Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 40 messages ]  Aller à la page Précédente  1, [2], 3  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Star Wars Episode 7 : Le Réveil de la Force
MessagePosté: Mar 22 Déc 2015 20:25 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3647
Localisation: Échappe à la connaissance
Pour rebondir là-dessus, Tony Zhou a une analyse très intéressante sur ce qui lui semble bancal dans la structure de SW7 :

https://medium.com/@tonyszhou/the-force ... .jm0t6mdev

J'ai moi-même ressenti que le film se déroulait plus fluidement jusqu'à son arrivée dans l'intrigue et qu'après l'aspect "remake" fonctionnait moins bien, les ficelles apparaissant plus largement. (et bon, le Starkiller sans déconner..)

Protip pour tous les amateurs d'analyses cinématographiques : restez très loin du podcast de Nociné, malgré la présence de professionnels geeks renommés (Rafik Djoumi, Yannick Dahan, Arnaud Bordas), c'est un concours de non-analyse du film par des âmes blessées qui préfèrent y projeter leurs fantasmes les plus étriqués jusqu'au renoncement journalistique le plus total (apprendrons-nous que George Lucas était un indé intègre alors que Disney veut juste faire du pognon). Votre santé mentale en prendrez un coup, c'est 50min assez dure à supporter, seuls les plus aguerris peuvent le traverser sans dommage.

Aparté : il y a quelque chose de touchant à voir la pudeur avec laquelle on parle tous du film en utilisant des balises de spoil, histoire de ne gâcher la surprise à personne.

_________________
| Avatar : A. Schaff |


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Star Wars Episode 7 : Le Réveil de la Force
MessagePosté: Mar 22 Déc 2015 21:16 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6484
Localisation: dans la lune
> Bullzor: merci pour la précision. Ca donne du grain à moudre en effet au statut un peu vague du personnage. À voir par la suite, mais en l'état, et a priori, ça ne devrait pas être majeur.

> ange bleu: j'espère qu'on va aller vers cela avec Kylo Ren. De toute façon, on va avoir l'histoire d'une Rédemption. Le VIII devrait être la fin de sa chute (augmentation de pouvoir, victoires martiales, rencontre de limites éthiques), et le IX celui de son retour du côté de la Lumière.

> Leto: J'adhère totalement au propos que tu cites! C'est tout à fait ça. Et pour les balises spoils, j'ai failli ne pas les mettre (j'avais même fait mon message dans cette pespective, allusif le plus possible, pour finalement...). Avec la deuxième page du sujet, on peut peut-être s'en passer, non?

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Star Wars Episode 7 : Le Réveil de la Force
MessagePosté: Mar 22 Déc 2015 21:37 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19303
Localisation: Joker
Oui on peut se passer désormais des balises spoils :
- Nous sommes à la deuxième page,
- Cela fait une semaine que le film est sorti.

En avis généraux sans spoil la première page est suffisante.

Donc ATTENTION, à partir de maintenant les balises spoils ne sont plus obligatoires.

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Star Wars Episode 7 : Le Réveil de la Force
MessagePosté: Mar 22 Déc 2015 22:48 
65 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Juil 2008
Messages: 637
Une des faiblesses du film ressort dans les commentaires que vous postez je trouve : seleniel tu parles de la destruction de Coruscant alors que non, ca n'est pas ce système là qui est rasé. Le nom m'échape mais il s'agit d'un système nommé expressément créé pour le film; par contre c'est dans ce système que ce situe la capitale de la Nouvelle République (et pourquoi pas sur Coruscant ? Serait-elle aux mains du PO ?).

De même certaines suppositions vont bon train à propos de l'identité de Snoke, comme quoi il pourrait s'agir de Plagueis : je n'y crois pas une seule seconde, Plagueis se fait officilement tuer aux alentours (avant ou pendant) l'épisode 1 soit 32 ans avant Yavin donc entre 50 et 60 ans avant l'épisode 7 ...
Pourquoi rester tant dans l'ombre, pourquoi changer d'idendité, pourquoi ne pas assumer l'héritage Sith (on ne parle pas de Darth untel mais de chevaliers de Ren et autres ...). Moi je vois en Snoke la marque d'un ancien membre important de l'Empire, un inquisiteur ou autre. Je pense que la page des Siths est tournée, car trop marquée prélogie d'ailleurs.

