Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 89 messages ]  Aller à la page [1], 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Strip Tease: l'effeuillage franco-belge
MessagePosté: Sam 7 Fév 2009 16:12 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6492
Localisation: dans la lune
Et non, il ne s'agit pas d'effeuillage vestimentaire! Mais ne passes pas si vite ton chemin, toi qui as cliqué sur ce sujet un peu hâtivement, habilement aguiché que tu as été pas un titre évocateur.

Et non, il ne s'agit pas d'un sujet sur l'emission culte, d'abord belge puis franco-belge, qui a dévoilé les errements de tout venant. Mais ne passes pas si vite ton chemin, amateur d'intimité et de malaise télégéniques.

Restez donc ici, car ici nous parlerons du troisième continent de la bande-dessinée, de sa troisième patrie, et pour nous la première, de ce témoignage d'une consanguinité entre la Belgique et la France, de ce qui a donné naissance à l'idée d'un 9ème art:

La BD Franco-Belge

Après Dernières lectures manga, et après Comics Zone, voici le lieu des lectures des volumes grands format cartonnés qui hantent nos bibliothèques. Car oui, même si vous n'osez en parlez ouvertement, vous lisez tous de la franco-belge. Que ce soit de vieux albums d'Astérix jaunis, les mystérieuses productions de Peeters et Schuitten, ou plus simplement le dernier Titeuf habilement offert à la petite soeur à Noël afin de mieux le savourer aux Toilettes.

Ici, ça tiendra donc lieu de cabinet pour la bande-dessinée: tout autant le cabinet où réfléchit le philosophe, que de cabinet où les feuilles sont tour à tour saisies et jetées. Jetez ici vos lectures d'images franco-belge comme on jette ses idées, ou comme on jette ses déchets: il y suffisamment ici de glaneurs (et non, pas de D) pour que ce ne soit pas perdu.



Et pour donnez un avant-goût, voici une de mes dernières lectures semi-bd, semi-littéraire: Le Petit Prince mis en image par Sfar.

Image

Je suis très très fan de Sfar, depuis un moment, même si sa capacité à produire, produire et encore produire, me sidère et me rend soupçonneux à présent sur la qualité du boulot qu'il peut fournir. Mais à chaque fois je suis contraint de reconnaître que ce qu'il fait est, à mes yeux, formidable.

Là, on a une relecture assez libre de Saint-Exupéry, mais avec une évidente volonté de conserver la dimension poétique du récit d'origine. Son petit prince est en tant de design hyper convaincant, et livre je trouve une immédiate concurrence au design originel de Saint-Ex (Jetez un oeil à la couverture ci-dessus, et essayez d'imposer l'image que tout le monde connaît: pas si évident que cela). Et tout le récit est ainsi: une relecture qui se superpose à l'original sans le plagier, qui reprend et décale habilement les motifs, les thèmes, et les rejoue à la sauce Sfar. L'aviateur, très présent, sert encore plus de relai vers le Petit Prince, et Sfar s'approprie cette figure qui était celle de Saint-Ex.

Le plus frappant est le voisinage qui transparaît entre les deux auteurs finalement. On découvre l'évident onirisme que partagent Sfar et Saint-Exupéry. Là-dessus, pas de doute: la filiation fonctionne, et cela assure à Sfar de n'être jamais à côté de son sujet. Mais le merveilleux du conte, que Saint-Exupéry a ébauché et laissé tel quel, prend une épaisseur particulière à travers le goût de Sfar pour faire exploser les conversations des personnages vers des réflexions métaphysiques. Ce que Saint-Exupéry avait installé avec ce personnage d'enfant qui questionne la vie dans ce qu'elle a de plus intime, de plus évident et de moins évident à la fois. Là, Sfar trouve un véritable boulevard pour sa propre poétique.

