Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Valérian et la Cité des mille planètes
MessagePosté: Mer 26 Juil 2017 14:41 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19324
Localisation: Joker
Image
Valérian et la Cité des mille planètes (2017)
par Luc Besson



En 2740, les agents spatio-temporels Valérian et Laureline doivent récupérer un certain objet dérobé à la Fédération, mais cette affaire va les mener à découvrir bien autres choses...

Voilà donc le film officiel adapté de la célèbre BD, mais sans doute plus très à la mode, Valérian et Laureline.
C'était plutôt sympa mais très éloigné de l'univers de la BD et le film souffre d'un syndrome artistique assez français (à mon avis), celui d'être plus illustratif que narratif. Par rapport à l'oeuvre originale, c'est un peu comme le HellBoy de Del Toro : il y a des éléments de base de l'oeuvre originale (comme Point Central qui devient Alpha, avec une histoire différente), mais le réalisateur se les ait tout de même bien réapproprié pour les fondre dans son propre univers.
Et pour Luc Besson cela donne un film assez aseptisé (comme le change-forme qui passe de très laid et puant, à une forme "propre") avec une structure à la Taxi ! Ce que j'entends par là c'est qu'il s'agit d'un film à sketchs, au sens cinématographique, avec donc des séquences qui sont parfois décrochées, plus ou moins, de l'intrigue principale. J'entre pas dans les détails mais bon, elles sont facilement identifiables.
Plus personnel, le traitement de Laureline... bah nous sommes tout de même bien éloigné de l'oeuvre originale même si je décèle une certaine intention à certains rares moments.
Après par rapport à "Taxi" et d'autres choses présentes dans le film (comme le duo d'acteurs et leur dynamique), je vois ça comme le fait de ne pas pendre de risque et de faire ce qui est le plus classique/éprouvé... après je comprends cela vu le prix que le film a coûté pour une production de chez nous, il faut que cela plaise au plus grand nombre.

Le film reste bien sympa et j'ai passé un bon moment, même s'il n'est pas sûr que j'en garde un grand souvenir dans quelques mois^^

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Valérian et la Cité des mille planètes
MessagePosté: Ven 28 Juil 2017 09:44 
50 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Nov 2004
Messages: 572
Ba c'est franchement pas terrible.

J'y suis allé car j'ai vraiment envie d'encourager ce genre de prise de risque dans le cinéma français, mais au vu de la bande annonce je m'attendais pas à grand chose.
L'histoire est assez banale, parfois volontairement étirée histoire de remplir ses 2 heures de film, et avance à deux à l'heure. Les enjeux sont très mal mis en avant et sont assez classiques.
Visuellement ça fait mal au yeux, la caméra va beaucoup trop vite, dans des décors qui mériteraient qu'on s'y attarde, les scènes d'action sont assez fouillis, certains character design sont plutôt sympas, d'autres franchement fais à la va vite et sans imagination... au final j'ai l'impression de ne pas avoir retenu une scène en particulier, ni une idée de décor sympa.
Et au niveau de la musique c'est très vide, à part la scène de début et l'évolution de Alpha, le reste ne m'a pas marqué.
Et le pire est pour moi le casting des deux personnages principaux (pour le reste du casting j'ai trouvé ça très bon), les deux acteurs ont l'air malade durant tout le film, avec des cernes énormes, on se demande si le maquillage est passé par là ou pas. On nous présente valérian comme un tombeur, beau gosse, fort et indépendant : pas une seule fois je n'y ai cru, l'acteur fait fragile et malade. L'actrice m'a un peu moins dérangé même si certaines scènes sont très mal jouées. A coté de ça clive owen est très bon, rihanna ne m'a pas dérangé, alain chabat est sympas, et les personnages CGI sont globalement bons (à part les gros dégueulasses durant la scène de repas du roi, horribles).