Bref on a trop peu d'explications sur l'ensemble du contexte, on a un saut de 30 ans depuis le 6 (environ) mais très très peu d'informations sur le contexte ...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Star Wars Episode 7 : Le Réveil de la Force
MessagePosté: Mar 22 Déc 2015 23:23 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6484
Localisation: dans la lune
Ah! Effectivement. Je viens de vérifier et ce serait le système "Hosnian", si j'en crois le wiki anglais, qui aurait été détruit. Moi qui y voyais une évacuation symbolique de l'héritage de la prélogie au profit de celui de la trilogie originelle! M'enfin ça manque de clarté tout ça et les statuts de la République ou de la Résistance ne sont pas bien posés.

Sinon, ça m'a refait penser à la scène du discours de Hux devant ses troupes, drapeau rouge et noir et bras levés: c'était pas le passage le plus inspiré du film...

Ce qui me fait aussi penser à certains dialogues assez calamiteux, comme celui de Finn avec Rey dans la Cantina: ses origines, sa volonté de fuir et son invitation à Rey, ça arrive n'importe comment et ça fait super artificiel et mal amené

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Star Wars Episode 7 : Le Réveil de la Force
MessagePosté: Mer 23 Déc 2015 00:24 
65 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Juil 2008
Messages: 646
C'est etonnant de considerer les lAsers comme quelque chose de solide , qu'on pourrait rendre mou et deformable afin de le rendre dur à nouveau et même tranchant . C'est en tout cas le premier star Wars ou Dark vador ne semble pas apparaitre , peut être a -t- il été remplacé par le pére noel . D'Ailleur on a tous pas bien compris de qui il était le pére celui là . Sinon avez vous remarqué que ce n'est pas le centre qui est rouge mais l'enveloppe du laser qui l'est ? On sent dans cet episode l'idée du renouveau , la nouvelle conception du méchant , le nouveau pére , le nouveau héros , la nouvelle conception d'un ordre politique . En même temps Hollande à l'air de faire un recul , devant un monde imprégné d'ancienneté et qu'on cherche a poussé vers le crime . En même temps on y voit une séparation des couleurs dans toutes ces lames , et j'aimerais voir un drapeau arc en ciel , et pas forcément pour qu'il tranche ..
.
.

.

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Star Wars Episode 7 : Le Réveil de la Force
MessagePosté: Mer 23 Déc 2015 14:40 
35 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Juil 2011
Messages: 487
seleniel a écrit:
Sinon, ça m'a refait penser à la scène du discours de Hux devant ses troupes, drapeau rouge et noir et bras levés: c'était pas le passage le plus inspiré du film...

Ce qui me fait aussi penser à certains dialogues assez calamiteux, comme celui de Finn avec Rey dans la Cantina: ses origines, sa volonté de fuir et son invitation à Rey, ça arrive n'importe comment et ça fait super artificiel et mal amené



Aha ! J'ai bien ri en lisant ta phrase sur cette scène !

C'est effectivement assez prévisible, en avait-on vraiment besoin pour que le spectateur assimile au Premier Ordre une image de désespoir ?
Encore une fois c'est assez maladroit, c'est trop gros, des choix plus subtils auraient pu être fait. Ça nous laisse encore plus perplexe quant à la passivité de la République envers un tel mouvement "séparatiste" surtout. Du coup pour vite éviter l'explication on s'en débarrasse...


Même sentiment que toi sur la scène suivante à l'étage inférieur de la cantina avec une Maze endossant le rôle d'une deuxième Yoda/Obi-Wan/Qui-Gon. Dialogue qui m'a vraiment mis mal à l'aise, car déjà vu et assez gênant avec quelqu'un qui à notre connaissance n'est pas sensé expliquer la force de cette manière (Paroles familières difficilement assimilable à un personnage tout nouveau).

_________________
Image

It’s a shame
Niggas in the rap game
Only for the money and the fame.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Star Wars Episode 7 : Le Réveil de la Force
MessagePosté: Mer 23 Déc 2015 19:13 
50 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Nov 2004
Messages: 572
C'est marrant, on lisant les messages ici, ainsi que quelques autres critiques, j'ai l'impresson que tout le monde a relevé les mêmes défauts et les mêmes qualités, et que la différence se fait sur l'impact que ces défaut ont sur notre jugement.

Pour moi le coté copie de l'épisode 4 est juste impardonnable: non seulement ce n'était pas ce que j'attendais (je ne savais pas que j'avais des attentes avant de voir le film ^^), mais en plus ça m'a pourri le visionnage car j'anticipais presque chaque scène avec succès.

Il y'a une sorte de consensus, c'est assez drôle. Il n' y a pas de guerre de tranchés entre ceux qui ont adoré et ceux qui ont détesté, tout le monde trouve des choses à redire et des choses à aimer sur ce film.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Star Wars Episode 7 : Le Réveil de la Force
MessagePosté: Mer 23 Déc 2015 21:48 
100 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Oct 2006
Messages: 889
Localisation: Ici.
Je n'avais aucune attente, et j'ai eu raison de ne pas en avoir.

