Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 messages ]  Aller à la page Précédente  1, [2]
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 13 Juil 2009 12:06 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2007
Messages: 3599
Localisation: Académie Honnōji
Épisode 14 : Transfigured City

Image

Kuniko est arrivée au sein d'Atlas, la ville renferme de nombreuses surprises sur lesquelles elle ne comptait pas ; comme un environnement très étrange qui s'éloigne très sensiblement de ce que le Metal-Age prévoyait...


Un épisode chargé en révélations qui tient bien la route et qui confirme le bon élan actuel de la série ; même si ces mêmes révélations font penser que la trame générale de la série se révèle un peu plus classique dans le fond que dans la forme. En fait, le coup de la cité utopique qui doit amener l'Humanité à une nouvelle ère, un mécène qui se transforme en despote éclairé, des élus chez les jeunes gens qui n'en sont pas conscients et des figures qui cherchent à avoir leur place au soleil malgré le côté hermétique du projet ; on ne peut pas dire que ça ne donne pas dans les airs de déjà-vu avec quelques autres séries de par le passé. ^_^;

Mais bon, ça avance et le twist de fin avec la grand-mère de Kuniko, même si il n'est pas étonnant outre mesure, peut quand même annoncer une poursuite des révélations à propos du scénario, qui s'engage de plus en plus dans la voie du scénario à tiroirs bon à soutirer des « Hein ?! » à chaque grosse révélation jusqu'à la fin. À voir si Kunihito arrive à maintenir l'attention au prochain épisode.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 20 Juil 2009 10:59 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2007
Messages: 3599
Localisation: Académie Honnōji
Épisode 15 : Straying and Defeat

Image

L'action menée par les forces du Metal Age prend fin, Kuniko étant obligée de négocier le cessez-le-feu avec Atlas avec l'oncle de Ryoko, le fondateur de Atlas qui se révèle être en plus un porte parole de l'ONU dans cette affaire. De son côté, Karin a de nombreux soucis financiers, car certains de ses collaborateurs ont peur des capacités grandissantes du système MEDUSA. Alors que Ishida Finances est au bord de la banqueroute, Karin décide de récupérer des fonds en volant le gouvernement japonais en hackant Zeus, le terminal d'Atlas.


Un épisode plutôt plaisant où les situations ne manquent pas de s'enchainer vite. Les points entrevus cette fois-ci comme la disparition de la sœur de Takehiko imposée par le culte étrange d'Atlas, le retournement de Ryoko contre son oncle (qui semble bien parti pour échouer si on pari sur les persistances habituelles) ou bien encore l'entrevue entre Kuniko et Takehiko à Atlas amenaient des choses relativement intéressantes. De même, le cas de Karin qui est des plus critiques ne peut que susciter l'interrogation en attendant la suite. La série continue donc sa bonne période actuelle à mes yeux.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 27 Juil 2009 16:47 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2007
Messages: 3599
Localisation: Académie Honnōji
Épisode 16 : The Mad Forest Hell

Image

Kuniko et Momoko reviennent à Duomo après un séjour involontaire dans la maison familiale de Kunihito. Suite à ce qu'elle a vu à Atlas, Kuniko décide de bannir de Duomo sa grand-mère, la première présidente exécutive d'Atlas. Kuniko et Momoko apprennent ensuite qu'un phénomène très étrange les frappe : les plantes Daedalus, crées par l'Homme, ont muté de façon étrange dans la jungle. Ces dernières se défendent physiquement contre les agressions et éparpillent leurs graines en les éjectant, ce qui en résulte des simili-bombardements pour les habitants de la surface. Miko, arrêtée par les forces d'Atlas, devient le nouveau réceptacle de Haruko suite à un ordre de Ryoko ; Mikuni décide d'envahir Atlas pour sauver une de ses plus précieuses amies.


Épisode 17 : Tunnels on a Dark Night

Image

Takehiko s'apprête à abattre Kuniko : il se révèle être un agent d'Atlas qui avait la garde de l'intégrité de Kuniko en tant que AAA. Atterré par la découverte des circonstances de la disparition de sa petite sœur, il avoue à Kuniko qu'Atlas peut rester suspendu sans problèmes majeurs grâce aux sacrifices humains consenti par les dirigeants à Haruko. Kuniko finit quand même par être sauvée par Kunihito qui a quitté l'armée d'Atlas, Takehiko quant à lui semble mettre fin à ses jours en se jetant dans un cours d'eau voisin. Mikuni quant à elle est conduite par Sayoko à Akihabara, tout en emportant le corps de Miko sous l'emprise de Haruko. La personne à qui s'adresse Sayoko pour trouver refuge est le nouveau maitre de Akihabara, celui qui a acheté tous les bâtiments et a réuni toutes les guildes commerciales en une seule : Karin Ishida.


