Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 200 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 10, 11, 12, 13, [14]
Auteur Message
 Sujet du message: Re: The Legend of Korra
MessagePosté: Sam 3 Jan 2015 11:25 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3647
Localisation: Échappe à la connaissance
Après avoir été l'une des victimes des Internets suite au raz-de-marée qui a submergé la planète après le final de Legend of Korra, j'ai été intrigué par l'ensemble de l'oeuvre Avatar (de laquelle j'avais été effrayé il y a longtemps suite aux intrusions répulsives de Shyamalan).

Je reviens rapidement sur ATLA, parce qu'il n'y a pas grand chose à en dire finalement : c'est juste et intelligent dans l'écriture des personnages, du background et de l'intrigue. Rares sont les faux pas, et ceux-ci n'égratignent en rien les inoxydables qualités de la série. Une série qui m'aurait rendu fou si je l'avais découvert lors de mes 15/16 ans, mais qui a réveillé cet adolescent aux tentatives capillicoles épouvantables qui sommeille toujours en moi.

Concernant LoK, vu la structure globale de la série, il convient mieux de décomposer ça par saison. J'updaterai la saison 3 et la saison 4 lorsque je les aurai finies.

Season 1 : Air

Dans l'ensemble, ce qu'un spin-off d'une série adulée peut avoir d'ingénieux : reprendre l'univers mais en le déplaçant dans le temps pour aborder de nouveaux personnages, de nouvelles intrigues, de nouvelles thématiques et une nouvelle atmosphère.
Nickelodeon oblige, la série doit toujours s'adresser à un public jeune, mais on sent bien cette volonté de suivre les fans dans leur vieillissement et d'offrir des éléments plus adultes.

Le problème central est le format : 12 épisodes pour raconter convenablement cette histoire, avec plus de personnages principaux que sur ATLA, ce n'est pas tenable ; la fin est donc furieusement rushée, après avoir passé presque un épisode à tresser les liens de la Team Avatar à travers des relations amoureuses, du pain et des jeux. Le déséquilibre est palpable. D'autant plus que le plot de base est incroyablement rusé et fécond, jouant sur le renversement de la puissance le conflit des sans-pouvoir oppressés qui veulent la reconnaissance et l'égalité : y a de la politique, de la sociologie, de la critique sociale, des conflits moraux, etc. miam miam. A mon avis, avoir deux saisons de 12 épisodes chacune, avec comme first season ending Amon prenant le pouvoir de Republic City (et deuxième saison en temps que rébellion clandestine pour les personnages principaux) auraient été plus pertinent, autrement plus propice à des scènes d'anthologie et permettant de fluidifier l'ensemble tout en évitant les raccourcis qui finissent en caricatures. Mais on ne refait pas le monde, et il faut apprécier ce que l'on a.

En l'état, les personnages sont beaucoup plus inégaux que sur ATLA, les deux frères étant particulièrement insipides (l'un a un panda roux, ce qui est la seule caractéristique que j'ai retenue), Iroh junior transparent comme pas possible et les méchants décevants dès lors qu'ils sont intégralement dépeins (Amon, Tarrlok et Sato). C'est assez dur de voir autant de personnages qui ne sont pas nuls mais qui n'arrivent pas à développer une singularité les rendant attachant malgré le schéma générique dans lequel ils sont, pourtant l'un des points forts de ATLA.
Mais Asami (doublée par une actrice ayant joué dans le Shyamalan, comme quoi), Tenzin (JK Simmons dans la place <3), Lin Beifong (ce serait presque égratigné le personnage de dire qu'elle a été doublée par une actrice connu pour son rôle régulier dans Austin Power) et surtout surtout SURTOUT Queen of Badass Korra (j'ai pas de commentaires sur la doubleuse là par contre), relèvent largement la barre en étant quasi-parfait (le quasi provenant surtout de la résolution de l'intrigue et du triangle amoureux à la fin de la saison…), en tout cas tous quatre très attachants, retrouvant les qualités des personnages ATLA, à savoir typés, aux rapports avec les autres personnages touchants, mais ne sombrant pas dans une caricature genrée. Y a quelque chose qui sonne juste chez eux, et c'est ça qui m'importe le plus.