Comme l'a remarqué Froll, on est tous un peu d'accord sur les problèmes du scénario et du reste.

Quant à moi, ça ne passe pas du tout. Ce film est un bon gros doudou lancé aux bras des fans et j'ai eu du mal à y trouver mon compte. On est très éloigné de la prise de risques des préquels qui, malgré leurs défauts évidents, essayaient au moins de proposer quelque chose. Un style, un design, un humour, des thématiques différents. Là, c'est 0 prise de risque: le film se retrouve coincé entre deux cahiers des charges (Disney et les fans) et peine à respirer, à voler de ses propres ailes. En fait, pendant toute la projection j'ai eu l'impression de ne pas avoir eu un film devant moi, en raison de l'absence de choix artistiques. Abrams reprend des décors connus, une narration canonique, des personnages typiques (jusqu'aux aliens déjà présents dans la trilogie originelle) et j'en viens à me demander s'il lui reste un quelconque mérite dans sa contribution à l'oeuvre, hormis un casting plus divers. Et encore, tout laisse à penser que cette démarche progressiste ait été imposée par les studios (cf. la prélogie Hobbit).

Sinon, j'ai bien aimé quelques plans, qu'on trouve dans la bande-annonce notamment, BB-8, et la scène finale dont le dernier mouvement caméra assez laid n'entache pas la force émotionnelle. Mais avec le temps, le film m'apparaît de plus en plus catastrophique. Ce qu'il faut éventuellement relativiser, parce que les gars, le dernier film il est réalisé par Trevorrow, et ça promet d'être grandiose ! (sarcasme évident)

Kylo Ren, d'après ce que j'ai compris, est soit adoré soit détesté par les spectateurs. Pour ma part, l'émo-ado-tête-de-puceau (son nom Sith véritable) est le pire choix du film. Lors de l'affaire "sony", les e-mails de Fincher au sujet de Star Wars ont été publiés et révélaient son incompréhension devant le choix de casting d'Adam Driver. Je comprends aujourd'hui pourquoi. Passer du plus grand méchant de l'histoire du cinéma à un fils-à-papa (ahah) qui tape du pied dès qu'on lui vole son jouet était sûrement le choix artistique le plus osé. Mais son "dilemme" pseudo-philosophique ainsi que son patricide m'ont laissé mi-figue mi-freudien. Et puis, moi qui croyait en avoir fini avec Sasuke... En soi, ce n'est pas le personnage en lui-même qui me dérange, mais plutôt son traitement: lorsque j'ai vu Oscar Isaac vanner Kylo Ren dans la toute première scène du film, je me suis immédiatement rappelé l'humour nocif Marvel qui n'essaie même plus de prendre ses villains au sérieux. Rire d'un sidekick, soit, mais rire du fils d'Han Solo qui tue son père, c'est non direct.

Plus globalement, j'ai eu l'impression que pendant tout le film, Abrams tentait de rectifier les erreurs scénaristiques d'un film fait il y a 30 ans de cela (mort de Solo, casting "universel", etc.). Sauf que la correction vient trop tard et qu'à force de vouloir s'aligner avec cette immense trilogie, il s'efface et s'oublie.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Star Wars Episode 7 : Le Réveil de la Force
MessagePosté: Jeu 24 Déc 2015 00:52 
475 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Oct 2009
Messages: 2334
Localisation: :noitasilacoL
J'avais entendu dire qu'il ne fallait pas trop attendre de ce film, et je ne sais pas si ce conseil a aidé, en tout cas j'ai passé un agréable moment :)

Pour commencer, gros frisson dès les premières secondes, avec la traditionnelle introduction^^

le rire était au rendez vous, avec les réactions de BB-8, de Chewbacca, de Finn, de C3PO,...

Ren m'a étonnamment plu. C'est vrai qu'il ne paie pas de mine, mais on comprend au bout du compte que ce film permettait d'alimenter sa haine et son pouvoir. C'est un enfant, encore hésitant sur ses choix (on ne demande pas à être du côté obscur, on l'est. Anakin représentait mieux cette balance). Ensuite, il se fait battre par des newcomers (bien que là, on peut lui concéder le fait qu'il était salement blessé). En tout cas, le personnage devrait vraiment être appréciable au prochain film !

(J'ai bien aimé le fait que FN soit un gros black couard et névrosé (tout du moins au début du film), bien que cela soit sans doutes un hasard) Mais blague à part, ce personnage m'a plu. Il est drôle et attachant ! Poe n'était pas mal non plus (un genre de mi-Han Solo, mi-Luke du IV), mais il n'était pas très présent.

