Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 251 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 12, 13, 14, [15], 16, 17  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Chez les Cinéphiles
MessagePosté: Dim 12 Avr 2015 14:49 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3647
Localisation: Échappe à la connaissance
Je rebondis là-dessus dans ce topic vu que j'allais faire un gros HS sur le sujet d'origine

Sujet: Interstellar
seleniel a écrit:
Je double-poste. J'ai eu envie de voir Mission to Mars de De Palma dans la foulée d'Interstellar [...]

C'est quand même déloyal de comparer les duo Nolan/Zimmer et de Palma/Morricone !

Jolie coïncidence, j'ai découvert Mission to Mars récemment également. Moins enthousiaste que toi (l'esthétique me parait très datée 90 avec les textures CGI très synthétiques, pas un truc que j'aime), ça reste quand même en terme d'émotion et d'implication à des coudées au dessus du Nolan. J'ai vu le film au cours des séances de rattrapage des De Palma qui sont dans ma "to see list" depuis très longtemps.

Là je viens de voir Casualties of war, qui m'a vraiment fait un bel effet - Michael C. Fox y a une des répliques les plus bouleversantes sur la guerre du Vietnam. Le cinéma manque vraiment de réalisateurs comme De Palma, des ours bourrus qui sortent leur tripe dans des films et dénoncent à charge sans que cette colère soit injuste et que le portrait soit complaisant ou exagéré. C'est très émouvant également de voir qu'il a fait un remake de Casualties quinze ans après en le transposant dans la guerre en Irak, avec Redacted. Pour avoir vu le portrait héroïque et complaisant des soldats américains dans American sniper, Redacted marque encore plus mon respect pour De Palma qui n'a pas attendu les années pour faire jaillir de ses boyaux la rage qu'il éprouvait à propos des horreurs perpétrées.

C'est dommage que depuis Passion, pas formidable mais bien fait, il ait encore disparu des radars et qu'aucun projet n'ait été annoncé depuis.

_________________
| Avatar : A. Schaff |


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chez les Cinéphiles
MessagePosté: Jeu 21 Mai 2015 09:10 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19324
Localisation: Joker
Le dernier podcast de Capture Mag, dont les gros morceaux sont consacrés à Mad Max : Fury Road et À la Poursuite de Demain.

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chez les Cinéphiles
MessagePosté: Sam 10 Oct 2015 22:35 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6490
Localisation: dans la lune
J'en avais parlé il y a quelques temps: on attendait désespérément que sorte en France le film documentaire consacré au projet d'adaptation de Dune mené par Jodorowsky dans les années 1970 (avant Star Wars). Et puis là, c'est confirmé: il y a peu de chances qu'on puisse le voir, vu que l'ayant-droit de Moebius, son épouse, a fait bloquer la sortie du film et est en train d'obtenir gain de cause. À l'origine de la discorde, et support majeur du documentaire, l'immense storyboard réalisé par Moebius, accompagné des éléments techniques relevant de la préparation du film. Cette sorte de "bible" du film avait été distribuée aux studios américains pour boucler le budget du film, et Jodorowsky en a conservé un exemplaire.

Alors, du coup, comme on ne le verra pas en salle, je me le suis regardé par d'autres canaux. Car oui, le film, fini et présenté à Cannes, est également disponible aux États-Unis en BR/DVD. Avis aux amateurs. Quelques réactions à chaud, en vrac.

- L'équipe réunie par Jodo pendant la préparation est juste hallucinante. Outre des stars déjà reconnues, il va chercher des gars qui vont devenir, après cet échec, des références dans leur domaine. Outre Moebius, Dan O'Bannon aux effets spéciaux, Chris Foss pour les machines et bâtiments, Giger (!!!) pour le monde Harkonnen. Pink Floyd et Magma pour la musique. Dali pour faire l'empereur (qui avait accepté à condition d'être payé 100000 $ la minute). Orson Welles pour le Baron. Carradine pour le Duc. Mick Jagger pour je ne sais plus qui. Etc.

- Une façon de procéder très "gourou", qui explique cette convergence de talents, la qualité de l'objet produit (le livre), mais aussi l'échec du projet: Jodorowsky n'était absolument pas dans les clous d'Hollywood et a effrayé les financiers. Sans compromis, sûr de lui et de sa vision artistique, ça a coincé juste avant le tournage: ça fait mal!

- Quand on voit des extraits des films antérieurs de Jodo (je n'ai rien vu de lui en fait), ben on se demande si on a manqué le film de SF révolutionnaire ou bien si ça n'allait pas finir en croute impossible à regarder.