Bref, c'est un des gros événements bd dont je vous fait part, et beaucoup auront au moins croisé cette oeuvre, ou l'auront vu sur les rayons. Mais au-delà du phénomène de mode, qui peut éloigner naturellement, il est bon de souligner la qualité d'un ouvrage, qui rend hommage, et propose une relecture originale d'un grand classique.

Voilà pour l'ouverture de ce nouveau sujet!!

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 8 Fév 2009 12:48 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19344
Localisation: Joker
Allez à mon tour, vu qu'il y a quelques trucs dont j'ai envie de parler ^_^


Image
D - volume 1 : Lord Faureston
Voici donc la nouvelle série du scénariste Alain Ayroles ("Garulfo" & "De cape et de crocs") qui retrouve son compère de dessinateur Bruno Maïorana avec qui il avait travaillé sur "Garulfo".
Le titre un peu mystérieux "D" prend tout son sens lorsqu'on découvre le propos de la série : une histoire de vampire à l'époque Victorienne. Ambiance gothique et raffinée sont donc au programme de ce premier volume qui s'il se révèle parfaitement efficace est également archi-classique.
Attention ce n'est pas forcément péjoratif mais force de constater que "D" est un peu l'anti-thèse d'un "De cape et de crocs" - ce dernier faisait exploser les thèmes "Capes et Epées" pour mieux leur rendre hommage, alors que pour "D" nous avons affaire à un récit de vampire au premier degré - mais très beau et parfaitement construit.
Personnellement j'ai beaucoup aimé, les personnages sont fort sympathiques mais "prisonniers" des codes d'un récit au final assez simple. Néanmoins je n'ai pas boudé mon plaisir et ce n'est que le premier volume 1, il est encore assez difficile de savoir où cette histoire va nous mener.


Image
Sasmira - volume 1 : L'appel
Je ne sais pas si beaucoup connaissent la "légende" de Sasmira et de Vicomte^^
Laurent Vicomte est considéré comme l'un des artistes BD les plus perfectionnistes de notre temps. Après avoir fait ses premières armes dans les années 80, il sort en 1997 le volume 1 de Sasmira qui est encensé par la critique. La série doit compter 4/5 tomes mais depuis 1997 bah plus rien. Vicomte n'a rien fait d'autre, à part quelques projets graphiques ici et là. Officiellement il travaille encore sur le volume 2. La dernière fois où j'ai lu une interview de lui c'était en 2005 où il disait que le volume 2 était bien avancé et qu'il sortirait sûrement en 2006...
Bref Sasmira est l'une des plus fameuses arlésiennes du monde Franco-Belge.
Ceci est fort dommage car le volume 1 de Sasmira est une merveille, aussi bien graphique que narrative O_O
Sasmira met en scène un jeune couple parisien qui va être entraîné dans une aventure fantastique à travers le temps dans le but de percer bien malgré eux le secret de la mystérieuse "Sasmira".
Un récit poétique et mélancolique soutenu par une précision graphique rare et extrêmement documenté.
Un chef d'oeuvre manqué sans aucun doute et aujourd'hui trouvable uniquement dans les librairies d'occasion - les humanos ne l'éditent plus.