Double dose pour ma part cette fois-ci, peut-être parce que le scénario continue de délivrer des choses intéressantes et des twists réellement inattendus. L'intrigue de la plante Daedalus va certainement occuper pendant quelques temps Kuniko, ce qui est bien car le concept est intriguant, avec ces plantes qui gagnent peu à peu de façon très brutale de l'espace sur l'Homme. Reste à voir si elle va raser Tokyo comme elle le souhaite pour mettre fin à sa prolifération... La révélation autour de Takehiko était bien menée, je n'aurais pas pensé qu'il puisse mener un tel double-jeu auprès de Kuniko, ce qui pour une fois rompt avec le classicisme prononcé de la série parfois. Du côté d'Atlas, l'intrigue de Haruko qui implique maintenant Mikuni, puis Karin par extension me plait là-aussi vu que le tout avance plutôt à bonne allure maintenant. Encore une fois, reste à voir si Ryoko ne va pas provoquer sa perte en se dégageant de la responsabilité de la chose de son oncle, assez consommatrice de vies humaines... La situation actuelle est assez bien montée, et j'attends donc avec confiance la suite des évènements.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu 6 Aoû 2009 15:22 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2007
Messages: 3599
Localisation: Académie Honnōji
Épisode 18 : The Two-Head Tale

Image

Kuniko et Karin négocient le coût du plan pour raser Tokyo afin d'éradiquer de la Surface la plante Daedalus. Karin leur loue le matériel et les hommes nécessaires, mais récupère en plus de l'argent le poignard de Kuniko. Avant de partir, Karin reconnaît une similitude entre la boucle d'oreille de Momoko et celle de Mikuni, la rencontre entre toutes ces personnes amène des révélations troublantes...


Cet épisode m'a surtout intrigué pour les révélations du début et le twist de fin, le reste manquait quelque peu de punch pour réellement m'accrocher. Je suis surpris par la tournure de l'intrigue de la boucle d'oreille, moi qui pensais que le fait que Momoko soit le père de Mikuni me semblait tellement téléphoné que je me suis fais prendre, reste à voir si la relation entre Kuniko et Mikuni est véritable... Quant au twist de fin, il a réussi à bien me surprendre, je ne m'imaginais pas que Atlas puisse être pris aussi facilement au piège du Daedalus à cause de l'intervention de Kuniko. J'espère que Ryoko a un plan de secours dans la manche pour éviter de perdre la face et continuer à surprendre le spectateur.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 12 Aoû 2009 14:36 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2007
Messages: 3599
Localisation: Académie Honnōji
Épisode 19 : The Tokyo Bombing Raids

Image

Kuniko ayant réussi à forcer la main de Ryoko précédemment à ce sujet, le vieux Tokyo est bombardé afin de rayer de la carte les plants de Daedalus présents en trop grand nombre dans les environs. Cet acte entraine aussi invariablement des conséquences lourdes, comme le déplacement de très nombreux réfugiés vers Atlas, mais aussi une croissance exponentielle de la taxe du Japon sur le marché du charbon...


Même si cet épisode a très certainement vocation à être un tournant important de la série, je n'ai pas forcément été subjugué par ce dernier. Durant la majeure partie du temps, j'ai eu l'impression de me retrouver devant un épisode de transition, même si il n'en est rien. Il n'y a que la destruction de Duomo par Kuniko qui m'ait intéressé au niveau dramatique, pour le reste, je ne trouvais pas que c'était fondamentalement incisif par rapport au reste de la série. Maintenant, j'attends de voir ce que le cliff de fin à propos de MEDUSA réserve, je n'ai pas bien compris ce qu'il se passait, hormis le fait que bien évidemment le système échappait au contrôle de Karin qui se faisait un bon paquet de blé sur l'action du gouvernement japonais au travers de ce bombardement. Il reste aussi cette histoire de sceau qui m'intrigue mais là encore, j'imagine que les explications ne se feront pas attendre... Un avis pas franchement enthousiaste pour cette semaine, peut-être que la poursuite de manière plus prononcée de l'histoire saura remédier au problème.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 19 Aoû 2009 18:27 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2007
Messages: 3599
Localisation: Académie Honnōji
Épisode 20 : The Harmony of Being Together

Image

Le Japon est au bord de la faillite suite au bombardement de Tokyo, mais le Premier Ministre Ryoko décide de ne pas lâcher les rênes du pouvoir à des politiciens qu'elle juge incompétents. De leur côté, les habitants de Duomo s'habituent à leur nouvelle vie à Atlas. Kunihito cherche désespérément Kuniko dans la ville car il a quelque chose d'important selon lui à lui révéler...


