Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 738 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 45, 46, 47, [48], 49, 50  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Le GT - 6ème édition (coin votes et justifications)
MessagePosté: Mer 31 Oct 2012 23:28 
Chasseur de Rêves
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Nov 2004
Messages: 2541
Localisation: Nulle part ailleurs
Quelle belle remontée d'Ares, qui a dit que cette finale allait être une partie de plaisir. Allez punaise plus que quelques votes !!!

Faites de ce GT une surprise dans le sens le plus laborieux du terme!

Plus que quelques votes...

_________________
Image
Lezard Valeth a dû maitriser les mystérieuses règles du forum... pour pouvoir déchiffrer la Pierre Philosophale.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le GT - 6ème édition (coin votes et justifications)
MessagePosté: Mer 31 Oct 2012 23:48 
70 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Déc 2011
Messages: 665
Localisation: ...
Enitu a écrit:
Votez pour la révélation de cette 6ème édition du GT ! Votez Ares !


Mouais, pour moi c'est plutôt la déception de ce GT. En lisant vos justifications je m'attendais à un super personnage bien développé comme on les aime -enfin je sentais quand même venir l'arnaque-, mais en fait j'ai plutôt découvert un personnage creux et ô combien remplis de vilains cliché, une sorte de Kirua en moins bien, beaucoup moins bien en fait.
Je ne vais pas partir sur des considérations sûr le manga en lui-même, mais c'est grosso modo le même topo -pour ce que j'ai lu actuellement en tout cas.

Et donc, puisqu'il reste (très) en deçà d'Askelaad, j'ai voté pour ce dernier.

_________________
Image
Barks et Don Rosa savent nous faire rêver...
Et Winshluss...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le GT - 6ème édition (coin votes et justifications)
MessagePosté: Jeu 1 Nov 2012 11:21 
Chasseur de Rêves
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Nov 2004
Messages: 2541
Localisation: Nulle part ailleurs
On ne peut pas dire non plus qu'Askelad soit un concentré d'originalité, non ? Le viking dur et rusé... Perso j'ai toujours vu en lui une sorte de Gambino que ce soit dans la fonction, la mentalité, le rapport avec le jeune héros, que le design, mais... en moins bien ^^ cependant je n'ai jamais été adepte de la décrédibilisation d'un personnage pour le profit d'un autre. Donc au lieu d'en décrier un je préfère en défendre un autre, pour Ares je laisse le soin à Enitu qui s'en sort pas mal.

Autre chose, qu'une finale soit forcément sans intérêt ou jouée d'avance me gêne pas mal, car si un personnage arrive en finale cela veut forcément dire qu'il a été porté par des fans, donc ces fans méritent d'être lus et que l'on s'attarde sur leur idole et que cette dernière soit défendue ardemment jusqu'au bout.

Donc oui, pour moi Ares est bien une révélation de ce GT, car avant je ne le connaissait pas maintenant si. Et c'est grâce à ses fans qui l'ont porté jusqu'à cette finale. Peut être l'amèneront-ils plus loin ce que je considérerais comme une belle démarche après avoir tant bataillé. Dans le cas contraire ils nous auront tout de même fait partager une passion, ce qui est vraiment l'essentiel pour moi dans un GT.

_________________
Image
Lezard Valeth a dû maitriser les mystérieuses règles du forum... pour pouvoir déchiffrer la Pierre Philosophale.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le GT - 6ème édition (coin votes et justifications)
MessagePosté: Jeu 1 Nov 2012 12:00 
10 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Mai 2012
Messages: 59
Nouvelle à la culture manga presque inexistante, au rapport!
Effectivement, je ne connaissais pas la moitié des participants de ce GT. Quelles ont donc été mes motivations pour voter? Quels critères ai-je dû employer? J'ai systématiquement voté pour le personnage dont on me donnait envie de découvrir leur univers, dont on me donnait envie de lire et de commencer une nouvelle série.

Et pour la finale, ça donne quoi? Autant au tour d'avant, j'avais voté Askelaad sans hésitation ou presque. Autant sur ce tour, cela ne relève pas de l'évidence.

Tout d'abord parce que en face, on a deux défenseurs d'Ares qui ont réussi à me faire commencer Ares... Et ensuite, car les justifications pour Askelaad sont presque (j'ai dit presque) inexistantes. Pour vous, cela semble certain qu'Askelaad est supérieur à Ares, pas pour moi. Vous, défenseurs du Viking, aviez presque réussi à me convaincre de commencer Vinland Saga au tour précédent, pourquoi pas renouveler l'exploit lors de ce tour-ci. C'est à cette condition que j'accorderai ma voix à Askelaad..

J'attends donc ce soir pour voter et espère être surprise.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le GT - 6ème édition (coin votes et justifications)
MessagePosté: Jeu 1 Nov 2012 12:46 
175 000 000 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Fév 2010
Messages: 1119
Dire que Askeladd et Kamina ont bénéficié d'un tableau moins favorable est quelque part faire preuve de mauvaise foi si l'on regarde bien leurs adversaires. Kamina n'a eu réellement que du soucis à se faire à partir du 3ème tour contre Shira ou ce dernier porté par plus de justifications a quand même du s'incliner face à Kamina. Mais c'est vrai que je ne m'attendais pas à ce que Kamina ait autant de mal à battre des adversaires, d'où le fait que je disais que sa fan-base était moins présente ou déjà moins marquante comparé à d'autres. Pour Askeladd en revanche ce GT m'a paru d'une facilité évidente. Comme le dit naorim d'ailleurs on le voit bien encore avec ce tour.

