Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 messages ]  Aller à la page [1], 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Blacksad
MessagePosté: Lun 25 Juin 2012 22:54 
50 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Juin 2011
Messages: 564
Blacksad :

Image

« Sartre affirme que l’Enfer, c’est les autres. Je veux bien admettre que les autres peuvent nous rendre la vie insupportable, mais ils peuvent aussi être nos compagnons de Paradis. Pour moi, l’Enfer c’est le néant, un endroit sans mes amis, sans musique, sans paroles qui stimulent l’imagination, sans beauté qui exalte les sens… »



La Création :

Blacksad a été crée par Juan Díaz Canales et Juanjo Guarnido. Nous avons Guarnido au dessin et Canales au scénario. Ils se rencontrèrent dans des studios espagnols au début des années 90 où Canales montre à Guarnido un projet de bd mettant en scène des animaux dans un univers de film noir. Mais le temps parfois fait que les gens s’éloignent les uns des autres mais un jour, Canales envoi à Guarnido : « Blacksad ne dort pas » et ils y travaillèrent ensemble pour que Dargaud en 2000 édite le premier album qui reçoit un succès immédiat en France

Image


Qu’est-ce que Blacksad :

Blacksad est une bande dessinée dont 4 tomes sont actuellement sorti.Elle met en scène des animaux anthropomorphes dans le New York des années 50. Chaque animal exerce une fonction correspondant au caractère qui lui est propre (un chien pourra être policier, un animal à sang froid comme crocodile et lézard seront tueurs à gages et une fouine sera journaliste). Nous sommes ici dans un genre policier s’apparentant au polar noir. Il est à noter que son succès est immense et que ceette bd est devenue culte assez rapidement par son style : dessin aquarelle + animaux anthropomorphes
Le héros principal de cette bande dessinée est le héros éponyme : John Blacksad. C’est un chat noir avec un museau blanc. Il est un détective privé dans la ligné d’Humphrey Bogart dans le grand sommeil ou le faucon maltais. Il est un personnage désabusé et comme tous privés, il emploi des moyens parfois à la limite du légal. (C’est qui fait sa différence avec le genre policier ou les personnages sont au service de la loi sans toutefois la transgresser).

Image


Les tomes :

« Quelque part entre les ombres » :
Image


Synopsis : Une actrice célèbre, Natalia Wilford est retrouvée morte chez elle. Elle fut une ancienne compagne de Blacksad et il décide alors de toute faire pour mettre la main sur celui qui a commandité ce meurtre.

Il y a dans ce tome la mise en place de tout l’univers propre à Blacksad : les personnages, le caractère de Blacksad, l’ambiance façon polar noir du cinéma des années 50-60 -> on y retrouve d'ailleurs les codes de ce genre: le détective solitaire, cynique et blasé, un imper, un borsalino, la présence d'une femme qui est utilisée à contrepoint de ce genre car en général, dans ces films les femmes sont des femmes fatales qui mettront le vie du personnage principal en péril. La mise en place du lieu (New York années ’50) est également importante car elle place un contexte historique précis, nous sommes dans l'après guerre et la guerre froide se met en place d'ailleurs le tome 3 évoque clairement le mac cartisme et la chasse aux sorcières.

Cemetery blues


« Artic-Nation » :
Image


Synopsis : Dans un petit quartier, s’affronte deux gang : les Artic d’une part qui pensent que la race polaire (donc blanche) est la race supérieur avec des références aux KKK et les Black Claws d’autre part qui eux sont une référence aux black panthers. C’est dans ce climat de tension que Blacksad enquête sur la disparition d’une petite fille métissée.

Strang Fruit :


« Âme rouge » :
Image


Synopsis : Soumis aux impératifs du service, John Blacksad a besoin d’argent. Il va donc servir de garde du corps à de riche particulier. Il retrouve par hasard un des ses anciens professeurs d’école, éminent scientifique qui est la cible d’assassinat.