Du coup voilà, perso j'avais vraiment envie que le film se termine, j'avais mal aux yeux à la fin (je l'ai vu à la dernière séance du soir, la fatigue à peut être joué), je pense pas que ce film marquera les mémoires. Maintenant j'ai envie de que ça fonctionne, que ça ouvre la porte à d'autres films français de ce genre (mais en mieux please), du coup j'encourage les gens à aller le voir, mais vraiment faut pas avoir la moindre attente.


Dernière édition par Froll le Lun 14 Aoû 2017 09:09, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Valérian et la Cité des mille planètes
MessagePosté: Mar 1 Aoû 2017 15:03 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6490
Localisation: dans la lune
Bon ben je ne sais pas quoi en penser exactement. Je suis très mitigé, et surtout très ambivalent dans ma réception. Il y a plusieurs choses qui m'ont plu ou auxquelles je me suis raccroché, et pas mal d'autres qui m'ont hérissé au plus haut point!! Ma douce et tendre avec qui je suis allé le voir, qui ne connaît pas l'univers de la BD, a elle passé un bon moment et trouvé l'ensemble très sympa.

Pour ma part, j'étais curieux et en attente de voir ce que donnerait l'univers de Valérian et Laureline transformé en film, et comme Froll sensible au fait que de la SF ambitieuse dans les moyens, en France, c'est trop rare pour être boudé sur le principe. Mais le souci, c'est que ce soit Besson qui se colle à tel truc: c'est quand même hyper paresseux à plein de niveaux et même si je trouve bien que Besson adapte complètement le matériau à sa sauce (en soi, ça ne m'a pas du tout gêné: j'ai trouvé l'ensemble cohérent d'un point de vue interne), ben force est de constater qu'il n'a pas grand chose à raconter et plus beaucoup d'idées de mise en scène... Il cède trop souvent à la facilité et aux clichés et gâche très rapidement les quelques bonnes idées qui prennent forme.

Par exemple, le coup de la méduse sur la tête, c'est une sous-quête intéressante, mais ça se termine par une minute pleine de flashbacks totalement redondants et inutiles: pas compris. La danse de Rihanna, c'est super en soi, mais la musique et le montage m'ont semblé super faibles, ou pas bien ficelés: ça m'a paru moins bon qu'un vrai clip de la chanteuse; ça ne va pas. Le scène du Souk, c'est un parti pris potentiellement riche, mais c'est totalement sous-exploité au profit d'une grande chute et d'un dénouement gaguesque à tiroir (plusieurs gags à la suite à partir de la rencontre de Valérian avec le gamin monstre, jusqu'au bestiau qui s'écrase). Qui ne colle pas à la réalité décrite en plus: nos héros se la jouent badass-je-remets-ma-ceinture-et-je-parle-d'autre-chose alors que toute leur équipe vient d'être décimée: ça m'a un peu refroidi personnellement...

Paresse aussi et surtout dans l'enchainement des scènes. Je sais bien que dans ce genre de production la cohérence peut aller allègrement céder le pas au plaisir immédiat de chaque scène, mais là, pour moi, trop de fois ça n'a pas fonctionné alors qu'un tout petit effort pour lier les éléments entre eux était possible. L'enlèvement du Commandeur est quand même déjà un peu limite (la sécurité ne semble pas une priorité dans la Cité...) mais le must ça a été pour moi deux événements que je n'ai tout simplement pas compris:
- l'enlèvement de Laureline par les Blurps (je ne sais plus le nom). Déjà, pourquoi les deux héros restent où ils se trouvent alors qu'ils peuvent repartir par où Laureline est arrivée, pourquoi Laureline se fait enlever aussi bêtement, et pourquoi n'utilise-t-elle pas sa combinaison à ce moment??? Ça ne tient pas, sinon pour amener à la longue péripétie du sauvetage de la Princesse. Ce qui sauve le truc, c'est l'idée finale du "chapeau" de Laureline: excellente trouvaille!! Mais tout ça pour ça...
- la communication via Soyouz (ou équivalent) à la fin, alors que tous les Pearls sortent du vaisseau et que les soldats sont en attente. Ça ne rime à rien mais ça permet au bad guy de déclencher l'ultime affrontement. Tellement paresseux...

