Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 113 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 4, 5, 6, [7], 8  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Séance expresse
MessagePosté: Dim 20 Juil 2014 13:05 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3647
Localisation: Échappe à la connaissance
Transcendance, de Wally Pfister

Un groupe de scientifiques crée un ordinateur doté d’une conscience. Ils sont rapidement attaqué par des terroristes anti-technologie qui voient dans ce projet une menace pour l’espèce humaine.

Quand le chef opérateur de Christopher Nolan s'essaye à la réalisation, il ne faut pas s'attendre à des miracles. C'est comme un Nolan, i.e. concept cool mais jamais utilisé de manière cinématographique, montage parallèle ou dans le désordre pour te faire croire à des séquences trop intelligentes de la vie, résumés des enjeux tous les quart d'heure au cas où tu es partie te chercher une glace Ben & Jerry's au stand confiserie du cinoche en pleine séance, personnages dont le charisme, la construction et la présence à l'écran est contenu dans le nom de l'acteur qui le joue (Johnny Depp paie ses impôts, Kate Mara inexistante, Morgan Freeman n'y croit pas), scènes d'action sans imagination (encore qu'il y en a plus que dans le dernier Transformers), ambiance tendue du slip overserious ; à la différence près que le bougre filme en anamorphique (wow, grosse différence) et qu'il a une fascination toute particulière pour les gouttes d'eau qui tombe, tant et si bien que ça en devient la seule "thématique" "cohérente" du film.

C'est donc un must see pour tous les fans de Nono qui devraient y voir un film intelligent sachant raconter les dangers de la technologie avec la grâce d'un bulldozer prépubère auteur de Cinéma.

_________________
| Avatar : A. Schaff |


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Séance expresse
MessagePosté: Dim 28 Sep 2014 22:49 
250 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Juil 2008
Messages: 1479
Localisation: Beyond the time
Hop petit post viteuf pour dire que j'ai été voir le deuxième volé de Sin City sobrement intitulé Sin City 2, j'ai tué pour elle et que j'ai grave kiffé. En fait j'y suis allé deux fois parce qu'on m'a payé ma place la seconde fois, enfin bon, on s'en balance.
Du coup à l'instar du premier volet j'ai beaucoup la réalisation en elle-même et surtout le parti pris esthétique. Ça reste vachement cool à regarder et le combo proposé avec la 3D est relativement intéressant. Pas nécessaire mais ça donne de jolies séquences bien rythmées avec des profondeurs de champs intéressants.
Après niveau adaptation je suis pas un gros connaisseur de l’œuvre d'origine et tout, donc je pourrais pas forcément donner un avis concret là-dessus. En revanche je dois avouer que je n'ai pas forcément tout compris à la timeline du film, qui m'a paru assez anarchique. J'ai pas vu le premier film depuis un moment donc ça a pas facilité les choses, mais il m'a semblé que c'était un peu le bordel au niveau de la temporalité des histoires et tout et tout. Ou ptet que j'suis juste teubé.
Bon puis pour finir, Eva Green offre une prestation de toute beauté qui est sublimé par l'esthétique du film à plusieurs moments. ^_~

Bref si vous savez pas quoi faire dans les prochains jours et que vous avez kiffés le premier volet, hésitez pas c'est plutôt cool à voir Sin City 2 !

_________________
"Le réel me donne de l'asthme." - Cioran.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Séance expresse
MessagePosté: Ven 10 Oct 2014 17:34 
Chasseur de Rêves
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Nov 2004
Messages: 2491
Localisation: Nulle part ailleurs
ROOM 237


Image


Un reportage très intéressant qui est passé aujourd’hui sur Canal + Cinéma et qui avait pour sujet le film Shining de Stanley Kubrick avec un décorticage en bonne et due forme, regroupant également pas mal de références et une ambiance théorie du complot bien prononcée. On peut être d'accord ou non mais c'est très riche en anecdotes et on reste accroché du début à la fin.

J'ai cherché et pas de rediff' à l'horizon mais si vous avez l'occasion de vous le procurer, je pense que le docu vaut le détour.

_________________
Image
Lezard Valeth a dû maitriser les mystérieuses règles du forum... pour pouvoir déchiffrer la Pierre Philosophale.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Séance expresse
MessagePosté: Dim 19 Oct 2014 13:36 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1679
Totalement par hasard, je suis tombé sur un film que j'ai trouvé excellent, Rush, biopic s'attardant sur le parcours des deux champions mondiaux de Formule 1 au milieu des années 70, l'autrichien Niki Lauda et son grand rival l'anglais James Hunt.

