Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Clannad
MessagePosté: Mar 14 Avr 2009 23:04 
30 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Oct 2005
Messages: 468
Localisation: Dans un théâtre de rêves...
Titre : Clannad (saison 1)
Clannad After Story (saison 2)

Genre : série TV
Réalisation : Tatsuya Ishihara
Production : Kyoto Animation
Diffusion : 2007-2009
Nombre d'épisodes : Saison 1 22 + 2 spéciaux | Saison 2 22 + 3 spéciaux
Image Image


Introduction

Marqué comme jamais auparavant par une série TV japonaise, je me suis dit que je me devais de faire un topic sur elle. Malheureusement, je n'ai ni le talent de l'Ange, ni la plume de Deus, ni l'enthousiasme de Bullzor pour le rendre intéressant. Je me contenterai donc d'essayer de ne pas desservir la série par ma présentation. En plus, j'avais envie de marquer le coup pour mon retour sur le forum.^^

Pour les plus érudits d'entre vous, Clannad est la troisième adaptation d'un visual novel de Key produite et réalisée par Kyoto Animation. Les deux premières étaient Air et Kanon ; toutes deux de bonne qualité dans des registres légérement différents. Un Visual Novel est une aventure sous forme de jeu vidéo, dans laquelle on incarne et on voit par les yeux d'un personnage. On passe 70% du temps à cliquer pour faire passer le texte et à le lire le reste à regarder les souvent magnifiques images.

L'interaction se trouve dans le fait qu'il y ait souvent plusieurs routes qui permettent de choisir l'itinéraire à suivre et donc de vivre des aventures différentes. Clannad se démarque comme étant le premier visual novel à succès de Key à ne pas avoir été réédité en version "pour les mineurs" (sous-entendu originellement tout public). C'est aussi l'un de leur plus gros succès. Si vous avez du temps et la patience, Clannad le jeu est encore meilleure que son adapatation. Du côté des shonens, des séries très connus sont adaptés de Visual Novel érotiques je pense à Fate Stay Night notamment, voir carrément adapté de H-Game Utawareromuno, qui est un jeu de stratégie tactique vachement difficile...

Les deux saisons de Clannad ne jouent pas vraiment sur le même terrain, même si l'on retrouve des traits communs. Donner un genre à cette saga est difficile, on passe de la comédie lycéenne au drame pur et simple. On passe du rire au larme en quelques secondes. Annoncé à la surprise générale à la fin de Kanon alors que tout le monde attendait la suite d'Haruhi, Clannad a su conquérir son public et ravir les critiques.

L'Histoire

L'histoire tourne autour de Tomoya Okazaki, un lycéen "délinquent" en dernière année. L'histoire commence alors qu'il rencontre Nagisa. D'un an son ainé, elle est dans le même lycée que lui. Elle souhaite recréer le club de théâtre suspendu l'an passé car il n'y avait plus assez de membres. Tomoya, qui a du temps à perdre, décide de l'aider. En faisant cela il va rencontrer d'autres personnes qu'il va aider dans leurs problèmes peronnels. L'histoire continue s'articulant autour de la relation naissante entre Okazaki et Nagisa. L'After Story (saison 2) nous narre la suite de cette "aventure". Le dernier spécial de la première saison explore la voix de la relation Tomoya / Tomoyo (c'est un visual novel à la base rappelez-vous ^^)

La narration tourne autour des personnages, et les personnages sont la clé de cet anime joyeux, tristes ou pathétiques, ils n'en demeurent pas moins humains. C'est la particularité de Clannad, des personnages humains (trop certainement) qui évoluent dans leur personnalité tout en restant très attachants.

L'histoire en elle-même est, au départ en tout cas, tout ce qu'il y a de plus classique. Les backgrounds des différents personnages sont suffisemment bien exploités pour rendre intéressants l'ensemble des épisodes.

