Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 110 messages ]  Aller à la page [1], 2, 3, 4, 5 ... 8  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Breaking Bad - Saisons 1 à 5 (diffusion aux USA)
MessagePosté: Jeu 12 Nov 2009 15:05 
2 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Mai 2008
Messages: 151
Localisation: Dans les nuages
Scotché. Breaking Bad a scotché mes iris sur l’écran LCD. Au point de ne pouvoir me dépêtrer de la bande adhésive, et de me laisser me cramer les yeux sur cette enflure de moniteur. Moi qui déteste passer trop de temps les yeux rivés vers des pixels usant, je n’ai pu m’empêcher de suivre la série de Vince Gilligan(il était une fois producteur de X-Files). La série de Bryan Cranston (le papa fêlé de Malcolm) aussi, interprète de Walter White, plusieurs fois nominés puis primés aux Emmy Awards.

Avec ces quelques mots j’aurais déjà dû vous emballer, vous peser et vous expédier devant TV Megavideo. Mais je sais qu’il vous en faut plus pour vous intéresser. Et comme je n’ai pas envie que nombre d’entre vous passe à côté d’une histoire hystérique, déjà culte pour les sérievoraces, je vous demande encore un peu de temps de cerveau disponible. Rien que pour découvrir un bref résumé.

J’ai évoqué Walter White, le personnage central de la série. Walther White c’est un gars comme vous, comme moi, comme tout le monde. Il vit à Albuquerque, dans un lotissement avec sa femme Skyler( au foyer et enceinte ) et son enfant Junior(handicapé). Les trois(bientôt quatre) forme une famille heureuse qui petit déjeune ensemble chaque matin. White à deux jobs, il travail dans une station service et son activité principale est l’enseignement. Il est prof de chimie dans le lycée de son fiston.

Passionnant, non ? Bah je blague, maintenant ça devient intéressant. Donc White est prof de chimie et à une vie tout ce qu’il y à de propre. Mais Mr. White va prendre 50 ans et une claque dans la gueule en cadeau : un cancer des poumons. Il s’est résigné à mourir, et quand on sait qu’on va y passer, on n’a peur de rien. Sauf de l’avenir de sa famille.

Il se trouve que Walt à pour beau frère un membre des Stups, Hank Schrader. Un mec chouette qui a toujours une blague lourding à faire. Ce cher Hank à la bonne idée de proposer à Walt une descente. C'est-à-dire une viste de laboratoire destinée à la production de méthamphétamine. Activité illégale sans aucun doute. Alors que son beauf et le reste de son équipe s’attaquent à l’installation clandestine, l’un des producteur-dealer s’échappe discrètement par l’arrière du labo, qui n’est rien qu’une petite maison. Discrètement, ou presque. White l’aperçoit, et le reconnais. C’est un ancien élève . Jesse Pinkman, un bon à rien, ou plutôt à ce qui ne sert à rien : le dessin et la défonce.

Je récapitule. Walter white est chimiste. Il a un grave cancer des poumons. Il veut assurer l’avenir de sa famille. Et il tombe pratiquement nez à nez d’un de ses anciens élèves qui est devenu dealer. Je conclue. Walter White propose à Jesse de s’allier pour produire et vendre de la méthamphétamine. Jesse accepte sous le chantage. Walter sera le producteur et Jesse le vendeur, et ils partageront les gains.

Je vous ai donné les fondations de la série, donc peu de chose. J’espère que ça vous a donné envie de regarder cette création, que je trouve profondément drôle, dramatique, rythmé et belle à l’image. Mais tout ça, car je n'en dirais pas plus, c’est à vous de le découvrir.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu 12 Nov 2009 22:38 
1 000 000 Berrys

Inscription: 08 Sep 2007
Messages: 133
Je voulais faire un sujet sur cette série mais j'ai jamais trouvé la force ^^.

Bon tu as bien résumé la série, du moins le tout début, car il faut vraiment regarder pour vivre ce que vivent les acteurs, cette série est tout simplement la meilleure du moment pour moi.

Bryan Cranston, qui était excellent en tant que Hal dans Malcolm, est tout bonnement magistrale en Walter White ( 2 saisons tournées lui ont valu 2 emmy awards du meilleur acteur dans une série dramatique ). Sa performance est tout simplement parfaite à tout point de vue ( même si on arrive à déceler quelques mimiques de Hal dans les premiers épisodes ). Les autres acteurs ne sont pas à jeter, j'apprécie tout particulièrement Hank avec ses blagues qui font souvent mouches, je trouve que le rôle de flics des STUPS lui va très bien. On peut noter aussi la prestation de l'acteur qui incarne Jesse même si je trouve qu'il s'affirme bien mieux dans la 2eme saison.

Concernant le scénario je crois bien que c'est la première fois que je vois une telle maitrise de l'histoire ! Tout est parfait la mise en place de certain épisode est tout bonnement géniale ( on voit la fin de l'épisode et tout le long on voit comment ils vont en arriver là ) et nous prend souvent à contre-pied, de ce fait, on n'est jamais sûr de rien et Vince Gilligan ( qui a produit X-Files comme tu l'as si bien remarquer ) à l'air de s'amuser avec nous.