Image
Code Mc Callum - volume 4 : Jungles
Je ne pouvais manquer d'évoquer la sortie du dernier "Code Mc Callum" même s'il date d'il y a un mois^^
Je suis ultra fan de l'univers "Carmen + Travis" du scénariste Duval et la série "Code Mc Callum" qui narre la jeunesse de Carmen Mc Callum est évidemment un coup de coeur.
L'univers "Carmen + Travis" nous projette dans les années 2050 au début de la colonisation spatiale - ambiance "Cyber" au programme bien entendu.
La série "Code Mc Callum" comme je l'ai déjà dit narre la jeunesse de la légendaire Carmen Mc Callum où comment de membre de l'IRA elle est devenue la mercenaire freelance qu'on connaît "aujourd'hui".
J'avoue être très fan du graphisme de cette série qui combinent des influences américaines et japonaises de façon très réussies. Des influences parfaitement digérés et un rendu que je trouve parfait pour une histoire de "jeunesse".
Sur le volume en lui-même, je l'ai trouvé un peu en dessous des 3 premiers mais il reste excellent - les 3 premiers étant des merveilles pour moi.
Le problème vient sans doute d'un récit un peu décousu car on alterne les missions et le tout manque un peu de continuité et d'intensité. En fait ça fait très volume de transition tout simplement parce qu'ici Duval officialise le nouveau statut de Carmen en tant qu'agent de terrain d'une puissante société d'assurance - même si la trame générale de sa quête du "Spectre" se précise...
Dans l'ensemble c'est toujours aussi agréable et c'est amusant de voir certaines grandes figures de l'univers C+T jeunes (la courte apparition de Léonid Maïakovski est vraiment excellente!).
Idéal pour patienter en attendant la sortie du volume 9 de "Carmen Mc Callum", "Vendetta", prévu le 22 avril prochain :
Image

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 8 Fév 2009 14:28 
2 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Mai 2008
Messages: 151
Localisation: Dans les nuages
Grosse déception pour moi la semaine dernière après la lecture dernier album de la trilogie Le complexe du chimpanzé.

D'abord une présentation rapide de la série. Le complexe du chimpanzé est l'œuvre d'une collaboration entre le scénariste Marazano et le dessinateur et coloriste Ponzio. Ils mettent en case l'histoire d'un paradoxe physique. Alors que nous sommes en 2035, une capsule spatiale tombe dans l'océan Indien. Repêchée par les américains, ils découvrent que cette dernière date de 1969 et qu'à son bord siège Armstrong et Aldrin. Situation surprenante puisque ces deux astronautes étaient revenus sur Terre suite à la mission Apollo 11 puis mort des années après. C'est sur ces bases que commence la série. Vient se greffer à cette intrigue de départ la relation entre Hélène, qui sera chargé par l'armée et la NASA de trouver des réponses à ce paradoxe, et sa fille Sofia qui se sent abandonner par sa mère qui souhaite réaliser son rêve: être la première à marcher sur Mars.

Le complexe du chimpanzé est une revisite de la guerre froide et de la conquête spatiale, une mis en pratique de théories physiques, le tout saupoudrer d'une réflexion philosophique. Le dernier album devait donc éclaircir toutes ces dimensions. Et bien je crois que c'est raté parce que je n'ai rien compris. Un petit "Ouais, et?" accompagne la fin de cet album, "Tout ça pour ça". Scénario trop ambitieux? Pas assez d'albums pour l'approfondir? Je n'ai pas de réponse. Après deux superbes premiers albums, le dernier déçoit énormément.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven 20 Fév 2009 23:00 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19344
Localisation: Joker
Image
Aux Heures Impaires
Un jeune sourd trouve un stage au musée du Louvre mais le travail ne ressemble pas du tout à ce qu'il attendait...
Faisant parti de la collection du projet de collaboration de Futuropolis avec le musée du Louvre, il s'agit du travail d’Éric Liberge ("Mardi-Gras Descendres").
L'histoire est étrange, très onirique et soutenue par un graphisme réellement très stylisé. On a davantage l'impression d'être en face d'affiches et que de pages BD - ce qui m'a un peu gêné par moment car j'avais du mal à suivre la scénique des cases, mais rien de bien méchant non plus.
Le travail sur les couleurs et les effets sont épatants et j'adhère totalement aux tons choisis qui donnent un sentiment de chaud et froid très réussi.
Le récit en lui-même met le Louvre en scène et donne des visions très amusantes de certaines oeuvres ^_^
Voilà donc un One-shot tout ce qu'il y a de plus agréable.