Je n'ai pas forcément été emporté par cet épisode, où il n'y a que la fin qui m'ait quelque peu intéressé. La majeure partie de l'épisode n'a pas à mon sens une étincelle dans l'action qui fasse que l'on y adhère, le sous-entendu d'une déclaration de Kunihito envers Kuniko est tellement éventé d'office que l'on se demande tout du long pourquoi cela n'est pas abrégé plus vite. Quant au trip mystique de la création d'Atlas, je n'en suis pas friand, même si d'ordinaire ça peut être le cas ailleurs. C'est bien simple, ça tombe à mon sens un peu comme un cheveu sur la soupe et ça enlève un peu de la cohésion de l'ensemble. Mais bon, le bombardement de la Neo-Guilde par l'ONU et l'émancipation de MEDUSA font quand même qu'il y a quelque chose à se mettre sous la dent, notamment pour aboutir à une disparition que l'on ne croyait plus possible vu déjà le Deus Ex Machina dont le personnage avait bénéficié auparavant... La série continue d'être sur une lancée plutôt mitigée à mes yeux, ce qui n'est pas forcément réjouissant vu que l'on atteint le tournant des vingt épisodes déjà.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 26 Aoû 2009 21:14 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2007
Messages: 3599
Localisation: Académie Honnōji
Épisode 21 : The Holy Ground Vanishes

Image

Les forces de l'ONU ayant bombardé le QG de la Neo-Guilde à Akihabara, Karin se retrouve sans ressources pour stopper MEDUSA, le programme étant devenu totalement indépendant et cherchant à effondrer maintenant les marchés mondiaux du charbon. De son côté, Mikuni se dirige vers Atlas pour venger la mort de Miko, alors que Sayoko souhaite profiter de l'occasion pour faire d'elle l'héritière d'Atlas. Dans les ruines de Akihabara, le sort se joue sur la volonté d'entreprendre de quelques personnes...


L'épisode m'a plutôt plu dans l'ensemble, malgré un début mollasson, rattrapé heureusement par la phase de hacking de MEDUSA qui était assez riche en suspense pour maintenir en haleine. Néanmoins, l'épisode a un goût quelque peu amer pour moi car il en remet une bonne couche sur les attractions de certaines des vieux otakus de Akihabara ; le fétichiste de la photo des petites et jeunes filles me sort ainsi carrément par les yeux à la longue avec ses remarques... Le final de l'épisode me fait espérer une nouvelle tentative de hacking de MEDUSA et puis une accélération de l'intrigue de l'héritage d'Atlas, un truc qui traine plutôt en longueur alors qu'avec la chance habituelle, c'est Kuniko qui va récupérer le bon job en question à la sortie... En tout cas, c'est un épisode que j'ai mieux apprécié que les précédents.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu 3 Sep 2009 14:39 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2007
Messages: 3599
Localisation: Académie Honnōji
Épisode 22 : Eternal Bonds

Image

Afin de stopper MEDUSA dans sa décision de détruire le monde par le feu nucléaire des puissances mondiales, Kuniko se rend à Atlas pour prendre le contrôle de ZEUS, le seul programme potentiellement assez puissant pour hacker MEDUSA. Malheureusement, les choses ne tendent pas vers la facilité : seul l'héritier d'Atlas pourra contrôler ZEUS, et Mikuni, poussée par la frénésie de Sayoko et sa soif de vengeance après la disparition de Miko, est toute près de le devenir après avoir reçu en sa possession les trois dagues des trois Digmas...


Je n'ai pas été réellement convaincu par l'épisode de cette semaine, principalement à cause de surprises pas forcément bien venues pour ma part. La grosse première moitié de l'épisode était presque une purge à regarder, notamment à cause de Sayoko. Plus ça vient, plus ce personnage rejoint ceux dans la série dont je n'arrive pas à trop m'adapter à leur présence. C'est bien simple, j'ai littéralement été ennuyé par son côté pseudo-mélodramatique des familles à cause de l'accession de Mikuni au statut suprême d'Atlas. Alors oui, c'est pas une nouveauté que le personnage en soit réduit à geindre de la sorte, mais quelque chose de moins surjoué ou trop appuyé aurait été préférable.

