Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 52 messages ]  Aller à la page Précédente  1, [2], 3, 4  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 21 Mai 2008 16:59 
Viewtiful Shinigami
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Déc 2003
Messages: 1777
Localisation: Dans les années 80
Je dépoussière ce topic car il va être temps, il approche bientôt de sa fin, comme la saga elle même et il y a quelques trucs a dire.

Déjà la date de sortie est fixée pour ce cher MGS 4, ce sera le 12 juin par chez nous, et vu les buzz actuels sur les jeux comme Mario Kart et GTA IV (et leurs grosses ruptures) il est conseillé pour les fans les plus assidus d'aller pré commander dès maintenant. J'ai craqué hier soir, première fois que je pré commande un jeu d'ailleurs, mais le final de la saga oblige. Par contre mon porte feuille est moins content lui.. ^^

voici la jacquette du jeu:

Image


Comme toujours en Europe nous sommes les plus mal lotis, les japonais et américains ont droit a:

-Une édition collector du jeu (avec une figurine de Snake, la BO, un making of)
-Une édition collector de la PS3, avec une couleur gris métallisée inédite (en même temps on a déjà pas droit au couleur blanche et grises dites "normales" de la console, pas de quoi s'étonner sur ce point)



Image

A noter qu'est sorti au USA (et au japon aussi?) un pack regroupant les 3 Metal Gear Solid depuis la playstation sous le nom de "Metal Gear essential" avec évidemment les version director cuts incluses de MGS 2 et MGS3, Substance et Subistence, (oui celles hors de prix aujourd'hui chez nous ^^). Pour la modique somme de 20€ qui plus est.


Pour en revenir a MGS 4, Guns of the patriots. Ce sera bien la fin de la saga mais uniquement la saga Solid Snake, on peut s'en douter quand on voit l'état de notre héros. Konami a démenti il ya quelques jours qu'il n'y aurait pas d'autre Metal gear dans le futur (sans Solid Snake du coup). Mais Hideo Kojima a bel et bien annoncé qu'il ne travaillerait plus sur des Metal gear.

Verrons nous apparaitre des ersatz purement commerciaux après MGS 4, c'est une crainte qui se profile...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 21 Mai 2008 17:47 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3647
Localisation: Échappe à la connaissance
Ichigo a écrit:
Pour en revenir a MGS 4, Guns of the patriots. Ce sera bien la fin de la saga mais uniquement la saga Solid Snake, on peut s'en douter quand on voit l'état de notre héros. Konami a démenti il ya quelques jours qu'il n'y aurait pas d'autre Metal gear dans le futur (sans Solid Snake du coup). Mais Hideo Kojima a bel et bien annoncé qu'il ne travaillerait plus sur des Metal gear.

Verrons nous apparaitre des ersatz purement commerciaux après MGS 4, c'est une crainte qui se profile...

Il est vrai que le fait qu'Hideo Kojima ne travaille plus sur les Metal Gear fait craindre le pire quant à la qualité des hypothétiques prochains jeux du même nom, mais pour la saga Solid Snake, ça ne me dérange pas qu'elle se finisse vu que le troisième MGS ne faisait pour ainsi dire pas parti lui non plus de cette saga. Sachant le nombre de personnages de très hautes qualités dans la série (si l'on excepte Raiden lorsqu'il est jouable - je ne me prononce pas sur ce qu'il sera dans le Guns of The Patriots vu qu'il a l'air d'avoir beaucoup changé ^^), je ne me soucis donc pas de voir des jeux dérivés de la série d'origine. Enfin, du moins, je ne m'en fais pas trop quant à leur potentiel. Par contre, du Metal Gear sans Kojima, ça risque de ne plus être du Metal Gear (comme les Jak & Dexter sans Jason Rubin, mais en plus prononcé).

Concernant le Metal Gear Solid : The Essential Collection, je suis presque content de voir qu'il ne sortira peut-être pas avant un long moment en France puisque je suis à sec ^^. Même s'il est vrai que 20 euros pour de tels bijoux, avec en plus le premier MGS auquel je n'avais pas joué dans sa version remasterisée Game Cube (ce qui me permettrait de combler cette lacune ^^), ça ne se refuse pas.

Enfin, je suis presque content de ne pas avoir de Playstation 3 pour m'acheter MGS 4 vu que ça tombe juste avant le bac et que me connaissant, attendre 5 jours n'aurait pas été possible vu le chef d'oeuvre que ce sera. Bon, par contre, c'est sûr que j'ai les boules de ne pas pouvoir y toucher avant un long moment (et peut-être même jamais vu qu'acheter une console pour un jeu, c'est reuch à donf).

_________________
| Avatar : A. Schaff |


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 28 Mai 2008 03:17 
Chasseur de Rêves
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Nov 2004
Messages: 2493
Localisation: Nulle part ailleurs
Ichigo a écrit:
Allez, je joue mon Xenosagatien et je parle dans mon coin en double postant (a noter que j'ai rien contre Xenosaga, j'ai même acheté le II il y a peu a cause du topic sur ce forum qui est entré dans la légende)


Du moment qu'il y a de la qualité, je suis de toutes les sauces !