ImageImage
La Licorne - volume 1 : Le Dernier Temple d'Asclépios
La Licorne - volume 2 : Ad Naturam
La Renaissance. Plusieurs médecins réputés meurent dans d'étranges circonstances. Ambroise Paré, Chirurgien du Roi, décide de mener son enquête.
Voici un chouette récit qui mélange habilement personnages historiques et récit fantastique. Le tout est dense, tient bien la route et en haleine. Le jeu sur les mythes (fantastiques ou historiques) est assez bien ficelé et pour peu qu'on se laisse entrainer on passe un très bon moment à découvrir cet incroyable complot.
Bref j'ai beaucoup aimé, très sympa.
PS : la série est en cours.

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 1 Mar 2009 19:35 
2 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Mai 2008
Messages: 151
Localisation: Dans les nuages
Je me suis lancé dans la lecture du premier album de la série Sept, Les sept psychopathes. Le concept de cette série est de rassembler sept dessinateurs et autant de scénaristes autour d'un concept: créer sept one shot dont les récits seront construits autour d'équipe de sept personnages.

Dans cette première histoire on suit donc le déroulement d'une mission complètement surréaliste: Sept psychopathes ont pour ordres d'assassiner Hitler. En gros l'idée est de faire tuer un cinglé par une équipes de personnes l'étant tout autant, voir plus. L'histoire est en gros composée de deux parties, le recrutement et le déroulement de la mission. La première est sympa à suivre, on découvre un casting dément, qui va de la bêtes de guerre à la mère de famille archi stressée. La deuxième m'a semblé moins réussit, le cas de certains persos est trop vite expulsé, et puis le dénouement manque de crédibilité, mais le tout reste amusant à suivre.

Si l'on sent que l'histoire est un peut étouffer par le format imposé (64 pages c'est pas énorme), j'ai passé un bon moment à la lecture de cette histoire. Un bon divertissement en somme.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 18 Mar 2009 19:10 
175 000 000 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Oct 2005
Messages: 1161
Localisation: Non pertinent
Tiens, il est sympa ce sujet, si j'y contribuais ?


Image
D - vol. 1 : Lord Faureston

OMG DU AYROLES ET MAÏORANA ! DO NEEEEEED !!!
Voilà en gros ce que je me suis dit à la sortie de cette BD. Et je n'ai pas été déçu. Certes, le scénario est somme toute assez classique, mais il permet l'utilisation intelligente de personnages et d'éléments très caractéristiques de l'époque et du genre. Pour peu qu'on apprécie cela, on accroche directement à la BD. Personnellement, j'aime beaucoup le style Victorien, tant vestimentaire, que la mentalité des personnages. Et avec la galerie à laquelle on a droit, on ne risque pas de s'ennuyer. Mister Drake, le personnage principal, est super en aventurier baroudeur mais obligé de se conformer à la bonne société. Mention spéciale à son ami le poète déglingo. Et le chasseur de vampire, ha ha, oh wow, trop drôle. Le seul point faible question personnage, c'est le vampire en lui-même, mais bon, il remplit bien son rôle donc on ne va pas se plaindre.
Détail subjectif, je suis absolument fan des bulles faites à la main de Maïorana. Hop, ça c'est dit.


Image Image Image
Mégalex - tomes 1, 2, 3 (toute la série)