Trop Kawai le nouveau droïde^^ en tout cas, les émotions sont très bien jouées !

En revanche, ce que j'ai moins apprécié:

Le schéma du film est une copie pure et simple de l'épisode IV: début dans le désert, droïde recherché, départ fugitif en Faucon Millénium, étoile noire capable de détruire des planètes entières, résistance, détruire les boucliers pour détruire un point précis de l'étoile noire pour détruire l'étoile noire... Manquerait plus que Rey soit la soeur de Finn ^^

plusieurs incohérences très prononcées, comme le fait que Finn et Han Solo retrouvent par hasard Rei, alors que c'était complètement improbable. D'ailleurs, ils changent de côté entre le moment où ils aperçoivent Rei et la séquence suivante où ils se rencontre, et il n'y a pas de ponts pour rejoindre les 2 côtés lol.

Quelques réactions sur ce que j'ai lu:

Citation:
-Tout laisse à penser avec le flashback de Rey après avoir touché le sabre laser d'Anakin, que Kylo a reproduit le schéma de Vador en massacrant le temple Jedi et les nouveaux apprentis de Luke Skywalker qui avait refondu une nouvelle académie Jedi, et Rey et l'une des rares survivantes dans les apprentis Jedi quand elle était enfant.


Est ce que c'est seulement possible ? Rey semble ne rien connaître de la Force, elle croit jusque que c'est un mythe ! c'est vraiment léger pour un ancien apprenti, aussi inexpérimenté fut-il.

Crackerjack a écrit:
-Le plus cool des Aliens est assurément Maze (avis personnel)


Je l'ai adoré aussi ! Mais en même temps, c'est le seul alien développé dans ce film^^ juste en dessous, on a Chewbacca, et trèèèèèèès loin en dessous, le gros dégueulasse qui propose d'acheter BB-8 pour 60 portions^^

_________________
le plus puissant des démons, ma fan-fic sur le précédent possesseur du fruit du magnétisme.

goodeed Venez faire des dons gratuits pour aider des enfants du Tiers Monde à se nourrir et être vaccinés, et pour planter dans arbres en Inde !

le même genre de site, mais avec un peu plus de choix dans les dons

Fluctuat Nec Mergitur.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Star Wars Episode 7 : Le Réveil de la Force
MessagePosté: Ven 25 Déc 2015 15:56 
Captain Hook, Mouton Keeper
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Déc 2004
Messages: 919
Localisation: Sur un terrain de basket
De mon côté, je dois bien avouer que j'ai vraiment adoré cet épisode VII.
Avant de revenir en détails sur ce que j'ai aimé, voyons les points qui m'ont moins convaincus :

1) Le gros point noir (gris clair, pour le fanboy en moi) du film : le film est construit comme une introduction à la nouvelle trilogie plutôt que comme un film en lui-même. Il peut se suffire à lui-même, mais a du coup beaucoup de manques à cause de ça.

2) La musique est bonne, mais rien de bien nouveau malheureusement. Du coup, elle fait un peu terne alors qu'elle fait clairement partie de l'univers. C'est dommage.

3) Certains effets numériques sont vraiment pas beaux. Genre l'extra-terrestre qui essaie d'acheter BB-8 est plutôt très mal fait par exemple.

4) La scène de la destruction de la République. Un peu bizarre, le cul entre deux chaises : traiter ça en 4ème vitesse pour montrer le côté puissant et abrupt du premier ordre mais à la fois essayer de donner un peu de poids émotionnel à cette destruction en montrant quelques visages de personnes sur la planète. C'était trop entre les deux pour que ça rende quelque chose.

5) Le personnage de Poe, assez anecdotique et pas spécialement attachant à mon goût. J'ai lu qu'il devait mourir au début, ceci pouvant expliquer cela.