Au début, il n'y a pas vraiment de trame globale. A bien y regarder, l'histoire est menée de manière à accrocher le spectateur par tranche de quelques épisodes traitant de chacun des personnages principaux : à l'aide de petites histoires isolées Okazaki aident les autres protagonistes (de loin, ça rappelle un peu Mushishi ou Natsume Yuujinchou pour ceux qui connaissent). L'histoire se recentre ensuite sur le couple de héros pour finir en apothéose par l'After Story (22 épisodes) qui nous narrent la suite de leur vie de la transition de la fin du lycée à <non je ne spoilerai pas !> :

L'After Story clot d'abord Clannad de la même manière que celui-ci a été mené (petites histoires de personnages secondaires) avant de se recentrer sur le couple de héros et de devenir totalement inoubliable, inqualifiable et impossible à décrire sans spoiler méchamment.

Les personnages

La grande force de Clannad tient dans ses personnages. De mon point de vue, le héros est le personnage masculin le plus abouti que j'ai vu dans un anime. Ce n'est pas un super-héros, c'est un gamin un brin cynique mais ordinaire qui va devenir un homme sous nos yeux...

Image
Tomoya Okazaki

Le personnage principal côté garçon. D'un grand charisme de part ses actions, physiquement il n'a rien d'exceptionnel. Basketteur, il arrête du fait d'une blessure à l'épaule l'empêchant de lever son bras. Il devient alors un "délinquent" et fait les 400 coups en compagnie de son ami Sunohara. En fait, Tomoya adore manipuler son complice et le place régulièrement dans des situations impromptues, grotesques et douloureuses qui déclenchent l'hilarité chez le spectateur. Côté famille, Tomoya n'a plus que qu'un "vieil alcoolique de père".

Okazaki est un personnage aux multiples facettes et même à la fin de la série il est difficile de toujours anticiper ses réactions...

Image
Nagisa Furokawa

Mignonne, timide et malade sont les trois caractéristiques principales de Nagisa. La raison pour laquelle elle a redoublé sa dernière année au lycée est qu'elle a été malade durant la moitié de l'année. Dôté d'un faible physique mais aussi d'une grande timité, elle a le plus grand mal à se faire des amis. Elle n'est pas pathétique pour autant : elle est totalement atypique et décalée, elle est tantôt rafraichissant, tantôt inquiétante.

Image
Les parents de Nagisa

La douce et splendide Sanae et l'incroyable Akio-san forment un couple détonnant, décapant et hilarant. Les situations s'enchaînent et le charisme débordant du père font de ces deux-là des bouées de sauvetage pour les scénaristes lorsqu'ils ont besoin de faire retomber la tension un tout petit peu ou au contraire de la faire monter violemment. Ils tiennent une boulangerie, et le pain que cuisine Sanae est pour le moins... original. C'est d'ailleurs le seul running gag de la série à durer durant les deux saisons entières...

En vrac les autres personnages du lot sont importants mais plus ponctuels, révéler leur histoire reviendrait à spoiler leur intervention principale dans l'histoire.

Image
La belle intello Kotomi et la calme et parfaite Tomoyo (dans l'ours) (les cheveux gris sur l'affiche au début du post)

Image
la -complètement-naïve et éphémère "Starfish" Fuko

Image

Les jumelles Kujibayashi : la brutalle et excessive Kyou adepte du lancer de dictionnaire et la gentille et timide Ryou

Image Image
Sunohara et sa petite soeur Mei

Tout le monde est réuni autour de Nagisa.
Image
A gauche en haut, la tenancière du pensionnat de garçon où réside Sunohara, en bas un personnage réellement introduit dans l'After Story

L'Animation

Tout comme Kanon et Air, la réalisation est signée Tatsuya Ishihara et la production et l'animation Kyoto Animation.

KyoAni oblige l'animation des personnages est sans faille. Les décors de certains passages de l'After Story se rapproche de ce que nous offre le maître Makoto Shinkai lors de ses long métrages.