C'est du Jodorowsky. Si j'étais d'humeur à pourrir le forum d'images super grandes, je me serais auto-lancé un Captain Obvious digne de ce nom. Parce que cette BD est tellement, tellement caractéristique de ce que fais Jodorowsky... Je ne dis pas ça péjorativement, c'est juste que lorsque l'on voit que l'on parle de SPV, de conapts, d'un pouvoir qui s'assied par l'abêtissement du peuple et la violence, de la lutte entre la technologie et la nature, d'élus aux noms imprononçables (okay, ça marche aussi avec d'autres BD), on sait que c'est du Jodorowsky.
Mais n'allez pas croire que cette histoire est inintéressante, oh non. Nous nous trouvons donc sur la planète Mégalex, dirigée par son roi momifié et connecté à un superordinateur, donc immortel, sa femme Maréa tout aussi cruelle et leur fille Kavatah, maudite car elle brûle tous ceux qui la touchent. L'objectif des dirigeants est de rendre Mégalex totalement mécanique, en annihilant toute forme de vie non-contrôlée. Toutefois, subsistent encore la forêt, qui abrite les objecteurs, qui se battent contre le pouvoir, ainsi que l'océan. S'ensuit une histoire de révélation messianique, d'acceptation parmi les rebelles d'un être rejeté par Mégalex, de complot du créateur caché de la rebellion...
Le seul truc un peu gênant pour ma part, c'est la fin du récit. Ça fait un peu deus ex machina en plus de permettre une conclusion extrêmement rapide. Enfin je ne formalise pas, je suppose que les gens intelligents prennent des décisions très vite...
Ce qui frappe le plus dans cette BD, c'est quand même son aspect graphique. Un mélange assez difficile à séparer de dessin et de modélisation 3D, le tout se fondant néanmoins harmonieusement. Cela permet un très bon rendu de la tentaculaire ville de Mégalex. Chose assez amusante, c'est peut-être involontaire, mais le style m'a quand même pas mal fait penser à Moebius quand il bossait avec Jodorowsky justement, sur L'Incal. Surtout la tronche des flics clones en fait, si c'est pas John Difool ("héros" de L'Incal)... C'est peut-être pour donner encore plus l'impression du même univers.


Image
Les Cœurs boudinés - tome 3 : Des canards et des hommes

J'aurais presque envie de faire un sujet sur cette série tellement je la trouve excellente, mais je doute de son succès.
Pour résumer très rapidement le principe de la série, il s'agit à chaque fois de raconter la vie et surtout les amours d'héroïnes qui ont pour point commun d'être légèrement boudinées (d'où le titre, entre autre), sans qu'elles soient des boudins, justement. A chaque fois avec une justesse dans les propos rarement atteinte. On y croit. Mieux que ça même. Les histoires nous touchent toutes tellement leur réalité est palpable.
Intéressons-nous maintenant à ce troisième tome. Là où il se différencie des précédents, c'est qu'il n'est axé que sur une seule histoire, d'une femme que l'on a en plus déjà vu dans le tome 2 (là où le tome 1 et 2 proposaient une série d'histoires de longueur variable sur à chaque fois une héroïne différente). On retrouve donc Rosy, mère célibataire, désabusée comme c'est pas permis sur les relations homme-femme. Ce qui ne va pas l'empêcher de se replonger dedans.
Le détail qui tue mais bizarre de ce tome, c'est qu'il s'introduit par le monologue d'une statue de lion qui s'adresse à nous, lecteur. On le retrouve par la suite, mais son influence sur l'histoire est inexistante, directe ou non. L'histoire n'a aucune influence sur lui non plus. C'est une sorte de narrateur détaché assez étrange, dont je n'ai pas saisi l'utilité, si ce n'est de faire intervenir tout au long de l'album des références et des gags visuels autour du thème du lion.
Il n'empêche que je recommande plus que chaudement cette série.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 22 Mar 2009 09:35 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19344
Localisation: Joker
Image
Yoko Tsuno - volume 17 : Le Matin du monde
Je poursuis ma redécouverte de Yoko Tsuno, mois après mois.
Dans cet album, Yoko et Cie retrouvent leur amie Monya - qui vient du Futur - en Indonésie pour l'aider à sauver une danseuse du temps jadis.
Nous sommes donc plongés à Bali en 1350 dans une aventure qui sent bon le monde perdu de Conan Doyle.
Le scénario est simple mais c'est très dynamique et l'ambiance, comme souvent avec Leloup, est extrêmement réussie. Bref un chouette album.

