Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 106 messages ]  Aller à la page [1], 2, 3, 4, 5 ... 8  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: [Saga] When They Cry
MessagePosté: Sam 15 Aoû 2009 17:29 
200 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Oct 2006
Messages: 1283
Localisation: En cure de désintox. Importante, la désintox.
[Saga] When They Cry

Ndla : Bien qu'il s'agisse d'une série de "jeu", il serait plus correct de parler ici d'histoire sonorisé et illustré, où le lecteur fait simplement défilé le texte. C'est pourquoi j'ai choisis de poster ce sujet ici, plutôt que dans la Salle de jeux pirates.

Au pays du soleil levant se tient un fameux salon pour les plus fervents otakus du pays. Ce salon, c’est le Comiket, qui ouvre ses portes deux fois à l’année : l’une en été, l’autre en hiver. Lors de ce rendez-vous quasi incontournable, on peut voir fleurir beau nombre d’excentricités ou créations, faites par les fans pour les fans. Par exemple, il faut savoir que les fameux doujinshis (parodies d’œuvre) y sont légions, et rencontrent un immense succès parmi les foules de visiteurs.

Parfois, il arrive aussi que l’on trouve des œuvres originales, comme des Doujins Games. Ce sont des jeux, rattachés au genre du Visual Novel (voir Sound Novel – explication plus tard dans le message), créés par des amateurs dans un but purement ludique. Il ne s’agit là pas de faire vendre, mais bien de faire plaisir en offrant quelque chose d’extrêmement abordable, qui pourra intéresser l’acheteur. Et, parmi ces fameux Doujin Games se trouvent la monumentale série des When they Cry, qui compte pour l’instant un total de douze épisodes.

Créé par le groupe 07th Expansion, cette série de jeux sur PC a rencontré un succès tel que, à l’heure actuelle, leur contenu a été adapté en support vidéo et papier, et est l’un des plus grands succès amateur de ces dernières années au Japon.
L’auteur des scénarii, Ryukishi07 de son pseudonyme, est désormais lui reconnu comme étant l’un des scénaristes les plus talentueux dans son domaine, et collabore désormais dans de nombreux projets avec de très hautes pointures, tel que le Studio Key à l’origine de Clannad.

Et, si la réputation de Ryukishi07 est telle qu’elle est maintenant, c’est grâce à son travail remarquable.


Higurashi no naku kuro ni : Quand les cigales pleurent. (When they Cry I)

Image

Higurashi, c’est simplement l’une des grandes claques que peuvent se prendre les amateurs de polar et d’horreur.
Il comprend quatre épisodes, chacun sorti lors d’un seul Comiket. Dans l’ordre, on a :

Onikakushi-hen (鬼隠し編 Chapitre enlevé par les démons) - 2002/08/10 (Comiket 62)
Watanagashi-hen (綿流し編 Chapitre du Watanagashi) - 2002/12/29 (Comiket 63)
Tatarigoroshi-hen (祟殺し編 Chapitre tueur de malédiction) - 2003/08/15 (Comiket 64)
Himatsubushi-hen (暇潰し編 Chapitre du temps perdu) - 2004/08/13 (Comiket 66)

Il est à noter que lorsqu’un épisode sort, il reprend l’intégralité de la série. L’Episode II contient le I et le II, l’Episode III contient le I, II, et le III, et ainsi de suite… Ceci redonne encore plus de crédit au fait que le groupe 07th Expansion ne désire vraiment pas faire du profit.

Le postulat de départ d’Higurashi est assez simple :

Dans la petite bourgade d’Hinamizawa, quatre étranges incidents ont eu lieu.

Juin 1979, on découvre un responsable de chantier démembré. Cinq coupables seront arrêtés, mais l’un d’entre eux toujours en possession d’un des six morceaux est toujours dans la nature.
Juin 1980, un couple de vacancier a un accident et tombe du haut d’une falaise. Seul le corps du mari sera retrouvé.
Juin 1981, un prêtre meurt d’une crise cardiaque. Il est probable que sa femme se soit suicidée suite au choc, mais son corps demeure toujours introuvable.
Juin 1982, une femme est retrouvée battue à mort. Son jeune neveu, quant à lui, est porté disparu.

A priori, rien ne relie ces incidents. Pourtant, une singulière comparaison finit par jaillir aux yeux des habitants d’Hinamizawa. En effet, quand une personne meurt, une autre est quant à elle portée disparue.

En soit, la récurrence de ce schéma est déjà troublant. Mais, il faut savoir que là ne s’arrête pas la similitude, car chaque incident se déroule à la même époque, en juin, lors du festival du village d’Hinamizawa : le festival en l’honneur de la divinité locale Oyashiro-sama, le festival de Watanagashi.

Dès lors, il n’en faut pas plus pour que les villageois associent ces évènements à la malédiction d’Oyashiro-sama

Cela tombe bien, nous voici en Juin 1983. Et le rideau peut maintenant se lever sur de nouvelles atrocités, tandis qu’un jeune homme inconscient du danger qui le guette vient juste d’emménager dans ce village maudit.

Ce jeune homme, Maebara Keiichi, réussit plutôt bien à s’intégrer parmi la population et parvient même à devenir proche d’un groupe de filles assez intéressantes se réunissant en tant que club, dont la principale activité est les jeux. Mais attention, les pénalités en cas de défaites sont telles, qu’il vaut mieux tout faire pour ne pas finir dernier…


Please do not deplore yourself.
Even if the world does not forgive, I will forgive you.

Please do not deplore yourself.
Even if you do not forgive the world, I will forgive you.

So please tell me.
What will it take for you, to forgive me ?



Membres du club :

Image

1- Maebara Keiichi : The Magician of words.

Récemment arrivés lui et sa famille dans le petit village d’Hinamizawa, il a la chance de rapidement faire la connaissance des filles de sa classe, et de s’intégrer à leur club d’un genre très particulier. En réalité, plutôt que de « chance », il sera plus juste de parler de malheur. Accumulant les défaites, il devient rapidement célèbre dans le village quand, en guise de pénalités, il doit s’afficher en cosplay de toute sorte.

Il a dû déménager pour Hinamizawa à cause d’un problème assez important qu’il a causé dans son ancienne ville. Pourtant, il n’en reste pas moins que Keiichi est une personne très amicale qui tient l’amitié tout particulièrement, au point peut-être que ça en devienne problématique parfois. Souvent la cible des filles dans les punitions du club, il est toutefois capable de réfléchir quand la situation le demande. Sa spécialité est la rhétorique.


2- Ryuugu Rena : The Omochikaerii mode girl

Du même âge que Keiichi, voici un an qu’elle est revenue à Hinamizawa avec son père récemment divorcé. Tout comme l’est Keiichi maintenant, elle était à son arrivée une complète étrangère, mais a réussi rapidement à devenir amie avec les filles du club. On peut même dire que sa meilleure amie est désormais Mion, la leader du club.

Rena possède une obsession assez incroyable. Omochikaerii signifie en japonais « je veux le ramener à la maison », et quand Rena entre en Omochikaerii mode, elle ne peux s’empêcher de vouloir ramener chez elle toutes les choses mignonnes qui lui passent sous la main. Cela peut être tout et n’importe quoi, une babiole… ou un être humain dans un déguisement trop mimi. Dans le Jeu, elle est quasiment invincible quand elle rentre dans ce mode, malheureusement, l’anime a occulté ce passage.

En somme, on pourrait qualifier Rena de personnage drôle, mignon, mais aussi terriblement perspicace. Pourtant, derrière ce sourire doux peut se cacher quelque chose de beaucoup plus sombre. Quand Rena se met en colère… elle devient littéralement effrayante. Se moquer d’Oyashiro-sama en sa présence est presque suicidaire.


3- Sonozaki Mion : The Club’s leader.

Déléguée de l’unique classe multi-niveau que compte l’école d’Hinamizawa, Mion est d’un an plus âgée que Keiichi et Rena. Elle se considère comme la grande sœur de tous, et aime qu’on la surnomme Oncle Mion, ce qui renforce son côté garçon manqué déjà très prononcé.

Elle est la fondatrice du club mais l’on apprend rapidement qu’à ses débuts, elle était d’un niveau très faible. Pour remédier à ce problème, Mion s’est mise à employer des stratégies très peu orthodoxes, mais qui correspondent parfaitement avec l’une des règles d’or du club : toujours s’arracher pour obtenir la victoire.

Future chef du clan Sonozaki, elle a montré qu’à son jeune âge, elle possédait déjà toutes les qualités requises pour son rang. Et, étant donné que les Sonozaki ne sont pas réputés pour être des anges…


4- Hojo Satoko : The Trap Master.

Elle est plus jeune que Keiichi, mais cela ne veut pas dire que Satoko n’est pas quelqu’un qui sait réfléchir. A dire vrai, cette jeune fille très mignonne doit certainement être la plus habile et stratège du groupe. Elle sait se donner corps et âme dans ses pièges bluffant d’ingéniosité. De la simple farce, au piège quasi-létal, Satoko est une véritable experte.

Son titre correspond parfaitement à son tempérament espiègle et fier, voir orgueilleux. Son énergie et sa bonne humeur en font une camarade particulièrement amicale avec qui l’on se plait à flâner ou passer du bon temps.

Pourtant, sa vie n’a pas toujours été rose. Son passé torturé ne cesse de la hanter, jusqu’au point où quand il refait malheureusement surfasse, Satoko devient méconnaissable.


5- Furude Riki : The Sly Fox

Du même âge que Satoko, et accessoirement sa meilleure amie. En tant que Furude, Rika appartient à l’une des trois grandes familles de Hinamizawa, et possède par là même quelques responsabilités tout comme Mion. Elle est cependant la seule à être quasiment vénérée au sein du village par ses habitants, ce qui lui assure des attentions toutes particulières à son égard.

Souvent considéré à juste titre comme une petite fille très mignonne, Rika n’en reste pas moins un membre du Club. Derrière son côté enfantin et ses phrases fétiches « Nipa » « Fight » ou « Mii » peut se cacher une adversaire redoutable capable en un instant de retourner une situation désespérée en sa faveur, tel un miracle.

Et, comme si cela ne suffisait pas, il arrive à Rika d’être extrêmement mystérieuse, presque insaisissable. Dans ces moments-là, elle est capable d’une sagesse et d’une connaissance inouïe pour son âge. A noter que sa boisson préférée se trouve être un vin du nom de Bernkastel…


Règle du jeu :

• Règle X : Un habitant d’Hinamizawa doit devenir fou.
• Règle Y : Il doit y avoir trois morts et le Grand Désastre d’Hinamizawa.
• Règle Z : La Famille Sonozaki doit être suspectée.


Avis sur Higurashi no naki kuro ni :

Barbare, comme les blessures de victimes.
Enivrant, quand l’assouvissement des pires instincts se trouve exaucé.
Rageant, quand l’inévitable revient sans cesse.
Naïf, comme le pauvre spectateur ne réalisant pas l’ampleur de ce qu’il regarde.
Kevlar, comme la matière des gilets dont il faut s’armer dans cet univers cruel.
Atypique, comme le scénario d’Higurashi.
Stimulés, quand nos neurones cherchent comprendre le Mindfuck si particulier de Ryukishi07.
Terrifiant, quand les lolikillers passent à l’action.
Endiablée, comme ce personnage…
Létal.

Pour bien comprendre l’intérêt de Higurashi, il faut savoir une chose : La compréhension ne viendra jamais à votre esprit d’elle-même. Jamais, au grand jamais, vous ne saisirez Pourquoi et Comment. Qui demeurera tout aussi mystérieux. Seuls Où et Quand seront vos indices, car ils seront toujours identiques…

So who is the culprit, you ask?
Finding that out is part of the story, right?

So who is the culprit, you ask?
Do you even know what is the culprit in the first place?

So who is the culprit?
Who is the culprit that's gonna kill me?!


Higurashi est l’une de ces histoires de boucles temporelles.
Higurashi est aussi une histoire sanglante et choquante.

La mort est la base de ce jeu. Une série infinie de mort, un destin macabre qui se répète avec certitude.

Pour faire simple, chaque Episode raconte une histoire différente avec la même base de personnage et le même postulat de départ. Le déroulement, quant à lui, peut prendre n’importe quelle direction. Il n’y a qu’une seule chose à se demander : Qu’en est-il de la fin ?
Ryukishi07 vous propose une histoire sanglante, captivante, incompréhensible.

Incompréhensible, voilà le mot. On ne peut que subir, encore et encore. Qui sera la victime cette fois-ci ? Qui sera le tueur ? S’en sortira-t-elle au moins ? Réussiront-ils à briser le destin ?

Le challenge vous est offert. A vous de le relever.

What is it that I seek?
Perhaps it is a knight from a far away land.

What is it that I seek?
Perhaps it is a shore that will save me from this eternal swamp.

There is only one thing that I seek.
What I would obtain will either be the kishi (shore), or shiki (my death).




Juste un petit problème à signaler : Le Jeu n’est pas traduit en anglais. Vraiment dommage, il faut se rabattre sur l’anime.

Un point sur l’adaptation en anime :

Malheureusement comme je le disais, Higurashi n’a eu que son Episode I de traduit en anglais. Il faut donc se rabattre sur l’anime pour pouvoir se plonger dans cet univers fascinant.
L’animation est parfois inégale, et les characters design peu inspirés. Peu de moyens ont été accordés à cette série, et non seulement cela se voit, mais cela est dommage. Pire, certaines incohérences et oublis pointent parfois le bout de leur sal museau. Heureusement, dans la saison 2, tout est réparé grâce à un chapitre spécial nommé Yakusamashi-hen.

Mais dans tous les cas, il faut réussir à passer ce premier cap, car le meilleur reste à venir.



Higurashi no naku kuro ni Kai : Quand les cigales pleurent – Réponse (When They Cry II)

Kai, c’est tout simplement les réponses. Les réponses aux questions que l’on se pose depuis le début d’Higurashi. Chaque Episode est la solution d’un des chapitres du jeu précédent.

• Meakashi-hen (目明し編 Eye Opening Chapter), (Released December 30, 2004) « Réponse de Watanagashi-hen »
• Tsumihoroboshi-hen (罪滅し編 Atonement Chapter), (Released August 14, 2005) « Réponse de Onikakushi-hen »
• Minagoroshi-hen (皆殺し編 Massacre Chapter), (Released December 30, 2005) « Réponse de Tatarigoroshi-hen, ainsi que de plusieurs des précédents mystères »
• Matsuribayashi-hen (祭囃し編 Festival Accompanying Chapter), (Released August 13, 2006) « La BONNE Fin »


At the first time, I do my best to try again
against the inevitable tragedy.

In the second time, I become disgusted
towards the inevitable tragedy.

The third time, disgust is overwhelmed into painfulness.
But by the seventh time, this all becomes a farce comedy.


Comme je le disais, Kai donne toutes les réponses aux questions que se posent les joueurs / spectateurs. Je ne peux donc pas me permettre de développer énormément ici, puisque ce serait gâché énormément de plaisir à ceux qui oserait se lancer dans l’aventure.
Pourtant, je ne peux m’empêcher de dire une chose : Un personnage se révèle être juste exceptionnel dans ces quatre Episodes. Tout ce qui tourne autour de lui est réellement incroyable, si bien que l’on pourrait penser que Higurashi n’est finalement qu’une immense introduction pour ce dit personnage.

Everyone has a right to pursue a happy life.
The difficult part is to be given that right.

Everyone has a right to pursue a happy life.
The difficult part is to fulfill that right.

I too have a right to pursue a happy life.
The difficult part is to work out a compromise for that right.


Bluffant, comme la maîtrise du scénario.
Exceptionnel, comme la Pièce Principale de cette partie.
Radieux, comme la fin qu’on entrevoit, enfin.
No way, comme la réaction qu’il provoque lors des révélations.
Kir, dont l’effet sur le corps humain est identique à celui d’Higurashi Kai.
Affolant, comme la vitesse où tout s’enchaîne et s’emboîte sans problème.
Stupéfiant, comme le génie qu’il faut pour penser à une histoire de cette envergure.
Troublant, quand l’ambiguïté d’un personnage devient de plus en plus obscure.
Ensorcelant, de par la magie qui se dégage de ce combat pour une destiné.
Libérateur.

That's because
I'm gonna become much much more happy from now on.

I'm not gonna compromise with just this.
We are gonna take back all of our happiness that we lost.

For me, that's about a hundred year's worth.
For you, a thousand year's worth.


Un point sur l’animation :

Contrairement à la précédente saison, Kai a le mérite de ne pas avoir de problème de cohérence. De plus, le chapitre spécial aidant, on a là toutes les informations qu’il nous faut pour sortir du labyrinthe. Il n’y a malheureusement aucun changement au niveau du character design, ce qui fait que l’on se retrouve toujours avec des Mion qui se prennent deux bonnets en quelques minutes. Génial.

Heureusement, l’univers est si bon que l’on passe volontiers sur ces détails.

PS : Tous ces jolis poèmes sont l’œuvre de Frederica Berkastel. Qui est Frederica Bernkastel ? Hé hé hé… A vous de le découvrir. Mais étant donné que l’anime n’en fait pas mention… Il reste le manga qui, à ce niveau, est beaucoup plus fidèle à au jeu. Mais étant donné que je ne l’ai pas lu énormément, je ne vais pas en parler.

Umineko no naku kuro ni : Quand les mouettes pleurent (When they Cry III)

Image

La Table de jeu :

Umineko n’est pas une suite directe à Higurashi. Ainsi, adieu Keiichi et compagnie, ainsi que toute l’intrigue autour du festival de Watanagashi.

Il est, comme ses aînés, composé de quatre Episodes :

• Episode I : Legend of Golden Witch
• Episode II : Turn of Golden Witch
• Episode III : Banquet of the Golden Witch
• Episode IV : Alliance of the Golden Witch

Comme avec Higurashi, le dernier épisode sorti contient les épisodes qui l’ont précédé.
Ainsi, l’Episode II contient le I, ect…

Préparez-vous à voir la partie d’échec la plus jouissive que vous n’ayez jamais vu.

L’Echiquier :

Bienvenue à Rokkenjima, cette majestueuse île privée des Ushiromiya. Cette famille richissime, ainsi que cet endroit, n’ont aucun lien avec Hinamizawa, vous pouvez donc venir tranquille. Il vous sera certifier que vous n’êtes absolument pas en danger, croyez-moi, et ce malgré le typhon qui s’annonce. Que vous ayez connu Hinamizawa ou non ne vous gâchera en rien votre plaisant séjour chez nous.

Je peux même vous assurer que vous ne risquez pas d’être déçu du voyage.

Le maître des lieux a prévu une surprise pour vous. Une énigme en forme d’épitaphe, qu’il vous faudra résoudre afin d’empocher la totalité de son héritage faramineux. Mourrant, il s’est désintéressé de sa descendance vénale, et a choisi ce moyen pour transmettre sa fortune. Cet homme, Ushiromiya Kinzo, est profondément déçu par ses propres enfants et leur soif avide d’argent.

Il est aussi à noter que cette fameuse épitaphe est liée à la légende de la Golden Witch Béatrice, qui vivrait recluse sur l’île de Rokkenjima. Elle vivrait, selon les croyances des domestiques, dans la forêt, et serait la véritable maîtresse des lieux. Certainement une simple légende pour effrayer les enfants…

Loin de ces soucis, Battler revient dans la famille après six ans d’absence. Il veut profiter de la réunion sur l’île pour renouer les liens avec ses chers cousins et relatifs. Le jeune homme ne se doute pourtant pas de ce qu’il va découvrir sur place : Entre la cupidité de ses parents et oncles, et ces stupides histoires de sorcières, il est à la fois choqué et sceptique. L’absence du chant des mouettes ainsi que la disparition du petit temple sur la crête seront-ils des mauvais présages ? Attention, le typhon se rapproche, et voici que l’île de Rokkenjima devient coupé du monde.


Les Pièces :

La ligne rouge correspond à la famille Ushiromiya, la ligne bleue à celle des domestiques.

Image

De haut en bas, de gauche à droite :
Kinzo, Krauss, Natsuhi, Jessica
Nanjo, Eva, Hideyoshi, George
Rudolf, Kyrie, Battler
Genji, Rosa, Maria
Shannon, Kanon, Gohda, Kumasawa.


  • Kinzo : Le patriarche et chef de la famille Ushiromiya. Malgré que son espérance de vie soit très courte (trois mois environ), il reste dans une forme et une humeur incroyable. Il a amassé une véritable fortune au cours de son existence, mais en ne révélant rien au sujet de sa succession, il plonge ses enfants dans la tourmente.

    Il est fortement influencé par l’Ouest et l’occulte. Son bureau est rempli de grimoires.
  • Krauss : Premier enfant de Kinzo. En tant que plus vieil enfant des quatre, il est en position de présider la réunion de famille. Toutefois, aux yeux de ses frères et sœurs, il ne cherche en réalité qu’à monopoliser la fortune de son père, ce qui intensifie les conflits qu’il peut avoir avec eux.

    C’est un véritable investisseur, et il a investi énormément dans le développement d’un complexe vacancier. Toutefois, les résultats sont sévèrement critiqués.
  • Natsuhi : Femme de Krauss. Elle gère la famille Ushiromiya à la place de son mari qui ne paye aucune attention à l’égard de la maison mère. Elle prend en charge les préparations, les arrangements, et tout ce qui concerne la réunion de famille.

    Elle a un fort sens des responsabilités, et est très fière. Toutefois, elle n’est pas comprise par son mari, ses beaux-frères et belles-sœurs, alors on ne peut décemment dire d’elle que sa situation est enviable.
  • Jessica : Fille de Krauss et Natsuhi. Si les choses vont dans le bon sens, il est opportun de considérer qu’elle deviendra le chef de la famille Ushiromiya (tout du moins, son mari le sera). Toutefois, elle ne semble pas plus intéressée que cela de cet état de fait.

    Ses poumons ont toujours été faibles de naissance, ce qui peut lui donner des soudaines crises d’asthme.
  • Nanjo : Medecin de Kinzo, et l’un de ses plus vieux amis. Il est le praticien médical de Niijima (ville littorale proche de Rokkenjima), mais il a laissé la direction de sa clinique à son fils afin qu’il puisse vivre ses vieux jours tranquillement.

    Il est l’une des seules personnes à qui Kinzo, qui a développé une suspicion généralisée envers les êtres humains, a ouvert son cœur. Il possède un grand cœur, et depuis le temps qu’il a vécu maintenant sur l’île, ne s’est jamais fâché à cause du caractère sanguin de Kinzo.
  • Eva : Second enfant de Kinzo. Elle est hostile envers son frère Krauss et prend position contre lui de toutes les façons possibles, ce qui pose des problèmes pour l’argent de la succession et le titre de chef de famille.

    Originellement, elle aurait dû perdre sa place dans le registre de famille, et donc perdre son nom d’Ushiromiya, lorsqu’elle s’est mariée. Mais puisqu’elle a fait en sorte que son mari prenne son nom, et soit reconnu par la famille entière, l’histoire n’est guère allée plus loin.
  • Hideyoshi : Mari d’Eva. Il fut adopté par la famille Ushiromiya en tant que mari d’Eva. Puisqu’il n’a pas les gènes malsains de la famille Ushiromiya, son visage toujours souriant et encourageant est devenu extrêmement précieux dans les réunions de famille.

    Il a commencé ses affaires à partir de pratiquement rien, et travaille maintenant en tant que président d’une chaîne de restauration de belle taille. Sa performance est extrêmement prometteuse à cause de son potentiel futur.
  • George : Fils de Eva et Hideyoshi. Jeune homme fringuant, il est apprécié par l’ensemble de la famille. Il travaille dans l’entreprise de son père en tant qu’apprenti, et il semble qu’il commence à finalement rêver d’indépendance.

    En tant que plus vieux des quatre cousins, il agit comme un modérateur.
  • Rudolf : Troisième enfant de Kinzo. Avec sa sœur Eva, il entretient le but de ne pas laisser son grand frère Krauss monopoliser toute la fortune de la famille Ushiromiya.

    Il a perdu sa première femme, Asumu, il y a six ans, et a tout de suite après fait rentré sa seconde femme Kyrie dans le registre familial.
  • Kyrie : Seconde femme de Rudolf. Elle a eu une longue association avec lui en tant que partenaire d’affaire, et après la mort de sa précédente femme, elle a pris publiquement la place de femme légale.

    Elle a travaillé avec lui comme bras droit en assurant bon nombre de transactions obscures, avec succès. Elle pense rapidement, et fait énormément confiance à son mari.
  • Battler : Fils de Rudolf et de sa précédente femme, Asumu. Il y a six ans, il s’est rebellé contre son père qui a fait entré sa seconde femme dans le registre familial dans le même temps où il était endeuillé de la perte de sa mère. Il est alors parti vivre chez ses grands-parents maternels. Toutefois, ils sont morts l’un après l’autre, et il fut obligé de retourner vivre chez les Ushiromiya.

    A la réunion de famille, il renouvelle son amitié avec ses trois cousins après six d’absence.
  • Genji : Il est le majordome principal qui s’occupe des servants qui travaillent pour la famille Ushiromiya. Il est celui qui a servi Kinzo le plus longtemps et a obtenu sa totale confiance.

    Etant donné qu’il est sous les ordres directs de Kinzo, Krauss et sa femme pensent qu’il est son espion.
  • Rosa : Quatrième enfant de Kinzo. Elle est de loin la plus jeune des quatre. A cause de cela, il semble qu’elle est beaucoup moins d’influence lors des réunions de famille.

    Elle s’occupe d’une compagnie de design, mais il ne s’agit rien de plus que d’un passe-temps et il semble que les conditions de son travail sont extrêmement agréables.
  • Maria : Fille de Rosa. Le père est inconnu. Elle a souvent des problèmes à cause de sa façon de parler très infantile.

    Elle ne se sent pas concernée par les études ou les amis ; toutefois, elle entretient un fort intérêt pour l’occulte, magie noire, ect… et possède des facultés de mémorisations étonnantes.
  • Shannon : Une jeune, mais expérimentée servante. D’ordinaire, elle est très capable dans son travail, mais quand la pression monte, son taux d’erreur augmente.

    De plus, Shannon est un pseudonyme strictement utilisé durant son travail, et non son vrai nom.
  • Kanon : Un jeune servant. Il assure son travail en silence, mais il est taciturne et sa prestance n’est pas très haute.

    Il y a plusieurs autres servants qui ont dans leur pseudonyme « on ». Depuis ce jour, lui et Shannon sont en devoir.
  • Gohda : Le servant assurant le rôle de Chef cuisinier. Il n’est pas en service depuis longtemps, mais ces talents de réception qu’il a gagné de son précédent travail l’honore. Sa prestance est forte.

    Puisqu’il est le servant que Krauss et sa femme ont engagé, il semble plus digne de confiance que les anciens servants soupçonnés d’être des espions de Kinzo.
  • Kumazawa : Elle a re-signé plusieurs fois pour son travail, mais strictement parlant, elle est juste une vieille femme qui travaille à mi-temps et possède beaucoup d’expérience.

    Elle sait comment doivent être faites les choses, et ses techniques en tant que servant ne sont pas à sous-estimer, mais puisqu’elle est très portée sur les commérages et parle beaucoup, elle ne reçoit pas autant de respect que les autres servants.



Etant donné la moyenne d’âge élevée de ces Pièces, on sera bien loin du côté loufoque que possédait le Club d’Hinamizawa. Toutefois, le bacground très développé, ainsi que l’ambiance plus sombre offrent une perspective à mon goût encore plus intéressante. Il faut savoir qu’ici, je n’ai absolument pas spoilé, et donc, que vous pouvez vous attendre à du lourd pour certains personnages. Et de même, il faut savoir que je n’ai cité que les Pièces présentes sur l’Echiquier… Certains spectateurs de prestiges gardent aussi un œil sur la partie.

Les Fauteuils :

Pour que la partie se déroule dans des conditions optimales, il sera de bon goût que les joueurs puissent se sentir confortablement installés. Ainsi, la BGM (les musiques quoi) est littéralement mortelle.
En voic quelques exemples : Dread of the Grave, Rougoku, System 0, Happiness of marionnette, Answer, Dream End Discharger et Golden Slaughterer.

L’opening du jeu montre à lui seul que 07th Expansion a voulu créer un petit bijou de ce côté-là, et a réussi pour ma part.

Les musiques sont tous aussi exceptionnelles. Que ce soit les musiques d’ambiances, creppy, ou EPIC, le niveau est présent. On voit là toute la signification de ce qu’est un Sound Novel : Plus que sur les images, le jeu repose essentiellement sur son ambiance sonore, et sur son scénario. Pas de superbes images à vous décoller la rétine ici, mais l’assurance de rentrer complètement dans un univers riche, profond, et complexe. Et aussi, terriblement jouissif.


Les Règles du Jeu :

Vous vous retrouvez devant une série de meurtres inexplicables. Ryukishi07 vous lance son MindFuck habituel à base de surnaturel. A vous de l’expliquer de façon humaine.

Si vous vous laissez submerger par le surnaturel et abandonnez, une vie de torture sans fin vous attend.
Si vous réussissez à expliquer l’inexplicable de façon rationnel et à faire abdiquer votre adversaire, la liberté vous attend.

Cependant, cette adversaire ne compte pas se laisser faire.

L’Adversaire :

La Golden Witch. Encore appelé l’Endless Witch. Mais pour vous, ce sera Béatrice, l’Alchimiste de la Famille Ushiromiya, la Maîtresse de la Rokkenjima. Vous pensiez qu’elle n’était que légende… Vous allez vite vous rendre compte qu’il va falloir être aussi tordue et habile qu’elle pour espérer mettre fin à ce jeu et réclamer vengeance.

Le Challanger :

Vous. Dans la peau du jeune Battler. Vous aurez fort à faire pour coincer cette soit-disante sorcière, et exposer tous ces trucs et astuces. Souvenez-vous ! La magie n’existe pas, et il en est de même pour les sorcières. Tant que vous gardez cela en tête, vous serez capable d’éviter de perdre face à Béatrice.

Mon Avis :

Brûlant, comme la passion qui se dégage de Battler.
Endless, comme la torture mentale qui vous attend.
Radical, comme les massacres perpétrés sur Rokkenjima.
Nébuleux, comme la frontière qui sépare le fantastique du mystère.
Kif, mot arabe signifiant un état de béatitude, exactement la sensation quand Battler expose la vérité.
Affolant, quand les échanges et les coups rendus deviennent épiques.
Stupéfiant, quand les retournements de situations nous laisse sans voix.
Terrifiant, comme l’ambiance que donne Béatrice à cette partie d’échec d’un autre genre.
Electrisant, comme un coup de tonnerre s’abattant sur votre crâne.
Létal.


Connaissez-vous la série des Ace Attorney ? Vous savez, cette série de jeu sur DS où vous incarnez un avocat de la Défense ? Le genre d’avocat qui réussit toujours à trouver la vérité grâce à un sens de la réflexion et une volonté à toute épreuve ? Si vous le connaissez, vous trouverez alors quelques ressemblances avec Battler.

Honnêtement, ce personnage est mon favori d’Umineko. Que ce soit dans ses moments de faiblesse ou de grandeur, il m’a toujours emballé. D’ailleurs, Umineko m’a toujours emballé.

Cette fois-ci, les Jeux ont été traduits en anglais. J’ai donc pu réellement voir ce que vaut vraiment Umineko, et je n’ai pas été déçu. L’opposition entre Anti-Fantaisie et Anti-Mystère est la fondation même d’Umineko. Et nous, le spectateur, nous baladons à la frontière sans jamais savoir si l’on va pencher d’un côté ou de l’autre. D’aventure, je ne me risquerai pas à spoiler. Mais pour expliciter la grandeur d’Umineko, je serais prêt à le faire.
Comme je le disais, la grande force de ce jeu est son ambiguïté. A chaque instant, Ryukishi07, par l’intermédiaire de Béatrice, essaye de nous faire avaler son Mindfuck si particulier, et par là même, nous faire accepter l’existence des sorcières. Battler, lui, fait tout ce qu’il peut pour refuser cette prétendue vérité, et comme nous, tente par tous les moyens d’expliquer les meurtres sur l’île de façon rationnelle, car c’est la seule façon de se sortir de ce piège. Cette opposition entre l’Anti-Mystère de Béatrice, et l’Anti-Fantaisie de Battler, offre des moments de jouissance terribles, car les deux adversaires se rendent coups pour coups, usant de tous les stratagèmes possibles et inimaginables pour soumettre l’autre. L’exemple le plus intéressant est l’utilisation de la Probatio Diabolica, ou Devil’s Proof, qui dit que tant que l’on n’a pas prouvé l’existence de quelque chose, on ne peut toutefois en dénier la dit existence. Remplacez « quelque chose » par « sorcière » et voici le genre de résonnement auquel vous aurez à faire face. Et c’est vraiment génial.

