Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Kubo et l'Armure magique
MessagePosté: Dim 16 Oct 2016 20:53 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19340
Localisation: Joker
Image
Kubo et l'Armure magique (2016)
par Travis Knight



Dans un village littoral du Japon médiéval, Kubo est un jeune garçon qui s'occupe de sa mère et gagne sa vie modestement, en racontant des histoires aux autres villageois. Mais cette existence relativement calme se trouve bouleversée lorsqu'il reste dehors la nuit un soir, contrevenant aux injonctions de sa mère.

La dernière production du studio Laika -Coraline (2009), L'Étrange Pouvoir de Norman (2012) et Les Boxtrolls (2014)- fut une sacré surprise, voire un choc, pour moi. Je ne pensais pas me trouver face à un film si envoûtant et poétique, proposant un voyage initiatique sur le thème du deuil.
Tout d'abord le style d'animation du studio, stop-motion retravaillé en CGI, semble ici atteindre une maîtrise impressionnante, mais c'est bien l'ambiance, étrange et mélancolique, ainsi que l'esthétique purement asiatique, qui subjuguent. Que ce soit notre héros qui manipule des origamis, Madame Singe, le Scarabée ou les sœurs malfaisantes, tout me semble fonctionner à la perfection.

J'ai lu beaucoup d'éloges autour de ce film au moment de sa sortie et je m'associe à elles : j'ai pris un immense plaisir et j'ai versé ma petite larme à la fin !

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Kubo et l'Armure magique
MessagePosté: Lun 17 Oct 2016 19:49 
10 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Sep 2006
Messages: 355
Je l'ai vu ce week-end, mais j'en sors un petit peu déçue.

J'ai trouvé le film un peu trop capillotracté et incohérent sur la plupart des intrigues, notamment la quête de l'armure magique, le role des parents de Kubo et le dénouement final avec le méchant.

Pour ceux qui ont vu le film:
Spoiler: Montrer
- Pourquoi ces objets magiques au final ? Je n'ai pas réellement compris à quoi cela lui a servi. Certes, il a pu affronter son grand père, mais je n'ai pas vu de différence avec ou sans armure magique...
- Que Singe et le chevalier scarabée soient ses parents m'a semblé compliqué pour pas grand chose. Sans compter que la réaction de Singe en voyant les papiers magiques de Kubo n'a plus du tout de logique.
- Pourquoi l’esprit d'Enzo serait dans l'origami-samurai alors qu'il est bien vivant en la présence du chevalier Scarabée ? Et qu'est-ce qui a déclenché son apparition ?
- Le grand père voulait enlever les yeux de Kubo pour qu'il vive tranquille loin de la laideur du monde réel, mais pourquoi ses propres filles n'ont pas eu le même traitement ?
- J'ai trouvé la quete des objets relativement facile alors qu'il avait été décrié que tant de gens n'avaient jamais réussi à trouver les objets magiques.


Certes, c'est un récit pour enfants, mais pour aborder des thèmes aussi lourds et sombres que le deuil, je l'ai trouvé un peu le cul entre deux chaises. D'un coté on suit un schema narratif très convenu avec une quete du heros à l'ancienne dont on connait les ressorts par cœur, d'un autre des dénouements inutilement compliqués, incoherents comme pour combler un peu le convenu de la quete, le tout sur un fond d'univers très sombre pour des enfants. Je reconnais les nombreuses intentions poétiques du film, notamment autour de l'amour de ses parents qui parfois m'a emu, mais globalement j'ai trouvé tout le potentiel un peu mal exploité. J'ai quand meme passé un bon moment mais je ne suis pas impatiente de revoir le film dans les prochains mois/années.

Sur le positif, l'animation est en effet une grande réussite, la scène d'intro en jette plein les yeux, et les deux sorcières dégagent un charisme terrible.

_________________
Image
Mob Psycho 100


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Kubo et l'Armure magique
MessagePosté: Mer 26 Oct 2016 11:16 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Déc 2007
Messages: 1624
Localisation: Comme la vérité, ailleurs.
Laika est un studio que j’apprécie. Je n’ai pas vu leur Norman, mais j’ai pu voir leurs autres œuvres et ils ont une place à part dans l’industrie de l’animation à mes yeux. Leurs films font partis de ceux qui apportent un vrai vent de fraicheur sur tous les films d’animation, les gens qui me connaissent comprendront ce que je pointe du doigt. Et ici encore une fois on a le droit à une direction artistique à tomber par terre. Leurs films ont toujours eu une identité visuelle extrêmement forte et qui travaille en symbiose avec le scénario et l’ambiance de leur métrage. Et même dans leur narration ils se permettent de choses que l’on voit trop peu souvent dans les films « pour enfants » de notre époque. De ce fait même si à mes yeux Coraline restera leur chef d’œuvre, j’apprécie toujours bien plus leurs films que ceux des autres studios, chez les américains en tout cas.

Nous avons donc une histoire se déroulant dans un univers purement asiatique tout en jeu basé sur les origamis. Et c’est là qu’on voit toute l’étendue du talent de ce studio tant le résultat est envoûtant. J’ai déjà mentionné l’identité visuelle de leurs projets et celle-ci s’améliore beaucoup visuellement. Et cela fait du bien de s’écarter d’autre style qui tourne en boucle depuis « quelques » années maintenant. Encore une fois le studio nous propose un récit plutôt classique pour les enfants, cependant il garde la touche Laika et je ne m’attendais pas vraiment à ce retournement de situation un peu brutale, ce qui ne m’a pas empêché d’y prendre largement mon plaisir.

Là où le bât blesse, et sur ce point je ne peux que rejoindre Namiline, c’est que le métrage souffre d’une écriture hasardeuse. Nous ne connaissons jamais vraiment les réels tenant et aboutissant de l’histoire pendant un long moment. Et au moment où on l’apprend le film est quasiment terminé. De ce côté-là c’est plutôt mitigé. Il se concentre principalement sur la quête de Kubo, quitte à oublier ce qui est périphérique. Les sorcières sont extraordinaires, mais elles sont sous exploitées. Le grand père je n’en parle même pas, il est un antagoniste illusoire. Le fait que la fin soit un peu trop « happy » nuit également à l’ensemble je trouve, et la « rédemption » (plutôt transformation dans ce cas) un peu trop facile du grand-père.

En dehors de ces quelques points noirs, Kubo reste un très bon film d’animation, dans un monde où la plupart des productions pour enfants souffre du symptôme de déjà vu, ou il n’y a que l’emballage qui change. (Désolé je ne peux cacher mon manque d’entrain pour les grosses productions d’animation)

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 9 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com