Bref que du pur bonheur cette série que je conseille à tout le monde !! En attendant la saison 3 ! Toutes personnes que je connaissent ont appréciés, les critiques sont unanimes donc si ça vous suffit pas pour vous lancer je sais pas ce qu'il vous faut ^^!

_________________
« La suprême ironie de la vie c'est que nul n'en sort vivant. »


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven 13 Nov 2009 12:16 
2 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Mai 2008
Messages: 151
Localisation: Dans les nuages
Ha... Jesse Pinkman. Je suis entièrement d'accord avec toi sur l'acteur qui joue ce rôle, et surtout sur ses prestations bouleversantes au cours de la saison 2. D'ailleurs je pense que ça va de paire avec l'assombrissement de plus en plus prononcé de la série durant la deuxième saison. Et aussi de l'envergure que prend le personnage au fil de l'histoire. En étant de plus en plus confronté à la force destructrice qu'à son activité sur les autres, et aux conséquences finissent par lui revenir tôt ou tard en pleine face. Je pense par exemple à l'épisode ou il doit assurer, assumer, et affirmer son rôle de boss en allant récupérer la came qu'un couple à voler à l'un de ses dealers (et ami), et où il est confronté à la présence du gamin des deux zigotos.

Autrement, je n'en ai pas parlé mais pour que ce soit plus formel: Breaking Bad compte pour le moment deux saisons. La première totalise 7 épisodes et la deuxième 13. Une Troisème est en cours de production et doit être prévue pour la moitié 2010(?) sur AMC. Toujours pour 2010, une diffusion française est prévue sur Arte, en version française. Je ne sais pas si on pourra mettre en VO, mais c'est quand même ce qu'il y a de mieux, rien que pour le "Yo!" de Pinkman ou encore le "Stay out of my teritory " de Walter (avec DLZ en fond musical).

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven 13 Nov 2009 14:57 
1 000 000 Berrys

Inscription: 08 Sep 2007
Messages: 133
Complètement d'accord sur la VO, c'est tout bonnement jouissif que White va voir un type qui veut faire des amphét pour le faire dégager !

On voit bien que White passe de plus en plus du côté obscur, mais la fin de la saison 2 va complètement le bouleversé ( je n'en dirai pas plus pour ceux qui n'ont pas vu ). Je pense que la saison 3 va d'être celle avec le plus de changement, autant niveau personnel que mental pour White. J'espère que les scénaristes négocieront bien ce changement, mais vu leur boulot depuis le début de la série je me fais pas trop de souci.

Ah et comme scène culte de la série il y a celle où White dis qu'il ne veut plus "d'effusion de sang" et là on le voit crane rasé avec un sac dans la main et une grosse explosion derrière ! Un des moments les plus forts de la série ( avec aussi la mise à mort du premier dealer à qui ils ont eu affaire ).

_________________
« La suprême ironie de la vie c'est que nul n'en sort vivant. »


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven 4 Déc 2009 23:13 
6 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Fév 2009
Messages: 250
Hmmm... Alors, Breaking Bad... Déjà a préciser que je ne regarde que très très rarement de séries et surtout pas des séries dramatiques. Je me suis mis a regarder Breaking Bad pour Bryan Cranston qui est le papa dans Malcolm et évidemment je m'attendais pas a quelque chose d'aussi glauque. Mais j'ai vraiment aimé, surtout la première saison.

J'ai été très curieux du début à la fin de voir comment fonctionnait tout ce système drogues / dealers même si bien entendu ça reste de la fiction et qu'on ne peut pas vraiment s'y fier. Les personnages de Walter et de Jesse sont carrément démentiels. Jesse a vraiment la gueule DU dealer je trouve, mais par dessus tout il a la classe. La descente en enfer de Walter est magnifiquement orchestrée, voir ce papa gentil et légèrement perturbé devenir un `cuistot` est assez troublant. Beaucoup de personnages secondaires sont brillants, je parle de Hanks, Marie et Flynn, et puis des dealers (Tuco, le gars prudent du fast-food).

Mais Breaking Bad c'est surtout des scènes fortes, frappantes et violentes. Ça va du drame où on se sent très mal a l'aise (ce qui est carrément poussé au max lorsque il est question du site de dons, je me sentais vraiment mal à ces moments là) aux scènes classes où on s'en prend plein la gueule (le coup de la voiture qui explose, "Sauf que ça, c'est pas des amphets."). J'ai été de nombreuses fois prit au dépourvu, lorsque, par exemple, le petit frère de Jesse lui demande de lui rendre son pétard...

Mais il y a aussi des choses que je trouve dommages. Premièrement on échappe pas aux éternels clichés des séries américaines, je parle bien entendu du fait amenant tous les personnages à se rencontrer en ignorant qu'ils ont un lien indirect. Le père de Jane qui parle avec Walt, le mec du fast-food avec Hanks. Deuxièmement, la fin de la saison 2, une chose que j'ai bien aimé : le départ de Skyler (qui commençait a être sérieusement lourde) mais une chose qui m'a laissé de glace :
Spoiler: Montrer
La chute des débris des avions qui se sont croisés dans les airs. Chose pas crédible u possible.