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu 2 Avr 2009 20:29 
60 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Oct 2004
Messages: 622
Localisation: T.A.R.D.I.S.
ImageImage

Le Spécial Bastien Vives
Dans mes yeux & Le gout du chlore

Jeune auteur français, Vives continu à explorer son sujet de prédilection déjà traité dans ses deux œuvres précédentes: les filles, de son âge, vues du point de vue de garçons sensibles qui aimeraient bien devenir un peu plus que des amis pour ces fascinantes créatures. Je mets créatures parce que le point de vue est vraiment celui, diffus, du garçon : tout est en vue subjective, on ne verra donc jamais ce « narrateur », on n’entendra même pas ce qu’il dit. A nous de reconstituer les dialogues tronqués et d’imaginer ce qui passe par la tête de la jeune fille. Celle-ci minaudant pas mal sans jamais vraiment raconter quelque chose d’intéressant, l’effet est parfois un peu agaçant.
L’album s’attache à peindre les étapes de la relation amoureuse en milieux urbain, par un jeu de crayonnés sensibles qui cherchent à retranscrire les ambiances et les sentiments du protagoniste. Le projet, assez intéressent sur le papier en raison de l’économie de moyens et de la soumission à une contrainte forte , s’avère un peu ennuyeux une fois l’album en main : monotonie de la mise en page, peu de suspens, (« enlèvera-t-elle sa culotte » ? rendez-vous à la fin de l’album…), beaucoup de contemplation, aucun humour… question de sensibilité sans doute, mais je n’ai pas accroché.

Et pourtant je n’ai rien contre la romance en BD et j’avais bien aimé Le gout du chlore qui racontait une histoire assez semblable (un garçon rencontre, devinez quoi ? Une FILLE ! Ca arrive si rarement. Ensuite il espère pendant des jours que ça se concrétise, et je ne vous raconte pas la fin) Mais le Gout du chlore bénéficiait d’un dessin numérique certes plus froid, mais qui concordait au thème de la piscine, et bien plus léché et agréable. (Très jolis dégradés de bleu-vert et belle mise en scène des corps) Surtout, ses personnages un peu paumés étaient un poil plus attachants et caractérisés que la rouquine éthérée que l’on contemple, impuissant, pendant tout Dans mes yeux .Bref, très « joli », mais un peu plat, Dans mes yeux ne m’ a pas convaincue. Le Gout du Chlore beaucoup plus.

Edit>> Moi aussi j'aime bien la jolie japonaise de leloup. C'est un tendre souvenir d'enfance, quoique je n'ai pas ouvert un album depuis facilement 3 ans. Lisez surtout les premiers, car même si presque chaque album se lit indépendement, il y a un ordre chronologique. Il me semble aussi que les tout derniers sont moins biens scénaristiquement, et qu'en plus il est passé à une colorisation numérique moche qui abuse des dégradés du jaune au violet pour faire l'aube.

_________________
Image
It's all fun and games until someone commits sudoku


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 4 Avr 2009 18:29 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19344
Localisation: Joker
Pffuuu.. 3 ans ? Toujours aussi petite joueuse la mère Nator à ce que je vois. Moi cela devait faire près de 15 ans que je n'avais pas ouvert un album (le dernier que j'avais lu fut "L'Astrologue de Bruges") !
Sinon cette histoire de colorisation numérique me trouble... Bref je verrais bien, en tout cas mici.



Image
Yoko Tsuno - volume 18 : Les Exilés de Kifa
Yoko et Cie rendent visite à leurs amies Khâny et Poky sur la planète Vinéa. Lors d'une balade dans la zone froide, nos amis vont croiser une étrange sonde qui va les mener jusqu'à une sombre et étrange cité spatiale...
Nous retrouvons donc Vinéa pour une aventure spatiale et cyber. Leloup continue d'explorer le thème des robots et des Intelligences artificielles dans cette trépidante aventure. Les différents vaisseaux et structures sont comme toujours très réussis et Yoko acquiert même son propre vaisseau spatial!
J'adore ^_^