Rien de bien surprenant à battre Mifune de Soul Eater (après tout Ares avait bien battu Black Star). Le duel contre Thorfinn provenant du même manga est similaire au Jolyne - Diavolo on sait qui sera le vainqueur. Puis la finale du tableau contre Taito était joué d'avance puisque j'étais le seul qui soutenait Taito et qui aurait pu perdre avant je pense si son adversaire (alias Koyomi Araragi) avait eu plus de soutien. Askeladd aurait pu aussi avoir bien des problèmes face à Gesicht mais encore une fois tout le monde s'est dirigé vers Askeladd sans opposition et seul face à Kamina il aura eu des doutes car le duel était partagé. Honnêtement j'ai plus eu l'impression que c'est Ares qui a dû trimé pour en venir là ou il en était (preuve en est qu'il a eu recours à plus de justifications)

Ce n'était pas joué d'avance de battre Black Star perso populaire de Soul Eater et encore moins de remporter le duel face à Yoko de TTGL là ou Ares s'est fait sa première frayeur d'ailleurs. Le duel contre Riza et Jolyne a également failli se finir sur une défaite car quasiment à chaque fois Ares affrontait une fan-base différente, celle de TTGL, celle de FMA, celle de Jojo et même si ses adversaires me semblait moins intéressant il n'en reste pas moins qu'ils étaient plus difficiles à battre. Fin pour finir je dirais que j'en suis arrivé à ma finale rêvée donc que ça pouvait pas tomber mieux :D Pour TTC (et tous les autres au passage) c'est vrai que l'on peut avoir l'impression qu'Ares ne mérite pas cette finale à cause justement de cette fan-base qui le pousse et non par rapport à ses qualités mais que voulez-vous le GT révèle bien des surprises, s'il n'y avait pas des justifications aussi acharnées que les nôtres je pense pas qu'on aurait atteint la trentaine de pages :p

Bref, merci bien Enitu d'avoir assuré la continuité des votes d'Ares car une finale serrée au GT ça fait toujours plaisir et je suis RED à 100% dessus. D'ailleurs le parallèle pour Askeladd avec Gambino est marrant puisque c'est justement la première image qui m'est venu à l'esprit lorsque j'ai découvert le personnage de Vinland Saga même si je dirais que ce dernier est mieux réussi tout de même. Et pour répondre à pif paf non Ares n'est pas un Kirua en moins bien (n'empêche c'est fou cette manie chez l'être humain à tout vouloir comparer à ses références ^^) parce qu'Ares est vraiment complet sur tous les points. La preuve il sait même danser !

Image
Et là vous rajoutez du Eyes on Me...


Bref les deux méritent autant l'un que l'autre de gagner le GT pour moi mais hormis le fait que j'ai supporté Ares durant tout le GT avec Enitu, Ares a ce petit truc qui fait qu'on s'attache à lui peut-être que ça ne marchera pas pour tout le monde mais ce condensé de classe, de tristesse, d'humour le tout dans un univers que j'apprécie énormément est excellent pour ma part. Et puisqu'il me reste une dernière citation autant la lancer maintenant :

« On peut toujours tuer quelqu’un avec une épée brisée ! »


Et je pense pas me tromper en disant qu'Ares est arrivé à ce GT comme une épée brisée mais qu'avec de la volonté, de la passion il a su briller de mille feux pour se reforger et devenir une lame de qualité. Et ce qui est encore plus marrant c'est de vous reporter à ma première citation, là ou personne ne s'attendait à cette finale, là ou certains pensaient qu'il allait perdre au premier tour et pourtant je vous l'avais présenté comme tel à travers une citation de l’œuvre. Et aujourd'hui je suis fier de savoir que cette citation peut s'appliquer à ce GT et de voir qu'Ares a soudainement capté l'attention jusqu'à arriver en finale :p

C’est une personne parmi les autres dont on ne peut reconnaître le talent. Et soudain il s’élève au dessus des autres tel un soleil à son zénith !