La réalisation est dynamique et suit parfaitement le cours des événements. L'animation est nickel, notamment la fin de la deuxième saison où l'animation est proche de la perfection. En tout cas elle est au delà de tout ce que j'ai vu au niveau série TV et je dirais même au niveau des films ou OAVs (dans un autre genre Ghost in the shell ou les OAVs de Ruronin Kenshin sont probablement supérieurs)... Pour se faire mal aux yeux, il est toujours possible de regarder l'adaptation de Clannad par Toei.

Musique et doublage

Une fois n'est pas coutume, Kyoto Animation nous gratifie d'un opening sympathique sans plus mais se rattrape par un ending excellent et décalé (Dango, Dango, Dango, Dango ! Dango Dai Kazoku). Ceux de l'After Story sont eux aussi de bonne qualité.

Côté musiques, la quasi totalité proviennent du Visual Novel et sont parfaitement employées ce qui démontrent encore une fois la maîtrise de KyoAni dans ce type d'adaptation. Quand j'entends ne serait-ce que le début de certains thêmes musicaux j'ai la larme à l'oeil tant cet anime m'a marqué.

Les doubleurs sont les habituels doubleurs de KyoAni et collent parfaitement aux personnages. Mention spéciale à ceux de Okazaki et de Nagisa qui laissent paraître les sentiments des personnages avec une transparence et une intensité déconcertante.

Un mot sur le jeu
Il y a plusieurs routes dans le jeu, une par personnage féminin à vrai dire. Il y a même une route pour Sanae-san si je ne m'abuse. Une seule ouvre une After Story, c'est la route de Nagisa, néanmoins After Story mise à part ce n'est pas la plus marquante. La route qui fait chialer, qui assome, c'est celle de Tomoyo (la fille aux cheveux gris). C'est LE personnage le plus marquant du jeu, tant elle semble parfaite et intouchable, et tant elle est humaine et seule. Et pourte KyoAni en a choisi une autre... Key a d'ailleurs sorti un jeu à part entière Clannad After Story : Tomoyo, et ça promet d'envoyer très lourd ce n'est pas encore traduit, si KyoAni souhaite l'animer ils sont les bienvenus ; mais pas tout de suite. Faut nous laisser le temps de respirer et les fans de Suzumiyah vont finir par haïr Clannad si ça continue comme ça^^.

Conclusion
En temps normal, je ne suis absolument pas fan des histoires de romance, des histoire d'amour et de toutes sortes d'anime de ce type. Ou alors il faut que ça soit grotesque voir caricatural à outrance (Kannagi par exemple), ou digne d'un Ippo de la musique (Nodame Cantabile) et pourtant j'ai adoré Clannad au point de me lancer dans le jeu...

Clannad vous prend aux tripes (enfin surtout la fin de la première saison et l'After Story). Contrairement à Kanon (très comique et avec une intrigue vraiment orienté fantastique) ou à Air (beaucoup plus contemplatif qu'autre chose) qui avaient, en leur temps, déçu les fans des jeux, Clannad arrive à contenter les joueurs et les spectateurs. On sent que le staff de KyoAni a gouté et adoré l'histoire, que le travail effectué sur les peronnages a pour principal but de leur donner vie.

Comme je l'ai dit en introduction, Clannad m'a emballé et son After Story m'a complétement scotché. Pris dans cette magnifique histoire pleine de vie, de tendresse et d'humanité, j'attendais chaque semaine avec impatience le nouvel épisode. Quitte à ce que ça ruine ma productivité pour la journée...

De mon point de vue, Clannad est atypique, car bien que destiné à un public masculin, il a un scénario qui pourrait rebuter la plupart d'entre nous et moi le premier. Et pourtant... ce serait vraiment dommage de passer à côté.