Pour détailler concernant les méchants :
- Sato : prévisible de bout en bout et ne marche jamais vraiment, caricature se ramassant le cliché du méchant tellement maychant qu'il serait prêt à tuer sa propre famille pour achever sa "vengeance". On s'en fout et les scénaristes aussi. A contrario, j'ai découvert que Asami était censée être à la base le méchant, conspiratrice femme fatale à la solde des Egalitaristes, mais que les scénaristes l'affectionnaient tellement qu'ils ont reviré de cap en cours de saison. Et ce changement fonctionne du feu de Dieu, car son introduction dans la série était un ramassis de clichés, mais que tout cela finissait par voler en éclat en montrant une personnalité moins cloisonnée, de laquelle on pouvait tirer autre chose que le masque apparent.
- Tarrlok : commence bien, parce qu'antagoniste de Korra sans être un Villain. Le mec qui veut faire son boulot bien, en prenant des décisions qui ne reflètent pas les besoins de l'héroïne. C'était dans la continuité des traitements de personnages de ATLA et pile dans la maturité sous-jacente à LoK. Et d'un seul coup, en un combat avec Korra ça s'effondre méchamment, un méchant bête à bouffer du foin et, lorsqu'il est creusé, se révèle contradictoire : il voue une haine à son père (normal vu le gros con que l'autre est), mais poursuit les mêmes desseins que lui. Le spectateur lève les yeux au ciel.
- Amon : parfait dans la première partie. Le mystère de l'identité, le pouvoir, les desseins, c'est simple et diabolique, ça lance la série sur une toute autre thématique vraiment passionnante, reflet du cadre de l'intrigue la mégalopole transcivilisation Republic City. Chacune de ses apparitions est réussie, on a véritablement PEUR pour les personnages qui tombent entre ses mains, quand bien elles ont toujours un petit arrière-goût de "coucou j'ai le personnage principal entre les mains mais comme je suis MASTERMIND et EVIL je le laisse en vie X.o.X.o. PS : on se retrouvera au moment où mon plan de FIFOU l'utilisera, bisous à la famille". Sauf qu'en définitif le plan n'est pas fifou - la fôte au format en 12 épisodes - les révélations sur son identité sont assez mal préparées - idem -, elles n'achèvent pas de graver le méchant dans les grands Villains de la pop-culture (ce qu'il y a sous le masque indiffère beaucoup en définitif), et surtout ne font pas sens avec le pouvoir qui lui avait été conféré au départ (et à ce niveau, sauf erreur de ma part, on n'a pas d'explications et on a peu de chance d'en avoir). Comme un pet silencieux et inodore, alors qu'on s'attendait à une bombe faciale de Meelo : frustrant. J'en garderais la première partie du personnage, tellement elle était réussie et aurait pu conduire à un méchant d'anthologie si les créateurs avaient axé toute la série LOK sur Amon.

Le background est assez malin, normal il provient des péripéties décrites dans les comics de ATLA, et toute la métamorphose sociale autour des pouvoirs est pertinente. Il faut juste avoir la suspension d'incrédulité pour admettre qu'en cent ans, un univers séminal est devenu le New York des années 20 ; ça, j'ai.
Beaucoup de combats entre seconds couteaux perdent en superbe quand on voit l'utilisation restreinte des pouvoirs (la police qui n'utilise son metal bending que pour manipuler des fils…), qui confine à l'absence d'imagination flagrante, mais j'aime bien l'aspect que cela confère à la série, dont l'univers parait s'éloigner fortement de la nature et de civilisations communiant avec elle pour s'implanter dans une ambiance industrielle plus prononcée. Cela permet de mettre en avant l'intrigue (ce qui aurait été parfait si elle avait pu se poser plus correctement à travers 2 saisons) et de minimiser la puissance de l'Avatar (pertinent dans la mesure où Korra maitrise 3 éléments dès le début et où la quête des éléments n'est plus le fil conducteur). Mais quelque part, on ne peut pas s'empêcher de penser que c'est un manque impardonnable de spectacle de la part du show.

Les faiblesses se font plus présentes que sur ATLA, mais globalement la série conserve un capital sympathie indéniable, porté par son personnage principal casse-gueule et maitrisé à la perfection *_* et une prise de risque générale qui s'avèrent tout à fait louable.

(en lisant le topic, je suis effrayé par la capacité d'anticipation de l'intrigue par Namienator, à moins que ce soit juste moi qui soit très con lorsqu'il s'agit de deviner la direction dans laquelle une intrigue va)

Season 2 : Spirits

Catastrophique.