Edit : En fait cielo a très bien résumer le truc qui me convient parfaitement puisque je connais très bien les deux personnages. Ici le cœur et la raison s'affronte et pour ma part j'ai préféré choisir la première option ^^

_________________
Image


Dernière édition par Yuushi le Jeu 1 Nov 2012 17:35, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le GT - 6ème édition (coin votes et justifications)
MessagePosté: Jeu 1 Nov 2012 14:04 
125 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Fév 2009
Messages: 988
Localisation: Au fond de ton regard.
C'est vrai que les défenseurs fervents d'Askeladd ont disparu petit à petit après la Vraie finale. En même temps, peut on leur en vouloir quand après avoir fait le plus dure contre, peut être, le véritable favori, et le personnage le plus populaire de ce Grand Tournoi: Kamina.
C'est vrai qu'à côté Arès fait pâle figure, tout comme ses ardents défenseurs qui, pour exister se doivent de spammer le topic.
Peut on leur en vouloir? Je dis non, Arès The Vagrant Soldier est une excellente oeuvre de ce que j'ai pu en lire, et de ce que j'ai pu voir ici grâce aux forcenés du clavier. C'est peut être mon côté vieux con, mais en vieillissant, j'ai de plus en plus de mal à m'attacher à des héros jeunes. Dans le shonen de base parce que je les trouve bruyants, pleins de couleurs et de joie de vivre alors qu'en général ils vivent pour tuer les autres ou à la rigueur se battre pour gagner du pouvoir(Naruto=ninja, Bleach=dieux de la mort, One Piece=pirates). Ces trois piliers du shonen jump qui sont connus dans le monde entier voient leurs héros se battre contre des adultes, ils gagnent tout le temps (ou presque), ne meurent jamais ...

J'en conviens cependant qu'Arès ne se range pas dans ce registre. Je le mettrais avec Gatsu jeune, ou encore Thorfinn de Vinland Saga. Comme l'a fait remarqué DuK à juste titre, ce sont des personnages issus de seinen. Ils s'inscrivent donc dans des mondes beaucoup plus sombres, et leur histoire personnelle bien que triste, ne tourne pas sur du mélodramatique indigeste. Et même si ils ont en général des capacités physiques au dessus de la moyenne qui leur permet de survivre dans ce monde violent, ils n'en restent pas moins faillibles.
Nez en moins. Ah non, on dit pas ça comme ça, je recommence.
Néanmoins, comme je le disais plus haut, c'est peut être mon côté vieux con qui me fait dire ça, mais je tiens à le dire.
Des enfants soldats, ça existe depuis des millénaires, et ça continue toujours aujourd'hui d'exister. Ces gamins à qui l'ont fait traverser l'enfer, et bien, il n'y a rien de bon à en raconter. Il faut certes en parler, mais je trouve que les glorifier grâce à des histoires qui en font des héros, et bien ça me dérange.
Là, on se retrouve à une limite narrative qu'il est difficile de faire sortir des lieux communs. Dans son flash back, Yukimura se moque lui même du récit qu'il fait dire à Askeladd.
"Quelle histoire pitoyable, c'en est à en avoir les larmes aux yeux"

On peut d'ailleurs souligner que le développement de Thorfinn se fait avec une ellipse de 10ans, qui fait qu'on retrouve le héros âgé de 16ans. On évite donc tout le pathos, et les trucs chiants qui en découlent. Throfinn est heureusement un personnage très sombre et antipathique peut être justement pour éviter de tomber dans les clichés navrants.
Vous remarquerez je n'en doute pas si vous ne l'avez pas encore fait, que la plus part des livres/films/jeux qui mettent en avant des adolescents sont pour la plus part emprunts d'une naïveté affligeante couplées à un monde adulte très flous qui se reposent constamment sur les épaules de la jeune génération. Beyblade metal fury en est un excellent exemple.

Je ne connais pas suffisamment Arès malheureusement pour en faire une analyse plus aboutie, et je ne veux pas démolir gratuitement un personnage que je connais si peu.

RED, un peu plus haut compare Askeladd à Gambino. Je veux bien qu'un rapprochement soit fait entre deux hommes faits pour la guerre qui ont à leur charge la gestion d'un gamin. Mais la comparaison s'arrête là. La relation entre Guts et Gambino est bien plus malsaine. Entre filiation, esclave, rancoeur d'une part et amour paternel non assouvi de l'autre. Thorfinn et Askeladd ont une relation beaucoup plus claire. L'un veut tuer l'autre, l'autre paye un tribut pour avoir tuer le père du morveux. Askeladd exploite Thorfinn, c'est certain, mais dans un certains nombre d'échanges, il essaye aussi de lui apprendre ce que l'âge lui à enseigner. Bien entendu, le refus des plus jeunes à écouter leurs aînés est une fois de plus mis en avant. Il me semble qu'à aucun moment, Gambino a cherché à élever Guts au delà de ce qui pourrait lui être utile. Contrairement à Askeladd qui explique le cours de l'histoire à son jeune protégé, les flux des peuples qui remplacent les civilisations trop anciennes et faibles pour continuer à exister. Rappelons le aussi, mais jusqu'au siècle dernier, les enfants n'étaient pas considéré comme de futurs adultes, mais comme une force de travail, ou une bouche à nourrir. Gambino s'inscrit parfaitement dans ce registre la. Alors que je vois chez Askeladd une pointe de modernité, son désire de transmission pour que Thorfinn porte en lui des valeurs et des connaissances sensées faire de lui un homme plus sage.

