Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 119 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 4, 5, 6, 7, [8]
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Séance expresse
MessagePosté: Ven 26 Aoû 2016 01:47 
Chasseur de Rêves
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Nov 2004
Messages: 2540
Localisation: Nulle part ailleurs
Image


J'étais très curieux de voir ce qu'allait donner ce film qui s'attaque à une des franchises les plus ancrés dans les mémoires en ce qui concerne la chasse farfelue des fantômes au cinéma. Je m'étais bien protégé des trailers et je me demandais même si ça allait être une suite ou non.

Et ce fut pour moi une très bonne surprise, avec un film feel good, très très drôle (les quatre chasseuses sont hilarantes, même si j'ai un faible pour Holtzmann et sa personnalité totalement barge, comme ses inventions d'ailleurs et les remarques sur les radiations). Les effets spéciaux sont réussis également et les fantômes rendent bien pour la plupart. Le scénar' n'est qu'un prétexte bien sûr, mais ça reste correct. Le début est tout particulièrement chouette mais la fin un peu moins (ça s’essouffle).

Pour les moins, on note quelques fausses bonnes idées comme des cameos laissant un gout d'un enchainement de sketches et de "to do list" avec des cases vides à cocher, il y a également une ambiance girl power un peu forcée par moment et redondante.

A part ça le film se laisse voir agréablement et on rit de bon coeur, j'ai même pleuré de rire lors de certaines scènes (Melissa McCarthy est trop drôle ^^).

_________________
Image
Lezard Valeth a dû maitriser les mystérieuses règles du forum... pour pouvoir déchiffrer la Pierre Philosophale.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Séance expresse
MessagePosté: Sam 29 Oct 2016 20:56 
10 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Sep 2006
Messages: 355
Tôji Tôji Chopper a écrit:
Sous ces aspects nanardesques et amateurs, voila un des films les plus jouissiffements retro gore méga fun et cool de ces 20 dernières années.

Image

Dans un monde ravagé par l'apocalypse, un jeune garçon passionné par les bandes dessinées survit à l'hiver nucléaire en échangeant contre un peu d'eau les objets qu'il trouve dans les ruines des Terres Désolées.

Mais l’enlèvement de son amie Apple par un sbire du maléfique Zeus le forcera à affronter ses peurs et à devenir un héros malgré lui.


Que dire d'autre que j'ai pris mon pied. Turbo Kid est un véritable ovnis né de la collaboration entre le Canada et de la Nouvelle Zélande, un voyage dans le temps où se mélange pèle mêle Mad Max, Action Mutante, Rollerball, Evil Dead, les Goonies, Tron et autre joyeuseté des années 80/90, le tout sur une bande sons électro retro du groupe Le Matos qui vous fera hérisser les poils des plus nostalgiques.

On y suit les aventures d'un jeune garçon rêveur qui survit comme il peut dans un monde post-apocalyptique où la seule ressource vitale est l'eau. Pas de course à l'essence et pour palier le petit budget du film, les courses poursuites se font à vélo. C'est assez kitch mais avec un certain recul, ça reste plutôt logique. Le jeu des acteurs restent corrects et très content de revoir pour l’occasion le très grand Michael Ironside qui campe un méchant des plus crédibles (et vraiment méchant). J'ai également beaucoup aimé cette légèreté qui plane tout le long du film qui donne une ambiance vraiment agréable, surtout avec la relation entre le garçon et sa nouvelle amie Apple, très poétique et magique (et la musique y est pour beaucoup également). D'ailleurs le personnage d'Apple est une vraie réussite qui égaye le film avec sa folie douce (et les différentes armes de mort ultimes qu'elle utilise). Et que dire des moments gores très drôle par ses exagérations et tellement fun à voir (l'homme totem ferais honte à Deadpool).

Si vous aimez ce genre de film assez délirant, plein de nostalgie d'une époque révolue où il planait encore une certaine forme de liberté et de création originale dans le milieu du cinéma, sans complexe et aucune retenu, je vous conseille grandement de voir Turbo Kid, un gros coup de cœur pour ma part.