- Certains passages hallucinants. Le coup de demander à son fils de se préparer à jouer Paul, en lui faisant suivre un entrainement martial de 6 heures quotidiennes, 7 jour sur 7, pendant 2 ans, c'est quand même monstrueux!

- Le final, sur l'échec, émouvant. Et surtout l'après projet et comment l'imaginaire de Jodorowsky, et le rendu de Moebius, qui a circulé dans les studios, ont influencé de nombreux films par la suite. Quelques comparaisons sont vraiment troublantes. Et cette impression que finalement Hollywood a récupéré des tonnes de choses de ce projet en dégageant l'élément incontrôlable, à savoir Jodorowsky.

- Le palais harkonnen de Giger, ça vaut le détour (et le parallèle avec certains plans de Prometheus est frappant!)

- Le moment autour de la sortie du Dune de Lynch, plutôt drôle.

Le film est un peu lent au début, et puis ça décolle avec le storyboard. Mais on ne reste pas tant de temps sur lui et on circule d'acteurs du projet en personnalités concernées (dont, étonnamment, Nicolas Winding Refn). Jodorowsky est la vedette de l'ensemble, et sa manière de s'y prendre fait parfois plus peur que rêver, comme s'il ne s'agissait que de collectionner des personnalités pour faire son film. Il donne parfois dans le spectacle, mais ça permet de prendre la mesure du personnage et de comprendre ce qui a pu coincer. Le retour au réel de l'échec du financement permet cependant de mesurer que le film allait être fait, que tout était prêt, et ça rend le regret lui aussi bien réel.

Le budget annoncé par Seydoux, et présenté aux studios était de 15 millions de $. Il en manqué 5 pour lancer le tournage. C'était beaucoup d'argent et pour me rendre compte j'ai été regarder combien avait coûté le premier Star Wars: 13 Millions. Sensiblement la même chose.

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chez les Cinéphiles
MessagePosté: Lun 12 Oct 2015 14:15 
25 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Mar 2011
Messages: 428
Je confirme ce que dit seleniel, c'est un excellent documentaire, très intéressant, bien documenté, avec des anecdotes bien fun (Dali m'a envoyé du rêve), et une extrapolation final sur le rêve et les projets plutôt bien foutue.
Quand je l'avais vu, j'avais écris ça :

Citation:
Quel documentaire fabuleux.
Et pour 3 choses:
- D'abord son sujet. Le Dune de Jodorowsky est une idylle passionante, voir toutes les anecdotes de préparation (genre avec Dali *_*), les gens qui ont gravité autour, et les choses qui en restent est vraiment impressionant. Car à la fois d'être un projet qu'on ne peut avoir que dans nos rêves les plus fou, tout cela donne un coté très concret, ce qui alimente carrément l'imagination.
- Ensuite, ce qu'on retire de ce projet. Toute la reflexion fait sur l'industrie du cinéma, sur l'impossibilité, sur l'ambition, est très riche et très prenante. Mais aussi tout ce que ce film a pu engendrer juste avec son storyboard. Et evidemment ce que le monde aurait été si ce film avait existé.
- Enfin (et surtout), le personnage de Jodorowsky. Car si je n'ai pas aimé La montagne sacrée, je peux maintenant dire que j'adore le bonhomme. Car c'est un homme à la fois entier, sans concession, qui a l'air assez gentil, et aime parler des autres. C'est un homme profondemment humain et qui n'hésite pas à mettre en avant ses défauts, juste pour dire la vérité. Je pense à sa réaction face au film de Lynch qui est touchante. C'est un homme illuminé, mais très lucide sur lui même. Et quand il nous fait le topo archiendendu sur la nocivité de l'argent, lui, c'est l'un des seuls que je veux bien croire.

Bref, un documentaire passioné et passionant. Le genre de bout de pellicule qui te donne envie d'aller combattre le monde, et de tomber en essayant. Le message de tout ça, donc.


Bref, pour ceux qui s'intéresse au cinéma, et notamment ses coulisses, je ne peux que moi aussi vous le recommender.
A noté qu'actuellement il y a une rumeur comme quoi Refn (qu'on voit dans le docu d'ailleurs) veut adapter l'Incal. Ce qui du coup peut de nouveau faire rêver pour la suite.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chez les Cinéphiles
MessagePosté: Mar 13 Oct 2015 17:15 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6490
Localisation: dans la lune
Dans un registre très différent, cet article d'Alain Korkos (@si) concernant le Valérian et Laureline de Besson.

