Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 messages ]  Aller à la page [1], 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: [Fanfic] Numéro 17
MessagePosté: Sam 9 Juil 2011 01:50 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Juil 2011
Messages: 22
Yep Yep

J'ai décidé de faire une fan-fiction qui se passe dans l'univers de One Piece, c'est ma première mais n'hésitez pas à donner votre avis et des conseils ;)
Enjoy !

Note de l'auteur :
Au moment où se déroule l'histoire, l’équipage des mugiwaras est sur le point d'arriver à Alabasta.


Prologue



«Aah *tousse* … c'est chaud et granuleux.. du sable.. je suis allongé sur du sable. Je brûle... faut que j'ouvre les yeux.. PUTAIN DE MERDE ! La lumière m'éblouit ! Calme toi, calme toi … ouvrir les yeux petit à petit.. voilà c'est mieux. Joli ciel bleu finalement, agréable ce sable fin, dommage qu'il y a pas quelques brises d'air frais, fait chaud quand même je trouve.
Finalement y a pas de quoi se prendre la tête, positive mec. En parlant de tête, j'ai un putain de mal de tête effroyable sans oublier l'affreuse pâteuse que j'ai. Enfaîte, j'ai carrément la tête qui tourne, putain je me sens mal de l'eau, de l'eau ! *Se précipite vers l'eau de la plage, boit* Ahh...
Bordel je suis où ! Une putain de plage paradisiaque,une mer azur à la con avec ce pitoyable soleil qui tape fort et aucun bruit. Le calme plat. Même les arbres bougent pas. D'ailleurs j'ai l'impression qui se foutent de ma gueule ces arbres. Faut que je marche.. et merde.. j'ai la tête qui tourne encore.. oh noonnn..»*tombe*.

30 min après.

«Humm... je me suis évanoui. Toujours mal à la tête. Allez lève toi. Marche.
Bon faut que je réfléchisse, que je me pose et que je réfléchisse. Oui faut réfléchir. Putain faut que j'arrête de me répéter ! Qu'est ce que je fous ici.. cet endroit me dit rien, c'est sur, j'ai jamais posé un pied ici, mais comment je suis arrivé sur cette terre ? J'arrive pas à m'en rappeler.. Ni ce que j'ai bien pu faire avant.. Pourquoi je me cogne la tête contre le sable ? Je deviens fou ? Je suis fou ?...
- Tu dis toujours ce que tu penses haut et fort toi !? T'est pas un peu débile ?
Je me tais. Je me retourne à ma droite, personne. J’entends des voix.
-Je suis à gauche, en haut de l'arbre, le fou !
-Tu me traite de fou mais c'est pas moi qui se planque en haut d'un arbre ducon. Descend !»
A première vue, il semble jeune, je lui donne au moins 19 ans, sa jeunesse doit expliquer son air à la con je pense. Il est pas dégourdi non plus, y lui faut une pige pour descendre d'un simple arbre fruité.

Il porte un foulard bleu noué au cou, une chemise blanche trouée et noircie et un pantalon bleu déchiré au niveau des genoux.. ses vêtements me donnent une mauvaise impression, sa me rassure pas. Il arrive vers moi, il est à peine plus petit que moi de taille,les cheveux court blond, et semble ne plus s'être pris un bain depuis une éternité, pauvre jeune. Mon seul moyen de clarifier un peu la situation ici est ce blond, faut que j'en profite.
« Sa fait combien de temps que tu m'observe ?
-A peu près deux quarts d'heure, je t'ai entendu gueuler quelques charmantes insultes, puis je t'ai vu tituber et tomber. Sa fait deux semaines que je suis bloqué sur cette putain d'île seul, alors quand je t'ai vu piquer une crise sa m'a fait rire, un peu de divertissement sa fait pas de mal! *il rigole*
Je me suis demander si t' allait clamser ou pas en fai..
Mon sang ne fit qu'un tour, cet enfoiré me dis qu'il se délectait de me voir paumé et m’évanouir !
En une fraction de seconde, avant même qu'il termine sa phrase, j'attrape son foulard et le renverse par terre :
-On va mettre les choses au clair petit ! J'ai un putain de mal de tête, je sais pas où je suis et ni ce que j'ai fais avant, alors c'est pas la peine que tu fasse le comique et que tu me les brisent, c'est moi qui pose les questions, capiche ?
-Ouais, ouais.. mais pour un mec qui se rappelle de rien ta quand même un tempérament de feu..
-TA GUEULE !! Qui es tu, qu'es tu fous ici et où on est ?
-T'y va cash toi.. t'attend jamais le troisième rendez-vous ? Bon.. nous sommes sur une des nombreuses îles inhabitées de Calm Belt, la terrible mer qui borde Grandline, c'est une mer sans aucun courant marin et habitée de terribles monstres marins gigantesques : des «Rois des mers». Moi c'est Arnolph,je faisait parti de l’équipage du vice-amiral Doberman avant d'avoir .. disons quelques soucis, alors qu'on traversé Calm Belt l'équipage à décidé de me laisser seul ici, on peut dire que je suis un ex-marine.
-Ma..Marine ? .. *lâche Arnolph*
- Et merde ! Y tourne encore des yeux.. Eh mec !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Numéro 17
MessagePosté: Sam 9 Juil 2011 18:00 
75 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Oct 2010
Messages: 685
Localisation: Sur la Mer des Stratagème, occupé à boire du saké en dévalisant les villages de pauvres payans
Laisse moi te le dire tout de suite: des fics qui débute comme la tienne, je n'en ai jamais lue! ça part direct sur les chapeaux de roues, on à vraiment l'impression de voir les actions du personnages par ses yeux, ce qui est vraiment rare à voir. Le coup du personnage amnésique sur une île déserte s'est déjà vu, mais pas de ta façon. Mais comme c'est une prologue, je réserverai mon avis là-dessus.
Coté écriture, à part le style très "cash" (pour citer les paroles de ton personnages) de la chose, c'est encore bien écrit, quelques petites fautes par-ci par-là, mais rien qui gâche vraiment le texte.
Niveau histoire, je ne peux encore émettre aucun avis, puisque ce n'est qu'une prologue. Mais j'ai hâte de voir ce que cela va donner...