Je n'ai pas encore vu film mais j'ai découvert son existence en tombant par hasard sur cet (excellent) clip musical (teaser?) du film :

Ca depote carrement et ton analyse me donne du coup envie de voir ce que ça donne ! C'est clair que le personnage d'Apple est particulièrement charismatique. L'actrice est très convaincante.


EDIT: bon j'ai visionné la film. Du Mad Max mais avec des vélos!
Le film est très divertissant. L'excentrique Apple anime quasiment tout le filme et les scenes d'actions sont magnifiquement gore à en rire, sans compter les courses poursuites épiques en vélos.
Sur les points négatifs, je déplore quelques longueurs scénaristiques et schéma de résolutions très (TROP) convenus. Peut-être un hommage au genre, mais pas toujours palpitant alors que le film a un tel potentiel dans son univers.
En tout cas j'ai passé un très bon moment à le regarder et une chose est sure : la BO absolument MAGNIFIQUE est maintenant dans ma playliste !
Quelques pistes superbes:
https://www.youtube.com/watch?v=phGRQzmbT10
https://www.youtube.com/watch?v=6n-TziY-HeQ

_________________
Image
Mob Psycho 100


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Séance expresse
MessagePosté: Ven 25 Nov 2016 22:30 
10 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Sep 2006
Messages: 355
Deux films vus ces derniers temps.

VAIANA (MOANA)
Image

Très bon divertissement de fin d'année, quoiqu'un peu deçue d'un manque de surprises dans ce film. A vrai dire vous avez vu la bande annonce et vous avez vu quasiment le film.
J'ai personnellement été pas mal embêtée par les chansons que je n'attendais pas aussi nombreuses... et aussi oubliables (bon je l'ai vu en VF ça compte ?)
En revanche le personnage du demi-dieu Maoi apporte un certain vent de fraîcheur et le film est relativement bien rythmé ce qui fait que je ne me suis pas ennuyé une seconde (ou presque). C'est aussi très très beau et voir des paysages paradisiaques en cette période hivernale est un régal.

Bref, bien mieux que la Reine des Neiges mais moins bien qu'un Raiponce à mon gout.

LES ANIMAUX FANTASTIQUES
Image

Alors là pour une surprise c'en est une! J'aimais bien Harry Potter mais cette suite ne me disait au début pas grand chose, persuadée que ce n'était encore qu'une suite pour continuer d'exploiter la licence. Je m'attendais donc à un film divertissant mais sans plus.
Au final, un film absolument superbe! Certes, il comporte de nombreux défauts, comme des suites de scènes parfois pas très claires, et des explications magiques un peu mis à la trappe ("Tais toi c'est magique et c'est tout", comme dirait le fossoyeur de film, qui a, au passage fait une très bonne analyse du film) mais le reste est juste succulent. Des personnages très charismatiques (le héros socialement handicapé et nerd de ses animaux est juste terriblement génial) et qui prennent à contrecoup le "stéréotypes" qu'on leur croyait destinés, notamment avec le personnage du Moldu et de la jolie "Pin-up" qui volent presque le film à eux seuls. Une ambiance magnifique, noire, pesante et somptueuse à la fois (vos mirettes ne se reposeront pas une seconde) et même pour une fois, là ou je trouvais la magie "charmante" dans Harry Potter, ici elle est sérieusement badass. L'histoire se tient bien, avec plusieurs retournements de situation à la fin, et un rythme très bien équilibré entre scènes d'actions et moment de calme
Les fan de Harry Potter se réjouiront de trouver les connexions qui existent entre ce récit et celui du jeune sorcier, et notamment des connexions qui vienne puiser assez loin (l'auteur n'est pas tombée dans la facilité et ça fait plaisir) et je dois admettre que cela vient étendre l'univers de manière intelligente et élégante.