D’un autre côté, sur l’Echiquier, les intrigues autour de l’héritage et de l’Epitaphe sont elles aussi vraiment intéressantes. Elles ne sont pas un simple prétexte pour la situation du dessus, car l’Epitaphe en elle-même est l’énigme principale du jeu. Et, très franchement, elle est suffisamment retord pour qu’elle pose problème à n’importe qui.

Tout ceci fait que le Sound Novel m’a fait écarquiller les yeux plus d’une fois. L’Episode IV est juste exceptionnel dans sa construction et sa conclusion, par exemple. Les cercles fermés ont toujours été ma tasse de thé, mais Ryukishi07 donne une saveur particulière au genre en y ajoutant son Mindfuck si particulier. Le surnaturel n’a jamais paru aussi étrange et flou, et vous n’aurez jamais été aussi stupéfait devant des développements pareils.
Vous avez aimé Higurashi ? Vous allez adorer Umineko. Je vous le garantis.


Et puis… Quand l’on se rend tout doucement compte des liens qui unissent ces deux univers… on se surprend à penser que c’est encore mieux que ce que l’on pouvait penser au premier abord.

Préparez vous à vivre la partie d’échec la plus jouissive de votre vie…


Un point sur l’adaptation animée :

Niveau fidélité, ce n’est pas vraiment ça. Pour le moment (7 épisodes sortis), l’ensemble est rushé, et certains éléments sont passés à la trappe. La lecture entière de l’Epitaphe notamment, a été complètement zappé, alors que c’est sensé être l’énigme principale du jeu. Soit…

Au niveau character design, c’est pas vraiment la joie non plus. Les personnages n’ont pas le charme qu’ils avaient dans le jeu (Battler est assez moche avec ces gros yeux bleus, par exemple), et DEEN a encore trouvé le moyen de contourner la logique biologique en changeant de bonnets toutes les deux scènes les poitrines de Jessica ou Shannon. Rah, vraiment, on se demande comment ils les font, leurs animes…

Mais, le très bon point de cette adaptation, c’est la reprise de nombreuses musiques du Sound Novel. Le générique est lui-même inspiré de celui du jeu, dans les sonorités et dans la réalisation. Vraiment un très bon choix de la part du studio.

Et surtout, surtout, Deen a prouvé qu’ils pouvaient faire les choses bien parfois. Car, la grande peur des fans étaient clairement de savoir si elle allait apparaître. Et elle est apparue, dans l’épisode 5. Lady Bernkastel, we love you.


C’est sur cette déclaration d’amour que je termine ce message. Je souhaite de tout mon cœur que, d’abord vous avez eu le courage de le lire en entier, et surtout, que je vous ai donné envie de vous plonger dans l’univers très particulier des When They Cry.

Et n’oubliez pas :
Image

_________________
Image


Dernière édition par Le Chasseur le Lun 24 Aoû 2009 01:11, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 19 Aoû 2009 12:54 
100 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Oct 2006
Messages: 889
Localisation: Ici.
Pour reprendre l'expression d'ange bleu (?), ce Post fait la part belle aux spoils.

J'ai donc fini la première saison tard hier soir, et je viens faire part de mon ressentiment envers cette série.

Alors, déjà, l'animation en elle-même. Bien que certains plans sont tout bonnement magnifiques (je parle en grande majorité des scènes de meurtres, de délires ou autres joyeusetés), la plupart du temps ça ne vole pas haut. Les têtes sont difformes à certains moments, les mouvements sont lents, les couleurs trop claires... On se croirait à certains moments dans un anime de qualité merdique, à la One Piece.
Mais cela ne change en rien mon avis sur cette série.

Au niveau du scénario, je dois dire que c'est le point fort de la série. Bien que certaines choses m'échappe, on comprend vite que les personnages sont coincés dans une boucle temporelle (ou quelque chose dans le genre), dont les évènements tournent à chaque fois au grand massacre. Chaque arc reprend l'histoire précédente (ici à partir de l’arrivée de Keichii dans le collège). Bien que les évènements changent, certaines choses restent immuables. Je crois comprendre que le monde reste bel et bien le même, le passé des personnages et leurs sentiments restent inchangés. Le point de départ de chaque histoire est le massacre d'Oyashiro, plus précisément après que la malédiction ait frappée, lorsqu'Oishii décide quelle personne il va interroger pour son enquête (bien sûr, c'est mon opinion, elle peut être fausse).

Pour reprendre l'histoire en entier, et essayer par la même occasion de comprendre et d'analyser tout ce bazar (Attention, les numéros ne correspondent pas forcément au nombre d’arcs):

I – Découverte de l’intrigue.
D'abord, nous avons Keiichi. Harcelé par ses amies qu'il finit par tuer, et accablé par la pression, Keiichi devient complètement fou et se donne la mort. L'une des meilleures histoires, où l'ont voit doucement le héros tourner à la paranoïa pour finir en tueur sanguinaire. Elle sert d’ailleurs à poser les bases de l’histoire et nous fait découvrir la Malédiction sous forme de conspiration étrange et louche. On découvre peu à peu les personnages et le décor est planté.

II – Le mystère s’épaissit.
Le tueur de la Malédiction est démasqué. La fin, aussi horrible qu'intrigante nous fait poser des questions quant à ce qu'il s'est réellement passé cette soirée fatidique, et sur les motifs de Mion/Shion. Cet épisode est aussi excellent, bien que l'on soit frustré par la fin. On incarne Keishii, qui découvre rapidement le meurtrier avec son amie. Cette deuxième partie sert d'avant-goût pour ce qu'il va arriver. On découvre aussi ce que les victimes ont fait le soir du crime.

III - Un meurtre en trop.
Le moins bon selon moi. On explore le passé douloureux de Satoko. Bien que j’ais moyennement aimé cet arc (beuh Satoko j’t’aime pas !), il m’a aidé pour essayer de comprendre l’intrigue. En effet, Rika est mystérieusement assassinée et le village est détruit. J’ai le sentiment que les deux évènements sont liés, je ne sais pas pourquoi. J’ai l’impression que cette mort inexpliquée sera l’un des principaux sujets de la saison 2.

[PAUSE Théorie]


J’ai cru comprendre que Rika se souvient parfaitement de chaque changement de monde, et elle à l’habitude de se battre contre ses ami(e)s pris d’un coup de folie (c’est le cas de le dire). On peut penser que Rika fait cela depuis très très longtemps, si elle est capable de faire face à ses meilleures amies sans montrer le moindre signe d’hésitation. Elle est capable de savoir qui est le coupable, pourquoi et comment, ce qui laisse à penser que même si les mondes sont différents, ils peuvent se répéter. Je crois aussi que la survit du village est lié à la survit de Rika. Mort de Rika > Mort du village. Rika serait-elle Oyashiro ? Ou alors saurait-elle QUI est Oyashiro ? Agit-elle pour lui ? Mystère….

[FIN PAUSE Théorie]

IV – Flash Back.
On change de héros… Et d’époque ! Où est donc la boucle temporelle ? Ce jeune bleu quitte sa femme enceinte pour atterrir dans Hinamizawa, où se trame une mystérieuse affaire de kidnapping.
Un second souffle dans cette série très prenante, on prend le temps de se remettre, de comprendre… Ou pas.
Les deux choses intéressantes ici sont Rika, qui nous mène dans une mélasse d’étrangeté (une histoire de prémonition suspecte) et les dessous des trois clans, assez extrémistes dans leur genre.

V – Pseudo-explication.
Mon arc préféré. On décale légèrement la boucle d’une année en arrière, où l’ont découvre enfin ce pauvre garçon abandonné de tous. C’est l’histoire la plus gore de la série, mais aussi la plus réaliste, la plus triste. On en arrive presque à comprendre les actes de Shion (ou Mion, whatever…), qui descend au fur et à mesure dans une folie sauvage. Cette histoire est la même que celle du II, sauf que le point de vue est celui de Shion/Mion. Nous sommes dans la peau du tueur. On comprend alors 70% des choses de l’épisode II, mais cependant il règne un petit brouillard. En effet, qui tue Keishii à la fin puisque les deux jumelles sont mortes (PS : j’adore le fait qu’elles meurent de la « même » façon ^^) ? Et le plus inexplicable de tous : l’histoire du cadavre brûlé un jour plus tôt.

[PAUSE Théorie]

En ce qui concerne ce fameux cadavre.
Est-il VRAIMENT celui de cette blonde gothique ? Rien ne le confirme vraiment. Je pense donc que :
Soit la blonde (appelons-la comme ça) a disparue à cause de la Malédiction, donc le cadavre n’est qu’un immense quiproquo de la police, et son cadavre est ailleurs.
Soit la blonde est bel et bien vivante et a prémédité tout ça depuis le début.

Ce qui m’énerve particulièrement chez cette blonde, c’est qu’elle est considérée comme étant un prophète ou un truc dans le genre par Rena et autres. Mais pourquoi serait-elle innocente pour autant ? Je trouve qu’elle est la plus suspecte du village (et perso principaux compris), non pas à cause de son attitude et sa voix louche, mais à cause de ses actes. Pourquoi donnerait-elle ce bouquin à Rena en premier lieu ? Pour quel intérêt ? Et pourquoi souiller le temple ? Se sert-elle du photographe dans l’ombre pour mener à bien son œuvre ? Est-ce pour cela qu’il meure si facilement ?

[FIN PAUSE Théorie]

VI – (In)Compréhension.
La fin, un final assez bon, même si je trouve dommage que les Japonais se sont sentis obligés de mettre une « fin » à la première saison (puisque tout se répète). Les deux personnages mis en avant sont Rena et Keishii. C’est au tour de Rena de tourner au délire paranoïaque.
Et là, c’est le drame.
Tout s’accélère, la blonde donne le bouquin, Rena est poursuivie, Keishii est un tueur complètement taré, Keishii se rappelle de ses actes dans le I.
Sûrement mon moment préféré. J’ai même versé une larme tellement j’ai trouvé ça horrible (si si !). On découvre que les animateurs nous ont tournés en ridicule en cachant la vérité et nous mettant les hallucinations de Keishii, nous transformant ainsi en monstre. J’ai A-DO-RE ce passage. C’était tellement triste… Quand je pense qu’il écrase la main de Rena, qui lui supplie d’arrêter, où qu’elle s’excuse dans la pluie… Ca m’a vraiment touché.
Puis, la confrontation Rena-Keichii, qui reprend le début de l’arc dans le duel pistolet à eau. Très sympa, ça m’a même mit de bonne humeur (dans ce genre de série faut le faire ^^), bien que j’ai été déçu d’avoir un final « explosif » gentillet, au lieu d’un habituel massacre. Mais bon, ça montre que cette série ne fait pas du gore pour du gore. Et j’aime.
Et puis la fin n’est pas si nulle que ça puisque la boucle semble s’être arrêtée.

Bref, mon résumé, TRES bonne série, dommage que je l’ai pas le temps de faire la saison 2 (me suis arrêté à l’épisode 1) T____________T

Par contre, coup de gueule : Faut VRAIMENT que les Japonais arrêtent de faire des fantasmes sur les cheveux verts, bleu et toussa, ça devient lourd à force. Les gémissements des lycéennes en chaleurs lorsqu’elles touchent un personnage masculin aussi. Beurk.

Merci encore une fois aux frères de m’avoir fait découvrir cette série !

EDIT: Fuckin' pavé O_O
EDIT 2: J'ai oublié de mentionner un truc --"

Je parle d'un objet qui a retenu mon attention et qui reste scotché à mon esprit: La seringue.

Lorsque Rika se bat contre Shion, elle essaye de la piquer avec une seringue contenant un liquide étrange.
On revoit aussi cette même seringue lorsque Keichii croit voir ses amies essayer de le tuer.

Alors attention, déballage d'interprétation alakon.

I - La seringue est symbolique. Elle n'a jamais existée et est l'interprétation de l'esprit malsain du tueur. Si l'ont voit la seringue, on est fou.

II - La seringue est un remède. Pourquoi un remède ? Ah ah ! C'est là où je suis fier d'analyser les personnages et leurs actes. Pourquoi Rika se donnerait-elle la peine d'amener une seringue pour tuer une de ses amies, alors qu'elle pourrait très bien prendre prendre un pistolet, ou que sais-je ? Un bazooka. Surtout qu'elle a eu tout le temps d'anticiper les actions de Shion si en effet, l'histoire se répète.

Je pense que Rika veut stopper cette boucle et pour ça elle a besoin de ce "remède" qui doit avoir comme effet de stopper la folie.
Remarque: Lorsque Shion injecte ce produit dans le corps de Rika, Rika ne meurt pas... J'en conclus que:
1: Ce n'est effectivement pas un poison, ni une drogue puisqu'elle n'hallucine pas ou tombe dans les pommes.
2: Elle est immunisée contre ce produit OU il n'a pas de conséquence sur son corps puisqu'elle n'est pas folle, ce qui confirme ma théorie.

III - La seringue est un remède symbolique (XD). Si Keishii hallucine en croyant voir une seringue, alors peut être le fait de l'administrer guerirait le fou. Mais cette théorie est peu probable puisque Mion injecte le produit dans Keishii et Keishii... La tue.

EDIT: Fuckin' double pavé Oo

Réponse à LC:
Puisque je part dans 30 minutes et que j'ai du temps devant moi:
Citation:
On peut dire que tu as saisi une part de la vérité Donnie

Youhou !!
Citation:
Mais je dis bien une part, seulement.

Beuh...

  • Pourquoi devient-on fou à Hinamizawa ? >
    Ayant vu le premier épisode de la saison 2 J'ai une partie de la réponse. La vraie question est: "Pourquoi continue-t-on de devenir fou ?", ainsi que "Pourquoi certaines personnes et pas d'autres ?"
  • Pourquoi y a-t-il des boucles temporelles ? >
    Puisque Rika meurt à chaque fois, ne serais-ce pas la raison à la boucle temporelle ? Reviens-t-elle dans le temps pour réparer son erreure ? Est-ce pour cette raison que la boucle temporelle continue sans-cesse ? Parce qu'elle échoue tout le temps ?
  • Pourquoi Rika agit de cette façon ? >
    Ca, j'imagine que c'est pour une raison d'affinité envers le village et les villageois. Rika tente désespérément de sauver leurs vies en revenant dans le temps. Mais quelque chose ou quelqu'un lui met des bâtons dans les roues, et ce quelqu'un l'a tuée devant le temple ! (Ou pas ? ^^;)
  • Pourquoi meurt-elle à chaque fois ? >
    Encore une fois, parce qu'elle échoue sans cesse ? Ou se donne-t-elle la mort pour recommencer plus rapidement ce qu'elle a échouée ? Puisque le fait de mourir fait revenir le temps en arrière, n'est-ce pas là la preuve de son (ses) incompétence(s) ?
    Que ce passe-t-il lorsqu'elle ne meure pas ? Le village est sauf. Alors elle a gagnée.

Citation:
Pour finir, je tiens à te féliciter pour avoir tenté l'expérience When They Cry. Et que, après Higurashi, je te ferai bouffer du Umineko. Promis !

J'suis déjà déçu d'abandonner cette série, alors si en plus de tout rattraper dans deux mois je dois continuer une nouvelle série... J'vais pas tenir ^^;
Merci quand même :luffy langue:

_________________
Image


Dernière édition par Donnie Darko le Mer 19 Aoû 2009 15:13, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 19 Aoû 2009 14:44 
200 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Oct 2006
Messages: 1283
Localisation: En cure de désintox. Importante, la désintox.
On peut dire que tu as saisi une part de la vérité Donnie. Mais je dis bien une part, seulement. Tu as su relevé les indices disséminés à chaque chapitre de Higurashi, et a réussi a en tiré des théories intéressantes, mais il reste quand même un paquet de zones d'ombre qui seront révélées dans la saison 2, tu t'en doutes.

Je vois aussi que le personnage de Rika t'intrigue beaucoup. En même temps, je dirais, c'est bien normal. Pour moi, Rika reste LE personnage d'Higurashi, bien devant les Keiichi et autres Rena (qui pourtant ne déméritent pas). Tu comprendras bien assez tôt (enfin, après ton séjour à l'étranger... J'espère que tu auras internet pour voir la saison 2 ^_^;) pourquoi, et surtout comment on peut considérer ce personnage comme étant la vraie pièce maîtresse d'Higurashi, alors qu'elle ne payait pas de mine comme ça.

Pour la seringue, je dirais que ta théorie est intéressante (laquelle ? :p), mais qu'elle est faussée par une légère confusion qui a son importance. La vrai signification est plus complexe qu'il n'y parait, là encore, et je dirais qu'il te manque un élément essentiel pour pouvoir résoudre Higurashi.

Cet élément, c'est le mobile.
Pourquoi devient-on fou à Hinamizawa ?
Pourquoi y a-t-il des boucles temporelles ?
Pourquoi Rika agit de cette façon ?
Pourquoi meurt-elle à chaque fois ? (Je ne sais pas si tu l'avais remarqué, mais c'est le cas à chaque chapitre)

Ce sont les questions que tu dois te poser pour résoudre Higurashi. Et, si tu as eu des indices jusqu'ici qui pouvait te mettre sur la voie dans la saison 1, la saison 2 elle y répondra sans faillir.

Pour finir, je tiens à te féliciter pour avoir tenté l'expérience When They Cry. Et que, après Higurashi, je te ferai bouffer du Umineko. Promis !

:Luffy hilare:

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven 21 Aoû 2009 17:15 
200 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Oct 2006
Messages: 1283
Localisation: En cure de désintox. Importante, la désintox.
Etant donné que l'adaptation anime de Umineko est toujours en cours, ce topic va servir aussi à décrire les épisodes qui sortent chaque semaine. Et ce, même si je suis le seul à le faire ^_^

La numérotation des épisodes par Deen est assez intéressante.
Voici comment ça se présente :

Episode X-Y
Titre

X représente l'épisode du Visual Novel dont l'épisode de l'anime est tiré.
Y représente la numérotation classique des épisodes au sein de cet épisode du Visual Novel.

Ainsi, pour le 8e épisode de cette semaine, on a :

Image
C'est moi, ou il y a une erreur dans le titre ? ^_^;

Cette semaine, on a vraiment eu droit à un épisode très bon. La découverte de la scène de crime, d'abord, est assez exquise, dans le sens où Béatrice a vraiment fait fort. Franchement, ouvrir les six cadavres, et les fourrer de bonbons et autres douceurs, c'est le comble du mauvais goût. Et elle le sait parfaitement, exécrable personnage qu'elle est.

Image
Qui a faim ? Pas moi...


Outre la manifestation des penchants sadiques de Béatrice, cet épisode, comme le précédent, montre le Méta-monde, avec un joli effet de gris. Qu'est-ce que le Méta-monde ? C'est le monde où Béatrice et Méta-Battler joue leur jeu d'Anti-Mystery et Anti-Fantasy. Qui est Méta-Battler ? C'est là que ça se corse, et qu'Umineko devient un peu plus compliqué.
Méta-Battler est la représentation de Battler qui joue avec Béatrice. Le Battler qui vient d'arriver sur Rokkenjima ne sait absolument pas ce que pense le Méta-Battler, et donc ne sait absolument les informations que celui-ci possède.

Et puis, on a aussi eu l'utilisation d'une des meilleurs musiques d'Umineko pour l'introduction du Méta-monde à l'épisode précédent, j'ai nommé Answer. Pfiou, vivement Dread of the grave, et, même si ce sera beaucoup plus lointain, Dream End Discharger...

Image
Des mots tranchants comme des lames de rasoir.

On a là aussi l'introduction de la plus grand hantise de Battler. Voici la Red Treasured Sword, la Red Truth. Avec le Rouge, Béatrice peut dire la vérité, sans annoncer de preuve, et aussi par conséquent casser sans difficulté les théories de Battler. Mais aussi, en utilisant le Rouge, et donc en disant la vérité, il peut ainsi récolter des informations sur ce qu'il s'est vraiment passé.

Image
Nan, c'est pas la même épée que Béatrice. Celle-ci coupe vraiment.

Autre introduction vraiment importante, l'apparition du fantastique sur Rokkenjima. Et là, c'est le WTF assuré. Même s'il faut garder à l'esprit que tout ceci n'est qu'une mise en scène de Béatrice, et que rien n'est réel, ça fait toujours du bien de voir débarquer les sept soeurs du Purgatoire.

Image
This gonna be hot baby...

En plus, chose vraiment drôle. Mais vraiment drôle. Car K-On! est de retour dans Umineko.

Image
... or not

Oui, la seiyuu de Yui est dans la place. C'est vraiment marrant de la voir en loli killer. ^_^;
Et que dire alors de la seiyuu de Mio, qui joue aussi le rôle d'une des soeurs, Wrath en l'occurrence. La voix version froide de Mio me fait craqué ^_^

Enfin bref. Les sept soeurs vont être la part de fantastique que Battler va devoir contrer pour gagner le jeu. Et, à mon avis, c'est loin d'être chose faite.

Image

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven 28 Aoû 2009 13:03 
The Endless Sorcerer
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007
Messages: 1993
Localisation: Dans une partie d'échec face à Beatrice
J'ai attendu patiemment la fin du premier arc de l'anime pour me lancer (d'accord, un peu plus longtemps), et parlons en.

Image
The legend of the Golden Witch

On part donc sur l'ile Rokkenjima avec une thématique classique, un espace clos. Même s'il s'avère très vite que c'est loin d'être classique cette histoire...
Le chapitre 1 n'est vraiment qu'une introduction, et elle aurait surement peut-être mérité d'être approfondis au niveau des personnages, surtout les premiers morts, et quelques autres détails.
L'univers qu'on nous (re ?)présente est, comme à son habitude avec Ryukishi07, extrêmement sympathique et excellent à souhait. Sachant un peu près ce qu'il m'attendait, je n'ai pas eu de vrai monté d'angoisse lorsque Maria avait ces moments de démence. J'étais bien amusé même, mais ça... ça doit pas être normal... ^^' Et ça ne dura surement pas très longtemps ce sentiment, enfin, ça n'a pas duré. Bref.

J'aime bien que les personnages soient adultes, à l'inverse de Higurashi, ça rend l'univers plus sombre, d'autant plus que chaque personnages (plus ou moins pour l'instant) ont un péché -le générique insiste suffisamment dessus, non ? (mais cela reste dans un cadre hypothétique) Ainsi que la nouvelle légende, celle de Beatrice (ça fait toujours bizarre d'entendre un japonnais dire un nom à conation occidental) qui va aller avec son lot de rebondissement. Tout d'abord, l'histoire de l'épitaphe dont les meurtres suivent les lignes ... à la ligne. En parlant des meurtres, le coupable de cette première série n'est qu'autre que ... Vois pas. Ca serait sympa qu'on est la résolution de l'énigme (Même si je pense -et j'écris en bleu- qu'il y a des pièges ! Très très élaborer permettant de tuer dans ces espaces clos !). Pour l'instant, nous sommes vraiment piégé sans savoir ce qui se passe, on subit les actions alors que Battler aurait dû "combattre" ces dites actions. Heureusement qu'arriver pour lui ce virage à 90°.

A vrai dire, tout l'intérêt de ce chapitre est ce virage et sa conclusion, une fin qui annonce le vrai visage de Umineko. La sorcière Béatrice face à Battler. On attaque l'univers des sorcières et ça, c'est franchement bon. Mais le vrai moment qui m'a convaincu, c'est bien son apparition.
Rika... Veux dire Bernkastel. Et là, c'est vraiment terrifiant, on est bien loin de la Rika toute gentille et toute souriante, sortant des "fight, oh~. Mii, nipa~". Cette sorcière est divine, je suis fan.

C'est aussi cette même sorcière qui m'a fait vraiment intéresser au visual novel. Déjà pour le fait que l'anime était loin d'être complet, et les premiers instant du VN me l'a bien prouvé. Tout d'abord, le style graphique est assez particulier, on se doute bien que le jeu ne mise absolument pas la dessus. A l'inverse des musiques qui sont excellente -le générique, j'en suis tombé amoureux- et les bruitages nous immergeant encore plus. Ce que j'ai vraiment regretté dans l'anime, c'est qu'on soit passé à côté de toutes les présentations détaillés des personnages. Battler est franchement plus génial dans le VN, j'ai été explosé de rire par sa peur des véhicules. Tout comme son père, qui n'est pas mal dans son genre ^_^

Bon, elle est où ma machine gun ?

_________________
ImageImage
PyroVision


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 30 Déc 2009 01:06 
250 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Juil 2008
Messages: 1479
Localisation: Beyond the time
J'ai fini hier soir Higurashi No Naku Koro Ni. J'ai commencé à écrire ce texte à minuit et demi. Il m'a fallu donc vingt-quatre heures pour arriver à redescendre sur terre. Pour me réveiller. J'étais dans une sorte de coma depuis la fin de Higurashi. Cet animé est juste exceptionnel. Je crois que je n'ai pas été aussi enthousiaste devant un animé depuis Clannad, c'est dire. Une claque. Je n'ai qu'une seule envie : avoir le Visual Novel. Je suis même prêt à me le faire en Anglais si il existe. C'est dire à quel point j'adore le premier volet de la saga When They Cry.

Higurashi No Naku Koro Ni a réveillé le fan-boy qui était en moi. C'est aussi simple que ça. Clannad, m'avait révélé son existence. Mais il n'était pas encore tout à fait libéré. Maintenant qu'il a fini Higurashi (du moins le premier volet), il est libéré. Il est prêt à se faire toute la saga When They Cry en animé et en Visual Novel. En japonais, français, anglais. Quel fou ! Mais Higurashi ne peut que donner envie de découvrir la saga... Car c'est magnifique.

L'histoire est absolument mortel ! Les boucles temporelles (ou je ne sais quoi), c'est plus fort que toi. Je dois avouer que au début c'est assez bizarre, mais au fil des épisodes ça devient épique. Ca donne un certain charme à l'animé. Mais qu'importe au pire. Le scénario en lui même est hallucinant. Effrayant, intriguant, et complexe. Trop complexe même. On en peut résoudre un truc pareil... J'y réfléchis depuis hier et il y a encore des zones sombres... C'est dire. Donc j'ai hâte d'avoir les réponses à toutes mes questions. Je veux ma grosse fessée ! J'en peux plus. L'histoire de Higurashi No Naku Koro Ni poutre les mémés de tous les membres de Ocean Pie. C'est un fait !

Les personnages quant à eux sont tous aussi... effrayant ? Attachant ? Je ne sais pas. Mais sans aucun doute exceptionnels. Rena est juste awesome. Rika intrigante (hâte de voir Kei donc !). Shion flippante. Ils ne portent pas l'animé, mais ils sont assurément extra. 26 épisodes avec eux, c'est beau. Mais effrayant aussi.

Mais le mieux dans cet animé, ça reste sans aucun doute l'ambiance. Ce n'est pas gore, l'hémoglobine ne coule pas à flot, mais c'est flippant. C'est clair. Les petites musiques, les petits bruits, les têtes des personnages... C'est bon à faire des cauchemars. Leurs répliques quant à elles sont tout autant étonnantes et effrayantes. Certaines personnes disent que l'ambiance de l'animé n'est rien par rapport à celui de Visual Novel. Et bien, qu'est-ce que j'ai hâte de l'avoir. J'ai trop envie de pisser dans mon froc devant Higurashi. C'est si priceless... Une sensation unique.

Le seul bémol de cet animé c'est son animation. Ca ne va pas du tout avec la série. Pour une série comme Higurashi No Naku Koro Ni, il faudrait quelque chose digne de « Evangelion 1.0 ». Quelques chose de complètement magnifique en somme. Là, c'est limite si ça ne gâche pas un peu la série en elle même. Mais bon, ça passe, parce que le reste est génial. Heureusement je pense. Sinon, je n'ai relevé aucun autre défaut ; vu que je n'ai pas fait le Visual Novel, je ne peux comparer ; et je n'ai pas non plus lu le manga. Chic ! Je ne vois pas ses plus grands défauts alors !

En résumé, Higurashi est un animé que j'ai adoré... Du début à la fin. J'ai WTFé non stop pendant vingt-six épisodes. Je n'ai jamais été aussi à fond dans un animé depuis Clannad.

Higurashi ça déchire tout. C'est aussi simple que ça. Depuis que je l'ai fini je ne suis plus le même. Et je pense que je ne me reconnaîtrai plus après Higurashi No Naku Koro Ni Kei. Mais je vais prendre le risque. Je veux mes réponses. Je veux ma dose.

Merci à MKG39 et aux deux frères de m'avoir fait découvrir cet animé. Vous aussi, tentez l'expérience, franchement ça vaut vraiment le coup. Et pour une fois, je ne dis pas ça à la légère.

Allez, je vais me faire la deuxième saison.

EDIT : Bon et bien c'est fait, je me suis fait la deuxième saison de Higurashi. Et que dire si ce n'est que... Nipaa ~ !

_________________
"Le réel me donne de l'asthme." - Cioran.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Review When They Cry 3
MessagePosté: Mar 20 Juil 2010 04:12 
325 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Déc 2005
Messages: 1712
Localisation: Ahnenerbe
Depuis le temps que je voulais faire une Review de Umineko no Naku Koro ni, je profite d’avoir fini Dawn pour m’y mettre. Sauf que j'ai maintenant fini Dawn depuis un moment vu le nombre impressionnant d'heures qu'il m'aura fallu pour finir ce post ...
Je préfère prévenir tout de suite, ce post sera plein de spoil. Le Chasseur a fait du bon boulot en essayant d’éviter au plus possible de spoiler mais perso, je ne compte pas faire une présentation mais une review et donc parler des évènements qui se sont passés durant les 6 grimoires actuellement sortis, les 4 premiers dans ce post et les deux suivants dans le post d’après. Je mettrai aussi au fur et à mesure différentes hypothèses qui me sont passés par la tête au moment où je jouais ou qui me passent maintenant par la tête. Il n’y aura donc pas la moindre balise de spoil durant ce post, sauf de manière très rare quand je revisite When They Cry 3 avec l’aide de Chiru. En fait c'est un mensonge pour ne pas vous décourager car ce post est rempli de spoil de Chiru comme je l'avais précisé quelques lignes plus haut. Ceci étant dit, je commence ma vraie Review.

Image


Umineko no Naku Koro ni est le meilleur Visual Novel auquel j’ai joué.

Les plus pointilleux d’entre vous pourront dire que je n’ai joué en tout et pour tout qu’à 5 VN (Visual Novel) dont 2 sont des Sound Novel. Soit. Mais je pense avoir une culture sur tout ce qui touche à la jap’animation suffisante pour pouvoir apprécier une œuvre à sa juste valeur. Et Umineko fait parti des meilleurs œuvres qu’il m’est était donné de lire/regarder et ce quelque soit le support de base. C’est par conséquent un Visual que je recommande vraiment à tous même s’il faut tout de même un certain niveau d’anglais pour saisir toutes les subtilités d’Umineko, surtout dans un jeu comme Umineko, où les 4 premiers grimoires, appelés ‘Questions Arc’, n’apportent aucun élément concret de réponse et par conséquent le moindre mot est important pour les hypothèses. En fait, la vérité est un peu différente mais on ne le sait pas encore au moment où l’on commence Legend of the Golden Witch. Les graphismes aussi peuvent en rebuter plus d’un vu qu’ils sont loin d’avoir le niveau d’un VN de Key par exemple. Mais on s’y fait très rapidement et ils font parti de l’ambiance du jeu.
Par contre, contrairement aux graphismes, les musiques sont absolument magnifiques. Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai complètement arrêté de jouer et je suis resté assis devant mon Pc, juste à écouter la musique de Umineko, tout le jeu étant un véritable plaisir auditif. Tout cela est fort intéressant me direz vous, mais ce qui compte vraiment dans un VN, ce n’est ni les graphismes ni la musique, c’est l’histoire et les personnages. Et bien, c’est justement ces deux points qui font de Umineko no Naku Koro ni un véritable chef d’œuvre. Un de ceux qu’on aimerait avoir plus souvent. Un de ceux dont la seule envie qu’on a après avoir fini est de continuer ou de recommencer si la première option n’est pas possible. Alors, penchons nous un peu plus en avant sur l’histoire et les personnages.