_________________
In the darkness or light,
In cities or the countryside,
A Song resounds forcefully
The Song of the Phoenix Dragon.
Fear it, Love it, weep on,
Because the only people who fit
Are the souls of the damned pirates


Une future légende est en marche... Découvrez ses aventures ici!
-Walk The Phoenix Dragon-


My Name Is: HILRÉ LAMOU (Star Wars) - CONFUSED DRUADAN (Terre du Milieu) - CELEGORM CÚTHALION (Langue Elfique) - DRACO (SSBB) - Phénix Dragoon (Volonté du D)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Numéro 17
MessagePosté: Sam 9 Juil 2011 20:26 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Juil 2011
Messages: 22
Phénix Dragoon a écrit:
Laisse moi te le dire tout de suite: des fics qui débute comme la tienne, je n'en ai jamais lue! ça part direct sur les chapeaux de roues, on à vraiment l'impression de voir les actions du personnages par ses yeux, ce qui est vraiment rare à voir. Le coup du personnage amnésique sur une île déserte s'est déjà vu, mais pas de ta façon. Mais comme c'est une prologue, je réserverai mon avis là-dessus.
Coté écriture, à part le style très "cash" (pour citer les paroles de ton personnages) de la chose, c'est encore bien écrit, quelques petites fautes par-ci par-là, mais rien qui gâche vraiment le texte.
Niveau histoire, je ne peux encore émettre aucun avis, puisque ce n'est qu'une prologue. Mais j'ai hâte de voir ce que cela va donner...


Merci, ton commentaire fait plaisir, je croyais que le prologue n'avait pas vraiment plu ^^
Je pense que demain je pourrais poster le chapitre 1 normalement.
Et oui c'est assez "cash", c'est un peu la mentalité du personnage, vu que c'est le narrateur du récit sa ressort sur son langage et ses pensées.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Numéro 17
MessagePosté: Sam 9 Juil 2011 20:35 
1 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Mai 2011
Messages: 30
Localisation: sur le bateau pirate de zaxi le dangereux, dans un océan rempli de monstre!!
Oula je rejoin phenix dragon, sa commence très vite, très vite et jaime sa. pas trop de fautes donc c'est bien. J'aime aussi comment tu écrit, ton style. L'histoire va être bien mais connu : un amnésique est sur une ile et va tout faire pour retrouver sa mémoire ou un truc comme sa. j'éspère que je me trompe.
Pour l'instant rien a dire a part une chose : J'ai pas trop compri quand il pense ou quand c'est une action. donc je te propose un truc.
pensé en italique. action en normal et paroles en normal mais commense par -
et entre chaque pensé et parole saute une ligne, entre chaque pensé et action pareil et entre chaque action et paroles pareil^^
ex :


Aah *tousse* … c'est chaud et granuleux.. du sable.. je suis allongé sur du sable. Je brûle... faut que j'ouvre les yeux.. PUTAIN DE MERDE ! La lumière m'éblouit ! Calme toi, calme toi … ouvrir les yeux petit à petit.. voilà c'est mieux. Joli ciel bleu finalement, agréable ce sable fin, dommage qu'il y a pas quelques brises d'air frais, fait chaud quand même je trouve.
Finalement y a pas de quoi se prendre la tête, positive mec. En parlant de tête, j'ai un putain de mal de tête effroyable sans oublier l'affreuse pâteuse que j'ai. Enfaîte, j'ai carrément la tête qui tourne, putain je me sens mal de l'eau, de l'eau !


*Se précipite vers l'eau de la plage, boit*

Ahh... Bordel je suis où ! Une putain de plage paradisiaque,une mer azur à la con avec ce pitoyable soleil qui tape fort et aucun bruit. Le calme plat. Même les arbres bougent pas. D'ailleurs j'ai l'impression qui se foutent de ma gueule ces arbres. Faut que je marche.. et merde.. j'ai la tête qui tourne encore.. oh noonnn..»

*tombe*

tu est pas obligé de mettre en * les action mais je laisse car c'est bien quand même.
j'ai mit l'action "tousse" en gras car la tu est pas obligé de sauter une ligne car c'est juste un mot
.