_________________
An Anonymous Coward


Dernière édition par EvOr le Mer 15 Avr 2009 17:29, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 15 Avr 2009 16:55 
200 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Oct 2006
Messages: 1283
Localisation: En cure de désintox. Importante, la désintox.
Je crois que je vais avoir plusieurs choses à dire sur ce topic. Peut-être parce que j'ai beaucoup aimé Clannad. Peut-être aussi parce qu'en parler me fera du bien.

Et sûrement parce que toutes les larmes que j'ai versé devant cette série ne sont pas le fruit du hasard, et que j'en ai gros sur la patate.

Autant le dire d'entrée de jeu : Clannad prend au tripes. Et quand il vous les prend, il n'est pas prêt de les lâcher de sitôt. On rit, on pleure, on bénit, on maudit ce qu'il se passe sous nos yeux, impuissant spectateur que nous sommes.
On peut résumer la situation ainsi : Imaginez un ascenseur. Au début de la série, vous êtes au rez-de-chausser. Au fur et à mesure des épisodes, vous montez dans les étages ; ainsi on voit défiler le 10e étage, le 20e, le 30e...
Finalement, on arrive vers l'épisode 8. Notre ascenseur continue de monter, de monter, de monter... A la fin de cet épisode, c'est la chute libre. On croyait que tout était bien, il n'en est rien. Avec ce simple épisode, tout l'émotionnel acquis par le spectateur se retrouve détruit, bouleversé, anéanti. Nous étions au 50e étage. Nous voici au 40e sous-sol.
Et ce sera le même syndrome toute la série durant. On pense que l'on peut enfin remonter dans l'allégresse, le bonheur, la chaleur, les étages positifs, mais inlassablement, c'est la douleur qui nous attend, les larmes, la tristesse, le malheur, le froid, les sous-sols sans lumière.
Cette tension en dent de scie fait l'une des forces de Clannad. KyoAni a fait un boulot monstre pour transmettre les émotions et sentiments des protagonistes... Mais surtout pour nous offrir la qualité nécessaire pour apprécier (ou maudire ?) le travail formidable de Key sur les scénarii.

Ajoutez à cela des passages exceptionnels de fluidité dans l'Imaginary World, et l'on obtient un petit bijou. Vraiment.

Je parlais des scénarii plutôt... Très franchement, je ne suis pas quelqu'un de véritablement sensible. Pourtant, que ce soit la Fuko Road ou la Nagisa Road (en comptant bien entendu After Story)... J'ai pleuré mes premières larmes devant un divertissement visuel. Je n'en ai aucune honte, car devant les circonstances, il n'y en a aucune à avoir, mais la qualité est telle qu'on ne peut rester indifférent devant les background ou les malheurs qui compose la vie de chaque protagonistes.

En ce sens, et sachant que je n'ai vu que l'anime (Le Visual Novel suivra, c'est obligatoire que j'y jette un oeil rien que pour voir le travail original, comme j'ai pu le faire pour Fate/Stay Night par exemple), ceux qui m'ont véritablement touché sont Fuko (premier choc oblige) et Nagisa. Mais plus que Nigisa, ce serait plutôt une certaine Ushio qui m'a complètement vidé... Mais ce sera tout ce que je dirais à son sujet. Il faut savoir se taire quand on a quelque chose comme ça devant les yeux.

En comparaison, j'ai trouvé le reste des personnages excellents, mais en deçà des sus-citées. Kyou est Ryou sont touchantes dans leur combat perdu d'avance, Kotomi est bouleversante de part son background très particulier, et Tomoyo n'a pas eu droit à un énorme développement dans l'anime à mon sens (d'où la quasi-obligation d'acquérir le jeu pour voir de quoi il en retourne) si ce n'est ses Ultimate Combos à faire pâlir d'envie n'importe quel fan de jeu de combat old school. Et que dire de Sunohara, qui malgré son développement dans After Story, reste bel et bien le bout en train de Clannad. Et à la limite, tant mieux je dirais. Un peu de rire ne fait jamais de mal dans cette série.

