Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 110 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 4, 5, 6, [7], 8  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Breaking Bad - Saisons 1 à 5 (diffusion aux USA)
MessagePosté: Lun 16 Sep 2013 21:22 
9 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Avr 2011
Messages: 326
Je vais pas revenir sur l'appel de Walt à sa famille en présence de la police, tout est déjà très clair.

La mort de Hank était bouleversante, j'étais persuadé qu'il allait vivre. Pour moi, sa mort aurait été synonyme de fin de la série, car c'était l'obstacle principal de Walt. Je me suis trompé, et ça m'a choqué. A l'inverse, après avoir vu que Hank s'était fait tué, j'étais par la suite sûr que Jesse allait suivre. Ce plan où l'on voit deux oiseaux dans le ciel, attendant avec terreur le retentissement du coup de feu... Et puis finalement non. Deux énormes surprises pour moi, en moins de 10 minutes. Sérieusement cet épisode est grandiose, plein de tension, plus encore que le précédent je trouve.

Mais Jesse, du coup... j'ai du mal à comprendre ce qu'il va devenir. Enchaîné comme un esclave et condamné à cuisiner jusqu'à la fin de ses jours, sous peine de tuer Brock et sa mère ? Ou bien montrer la recette une fois, puis être tué ? Cette seconde solution ne me plait pas, Todd n'est pas assez bon pour obtenir un produit aussi pur que l'ancien.

Cela dit Jesse n'est pas condamné à être traité en esclave à vie. S'il refuse de cuisiner, les personnes auxquelles il tient le plus sont tuées. Mais un refus se manifesterait par son suicide. Or, si lui-même meurt, le moyen de pression que Jack a sur lui n'a plus de sens, et Brock et sa mère sont par conséquent sauvés. Je pense que Jesse est assez intelligent pour le comprendre. Je crois que son suicide serait vraiment choquant, ça me révolterait pour le personnage. Mais pour la série Breaking Bad, ce serait juste dingue je trouve. Bouleverser les spectateurs comme ça, c'est rare, et c'est chouette d'un point de vue scénaristique. Ils ont déjà commencé en butant Hank. Il reste deux épisodes, et je pense que d'autres personnages principaux vont sauter. Jesse est une des têtes de l'histoire, donc sa mort à lui collerait parfaitement avec la direction qu'a pris la série. De plus, pour l'instant, je ne vois pas comment Skyler, Marie ou Flynn pourraient mourir... Pour l'instant hein.

Pour la fin de l'épisode, on voit Walt sur le point de changer de vie. Mais grâce au teasing, on sait qu'il va revenir, avec des cheveux, et aussi un gros gun. Rappelons qu'il ira chercher la ricine derrière sa prise électrique. Il n'aura aucun intérêt à la récupérer comme il l'a déjà fait pour se couvrir, maintenant qu'il est grillé de tous les côtés. Par conséquent, cette ricine... elle va lui servir à TUER, c'est une certitude. Mais qui ? QUI ??? Sérieux je vois pas. La bande de Jack, comme cela a été évoqué plus haut, pourquoi pas, mais avec son gun dans ce cas. Pas avec la ricine.

Ah... mais je ne vois plus que Saul...

_________________
[Signature retirée car trop grande]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Breaking Bad - Saisons 1 à 5 (diffusion aux USA)
MessagePosté: Lun 16 Sep 2013 22:33 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3647
Localisation: Échappe à la connaissance
Le Gourmet a écrit:
Mais là, j’interprète ça comme une vengeance. Il n'avait pas à lui dire l'histoire de Jane mais il voulait qu'il souffre car à l'instant présent, il le portait en partit responsable de la mort de Hank.

Ça va à mon sens au delà de la vengeance. La relation entre Jesse et Walt est basée sur un amour père-fils très prégnant dans la série (311 anyone ?) Cette révélation de Walt a un double sens : celui de le faire également souffrir, bien évidemment, mais aussi de retirer ce dernier mensonge qui séparait les deux, comme un aveu terrifiant de Walt qui sait qu'il ne le reverra pas en vie (rien n'est moins sûr) et donc qu'il lui doit cette ultime gemme de sa conscience, le fond de son être, finalement comme une preuve de sa confiance et de son amour en Jesse.

La complexité d'un tel échange, fort en résonance dans la série, en dit long sur sa qualité.

PS : le spoil ultime se trouve dans le titre de l'épisode. Ozymandias. Poème, repris dans Watchmen, parlant du Roi des Roi perdant son Royaume. Et le Royaume que perd Walter est au delà de toutes les douleurs.

_________________
| Avatar : A. Schaff |


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Breaking Bad - Saisons 1 à 5 (diffusion aux USA)
MessagePosté: Lun 16 Sep 2013 23:10 
500 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Oct 2012
Messages: 108
*___*



Coulons, mais que reste le panache...