Le plot est mou, le déroulement ronflant, les personnages sont des caricatures (d'eux-mêmes ou d'archétypes), le décorum déçoit (quelques prises de risque sur le monde des esprits et l'esthétique du flash-back, mais rien de bien passionnant), l'animation en baisse sur certains passages.. Rien - ou presque - ne marche.

Cette saison aurait pu convenir si elle avait été compressée sous la forme d'une adaptation au cinéma : les 6 heures auraient été divisées par quatre et on aurait eu quelque chose de foutraque et pas intéressant, mais au moins court et n'ayant pas l'indécence de massacrer cette série dans son format original. Vu le traitement des personnages qui pourrait réduit à Korra et son oncle et les autres sous forme de filler fanservice ou servant à préparer un micro élément de l'intrigue, et l'ambition globale de l'histoire où il faut se battre contre un méchant insipide qui oeuvre POUR LES FAURCES DU MAL QUI VONT PLONGER DANS LES TENEBRES LA TERRE PENDANT NON PAS MILLE, NI DEUX MILLE MAIS DICE MILLE ANS, et ce pour arriver à une résolution où l'on se balance des mandales en mode Kaijus jusqu'à ce que mort s'en suive, je me demande pourquoi ça n'a pas été fait sous forme d'un film de 1h30 directement.

Dans les points positifs :
- le traitement de la famille de Aang, qui parvient à densifier la mythologie de la série tout en offrant les passages "feel good filler" les plus réussi.
- c'est vraiment très joli le flash-back du premier Avatar
- la rupture du couple le moins convaincant de l'Univers, Korra et Mako, ENFIN
- et.. euh.. euh.

Dans les points négatifs :
- Korra passe 90 % du temps à ne rien faire (+ un passage amnésique TROP ORIGINAL qui en plus ne sert strictement à RIEN), purée ça passionne les foules les héros qui attendent, surtout lorsqu'ils sont caractérisés pour être proactifs (ratage d'autant plus incompréhensible qu'avec la première saison, les scénaristes avaient évité tous les pièges et livré le plus beau personnage de la série)
- Mako s'enterre définitivement comme protagoniste sans charisme (son introduction où il arrête des malfrats en tant qu'officier trocool, avant de lancer une réplique cheesy, j'ai rarement vu plus insipide)
- Bolin s'offre une parodie des films des années 20/30, mais ça dure vraiment vraiment des plombes et des plombes et des plombes pour un combat final par ailleurs plutôt sympa
- Unalaq aurait pu tirer son épingle du jeu sur les 2 premiers épisodes s'il n'avait pas été décidé qu'il serait bien le méchant, et qu'en plus il serait vraiment vraiment méchant sans subtilité, sans motivation, sans fond, sans sucre ajouté, sans intérêt
- les nouveaux personnages féminins qui culminent dans les caricatures misogynes (la jumelle overly attached YET OVERCREEPY girlfriend, l'actrice rousse caractérisée par le fait qu'elle est bonne, la secrétaire servile, ué youpi), tandis qu'Asami est reléguée à pot de fleur (flagrant sur le final..)
- Lin se déplace pour les perquisitions de ses officiers, elle a vraiment que ça à foutre pour exister dans cette saison (ou alors les enquêteurs étaient vraiment pas assez charismatiques pour tenir tout seul une scène, ce qui est effectivement le cas)
- la dynamique entre la fratrie de Aang est sympa comme tout, mais elle phagocyte le récit et ça finit par être lourd et pas drôle
- Varrick dont je n'ai pas compris un seul instant les motivations ni la manière d'y arriver, c'est "captivant" ces personnages horripilant qui sont définis à travers le nawak
- il y a un président à Republic City. apparemment. je ne sais pas pourquoi ils ont introduit ce personnage (transparent), cette fonction ni à quoi ça sert dans l'intrigue.
- la gamine de Tenzin, qui poppe sans explication Deus Ex Machina overcheaté permettant de vaincre les forces du Mal, les scénaristes s'en battent les roubignoles, pourquoi on ne ferait pas pareil ?
- Pabu et Aaga, euh, vous êtes là les filles ? :'(
- les révélations sur le premier Avatar qui, à mon goût, réduisent la mythologie de la série au lieu de la densifier

Une véritable douleur que de traverser cette saison, que j'ai préféré presser de finir au bout de quelques épisodes, tout en faisant autre chose en même temps, tellement ça me chagrinait de la voir. Et pourtant, je me suis accroché, d'une part parce que la saison 1 avait développé un capital sympathie incroyable pour la série et d'autre part pour passer rapidement aux deux saisons suivantes, dont la réception est plus enjouée.
J'ai l'impression que les créateurs avaient toutes les cartes en main pour réussir quelque chose d'aussi sympa que la saison 1, c'est ça le plus frustrant.