ImageImage
Okko - volume 2 : Le Cycle de l'eau II
Okko - volume 3 : Le Cycle de la terre I
Dans un Japon médiéval réimaginé, un groupe improbable mené par le ronin Okko arpente les routes de l'Empire et font la chasse à tous les Démons et créatures maléfiques qu'ils rencontrent.
Tout d'abord la fin de la histoire de la jeune Geisha enlevée par des pirates. Okko et ses compagnons vont être aux prises avec un étrange couple de Seigneurs locaux qui cache évidemment un secret. Jeu d'intrigue de palais, bushido et Kabuki sont au programme de cet album à l'issu tragique.
Le volume 3 ouvre un nouveau cycle : alors que nos amis désirent franchir une chaîne montagneuse, ils vont tomber une énigmatique histoire de moines assassins. Le volume est en grande partie occupé par un périple à travers divers Monastères qui offrent autant de jeu situation et d'ambiance différente. C'est souvent très drôle même si forcément linéaire. Le final renoue avec une action plus intense.
Une série bien sympatique soutenu par un beau graphisme et qui divertira sans aucun doute les amateurs de fantastique et médiéval Asiatique.

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu 21 Mai 2009 08:10 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19344
Localisation: Joker
Image
Yoko Tsuno - volume 19 : L'Or du Rhin
Yoko se rend à Cologne voir son amie Ingrid qui prépare un concert dans la cathédrale. Alors qu'elle visite le fameux édifice, notre jolie japonaise fait une étrange rencontre qui va l'entraîner dans un non moins étrange et dangereux voyage.
Dans cet album Leloup met en scène le Rheingold, un train de légende allemand, dans un récit qui n'est pas sans rappeler "Le Meurtre de l'Orient Express". Mystère, trahison, meurtre et secret sont au programme de cette palpitante aventure.

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 15 Juin 2009 21:30 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19344
Localisation: Joker
Image
Yoko Tsuno - volume 20 : L'Astrologue de Bruges
Contactée par un certain Van Laet qui désire la rencontrer, Yoko se rend à Bruges. Une rencontre qui la (ra)mènera en 1545!
Nouvelle épopée temporelle dans laquelle nous retrouvons Monya et bien évidemment toute notre petite famille - qui s'agrandit encore pour l'occasion!
Une excellente histoire d'alchimiste avec un soupçon d'inquisition, de peintre et de princesse Chinoise! L'intrigue joue la devinette de la reconstruction par rapport au présent (qui est le vrai Diable ?) et la visite de la Bruges Moyenâgeuse (ou non) est fort agréable.

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 21 Juin 2009 16:24 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19344
Localisation: Joker
Image
Le Concombre Masqué - L'intégrale des Années Pilote
Difficile de décrire les aventures de cet étrange légume, fortement onirique, pas mal psychanalyste, plein de non-sens et de jeu de mot.
J'avoue que ce n'est pas trop ma tasse de thé même si certaines histoires m'ont bien fait rire : "Comment devenir le maître du Monde" ou les aventures nocturnes du Soleil!
Un personnage classique qui appartient sans nul doute au patrimoine de la BD Franco-Belge.


ImageImageImage
Les Technopères - Volume 1, 2 & 3
Cette série de Jodorowsky (8 volumes en tout) conte l'ascension du jeune Albino, rêvant de devenir créateur de jeu vidéo, au poste suprême de la secte des Technopères.
Il s'agit de pur Jodorowsky, c'est à dire d'un univers futuriste délirant et violent supportant un récit très métaphysique et symbolique. Chaque volume décrit avec précision une étape de la quête d'Albino qui est symbolisé par l'entrée dans une nouvelle structure et un jeu autour des réalités virtuelles, ce qui donne un petit côté répétitif à la chose.
Cependant ce côté répétitif est contrebalancé par les aventures parallèles du reste de sa famille (sa mère, son frère et sa soeur) dans une quête de vengeance dans le monde des pirates galactiques.
Le dessin très numérique ménage de jolies choses par moment même si l'ensemble reste spécial et froid - enfin cela sert le propos, on ne peut pas le lui reprocher.
Bref je me répète mais c'est du pur Jodorowsky avec tout ce que cela implique : scénario tarabiscoté, aventure violente et absurde et intérêt soutenu avant tout par les concepts et réflexions de Jodorowsky.