Humm... je me suis évanoui. Toujours mal à la tête. Allez lève toi. Marche.
Bon faut que je réfléchisse, que je me pose et que je réfléchisse. Oui faut réfléchir. Putain faut que j'arrête de me répéter ! Qu'est ce que je fous ici.. cet endroit me dit rien, c'est sur, j'ai jamais posé un pied ici, mais comment je suis arrivé sur cette terre ? J'arrive pas à m'en rappeler.. Ni ce que j'ai bien pu faire avant.. Pourquoi je me cogne la tête contre le sable ? Je deviens fou ? Je suis fou ?...


- Tu dis toujours ce que tu penses haut et fort toi !? T'est pas un peu débile ?

Je me tais. Je me retourne à ma droite, personne. J’entends des voix.

-Je suis à gauche, en haut de l'arbre, le fou !

-Tu me traite de fou mais c'est pas moi qui se planque en haut d'un arbre ducon. Descend !»

A première vue, il semble jeune, je lui donne au moins 19 ans, sa jeunesse doit expliquer son air à la con je pense. Il est pas dégourdi non plus, y lui faut une pige pour descendre d'un simple arbre fruité.


bon moi je verrai un truc comme sa mais bon après fait comme tu veut car c'est très bien comme ta fait. continue!!!!^^

_________________
Image

Hissez le drapeau noir!!!
A l'Abordage!!!!!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Numéro 17
MessagePosté: Sam 9 Juil 2011 20:52 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Juil 2011
Messages: 22
Ba pour simplifier les *xxx* c'est les actions, ensuite tous le reste c'est les pensées du narrateur et a partir des guillement le dialogue avec tirets pour le changements d'interlocuteur.

Après oui, le départ fait beaucoup cliché : l'amnésique qui va essayer de retrouver sa mémoire.
Mais il va chercher à savoir son passé, ce qu'il c'est vraiment déroulé, mais sa sera surtout les conséquences et les révélations qui vont rythmer le récit et le lancer dans la véritable intrigue, du moins j'espère que mon récit ne donnera pas le sentiment du simple amnésique qui veut retrouver la mémoire.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Numéro 17
MessagePosté: Dim 10 Juil 2011 04:09 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Juil 2011
Messages: 22
Voici la suite :Vogue Merry:


Chapitre 1 : Une occasion en or


Trois semaines sont passées depuis mon réveil sur cette archipel et ma rencontre avec ce jeune abruti d'Arnolph, qui est quand même une bonne compagnie.
Trois semaines sur ce foutu îlot inhabité où la végétation semble être le principal maître des lieux : pour être sincère à par l'étendue d'eau qui borde l'île et les quelques mètres de sables, plus on s'enfonce au centre de l'îlot plus on pénètre dans une étonnante masse de verdure avec d'énormes arbres velu pouvant couvrir plusieurs mètres carrés de volume, à un tel point qu'à plusieurs kilomètres du centre le soleil ne parvenait plus à percer cette flore inébranlable.
A mes yeux c'était bien plus qu'une forêt de mes deux, c'était une putain de forêt où on ne crevait pas de chaud ! La température de l'île était insoutenable, l'absence de vent n'amélioré surtout pas ce facteur, faut bien l'avouer..
J'avais proposé à Arnolph de monter notre abri de fortune vers le coeur de l'archipel, on aurait plus eu de souci de chaleur, surtout que l'on était à proximité de ce qui nous nourrissait quotidiennement : de nombreux fruits et légumes mais aussi des sortes de pommes de terre rouge bien consistante mais d'un goût plutôt.. atroce.
Mais voilà ! Monsieur ne voulait pas, à cause de quelques vieilles histoires raconté entre matelots de la marine comme quoi certaines îles cacheraient des créatures terribles, et bien d'autres histoires farfelues pour faire peur au plus idiots.. au final on a établi le camps en début de forêt non loin du littoral.
D'ailleurs faut avouer que l'île ne contenait pas d'animaux ou autres créatures, du moins on en jamais croisé ni entendu. Par contre j'avoue avoir l'impression des fois que certains éléments de la végétation changent de place. Bizarre. Cela doit être à cause des conneries que raconte Arnolph.
Le jeune est plutôt sympathique, mais il est vachement maladroit et pas très futé, sans parler de son putain de comportement de paresseux à vouloir se laisser crever allonger dans le sable ! Putain de branleur celui là, en plus il a peur de tout !
Il m'aide tout de même à essayer de retrouver quelques bribes de souvenirs, mais rien n'y fait, rien ne revient.
Alors on a pu faire seulement quelques suppositions par rapport à mon comportement : il y a trois semaines lorsque j'ai entendu l'évocation de la marine, je me suis évanoui, Arnolph a suggéré la possibilité que je sois un pirate ce qui n'est pas impossible ; mais ce n'est pas juste un sentiment de crainte de l'ennemi que j'ai ressenti, à mon avis je ne les portent pas du tout dans mon coeur, loin de là, ça doit surpasser le simple conflit pirate/marine.
Ce qui est drôle dans mon amnésie, c'est que j'ai une perte de mémoire, de souvenirs mais que je sais toujours lire, écrire et bien d'autres connaissances, réflexes basique et il me reste quelques connaissances historiques. C'est surtout au niveau de mon passé que c'est un putain de merdier! Je pense avoir grandi vers North Blue mais je n'ai aucun souvenir de ma famille et de l'endroit précis.
Sans oublier que je me rappelle plus de mon nom, prénom, alors Arnolph m'appelle Red, parce que je porte un pantalon rouge plutôt douteux sur moi.
Je pense aussi avoir navigué longtemps sur un navire en étant accompagné mais la encore ça semble loin et je n'arrive pas à savoir ce que je faisais sur un bateau, ce que j'ai vécu et avec qui j'étais.
Oh mon dieu, quel putain de foutoir à la con.
Peut être que j'étais effectivement un pirate. Et si j'étais un marine ? Ou alors un simple marchand ?
En tout cas va falloir trouver un moyen de se casser de ce trou perdu, et se refaire une identité, surtout me raser cette barbe et me couper mes cheveux bientôt je pourrais me faire des putains de dreadlocks si sa continu..
-Première prise de note -Red


