Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Moonrise Kingdom: Jiminy Cricket, they flew the coop !
MessagePosté: Lun 16 Juil 2012 15:47 
65 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Oct 2004
Messages: 628
Localisation: T.A.R.D.I.S.
ImageImage

Moonrise Kingdom s'annonce dès les premiers plans comme un film super-Andersonnien, très visuel, aux plans archi-composés, à l'esthétique jaune et jolie. Le film narre la fugue amoureuse de deux enfants, un castor junior maladroit et une lolita déprimée qui a déjà la voix plus grave que lui. (Et qui a trois petits frères. Ca m'a frappé parce que cette configuration de fratrie est aussi utilisé dans Brave, le prochain Pixar, probablement dans le même but d'isoler le personnage) Le film joue sur les échelles entre le monde des "amants impossibles" et celui des adultes, les premiers écornant les codes du cinéma par leur maladresse lorsqu'ils tentent de les mimer, et dans leur fuite reconstruisent un univers miniatures à coups d'accessoires colorés et inutiles (la fillette, dénuée de sens pratique, embarque un tourne-disque, des livres de bibliothèque et des boites pour son chat), mais aussi de techniques scouts et de serments d'amour.
ImageImage

A la poursuite de ces enfants rebelles aux aspirations finalement très conventionnelles (le mariage) se lance une bande d'adultes qui ont déjà quittés sans retour possible cet univers de l'enfance, et dont le monde est à présent mélancolique et teinté de regrets. Les chefs scouts qui prennent leur rôle beaucoup trop au sérieux , les parents qui ne s'aiment plus… tous incarnés par une grappe d'acteurs archi-connus qui cabotinent comme des petits fous. Dont Ed Norton, très bon, très loin du Fight Club, mais aussi Frances McDormand, Tilda Swinton, Bruce Willis et l'indéboulonnable Bill Murray.

ImageImage

Comme toujours chez Anderson, le film ressemble à une maison de poupée de luxe ou tous les costumes sont cousus sur-mesure, coordonnés aux décors, et filmés avec une précision millimétrée: plan-séquences rendant l'architecture impossible, symétrie, jeux sur les échelles, arrière-plans riches en détails (jouez à trouver le chaton, par exemple). La bande-son est délicieuse, les dialogues absurdes fondent sous la dent.

ImageImage

Sous ce verni Wes Anderson ressasse ses thèmes habituels (famille disfonctionelle). La noirceur du propos est dissimulée sous la comédie et la joliesse, même aux protagonistes du film, comme le chef scout qui découvre avec les spectateurs, le film déjà bien avancé, que l'enfant qui était sous sa garde était orphelin. Les jeux d'enfants ont des conséquences réelles qui laisseront des cicatrices: les ciseaux à bouts ronds blessent pour de vrai, les oreilles percées le sont pour toujours (métaphore un peu lourde de la défloraison déjà utilisée dans La Jeune Fille à la Perle par exemple. La septicémie c'est tellement romantique). Et pourtant toutes ces émotions si intenses puisqu'expérimentées pour la première fois, sont fugaces, contenues dans l'espace-temps dérisoire d'une journée vite envolée et d'une tente en toile jaune qu'un adulte peut soulever sans effort. Et ces enfants si ingénieux et imaginatifs, ne sont-ils pas condamnés à devenir à leur tour des adultes pleins de regrets ?

ImageImage

Divertissement stylé a plusieurs niveaux de lectures, au croisement du cartoon et de la bibliothèque verte, Moonrise Kingdom est peut-être le meilleur film de Wes Anderson. Contrairement au Darjeeling ou le para-autisme du réalisateur pouvait prendre un aspect agaçant (aller en Inde, filmer des mecs blancs dans un décors de carte postale, échouer à faire passer a moindre empathie pour les protagonistes indiens) ici le coté isolé et obsessionnel du cinéaste se justifie complètement par le lieu de l'action (une île) et le scénario. Et ça serait très intéressant de faire le décompte des nombreuses oeuvres qui depuis quelques années et le succès de Mad Men, ont choisis l'époque des 50's / 60's pour dérouler leur action. Ici, ce n'est pas pour déconstruire le mythe de cette époque prospère ou tout était plus simple. Mais au contraire pour jouer à fond la carte du bon vieux temps, qui à l'instar de l'enfance est d'autant plus chéri qu'il est révolu. Avec comme bénéfice annexe d'évacuer les redoutables tueurs de scénarios que sont les moyens de communication télématiques. S'il y avait eu des téléphones portables à Moonrise Kingdom, rien ne serait pareil.

