Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 messages ] 

Comment trouvez-vous ma fic ?
Super ! 25%  25%  [ 1 ]
Très bien ! 0%  0%  [ 0 ]
Bien ! 0%  0%  [ 0 ]
Assez bien ! 50%  50%  [ 2 ]
Bof 0%  0%  [ 0 ]
Nul 25%  25%  [ 1 ]
Nombre total de votes : 4
Auteur Message
 Sujet du message: [Fanfic] Dokinios Pirates
MessagePosté: Ven 10 Jan 2014 23:23 
20 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Déc 2012
Messages: 407
Localisation: Dans une forêt, écrivant sur la tombe d'un homme mystérieux.
Bonsoir tout le monde !
Comme vous le savez, je pianote sur mon ordinateur ma seconde Fanfic ! La première étant mal réussie car je n'avais pas trop suivis les conseils des autres.
Cette deuxième Fanfic parlera d'un équipage pirates parcourant les mers de GrandLine à la recherche d'aventures fabuleuses et incroyables ! Ce soir, je ne mets que le prologue car mon chapitre 1 est en court de construction. J'espère que ce prologue vous plaira une fois lu. N'hésitez pas à me dire quoi que ce soit pour améliorer d'avantage ma Fanfic que ce soit niveau syntaxe, français, orthogaphe, fond, la forme, etc...En espérant que ce prologue vous plaise !
PS: si j'ai le temps, je posterais un chapitre toutes les semaines.


Prologue :

Sur les paisibles, scintillantes et silencieuses mers de GrandLine, un navire pirate voguait paisiblement à la recherche d'une nouvelle île. Son pavillon éclatait de mille feux au soleil. Le bateau était géant, encore plus grand que celui de Thriller Bark, l'île zombie. La figure de proue de l'embarquation représentait un taureau. Sur le navire, des centaines voir des milliers de gens ramaient avec une telle force qu'ils avaient de la sueur coulant sur les joues. De chaque côtés, un homme les fouettait pour avançer plus vite. Le navire pirate allait à une vitesse affolante. Près du mât, le capitaine Homys Beldonn roupillait en étant allongé sur le sol, un sourire se dessinant en rêvant. Beldonn était vêtu d'un costume de pirate, bandeau, épée, pistolet et bottes. Le capitaine était également sale, très sale. Il avait aussi mangé le Byru Byru No Mi, ce qui lui donnait une force phénoménale et dévastatrice, capable de détruire plusieurs villes entières. C'est à cause de son pouvoir du fruit du démon qu'il était le dirigeant du navire, à la place de son bras droit, Ysmell "Le Fou", car il était cinglé. Beldonn roupillait silencieusement sous le soufflement du vent et le bruit des vagues autour du navire. Les soldats et les membres de son grand équipage ne voyaient aucune île aux alentours à s'en demander s'ils étaient perdus sur le vaste océan de GrandLine. Les seules choses que les guerriers regardaient étaient les vagues.
Quelques minutes plus tard, un soldat lança furieusement:

-Ça m'énèrve ! Je m'ennuie ! Il n'y a aucune île en vue !

-Et alors, nous avons bien fait une aventure hier ! s'exclama un deuxième guerrier d'un ton féroce.

-Y a-t-il de la brûme ? Des mouettes ? demanda un troisième.

-Non, rien en vu, je me croirais un naufragé sur un radeau ! répondit le premier soldat.

-Taisez-vous ! tonna le capitaine Beldonn. Ce n'est pas en s'énervant que nous trouverons une île ! Allons dans mon cabinet.

Les trois soldats et Beldonn se dirigèrent dans un rond et minuscule cabinet. Ils ouvrirent la porte basse grinçant derrière eux.
La pièce était plus petite que la chambre d'un pauvre. De minuscules motifs décoratifs ondulaient dans la salle comme des serpents immobiles. Au fond, des avis de recherches étaient accrochés au mur, montrant des portraits de dangereux criminels. Au centre du cabinet se dressait une chaise et un bureau aussi petits qu'une table normale. Des livres et des feuilles y étaient entassés. Le capitaine Beldonn prit la carte d'un geste rapide et la regarda attentivement.

-Nous sommes ici, dit-il d'une voix silencieuse. Et nous aperçevront la prochaine île dans exactement deux jours.

-Comment s'appelle l'île ? demanda le deuxième soldat d'un ton interéssé.

-Wealgearth, répondit aussitôt le capitaine.

Plusieurs secondes plus tard, Beldonn rangea la carte soigneusement dans son bureau. Il fit signe à ses trois guerriers de sortir de sa cabine. Les soldats l'obéirent et le capitaine Beldonn les en refermant délicatement la porte derrière lui. "Une nouvelle aventure nous attend" se dit Beldonn affichant un sourire digne d'un pirate.

Fin du prologue

Voilà, en espérant que ce prologue vous aura plu. N'hésitez surtout pas à commenter !

_________________
Image


"C’est peut-être parce que j’ai peur, et qu’il me donne du courage."
Bilbo le Hobbit : un voyage inattendu, Gandalf.


Dernière édition par Demons Fire le Jeu 30 Jan 2014 20:11, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Dokinios Pirates
MessagePosté: Ven 10 Jan 2014 23:32 
10 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Jan 2014
Messages: 70
Localisation: Sur mon navire à faire la peau de Barbe Noire ...
Alors pour commencé :
Ce prologue pour moi est Super . Il est tellement bien qu'on veux Lire la suite avec impatience ...
Ce bateau , cet équipage , ce Capitaine .... hum de grandes aventures vont nous attendre !!
Mais bon 1 seule chose me chagrine : Le Fruit du Démon du Capitaine ? Il a l'air vraiment puissant ou quoi ? Quand même détruire des îles ??? :enerpeur:

Sinon très bon début ! Et vivement la suite dans 1 semaine ! xD

Bref continu ainsi l'ami ! :baggyvictory:

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Dokinios Pirates
MessagePosté: Sam 11 Jan 2014 00:06 
20 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Déc 2012
Messages: 407
Localisation: Dans une forêt, écrivant sur la tombe d'un homme mystérieux.
le paysan du 23, merci pour ton chaleureux et satisfaisant commentaire.

le paysan du 23 a écrit:
Mais bon 1 seule chose me chagrine : Le Fruit du Démon du Capitaine ? Il a l'air vraiment puissant ou quoi ? Quand même détruire des îles ??? :enerpeur:


Le fruit du démon de Beldonn est similaire à celui de Barbe Blanche, sauf qu'il est un peu plus faible. Malheureusement, je ne ferais pas détruire des villes dans ma fanfic, sinon, le chapitre sur une destruction des villes n'aurait servit à rien. Celui de Beldonn peut ravagé une ville et celui de Barbe Blanche une île. Je sais que ce fruit du démon est un peu de cheaté, mais bon, j'ai fais comme je pouvais. Les autres fruits du démon que je voulais utilisés ont déjà été pris par d'autres écrivains du Cabinet d'Ecriture.
Voilà, merci que le prologue ta plu.

_________________
Image


"C’est peut-être parce que j’ai peur, et qu’il me donne du courage."
Bilbo le Hobbit : un voyage inattendu, Gandalf.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Dokinios Pirates
MessagePosté: Sam 18 Jan 2014 11:41 
20 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Déc 2012
Messages: 407
Localisation: Dans une forêt, écrivant sur la tombe d'un homme mystérieux.
Désolé tout le monde de mon petit retard. Je n'avais même pas vu qu'on était samedi.
Sur ce, chapitre suivant !