Le reste, pour moi ça rentre dans le domaine de l'excellentissime. Ca me fait mettre tous les petits défauts de ce nouvel épisode de côté. D'ailleurs, j'ai l'impression que beaucoup des critiques qui sont émises à l'encontre de ce 7ème film sont plus liées au fait qu'il s'agit d'un film Star Wars plutôt qu'au film en lui-même. Ca peut se concevoir quand le film doit s'inscrire dans un mythe et dans une série aussi importante que celle de Star Wars, mais parfois ça me semble injustifié. L'impression que j'ai, c'est qu'on critique le nouveau film en le comparant avec la trilogie originelle (en termes d'intrigues principalement). Sauf que comparer un seul film à une trilogie c'est assez injuste. Par exemple, je vois souvent éclore la critique "Oui, mais d'où il sort ce Premier Ordre, c'est n'importe quoi". C'est vrai et ça se comprend. Mais tant qu'à comparer avec les films originels, il faut se rappeler aussi que l'Empire sort de nulle part non plus. Ce n'est que par la suite - voir grâce à la prélogie - qu'on en a appris plus sur le sujet.
C'est assez compliqué d'émettre ce genre de critiques sur un Star Wars qui a toujours fonctionné en trilogie. Si on prend par exemple l'épisode IV en tant que film unique, on pourrait lui trouver tous les défauts du monde. C'est loin d'être un film parfait, comme l'est l'épisode VII d'ailleurs. Je n'étais même pas encore une idée quand le premier film est sorti, mais j'imagine qu'il y a des critiques qui auraient pu ressembler très fort à celles de cet épisode VII.

Mais l'épisode IV est un film qui a su séduire, principalement (pour moi), par le souffle épique qu'il a apporté, par son ambiance, son univers, ses personnages, son côté fantasme assumé et sa générosité. Et pour tout vous dire, c'est exactement ce que j'ai trouvé dans ce nouveau film.

Abrams a fait un travail du tonnerre (voir du toner pour certains ^^ - jeu de mot tout ça) sur cet épisode. On le connaît, JJ, on connaît ses qualités et ses défauts. Mais force est de constater que sur ce film, il a surtout fait preuve d'énormément de qualités et son talent de faiseur et sa connaissance de l'univers Star Wars ont fait mouche.
Pour commencer cette trilogie, il fallait faire renaître l'univers Star Wars, plus vu à l'écran depuis 10 ans, de remettre en place ses codes, son histoire, ses personnages tout en le faisant avancer. Alors forcément, ça met plus de temps, ça fait jouer des ficelles en mode gros clins d'oeil parfois trop appuyés, mais j'au trouvé ça tout à fait nécessaire. D'autant qu'Abrams a été parfait pour introduire et caractériser ses personnages.
Dans tout le film il y a cette dualité : la nouvel univers qui se met en place sur les restes de l'ancien. C'est une image qui est présente au niveau des décors (Jakku magnifique, jonchée de Croiseurs et d'AT-AT hors d'état), des personnages et des intrigues (l'intrigue des Anciens contre l'émergence et la montée en force de Rey, Finn et Ben). Et même au niveau du scénario, autre critique très répandue d'ailleurs, qui fait de cet épisode VII une sorte de miroir de l'épisode IV. Mais ce début de trilogie est finalement pile dans la mythologie Star Wars : une trilogie, ça commence dans un trou perdu, sur une planète des sables, avec un droïde pas trop loin et une épopée qui s'ouvre au personnage principal "comme par hasard".
Cette situation est l'un des nombreux clins d'oeil que Abrams a calé dans son oeuvre. On peut crier à la pâle copie, mais j'ai surtout l'impression que Abrams a voulu inscrire le thème de la filiation (thème omniprésent dans toute la saga) au coeur même de la manière de raconter cette nouvelle trilogie.
En plus des rapports entre les personnages, il y a un rapport entre la construction même du film, avec de petites touches pour différencier ce nouvel opus de la trilogie originelle (par exemple le fait que le futur grand méchant lutte contre le côté clair plutôt que contre le côté obscur), la mort définitive de Han ou le fait qu'il n'y ait pas encore dans l'histoire de vrai Seigneur Sith (ni de vrai Jedi d'ailleurs).

C'est quelque chose qui m'a plu, énormément. Tout comme l'univers, qui est parfait. Ceux qui me connaissent savent que certains de mes films préférés sont Hook ou L'histoire sans fin, qui ont autant de qualités que de défauts, mais qui possèdent un univers réel, foisonnant, cohérent, intrigant et dans lequel les histoires qui s'y déroulent s'ancrent parfaitement. La première trilogie Star Wars rentre dans ce type de film, cet épisode VII y est aussi tout à fait à sa place. Donc pour moi, c'est une réussite totale, surtout pour un film d'introduction et de "retour aux sources", après le passage raté de Lucas sur la prélogie (autant j'arrive à comprendre toutes les critiques sur le VII, autant lire que même la prélogie est meilleure que le nouveau film, ça j'ai beaucoup plus de mal...).

Les points qui m'ont vraiment plu :

1) Rey : Le personnage est génialement écrit et l'actrice est fabuleuse sans le rôle.

2) Certains plans sont sublimes et très iconiques.

