Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Drakengard 3
MessagePosté: Sam 4 Juil 2015 13:09 
Chasseur de Rêves
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Nov 2004
Messages: 2492
Localisation: Nulle part ailleurs
There’s one more thing I need to tell you

What ?

You’ve grown strong… Mikhail

Zero… Zero, you big dummy…



Voilà donc un jeu issu d’une série qui m’a tellement traumatisé avec son premier du nom qu’elle me donne des frissons à chaque évocation d’un nouvel opus, sans parler du choc lorsque l’opus n’est pas censé être lié.

Je parle bien sûr de la saga des Drakengard et de leur cousin Nier, pour le coup il s’agit de Drakengard 3.

Image






Histoire :


Dans cet opus on suit pour la première fois dans la série un personnage principal féminin prénommée Zéro et qui a une mission simple et précise, tuer ses 5 sœurs, Five, Four, Three, Two, One.

Les six sœurs sont connues sous le nom d’invoqueuses, des sortes de déesses qui ont apporté la paix au monde grâce au pouvoir de leur cantate.

Zéro que l’on nomme également la première invoqueuse possède une particularité bien étrange qui est celle de porter une fleur dans son œil droit. A noter également qu’elle est accompagnée d’un jeune dragon qui fera son apprentissage à ses côtés.

Il est donc curieux mais pas vraiment original de se voir contrôler un protagoniste dont le but de prime abord est de saboter une paix bien installée, mais on se doute bien que les développeurs des Drakengard nous cachent bien des raisons derrière les agissements de Zéro, et c’est avec un réel plaisir que l’on savoure la découverte des réponses aux questions que l’on se pose.

Qui sont réellement ces invoqueuses ? Pourquoi Zéro veut elle les tuer ? Quelle est la nature de cette fleur ? Cette dernière qui semble être le centre de toute l’histoire, la fleur du mal…



Avis général :


Drakengard d’un point de vue expérience a pour moi largement rempli la tache et la série des Drakengard peut en être fier. J’ai été une nouvelle fois touché par l’histoire et par l’ambiance toujours aussi folle et mélancolique mais parsemée d’humour noir face à un désespoir ambiant. J’ai également bien aimé les personnages, comme les disciples qui rejoignent Zéro et qui rivalisent en folie et en perversité, donnant lieu à des dialogues bien crus, tordants mais aussi choquant par certaines occasions, d’ailleurs à certaines occasions on a le droit à des censures audio ou visuelles mais rien de sérieux vu que la censure ici tient plus de l’humour que de la réelle censure.

Cependant ce sera surtout Zéro qui m’aura le plus touché et cela à plus d’une occasion, par son histoire et par ses liens avec Mikhail, son jeune Dragon. Leur relation vous fait passer du rire aux larmes et je trouve sa personnalité vraiment bien travaillée surtout quand elle se révèle vers la fin. En un opus, Zéro m’aura nettement plus marqué que par exemple une Lightning en 3 opus.

C’est un personnage qui à mon avis a été clairement façonnée à la Kainé de chez Nier, et le résultat est impeccable. J’ai adoré et j’adore ce perso. Surtout vers la fin, la « vraie » fin, difficile à atteindre mais si gratifiante et déchirante à la fois. Une fin qui nous rappelle Drakengard 1 mais aussi Nier, une fin qui représente l’alpha et l’omega de cette saga, qui explique certaines choses mais qui nous lance comme toutes les bonnes fins sur de nouvelles pistes, sur de nouvelles questions. Une fin qui nous laisse attendre les prochains opus avec la même impatience que les précédents.