L'article revient sur deux événements liés à la préparation du film. D'abord le fait que Besson ait obtenu le passage à 30% du crédit d'impôts, prétextant que c'était nécessaire pour tourner en France et non en Hongrie. Ensuite une sorte de concours appelant à proposer des costumes pour une scène centrale du film, les 20 nominés touchant 1000$, les autres rien. Et tous cédant l'utilisation qui pourrait être faite de leur production. Ce 2e point a faire réagir dans le milieu des dessinateurs/illustrateurs. Car on y retrouve une tendance à faire travailler les gens sans rétribution sous couvert de promotion ou de concours. C'est une manière d'utiliser le participatif dans une logique d'exploitation, au lieu de payer des professionnel pour faire le boulot attendu.

A voir si cette initiative ira jusqu'au bout et si l'on découvrira dans le film des productions de personnes ayant participé au concours.

EDIT @vista:
Rhooo! heu... C'était pour voir si quelqu'un lisait ce type de message... (c'est ça de faire trois trucs en même temps...). Merci! C'est corrigé!

_________________
ImageImage


Dernière édition par seleniel le Mar 13 Oct 2015 20:13, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chez les Cinéphiles
MessagePosté: Ven 13 Nov 2015 21:10 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19324
Localisation: Joker
Je ne savais pas où poster cela, mais pour les courageux et franciliens qui ne veulent pas patienter jusqu'en janvier pour Le Garçon et la Bête de Mamoru Hosoda, il sera diffusé lors de La Nuit Japanimation du 21 novembre au Grand Rex :

http://www.animeland.com/news/voir/9897 ... panimation

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chez les Cinéphiles
MessagePosté: Sam 14 Nov 2015 02:35 
1 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Avr 2013
Messages: 47
Je viens de regarder le détail sur le site du Grand Rex et c'est vrais que 20€ pour 4 films (plus des courts-métrages) c'est plutôt un bon plan, même si personnellement j'ai déjà vu Mind Game et Jin-Roh plusieurs fois.
Mais je pense que malheureusement la terrible tragédie de cette nuit risque de remettre en cause cet évènement, ou en tout cas de le repousser à une date ultérieur!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chez les Cinéphiles
MessagePosté: Jeu 19 Nov 2015 21:15 
100 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Oct 2006
Messages: 889
Localisation: Ici.
Des bribes d'informations, par-ci par-là.

Vu qu'on parle pas mal de Brian de Palma sur cette page, on vient de découvrir son nouveau projet qui risque d'en surprendre plus d'un.

Au sujet du Valérian de Besson, on a annoncé que Rihanna aurait un rôle majeur dans le film. Le seul critère de Besson pour les costumes (fait par les "fans"): "the crazier, the better!" Ca s'annonce très très mal.

Mais en fait je viens surtout pour partager cette vidéo de Peter Jackson et son équipe qui confessent leur ratage sur la prélogie The Hobbit. Même Capture Mag n'avait pas écrit de critique pour le dernier film ! En regardant la vidéo, j'étais abasourdi: comment a-t-on pu faire un film pareil ? Il faut se plaindre aux producteurs qui ont imposé un laps de temps impossible. Ca et... quasiment tout le reste. Dommage, car j'aime énormément le premier film, beaucoup le deuxième. Et le troisième...

"Chaque matin ou presque, on devait créer des objets pour l'équipe de tournage qui en avait besoin le jour-même. Personne ici ne pouvait prendre ces incroyables photos d'armures terminées un an avant le tournage, comme ce fut le cas avec Lord of the Rings. A l'époque de LOTR, il y avait un super planning: trois années et demi s'étaient écoulées avant qu'on allume les caméras. Peter Jackson n'a jamais eu le temps de préparer ses nouveaux films [...] Il n'y avait aucun briefing" ... et à Peter Jackson d'ajouter "J'avais pas la moindre idée de ce que je faisais"


_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chez les Cinéphiles
MessagePosté: Sam 21 Nov 2015 12:27 
10 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Mai 2011
Messages: 57
Localisation: Val d'Oise/Ruines du navire Thriller Bark
Image

Beaucoup d'événements sont prévus par Ankama en cette fin d'année, le premier commence aujourd'hui à la Grande Roue Lille pendant six semaines, du 21 Novamaire au 03 Javian, à l'occasion des 25 ans de la Grande Roue.

http://www.dofus.com/fr/mmorpg/actualites/news/444295-quete-irl-coeur-lille

Le second a lieu demain au Grand Rex à Paris, Dofus Livre I ; Julith est programmé à 11h00 au cinéma en avant-première mondial, ensuite le film sortira en février 2016. Aucun doute que beaucoup de fans seront présent à l'événement. Il pourrait bien annoncer la base d'une trilogie à venir.

