateur Organa a permis à Yoda et Obiwan de fuir l'Empire.
Et c'est là que vient une dernière association que j'ai lue, celle qui dit que les sbires de Lancelot qui attaquent les chevaliers, ressemblent par leur capuche ainsi que la couleur de leurs vêtements aux Stormtroopers(les clones). Ces mêmes individus agissent d'un manière étrangement similaire en suivant un ordre d'extermination.

Voilà qui est fini pour mon interpretation, j'aurais pu plus étoffer, j'y reviendrais peut-être demain parceque j'ai oublier certains points cruciaux comme la demi-soeur d'Arthur (Morganne?) qui veut concevoir un fils de l'union entre elle et son demi-frère afin d'en faire l'instrument de sa vengence. Ce qui serait conforme à certaines versions du mythe arthurien.
Donc bon, j'ai adoré encore une fois cette saison, la musique est absolument géniale. Et quand on sait que c'est le même homme qui réalisateur, scénariste, acteur principal, compositeur... de la même saga, je ne peux que dire chapeau bas l'artiste. Et on le dit pas assez, mais la manière dont sont tournées les scénes sont assez fantastique, je n'ai pas souvenance d'une telle manière, serait-ce une french-touch au cinéma? (ce qui ferait du bien au cinéma français, je trouve les prises de vues en générale vraiment vieillottes, et là c'est pas trés Hollywoodien)
Et comme je l'annonçait au début du post (ce qui commence à remonter j'en conviens), je disais que c'était la fin de Kaamlott à la petite lucarne (ça se dit encore cette expression?),mais ne ternissons pas notre coeur, séchons nos larmes, réjouissons nous, car Alexandre Astier à annoncer faire 3 films sur la suite de cette oeuvre. 3 films qui passeront évidement dans les salles obscures. Vivement ce temps béni où l'on contemplera la suite de cette Saga qui est pour le moins épique si ce n'est tragique(A partir de Livre VI) ou comique(Entre Livre I et V).

_________________
Image
Nous sommes de l'étoffe dont sont tissés les vents - Alain Damasio


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 110 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 3, 4, 5, [6], 7, 8  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com