A côté de l’histoire le jeu reprend le même style d’action RPG mais avec moins de phase de vol, et il est vrai qu’il reste très voire trop linéaire avec toujours le même schéma des versets, et les 3 coffres. Ajoutons à cela des ralentissements quand l’écran est envahie d’ennemis et ce qui peut être très handicapant pour enchainer les mouvements. Pour l’interface c’est comme si nous avions un mélange entre ce que proposaient les Drakengard et Nier, mais le côté purement jeu n’est pas franchement le point fort de Drakengard 3, et heureusement que les personnages, le script et l’histoire sauvent la mise, ainsi que la musique, d’ailleurs c’est surtout ces derniers qui ont rendu cette série culte à mon sens, et non pas la volonté de s’éclater en justement éclatant des tas de soldats. Il y a aussi les quêtes annexes qui vous permettent de gagner de l’exp et de l’argent permettant de subventionner votre progression par l’acquisition d’objet et d’armes (nombreuses et perfectibles) vous facilitant certaines phases du jeu, ces quêtes restent assez faciles à faire sauf exceptions, et les ennemis ne sont pas franchement durs sauf le boss ultime (indice : du niveau de l’ending E de Drakengard 1) donc que dire, quasi-invincible, même si je trouve cela assez jouissif de voir des boss invincibles dans des jeux contemporains (le côté maso d’un des perso a apparemment déteint sur moi…).

La musique quant à elle m’a semblé bonne mais inégale, nous ne sommes pas du niveau d’un Nier, mais l’OST dépasse sur plusieurs thèmes celle d’autres Drakengard. Avec des morceaux de combats purs comme Prevolt qui revient assez souvent mais que l’on apprécie dès la première écoute. A savoir que chaque thème de combat possède deux versions, une instrumentale avec laquelle on commence mais qui bascule vers une version avec des chœurs lyriques, basculement qui a lieu lorsqu’on enclenche un certain pouvoir de Zéro qui devient berserk, et le résultat a son petit effet sur l’ambiance, une belle petite trouvaille mais qui ne m’étonne de la part des développeurs qui ont su montrer à plus d’une reprise l’importance de la musique dans la saga.

A noter certaines nouveautés comme des musiques un peu électro, bien pêchues comme Armaros où l’on sent l’empreinte Tekken de Keiichi Okabe. On retrouve aussi des thèmes plus calmes à la Nier, avec des chants en une langue imaginaire proche du gaélique, comme Aethervox.

Mais le summum sont quand même deux thèmes chantés qui m’ont scotché et où j’ai retrouvé toute la prouesse d’une OST à la Nier, avec The Black Song qui est alliée au climax du jeu.

Et bien entendu, This Silence is Mine, un titre qui prend tout son sens quand on arrive à un point avancé du jeu, un thème que je classe parmi les inoubliables de mon expérience vidéoludique et vers lequel je reviendrais surement à plusieurs reprises et des années après, incontestablement le thème le plus fort de toute l’OST et parmi ceux qui m’ont le plus marqué ces dernières années maintenant que je l’allie à l’histoire de Zéro.



Conclusion :


Je dirais que Drakengard 3 est un jeu dans la ligné de ses prédécesseurs et qui offrent aux fans de la série l’univers qu’ils attendent de cette saga, avec des questionnements et des mystères qui tiennent en haleine, enrichissant l’univers mais le gardant toujours enveloppé d’un voile de secrets ou plutôt de tabous que les développeurs ne semblent pas vouloir partager avec nous, ou alors pas encore. On saura être patients. Qui veut d’une histoire trop explicite ?

Une nouvelle fois Drakengard ne m’a pas déçu et m’a fait passé un bon moment avec une profondeur et une histoire qui valent la peine que l’on s’attarde dessus et que l’on y réfléchisse.

Le prochain de la saga devrait être Nier 2, les développeurs feront-ils un lien avec Drakengard comme avec Nier, ou se lanceront-ils dans une série tout à fait autonome ? On verra bien, mais je pense qu’ils se laisseront quand même aller à des liens aussi bien lointains que fondamentaux comme ils savent si bien le faire, et je leur fait confiance. Ce qui est très probable du moins c’est que l’on va avoir avec ce Nier 2 un personnage principal féminin et si c’est de l’acabit de Zéro, alors ce ne sera que du bon.

_________________
Image
Lezard Valeth a dû maitriser les mystérieuses règles du forum... pour pouvoir déchiffrer la Pierre Philosophale.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com