When they Cry 3 - Umineko no Naku Koro ni : Question Arc

Image


Comme dit plus haut, les 4 premiers grimoires d’Umineko sont appelés Question Arc. Les évènements arrivent mais on n’a pas d’explication sur la manière dont ils sont arrivés. Les meurtres, thème principal surtout des 2 premiers grimoires, ne sont pas résolus. On ignore tout du meurtrier, du mobile et de la manière dont les meurtres ont été effectués. On n’est d’ailleurs même pas sûr du point le plus évident dans un meurtre : Y a-t-il vraiment eu meurtre ou tout n’est il qu’une grotesque mise en scène macabre ?

Welcome to Rokkenjima …



1er Grimoire : Legend of the Golden Witch

Image
Cliquez sur le tableau pour acceder à l’Opening


A partir de maintenant, je déconseille à toute personne n’ayant pas fini When They Cry 3 ou la première saison de l’anime de continuer sa lecture. Mais les gens qui me connaissent savent ce que je pense du studio Deen et pour ceux qui ne me connaissent pas assez, je vous conseille de jouer au VN si vous n’avez regardé que l’anime. Baste.

Ce premier grimoire est un épisode de présentation ce qui en fait au final le moins intéressant des grimoires. Mais, c’est un passage obligé. 18 personnages à présenter, cela fait beaucoup et il faut que le lecteur réussisse à assimiler tous les personnages. Il peut bien sûr à tout moment mettre le jeu en pause et regarder la fiche de chaque personnage histoire de bien se remémorer qui est qui mais ça vient couper l’action. Heureusement, chaque personnage reste facilement identifiable à travers sa manière de parler et du coup, identifier chaque personnage devient naturelle assez rapidement.
Les meurtres du premier crépuscule de Legend sont, à mon sens, les plus crus de toute la série des Umineko étant donné qu’on ne sait pas qu’il va y avoir des meurtres. On suit des personnages bien vivants et qui s’accrochent à la vie mais qui se retrouvent subitement mort. Le meurtre de Shannon est surtout particulièrement horrible vu que Georges découvre qu’elle a accepté sa bague de mariage en la voyant au doigt de la morte. Autant dire que le temps où ces deux là seront capables de tuer pour leur amour n’est pas encore là. Au final par contre, on n’a jamais su si ces 6 là étaient bel et bien morts à ce moment vu qu’aucune Red Truth n’est venu le confirmer. C’est d’ailleurs l’argument que Battler a utilisé durant sa bataille à la fin de Alliance et c’est l’argument qui parait le plus naturelle. Les meurtres continuent ensuite en suivant parfaitement l’épitaphe sans que rien ni personne ne vienne perturber les morts. Chaque perso réagit différemment à cette série de meurtres ce qui permet de mieux cerner les personnalités. Mais il est vrai que dans ce grimoire, c’est surtout Natsuhi qui est approfondi.

Ce grimoire est vraiment intéressant par l’effet d’attente qu’il crée. On entend parler de la Golden Witch depuis le tout tout début du grimoire, il y a son portrait mais rien à faire, elle n’apparait pas. L’effet d’attente est tellement important qu’on n’en oublie même des indices que les personnages laissent sur leur passage. Comme par Rudolf qui déclare qu’il y a quelque chose sur la naissance de Battler qui a été caché à tout le monde. Mais bon, ce grimoire est loin d’être exceptionnel. Pas de Béatrice, un Battler tout naïf -mais a-t-il vraiment changé vu que ce crétin donnera du ruban adhésif à Erika ce qui aura pour effet de le condamner…-, des meurtres à la pelle, on sent que c’est le début.

When the Seagulls Cry, there are no survivor


Ca, c’est fait, tout le monde meurt à la fin du premier grimoire. Et là, ô miracle Béatrice apparait. Depuis le temps qu’on l’attendait, l’attente fut récompensée. Juste après son apparition, Battler se dit que refuser l’existence des sorcières c’est hype et du coup, il propose à Béatrice un petit jeu aux règles incroyablement compliquées mais à l’objectif très simple : prouver que tous les crimes ont été effectués par des humains. Ce Cliff arrive à point nommer vu que le premier grimoire est fini et qu’il faut bien continuer Umineko. On va donc avoir une confrontation entre Battler et Béatrice par la suite. Mais encore une fois, la réalité est elle réellement ce qu’on veut nous faire croire. Est-ce vraiment une confrontation entre les deux ? Cette rencontre entre les deux est elle vraiment la première ?
Juste à ce moment apparaissent Bernkastel et Lambadelta, l’une soutenant le côté humain et l’autre le côté sorcière. En fait, elles en ont rien à cirer de ce duel et veulent juste tuer l’ennui mais laissons croire à Battler qu’il a du soutien. Et c’est maintenant que Umineko peut vraiment commencer et prendre son envol.

Knox’s 1st : It is forbidden for the culprit to be anyone not mentioned in the early part of the story.
Knox’s 7th : It is forbidden for the detective to be the culprit

Cela signifie logiquement que le coupable est forcément apparu durant ce grimoire. Il n’apparaitra pas dans le 8e et annoncera d’un rire démoniaque qu’il a tué tout le monde. Non, il a DEJA été présenté. Sachant que Kinzo est mort au début de chaque partie, le coupable fait donc parti des 17 humains présent sur l’ile. A cet instant, Battler est le détective, il ne peut donc pas être le meurtrier. Ce qui signifie que le coupable est parti les 16 humains restants. Le coupable ne peut PAS être quelqu’un d’autre.


Il y a quelque chose d’intéressant à remarquer dans ce grimoire, c’est que tout le monde meurt à minuit le deuxième soir. Même le meurtrier ne survit pas à la fin, tout le monde, sans la moindre exception, meurt à la fin de Legend. C’est un point que je considère important dans la résolution de Umineko mais j’y reviendrai plus tard.


2e Grimoire : Turn of the Golden Witch

Image
Le même Opening que dans Legend
mais sous titré cette fois ci


A partir de ce grimoire, les évènements se placent dans deux univers en même temps. Celui qui est appelé le GameBoard ou Plateau de Jeu et qui est en fait l’île de Rokkenjima. C’est là que se situent les humains. Et celui qui n’a pas vraiment de nom que j’appellerais Méta-univers ou tout simplement Méta. C’est là qu’à lieu la partie d’échec entre Béatrice et Battler. A partir de cet épisode, tous les humains hors du Méta ne deviennent que des simples pions contrôlés par ceux du Méta. Béatrice est la Game Master du GameBoard (vive les anglicismes …) et c’est elle qui raconte l’histoire. Ce grimoire se passe encore très majoritairement sur Rokkenjima, contrairement aux grimoires de Chiru qui se passent en très grande majorité dans le Méta.

Ce grimoire introduit un concept très important dans Umineko et qui est appelé Red Truth. Tout ce qui est énoncé en rouge est La vérité absolue et il ne sert à rien d’apporter des preuves pour l’étayer. On se rendra compte par la suite que la Red Truth ne marche pas exactement ainsi puisque tout ce qui est dit en rouge peut être prouvé mais l’énoncer en rouge permet d’éviter ce long et fastidieux procédé en considérant comme vrai un point particulier. Théoriquement, la Red Truth ne peut être utilisé que par des sorcières ou sorciers, même s’ils sont en formation ou temporaires. En pratique, ce n’est pas aussi clair que ça vu que Ronove est capable de l’utiliser et surtout que Battler pourra l’utiliser à la fin de Alliance et que ce dernier est humain à moins que ce ne soit le premier signe de sa transformation en Endless Sorcerer. Par contre, on se rendra compte plus tard, surtout dans Dawn en fait, que la Red Truth n’est pas si puissante que ça puisque mal utilisée elle peut détruire le conte et qu’elle n’est en plus valable qu’au moment où elle est énoncée.
Mais lorsque Béatrice l’utilise pour la première fois, Battler est tellement dépassé qu’il ne chercher même à obtenir plus de détail et du coup les toutes premières informations apportées par la Red Truth sont très peu utiles pour le lecteur qui veut résoudre Umineko.

C’est à partir de ce grimoire que le nombre de personnages va augmenter de manière absolument impressionnante. Dès le tout début du grimoire, on a déjà l’apparition d’une Béatrice sur le GameBoard suivi immédiatement par l’arrivée de Ronove. Ronove étant du côté de Béatrice, cela signifie t il que le coupable humain des meurtres de Rokkenjima a un complice ? C’est une possibilité intéressante qu’on ne peut pas nier. Par contre, avec ce qui a été dit par la suite en Red Truh et étant donné que Battler ne l’a jamais vu, on est à peu près certain qu’il n’y a jamais eu de Béatrice sur l’île et que ce n’est en fait rien de plus qu’une partie de l’Illusion. Ce qui est intéressant, c’est que les toutes premières personnes à avoir vu Béatrice sont les servants mais on sait déjà que deux d’entre eux sont l’incarnation de Ronove pour Genji et de Virgilia pour Kumawasa ce qui fait qu’ils ne sont pas fiables, Maria mais son amour aveugle pour Béato l’empêche d’être objective et Rosa. Rien que ça offre déjà d’importants indices. Ou alors c’est du vent et je réfléchis trop.

Ce grimoire est aussi celui où apparait celui où apparaissent les Seven Stakes of Purgatory mais comme ce sont des armes, je ne pense pas qu’on puisse déduire grand-chose comme informations pour résoudre Umineko, étant donné qu’elles sont au début au service Béato puis au service de Ange dans Alliance et enfin au service de Battler dans Dawn. Une théorie intéressante serait que chaque sœur corresponde à un des parents des cousins, théorie plus ou moins confirmée par la suite vu que Kyrie est clairement associé à l’Envie. Leurs premières apparitions font d’elles des armes sans cœur mais Alliance viendra nuancer ce point de vue quand on voit leur comportement avec Ange.

Ce grimoire commence par un Flash Back, procédé qui sera souvent réutilisé par la suite pour les ouvertures de grimoire. On suit le couple Shannon X Georges peu après sa formation ainsi que les déboires de Jessica avec Kanon avec en bonus un magnifique anachronisme. Puis, le grimoire se concentre ensuite sur Rosa, étant cette fois ci la seule des quatre mères à survivre après le premier crépuscule. Mais, étrangement, c’est un grimoire dont j’ai peu de souvenirs. Si ce n’est le moment bien particulier du You are incompetent, ce n’est pas un grimoire qui m’a particulièrement marqué. Et encore une fois, à la fin de Turn, tout le monde meurt. Béatrice réussit ensuite à rétablir l’égalité avec une pirouette puisqu’elle veut que le jeu continue, pour une raison qui sera expliqué dans End, et c’est parti pour le 3e grimoire.

Et pourtant, en cherchant un peu plus en détail sur le net un résumé de Turn, je me suis rendu compte que le nombre d’informations révélés dans ce grimoire est à proprement parler hallucinant. Lorsque la famille arrive à l’aéroport, Rosa demande à Kyrie comment va .. Ange !! Plus que ça, lorsque Battler se prend d’envie d’expliquer toutes les chambres closes grâce à des portes cachés, Béato lui répond que c’est interdit d’après … Knox !! Pratiquement personne ne s’en était rendu compte et Battler lui-même l’a complètement oublié mais Béato a avoué d’elle-même et ce dès le deuxième grimoire que son jeu répond au décalogue de Knox.
C’est aussi marrant de voir qu’en à peine deux grimoires, on est passé des machinations politiques d’une famille très riche à une histoire tendant vers l’horreur et le mystère pour finir à un combat entre Kanon créant une épée d’énergie pure et une gamine invoquée d’un monde magique qui combat avec une épée d’énergie pure, en gros un sabre laser (quand on vous disait que toute histoire gagne en qualité avec un sabre laser, on ne vous mentait pas), sorti de nulle part. Dans mon extrême gentillesse, je parlerai point de l’ultime combat de End où l’un des personnage possède une épée d’or contenant la Vérité alors que l’autre a une faux contenant aussi la Vérité ni que Béato finit par défier sa rivale en amour en lui lançant un gant dans la pure tradition des duels de la Renaissance, c’est un peu trop MindFuck même pour un récit fantastique quand on y pense sérieusement.

Knox’s 4th : It is forbidden for unknown drugs or hard to understand scientific devices to be used.
De mémoire, c’est l’épisode où Battler sera le plus éloigné de la réalité lorsqu’il tentera de le résoudre à la fin de Alliance vu que sa théorie des bombes, bien que très intéressante, est complètement interdite par Knox. Du coup, même la première chambre close n’est pas résolue.



3e Grimoire : Banquet of the Golden Witch

Image
L’opening de Banquet est encore une fois le même que celui de Legend
alors je mets une autre vidéo à la place


Pour moi, c’est vraiment à partir de maintenant que commence Umineko. Ce 3e grimoire est d’un niveau incroyablement supérieur aux 2 premiers et, par la suite, la qualité des grimoires qui sortiront ne fera qu’augmenter.

Déjà, ce grimoire est assez génial puisqu’on s’intéresse aux adultes, et non plus aux 4 cousins contrairement aux 2 premiers grimoires. Or, les adultes sont des personnages beaucoup plus intéressants à suivre que leurs enfants. De manière assez logique, les enfants sont des personnages assez plats, qui ne veulent rien sacrifier pour arriver à leur fin, qui détournent les yeux des discussions des parents à propos de l’héritage alors même que cela les concerne. George, par exemple, a beau répéter à Shannon qu’il est prêt à tout sacrifier pour leur mariage, il ne passera jamais à l’action, croyant au fond de lui qu’il pourra y arriver sans rien sacrifier. En cela, il est très différent du George de Dawn qui deviendra véritablement adulte en tuant sa mère pour Shannon. Les parents, au contraire, sont des personnages torturés, qui sont prêts à se salir les mains si le besoin s’en fait sentir même si cela signifie détruire leur famille. Ils ont du vécu derrière eux, ont traversé la cruauté de la vie et sont devenus assez forts pour sacrifier les autres pour leur idéal. Kyrie ou Eva d’ailleurs dira : Quelqu’un qui n’est pas capable de tuer pour son enfant ne mérite pas d’être appelé parent , phrase qui résume bien l’état d’esprit dans lequel sont tous les adultes.

Durant ce grimoire, le jeu se passe à temps égal sur le GameBoard et dans le Méta. Et puis, ce qui est devenu une habitude maintenant, on a un nombre assez important de nouveaux personnages qui apparaissent. Virgilia, les Siesta Sister, et surtout EVA.
Cet épisode est complètement à part dans Umineko vu que Béatrice se fait remplacer par EVA dès le deuxième crépuscule. Cela signifie t il que le vrai coupable qui opère pendant les autres grimoires s’est t il fait tuer par un nouvel assassin ? C’est une possibilité qui n’est pas à négliger. Surtout qu’on a un élément assez important qui nous est révélé, Rosa aidant Eva à résoudre l’épitaphe et celle ci sera présente au moment où Eva découvrira l’or. De là à dire que Rosa connaissait déjà l’emplacement de l’or et avait donc déjà résolu l’Epitaphe, il n’y a qu’un pas. Puis, une fois que Eva a découvert l’or, elle devient EVA et prend à son tour le titre de Golden Witch, titre qu’elle passera à sa mort à Ange. C’est ensuite elle, c'est-à-dire la Eva humaine, qui accomplira tous les meurtres, et c’est quelque chose qui à l’époque, paraissait absolument évident mais au final, n’est pas pas juste là qu’une autre Illusion de la Sorcière ? N’est pas là une autre manière de dissimuler la vérité à Battler en l’embrouillant un peu plus ?

Suite à sa destitution, Béatrice va finir par perdre tous ses moyens et changera complètement en aidant Battler et en regardant les évènements avec un point de vue extérieur au jeu. Sa personnalité sera d’ailleurs très proche de celle de Béatrice Zero de Dawn. Cette personnalité est vraiment adorable et donne vraiment l’impression que Béato est une enfant encore pure et cruelle. Elle finira d’ailleurs par limite se sacrifier sur la fin vu que Battler était complètement dépassé par EVA et déclarera pour lui la méthode avec laquelle tous les meurtres ont été accomplis par des humains, montrant par la même occasion que Battler est encore très loin de la Vérité. Suite à ce sacrifice, Battler sera à la limite d’accepter sa reddition à Béatrice mais celle-ci finira par faire quelque chose qui parait très stupide et se mettra d’un coup à vouloir forcer Battler à accepter sa reddition. Au final, Battler sera sauvé par Ange qui arrive du futur 12 ans plus tard. La manière dont Ange est arrivé là n’est pas très claire mais sera probablement expliqué dans Umineko 8. Maintenant, on peut s’interroger sur l’ultime action de Béato. Si cette dernière était restée sage jusqu’au bout, elle aurait gagné, alors pourquoi a-t-elle forcé Battler a résisté ? L’hypothèse la plus logique est que la personnalité de Béato durant tout Banquet n’était qu’un jeu d’acteur pour affaiblir Battler sentimentalement. Mais la personnalité de Béato Zero étant très proche de la personnalité de Béato dans Banquet, je ne pense pas que Béato ai simulé durant ce grimoire. Une autre hypothèse serait que Béato n’a pas créé ce jeu que pour tuer l’ennui ou pour son plaisir personnel mais qu’il y a une vraie signification derrière ce jeu, qu’elle veuille en fait faire passer un message à Battler et que du coup, elle ne pouvait pas laisser le jeu se finir vu que Battler est encore très loin de la vérité. C’est une possibilité qui sera confirmée par Virgilia avec tout ce qu’elle dira à Battler dans End puis ce que Battler dira lui-même dans Dawn. Par contre, c’est un raisonnement que je fais maintenant à tête reposée en ayant joué à Chiru depuis mais à l’époque j’étais loin d’avoir réfléchi à tout ça et cette fin m’avait mis un coup au moral.

Le Flash Back de début de grimoire nous montre une Béatrice humaine présente sur l’île en 1967 qui discute avec Kinzo puis qui tombe ensuite nez à nez avec Rosa enfant. Rosa lui promet de lui montrer le monde du dehors mais Béatrice finit par tomber du haut d’une falaise et meurt. Ce qui veut dire qu’en 1967, il existait une Béatrice humaine et que celle-ci est morte. Après évidemment, la Béatrice du Meta nous raconte plein d’autres choses histoire de renforcer un peu plus son Illusion mais là n’est pas le principal. Le principal est que 19 ans plus tôt, un humain est mort en tombant d’une falaise.

Cet épisode, si on prend Eva = coupable à partir du deuxième crépuscule est le plus facile à résoudre vu qu’elle a pu commettre tous les meurtres. Le seul qui pose problème est en fait celui de Nanjo mais peut être expliqué par la présence de complice.

Dernier point à retenir sur ce grimoire : Eva a quitté l’île vivante et assure qu’elle n’était pas dans le manoir lorsque les meurtres ont eu lieu. Encore une fois, je reviendrai sur ce point plus tard.


4e Grimoire : Alliance of the Golden Witch

Image
Enfin un nouvel Opening !


Alliance est le dernier grimoire de When They Cry 3 et on sent vraiment une fois celui ci fini que la suite représentera une brisure par rapport aux quatre premiers grimoires.

Pour commencer, ce grimoire ne se passe pratiquement plus sur le GameBoard mais en grande majorité dans le Meta, dans le monde 12 ans plus tard où on suit Ange qui cherche à obtenir des réponses et enfin dans le monde quelques mois avant les évènements de Rokkenjima où on suit Maria.

Ange contrairement à son rôle de Reader dans Dawn, n’est absolument pas objective dans son raisonnement vu qu’elle est dès le début persuadée que Eva est la meurtrière de sa famille, et particulièrement de son frère et des ses parents. Du coup, elle ne cherchera que des preuves allant dans ce sens et n’essayera pas de voir la situation sous un autre angle alors même qu’Eva affirme haut et fort qu’elle n’y est pour rien dans l’accident vu qu’elle n’était pas au manoir à ce moment là. Vers la fin de son voyage, elle commencera à changer mais trop tard pour que ce soit vraiment intéressant. Il est tout de même pertinent pour la résolution d’Umineko de noter que lorsqu’elle va sur Rokkenjima, elle ne va pas au manoir. Son récit est tout de même intéressant vu qu’il nous permet d’en apprendre plus sur les 7 sœurs et sur son passé en tant que seule survivante d’une famille très riche. De plus Ange ayant trouvé le grimoire de Maria, elle va le lire pendant une partie de son voyage et le récit de la vie de Maria par Maria est clairement plus intéressant et profondément plus bouleversant que la vie d’Ange.

Maria est une fille qui a traversé déjà tellement de merde dans sa vie alors qu’elle a peine 9 ans et qui pourtant continue à sourire comme si de rien était. Elle est capable de positiver de manière assez impressionnante même quand tout va mal. L’explication de son « Uh Uh » est tellement touchante qu’elle pourrait presque faire pleurer vu qu’on sait la réaction de Rosa lorsque Maria répond ainsi. Mais, elle n’en reste pas moins une jeune fille de même pas 10 ans et ce sourire n’est qu’une façade qu’elle a bâtie pour se protéger, le meilleur exemple étant la fois où Maria ira se goinfrer de bombons alors que c’est interdit juste pour se sentir un petit peu mieux. Et c’est pour ça que la mort de Sakuratou parait tellement, mais tellement cruelle qu’on sent que quelque chose a été irrémédiablement brisé en Maria, au point même que l’on peut se demander si ce n’est pas pour cette raison que la Golden Land a été créée.
Et puisqu’on suit Maria, on suit par la même occasion Rosa, ce qui permet d’approfondir un peu le personnage et de mieux comprendre ses réactions. Je trouve quand même dommage que Rosa soit autant diabolisé dans le Flash Back de Maria mais cela se comprend vu que Maria n’est absolument pas objectif dans ses propos et même s’il elle le nie, elle laisse transparaitre ce qu’elle pense réellement au fond d’elle-même, c'est-à-dire la tristesse d’être seule, du ressentiment envers sa mère de l’abandonner et l’incompréhension face aux réactions de sa mère. Mais en prenant du recul sur le récit de Maria, on peut voir la difficulté de la vie de Rosa, qui est à un poste important d’une entreprise de création de vêtements en difficulté économique et qui dans le même temps, cherche un homme qu’elle peut aimer après avoir été abandonné par le père de Maria. Combiné avec le fait que sa fille ne grandisse pas de la manière dont elle l’aurait souhaité, Rosa est vraiment une femme que la vie n’a pas épargnée et qui aimerait bien trouver une lueur d’espoir dans un monde entièrement gris, d’autant plus gris qu’elle l’a déjà vu bleu, pour reprendre l’allégorie de Shannon, mais qu’elle n’arrive plus qu’à le voir gris.

Du côté du Meta, c’est un peu la folie dans ce grimoire. Déjà, Béatrice offre à Battler son arme la plus puissante : la Blue Truth, ce qui lui permet d’énoncer à volonté toutes les théories qu’il souhaite et que Béatrice devra obligatoirement renier par la suite. L’arme est incroyablement puissante puisque Béato doit renier toutes et absolument toutes les Blue Truth pour gagner alors qu’il suffit à Battler d’en avoir une que Béato ne peut pas renier pour gagner la partie. De plus, la Blue Truth peut être utilisé par absolument n’importe qui, que la personne soit une sorcière, un humain ou une simple pièce ce qui en fait au final l’arme la plus puissante de Umineko et le plus beau cadeau que Béato est offert à Battler. Pour les quelques fanboys du devant, j’enlève la bague de mariage vu que c’est hors catégorie.
Dans le même temps, Ange arrive dans le Méta et va logiquement aider son frère. Cet Ange est bien plus intéressante que celle de 1998 puisqu’elle a été soumise par Bern d’accepter une condition assez horrible : ne jamais révéler à Battler qui elle est. Ce qui fait que durant tout le grimoire, Battler doutera d’elle à cause de l’ultime volte face de Béato à la fin de Banquet, ce qui rend cette petite souffrant d’un Brother Complex incroyablement triste. Elle finira quand même par révéler son identité à Battler pour lui redonner l’envie de combattre, ce qui la tuera presque instantanément d’une assez horrible manière. Mais bon, c’est pas comme si Bern ne l’avait pas prévenu.

Sur le GameBoard, il ne se passe pas grand-chose de vraiment intéressant si ce n’est le test que doivent résoudre Jessica et George pour savoir s’ils sont dignes de prendre la tête de la famille. Ce passage est intéressant puisque c’est avec celui-ci que Jessica et Shannon passe de l’état Enfant à l’état Adolescent en commençant à comprendre qu’ils ne peuvent tout obtenir sans rien sacrifier en échange. Bien sûr, il y a le passage où Battler veut écrire Béato comme personne qu’il aime le plus durant le test, passage qui a fait mourir de joie tous les Fan du couple Béato X Battler. Espérons qu’ils ont ressuscité à temps pour voir leur mariage … Mais ce test mis à part, les évènements sur Rokkenjima ne sont pas follement exceptionnels.

Du côté des révélations, on en a un nombre assez impressionnant dans ce grimoire. Déjà on sait que Béatrice a 6 ans d’âge mais cela ne renie pas vraiment le fait qu’elle déclare en avoir 1000. Ce qui est vraiment intéressant, c’est qu’il y a 6 ans, Béatrice a été crée mais c’est aussi il y a 6 ans que Battler a quitté la famille Ushiromiya. Maintenant, il y a deux possibilités : soit Battler a créé Béatrice à cause de son péché et c’est la raison pour laquelle il a quitté sa famille, soit Battler a péché, quitté la famille et c’est renier sa famille qui a créé Béatrice. On apprend aussi que Battler n’est pas le fils d’Asumu, la première femme de Rudolf, contrairement à ce qu’on croyait jusqu’à maintenant mais qu’il est bien le petit fils de Kinzo. Par contre, on ignore qui est le père, car même si c’est probablement Rudolf d’après les propos d’Ange, on n’en a aucune preuve, et de manière logique, on peut dire que le Battler qui combat Béato est le fils de Kyrie mais là encore ce n’est qu’une hypothèse. D’ailleurs, la scène où Battler échoue à répéter qu’il est le fils de Asumu est d’un ridicule mais à un point. Si on enlève tout le côté Red Truth, on a juste l’impression d’un type qui devient d’un coup incapable de parler suite à une violente quinte de toux … C’est d’ailleurs un peu valable durant tout Umineko où les combats Red Truth/Blue Truth donne l’impression d’être super épique alors qu’en fait c’est juste un débat normal, avec juste un niveau d’Awesomeness incroyablement élevé. Le pire étant l’utilisation de la Golden Truth par Battler qui dit texto : ‘Mon grand père est mort’. Paye ta phrase épique …Non, je suis mauvaise langue, les combats Red Truth/Blue Truth sont réellement épiques. Maintenant qu'on sait que Battler n'est pas le fils d'Asumu, je trouve qu'il y a quand même quelque chose de bizarre avec lui, c’est qu’il ne se souvient absolument pas du péché qu’il a commis il y a 6 ans. Sachant que ce péché a abouti aux meurtres de Rokkenjima, cela ne devait pas être juste un petit quelque chose. Vu la réaction de Béatrice, qui avait même déclaré en rouge : I keep my promise, on peut en déduire que Battler a rompu une promesse qu’il a avait fait il y a 6 ans et que cela a conduit au massacre de Rokkenjima.

Suite à ce passage, Béato perd complètement sa motivation de jouer au jeu qu’elle a elle-même créée et tentera d’abandonner sans succès. Il y a deux raisons possibles pour sa tentative d’abandon, la vérité devant être un mélange des deux, la première étant qu’elle s’est rendu compte qu’elle était manipulée par Bern et Lambda pour leur propre intérêt et la deuxième étant qu’elle s’est rendu compte que le Battler qu’elle affronte n’est pas le Battler qu’elle veut affronter. Par contre, elle ne retrouvera jamais sa motivation et finira même par abandonner tout espoir et se laissera mourir à la fin de End dans une des plus belles scènes tous grimoires confondus..
C’est pourquoi, lors de son ultime combat avec Battler, elle acceptera presque sans rechigner toutes les théories de Battler alors même que qu’elles sont toutes fausses vu que Bern et Lambda les nieront toutes lors de l’ultime fin de When They Cry 3. Par contre, l’ultime énigme de Béato est très intéressante : Ushiromiya Battler, I will now kill you. And right now, there is no one other than you on this island. The only one alive on this island is you. Nothing outside the island can interfere. You are all alone on this island. And of course, I am not you. Yet I am here, now, and will kill you.

Image


Maintenant que j’ai fini ma Review de When They Cry 3, je vais m’arrêter là pour ce post. Par égard pour les personnes qui veulent préfère découvrir la vérité avec la saison 2 de l’anime ‘Faites que ce ne soit pas Deen, faites que ce ne soit pas Deen’ ou qui veulent jouer à When They Cry 4 d’un coup voire même qui ne veulent pas réfléchir, je n’exposerai aucune théorie dans ce post là. Dans le post suivant, vous pourrez trouver ma review de End et Dawn of the Golden Witch mais je déconseille entièrement à ceux n'y ayant pas joué de le lire.

Pour ceux qui s'arrêtent là, merci de m'avoir lu. Pour les autres, à tout de suite.


Dernière édition par Demon Slash le Sam 25 Déc 2010 10:23, édité 3 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Review End & Dawn of the Golden Witch
MessagePosté: Mer 28 Juil 2010 04:40 
325 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Déc 2005
Messages: 1712
Localisation: Ahnenerbe
J’espère que vous avez apprécié le jeu de Béatrice en tant que Game Master et que vous avez pu y trouver des réponses mais celle ci ayant décidé de renoncer à la vie, il est désormais temps de tourner la page et de changer de Game Master. Aidez par votre connaissance aigue de Rokkenjima et votre esprit affuté, puissiez vous trouver les réponses que vous être venus chercher grâce aux nouveaux Game Master qui se feront un plaisir de vous perdre un peu plus dans l’Illusion mis en place par Béatrice.

Image


Maintenant, laissons le rideau s’ouvrir sur cette deuxième partie de l’histoire en espérant que vous accordez votre indulgence à ces Game Master qui ne sont encore que débutants. Mais surtout, n’oubliez pas ce point important :

Beatrice will never revive again.