3) Kylo Ren : aussi badass et puissant avec son masque, qu'ado en pleine crise sans. J'attends beaucoup de son futur développement (maintenant qu'il a une cicatrice au visage, il sera forcément super charismatique même sans son casque de toute façon) et d'en apprendre plus sur la façon dont il s'est retrouvé du côté obscur de la Force. Est-ce que Luke a été trop dur avec lui, lui a donné une mauvaise image du côté Clair ?

4) Le fait de donner une âme aux Stormtroopers. Dès la scène où le futur Finn prend l'un de ses collègues dans ses bras avant qu'il ne meurt, au tout début du film, tout un pan de l'univers Star Wars prend une épaisseur folle.

5) L'univers dans sa globalité, et tous les personnages qui y évoluent.

6) Les clins d'oeil, savamment dosés de mon point de vue

Pour conclure en tout cas, pour moi c'est un grand film d'aventure, un grand film épique. J'attendrai de voir la trilogie au complet pour avoir un jugement plus définitif dessus, mais celle-ci commence sur les chapeaux de roue.

Donnie Darko a écrit:
On est très éloigné de la prise de risques des préquels

J'avoue que quelques éclaircissements sur les prises de risques de la prélogie ne seraient pas de trop. Je ne vois pas bien quels sont les risques qui ont été pris dans cette trilogie qui avait comme seul objectif d'être fonctionnelle, d'expliquer la naissance du mythe Dark Vador, mais qui échoue dans cette tâche en bâclant les moment les plus importants ?

Gold D Gab a écrit:
Un autre truc, je comprends pas pourquoi les mecs ont décidé de pas suivre les comics.

Ca me paraît assez clair pourtant. Suivre les comics c'est se brider totalement pour les films qu'ils veulent faire. Il ne faut pas oublier que la source de l'univers étendu, c'est la première trilogie et donc les développements officiels de Star Wars. C'est à l'univers étendu de s'y conformer pas l'inverse.
D'autant que faire un film qui tient compte du moindre développement de cet univers excessivement vaste, c'est impossible, trop contraignant. Et ça aurait surtout fait de cet épisode VII un "film de plus dans l'univers Star Wars" et pas le "7ème film de la saga".

_________________
Image
Image
" Crochet, Crochet, j't'ai accroché ! "


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Star Wars Episode 7 : Le Réveil de la Force
MessagePosté: Ven 25 Déc 2015 17:14 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3647
Localisation: Échappe à la connaissance
Donnie Darko a écrit:
tout laisse à penser que cette démarche progressiste ait été imposée par les studios (cf. la prélogie Hobbit).

Tu as des éléments qui te permettent d'étayer cette allusion ? ça m'intéresserait de savoir quel a été la marge artistique laissée à Jackson/Walsh/Boyens/Del Toro d'une part et Abrams/Kasdan/Arndt d'autre part dans leur écriture. Parce que bon, faire des raccourcis est si vite arrivé (aux vues des making of, le manque de préparation de l'équipe néo-zélandaise sur l'intégralité de leur script semble être plus responsable de l'échec narratif que la pression des studios)

SSof D Belge a écrit:
J'avoue que quelques éclaircissements sur les prises de risques de la prélogie ne seraient pas de trop. Je ne vois pas bien quels sont les risques qui ont été pris dans cette trilogie qui avait comme seul objectif d'être fonctionnelle, d'expliquer la naissance du mythe Dark Vador, mais qui échoue dans cette tâche en bâclant les moment les plus importants ?

Ah ben il fallait l'oser cette direction artistique.
Spoiler: Montrer
Image
Image
Image

_________________
| Avatar : A. Schaff |


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Star Wars Episode 7 : Le Réveil de la Force
MessagePosté: Ven 25 Déc 2015 17:50 
100 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Oct 2006
Messages: 889
Localisation: Ici.
SSof D Belge a écrit:
J'avoue que quelques éclaircissements sur les prises de risques de la prélogie ne seraient pas de trop. Je ne vois pas bien quels sont les risques qui ont été pris dans cette trilogie qui avait comme seul objectif d'être fonctionnelle, d'expliquer la naissance du mythe Dark Vador, mais qui échoue dans cette tâche en bâclant les moment les plus importants ?


Je pensais aux parti-pris artistique très prononcés de Lucas, qui détonnent et surprennent: Anakin qui monte des troupeaux d'aliens obèses en plein milieu d'une scène romantique quasi-pastorale, qui vire au comique puis au tragique. C'est une scène ratée pour beaucoup (moi y compris), mais qui exige du spectateur qu'il s'adapte à une vision artistique qui ne correspond à aucun code, aucun canon, bref à rien de vu auparavant. C'est parfois nul, parfois génial, comme toutes les décisions faites par de vrais réalisateurs: je pense à la scène d'opéra dans le III, au ballet de sabre lasers, du jeu de couleurs dans le II, aux contrastes de tonalités, etc.