That old Black Magic :


« L’enfer, le silence » :
Image


Synopsis : De passage à la Nouvelle-Orléans pour enquête, Blacksad est engagé par la patron d’une maison de disque pour retrouver Sebastian « Little Hand » Fletcher, un musicien de génie, accessoirement héroïnomane qui décida de s’éclipser pour cacher un lourd secret.

Cet album est un de mes préférés avec « Quelque part entre les ombres » car il mélange polar noir, berceau du jazz, et références à tout va concernant le jazz. Ce tome est un hommage vibrant à ce berceau haut en couleurs. Ce tome est également fait de référénce : le bleu de la couverture ainsi que le « wild note » et les flash blacks en bleu ne sont pas sans rappelé le célèbre label de jazz Blue Note ; Sebastian a 34 ans et va mourir à cause de la drogue -> Charlie Parker mourut à l’âge de 34 ans d’un ulcère du à la droguer et l’alcool ; toutes ces substances rappellent également la consommation importante de stupéfiant par ces joueurs de jazz qui se défonçaient souvent. Ce tome permet aussi l’exploration de nouvelle palette de couleurs, comme la scène du carnaval juste sublime mais aussi de nouvelles techniques de dessin comme les scènes de d’hallucinations sous drogues. La personne ayant commandité l’enquête se nomme Faust Lachapelle et tout comme un autre Faust aurait pu dire : « par le pouvoir de la vérité, j'ai, de mon vivant, conquis l'univers » car c’est quand viens leur des révélations, que cet homme qui avait tout ce qu’il désirait obtient enfin sa redemption.


Summertime


Il y a également, comme vous avez pu le constater un très fort rapport à la musique jazz dans les 4 tomes (dont un complètement consacré à ce style magique (je suis fan de jazz, j’assume)). Dans chacun des tomes, peut être entendues une musique dont je vous met le lien à chaque fois pour que ceux qui ne connaissent pas puissent mieux comprendre l’univers et s’imprégner de ce style musicale à la fois très lourd car il possède une histoire très forte comme par exemple la chanson Strange Fruit de Billy Holiday qui ne parle non pas d’un fruit magique dans un arbre non, sa chanson fait référence aux arbres sur lesquels les noirs étaient pendus et qui était laissé pourrir au soleil. D’ou le titre, Strange Fruit pour fruit étrange. Mais aussi pour son style léger car on se sent planer en écoutant certaine de ces mélopées même les plus triste et dramatique.


L’avenir :

Un tome 5 est en préparation mais peut d’info filtre. Nous savons juste qu’un jour (mais peut être pas le tome 5) Nous aurons droit à un flashback de John Blacksad ira en Europe sur contexte de seconde guerre mondiale.


En attendant, bonne lecture.

_________________
Image



Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Blacksad
MessagePosté: Mar 26 Juin 2012 00:02 
Gardien des Secrets de la Mégastructure
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Nov 2004
Messages: 4510
Localisation: Le cosmos... est... mon campement
BlackSad c'est une tuerie !

En quatre tomes, Díaz Canales et Guarnido ont réussi le pari d'installer et distiller une ambiance unique et accrocheuse. Les quatre histoires proposé sont certes originales mais tous différentes, bien qu'on retrouve toujours la même ambiance. Mention spécial au dessin de toute beauté, et je haïs un collègue qui c'est procuré ce dessin en tableau -->

Image

Pour ma part, j'ai particulièrement adoré Artic-Nation qui traite d'un sujet grave, la disparition d'un enfant métisse sur fond de guerre raciale. Mais il est vrai que l'Enfer, le Silence se démarque des trois autres tomes par son originalité et les quelques questions qui se posent. Et puis la Nouvelle Orléans est une ville très riche et sa relation avec le jazz font de cette histoire un vrai bijou (d'ailleurs, ça me rappel que je devrais commencer la série Treme de David Simon).

J'attends avec impatience ce cinquième tomes qui j'espère offrira encore de beau jour à notre chat détective.