Et c'était juste ahurissant ! Outre des courses magistrales, un jeu d'acteurs parfait qui rythme le film au gré des crépages de chignons entre les deux acteurs principaux Daniel Brühl et Chris Hemsworth. Des scènes de tension qui m'ont pris aux tripes surtout lors de la fameuse scène de l'accident de Lauda en 76, un moment important de l'histoire de la course automobile, scène sur laquelle je me suis sacrément torturé l'esprit dans l'attente de voir le drame arriver. La violence de et instant est quelque part assez minimaliste concernant la violence de l'impact j'ai trouvé (Lauda conserve son casque à l'issue du premier choc par exemple) mais pour contre-balancer le côté plus intimiste qui suit ses quelques semaines en soins hospitaliers ne nous épargnent pas vraiment !

Je regretterai juste que le film ne soit pas long en fait ^^ L'histoire du film arrive à son terme à l'issu du championnat de 76 et j'aurai adoré voir la suite de l'histoire de ces deux hommes, avec le retour en force en 77 de Lauda et le résultat des premières tensions entre le pilote et Ferrari qui ne sont ici qu'à peine suggérées. Y avait matière à faire durer la chose avec la vie de ces deux champions ! Mais ça aurait donné lieu à un film de quatre heures ^^

En tout cas, une excellente surprise !

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Séance expresse
MessagePosté: Sam 25 Oct 2014 17:11 
Chasseur de Rêves
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Nov 2004
Messages: 2491
Localisation: Nulle part ailleurs
J'ai également vu ce film passait ces derniers temps sur Canal, mais je ne m'y serais pas attardé si je n'avais pas lu ton message cielo, et effectivement j'aurais pu passer à côté d'un très bon film qui peut faire fuir les non initiés à la F1 (perso j'ai juste suivi ce sport de très près à l'époque de Schumacheur, Hill, Villeneuve, Hakkinen... à l'époque où Eurosport était au summum).

Le thème de dualité pourrait laisser penser que l'on sera amené à choisir son camp mais non on n'arrête pas d'avoir de la sympathie ou de l'antipathie pour l'un ou l'autre au fil de leurs actions. Sinon je trouve que l'ambiance de respect entre les rivaux se dégage parfaitement, et même une ambiance d'amitié (quand on se rappelle la scène entre James Hunt et un certain journaliste).

Comme déjà dit, les courses sont super bien filmées, très bien rythmées et résumées, la réalisation permet surtout de prendre toute la mesure de la dangerosité et de la difficulté de ce sport, pour ça on le comprend très bien. Sans parler aussi de l'acharnement (parfois folie) des pilotes.

cielo a écrit:
Je regretterai juste que le film ne soit pas long en fait ^^ L'histoire du film arrive à son terme à l'issu du championnat de 76 et j'aurai adoré voir la suite de l'histoire de ces deux hommes, avec le retour en force en 77 de Lauda et le résultat des premières tensions entre le pilote et Ferrari qui ne sont ici qu'à peine suggérées.


Perso j'ai trouvé le résumé de la fin suffisant montrant que Hunt s'était en quelque sorte lassé de la F1 pour s’intéresser à autre chose et que la dualité (thème principal) n'a pas été la même par la suite.

Enfin, très bon film.

_________________
Image
Lezard Valeth a dû maitriser les mystérieuses règles du forum... pour pouvoir déchiffrer la Pierre Philosophale.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Séance expresse
MessagePosté: Lun 24 Nov 2014 02:58 
500 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Mar 2009
Messages: 114
Localisation: Entre York Shin et Dressrosa
SUZANNE
l'affiche est trop grande, c'est pas un spoiler
Spoiler: Montrer
Image


Un prénom qui fait rêver! tu m'étonne qu'elle ait mal tourné... Ah oui je vais un peu spoiler mais rien de méchant...

Teaser:

Ouais, Suzanne (Sarah Forestier), alors elle et sa grande soeur (Adèle Haenel) sont gamines au début du film, mais la maman n'est déjà plus.
Le papa (François Damiens) est chauffeur routier, jamais à la maison, ou presque, vous voyez où je veux en venir? Le devenir de ces mômes pue la défaite.
Mais même un peu largué, le daron assume comme il peut et son coeur déborde d'amour pour ses filles et sa femme.
Malgré ce mauvais départ dans la vie, la grande soeur arrive à avancer, la petite recule ou avance trop vite, c'est au choix.

