Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 110 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 3, 4, 5, [6], 7, 8  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Breaking Bad - Saisons 1 à 5 (diffusion aux USA)
MessagePosté: Lun 14 Jan 2013 01:06 
60 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Avr 2005
Messages: 614
Localisation: Dans le bureau de Miss Wonderbra...
La série par excellence!

Je l'ai commencé en août 2012 et j'ai essayé tant bien que mal à la faire durer en matant d'autres séries entre temps mais je viens de finir la saison 5... Voilà c'est fait!

Tout d'abord j'a connu cette série par le biais d'amis qui en étaient fan (le mot est faible) et c'est ma meilleure amie qui m'a convaincu de la commencer! Je regrette pas du tout! Déjà que je surkiffais Bryan Cranston dans "Malcolm in the Middle" et au vu de du scénario j'ai vu que "Breaking Bad" était une série rien avoir avec ce qu'il avait fait auparavant! Seul point commun, il est père de famille! That's it!

Donc au vue des 1ers épisodes au fait on peut constater que Walt est aigri de la vie, en enlevant son histoire de cancer qui est la cerise sur le gâteau! Avec les épisodes ou on voit Gretchen (notre Susan (lesbienne) nationale^^) on apprend qu'il a quitté une firme qui a vu le jour grâce à lui et qui aujourd'hui vaut des milliards de dollars! Lui de son coté est "juste" enseignant et doit travailler dans une laverie automatique pour arrondir les fins de mois avec en plus un boss insupportable aux gros sourcil! Donc déjà de ce coté je comprends le fait qu'il soit aigri et qu'il ait aussi un haut niveau besoin de reconnaissance, il veut être quelqu'un! Et dans ce cas comme il s'était résolu à mourir en refusant tout soins, que ça soit en bien ou en mal il veut être reconnu pour ce qu'il fait! Au début on peut se dire que c'est pour l'argent, bien sur que c'est pour mettre sa famille à l'abri du besoin, mais vite on voit que c'est aussi pour son égo qu'il fait ça et que ça dépasse l'argent! Walt est un gars qui à un tournant de sa vie s'est dit: "Fuck you all!" Plutôt que de se faire baiser veut baiser la vie! Moi au début j'étais à 100% avec lui, avec ce qu'il entreprenait, mais bien sur il y a eu la descente aux enfer qu'ont connait!

Tous les personnages sont vraiment bien traités et on a vraiment des Monsieur et Madame Toutlemonde comme la famille White, Schraeder et d'autres perso comme Jesse, ses amis et j'en passe! On a un handicapé dans la série mais il n'y a pas trop de voyeurisme le concernant! On veut pas en faire un cas spécial ou une bête de foire... C'est un personnage comme les autres! Et ça j'ai vraiment apprécié!

Comme beaucoup j'aimais pas Skyler au début parce qu'elle est trop casse-couille, autoritaire et etc, mais depuis qu'elle commençait à elle aussi péter un cable comme fumer étant enceinte, tromper Walt (bien que c'est mal!!!), ou même carrément quand elle a été mise dans la confidence du secret de Walt, elle s'est vraiment révélée! Elle aussi est assez intelligente et sait bien tromper son monde, ce qui a bien surpris Walt!

J'adore la relation entre Walt et Jesse! Elle est pas mal compliquée, à voir elle avait déjà commencé avant la série! Je pense que Walt voyait que Jesse avait un potentiel mais qu'il bâclait et donc l'a viré de son cours! Durant les 4 premières saisons les moments ou ils ne se disputent pas sont rares! On a vraiment affaire à un beau petit couple et même si c'est des disputes ça devient mignon ^^! Et t'es surpris en bien quand ils en viennent à se parler gentiment, à déconner ou à faire l'éloge de l'un ou l'autre et ça fait que d'augmenter l'appréciation pour ce duo! J'ai bien aimé d'ailleurs dans la saison 5 quand Walt dit à l'autre dealer dans le désert que "Ici il y a 2 des meilleurs cuistots de l'État (ou du pays, je sais plus...), enfin bref les fleurs qu'ils se lancent sont subtils et bien resortient!