Bon, dans tous les cas je répondrais présent à la sortie de la troisième saison.
[EDIT]: Et si possible une image pour la présentation :

Image

_________________
Image
They only have one God. We have many.


Dernière édition par Narbooj le Sam 23 Avr 2011 12:28, édité 3 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar 15 Juin 2010 00:51 
Viewtiful Shinigami
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Déc 2003
Messages: 1777
Localisation: Dans les années 80
Je relance ce sujet malheureusement oublié.

Je ne poste pas souvent dans cette partie du forum et pour cause, je ne suis pas très série ou sitcom. Du moins pas la fournée actuelle. J'ai bien fait des efforts vis a vis de mon entourage et j'ai regardé certaines des soi disant tuerie du moment comme Lost, Weeds, Prison Break et d'autres, la seule ayant réussi a attirer mon attention dans le lot était Californication mais qui sombre dans le grotesque après la 1ére saison.

Puis je ne saurai dire pourquoi, il y a un an, peut être parce que le thème m'intéressait et que je voulais voir ce qu'ils en feraient.

Le thème était simple, si après une vie de bon et loyaux services, on vous annonce que c'est fini, comme ça, que vous avez passé cette vie a vous écraser et a ne jamais faire de vagues et a toujours faire plaisir a votre entourage sans jamais vous plaindre. Vous ne trouveriez pas ça injuste?

Certains se laisseraient tomber dans l'apathie, pas Walter White, ce brillant chimiste déchu, qui est sonné lorsqu'on lui annonce un cancer du poumon en phase terminale, lui qui n'a jamais fumé..!
Prof de chimie dans un collège de seconde zone, obligé de laver des voitures dans une station de lavage. Walter est l'américain moyen, celui qui rame pour joindre les deux bouts, celui qui a touché l'américain dream du doigt avant de sombrer dans un quotidien morose et banal. Il doit assurer les revenus de sa famille, car oui, bébé arrive, il n'était pas désiré mais il s'invite quant même. Dur de gérer tout ça a la cinquantaine, surtout quant il ne reste que quelques mois a vivre... C'est pourquoi Walter va décider de prendre les choses en main, pour le meilleur comme pour le pire



Image

Walter White

Homme dévoué, introverti, Walter a toujours accepté son sort sans broncher et fait d'innombrables concessions et sacrifices pour sa famille. La découverte de son cancer va révéler une nouvelle part de lui car au fond cette fatalité le révolte profondément. De voir que respecter les régles ne lui a rien apporté sinon une mort programmée, il va casser ses principes et faire éclater sa fierté au grand jour, bien décidé a vivre jusqu'au bout.


Image

Skyler White

Si Walter est l'incarnation de l'américain moyen classique, Skyler est celle de la femme américaine moyenne classique. Enceinte par accident, elle a décidé d'arrêter son travail de comptable pour se consacrer a l'écriture chez elle mais n'arrive vraiment pas a s'y mettre. C'est une épouse aimante et dévouée mais assez directrice et par moment un peu castratrice pour Walter vu qu'elle prend une grande majorité des décisions du ménage.


Image

Walter White Jr

Le fils de Skyler et Walt, il a un léger handicap moteur qui le fait s'exprimer de manière bizarre et l'oblige a prendre parfois des béquilles pour se déplacer. C'est un fils aimant, travailleur et qui ne se plainds jamais de son sort alors qu'il le pourrait. Il admire beaucoup son père même si ce dernier ne le voit pas forcément.


Image

Jesse Pinkman

Désœuvré, c'est le mot qui lui conviendrai le plus. Jesse est une petite frappe, totalement révolté contre le système, qui veut se donner un genre rebelle gangster qui ne lui convient pas le moins du monde. Chassé de chez ses parents son principal but dans la vie est de dealer de la drogue et d'en fumer une bonne partie. Il a beaucoup de mal a contrôler ses émotions et possède un égo très fort, la moindre contrariété peut l'emmener a envoyer tout bouler. Ancien élève de Walter, leur rencontre puis leur association ne cessera de faire des étincelles...


Image

Hank Schrader

Beau frère de Walt, c'est le responsable de la cellule de la DEA (Drug enforcement administration) d'Albuquerque. Véritable Cowboy dans tous les sens du terme, débonnaire et cabochard par excellence, il se considère comme un homme un vrai et aime a taquiner Walter sur son coté pépère trop tranquille. Il ne cesse de se vanter devant son neveu (voire devant tout le monde) afin de les impressionner. Il parle énormément mais n'est pas franchement doué coté relations humaines.

Image

Marie Schrader

Soeur de Skyler et donc belle sœur de Walter, elle incarne la classe moyenne américaine, qui vit dans sa jolie banlieue proprette, roulant en 4x4 et vivant dans l'opulence matérielle. Mais c'est le vernis du malheur, Marie est seule, profondément seule et n'arrive pas a communiquer avec les autres, elle aime beaucoup a dire ce que devraient faire les autres mais est bien incapable de gérer sa propre vie elle même. Comme beaucoup de monde d'ailleurs.


Et je pourrai encore parler de nombreux personnages car il y en a dans Breaking Bad, qui crèvent littéralement l'écran. Car oui, une des nombreuses chose qui m'a séduit, c'est le jeu grandiose des acteurs, pour la majorité ayant tourné dans de petites choses. Ils sont vrais et au service d'une histoire des plus crédibles.