Chapitre 1: L'île de la Jalousie

Les deux jours passèrent à une vitesse affolante, tous à leur poste. Puis, le capitaine Beldonn perça de ses yeux un minuscule point se dessinant un peu plus loin. Il annonça à tous d'une très forte voix que l'aventure allait commencée. L'équipage se précipita sur les bords du navire pour y trouver l'île et le capitaine leurs fit signe de venir vers lui. Ils se disputèrent pour voir l'île en premiers. Beldonn regarda à nouveau ce minuscule point, et vit une base de la Marine. Beldonn pensait que cette île était inhabitée par la Marine, et n'en cru pas ses yeux lorsque il vit le nom de "G-6". Sur les plages de l'île était amarré une caravelle de la Marine. Elle semblait vide. L'équipage rama de toutes ses forces en allant à l'endroit indiqué par Beldonn. Quelques minutes plus tard, ils arrivèrent sur l'île, sautant de joie criant à haute et forte voix "Une nouvelle aventure commence !Une nouvelle aventure commence !". Ils accostèrent le navire plus loin que celui de la Marine et partirent d'un pas confiant sur l'île de la Jalousie. L'équipage se divisa en deux parties, l'une visitant du côté gauche, l'autre visitant du côté droit.

-Capitaine, n'est-ce pas dangereux de se diviser en deux ? demanda un des soldats de l'équipage.

-Pourquoi cela ? dit le capitaine

-La Marine ! s'écria le soldat.

Ce coup-ci, Beldonn avait oublié la Marine. Le guerrier fut étonné par sa réaction. Soudain, Beldonn marcha à la direction opposée, en route vers la base "G-6". Au cours du chemin, le même soldat lui répéta nombre de fois qu'il était dangereux de ce frotter à la Marine. Beldonn lui rappela qu'un pirate était un homme ayant un équipage et pillant villes et villages ! Le guerrier fut complètement choqué par les dires de son capitaine. Ils avancèrent, tout droit en direction de la monstrueuse base de la Marine. Le capitaine rappela également à son soldat qu'il possédait en lui le pouvoir du Byru Byru No Mi, ce qui lui rendait une force surhumaine. En continuant leur chemin, ils arrivèrent dans un cul de sac. Beldonn pensa que c'était un piège de la Marine mais vit, en escaladant le mur, que la route continuait. Ils essayèrent de la traversée mais furent tout de suite électrocutés à au moins cent volts. Ils regardèrent autour d'eux, l'air inquiets. Au premier œil, ils ne virent rien et retraversèrent le mur en étant encore une fois électrocutés. "Est-ce un coup de la Marine ?" pensa le capitaine. Ils firent encore quatre tentatives, mais aucune ne marcha. "Comment est-ce possible ?" se dit Beldonn.

-Venez, fit une voix derrière eux.

Inquiets, étonnés et choqués, Beldonn et ses hommes suivirent d'un pas lent la faible voix. Ils entrèrent dans une boutique vendant des armes, des armures, mais aucun escargophone. Ils se demandèrent d'abord si la voix était réelle ou inexistante, que leur tête leur jouait des tours. Mais ils virent au comptoir un jeune homme, habillé d'un vêtement de villageois. Il était tatoué un peu partout sur le corps, à part le visage. Il avait des cheveux rouges et longs, un sourire s'affichant sur le coin de ses lèvres. Le tatouage le plus visible sur son corps était celui de son épaule gauche, représentant une tête de mort et la marque du Gouvernement Mondial. Il lavait une massue, regardant toujours les deux personnages, comme si il ne faisait pas attention à eux. Puis, l'homme prit la parole:

-Vous êtes tombés bien bas, chers pirates.

Ils furent choqués par les dires du vendeur. Ils n'en croyaient pas leurs yeux que l'homme avait deviné qu'ils étaient pirates. Beldonn lui-même fut humilié.

-Messieurs, c'est bien trop facile de deviner votre métier de pirates. Oh, et puis, je vois également que vous êtes tombés dans le piège de la Marine, le Kabe Electrocutioner. C'est un mur barrant le chemin aux pirates. Comme vous l'avez sans doute remarqués, ce mur est électrique. Il peut-même produire des ondes de chocs électriques allant jusqu'à trois kilomètres. Bien sûr, personne n'ose s'en approcher, puisque il a été conçu par la Marine pour arrêter tout pirate voulant le traversé. En revanche, vous ne l'avez peut-être pas vu, mais d'autres épreuves aussi épiques et frustrantes que celle-ci vous attend de l'autre côté du mur, alors, je serais vous, je ferais attention à moi. Aufaite, voulez-vous achetés des armes et des objets ? Mon magasin dispose de tout ce dont quelqu'un à besoin. Par contre, inutile de me dévalisé, je suis l'utilisateur du fruit zoan du Cano Cano No Mi, ce qui me permet de me transformer autant de fois que je le veux en canon plus ou moins puissant.

Les pirates, très humiliés et choqués jetèrent un dernier regard à la boutique. Ils regardèrent également alternativement le vendeur. Le capitaine Beldonn sortit son épée de son fourreau, puis le donna au vendeur.

-Je vous vend mon épée, en revanche, j'en achète une autre, dit Beldonn d'un ton féroce.

Le vendeur ouvrit la porte de son cabinet, puis revint quelques instants plus tard. Il tenait sur ses mains une épée, plus longue que l'ancienne de Beldonn. Cette épée était d'un côté noire et d'un autre, vert avec des rayures rouges. Le capitaine remarqua aussitôt que des symboles y étaient écris, sur une vieille et ancienne langue que la capitaine eut du mal à lire. Ses yeux se concentraient, mais il n'y arrivait vraiment pas.

-Je vois que vous ne savez pas lire le langage des Miws du Sud. Alors, je vous la lis. "Le porteur de cette épée devient défenseur de la Lame Argentée", dit le vendeur en se concentrant sur sa lecture.

-Que veut dire tout ceci ? demanda Beldonn inquiet. Et quelle est cette "Lame Argentée" ?

-Peut-être, votre destin ou autre chose, personne ne peut y répondre, lui dit le vendeur. Quel mystère recèle le pouvoir de cette épée ? Il nous faut trouver la clef de ce mystère. Aufaite, je vous la donne.

Le capitaine Beldonn n'en crut pas ses yeux, qu'il allait avoir cette épée gratuite. Il l'a pris, l'a mis dans son fourreau et parti. A l’entrebâillement de la porte, le vendeur pris la parole une dernière fois:

-Je vous donne gratuitement cette épée car vous êtes un porteur digne de cette épée.

Beldonn se demanda ce que signifiait exactement les mots du vendeur, puis partit. Il se demandait également pourquoi cette île était nommé, l'île de la Jalousie, écrit sur la pancarte à l'entrée de la ville. Quelles épreuves attendront le capitaine et son équipage ? Affrontera-t-il réellement la Marine ? Quel pouvoir recèle cette mystérieuse épée, que veulent dire ses symboles, ses runes ?

Fin du chapitre 1

Voilà le chapitre 1. En espérant qu'il vous plaise, merci de commenter ! Sur ce, à la semaine prochaine (si j'ai le temps) !

_________________
Image


"C’est peut-être parce que j’ai peur, et qu’il me donne du courage."
Bilbo le Hobbit : un voyage inattendu, Gandalf.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Dokinios Pirates
MessagePosté: Ven 31 Jan 2014 21:10 
20 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Déc 2012
Messages: 407
Localisation: Dans une forêt, écrivant sur la tombe d'un homme mystérieux.
Bonsoir tout le monde ! J'ai pris un peu de repos ! Non, je rigole, enfaite, j'avais complètement oublié ma fanfic !
Mais prenez garde, le capitaine Demons Fire ne peut jamais oublié sa fanfic.
Bref, on enchaîne:

Chapitre 2: L'enfance de Negsia

Le capitaine Beldonn se demandait toujours se que recélait cette mystérieuse arme. Ils traversèrent quelques miteuses rues, toutes sales, dégageant des odeurs nauséabondes. Quelques habitants vivaient dans les rues. Quand ils virent Beldonn et ses quelques soldats, les citoyens lancèrent des regards impressionnés, jaloux. Tous suivirent le pirate et ses soldats, Beldonn se demandant pourquoi tout le monde lui courrait après. Il essaya énormément de tentatives, mais toutes échouèrent. Il se demandait également ce qu'ils lui voulaient. De partout ou le capitaine de l'équipage et ses soldats allaient, ils les suivirent. Après quelques minutes de marche, Beldonn demanda:

-Pourquoi me suivez-vous ?