Peut-être que ton antipathie pour la prélogie (cf. "échoue en bâclant les moments les plus importants etc.") tient de ton refus à te plier à une vision de Star Wars qui n'est pas la tienne ? Beaucoup de personnes ont dit en 1999 "c'est nul la politique, ça n'est pas Star Wars, ça n'intéresse personne", comme si Lucas n'avait pas le droit de s'exprimer, de faire ce qui l'intéressait. Enfin bon, on ne va pas revenir à la prélogie, je vais me faire massacrer :p

George Lucas à Silberman a écrit:
"Il y a eu des controverses sur le fait que je ne faisais pas ce que l'on attendait, que j'évtais l'évidence. Je ne faisais pas la version commerciale attendue par le public. [...] J'ai gagné le droit de faire les choses que je trouve provocantes à ma manière. J'ai gagné le droit d'échouer, ce qui veut dire tourner ce que je crois être de grands films mais que personne ne voudrait voir".

Loin de moi l'envie d'ériger Lucas en poète maudit, mais toujours est-il que je défendrai n'importe quel Jupiter Ascending, John Carter, Star Wars I, II, III, qui ont une vision artistique peu défendable par moments, à n'importe quel ready-made de producteurs. Alors oui, beaucoup de fans préfèreront toujours un film "sûr", "stable" qui répond à leurs attentes à un produit artistique dangereux d'artistes qui partent dans leur délire. Et puis, le cinéma évolue, lui aussi. On rentre du boulot, on se pose sur le canapé et on veut regarder un film qui détend. Le cinéma, maintenant, c'est ça. Je comprends tout à fait. SW VII est un de ces films, ceux qui ne posent pas de problèmes, qui ne font pas de vague. C'est très (trop?) semblable à un épisode de série TV en fait, et il n'est pas surprenant que les producteurs aient choisi des réalisateurs qui venaient de l'industrie télévisuelle (Trevorrow et Abrams) pour réliser la nouvelle trilogie.

Leto: oui, je sais, j'ai posté moi-même cette vidéo dans le sujet adéquat ^^
Tauriel a été imposée pour amorcer l'idée catastrophique du triangle amoureux, c'est l'actrice elle-même qui le dit.
Pour la part de "diversité" dans le casting d'un produit Hollywoodien, il faut se tourner vers cette discussion vraiment intéressante avec Dan Harmon à qui l'on refuse un de ses pilotes car "there's no black people in that show". Il explique en quoi cet événement a radicalement changé sa vision de voir les choses, son écriture et comment il a mis au monde la meilleure sitcom du 21ème siècle.
Après, on vit dans une nouvelle ère politique dans laquelle tous les films "whitewashed" se cassent la gueule parce que des personnes appellent au boycott (Pan, Lone Ranger, Aloha, etc.), je pense donc que les producteurs sont très très au taquet à ce sujet.

_________________
Image


Dernière édition par Donnie Darko le Sam 26 Déc 2015 00:41, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Star Wars Episode 7 : Le Réveil de la Force
MessagePosté: Ven 25 Déc 2015 19:05 
Captain Hook, Mouton Keeper
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Déc 2004
Messages: 919
Localisation: Sur un terrain de basket
Donnie Darko a écrit:
Peut-être que ton antipathie pour la prélogie (cf. "échoue en bâclant les moments les plus importants etc.") tient de ton refus à te plier à une vision de Star Wars qui n'est pas la tienne ?

C'est cocasse, vu que j'ai l'impression que c'est souvent ce sentiment qui fait que les "hardcore fans" de Star Wars critiquent cet épisode VII. Ca plus le fait que ce soit le grand méchant Disney qui soit à la production.
Mon "antipathie" de la prélogie tient surtout au fait que ce soient des mauvais films (sauf le I que j'ai bien aimé), à mon humble avis. Comme je le disais dans mon message précédent, cette trilogie manque totalement le but qui a amené son existence. C'est quand même dommage de ne pas réussir à ne pas réussir à arriver là où on voulait en bâclant un peu le tout quand on sait avant de commencer le premier film où on veut arriver (la naissance de Vador).

Donnie Darko a écrit:
C'est parfois nul, parfois génial, comme toutes les décisions faites par de vrais réalisateurs: je pense à la scène d'opéra dans le III, au ballet de sabre lasers, du jeu de couleurs dans le II, aux contrastes de tonalités, etc.