Loin de Weeds et de son image dealer de la drogue c'est rigolo et presque simple, Breaking Bad est dur. Walter va s'engager sur un chemin dont on ne revient pas et il aura sous estimé le poids de sa décision. Avec lui il va entrainer un nombre incalculable de personnes. On peut parler d'effet papillon, chaque action, si anodine soit elle, aura des conséquences. Ce seront même parfois les actions les plus insignifiantes qui auront les pires dénouements. Car oui Breaking Bad est sans concession et il y a des moments vraiment durs que je n'ai jamais vu dans une autre série. C'est écrit avec une lucidité et une simplicité détonante. Rajoutez a ça une ambiance visuelle et sonore soignée a la perfection et vous obtenez ce qu'il y a de mieux comme histoire.

Les épisodes se déroulent sans aucun temps mort, il n'y a pas de remplissage, les saisons sont courtes et se doivent d'avancer vite et cela confère au tout une énergie incroyable.

D'ailleurs si je viens relancer le sujet c'est parce que j'ai fini la saison 3 ce soir et qu'elle s'achève de façon dure, sans vraiment se conclure d'ailleurs, mais aucune des 3 saison de Breaking bad n'apporte de conclusion. Loin des séries qui se relancent si elle plaisent, elle semble avoir été écrite d'un jet. Et si la fin de la saison 2 et le début de la saison 3 semblaient avoir apporté un certain répit, la tempête souffle de plus belle.

Il est dur de parler de la série sans spoiler, car comme je l'ai dit, il se passe énormément de choses, que ce soit au niveau de l'intrigue principale ou a coté, car oui la force de cette série est aussi de montrer des a coté de vie normale ou il ne se passe a priori rien, si ce n'est montrer le caractère humain des personnages. Et ces derniers évoluent beaucoup durant la série, je pourrai parler longuement de Walter et Jesse tant ils changent, en bien comme en mal tout au long des épisodes.

Vivement la saison 4!

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar 15 Juin 2010 13:37 
7 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Mai 2008
Messages: 289
Localisation: In the Tardis, travelling through Space and Time...
Ichigo a écrit:
Les épisodes se déroulent sans aucun temps mort, il n'y a pas de remplissage, les saisons sont courtes et se doivent d'avancer vite et cela confère au tout une énergie incroyable. [...] la force de cette série est aussi de montrer des a coté de vie normale ou il ne se passe a priori rien, si ce n'est montrer le caractère humain des personnages.

C'est un pari qui peut-être risqué, de faire une saison courte. Il faut se concentrer sur l'essentiel, et on ne peut pas développer énormément. Mais quand on sait y faire, comme Breaking Bad, ça envoie une bonne gifle. Quand je regarde un épisode, j'ai toujours cette sensation d'angoisse, de peur qu'il se passe quelque chose d'énorme, tout en profitant des moments de répit pour reprendre mon souffle avant de replonger.
Une chose qui me fascine, c'est justement, comme tu le dis, le fait que la série trouve le moyen d'insérer des moments tout ce qu'il y a de plus banal, dans un quotidien qui semble la plupart du temps hors de contrôle. Parfois ces moments peuvent vraiment n'avoir aucun rapport avec le reste, on se demande pourquoi ils sont là, et pourtant ils s'incrustent parfaitement dans le reste. Sûrement parce que si on creuse un peu, beaucoup ont une symbolique par rapport à l'histoire.

J'ai pas vraiment envie de parler de cette saison; pas pour éviter de spoiler, mais plutôt parce que je ne pense pas qu'on puisse se permettre de simplement raconter l'histoire, sans parler de tout ce qui l'enveloppe.
En attendant, il me semble bien que ce final soit celui qui me rende le plus impatient de découvrir la prochaine saison.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar 15 Juin 2010 18:58 
6 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Fév 2009
Messages: 250
Cette dernière saison de Breaking Bad :Sanji amoureu:

On est désormais très très loin de Malcolm ! Toute la saison 3 m'a paru longue, mais pourtant aucun temps mort. On enchaîne rebondissements en rebondissement c'est vraiment quelque chose. Et puis Dieu, ce final !
Ça va être dur de parler de cette 3e saison sans spoiler, donc je vous fais juste part de son excellence.

Toutefois à la vu de la tournure que prend la série, j'envisage une 4e saison qui sera la dernière. Effectivement l'histoire telle qu'elle l'est actuellement ne laisse pas beaucoup d'autres possibilités à une suite sur la longueur, sauf si l'intrigue change radicalement.

_________________
Image
They only have one God. We have many.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Breaking Bad
MessagePosté: Mar 12 Juil 2011 17:39 
100 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Mar 2008
Messages: 811
Localisation: L'ile des sniper ! Où ? Dans ton coeur.
Heisenberg is coming back 17 july 2011

Image

Image


Edit:

Attention cette saison annonce du lourd.

Trailer 1



Trailer 2



J'adore la phrase de la voix off: "And this time [...] Walter is not in danger, he is the danger"

Sneak peek



Cast video



Et voici le nouveau logo de cette saison

Image

_________________
Image
Si la fin du monde est pour décembre 2012, c'est hyper grave, car la dernière saison de Breaking Bad sera diffusé en deux parties dont l'une en 2013 T_T.