Et je vois que personne (enfin j'ai pas lu tous les posts) n'a mentionné la beauté des spots! Les décors sont vraiment grandioses! Les vues de nuits, les vues d'horizon, le desert et tout! Franchement casquette basse! Ca donne vraiment envie d'aller faire du tourisme du coté du Nouveau Mexique de tel spots!

Avant je ne jurais que par "Lost", j'ai eu tort! Je ne jurais que par "Dexter", j'ai vu qu'il n'était pas le seul bad guy du petit écran! Avec "Breaking Bad" ça va être vraiment dur de dépasser une telle qualité et une telle maîtrise de l'histoire! Un truc que j'apprécie et qui a été mentionné précédemment, c'est le fait que la série se termine alors qu'elle a encore le vent en poupe! Erreur qu'ont fait "Lost" et "Dex"! Là le sujet est bien maîtrisé, car les enjeux ne sont pas financiers, donc tout est cohérent, même si certain vont dire qu'on échappe pas à des clichés de séries, mais bon c'est des détails mineurs pour moi! Je parlais de la cohérence scénaristique, oui y en a, mais ce n'est pas tout! Les acteurs sont vraiment habités par leur personnages et ont vraiment leur caractères, donc même les personnages qu'on aime haïr comme Marie ou Sky sont vraiment bonne dans ce qu'elles font! Le succès des 2 soeurs est assez mitigé je vois un peu partout sur le net ^^! En tout cas j'ai vite oublié que Bryan Cranston était Hal dans "Malcolm", personne déjà marquant! Bien qu'on ait eu des réactions à la Hal dans les 1ers épisodes, comme quand il est en slip kangourou et qu'il pète les plombs ^^! Ca fait flipper de savoir qu'il peut avoir des regards aussi inquiétant...
Image

Bref, best show ever!!

PS: Yeeaaaah bitch, magnets!!!!!!

_________________
G.T.O: Grand Touriste Opérationnel!!!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Breaking Bad - Saisons 1 à 5 (diffusion aux USA)
MessagePosté: Lun 28 Jan 2013 19:35 
55 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Mai 2008
Messages: 583
Localisation: Into the Wild
Bryan Cranston vient d'être récompensé du titre de meilleur acteur dans une série dramatique (avec Breaking Bad bien sûr), lors de la cérémonie des Screen Actors Guild Awards 2013. On va dire que c'est pas vraiment surprenant vu la qualité de cet acteur !

Image

_________________
Image
"Laissez croire au peuple qu'il gouverne et gouvernez-le !
Ratatat/Patrice/Youssoupha


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Breaking Bad - Saisons 1 à 5 (diffusion aux USA)
MessagePosté: Ven 1 Mar 2013 15:46 
200 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 27 Oct 2010
Messages: 1217
Je me permets un petit up de topic pour y aller de mon avis, je viens de finir toute la série, ce qui a pour malheureuse conséquence que je dois tout autant ronger mon frein que vous autres en attendant la 2ème partie de cette ultime saison !