-Nous sommes jaloux de toi ! fit un citoyen d'un air impressionné.

-Allez voir ailleurs ! lança le capitaine d'un ton féroce.

Mais les habitants le suivaient, partout il allait. Il pensa à repasser vers le Kabe Electrocutioner mais cette tentative ne marcha pas.

-Venez, monsieur le pirate, fit une voix dans une maison.

Le capitaine Beldonn entendit la voix au creux de son oreille droite et la suivie curieusement, attendant quelle personne apparaîtrait devant lui. Suivant cette mystérieuse voix, il fit irruption dans une cave nauséabonde, sale pleine de détritus et lugubre. Il scruta à chaque recoin de la pièce et, perçant derrière un tonneau cassé au moindre recoin, vit une minuscule silhouette. Soudain, elle se montra. Elle portait un vieux tee-shirt, sale et déchiré en guise de vêtement. Il se demandait pourquoi une jeune fille comme elle vivrait dans un endroit aussi sombre. Beldonn vit que cette petite fille dépoussiérait cette cave à l'aide d'un balais.

-Bonjour, monsieur, fit elle d'un ton joyeux.

-Qui es-tu jeune fille ? Et que se passe-t-il sur cette île de fous ? interrogea Beldonn brandissant son épée de son fourreau aussi vite que la jeune fille n’eut pas le temps de suivre l'épée de son regard.

-Tout d'abord, je m'appelle Negsia, heureux de faire votre connaissance, dit-elle d'un ton calme et réjouie.

-Bien, et, que se passe-t-il ici ? demanda le capitaine. Qu'a frappé ces habitants tous jaloux ?

-Ceci s'est passé il y a de cela cinq ans. A cette époque-là, je n'avais que six ans. Et, ceci à cause de la Marine, bien sûr, qui d'autre aurait pu produire ce cataclysme ? Alors voilà, il y a cinq ans, des Marines avaient débarqués sur notre minuscule île. Le colonel Gallin avait mangé le fruit du Shitto Shitto No Mi, ce qui lui confère un pouvoir divisé en deux. Une moitié était de rendre les habitants jaloux, et une autre de les rendre pauvres. Bien sûr, je trouve que ce pouvoir est trop inutile pour un colonel comme lui. Pourtant, il gagnait, sur notre île. Argent, pouvoir et richesse il avait, un peu comme Roger, mais en plus faible. Chaque jours, cet homme tuait au moins dix hommes, femmes et enfants si on ne lui rendait pas service. Cet homme à une haine insupportable contre nous, comme si il nous tuerait tous sur le champ.

-Mais la marine éradique les pirates du monde, non ? fit Beldonn intéressé par le récit de Negsia.

-Cet homme est plus cruel qu'un homme-poisson, il est plus cruel que tout. Pour lui, même défié le monde serait bien. Je me demande comment il a fait pour être colonel. Suite à ça, il tua ma famille et mon entourage, je suis seule maintenant. Bien sûr, il mit le feu à mon domicile et seule cette miteuse cave a résisté.

-Tu n'es pas morte ? fit Beldonn assez inquiet de l'histoire de la fillette.

-Non, j'ai survécu même en affrontant les flammes. Suite à l'assassinat de ma famille, un Dragon Céleste était venu sur notre île, pour une raison que j'ignore. Après la venue du Dragon Céleste, celui-ci agrandit la base de la Marine du G-6 et détruisit beaucoup d'habitations. Bien sûr, ils s'en fichaient, l'unique but du colonel était de nous anéantir. Après cela, le colonel imposa de monstrueuses règles aux citoyens. Il y a de cela trois ans il modifia et créa de nouvelles règles et ceci persista jusqu'à il y a deux ans. En effet, il y a deux, ans un empereur inconnu attaqua la base de la Marine, et aucun Marin en sortit vivant, pas même le colonel. Malheureusement, même à sa mort, le pouvoir du colonel Gallin fonctionnait toujours jusqu'à jamais. Il faut battre le nouveau colonel Demnys pour anéantir ce pouvoir de l'île, mais aucun de nous n'en parvint. Pour faire claire, nous sommes coincés ici depuis cinq ans, sans rien, les règles nous sont toujours imposées, dit Negsia à la fin de son récit.

-Donc pour résumé, vous êtes dans ce chaos depuis cinq ans ? demanda Beldonn ayant écouté attentivement Negsia.

-Exactement, pouvez-vous nous sauver ? demanda-t-elle poliment au pirate en se relevant.

-Peut-être, fit le capitaine.

Soudain, l'épée de Beldonn brilla en or, pourquoi cela ? Que se passera-t-il ?

Cependant, à la base de la Marine :

Dans le bureau du nouveau colonel, Demnys riait de bon cœur.

-Ahaha, ces pirates seront exterminés de cette île, ou bien ils deviendront mes esclaves.

-Colonel, fit une jeune femme en entrant dans le bureau, il paraît que Beldonn à une tête mise à prix à 75.000.000 de berrys, annonça-t-elle.

-Bien, commencez la première phrase du plan, dit-il d'un sourire mauvais.

-Bien, dit-elle en sortant du bureau de Demnys.

Fin du chapitre 2

En espérant qu'il vous aura plu ! La semaine prochaine, nouveau chapitre (si j'ai le temps) !

_________________
Image


"C’est peut-être parce que j’ai peur, et qu’il me donne du courage."
Bilbo le Hobbit : un voyage inattendu, Gandalf.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Dokinios Pirates
MessagePosté: Sam 1 Fév 2014 13:28 
20 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Déc 2012
Messages: 407
Localisation: Dans une forêt, écrivant sur la tombe d'un homme mystérieux.
Bonjour tout le monde ! En raison des deux semaines sans chapitre, je vous offre un chapitre spécial aujourd'hui sur le passé du colonel Gallin !

Chapitre spécial 1: Le Passé de Gallin

Gold Roger est devenu le seigneur des pirates. La Marine doit faire passer la nouvelle sur le monde entier, hormis une petite île isolée sur South Blue, nommée, Eldarate. Cette île avait la forme d'une massue, d'où son nom, l'île de la Massue. Une ville y était installée. Elle comptait cinq cents habitants. Dans une petite maison, toute propre, les meubles brillant à la lueur du soleil, sans aucune trace de saleté, un jeune homme y vivait avec sa famille. Son non, Oriel Gallin était un jeune homme avec des cheveux longs et noirs, des yeux verts brillants. Sa chevelure éclatait à la lumière de l'extérieur. Il portait un jean noir et une veste rouge et était âgé de dix-neuf ans. On pouvait apercevoir au coin de l'épaule gauche une cicatrice allant jusqu'à son œil gauche. Son visage affichait un sourire démoniaque, comme si il s'apprêtait à commettre un crime ou tout autre acte assassin. Au premier étage, il entendu sa mère, Oriel Masinia faire le ménage. Quelques minutes plus tard, elle descendit d'un pas lent et dit à son fils :

-Gallin, il y a une mauvaise nouvelle, dit-elle.

-Je le sais, j'ai lu les journaux ce matin, fit-il, faisant couler une larme jusqu'à sa bouche, qu'il avala. Gold Roger est devenu le roi des pirates, cet homme est l'assassin de mon père !

-Oui, ton père était autrefois un vice-amiral de la Marine, à égalité avec Garp, dit sa mère d'un ton désespéré. Je n'arrive pas à y croire que ton père, vice-amiral est pu mourir face à ce pirate.