« Red ! C'est bon, t'a terminé d'écrire tes trucs inutiles ? C'est plutôt drôle de te voir écrire comme un débile sur ce qui me servait de foulard *sourit*
-Je m'occupe au moins, je ressemble pas à un cadavre échoué sur une plage 24h sur 24h !
-C'est toi qui dis sa ? Monsieur le fou qui a mal à la tête ? Tu te rappelles Red, hein ? »

La première semaine, ce jeune con m'a rendu complètement.. enfin.. il m'a fait chier quoi. Y a rien à dire c'est un chieur professionnelle, ça m'étonne pas que l'équipage de marine avec qui il était l'ont déposé seul ici, mais j'ai vite compris que le fait de lui taper dessus, lui répondre ou gueuler ne change rien. Il prenait un malin plaisir à s'amuser des gens, les provoquer, au final j'ai pris l'habitude de ne plus en prendre compte.

« Bon ça va. Je me suis peut-être pris la tête pour trouver un moyen d'écrire, mais imagine que j'oublie une fois encore ce qui s'est passé. Et bin là, je n'aurais qu'à lire ce que j'ai écrit !
-Si t'oublie encore des trucs, tes IRRÉCUPÉRABLE ! Irrécupérable Red ! *rigole*
-La ferme ! Écoute..
-T'entend des voix encore ? Faut te faire soi.. *Arnolph se prend une taquet*
-J'entends une voix d'homme qui se plaint.. c'est vers la plage ! Faut se rapprocher. »

On arrive vers la plage, on se cache derrière un imposant rocher.D'abord, je vois un bateau de marine, je le reconnais facilement à ses couleurs bleus et blanc, mais quelque chose me chiffonne, il semble avoir quelque chose d'inhabituel. Arnolph me fait des signes absurde, encore en train de faire le con ! Ah non y me montre 2 marines qui.. tracte un cadavre. Charmant.
On se rapproche discrètement tout en essayant de rester planqué et on tend l'oreille :

« Fiouuu.. suffit qu'un prisonnier se suicide... et c'est nous qui devons le sortir et l'enterrer ici !
-En même temps quand tu sais que tu vas terminer enfermer à Impel Down, c'est pas la joie...
-On ne va pas le plaindre non plus ! Dire que le contre-amiral Ishido nous oblige à l'enterrer pour respecter les coutumes.. juste nous deux ! Moi je l'aurais balancé à l'eau !
-Aide moi à creuser plutôt de geindre..
Arnolph se retourne vers moi.
-On ferait mieux de pas trop attirer l'attention avant qu'ils partent..
-Tu te fous de ma gueule ? C'est le moment ou jamais de saisir notre chance et quittez cette putain d'île ! Fais pas la mauviette, merde !
-Tes sourd ou quoi ? Ils vont à Impel Down, l'imposante prison sous-marine ! J'ai entendu dire que c'est un véritable enfer humain ! Si tu n'as pas remarqué c'est un navire chargé de transporter les prisonniers vers la prison.. »

Je ne l'écoute plus, je suis excité comme pas possible ,il est temps de quitter cet endroit de mes deux ! Ils sont suffisamment éloignés du navire pour pouvoir les attaquer sans se faire repérer et ils n'ont pas d'armes sur eux à par leur pelle, c'est maintenant ou jamais.
Je suis tellement heureux de cette occasion que je ne réfléchis pratiquement plus : je coure vers eux, ils m'ont vu. D'ailleurs il y en a un qui pointe la pelle vers moi, à mon avis ils sont compris que je ne venez pas avec de bonnes intentions. M'en fous.

«One Shot Kick. *Red court vers le marine et effectue un coup de pied en forme de croissant de lune visant la tête, pris de vitesse, il n'esquive pas et est assommé d'un coup*
-Putain t'est qui toi le barbu !
-Ta pas besoin de savoir qui je suis pour que je te botte le cul ! *Red esquive le coup de pelle*
Fly... *Il distribue un uppercut puissant au pauvre matelot, le faisant basculer en arrière* ..and Crash ! *Il termine son geste avec un coup de poing gauche en marteau, de haut en bas, écrasant le visage du marine contre le sable, un filet de sang gicle*
Et voilà..»

Mes gestes et mes paroles sont venus automatiquement. Arnolph m'avait dit que j'avais une excellente conditions sportives et que j' avais l'air plutôt balèze. Finalement je me dis que je devais être un type plutôt habitué à me battre. Tien, voilà que l'autre peureux se ramène.