Spoiler: Montrer
EDIT
RED a écrit:
J’ai l’impression que cette série c’est l’épuisement des vies de Walter White. A chaque fois qu’il est au bord du gouffre il se rattrape soit grâce à son intelligence soit grâce à sa chance. On dirait qu’on nous présente plusieurs fins et chacun peut arrêter à celle qu'il préfère. Comme le 8ème épisode où W.W. amasse pas mal de fric, arrête la cuisine et retrouve une vie de famille calme, donc on a la fin heureuse du criminel…. Mais non, Hank découvre le livre, et après une enquête acharnée attrape Heisenberg, et là on a la fin du bon flic… Mais non, Hank meurt, W.W. part en cavale, Pinkman kidnappé, donc reste à voir sur quel type de fin la série va-t-elle se conclure.

Sinon la traitrise de Pinkman a vraiment touché W.W. qui selon son point de vue a tant fait pour le jeune junky, en même temps s’il n’y avait pas W.W., Pinkman serait depuis longtemps en prison à cause de la balance Crazy 8, et justement ce dernier lui avait dit (à Walter) dès le début de la série que son plus gros problème serait Pinkman et on se doutait que ce serait le cas. Mais c’est assez touchant de voir que W.W. n’a pas perdu de son humanité et je ne serais pas étonné si son retour après une année d’absence (lors du début de la première partie de la 5ème saison on voit bien qu’il fête ses 52 ans et que présentement il en a 51) sera pour sauver Pinkman des griffes de ses ennemis, d’où les armes lourdes et le semblant de plan que l’on se doute est en train de prendre forme, et je sens le plan bien ficelé à la Heisenberg. Je verrai bien sinon Pinkman achever W.W. pour en finir avec cette histoire, ils l’ont commencé ensemble, ils la finiront ensemble. Un final qui laissera penser que personne n’aura donc pu battre Heisenberg et sa fin il l’aura choisie lui-même après avoir nettoyer ses ardoises du meilleurs qu’il aura pu, laissant une ambiguïté sur sa personnalité de méchant mais pas tant que ça. Et son retour après une année laisse penser également qu’il a surement fructifié son argent pour qu’il aide sa famille par la suite, donc même après sa mort, son objectif depuis le début aura été accompli.

Enfin un truc que l’on voit au début de la saison 5, pas l’épisode 9 mais l’épisode 1, lorsqu’il W.W. est au resto et qu’il prend son déjeuner. On voit l’acteur à côté de lui au même bar qui ne m’a pas l’air si innocent que ça et sa tête me dit quelque chose je ne sais plus où il a joué avant mais je pense que c’est un acteur confirmé et pas un simple figurant ce qui est d’autant plus intrigant, ça ne m’étonnerait donc pas qu’on le voit une nouvelle fois. Est-ce que W.W. est filé ? Reste à voir.


+1

C-C-COMBO FLOOD !!

Bon plus sérieusement, parce que je tiens à rester en bon terme avec au moins une partie du staff.
Ce qui me ferait vraiment plaisir, pour conclure la série et qui selon moi achèverait d'inscrire son nom - de manière indélébile et en tant que chef d’œuvre - au panthéon des séries : ce serait une fin ouverte, ou comment rendre la série infinie en permettant à l'imagination du spectateur de perpétuer ce formidable trip qu'est breaking bad dans sa tête ; Ô comme ce serait bon, Ô comme j'en salive d'espoir.

_________________
Image


Dernière édition par Silenus le Jeu 19 Sep 2013 22:33, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Breaking Bad - Saisons 1 à 5 (diffusion aux USA)
MessagePosté: Mer 18 Sep 2013 13:12 
Chasseur de Rêves
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Nov 2004
Messages: 2491
Localisation: Nulle part ailleurs
J’ai l’impression que cette série c’est l’épuisement des vies de Walter White. A chaque fois qu’il est au bord du gouffre il se rattrape soit grâce à son intelligence soit grâce à sa chance. On dirait qu’on nous présente plusieurs fins et chacun peut arrêter à celle qu'il préfère. Comme le 8ème épisode où W.W. amasse pas mal de fric, arrête la cuisine et retrouve une vie de famille calme, donc on a la fin heureuse du criminel…. Mais non, Hank découvre le livre, et après une enquête acharnée attrape Heisenberg, et là on a la fin du bon flic… Mais non, Hank meurt, W.W. part en cavale, Pinkman kidnappé, donc reste à voir sur quel type de fin la série va-t-elle se conclure.