Askeladd est donc bien plus qu'un super guerrier, un fin stratège, un fiéfé malin. C'est aussi un mentor. Il est le porteur d'un discours de sagesse dans ce monde chaotique. Il vit dans et par le chaos. Mais on ne peut pas construire la dessus. Il se met à croire en Knutt. Ce jeune prince trouillard, qui n'aime pas la guerre, qui a peur de parler en public. Il réussi par des truchements amoraux à éveiller en lui (potentiel qui était latent cependant) un véritable souverain. Knutt, ou encore Canutt, va chercher à donner un sens à toutes ces morts, à toutes ces guerres. Ce jeune homme qui se met à rêver d'un monde meilleur. C'est ce qu'Askeladd a recherché toute sa vie. Un homme qui donne un sens à sa propre vie.
N'est ce pas ce qu'on cherche tous? Que quelqu'un donne un sens à nos vies?
Lorsque le prince lui fait remarquer qu'Askeladd a le potentiel pour le faire, celui-ci lui répond qu'il ne peut pas parce qu'il n'est qu'un simple guerrier norrois. Askeladd a des rêves, mais il ne peut pas les réaliser car il a atteint son propre seuil de compétence, principe si cher au sociologue Peter. Pour les réaliser il a besoin que quelqu'un soit là pour incarner quelque chose de plus propre que sa vie de débauche et de piraterie. Il se hait pour ce qu'il est, mais ne peut y renoncer. Knutt lui permet d'effacer un temps tout son passif.
D'un autre côté, il est l'homme adéquat pour aider Knutt à atteindre son but. Puisque d'une certaine manière il le partage.

La relation de mentor avec Thorfinn est différente. Askeladd n'essaye pas de faire de lui un roi qui donnera un sens au chaos du monde. La relation entre Thorfinn et Askeladd est de celle faite pour apporter de l'ordre dans le chaos intérieur. Si de son vivant, Askeladd n'a pas réussi à diriger la haine de Thorfinn sur quelque chose de plus constructif, c'est après sa mort que son souvenir parvient à faire changer Thorfinn.
Des années se sont écoulées, Thorfinn n'est plus qu'une loque devenue esclave. Il ère dans sa propre vie sans but. Si des hommes comme Einar ou Vipère ont réussi à éveiller en lui quelque chose de nouveau, c'est le souvenir d'Askeladd qui lui fait prendre une toute nouvelle envergure. Celui-ci vient "le visiter" pendant que Thorfinn est évanoui. Les discours que Thorfinn refusait d'écouter plus jeune prennent enfin consistance. Et, sans dévoiler tous les ressors de l'oeuvre, il s'aperçoit qu'il ne haïe plus Askeladd. Ne dit-on pas que le temps efface tout?

Askeladd est véritablement un guide, le fil d'Ariane de Vinland Saga. Et ce, pas uniquement grâce à ses actions, mais surtout grâce à sa capacité à créer de l'ordre dans le chaos. En opposant Thorfinn et Knutt, on se retrouve avec de formes de chaos, l'un interne en chacun de nous, l'autre externe qui prend place dans le monde réel. Askeladd, ce gamin si terne, couvert de poussière est une étoile qui guide les âmes perdues.

Askeladd est ce qu'est Gandalf dans le seigneur des anneaux, ce qu'est Dumbledor dans Harry Potter, ce qu'est Obiwan à Luke... Ce sont des hommes qui poussent leurs protégés à se transcender, et à trouver leur voie dans la vie.

Pour tous ces guides qui s'échinent à nous montrer la route à prendre,
Pour tous ces guides qui ont besoin qu'on suive la route qu'ils nous désignent,
Pour faire place à l'ordre dans cet univers de chaos,
Pour que leur vie et aussi les notre aient un sens,
Votons ensemble pour Askeladd.

_________________
Image
Nous sommes de l'étoffe dont sont tissés les vents - Alain Damasio


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le GT - 6ème édition (coin votes et justifications)
MessagePosté: Jeu 1 Nov 2012 14:33 
2 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Jan 2012
Messages: 159
RED a écrit:
On ne peut pas dire non plus qu'Askelad soit un concentré d'originalité, non ? Le viking dur et rusé... Perso j'ai toujours vu en lui une sorte de Gambino que ce soit dans la fonction, la mentalité, le rapport avec le jeune héros, que le design, mais... en moins bien ^^ cependant je n'ai jamais été adepte de la décrédibilisation d'un personnage pour le profit d'un autre. Donc au lieu d'en décrier un je préfère en défendre un autre, pour Ares je laisse le soin à Enitu qui s'en sort pas mal.

Autre chose, qu'une finale soit forcément sans intérêt ou jouée d'avance me gêne pas mal, car si un personnage arrive en finale cela veut forcément dire qu'il a été porté par des fans, donc ces fans méritent d'être lus et que l'on s'attarde sur leur idole et que cette dernière soit défendue ardemment jusqu'au bout.

Donc oui, pour moi Ares est bien une révélation de ce GT, car avant je ne le connaissait pas maintenant si. Et c'est grâce à ses fans qui l'ont porté jusqu'à cette finale. Peut être l'amèneront-ils plus loin ce que je considérerais comme une belle démarche après avoir tant bataillé. Dans le cas contraire ils nous auront tout de même fait partager une passion, ce qui est vraiment l'essentiel pour moi dans un GT.