ImageImage


Bref, allez-y, c'est un film assez craquant.

______________________________ Image

____________________

_________________
Image
It's all fun and games until someone commits sudoku


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Moonrise Kingdom: Jiminy Cricket, he flew the coop !
MessagePosté: Lun 16 Juil 2012 16:58 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3651
Localisation: Échappe à la connaissance
Dans tous ses films, Wes Anderson a beau parler de divorces, de suicides, de familles éclatées, de ruptures amoureuses, de solitude, de malêtre, etc. bref des sujets badant qui ponctuent un peu tous nos vies qu'on le veuille ou non, j'en ressors toujours avec une patate d'enfer. Une joie de vivre. L'envie de m'éclater.

Il y a une formule chez ce gars pour allier sujets dramatiques et vision colorée et enjouée du monde (avec une patte artistique qui n'appartient qu'à lui) qui lui permet d'échapper à un univers bisounours.

Moonrise Kingdom n'a pas fait exception. Rien que d'y repenser j'ai envie de mettre ma toque de Davy Crockett et partir en canoë dans les paysages automnaux de nos contrées.
Grand film.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Moonrise Kingdom: Jiminy Cricket, they flew the coop !
MessagePosté: Lun 16 Juil 2012 18:16 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 23504
Localisation: Joker
Je profite donc de la création du sujet pour déplacer ma review ici :

Je suis donc allé voir le nouveau film de Wes Anderson et c'était drôlement bien comme toujours.
Le récit prend place sur une archipel et met en scène l'univers du Scoutisme entre autres. A noter que c'est la première fois que le réalisateur date un de ses récits et celui se déroule en 1965.
L'univers clos des îles lui permet de jouer comme jamais la carte du voyage (paradoxal mais naturel lorsqu'il déroule son aventure). On retrouve ses thèmes chers mais avec une première : la traditionnelle confrontation Parents/Enfants où les enfants sont souvent adultes, laisse place ici à une confrontation plus directe entre Adultes et Enfants. Les premiers empêtrés dans leur névrose et déception sont opposés aux enfants qui ici se comporte avec maturité. Il y a tout un jeu sur les comportements, les dialogues et les plans élaborés par les enfants qui relèvent du registre des adultes (même certaines mises en scène et musiques ^_^). Le fait que le film se déroule en 1965 donne un côté un peu désuet à cette vision d'adulte et ça fonctionne drôlement lorsque c'est justement joué par les enfants du film.
Côté réalisation outre son artillerie habituelle (travelling ou ralenti), Wes Anderson élabore également de nombreux plans qui tranchent avec ses habitudes il me semble (comme les scènes de nuit).
Un gros travail je trouve et un retour au source thématique si je peux dire en abordant directement l'enfance, pleine d'espoir, de passion et d'invention face à un monde adulte asséché et terne. C'est un thème classique (rêves Vs réalité) mais Wes Anderson y va avec son style et cet angle d'attaque si particulier qui donne un résultat détonnant.
Bref un film vraiment chouette!

Complément :
Lorsque j'ai fait cette review c'était un peu à chaud et j'ai laissé en suspend la place du film dans la filmo de Wes Anderson mais maintenant à froid je pense qu'effectivement c'est son film le plus abouti et le plus complet. J'ai une petite préférence personnelle pour La Vie Aquatique en raison de l'univers du film et de la Quête mais Moonrise Kingdom possède un niveau d'achèvement artistique et de maîtrise narrative assez bluffant.