Sinon la traitrise de Pinkman a vraiment touché W.W. qui selon son point de vue a tant fait pour le jeune junky, en même temps s’il n’y avait pas W.W., Pinkman serait depuis longtemps en prison à cause de la balance Crazy 8, et justement ce dernier lui avait dit (à Walter) dès le début de la série que son plus gros problème serait Pinkman et on se doutait que ce serait le cas. Mais c’est assez touchant de voir que W.W. n’a pas perdu de son humanité et je ne serais pas étonné si son retour après une année d’absence (lors du début de la première partie de la 5ème saison on voit bien qu’il fête ses 52 ans et que présentement il en a 51) sera pour sauver Pinkman des griffes de ses ennemis, d’où les armes lourdes et le semblant de plan que l’on se doute est en train de prendre forme, et je sens le plan bien ficelé à la Heisenberg. Je verrai bien sinon Pinkman achever W.W. pour en finir avec cette histoire, ils l’ont commencé ensemble, ils la finiront ensemble. Un final qui laissera penser que personne n’aura donc pu battre Heisenberg et sa fin il l’aura choisie lui-même après avoir nettoyer ses ardoises du meilleurs qu’il aura pu, laissant une ambiguïté sur sa personnalité de méchant mais pas tant que ça. Et son retour après une année laisse penser également qu’il a surement fructifié son argent pour qu’il aide sa famille par la suite, donc même après sa mort, son objectif depuis le début aura été accompli.

Enfin un truc que l’on voit au début de la saison 5, pas l’épisode 9 mais l’épisode 1, lorsqu’il W.W. est au resto et qu’il prend son déjeuner. On voit l’acteur à côté de lui au même bar qui ne m’a pas l’air si innocent que ça et sa tête me dit quelque chose je ne sais plus où il a joué avant mais je pense que c’est un acteur confirmé et pas un simple figurant ce qui est d’autant plus intrigant, ça ne m’étonnerait donc pas qu’on le voit une nouvelle fois. Est-ce que W.W. est filé ? Reste à voir.

_________________
Image
Lezard Valeth a dû maitriser les mystérieuses règles du forum... pour pouvoir déchiffrer la Pierre Philosophale.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Breaking Bad - Saisons 1 à 5 (diffusion aux USA)
MessagePosté: Mer 25 Sep 2013 18:47 
500 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Oct 2012
Messages: 108
*_*bis


Et maintenant le panache.

Spoiler: Montrer
Quel tension, tout du long de l'épisode je me suis demandé quand est-ce que walter allait réaliser qu'il n'a plus rien à perdre et se lancer tout entier dans son dernier coup d'éclat, bref quand est-ce qu'il allait touché le fond. Et cette scène final avec cette musique...
Plus un corps chute avec force plus le panache qu'il dégage est grand, peut on imaginer plus grande chute pour nos antis-héros ?
Et plus je vois todd, plus il me débecte la crapule la plus simple et la plus répugnante... Hâte de voir comment walter et jesse vont s'occuper de son cas et de son équipe.
Sur ce j'éditerais peut être plus tard pour en dire plus

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Breaking Bad - Saisons 1 à 5 (diffusion aux USA)
MessagePosté: Lun 30 Sep 2013 18:21 
Viewtiful Shinigami
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Déc 2003
Messages: 1777
Localisation: Dans les années 80
ça fait bizarre au bout de 6 ans d'avoir atteint la conclusion de la série, même si je l'attendais depuis que j'ai regardé les premiers épisodes.


J'avais des appréhensions après avoir vue la première moitié de la 5eme saison l'an passé, un peu molle a mon gout (Walt semble s'en tirer s'en peine), ne distillant le doute que dans les toutes dernières minutes de la saison.

Puis cette dernière partie a su balayer les doutes que j'avais, le duel Walt/Hank dans un pure tradition de western et ses coups de bluff mémorables digne d'une partie de poker folle, jusqu'à l'épisode 14, d'une tension comme je l'avais rarement ressentie dans un épisode d'une série TV, un épisode très dur, très violent, qui est une suite logique d’événements mais aussi un tournant.

Spoiler: Montrer
Ce dernier épisode suit le mouvement initié par l'épisode précédent, tout a filé entre les doigts de Walt, il ne lui reste plus rien, si ce n'est son précieux argent, mais ce dernier ne lui était pas d'une grande compagnie au milieu de toute cette neige. Plutôt que d'être spectateur il décide d'être acteur et repars prendre le conrôle de sa vie. C'est d'ailleurs un Walt très apaisé auquel on a droit dans cet épisode, on peut même considérer qu'il a fait la paix avec l'autre partie de lui même lorsqu'il s'adresse a Skyler, il reconnait enfin que ce qu'il a fait, il l'a surtout fait pour lui et qu'il a aimé ça : il s'assume. Et c'est lui qui va aller régler les comptes qui restent, fini les magouilles, les accords, les intermédiaires, c'est Walt qui se salit les mains dans cet épisode.