-J'ai un rêve, dit Gallin d'un ton triste.

Soudain, le silence complet se fit entre les deux personnes, sa mère ne voulant pas qu'il s'engage dans le rang des pirates. Quelle décision allait prendre Gallin ? Masinia s'approcha de lui d'un pas silencieux et le tenu dans ses bras. Son fils commençait à pleurer, jusqu'à que sa vision devienne floue à force de faire couler des larmes sur ses joues. Son seul parent le consola, mais n'y arriva pas. Puis, il y eut le silence. Ce moment de calme était consacré pour son père. Pendant une heure, personne ne parla, et les deux personnages s'étaient tûtent. Après énormément de larmes, Gallin reprit avec force la parole:

-Je...Je...Je tuerais Gold Roger pour en venger l'honneur de mon père ! cria-t-il dans toute la maison. Je rejoindrais le Gouvernement Mondial, la Marine, et je massacrerai cet homme des mes propres mains !

Aux paroles de son fils, Masinia pleura à son tour et retourna au premier étage retourner faire le ménage. Elle en avait jusqu'au corps.

-Très...Très b...bonne décision mon fils, balbutia-t-elle.

11 ans plus tard, Q.G de la Marine

Quelques années se furent écoulés depuis la mort du père de Gallin et depuis que Gold Roger fut devenu le roi des pirates. Gallin était âgé maintenant de trente ans, devenu mâture et adulte, avait grandit et ses cheveux étaient devenus plus longs. Gallin était devenu lieutenant de la Marine. Là où se trouvait Gallin était au Q.G de la Marine. Depuis onze ans, Roger était le seigneur des pirates. Il avait assemblé richesse, pouvoir, triomphe et gloire. Le rêve de Gallin était en cours, puisqu'il marchait sur la bonne voie. Pour la première fois, le colonel Dasyar lui avait donné une mission. Aller sur l'île de Tiris pour arrêter une bande de pirates dévalisant l'île depuis quelques mois. Dasyar confit à Gallin une banale caravelle pour se rendre sur le lieu de sa mission.
Il partit avec une petite centaine de soldats de la Marine puis hissa les voiles. Pendant trois jours, il ne se passa rien, mais, le quatrième jour, un soldat de la Marine perça de ses yeux à travers les jumelles un navire embusqué dans l'épaisse brume qui s'étalait sur la mer.

-Lieutenant Gallin ! appela le guerrier.

-Qu'y a-t-il ? demanda Gallin de son cabinet.

-J'aperçois un navire, et il à l'air d'être pirate ! s'exclama le Marin terrifié.

-Passe-moi ces jumelles ! cria Gallin en courant vers le soldat.

Gallin prit aussitôt les jumelles des mains du soldat puis vit, en effet, un navire abordant un drapeau pirate. Mais ce n'était pas n'importe quel navire, il s'agissait en réalité de l'embarcation du seigneur des pirates, le Oro Jackson. Il était beaucoup plus grand que la misérable caravelle que dirigeait Gallin. Assit sur la proue, le capitaine Gol.D.Roger, le roi des pirates, affichait sur sa bouche un sourire plus démoniaque que celui qu'avait fait avant Gallin. Ou plutôt, un sourire digne d'être le roi des pirates. Gallin vit tout son équipage, mais il n'en connaissait aucun, à part leur capitaine.

-Vous, vous avez tuer mon père ! s'exclama Gallin d'un ton inquiet. Vous avez tuer Deros !

-Oui, cet homme était l'une de mes victime que j'ai effectivement assassiné alors qu'il voulait me mettre à Impel Down, répondit aussitôt Roger. Je m'en fiche de ton père ! Il m'avait provoqué et voulait un duel !

Bataille entre Gallin et ses hommes contre Roger et son équipage

-Attaquez ! s'écria Gallin.

-Chargez ! fit Roger d'un ton féroce.

De tous côtés, des bruits de sabres, d'épées et de canons retentirent. Gallin sortit son sabre de son fourreau, mais, Roger était allé trop vite.
Roger toucha Gallin. Le sang de ce dernier giclait de partout. Gallin reprit son élans, mais échoua une deuxième fois.

-Akuma sutoraiku ! s'écria Roger.

Suite à cette attaque, Gallin fut horriblement et grièvement touché par Roger. Son sang giclait de plus en plus vite. Il respirait très mal, comme si il allait s'évanouir. Le lieutenant se relevait avec beaucoup de peine, sa vie s'approchait de la mort. Mais il continuait encore et encore à se battre jusqu'à son dernier souffle, jusqu'à la dernière flamme de la vie.

-Chimei-tekina ken ! s'exclama Roger.

Le capitaine du navire pirate bondit sur Gallin, brandissant son épée de façon qu'il puisse trancher le corps du lieutenant en deux. De justesse, Gallin évita son coup mais Roger était tellement rapide et puissant qu'il n'arrivait pas à voir où il était. Il avançait et accélérait à une vitesse impressionnante que les yeux de Gallin devinrent flous jusqu'à que ses paupières se refermèrent contre lui-même. Cinq minutes plus tard, il se releva avec plus de peine qu'à l'attaque précédente. Le conflit faisait encore rage entre la Marine et les pirates. Gallin se demandait si cette bataille aurait une fin, si il survivrait. Sans savoir pourquoi et comment, il évita très lentement une attaque du roi des pirates.

-Tu es doué, pour un lieutenant de la Marine, petit, dit Roger pointant le bout tranchant de son sabre sur le corps de Gallin.

Gallin évita une nouvelle fois le coup de sabre de Roger et commença vraiment à attaquer le seigneur des pirates. "Cet homme a tué mon père" se dit-il. "Il faut que je lave l'honneur d'un vice-amiral, je ne peux pas perdre un combat de cette condition, il faut que je me batte pour ma famille et pour la Marine ! Je peux le faire !" se cria-t-il. Soudain, Roger était à souffle. Soudain, un aura orange se formait autour du lieutenant. Sans rien comprendre, il avança plus vite le pas et accéléra de plus en plus. Malheureusement, un lieutenant marin ne pouvait rien contre le seigneur des pirates.

-Pourfendatrice burēdo ! fit Roger.

Le capitaine pirate donna un énorme coup de sabre sur le corps de Gallin. Ce dernier s'évanouit après avoir vu giclé son sang de son corps. Il pensa à la dernière flamme de sa vie. Il pensait également que cet unique petit brasier s'était éteint. Le cerveau de Gallin lui disait qu'il rejoindrait le royaume des morts. Le lieutenant se reposa une question qu'il s'était déjà posée en étant enfant: "Qu'y a-t-il après la mort ?"

Sur l'île de la Jalousie

Quelques jours passèrent avant que Gallin comprit qu'il était toujours vivant. Il se réveilla en sursautant. Il était couché dans un lit. Il avait l'air d'être dans une maison, sur une île. Des étagères étaient posées à côtés de lui. La pièce dans laquelle il était était sombre. En regardant à travers les carreaux d'une vitre, il vit qu'il faisait nuit. Il se leva, mais il entendit des bruits de pas. Quelqu'un venait. Puis, quelques minutes plus tard, la porte de la pièce s'ouvrit et vit un marin. Le soldat s'inclina devant lui, puis lui récita comme une poésie les dernières nouvelles en se relevant:

-Lieutenant, vous vous êtes battus avec honneur contre Roger, malheureusement, vous avez échoué. Le plus important, c'est que vous êtes devenu officiellement colonel de la Marine.

-Où suis-je ? demanda Gallin d'un air inquiet.

-Vous êtes sur l'île de Wealgearth, annonça le marin. Vous êtes le bienvenu ici. Nous vous avons installés également la base du "G-6", vous pouvez faire de n'importe quoi et de tout ce que vous voulez de cette île.

-Merci beaucoup, veuillez fermer, j'ai besoin de repos, dit Gallin.