When They Cry 4 – Umineko No Naku Koro Ni Chiru : Core Arc

Image


Béatrice ayant décidé d’abandonner à la fin de Alliance et s’étant laissé tuer par Battler, le jeu aurait pu s’arrêter là, d’autant plus que Battler croyait avoir atteint la Vérité. Mais, c’était sans compter Bern et Lambda qui trouvent encore dans ce jeu un moyen de tuer l’ennui, à moins que ce ne soit là qu’un moyen de tuer définitivement Béatrice ?
Welcome Back to Rokkenjima …


5e Grimoire : End of the Golden Witch

Image
Pour ne pas changer,
Cliquez sur le tableau pour l’Opening


Dès le début de ce grimoire, on sait que Umineko ne sera plus jamais comme avant, ne serait ce que parce que le Game Master n’est plus le même. Lambda, devant l’incapacité de Béato à la distraire encore, a décidé de prendre le rôle de Game Master du jeu et donc de perpétuer l’Illusion qu’a crée Béato. Dans le même temps, Bern, ayant été consterné par l’incapacité de Ange a joué son rôle de pièce jusqu’au bout, décide de jeter sur le GameBoard sa propre pièce, double d’elle-même, du nom de Erika Furudo. Battler, de son côté, refuse de prendre part à ce jeu qui a un autre Game Master que Béato elle-même et du coup reste au côté d’une Béatrice qui a perdu toute sa splendeur et n’est plus que l’ombre d’elle-même, absolument incapable de parler ou d’agir par elle-même. Mais la présence ou l’absence de Méta Battler n’ayant aucune importance pour Bern et Lambda, celles-ci commencent le jeu et lorsque Battler se décide pour la première fois à venir voir l’avancement du jeu, il se rend compte qu’il y a un personnage inconnu qui est en train d’accuser Natsuhi d’être le coupable. Etant complètement perdu, Lambda accepte de recommencer le jeu à l’identique pour lui. Chiru peut maintenant commencer …

Déjà, là tout de suite, une remarque : End of the Golden Witch est, pour l’instant et à mon sens, le meilleur grimoire des 6 premiers d’Umineko. En un seul grimoire, sont condensés et agencés de manière presque parfaite un nombre d’éléments énormes, que ce soit des moments épiques, des passages tristes et tragiques, des réponses, de nouvelles questions, de la romance, on trouve pratiquement de tout et de très grande qualité. Et dire que ce n’est que le premier grimoire de Chiru …
Durant ce grimoire, Lambda décidera de revenir sur ce qu’il est advenu de Kinzo un peu plus d’un an avant le début d’Umineko et la réaction qu’a adopté Natsuhi suite à cet évènement. Béato l’avait confirmé à la fin de Alliance, Kinzo est déjà mort au début de tous les jeux, Lambda va encore plus loin et nous dit que Kinzo est mort avant la conférence de l’année précédente. Une fois Kinzo mort, Natsuhi décide de cacher la mort du chef de famille pour laisser à son mari le temps de dissimuler les détournements qu’il a fait dans l’héritage de Kinzo, en gagnant suffisamment d’argent grâce à son nouveau projet. Pour cela, elle demandera l’aide de Béatrice qui acceptera et reconnaitra Natsuhi comme la nouvelle chef de la famille Ushiromiya. Dans les faits, Natsuhi a réussi à cacher la mort de Kinzo, et ce pendant plus d’un an ! C’est carrément impressionnant de voir ce que les femmes de la famille Ushiromiya sont capables de faire. Elle réussira même à cacher la mort de Kinzo à tout jamais au final.

Comme je le disais plus haut, Bern a lancé sur le Game Board sa nouvelle pièce du nom de Erika et qui est un peu comme EVA, la sorcière bien sûr pas la mère de Georges, mais en plus. Elle est plus pute, plus perverse, plus pathétique, plus connasse que EVA. Un tel cocktail dans un seul humain devrait conduire celui-ci à l’auto destruction mais Erika réussit à s’en sortir plus ou moins en détruisant les esprits des autres humains, se définissant avec fierté comme une ‘Mental Rapist’. La manière dont Erika est arrivée sur l’île est un peu étrange car si l’on croit ses propos, elle a réussi à survivre au milieu d’une mer déchaînée avec un simple gilet de sauvetage et a fini sur Rokkenjima sans la moindre blessure, ce qui parait tout de même fort étrange. J’ai personnellement une autre hypothèse sur Erika mais j’en parlerai plus tard. C’est un personnage qui est assez sympa à suivre puisqu’elle nous sort parfois des tirades dignes des meilleurs Devil’s Proof de Battler dans les premiers grimoires comme la fois où elle a déclaré avoir scellé toutes les fenêtres de la maison d’invités juste parce que là où le détective passe, il y a forcément meurtre, affirmation que ne renierait sans doute par Gosho Aoyama, mangaka de Détective Conan pour ceux du fond qui viennent de se réveiller. Mais, malgré son côté souvent carrément space, il faut avouer que c’est une détective de génie et qu’elle donnera bien du fil à retorde à Battler dans les deux premiers grimoires de Chiru. En plus, comme si elle n’était pas assez chiante toute seule, elle a quelque chose d’incroyablement puissant dont le nom m’échappe complètement et qui lui permet obtenir un pouvoir absolu sur les habitants de l’île en déclarant haut et fort qu’elle est le détective, ce qui la rend encore plus conasse et pute qu’avant mais c’est comme ça qu’on l’aime (ou qu’on la déteste, en fonction du degré d’appréciation des Loli de manière général). Elle se mettra d’ailleurs dans la tête l’idée d’accuser Natsuhi de tous les maux, ou au moins de tous les meurtres, et force est de reconnaitre qu’elle y arrivera très bien. Elle ira même plus loin et, fidèle à sa réputation de Mental Rapist, tentera de détruire complètement Natsuhi et sera à la limite de réussir.

Erika poussera Natsuhi dans ses derniers retranchements et la forcera à avouer quelque chose qu’elle aurait préféré garder caché à tout jamais : le bébé d’il y a 19 ans. En résumé, Nastuhi était incapable d’avoir un enfant de Krauss, ce qui risquait de lui couter la place de future chef de la famille d’autant plus que Eva a réussi à enfanter de Georges. Désespéré, Kinzo lui a donné un bébé qu’il dit avoir adopté mais je doute très fortement que le nouveau né n’ai aucun rapport avec Kinzo. Seulement, Natsuhi refusera complètement ce bébé et voudra à tout prix s’en débarrasser, ce qui arrivera vu que le bébé tombera d’une falaise. Et cet évènement est, à mon sens, très important. Béato a clamé haut et fort que c’est elle qui a poussé le bébé dans le vide mais c’est absolument impossible étant donné qu’elle a reconnu dans Turn qu’à cette époque elle n’était qu’une humaine normale sans le moindre pouvoir et qu’elle a récupéré sa magie progressivement après que son enveloppe corporelle soit morte il y a 19 ans. En clair, il y a 19 ans, nous avons deux personnes vivant sur Rokkenjima, Béatrice humaine et un bébé, qui sont toutes les deux mortes de manière similaire, c'est-à-dire en tombant d’une falaise. 2 personnes qui meurent de la même manière la même année sur une île où presque personne ne vit ? Cela fait un peu trop de coïncidence à mon goût et il ne serait en rien étonnant que ces deux supposés morts ne soient en fait qu’une seule et même personne. Mais je vais encore une fois laisser ce point de côté pour l’instant et revenir à Erika.

Ce qui est assez extra avec Erika, c’est qu’étant Détective, ses yeux ne peuvent plus la tromper et elle ne pourra pas se laisser berner par des illusions et que du coup, tous les passages qui sont racontés au travers d’Erika ont valeur de vérité. Par exemple, lorsqu’elle se présente après être arrivé sur l’île, toutes les personnes qui sont dans la salle existent vraiment avec leur identité propre, c’est pour ça qu’il est vraiment dommage que Kanon ne soit pas là à ce moment. Ce détail là mis à part, Erika a permis de résoudre une des grandes questions de When They Cry 3 : ‘L’or existe-t-il vraiment et l’épitaphe mène t il vraiment à l’or ?’ Et bien, grâce à Erika et Battler, on a la réponse aux deux questions et elles sont toutes les deux positives, oui l’or existe et oui l’épitaphe y mène.

Aux côtés d’Erika se tient un autre personnage du nom de Dlanor A. Knox et qui est très important, au moins pour la résolution des énigmes de Béato, vu que sa présence nous permet de confirmer qu’Umineko répond bien au décalogue de Knox. Bon ok, Béato l’avait confirmé dans Turn mais sérieusement, qui se souvient du passage où elle a déclaré ça … ? Personne, d’autant plus qu’on a pris la sale habitude de ne croire que les Red Truth et que forcément, Béato ne l’a pas répété en rouge. D’autant plus, que dans Turn, Béato n’avait fait que citer Knox’s 3rd sans même mentionner les autres alors que Dlanor et ses deux comparses cite les 10 commandements, bon 9 puisque le vrai 5e ne colle pas avec Umineko. Ce qui d’ailleurs nous confirme quelque chose : il est possible de résoudre Umineko sans l’aide de Chiru ! Battler aura d’ailleurs réussi juste avec l’aide de End alors qu’il ne faudra que deux grimoires à Feathurine pour parvenir au même résultat.

Tout ça c’est bien beau, mais depuis tout à l’heure, je n’ai pas ou presque pas évoqué les deux personnages qui sont les deux personnages principaux de l’histoire, c'est-à-dire Battler et Béatrice, ces deux là formant un peu le meilleur couple de cette année, prenant la relève de Senhjougahara Hitagi et Araragi Koyomi, meilleur couple de l’année dernière, même si les pointilleux pourront me rétorquer que End et Dawn sont tous les deux sortis en 2009 au Japon. Autant dire que c’est deux personnages qui envoient du très très lourd, et ce depuis le premier grimoire de Umineko. Pour notre grand bonheur, ils continuent sur un niveau encore plus élevé dans End, en particulier Battler qui atteint des niveaux d’Awesomeness purement incroyable et qui s’accorde un final de toute beauté.

Déjà, il résout l’épitaphe du tableau et du coup devient le vrai chef de la famille Ushiromiya sous le regard amusé du fantôme de Kinzo, bien que ce soit plus Battler que Méta Battler qui le résolve mais qu’importe. Après, comme si résoudre l’épitaphe ne lui suffisait pas il permet à Kinzo de s’échapper de son bureau dans une scène de toute beauté et en profite pour faire son prince charmant libérant la princesse de la tour où elle était gardée captive par un dragon avec Béato dans le rôle de la princesse et Erika dans le rôle du dragon. Une des meilleurs scènes tous les grimoires confondus, une de celles qui vous restent dans l’esprit après et qui vous laissent un sourire impérissable, vous prouvant au passage que les roux ne sont pas que l’incarnation du Diable et qu’ils peuvent aussi vous apporter de purs moments de bonheur. Peu de temps avant, Battler avait pris une position intéressante puisqu’il déclarera à Béato qu’il ne renie pas l’existence des sorcières mais que son objectif est uniquement de prouver que les meurtres ont été accomplis par des humains, ce qui constitue un grand changement depuis la fin de Legend où il voulait entièrement renier l’existence des sorcières. Pour le coup, je pense la même chose que Battler puisque j’essaye de résoudre Umineko en prouvant que les meurtres ont été accomplis par des humains mais que j’accepte volontiers l’existence des sorcières. Comme si j’allais renier l’existence de Yûko de toute façon … Bon, ce n’est pas une position que Battler gardera longtemps mais ça vaut quand même la peine de le signaler.

Et puis, à la fin du grimoire, 07th Expansion va faire quelque chose que très peu de scénaristes osent faire, il va tuer ses deux personnages principaux. Battler et Béatrice échouant complètement à prouver l’innocence de Natsuhi, Dlanor va leur transpercer le cœur avec son épée, ou pour être exact, va tuer leur esprit, ce qui revient plus ou moins à la même chose dans le Méta. Et juste après, le jeu s’arrête, ce qui, avouons le, constitue un Cliff de fin assez géniale. Et là, on va avoir un élément intéressant, l’état des 18 personnages du jeu à l’interruption du jeu et on n’aura jamais par contre leur état à la fin du jeu. Ce qui signifie pour le coup que rien ne prouve que les vivants le resteront et qu’il a pu arriver n’importe quoi aux personnages par la suite. D’ailleurs, 07th Expansion a confirmé dans une Interview que d’autres personnages mourraient, même après l’interruption du jeu. On va ensuite avoir l’aveu de Natsuhi sur le bébé, scène presque immédiatement suivi par l’un des passages les plus tristes et les plus épiques de tous les grimoires, la résurrection de Battler.

And Then, I Knew


Battler va réussir à comprendre le message que voulait lui faire Béatrice dans ce jeu et va du coup réussir à trouver un moyen de sauver Natsuhi. Seulement, Battler ayant mis trop de temps à comprendre le message de Béato, cette dernière va se laisser mourir, pour de bon cette fois, et disparaitre sous les yeux d’un Battler voulant à tout prix lui parler, Béato ne laissant pour seul souvenir qu’une aile de papillon et son jeu. Une fois ressuscité, Battler va arriver au même niveau qu’un Game Master, réduira Erika au silence grâce à une magnifique Golden Truth, sauvera Natsuhi et deviendra l’Endless Sorcerer, titre qui lui sera conféré par Lambda puis décidera de devenir le nouveau Game Master et du coup contrôlera le côté … sorcière ! Joli volte face pour celui qui voulait les renier au tout début, mais comme l’objectif de Battler est maintenant de montrer qu’il a compris le jeu de Béato, autant qu’il en profite pour y jouer en tant que Game Master, c'est-à-dire côté magie.

Maintenant, pour le fun, une rubrique fourre tout : Lambda est moins douée que Béato en tant que Game Master vu qu’elle s’est complètement ratée lors du second crépuscule en ne tuant qu’une personne ; le bébé d’il y a 19 ans à l’air d’avoir survécu à la chute, les personnages du manga Baki étant capables d’expliquer la raison même si un médecin normal aurait plus de mal ; pratiquement n’importe quel descendant de Kinzo est capable d’utiliser la magie, ce qui est franchement étrange vu que Kinzo est censé avoir une forte capacité à résister à la magie et non à l’utiliser ; les musiques de Chiru sont encore plus belles que celles des grimoires précédents.
Avec ça, j’ai du faire plus ou moins le tour des évènements de End of the Golden Witch et je vais maintenant pouvoir continuer avec Dawn. Dawn est d’ailleurs un grimoire que j’ai attendu avec tellement mais tellement d’impatience à cause de l’ultime Cliff de fin qui transforme Battler en GM que je me suis demandé si j’allais pas lancer la version jap mais finalement j’ai résisté jusqu’à la sortie du patch de Witch Hunt. Alors, que vaut Battler en tant que Game Master ?


Je m’arrête un court instant, ce qui n’est pas gênant que je suis entre deux grimoires, parce qu’une idée aussi géniale que tordue vient de me traverser l’esprit pour expliquer l’apparition de nouveaux personnages. Partons du principe que tout ce qui se passe sur Rokkenjima est un Jeu de Rôle parce que même si ça n’a jamais été dit explicitement, on a quand même un Game Master et un Game Board donc je n’autorise personne à me contredire. On a donc des gens qui jouent le rôle de leur personnage respectif, en l’occurrence les membres de la famille Ushiromiya et qui meurent au bout d’un moment plus ou moins long sauf Battler mais comme il contrôle déjà deux PJ en même temps, on va le laisser de coté, mais les personnages finiront de toute façon par mourir car ça amuse la Game Master. Bon, 07th Expansion nous dit qu’en fait la Game Master a un message à faire passer à un des joueurs mais c’est juste pour faire croire que y’a du scénario derrière ce jeu. Or, une fois qu’un joueur est mort, il faut bien occuper l’humain qui le contrôle et pour ce faire, soit il prend le contrôle d’un PNJ, soit un nouveau personnage apparait. Des PNJ dans Umineko, y’en a pas, ce qui force un joueur mort à prendre un nouveau personnage et comme on a plein de morts dans ce jeu, on se retrouve avec plein de nouveaux PJ histoire d’occuper les joueurs. Certains de ces nouveaux personnages mourant à leur tour, on finit par avoir une augmentation exponentielle des personnages.
CQFD


Je profite aussi de ce bref instant de flottement entre deux grimoires pour vous parler des TIPs d’Umineko, qui n’ont rien à voir avec les Tips qu’on trouve à la fin de chaque grimoire. Les TIPs sont des textes écrits par 07th Expansion, qui se situent un peu n’importe quand, qui n’ont pas de rapport avec l’histoire principale et qui sont souvent très drôles. Si ils n’étaient pas écris directement par 07th Expansion, on pourrait presque croire que c’est des Doujinshi tellement ils sont parfois complètement décalés et parodiques de l’œuvre en mettant des couples tellement improbables tel que le Béato X Béato (cf Dawn) ou les difficultés qu’a éprouvées Battler pour créer Dawn. D’ailleurs, si jamais Béato lisait ça, elle irait tuer Battler sur le champ, ce qui nous donnerait l’occasion d’avoir une magnifique chambre close et accessoirement finirait le jeu plus vite que prévu... Ce TIP est quand même très marrant à lire une fois qu’on a fini Dawn vu qu’on sait quel rôle Battler a-t-il attribué à chaque pièce…

Mais trêve de bavardages futiles et reprenons là où nous nous étions arrêtés, c'est-à-dire juste après la nomination de Battler en tant que nouveau Game Master et ce dernier doit encore faire ses preuves. Quel jeu a-t-il prévu pour prouver qu’il a compris Béato … ?


6e Grimoire : Dawn of the Golden Witch

Image
De manière générale, je vous invite à cliquer sur les images
Qui sait ce qui peut s’y cacher …


Dès le début, ce grimoire étonne, interroge et laisse le joueur complètement perplexe, celui-ci manquant cruellement d’information pour comprendre ce qui se passe. Pourquoi Béatrice est elle vivante et pourquoi Béatrice n’est plus Béato ? Pourquoi Battler (le Méta Battler humain) s’énerve à la simple vue de Béatrice et pourquoi celle-ci l’appelle t elle Father ? Est-ce un nouveau tour mis en place par le nouveau Game Master pour tromper un peu plus le coté humain ou bien tout cela n’a-t-il rien à voir avec ce nouveau jeu ? L’avantage de Chiru, c’est que toutes ces questions seront résolues dans le grimoire et seront même résolues presque immédiatement, Battler lui-même nous donnera les réponses que le joueur attend. Cette Béatrice est en fait une Béato que BATTLER (le sorcier et Game Master) a ressuscité vu que Béato était à la base l’incarnation des règles du jeu, or Battler ayant compris le jeu de Béato, il est maintenant capable de ressusciter la sorcière au travers des règles. Le seul problème de cette résurrection, c’est que la Béatrice nouvellement créée, que j’appellerais maintenant Béato Zéro voire tout simplement Zero (rien à voir avec le personnage principal de Code Geass, même si Béato a parfois des cotés un peu C.C.) n’a que quelques jours d’âge et ne peut donc pas être identique à Béato qui a elle vécu pendant 1000 ans. Battler, ne pouvant supporter une telle différence entre Béato et Zero, devient complètement fou, un peu comme l’était Kinzo après avoir perdu Béatrice, et s’énerve à chaque fois qu’il voit Zero. Il faut dire que même s’il a compris le jeu de Béato, il reste encore très jeune et très inexpérimenté en amour et sa réaction est donc tout à fait compréhensible bien que parfois un peu extrême.

Il est d’ailleurs intéressant de constater aussi que BATTLER a cette fois ci choisi de ne pas utiliser Béatrice sur le Game Board en tant que pièce et que du coup, on ne verra jamais de Béatrice sur le Game Board en tant que pièce comme justification des meurtres. C’est la première étrangeté du jeu de BATTLER et ce ne sera pas la dernière vu que tout son jeu sera en décalage avec le jeu originel. Ce grimoire sera aussi très perturbant pour le lecteur à cause du nombre assez important d’univers qui se superposent en même temps : on a le Game Board et le Méta, que du très classique, le lieu de l’épreuve de Zepar et Furfur, le monde de 1998, le monde de Feathrine, et d’autres petits qui trainent par ci par là et qui sont parfois imbriqués de manière carrément MindFuck. Un exemple parmi tant d’autres : Ange est en train de lire à Feathurine le passage où Béato Zéro demande à Béatrice des informations sur ce qu’elle deviendra plus tard, à ce moment Feathrine ouvre une porte pour permettre à Zero de venir lire sa bibliothèque puis plus tard Ange posera une question à Zéro qui est dans la bibliothèque mais qui est en même temps sur le Game Board sans que sa pièce y soit pourtant … 07th Expansion sera-t-il sponsorisé par une marque de doliprane ?
Mais, ce qui constitue la vraie étrangeté du jeu de BATTLER, c’est qu’il n’y a pas de meurtre et que tous ceux qui sont supposés morts durant le premier crépuscule sont en fait vivants et n’ont fait que simuler leur mort pour le fun, et accessoirement pour embêter Erika. Erika qui d’ailleurs est encore une fois la rivale de Battler et qui arrive sur l’ile dans des circonstances une fois de plus étrange mais laissons ça de coté pour l’instant. Cette fois ci, Erika refuse d’utiliser le pouvoir de la détective, officiellement pour une raison assez idiote mais officieusement parce que Bern lui a interdit, et qui a d’ailleurs failli le payer très cher mais qui s’en sortira finalement grâce à la naïveté de BATTLER dans une scène qui redéfinit la notion d’Epic Win vu que celle de Erika est d’obtenir du scotch … Mais revenons aux ‘morts’ dont le cas est complètement étrange vu que même si BATTLER déclarera vers la fin du grimoire qu’ils sont en fait vivants, on a vu les cousins, Shannon et Kanon tuer les morts, ce qui veut dire qu’ils sont morts dans le sous univers du Méta de l’amour mais vivants dans le sous univers du Méta de Béatrice. C’est carrément MindScrew, comme presque tout le grimoire d’ailleurs. Puisque j’en parle, je vais me pencher sur l’épreuve de l’amour mis en place par Zepar et Furfur.

Zepar et Furfur sont deux nouveaux personnages de Dawn et font partie des personnages que 07th Expansion aime rajouter à chaque grimoire, même s’il est vrai qu’il n’y en a pas beaucoup dans Dawn vu qu’on a que Zepar et Furfur, Feathurine et son alter égo humaine et Béatrice d’il y a 2 ans et c’est tout. 07th Expansion a quand même fait fort vu que Zepar et Furfur sont les deux premiers personnages que l’on voit en lançant le jeu bien qu’un niveau supplémentaire ai été atteint avec le tableau de Requiem où on voit non pas un mais deux nouveaux personnages !. Zepar et Furfur sont deux démones de l’amour, bien que l’une des deux soit un Trap mais au final, on ignore laquel est ce et les gens discutent encore là-dessus dans leur moment d’ennui. Elles sont toutes les deux l’incarnation du pouvoir de la broche en forme de papillon qu’avait donné Béato à Shannon dans Turn comme compensation pour avoir brisé le miroir, ce qui tendrait à dire que les servants, à l’exception de Godha, sont conscients que le temps est rembobiné à chaque fois le 5 Octobre à minuit mais il est difficile de l’affirmer avec certitude. Quoi qu’il en soit, Kanon s’étant enfin avoué qu’il est amoureux de Jessica, les deux ailes du papillon vont pouvoir être réunies, leur pouvoir va jaillir, ce qui va libérer Zepar et Furfur et emmenés tout ce beau monde, c'est-à-dire les deux démones et les deux couples, dans un autre Méta dans lequel ils vont pouvoir passer une épreuve qui permettra au couple gagnant de se marier tandis que le couple perdant sera brisé à jamais. Georges accepte de suite et après quelques légères hésitations, Jessica finit par accepter puis Béato Zero rejoint aussi l’épreuve, histoire que Battler puisse tomber amoureux d’elle. Je vais maintenant tout le temps, ou presque, laisser le couple Béato Zero X Battler de coté pour cette épreuve puisqu’en fait ils n’ont rien à y faire et que ce couple ne doit être là que pour embrouiller le lecteur, la vraie raison de cette épreuve étant différente de ce que l’Illusion veut nous faire croire, ce qu’a bien compris Ange même ci cette dernière n’a pas compris la vraie raison derrière cette épreuve.

La première des épreuves consiste à tuer quelqu’un pour montrer la force de son amour et c’est par cette épreuve que Georges va véritablement devenir adulte en tuant sa mère pour gagner sa liberté dans un combat que je trouve très bien mis en scène. Jessica, contrairement à son cousin, hésite encore mais le destin faisant bien les choses, elle pourra discuter avec Kyrie qui lui montrera que l’amour est loin d’être le beau sentiment pur et joli qu’on trouve dans les Shojo et que c’est un combat de tous les instants où la moindre défaite n’autorise par la revanche et conduit presque immédiatement dans l’oubli. Personnellement, j’ai toujours aimé le personnage de Kyrie donc ce passage m’a forcément beaucoup plu et met bien en lumière la différence énorme qu’il y a entre une Kyrie qui a traversé l’enfer pendant 18 ans et une Jessica qui a à peine vécu autant de temps et qui vient juste de commencer à aimer mais dans tout ce que ce sentiment a de plus pur. Il est vrai qu’au final, Jessica a réussi à tuer Kyrie mais uniquement parce qu’elle s’est servi de sa magie pour contourner la chambre close qu’avait créée Kyrie alors que dans le même temps, Georges a vraiment vaincu sa mère juste avec ses propres forces montrant bien là sa détermination. Ensuite, Kanon tuera Rose mais sans réelle difficulté vu que cette dernière avait renoncé à combattre puis Shannon tuera Maria sans problème étant donné que ce n’est pas vraiment à eux de montrer leur force. Le combat de Béato Zero sera très intéressant pour la compréhension de la légende de la sorcière Béatrice vu qu’on comprendra que la sorcière de Rokkenjima possède, de manière étrange, les mêmes faiblesses que les anciens démons de Rokkenjima. La comparaison de Béatrice et Zéro nous montrera que Béatrice n’avait ses faiblesses que parce qu’elle était convaincu de les avoir et qu’à partir du moment où elle s’était dit qu’elle avait ses dites faiblesses, elle les avait réellement. De son coté, Zéro, qui n’a aucune raison d’avoir ces faiblesses, ne les possède pas jusqu’au moment où elle croira que le miroir peut la sceller ce qui aura réellement pour effet de la sceller puis à l’instant où elle comprendra qu’il n’y a aucune raison que le miroir puisse la blesser, le miroir deviendra absolument inoffensif et elle remportera son combat contre Natsuhi avec une grande aisance. En clair, depuis le début, Béato n’avait que les faiblesses qu’elle s’était elle-même créée ce qui implique que Zéro, qui est dénuée de faiblesse préconçue, peut potentiellement dépasser Béato. Puis BATTLER ira tuer sa propre pièce ce qui amènera finalement aux 6 morts du premier crépuscule.

Dans les faits, ils ne sont pas (encore) morts mais Erika, ne pouvant pas être détective, les verra tous morts puis commencera son combat contre BATTLER où elle demande à ce dernier de répéter en rouge tout un tas de phrase avec dont qui est particulièrement intéressante : 'The six first twilight victims are located at the places where they were discovered. Natsuhi is in her room, Eva is in the VIP room, Kyrie is in Krauss's study, Rosa and Maria are in the parlor, and you are in the guest room!’. Pourquoi cette phrase a t elle quoi que ce soit d’intéressant me direz vous. Et bien parce qu’il se pourrait que BATTLER ne l’ait pas confirmée. Je m’explique. Juste après, BATTLER répond ‘…’, puis Erika lui demande s’il est en train de refuser de répéter en rouge cette simple affirmation et c’est là que BATTLER lui dit ‘I acknowledge it’. Avec un esprit suffisamment tordu, on peut partir du principe que ce que BATTLER a reconnu, c’est qu’il refusait de répéter la phrase et non la phrase en elle-même parce que si c’est vraiment le cas, ça laisse certaines possibilités pour sauver BATTLER.

Peu après la fin de l’épreuve, Battler voit ou s’imagine voir Béato et discute avec elle de Zéro parce qu’il ne sait pas comment il doit se comporter avec elle et qu’il est perdu. A ce moment, Béato lui fait remarquer que les rôles ont maintenant été inversés et que c’est Battler qui essaye de faire se souvenir Béato, cette remarque permettant de faire comprendre à Battler l’état d’esprit de Béato quand elle était encore Game Master et il réalise que s’il a réussi à comprendre le jeu de Béato, Zéro devrait être capable de comprendre son propre jeu et qu’il doit se baser sur cette infime possibilité de miracle et tour miser là-dessus. Après avoir compris ça, Battler changera complètement son attitude envers Béato Zéro et deviendra beaucoup plus amical, surtout au vu de tous les efforts que fait Béato Zero pour tenter de se rapprocher de la Béato que recherche Battler.

Je vais profiter du fait que durant un court moment, il ne se passe plus rien sur Rokkenjima ou dans l’un des deux Méta pour m’intéresser aux évènements qui ont lieu en 1998 et où on suit Ange qui essaye de trouver la vérité. Cette dernière a été invité par la plus grande romancière du genre ‘Mystère’ de son époque pour discuter avec Ange d’Umineko, affirmant qu’elle a compris Umineko et ce juste avec les deux premiers grimoires et que depuis elle crée d’autres contes et les publie sur le Net, et plus précisément pour demander à Ange d’être sa Reader et de lui lire le récit de Danw qu’elle a écrit. Ce passage est encore une fois étrange puisque si on suit mot à mot ce qu’elle dit, on a l’impression que la romancière, que j’appellerais toujours par son nom de sorcière Feathurine par flemme, a crée de toutes pièces tous les grimoires à partir de Banquet, ce qui est tout de même très surprenant vu que Béato a créé Banquet et Alliance, que Lambda a créé End et que Feathurine affirme avoir suivi les 4 premiers grimoires par les yeux de Battler. Après, il se peut que je n’ai pas tout à fait compris ce passage et du coup, je vais le laisser de coté et faire comme si Feathurine et Ange étaient deux personnes qui regardaient une pièce de théâtre ou un film et qu’elles commentaient en même temps que le déroulement de la pièce. Le plus probable est au final que Feathurine ne soit que l’incarnation de 07th Expansion dans Umineko, ce qui parait encore plus logique quand on sait que Feathurine demande en permanence au joueur de réfléchir et de ne pas attendre que les réponses arrivent d’elles même. Ange, de son coté, représenterait le joueur qui tente de comprendre les évènements en même temps qu’il les lit et d’ailleurs beaucoup de ses questions sont identiques à celles que se posent les joueurs, le meilleur exemple étant toute cette réflexion sur la raison du combat entre les deux couples vu que rien ne semble s’opposer à leur amour. Ce qui est intéressant, c’est que ce Méta qui semble se situer à encore un autre niveau que les autres Méta n’est en fait pas si éloigné que ça vu que Feathurine autorisera à un moment Béato Zéro à venir lire sur son passé pour qu’elle puisse se rapprocher de la Béato que recherche Battler et du coup, vient influencer tous les autres univers alors que ce Méta étant censé être complètement coupé de tous les autres. Pour le lecteur, ce Méta lui permet surtout de lire les questions qu’il doit se poser et, bien qu’il ne puisse pas encore lire la réponse, il sait au moins dans quelle direction cherchée. Or, comme le dit ce célèbre proverbe : ‘Un problème bien posé est à moitié résolu’, la moitié d’Umineko est déjà résolu avec ce grimoire et il ne reste plus qu’à trouver l’autre moitié.

Maintenant, je retourne dans le Méta qui nous intéresse, celui où se situe le plateau d’échec pour la deuxième partie de la confrontation BATTLER contre Erika, la première patrie s’étant terminé par une victoire écrasante de BATTLER. Or, ce dernier dans un geste que certains appelleront magnanime, d’autres naïfs, voire suicidaire autorisera Erika à pouvoir sceller 3 pièces avec du ruban adhésif et cet effet étant rétroactif, elle peut sceller les chambres juste après avoir inspecté les corps dans le passé. Erika aurait pu faire actrice si elle n’était pas déjà détective … Sa première action sera d’enfermée tout les humais encore en vie dans deux pièces de la maison d’ami et scellera les portes avec du ruban adhésif, geste qui restera assez incompréhensible pour le lecteur pendant une partie du grimoire. Ceci étant fait, elle va parcourir toutes les chambres où se reposent tranquillement les faux morts et va les tuer pour de bon, d’une manière qui ne laisse pas le moindre doute sur leur mort. Une bonne utilisation de son rôle de non détective vu que jouer le détective l’aurait empêché de tuer d’après Knox et du coup, elle peut s’en donner à cœur joie. D’un autre coté, si elle était devenu détective, BATTLER n’aura jamais tenu, pas même une seconde, vu qu’Erika aurait tout de suite vu que les cadavres étaient encore vivants. Une fois arrivée à la chambre où Battler fait son mort, elle rentre, referme la pièce avec l’aide de son dernier ruban adhésif derrière elle et commence à fouiller toute la pièce de façon méticuleuse à l’exception du placard. Elle sera ralentie dans sa recherche par un piège dans la salle de bain mais ça ne la gênera pas plus que ça. Après avoir prouvé que Battler doit forcément se trouver dans la pièce, ce que BATTLER a nié, elle ouvrira le placard où elle ne trouvera … personne ! Elle criera haut et fort que c’est une erreur de logique mais BATTLER s’en sortira grâce un magnifique mouvement, disant que Kyrie qui était vivante est venue le sauver en prenant sa place. A ce moment, tout le monde est content, sauf les fans de Erika, par la victoire de BATTLER qui a réussi à faire s’échapper Battler d’une chambre close. Et là …

Ushiromiya Kyrie...cannot save Battler.