Mais il y a aussi de la douleur, celle d'avoir perdue sa famille pour toujours, le regard de Skyler en dit énormément lorqu'elle entend des choses qu'elle a trop attendues... jusqu'au passage au loin du fils, pour qui le père de héros du quotidien est devenu le pire des paria, walt junior reniant jusqu’à son propre nom pour de bon.

La dernière confrontation avec Jesse est impressionnante aussi car au fond, avec son look, il renvoie a Walt sa propre image, il a réussi a transmettre un héritage mais à quel prix, Jesse est devenu lui. Le moment ou il espère qu'il lui tirera dessus est d'une importance capitale car Jesse acquiert la capacité de lui dire non, en face, que si il veut quelque chose, il n'a qu'a le faire lui même (d'ailleurs il insiste pour lui faire dire que c'est ce qu'il veut lui et non pas autre chose) avant de partir sans un mot sans un regard mais avec l'impression de s'être libéré de ses chaines.


Puis cette scène de fin ou Walt s'éteint près du chef d’œuvre destructeur de sa vie, cet enfant terrible qui a causé mort et ravage mais qu'il ne peut s'empêcher d'aimer car c'est sa plus belle réussite.

Avec cette musique dont on pourrait croire qu'elle a été écrite pour ce final.


La fin est donc logique, aucune pirouette scénaristique ne vient chambouler réellement le cours des événements, la vie s'écoule, en bien, en mal, comme elle l'a toujours fait depuis le début de la série.



Bon anniversaire, Walt.




Quelle grande série ce fut par sa justesse et sa simplicité.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Breaking Bad - Saisons 1 à 5 (diffusion aux USA)
MessagePosté: Lun 30 Sep 2013 22:37 
10 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Mai 2012
Messages: 70
Eh bien voilà c’est la fin …

Je me souviens encore des spots promotionnels sur ARTE en 2010 pour la première saison de Breaking Bad. Oh ! Le père de Malcom (qui aujourd’hui est à mes yeux Mr Bryan Cranston). Oh ! C’est créé par Vince Gilligan, il a bossé sur X-files lui non ? Bon y a rien ce soir, allez, je vais regarder le premier épisode ça à l’air sympa.


S’en suivit une claque monumentale, accro dès le premier épisode et finalement 5 (6 diront certains) passèrent et hier finie la série.
Je ne vais pas spoiler, ni même donner ma pensée sur cette trilogie d’épisode final (14, 15 et 16) tout simplement car je ne pourrais pas le faire de manière objectif, mais Dieu que se fut bon, pas le final, non, la série dans son ensemble !
Cette série aura réussi là ou tant d’autre ont échouées, elle est restée parfaite 5 saisons durant, sans tomber dans le piège de la (ou les) saison de trop et ce final, cette scène, cette chanson…

Mais bon, il y a fort à parier que ceux qui liront ce post sont déjà fans et qu’ils auront déjà vu "Felina", à moins qu’ils n’attendent la VF (aucun jugement j’ai commencé avec et je re-visionnerai cette deuxième partie sur ARTE, mais bon la VO est juste, voilà quoi c’est la VO ^^).
Enfin tout ça pour dire que de toute façon mon avis ne prêchera pour aucun converti, quant à ceux qui n’ont jamais vu ne serait-ce qu’un épisode de Breaking Bad je ne dirai qu’une chose il n’est jamais trop tard pour commencer, peut être trouverez-vous certains moments longs, étranges, voire mous, peut-être détesterez-vous certains personnages, certaines séquences, mais qu’importe Breaking Bad est vraiment à mes yeux la série à voir jusqu’à son terme et dans son intégralité.

Voilà je n’avais jamais posté sur ce topic mais en tant que fan de la première heure (en tout cas depuis la première diffusion sur ARTE) il fallait que je laisse quand même un petit message (pas forcément très constructif pour le coup) pour cette fin de série.


Maintenant il ne me reste plus qu’à espérer d’arrive très prochainement dans notre beau pays un intégral collecter VF et VO au moins aussi sympa que celui des anglais, l’espoir fait vivre …


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Breaking Bad - Saisons 1 à 5 (diffusion aux USA)
MessagePosté: Mar 1 Oct 2013 00:15 
Chasseur de Rêves
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Nov 2004
Messages: 2491
Localisation: Nulle part ailleurs
Et voilà donc c'est la fin et c'était bien.

Spoiler: Montrer
On a eu droit à un florilège et à un concentré de toute l'ingéniosité de Walter mais en un seul épisode, le coup de la ricine punaise, moi qui pensais qu'il allait se la garder si jamais Jesse nous voudrait pas le tuer... magistral, j'adore me faire surprendre de la sorte, et Lydia le méritait tellement, sans parler de Todd... Le duo est tellement mauvais (pas le jeu d'acteurs) que c'en est du génie aussi bien dans le script que la performance.