Décidément, c'est le deuxieme post de RED avec lequel je suis d'accord a 100% (l'autre était celui sur les couples dans one piece dans le sujet du chapitre 687)
Le terme déception m'a un peu titiller comme l'a dit RED et ensuite le décridibilisation d'un personnage au profit d'un autre comme le dit RED n'est pas de l'argumentation que j'affectionne loin de la.
D'ailleurs Pif Paf parle d'un personnage creux avec plein de clichés, pour ce qui concerne le creux c'est un avis perso, bon tout les gouts sont dans la nature par contre un personnage cliché n'est pas un personnage forcément mauvais en soit, ce genre de réflexion me fait penser aux gens qui disent "non je n'aime pas cette musique c'est beaucoup trop commercial" l'excuse qui m'a toujours agacé car en quoi etre une musique plus accessible aux gens serait elle forcément moins bonne qu'une autre? Je me suis toujours dit que c'etait pour ce donner un genre parce que sérieusement c'est une excuse pour ne pas aimer tres subjective...
Comme l'exemple avec Kirua qui d'après le sens de la phrase semble deja etre un mauvais perso pour toi parce qu'il est plein de cliché, perso Kirua n'est pas mon perso préféré de HxH mais je l'apprécie bien malgré tout. un personnage sur la lignée de vegeta (dbz), hiei (yuyu hakusho), ikki (saint seiya) mais il n'empeche que j'aime bien tout ces persos.

Moi je deteste Sasuke du manga Naruto (exemple pris car des personnes en parlait 2 pages avant), je suis completement indifferent a ce personnage, il me fait pas réagir et limite m'agace mais tout c'est qualificatif sont des ressenti perso, personne peut me contredire sur ce genre de detail car je suis le seul a pouvoir l'affirmer (personne peut me dire "non c'est pas vrai qu'il t'agace, non tu n'es pas indiferrent a ce perso lol) et je n'aime pas parlé qu'il est creux et rempli de cliché car pour certain ce personnage n'est pas creux et les clichés que le perso vehiculent sont peut etre meme les facteurs qui font que les personnes l'aime.

Je ne dis pas ca spécialement pour défendre Ares mais il est vrai que ce dernier tour de ce GT est bizarre ^^


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le GT - 6ème édition (coin votes et justifications)
MessagePosté: Jeu 1 Nov 2012 15:19 
375 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Fév 2011
Messages: 1941
Yuushi a écrit:
C’est une personne parmi les autres dont on ne peut reconnaître le talent. Et soudain il s’élève au dessus des autres tel un soleil à son zénith !



Magnifique image Yuushi ! J'aimerai si tu le veux bien continuer ta citation, avec la suite directe :



Les héros ne sont pas fabriqués, ils naissent héros ! Mais leur légende ne prenne vie que bien plus tard ! Ares … Toi, tu es ce héros !



Une citation des plus emblématiques qui caractérise bien ce qu'est Ares et surtout son parcours. J'ai toujours parlé de la construction comme d'une force et c'est ce qui se passe avec Ares. Son développement est ce qui fait sa force. Et pourtant cette citation laisse penser à une prédisposition. Il y a de ça en effet, mais il faut se remettre dans le contexte. La personne qui dit ça à Ares est un ancien général qui n'a cessé de décliner. Il y a longtemps c'était un fameux guerrier, aujourd'hui ce n'est plus que l'ombre de lui-même. Il est passé du soleil au déclin le plus total. La preuve en est que c'est le chef d'une bande de brigands. En bref, c'est un héros d'antan. Et c'est à partir de ces informations là que ça devient intéressant. Ce qu'il a vu en Ares, c'est quelque part sa propre histoire telle qu'elle aurait dû être. Les héros naissent héros dans le sens où c'est la personne qui se fait héros et non l'inverse. C'est-à-dire dans le sens où elle serait fabriquée. Ares n'est donc pas un héros de guerre, comme l'est le général Zion qui a bâti sa légende sur une victoire militaire, lui c'est un héros tout ce qu'il y a de plus authentique. C'est un vrai héros. Il est voué à s'accomplir lui-même et non par les autres.

Et le sens de sa phrase n'en est que plus révélatrice. "Leur légende ne prennent vie que bien plus tard". Autrement dit, un héros n'est reconnu en tant que tel que lorsqu'il est mort. C'est sa disparition qui fait de lui une légende. Cela l'a été pour le général Zion. Il est un déchu. Et symboliquement, il est mort. Et il en sera de même pour Ares. Ce n'est que lorsqu'il ne sera plus que sa légende naîtra. En attendant, il est en devenir, en construction. Il doit bâtir sa légende, affirmer son statut de héros auquel il est promis. Et cela, évidemment, il le fera lui-même, dans le sens où la légende qu'il bâtira sera bien sa légende et non celle construite par d'autres. Ce qui me fait penser à une autre citation qui exprime bien cette construction :

« Penses-tu que quelqu’un dans le futur saura que nous nous sommes rencontrés ici ? Un mercenaire comme moi et un soldat comme toi ! Je me demande s’ils se souviendront de nous, que nous nous sommes combattus ici pour des raisons personnelles et non pour cette guerre. Peut-être qu’un livre d’histoire dira « Le mercenaire Ares combattit Isiris au côté de ses camarades » … Ou peut-être pas ! Ça dira sûrement « Les mercenaires de Temple combattirent bravement l’armée d’Isiris. » »