_________________
Image
Mob Psycho 100


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Séance expresse
MessagePosté: Sam 31 Déc 2016 16:30 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6754
Localisation: dans la lune
2 Films que je viens de voir (rattrapage 2016) et que j'ai beaucoup aimé

Image
Merci Patron!
Le film militant, en partie documentaire, dans lequel François Ruffin, du journal Fakir, affronte LVMH et son PDG Bernard Arnault. C'est drôle, jubilatoire, et si ça commence comme un truc assez classique de dénonciation via un personnage de journaliste candide, ça vire dans une entreprise d'arnaque assez énorme dès lors que le moyen d'action d'abord envisagé - la participation à l'AG du groupe - se voit torpillé. À partir de là, l'histoire d'un couple au chômage, en faillite complète, devient le centre de gravité du film et le tout prend une tournure extraordinaire.

Je n'avais pas pu voir le film à Ivry en présence du réalisateur - une affluence record, monstrueuse, malgré la projection dans les 2 salles du cinéma - et du coup j'ai repoussé le moment de le regarder. C'est chose faite et c'est pour moi l'un des moments de l'année en termes d'actualité ciné. Pas un grand film, ni un grand documentaire non plus, mais le propos et la façon dont c'est mené sont simplement formidables. Vraiment très chouette. Et dans le rôle des "méchants", le commissaire négociateur m'a presque fait de la peine (a-t-il conservé son poste???) tandis que Jamet, l'élu socialiste travaillant pour LVMH m'a énervé au point d'en devenir comique, ajoutant encore au bilan désastreux de l'année pour le monde politique.

Image
Captain Fantastic
J'ai adoré. Alors c'est idéalisé à mort et sur le plan cinématographique, hormis tout ce qui est dans la nature, il n'y a rien d'extraordinaire, mais je me suis laissé totalement embarqué par l'histoire et les personnages. Viggo Mortensen, c'est pour moi une valeur sûre, et l'inconnue c'était les enfants. Et ils sont formidables, chacun dans leur registre. La direction est excellente et le casting incroyable. On oscille donc entre Viggo, en centre de gravité, des enfants, comme dit excellents, mais inconnus (pour moi en tout cas), et toute une galerie de personnages secondaires dont on reconnait vaguement les comédiens, venant de séries et autres, apportant une sorte d'aura d'artificialité aux personnages justement en opposition avec la "réalité" ou l'authenticité à laquelle aspire cette famille.

Car, en gros, l'histoire, c'est celle d'une famille (1 père et 6 enfants) qui vit isolé du monde et doit y retourner pour l'enterrement de la mère. Et le contact avec ce monde abhorré va se faire de manière évidemment violente et décalée. Ça traite de thèmes qui me sont chers, ce qui explique pourquoi jai tant apprécié: la question de l'éducation, la filiation, la famille, et plus particulièrement le rapport père/enfants... Et puis il y a des trucs assez étonnants, qui pourraient faire plaqués mais demeurent vivants, comme la lecture de Lolita ou encore cette idée d'une journée Chomsky remplaçant Noël. C'est drôle et intelligent. Et ça fait un bien fou je trouve.

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Séance expresse
MessagePosté: Sam 20 Mai 2017 23:46 
Chasseur de Rêves
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Nov 2004
Messages: 2540
Localisation: Nulle part ailleurs
Eddie The Eagle


Image


Voilà un film que j'ai vu dernièrement et que j'ai tout simplement adoré. Un scénar' basé sur une histoire vraie (rappelant Rasta Rocket) mais qui fait tellement mais tellement shonnen ! Avec l'élève qui veut réaliser l'impossible, le mentor génie mais qui a raté sa carrière et qui est porté sur la bouteille et une ambiance de folie, tout y est et perso j'ai adoré.

Je le conseille vraiment, on ne voit pas le temps passé et c'est le genre d'histoire qui donne la pêche !