Par contre un peu déçu par le fait qu'on ne fouille pas la malle de la voiture, c'est quand même systématique, mais bon on ne va pas chipoter, c'était nécessaire pour le final.

Sinon je vois dans le geste de Walt à la fin, quand il va à côté de la cuisine à Meth un dernier geste envers Pinkman, car les policiers vont se dire que le cuisinier était finalement Heisenberg et non pas Jesse, ce qui donnerait du répit au Captain Cook.

Mais une fin agréable, dans la continuité et qui clôt à merveille cette série.

_________________
Image
Lezard Valeth a dû maitriser les mystérieuses règles du forum... pour pouvoir déchiffrer la Pierre Philosophale.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Breaking Bad - Saisons 1 à 5 (diffusion aux USA)
MessagePosté: Mar 1 Oct 2013 00:59 
65 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Juil 2008
Messages: 646
Mhhh j'aurais voulu être du même avis que vous mais au final !

Spoiler: Montrer
Je suis un petit peut déçu ( même si c'est de la très bonne qualité ) . Je trouve que la série à un peut perdu son cotés "choc" et finalement ça finit un peut en happy end quoi , parce qu'en fait tous les ennemis ont une fin moche et tout les héros se tapent une super fin . Walter meurt , ben cool c'était un peut ce qu'il voulait depuis le début bien fait pour lui , ça aurait été marrant qu'il reste en vie .
Les méchant nazis qui se font tuer , les méchants nazis pas beau . Mais moi je trouvais que le blond était intéressant dommage qu'il n'ait pas été plus approfondi ( et puis sérieux ça a servi à quoi d'inventer une relation amoureuse avec lydia au final ? ) . Et d'ailleurs lydia t'es morte aussi ( quand t'es un méchant dans breaking bad t'as plus le droit à une fin digne de ce nom ?) . Comme tout les personnages introduits dans cette saison 5 ils ont tous servit un peut à rien ! Quand on se rappelle de l'intelligence de gus , là les nazis je les trouvent un peut nuls , ils pensent pas à vérifier le coffre pffff .

Et je regrette aussi qu'on ne sache pas plus sur la soeur de skyler , pendant l'épisode 14 on la voit pleurer la mort de son hank , mais on sait pas trop comment elle a réagit à sa mort même si le personnage me saoule depuis le début de la série ...

Donc voilà c'était un peut la fin que tout le monde attendait , et c'est pour ça que ça me fait un peut ***** j'aurai voulu qu'ils tentent plus de trucs . J'irais pas jusqu'à dire que c'était prévisible mais ... un peut !

J'ai quand même bien aimé Jesse qui se barre au volant , une belle leçon pour ce personnage , sa maniére de parler à walter wow ! Il a beaucoup grandit en un an . Ce qui fait une fin fermée pour walt , et une fin ouverte pour jesse , au début de la série on aurait carrément pensé l'inverse ! Et walter qui décide de donner l'argent par le biais de gretchen bien vu de sa part ! Et je vais pas faire mon méchant c'était une magnifique série .

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Breaking Bad - Saisons 1 à 5 (diffusion aux USA)
MessagePosté: Dim 6 Oct 2013 09:32 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3647
Localisation: Échappe à la connaissance
Shiroite a écrit:
Spoiler: Montrer
Je suis un petit peut déçu ( même si c'est de la très bonne qualité ) . Je trouve que la série à un peut perdu son cotés "choc" et finalement ça finit un peut en happy end quoi , parce qu'en fait tous les ennemis ont une fin moche et tout les héros se tapent une super fin

Vrai !
Spoiler: Montrer
Walter meurt, seul. Il lui est impossible de dire ce qu'il a fait pour les aider. Il leur a tout donné, jusqu'à sa mort qui les libèrera autant qu'elle les terrassera (Skyler, quelles que puissent être profondes ses blessures, l'aime toujours hein). Il l'a fait de manière totalement altruiste, en supprimant son nom de l'équation, lui qui avait tout cela "pour lui" (même si l'on sait que dans cet échange, Walter dit plus ce que Skyler doit entendre que la vérité), plaçant son égo au-dessus de tout.
Jesse, lui, a tout perdu dans cette odyssée noire. Sa famille, ses amours, ses amis. Il lui reste Brock, dans le fond, mais qu'est-il pour cet enfant ? pas grand chose en définitif.. il lui sera difficile de revenir dans sa vie, vu qu'Andrea, qui assurait la jonction entre les deux, n'est plus.