L'histoire n'en aura que faire d'Ares. Car sa légende ne se construira pas de cette manière. Sa légende se construira par des actes qui lui sont propres. Et les gens ne se souviendront de lui non pas pour ses exloits militaires mais par son épopée. C'est son histoire à lui qui sera rapportée. Et là non plus, pas par les livres d'histoire, mais par les gens. Ares sera une légende au sens propre du terme. Une vraie. C'est pourquoi j'insiste tant sur la construction d'Ares. C'est une construction, un développement extraordinaire qui s'effectue pendant tout le manwha et qui ne trouvera sa source qu'à la toute fin. Mais elle n'est apparemment pas encore écrite. Elle est donc toujours en cours. Son parcours n'est pas encore terminé !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le GT - 6ème édition (coin votes et justifications)
MessagePosté: Jeu 1 Nov 2012 15:30 
70 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Déc 2011
Messages: 665
Localisation: ...
RED a écrit:
On ne peut pas dire non plus qu'Askelad soit un concentré d'originalité, non ? Le viking dur et rusé... Perso j'ai toujours vu en lui une sorte de Gambino que ce soit dans la fonction, la mentalité, le rapport avec le jeune héros, que le design, mais... en moins bien ^^ cependant je n'ai jamais été adepte de la décrédibilisation d'un personnage pour le profit d'un autre. Donc au lieu d'en décrier un je préfère en défendre un autre, pour Ares je laisse le soin à Enitu qui s'en sort pas mal.
C'est justement tout mon problème, faire une jolie justif' ce n'est pas trop mon truc, ensuite je ne cherchais pas forcement à décrédibiliser Ares, mais plus à donner un avis plus ou moins objectif (oui bon ok, c'était très très subjectif ^^) sur ce que j'avais lu actuellement. Histoire de montrer l'autre côté de la médaille de la subjectivité, parce qu'entre les critique dithyrambique d'Enitu d'un côté, et celle de yuushi de l'autre, j'avais quand même l'impression d'avoir affaire au meilleur personnage jamais crée (j'exagère un peu mais l'idée est là). D'où ma légère déception.

Ensuite pour Gambino, c'est vrai que je n'avais jamais fait le rapprochement, mais ça ne tient qu'au rapport de "mentor" avec le héros et le fait qu'il soient tout deux chef de mercenaires ; la comparaison s'arrête là. Leurs personnalité non pas grand chose à voir en commun, d'un côté Gambino impulsif et un peu fétichiste, de l'autre Askelaad tout en froideur cartésienne. Le rapport au héros est similaire -et encore ça ce discute-, pas les personnages.

Pour revenir sur la notion de cliché : personnellement je la détache plus ou moins de la notion d’originalité, bien qu'elles soient toute deux plus ou moins liés. Une combinatoire de clichés peut, à mon avis, très bien faire un personnage original. Donc, messi, ce n'est pas parce que je réunis deux deux mots dans une même phrase que je les relie de manière évidente, il faut parfois savoir lire entre les lignes et éviter de trop surinterpréter les propos de chacun.
Et je n'ai jamais au grand jamais, dis que j'avais de bonne raison, ou même des raisons, de ne pas aimer Ares. C'est un avis subjectif. Et je suis un fervent défenseur de la maxime "la cœur à des raisons que la raisons ne saurait comprendre".
Et encore une fois désolée de ne pas prendre de précautions oratoires, ou plutôt écrite, à chaque fois que j’émets un avis (c'est fou la manière dont tout le monde s'excite quand je le donne).

Ensuite oui je considère Askelaad comme original, parce que des vikings dans une œuvre de fiction, malgré leur aspect populaire, ce n'est pas si fréquent que ça -à ma connaissance en tout cas- et surtout en ce qui concerne les mangas. Et l'archétype du viking c'est quand même plutôt le barbare sanguinaire, comme Thorkell, pas le fin renard.

Enfin, Yuushi, si l'idée était de mettre en avant une certaine étroitesse d'esprit, sache que mon idée de la référence à Kirua n'était pas tellement de confronter les deux personnages, mais plutôt de permettre à tout le monde de mieux visualiser la représentation que je m'en fais, et donc une des vision possibles du personnage, d’où l'utilisation d'une référence pour une meilleur compréhension de tous.

_________________
Image
Barks et Don Rosa savent nous faire rêver...
Et Winshluss...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le GT - 6ème édition (coin votes et justifications)
MessagePosté: Jeu 1 Nov 2012 15:59 
70 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Oct 2010
Messages: 673
Localisation: Pandémonium
Enitu a écrit:
Les héros ne sont pas fabriqués, ils naissent héros ! Mais leur légende ne prend vie que bien plus tard ! Ares… Toi, tu es ce héros !


Je dois dire que je ne suis absolument pas d'accord avec ce propos. Pour moi, le véritable héros est celui qui le devient par la force des choses. Celui qui n'a rien demandé à personne mais qui, un jour, doit faire un choix pour orienter sa vie et la changer à jamais. Batman... Toi, tu es ce héros !