Une OST sympa aussi (80's et pop britannique powa!) : https://www.youtube.com/watch?v=CcRPBoGmC4I

_________________
Image
Lezard Valeth a dû maitriser les mystérieuses règles du forum... pour pouvoir déchiffrer la Pierre Philosophale.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Séance expresse
MessagePosté: Jeu 13 Juil 2017 00:37 
50 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Mar 2011
Messages: 574
Foulala, faut que je me déstresse un peu après le visionnage de "Creepy" de Kiyoshi Kurosawa :

Ne regardez pas la bande annonce, elle est nulle et dévoile des éléments de l'intrigue.
Ne regardez pas l'affiche du film, elle est nulle aussi.
Mais si vous aimez avoir le suspens et le cinéma qui fait peur psychologiquement, Creepy est pour vous.
Une espèce de Silence des Agneaux version asiatique qui fait étrangement penser aux pépites coréennes, c'est flippant 2h10 durant. Terrible !!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Séance expresse
MessagePosté: Mer 9 Aoû 2017 23:20 
50 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Mar 2011
Messages: 574
The Nile Hilton Incident (Le Caire Confidentiel le mal nommé en français) :


Superbe thriller sociologique sur la noirceur de la société égyptienne à l'aube du printemps arabe..


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Séance expresse
MessagePosté: Mer 13 Sep 2017 18:50 
10 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Fév 2017
Messages: 364
Localisation: là-bas, ici, ailleurs...
Vu la rue de la honte de Kenji Mizoguchi et c'est un chef d'œuvre ! (par contre s'abstenir quand on est en dépression).

On a un aperçu du Japon d'après-guerre assez saisissant à travers une maison close et de ses geishas dont on suit à tour de rôle les histoires. La pauvreté accablante, l'essor des usines, les tabous, la condition des prostituées tout est retranscrit avec un formidable réalisme, cruel même !

Les personnages sont magnifiés par leur souffrances et par leur jeu incroyablement naturel. Le destin terrible de ces personnes m'a pris aux tripes.

Il y a certaines scènes qui m'ont bien secoué. Comme jamais aucun un film ne l'avait fait auparavant.

_________________
Au lieu de voir ce qu’ils veulent que tu voies, tu dois ouvrir ton esprit aux milliers de possibilités. – Bumi

L’orgueil n’est pas l’opposé de la honte, mais sa source. L’humilité sincère est le seul antidote à la honte. – Iroh

Spoiler: Montrer
Image
Bien qu’il soit toujours préférable de croire en soi-même, se faire un peu aider par d’autres peut être très bénéfique. – Iroh


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Séance expresse
MessagePosté: Jeu 4 Jan 2018 23:16 
80 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Juin 2011
Messages: 713
Localisation: Retenu prisonnier par une tribu borélienne
Le crime de l'orient express (Kenneth Branagh)

Image

Trailer : https://www.youtube.com/watch?v=i6cwPGPh61g
Adaptation du fameux livre d'Agatha Christie comptant dans les aventures d'Hercule Poirot.
J'ai bien aimé et je n'ai pas vu passé le temps. L'aspect graphique est vraiment joli et la mise en scène est efficace avec quelques plans intéressants, dont un zénithale assez intéressant. Je trouve que c'est une bonne adaptation très distrayante.

Les heures sombres (Joe Wright)

Image

Trailer : https://www.youtube.com/watch?v=16NcUXfwZs4
Biopic sur l'arrivé au pouvoir de Churchill. Une somptueuse mise en scène avec une très belle gestion de la lumière (quasi liturgique lorsque prennent place les "jeux" politique) accordant des touches d'humour pour désamorcé un peu le désespoir situationnelle. Beau film mettant donc en valeur le personnage sans pour autant le rendre parfait.

_________________
Image
One Piece Uchronie : New World
Pour suivre l'actu manga et bd, pensez à passer sur ActuaBD


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Séance expresse
MessagePosté: Ven 8 Juin 2018 23:40 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6754
Localisation: dans la lune
Heu... je viens de voir Jurassic World 2 avec les loulous... et j'ai vraiment beaucoup aimé ! Alors il y a toujours des trucs tartignoles, mais ils dont globalement désamorcés, et encore des trucs qui ne tiennent pas debout, comme la transition autour des enchères (c'est quoi cette débandade et cette absence de gardes,?).