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Moonrise Kingdom: Jiminy Cricket, they flew the coop !
MessagePosté: Lun 16 Juil 2012 19:47 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Nov 2006
Messages: 2700
Localisation: Dans une salle obscure.
Vu aussi et comme pour La Vie Aquatique et Fantastic Mr.Fox, j'ai beaucoup aimé.

Je ne vais pas revenir sur les thèmes abordées dans le film, la confrontation enfant/adulte, le style unique de Wes Anderson, les autres membres l'ont fait mais juste sur la chose qui m'a le plus surprise dans le film: le talent des jeunes acteurs! Les enfants volent carrément la vedette aux star du film, qui certes sont trés bons et sotn drôle a voir cabotiner, mais il y a bien longtemps que des gosses au cin, dans un film, ne m'avaient pas fait si forte impression. Il n'est pas vraiment beau mais quel charisme, elle fait lolita mais quel classe et élégance, ils sont drôles, ils sont tous énormes et c'est juste un grand plaisir de les suivre à travers ce voyage.

J'aime Moonrise Kingdom.

_________________
Image
♥ Jupiter Star Power! Make Up! ♥


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Moonrise Kingdom: Jiminy Cricket, they flew the coop !
MessagePosté: Lun 16 Juil 2012 20:28 
70 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Déc 2011
Messages: 665
Localisation: ...
Et un déplacement, un :

Magnifique. Ce film est vraiment une petite perle cinématographique.
Outre les points que soulèvent ange bleu, j'aimerais revenir sur la qualité de la réalisation. Car tout du long du film le réalisateur nous berce de plan sublime, avec à chaque fois une composition parfaite -avec des petites occurrence de rouge en plus du jaune omniprésent- et chaque plan large est un véritable petit tableau, en plus d'être un emerveillement pour les yeux ; le travelling est lui aussi usé parfaitement, avec une présentation du camp scout mémorable, c'est beau et ça accentue l'aspect onirique du film avec ce camp qui n'en finit plus ; le montage est tout aussi parfait, avec cette "hachure" des scènes de présentations où l'on passe d'un plan à un autre sans lien direct, si ce n'est la présence d'un personnage récurrent qui reste au centre du plan, dans une position fixe, accentuant encore l'aspect surréaliste du film. Bref, le visuel de ce film est superbe.
Le jeu des acteurs est, là encore, sublime. Tous jouent à la perfection, même les enfants, fait assez rare pour mériter d'être signalé ; et c'est amusant de retrouver de grands acteurs dans des rôles assez inopiné et touchant, la palme revenant à Bruce Willis, qui est bien loin de ses rôles de héros habituels ^^
Un film sublime !


Tiens un petite question au passage : vous me conseillerez quel(s) autre(s) film(s) de Wes Anderson ? parce que si c'est aussi bon que Moonrise Kingdom, je suis preneur !

_________________
Image
Barks et Don Rosa savent nous faire rêver...
Et Winshluss...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Moonrise Kingdom: Jiminy Cricket, they flew the coop !
MessagePosté: Jeu 7 Mar 2013 22:59 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2007
Messages: 3604
Localisation: Académie Honnōji
Oh, la claque à laquelle on répond sans arrière pensée en tendant l'autre joue... Amateur de la filmographie de Wes Anderson, j'ai enfin pu découvrir ce très encensé Moonrise Kingdom (je rage encore de n'avoir pas eu l'occasion de le voir au cinéma en 2012) et j'ai été soufflé par ce que j'ai vu. Légère et amusante, la cavale des deux amoureux m'a bien plu, tout autant que la confrontation dans la seconde partie de leurs idéaux avec le monde des adultes. Peut-être est-ce mon expérience qui m'amène à penser cela mais j'ai adoré par dessus tout les personnages campés par Edward Norton et Bruce Willis : pas facile de gérer des gosses mais ça fait assurément grandir ! Mention notable pour les acteurs incarnant Sam et Suzy, ainsi que tous les scouts du camp Ivanhoe, qui assurent malgré leur jeune âge. Un très beau film, à voir et à revoir assurément !

Spoiler: Montrer


Ah, Wes Anderson et ses choix musicaux made in France...
:Zoro nargueur:

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com