ImageImageImage
Megalex - Volume 1, 2 & 3
Cette histoire complète en 3 volumes nous place sur une planète futuriste et totalitaire, qui tend vers une industrialisation de tous les aspects de la (non-)vie.
Jodorowsky nous a concocté un récit classique de lutte de l'Industrie Totale contre la Nature. L'aventure est courte et linéaire mais très dynamique : il y a de nombreux rebondissements et une bonne dose de Métaphysique/Symbolisme comme toujours chez Jodorowsky.
Si on est amateur de ce genre de récit au graphisme très numérique, ce n'est pas mal même si la fin est ultra expédiée O_o

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 28 Juin 2009 19:00 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19344
Localisation: Joker
ImageImageImage
Naüja - Volume 1, 2 & 3
Gord et Raspa gardent un fortin "oublié" à la frontière de l'Empire, aux portes d'une terre inconnue et mystérieuse : Naüja. Mais voilà ils vont être "réquisitionnés" par une mission Impériale qui a la drôle d'idée de passer par les terres de Naüja pour semer ses poursuivants.
"Naüja" est un récit qui développe un univers onirique à base de légende, de créatures magiques et de roi d'antan. La série joue à fond la carte du mystère, sur le mode conte, et fait du pays mystérieux de Naüja le personnage central du récit, au point que cela est un peu frustrant à la fin. A priori je dirais tout de même à sa décharge que la série avant sans doute l'ambition de continuer pour développer ses personnages et son univers. Malheureusement il n'y a jamais eu de suite à ce premier cycle d'aventure qui se suffit à lui-même malgré tout.
Une petite série sympatique et assez joli par moment peuplée de géants, d'harpies, de cavaliers squelettes ou encore de sorcière Lunaire et de Roi Solaire.

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 20 Juil 2009 17:59 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19344
Localisation: Joker
Image
Yoko Tsuno - volume 21 : La Porte des Ames
Yoko est dans l'espace proche de Vinéa avec ses compagnons en train de récupérer des pièces de son ancien vaisseau lorsqu'une étrange sonde les croise. C'est parti pour une folle course-poursuite!
En effet cet album est une sorte de course à 100 à l'heure qui ne s'arrête jamais! De ce fait l'histoire est un peu dure à suivre, surtout que le scénario est bien tordu^^
Leloup nous fait découvrir un nouvelle mini-civilisation perdue de Vinéa qui repose sur le transfert des Ames, rien que ça^^
Même si l'idée de la course en avant donne une certaine dynamique, le tout reste un peu trop sommaire car ce monde n'est finalement qu'esquissé - surtout que j'aurais aimé en savoir plus sur ses errances temporelles. Mais bon ce sera peut être pour une prochaine aventure vu que les héros se font la promesse de se revoir dans l'avenir!
Dans tous les cas cela reste une histoire très sympa explorant un thème classique de SF!

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu 13 Aoû 2009 21:06 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19344
Localisation: Joker
Image
Yoko Tsuno - volume 22 : La Jonque Céleste
Dans l'avion qui les transporte vers Guilin (Chine) Yoko et Rosée font une étrange rencontre qui va les entraîner jusqu'à l'an mille de la Chine impériale.
J'adore toujours autant la façon dont Yoko a de se mêler des affaires qui ne la regarde pas^^
Dans tous les cas c'est un joli voyage dans le temps que nous propose cette aventure dans laquelle Leloup n'oublie pas selon son habitude d'accorder une grande place aux techniques et machines de l'époque.
Une sympathique histoire au scénario qui s'amuse avec l'histoire et les paradoxes temporels.

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 89 messages ]  Aller à la page [1], 2, 3, 4, 5, 6  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com