Mais sinon, qu'est-ce que c'est chouette et qu'est-ce qu'il y a de beaux moments ! La course-poursuite sur l'île, la prise de sang du T-Rex, toute la partie de cache-,cache dans le musée ou encore le final de la chambre aux toits, ça m'a beaucoup plu, Et puis tout ce qui touche la tension et l'empathie avec les personnages est excellent. D'ailleurs, question empathie, je me suis demandé si le développement de Blue n'en faisait pas une métaphore de la démarche du film!

La première bonne idée, c'est justement de nous mettre en situation de vouloir protéger les dinos au lieu de constamment les fuir. Ça change beaucoup. À partir de là tout est plus facile et les personnages mieux fichus. Y compris un personnage d'enfant très réussi (c'est suffisamment rare et compliqué pour être signalé). Et ce début sur un champ de ruines, j'ai trouvé que ça donnait d'emblée au film une perspective originale et intéressante.

À la fin, je me suis rappelé que c'était Bayona aux commandes (je le savais en y allant, mais pendant le film je n'y ai plus pensé. Le générique a remédié à cet oubli!). Et je me dis qu'il s'en tire très bien! Et qu'on retrouve des motifs bien à lui, emblématiques de ses précédents films: la quasi-noyade m'a évoqué The impossible, la visite de la chambrr par le dino Quelques minutes et le manoir, circulation intérieure et extérieure, L'Orphelinat. Une vraie bonne surprise !

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Séance expresse
MessagePosté: Sam 9 Juin 2018 10:21 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3651
Localisation: Échappe à la connaissance
Pour ma part j'étais assez impatient de voir ce JW2 parce que Bayona justement. Les bande-annonces laissaient présager quelques beaux moments de monstres malgré un plot turbodéb et des personnages agaçants (on ne peut pas s'extraire non plus totalement de l'héritage nullissime de JW). A l'arrivée c'est une grosse déception.

Le problème principal que j'ai eu est au niveau du rythme du métrage de manière générale : c'est fluide, ça ne s'arrête jamais, on ne s'ennuie pas OK ; par contre les scènes paraissent par moment trop indépendantes les unes des autres, hachées presque, comme pensées individuellement sans se soucier de comment elles vont s'imbriquer dans le métrage. Par exemple, en espérant être évasif, entre la résolution de la scène de la verrière et l'enchainement sur la libération, il y a comme une pause destinée à nous faire savourer cette victoire qui perd totalement le sentiment d'urgence de la situation qui devrait nous habiter à ce moment. Impossible de savoir si cela aurait été véritablement le cas, mais en réussissant cela j'aurais peut-être plus pardonné les défauts du plot débile (caractéristique de la série depuis son premier épisode, donc pourquoi pas après tout), les personnages relous 2000 (la mise en image des méchants m'épouvante par sa banalité sans âme) avec des trajectoires insérées au forceps. Le twist concernant la gamine me parait devoir être précisément au cœur de ce JW2 alors que ça apparait comme périphérique par rapport à la thématique de foutre la paix à la nature, rattrapé de justesse par le final sans pour autant réussir à l'intégrer correctement à l'ensemble de l'histoire.
De plus j'ai globalement l'impression de revivre toujours les mêmes séquences de dinosaures depuis les deux premiers de Spielberg (le T-Rex nous tape sa pose iconique DEUX FOIS), le film propose quelques variations rafraichissantes comme l'élément de la lave un peu perturbateur mais qui n'invente fondamentalement rien et reste vraiment de l'ordre de la variation. Il reste quelques moments vraiment réussis (le plan-séquence dans la bulle sous l'eau, un passage vu et revu une centaine de fois mais qui propose une chorégraphie plaisante à suivre : un passage pourtant garantie 0 % dinosaures !!), de beaux plans qui ont été judicieusement placés dans la bande-annonce (des dinosaures évoqués par leurs ombres : ça remplace la mise en scène par l'eau des premiers, mais est-ce que ça signifie réellement quelque chose... ?)

C'est un problème récurrent à tous les réalisateurs ayant une forte personnalité qui sont propulsés sur des grosses licences (Johnson sur TLJ récemment) : le sentiment de voir qu'ils ne peuvent pas briser les chaines du projet pour le libérer totalement et que les idées s'entrechoquent bizarrement avec un cahier des charges colossal.