Bam comme ça d’un coup et en rouge en plus !! Erika a utilisé la seule manière pour un humain d’utiliser la Red Truth, c'est-à-dire tuer de ses propres un humain d’une manière qui ne laisse pas le moindre doute et déclarer la mort en rouge. Alors oui, Erika a avoué le meurtre et si la police pouvait un jour arriver sur l’ile, elle finirait en taule mais sur le Game Board, la police n’arrive jamais vu que le jeu s’arrête le 5 Octobre à minuit, ce qui fait des meurtres une arme très puissante pour contrer le Game Master. Du coup, Battler a réussi à sortir d’une pièce qu’il a confirmé être une chambre close sans l’aide de personne, vu que les vivants sont scellés dans la maison d’ami, ce qui signifie qu’il a réussi à détruire sa propre notion de chambre close. Etant donné qu’il est devenu absolument impossible pour Battler de sortir de la pièce mais qu’il a dit ne plus s’y trouver, cela conduit à une erreur de logique ce qui a pour effet d’enfermer BATTLER à l’intérieur de la chambre et il ne pourra sortir que lorsqu’il aura réparé l’erreur de logique qu’il a créé. A ce moment, on se rend vraiment compte de l’énorme travail qu’à accompli Béato lorsqu’elle était Game Master vu qu’elle a réussi à créer 4 contes en entier sans la moindre erreur alors que BATTLER a échoué dès le premier crépuscule de son premier conte.

Battler se retrouvant enfermé dans sa propre chambre close, il ne peut malheureusement plus participer à l’épreuve de Zepar et Furfur, ce qui en fait arrange bien nos affaires puisque le couple Béato X Battler n’avait depuis le début rien à y faire et du coup, on se retrouve avec plus que deux couples en lice, le Shannon X Georges et le Jessica X Kanon. Après diverses hésitations pour savoir comment ils vont régler ce duel, ils finissent par choisir une méthode très classe qui est le duel tel qu’on le concevait il y a de cela plusieurs siècles. Pour cela, Zepar Et Furfur fournissent à Shannon et Kanon un pistolet d’époque, pour la classe, leur propose de faire 19 pas en arrière en étant de dos puis de se retourner et de tirer, la balle étant mortelle, quelque soit l’endroit où elle touche la personne mourrera, tel un vrai duel à mort. Zepar et Furfur expliquent pourquoi le nombre 19 mais je ne me souviens plus de toutes les raisons ce qui est dommage vu que de mémoire elles étaient intéressante. En fait, la raison qui m’a particulièrement marquée, c’est qu’elles disent que c’est l’âge du vrai Game Master ce qui, pour moi, signifie que Béato a 19 ans puisque même si Battler a 19 ans à ce moment précis, ce n’est surement pas le vrai Game Master.

Et donc, obéissant bien docilement, Shannon et Kanon reculent de 19 pas, ce qui est pour moi incompréhensible. N’ont-ils donc rien appris du discours de Kyrie qui leur expliquait que l’amour était loin d’être le beau sentiment qu’ils imaginaient et qu’il fallait être prêt à se salir les mains ? Il suffisait à l’un des deux de se retourner après seulement quelques pas et tuer froidement son adversaire dans le dos pour gagner le duel et donc l’épreuve. Oui c’est moche et sale et ça ressemble plus à une exécution qu’à un duel mais des mots tels que Fair Play ou gentillesse n’ont rien à faire dans un duel amoureux, d’autant plus que le perdant disparait à tout jamais. Mais bon, ils ont voulu se la jouer reglo tous les deux, c’est tout à leur honneur mais je ne suis pas sur que Jessica aime particulièrement le résultat final, qu’importe qu’elle sorte des grandes phrase où elle dit que si le perdant se donne à fond, il n’aura pas de regret, étant donné que le seul résultat, c’est que Kanon a disparu de manière immuable. Mais là encore, en prenant du recul sur la situation, cela peut se comprendre dans le sens où, alors que Georges est devenu un adulte capable de prendre ses propres décisions, Jessica une adolescente qui commence à penser par elle-même, Shannon et Kanon n’était que des fournitures, c'est-à-dire pas humain, et sont passés à l’état humain seulement depuis le début de la première épreuve et ne sont donc que des enfants qui respectent scrupuleusement les règles qui leur sont donnés, d’autant plus qu’étant servants jusqu’à peu de temps en arrière, on leur a toujours appris à ne pas désobéir.

Kanon étant mort lors du duel, il disparait de la chambre close dans laquelle il avait été enfermé par Erika. Bien sur, cela sous entend qu’il y avait été présent précédemment, ce dont je doute très fortement puisqu’à mon sens, Kanon n’avait jamais été présent dans la même chambre que Jessica, Rudolf, Krauss et Godha. Mais bon, pour ne pas changer, le sauvetage de BATTLER par Kanon, tel qu’il nous l’ait montré dans l’Illusion est un point sur lequel je reviendrais plus tard. Kanon n’étant plus de ce monde, il peut discuter librement avec Béato Zero et sera la clé qui permettre à Zéro de devenir la Béato que Battler recherche, en lui affirmant que la Béatrice qu’il connait n’aurait pas perdu son temps à résoudre une minable chambre close mais en aurait crée une qui soit complètement insolvable et aurait regardé les autres tentés vainement de la résoudre dans un grand éclat de rire. A ce moment, Zero comprend et redevient véritablement Béato, quoi que la suite du grimoire nous montrera qu’en fait elle sera plus une superposition de Béato originelle et de Béato Zero et peut changer de personnalité comme elle le souhaite. Mais à partir de maintenant, j’arrête de l’appeler Zero et me remets à l’appeler Béato. Une fois sa personnalité retrouvée, Béato comprend immédiatement quelle est la faille de la chambre close dans laquelle s’est enfermé BATTLER avec ses Red Truth et décide de venir le sauver. Ce qui est d’ailleurs une bonne idée vu la merde dans laquelle est Battler.

Bern, dans son extrême générosité, a décidé d’offrir deux cadeaux à Erika pour sa victoire sur BATTLER : son titre de Witch of Truth de manière permanente et surtout la possibilité de se marier avec Battler ce qui signifie que, BATTLER étant enfermé dans sa propre chambre close et ne pouvant penser par lui-même, Erika prend le contrôle total du Méta qu’avait créé Béatrice et par extension de l’ile de Rokkenjima. Evidemment, Erika accepte le mariage et a en plus créer pour l’occasion une bague spéciale pour Battler, cette bague amenant un passage qui a permis à tout les lecteurs de se rendre compte que 07th Expansion a déjà scénarisé un Hentai avant les When They Cry tant la scène ressemble à un viol avec bien évidemment Erika en tant que violeur. Après le mariage, les festivités commencent, tout le monde est content à l’exception évidente de Virgilia, Ronove et Gaap qui doivent faire la gueule vu qu’ils n’ont eu qu’un petit rôle durant ce grimoire. Et puis d’un coup, l’atmosphère change du tout au tout, les Siesta Sister se mettent en position de combat, tous les combattants se tiennent prêt au combat et Ronove nous sort l’idée de génie du grimoire bien que le joueur ignore pour l’instant la teneur de celle-ci. La résurrection de la vraie Golden Witch s’est répandu comme une trainée de poudre dans l’assistance et le joueur trépigne d’impatience sur sa chaise de revoir Béato en pleines possessions de ses moyens, un peu comme un homme impatient de revoir sa maitresse. Et son retour ne déçoit pas. Grace à l’aide de Gaap et Virgilia, elle peut arriver devant Erika et réalise une des meilleurs actions, tous grimoires réunis en nous offrant une scène absolument orgasmique qui commence par un lancer de gant que lui avait précédemment donné Ronove pour défier Erika, dans la plus pure tradition des duels de la Renaissance. Erika se retrouve forcée d’accepter pour ce que je considère comme étant le dernier duel d’Umineko étant donné que la fin de Dawn marque une rupture et que les deux derniers grimoires seront un peu particuliers, je pense qu’on peut presque dire que Dawn of the Golden Witch est le dernier vrai grimoire d’Umineko.

Cet ultime duel entre la Golden Witch en pleine possession de ses moyens et la Witch of Truth nouvellement promu est complètement à sens unique tant Béato a la main mise sur les Red Truth plantant un à un les clous dans le cercueil de Erika. L’Endless Witch semble savoir à l’avance tous les Blue Truth que Erika s’apprête à utiliser et écrase complètement cette dernière dès le premier mystère : ‘comment Kanon a-t-il pu sortir de la chambre scellée ?’. Et même an ayant remporté ce premier mystère, ce qui je le rappelle est suffisant vu que si Erika ne peut pas prouver comment Kanon est sorti cela signifie qu’elle n’a théoriquement pas le droit de chercher comment il a libéré Battler vu que cette action est postérieure à sa première, Béato autorise Erika a tenté de résoudre le second mystère : ‘Comment Kanon a-t-il libéré Battler ?’. Mais Erika échoue une nouvelle fois, la condamnant définitivement.

Erika, ayant échoué à expliquer les actions de Kanon, se retrouve à la limite de la mort et dans un ultime sursaut d’orgueil de détective tente de prouver tous les évènements en se représentant à nouveau : ‘Hi, pleased to meet you! I am Furudo Erika, the detective!! I may be an uninvited guest, but please, welcome me!! I am the visitor, the 18th human on Rokkenjima!! ’. Cette fois ci, Béato et Battler achèveront Erika ensemble de manière absolument magnifique : ‘......Sorry, but... Even if you do join us- There are 17 people. Quand je vous disais que la fin de Dawn était orgasmique, je ne vous mentais pas. L’ultime Red Truth de ce grimoire est intéressante et je vois en fait deux possibilités pour l’expliquer mais j’y reviendrais dans ce qui sera finalement un troisième post. Suite à cette victoire, Battler et Béatrice se marient -insérer ici un cri de FanBoy- puis, Battler ayant récupéré son titre de Game Master autorise le mariage de Georges et Shannon et pousse Eva à l’accepter ce qu’elle finira par faire. Et, c’est suite à ces deux mariages que le grimoire se referme et d’une certaine manière Umineko se termine ici, 07th Expansion ayant déclaré dans une interview que les deux derniers grimoires seront un peu à part vu que Requiem servira à expliquer les mystères, raison pour laquelle Feathurine demande à Bern de tout expliquer dans le jeu qu’elle va maintenant créer, et que le 8e reliera finalement tous les éléments entre eux. Mais bien qu’en décalage dans le monde d’Umineko, ces deux grimoires auront vraiment place et je suis très curieux de connaitre le grimoire qui sera créé par une personne qui se déclare sans amour vu que l’amour est l’élément prédominant des 6 premiers grimoires.


7e Grimoire : Requiem of the Golden Witch

Image
Je suis un connard,
et je vous spoile tous


Un nouveau Game Master, de nouveaux personnages dont deux rien que sur le tableau, des passages épiques, de l’amour, des questions qui trouveront des réponses, préparez vous pour cet antépénultième grimoire qui s’annonce riche en révélations …

Image


Maintenant, je peux pousser un grand cri de joie : J’ai fini cette Review des 6 premiers grimoires !! Et ça n’aurait pas été une mince affaire : 25 pages Word de texte et je pense 2 ou 3 pages Word que j’ai purement et simplement supprimées parce que je n’étais pas content de ce que j’avais écrit, plusieurs dizaines d’heures passées à taper le texte plus tout le temps sur Youtube pour trouver les Opening ou des vidéos de remplacement lorsque l’Opening ne change pas, chercher des images correspondant à mon texte, rogner et/ou redimensionner les dites images puis les uploader pour qu’elles puissent être visibles sur la Volonté, toutes les balises Web à insérer à la main sous Word au point que ce soit devenu naturel de les taper en même temps que le vrai texte, un travail de titan pour un résultat que je juge de qualité tout ça pour que trois types ne sachant que faire de leur vacances me lisent, dont un est mon Béta Lecteur de cette review …

Au final, c’est vraiment Battler qui a raison…

Image


Il est maintenant temps de refermer ce grimoire qu'est Umineko No Naku Koro Ni et d’attendre la sortie du patch de Witch Hunt pour s'y plonger à nouveau.

Mais surtout, n’oubliez pas …

Image

Without Love, it cannot be seen …


Dernière édition par Demon Slash le Sam 25 Déc 2010 10:24, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 22 Aoû 2010 22:46 
325 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Déc 2005
Messages: 1712
Localisation: Ahnenerbe
Voila enfin la partie que vous attendiez tous, la partie sur mes théories. Mes Blue Truth sont en cyan et les Red Truth en rouge. Certaines sont complètement folles et je n’y crois qu’à peine, d’autres sont vraiment sérieuses et méritent d’y jeter un œil averti, voire les deux. Je préviens encore à l’avance, c’est plein de spoil de partout donc je vous conseille sérieusement de ne pas lire si vous n'avez pas fini Dawn of the Golden Witch, c'est à dire le 6e grimoire.

Umineko no Naku Koro ni : Théories Générales

Image


Let's turn the chessboard over …

Je vais commencer par la théorie qui a fait couler le plus d’encre : le qui. Qui a tué, qui a purement et simplement éliminé de manière impitoyable toute sa famille, qui a froidement tué 17 personnes dans un grand éclat de rire ? Quel est donc ce meurtrier de génie capable de massacrer 17 personnes sans se faire remarquer ni accuser ?

Ushiromiya Rosa est la meurtrière !!

C’est un peu la théorie dont je suis le plus convaincu, celle qui a l’air de marcher et ce, quels que soit les grimoires et plusieurs points m’ont mené à cette théorie. Déjà, à l’exception de Banquet mais qui est particulier vu que les meurtres ne sont pas effectués par le même criminel que d’habitude, Maria survit toujours jusqu’à la fin et meurt sans souffrance. Le côté magique veut faire croire que Maria étant ami avec Béatrice, la Golden Witch épargne Maria mais ce n’est rien de plus qu’une partie de l’Illusion et la réalité pour les humains est que Maria est toujours vivante au moment du 9e Twillight. Par là, on peut dire que le coupable est quelqu’un proche de Maria. L’épisode 3, justement, parlons en. Lorsqu’Eva résout l’épitaphe et découvre l’or, les deux morts de la troisième Twillight sont Maria et Rosa et du côté magique, Béato arrête ses meurtres, comme si son meurtrier n’était plus en mesure d’agir. Cela commence à faire beaucoup de coïncidences.
Je vais maintenant regarder un détail beaucoup plus subtil et qui a directement trait au talent de couturière de Rosa. Si vous regardez attentivement au niveau de la manche des Siesta Sister et l’écharpe de Sakutarou, vous pouvez vous apercevoir qu’on y retrouve le même symbole, un espèce de drapeau anglais. Or, l’écharpe de Sakutarou a été créé par Rosa, il n’y a pas le moindre doute là-dessus. Du coup, on peut facilement imaginer que les Siesta Sister ont aussi été créés par Rosa. Il y a un autre point qui confirme cette théorie, c’est l’existence d’une quatrième lapine qui est, très probablement morte sachant que, quelques mois plus tôt, Rosa avait détruit un des 4 lapins de la forêt qu’elle avait elle-même créée. De là à dire que Rosa a crée les Siesta Sister, arme du meurtrier, il n’y a qu’un pas que j’ai franchi.
Mais, je vais aller plus loin et regarder, rapidement j’y reviendrais en détail plus tard, chacun des grimoires. Dans Legend, si Rosa se fait passer pour morte au début, elle peut tuer tout le monde, aucun problème de ce côté. Dans Turn, elle est encore vivante jusqu’à la fin et a récupéré toutes les Master Key, elle peut facilement s’organiser pour que ses complices organisent les meurtres. Dans Banquet, elle meurt vite et est remplacée. Dans Alliance, elle survit encore et récupère à nouveau toutes les Master Key.
Puis, dans End, Virgilia déclare en rouge que Natsuhi n’est pas la meurtrière, ce qui élimine l’autre grand suspect et dans Dawn, Battler tue Rosa de manière beaucoup trop facile pour certains vu qu’elle ne se défendait pas mais on peut aussi y voir Battler qui expie Rosa de ses meurtres dans une sorte de mort-rédemption.

Mais, il y a des points qui restent étranges quand même, ne serait ce que la question de la lettre. Vu que Rosa a, de toute évidence, déjà résolu de l’épitaphe du tableau, qu’est ce que cela peut lui rapporter de demander aux autres de le résoudre, la suite nous montrera même que Eva la tuera après avoir résolu l’épitaphe à son tour.

Je reste dans l’optique du meurtrier et de ses complices avec une théorie qui permet de faciliter beaucoup les meurtres.

Shannon et Kanon ne sont qu’une seule et même personne !!

Une théorie dont je n’étais pas très fan au début mais Dawn m’a ensuite fait changer d’avis. C’est une théorie assez répandue sur Umineko et qui date de Turn, du coup, je ne m’étalerais pas vraiment dessus. Il y a quand même un certain nombre de points qui viennent la confirmer : Battler ne les voit jamais en même temps durant When They Cry 3, Erika ne les voie pas en même temps lorsque l’histoire est raconté par ses yeux, sachant que les deux sont détectives et ne peuvent pas être trompés. Et puis, vient le moment du duel dans Dawn. Alors il est vrai que c’est caché derrière toutes ces histoires sur le fait d’être fournitures et pas humain, et bla et bla mais le fait que l’un des deux doit disparaitre pour que l’autre puisse aimer et, en plus, Kanon répète souvent que si Shannon quitte l’île il partira lui aussi et que Jessica pourra chercher autant qu’elle veut, elle ne le retrouvera jamais. Un autre élément vient confirmer cette théorie en la présence de Gaap. De manière évidente, Ronove et Virgilia sont Genji et Kuwamasa mais on n’a toujours aucune concordance entre une des 17 personnes sur l’île et Gaap. Ce qui signifie de manière logique que Gaap est la 17e personne qui existe sur l’île et que cette 17e personne est le complice du meurtrier. Par la suite et par défaut, j’appellerai le17e humain Gaap vu qu’on ignore son vrai nom. Du coup, que Shannon et Kanon ne soit qu’une seule personne est une théorie assez basique et très utile vu que ça permet une 17e personne sur l’île pour qui ne se pose pas le problème de l’alibi et qui est exclu des Red Truth nominatives.

Le problème est après de savoir qui de Shannon ou de Kanon est la vraie personnalité et c’est là que ça se complique. Si on se base sur le résultat du duel de Dawn, il parait logique que Shannon soit la personnalité de base, surtout que c’est elle qui est arrivé en première sur l’île. Le problème, c’est que si on fait attention aux Red Truth au fil des grimoires, elles donnent l’impression que c’est en fait Kanon qui est la personnalité de base et que Shannon n’est qu’un déguisement.

Après deux théories sérieuses, une petite théorie WTF pour se détendre.

Il existe deux Battler !!

C’est ma théorie la plus folle, celle dont je ne suis moi-même pas vraiment convaincu mais qu’importe. C’est une théorie qui m’est venu à l’esprit pendant Alliance à cause, non seulement de la promesse, mais aussi de la question de la naissance de Battler. Bon, c’est maintenant pratiquement acquis, le Battler qu’on suit tout au long des grimoires est le fils de Kyrie. Il aurait pu y avoir la possibilité tordue que ce soit le fils de Béatrice humaine et Kinzo mais de mémoire, il y a une Red Truth qui stipule que c’est le petit fils de Kinzo. Du coup, on va partir du principe que c’est le fils de Rudolf et Kyrie. Mais, il y a trop de points étranges avec ce Battler. Dans Legend, il a le mal des transports mais personne n’est au courant de cette faiblesse. Il a fait d’ailleurs une promesse à quelqu’un 6 ans plus tôt, n’aurait pas tenu cette promesse et ça aurait amené à la création de Béatrice et aux meurtres de Rokkenjima. Or, une promesse suffisamment importante pour qu’elle amène à une série de meurtres parce qu’elle est rompue, ce n’est pas le genre de promesses qu’on fait tous les jours et qu’on oublie facilement. Du coup, il est quand même étrange que Battler n’en ai absolument aucun souvenir. Là, vous devez vous dire ‘Ok, mais il veut aller où ?’. Tout simplement que le Battler de maintenant n’est pas le même que le Battler d’il y a 6 ans. Ce qui explique pourquoi Battler ne se souvient pas de la promesse, que personne ne se souvienne de son mal des transports et c’est en plus une solution plus réaliste que de dire qu’Asumu n’ai jamais donné naissance mais que tout le monde ai été convaincu du contraire. Dans les faits, mon idée est que deux Battler sont nés presque en même temps, celui d’Asumu et celui de Kyrie mais celui d’Asumu a été élevé normalement alors que celui de Kyrie a été confié à Natsuhi presque tout de suite après puis il est tombé de la falaise mais a survécu. Il a ensuite grandi caché, tout le monde ignorant son existence. Puis, Battler fils d’Asumu a promis quelque chose à quelqu’un il y 6 ans, mais suite à un certain évènement, le Battler fils de Kyrie a pris sa place et pour ne pas que cela se remarque, il a coupé les ponts avec sa famille, prétextant le remariage comme excuse pour aller vivre ailleurs. Il est ensuite revenu parmi les Ushiromiya à ses 19 ans parce que même s’il y a des différences entre lui et l’autre Battler, il peut répondre qu’un homme change en 6 ans. Du coup, ça explique toutes les étrangetés qu’il y a avec ce Battler et qui ne devraient pas être là.

Je vais même aller un cran plus loin. Le Battler qu’on connait a pris la place du Battler fils d’Asumu en rentrant chez Rudolf et en se présentant comme Ushiromiya Battler. Du coup, l’autre Battler, fou de rage d’avoir perdu sa famille, décide de se venger de Battler en tuant toutes les personnes auxquels il tient, ce qui explique pourquoi Battler survit toujours jusqu’à la fin !!

Bon, après cette théorie un peu fumeuse, je vais retourner dans du plus sérieux.

Erika est déjà morte en arrivant sur Rokkenjima !!

Dès sa première apparition, il y a quelque chose d’étrange avec l’arrivée de cette fille. Selon elle, elle serait arrivée sur Rokkenjima sans la moindre blessure en plein typhon après être tombé de son bateau avec juste un gilet de sauvetage ?! C’est quand même très peu crédible. Et dans Dawn, elle arrive à nouveau exactement de la même façon. Au début, je pensais qu’elle n’était en fait jamais arrivé sur Rokkenjima et que ce n’était rien de plus qu’une autre Illusion car, étant la détective, tous les autres peuvent se laisser berner. Mais, c’est une hypothèse que j’ai été obligé de revoir juste avant sa mort à cause des deux dernières Red Truth du 6e grimoire, c'est-à-dire celle d’Erika: I am the visitor, the 18th human on Rokkenjima!! puis celle de Béato/Battler : Even if you do join us, There are 17 people. Ce qui signifie que Erika est bel et bien arrivé sur Rokkejima, à un moment on à un autre, vu qu’elle le déclare en rouge mais qu’au moment où elle est arrivé sur Rokkejima, elle était déjà morte. D’ailleurs, on a aussi par cette Red Truth la confirmation qu’il y a bel et bien 17 personnes sur l’île vu que jusqu’à présent, on était à « pas plus de 17 ».

Maintenant, ma dernière théorie globale sur l’ensemble des grimoires.

Une bombe tue les derniers survivants !!

De toutes mes théories, c’est vraiment celle dont je suis le plus convaincu tant tout converge vers ce point : il y a une bombe dans le manoir qui est programmé pour exploser le 5 Octobre à minuit. Dès le premier grimoire, il y a quelque chose d’étrange : à la fin, les humains sont soit mort soit en pièces détachés. Pour Maria par exemple, on n’a retrouvé que la mâchoire à la fin de Legend, preuve qu’il y a eu un évènement suffisamment violent pour arracher la mâchoire et laisser le reste du corps en lambeaux. Par la suite, quels que soient les survivants lors de la 9e Twillight, ceux-ci finiront systématiquement morts ou en morceaux et systématiquement à minuit, c’est ce qui m’a fait penser en premier lieu à un mécanisme se mettant en marche à minuit. Le premier qui vient à l’esprit est une bombe et comme c’est un mécanisme assez simple, il est accepté par Knox. De plus, si l’Eva de Alliance en 1998 est encore vivante, c’est parce qu’elle affirme qu’elle n’était pas dans le manoir lorsque les meurtres ont eu lieu, ce que la police a prouvé !!. Le dernier point qui m’a convaincu est un Tips de Dawn. Lorsqu’on tue Erika, l’humaine, dans les Tips, le petit texte à côté commence par « Du to the Rokkenjima Explosion Accident[…] », ce qui me parait quand même être un indice d’importance. Du coup, je suis à peu près certain qu’il y une bombe dans le manoir.

Rajout de fin novembre : Deux théories que j’ai pensé en jouant à Banquet puis Alliance. La première est juste un constat, le deuxième une vraie grosse théorie.

Le Coupable et la 17e personne


Au vu des deux grimoires finaux de Umineko, je pense qu’on a un moyen de savoir qui parmi les meurtriers tue pour chacun des meurtres :
-Rosa a tué lorsqu’un pique est retrouvé dans planté dans sa victime, utilisation des Seven Stakes of Purgatory lors de l’Illusion,
-La 17e personne a tué lorsque la victime est tué avec les Siesta Sister selon l’Illusion,
-Kumasawa et Genji ont tué quand ni les Seven Stakes ni les Siesta Sister n’ont été utilisé.

Maintenant, voici la dernière théorie à laquelle j’ai pensé en jouant à Alliance :

Shannon est la Béatrice humaine


Tout d’abord, intéressons nous à la création de Béatrice. Béatrice avoue elle-même à demi mots que Béatrice est né à cause du péché de Battler, ce péché ayant été une promesse que Battler n’a pas tenu et qu’il a prononcé 6 ans avant sur Rokkenjima. La seule promesse dont on ait connaissance dans Umineko est : “ I’ll be back, see you again. I’ll come to greet you riding a white horse” et c’est Shannon qui a rappelée cette promesse. Or, comme on le sait tous, peu de temps après, Battler a renoncé au nom Ushiromiya et allé vivre chez ses grands parents maternels. Du coup, il se pourrait que le non retour de Battler ai eu un tel impact sur la personne a qui il a fait cette personne qu’une seconde personnalité est né. Maintenant, à qui t il pu faire cette promesse ? Il n’y a que deux personnes différentes possibles, soit Shannon/Kanon soit Jessica. Seulement, il y a 6 ans, Jessica n’était qu’une simple cousine, ce qu’elle est encore actuellement, alors que Shannon était folle amoureuse de Battler, ce que George a reconnu à un moment et ce qu’il considère comme la pire défaite de sa vie. Du coup, le thème majeur d’Umineko étant l’amour, je pense que Shannon/Kanon est la personnalité de Béatrice. Mais, il reste encore une question en suspens : qui de Shannon ou de Kanon est Béatrice ?
Pour cette théorie, je vais m’appuyer sur le duel Kanon Vs Shannon du Dawn. Souvenez-vous, à la fin de l’épreuve de Zepar et Furfur, il ne reste que Shannon et Kanon qui doivent s’affronter en duel et au final, Kanon « meurt » et Shannon survit. Partant de ce résultat, beaucoup ont fait l’hypothèse que Shannon est en fait la vraie personnalité de ce corps mais je pense que c’est exactement l’inverse que ce duel nous montre. Juste après le duel, alors que Kanon n’est plus qu’un esprit, il permet à Zero de redevenir la Béatrice que l’on connait tous. Dis autrement, la mort de Kanon permet à Béatrice de devenir pleinement elle-même. Or, ce duel a aussi un autre résultat, celui que Shannon soit la seule à être en possession du corps. Du coup, si on met les deux en parallèle, on se retrouve avec une Shannon qui occupe seule le corps et une Béatrice qui peut donner la pleine mesure de ses pouvoirs. Le parallèle entre les deux me semble être bien plus qu’une coïncidence.
Du coup, de ces deux hypothèses, j’en conclus que Shannon est la Béatrice humaine.

Fin du rajout

Rajout de Mi Decembre
Tout de suite, de l’inceste (beaucoup), du Harem (inversé) et des situations rocambolesques (forcément avec Kinzo) ! Non, vous ne regardez pas un Hentai, vous lisez bien mes théories saugrenues.

Les vies de Béatrice


Dans ma théorie précédent, j’ai dit que Béatrice = Shannon. Je n’ai pas changé d’avis mais je vais maintenant tenter d’aller plus loin dans la vie de Béatrice. Ou plutôt, dans la vie des Béatrice puisque Shannon est loin d’être la première, elle n’est que celle de 1986.
C’est maintenant à peu près certain, il existait une Béatrice durant la jeunesse de Kinzo. Qu’elle soit magicienne ou humaine, qu’elle lui ai donné l’or ou pas, ce n’est pas ce qui m’intéresse ici. A l’époque, Kinzo et Béatrice était probablement amant et Kinzo a construit Kuwadorian pour elle, puis ils ont eu un enfant ensemble et, peu de temps après, Béatrice est morte soit naturellement soit d’un suicide. Fou de chagrin, Kinzo a cru voir en leur enfant l’incarnation de Béatrice et l’a élevé pour qu’elle soit la Béatrice qu’il connaissait, un peu comme ce qu’avait fait BATTLER au début de Dawn.
Puis, les années ont passées, on est en 1967 soit 19 ans avant le début des évènements de Rokkenjima on a la discussion entre Kinzo et Béatrice où cette dernière demande qui elle est, incapable de trouver la réponse étant donné qu’elle a passé sa vie enfermé dans Kuwadorian. La même année, cette Béatrice a un enfant de Kinzo, ce qui est pas super au niveau génétique car Béatrice est déjà la fille de Kinzo mais soit. En plus, on sait que Béatrice meurt cette année là, soit en se suicidant soit comme nous l’a montré Rosa dans le Flash Back, la méthode importe guère, l’important étant le résultat, c'est-à-dire un bébé de quelques semaines sans mère et dont Kinzo ne peut pas s’occuper. Il faut alors que ce bébé devienne quelque chose. Et là, les plus malins auront trouvé là où je veux en venir. Oui, le bébé de Kinzo et Béatrice est le bébé qui a été donné à Natsuhi.
Ensuite, comme on le sait à peu près tous, le bébé a survécu et Kinzo l’a placé à l’orphelinat dans lequel il va récupérer ses servants et ce bébé a grandi et est devenu Yoshiya, le vrai nom de Kanon pour ceux qui suivent pas. Après avoir été récupéré, il lui est arrivé des trucs assez moches, genre Kohaku dans Tsukihime, a eu l’espoir de partir grâce à Battler, puis il a crée Shannon et Béatrice vu que Battler est pas revenu. Shannon, pour créer Béatrice, en plus de se conformer à l’idéal féminin de Battler, s’est inspirée des contes et légendes de Rokenjima, ce qui explique pourquoi Béatrice a les mêmes faiblesses que les esprits démoniaques qui étaient censés hanter Rokkejima. Là, il faut bien faire la distinction entre les deux Béatrice qu’on voit dans Dawn. La grande sœur est la Béatrice créée par Shannon tandis Moetrice est l’incarnation des règles du GameBoard. Partant de ce principe, Méta Béato serait en quelque sorte la fusion de ces deux Béatrice. Bon, je suppose quand même que pour Béatrice Grande sœur devienne Meta Béato, il a fallu un évènement assez fort, cet évènement pouvant être de trouver l’or. Mais là, je suis plus très sûr de moi. J’ai aussi un problème avec la personnalité de base du corps Shannon/Kanon. J’ai eu l’impression en rejouant à Turn que Kanon avait été crée une fois que Shannon était tombé amoureuse de George mais le reste de Umineko ne donne pas l’impression que Shannon est la personnalité de base. Du coup, je soupçonnerais limite une personnalité de base qu’on n’a pas encore vu mais je vais loin là.
Maintenant, allons en 1986. On a les couples BéatriceXBattler, ShannonXGeorge et KanonXJessica. Or, si Kanon = Shannon = Jessica, on a du KanonXAll. Si en plus, Kanon, qui possède 75% du patrimoine génétique de Kinzo (Kinzo est à la fois son père et son grand père), sort avec les petits fils de Kinzo, on a un joli bordel. Et, si vous aimez vraiment l’inceste, je vous recommande aussi d’ajouter Ange dans l’histoire.
Pour ceux qui se demandent qui serait alors la 17e personne si ce n’est pas le bébé et que celle-ci doit forcément avoir été mentionnée à cause de Knox, je dirais que c’est simplement le fils de Rudolf et Asumu. Mais si vous savez, celui que tout le monde a oublié mais qui existe vraiment puisqu’on a même une Red Truth dans Alliance confirmant sa naissance.