Le marin obéit aussitôt son colonel. Il referma délicatement la porte derrière lui et Gallin se rendormit dans un profond sommeil.
Le lendemain matin, le colonel avait imposé à tout les citoyens des règles. Bien sûr, ceci depuis maintenant cinq ans. Il avait également transformé les citoyens et citoyennes en esclaves, jaloux et pauvres. Seul le colonel de la base de la Marine pouvait résister à ce pouvoir.
Voilà, ceci retrace exactement le passé de Gallin de son enfance ou de son adolescence à sa mort, ce chapitre retrace sa vie complète.

Fin du chapitre spécial 1, le passé de Gallin

Voilà, en espérant que ce chapitre spécial 1 vous plaise, bien sûr, c'est un chapitre n'étant pas présent dans la réelle histoire de ma fanfic. En espérant que vous l'aurez bien aimer, rendez-vous (normalement) la semaine prochaine pour le chapitre 3 et on retourne dans le réel de l'histoire !

_________________
Image


"C’est peut-être parce que j’ai peur, et qu’il me donne du courage."
Bilbo le Hobbit : un voyage inattendu, Gandalf.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Dokinios Pirates
MessagePosté: Dim 9 Fév 2014 15:46 
20 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Déc 2012
Messages: 407
Localisation: Dans une forêt, écrivant sur la tombe d'un homme mystérieux.
Chapitre 3: Marines vs Beldonn,Negsia et le vendeur

Le capitaine Beldonn et Negsia regardèrent attentivement l'épée du pirate sans détacher leurs yeux de cette arme. C'était comme si l'épée de Beldonn était entourée d'un aura. Tout deux clignèrent des yeux, pensant que c'était leurs imaginations qu'ils leurs jouaient des tours. Quelques petite secondes après, ils rouvrirent leurs paupières et cet effet magique était toujours là. Ils se lançèrent une série de regards inquiets et tremblants, se demandant ce qui pouvait bien se passer à ce moment précis. Beldonn, qui tenait toujours son épée avec ses deux mains, sentait quelque chose de bizarre, une sensation qu'il n'avait jamais eu auparavant, sur son arme précédente. Les runes gravées sur son épée brillaient également. Ils se levèrent, sans détacher de leur regard cet aura. Ils marchèrent jusqu'à la porte, la rouvrirent avec un léger grinçement, la refermèrent et furent entourés de Marines. Il y en avait partout, tous visant les deux personnes avec leurs fusils, restant immobiles tels des statues en pierre. Toutes les rues était bouchées. Le pirate regarda la base de la Marine, et vit qu'une silhouette se dessinait derrière une fenêtre. Il pensait à ce moment-là que c'était le colonel. Le capitaine était devenu furieux. Il avança d'un pas lent en direction des Marine qui l'entouraient. Ces derniers commençèrent à devenir terrifiés. Beldonn allait attaqué les Marines, quand la petite fille qui se tenait elle-même immobile derrière lui prit la parole:

-Vous n'allez quand même pas les attaqués, monsieur le pirate ? demanda-t-elle à la fois terrifiée et inquiète. Je ne souhaite pas être recherchée. Alors, s'il vous plaît, ne les attaquez pas.

Soudain, Negsia s'inclina derrière Beldonn. Elle commençait à pleurée, des larmes ruisselants sur ses joues et brillants au soleil. Le capitaine se posa alors une question: "Elle veut être sauvée, ainsi que les citoyens. Mais pourquoi défend-elle la Marine ? C'est absurde ! Si elle veut être libre ainsi que les habitants de cette île, elle doit protestée et être contre ses marins !". Après quelques minutes, il revint à la réalité, et entendit des bruits de pas. Un homme courait à sa droite, écartant de son passage quelques marins. Il arriva essouflé. Beldonn reconnût alors ce citoyen. Il était présent dans le magasin dans lequel était allé Beldonn. Soudain, il vit que c'était bel et bien le vendeur. Cet homme lui avait vendu son épée gratuitement. Le vendeur vit que l'épée de Beldonn brillait beaucoup plus que tout à l'heure.

-Petite fille, dit-il en reprennant sa respiration. Si tu veux être libre ainsi que nous tous des griffes de la Marine, alors il faut se battre contre eux.

Le vendeur pointa de son index de sa main droite les marins. La jeune fille, qui s'était relevée quelques secondes auparavant avait arrêtée de pleurer. Soudain, elle serra ses deux poings, fit une grimace aux marins, lançant un regard furieux, dit:

-D'accord, dit-elle. Je l'accepte pour le bien de cette île.

Puis, les trois personnages courèrent en direction des marins. Beldonn brandit son épée, prêt à tuer. Negsia, elle, qui n'avait ni pouvoir de fruit du démon ni armes avait brandit ses poings. Le vendeur, lui, se transforma en un canon et lança des boulets de canons de tous côtés. La bataille avait commençée. La petite fille avait déjà mis à terre deux soldats. On entendait également des bruits d'explosions provenants du vendeur. Beldonn, utilisa son poing et fit:

-Force 100 !

Il mit à terre une bonne dizaines de soldats inconscient après cette attaque. Il continua son chemin. Il aperçut que plus il avançait, plus la Marine l'encerclait. Tous brandissaient épées, sabres, fusils et pistolets. Des soldats étaient même postés sur les toits des maisons, visants Beldonn avec leur canon. Encore une fois, Beldonn brandit son poing droit et cria:

-Frappe Céleste !

Trois marins qui étaient sur le toits tombèrent raide.

Cependant, dans la base G-6

-Eh bien, ce fameux pirate est plus efficace que je ne le pensais, dit le colonel en regardant à travers les vitraux de la fenêtre derrière son bureau. Envoyés immédiatement les loups de combats ! Qu'ils dévorent cet équipage !

-Et la fillette ? demanda le soldat terrifié des dires du colonel.

-Elle s'est alliée avec les pirates, alors elle le payera elle aussi. Vous pouvez la tuée, dit le colonel détachant ses yeux de la vitre.

-D...D'accord, colonel ! balbutia le marin en sortant d'un pas vite du bureau.

Pendant ce temps, la bataille fait rage du côté de Beldonn

Le pirate était déjà presque essouflée. La foule de marins continuait à avançer. Soudain, il perça de ses yeux des loups. Il continuait à se battre contre la Marine. Le capitaine pirate sentait sa force diminuée. Au bout d'un moment, il en eu plus qu'assez qu'il réutilisa une technique de son fruit du démon. Cette fois-ci, il ne brandissait pas son poing droit, mais les deux ! Il prépara une attaque, quelques soldats l'ayant vus s'étaient poussés, puis il cria:

-Force 1000 !!!

Soudain, c'est comme si une tempête s'était crée. Des soldats et des loups tombèrent dans tout les sens. Même les marins qui étaient sur les toits avaient disparus. Seuls les canons n'étaient pas tombés. Le côté de Beldonn était rasé. Devant lui, il y avait un gigantesque bain de sang. Même des taches de sangs ruissellaient sur les domiciles des citoyens. Bien sûr, depuis un bon moment, les habitants étaient tous dans leurs maisons. Ils regardaient attentivement la bataille de leurs yeux éblouis.

Du côté du vendeur

L'homme-canon était toujours en forme à la perfection. Il tirait tout autour de lui. Parfois, la vitesse et la taille de ses boulets de canons changeaient. Il avait déjà mit beaucoup de soldats de la base du G-6 à terre et continuait. Lui aussi vit des loups affamés courirs sur lui, comme si ils n'avaient pas mangés de viande depuis des lustres. À son rythme, il avait bientôt tous les exterminés. Il en avait bientôt finit avec ses marins qui grouillaient de tous côtés. Il ne cessait de tirer des boulets de canons, plus ou moins gros. Au bout de quelques heures de combats, il commençait à être fatigué. Comme son camarade l'avait fait, il allait lançer un énorme boulet de canon sur ses ennemis pour qu'ils se fassent battre une bonne fois pour toute. Soudain, il se transforma entièrement en canon. Il commençait à préparer son boulet de canon, puis, il fit:

-Canon devastating !