Reste le héros, Tomoya. On peut dire qu'il aura morfler tout du long. Paumé, sur le point d'être sauvé, se pensant en sécurité pour replonger de plus bel... Tomoya, de par son statut particulier (rappelez-vous, Clannad étant un Visual Novel à l'origine, on vit dans le jeu les situations à travers lui), prend au moins aussi cher que nous. Et ce n'est pas peu dire, car son histoire est touchante et profonde sans tomber dans l'exagération ou l'apitoiement.


Je me rend compte que je n'ai parlé que du côté négatif de Clannad. Et quand j'entends négatif, je pense à la souffrance et au désespoir que peuvent ressentir les personnages et le spectateur. Pourtant, comme pour tout, il faut un équilibre. Équilibre que Clannad a trouvé avec un côté positif à hurler de rire.

Chaque personnage possède un ou plusieurs aspects hilarants qui permettent de souffler un minimum devant toute la charge émotionnelle qui nous est envoyée.
Ainsi, Tomoya est vraiment un monstre de cynisme et de taquinerie. Si je dis "Kyon", je pense que l'on obtient un personnage qui joue dans le même registre tout en retenu, mais capable d'exploser à tout moment.
Associé à son comparse Sunohara, le duo est véritablement comique. Il faut dire que Sunohara est une perle de stupidité et de naïveté, alors avec un manipulateur comme Tomoya...
Dans un registre plus brutal, Kyou et Tomoyo sont des génies. La Ice Quenn et la Tsundere sont des brutes. Et c'est bon, franchement bon ! Quand l'une arrive à enchaîner plus de 500 coups sur un pauvre blondinet abruti, l'autre est capable d'envoyer un dictionnaire du 3e étage à la porte principale du lycée avec une force également celle d'un fusil de chasse.
Reste Nagisa et Fuko. Les MOE Power in your face. Et ça suffit je pense pour savoir quoi en penser ! ^_^
Et quand on pense aux parents de Nagisa... Ca fait vraiment mal aux côtes ! Entre cet excentrique et cette boulangère aux pains terrifiants, le cocktail est détonnant.


Clannad est une série à voir et à apprécier comme il se doit. Et je rejoins EvOr dans son conseil : Jetez-vous dessus, même si ça commence à dater maintenant.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu 25 Juin 2009 19:33 
The Endless Sorcerer
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007
Messages: 1993
Localisation: Dans une partie d'échec face à Beatrice
Il y a des séries qui ne devrait pas exister. C'est évidemment le cas de Clannad.
Il ne devrait pas être permis de créer une telle fiction pouvant vous déchirer le cœur à ce point. Subir des chocs émotionnels, ça a du bon par moment mais aussi fort... On n'en ressort pas inchangé. Heureusement que Clannad n'a pas qu'un visage...
Clannad aura le droit à une très grande admiration de ma part, tellement elle arrive à lier fou rire et larmes. Le schéma qu'a dit Le Chasseur est exact. Le début réussi de par son humour a nous mettre dans l'univers à une vitesse, tellement bien que c'est justement là, le piège. On est trop pris dans ce bonheur et lorsque le premier choc arrive, ça fait mal. Même si on peut réussir à le voir arriver, on ne peut que seulement atténuer les effets car on peut plus prendre du recul suffisant on est vraiment pris au piège. Après on devient comme Tomoya (dont la ressemble avec Kyon est un délice), on essaye de remonter la pente sans cesse, pour finir juste comme un minable verre de terre... Affreux, vraiment affreux comme schéma. Mais c'est juste trop bon ! Ceux qui aime Clannad doivent être sadomaso, j'en vois que ça comme explication.

Je vais pas plus m'attarder sur cette série, car les mots ne peuvent réellement pas décrire ce qu'on ressent en regardant cette série (j'imagine même pas le VN...). Je vais juste terminer sur mon personnage coup de coeur de la série :
Fuuko.
-Sérieusement ?
-Sérieusement !
Elle est juste génialement énorme. Que ça soit durant son arc ou bien dans la continuité, elle restera culte, tout comme les étoiles de mers deviennent elle même une forme d'une beauté infini...