Impressionnante série, vraiment. On s'y croirait. Les scénaristes ne manquent pas de culot, ils poussent la chose jusqu'au bout, et ça fait son effet mine de rien. Je ne compte plus le nombre de fois où je me suis senti gêné durant certaines scènes (surtout avec Walt), où je me disais "non, il va quand même pas aller jusqu'à le faire/dire..." et c'était pourtant le cas. Les acteurs, avec bien entendu Bryan Cranston en tête, sont vraiment très bons, capables autant de se montrer au fond du seau que de montrer une facette implacable et impitoyable qui fait froid dans le dos. Au niveau décors, les paysages du Nouveau-Mexique sont très bien exploités, et le petit truc que j'ai adoré tout au long de la série, ce sont les séquences où les personnages sont filmés de loin, caméra au poing, ça donne constamment la sensation qu'ils sont réellement observés, surveillés par d'autres, bref ça maintient une certaine tension, une certaine pression, c'est très bien rendu. Cela est également valable pour de nombreuses scènes (surtout les scènes pré-générique, mais pas que) où on nous montre quelque chose d'apparemment anodin (le petit garçon à moto-cross) ou qui semble indiquer qu'il va se produire quelque chose de moche (les débris d'avion chez Walt, le trophée de Hank dans le fleuve), parfois ce sont des leurres, parfois non, bref on n'est jamais réellement tranquilles. Niveau intrigue, rien à redire, c'est à la hauteur des enjeux dans l'histoire. Les plans élaborés par Walt ou par Fring sont géniaux, ça m'a laissé plus d'une fois sur le cul, que ce soit pour effacer des preuves ou pour éliminer quelqu'un. A côté de ça, les pseudo-confrontations entre Walt et Hank sont énormes quand Walt est au bord du gouffre.

Maintenant, plus qu'à attendre juillet. Le twist du dernier épisode annonce la chute prochaine d'Heisenberg. Au vu de la scène d'ouverture du 1er épisode, et vu qu'on sait que Walt va quand même vouloir protéger sa famille s'il venait à être en danger, ça sent la fuite pour Walt, maintenant à voir si en grand final de la série on aura droit à un affrontement fratricide ou s'il va se contenter de rester comme fugitif !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Breaking Bad - Saisons 1 à 5 (diffusion aux USA)
MessagePosté: Mar 26 Mar 2013 16:18 
Chasseur de Rêves
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Nov 2004
Messages: 2491
Localisation: Nulle part ailleurs
Je tiens juste à dire que j’ai fini les 8 premiers épisodes de la saison 5 et que j’attends avec impatience le dénouement de cette folie.

Puisque c’est mon premier message à propos de cette série je tenais à dire que j’ai été épaté de voir à quel point la transformation crescendo de WW en génie du crime a été bien faite, un homme dénoué totalement de charisme et d’expérience dans ce domaine qui devient un parrain (la scène où il est chez lui dans le 8ème épisode de la 5ème saison et où les prisonniers se font tués un à un rappelle vraiment la fin du premier Parrain quand même). Cette série crée un véritable malaise che le téléspectateur car là on a vraiment quelqu’un d’ordinaire qui se laisse aller dans le crime, qui y prend gout et qui enfin excelle dans le domaine dépassant maladroisement les pros mais les dépassant quand même grâce à son inventivité. C’est de voir cet homme « ordinaire » sombrer ainsi et surtout de le voir faire du mal et manipuler son entourage qui donne une véritable noirceur à cette série, c’est comme si le réalisateur voulait dire qu’un WW existerait en chacun. Le truc c’est que ça devient totalement fou et le rythme ininterrompu (en 4 saisons on suit 1 année de calvaire) fait vraiment ressentir la fatigue mentale des personnages qui sont merveilleusement interprétés (un sentiment qui me rappelle la bonne idée de la saison 4 de la série Angel où on retrouve aussi cette fatigue), le tout est quand même pas mal renforcé par les décors assez vides qu’offre le lieux de tournage (le désert, les grands espaces…). Et sur ce sujet de jeu d’acteur je tiens vraiment à rendre hommage à Giancarlo Esposito l’interprète de Gus Fring, le Stringer Bell de cette série, excellent de bout en bout, jusqu’à la fin même, voire même la toute toute fin. Et cette musique punaise. Rien que par cette musique et la scène qu’elle accompagne on peut se dire que BrBa est un western moderne de toute beauté (surtout si on y ajoute le vol du train de marchandises) et pour un fan de western on ne peut qu’être conquis.