_________________
| Avatar : A. Schaff |


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Séance expresse
MessagePosté: Sam 9 Juin 2018 16:57 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6754
Localisation: dans la lune
C'est pas faux! Mais je te trouve dur!

D'ailleurs, en revoyant le 1er récemment, ben je me suis fait la remarque je passais un bon moment malgré tous les trucs qui pouvaient m'énerver dedans. Et dans le 2, ces trucs énervants sont quand même sacrément atténués et mis en sourdine, notamment autour du duo de héros: c'est nettement plus regardable et supportable!

Concernant les méchants, j'ai trouvé ça plutôt mieux aussi. Le chasseur apparaît avec une sale gueule, puis se révèle sympa. J'ai cru à un truc un peu subtil. Bon, on rejoint vite la caricature ensuite, mais il y a un élément intéressant et inattendu au passage. Et sa "fin" m'a beaucoup plu. Pour l'autre méchant, oui, ça ne fonctionne que de manière automatique, ce n'est pas intéressant, y compris son final via le T-Rex, comme si tous les deux se retrouvaient comme emblème d'un vieux cinéma jurassicparkien.

Après, assez d'accord sur le rythme: très bon et efficace dans son ensemble, mais avec des incongruités dans le passage d'une scène à l'autre. Je pense que là on touche effectivement au limites de l'exercice pour Bayona (relative liberté dans la mise en scène des séquences, aliénés dans la construction globale?). Assez d'accord sur certaines thématiques, bizarrement gérées: le twist sur la petite fille ou les leçons de Goldblum manquent d'évidence et d'impact dans le film.

Mais à côté de ça, pour moi les motifs de satisfaction sont nombreux. Les scènes que tu as pointées, et les effets de mise en scène sur lesquelles elles reposent. Mais surtout cette dynamique d'empathie vis-à-vis des dinosaures que je trouve super bien gérées, et d'autant plus méritante que les relais (les héros) sont sacrément faiblards au départ. P., mon 2e, m'a dit en se couchant après le film: "c'est vraiment bien les films où on a l'impression d'être à la place des personnages. Là, on avait vraiment envie de sauver les dinosaures comme les héros". Je ne sais pas exactement auquel des héros P. s'est identifié, mais je me dis qu'il a tout compris et que Bayona a réussi son coup. Alors ce n'est évidemment pas aussi fort émotionnellement que dans ses autres films, mais il y a quelque chose en commun, un savoir-faire de ce cinéaste à ce niveau qui fait de ce Jurassic World autre chose que ce à quoi je m'attendais. (Franchement, ce film donne envie d'adopter un bébé tricératops, non? Alors que quand on y réfléchis posément, après, même si c'était possible, on se rend bien compte que non, ça serait une mauvaise idée...)

(Ah! anecdote: Indignation à côté de moi pendant le film, avec force expression véhémente. Au moment où l'on dit de la petite fille qu'elle adore les dinos et que personne n'aime les dinos autant quelle. Z, mon 3e, s'est agacé qu'on puisse prétendre ça alors que, tout le monde sait bien (à la maison du moins): c'est lui qui aime le plus (de la terre) les dinosaures. Il aura fallu tout la diplomatie de sa mère pour ne calmer et qu'on doivent pas s'exfiltrer de la salle...).

Sinon, personnellement, j'ai trouvé nettement mieux reussi ce Jurassic World 2 que The Last Jedi et j'ai le sentiment que Bayona s'est bien mieux sorti de la difficulté posée par la grosse licence que Johnson (peut-être est-il aussi à la base un réalisateur plus "costaud").