Metal Gear Solid : Portable OPS.

Image

Pour sortir du conventionnel, je commencerai par parler du thème principal du jeu, qui pour moi est le meilleur de la série. Un thème qui clôt magistralement et à la perfection toute l’intensité que l’on a ressentie durant toute la trame, une très belle chanson pour un très beau jeu, voilà qui est dit !

(Un lien pour l’écouter : Calling To The Night)

Revenons à ce nouvel opus :

Je viens de finir ce jeu et mon dieu…, je suis vraiment mais vraiment abasourdi par ces heures de gameplay qui sont passées vite comme l’éclair. Je n’ai pas joué à un jeu depuis un bon moment et je dois dire que je n’ai pas pu décrocher de celui-ci.
Le début pouvait rebuter, mais plus on avançait et plus on devenait accro aux péripéties de Big Boss.

Le jeu n’est pas aussi riche que ses ainés mais il sert surtout de très bonne transition entre MGS 3 et les faits que l’on connaît dans les Metal Gear qui ont Solid Snake pour protagoiste. Cependant on ne fait pas que recycler ou ressasser des informations que l’on connaît déjà, au contraire, on innove et on apporte son propre lot de nouveautés et pas des moindres.

Si je devais résumer ce jeu, en termes d’histoire et en un seul mot, ce serait : GENÈSE !

Genèse de Metal Gear.
Genèse des patriotes.
Genèse du projet génome.
Genèse des enfants terribles (avec une très touchante prémonition faite à Big Boss...).
Genèse ou prémisse du Big Boss que l’on pensait connaitre avant le 3.


Ce jeu est aussi intéressant de part son gameplay original, où l’on incarne le Leader proprement dit. Pour plus de détails techniques, je vous invite à lire le post d’Ichigo à la page précédente et qui explique bien cela.


Metal Gear OPS n’est pas un jeu mais carrément une pièce théâtrale, car si les scènes clés du jeu peuvent paraitre négligées car présentées sous forme d’Artworks (magnifiques !) plus ou moins figées, elles sont, et chose que j’ai appréciée, très porteuses en terme de massages et de sentiments. Il est évident que l’on est loin de la mise en scène du 3, mais il faut prendre en considération le paramètre plate-forme et féliciter en conséquence l’ingéniosité de Kojima et de son équipe à se démener comme des diables, encore et toujours, pour nous présenter sous un angle qui ne laisse jamais de marbre les idéaux et les états d’âmes de la vie de soldat. Je ne me suis pas ennuyé une seconde et j’en ai adoré chacune.

Bref dans ce MGS on trouve tous les bons filons qui ont fait la gloire de cette série, comme de coutume tout est soigné, gameplay, histoire, musique, interaction, durée de vie... mais pour moi c’est l’histoire qui constitue l’atout majeur de cette saga.

Enfin, je ne ferais pas de mauvaises critiques concernant ce jeu car même s’il comporte des défauts, Metal Gear Solid OPS reste une expérience à ne pas rater pour les fans de la série. Je ne m’attendais pas à être autant conquis et chose curieuse, ce jeu inspire un mélange de respect et de sympathie, il met du baume au cœur et à la fin (comme à la fin de chaque MGS), on ne peut que s’indigner devant ce qui arrive à notre propre monde, la vision que surement Kojima veut transmettre à celui qui veut bien entendre et comprendre.

Image

_________________
Image
Lezard Valeth a dû maitriser les mystérieuses règles du forum... pour pouvoir déchiffrer la Pierre Philosophale.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 16 Juin 2008 17:46 
100 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Mai 2007
Messages: 831
Localisation: Nouveau monde
Je viens de finir il y a une heure Metal Gear Solid 4 Guns onf the Patriots sur Playstation 3. Et je vais vous faire part de cette expérience unique qui s'est déroulé 19h (et qui contiendra du spoil)