Fin du rajout


Après avoir présenté mes théories qui s’appliquent pour différents grimoires, je vais essayer de résoudre les différents grimoires un par un au fur et à mesure que j’y rejoue.

Umineko no Naku Koro ni : Résolution de Grimoires

Image


Logiquement, je vais commencer par le 1er grimoire vu que joue à Umineko dans l’ordre normal de lecture des grimoires.

1er Grimoire : Legend of the Golden Witch


Image


• La lettre de Maria
Aucun problème de ce côté là, Rosa a très bien pu lui donner en même temps que le parapluie et a promis de jouer avec elle en rentrant si elle dit par la suite que c’est Béatrice qui lui a donné.

• First Twillight
The identities of all unidentified corpses are guaranteed
Pas de problème de ce côté-là non plus, il y a plein de personnes qui n’ont pas d’alibi et rien ne prouve qu’ils ne sont pas tout simplement morts empoisonnés. De plus, leur mort n’a jamais été confirmé donc un des morts peut juste simuler sa mort et comme en plus, le garage n’a jamais été considéré comme une chambre close, n’importe qui pouvait ressortir par la suite.

• Second Twillight
Both were killed by another person!
Furthermore, the murder was carried out with both the victim and the perpetrator in the same room!
No method exists for the perpetrator to commit murder from outside the room!

Rosa ou Gaap espionne la conversation dans le parloir, se cache dans la chambre d’Eva et Hideyoshi puis les tue, glisse une lettre sous la porte et se cache sous le lit. Une fois que Kanon a brisé la chaine de la chambre et inspecte la salle de bain, le meurtrier sort, croise Kuwamasa au passage mais c’est un complice et s’en va sans demander son reste.

• Le meurtre de Kanon
All of the survivors have alibis! Let us include the dead as well!! In short, no kind of human or dead person on the island could have killed Kanon!
Kanon did not commit suicide
Kanon did not die in an accident!

Là, je suis plus embêté. Au début, je me disais que Kuwamasa avait tué Kanon et que l’affaire était réglé mais la Red Truth lui apporte un alibi. Et l’alibi est tellement élargi qu’il couvre même les morts d’avant, ce qui d’ailleurs prouve bien qu’au moins un des 8 morts précédents avait simulé sa mort. Après, je pense que le jeu de mots doit se trouver sur « No kind of human » et que ça doit permettre de rendre responsable du meurtre une personne qui n’a jamais été vu jusqu’à maintenant ou alors, un piège qui tirait sur la première personne qui rentrait dans la pièce, ce qui explique que Kuwamasa n’a pas voulu rentrer dans la pièce en premier.
Rajout de fin Novembre :
Bon, j'avais raconté de la merde ici il y a quelques mois puisque je m'étais reposé sur un Trap X pour expliquer le meurtre de Kanon ce qui est contraire à Knox et du coup, je reprends ma théorie.
En fait, Kanon est tout simplement vivant et n'est jamais mort. De plus, dans Alliance, on sait que deux récits écrits par Béatrice ont été retrouvés dans le futur. Or, vu que Kanon = Shannon et que Shannon = Béatrice, Kanon (tout du moins, son corps) est encore en vie et a ensuite raconté les évènements.
Fin du rajout

• La lettre dans le bureau de Kinzo
Genji ou Kuwamasa l’a deposée, affaire classée.

• Les meurtres de Kuwamasa, Genji et Nanjo
Maria, who was in the same room, did not kill them!
And of course, the three were killed by other people!
Regarding the unidentified corpses, all of their identities are guaranteed. Therefore, no body double tricks exist!
Genji, Kumasawa, and Nanjo are not killers.

Aucun problème pour ces meurtres, Rosa ou Gaap les a tué puis a déposé la lettre et allé attendre au niveau du portrait.

• Le meurtre de Natsuhi
Natsuhi was killed by another person!
There are no unidentified corpses, and all of the survivors have alibis!
The bullet buried into Natsuhi's forehead was not fired from Natsuhi's gun!
Starting when Maria's key was received, and until the instant Rosa unsealed it the next day, it passed through no one's hands!!
The thing that shot Natsuhi wasn't a trap, it was a real shooting murder with a gun raised and trigger pulled!

C’est un supposé mort qui a accompli le meurtre de Natsuhi vu que cette fois ci, contrairement au meurtre de Kanon, Béato n’a pas pu dire que les morts avaient un alibi. Du coup, je reste logique et j’accuse Rosa d’avoir commis ce dernier mort.

• La mort des 4 cousins
Là, c’est l’œuvre de la bombe, ce qui explique l’état détestable de leur corps.

Pour la suite de mes théories sur les grimoires suivants, il va falloir attendre un peu puisque je ne suis qu'un humain vivant durant des journées de 24 heures, d'ailleurs il dort quand Méta Battler ?, et qu'il me faut le temps d'y rejouer.


Dernière édition par Demon Slash le Sam 25 Déc 2010 10:24, édité 6 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 25 Sep 2010 22:34 
325 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Déc 2005
Messages: 1712
Localisation: Ahnenerbe
Comme promis, mes théories pour résoudre le deuxième grimoire d'Umineko no Naku Koro ni. Accessoirement, j'ai un peu l'impression de ne poster que sur le topic de Holic et celui là ces temps ci.

2e Grimoire : Turn of the Golden Witch

Image


• Le bonbon de Maria
Personne n’a été témoin de la destruction du bonbon de Maria par sa mère, du coup rien ne prouve qu’il ait été vraiment piétiné par Rosa. Et même si c’était vraiment le cas, Rosa avait acheté plusieurs fois le même.

• La lettre de Rosa et Maria
Rosa a donné la lettre à Maria en lui demandant de dire qu’elle venait de Béatrice ou quelqu’un s’est vraiment déguisé en Béato.

• Fisrt Twillight
Regardless of whether they were living or dead, the six people definitely entered through the door
Only one key to the chapel exists
It is impossible to unlock the lock to the chapel without the chapel's key
When the door to the chapel is locked, it prevents any and all methods of entry or exit
Six people definitely entered through 'this front door'
This morning, Rosa definitely took an envelope out of Maria's handbag, and thereby obtained the genuine key to the chapel
The key to the chapel truly was the object inside the envelope I gave Maria
The letter that I handed over to Maria and the one Rosa opened are the same thing
The only master keys are the ones that each servant holds, one per person
Starting when Maria's key was received, and until the instant Rosa unsealed it the next day, it passed through no one's hands!!
No door with an auto-lock exists other than Kinzo's study!
The six people were already dead by the time they were discovered!
All were killed by other people!
All six were genuine victims, and did not take part in a mutual murder!
There was no simultaneous murder!!
There was no one hiding in the chapel.
By this, a shut-in murder like you say does not work!
When the six were killed in the chapel, the culprit was inside the chapel!

Mangeons de la Red Truth, ça ne fait pas de mal surtout que plus il y a de Red Truth et plus la théorie est probable. On sent quand même que c’est le début du duel Béato Vs Battler vu la quantité de Red Truth qu’utilise Béato, celle-ci sera bien plus radine après. Mais bon, ces meurtres sont en fait assez faciles à résoudre et, comme durant tout ce grimoire, Battler s’est lui-même compliqué la vie en refusant d’impliquer sa famille dans les meurtriers. La seule information qu’on ait sur le moment où la clé a été récupérée, c’est le matin sans autre précision et sachant que ni la scène où Rosa récupère la clé ni la scène où Battler dit avoir été réveillé par Rosa entrant dans la chambre n’est raconté de son point de vue, rien ne dit que celle-ci n’a pas été récupéré bien avant le réveil de Battler. Du coup, je pense que Rosa a simplement été récupéré la clé en pleine nuit. Après, pourquoi Rosa se serait compliqué la vie à donner une clé à Maria pour la récupérer en suite, je n’en sais rien.
Rajout de fin Novembre :
Après y avoir réfléchie, je propose une autre théorie vu que celle ci était un peu bancale. Rien ne dit que l'enveloppe que Béatrice a donné à Rosa et bien celle que Rosa a ouverte pour récupérer la clé. Si Rosa a tué les 6 personnes puis qu'ensuite, Béatrice a donné une autre enveloppe à Maria, celle ci contenant véritablement la clé alors il n'y a plus aucune problème pour ce meurtre. Et, comme en plus Béato ne précise pas quelle enveloppe a été ouverte par Rosa, il se pourrait que quand Rosa donne l'enveloppe avec la clé à Maria, Rosa récupère en plus la première et l'ouvre avant de s'en débarrasser.
Et oui, y'a pas que dans Pixel que ça marche l'astuce des deux enveloppes !
Fin du rajout

• Second Twillight
There are absolutely no types of hidden doors
This door is the only way in or out
The only way to lock this door is with Jessica's single key or the master keys, only one of which is held by each servant
The window is locked from the inside
Kanon was killed in this room
When locked, entry is not possible by any means
No trick could have the effect of locking the door from the outside without using a key
There is no way to get in or out other than the door and the window
When Jessica's corpse was discovered, only Battler, George, Maria, Rosa, Genji, Gohda, Shannon, Kumasawa, and Nanjo were in Jessica's room
Jessica is also included
Both in the case of Jessica's room and the case in this servants' room, no humans exist that are you were not aware of

Le meurtre de Kanon me pose plus de problème dans la mesure où j’ignore ce que veut dire que Kanon a été tué alors même que Shannon est encore en vie et qu’il est presque acquis que les deux soient la même personne. Mais c’est la chambre close qui m’intéresse ici et encore une fois, la chambre close n’existe que parce que Battler refuse d’admettre que les membres de sa famille soient les meurtriers. Dans les faits, qu’importe qui a tué Jessica, Genji est passé derrière et a refermé la porte ce qui a donné l’illusion d’une chambre close.

• La réapparition de Kanon
They definitely would not mistake any different person for Kanon!
The only one who can claim Kanon's name is the person himself!
A different person cannot claim his name!

Alors là, deux possibilités. Soit Shannon s’est déguisé en Kanon mais je vois mal l’utilité soit tout le monde ment et c’est cette deuxième option qui me parait bien plus crédible. Genji a menacé les autres servants de coller à son histoire et emballé c’est pesé, Kanon est miraculeusement revenu d’entre les morts.

• La disparition de Kumasawa et Nanjo
Those keys are kept in the key box in center of the servants' room
[There are several keys to the servants' room, but] all of those are inside the key box
Entry or exit is impossible except for the single door and single window
And those were both locked
The door and the window do not permit any kind of entry or exit when they are locked
It is impossible to unlock the door without a key to the servants' room or the master key
No one exists in this room except all of you. 'All of you' refers to Battler, George, Maria, Rosa, Genji, Gohda, and Shannon
Both in the case of Jessica's room and the case in this servants' room, no humans exist that are you were not aware of
No one is hiding
No method exists by which the door can be locked from the outside without using a key
Regarding the window, no method exists by which it could somehow be locked from the outside
There are only 5 master keys

Pas plus de difficultés par rapport précédemment, Genji a fait sortir tout le monde, laissé la clé de Kanon qu’avait Nanjo et la Master Key de Kumasawa dans la pièce, a refermé la porte et pouf deux cadavres en moins. Je dirais même que Nanjo et Kumasawa étaient encore vivant et qu’ils ne sont morts que plus tard.

• Les théories fumeuses de Battler
You are incompetent[!]
Hi-hhihihhihihihihihihihihihihi[!!]
Come on, Ushiromiya Battler, kneel

Béato a raison, Battler est mauvais dans Turn et vu qu’il a réussi à s’enfermer lui même dans une chamber close dans Dawn, il ne s’est presque pas amélioré.
‘Nuff Said.

• L’apparition des cadavres de Nanjo et Kumasawa
Bon, y’a même pas de problème là : Genji, encore lui, a été récupéré Nanjo et Kumasawa, les a balancés dehors et le tour est joué. Allons jusqu’à dire que Kumasawa a simulé sa mort vu que le pique n’était même pas enfoncé dans son corps.

• Les meurtres de Georges, Shannon et Nanjo
There are only 5 master keys
Natsuhi's room was exactly the same, just like usual
The door and the windows were locked from the inside
There is no fraud or trick, there is no means of secret passage and no hidden place
Natsuhi's own key was in George's pocket, and the inside of the room was closed off
Only the five master keys were left, and 'Rosa' was holding all of them
After the master keys came into Rosa's control, never did any of them leave her hands! Except for the time when she lent it to Battler to unlock Natsuhi's room.

Alors là, j’avais un peu galéré au début alors qu’en fait, Béato avoue elle-même comment les meurtres ont été effectués. Contrairement au meurtre de Jessica et à la disparition de Nanjo et Kumasawa, elle ne dit pas que personne ne s’est caché dans la pièce et que personne d’inconnu pour Battler n’a fait le meurtre et du coup, j’en conclus logiquement que la 17e personne est rentré dans la chambre, a tué les trois autres, a refermé la porte de l’intérieur et s’est caché. Après, elle n’avait plus qu’à sortir par la porte une fois que Battler et les autres soient repartis.

• La lettre dans le parloir
After the master keys came into Rosa's control, never did any of them leave her hands! Except for the time when she lent it to Battler to unlock Natsuhi's room.
Only the five master keys were left, and 'Rosa' was holding all of them
And let me say this, the parlor's the same
The original key to the parlor is sealed in the servants' room
So unlocking it without the master key is impossible! The definition of a closed room is the same as always!

Pour la dernière énigme de Turn, pas la moindre difficulté si on part du principe que Rosa a déposé la lettre en entrant dans la pièce.


Image


Puisque je fais vivre le sujet, j'en profite pour signaler le portage de Alliance of the Golden Witch, d'est à dire les 4 premiers grimoires d'Umineko, sur PS3 par le studio Alchemist. Le jeu s'appellera Rondo of the Witch and Reasoning, aura des nouveaux graphismes qui sont plus ou moins réussis, sera en Full HD, les dialogues seront doublés par les même Seiyus que ceux de l'anime et gardera les musiques du jeu originel !! Bref, ça va envoyer du lourd et envoyer la version anime aux oubliettes, là où elle aurait toujours du être. Par contre, il n'y a très peu de chances de voir le jeu sortir du Japon mais comme la PS3 n'est pas zonée et que tout le monde ici connait le jeu par cœur, ce n'est pas gênant. En bref, un Must Have que tout fan digne de ce nom se doit d'importer.

Edit : Par pur égo narcissique, je tiens à signaler qu'avec ce post, je deviens le membre ayant fait le post avec le plus grand nombre de mots jamais écrit sur ce forum, à condition bien sûr que j'additionne les deux posts des Review et les deux posts des théories. C'est inutile donc indispensable.


Dernière édition par Demon Slash le Sam 25 Déc 2010 10:25, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu 30 Sep 2010 21:41 
325 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Déc 2005
Messages: 1712
Localisation: Ahnenerbe
Moins d'une semaine après mon post sur la résolution de Turn, j'ai fini Banquet et j'ai vu du coup proposer comme d'habitude mes théories pour le résoudre avec cette fois ci une légère difficulté que je m'impose en plus : résoudre ce grimoire sans impliqué Eva alors même qu'elle parait être le coupable idéal. Justement parce qu'elle parait être le coupable idéal pourrais je même dire.

3e Grimoire : Banquet of the Golden Witch

Image


• First Twillight :
All of the doors and windows in the 6 rooms are normal.
6 people: Kinzo, Genji, Shannon, Kanon, Gohda, and Kumasawa are dead!
There is no one hiding in the six rooms!
The six people died instantly!
Only the victims are inside the rooms, and no other people exist inside the rooms.
The six people were not killed by traps
None of the six people committed suicide!
All five master keys were discovered, each in the pocket of one of the servants!
The individual keys were found inside envelopes alongside the corpses!
In short, all keys related to the linked closed rooms were locked inside the linked closed rooms!!
The keys cannot be returned from outside the room using the crack of the door, the crack of the window, vents or any place of the sort!!
All of them had wounds resembling gunshot wounds which became fatal!
It is impossible for the murder to have taken place from outside the room!!
I shall say more with the red! When the five other than Kinzo were murdered, the murderer was definitely in the same room!
I already proclaimed in red at the time that there were no suicides!!

Premiers meurtres de ce grimoire et les seuls qui ont été orchestrés par Rosa. Cette chaine de chambre close est très bien réussi et la Red Truth rajouté par-dessus par Béato vient perturber le joueur encore plus. Et pourtant. Si on prend comme hypothèse que Shannon et Kanon ne sont qu’une seule et même personne, alors la chambre close n’en est plus une, puisqu’il suffit à la 17e personne de se faire passer pour morte et le tour est joué.

• Second Twilight :
Rosa and Maria died
Rosa and Maria were killed by other people
I
(Hideyoshi) was in the room the whole time. Both before and after the time period of the crime
A partir d’ici, les choses vont vraiment se compliquer vu que Rosa, qui est pour moi le meurtrier habituel, a été tué et que je veux résoudre tout le grimoire sans jamais impliqué Eva, à l’exception d’un meurtre mais j’y reviendrais plus tard. Du coup, il faut non seulement expliquer les meurtres mais aussi bâtir une histoire qui soit crédible du point de vue des actions des personnages mais comme Feathurine a réussi, aucune raison que je n’y arrive pas. Je commence.
La 17e personne, après être sorti de sa fausse chambre close, s’est rendu compte que Genji et Kumasawa, ses complices, sont bels et bien morts alors même qu’ils s’étaient mis d’accord pour simuler leur mort. Fou de rage, il va voir Rosa pour lui demander des explications. Dans le même temps, Eva se doute que Rosa peut être la meurtrière et profite du fait que celle-ci sorte avec Maria pour aller la voir. En sortant, elle voit la 17e personne tuée Rosa et Maria mais, prenant peur, Eva retourne à l’intérieur de la maison d’ami pour ne pas se faire tuer. La 17e personne, croyant avoir été découvert, est parti dans la précipitation, oubliant de ramasser le Winchester de Rosa.

• Les meurtres de Rudolf, Kyrie et Hideyoshi
Aucune Red Truth pour le coup vu que Battler avait refusé que Béato soit son adversaire. Comme rien ne vient limiter les théories, j’accuse la 17e personne d’avoir accompli les meurtres et comme la Master Key qu’avait Kyrie a disparu, il n’y a plus la moindre chambre close durant tout le reste du grimoire.

• La disparition de George, Krauss et Natsuhi
George did not go down the stairs of the guesthouse.
All windows and doors leading to the outside were locked from the inside.
Furthermore, it is impossible to lock any of those from outside!

Dès fois, on a vraiment des Red Truth sur des details quand même …
Comme l’avait imaginé Battler, George est sorti en sautant par la fenêtre sans se préoccuper de la fermer, puis Krauss et Natsuhi l’ont vu sortir et sont eux aussi sortis par la fenêtre, toujours sans la refermer.

• Les meurtres de George, Krauss et Natsuhi
La 17e personne, voyant George venir vers le manoir lui a gentiment ouvert la porte, l'a refermée après qu’il soit entré puis a tué George lorsque ce dernier a relâché sa garde après avoir vu Shannon. Le meurtrier a ensuite écrit les nombres sur la porte de parloir et l’a refermé à clé. Krauss et Natsuhi, bloqué dehors sont allés se réfugier dans la tonnelle, endroit où ils se sont fait tuer par la 17e personne. Puis, après les avoir tués, elle est rentré dans la maison d’ami par la fenêtre laissé ouverte par Krauss et Natsuhi, l’a refermée, est montée au premier étage, a refermé la fenêtre et s’est cachée.

• Les nombres sur la porte du parloir
Je l’avais complètement oublié depuis la première fois que j’ai joué à Umineko mais sur la porte du parloir où a été retrouvé George, il y avait 8 numéros : 07151129. Dans Alliance, le 4e grimoire, on apprend que c’est le numéro d’un compte en banque avec une importante somme d’argent à l’intérieur. Mais même avec cette information, il reste deux questions : a qui appartient ce compte en banque et pourquoi apparait il ici ? Pour répondre à ces des questions, je vais m’appuyer sur les 4 premiers chiffres qui correspondent à la date de naissance de Battler.
Au début de chaque grimoire, tout le monde est ruiné et on imagine mal quelqu’un avoir suffisamment d’argent sur son compte pour qu’il soit en plus distribué dans Alliance aux familles des victimes. Mais, est on bien sûr que plus personne n’a d’argent ? N’apprends t on pas au début de Legend que Kyrie n’avait aucune connaissance des soucis financiers de son mari vu que Rudolf ne l’avait pas consulté ? Du coup, il se pourrait que ce numéro soit celui du compte en banque de Kyrie, ce qui parait d’autant plus logique vu que la date de naissance de Battler est contenue dans ce code.
Mais, quel est l’intérêt d’écrire un numéro de compte sur la porte où repose le cadavre de George ? C’est cette question qui m’a poussé à chercher une autre explication à ce numéro. Or, en japonais, on peut associer une lettre à un nombre avec l’Iroha. Du coup, après quelques recherches, la conversion des nombres en lettres donne : « To yo ru ya » mais le problème est que, même si « To Yoru » veut dire « Durant la nuit », le ya tout seul n’a aucun sens. Par contre, en inversant l’ordre de lecture, c’est déjà plus intéressant étant donné « Yaru Yotou » signifie « Le reste du groupe a tué » mais on a encore un problème puisqu'il qu’il faut rajouter l’hiragana « U » à la fin de « Yoto » pour obtenir « Yotou », étant donné que « Yoto » n’existe pas. Mais, on peut voir que le mot « Yaru » existe par lui-même et veut dire « Meurtre ». Or, les 4 premiers nombres sont associés à Battler et avec un esprit suffisamment tordu, on peut voir écrit avec ces nombres « Battler tue ». Du coup, je pense que Eva a vraiment finit par lire ça et que, folle de vengeance pour George, elle a bel et bien tué Battler à la toute fin de Banquet mais que pris de peur et de remord, elle s’est enfui en courant loin du manoir ce qui lui a permis d’échapper à l’explosion du manoir et donc de rester en vie.

• Le meurtre de Nanjo
After Jessica was injured, Eva was always under Battler's supervision.
Battler is neither the culprit nor an accomplice.
By this, we can establish a perfect alibi for Eva
There are no more than 18 people on this island
No life forms other than humans have any connection to this game
Kinzo is dead
Krauss is dead
Natsuhi is dead
Hideyoshi is dead
George is dead
Rudolf is dead
Kyrie is dead
Rosa is dead
Maria is dead
Genji is dead
Shannon is dead
Kanon is dead
Gohda is dead
Kumasawa is dead
Nanjo is dead
The 15 people mentioned are dead
Battler is alive
Eva is alive
Jessica is alive
Eva was with you the whole time.
So committing a crime was impossible for her.
Of course, Battler-kun isn't the culprit.
He wasn't forging an alibi for her, and he took the possibility that she was the culprit into account, watching her actions carefully.
No chance existed for her to do anything suspicious!
In short, at the time of the crime, only Nanjo and Jessica were in the servants' room
Ushiromiya Jessica has not committed murder
She was not involved with Nanjo's murder
Her eyes were completely blocked.
It's impossible for her to carry out a murder like that
Neither Eva nor Battler killed Nanjo, nor were they involved
The culprit who killed Nanjo was neither Battler nor Eva nor Jessica
Jessica's eyes were completely blocked, and murder was impossible for her
No actions caused by Jessica's body had any relation to or influence on the murder of Nanjo
This also applies to Battler and Eva
Neither Jessica nor Battler nor Eva is the culprit who killed Nanjo
Nanjo was killed by another person
Of course, it was with a direct method of murder, not a trap
A weapon was readied, and he was killed with it from point-blank range in front of him!
The culprit appeared openly before Nanjo's eyes, and as they both looked at each other's faces, the culprit killed him
Absolutely no factors other than humans participate in this game board
The one who killed Nanjo was definitely a human
A human, with their feet on the ground, held up a weapon and killed with it!
Right before his eyes!

Plus d’une page Word de Red Truth, tout ça pour que je dise en 5 mots : La 17e personne a tué Nanjo !!


Dernière édition par Demon Slash le Sam 25 Déc 2010 10:35, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 1 Déc 2010 15:03 
325 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Déc 2005
Messages: 1712
Localisation: Ahnenerbe
4e Grimoire : Alliance of the Golden Witch

Image
Je suis un FanBoy de Ange X Mammon et je m'assume !


Un grimoire étrange, où l’Illusion mise en place par Béatrice est plus puissante que jamais, où les Red Truth sont pratiquement inexistantes et les meurtres incompréhensibles au possible, à cause justement de la fameuse Illusion. Du coup, j’ai pris ce grimoire comme un test pour voir si j’arrive à le résoudre en appliquant mes théories. Néanmoins, comme j’ai fait pour les 3 premiers grimoires, je vais tenter de le résoudre.
Avant de commencer, je tiens à signaler que j’ai fait deux ajouts dans mes théories générales dont un d’importance et je vais m’en servir à plusieurs moments durant ce grimoire.

• First Twillight :
All of those who met at the family conference recognized the existence of Kinzo!
No person would mistake Ushiromiya Kinzo by sight.
No matter what the disguise, they would not mistake Ushiromiya Kinzo!

L’apparition de Kinzo, qui aurait pu être un problème, a en fait été résolue par Battler dans End, et du coup il ne reste que les meurtres à résoudre. Et pour le coup, il n’y a aucune difficulté. La 17e personne a simplement tué Natsuhi, Eva, Hideyoshi et Rudolf pendant que Rosa et Genji emmenait Krauss, Kyrie, Godha, Shannon/Kanon et Nanjo dans le cachot souterrain et que Kumasawa menaçait Gohda pour la forcer à raconter l’histoire telle qu’elle a été montré dans l’Illusion.
Ensuite, pour les différents coups de téléphones aux cousins, je suppose que les gens enfermés étaient menacés et qu’ils devaient se conformer à la version de Rosa.

• Second Twillight :
George est mort vu que Battler a examiné son corps par la suite et vu la forme de sa blessure, je dirais qu’il a été tué par une balle de fusil. De plus, sachant que selon l’Illusion, il n’a été tué ni par les Seven Stakes ni par les Siesta Sister, je dirais qu’il a été tué par Genji. Après qu’il a été tué, Genji est monté dans la chambre de Jessica, a ouvert sa porte avec la Master Key, a proposé un test à Jessica. Celle-ci ayant échoué, Genji lui a dit qu’il allait la tuer d’une balle dans la tête mais l’a quand même laissé appelé Battler pendant 3 minutes. Puis, 3 minutes après, Genji a tué Jessica et est reparti de la chambre de cette dernière.

• Les meurtres de Nanjo, Krauss et Kyrie
J’ai d’abord cru que c’était la 17e personne qui les avait tués mais en fait, on a retrouvé des pieux plantés dans leur tête et du coup, je pense plutôt que c’est Rosa qui les a tués. Ou alors, la 17e personne essaie juste de se conformer au mode opératoire du vrai coupable vu que ce dernier est déjà mort mais je n’y crois pas.
Pour la discussion de Kyrie et Battler, je ne comprends pas pourquoi il y a des trous qui ressemblent à des impacts de balle près de son cadavre vu que je suppose que le meurtrier était dans la même pièce qu’elle et a fini par la tuer. Même en prenant comme hypothèse que Kyrie est la coupable, je ne vois pas à quoi renvoient les impacts de balle ici et du coup, j’abandonne sur ce détail.
Vous aurez remarqué que j’ai laissé les meurtres de Kanon et de Shannon de côté vu que c’est ici un peu particulier. J’y reviendrai plus tard.

• Les meurtres de Gohda et Kumasawa
Pour ne pas qu’ils interviennent durant le test des cousins, Gohda et Kumasawa avaient été enfermés dans le débarras du jardin sur ordre du coupable. Puis, lorsque Battler se balade le 5 Octobre, il les trouve tous les deux pendus, va casser la serrure et se rend compte que leur apparence donne l’impression qu’ils sont morts d’une balle dans la tête. Battler, se rendant compte qu’il a affaire à une chambre close, fouille le corps de Gohda et trouvé la clé du débarras dans sa poche. Comme Gohda a été examiné par le Detective, on est sûr qu’il est mort. Pour Kumasawa, je dirais qu’elle a tué Gohda, qu’elle l’a pendu, qu’elle a attendu que Rosa passe pour la libérer puis a refermé la porte, donnant l’illusion d’une chambre close. Comme c’est le coupable qui a choisi le lieu de leur enfermement, je suppose qu’il avait un double des clés pour faire croire à une chambre close.

• La discussion entre Battler et Béatrice
Contrairement à Turn où Battler n’avait jamais vu Béatrice, cette fois ci Battler a bel et bien vu Béatrice et a discuté avec elle. Mais si on part du principe que Shannon = Béatrice, il n’y a ici aucun problème vu que Béato n’a jamais donné de Red Truth sur l’état de Shannon durant ce grimoire.

Mais, si Shannon = Kanon, le problème concerne Kanon et j’ai eu du mal à trouver une solution pour ce meurtre.

• La mort de Kanon
Kanon is dead.
Among the five people in Kyrie's group, he was the first to die.
In short, he was the 9th victim.

Le meurtre de Kanon est réellement le point le plus difficile de Alliance. Si l’on part du principe que Kanon = Shannon et que Shannon = Béatrice, on arrive à la conclusion que le corps de Kanon n’était pas encore mort au moment de la discussion entre Battler et Béatrice. Or, si l’on se fie à l’Illusion, à ce moment là, il y a déjà 13 personnes qui sont mortes et on est loin du rouge le stipulant comme 9e victime. En fait, je vois deux manières de s’en sortir.
La première, la plus évidente mais la moins intéressante, est qu’en fait, les gens sont réellement morts au moment où on les a vu mourir et que tous les meurtres seraient en fait l’œuvre de la 17e personne. Par contre, c’est vraiment une théorie que je n’aime pas vu que c’est top facile. Ajouté à cela le fait que George et Jessica n’ont été tués ni par les Seven Stakes ni par les Siesta Sister, cela signifie qu’il y au moins un des complices encore en vie entre Genji et Kumasawa. Mais comme à ce moment Kumasawa est enfermée, cela voudrait dire que Genji est vivant.
Du coup, j’ai cherché une autre solution que voici. Partons du principe que l’Illusion ne nous montre pas les évènements dans lesquels ils arrivent et que la seule chronologie qu’on peut établir est celle racontée par Battler. Maintenant, voila mon ordre des morts : Natsuhi, Eva, Hideyoshi, Rudolf pour la First Twillight puis Jessica et George pour la Second Twillight. On en est à 6 morts. Et après, je théorise que les deux morts suivants soient Gohda et Maria ! Si ces deux là sont morts avant le groupe de Kyrie, alors on a bel et bien 8 morts avant que Kanon ne meurt et tous les meurtriers encore en vie. Du coup, cette théorie est en accord avec la Red Truth tout en ne se reposant pas encore et encore sur la 17e personne.