_________________
Image
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête avant de poster.


Un an déjà
+
Fullmetal Epic


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Blacksad
MessagePosté: Mar 26 Juin 2012 13:53 
50 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Juin 2011
Messages: 564
Moi, je vais bientot avoir celle la en 70*100

Image

mais mon rêve de ce point de vue là, serait d'avoir cette affiche là:

Spoiler: Montrer
Image


Je bosse dans un resto en plus de mes études et un jour, des membres de la famille de mon patron sont venus pour fêter un anniversaire. Le cadeau arrive, il se fait déballer et c'était ça: http://www.attakus.fr/statue-John-Weekly. J'étais fou! J'avais qu'une envie c'était de la lui voler pour la ramener chez moi!

_________________
Image



Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Blacksad
MessagePosté: Mar 26 Juin 2012 17:48 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1679
Punaise ! A l'ouverture du topic, j'ai bien cru que, ca y est ! tu profitais d'une annonce de sortie du tome 5 pour présenter la BD... Salaud...

Un avis un peu plus mitigé sur Blacksad. Autant j'ai adoré les deux premiers tomes, avec un Arctic Nation absolument génial, autant j'ai détesté Ame Rouge et ai ressenti une perte de rythme dans L'Enfer, le Silence, bien trop simpliste et prévisible dans son déroulement. Bon, j'ai quand même su apprécier ce quatrième volume, et attend le prochain avec impatience, mais je trouve qu'on perd énormément de l'ambiance de ses débuts.

Par contre, niveau dessin, c'est un pur régal pour les yeux. C'est magnifique et c'est toujours un immense plaisir de voir de nouveaux personnages s'animer dans nos planches, ou ces arrières-plan très inspirés et détaillés.

Citation:
Je bosse dans un resto en plus de mes études et un jour, des membres de la famille de mon patron sont venus pour fêter un anniversaire. Le cadeau arrive, il se fait déballer et c'était ça: http://www.attakus.fr/statue-John-Weekly. J'étais fou! J'avais qu'une envie c'était de la lui voler pour la ramener chez moi!

Pour en faire la collection et avoir vu celle que tu montres en vrai, je trouve que les bustes sont vachement plus sympas, et surtout bien plus abordables.

Vivement ce fameux tome 5 donc !

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Blacksad
MessagePosté: Mar 26 Juin 2012 18:39 
50 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Juin 2011
Messages: 564
cielo a écrit:
Punaise ! A l'ouverture du topic, j'ai bien cru que, ca y est ! tu profitais d'une annonce de sortie du tome 5 pour présenter la BD... Salaud...


Mwahahahahaha, enfin bon je dois t'avouer que j'aurais préféré le faire car ça fait déjà deux ans qu'on attend.
En parlant de ça, voici une interview de nos deux compères en 2011 dans laquelle ils évoquent le futur de Blacksad et le tome 5 serait je cite:

Juan Diàz Canales a écrit:
Je suis déjà sur l'écriture du tome 5, je ne peux pas trop m'avancer, mais ce sera une sorte de roadmovie où Blacksad doit retourner de la Nouvelle Orléans jusqu'à New York.


Après, est-ce que cette idée a été maintenue ou non, je ne sais pas.

cielo a écrit:
Un avis un peu plus mitigé sur Blacksad. Autant j'ai adoré les deux premiers tomes, avec un Arctic Nation absolument génial, autant j'ai détesté Ame Rouge et ai ressenti une perte de rythme dans L'Enfer, le Silence, bien trop simpliste et prévisible dans son déroulement. Bon, j'ai quand même su apprécier ce quatrième volume, et attend le prochain avec impatience, mais je trouve qu'on perd énormément de l'ambiance de ses débuts.


Pour ce quatrième tome, le but était de faire tenir l'histoire en une nuit avec plein de flashbacks. Dans ce tome, il y a une sorte de rupture avec les 3 autres car justement Canales tente un nouveau mode d'écriture qui marche bien je trouve malgré une perte de surprise et Guarnido quand à lui s'essaie à de nouvelles choses vis-à-vis de la Nouvelle Orléans, haute en couleurs. Couleurs qui ne sont pas autant présente dans les autres tomes qui ont chacun une dominante. Ici ils ont abandonnés cette dominante au profit d'un autre système moi personnellement, je trouve que c'est un de mes préférés pour ça!