La série du jour => TRON Uprising


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Breaking Bad (saison 4: diffusion US)
MessagePosté: Ven 15 Juil 2011 11:53 
100 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Mar 2008
Messages: 811
Localisation: L'ile des sniper ! Où ? Dans ton coeur.
Infos:

"La série Breaking Bad sera bientôt de retour sur AMC mais elle pourrait bientôt s’arrêter. Alors que la saison 4 sera diffusée à partir du 17 juillet 2011, le créateur du show, Vince Gilligan, vient d’annoncer que la série à succès avec Bryan Cranston pourrait prendre fin après la saison 5. Purefans News by Adobuzz vous dit tout.

Breaking Bad est un véritable succès tant du côté des critiques que du côté du public. Alors forcément, on peut penser que la série durera encore de longues années. Mais tout n’est pas si facile que cela car, selon Vince Gilligan, créateur de la série, les aventures de Walter White pourraient prendre fin bien plus tôt qu’on ne le pensait.

Interrogé par Collider, le créateur du show qui revient cet été pour sa quatrième saison, a annoncé que Breaking Bad pourrait s’arrêter dès l’an prochain, à la fin de la saison 5.

Les fans seront très certainement déçus d’apprendre cette nouvelle mais pas de panique, Vince Gilligan peut encore changer d’avis. Du moins, on l’espère."


Source: Adobuzz.com

Alors eux, considère ça comme une mauvaise nouvelle. Moi je dis, c'est génial, voici une série excellente qui ne va pas se rallonger pour une histoire de pognon, et qui va pouvoir se conclure de belle façon, car combien de show ont eu des saisons supplémentaires qui n'ont fait que gâcher l’œuvre. Moi je dis bravo à Vince Gilligan de vouloir protéger sa série et de la terminer de la façon qu'il veux pour ne pas affaiblir l'histoire en la rallongeant inutilement.

Titres des épisodes, pour l'instant seulement 7 de connu:

1 (Box Cutter)
2 (Thirty-Eight Snub)
3 (Open House)
4 (Bullet Points)
5 (Shotgun)
6 (Cornered)
7 (Problem Dog)
8 (Hermanos)
9 (Bug)
10 (Salud)
11 (titre original inconnu)
12 (titre original inconnu)
13 (titre original inconnu)

Vidéo promo:

Promo #1 - Man



Promo #2 - Family



Promo #3 - Courage



Promo: Unanswered Questions



Quelques images de cette saisons:

Image

Image

Image

Image

Image

Image

_________________
Image
Si la fin du monde est pour décembre 2012, c'est hyper grave, car la dernière saison de Breaking Bad sera diffusé en deux parties dont l'une en 2013 T_T.

La série du jour => TRON Uprising


Dernière édition par caldrissian le Ven 26 Aoû 2011 02:58, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Breaking Bad (saison 4: diffusion US)
MessagePosté: Jeu 21 Juil 2011 20:11 
100 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Mar 2008
Messages: 811
Localisation: L'ile des sniper ! Où ? Dans ton coeur.
Attention passage en mode SPOIL

Épisode 1:


Nous y sommes enfin dans cette saison 4 de breaking Bad, l'attente fût longue, l'impatience été à son paroxysme mais ça y est et ce premier épisode annonce une saison épique et sous très haute tension.

Maintenant, nous avons enfin cette réponse, Jesse a t-il tué Gale ? Et la réponse est oui, d'une balle au dessous de l’œil. C'est donc fait, Walter n'est plus le seul a être passé du "côté obscure" en devenant plus qu'un préparateur/dealer mais en devenant un criminel ayant commis un meurtre.

Nous avons droit dans ce 1er jet à une scène d'une 10ène de minute où Gus fait monter la pression, en ne disant pas un mot, quelle intensité. Pour remettre dans le contexte, Walter et Jesse sont dans le laboratoire en compagnie des deux hommes de main de Gus, assis chacun sur une chaise, à l'arrivé du boss, on ressent la tension des personnages, Jesse qui semble devenir de plus en plus petit sur sa chaise et Walter qui essai d'argumenter pour sauver leur peaux. Donc pendant cette scène Gus enfile des habits de chimiste, puis sans dire un mot, tranche la gorge de son homme de main, surement car celui ci c'est fait voire sur le lieu du meurtre de Gale et aussi qu'il a pris l'initiative de préparer de la meth en étant un peu trop sur de lui. Ensuite, il repart, se changeant et remettant ses habits de ville, et en partant les seuls mots qu'il dit "reprenez le travail". Voilà nos deux héros qui se sortent d'une situation bien compliqué et arrivent à obtenir un sursis ...

Pour les autres personnages important, Skyler confirme qu'elle veut s'impliquer dans les affaires de Walter, et s'inquiète pour lui. Saul, lui est en pleine panique, il recherche des micros dans son bureau, a engagé un garde du corps et est très méfiant lors des échanges téléphonique, il devient de plus en plus parano. Hank, se renferme sur lui même, il ressemble plus a une épave qu'à autre chose, évidemment ce qu'il vit est loin d'être facile, et sa femme Marie tente tout ce qu'elle peut pour l'aider et le réconforter.

