Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 19 messages ]  Aller à la page Précédente  1, [2]
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 29 Avr 2009 16:37 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2007
Messages: 3604
Localisation: Académie Honnōji
Je pense à propos de cela qu'il faut prendre ceci comme cela nous est présenté : comme un conte. Le public visé, c'est les enfants ; pas forcément les "grands enfants" qui aiment bien voir de tels films qui méritent le détour. ^_^ Le but du film, ce n'est pas à mon sens une psychanalyse profonde de l'enfant au travers de Sôsuke, c'est juste de divertir les enfants avec une histoire qui peut les toucher de par sa magie et son côté bon enfant affirmé.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 29 Avr 2009 17:17 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 23603
Localisation: Joker
Et pendant qu’on y est, « l’Ecume des Jours » c’est peut être pour les enfants ? ^______________^

Dire que comme il s’agit d’un conte il est (presque) inutile d’y voir une psychanalyse est assez maladroit parce que le conte est par excellence favorable à ce genre de terrain et Ponyo n’y échappe pas trop je pense.

Par contre structurellement, « Ponyo » est de façon assez claire une œuvre poétique au sens Littéraire, au contraire par exemple d’un « Totoro ». Dans « Totoro » c’est l’imaginaire qui s’invite dans le réel car l’univers est présenté comme réaliste dès le départ et les incursions de l’imaginaire sont très ponctuelles et réservées aux enfants, ce qui laisse planer le doute sur la réalité de ces événements « magiques ».
Dans « Ponyo » c’est tout à fait différent car dès le départ le monde est imaginaire. En effet le film s’ouvre sur la longue séquence de découverte de ces créatures magiques de la mer. C’est totalement déconnecté du monde « réel » dès le départ et il y a plein de moments dans le film où le monde imaginaire existe de façon totalement indépendante du monde « réel » et de son héros « réaliste ».
En somme contrairement à « Totoro », dans « Ponyo » l’imaginaire n’est pas besoin de s’appuyer sur des personnages « réalistes » pour exister et Ponyo vit une partie de son aventure toute seule, sans que Sosuke y soit lié – au contraire de « Totoro » où la magie n’existe jamais sans la présence des enfants.
Et d’une façon générale ce n’est pas que Sosuke qui vit une aventure, Ponyo en vit une elle aussi. Du point de vue de l'existence, ces deux personnages sont au même niveau.
C’est en ce sens où « Ponyo » est une œuvre dit poétique car le réel et l’imaginaire se mélangent sans que personne trouve cela étrange. C’est une rencontre d’univers qui se fait naturellement et pour citer Boris Vian, c’est une œuvre vraie puisque imaginée.

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 6 Mai 2009 10:49 
250 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Juil 2008
Messages: 1479
Localisation: Beyond the time
Après avoir vu deux films de comédies, j'ai décidé de changer de registre en allant voir Ponyo. C'est le film que j'aurai voulu voir à la place d'Incognito (voir mon sujet è__é ; quoi on peut faire de la pub, non ?), donc normal quoi, fallait bien... Surtout quand on voit vos avis plutôt enthousiaste qui donnent furieusement envie. Alors donc que dire de ce film alors que j'arrive un peu tard et que tout a été dit... Le "M.A.G.N.I.F.I.Q.U.E", c'est déjà fait ; le "J'AI ADORE" je ne peux pas le dire... Bon qu'est-ce qu'il reste ? Fantastique ? Oui ça le fait, et en plus ça colle parfaitement avec l'esprit du film (logique c'est du Miyazaki).