_________________
Image



Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Blacksad
MessagePosté: Mar 26 Juin 2012 19:07 
25 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Mar 2011
Messages: 428
Et bien c'est finalement le topic de Argosax qui m'aura donné suffisamment envie de lire les Blacksad tant encensé par mon entourage.

Donc hop je le prend quelques heures et je lis les quatres tomes d'une traite. Et je dois dire que j'ai vraiment beaucoup aimé cette lecture. Mais parlons en plus precisement:

Ma critique n'auras pas beaucoup de recul vu que j'en ai finis la lecture il y a à peine une heure mais il me paraît important de faire cela après coup alors allons-y:

Le premier album est une sublime entrée en matière de l'oeuvre afin de découvrir ses protagonistes, son atmosphère, son univers. Nous découvrons ainsi Blacksad un détective privée qui est dépêché sur la scène de meurtre de l'un de ses anciens amours. Celui-ci prendra ainsi l'affaire personnellement et tentera de trouver l'assassin à tout prix. Déjà, des la première case ont se rend vite compte d'un truc: le dessin est extrêmement beau: soigné, détaillé, les animaux sont traité dans un style qui ne les rend ni trop niais ni trop sombre, ils sont traités comme des humains et cela contribuera fortement au fait que j'ai adoré la série. L'idee de transposer des humains dans la peau d'humain est d'ailleurs très bonne et même si on l'a déjà vu dans des bd du genre de l'inspecteur canardo, ici le dessin fait que cela prend une autre dimension. On peut aussi parler des textes qui sont absolument fabuleux avec des tas de citations qui mériteraient à être culte (exemple de la signature de Argosax). D'ailleurs beaucoup de citation sont formé sur une phrase assez longue avec à la fin quelques mots qui donnent une sorte de contre-pied avec un humour cynique et noir, par exemple "Il y a des matins où l'on a du mal à digérer son petit-déjeuner... Surtout si on se retrouve devant le cadavre d'un ancien amour". J'adhère complètement. Mais reparlons rapidement du traitement des personnages en animaux: celui ci est réussi excellemment, si bien que voir tel ou tel animal dans tel ou tel rôle est un régal. Ce principe sera encore mieux utilisé dans le second tome ce qui a contribué au fait que c'est celui que j'ai préférés. Le scénario du tome est vraiment très plaisant et me fait un peu penser au film True Grit, avec son côté "condensons tous un genre dans une oeuvre". Ça a réussit dans True Grit, ça réussit ici. On a beau avoir tous les clichés du genre ça passe admirablement bien et ça contribue même à rendre l'histoire si attachante. J'aime aussi beaucoup le fait que l'ont se retrouve fréquemment dans les pensées de Blacksad ce qui renforce l'idée de polar et donne parfois un peu l'impression de roman imagé qui est loin d'être désagréable. J'ai aussi beaucoup aime la scène entre l'assassin et Blacksad. Encore très clichés mais faite d'une main de maître. En bref, j'ai vraiment beaucoup aimé ce tome qui reste l'un de mes préfères avec le second. Ça commence divinement bien.

Et l'on arrive au second tome qui est celui que je préfère des quatres: on reprend toutes les qualités du premier et on rajoute une intrigue encore plus complexe, avec un véritable enjeu qui se trouve en toile de fond qui est la ségrégation des états unies avec un gang blanc prédominant mais une contestation noir qu'on verra peu mais qui est aussi très violente. Les personnages sont attachants, on trouve un nouveau protagoniste récurrent, le journaliste, l'intrigue est enormissime. Bref, j'ai énormément aimé et j'ai trouvé la mort du vieux dont le rêve est d'aller à Las Vegas particulierment touchante.

Le troisième tome est celui que j'ai le moins aimé, mais il reste quand même très bon. L'enjeu géopolitique est ici la guerre froide et plus précisément le maccarthysme. On a aussi la menace d'une guerre nucleaire qui est évidente. L'histoire a un peu de mal à démarré si bien qu'on se retrouve à la 40eme page sans avoir la réelle impression d'avoir démarré quelque chose. Enfin bon les dessins sont encore très beaux, les personnages intéressants, on a pour la première fois une vrai histoire d'amour. C'est très sympathique, même bon mais ça reste en deçà des autres.