Par contre, il reste un dernier problème avec ces rouges. Béato dit qu’il y a 5 personnes (la traduction de people) dans le groupe de Kyrie. Or, même s’il y a bien 5 humains (la traduction de human), il n’y a que 4 personnes dans ce groupe vu que Shannon = Kanon. Après, je ne peux pas savoir si c’est une erreur de traduction de Witch Hunt vu que logiquement Dawn était pas encore sorti ou si il y a bien quelqu’un d’autre dans ce groupe en plus de Kyrie, Kruass, Nanjo et Shannon/Kanon. Et là, on a 3 choix possibles : Rosa, Kumasawa ou la 17e personne et j’aurai tendance à dire Kumasawa vu qu’on voit Virgilia avec les capturés.

• La mort de Maria
Maria s’est probablement fait empoisonner pendant qu’elle mangeait un gâteau que lui avait donné Rosa.

• La mort de Battler
Ushiromiya Battler. I will now...kill you.
And right now, there is no one other than you on this island. The only one alive on this island is you. Nothing outside the island can interfere.
You are all alone on this island. And of course, I am not you. Yet I am here, now, and will kill you.

Battler est mort dans l’explosion de la bombe, affaire classée.
Durant le 5 Octobre, un bateau a dû venir chercher le meurtrier et ses complices et du coup, Battler s’est retrouvé absolument tout seul sur l’île, ce qui explique pourquoi personne n’est venu le tuer.

• La non résurrection de Sakutaro par Béato
This is my Golden Land
A world where magic that isn't mine certainly cannot exist
[And my] magic was not able to revive Sakutarou
That stuffed animal is a special stuffed animal
Made by Rosa for her daughter's birthday, and in the entire world, the only[,]

Je mets cette résolution un peu à part vu qu’elle ne concerne pas les meurtres de Rokkenjima.
Pourquoi Béato n’a-t-elle pas pu dire que Sakutarou est unique ? Je vois 3 possibilités qui correspondent à une vision avec amour en ayant accepté la magie, une vision avec amour en refusant la magie et une vision complètement dépourvue d’amour.
La première serait que Béato pouvait tout à faire ressusciter Sakutarou mais n’a pas voulu le faire puisque cela aurait fait partir Maria de la Golden Land et du coup, il n’y a pas de problème de peluche existante ou non.
La deuxième possibilité serait que Rosa, folle de tristesse après avoir blessé sa fille, a recousu une deuxième peluche identique à la première qu’elle comptait donner à Maria en revenant de Rokkenjima. Mais malheureusement, dans Banquet, elle a été tué par son propre complice sur Rokkenjima et est morte sans pouvoir donner la peluche. Puis, Ange a trouvé la poupée quelques temps plus tard et l’a gardée.
La dernière possibilité serait que Rosa se serait servi de se fille comme un cobaye. Elle lui a offert un modèle prototype que sa compagnie souhaitait sortir et c’est servi des réactions de sa fille pour tester le marché cible. Voyant que la peluche a plu, elle a commercialisé la peluche et du coup, celle-ci ayant été produite industriellement, elle est loin d’être unique.
A vous de choisir la théorie qui vous plait le plus.


Maintenant que j’ai exposé mes théories pour chaque meurtre de Umineko, je vais poursuivre dans ma lancée et continuer avec Chiru que je vais aussi tenter de résoudre. Par contre, je suis pris par le temps pour le coup vu que je dois aller le plus loin possible avant la sortie de Requiem et, bien évidemment, la sortie de Twillight (oui, je suis un connard et je spoile ceux qui connaissaient pas encore le titre du 8e grimoire !) vu qu’après, il ne restera plus de mystères à résoudre.


Dernière édition par Demon Slash le Sam 25 Déc 2010 10:35, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu 16 Déc 2010 13:19 
325 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Déc 2005
Messages: 1712
Localisation: Ahnenerbe
Maintenant que j’ai exposé mes théories pour chaque meurtre de Umineko, je vais poursuivre dans ma lancée et continuer avec Chiru que je vais aussi tenter de résoudre. Par contre, je suis pris par le temps pour le coup vu que je dois aller le plus loin possible avant la sortie de Requiem et, bien évidemment, la sortie de Twillight (oui, je suis un connard et je spoile ceux qui connaissaient pas encore le titre du 8e grimoire !) vu qu’après, il ne restera plus de mystères à résoudre.

Image


Witch Hunt a traduit 100% de Requiem, je viens à peine de finir End, alors à moins de passer mes journées à ne rien faire d’autre que jouer, je suis pas sûr de pouvoir mettre par écrit mes théories pour Dawn. Quoi qu’il en soit, c’est parti pour Chiru !! Pour l'histoire, c'est à peu près ce que j'ai fait. Passer mes journées devant Dawn.

5e Grimoire : End of the Golden Witch

Image


End est le premier grimoire de Chiru et est du coup censé donner des réponses mais il ne faut pas faire l’erreur de croire que les réponses seront données aussi facilement et il va vraiment faire falloir marcher ses cellules grises pour trouver les réponses.
Pour ce grimoire, je ne recopierai pas toutes les Red Truth vu qu’il y en a vraiment beaucoup et du coup, si vous vouez les lire, allez sur le Wiki d’Umineko.

• La lettre déposée devant la porte de la salle à manger
Je vois ici deux possibilités pour qu’une telle lettre se soit retrouvée ici, sachant qu’en plus quelqu’un a frappé à la porte juste avant.
La première est qu’il n’y a jamais eu de lettre ni de Knock vu que ça n’a jamais été confirmé en rouge. La bague a été remise à Battler en main propre et toute l’histoire autour d’une mystérieuse apparition d’une lettre a été inventée. Erika n’était pas témoin de la scène et Knox autorise tout le monde sauf le Detective a ne pas avoir un avis objectif sur les choses.
La deuxième est que le nom d’Erika n’a aucun sens et peut être passé à quelqu’un d’autre. Comme on le sait ou tout du moins on s’en doute très fortement, Erika est morte avant d’arriver sur Rokkenjima et Erika n’est qu’un nom symbolisant le Detective. Du coup, la localisation d’Erika selon l’Illusion n’a aucun sens et même les Red Truth indiquant sa position sont vides de sens.

• First Twillight
Je suis partisan de la théorie de BATTLER, les morts ne l’étaient pas encore au moment où Battler a crié et où tout le monde s’est précipité dans la pièce. Après que les vivants soient repartis, les faux morts sont partis eux aussi et se sont ensuite fait tuer par la 17e personne.

• La mort de Genji
Là, si Lambda n’avait pas dit que Genji était mort, il aurait très bien pu être encore vivant vu que les Red Truth ne confirment absolument rien. On sait qu’il a vu Natsuhi a minuit le 4 Octobre et qu’il était mort 24 heures plus tard. Entre les deux, son emploi du temps est un vrai mystère. Il a juste fait le mort quand Erika est passée dans la chambre mais c’est tout. Du coup, il a lui aussi être du tué par la 17e personne.

• La mort de Hideyoshi
Absolument n’importe qui a pu le tuer. Aucun des supposés morts n’a d’alibi et du coup le meurtre est possible pour tout le monde. Même la chambre close est facile à briser puisqu’il suffit au meurtrier de menacer Natsuhi de refermer la porte derrière lui sous peine de révéler à tout le monde le meurtre que Natsuhi a commis 19 ans plus tôt.

Et pourtant, un détail m’a perturbé avec ce meurtre. Une fois que tout le monde découvre le corps, Erika veut inspecter le placard mais Battler l’en empêche. Le problème est que je ne trouve aucune raison valable pour que Battler empêche Erika d’inspecter le placard. Quoi qu’en y réfléchissant bien, il y a une raison qui pousserait Erika à ne pas découvrir la cachette de Natsuhi, une raison toute simple : Battler sait que Natsuhi est cachée à l’intérieur. Seulement, la seule raison pour laquelle Battler saurait que Natsuhi est caché à l’intérieur serait qu’il soit la 17e personne. Du coup, j’ai eu un doute. Qui suit-on durant ce grimoire ? Le Battler que Bern joue est il vraiment le même Battler que celui des 4 premiers grimoires ?


6e Grimoire : Dawn of the Golden Witch

Image


Chronotrig a annoncé le patch de Requiem pour Samedi, dans même pas trois jours, alors je dois poster mes théories avant d’y jouer, au cas où Requiem y répondrait, au cas où faudrait pas attendre Twillight pour avoir les résolutions des meurtres. Mais je m’égare.
Pour résoudre Dawn, je suis parti d’une hypothèse simple, BATTLER ment. Pas au niveau de la Red Truth parce que ce n’est pas possible mais au niveau de tout le reste. Tout comme Béato s’est montrée forte devant Battler dans Umineko pour qu’il continue à la combattre, je pense que BATTLER s’est montré faible devant Moetrice pour la faire réagir et que du coup, il a créé tout Dawn en partant du principe que Erika était la Détective et qu’il a ensuite trompé tout le monde sur un peu près tout, surtout son enfermement en chambre close. Et force est d’avouer que ça marche vachement bien comme méthode pour réveiller Moétrice. Je pars aussi du principe que Erika = Battler fils de Kyrie que j’appelerais K!Battler (l’appellation étant un vieux reste des clones de Tsubasa) et que le Battler qu’on voit dans End et Dawn est le fils de Asumu, c'est-à-dire la 17e personne et je l’appellerais A!Battler. Accessoirement, j’utilise aussi presque toutes mes théories mises en place au fur et à mesure vu que c’est vraiment du grand luxe que nous propose BATTLER.

• First Twillight

Ce meurtre s’est déroulé en deux parties. Tout d’abord, je pense que le coupable a proposé à tout le monde de simuler sa mort comme pot d’accueil pour le retour de K!Battler/Erika, grand fan de roman policier je le rappelle, en créant des chambres closes parfaites et les vrais meurtriers ont été tués après. Après que Rudolf et co aient ouvert les portes, Rosa et A!Battler se sont relevés et ont tués les 4 autres puis A!Battler a tué Rosa et est retourné faire le mort, laissant 5 cadavres derrière lui. Les dits cadavres ont ensuite été retués par Erika mais ils étaient déjà morts avant.
Soit ça, soit Bern et Lambda ne nous mentent pas et les meurtres ont été accomplis par magie. Parce que oui, Bern et Lambda ont déclaré, pas en rouge il est vrai, après la première inspection de Erika que tous les meurtres et toutes les chambres closes sont parfaits et si on part du principe qu’elles ont dit la vérité alors les 6 sont vraiment morts et ça fait des meurtres vraiment magnifique. Je peux toujours m’en sortir avec une pirouette en disant que Genji a tué A!Battler puis est reparti mais sérieusement, c’est loin d’être beau comme meurtre par contre.

• La lettre retrouvée au pied de Erika

Tout le monde l’a complètement oubliée mais une lettre a été retrouvée au pied de Erika quand elle est sortie de la GuestHouse. A!Battler était scellé, les 5 autres morts et les humains restant enfermés dans la GuestHouse et pourtant, Erika a trouvé une lettre et je ne vois vraiment pas comment elle a pu se retrouver là. D’ailleurs, c’est une preuve de plus que BATTLER nous a menti parce que s’il avait vraiment voulu, il aurait facilement battu ERIKA avec cette lettre qui est arrivé je ne sais comment. Soit la lettre a été déposée avant que Erika n’enferme les humains dans les deux chambres dans ce cas n’importe qui aurait pu la poser mais ça n’aurait pas de sens sur le GameBoard soit elle a été posée peu de temps après que Erika ne l’ai vu et dans ce cas, je ne vois qu’une possibilité. C’est une possibilité à laquelle je viens de penser en tapant mais qui colle tellement bien à l’esprit d’Umuneko que c’est carrément possible. Mais j’y reviendrais plus tard.

• La « libération » de A!Battler

Je vais de suite mettre ce point au clair, pour moi, le sauvetur de A!Battler n’avait aucune envie de le sauver. C’est un point qui est presque confirmé par Béato elle-même vu qu’elle dit dans une Red Truth que le sauveur n’est pas forcément venu sauver A!Battler.
Je vais d’abord m’intéresser au Comment de la « libération » et c’est un point ô combien facile. A!Battler ouvre la chaine de la pièce, Kanon rentre dans la pièce, A!Battler s’enfuie et Kanon rentre dans le placard et disparait en devenant Shannon. Le comment est un point absolument trivial une fois arrivé à ce niveau de réflexion. C’est le Pourquoi qui est beaucoup mais alors beaucoup plus intéressant. Pourquoi Kanon aurait il sauvé quelqu’un enfermé dans une chambre close sans le vouloir, j’oserais même dire sans le savoir ? Tout simplement par amour ! Je dirais même plus, par amour de Erika ! Et là, j’ai perdu mes trois seuls lecteurs alors je vais revenir un peu dans le temps pour vous expliquer en détail mon raisonnement.
6 ans auparavant, Kanon/Shannon/Personnalité originel, était fou amoureuse de K!Battler. 6 ans après, K!Battler revient mais les sentiments n’ont pas été totalement oubliés, la preuve en est la Béatrice humaine de 1986. Or, dans Dawn, K!Battler = Erika et du coup, il faut penser avec Erika en tant qu’objet d’amour de Shannon. Shannon, voulant à tout prix reparler à K!Battler, lui envoie une lettre lui donnant le lieu du rendez vous. Mais comme Shannon est pas doué pour exprimer ses sentiments et est incapable de donner franchement une lettre d’amour, elle donne le lieu par un moyen détourné. Disons que ce lieu est la chambre où A!Battler joue à être mort, il n’y a qu’à dire dans la lettre qu’il a disparu et K!Battler, mu par son esprit de Detective, ira immédiatement voir ce qu’il en est. Pour ce faire, dès que Erika est sorti de la pièce, Shannon/Kanon est sorti de la pièce par la fenêtre et a déposé la lettre devant la porte de la GuestHouse et s’est ensuite dirigée vers la pièce du rendez vous. Une fois arrivée devant, elle a vu le sceau qu’a posé Erika et comme elle n’a pas voulu le détruire, elle a attendu cacher pas loin de la porte. Une fois que Erika est entrée, Kanon est rentrée à son tour. Elle a alors croisé A!Battler, ce qui lui a paru logique vu qu’il est juste censé simuler sa mort, puis A!Battler est sorti. Après ça, Kanon s’est planqué dans le placard et s’est changé en sa vraie personnalité de base, celle amoureuse de K!Battler il y a 6 ans, ce qui fait que Kanon a complètement disparu de la pièce.

Juste par la présence de Shannon dans la chambre close, ce niveau de raisonnement est possible pour Demon Slash.

Dernière question, il y en a qui croit encore que BATTLER s’est vraiment fait capturé parce qu’il s’est lui-même enfermé dans sa propre chambre close ? Si oui, un dernier argument. BATTLER savait tout du long que Erika n’existe pas sur Rokkenjima et savait par conséquent parfaitement qu’elle ne peut pas tuer.

Maintenant, c’est parti pour Requiem !!

En bonus, ma dernière théorie avant Requiem :

Les vies de Béatrice


Dans ma théorie précédent, j’ai dit que Béatrice = Shannon. Je n’ai pas changé d’avis mais je vais maintenant tenter d’aller plus loin dans la vie de Béatrice. Ou plutôt, dans la vie des Béatrice puisque Shannon est loin d’être la première, elle n’est que celle de 1986.
C’est maintenant à peu près certain, il existait une Béatrice durant la jeunesse de Kinzo. Qu’elle soit magicienne ou humaine, qu’elle lui ai donné l’or ou pas, ce n’est pas ce qui m’intéresse ici. A l’époque, Kinzo et Béatrice était probablement amant et Kinzo a construit Kuwadorian pour elle, puis ils ont eu un enfant ensemble et, peu de temps après, Béatrice est morte soit naturellement soit d’un suicide. Fou de chagrin, Kinzo a cru voir en leur enfant l’incarnation de Béatrice et l’a élevé pour qu’elle soit la Béatrice qu’il connaissait, un peu comme ce qu’avait fait BATTLER au début de Dawn.
Puis, les années ont passées, on est en 1967 soit 19 ans avant le début des évènements de Rokkenjima on a la discussion entre Kinzo et Béatrice où cette dernière demande qui elle est, incapable de trouver la réponse étant donné qu’elle a passé sa vie enfermé dans Kuwadorian. La même année, cette Béatrice a un enfant de Kinzo, ce qui est pas super au niveau génétique car Béatrice est déjà la fille de Kinzo mais soit. En plus, on sait que Béatrice meurt cette année là, soit en se suicidant soit comme nous l’a montré Rosa dans le Flash Back, la méthode importe guère, l’important étant le résultat, c'est-à-dire un bébé de quelques semaines sans mère et dont Kinzo ne peut pas s’occuper. Il faut alors que ce bébé devienne quelque chose. Et là, les plus malins auront trouvé là où je veux en venir. Oui, le bébé de Kinzo et Béatrice est le bébé qui a été donné à Natsuhi.
Ensuite, comme on le sait à peu près tous, le bébé a survécu et Kinzo l’a placé à l’orphelinat dans lequel il va récupérer ses servants et ce bébé a grandi et est devenu Yoshiya, le vrai nom de Kanon pour ceux qui suivent pas. Après avoir été récupéré, il lui est arrivé des trucs assez moches, genre Kohaku dans Tsukihime, a eu l’espoir de partir grâce à Battler, puis il a crée Shannon et Béatrice vu que Battler est pas revenu. Shannon, pour créer Béatrice, en plus de se conformer à l’idéal féminin de Battler, s’est inspirée des contes et légendes de Rokenjima, ce qui explique pourquoi Béatrice a les mêmes faiblesses que les esprits démoniaques qui étaient censés hanter Rokkejima. Là, il faut bien faire la distinction entre les deux Béatrice qu’on voit dans Dawn. La grande sœur est la Béatrice créée par Shannon tandis Moetrice est l’incarnation des règles du GameBoard. Partant de ce principe, Méta Béato serait en quelque sorte la fusion de ces deux Béatrice. Bon, je suppose quand même que pour Béatrice Grande sœur devienne Meta Béato, il a fallu un évènement assez fort, cet évènement pouvant être de trouver l’or. Mais là, je suis plus très sûr de moi. J’ai aussi un problème avec la personnalité de base du corps Shannon/Kanon. J’ai eu l’impression en rejouant à Turn que Kanon avait été crée une fois que Shannon était tombé amoureuse de George mais le reste de Umineko ne donne pas l’impression que Shannon est la personnalité de base. Du coup, je soupçonnerais limite une personnalité de base qu’on n’a pas encore vu mais je vais loin là.
Maintenant, allons en 1986. On a les couples BéatriceXBattler, ShannonXGeorge et KanonXJessica. Or, si Kanon = Shannon = Jessica, on a du KanonXAll. Si en plus, Kanon, qui possède 75% du patrimoine génétique de Kinzo (Kinzo est à la fois son père et son grand père), sort avec les petits fils de Kinzo, on a un joli bordel. Et, si vous aimez vraiment l’inceste, je vous recommande aussi d’ajouter Ange dans l’histoire.
Pour ceux qui se demandent qui serait alors la 17e personne si ce n’est pas le bébé et que celle-ci doit forcément avoir été mentionnée à cause de Knox, je dirais que c’est simplement le fils de Rudolf et Asumu. Mais si vous savez, celui que tout le monde a oublié mais qui existe vraiment puisqu’on a même une Red Truth dans Alliance confirmant sa naissance.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Saga] When They Cry
MessagePosté: Mar 1 Mar 2011 14:04 
30 000 000 Berrys

Inscription: 21 Mar 2010
Messages: 457
Et voilà ! Je viens de finir Le Sanglot des cigales en entier ! Et heureusement que pour Higurashi version française je n’avais pas fait comme Umineko, découvrir la série par l’animé.
Ce fut un réel plaisir de lire ces quatre tomes avec une excellente traduction. Et oui, pour ceux qui ne le sauraient pas encore, le Visual Novel (enfin, Sound Novel) d’Higurashi qui est sa forme originale, est disponible en version française pour 20€ donc arrêter de regarder l’animé et procurez vous le VN !
Pour la sortie de Kai, pbsaffran est en cours de traduction du tome 6. Il vise de le sortir (avec le 5 bien sur) pour l’Epita (voire même avant) et il aimerait aussi que cette fois ci, le jeu puisse être en vente pour la Japan Expo. Pour les tomes 7 et 8, il n’aimerait pas du tout les sortir pour l’Epita 2012.

Pour la sortie d’Higurashi no Naku Koro ni Rei en France, j’ai moi-même posé la question à pbsaffran et voici ce qu’il a répondu :

Citation:
Pour ce qui est de Higurashi Rei, cela fait longtemps que je sais que je ne pourrai pas le sortir, mais je dois avouer que je ne sais plus exactement pourquoi. Est-ce que c'est une question de droits, de contrats, ou quoi, va savoir, mais ce serait beaucoup plus complexe à sortir que les autres. J'ai vaguement réfléchi au sujet, le mieux serait un patch FR doublé d'un lien vers un site de vente DL (si possible tous publics) mais bon, on en est loin encore.
(J'en suis à l'autopsie de Tomitake dans le tome 6, là...)
Et merci pour les fleurs, c'est toujours bon pour le moral ;)


Bref, croisons les doigts.

Pour ce premier post, je vais exposer mes théories sur Umineko, dans ce post il y’aura mes théories sur les deux premiers grimoires d’Umineko, dans le deuxième post mes théories sur les grimoires 3 à 6, le troisième post sera une review du Sanglot des Cigales Tome 1 à 4 et le post suivant sera mes théories sur les tomes 1 à 4 du Sanglot des cigales. Programme chargé ^^

Mais avant on va faire un petit récapitulatif des news concernant Umineko :

• Lors de certaines interview, 07th Expansion avait publié des TIPS qui on été ensuite adapté au format Visual Novel dans Umineko no Naku Koro ni Tsubasa, qui contient ces TIPS, qui as été publié lors du Comiket 79 (31 Décembre 2010), en même temps que la sortie du 8ème grimoire.
• Toujours lors du Comiket 79, 07th Expansion a mis en vente leur nouveau projet, Ougon Musou Kyoku, un jeu de combat mettant en scène les personnages d’Umineko dans l’univers d’Umineko sur pc ^^ J’ai pu zieuté un peu ce que ça donnait et ma foi c’est pas mal du tout. D’ailleurs 07th Expansion publie des patches correctifs et des mises à jour, on peut jouer en ligne et des extensions viendront s’ajouter.
• Witch Hunt compte peut être aussi traduire Umineko Tsubasa et le jeu de combat même si l’Episode VIII reste leur priorité avant tout.
• Umineko no Naku Koro ni Rei sortira lors du Comiket 80.
• Vous souhaitez une version française du VN d’Umineko ? Tout dépend des ventes d’Higurashi en France.

Sur ce voici mes théories sur Umineko !

Attention, Spoils sur tout l’ensemble des grimoires I à VII inclus

•Théories générales

L'histoire de Beatrice (review et théories)

Spoiler: Montrer
En 1994, Kinzo rencontre Beatrice Castiglioni sur Rokkenjima et c’est cette dernière qui lui donnera l’or après la mini guerre sur l’ile entre les japonais et les italiens. C’est à ce moment là que la légende de Golden Witch est née.
Peu de temps après Kinzo a eu un enfant avec Beatrice, mais cette dernière meurt toujours peu de temps après. Je nommerais l’enfant qu’ils on eu, Ushiromiya Beatrice. En 1967, Beatrice a passé depuis sa naissance, sa vie enfermée dans Kuwadorian et ne sait pas qui elle est. Elle a même eu un enfant avec Kinzo. Peu de temps après, Beatrice rencontrera Rosa et elle mourra depuis une falaise. L’enfant qu’elle a eu avec Kinzo a été confié à Natsuhi mais cette dernière le jette d’une falaise avec un servant, ceci la même année.

L’enfant a survécu et à été recueilli par Nanjo et Genji qui l’ont envoyé à l’orphelinat Fukuin pour empêcher une autre avance incestueuse. En 1976, cette enfant est de retour à Rokkenjima en tant que servant et son âge a été faussé pour pas que Natsuhi le reconnaisse et c’est là qu’on apprend son nom : Yasuda. Mais perso je l’appellerais Yasu pour plus de facilité. Les autres servants (les servants qu’on voit en 1976= sept sœur du purgatoire, LOL) sont pas très gentils avec Yasu, tous……..sauf une ! Shannon !

Bon alors c’est là que ça se complique. En 1976, il y’avait déjà une Shannon sur Rokkenjima et en plus cette Shannon était une parfaite servante mais plus tard il nous est dévoilé que Yasu=Shannon et là des questions se posent. Voici ma théorie pour expliquer la Shannon de Yasu.

Déjà dans End, lorsque Erika est réuni avec la famille dans le parloir, chaque personne présente à sa propre identité et existe vraiment et Shannon est présente à ce moment là (mais pas Kanon :p) Donc Yasu a bel et bien existé sous la personnalité Shannon, ceci est sur et certains. Yasu, essaie de s’imaginer une servante parfaite et gentille, différente des autres servants qui lui en font baver. A travers l’illusion d’une servante parfaite (Shannon), Yasu crée une nouvelle personnalité en lui-même : Shannon. J’ai également des preuves : Shannon et Yasu sont dans la même chambre à Niijima, c’est louche n’est ce pas ? Et lorsque Shannon parle, seul Yasu lui répond. Autre chose, la Shannon de 1986 fait beaucoup d’erreurs en tant que servante, ben dis donc on est loin de la Shannon que voulait Yasu. Par contre pour moi, même si Yasu a crée sa seconde personnalité, il n’apparaît pas sous les traits de celle-ci lorsqu’il travaille mais j’y arrive vous inquiétez pas.

Yasu commence à se passionner pour les romans policiers, les sorcières et les légendes. Grâce à Kumasawa, il apprend qu’il ya une légende sur Rokkenjima : la légende de Beatrice, la sorcière de la forêt. Un jour, Yasu rencontre Gaap dans la chapelle mais vu qu’à ce moment là elle n’avait pas le nom qu’elle porte en 1986, Yasu appelle Gaap, « Beatrice » (vu qu’il croit que c’est la légende). Plus tard, Yasu décide de devenir Beatrice : il s’approprie donc la légende de la Sorcière de Rokkenjima et il décide de laisser la personnalité Shannon toute seul (et d’effacer ca mémoire aussi).

Donc pour moi voici comment se passe les années à suivre :

En faite c’est un peu compliqué à expliquer. Le corps de Yasu abrite maintenant la personnalité Shannon pour travailler en tant que servant tandis que la personnalité originel de Yasu devient Beatrice qui apparait mais dans un premier temps que pour Shannon et seulement la nuit, sous forme d’un esprit on va dire.

En 1980, Shannon s’entends bien avec Battler grâce à leur passion pour les romans mystérieux et Shannon tombe amoureuse de Battler. S’en suis 3 ans de malheur et en 1983, Beatrice reçoit l’amour qu’a Shannon envers Battler. Kanon as donc ensuite été crée mais il me pose aussi un problème mais encore une fois j’y reviendrais plus tard.

En 1984, Beatrice a parlé de magie avec Maria et c’est là que le Mariage Sorcière est né donc un univers a été crée pour cette Alliance, c’est également à partir de là que Virgilia et Ronove sont apparu. En faite, Beatrice a tout simplement transposé Genji et Kumasawa dans cet « univers » et ils ont eu leur équivalent dans un autre monde.

Puis le 29 Novembre 1984, Beatrice a résolu l’épitaphe, est devenue la successeur de la famille, a reçu l’or, la clé de la vip room et la robe de Beatrice et à partir de là, cet événements a reconnu la personnalité Beatrice et donc c’est delà que la Sorcière Beatrice est née. Donc en gros : légende de la sorcière Beatrice sur Rokkenjima, appropriation de la légende par Yasu, résolution de l’épitaphe la légende devient réalité.
Bon en faite je suis totalement à côté de la plaque, Beatrice ne devient pas encore vraiment une Sorcière, elle a juste acquis le statut de Golden Witch. Il lui reste du chemin avant de devenir une véritable sorcière.

J’ai surtout l’impression que Beatrice n’a pas besoin d’un corps humain pour pouvoir exister, du moment que la Sorcière est reconnu et que les humains croient en elle, elle peut exister sans avoir besoin de corps au préalable. La preuve Beatrice apparaît tout le temps grâce à des papillons et peut disparaître à volonté.

Puis en 1985, Krauss et Natsuhi apprennent la mort de Kinzo et là Beatrice intervient pour les aider en créant une Illusion d’un Kinzo encore vivant, le temps que Krauss règle ses magouilles dans l’héritage. En Décembre de la même année, Shannon brisera le miroir du Tori.

D’ailleurs on se rendra bien compte que le but de Beatrice est de prendre le contrôle tout entier de l’ile. Mais bon voilà il y’a encore un problème. Un humain et trois personnalités, ça fait pas un peu beaucoup non ? Si j'ai bien compris, il y'a eu un conflit entre les personnalités de Yasu, l'une devait être dominantes pour les histoires de coeur. Ce conflit devrait être résolu en 1986 mais Battler apparaît et perturbe les projets de Yasu a cause de l'amour que Beatrice a envers lui. Le résultat étant une haine profonde envers lui même.


La Tea Party de Requiem

Spoiler: Montrer
Aucun décès ne se produit dans Requiem cependant la Tea Party propose un scénario dans le quelle les meurtres on eu lieu par des humains et ceci fait peur......très peur. Car il se pourrait qu'en faite qu'avant qu'ai eu lieu la conférence de 1986 (très peu de temps avant), Yasu ait écrit les récits de Legend et Turn qui sont pour lui des fictions dans lesquelles il arrive à mettre son plan à exécution, qu'ils les aient mis dans deux bouteilles différents et qu'il les auraient jetées à la mer puis que le reste soit le même scénario que dans la TP de Requiem. Donc ce qui veut dire que Rudolf et Kyrie sont les vrais coupables et que tout ce que l'on voit dans Umineko serait l'interprétation d'un lecteur en train de lire la sagaz Umineko dans le monde de 1998. Voilà pourquoi chacun d'entre nous à sa propre façon de voir Umineko.

Cette théorie est un peu WTF, je ne me souviens plus si elle est confirmée dans Requiem (faut que je me refasse l'Episode). Il y'a certains points qui viennent la confirmer: à la fin de Requiem Battler et Ange sont vivants cette dernière demande même à Battler si leurs parents sont vraiment coupables et il va lui raconter une histoire spécialement pour elle, Eva n'aura jamais rien dit de ce qui c'est passé sur Rokkenjima à Ange, dans Banquet Eva survit dans Requiem Eva survit, This is all truth - Bernkastel

Néanmoins, cela ne nous empêche pas de résoudre Umineko.
Par contre, cette théorie, je vais l'écarter pour le moment et elle n'interviendra pas dans ma résolution d'Umineko.


L'histoire de Beatrice (review et théories) - Suite

Spoiler: Montrer
Je retourne sur Yasu et je vais essayer de résoudre deux problèmes: Kanon et Gaap
Après avoir fait Requiem, je me demande fortement comment Kanon peut apparaître et je crois avoir trouvé un début de réponse. A la base, Kanon as été crée pour combler le manque d'amour envers Shannon. De 1983 à 1986, lorsqu'on voit Kanon apparaître, il est contre Beatrice et essaie de défendre Shannon contre elle. Ce que je pense surtout, c'est que Kanon n'est qu'un protecteur de Shannon contre Beatrice mais qu'au fil des années il as pu acquérir sa propre personnalité sur le corps de Yasu.

Pour Gaap je me suis demandé comment elle as pu apparaître alors que la magie n'existait pas en core sur Rokkenjima. Je penche pour deux solutions soit c'est une amie imaginaire de Yasu soit grâce au tricks que réalise Yasu, elle peut apparaître. Gaap représenterai donc les tricks de Yasu mais de façon magique.