Une série qui démarre par une sorte de tragique-comique mais qui devient franchement tragique-dramatique avec une noirceur et une tension extrêmes. Il y a également une véritable tristesse et je pense que la série se terminera sur ce sentiment. WW devra (forcément ?) payer pour tous ses méfaits même si la raison qui le motivait au début était justifiable, une première motivation et un instinct de survie qui le rendent toujours aussi humain (il faut bien sauver sa peau) mais une arrogance et un égo plus forts que lui…

Vivement la fin, mais je n’aurais jamais cru que le brome et le barium pouvaient donner un tel mélange.

...a crippled little rata.

_________________
Image
Lezard Valeth a dû maitriser les mystérieuses règles du forum... pour pouvoir déchiffrer la Pierre Philosophale.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Breaking Bad - Saisons 1 à 5 (diffusion aux USA)
MessagePosté: Mar 26 Mar 2013 16:35 
30 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Jan 2012
Messages: 463
Localisation: Attends sur Wano le gros bordel à venir!!!
Et oui moi aussi, j'adore tout simplement cette série TV, dommage qu'il est coupé cette derniere saison en 2 et qu'il faille attendre 1 ans pour avoir la suite.
Sinon ça fait des années que je suis cette série et je croit pouvoir dire qu'avec Dexter, c'est ma préféré. Beaucoup de monde trouve que certainnes saisons sont molles , pour ma part je les ai toutes apréciés même si la 1ere est un peu longue à partir.
Et vivement que la deuxiéme partie de cet saison rattaque pour nous annoncer un final surement explosif dont on se doute que la fin de sera pas rose pour Walker White. Nottamment avec son Beauf qui vien de le grillé comme un c....on.

_________________
.........Zoro et les plus fines lames.........
[signature retirée car trop grande]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Breaking Bad - Saisons 1 à 5 (diffusion aux USA)
MessagePosté: Mar 16 Avr 2013 17:07 
Viewtiful Shinigami
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Déc 2003
Messages: 1777
Localisation: Dans les années 80
Non la saison 5 B (alias 6 qui ne dit pas son nom) n'est pas encore commencé, mais elle va arriver d'ici quelques temps, par contre je pensais que les Simpson n'avaient plus beaucoup d'inspiration:



Mea culpa,
ça fait plaisir ce genre d'hommage (l'intro version Game of Thrones ne m'avait pas touché plus que ça l'année dernière, comme quoi).

Très sympa l'idée des gâteaux bleus et comme le dit si bien Walter, c'est celui qui cuisine qui a le pouvoir. Mais l'effet pervers c'est que j'ai presque eu envie de couper mon épisode des simpson pour relancer un peu de Breaking bad ^^

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Breaking Bad - Saisons 1 à 5 (diffusion aux USA)
MessagePosté: Lun 12 Aoû 2013 19:45 
30 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Jan 2012
Messages: 463
Localisation: Attends sur Wano le gros bordel à venir!!!
Ca y est c'est repartit de plus bel avec cet épisode 9 qui annonce du lourd pour le reste de la saison.
Spoiler: Montrer
Appartement Walker a tout perdu et Jessi se fait une rédemption en distribuant son pognon.

_________________
.........Zoro et les plus fines lames.........
[signature retirée car trop grande]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Breaking Bad - Saisons 1 à 5 (diffusion aux USA)
MessagePosté: Lun 12 Aoû 2013 23:38 
500 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Oct 2012
Messages: 108
Bon sang de bois !
Mais la série n'en finira donc pas de monter en tension, après plus d'un an de criminelle privation, ce forban de gilligan arrive directement à nous replonger dans son histoire en instaurant un suspense insoutenable propre à la série, avec un développement pourtant si fluide et logique on sent que les auteurs laissent librement évoluer leurs personnages pour construire leur scénario et ça marche !
Skyler un peu moins énervante que d'habitude à mon goût et ce n'est pas pour déplaire.
Hank, dont le personnage n'a cessé de monter en puissance le long de la série, rejoint walter au sommet pour une confrontation qui s'annonce dantesque !
L'épisode laisse aussi bien sûr plein d’éléments en suspend, notamment avec la séquence du début qui laisse libre court à toutes les conjectures imaginable sur le déroulement de cette fin de saison, mais les scénaristes nous ayants habitués à des pieds de nez successifs avec de petit jeu, je ne m'y risquerais