Quatrième tome, quatrième axes différent. J'aime cette diversité. On a le retour d'une très bonne histoire, l'atmosphère jazz est vraiment sympa. On a ici un album un peu hommage à cette musique et c'est très bien rendu. J'ai beaucoup aimé la phrase d'intro de la BD (qu'à mis ici Argosax en citation d'accroche) et toutes les références sont sympa. En bref un très bon tome mais qui manque un peu de l'effet de surprise du premier et du gros enjeu du second. J'ai énormément aimé mais avec des premiers tomes aussi excellent c'est sur que c'est dur de faire mieux. Mais vous pouvez y allez, le cinquième tome sera sûrement encore une fois excellent car pour l'instant nous n'avons aucun tome qui soit juste "bon". Niveau qualité on est au top quoi.

Bon voilà, j'espère avoir montrer le véritable coup de cœur que j'ai eu en lisant cette série et que les indécis se laisseront tenter ;)

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Blacksad
MessagePosté: Mer 4 Juil 2012 11:35 
55 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Mai 2008
Messages: 583
Localisation: Into the Wild
J'ai lu les deux derniers Blacksad hier. J'avais déjà lu le premier il y a un petit moment, tout comme le deuxième, que je n'avais malheureusement pas eu le temps de finir, mais les avis sont plus que positifs sur celui-ci, j'irai donc bientôt rectifier le tir.

Comme beaucoup d'entre vous, j'ai été comblé par les dessins, c'est d'ailleurs ça qui m'a principalement amené à m'intéresser à cette BD, mais pas que, j'avais également eu remarquer l'énorme engouement qu'il y a eu, principalement sur le net, pour la sortie de 4ème tome. Donc, je reviens sur les dessins, j'adore comment est retranscrit le caractère de l'être humain dans chaque animaux, même au niveau des décors c'est parfait, et le dessinateur arrive parfaitement à faire apparaître l'ambiance recherchée.

Au niveau du scénario, ce sont des enquêtes assez complexes, ce qui fait que la solution est vraiment dure à imaginer, et on apprécie mieux le plaisir de la découverte. Après complexe, ne veut pas dire que ça soit dur à comprendre, la narration est bonne, les dialogues aussi, ce qui apporte une compréhension assez facile. Mais il est possible, que je me les relise encore une fois, car je pense que c'est le genre de BD qui cachent pas mal de détails, et avec lesquelles ont découvre beaucoup lors d'une seconde lecture.

Encore un avis positif sur cette BD, merci Argosax d'avoir pris le temps de nous la présenter !

_________________
Image
"Laissez croire au peuple qu'il gouverne et gouvernez-le !
Ratatat/Patrice/Youssoupha


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Blacksad
MessagePosté: Mar 2 Oct 2012 02:22 
50 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Juin 2011
Messages: 564
Une annonce de premier ordre:

Non pas la sortie du tome 5 mais plutôt son commencement. Le tome 5 a en effet été commencé par Juan Guarnido. Ce que l'on sait suite à cette interview c'est qu'on reverra d'anciens personnages de la série. Il a été évoqué également dans d'autres interviews que ce serait un road-trip entre la Nouvelle-Orléans et New-York. En tout cas j'ai vraiment hâte :D

Citation:
JSC : Sur quoi porte votre prochain travail ?
JG : Sur le cinquième Blacksad qui est déjà en route. J’ai commencé à décortiquer le scénario qui m’est arrivé récemment. J’ai commencé les études de personnages...
JSC : Une date de sortie ?
JG : On va dire fin 2013, peut-être...



source: http://www.blacksadmania.com/article-juanjo-guarnido-le-cinquieme-blacksad-est-deja-commence-110550462.html

_________________
Image



Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Blacksad
MessagePosté: Mar 9 Juil 2013 12:42 
50 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Juin 2011
Messages: 564
Tome 5: "Amarillo"
Spoiler: Montrer
Image