Le coupable

Spoiler: Montrer
Il est dit clairement que si l'épitaphe n'est pas résolu, Yasu tue comme indiqué sur cette dernière. Pour moi, le coupable est Yasu donc Shannon, Kanon et Beatrice sont les coupables.
Déjà pour le mobile, c'est justifié. Battler n'a pas tenu sa promesse et ça a engendré de la merde pour Yasu + Battler est de retour et perturbe indirectement les plans de Yasu. Pour rappel, Beatrice n'est plus sur le corps originel de Yasu, seuls Shannon et Kanon s'y trouvent, Beatrice apparaît et disparaît à volonté comme un esprit, enfin normal après tout vu que c'est une Sorcière. Mais à part pour l'épitaphe, pourquoi Yasu tue t'il ? Pour plusieurs raisons:
1) Pour acquérir le statut d'Endless Witch en faisant croire que c'est lui qui as tué sur Rokkenjima et en plus, George et Jessica reconnaîtront qu'ils on été tués par une Sorcière (Shkanon aussi ......) Yasu a réussi son coup et est devenue une Sorcière puissante ce qui lui permet entre autre de créer le Game Board, les règles et toussa toussa mais bien entendu en répondant au Décalogue de Knox (les 20 règles de Van Dine ne compte pas pour les 6 premiers grimoires)
2) On remarquera que dans le Purgatoire on retrouvera les quatre cousins qui sont des personnes importantes pour Yasu (Amours + Mariage Sorcière) il semblerait donc que Yasu aurait pu les inviter au Golden Land. Tuer les parents pour se retrouver seul avec leurs enfants.......... Complétement WTF mais astucieux.
D'autre part on sait tous que Umineko=Divine Comédie+Bible+Dix petits nègres+Knox+romans de meurtres en huit clos et chambre close et dans...............

ATTENTION SPOILS SUR TOUT L OEUVRE DE DIX PETITS NEGRES







Le coupable de Dix petit nègres as écrit lui même comment il as pu réussir son coup et il a mis son récit dans une bouteille jetée à la mer et bon voilà quoi Umineko c'est bourré de référence et donc du coup ma théorie de Yasu en tannt que coupable a beaucoup de probablités d'être exacte



Les complices

Spoiler: Montrer
Je dirais aussi que Yasu as des complices pour l'aider dans sa lourde tâche mais quand je dis complices, c'est pas au niveau des meurtres mais plutôt au sujet de la Vérité.

MKG39 a écrit:
Il y a encore une autre similitude que j'ai remarqué, il s'agit de Nanjo et Kumasawa (et par extension peut être Genji). Nanjo meurt à la 7th Twilight percé par Belphegor, et Kumasawa à la 8th Twilight percée par Leviathan, tous les deux dans les 2 jeux. Mais qu'est-ce que cela pourrait bien signifier ? En fait, l'important est surtout qu'ils meurent tous les 2 vers la toute fin, je pencherais donc pour dire qu'ils doivent rester vivant pour assister Béato dans ses méfaits, et qu'à la fin cette dernière dispose d'eux. En fait, j'ai une théorie qui pourrait expliquer pourquoi Nanjo et Kumasawa accepteraient ce rôle ingrat.

Je vais me baser sur Alliance là, quand Ange va enquêter et visiter plusieurs personnes, elle se rend compte qu'elle n'est pas la seule à avoir reçu une mystérieuse lettre, qui contient pour rappel, entre autres, le pass d'un compte en banque contenant pas mal d'argent. On sait que cet argent est mis à disposition d'Ange, le fils de Nanjo et le petit-fils de Kumasawa. En fait, ça ressemble à une sorte de « deal » : Béato aurait proposé à Nanjo et Kumasawa de l'aider pour des meurtres en échange de l'argent, cependant cet argent ne leur est pas directement destiné à eux mais à leur famille. On sait que Nanjo possédait une petite fille très malade, il n'est donc pas surprenant qu'il ait accepté le deal pour sauver sa petite fille (l'argent aurait pu être utilisé pour lui donner les soins dont elle avait besoin). Quant à Kumasawa, je me demande si ce n'est pas tout simplement parce qu'elle s'occupait de la Béatrice humaine (tout cela symbolisé dans le fantastique par la relation élève-professeur entre Virgilia et Béato) quand celle-ci était jeune (un peu comme sa mère), et donc qu'elle aurait accepté par « amour maternel ».


Ceci nous donne un truc du genre: "Je donne des sous à vos familles si vous laissez me tuer et sans dire un mot de totu ce que je compte faire à qui conque".

Autre chose qui vient confirmer cette théorie. Dans Banquet on retrouve huit nombres sur la porte du parloir et les quatre dernier correspondent à la date où Yasu a résolut l’épitaphe, les personnes qui sont au courant de cette événements sont Genji, Kumasawa, Kinzo et Nanjo. Kumasawa=Virgilia (Kumasawa est à l’origine de la passion de Yasu pour les romans policiers) et Genji=Ronove je pense que là il n’ya plus à hésiter.

Soyons fou, je vais aussi accuser Nanjo mais cette fois ci pour les meurtres et là je dis merci Wikipedia !

Wikipedia a écrit:
Umineko no naku koro ni s'inspire aussi du Goetia du Lemegeton et du Pseudomonarchia daemonum pour les noms de quelques démons présents dans l'histoire. On y retrouve ainsi les noms de Ronove, Furfur, Zepar et Gaap, personnages présents dans le visual novel. On peut aussi noter l'anecdote suivante : Gaap est présentée comme un démon faisant disparaître les corps des victimes, qui peut-être représenté par la falsification des autopsies par Nanjo, le docteur de l'histoire. Or, il est clairement dit dans la traduction du Pseudomonarchia daemonum que Gaap utilise la forme d'un docteur pour apparaître devant les humains.


Et pour concrétiser cette théorie voici deux exemples :
-Dans Legend après le meurtre de Kanon, Nanjo déclarera qu’il est mort alors qu’aune Red Truth ne viendra confirmer sa mort
-Pareil dans Turn pour Jessica


Les meurtres par magie

Spoiler: Montrer
Bon ici ça va aller vite, Shannon ou Kanon effectue un meurtre, Beatrice grâce a la Red Truth chercher à faire croire que le meurtre était impossible pour un humain alors que c'est faux (possible --> impossible) et elle déguise le trick du coupable en tour de magie. C'est un peu le truc de la Preuve du Diable, on remplace "le meurtre complétement WTF" par "Sorcière et Magie" et bim Beatrice peut effectuer le meurtre par magie. Seulement voilà, Beatrice ne tuera jamais devant Battler ! Elle fait toujours appel aux servants chèvres ou aux Sept Soeur du Purgatoire (qui sont les versions magiques des armes utilisées sur l'échiquier). Il doit y avoir quelque chose de louche là dessous mais je rien pu trouver pour le moment.


Le nombre de personnes sur Rokkenjima

Spoiler: Montrer
On laisse de côté la magie et le coupable, je vais maintenant essayer de résoudre ce mystère.
Je pars du principe que personne=personnalité, qu’humain signifie un corps vivants ou non et que ce dernier peut accueillir une ou plusieurs personnalité

-Krauss
-Natsuhi
-Eva
-Hideyoshi
-Rudolf
-Kyrie
-Rosa
-Jessica
-George
-Battler
-Maria
-Genji
-Kumasawa
-Nanjo
-Gohda

Jusqu’ici tout va bien, 15 humains donc 15 personnes
Maintenant passons à Shkanon, deux personnalité qui ne sont qu’au final une seul et même personne : 16 humains 16 personnes
C’est là que sa se complique. Erika dit qu’elle est le 18e humain mais Battler et Beato disent que si elles s’ajoutent à eux il y’a 17 personnes.
Il y’a donc un corps qui n’a pas de personnalité, cette dernière est donc morte je parle bien sur de Kinzo. 1 humain mais 0 personnalité. Ainsi le corps de Kinzo que l’on retrouverait dans Banquet et Legend seraient bien le sien mais déjà mort depuis longtemps (1984 ^^)
17 humains 16 personnalités
Erika est le 18e humain et la 17e personnalité ^^
Mystère résolu :D


C’est à peu près tout pour les théories générales passons maintenant à la résolution de Legend.

Résolution de Legend of the Golden Witch

Legend est à mon sens le plus facile des grimoires à résoudre de tout Umineko

•Théories Générales:

Spoiler: Montrer
Bon déjà j'ai dit que Yasu était le coupable, mais quelle personnalité de Yasu tue ? Là je pencherais plus pour Beatrice, car si elle veut atteindre le statut d'Endless Witch, il faut que ça soit elle qui tue tout en créant des chambres closes presque impossibles à résoudres.

Pourquoi Natsuhi meure t’elle à la fin de Legend (alors qu’il était presque minuit) alors que les 13 meurtres on déjà été accompli comme indiqué sur l’épitaphe ? Dans Turn, Alliance et Dawn elle mourra dès le premier Twilight donc il est acquis que c’est l’une des victimes qui doit absolument mourir coûte que coûte. Elle devait donc mourir dès le premier Twilight mais comment Shkanon as su qu’elle avait le médaillon du scorpion ? C’est simple, Shannon était à la plage avec les cousins lorsque Jessica a reçu le médaillon. Après l’avoir donné à sa mère, Jessica aurait très bien pu dire involontairement à Shannon que Natsuhi avait désormais le médaillon.

Pour l’or que Krauss a montré à Natsuhi, là Beatrice aurait très bien pu lui proposer un peu d’or si il l’aidait dans sa série de meurtres avec pour acompte un lingot d’or. Et puis même Beatrice a surement entendu la conversation entre Krauss et les adultes dans laquelle ces derniers donnaient des ordres à Krauss concernant l’or et tout ce qui va avec.

Lors de la découverte des corps du premier crépuscule, Hideyoshi reconnaîtra que Shannon est morte et il se fera tuer dès le Second Twilight avec Eva. Je ne pas encore trouver de théorie qui pourrait aboutir avec ce détail mais sait-on jamais.

Et pour finir avant d’attaquer la résolution concentrons-nous sur le Purgatoire dans la Tea Party. On retrouve Battler, Maria, George, Jessica, Shannon et Kanon. Pour les quatre premiers ils sont morts dans la bombe. Pour moi ceux qui meurent par la bombe vont au Purgatoire mais que font Shannon et Kanon alors qu’ils sont censés être mort selon une Illusion pas encore magique ? Cela peut donc concrétiser le fait qu’ils on simulés leur mort dans le but de rester en vie et donc d’accéder au Purgatoire qui fait surement partie du Kareka créer par Beatrice. Comme je l’ai déjà dit George et Jessica on reconnu que c’était une Sorcière qui les avait tuer, Beatrice a donc acquis le statut de Endless Witch et as pu mettre en place le jeu d’Umineko Legend n’était que les préparatifs.


•Les meurtres

Spoiler: Montrer
•La lettre de Maria

C’est Beatrice qui lui a donnée. Aucun souci

•First Twilight

The identities of all unidentified corpses are guaranteed

Je rebondis sur ce que j’ai dit, Krauss est en pleine conversation avec les autres adultes et ça commence à aller mal. Beatrice arrive, tue Rudolf, Kyrie et Rosa pour défendre Krauss, elle tue également Gohda qui se trouvait dans le parloir après avoir entendus des cris. Là Beatrice demande à Krauss sa réponse concernant leur alliance et Krauss répond non. Beatrice le tue. Ensuite pour ce qui est de Shannon, je suis un peu embêté mais j’ais trouvé un bout de réponse grâce à MKG39

MKG39 a écrit:
Si on commence par les fameux corps non identifiés, il me semble que Battler voulait faire référence aux corps de Rudolf, Kyrie, Rosa et Gohda parce qu'ils n'avaient plus du tout de visage et qu'ils n'étaient "identifiables" uniquement qu'à partir de leurs vêtements. Si leur identité est confirmé ça veut dire qu'ils sont bel et bien morts. Mais je me demandais si les corps de Shannon et Krauss rentraient eux aussi dans cette catégorie, car après tout ils n'avaient qu'une partie du visage endommagé, ce qui pourrait laisser croire que leur corps étaient "identifiables", et donc Shannon et/ou Krauss peuvent être encore vivants. Ce n'est qu'un jeu sur les mots, mais depuis le temps on sait qu'il faut se méfier des mots qu'emploient ces foutus sorcières.


Krauss est pour moi bel et bien mort ( 1er Twilight de Turn ). Pour Shannon elle peut être encore vivant vu qu’aucune Red Truth ne viendra confirmer la mort des six victimes et que Battler ne verra jamais de ses propres yeux les cadavres.

•Second Twilight

Eva and Hideyoshi were killed by another person! It is not the case that, after the construction of the closed room, one of them committed suicide after committing murder. Furthermore, the murder was carried out with both the victim and the perpetrator in the same room! No method exists for the perpetrator to commit murder from outside the room.

Pas de souci de ce côté-là non plus, Beatrice arrive, tue le coupable et referme la porte. Kanon et Kumasawa montent, le premier casse la chaîne pour faire croire qu’elle était réellement mise de l’intérieur et Kumasawa s’occupe à dessiner le symbole.

•Le meurtre de Kanon

All of the survivors have alibis. Let us include the dead as well! In short no kind of human or dead person on the island could have killed Kanon!
Kanon did not commit suicide
Kanon did not die in an accident


Aucun souci non plus. Aucune Red Truth ne vient confirmer si Kanon est bel et bien mort.
Donc il simule sa mort pour que les soupçons sur lui s’éteignent. En effet les survivants auraient très bien put le soupçonner d’avoir tué Eva et Hideyoshi vu que c’est lui qui est monté pour aller les chercher pour le déjeuner. De plus à la fin du grimoire on retrouve un bouteille avec les évenements écrits dedans et on sait que c'est la Beatrice humaine qui as écrit et vu que Kanon=Shannon=Beatrice l'humaine Kanon est resté vivant pour écrire les évenements.

•La lettre déposée dans le bureau de Kinzo

Genji ou Kumasawa la déposée pour se faire virer et ainsi se faire tuer comme convenue par Beatrice

•Les meurtres de Genji, Kumasawa et Nanjo

Maria, who was in the same room, did not kill them. And of course, the three were killed by other people.
Regarding unidentified corpses, all of their identities are guaranteed. Therefore no body double tricks exist.
Genji, Nanjo, and Kumasawa are not murderers.


Bon là c’est pas difficile non plus, Beatrice les attendait puis les as tué et à dit à Maria de chanter.

•Le meurtre de Natsuhi

Natsuhi was killed by another person! There are no unidentified corpses, and all of the survivors have alibis.
The bullet buried into Natsuhi’s forehead was not fired from Natsuhi’s gun.
The thing that shot Natsuhi wasn’t a trap, it was a real shooting murder with a gun raised and trigger pulled.


Beatrice lui as envoyé une lettre dans laquelle elle dit que c’est elle le coupable et elle lui donne rendez vous devant le portrait le 5 Octobre à minuit. Natsuhi devient folle de rage (car Beatrice était pourtant son ami auparavant Cf. End) et accepte donc de se rendre devant le portrait et là Beatrice la tue.

•Résultat du jeu :

Beatrice a réussi ses meurtres et à garder en vie Shkanon pour que ce dernier soit le coupable des jeux qu’elle va par la suite créer dans le Meta.



C'est toujours un réel plaisir d'écrire des théories sur Umineko, on veut toujours essayer de découvrir la vérité !


Dernière édition par Necrelia le Jeu 9 Juin 2011 12:56, édité 18 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Saga] When They Cry
MessagePosté: Mer 6 Avr 2011 20:14 
325 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Déc 2005
Messages: 1712
Localisation: Ahnenerbe
Quelqu'un a interrompu ma longue chaîne de message, je vais me sentir moins seul maintenant. Alors ce soir, je pourrais vous parler de Requiem, vu que je n'ai toujours pas fait ma Review mais bon, ma flemme étant ce qu'elle est, je sais pas si elle arrivera un jour. Je pourrais aussi crier au monde que j'ai fini Higurashi.

J'ai fini Higurashi !!!

Mais, l'intérêt n'est que très limité. Non, ce soir, j'ai envie de parler du Background général de Higurashi et Umineko et de m'attaquer un peu aux sorcières. Je préfère juste prévenir avant, je spoile Higurashi et Umineko. Mais vraiment. Alors toute personne n'ayant pas fini Higurashi ou Requiem peut passer son chemin. Je préviens quand même à l’avance jusqu’où il faut avoir joué, pas pur bonté et envie d’être lu. Bon, du coup, je vais avoir un seul lecteur mais tant pis. De plus, je vais beaucoup utiliser les TIPS écrits par 07th Expansion, que je vais quand même citer si cela ne concerne que des petits passages ou vous renvoyer vers le Wiki d'Umineko si je me base sur une partie conséquente du TIPS.

Image


Rang dans le Meta Monde
Niveau de lecture : End of the Golden Witch
Spoiler: Montrer
Dans le Méta Monde Sorcier, il y a une sorte de hiérarchisation des pouvoirs et par extension, de leurs porteurs. Pour l'instant, on a vu que Battler comme personne masculin ayant eu accès à ce Meta vu que Ronove n’est que un Démon et le familier de Béatrice. Dans le doute, j'utiliserai quand même le masculin pour désigner les différentes catégories.

Ceux tout en bas de l’échelle sont appelés des Sorciers. Ils n'ont que peu de pouvoirs, ne sont pas encore très distincts de l'humain qui leur a donné naissance et sont forcés de rester dans un Kakera, sans pouvoir le quitter. Les Sorciers sont dépendants de la croyance que les humains portent en eux et meurent si les humains arrêtent de croire en eux. De plus, ils ont besoin d'être reconnus par un Voyageur ou Créateur qui deviendra leur Gardien et disparaitront si celui le renie. Erika est un bonne exemple de Sorcière.

Ensuite, on trouve les Voyageurs. Ceux ci sont capables de se déplacer librement de Kakera en Kakera. Apparemment, chaque Voyageur représenterait un concept en particulier, tel que les Miracles, la Certitude, etc mais ce n'est que du domaine de l'hypothèse. Les personnes siégeant au Sénat sont toutes des Voyageurs mais on ignore si un Voyageur est forcément membre du Sénat ou si être Voyageur n’est qu’une condition pour y siéger. Lambda et Bern, pas exemple, sont des Voyageurs.

Le dernier stade est celui de Créateur. C'est un état que les Voyageurs ne veulent pas atteindre mais on ignore la raison. Il est très probable que Virgilia ait été à la limite d'atteindre l'état de Créateur mais ait choisi d'y renoncer et d'entrainer Béatrice à la place. Dans les faits, on sait juste que MARIA, en tant que Sorcière de l'Origine, a le potentiel pour devenir Créatrice.

Maintenant que j'ai détaillé les rangs, je vais maintenant passer en revue toutes les magiciennes et essayer d'expliquer leur origine.

Origine des Magiciennes
Spoiler: Montrer
Les Sorciers
Niveau de lecture : Requiem of the Golden Witch

Origine de Béatrice
Je commence par la plus simple vu que l'origine de Béatrice en tant que magicienne est donnée dans Requiem. Après avoir découvert l'or, Shannon a acquis le titre de Golden Witch. Après avoir été capable de créer une infinité de chambres closes, Béatrice a acquis le titre de Endless Witch. Puis, muni de ces deux titres, elle est allée voir Lambdadelta et cette dernière a accepté d'être son Gardien, permettant à Béatrice d’accéder au rang de Sorcière. Elle a ensuite créé le GameBoard pour affronter Battler et nous voila au début de Legend.
Tout du moins, c'est ainsi que c'est raconté dans Umineko puisque dans les faits, l'histoire de Béatrice est bien plus compliquée. Mais, bien évidemment, j'y reviendrai plus tard.

Origine de EVA
En résolvant l'épitaphe dans Banquet, Eva a trouvé l'or et a par conséquent récupéré le titre de Golden Witch. Elle n'a cependant été approuvé par personne, même pas par les humains, et du coup, j'hésite à la considérer comme une vraie Sorcière.

Origine de ANGE
Ange est devenu Golden Witch après avoir reçu l'or en héritage après la mort de Eva et du coup, ne devrait même pas pouvoir prétendre au titre de Sorcière. Mais comme Bernkastel l'a reconnu comme une Sorcière, elle a acquis le titre de Golden Witch, sans vraiment le mériter à ce moment précis. Par la suite, elle a obtenu le titre de Witch of Resurrection, ce qui lui a permis de vraiment devenir une Sorcière à part entière.

Origine de MARIA
Maria est devenue Sorcière après de nombreuses discussions avec Shannon/Béatrice et après un grand nombre de recherches de sa part. Après avoir créé Sakutarou, elle est devenue Apprentie Witch of Origin et pourrait dans le futur devenir une Créatrice.

Origine de BATTLER
Je suis rapide ici aussi. Battler, après avoir résolu l'énigme de Béatrice, est devenu l'Endless Sorcerer et a été approuvé en tant que tel par Lambdadelta. Son ascension au rang de Sorcier, même si rien ne permet de savoir si BATTLER est un Sorcier ou un Voyageur, est racontée dans End, il n'y a rien de plus à ajouter.

Origine de Erika
Comme montré dans End, Erika est devenue Sorcière à titre provisoire en tant Witch of Truth à la fin de End. Après avoir enfermé BATTLER dans une erreur de logique, elle est devenue une Sorcière à part entière et a été reconnu en tant que telle par Bernkastel. Elle est morte peu de temps après, tué par BATTLER et Béato et renié par Bern.

Origine de Goldsmith
Pour finir les Sorciers, un cas épineux vu que je ne sais vraiment pas si Goldsmith peut être considéré ainsi. Dans le doute, je vais dire que oui puisqu'il a l'air d'avoir été reconnu comme Sorcier par Virgilia mais comme il n'a jamais accédé au Meta, il est vraiment un cas à part.

Les Voyageurs
Niveau de lecture : Dawn of the Golden Witch et Saikoroshi Hen et les TIPS

Origine de Virgilia
Aucun indice sur l'origine de Virgilia. C'est une très vieille magicienne et elle a été très proche de devenir Créatrice mais rien à part ces deux points.

On va maintenant attaquer des magiciennes dont l'origine fait débat, ce qui est bien plus intéressant.

Origine de Feathurine
Ici, ce n'est pas vraiment un sujet de préoccupation majeur de la part des fans vu qu'elle apparait tard et n'a pas un grand rôle dans Umineko.
Personnellement, je pense que Feathurine est la version magicienne de Hanyu. Elle a le même tic de designer presque tout le monde par le dénominatif "Child of Man" et a une relation particulière avec Bern qui fut un temps sa Miko, tout comme Rika était la Miko de Hanyu.
Feathurine est de toutes les personnes connues, la plus proche de devenir un Créateur.

Origine de Bernkastel
Pour comprendre Bern, il faut commencer par comprendre le personnage de Rika Furude d'Higurashi. Rika est une petite fille très mignonne, avec des mimiques qui lui sont bien propres et qui prouve qu'un personnage pouvait être MOE en 1983. Et non, je ne m'amuserais pas à définir le MOE en quelques lignes. Grâce ou à cause du pouvoir d'Hanyu, elle est systématiquement renvoyée dans le passé après chacune de ses nombreuses morts. Dans Matsuribayashi-hen, elle avouera avoir vécu plus de 100 ans à cause de tous les retours dans le temps dont elle est victime. Dans les faits, Rika n'est pas vraiment renvoyé dans le temps mais revient à chaque fois sur le GameBoard avant le début du jeu. J'y reviendrai après.
Après avoir revécu la même tranche temporelle des dizaines de fois, une autre personnalité a fini par se créer du nom de Frederica. C'est la personnalité désabusée de Rika qui aime boire du vin au clair de lune. Pour la petite anecdote, la marque de vin que Frederika aime boire est "Bernkastel".
Puis, finalement, va naitre Frederica Bernkastel. La grande différence entre Frederica et Bernkastel vient du comportement de ces deux personnages. Autant Frederica, même si désabusée par la mort, continue d'agir dans Hinamizawa, autant Bernkastel s'est complètement détaché des évènements et est plus proche d'une position de Joueur, considérant les personnages de Hinamizawa comme des pièces. C'est Bernkastel qui finira par comprendre les 3 règles de Hinamizawa.
Pour finir, dans Rei, Bernkastel et Frederica vont faire complètement scission. Frederica va décider de rester humaine alors que Bernkastel va devenir Sorcière. De plus, le récit que fait Bern de son enfer est très proche des évènements d'Higurashi, confirmant l'hypothèse que celle ci aie vécu les meurtres d'Hinamizawa. Il est d'ailleurs intéressant de remarquer que la Voyageuse qui va devenir le Gardien de Bern est Lambdadelta. Mais, encore une fois, je reviendrai sur ce point plus tard.

Origine de Lambdadelta
Beaucoup de gens s'imaginent que Lambda est la version magicienne de Takano qui aurait été créée à force de passer de revivre la même tranche temporelle. Mais, c'est purement et absolument faux. Lambda a dit elle même ne pas être Takano et n'avoir fait qu’aider cette dernière. Du coup, l'origine de Lambda est inconnue, on sait juste que c'est une très vieille sorcière avec un très fort pouvoir magique.

Les Createurs

Aucun Créateur connu pour l'instant. Cela viendra peut être mais rien à l'heure actuelle.

Je vais enfin pour m'attaquer à la partie principale de ce post. Il est indispensable de bien comprendre ce que j'ai écrit précédemment pour bien saisir ce qui va suivre. De plus, à partir de maintenant, je navigue dans les eaux infinies des hypothèses avec pour seul embarcation les 11 grimoires de Higurashi, les 7 de Umineko et tous les TIPS, plus particulièrement de ces deux là : Bernkastel's Letter et Lambda's Diary

La Création du GameBoard d'Hinamizawa
Niveau de lecture : Requiem of the Golden Witch et Saikoroshi Hen et les TIPS
Spoiler: Montrer
Image


Quand on lit Higurashi, rien n'indique que les évènements d'Hinamizawa puissent n'être qu'un jeu sur un GameBoard comme le sont les meurtres de Umineko. Kai donne l'impression que Higurashi n'est qu'un éternel retour dans le temps, Hanyu permettant à Rika de recommencer jusqu'à ce qu'elle réussisse à s'en sortir vivante. Et pourtant, il se peut que la Vérité soit tout autre et que tous ces drames n'aient en fait été que la volonté d'un GameMaster ayant un but bien précis. Mais là encore, cela demande discussion et approfondissement.

Lorsqu'on lit Lambda's Diary, celle ci dit qu'elle a un jour aidé une petite fille voulant "devenir Dieu" et qu'elle lui aurait apporté la possibilité de réussir avec certitude. Devenir Dieu ? Voila un vœu qui ressemble étrangement à celui de Miyo Takano enfant. N'a t elle pas défié les Dieux lors de l'orage après s'être évadé de sa prison/orphelinat ? Il est fort probable que Lambda, lassée d'entendre des vœux inutiles et voulant échapper à l'ennui ait décidé d'aider Miyo en lui confiant son pouvoir. Mais, dans le même temps, Lambda sait que personne ne peut devenir Dieu en une seule vie humaine et a donc profité du pouvoir de Hanyu pour permettre à Takano de devenir Dieu petit à petit. A chaque mort de Rika, les pièces étaient à nouveau alignées sur le GameBoard et Lambda pouvait recommencer le processus autant de fois que nécessaire étant donné qu'il est impossible que de simples humains puissent la vaincre. Du coup, la partie a été recommencée encore et encore. Pendant une centaine d'années. Puis Lambda se lasse. Et abandonne Miyo Takano, celle ci ayant été incapable de devenir Dieu et de continuer à la distraire.
D'un coup, voila Rika qui se retrouve sur un GameBoard sans GameMaster, celui ci ayant décidé d’arrêter la partie en cours de route. Un GameBoard qui à la base n'avait été créé que pour que Takano devienne Dieu puis aurait dû être détruit. Or, étant donné qu'il est impossible de détruire le GameBoard en étant soi même une pièce, Rika doit trouver une fin. La fin est celle que l'on connait tous, Bernkastel est créée et Rika et ses amis réussissent à trouver leur Happy End.
Dans son récit, Lambda dit que la Sorcière créée est venue vers elle, ce que j’interprète comme étant une manière de dire qu'elle est devenue le Gardien de Bernkastel nouvellement créée.

Puis, après un certain temps, Lambda va rencontrer Béatrice. Béatrice lui dira quelque chose comme "S'il te plait, accorde moi le titre de Sorcière. Je suis une magicienne et j'ai été reconnu en tant que telle par les hommes C'est pourquoi, je ne cherche pas à devenir magicienne mais à ce qu'une magicienne de rang plus élevé que le mien m'accorde le titre de Sorcière". A ce moment, Béatrice est déjà très proche de la Sorcière arrogante qu'est Béatrice au début d’Umineko et du coup, je pense qu'elle a déjà trouvé l'or et n'a donc pas le moindre doute sur sa capacité à devenir Sorcière. D'ailleurs, Lambdadelta va accepter de devenir son Gardien.

Puis, après avoir été nommé Sorcière, Béatrice va créer le GameBoard nommé Rokkenjima et c'est le début d'Umineko.

...
...
...
...
...

Vraiment ?
En voila une belle Vérité que voila, glorifiant aussi bien Lambda qui a aidé Takano de son plein gré que Bernkastel qui est devenue Sorcière par la seule force de sa volonté. Mais, se pourrait il que les évènements se soient en fait passés différemment et dans un autre ordre que celui ci ?

Imaginons que le premier évènement, bien avant Higurashi soit la naissance de Béatrice. Cela semble temporellement logique puisque Shannon a trouvé l'or de Rokkenjima avant 1983. Lambdadelta a reconnu Béatrice en tant que Sorcière car elle a vu en elle un très grand pouvoir et donc un merveilleux moyen de tuer le temps. Mais, il faut former Béatrice. Pour l'instant, elle n'est rien. Et, pour ce faire, rien de mieux qu'un GameBoard. Après avoir recherché dans un nombre infini de Kakera, elle trouve celui qui lui convient. Ce Kakera, elle le trouvera forcément. Elle est, après tout, la Witch of Certainity. Dans ce Kakera, elle trouve une fille souhaitant devenir Dieu et un être capable de revenir dans le temps. Alors, elle crée un GameBoard, dont la date limite est Juin 1983 et elle y impose trois règles, chaque règle étant liée à Béatrice.
Règle X : Un habitant d'Hinamizawa doit succomber au syndrome d’Hinamizawa. Ici se trouve le cœur de Béatrice.
Règle Y : Jirou Tomitake et Miyo Takano meurent le soir de Watanagashi. Ici se trouve l'existence de Béatrice, la source de sa magie.
La 3e règle est, quant à elle, différente des autres. Elle est bien plus subjective que les deux autres, trop flou, trop vague. Il se pourrait qu'en regardant au plus profond de Beatrice, Lambda ait pris peur. Cette femme, à peine Sorcière, un tout petit plus qu'humaine, a suffisamment de potentiel pour devenir plus puissante que les Voyageurs et se rapprocher du rang de Créateur. Alors pour empêcher le pouvoir de Béatrice de trop grandir, elle a créé cette dernière régle.
Règle Z : La famille Sonozaki doit être suspectée. Ici se trouve le sceau de Béatrice, servant à la maintenir au rang de Sorcière.

Et, passé un certain moment, Beatrice a atteint un niveau suffisant pour amuser Lambda sans avoir besoin du GameBoard d'Hinamizawa. Du coup, Lambda a commencé à aider Béatrice à créer son propre GameBoard, délaissant complètement celui de Higurashi. Puis, Bernkastel a été créée. Lambda, intéressée par cette magicienne qu'elle n'avait pas prévu a décidé de devenir son Gardien et lui accorder le titre de Sorcière afin d'en faire son adversaire pour la fin de la partie. Bernkastel, de manière imprévue et surprenante, a gagné la partie face à Lambda et a, par conséquent, accédé au rang de Voyageuse et a obtenu le titre de Witch of Miracles pour avoir battu Lambda.
Pendant ce temps, Béatrice a continué son GameBoard par elle même. Difficile de savoir combien de temps ont passé depuis la fin de Higurashi. Suffisamment longtemps puisque que Béatrice emploie maintenant Ronove, les Siesta Sister et les Seven Stakes.

Puis arrive le 5 Octobre 1986...


Dernière édition par Demon Slash le Lun 18 Juin 2012 21:03, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 106 messages ]  Aller à la page [1], 2, 3, 4, 5 ... 8  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com