_________________
| Avatar : A. Schaff |


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Legend of Korra
MessagePosté: Sam 2 Mai 2015 16:41 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19324
Localisation: Joker
Image
La Légende de Korra - Livre 3 : Changement

C'était excellent et bien meilleur que les deux premiers livres. On bénéficie du meilleur du style Korra et Last Airbender. On revient à un récit simple, plus direct, avec un aspect voyage efficace, qui rappelle la première série.
Donc après la convergence harmonique qui a lieu à l'issue du Livre 2, le monde a changé. Si le premier changement, le retour des esprits, est le plus visible, un second se manifeste à la surprise de tous : des gens à travers le monde se mettent soudainement à maîtriser l'air !
Korra et Cie partent en quête de ces nouveaux maîtres de l'air, pour les former et tenter de redonner naissance aux nomades de l'air. Parallèlement à cela, un groupe de mystérieux criminels s'évadent et se lancent à la poursuite de Korra dans un but inconnu.
Bon, on voyage uniquement à travers le Royaume de la Terre, mais c'est déjà pas mal, cela permet de varier les environnements, et Zaheer et ses acolytes sont des antagonistes particulièrement charismatiques et badass. Ils répondent à des archétypes simples, mais sont soulignés par des détails qui font mouche. De façon générale les personnages sont mieux mis en valeur et même Mako (re)devient sympathique. Et nous avons même droit à un guest de la série originale (n'en manque plus qu'un grosso modo).
Les derniers épisodes sont particulièrement intenses et dans l'ensemble on retrouve des combats élémentaires qui n'ont rien à envier à la série originale. Le final entre Korra et Zaheer tient à ce titre ses promesses.
La fin est de façon surprenante assez dépressive pour Korra - par opposition avec Jinora qui brille dans cette fin de saison. Le contraste entre elle et Korra dans la séquence finale en dit long : quelle place pour l'Avatar dans ce monde en plein changement, aussi bien mystique, culturel que politique ?

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Legend of Korra
MessagePosté: Ven 8 Mai 2015 14:57 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19324
Localisation: Joker
Image
La Légende de Korra - Livre 4 : Équilibre

Trois ans plus tard.
Après l'effondrement du Royaume de la Terre et la "disparition" de l'Avatar, le monde poursuit ses transformations. La plus marquante est sans doute l'action de Kuvira, le Grand Unificatrice, qui s'est visée comme objectif de rétablir l'ordre et la sécurité dans un Royaume de la Terre tombé dans le chaos. Parallèlement à elle, les nouveaux Nomades de l'Air tentent également d'apporter leur aide à la population, mais sans grand succès, la tâche semblant les dépasser par moment.
Une grande méchante qui se présente donc comme l'envers de Zaheer. Ce dernier prônait un retour au chaos et à l'anarchie tandis que Kuvira croit en un ordre absolu, qui confine à la dictature éclairée (c'est-à-dire ne servant pas ses désirs personnels, mais des principes et un idéal extrêmes). Notons également que pour cette saison finale, Korra a droit à un antagoniste féminin.
On poursuit donc la bonne dynamique engagée, avec une Korra au plus mal qui va remonter la pente petit à petit pour dépasser ses traumatismes, physiques et moraux. Quelques ultimes guests, l'importance prise par le clan Beifong depuis le Livre 3, des Mako et Bolin au top et un retour de la technologie comme élément crucial de l'intrigue.
Une saison plutôt bien menée même si le final demeure un peu moins bien ficelé que celui du Livre 3 je trouve. J'ai bien apprécié le combat contre le Mecha Géant et il y a une bonne mise en scène de tous les personnages de la série, personne n'est oublié ou presque (Kai peut-être ?). Par contre Kuvira termine dans un aveuglement de méchante sans pitié un peu dommage, même si le personnage compense par un côté "détermination" plutôt convaincant.
Du côté de Korra le personnage atteint un certain niveau de maturité, son parcourt au cours de la saison fut très bon, même si je ne comprends pas le besoin de la remettre en couple à la fin. Surtout que ce couple avec Asami sort un peu nulle part. Etant au courant de ce dénouement, j'ai fait attention à leur relation lors de mon visionnage des Livres 3 et 4, et si je veux bien admettre qu'il y a des éléments, ce sont de micro-détails qui peuvent être interprétées de n'importe quelle façon. Bref pas très convaincant, surtout qu'Asami n'a pas particulièrement été mise en avant au cours de ces deux derniers livres, si ce n'est à deux ou trois occasions, et toujours dans le rôle de "mécano" de la Team.
Après tout Why Not, même si narrativement cela sort en grande partie de nulle part et que je reste circonspect de voir souvent des héroïnes tenir le rôle de "héro masculin" finirent lesbiennes. C'est vraiment impossible de leur donner une relation hétéro ? même si on peut apprécier ce que cela apporte socialement pour les LGBT.
Bref hormis ce point un peu inattendu et quelques bémols sur le traitement final de Kuvira, c'était un excellent Livre, les personnages étaient au top, tout comme l'action (au sens large) ainsi que le développement de l'univers de la série.