La seconde chose que je n'ai pas apprécié, c'est la direction que prend la fin de la série. En effet, quand on se retrouve devant un scénario en tiroirs, on peut tout aussi bien très facilement titiller les sommets que toucher les fonds les profonds qui existent. Eh bien là, j'ai vraiment eu du mal avec le début des révélations finales de la série car ça part dans tous les sens mais sans forcément que l'on ressente une énorme cohérence derrière. Sayoko est l'interface de ZEUS ? C'est « quoi » Sayoko au juste alors ? Les personnages ultra-secondaires se mettent dessus pour une histoire abracadabrante de parenté avec des personnages qui sont moins secondaires ? Kusanagi serait en fait un bad-guy comme le suggère le cliff alors qu'il a joué le rôle du gentil garçon durant plus de 20 épisodes ? Voilà, je n'ai pas trouvé ça terriblement enlevé dans la manière dont cela a été présent, et ça l'est plus pour la nature de ces révélations. Il ne reste apparemment plus que deux épisodes avant que la série se termine, j'espère que la suite de ce final sera d'un meilleur acabit que ce que l'on a aperçu cette fois-ci...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu 10 Sep 2009 16:56 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2007
Messages: 3599
Localisation: Académie Honnōji
Épisode 23 : Prelude to Colapse

Image

Grâce à l'intervention de Kusanagi, Ryoko parvient à emmener Mikuni vers le dernier niveau de Atlas afin de faire d'elle l'Héritier de la cité suspendue, ou du moins de se rapprocher un peu plus de son objectif de redéfinir le Monde tel qu'elle le souhaite. Après avoir régler les différends entre les divers intervenants, tout ceux qui veulent mettre fin aux ambitions folles de Ryoko allient leurs moyens pour la stopper avant que le Monde ne disparaisse à cause de sa folie.


La semaine prochaine marque la fin de la série et malheureusement, je n'ai ressenti pour l'instant aucun souffle épique dans le développement de cette fameuse fin, ce qui est plutôt rare pour être signalé. En effet, je ne pensais pas que je serais aussi déçu du résultat que j'ai devant les yeux, si auparavant la série était honnête, elle tombe à corps perdu dans les écueils les plus grotesques de ce genre de série.

Kusanagi est un vrai-faux méchant de dernière minute qui s'est fait kidnappé sa mère, Sayoko est comme par hasard une ancienne camarade d'université de Ryoko qui a eu une fille de leur prof avant de la perdre histoire de faire marcher un bon fantasme otaku de l'élève soumise à son prof et plus si affinités, on balance je ne sais combien de thèmes mystiques sans nous expliquer l'ombre d'un instant le lien qu'il y a avec l'histoire (d'où elle sort alors la méchante momie psychopathe qui est morte en même temps que Miko ? Est-ce parce qu'il est acquis dans de très nombreux animes que le Japon est choisi des dieux que l'on a pas besoin de donner un semblant d'explication dans une histoire qui se présentait comme rationnelle ?), Karin s'est faite flouée par MEDUSA et Ryoko en lui ayant fait croire que ses parents vivaient encore pour la faire bosser comme une damnée sans lui verser de compensation, tout semble désespéré alors que l'on va avoir un Happy-End du tonnerre la semaine prochaine... Une accumulation de choses qui me déçoivent, surtout après des mois à regarder la série assidument dans l'espoir de voir quelque chose de correct. Là, il y a tout juste un grand fourre-tout mal organisé et sans le moindre attrait, c'est très triste.

Je ne sais pas quoi attendre du dernier épisode, si ce n'est un retournement de situation trop prévisible qui sauve le Monde et plonge comme par hasard la méchante Ryoko dans les affres de l'Enfer (trop original pour être vrai, c'est comme l'Orangina Rouge, on ne sait pas pourquoi elle est méchante mais elle l'est quand même, trop pratique pour suivre le schmilblick...). Mais bon, peut-être que l'espoir fait réellement vivre finalement vu qu'il n'y a plus que ça pour sauver un final que je trouve jusqu'ici tout bonnement calamiteux...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar 15 Sep 2009 16:12 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2007
Messages: 3599
Localisation: Académie Honnōji
Épisode 24 (Final) : Shangri-La

Image

Kuniko se retrouve devant la terrible vérité que cache son existence telle que Ryoko la dévoile : elle est le clone d'une divinité appelé à renaitre grâce au sacrifice des habitants de Atlas, telle est la vocation des trois Digmas. Kuniko se retrouve donc à devoir arrêter Zeus, Ryoko qui est son incarnation physique et Hirumo, celle dont la renaissance signerait la fin du Japon pour son unique bien.