Enfin, le pire pour moi aura été le plantage de la "romance" entre Valérian et Laureline. J'aurais adoré que ça en reste au flirt, ou bien que ça soit assumé comme vrai couple. Mais là, ce fil rouge de séduction qui enquille un à un les pires clichés et auquel on ne peut adhérer, c'est assez infernal.

Pourtant, j'ai bien aimé les deux comédiens. Loin des personnages d'origine, mais finalement campant deux héros plutôt convaincants. Ils constituaient ma peur principales en allant voir le film et on final, pour moi, ça passe bien. On a des décors plutôt jolis, des créatures assez fabuleuses (la séquence d'ouverture avec l'extension de la station et les diverses rencontres m'a bien plu) et lorsque le merveilleux est complètement assumé, même premier degré dans le cliché (le monde des Pearl au début), ben je trouve que ça fonctionne très bien. C'est divertissant et chaque scène tourne correctement prise indépendamment. Et l'intrigue globale est simple, pas originale pour un soi, mais solide. Il y avait de quoi réussir le pari et c'est d'autant plus dommage.

Surtout, je trouve qu'on est très loin du 5e Elément, auquel on peut reprocher beaucoup de choses certes, mais qui date d'il y a 20 ans. Et pour ce qui est de raconter de la SF, j'ai l'impression que Besson a franchement régressé sur la période. Car au final, lorsque je compare les deux films, qui partagent beaucoup, c'est indéniable, je me dis qu'en termes d'intensité dramatique il manque terriblement à Valérian et Laureline...

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Valérian et la Cité des mille planètes
MessagePosté: Dim 13 Aoû 2017 21:45 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2007
Messages: 3597
Localisation: Académie Honnōji
J'ai finalement pu voir le film et je suis ressorti rassuré de cette expérience : certes, le film n'est pas parfait, et finalement même assez moyen, mais il n'est pas aussi mauvais que je pouvais m'y attendre. Je n'ai pas lu la bande-dessinée originale, tout au plus j'avais quelques notions sur cet univers grâce à l'adaptation en dessin-animé : de nombreux points m'ont fait tiqué en terme d'adaptation (en résumant, notamment autour du personnage de Laureline), mais j'ai trouvé que Luc Besson parvenait dans sa réalisation à communiquer une sincère admiration qu'il a pour le matériau d'origine. Certes, on est dans la même lignée pour les derniers mois qu'un Michael Bay et Transformers : Le Dernier chevalier où le plus est l'ennemi mortel du mieux, mais il y a dans les deux films une forme de passion qui est communiquée et je trouve cette entreprise intéressante. Des moments cools et des idées très intéressantes (le chapeau de Laureline !) qui s'incrustent dans une intrigue qui peine véritablement à maintenir en haleine (en gros, vu que le film ne prend pas de pincettes pour dévoiler très rapidement les tenants de l'histoire, j'ai vraiment senti passer la seconde moitié du film) ; voilà ce que je retiendrai globalement de ce film.

Après, je n'évacue pas la question de la place qu'occupe le film et les ambitions de son réalisateur au sein de la production cinématographique française actuelle : un film très ambitieux dans les moyens et de science-fiction pour le cinéma français aujourd'hui, c'est très cool, mais j'espère que le film ne va pas trop se planter à la lecture des critiques car il serait dommageable de décourager d'avance les personnes qui voudront se lancer plus tard sur ce créneau (aux regards des obstacles existants). Malheureusement, vingt ans plus tard, peut-être parce que j'étais alors un enfant, mais j'avais l'impression que Le Cinquième élément constituait un meilleur porte-étendard pour une telle entreprise.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com