« T'est pas possible comme mec ! Leurs potes vont se ramener pour les chercher après, tu fais comment ensuite ? Tu m'expliques !
-Arrête de t'agiter, met leur uniforme on va intégrer leur navire à la con et sortir de ce trou de mes deux ! Oh oui, bordel de merde, je bouillonne ! Come on ! »

----------------------------------------------------

Voila, en espérant que ça va vous plaire et n'oubliez jamais : un petit commentaire vite fait sa prend pas trop de temps et ça donne toujours envi de continuer :Luffy hilare:

EDIT : Voilà, fautes corrigées et y en avait un paquet !
Étant donné que je pars demain pour l'USA, il n'y aura pas de nouveaux chapitres pendant 3 semaines, désolé :Vogue Merry:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Numéro 17
MessagePosté: Mar 12 Juil 2011 13:59 
100 000 Berrys

Inscription: 17 Fév 2010
Messages: 92
J' adore ta fic ! :luffy langue:
Et Red, à tout le temps insulter et dire des gros mots, il me fait rire comme pas possible ! :luffy langue:

En plus, les noms d' attaques et les attaques, dans ta fic, sont originales et pas répétitives (c' est pas comme Luffy avec Chewing à chaque fois u_U), et ça, c' est cool ! :Zoro nargueur:
En bref... Vite, vite, la suite ! :Sanji amoureu:

_________________
Si vous lisez cette signature, c' est que vous n' avais rien d' autre à faire...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Numéro 17
MessagePosté: Mer 13 Juil 2011 02:11 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Juil 2011
Messages: 10
Localisation: Entre le triangle des Bermudes et l'Atlantide
J'adore ta fiction, je trouve que t'as un beau stylre d'écriture et mélanger avec du language familier, je rouve que ça en jete !!
Vivement la suite

_________________
Deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l'Univers, je n'en suis pas encore certain ....
Spoiler: Montrer
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Numéro 17
MessagePosté: Lun 22 Aoû 2011 13:54 
100 000 Berrys

Inscription: 17 Fév 2010
Messages: 92
ça fait largement plus de 3 semaines... :Luffy erente:

_________________
Si vous lisez cette signature, c' est que vous n' avais rien d' autre à faire...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Numéro 17
MessagePosté: Lun 22 Aoû 2011 16:11 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Juil 2011
Messages: 22
Hey !

Merci pour vos commentaires, sa donne envie de continuer :)

Melcrock le Dingue a écrit:
ça fait largement plus de 3 semaines... :Luffy erente:


Oui, après mon retour des USA je n'ai pas pu rentrer chez moi, et donc je n'avais pas internet ni le temps d’écrire j'en suis désolé.
Étant rentré hier soir, je me suis remis à la tâche pour le prochain chapitre ^^


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Numéro 17
MessagePosté: Mar 23 Aoû 2011 15:27 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Juil 2011
Messages: 22
Chapitre 2 !
N’hésitez pas à critiquer, c'est ça qui me fait avancer ;)

Chapitre 2 : Échec

On se rapproche de l'imposant navire, je regarde Arnolph; des gouttes de sueurs perlent sur son visage: il semble être dans un état de stress plutôt élevé. Tout le contraire de ce que je peux ressentir à cet instant, savoir que c'est la dernière fois que je pose les pieds sur le sable de cette putain d'île me réjouis vraiment beaucoup, surtout que j'aurai plus à bouffer toutes les merdes que l'on trouve sur cet îlot à la con. Toutefois, le fait de savoir que je quitte cet endroit et que je ne reviendrais plus me laisse un peu nostalgique, j'ai quand même réussi à m'occuper pendant ces trois semaines en l'explorant et peut-être finalement à m'attacher à l'île. Je me rappelle  toutes ces conneries que j'ai bien pu trouver comme cette stèle remplie de signes incompréhensibles, ou encore..

« Oh vous vous bougez !? Ça fait un moment qu'on vous attend !

Et voilà, on brise ma séance nostalgie.

-On ne vous a pas demandé de lui faire une tombe quatre étoiles à l'autre pendu ! »

En étant devant le navire on se rend compte qu'il semble posséder des étages inférieures, tout en ayant une coque solide, en Kairouseki comme m'avait expliqué Arnolph. On monte sur le navire.

« Le Contre-amiral Ishido commençait à se poser des questions.. mais.. vous êtes qui vous !? »

J'aurais dû m'en douter. J'aurais dû m'en douter qu'en voyant un mec pas rasé depuis une éternité avec une forêt brune en guise de cheveux et le mioche tout en sueur qui tremble comme une feuille, qu'on ne seraient pas crédible. C'est con parce qu'ils pointent leur revolvers à canon scié droit vers nous et qu'ils doivent être bien plus de 300 marines sur ce bateau, c'est ce qu'on appelle être dans la merde.
Sans oublier ces putains d'uniformes même pas à notre taille, à croire que le coup des vêtements ça marche que dans les histoires !
En ce moment précis, la notion du silence me vient en tête : l'absence de tout bruit ou discours. C'est exactement dans ces situations-là que votre rythme cardiaque augmente, et que vous regardez de partout, cherchant les moindres détails de la scène qui se joue autour de vous, tout en jaugeant ce qui vous entoure. Les deux marines n'ont pas bougé d'un poil, d'autres arrivent, Arnolph tremble de plus en plus, je vois ses lèvres claquer entre elles, il recule d'un pas..