Cadeau Bonux:

Spoiler: Montrer
ImageImageImage

_________________
Image



Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Blacksad
MessagePosté: Dim 14 Juil 2013 16:53 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1679
Merci pour ces premières planches Argosax ! Qui sont franchement magnifiques. De ces premières images, ça m'a l'air très coloré et lumineux, et je ne serais pas contre un rendu général assez semblable à ce qui nous est proposé là niveau colorisation, tant le rendu est superbe.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Blacksad
MessagePosté: Lun 26 Aoû 2013 14:02 
50 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Juin 2011
Messages: 564
Voici venir une nouvelle planche:

Image

Et l'annonce que le tome 5 de Blacksad sortira en Novembre normalement

_________________
Image



Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Blacksad
MessagePosté: Lun 14 Oct 2013 14:23 
50 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Juin 2011
Messages: 564
C'est pour bientôt. Le 15 Novembre sera un bon jour.

Voici quelques photos couvertures facebook données par Dargaud pour le lancement du tome 5:

Spoiler: Montrer
Image

Image

Image

Image

Image

Image



EDIT:

La 4eme de Couv est de sortie:

Spoiler: Montrer
Image


"- Qui es-tu pour me juger? Qu'as-tu de plus qui te rende meilleur que moi?
- La poésie et les couilles."

_________________
Image



Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Blacksad
MessagePosté: Mer 16 Oct 2013 19:35 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1679
Argosax, tu crains mec.
Jamais là quand il faut pour continuer à faire monter le niveau d'attente du tome 5 à travers les news toutes fraîches. Pour la peine, je m'y colle !


_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Blacksad
MessagePosté: Dim 3 Nov 2013 16:25 
50 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Juin 2011
Messages: 564
cielo a écrit:
Argosax, tu crains mec.
Jamais là quand il faut pour continuer à faire monter le niveau d'attente du tome 5 à travers les news toutes fraîches. Pour la peine, je m'y colle !


Ouai je sais, MAIS je te bats en postant pour qui voudra les premières planches de l'album

Blacksad - Tome 5 - Amarillo

Perso, moi je ne les lis pas car jveux avoir la bd mais certains pourraient le vouloir.

_________________
Image



Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Blacksad
MessagePosté: Lun 18 Nov 2013 06:44 
50 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Juin 2011
Messages: 564
Image

Blacksad T.5: Amarillo


Après 3 ans d'absence, notre chat détective préféré est de retour:
ImageImageImage


Cette fois, notre chat commence à être lassé de sa vie New-Yorkaise avec tous ces crimes, fusillades et paquets de maccabés. Il décide donc de ne pas suivre Weekly qui rentre pour New-York, et se pose des questions quand à son choix de carrière et se dit qu'il aurait ptet du perpétuer une certaine tradition familiale dans la photographie. Weekly laissera donc négligemment un appareil photo dans la poche de John. Par une bonne action, celui-ci se voit confier un travail, conduire une cadillac jaune jusqu'à Tulsa. et c'est parti pour un road-trip on the road sixty-six.

Spoiler: Montrer
Image


Parallèlement à cela, nous suivons l'aventure de deux écrivains, un qui vient de percer avec son premier roman et l'autre un poète aux avis bien tranchés. Et vous avez bien compris, les chemins de nos deux écrivains et celui de John vont se croiser. Effectivement, ceux-ci vont lui voler la cadillac direction la ville d'Amarillo, Texas. Fait que je me dois de noter mais qui est on va dire annexe (quoique) à l'histoire: La rencontre de la soeur de John: Donna -> piste familiale pour l'avenir? qui sait.

Et l'histoire va aller d'aventure en aventure, dans ces Etats-Unis profonds. La route se poursuit mais le chemin est parfois semer d'embuches. Notre chat va se lier d'amitié avec une hyène, aussi bizarre que cela puisse paraître. Les mots ne sont pas souvent ce qui nous définit le plus mais nos actes le sont. Pour reprendre la citation qui pose le ton de l'album: "Il n'est absolument pas prouvé que le langage des mots soit le meilleur possible" Artaud. Le langage est limité, les actes de langages ne sont pas souvent la meilleure des solution pour communiquer. Nos actes sont inscrits dans le temps, les mots malgré tout, ne sont que du vent, un souffle qui passe. Les actes sont figés et restent et rien ne changera ça.