Breaking bad est assurément la meilleure production audiovisuelle de cette année et des précédentes.
Avec la fin de la série c'est toute une page de l'histoire de la production audiovisuelle qui est entrain de se tourner, une chose à dire, vis à vis de ce moment historique, enjoy.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Breaking Bad - Saisons 1 à 5 (diffusion aux USA)
MessagePosté: Mar 10 Sep 2013 10:05 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3647
Localisation: Échappe à la connaissance
512 - Rabid dog

Je comprends le manque de réactions sur cette S5 deuxième partie. Chaque épisode donne l'impression d'avoir atteint les limites imaginables de la tension, et boum, l'épisode d'après te prouve que tu n'avais encore rien vu. Difficile dans ces conditions de réussir à décompresser suffisamment pour en parler calmement. Une semaine n'est pas de trop pour reprendre son souffle, et le temps de récupérer, nouvelle baffe des créateurs dans ta gueule. Le final approche et il va faire extrêmement mal.

Le plus fort, c'est que cette construction dramatique n'est réalisée qu'en poussant à bout la logique de tous les personnages, lesquels font craquer une dernière fois leur vernis pour transcender leur condition de personnages et devenir des personnes à part entière. La complexité qui se niche dans leur caractère clairement identifiable est tout bonnement phénoménale. La palette d'émotions par laquelle on passe avec Hank dans cet épisode est immense, il me fascine de plus en plus. Jesse Aaron Paul, je t'aime.

"You really want to burn him down? Let's do it together"


513 - To'hajiilee

C'EST TA SOEUR LE CLIFFHANGER.

_________________
| Avatar : A. Schaff |


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Breaking Bad - Saisons 1 à 5 (diffusion aux USA)
MessagePosté: Mer 11 Sep 2013 19:29 
500 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Oct 2012
Messages: 108
De mon côté l’absence de réponses ce justifie plus par le combo : pas internet pendant deux semaines + pas le temps de poster. Ce qui ne m'empêche pas de reconnaître les méfaits hyper-tenseurs de la série ^^.

Et donc concernant la série, puisqu'il ne s'agit plus que de personnages et de psychologie de ces derniers, parlons en.
Le plus intéressant restant walt, contrairement à ce que voudrais croire les autres personnages et ce qu'essayent de nous montrer les scénaristes, c'est lui qui semble le plus mal vivre ce qu'il a fait, il donne l'impression de complètement intérioriser ses actes passés (pardon si des psychologues passent par là et que j'utilise le terme intérioriser abusivement) et d'être dans le déni total, à aucun moment il ne reconnait clairement certains des actes qu'il aurait pu faire ; ça m'a particulièrement choqué lors de son altercation avec jesse vis à vis de mike, il nie corps et âme de ne rien avoir fait à mike alors que cela ne fait que le décrédibiliser auprès jesse, qui sait parfaitement ce que walt à fait. D'un autre côté les autre personnages se servent de walt comme bouc-émissairs pour se dédouaner de ce qu'ils ont fait ou pourrait faire, que ce soit jesse qui se pose clairement dans la posture de la victime des manipulation de walt, alors qu'il aussi une large part de responsabilité ; ou bien hank et gomez qui n'hésitent pas envoyer jesse au casse-pipe pour coincer walt, le raisonement pouvant aussi s'appliquer à d'autres personnages.
Les scénariste questionnent plus que jamais la barrière entre le bien et le mal, si on y réfléchis bien presque tout les personnages, surtout ceux impliqués dans la traque et que l'on pourrait de manière simpliste comme "gentils" ; agissent essentiellement par égoïsme, que ce soit jesse et hank dans leur désire de vengeance ou de victoire concernant plus spécialement ce dernier, plus que de justice ; ou encore marie qui fait un transfert entre son désir d'enfant et sa frustration vis à vis de sa belle famille sur walt . Le plus désintéressé apparaît finalement être walt, qui bien qu'il soit traité de monstre par les autres personnages, qui ne rechignent d'ailleurs pas à le pousser à des extrêmite qu'eux même n'hésitaient pas à lui reprocher il y a peu ; se montre le plus loyal vis à vis de ces proches ; par certains côté c'est presque lui qui donne l'impression de se faire manipuler par les autres et par les événements.