« CE MEC EST UN PIRATE ! IL ME TIENT EN CAPTIVITE DEPUIS DES MOIS SUR CETTE ILE !!! *Arnolph se met à genoux,éclate en sanglots*

-Quoi !? Mais putai..

-*Renifle* J'ai ... j'ai été torturé ! Utilisé comme esclave.. *Renifle * ..

-PIRATE SUR LE NAVIRE ! PIRATEE !

-BATARD ! * Red donne un coup de pied en pleine tête à Arnolph*

-Aahhrg.. Je pisse le sang, MON NEZ ! »


Quel chien ! Bordel... je suis entouré de marines qui me tiennent en joues avec leurs armes à la con ! Au moins l'autre traître pisse le sang sur le plancher, c'est ça de gagner.. dire que je me débrouillais pour le maintenir en vie sur cette île avec moi, si je n'avais jamais été là, il n'aurait pas put tenir une semaine de plus ! Bouffon.. hein ? Les soldats de la marine s'écartent.. c'est qui lui ?

« Contre-amiral Ishido ! S'étonnent la plupart des marines

-Mufufu... Qu'est ce qui se passe ici ! Mufufu.. on nous attend à Impel Down ! Vous faîtes tout ce raffut pour UN pirate mufufu !

-Tu ressembles vraiment à un macaque mec, faut penser à changer de tête ! »

Je ne voulais vraiment pas le vexer, vu dans quel foutoir je suis, mais c'est sorti tout seul !
Certes, il était plutôt imposant, sûrement deux têtes de plus que moi avec une carrure battit comme un roc, mais ce qui sautait vraiment aux yeux, c'était sa gueule ! Une gueule magistrale ! Une figure de macaque dépressif qui aurait reçu un coup de soleil en pleine poire. Rien que ça.

« Qu..QUOI ! Moi ! Tu oses insulter le magnifique contre-amiral Ishido de MACAQUE !! Mufufufufu...

Aie, il semble touché dans son égo, le plus amusant c'est tous ces marines qui essayent de lui faire croire l'inverse. Pitoyable et Ridicule.

-Con.. Contre-amiral calmez-vous, il ment parce qu'il est jaloux !

-Oui oui, contre-amiral Ishido, voilà il est jaloux de ne pas pouvoir vous ressembler, de ne pas pouvoir incarner la perfection.. comme VOUS !

-Mufufufu.. vous êtes sincères ?

-*les marines en cœur* Oui mon contre-amiral ! Le plus beau, c'est le contre-amiral Ishido !

-*Red applaudit* Quelle bande de lèche-botte !

-MUFUFUFU... Foutez le en cellule, il fera moins le malin quand il sera en enfer,à Impel Down !
Et toi, petit, vient avec moi mufufufu »


J'aurais bien voulu balancer encore une connerie histoire de montrer que je ne ferme pas ma gueule aussi facilement, mais je sens la pointe d'un sabre dans mon dos et la crosse d'un de ces putains de revolvers sur ma tempe, seul contre tous, je ne peux vraiment rien faire. On me fout des putains de menottes qui semblent être de la même matière que la coque, en Kairouseki,  on me commande de suivre le gus devant moi, un marine à la con, pour pas changer. Après une île perdue au milieu de nulle part, voici Red chez les marines.. faut toujours qu'on me fasse chier moi ! Le point positif c'est que le navire semble être reparti vers sa destination. Dire qu'ils sont tous gobés aux conneries de l'autre bâtard d'Arnolph, dès que je le retrouve lui, je le vire à la flotte !

« Aller le comique, c'est ta cellule, fais connaissance avec ton nouvel ami, hahaha ! »

Pourquoi il rigole ce con ? Après avoir traversé tout le navire, dès que nous sommes rentrés dans le premier étage inférieure, j'ai pu entendre le bruit de tous les détenus : certains se lamentaient comme des enfants, d'autre rigolaient pour un rien tel des fous, certains restaient calme, mais en tout cas celui avec qui je viens de tomber à tout l'air d'un gros gros con ! Un homme à peine plus grand que moi, mais deux fois plus large qui me regarde en souriant..

« Tu sors d'où toi ? T'est qui minus ? Glissa t-il avec un sourire pervers.

-Moi c'est Red.. tu peux éviter de sourire comme un imbécile, faut que je réfléchisse...

-Tu serais pas fou toi ? *glousse* T'a pas l'air de savoir qui je suis, Big Moe le Sadique 150 millions de berry, petit.. Et je pense que tu ne veux pas savoir ce que je fais avec les personnes de ton espèce.. *glousse de plus en plus fort*

-Tu deviens excessivement énervant le gros.. sur mon île, je cassais les noix de coco avec ma tête.. Cocoyo *Red balance son corps en arrière et exécute un coup de boule en pleine tête de Big Moe avec une vitesse déconcertante, ce dernier s'écroule contre le barreaux*

-Ouch..