Sinon La fin de l'épisode conclut sur le début de l'enquête sur la mort de Gale, deux choses importante, le téléphone portable avec surement des numéros risquant d'impliquer les protagonistes de la série, et le cahier de note, qui va mettre les enquêteur sur la piste d'un lien avec un trafic de drogue.

Cet épisode met bien en place tout les éléments pour la suite de l'intrigue, relation entre les personnages, implication de chacun, évolution dans leur comportement, de plus de nouveaux enjeux rentrent en compte. Pour moi en tout cas cette saison sera très tendu, et Walter comme Jesse vont devenir de plus en plus des criminels de "haut niveau".

En tout cas, plutôt satisfait de ce début de saison 4, même si c'est un épisode introductif, ils ont habilement inséré une scène d'une grande intensité qui conforte bien sur la qualité de cette série et sur son jeu d'acteurs impeccable.

Vivement la suite !..

_________________
Image
Si la fin du monde est pour décembre 2012, c'est hyper grave, car la dernière saison de Breaking Bad sera diffusé en deux parties dont l'une en 2013 T_T.

La série du jour => TRON Uprising


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Breaking Bad (saison 4: diffusion US)
MessagePosté: Mar 26 Juil 2011 21:55 
100 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Mar 2008
Messages: 811
Localisation: L'ile des sniper ! Où ? Dans ton coeur.
Épisode 2:

On rentre dans le vif du sujet pour les protagonistes principaux.

Déjà Walter, il achète un pistolet pour ce protéger ou peut-être plus mais on n'est pas encore sûr de ses intentions. Il essai de prendre contact avec Gus, il va même chez lui, là on a une scène excellente, Walter dans sa voiture qui prend son courage à deux main, enfile son chapeau d'Heinsenberg, puis sort et se dirige vers la maison de Gus, puis coup de téléphone avec la voix du Boss, qui lui dit "Rentrez chez vous Walter", encore une scène assez intense avec une musique qui l’accompagne à la perfection, et cet appel qui casse complètement l'assurance de Water.
Puis il essai de passer par le bras droit de Gus, mais ça se fini mal, toute ses prises d'initiative pour arranger les choses finissent en eaux de boudin.

Jesse, fait tout pour oublier, il organise une fiesta non-stop chez lui, mais tout ses invités dont ses deux meilleurs potes partent au bout de trois jours, histoire de reprendre une vie un peu normal et dormir un peu. Mais Jesse qu'on pensait avoir bien encaissé les derniers évènements, est au bord de la déprime, la dernière scène au il s'assoit devant sa baffle est vraiment très explicite. La scène de la grosse teuf est particulièrement parlante sur la volonté de tout oublier, et j'aime bien le contraste qui est fait avec Walter au calme chez lui qui apprend à ce servir d'une arme. D'un côté l'oublie, de l'autre la prise d'initiative ...

Skyler continu sa prise d'initiative dans le bizness. Elle tente de racheter la station de lavage automobile, mais ça ne se passe pas vraiment comme prévu. Elle prouve une nouvelle fois qu'elle est une femme intelligente, qui ne laisse rien de côté avec son analyse de l'affaire qu'elle souhaite racheter. Ses initiatives, son implication, son sang-froid et ses compétences de femme d'affaire, me semble être très positif pour Walter.

Bon Hank continu dans le pathétique, même si il fait de gros efforts avec son kiné, ses réactions vis-à-vis de sa femme sont désagréable au plus haut point. Marie, qui était un personnage que je trouvais un peu inintéressant (bon je tiens à minimiser mes propos, disons que ce personnage était un peu en retrait par rapport aux évènements, et servait plus d'agrément à l'histoire que d'élément essentiel) dans les autres saisons, est en train d'avoir ma sympathie, elle s'accroche comme elle peut pour aider au mieux son mari, quelques soit les remarques incisives et désobligeantes.

Je pense qu'un trio est en train de se former assez efficace, Walter qui ne se laisse pas abattre et va de l'avant, Skyler s'affirme en femme forte et impliqué, Jesse, même si il craque un peu, semble quand même avoir un peu muri, et sa connaissance de la rue pourra être utile.

Vivement la suite, cette saison démarre très bien, j'ai franchement pas de critique négative à faire, bon peut-être que je suis un peu trop fan de Walter & co, mais je trouve qu'elle continu bien sur sa lancé, avec une réalisation toujours aussi efficace, une musique toujours aussi bien placé dans les épisodes et très efficace pour décrire l'atmosphère d'une scène, les acteurs continuent sur ce qu'ils ont fait les saisons précédentes, le scénario ne faibli pas. De plus un détail vraiment bien fait est l'utilisation de personnages comme Saul et Gus, car ils ont tendance à monopoliser l'écran quand ils sont utilisé, l'un donne un côté loufoque très marrant, et l'autre un charisme puissant, l'auteur pourrait avoir comme solution de facilité de les insérer plus régulièrement mais il les intègre avec parcimonie pour ne pas étouffer les autres personnages et captiver trop facilement le spectateur.

_________________
Image
Si la fin du monde est pour décembre 2012, c'est hyper grave, car la dernière saison de Breaking Bad sera diffusé en deux parties dont l'une en 2013 T_T.