Alors oui, il existe des ouvertures qui permettent de considérer que nous sommes en présence d'un happy end, mais l'amertume et la mélancolie qui s'en dégagent plus généralement font qu'il est particulièrement réussi. Faire un BON happy end est certainement la fin la plus difficile à créer, car elle nécessite suffisamment de préparation pour être acceptée du spectateur. Un bad ending est plus facilement accepté, car il joue sur "la facétie du destin", "la noirceur du monde", etc. Mais un bon happy end est un jeu d'équilibriste infini que Vince Gilligan a su réaliser avec brio. Quatre scènes lui suffisent pour exploser tout ce qu'on voulait voir dans la série. Brillant.
Lorsque le dernier plan s'éteint, on veut en voir plus, on ne veut pas quitter ces personnes tout de suite, ne serait-ce que le temps d'une dernière scène. La coupure n'en est que plus intense.

_________________
| Avatar : A. Schaff |


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Breaking Bad - Saisons 1 à 5 (diffusion aux USA)
MessagePosté: Dim 6 Oct 2013 13:13 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6486
Localisation: dans la lune
Je me suis enfin mis à la série, après avoir lu et vu pas mal de choses autour. Saison 1 et 2 pour le moment.

Alors clairement, c'est une des grandes séries de notre période. Pour les enjeux, les thématiques, la caractérisation des personnages, la narration (même s'il y a des ficelles qui apparaissent parfois dans le montage type des épisodes: image d'annonce qu'on reconstitue, à l'échelle d'un épisode ou d'une saison, comme avec la peluche rose) et l'image (le cadre choisi impose un jeu sur la lumière qui est passionnant). Ceci posé, quelques remarques ou nuances.

Autant j'ai trouvé la première saison très dense et bien menée (même si je sais bien qu'il lui a manqué un bout originellement prévu), autant je trouve la deuxième plus molle, avec des épisodes parfois ennuyeux, proposant de vrais longueurs ou des redites (Jesse et Walt dans le désert, coincés, on a l'impression de l'avoir déjà vu alors qu'on est à peine à une quinzaine d'épisodes en tout). C'est bizarre, mais il y a eu pour moi un souci de rythme, comme plombé parfois par les efforts fournis pour déployer des élément symboliques forts.

L'autre chose, c'est la question du point de vue. Indépendamment du filmage caméra épaule. On épouse complètement le point de vue de Walt. C'est ça qui permet de faire passer les "horreurs" dont lesquelles il verse (et s'engloutit). Côté intrigue publique, côté "loi" et "morale" donc, c'est une nécessité et c'est assez formidable: ça permet au spectateur d'être avec lui alors même qu'il se comporte en "anti-héros". Côté intrigue privée, c'est plus compliquée. Parce qu'on voit bien comment Skyler a pu devenir insupportable à de nombreux spectateurs: on n'a qu'un envie c'est qu'elle le lâche, qu'elle arrête, qu'elle se taise, etc. Pourtant, objectivement, si on regarde les simples faits, les réactions qu'elle oppose aux actes de Walt, c'est elle qui a parfaitement raison, c'est elle qui fait ce qu'il faut pour sauver sa famille, pour que tous ne perdent pas pied. L'empathie qu'on éprouve, du fait du point de vue adopté, pour Walt lui donne raison à lui, et tort à elle. C'est un peu rude avec le personnage de Skyler.

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Breaking Bad - Saisons 1 à 5 (diffusion aux USA)
MessagePosté: Dim 6 Oct 2013 20:37 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Déc 2007
Messages: 1624
Localisation: Comme la vérité, ailleurs.
Grosse question spoil, pas spoil.
Bin spoil.
Spoiler: Montrer
Comme disait Ichigo la première partie de la saison 5 était très molle. Et en fait bin le début de la seconde partie de cette saison c'était plutôt très pareil. Les personnages tournent en rond et on est bien loin de l'excellence de la saison 4. Le problème en même temps c'est que Hank n'a pas du tout la carrure d'un Gus et même si il faut mettre un terme à cette partie à présent, puisqu'ils ont voulu faire une saison 5, bin on se le coltine quoi. L'intérêt se relève à l'épisode 14 d'ailleurs, see what i mean. C'est à cet instant que Walt, ainsi que la série avec lui, devienne plus intéressant à suivre. De manière totalement définitive je n'accroche pas du tout à la manière dont Gilligan à diriger son ultime saison mais ce que je ne peux pas lui retirer sur cette dernière c'est la logique implacable qu'il utilise pour le développement de ses personnages.