-Ce n'est pas terminé mon gros.. fast and furious kick ! » *Red enchaîne les coups de pieds de plus en plus rapide et puissant, Big Moe ne peut pas esquiver, il est roué de coups*

Et voilà. C'est pas beau à voir, on le reconnaît même plus, je veux bien l'avouer je l'ai vraiment pas raté... Le plancher est immaculé de son sang et j'en ai sur mes pieds mais bon c'était le seul moyen pour qu'il soit dans un état critique.
La plupart des prisonniers semble avoir apprécié le spectacle, certains en rigolent, d'autre semble impressionné. En tout cas, l'étage ressemble maintenant à un véritable concert humain, un bruit infernal règne en tant que maître, un ensemble de son et de cris sans aucune harmonie, une véritable pollution sonore. Et c'est tout à fait ce que je voulais.*sourit*


Dernière édition par TheSuit le Lun 29 Aoû 2011 18:08, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Numéro 17
MessagePosté: Mer 24 Aoû 2011 11:27 
100 000 Berrys

Inscription: 17 Fév 2010
Messages: 92
Alors alors... L' attente valait le coup, vu le très bon chapitre que tu nous présentes là ! :Luffy hilare:
Par contre, il y a quelques fautes, parfois d' innatention, je suppose, comme : "ils ment", au lieu de "il ment", car Red est tout seul, sur le coup ; ou encore "qui me tiennent en joutes" : on dit en "joues" ! ;)
Voilà, j' ai hâte de voir la suite, et je trouve ta fan-fiction toujours aussi sympathique et originale ! :Sanji amoureu:

_________________
Si vous lisez cette signature, c' est que vous n' avais rien d' autre à faire...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Numéro 17
MessagePosté: Lun 29 Aoû 2011 19:00 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Juil 2011
Messages: 22
Yep, je fait pas mal de fautes d’inattention comme tu viens de me le faire remarquer, content que le chapitre te plait, moi je l'ai pas trouvé super, je préfère les prochains ! Allez enjoy :Vogue Merry:

Chapitre 3 : Insurrection


L'immense chahut qui règne dans l'étage inférieure des geôles semble s'être transmis à l'étage supérieur, celui de l'effectif de la marine, j'aperçois la trappe s'ouvrir délicatement ainsi que deux marines.. ou plutôt six marines !
Tous armés en plus.. dire que je croyais qu'ils allaient en avoir qu'un ou deux, va falloir que je sois rapide et que je ne rate pas mon coup.

« FERMEZ-LA, BORDEL ! S'énerve un soldat, sous le coup de la pression, tremblant.

-Calme-toi Danny, Ils ont tous des menottes en kairouseki, il n'y a aucune chance qu'un d'entre eux puissent sortir de sa cellule ! Ils essayent juste de se faire remarquer, ce ne sont que des pirates..

-Arrêtez de parler ! Ramenez vous, et vite !

-Comment ? On n'entend rien.. TAISEZ-VOUS !! Cri le dernier marine, mais le fond sonore ne fait qu'augmenter, certains prisonniers commence à taper leurs menottes contre les barreaux. Une ambiance pesante prend place.

-* Respire* RAMENEEEZ VOUS ! BORDEL, J'EN AI UN EN SANG !! Hurle t-il à nouveau. »

Enfin, c'est pas trop tôt. Je suis recroquevillé contre le mur près des barreaux, j'essaye de me donner un petit air de psychopathe, tout en gardant l'oeil ouvert.
Les six soldats sont regroupés devant ma cellule, ils approchent.. puis reculent. Mais vous allez ouvrir cette putain de cellule, oui ou non !
Voilà qu'ils commencent à parler, certains me fixent, d'autres regardent le corps sanguinolent, écroulé contre les barreaux de la cellule et pataugeant dans son sang. J'essaye d'écouter mais j'entends strictement rien dans ce fichu bordel..

« Put.. Putain ! Le mec qu'on a repêché est un vrai timbré ! Il l'a fracassé, je ne sais même pas s'il est encore en vie..

-Faut le sortir de là tout de suite et l'amener à l'infirmerie, la troupe de médecin devraient pouvoir faire quelque chose.. vous n'avez pas entendu le discours du contre-amiral avant de prendre la mer ?!

-Oui, on sait ! Le directeur d'Impel Down attend chaque prisonnier, pas un de moins et ce crétin d'Ishido veut à tout prix qu'on accomplisse ce transport à la perfection et le plus rapide possible !

-Il croit avoir une promotion à la clé.. glisse un des marines plutôt discret.

-Avec l'autre pendu, on peut pas se permettre d'en laisser encore un crever ! Ouvre la cellule, c'est toi qui a le trousseau, Danny et Tobby tenez en joue de très près l'autre fou ! » Prononça t-il sur un ton sec.

Ils avancent. Je n'ai pas pu entendre ce qu'ils disaient ,mais ils semblent vouloir sortir le Big Moe de sa cage. Exactement ce que je voulais.
Un marine ouvre la cellule.. c'est donc lui qui a la clé, ou plutôt les clés...
Oh ! Deux fusils plutôt long pointés sous mon museau apparaissent, tandis que les quatre autres essayent de porter, ou plutôt traîner l'autre gros après avoir trouvé son pouls.
Celui à ma droite n'arrête pas de trembler, il faut que je prenne ma chance maintenant. Il faut que je sois rapide, si on me tire dessus c'est terminé.
Dans tout ce vacarme, il faut que je trouve le silence... léger comme une plume prise dans une tornade...Alors tout s'enchaîne à une vitesse ahurissante : je lève la tête, donne un coup sec dans le fusil de droite, *BOUM* une détonation puissante et surprenante, je vois une traînée de sang flotté dans l'air et l'abdomen troué du marine à ma gauche, j'assène un coup de tête d' haut en bas à celui de ma droite suivi d'un coup de pied en pleine côte tandis que les marines restant lâchent le corps de Big Moe et sortent leurs sabres tout en restant déstabilisé :

« SALAUD ! TOBBY ! DANNY !! JE LE VOIS PLUS !!!