Amarillo se détache des autres tomes dans la mesure ou son ambiance est beaucoup moins pesante justement que les autres. Dans les 3 premiers tomes: New-York fait office de personnage et nous pose une ambiance lourde, pesante. Dans le T.4, en Louisianne, ce n'est plus la ville qui est pesante mais l'ambiance générale en ce jour de carnaval avec ce récit de la chute d'un musicien de jazz tombé dans la drogue jusqu'au dénouement tragique.
Ici, dans ce T.5, l'ambiance est plus légère, de par la présence du jaune, symbolique du soleil: La cadillac, la ville d'Amarillo, l'écrivain est un lion, le Sunflowers Circus (crique tournesol)… Il n'y pas ce côté pesant, qui renvoi aussi aux entraves de John en moins. Il part à l'aventure, la fleur au fusil, sans argent, sans rien en opposition avec sa vie de la ville ou il doit payer ses factures etc…

J'ai lu sur le net, certains trouvent que Guarnido dans ce tome s'en est moins bien sorti que précédemment. Personnellement, je ne trouve pas. J'aime toujours autant son travail et trouve toujours autant de plaisir à suivre les aventures qu'il nous conte par la pointe de son pinceau. L'univers est toujours aussi prenant, ces animaux anthropomorphes sont toujours aussi beau à regarder. Des plans cinématographiques magnifiques. Moi j'aime.

Spoiler: Montrer
Image
On se souvient encore de Marlon Brando dans L'Équipée Sauvage"



Ce tome encore une fois fais la part belle à la musique et au jazz de l'époque avec cette fois 3 morceau. Des standards du jazz qui ont été repris et repris par les plus grand souvent.

Hit that jive, jack



That old black magic


Cette chanson a déjà été utilisée dans l'univers de Blacksad, dans âme rouge. Ici elle est réutilisée pour souligner le fait que les noirs à l'époques n'étaient pas très bien vue. Surtout dans les Etats-Unis profonds ou les rednecks du coin n'hésitaient pas à l'époque à casser du noirs. Ce que John ne peut s'empêcher de faire quand il se trouve en présence d'un redneck (qui est un perroquet au cou/nuque rouge) c'est bien sur de lui en coller une.

Spoiler: Montrer
Image


(Gets your Kick on) Route 66


Cette chanson intervient dans un moment de détente, une pause narrative chez la soeur de John. C'est d'ailleurs Neal, la hyène qui prend la guitare et improvise sur le porche. Cette chanson n'est pas là en vain, elle nous rappelle le but de l'histoire, un road movie traversant le pays avec ses joies, ses peines, ses rencontres, ses retrouvailles

Spoiler: Montrer
Image



De ce tome, malheureusement, tout n'est pas bon à prendre. Je le trouve beaucoup trop rapide, beaucoup trop elliptique. Ce tome va à vive allure tel une cadillac jaune lancée à 88 miles à l'heure sur la Route 66 et je trouve ça dommage car du coup on a pas trop le temps de s'arrêter de profiter du paysage de manière général. Du coup le rythme prend en contrepoint le principe du road movie ou l'on prend son temps. Pas le temps de se poser autour d'un décor ou de personnages. On creuse les personnages principaux mais le restent on le survol de trop à mon gout et c'est dommage. Très dommage.


Même si je garde une bonne expérience de retrouver cet univers, ce graphisme, ces personnages je n'en reste pas moins sur ma faim de part la construction du récit qui va trop vite alors que Canalez s'octroi une pause chez la soeur de John mais le final est "vite expédié" si je puis dire.
Mais bonne nouvelle, un tome 6 est annoncé. J'espère juste qu'il ne faudra pas attendre 3 ans cette fois.

Image

_________________
Image



Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 messages ]  Aller à la page [1], 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com