Ces derniers se débattent avec leur passifs chacun avec leur propre conscience et conclusion à laquelle ils ont mené leur choix dans la série. Bon après il y a des persos qui restent beaucoup trop antipathique et auquel on ne s'attache pas ce qui est un problème. Etre capable de faire des méchants charismatique mais attachant n'est pas évident mais là ce ne sont pas franchement des ennemis et en plus ils ne sont pas attachants du tout, du coup on se fout de leur destin grosso modo. Après il y a un autre problème apparent dans la fin de la série c'est le clair manque de suspens. Le coup du stevia visible longtemps à l'avance avec en plus la scène ou la caméra reste sur la tasse. Par moment je me dis que les gens ne savent pas comprendre ce qu'on leur montre il faut qu'on leur dise, du coup sa scène d'agonie est un peu en trop je trouve. Enfin pour les gens qui n'ont pas compris en fait. Le coup de la voiture c'est pareil. Franchement Walt, vous l'imaginez préparez un coup ? C'est quand même un type totalement fragilisé, qui a le cancer, et qui à vraiment de l'âge. Que pourrait-il faire face au groupe de nazis ? En plus il est fouillé d'entré et le groupe avait déjà pour but de le tuer. Il n'y a pas de lieu de se dire il va préparer un coup, vous vous poser des questions sur des problématiques inexistantes. Je voulais le dire car je trouve les remarques sur ce détail hautement ridicule.

La fin était très bien sinon avec l'ultime confrontation entre Walt et Jesse. Après un peu déçu que Walt se prenne une balle et meurt. Personnellement j'aurais préféré une mort en sous-entendu avant qu'il soit jugé. Cependant je ne peux, qu'être satisfait devant la scène de la fin du personnage. En commençant la série je me disais "si Walt ne meurt pas à la fin ce sera nul", de ce fait je suis amplement satisfait. Donc une saison 5 en demi-teinte mais qui n'enlève rien au caractère vraiment remarquable de la série et qui fait d'elle une de mes séries préférée.


Même si le plus grand rôle de Bryan Cranston c'était quand même celui-ci.
Image
L'acteur et Vince Gilligan ont de bonnes origines.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Breaking Bad - Saisons 1 à 5 (diffusion aux USA)
MessagePosté: Ven 6 Déc 2013 21:05 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6486
Localisation: dans la lune
J'ai vu les saisons 3 et 4 donc. Et si la série demeure d'une qualité (très) supérieure, je trouve quand même qu'elle souffre globalement de quelques défauts. Le premier d'entre eux étant ses longueurs, ce qui pour une série au format court est un peu embêtant. Il y a quelques épisodes qui m'ont semblé des tunnels, y compris dans ceux un peu expérimentaux de la saison 3. Et ça m'a semblé patiner sévère au milieu de la saison 4.

Malgré cela, le personnage de Gus emporte le morceau dans ces deux saisons (à l'inverse de deux frères du Cartel, dont je me demande encore s'ils constituaient une vraie menace ou juste un détournement burlesque). Avec un final assez savoureux. Jesse me semble quand même assez malmené et pas toujours cohérent, mais c'est aussi dû à un affaiblissement des "héros" au profit des "antagonistes" (Gus et Mike), les catégories fonctionnant mal bien sûr. Et j'aime toujours Saul!

Je viens de commencer la saison 5, et j'étais très dubitatif. Après une saison 4 que j'avais trouvé poussive, et avec la mort de Gus qui me semblait une grosse perte (d'ailleurs, en fin de compte, on sait pourquoi il est épargné par le Cartel, dans le flashback, en tant que Chilien? J'ai manqué un truc à ce sujet? La piste chilienne semble complètement abandonnée aussitôt amorcée) j'avais peur. Mais l'orientation autour d'un very bad Walt est excellente, même si la bascule, très violente entre les saisons 4 et 5 (le "I Won"), m'a un peu laissé coi. Et ça fonctionne très bien pour le moment.

Sinon, quand même, je trouve que pour une série sur le pouvoir, ça manque de tension sexuelle. C'est comme éludé depuis la saison 1 où c'était frontalement abordé et heureusement ça fait son retour, modestement, dans la saison 5. C'est quand même un point aveugle de la série à mes yeux.