Puis, il lança un énorme boulet de canon, beaucoup plus gros que ses précédents. Les loups et les marins, eux, commençaient à fuir de tout côté pour éviter ce choc . Quelques secondes plus tard, le canon toucha le sol, et il explosa. Ce fut une attaque assez dévastatrice. Après quelques minutes, le choc eut prit fin, et tous ses ennemis étaient déjà au sol, inconscients, raides et battus par la gigantesque attaque du vendeur. Puis, le citoyen reprit sa forme normale, c'est à dire, celle d'un humain. Son visage afficha un sourire puis il partit.

Du côté de la petite fille
La jeune fille, elle, était déjà fatiguée. Parmis les trois, c'était la seule qui avait le plus de difficulté. Elle avait deux épées, ramassées en ayant battu des marins. Plus elle se battait, plus elle sauvera son île. Au bon d'un moment, sa respiration était devenue saccadée. Heureusement, elle, qui avait apprise beaucoup de techniques durant son enfance s'en sortait pas trop mal. Elle connaissait plusieurs attaques, grâce à son ancien père qui lui avait appris jadis...Oui ! Elle assemblée toutes ses techniques, elles seules peuvent la sortir de cette bataille. Soudain, elle planta ses deux épées au sol, écarta ses jambes, piqua ses mains dans le sol et fit:

-La Lame Ardente !

Toutes seules, les deux épées tranchaient dans l'air puis, au fur et à mesure, des soldats et des loups furent tranchés en pièce. Nul ne savait comment elle avait réussie ceci. Quelques minutes plus tard, les épées se replantèrent dans le sol. Elle regarda devant elle, et tout les marins étaient à terre, abattus. De même pour les loups. Vite ! Elle se dépêcha de rejoindre ses amis. Elle traversa quelques rues, tourna plusieurs fois à gauche et les vit.
Les trois personnages avaient vaincus leurs ennemis, tous, joyeux arborants un sourire. Ils étaient contents de leurs victoires.

À la base du G-6

-Je n'y crois pas, fit le colonel en serrant ses poings. Comment ont-ils fait pour abattre mes soldats et mes loups ? Qui sont-ils ?

Soudain, il se leva très furieux, comme un loup en pleine rage, et fit:

-Ils ne ressortiront pas vivants de mon île ! cria-t-il. L'heure de la revanche à sonnée !

Fin du chapitre 3

Désolé de ce petit retard, mais voici le chapitre 3. Alors voilà, en espérant que vous l'aurez aimés. À la semaine prochaine ! N'hésitez surtout pas à émettre des commentaires, ils seront la bienvenue !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Dokinios Pirates
MessagePosté: Dim 9 Fév 2014 17:34 
100 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Oct 2013
Messages: 98
Localisation: Les profondeurs des internets, le cimetière des memes
Ta fanfic est assez bonne mais je voudrais parler de certains points :

_ Certaines de tes phrases ont , pour moi , un problème de sens , notamment sur les descriptifs des combats avec par exemple le passage de l'explosion du boulet de canon du vendeur qui est un passage où tu " simplifies " les phrases pour essayer de les rendre plus compréhensible mais cela fait un effet de lourdeur comme avec ces phrases :
_"Puis, le citoyen reprit sa forme normale, c'est à dire, celle d'un humain. Son visage afficha un sourire puis il partit."
_" Parfois, la vitesse et la taille de ses boulets de canons changeaient " / " Il ne cessait de tirer des boulets de canons, plus ou moins gros " : ce n'est pas un problème de sens mais tu n'as pas besoin ici de faire une répétition ;
_"Comme son camarade l'avait fait, il allait lançer un énorme boulet de canon sur ses ennemis pour qu'ils se fassent battre une bonne fois pour toute " : tu aurais dû mettre ce passage avant sa décision de lançer son attaque ;
_ Petit anachronisme :" Le vendeur, lui, se transforma en un canon " / " il se transforma entièrement en canon " : si ce n'en est pas un , précise tout de même le stade de transformation dès le début

Je ne suis pas ici pour détruire ton histoire mais la principale faiblesse de ton écriture ici est la construction de certaines phrases qui peuvent devenir des lourdeurs pour les lecteurs avec les répétitions de passage de description et aussi les quelques problèmes de temps (" il avait bientôt tous les exterminés" ) . Pense aussi à décrire un peu plus les attaques des personnages comme la " Frappe Céleste " ou la " Force 1000 " , j'aurais bien voulu savoir comment fonctionne la deuxième ( coup dans le vide surpuissant qui provoque une tempête ou frappe sur le sol qui fait une onde de choc ? ) ou bien même pourquoi le "Canon devastating" dure plusieurs minutes ( peut-être un peu exagéré pour la durée de l'explosion ) .

Je vais donc m'arrêter ici et te laisser réfléchir à ce que j'ai dit pour améliorer ces points dans ton histoire .
Je garde un œil sur ce topic et je te dis à la prochaine .

_________________
"Il n'y a ni paradis ni enfer . Quoi qu'ils aient fait de leur vivant , tous les morts vont au même endroit .
La mort est la même pour tous ." - Ryûk


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Dokinios Pirates
MessagePosté: Dim 23 Fév 2014 13:01 
20 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Déc 2012
Messages: 407
Localisation: Dans une forêt, écrivant sur la tombe d'un homme mystérieux.
Bonjour tout le monde ! Comme je n'avais pas eu le temps de publier des chapitres, aujourd'hui, c'est le chapitre 4 ! Aufaite, merci de ton commentaire Mugikaze, et sache que je terminerai cette fanfic !

Chapitre 4: Epreuve n°2: Les Robots

À présent qu'ils avaient réussis à battre les Marines et les loups, ils se dirigeaient vers la base du G-6. Nos trois personnages étaient assez éssouflés mais arrivaient quand même assez bien à courir au vu de leur énergie. Le pirate, le vendeur et la fille traversaient des rues parfois touchées par la bataille ou non touchées. À chaque fois, des habitants les regardaient assez surpris de leur victoire, les citoyens n'en croyaient pas leurs yeux. Depuis que nos personnages avaient gagnés, personne n'était jaloux alors que le pouvoir de la jalousie était encore actif sur l'île. Peut-être, les habitants, résistaient-t-ils à la malédiction ? Cependant, Beldonn n'avait pas oublié les épreuves que leurs réservaient les Marins. Il se souvint alors du Kabe Electrocutioner qu'il n'avait pas passé. Le capitaine pirate se demandait également combien d'embûches il devrait traversé, lui et ses deux compagnons. Nos trois "héros" ne s'arrêtaient pas de courir, à en croire qu'ils étaient en pleine forme. En revanche, au bout de la rue dans laquelle ils traversaient, l'attendaient d'étranges personnes. Ces petits inconnus avaient l'air de les attendre depuis un moment. Nos trois protagonistes virent également que leurs futur adversaires étaient armés jusqu'aux dents. Tous se regardèrent, se demandant qui allait attaquer en premier. Puis, Beldonn vit une chose étrange sur eux. Dessus, le pirate remarqua qu'il était écrit "Batterie". Cet objet était de couleur verte, signifiant sûrement que l'énergie de l'étrange personnage en question était au maximum. Il remarqua que cette sois-disant "Batterie" était mise éalement sur les deux autres personnages. Après quelque instant, le premier adversaire prit la parole, ayant une voix assez bizarre selon Beldonn.

-Si vous voulez pénétrer dans la base du colonel, vous devrez nous battre, fit la voix. Nous sommes des robots.