Bref, je ne pourrais qu'encourager les indécis à essay... non plonger la tête la première dans cette série et voir les étages défilés. Moi pendant ce temps, j'essayerais bien le VN pour faire la Road de Fuuko... Kyou ou bien encore Tomoyo. Suis vraiment sadomaso...

_________________
ImageImage
PyroVision


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar 30 Juin 2009 07:55 
250 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Juil 2008
Messages: 1479
Localisation: Beyond the time
Bon je vais moi donner mon avis sur cette fabuleuse série, que dis-je cette merveille, ce chef d'œuvre, cet ultime animé... Bref vous l'aurez compris Clannad. Une série qui vaut plus que le détour ; on lui doit respect, et vénération. Encore plus d'adoration que ces fous pour leur déesse. Tellement que c'est... génial, renversant, sublime, déroutant, enrageant, émouvant, et j'en passe et des meilleurs. Personnellement Clannad est sans aucun doute le meilleur animé que j'ai vu depuis pas mal de temps, peut être même (presque sûr), le meilleur qui doit exister. Au diable les K-on!, Haruhi, Card Captor Sakura, GITS, Cowboy Bepop et tout le bazar', Clannad ça tue tout, surtout toi d'ailleurs.

J'avoue, Clannad m'a tué, et plus d'une fois. Comment ? En me faisait pleurer toutes les larmes de mon corps. Et oui c'est aussi émouvant que ça. A chaque épisode tu pleures. Tu as beau t'y attendre, tu te laisses aller quand même. Tu as beau te dire "non cette fois resiste", les larmes s'échapperont malgré tes efforts. Je n'ai jamais rien vu/lu d'aussi émouvant. Je ne sais pas comment ses créateurs ont fait, mais ils ont bel et bien atteint la perfection sur ce plan là. D'ailleurs je les en remercie. Pleurer et recevoir des claques à chaque épisode d'un animé ça fait du bien. D'ailleurs quand je les revois je pleure toujours. Cela montre la puissance de cet animé sur ce plan là. Ou alors que je suis quelqu'un qui pleure tout le temps. Je pencherai plus sur la première solution... Regardez et vous verrez...

Mais bon Clannad ce n'est pas que des trucs qui font pleurer (mais presque). C'est aussi un animé plein de fraicheur, d'humour, par ses personnage totalement décalé, sympathique, et barge. Je n'ai pas de préférence je les aime tous. Ils sont tous aussi bon. Tous aussi barge/drôle/décalé. Comme je l'ai dit plus haut ce côté là apporte beaucoup de fraîcheur à Clannad. Puis cela nous permet de récupérer après avoir chialé, pour… chialer une nouvelle fois.


Bref comme je l’ai dit plus haut, j’adore Clannad, j’aime cet animé, mais je ne vous le conseil pas. Âme sensibles s’abstenir. Par contre les suicidaires et les gros durs oui… Puis au pire, on s’en fout parce que vous allez tous pleurer quoi qu’il arrive ! Je rectifie donc… Regardez Clannad c’est un ordre ! Regardez ce sublime animé, cette merveille, etc…

_________________
"Le réel me donne de l'asthme." - Cioran.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 1 Juil 2009 19:49 
200 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Oct 2006
Messages: 1283
Localisation: En cure de désintox. Importante, la désintox.
Avant de commencer, juste une chose. Regarde Haruhi avant de juger. Et surtout, même si Clannad est excellentissime, ne juge pas avec une si petite culture en matière d'anime. Merci.

Si je suis revenu sur ce topic, ce n'est pas pour reprendre JCC. Non, ça n'est qu'un effet secondaire.