-… One Shot Kick *Red effectue un coup de pied en forme de croissant de lune en pleine tête*

-Humpf *s’écroule*

-ATTENTION !

-.. Up and Down *Coup de pied latéral de bas en haut, puis de haut en bas, écrasant la tête du marine contre le sol*

-DES RENFO.. HAA !! *Le marine trop près d'une autre cellule se fait attraper les bras à travers les barre de métal, et lâche son sabre Red le récupère*

-One ! *Tranche le marine en diagonale, ce dernier s'écroule, sa large plaie ne lui laissant aucune chance* Two ! *Tend son bras avec puissance, perforant le dernier marine tel un canon à pleine vitesse* Pfiouu... Quel sabre de merde ! » Dit-je en laissant tomber le sabre.

Je viens de me faire six marines en moins d'une minute mais je n'ai pas de temps à perdre, tous ces hors-la-loi emprisonnés me supplient de les libérer, je récupère le trousseau avec un peu de mal à cause de mes deux mains menottées, je n'ai pas beaucoup de temps avant que des troupes de marines se ramène !
Tout à coup, un prisonnier ,calme depuis le début des événements, se lève de sa couchette, et me fixe droit dans les yeux. Je vois ses lèvres remuez. Mais je n'entend rien, je le sens bien ce mec.
Il m'inspire confiance, je ne sais pas pourquoi, il y a ces personnes dont vous ne connaissez rien d'eux et pourtant vous êtes attiré par ces individus.
Je le vois, ce mec à une figure de gagnant,il fait ma taille avec des cheveux bruns mi-long et une fine barbe de 3 jours, il porte un débardeur blanc et un pantalon bleu foncé avec des bottes noirs, je suis incapable de deviner son âge.
Je fonce et j'ouvre sa cellule, tandis que j'entends les pas appuyés des soldats de l'étage supérieur se précipitant vers la trappe,sûrement.

« Putain de serrure !... *Tac* Ouvert !

-Yep ! Merci le barbu ! Belle démonstration de Soru et d'haki d'armeme..

-De quoi ?

-On parlera plus tard, enlève moi mes menottes avec la deuxième clés !

-*La trappe s'ouvre brusquement* Qu'es.. HEIN !! Soldat à terre, SORTEZ VOS ARMES ! ON A BESOIN DE PLUS D'HOMMES ! Merdee. »

Une vingtaine d'hommes de la marines, envahissent l'étage, d'autres vont arriver.
Mon nouvel allié, du moins je l'espère, vient de m'enlever mes menottes juste après que je lui avoir ôté les siennes.

« Libère tous les autres, je m'occupe des marines pendant ce temps-là ! Quel est ton nom ?

-On me prénomme Red. Tu vas t'en sortir tout seul ? Ils vont arriver par dizaine !

-T'inquiète pa..

-JACK D. ANIELS ! On peut encore moins se permettre de laisser s'évader ces colis humains et les laisser prendre le contrôle, alors TIREZ !! Hurle un marine. Ils appuient sur la détente, les balles fusent.

-Tereki Tereki Boomerang ! »

Toutes les balles se stoppent, restent figé quelques secondes en l'air, puis fusent vers leurs tireurs, les marines touchés gémissent. Je suis littéralement sur le cul.
Bordel, ça me revient ! C'est un de ces possesseurs de fruit de démon, certains offrent vraiment des capacités impressionnantes... mais plus pouvoir profiter d'un bon bain dans une belle eau bleue limpide, c'est du gâchis !

« Je te laisse t'en occuper, Aniels. Dis-je en souriant.

-Appelle-moi, Jack just Jack. »

Tandis qu'il continuait à faire tourner en bourrique les soldats de la marine qui défilaient par les escaliers, j'ouvris les cellules, et j'offrais la liberté à tout ce beau monde, même si cela m'a bien pris une bonne quinzaine de minutes. A peu près une trentaine de pirates ou même bandits, peut être, déferlent maintenant dans le navire affrontant des troupes de marines pour en saisir le contrôle.
Quant à moi, j'ai un petit bâtard à retrouver...


Dernière édition par TheSuit le Lun 29 Aoû 2011 19:42, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Numéro 17
MessagePosté: Lun 29 Aoû 2011 19:08 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Juil 2011
Messages: 10
Localisation: Entre le triangle des Bermudes et l'Atlantide
A trop court, je veux la suite =)

_________________
Deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l'Univers, je n'en suis pas encore certain ....
Spoiler: Montrer
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Numéro 17
MessagePosté: Lun 29 Aoû 2011 19:15 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Juil 2011
Messages: 22
J'avoue il est plus court que d'habitude désolé ^^
Par contre je vais devoir l'éditer j'ai pas mis la bonne version, c'est truffé de faute, honte à moi :x

EDIT : Voila, erreur corrigé.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 messages ]  Aller à la page [1], 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com