Hors sujet mais important de mon point de vue, la Nuit Japanimation qui débute à 21h00 et se termine à 06h00 du matin.

Joyeux mois de Novamaire membres de la Volonté.

_________________
ImageImageImage
"Un homme se doit de faire de sa vie l'échelle qui le mènera au sommet, et jamais il ne doit cesser de la gravir", A.R
"La vrai amitié n'a pas besoin de mots pour venir en aide à l'autre"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chez les Cinéphiles
MessagePosté: Mer 30 Déc 2015 21:01 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19324
Localisation: Joker
Donc Capture Mag s'est attelé à traiter la sortie de Starwars VII.

Préambule sur le système actuel Disney par Arnaud Bordas :
http://www.capturemag.net/analyse-this/ ... maginaire/

Et Rafik Djoumi sur la chronique de l'épisode VII (enjoy !) :
http://www.capturemag.net/etat-critique ... desespoir/

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chez les Cinéphiles
MessagePosté: Mer 10 Fév 2016 22:47 
500 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Mar 2009
Messages: 114
Localisation: Entre York Shin et Dressrosa
BiTS, le magazine culture pop d'Arte a sorti sa dernière vidéo



Le détail qui m'a donné l'idée de la poster ici c'est ce passage où ça parle de héros qui sont de plus en plus détachés de l'histoire. Alors j'me suis rappelé d'ange bleu agacé de l'excès de méta dans les guardiens de la galaxie qui casse le dramatique de plusieurs scènes (rectifie poto si je fabule ou extrapole...)

Sinon le docu expose quelques trucs sympa, mais enfonce une porte à moitié ouverte, puis le mec avec la même coupe que Doc, relance une bonne problématique. (désolé pour l'arrière train...)

Et restez après le générique, c'est rigolo hihihi!!!

_________________
Peace
Yare Yare daze
Spoiler: Montrer
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chez les Cinéphiles
MessagePosté: Sam 13 Fév 2016 20:00 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19324
Localisation: Joker
Oh apparemment ma réflexion à ce sujet t'avait marqué^^ D'ailleurs c'est marrant car j'y ai repensé la semaine dernière avec le chapitre de One Piece.
Finalement c'est un peu lié car on avait tenté à l'époque de me faire comprendre que comme dans Les gardiens de la galaxie il y avait de l'humour aux moments dramatiques, c'était comme dans One Piece, et donc j'aurais du aimer ^_^

Par rapport à ce que dit Rafik Djoumi dans ce numéro de BiTS, je suis plutôt d'accord avec l'apparition d'un humour n'ayant plus de sens, qui se suffit à lui-même, et qui semble une fuite en avant. On balance de l'humour à tout va, cela permet d'éviter de chercher à créer quelque chose et surtout une part du public semble accepter cet humour n'ayant aucun enjeu particulier.

Cela me rappelle d'ailleurs Terry Gillian qui disait que le non-sens ce n'est pas l'absence de sens. J'ai bien l'impression que nous sommes partis d'oeuvres jouant sur le non-sens pour arriver aujourd'hui à des imitateurs qui font beaucoup dans l'humour avec absence de sens. En soi pourquoi pas, mais cela a un parfois de drôles d'effets de bord.

Pour revenir au sujet du chapitre de One Piece, c'était pour la fameuse scène humoristique qui était utilisée pour amener un évènement important. Certains l'avaient trouvé bizarre/mauvaise mais ce qui m'a marqué c'est que pour d'autres comme il s'agissait d'humour, il n'y avait pas à s'interroger ou à critiquer. D'où un rappel que j'ai du faire sur le fait qu'une blague pour être critiquée et analysée.

Le point c'est qu'il semble que pour une part des spectateurs/lecteurs, l'humour est devenue une forme de "trou noir" qualificatif. Comme s'il n'y avait pas plusieurs types d'humour et d'utilisations de l'humour, et qu'on n'avait pas à réfléchir à la qualité ou nature de l'humour proposé. En résumé lorsqu'on est face à un traitement "sérieux" tout le monde semble d'accord sur le fait qu'on puisse le juger et le qualifier. Mais face à l'humour, certains semblent se dire qu'il n'y a rien à analyser.

Alors certes l'humour est parmi les choses les plus subjectives mais cette façon de penser est aussi une aubaine pour les auteurs : si un auteur ne veut pas se prendre la tête avec un évènement, il utilise l'humour pour lui donner corps, comme ça personne ou presque ne pensera à le critiquer ou à réfléchir dessus... car après tout, c'est de l'humour ! Et donc si "tu n'aimes pas" c'est parce que ce n'est pas à ton goût, c'est tout.