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Legend of Korra
MessagePosté: Dim 8 Nov 2015 22:25 
65 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Fév 2010
Messages: 642
Localisation: au cap des jumeaux, début de Grandline . . . peut etre un peu plus loin
Après une petite pause d'un mois et demi, j'ai finalement regardé et finit il y a peu, le livre IV. Mon impression globale sur la série reste positive. Franchement, cette suite (qui m'a surpris quand je l'ai découverte) d'Avatar, et vraiment formidable je trouve.

Maitenant, en quelques mots sur chaque livre je dirais:

- Livre I : Bon début de série, bonne présentation, et idée originale je trouve, que de mettre en scène ce mouvement des égalitaristes. Un peu surpris par la rapidité dont s'est conclut cette saison, car je pensais que Amon serait le grand méchant de la série (et non qu'on aurait 4 saisons plus ou moins indépendantes).

- Livre II : Je n'ai pas du tout aimé cette saison. Et je me rends compte que c'est la cas de beaucoup de gens ! Mais comme beaucoup disent aussi, il est vrai que cette série ne devrait pas avoir de suite après la saison 1. Mais tout de même, il est dommage qu'une telle série ait une saison comme ça ! Enfin bref, c'est comme ça, c'est aussi l'intrigue en soi que je n'ai pas trop apprécié.

- Livre III: Ah, ça y est, l'action est de retour, et des nouveaux pouvoirs (pourquoi pas) ainsi que des méchants, une team Avatar avec les éléments version méchant ! Bref de gros combats fort intéressant, et une avancée sympathique au niveau du scénario aussi (Ah, et cette rupture de Korra & Mako, le poste de police a tremblé l'espace d'un instant !)

- Livre IV: Wooow ! Eh bien, pour une fois, je ne suis pas déçu d'une fin de série ! Ça a été plutôt bien mené, et cette fin a été surprenante (sans être irréalisable pour autant) à mon sens ! Et enfin, cette fin entre Korra & Asami... Je dois avouer que je croyais que je me faisais des idées quand j'ai cru que Korra et Asami allaient s'embrasser... Mais apparemment tout le monde a eu la même réaction et cela s'avérerait être voulu !!

Enfin, je recommande cette série à tous les fans d'Avatar sans problème !

_________________
GVITBO, ne l'oubliez pas ! Nous sommes de retour !

Mais qu'y a-t-il d'écrit sur ce canon ? Ultima . . . Ratio . . . Regum . . . ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Legend of Korra
MessagePosté: Lun 3 Juil 2017 15:32 
80 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2012
Messages: 710
Localisation: In another castle!
Mince alors, personne pour relayer la nouvelle? Surtout que l'officialisation date d'il y a quelques mois à priori.

La vf de LoK renait de ses cendres et la diffusion de la série a commencé pas plus tard que ce matin sur France 4.



à l'époque, seule la saison 1 avait été doublée, laissant les trois autres sur le banc de touche. Je suis curieux de voir si le doublage de la saison 1 a été refait histoire d'être en harmonie avec les suivantes.

Quand bien même LoK n'a pas le même panache que TLAB, je reste tout de même très heureux de l'arrivée de la série sur France 4. Si ça peut lui permettre de toucher le public qui aura connu TLAB l'an dernier à la même époque, ce sera déjà une superbe victoire.

_________________
Image
Love Like You - générique complet


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 200 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 10, 11, 12, 13, [14]

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com