Avis:

Un moment difficile ce film, pas parce qu'il n'est pas bien, l'ambiance me rend morose, vous savez cette sensation après avoir assisté passivement à une sale scène; à l'arrêt de bus tu vois un mec se faire secouer par 2 types pour une cigarette ou un gars bien bourré qui doit surement pas dormir dans un lit, emmerdant gentiment des nanas.... Ces scènes t'en es témoin et tu t'en fous mais tu regardes quand même comme un enfoiré. Ben Suzanne c'est ça.
T'as de la peine pour le papa.
C'est un film qui semble réaliste, mais j'ai pas envie de le revoir dans plusieurs mois.
Je vous conseille de le mater par curiosité, en plus il a été tourné à la Grand Combe et à Alès.

_________________
Peace
Yare Yare daze
Spoiler: Montrer
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Séance expresse
MessagePosté: Dim 7 Déc 2014 23:21 
Chasseur de Rêves
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Nov 2004
Messages: 2491
Localisation: Nulle part ailleurs
Dernièrement j'ai vu un film que j'ai tout bonnement adoré, peut être qu'il parle aux aficionados de la science-fiction car il s'agit de l’adaptation du livre "Vous les Zombies" :

Predestination :


Image


Par peur de spoiler l'histoire, je pense que je ne vais en mentionner aucun détail mais c'est une intrigue que j'ai adorée avec une ambiance qui m'a plu de suite, un jeu d'acteur très juste (un Ethan Hawke toujours aussi top, normal, et une jeune actrice, Sarah Snook, époustouflante) et donnant au final le genre de films auxquels je pense souvent des jours après les avoir vus. Il fallait que je partage cette perle sur la volonté.

Un excellent film donc qui me pousse à me jeter sur les livres de Robert A. Heinlein histoire de retrouver ce sentiment d'accroche si unique et que m'a procuré ce film.

_________________
Image
Lezard Valeth a dû maitriser les mystérieuses règles du forum... pour pouvoir déchiffrer la Pierre Philosophale.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Séance expresse
MessagePosté: Ven 20 Mar 2015 22:47 
8 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Mar 2004
Messages: 311
Je m'excuserais de polluer la vitrine du 7eme art pour évoquer ce sujet.

Mais, bon Dieu, qu'avez-vous pensé de ce film : Les Chevaliers du Zodiaque (la légende du sanctuaire) ?

Je n'ai vu aucune création de thread suite à cette sortie.

J'en ai été perturbé, mais plus important : qu'en pensez vous ?

_________________
Tuer le Dragon manipulé par un vil vaniteux menaçant la ville et être ressuscité contre son gré pour les ambitions d'un médiocre individu; pour confier son âme au plus grand bushi : Shusui éternel.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Séance expresse
MessagePosté: Mar 21 Avr 2015 20:53 
Chasseur de Rêves
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Nov 2004
Messages: 2491
Localisation: Nulle part ailleurs
Perso je viens de voir un film duquel je n'attendais vraiment pas beaucoup mais qui m'a pas mal surpris dans le bon sens :

Street Fighter Assassin's Fist

Image

Une fois passé les apriori, l'effet des pérruques (ils font fort avec Ken ^^) et la méfiance que peut engendrer de telles adaptations, je dois dire que j'ai été pas mal scotché par ce film et par le jeu des acteurs qui certes n'étant pas des pros, m'ont quand même paru s'en sortir pas mal en transmettant super bien les émotions lors de certaines scènes, avec une mention pour l'acteur qui joue le rôle du maitre de Ryu et de Ken.

Le scénario également est bien amené, c'est intéressant et ça nous renseigne bien sur la jeunesse des deux vedettes de la saga.

Ce qui m’a pas mal plu aussi ce sont les chorégraphies de combat qui allient combat traditionnel et techniques Hado sans trop en faire (pas de profusion de pouvoirs) et avec des enchainements bien amenés, vraiment bluffé par les combats et les effets spéciaux.

Cela fait longtemps que je n'ai pas joué à un Street Fighter, mais cela m'a vraiment donné envie de refaire un petit tour. Ça m'a ramené à l'époque de l'arcade avec l'opus dans lequel je me suis le plus éclaté (mon porte monnaie également) à savoir, Ex plus alpha 2, et j'étais donc très content de voir ce film qui reprenait également l'histoire d'un perso avec lequel j'aimais jouer, Akuma (haaa les enchainements, je m'en rappelle encore). Un film qui ravive de très bons souvenirs.