Beldonn se demanda soudain ce qu'était un robot. Sûrement une nouvelle technologie scientifique créée par Vegapunk. Il s'approcha du robot et vit que celui-ci se tenait immobile comme une statue. Que préparait-il ?Puis, le capitaine des Dokinios Pirates se dit: "Je ne vais pas me laissé faire façe à un robot, il faut vaincre le colonel." Suite à ce qu'il se dit, le robot eut une genre de connexion ou de vibration.

-Je peux lire dans vos pensées, pirate, dit le robot de sa voix bizarre.

Puis, Beldonn prépara son poing droit et commença à attaquer.

-Poing du Bélier !

Il fit une tête de bélier dans l'air. Suite après ce cercle, il y eut une onde de choc. Malheureusement, le robot évita l'attaque aussi facilement qu'il croyait qu'une mouche l'attaquait. Puis, Beldonn enchaînait avec pleins de coups de poings. Son adversaire les dévia ce qui fit détruire quelques domiciles. Le capitaine était furieux, en avait marre. Il se demandait si ces robots étaient invincibles ou pas. Quelques secondes plus tard, Beldonn prit la parole:

-En y repensant, où sont mes deux compagnons ? demanda-t-il avec colère.

-Ce n'est que maintenant que tu le remarques ? fit le robot en riant assez bizarrement. Depuis le début de notre combat, je les ais envoyés à l'autre bout de l'île. Ecoute, moi bien, pirate. Je peux envoyé mes ennemis à quelques kilomètres d'ici, je peux dévié tes attaques, les évités, lire dans tes pensées et renvoyés tes attaques. Bien sûr, les deux autres robots sont allés s'occuper de tes deux autres compagnons.

Du côté du vendeur

Le vendeur qui était contre un des trois robots était essouflés, ne pouvait plus rien faire. Même son fruit du démon ne surpassait pas son adversaire. Puis, l'homme qui avait mangé le fruit du Canon se demanda: "Beldonn, petite fille, venez à mon aide, s'il vous plaît !". À présent, c'est comme si le vendeur allait mourir dans un bain de sang à cause du robot. Son adversaire se rapprocha de lui et fit:

-Si ceci est toute ta puissance, tu es loin de me battre.

-Je...Je ne baissera jamais les bras, même si je dois sacrifié ma vie pour la jeune fille et Beldonn, dit le vendeur en se relevant. Je ne me laisserai jamais faire par des gens comme vous, je veux sauvé mon île de cette malédiction qu'est la jalousie !

Après avoir dit ses mots, le vendeur se releva et se métamorphosa entièrement en canon. Il était prêt à tirer dans la tête du robot. Son ennemi le regarda à travers ses yeux, puis, notre compagnon eut une étrange sensation. C'est comme si l'ennemi qui se tenait devant lui s'était connecté à son cerveau. Soudain, notre protagoniste se rappela qu'une batterie était insérée dans le corps de son ennemi. Il savait à présent le point faible de son adversaire. Le premier, le vendeur lui enlevait sa batterie la cassait. Et le deuxième, le robot dépensait son énergie puis tombait. Après s'être dit cela, notre compagnon dit:

-Je sais ce que sont tes points faibles. Le premier, je t'enlève ta batterie de ton corps et je la casse. La deuxième, tu dépense toute ton énergie assez brutalement et tu es vaincu, fit le vendeur ayant compris.

-Comment as-tu deviné ? interrogea le robot.

-Au début, je ne m'étais juste pas soucié de cet objet qui s'appelle la batterie. En fin de compte, je n'ai même pas besoin d'utilisé mon pouvoir du fruit du démon pour te battre, j'ai agis de manière idiote au début en pensant te vaincre avec mes techniques, répondit le vendeur.

Puis, notre personnage fit le Soru, la technique pour se déplacer extrêmement vite qu'on croirait que son utilisateur se téléporte. Le robot, lui, ne le voyait pas, ou ses yeux ne suivaient pas son ennemi. La machine créée par Vegapunk essayait de le suivre mais n'y arrivait guère, jusqu'à que le vendeur lui prit sa batterie. Soudain, c'est comme si le robot était plongé dans un sommeil éternel. Son corps s'était déconnecté tout comme son cerveau. Puis, le vendeur revint à l'endroit précis du combat de Beldonn. Il tenait toujours à sa main la batterie, la jeta par terre aussi brutalement qu'il le put, et l'objet se cassa en mille morceaux, ce qui affaiblit l'ennemi de la jeune fille et de Beldonn. Le capitaine se retourna vers le vendeur et lui fit un sourire digne.

Du côté de la jeune fille

-Si je comprends bien, je dois t'enlevée ta batterie pour que tu sois vaincu, dit-elle à son adversaire.

-Toi aussi, tu l'as devinée ? fit-il avec fureur.

La jeune fille bondit sur le robot, brandissant ses deux mains. Elle, qui n'avait toujours pas apprise le Soru ne pouvait pas se déplacée très vite. Cependant, elle fit de son maximum. Le robot évitait la jeune fille aussi facilement que rien d'autre. Son combat fut très rapide puisqu'elle aussi avait reçu le message de la part du vendeur. La fille fit ce qu'elle pouvait, jusqu'à qu'elle réussie enfin à enlever cette batterie.

De retour au côté de Beldonn et du vendeur

Elle fut expédiée à l'endroit où était Beldonn et le vendeur, jeta de même la batterie qui se fracassa. L'adversaire de Beldonn, lui, souffrait de plus en plus.

-C'est notre dernier ennemi, dit-elle.

Ses deux autres compagnons firent "oui" de la tête. Puis, les trois bondirent sur le dernier robot restant. Malheureusement, le robot était plus difficile à vaincre que les deux autres. Ils prirent beaucoup de temps pour lui prendre la pile. Ils n'y arrivaient guère. Au bout d'un moment, ils réussirent. Encore une fois, ils savourèrent leurs victoires. Ce fut Beldonn qui se chargea de détruire la batterie. Après cela, il continuèrent leur chemin, assez heureux. Il leur faudra vaincre le colonel pour sauver l'île de cette jalousie.

Dans la base du G-6

-Colonel, fit un marin. Les trois robots ont été vaincus.

-Quoi ?! Comment ont-ils fait ?

-Ils ont remarqués leurs points faibles, répondit le marin.

-Je vais m'occuper personnellement de ces trois gaillards, fit le colonel fou de rage.

Fin du chapitre 4

En espérant que ce chapitre vous aura plu. Pour information, je ne publierai pas de chapitre pendant les vacances. Pour Mugikaze, les techniques:
Frappe Céleste: Beldonn frappe dans l'air avec son poing, ce qui produit une onde de choc céleste. Toute personne sur les toits/autres peut se prendre le coup puisque ils ne sont pas sur la terre ferme.
Force 1000: C'est un coup de poing de Beldonn. Tout simplement, plus il augmente le chiffre, (ex: 1500,2000,2500, etc...) plus la force et la puissance de son coup de poing s'accroît.

Bonne lecture à tous !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Dokinios Pirates
MessagePosté: Dim 30 Nov 2014 11:54 
20 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Déc 2012
Messages: 407
Localisation: Dans une forêt, écrivant sur la tombe d'un homme mystérieux.
Bonjour tout le monde ! Cela fait longtemps qu'il n'y a pas eu de chapitres de cette fic (environ 8 mois) ! C'est pourquoi je ne décide pas d'en créer une nouvelle inutile, mais de continuer celle-ci !