Sinon après cette réflexion en vrac, je signale que Capture Mag a fait un super papier qui revient sur la sortie à l'époque de THE THING et comment elle a brisé la carrière de John Carpenter :
http://www.capturemag.net/time-machine/ ... de-choses/

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chez les Cinéphiles
MessagePosté: Dim 14 Fév 2016 11:32 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6490
Localisation: dans la lune
Ce numéro de Bits est vraiment très sympa. Et je me tâte pour l'utiliser en cours (dommage que je vienne de boucler une séquence où ça aurait bien fonctionné).

Globalement, cette émission me laisse quand même une drôle d'impression. D'une part d'une réflexion vraiment maligne, bien problématisée et ponctuée d'illustrations qui donnent à penser au-delà. D'autre part d'un truc qui ne va pas jusqu'au bout, qui n'assume pas directement le propos qu'il sous-entend pourtant fortement. Peut-être par volonté de laisser le discours ouvert. Peut-être parce que je sens très nettement la ligne éditoriale de Djoumi et que j'anticipe quelque chose qui n'a pas sa place dans cette émission.

Sinon, j'ai adoré l'article sur The Thing. Je me le suis repassé cette semaine du coup, et Halloween dans la foulée. Si le premier ne me semble pas avoir vieilli, le 2e c'est un poil plus dur.

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chez les Cinéphiles
MessagePosté: Ven 19 Fév 2016 12:37 
100 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Oct 2006
Messages: 889
Localisation: Ici.


Jean-Baptiste Thoret propose une analyse cinématographique et sociologique des pires comédies françaises depuis quinze ans. Guide de survie avant l'apocalypse. On regrette quelques inexactitudes (Les Choristes, notamment, qui est sorti en 2004 et pas en 2007 comme il l'affirme), mais l'analyse est provocante et mérite un débat, une réflexion.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chez les Cinéphiles
MessagePosté: Jeu 25 Fév 2016 19:32 
500 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Mar 2009
Messages: 114
Localisation: Entre York Shin et Dressrosa
ange bleu a écrit:
Oh apparemment ma réflexion à ce sujet t'avait marqué^^ D'ailleurs c'est marrant car j'y ai repensé la semaine dernière avec le chapitre de One Piece.
Finalement c'est un peu lié car on avait tenté à l'époque de me faire comprendre que comme dans Les gardiens de la galaxie il y avait de l'humour aux moments dramatiques, c'était comme dans One Piece, et donc j'aurais du aimer ^_^

(...)
Pour revenir au sujet du chapitre de One Piece, c'était pour la fameuse scène humoristique qui était utilisée pour amener un évènement important. Certains l'avaient trouvé bizarre/mauvaise mais ce qui m'a marqué c'est que pour d'autres comme il s'agissait d'humour, il n'y avait pas à s'interroger ou à critiquer. D'où un rappel que j'ai du faire sur le fait qu'une blague pour être critiquée et analysée.


Oui ça m'avait bien intéressé parce que pour pas mal d'oeuvres je suis "public facile", je prend le bon et le moins bon glisse.
Le film, manga, comics.... me plait lorsque j'y rentre, c'est une sensation agréable, et là je fais abstraction des défauts, ils sont là mais le verre est toujours à moitié plein.
Comme tout le monde, plus on mange du medium, plus on arrive vite à anticiper un futur kiff ou un truc qu'il va falloir arrêter et oublier.
Je sais à peu près à quoi m'attendre, donc quand je débute Nemesis ou Super Crooks, quand je démarre Deadpool, Kingsman, Banshee... je sais direct où je met les pieds et je les gobe "bêtement".

Aucune oeuvre n'est exempt de critique objective et sensée (bonne ou mauvaise) mais il y a une difference entre une analyse complète et des piques ciblées grossissant les défauts.

One Piece illumine mes journées, je pardonne tout à Oda, peu importe ses lubies, ses prises de positions inconfortables, quand ça traine, ça brode, ses teasing qui se dégonflent.... Je suis conscient de tout ça surtout quand des membres les expliquent mais ça ne me gène pas.




Sinon la recherche de son nom ne donne rien sur le forum, et je pense pertinent de mettre un lien pour ses vidéos.

Un cinéphile videaste Karim Debbache

Voici une interview sur le site des bobos d'anal+ qui arrive à la bourre (ah ces bobos...) après la hype internet.

La série des premieres vidéos avec la thématique cinema et jeux vidéo. CROSSED (28 vidéos)

Et les dernières sur le Cinema CHROMA (2 vidéos)

_________________
Peace
Yare Yare daze
Spoiler: Montrer
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 251 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 12, 13, 14, [15], 16, 17  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com