Non, la vraie raison est la sortie, enfin, de Clannad : Another World, Kyou Chapter. Et que dire... A part que c'est franchement excellent.
J'ai pour ma part toujours un faible pour le personnage de Kyou, et l'intrigue qu'il pouvait y avoir avec les deux jumelles. C'est d'ailleurs avec émotion que je me remémore la scène du terrain de tennis, ou les deux fondent en larmes quand elles comprennent les sentiments de Tomoya...

Soit, nous sommes dans Another World désormais. Et sérieusement, les triangles amoureux version Key dépotent un maximum. Je me suis fait transporté, de bout en bout de l'épisode, et sans un seul ralentissement de rythme ou d'intensité.

L'épisode donc... Tout commence par la confession de Ryou, qui m'aura vraiment charmé dans l'épisode. Cette confession va bouleverser tous les autres personnages, et en particulier Tomoya et Kyou. L'une, car s'étant finalement effacée au profit de sa soeur va finir par en souffrir, et l'autre, car se rendant finalement compte de la personne vers qui il adresse tous ses regards...
C'est touchant, c'est puissant. Et que dire de la confession finale de Kyou, jouant sur le mythe des jumelles jusqu'au bout.

Clannad, c'est beau, tout simplement.

Sinon, Sunohara a vraiment raison.

Edit : Ah. C'est vrai. Légère confusion dans les souvenirs.

_________________
Image


Dernière édition par Le Chasseur le Mer 1 Juil 2009 20:22, édité 3 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 1 Juil 2009 20:04 
50 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Avr 2008
Messages: 557
Citation:
C'est d'ailleurs avec émotion que je me remémore la scène du terrain de base-ball, ou les deux fondent en larmes quand elles comprennent les sentiments de Tomoya...
Je me vois contraint de contre-dire, cette scène touchante à lieu lors du match de Tennis de Tomoyo, après la balle que se sera prise Nagisa. Non, vraiment quelle bête erreur !

Oui, donc, j'ai pu récemment noyer mon ennuis en me plongeant dans Clannad, puis Clannad ~ After Story. Je crois que tout a à peu près été dit dans les messages précédents, donc je ne pourrais que répéter, en disant simplement que c'est un animé graphiquement réussi, des musiques qu'on oublie pas (Dango, Dango, Dango...) avec une histoire prenante, tantôt humoristique (merci Sunohara, Fuuko, et Akio), tantôt dramatique (Nagisa, Ushiou).

J'attend impatiemment de pouvoir voir cet épisode basé sur Kyou, j'avais fort apprécié celui sur Tomoyo (chouette mes deux préférées).
Ce sera juste un épisode unique ou d'autres sont prévu ?

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 1 Juil 2009 20:39 
The Endless Sorcerer
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007
Messages: 1993
Localisation: Dans une partie d'échec face à Beatrice
Cet été, j'ai l'impression de ne pas arrêter de m'en prendre plein le coeur, à peine ressortit de Clannad que je recommence.

Nous avons enfin le droit à la fameuse route de Kyou, et le triangle amour qu'on ne pouvait qu'espérer voir. Franchement, c'est très bien réussi, on se fait prendre au jeu d'une vitesse hallucinante au point que les vingtaines de minutes passent... trop vite ?!

Cette histoire m'intéressait fortement (moins que celle de Fuuko) et tout cela est réalisé d'une main de maitre, rendant les scènes splendides. D'autant plus que voir le changement de personnalité de Kyou est plus que déstabilisant et l'on ressent bien son malaise. Clannad, tout simplement.
La situation des jumelles étaient déjà affreuse avec Nagisa mais même lorsque la plus grande rivale n'est pas là, elles subissent encore et encore.

On va finir sur une petite note gout personnel : Kyou est carrément plus belle les cheveux longs, il y a pas photo !

PS : JCC... T'y connais vraiment rien n'empêche.

PS²: Ce n'est qu'un seul épisode, Duk.

_________________
ImageImage
PyroVision


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com