Concernant walt, c'est ce que j'ai en tête depuis plusieurs épisodes et ce qui semble ce confirmer à la vue des derniers, étant donné ce qui est impliqué dans sa lutte finale ; est ce que le pire sort que pourraient réserver les scénaristes à walt ce ne serait pas de le laisser gagner et, ultime coup du sort, vivre avec ?

Dire qu'il y a quelque années j'était de ceux qui se demandaient si la série s'arrêterait à temps, trop tôt, trop tard... Pardon monsieur gilligan.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Breaking Bad - Saisons 1 à 5 (diffusion aux USA)
MessagePosté: Jeu 12 Sep 2013 16:49 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6490
Localisation: dans la lune
Tiens? Personne n'avait posté le papier d'Anna Gunn dans le New York Times fin août? Outre un coup de gueule contre le bashing que subit son personnage sur les réseaux sociaux (Gilligan en avait parlé dans son interview à Vulture, son témoignage a amorcé un débat autour des personnages féminins dans les séries télé, qui seraient sous écrits, selon l'analyse de Maureen Ryan.

Pour les abonnés d'@si, ça a donné lieu à un observatoire sur le sujet (j'y ai pris les liens plus haut), et même à l'émission de rentrée du site.

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Breaking Bad - Saisons 1 à 5 (diffusion aux USA)
MessagePosté: Jeu 12 Sep 2013 23:05 
Chasseur de Rêves
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Nov 2004
Messages: 2491
Localisation: Nulle part ailleurs
Heisenberg, Heisenberg, Heisenberg... punaise la scène où Hank fait face à Walt...

Ce n'est que maintenant, avec la fin de la série et de cet épisode en particulier que je pense saisir le pourquoi du nom d'Heisenberg par les créateurs de la série. W. W. est insaisissable, que ce soit par les trafiquants lambda, par le cartel, par les génies du crime ni même par le chef de la DEA qui vient juste de lui passer les menottes... le principe d'incertitude, personne ne peut trouver la faille avec exactitude à ce criminel. Et Jesse (Jackson ^^) a bien compris le truc, Walt est non seulement un génie mais il a de la chance, beaucoup.

Donc face au principe d'incertitude, à quel moment et qui pourra connaitre simultanément la position et la vitesse d'Heisenberg ? L'incertitude incarnée.

Sinon pour Skyler, ce n'est pas mon personnage préféré de la série mais je trouve que la complexité qui la caractérise et la manière dont elle évolue et dont elle interagit face aux révélations le long des saisons est assez crédible et ajoute pas mal à la tension et à l'ambiance kafkaïenne de la série, donc perso elle a sa place. D'ailleurs le fait qu'elle génère tant de réactions cela veut forcément dire qu'elle ne laisse pas indifférent, et dans une époque où le buzz (j'aime pas ce mot mais bon) est roi je trouve qu'elle s'en sort pas si mal et dignement même.

_________________
Image
Lezard Valeth a dû maitriser les mystérieuses règles du forum... pour pouvoir déchiffrer la Pierre Philosophale.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Breaking Bad - Saisons 1 à 5 (diffusion aux USA)
MessagePosté: Lun 16 Sep 2013 19:19 
65 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Juil 2008
Messages: 646
C'est surtout parce que Heisenberg a travaillé avec les nazis pendant la 2e gm .