D'ailleurs on sent qu'il a été fait par des fans qui voulaient retranscrire une image respectueuse de ce jeu et je trouve ça bien quand on connait les adaptations désastreuses qui peuvent exister, sinon après quelques recherches sur le net, j’ai appris que c’était en réalité une Web Série en plusieurs épisodes qui est sortie en Blu Ray par la suite sous la forme d’un seul film, ce qui me fait comprendre certaines longueurs qui n'ont pas été enlevée lors du montage, mais ce côté indie m’a confirmé le fait que le film a été fait avec amour et respect de ce jeu, et apparemment il y a une suite de prévu que je ne raterais surement pas.

Enfin, un film que je conseille aux fans de la série, car vraiment une bonne surprise qui pourrait faire vibrer la corde sensible de plus d'un.

Et les remixes des thèmes sont tout aussi bons, rien à dire, et bien bad ass.

_________________
Image
Lezard Valeth a dû maitriser les mystérieuses règles du forum... pour pouvoir déchiffrer la Pierre Philosophale.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Séance expresse
MessagePosté: Mar 1 Sep 2015 16:34 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3647
Localisation: Échappe à la connaissance
Dheepan, de Jacques Audiard

Je dois avouer avoir vu le film avant tout parce qu'il a eu la palme d'or à Cannes, le cinéma de Jacques Audiard ne m'inspirant a priori pas - c'est le seul film que j'ai vu de lui à ce jour, en dépit des critiques dithyrambiques de Un prophète. La séance à laquelle j'ai assistée fut présentée par le réalisateur lui-même, légèrement timide, forcément sous l'empire d'un état second : il a avoué être là parce UGC est son producteur (rires gênés dans l'assistance), les propos qu'il a tenu n'avaient aucun sens ("ce film est un origami" "chaque jour un mot différent surgissait et enveloppait le film : FAMILLE par exemple") et sa visite fut aussi courte que non-préparée (présentation succincte du responsable de la séance à l'UGC des Halles et aucune question posée). Un peu étrange de commencer sur cette note.

Dheepan démarre bien. Une critique sociale à travers le quotidien de réfugiés srilankais vivant dans le mensonge pour survivre. Le film déroule une série de scènes d'intégration et de vie familiale aussi justes que touchantes, jouant sur le décalage culturel des personnages sans jamais afficher de mépris à leur égard - au contraire des ricanements retentissant dans cette salle gorgée de bobos. Les acteurs principaux sont éblouissants, mention spéciale à Kalieaswari Srinivasan qui porte un personnage extraordinaire de simplicité et d'humanité (à tel point qu'on se demande pourquoi elle n'est pas dans le titre du film).

Et puis d'un seul coup ça dérape méchamment, lorsque la violence s'invite dans le film et que le drame sombre dans le film de genre bas de plafond.
Le projet initial était de faire un remake de Chiens de paille de Peckinpah tout en plaçant cette fois "le spectateur" dans le rôle de la menace, mais l'idée a été écartée dans la conception du film. A quel moment ? je n'en ai aucune idée, mais je dirai que c'était trop tard, car les traces de l'influence restent dans le produit final. Manque de pot, "le spectateur" n'est pas le bobo qui est la cible marketing du film et qui ira le voir en masse mais le jeune de banlieue. Oui, ce manant crasse, caricatural, qui vend du teushi dans sa téci et qui la met à feu et à sang au moindre incident. Audiard brasse donc un gros cliché idéologiquement puant avec la légèreté d'une locomotive à vapeur et l'injecte dans un film qui resplendissait jusque-là par sa justesse : à ce niveau, la démarche est presque politique.
Comble, si la violence est effectivement viscérale, la manière de la mettre en scène est quelconque, l'idée de cinéma n'est que minime. On ne gagne rien d'un point de vue artistique ce qui a été politiquement trainé dans la boue, autant dire qu'on a beaucoup perdu pour pas grand chose. Et lorsqu'on arrive au final aussi grotesque que hors de propos avec tout le déferlement de violence qui vient d'avoir lieu, on se demande si ce n'est pas le summum de l'hypocrisie, méprisant totalement le film de genre et faisant planer un message plus que discutable.