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Séance expresse
MessagePosté: Dim 10 Juin 2018 11:36 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3651
Localisation: Échappe à la connaissance
Je suis dur parce que je n'ai pas réussi à entrer dedans ! Du coup j'ai une vision globale du film très négative, qui occulte les qualités. Cela vient probablement du fait que les éléments réussis sont coincés entre ou dans des séquences automatiques et pas très inspirées, ce qui a tendance à tirer la qualité du métrage pas le bas plutôt que l'élever.
Je pense également être de plus en plus interdit devant cette esthétique des blockbusters trop léchée : l'impression de parcourir des décors de cinéma, avec des personnages de cinéma dans des dialogues de cinéma avec un scénario de cinéma prend le pas sur les petits rien qui donnent de l'immersion que j'aimerais avoir.

A plus y penser a posteriori pour JW2, l'artifice des décors fait penser à une stratégie marketing pour concevoir en même temps le produit du film et les produits dérivés : je visualise sans peine les décors de Lego extraordinaires qui vont être vendus. Ce n'est pas fondamentalement que ça me dérange, après tout j'ai lâché l'utopie que les blockbusters ne soient que des produits d'art à grande échelle, mais ça infuse l'esthétique du film de manière générale pour qu'on se dise "tiens, on m'aurait demandé de visualiser [une salle d'enchère de gros méchants trafiquants d'animaux] [un manoir de milliardaire archéologiste] [un laboratoire de recherche sur les dinosaures] [une maison en bois fabriquée pièce par pièce par un bellâtre], c'est exactement à ça que j'aurais pensé" sans qu'il n'y ait d'éléments supplémentaires qui donnent vie aux lieux.
Ça doit être également une question de génération, les Jurassic Park de mon enfance ayant une approche fondant l'imaginaire au réel pour le crédibiliser (époque obligeait : on avait besoin d'y croire de manière différente).

Quant à adopter une dinosaure, autant que ce soit un diplodocus !

seleniel a écrit:
(Ah! anecdote: Indignation à côté de moi pendant le film, avec force expression véhémente. Au moment où l'on dit de la petite fille qu'elle adore les dinos et que personne n'aime les dinos autant quelle. Z, mon 3e, s'est agacé qu'on puisse prétendre ça alors que, tout le monde sait bien (à la maison du moins): c'est lui qui aime le plus (de la terre) les dinosaures. Il aura fallu tout la diplomatie de sa mère pour ne calmer et qu'on doivent pas s'exfiltrer de la salle...).

Ça se voit qu'il ne m'a pas rencontré entre 1993 et 1996 8-)

_________________
| Avatar : A. Schaff |


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Séance expresse
MessagePosté: Dim 10 Juin 2018 12:27 
125 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Mai 2007
Messages: 997
Localisation: Nouveau monde
J'ai eu le même ressenti durant le film. Des scènes trop indépendantes les unes des autres sans forcément de logique pour les lier entre elles, et encore moins de cohérence dans leur déroulement. Le volcan explose évidemment au bon moment, mais bon passons, les gardes sont totalement absents, passons, la fuite de l'Indoraptor qui met en exergue la débilité humaine, passons, l'ouverture de la porte à la fin (''Pourquoi t'as fait ça !?'' ''Ils sont vivants... comme moi...'' sérieusement !?). Et d'ailleurs, peut-être qu'il aurait été judicieux d'ouvrir la porte pour que le gaz s'échappe plutôt non ? Enfin je crois, peut-être que c'est ma déception du film qui réagit là à tort ^^ En plus de ça, je n'ai pas apprécié ce T-Rex dont sa seule fonction reste de prendre la pose avec un cri un peu moisi. Néanmoins, j'admets volontiers qu'il a des qualités : il y a des scènes fichtrement bien foutues, pas de longueurs et ça avance plutôt vite (j'avais peur que ça prenne des heures à convaincre Owen d'y retourner mais heureusement ouf), le propos du film est assumé jusqu'au bout. Je reste tout de même très sceptique quant à l'évolution de Claire qui voyait encore les dinosaures il y a peu comme un moyen de gagner des sous sous ou encore cette fonctionnalité absolument scandaleuse de l'Indoraptor qui réagit à un bouton tel un missile à tête chercheuse. J'en ai ri pendant de longues minutes tellement ça me paraissait WTF.

J'ai peur pour la suite.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 119 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 4, 5, 6, 7, [8]

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com