Deux choses. Il faudrait connaître la marge de manoeuvre de Abrams et personnellement, j'ai tendance à penser qu'il a eu quand même une marge suffisante vu qu'on identifie sans trop de peine sa patte. La deuxième c'est de savoir si on préfère le travail nul d'un petit artisan (George Lucas et Lucasfilm sont quand même très loin du statut PME) ou si on préfère un travail de bien meilleur qualité mais qui se conforme à certains standards (et encore une fois, j'ai plus senti l'amour qu'Abrams porte à Star Wars que le cahier des charges qui dirige les choix du réalisateur).

De mon côté le choix est vite fait... Lucas est un superbe créateur d'univers, mais un réalisateur quelconque.
Et puis si je voulais être tatillon, j'irais jusqu'à différencier "parti pris" et "mauvais goût/choix".

Donnie Darko a écrit:
Alors oui, beaucoup de fans préfèreront toujours un film "sûr", "stable" qui répond à leurs attentes, qui correspondent à leurs attentes à un produit artistique dangereux d'artistes qui partent dans leur délire.

Ca n'a quand même pas grand chose à voir. Moi aussi je préfère un bon film original qu'un énième blockbuster ultra attendu (ce que n'est pas particulièrement l'épisode VII). M'enfin, j'avoue que je préfère aussi un bon film qu'un mauvais, qu'il soit artisanal ou pas d'ailleurs. On peut aussi remettre un nouvelle fois en cause le fait que les Star Wars I, II, III, produits d'une super industrie soient une pure vision d'auteur. Et la justification "J'ai fait quelque chose de mauvais parce que je trouvais ça cool" ne justifie pas grand chose.

Donnie Darko a écrit:
Le cinéma, maintenant, c'est ça. Je comprends tout à fait.

Une part du cinéma*. Comme à l'époque ma foi. Les films "pour se détendre" c'est pas nouveau.

En tout cas, toutes ces critiques, ça a tendance à confirmer ce que je pensais : certaines critiques ne visent pas le film mais visent l'industrie de manière plus générale (cf le nopodcast de nocine). C'est louable et cette industrie du cinéma a effectivement de grosses dérives, mais faut pas non plus tout confondre. Et puis, même de purs produits de commandes peuvent être excellents (Le Seigneur des Anneaux par exemple).

_________________
Image
Image
" Crochet, Crochet, j't'ai accroché ! "


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Star Wars Episode 7 : Le Réveil de la Force
MessagePosté: Sam 26 Déc 2015 00:35 
35 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Juil 2011
Messages: 487
SSof D Belge a écrit:
Donnie Darko a écrit:
Alors oui, beaucoup de fans préfèreront toujours un film "sûr", "stable" qui répond à leurs attentes, qui correspondent à leurs attentes à un produit artistique dangereux d'artistes qui partent dans leur délire.

Ca n'a quand même pas grand chose à voir. Moi aussi je préfère un bon film original qu'un énième blockbuster ultra attendu (ce que n'est pas particulièrement l'épisode VII). M'enfin, j'avoue que je préfère aussi un bon film qu'un mauvais, qu'il soit artisanal ou pas d'ailleurs. On peut aussi remettre un nouvelle fois en cause le fait que les Star Wars I, II, III, produits d'une super industrie soient une pure vision d'auteur. Et la justification "J'ai fait quelque chose de mauvais parce que je trouvais ça cool" ne justifie pas grand chose.


Ce que n'est pas particulièrement le VII ? Je comprends que tu aies aimé ce film et qu'arriver sur ce topic avec autant d'avis nuancés voire négatifs te pousse à le défendre avec énergie, mais de la à dire que ce n'était pas un Blockbuster ultra attendu excuse moi mais on ne doit pas en avoir la même définition..

Et d'ailleurs encore une fois c'est raide de te lire critiquer la prélogie d'une façon aussi catégorique, ce sont des mauvais films.. C'est ton avis soit, mais dans ce cas dit que ce sont des films que tu n'as pas aimé ou alors les sujets évoqués ne sont pas ceux qui m'intéressent au cinéma..
Ça évitera les quiproquos surtout quand tu dis qu'ils sont mauvais, sauf le I que tu as bien aimé, on pourrait penser que tu as le monopole du bon goût.. Mais je soupçonne que c'est dans ton élan argumentatif que tu as dis ça ! J'espère que tu es plus nuancé sur cette trilogie et sur Lucas et sur... oh wait sur tout en fait !

_________________
Image

It’s a shame
Niggas in the rap game
Only for the money and the fame.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 40 messages ]  Aller à la page Précédente  1, [2], 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com