Mais ahahaha j'étais sur qu'un perso de la famille de walt allait se faire tuer pour faire écho a la scène ou Gus perd son petit ami (a la base je pensais que ça serait skyler et qu'elle tomberait dans leur piscine familiale ) , Walter est devenu définitivement comme Gus c'est à dire un être sans scrupule on arrive malheureusement à la fin de la série . Je pense que pour la suite de la série on peut s'imaginer à a peut prés la même fin que la saison 4 . Walt se vengera des néonazis avec les armes qu'on voit au début de la saison 5 ( comme Gus s'est vengé du cartel ) mais avant il continuera a faire de la meth pour leur faire croire qu'il a compris la leçon il ramassera plein de thune pendant 1 an .

Pour Jesse c'est vraiment abominable les scénaristes sont des vrais génies .
Et depuis le début de la série c'est toujours le même personnage que je déteste le plus : la sœur de skyler . Dans cet épisode elle est encore plus détestable , comme ose -t elle faire la morale a skyler après tous les trucs qu'elle s'amuse a faire depuis le début de la série ?

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Breaking Bad - Saisons 1 à 5 (diffusion aux USA)
MessagePosté: Lun 16 Sep 2013 19:53 
The Endless Sorcerer
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007
Messages: 1993
Localisation: Dans une partie d'échec face à Beatrice
Citation:
Walter est devenu définitivement comme Gus c'est à dire un être sans scrupule on arrive malheureusement à la fin de la série

Carrément pas.

A plusieurs moments, on peut penser que Walt devient vraiment insensible comme Gus. Mais il y a bien un élément pour lequel il sera pas insensible : sa famille.
La mort de Hank appuie ça. Le fait qu'il veut partir avec sa famille l'affirme encore. Leur dispute enfonce encore plus la porte.
Car là, Walt fait face à une incompréhension totale. Il ne cerne pas en quoi il a tord et c'est suivi par un acte de folie en prenant sa fille. Mais lors de l'ultime discussion au téléphone, Walt est parfaitement conscience que la police est là. Et son discours est bien là pour "innocenter" (le mot est un peu fort) au maximum sa famille mais surtout Skyler en prenant la totalité de la responsabilité de ces actes. Il passe pour une pourriture insensible qui est en opposition totale avec ces réactions. Il rompre tout lien avec sa famille, cela le déchire mais comme à la base de toutes ces actions... c'était pour le bien de sa famille. Rendre Holly est bien l'ultime preuve.
Dans cet épisode, cela fait très longtemps que la part Walt n'avait pas pris le dessus sur celle d'Heinsenberg.

Bref, du grand art et un grand "wow".


Edit : Pour Jesse, il y a souvent eu un comportement Heinsenberg avec lui. Ici, il aurait pu se taire. Il n'avait plus de raison de le tuer. Mais là, j’interprète ça comme une vengeance. Il n'avait pas à lui dire l'histoire de Jane mais il voulait qu'il souffre car à l'instant présent, il le portait en partit responsable de la mort de Hank.
Après, je défends pas davantage Walt mais j'aime à penser que tout n'est pas mort en lui.

C'est ça qui rend la série intéressante et qui renvoie aussi à la sœur de Skyler et Hank. Les gentils font ce qui est juste de manière égoïste (fierté, blablabla).

_________________
ImageImage
PyroVision


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Breaking Bad - Saisons 1 à 5 (diffusion aux USA)
MessagePosté: Lun 16 Sep 2013 20:05 
65 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Juil 2008
Messages: 646
Walt peut très bien garder son amour pour sa famille mais sa manière de s'adresser a Jesse est claire , il a vraiment perdu son âme ( et même sa famille puisque celle ci veut le tuer ) . Walt n'a pas pour moi pris le dessus sur Heisenberg , mais c'est peut être ce que les auteurs veulent qu'on réfléchisse , est-ce que c'est Walt ou Heisenberg ?

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 110 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 3, 4, 5, [6], 7, 8  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com