Plus qu'une déception, un film qui met en colère pour sa dernière partie qui fait voler en éclat toute sa beauté initiale.

_________________
| Avatar : A. Schaff |


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Séance expresse
MessagePosté: Ven 1 Jan 2016 21:36 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19303
Localisation: Joker
Image
Le Voyage d'Arlo (The Good Dinosaur)
par Peter Sohn

Et si la catastrophe cataclysmique qui a bouleversé la Terre et provoqué l'extinction des dinosaures n'avait jamais eu lieu ? Et si les dinosaures ne s'étaient jamais éteints, et vivaient parmi nous de nos jours ?

Un Pixar de fin d'année qui rappelle un peu Le Monde de Nemo. Le principe : un jeune dinosaure, Arlo, peu sûr de lui, va à la suite d'un accident tragique mené un voyage initiatique en compagnie d'un drôle d'animal. Le cadre et l'originalité sont de proposer un univers où les dinosaures se comportent comme des "humains", tandis que ces derniers sont encore à l'état d'animaux ou presque.
Hormis ce postulat, le reste du film est dépourvu de toute originalité et utilise les recettes et ficelles du genre.
J'ai tout de même passé un bon moment car le film fait le job : rien de honteux et il y a son petit lot de moments sympas (les T-Rex m'ont bien éclaté^^).
Je dirais que c'est un film anecdotique sur le plan artistique mais qui se laisse regarder de façon relativement agréable.

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Séance expresse
MessagePosté: Dim 3 Avr 2016 10:49 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6484
Localisation: dans la lune
Ex Machina

Enfin vu donc. Et je devais avoir un peu trop d'attente du fait des louanges dont le film avait fait l'objet, parce que j'ai été un peu déçu. J'ai bien aimé mais pas été ébloui comme je m'y attendais. Et je pense que c'est un film que j'aurai rapidement oublié.

Il y a plein de choses bien, à commencer par l'idée du huis-clos, très bien servie par des comédiens très bons. Et le jeu sur le faux twist (le visiteur est-il une IA?) conduisant à un dénouement bien ficelé et efficace. Mais j'ai quand même trop souvent eu l'impression de regarder un épisode allongé de Black Mirror. Alors comme j'adore la série, ça me va, mais je m'attendais sans doute à autre chose, peut-être à davantage.

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Séance expresse
MessagePosté: Dim 22 Mai 2016 22:27 
Gardien des Secrets de la Mégastructure
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Nov 2004
Messages: 4510
Localisation: Le cosmos... est... mon campement
Sous ces aspects nanardesques et amateurs, voila un des films les plus jouissiffements retro gore méga fun et cool de ces 20 dernières années.

Image

Dans un monde ravagé par l'apocalypse, un jeune garçon passionné par les bandes dessinées survit à l'hiver nucléaire en échangeant contre un peu d'eau les objets qu'il trouve dans les ruines des Terres Désolées.

Mais l’enlèvement de son amie Apple par un sbire du maléfique Zeus le forcera à affronter ses peurs et à devenir un héros malgré lui.


Que dire d'autre que j'ai pris mon pied. Turbo Kid est un véritable ovnis né de la collaboration entre le Canada et de la Nouvelle Zélande, un voyage dans le temps où se mélange pèle mêle Mad Max, Action Mutante, Rollerball, Evil Dead, les Goonies, Tron et autre joyeuseté des années 80/90, le tout sur une bande sons électro retro du groupe Le Matos qui vous fera hérisser les poils des plus nostalgiques.

On y suit les aventures d'un jeune garçon rêveur qui survit comme il peut dans un monde post-apocalyptique où la seule ressource vitale est l'eau. Pas de course à l'essence et pour palier le petit budget du film, les courses poursuites se font à vélo. C'est assez kitch mais avec un certain recul, ça reste plutôt logique. Le jeu des acteurs restent corrects et très content de revoir pour l’occasion le très grand Michael Ironside qui campe un méchant des plus crédibles (et vraiment méchant). J'ai également beaucoup aimé cette légèreté qui plane tout le long du film qui donne une ambiance vraiment agréable, surtout avec la relation entre le garçon et sa nouvelle amie Apple, très poétique et magique (et la musique y est pour beaucoup également). D'ailleurs le personnage d'Apple est une vraie réussite qui égaye le film avec sa folie douce (et les différentes armes de mort ultimes qu'elle utilise). Et que dire des moments gores très drôle par ses exagérations et tellement fun à voir (l'homme totem ferais honte à Deadpool).