La série du jour => TRON Uprising


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Breaking Bad
MessagePosté: Jeu 28 Juil 2011 12:43 
50 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Juin 2011
Messages: 564
Alors voici mon bilan post saison 1

Série vraiment excellente avec des thèmes auxquels ont touches pas ou peu car faire du personnage principal d'une série un mourant c'est quand même osé! Sur un film ça passe sans soucis, 1h30 et voilà mais là il s'agit de faire plusieurs saisons autour de ça avec une saison 4 qui est en cours!

La Maladie: sujet "intéréssant" dans la mesure ou très difficile à traiter sans tomber dans le pathos qui fait pleurer la ménagère de moins de 50 ans. Et pourtant, ils s'en sortent avec brio, c'est tragique mais ni trop ni trop peu. J'ai aimé dans ce traitement de la maladie, son réalisme avec la lourdeur du traitement qui n'est vraiment pas une partie de plaisir, le refus de se faire soigner pour soi mais au final de l'accepter pour sa famille, le fait de se raser au lieu d'attendre que ses cheveux tombe. Bref un thème très bien traité avec des scènes touchantes!

Les Personnages: Des persos qui tiennent la route, tenu par des acteurs très bon, que ce soit Aaron paul ou Bryan Cranston par exemple (avec mention spéciale au jeu de Bryan Cranston qui est tout simplement bluffant!!). On a une famille ou les apparences sont trompeuses, on croit que tout va bien mais quand on gratte un peu on a une soeur cleptomane, un beau frère qui ne pense qu'à Shania Twain et fait des blagues vaseuses avec pour seul argumentation des insultes, un malade qui n'a pas la vie qu'il aurait du avoir (pourquoi n'est-il pas associé dans la boite qu'il a aidé à créer -> enfin ils développeront ça plus tard je pense)...

Le Crystal Meth et la drogue: Débat intéréssant autour de celui-ci ouvrant sur ce qui est bien et ce qui est mal avec des décisions arbitraires qui ne nous appartiennent pas et ne nous appartiendrons jamais de décider ce qui est légal ou non même si du canabis peut aider dans certaine maladie, un glaucome par exemple bien que ça ne soigne pas ça limite ses effets (Anecdote: ma grand-mère en a eu un et ça s'est bien terminé et un jour, pour rigoler je lui ai dis de fumer un peu canabis parce que ça limite ses effets et je me rappellerai toujours de sa tête choqué lol 3615 malife xD). Après il y a aussi le coté moralisateur "la drogue c'est mal" comme dirait Mr McKay (south park) car il ne pas dit explicitement mais il est clairement montré que les drogues (dures) ont des effets néfaste comme par exemple la pute qui vient voir Hank quand celui-ci veut faire peur à walter Junior ou les pétages de cables de Tuco...Enfin voilà quoi :p

_________________
Image



Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Breaking Bad (saison 4: diffusion US)
MessagePosté: Lun 8 Aoû 2011 22:43 
50 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Juin 2011
Messages: 564
Pas encore de commentaire sur l'episode 3 Caldrissian?

Alors EPISODE 1: -> SPOIL

Une reprise de saison assez épique!! Quand j'ai vu la fin de la saison 3 je me suis dit il l'a tué sinon Walter est mort mais à la reprise de la saison j'ai eu le doute quand on commence avec les voix off puis le travelling bas/haut qui remonte l'eau coulant de la baignoire. Ensuite on voit les gens qui parlent mais il n'ont pas l'air si choqué que ça puis le bras gauche de Gus arrive et on l'accompage dans la pièce en finissant en plongé sur le corps. J'ai trouvé cette mise en scène juste brillante.

Ensuite de file en aiguille, j'ai été bluffé par la scène dans le meth lab ou Mr.Fring enfin surtout l'acteur qui l'incarne dégage un charisme d'une puissance!!! je vais pas refaire la description de la scène tu l'as trés bien faite Cal mais cette scène m'a coupé le souffle, à la fin de celle-ci j'ai laissé échappé un Wooaw.

Jesse, qui essaie de sauver les apparenes devant Walter mais qui est proche du point de rupture... Pour essayer de tenir le coup il reprend de la drogue s'entoure de gens pour essayer de ne plus penser. Mais c'est plus facile à dire qu'à faire et cette solitude le rattrape toujours le laissant seul avec ses états d'âme. Très poignante les scènes de la detresse de Jesse!!

C'est vraiment une sacrée reprise de saison!! Hell Yeah comme dirait Jesse


EPISODE 2: Skyler s'investit de plus en plus et veut acheter la sation pour laver les voitures et se fait remballer par le frere de Raymond Domenech xD Ils cherchent donc des solutions légales à ce problème et on voit que malgré l'attitude que je trouve toujours autant injustifié de Skyler, on voit qu'elle veut quand même s'impliquer pour que son mari ait moins de chance de se faire arreter avec de l'argent sale partout.

Le travail au labo reprend son cour, Walt pris d'une légère paranoïa s'achète une arme pour se sentir plus sécurisé et aussi pour riposter car s'ils ne s'occupent pas de Mr.Fring, c'est lui qui les tuera et je pense que l'arc de cette saison va s'articuler autour de ça, retouver l'homme au poulet avant qu'il n'ai plus besoin d'eux.