Comme d'habitude nous avons un très beau film (graphiquement), c'est encore mieux que d'habitude. Quand les scènes sont sous la mer (comme au début), moi personnellement j'ai été époustouflé. On a du beau du très beau... Pareil pour ce qui se passe hors le mer ; même si bon rien de nouveau là. A part les scènes sous la mer, j'ai aussi pas mal adoré la première apparition de la mère de Ponyo. J'étais carrément comme ça "*o*". Bon pas trop de surprise sur ce plan là, je l'avoue je m'y attendais car c'est du Miyazaki. Non la surprise pour moi c'est la qualité de ce film. Même avec vos avis je ne m'attendais pas à ça. Je pensais juste que j'allais voir un film sympathique, comme tous les autres Miyazaki (à part Totoro et Princesse Mononoké qui sont mes deux préférés et que je trouve juste sublime).
Au lieu d'avoir ce que à quoi je m'attendais j'au eu une histoire touchante, époustouflante, superbement magique, et qui m'a compétemment subjugué. Une histoire que je ne pensais pas aussi génial, des personnages superbes (toujours les mêmes mots que je répète depuis tout à l'heure, mais il faut bien comprendre que ce film est trop !), et un message honorable. Que ce soit par les paroles du père de Ponyo, que la scène des "déchets", ça passe super bien.

Pour conclure ce film fait partit maintenant de mes préférés de Miyazaki, il est tout simplement tout ce que j'ai dit, il est à voir, mais attention il y a des risques de "*o*" pendant ce film.

_________________
"Le réel me donne de l'asthme." - Cioran.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 22 Juin 2009 17:10 
200 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Juin 2007
Messages: 1262
Localisation: Sandford, UK
J'ai enfin pu voir ce Ponyo sur la falaise, que voulez-vous ? On fait avec les cinémas de campagne !

C'est un des seuls Miyazaki que j'ai pu voir, avec Princesse Mononoke. J'avais gardé un très bon souvenir de ce dernier et il me tardait donc que voir ce nouveau né qu'est Ponyo.
Et je dois dire que j'ai bien aimé. Pas autant que l'autre cité plus haut, mais bien aimé. Cela faisait aussi longtemps que je ne n'étais pas allé voir un vrai dessin animé digne de ce nom au cinéma et forcément. Mais voilà donc mon impression :

Tout d'abord, j'ai beaucoup aimé la première scène, entièrement muette et silencieuse. Dans les profondeurs, aucun bruit, juste les mouvements de la faune aquatique. J'ai été vraiment émerveillé par le ballet marin des méduses géantes, qui errent autour du bateau du père de Ponyo. Et l'évasion de cette dernière est elle aussi fantastique, avec ses petites sœurs qui la suivent en groupe avant de se faire rappeler à l'ordre.
J'ai autant aimé la rencontre entre les deux héros de l'histoire, Sozuke et Ponyo. Et je trouve que la manière dont en prend soin le jeune garçon est formidablement prenante, car elle annonce clairement la montée des responsabilités, qui va se suivre jusqu'à la fin du film. Je passe les multiples scènes fort attendrissantes à l'école puis à la maison de repos (douce opposition ici entre les enfants et les personnes âgées qui vivent tous ensemble et qui préfigure la renaissance de ces dernières lors de la scène finale (la sur-interprétation qui continue après l'écrit du Français)).
Vint ensuite cette tempête. Ça restera sans doute pour moi LA scène à retenir à jamais du film. Les vagues géantes, les poissons colossaux, Ponyo qui dévale ces montagnes d'eau : SUBLIME ! Et puis, on prend peur lorsque la fameuse voiture rose dévale les routes "poursuivie" par un raz-de-marée pareil. Je trouve que Miyazaki a magnifiquement bien géré les couleurs sombres pour ce passage, qui contrastent énormément avec la verdure des terres.
Arrive finalement la dernière partie, qu'on pourrait renommer "un monde englouti". Là encore, on en prend plein les mirettes avec des poissons magnifiques nageant dans les marches de la maison de Sozuke sous une eau limpide. J'ai beaucoup aimé l'épopée des deux enfants sur un bateau-jouet à la recherche d'un quelconque signe de vie. Même dans la salle, on se sentait vraiment perdus, isolés dans ce monde plein d'eau. Concernant maintenant le dénouement du film, je n'ai pas vraiment été surpris, c'est un conte de fée, et c'est donc une fin de conte de fée. Néanmoins, ça fait du bien de voir un si beau film se terminer d'une si belle manière.

Une vraie réussite surtout au niveau des effets visuels, franchement magnifiques (je reste toujours sous le choc de cette tempête).


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 19 messages ]  Aller à la page Précédente  1, [2]

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com