Chapitre 5: La colère du colonel Gallin

Du côté du vendeur et de Beldonn

Beldonn et le vendeur se demandaient si la fille allait bien réussir ou pas. Mais notre capitaine pirate et notre vendeur ne se souciaient plus vraiment guère d'elle. À présent leur ultime objectif est de battre le Colonel de la Marine et de mettre un terme à cette jalousie et cette pauvreté qui hante les habitants depuis tant d'années. Soudain, Beldonn s'arrêta. Le vendeur s'arrêta également, se demandant pourquoi Beldonn ne courait plus. Par le fait de courir, le vendeur était en sueur et sa peau vira au rouge sur son visage. Ses cheveux étaient mouillés et il était essouflé. Ce dernier se demandait même à combien de kilomètres ou de mètres était la base G-6. Beldonn lui même s'était également arrêté puisqu'il était essouflé, mais il fixa des yeux le vendeur. Puis le chef des Dokinios Pirates prit la parole:

-Dit-moi...Toi qui est l'utilisateur du Cano Cano No Mi, peux-tu m'envoyé jusqu'à la base du G-6 ? demanda Beldonn en reprennant son souffle.

-Bien sûr, volontier, répondit le vendeur avec un sourire joyeux.

C'est ainsi que la transformation du Cano Cano No Mi se produisit. Tout d'abord, les bras et les jambes de l'homme disparûrent. Puis ce fut au tour du ventre, du cou et de la tête de se transformer en un canon noir et gris. Puis les yeux du vendeur s'affichèrent aux deux côtés de l'arme. Premièrement, le jeune homme fixa bien sa cible: la base du Colonel Gallin. Puis, le vendeur fit signe à Beldonn d'entrer dans le canon. Ce dernier obéit. Une fraction de secondes plus tard, le capitaine pirate fit un vol plané d'une centaine de mètres voir d'un kilomètre. Puis son corps se dirigea vers le sol. Le capitaine tomba la tête la première. Il s'était déjà fait mal à l'épaule gauche ainsi qu'à la jambe droite. Il vacilla pendant quelques instants, puis estima qu'il pouvait de nouveau marcher normalement. Malheureusement, il vit qu'il n'était pas seul. En effet, deux robots se dessinaient devant lui, le fixant d'un regard vif. Ces derniers étaient accrochés branchés à une prise, donc ils n'avaient pas de batterie. Une fraction de secondes plus tard, Beldonn entendit un pas lourd s'approcher des robots. Puis il vit une grande personne apparaître à l'encadrement d'une grande porte. Beldonn su directement que c'était le colonel Gallin Demnys était fou furieux du fait que Beldonn est pu résisté aux différentes épreuves. Sous l'énervement, le colonel cassa les fils qui branchaient les robots au bâtiment.

-Alors...C'est toi le capitaine pirate qui a envahit mon île en espérant sauver les habitants ? C'est également toi qui a réussit à passer toutes les épreuves ? demanda le gradé de la Marine d'un ton furieux.

-Oui, c'est moi, répondit Beldonn d'un sourire narquois.

Le haut gradé devint fou de rage. Sa peau beige vira au rouge vif, au rouge écarlate. Il sortit de son fourreau une épée sublime blanche. Au manche, cette dernière était ornée d'un tigre miniature orange et de griffes du même animal. Sur l'épée étaient gravés des mots étranges. Le colonel fixa son épée comme si c'était son trésor et que personne n'y toucherait. Puis notre protagoniste sentit une aura orange. L'épée de Gallin dégageait une grande puissance qui fit même vaciller Beldonn. Puis, la rage du haut gradé se transforma en un sourire démoniaque, comme si le colonel avait une grande envie d'assassiner Beldonn. Ce dernier sortit à son tour la Lame Argentée de son fourreau. Cette dernière n'était dotée que d'inscriptions sur elle-même, alors que l'épée du colonel était ornée de griffes et d'un mini-tigre. Beldonn hésita, puis pris la parole:

-Il est temps que j'en finisse avec toi, dit Beldonn en se préparant.

-Très bien, que le meilleur gagne, dit le colonel d'un sourire malicieux.

Soudain, le colonel passa à l'attaque. Il s'arma de son épée, puis donna un joli coup nommé << Les Griffes du Tigre !>> dans le ventre de Beldonn. Au moment ou l'épée le toucha, ce dernier sentit défiler comme une image: les griffes d'un tigre. Le capitaine pirate recula de quelques pas, estimant la blessure du colonel comme sévère. Il cracha une flaque de sang rouge écarlate par terre, puis releva la tête en fixant Gallin d'un regard noir. Ce dernier affichait toujours son sourire narquois, ce qui énerva Beldonn. Ce dernier passa cependant à l'attaque, essayant d'oublier sa blessure au ventre. Malheureusement, cette dernière lui faisait perdre des forces, et le captiaine tomba par terre, giclant du sang.

-Eh bien, je croyais que tu en avais dans le ventre, apparemment, j'ai faux, dit le colonel en mettant son épée dans son fourreau.

-Tu...Tu n'as encore ja...jamais découvert mon pouvoir, dit Beldonn haletant.

-Et toi, tu n'as jamais découvert le mien, répliqua Gallin.

Beldonn essayait tant bien que mal de se relevé, mais sa blessure l'en empêchait. Gallin ne lui avait asséné qu'un coup, et Beldonn était déjà hors d'état de nuire. Cependant, notre protagoniste ne perdait pas espoir. Il devait battre Gallin quel que soit les blessures plus ou moins mortelles que lui infligeait ce dernier. Le capitaine se dit <<Je ne dois pas perdre la bataille, quel qu'en soit le prix !>> puis reprit sa Lame Argentée qui jonchait le sol. Puis il se releva, montrait sans doute des signes de fatigue, mais ne perdant pas espoir. Le colonel fut agacé de voir que le pirate n'était pas totalement mort. C'est pour ça qu'il bondit sur Beldonn et fit un coup d'épée. Ce dernier esquiva le coup aussi vite qu'il le put et Gallin avait brisé le sol.

-Sale minable, comment as-tu pu survivre à mon coup ? demanda le colonel d'un ton furieux.

-C'est juste que ton coup n'était pas assez puissant pour que je meurs, répondit Beldonn d'un air moqueur.

Gallin devenait fou. Il attaqua plusieurs fois le capitaine alors que ce dernier esquiva trop facilement les coups du haut gradé. À présent, Beldonn était à bonne distance pour attaquer. Ce dernier prépara ses poings, puis dit à haute voix:

-Charge du Gorille !!! s'écria le capitaine.

Beldonn prépara ses poings puis attaqua à tout va le colonel. Ce dernier ayant reçut de sérieux dégâts, impacts et de sérieuses blessures. Gallin fut projeté contre le mur, provoquant quelques dégâts à ce dernier. À présent, le visage du colonel était ensenglanté. Ce dernier ne pouvait rien faire, car il était coincé. Il gigotait dans tout les sens, espérant se décoincer. Soudain, Beldonn ressentir l'aura de l'épée de l'adversaire. Elle devenait de plus en plus faible, de moins en moins puissante. Puis,le colonel n'ayant plus assez de force, lacha de la paume de sa main droite son épée qui tomba par terre, provoquant un bruit sonore. L'aura de l'épée n'était plus présente. À présent, le colonel est très faible. C'est le moment pour Beldonn de l'attaquer de toute ses forces.

-Le Poing Divin du Gorille !!! s'exclama le capitaine.

Notre protagoniste chargea son poing, entouré d'une aura surpuissante que même le colonel ne pourrait y résisté. Puis il fit un coup dans le vide. La même attaque se reproduisit imitant le poing de Beldonn sur Gallin. Ce dernier cracha de grandes flaques de sang. L'impact fut énorme. Le haut gradé était très faible. À présent, notre protagoniste avait sans doute battu l'effroyable et impitoyable colonel Demnys Gallin de la base G-6 de la Marine. Beldonn savoura seul sa victoire en laissant sa fatigue l'emporter.

Fin du chapitre 5

En espérant que ce chapitre vous aura plu ! Tout les commentaires positifs ou négatifs sont la bienvenue !

_________________
Image


"C’est peut-être parce que j’ai peur, et qu’il me donne du courage."
Bilbo le Hobbit : un voyage inattendu, Gandalf.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com