Image
Vote pour Batman !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le GT - 6ème édition (coin votes et justifications)
MessagePosté: Jeu 1 Nov 2012 16:09 
150 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Nov 2008
Messages: 1068
Localisation: Terra - System Solaris
Kamina est parti, mon âme aussi.

Pour cette finale, les paroles de Celeglin me sont allées droit au coeur, je vote Askeelad et je m'empresse de me mettre à Vinland Saga. C'est le bon point que je retirerai de ce GT.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le GT - 6ème édition (coin votes et justifications)
MessagePosté: Jeu 1 Nov 2012 16:15 
125 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Fév 2009
Messages: 988
Localisation: Au fond de ton regard.
Je rebondis avec ce que dit L'Ange Déchu, les véritable héros sont ceux qui le deviennent par la force des choses.
Bien que je sois complètement d'accord avec Enitu et Yuushi pour ce qui est de la légende.

Askeladd n'est pas né héros. Il est le fils d'une putain, il a servi en tant qu'esclave. Tout ce qu'il a voulu, il a dû se battre pour l'obtenir. Son chemin est jonché de morts, et sa lame pleine de sang. Il s'est taillé une place au soleil, mais à quel prix? Askeladd c'est le genre de héros qui meurent par un acte héroïque dont les bénéficiaires ne le sauront jamais.
C'est un acte de sacrifice magnifique que celui de donner sa vie pour des gens qui ne comprennent pas la portée de toute chose. Mais après tout, heureux sont les simples d'esprits, le royaume des cieux leur appartient. Il est du devoir des meilleurs d'entre nous de s'élever de sa propre condition, se dépasser malgré nos faiblesses. Plus encore, après tous les sacrifices qu'à exiger une vie entière de souffrances pour pouvoir exister et vivre que de donner sa vie pour ces personnes qui vivent paisiblement.
Est-ce un rôle de mentor, ou celui de messie? Askeladd est multiple, ses apôtres Thorfinn et Knutt continueront de porter sa parole bien après sa mort par leurs actes. Car c'est par nos actes que l'on peut reconnaître les véritables héros.

Askeladd n'est pas né héros, mais il est mort en tant que tel pour une cause qui dépasse sa propre existence. Mais par sa mort, il est entré dans la légende.
Askeladd, contrairement à Arès a vécu comme un homme, est mort comme un héros, et s'inscrit dans la légende pour les siècles des siècles.

Arès est encore trop jeune pour incarner ce qu'Askeladd représente. Un jour oui, il se hissera au faite de la gloire, mais ce jour mes frères, ce jour n'est pas encore arrivé.
Aujourd'hui honorons le sacrifice d'un Homme qui s'est battu et qui est mort pour que nous puissions vivre.
Pour sa mémoire, votons ensemble pour la légende d'Askeladd

_________________
Image
Nous sommes de l'étoffe dont sont tissés les vents - Alain Damasio


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le GT - 6ème édition (coin votes et justifications)
MessagePosté: Jeu 1 Nov 2012 17:12 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
Ca me fait juste halluciner de voir Ares être arrivé si loin dans le GT et tenir ainsi tête à Askelaad :Ussop big gloup:
Comme beaucoup je pense, j'imaginais Askelaad l'écraser sans trop de problèmes. J'avais d'ailleurs l'intention de voter pour ce dernier sans trop d'hésitation, mais là j'avoue que je ne suis plus trop sûr, notamment au vu des justifications que j'ai pu lire. Surtout celles de pif paf et seleniel plus que celles de Enitu et Yuushi.

Je rejoindrai l'avis des deux premiers plus que celui de Enitu et Yuushi. Leur " dénigrement " du personnage d'Ares sont dans le fond assez justes sur certains points. Oui il n'y a pas vraiment d'originalité dans son personnage et tout le monde retrouvera en lui certaines choses qui feront inévitablement penser à tout un tas d'autres protagonistes provenant de tout un tas d'autres univers (et maintenant que pif paf le mentionne, c'est vrai que j'arrive aussi à y voir un parallèle avec Kirua dans son esprit effronté du début d'HxH même si ce côté-là tend à disparaître avec le temps). Ares ne se démarque en rien de pas mal d'autres héros de shonen que l'on se plait à suivre et qui seront différents pour chacun d'entre nous. Il est balèze, il réunit du monde autour de lui, porte des valeurs telles que le courage ou l'amitié et se trimbale son petit drame personnel et suit une quête qui le conduit peu à peu vers les sommets. Sur le coup, je ne vois pas des masses de héros de shonen dont la construction se fasse d'une manière très différente (?).
Askelaad à mes yeux a clairement plus d'intérêt de par la façon dont son histoire est écrite, son caractère de salaud manipulateur qui permet de créer la surprise dans beaucoup de situations. Alors que Ares aura beaucoup de mal à surprendre le lecteur, on sait exactement à quoi s'attendre avec ce type de perso. Et bien que je trouve Askelaad bien meilleur que Ares, j'ai continué à hésiter ces deux derniers jours.