Si vous aimez ce genre de film assez délirant, plein de nostalgie d'une époque révolue où il planait encore une certaine forme de liberté et de création originale dans le milieu du cinéma, sans complexe et aucune retenu, je vous conseille grandement de voir Turbo Kid, un gros coup de cœur pour ma part.

_________________
Image
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête avant de poster.


Un an déjà
+
Fullmetal Epic


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Séance expresse
MessagePosté: Mer 22 Juin 2016 17:33 
9 000 000 Berrys

Inscription: 25 Juil 2014
Messages: 339
Je suis allé voir Alice de l'autre coté du miroir hier soir. Et même si je n'avais aucune attente particulière, je dois dire que j'ai été extrêmement déçue...

Je trouve ce second volet vraiment mauvais, tant par le scénario, que par le jeu des acteurs. Outre les grosses ficelles et les incohérences

Spoiler: Montrer
Sérieusement, je sais qu'on est dans Alice, mais la famille du Chapelier enfermée depuis des années dans le vivarium et qui en ressort comme au premier jour -pas une ride, vétements comme neufs ; le Temps obligé d'utiliser un engin pour poursuivre Alice à travers le temps..... mmmh? Le passé commun de la reine rouge et blanche et la raison de la haine de la première envers la seconde complètement risible!


c'est le manque flagrant d'émotion qui m'a marquée. Bien sûr, il y a le sempiternel et insispide discours sur la famille propre à Disney qui au bout de la dixième réplique devient particulièrement lourd. Mais il y a aussi le fait que les acteurs ne croient absolument pas à ce qu'ils font! Cela transparait clairement dans leur jeu. Surtout chez Johnny Depp, dont l'investissement dans son rôle laisse vraiment à désirer.

Spoiler: Montrer
la scène d'adieu dans le premier film était plus émouvante et joliment jouée que dans celle bien fade de cet opus... pour ne parler que de ça.


Je ne parlerai pas du personnage du Temps, énorme déception pour ma part, tant il manque de charisme.
Helena Bonham- Carter cabotine à tel point qu'elle m'a donné la nausée.

Quant à l'humour il est inexistant. Même pour un public d'enfants, je trouve ce film pas drôle du tout.
La répétion des scènes de voyage dans le temps est exaspérante! Surement un moyen pour faire durer le film, sans quoi, en 1h30 c'était plié.

Enfin, les effets spéciaux de certaines scènes (notamment celle de l'attaque du Jabberwocky avec l'incrustation d'Alice parmi les flammes de l'incendie très maladroite) sont vraiment pas terribles.

Bref, un film ennuyeux, pas inspiré et émotionnellement plat. Un bon Disney bien dégueu.

_________________
Image

Spoiler: Montrer
C'est l'histoire d'un français et d'un espagnol...
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Séance expresse
MessagePosté: Mar 26 Juil 2016 00:10 
Chasseur de Rêves
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Nov 2004
Messages: 2491
Localisation: Nulle part ailleurs
Voilà un film que j'ai vu dernièrement et qui m'a pas mal plu, surtout pour sa première partie :

Image


L'histoire d'Amélie, une apprenti écrivaine belge qui s'en va vivre au Japon, un pays qu'elle considère comme la terre dans laquelle elle se doit de vivre pour s’accomplir. Au début la vie semble facile et sans réelle problème, cependant petit à petit les tracas commencent à apparaitre, particulièrement quand ses relations avec un de ses étudiants en langue française évoluent.

Le film vibre énormément sur une fibre poétique, innocente, ingénue, voire des fois existentielle, et cela se laisse regarder et suivre volontiers, du moins la première partie qui est très réussie (la découverte), mais je ne pourrais dire la même chose de la deuxième que j'ai trouvée un peu longuette aboutissant à une fin qui transpire la précipitation (un peu comme la relation dépeinte dans le film quand j'y pense). Mais j'en garde au final un sentiment assez positif. Le film est tiré d'une œuvre de Nothomb en prenant certaines libertés.

Dans le film une musique de la BO m'a particulièrement plu, surtout la mélodie au milieu : Bento Music.

_________________
Image
Lezard Valeth a dû maitriser les mystérieuses règles du forum... pour pouvoir déchiffrer la Pierre Philosophale.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 113 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 4, 5, 6, [7], 8  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com