Hank, je comprend son attitude envers Marie (même si je ne la cautionne pas). Il était flic, une bonne réputation, homme de terrain et il se retrouve en paralysie temporaire avec des mois de réeducation. Il ne peux pas faire ses besoins seuls et doit demander constamment l'aide de Marie pour lui mettre une bassine sous lui et l'essuyer après coup. (J'aime beaucoup le fait dans la série qu'il ne fasse pas de coupe dans le quotidien des personnes, on voit tout ce qui se passe) Hank est donc dépendant de Marie et pour une personne être dépendant de quelqu'un c'est vraiment quelque chose de dur à gérer surtout dans ce cas précis qui est après une hospitalisation (Je connais ce cas et j'en ai pu observer d'autre, après un accident de voiture, la nana a été au petit soin avec le mec, il était pas très agréable durant cette période et au final il l'a largué car il avait besoin d'air du fait de cette dépendance non voulue). Marie qui est horripilante dans la saison 1 devient touchante dans les 3 et 4 et on peut comprendre son envie de se créer une nouvelle vie quand elle visite des maisons...


Vivement la suite!!!!

_________________
Image



Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Breaking Bad (saison 4: diffusion US)
MessagePosté: Mar 9 Aoû 2011 14:12 
100 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Mar 2008
Messages: 811
Localisation: L'ile des sniper ! Où ? Dans ton coeur.
Argosax a écrit:
Pas encore de commentaire sur l'episode 3 Caldrissian?


Yep, pas trop dispo la semaine dernière, donc j'ai peu posté :crocodil cigare:


Épisode 3:

La tension monte, dès le début de l'épisode, Walter a la mauvaise surprise de découvrir une caméra de surveillance dans le laboratoire. C'est un peu l’œil de "dieu" qui surveille ses ouailles, Gus ne voulant plus voire Walter et Jesse. En plus l'affaire dans le bar, dans l'épisode précédant et le passage à tabac de Walter par Mike a du encore envenimer les choses.

La prise d'importance de Skyler dans la vie de Walter continu de grandir. Elle commence à devenir une partenaire à par entière, elle s'implique dans le blanchiment d'argent avec l'achat de la station de lavage automobile. Achat qui est compliqué, déjà au niveau de Walter et Saul, mais quand elle dit que son mari à été insulté, Walter réagi au quart de tour et décide lui aussi par défi d'acheter ce bizness. Deuxième difficulté l'achat en lui même, étant donné que le patron à une dent contre Walter, le prix est exorbitant, mais après quelques réflexion Skyler arrive à trouver une très bonne idée. Simuler une analyse de l'évacuation des eaux, avec en résultat une soit-disant obligation de faire des travaux et de fermer pendant ce temps, elle se révèle encore très efficace dans cette initiative. Du coup l'achat se fait car le patron pris de panique décide de vendre et elle arrive à négocier le prix.

Marie, reprend ses mauvaises habitudes, elle fait le tour des maisons en ventes, s'invente une vie et en profite pour satisfaire sa cleptomanie. Le poids qu'elle a sur ses épaules est assez lourd à porter, et elle arrive de moins en moins à supporter/comprendre/satisfaire son mari. Résultat de ses petites virées, un petit tour chez les flics, heureusement que Hank est quelqu'un d'influent dans la police et tire quelques ficelles pour la faire sortir assez facilement. Mais tout ceci est une excuse ou une petite pirouette scénaristique pour permettre de remettre Hank dans la course à le recherche d'Heisenberg, car le flic qui libère Marie est un ami qui s'occupe de la mort de Gale, et il demande l'aide de Hank car l'affaire risque de passer à la DEA, et ses conseils lui permettrait de la boucler à son nom. Voilà que le cercle vicieux de la série récupère un élément, celui du beau-frère agent de la DEA, qui même amoindrie peut retrouver une importance.

Sinon Jesse ne va pas mieux, c'est de plus en plus l'orgie chez lui, le poids qui pèse sur ses épaules semble dur à porter. Ce personnage est celui qui est le plus à la dérive.

Maintenant, il faut voire comment tout cela va tourner, entre les deux sœurs qui ont des maris dans des situations assez compliqué. Les partenaires Walter/Jesse qui ont du mal a vivre les évènements récents. Le duo Gus/Mike qui restent très soudé et qui ressemblent à une bombe prêt à exploser sur nos héros. Et Saul qui gravite un peu au milieux de tout ça et qui fait du mieux qu'il peut.

Cet épisode semble être une sorte d'intermédiaire dans l'histoire, et de pont vers la suite. Car trois éléments important sont exposé qui vont avoir un rôle à jouer de premier plan:
- La caméra et l'ombre de Gus qui devient intangible pour les héros, mais qui est plus dangereuse que jamais.
- L'achat de la station service qui fait passer Walter de simple dealer/fabriquant à une organisation criminel bien en place et rôdé.
- Hank qui refait surface et redevient un élément perturbateur de premier plan.

A suivre ...

_________________
Image
Si la fin du monde est pour décembre 2012, c'est hyper grave, car la dernière saison de Breaking Bad sera diffusé en deux parties dont l'une en 2013 T_T.

La série du jour => TRON Uprising


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 110 messages ]  Aller à la page [1], 2, 3, 4, 5 ... 8  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com