J'en suis venu à une raison simple sur la raison de mon hésitation : putain, malgré la qualité de Askelaad, je prends dix fois plus de plaisir à lire et à relire Ares et surtout les passages où il est mis en valeur, j'adore la légèreté amusante du personnage dans un manhwa où 99% des autres persos passent leur temps à tirer la tronche, ses répliques me font marrer et je suis tout excité à chaque fois que je le vois rentrer dans un nouveau combat.

En fait Ares, comme pour Enitu et Yuushi je pense, c'est juste un coup de coeur. Et c'est clair que seleniel et pif paf ne seront pas les seuls à ne trouver pas grand intérêt à Ares si l'envie prend à certains de découvrir ça par eux-mêmes (surtout au vu des justifs un peu poussives par moment ^^).

Donc un vote final pour.... bah en fait je sais pas ^^ Devrais-je suivre le coeur ou la raison ???
:Luffy hilare:

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le GT - 6ème édition (coin votes et justifications)
MessagePosté: Jeu 1 Nov 2012 19:53 
1 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Nov 2012
Messages: 43
Localisation: Blood Park
Je vote Arès pourquoi ? Regardez mon avatar et ma signature !

Sinon plus sérieusement certes Arès est jeune . Mais si on ne laisse pas une place à la jeunesse quand la laisseront !

_________________
                                Image


                                            The darkness only the fear of man


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le GT - 6ème édition (coin votes et justifications)
MessagePosté: Jeu 1 Nov 2012 22:02 
375 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Fév 2011
Messages: 1941
L'Ange Déchu a écrit:
Je dois dire que je ne suis absolument pas d'accord avec ce propos. Pour moi, le véritable héros est celui qui le devient par la force des choses. Celui qui n'a rien demandé à personne mais qui, un jour, doit faire un choix pour orienter sa vie et la changer à jamais. Batman... Toi, tu es ce héros !
Celeglin a écrit:
Je rebondis avec ce que dit L'Ange Déchu, les véritable héros sont ceux qui le deviennent par la force des choses.
Bien que je sois complètement d'accord avec Enitu et Yuushi pour ce qui est de la légende.

Askeladd n'est pas né héros. Il est le fils d'une putain, il a servi en tant qu'esclave. Tout ce qu'il a voulu, il a dû se battre pour l'obtenir. Son chemin est jonché de morts, et sa lame pleine de sang. Il s'est taillé une place au soleil, mais à quel prix? Askeladd c'est le genre de héros qui meurent par un acte héroïque dont les bénéficiaires ne le sauront jamais.
Veuillez m'excuser, il se trouve que j'ai dû faire mon post à la va-vite et je ne me suis pas très bien expliqué, sans parler que je me suis emmêlé. Je reprends donc pour essayer de corriger mes erreurs.

Ce que je voulais dire, en fait, c'est que Ares construira sa légende par lui-même. Evidemment il y aura des évènements qui y participeront, et qui ne sont pas de son ressort. Ce n'est pas Ares qui choisit consciemment de construire une légende et de devenir un héros. Cela se fait naturellement (contrairement à Batman qui choisit consciemment de devenir une légende). Pour autant, ce n'est pas non plus de l'ordre du destin. Ares n'avait pas à sa naissance pour destin de construire une légende. Mais pour reprendre. Sa légende telle que je la conçoit, est une légende construite personnellement et non fabriquée par d'autre. Ce qui signifie pour le dire autrement que ce ne sont pas les autres qui ont choisi de faire Ares une légende. Par ailleurs je vous ai induis en erreur en parlant de naissance. Il ne s'agit pas de naissance biologique, il s'agit d'une naissance en tant que héros. La citation dans son entièreté devrait vous éclairer :

"Tu sais comment naissent les héros ? Le héros naît dans l'anonymat ! Dans la banalité, il n'est reconnu de personne ... Et un jour l'existence même de cette personne ordinaire s'illumine comme un soleil ! Les héros ne sont pas fabriqués ... ils naissent héros ! Mais leur légende ne prenne vie que bien plus tard ! Ares … Toi, tu es ce héros !"

Le héros naît de la banalité mais ne devient héros en tant que tel que bien plus tard. Le héros se construit donc par ses actes et ne doit son titre (de héros) qu'à lui-même. Ce ne sont pas les autres qui le font devenir héros. C'est lui et lui seul qui construit sa légende (en devenant héros). C'est donc pour cela que je parlais de construction et de développement. Ares est le personnage qui au départ n'a rien d’exceptionnel, qui possède certains clichés de personnage de shonen mais qui, au fil de l'histoire, ne cessera de se développer. Donc si au début on avait un personnage peu remarquable, à la fin on a un personnage extraordinaire, dans le sens où son développement le change considérablement et lui donne une certaine "aura". "Aura", flottant autour du personnage et qui "aura" ^^ finit de me séduire.

J'espère m'être cette fois-ci bien expliqué et je m'excuse encore de mon dernier post qui n'a été que peu soigné (je ne me suis même pas relu, c'est dire !).




L'écart est faible. C'est la dernière ligne droite, Ares peut gagner !



Votez pour la révélation de cette 6ème édition du GT ! Votez Ares !


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 738 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 45, 46, 47, [48], 49, 50  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com