Un épisode final que j'ai peu apprécié à l'instar de précédemment, trop d'écueils ou de clichés mal mis en valeur font que le tout est très indigeste à mon goût. On continue ainsi sur les révélations abracadabrantes et dont on se demande bien quel est leur intérêt. Kuniko est le clone d'un personnage inconnu jusqu'alors et qui fait de la figuration pour cinq bonnes minutes à tout casser ? Wow, c'est réellement appeler à marquer les spectateurs ça... Ryoko est méchante parce qu'elle peut clamser d'un moment à l'autre ? Ah bon ? Elle ne pétait pas la santé jusque là, ou du moins jusqu'à ce que l'on nous dise qu'elle était l'incarnation physique de Zeus ? Un prix spécial pour MEDUSA, le système de la Mort qui tue, qui met tout le monde sur le carreau depuis plus de 20 épisodes et qui là, comme par magie, se fait faire la nique par Karin en moins d'une minute chronomètre en main. Il n'y a pas à dire, c'est réellement cohérent comme conclusion... Kunehito a le droit aussi de ressortir de son placard pour deux-trois minutes, histoire de dire que l'on ne sache pas ce qu'il est devenu depuis sa tentative ratée d'assassinat de Kuniko, prix spécial à lui pour l'intervention inutile donc indispensable du jour. Les héros ont finalement perdu des amis et leur vie pour du vent ? Pour simplement retourner à leur état supposé primitif à la surface ? Eh bien, ça a l'air d'être le cas... C'est très optimiste comme fin, c'est à en pleurer.

Le Shangri-La est donc ce que l'on a tous les jours sous la main ? Wow, c'est trop philosophique pour moi une telle conclusion, je sens que ça va bien me griller le cerveau car...

IMPRESSIONS FINALES SUR LA SÉRIE

Un monstrueux gâchis, voilà ce que je retiendrais de la série. Et voilà, ça me peine littéralement d'écrire une telle chose vu que je n'ai pas l'habitude de descendre les choses que je découvre, mais là, c'est un constat sans appel qui s'impose à moi tant Shangri-La a multiplié les démarches pour que j'en arrive à ce point.

Le seul point positif que je retiendrai de la série, c'était l'espoir que j'avais d'y trouver un scénario quelque peu original sur l'écologie ou bien une vision romancée des applications économiques de la doctrine écologiste. Pendant bien longtemps, cet espoir était contenté par le vernis dans ce sens dont était dotée la série pendant une bonne partie de son déroulement. Certains passages avaient même réussi à montrer qu'un tel synopsis pouvait amener des intrigues et des moments plaisants à suivre. Mais voilà, sans crier gare, l'erreur industrielle en règle s'est pointée et a transformé le Shangri-La en enfer...

La série dans son ensemble naviguait pour moi entre le moyen et le bon à certains moments, j'attendais presque toujours l'étincelle qui aurait donné un intérêt très soutenu à la série. J'y ai cru encore plus fort durant l'invasion d'Atlas par les forces rebelles menées par Kuniko, car le déballage d'informations propre aux séries à scénarios en tiroirs marchait à ce moment-là plutôt bien. Et là, la machine s'est emballée dans une telle phase et a déballé sans discontinus des étrangetés bien trop dérangeantes pour être passées sous silence. La palme revient pour moi aux épisodes de fin de la série qui étaient carrément indigestes, avec des retournements de situations soit mauvais soit inutiles et grotesques.

La série qui était alors bien moyenne devient tout d'un camp bien mauvaise, et la galerie de personnages qui peinait à émerger, m'a carrément gonfler pour 95% des cas. Les vieux otakus de Akihabara abimaient de leur présence l'attrait de la série à mes yeux, Kuniko se révélait de plus en plus stéréotypée au fil du temps, Kusanagi de plus en plus vide, Sayoko de plus en plus grotesque... Je m'arrête là car la liste serait bien trop longue à énumérer. Tout au plus, je retiendrai en bien Karin et Momoko du lot, mais bon, c'est à la rigueur car elles n'étaient pas non plus franchement transcendantes sur la durée.

Après tant de mois passés à suivre la série, je ne conseille donc pas Shangri-La à ceux qui voudraient tenter l'avenir, triste comparaison avec l'enthousiasme du début sur le sujet. Une série moyenne, quelques rares passages réussis pour justifier l'investissement temporaire pour la regarder, une galerie de personnages très moyenne, une réalisation pas très glamour et surtout, une fin des plus risibles, voilà à quoi peut bien ressembler le Shangri-La selon la série. Passez votre chemin pour autre chose, vous serez forcément gagnants, le paradis, fut-il étiqueté comme écologique, n'est pas pour ici.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 messages ]  Aller à la page Précédente  1, [2]

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com