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Breaking Bad - Saisons 1 à 5 (diffusion aux USA)
MessagePosté: Ven 6 Déc 2013 23:14 
7 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Oct 2012
Messages: 281
Localisation: En train de me la couler douce à Water Seven
Breaking Bad c'est bien. Dès fois c'est vraiment chiant, dès fois c'est totalement épique, globalement c'est bien. Mais bon rien n'est comparable à l'épisode 14 de la saison 5.
Spoiler: Montrer
Le début de la saison 5 m'avait déçu. La saison 4 finissait par la mort (spectaculaire) de Gustavo Fring, ok c'est cool mais le problème c'est qu'après on a pas eu de vrai méchant. Le blond et sa bande de faschos n'ont aucun charisme, ils ne servent que de bouche-trou et ça se sent. Gustavo était froid, intelligent, calculateur, extrêmement charismatique. Et puis là on se retrouve avec une bande de mecs aussi cons que violents qui ne savent qu'actionner la gâchette. Alors que Mike aurait pu prendre la place de Gus, au moins le papy était compétent. Bref, la première partie de la saison ne fait que poser les bases de la fin, je me suis vraiment ennuyé. Bien heureusement tout se chamboule après la révélation de Hank, qui va donner un nouveau souffle à l'intrigue. L'enquête avance, les deux hommes se confrontent dans le désert, et puis là viennent les nazis. Et l'épisode 14. Pas étonnant que ce soit l'épisode préféré du réalisateur.La mort de Hank est tellement bien amenée, bien que courue d'avance, que j'en ai été un peu choqué. Bon après tout s'enchaine, c'est prenant, c'est énorme, ça redescend, ça remonte avec le come-back de Walt. L'idée de prendre les potes à Jesse et de les faire passer pour des sniper m'a bien fait marrer. Je passe sur la mort de l'autre accro à la Stevia, le personnage m'interessait pas sa mort non plus. Et puis y'a le final. C'est un peu facile le coup de la mitrailleuse dans le coffre, on se demande pourquoi les mecs ne l'ont pas vérifié j'imagine que c'était plus simple comme ça. J'aurai préferé que Jesse tue Walt, et non pas un des nazis. A cause de lui il a quand même perdu ses deux copines, l'une directement et l'autre indirectement, mais plus violemment. La scene finale est parfaite, la musique parfaite, la caméra parfaite.

Sinon les acteurs sont formidables, ça m'a fait plaisir de retrouver Hank dans The Dome (même si la série est nulle), et quand j'en reconnais un dans un film ou une série ça fait toujours une bonne surprise.
Cette série est l'une de mes préférées, elle est d'une qualité certe hétérogène mais présente, dans la mise en scène et dans le scénario.
Pour conclure, je conseille à tous ceux qui n'ont pas commencée cette série ou qui ont la flemme de la finir d'y remédier, ça vaut vraiment le coup d'y passer une cinquantaine d'heure.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Breaking Bad - Saisons 1 à 5 (diffusion aux USA)
MessagePosté: Mar 24 Déc 2013 16:52 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6486
Localisation: dans la lune
Et finalement la saison 5, donc.

Globalement, j'ai beaucoup aimé cette saison. J'y ai retrouvé en partie l'enthousiasme éprouvé lors du visionnage de la première. Mais ça reste inégal

- La confrontation avec Hank m'a vraiment plu, même si j'ai trouvé qu'il avait manqué un moment d'explication: la bascule est violente, c'est sympa, mais j'ai eu ce sentiment d'un truc qui manquait quand même.

- La montée en puissance de Walt est globalement réussie, avec sa folie des grandeurs logiquement consécutive du reste. Bien fichu malgré quelques écarts/exagérations parfois.

- La seconde partie de la saison est particulièrement énorme, dénouant fil sur fil, ce qui donne une dynamique très forte.

- Mais on a quand même, malgré tout, des longueurs, encore une fois.

- La famille de Tod, qui propose l'autre pôle d'antagonistes, ne convainc franchement pas à mon sens. Et Lydia est un personnage particulièrement raté (sort de nulle part, n'est jamais réellement dans l'intrigue, que quand on a besoin d'elle, alors que censée être menacée en interne, et agit de manière totalement absurde).

- Il y en a marre des schémas répétitifs: je gagne des tonnes, mais je perds tout d'un coup: ok, ça va, à la 8ème fois on a compris je crois...

- Dans le même genre, j'ai eu pitié du comédien qui joue Jesse: son personnage tourne en rond depuis quasiment le début et là encore, c'est franchement fatigant de le voir et revoir dans les mêmes schémas et comportements. Et Walt est tellement central dans cette fin qu'il bouffe tout l'espace possible et rend Jesse périphérique, anecdotique, comme désarticulé.

Il y a certainement plein de choses que j'oublie et que je voulais dire après la fin de la série, mais j'ai laissé passé un peu de temps, mal m'en a pris...

Le bilan est donc pour moi qu'il s'agit bien d'une des très bonnes séries de ces dernières années, mais elle me laisse aussi un sentiment mitigé. Elle ne s'égare pas complètement comme d'autres (Dexter...) mais tout du long témoigne de très grandes choses et en même temps de réelles faiblesses. J'ai quand même l'impression que la série est assez largement surcotée m'enfin bon... Très bon, mais pas le chef-d’œuvre auquel je m'attendais avant de l'entamer.

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 110 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 4, 5, 6, [7], 8  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com