Tout d'abord concernant la jaquette , elle est magnifique avec un snake dans l'ombre activant son solid eye (appareil se situant à son oeil gauche) , elle-même situé dans un emballage en carton représentant la même image.
Après insertion du CD blue ray dans la console vous avez droit à une petite installation qui sera divisé en 5 (le jeu étant divisé en 5 actes) avec comme fond Snake fumant une cigarette. La caméra se pose sur un cimetierre couvert de fleur on appuie sur start et le menu arrive avec en fond le thème Old snake. L'un des meilleurs thèmes de la série représentant la vieillesse et le combat malheureux de notre héros. Un morceau joli , mélancolique qui nous plonge directement dans l'univers du jeu. Le principe reste le même c'est un MGS , on joue un film et de nombreuses cinématiques (assez longue) viendront s'ajouter à l'aventure. On commence au moyen-orient avec l'acte 1 , votre mission est d'en finir avec Liquid , qui en possession du corps d'Ocelot veut réaliser le rêve de Big boss. Ceci est la dernière mission de Snake , car pour cause inconnu il vieillit à une vitesse phénoménale et Foxdie le hante toujours.
Rappellé par le colonel Campbell , aidé par Otacon et notamment son nouveau gadget (un nouveau modèle de metal gear propre à lui , une machine de petite taille pouvant devenir invisible et possédant un écran , de sorte à pouvoir communiquer avec nous). On peut même s'en servir pour éléctrocuter les ennemis et ainsi les étourdir. Voila le moment tant attendu de contrôler Old snake , cette homme qui s'est tant battu. Qui lutte pour survivre et réussir sa dernière mission ca se sent pad en main. La bande son est mise en place très vite et on remarque qu'elle est d'une qualité indéniable. C'est la guerre ... après à vous de faire impasse sur les armes , ou d'utiliser seulement le tranquilisant ou encore d'esquiver chaque ennemi ce qui est possible puisque le level design a été fait pour le faire. Remarque plus le jeu avance et plus il sera difficile de passer inaperçu , c'est un gros challenge sachant qu'en fin d'acte vous aurez vos stats.
La maniabilité est donc excellente avec toujours les gachettes pour parcourir son inventaire , l1 et r1 pour viser et tirer avec une possible vue à la première personne avec triangle , x pour s'accroupir ou se mettre à genoux , etc ... pas mal de nouveauté quand même , avec dans le lot la vue à 360 degrés.
Justement en parlant d'inventaire ils ont fait fort , plus de 60 armes avec chacunes ses caractéristiques avec possiblités de les customiser via des objets telle des lampes , des lunettes ou d'autres choses pouvant donner un plus à l'arme. Arme et objet et munition acheté chez Drebin un nouveau personnage qui apparait dans ce volet qui vous permettra de blanchir votre arme des ID du système des patriotes. Contre des points que vous gagnerez selon vos stats. Le codec est encore la mais avec moins de contact qu'avant. Nous avons droit dans cette épisode à une jauge de psychisme selon le stress de Snake qu'il faudra gérer pendant l'aventure sous risque de perdre de la vie ou chuter dans la précision... niveau infiltration l'octo cam est présent. Combinaison qui au contact d'un élément en prend sa couleur et qui nous sert à passer les lignes ennemis à couvert. Le jeu apporte donc son lot de nouveauté en rapport avec le game play plongé dans des graphismes somptueux et rendant l'action encore plus grandiose.

Graphisme: C'est incroyable comme les cinématiques ressemblent à de vrais acteurs , les voix superbement bien rendus apportent un + c'est sur . Ingame le jeu est très beau , j'ai eu aucun ralentissement et pourtant il y avait du monde à l'écran ! Les explosions sont sympas , Snake et l'octocam sont parfaitement modelisé ainsi que tous les autres persos du jeu. Le level desig est incroyable , pouvant réunir tous les types de joueurs.

Bande-son: Pour moi un des jeux qui possède la meilleur bande son ! Les voix sont excellentes , les phases ingame sont excellentes , tout est excellent ! Il se trouve qu'il y a aussi dans notre inventaire un Ipod avec touche tactile qu'on controle avec les joysticks (vous savez pour descendre on tourne avec notre doigt de bas en haut , ben la faut faire pareil avec le stick ^^) qui nous permet d'écouter des musiques de MGS pendant qu'on joue en même temps.

Game play: Alors la , Kojima est un dieu , pourtant on a déja eu 3 MGS a se mettre sous la dent mais il trouve toujours de bonnes idées. Que se soit pour l'octo cam , le solid eye , le metal gear mkII , le baril , le magasine playboy (^^avec possiblité de looker les pages avant de le poser par terre) , se cacher dans les poubelles puis sentir mauvais et se faire repéré , la jauge psychisme , le CQC avec pas mal de possiblité , et j'en oublie plein !!!

Durée de vie: La durée de vie tourne dans les 15-20 heures je dirais moins pour les plus grands bourrins et est partagé entre séquences cinématiques , codecs (beaucoup moins quand même mais il y a une part) et ingame. Bien sur à la fin du jeu vous gagnerez des bonus et pouvez le recommencer à volonté pour gagner encore et toujours de nouveaux objets , uniforme ou autres ... par exemple j'ai pas trouvé l'appareil photo ^^

Scénario: Evidemment ce jeu est fait pour les fans , et les arrivants seront perdus face à tant de complexité ! Autrement le scénario répond à toute les questions et est lui aussi excellent. Quand je dis que ce jeu rime avec excellence...


Au final , ce jeu partage un game play toujours aussi attachant avec de nombreuses nouveauté avec un héros mal en point qui lutte pour accomplir sa mission. Couvert par des graphismes de toute beauté et une excellente bande son.
Une tuerie ^^


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: soutient les pavés des copies du bac!
MessagePosté: Lun 16 Juin 2008 20:56 
Viewtiful Shinigami
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Déc 2003
Messages: 1777
Localisation: Dans les années 80
« Là ou cela a commencé cela finira, par la main de celui qui a mis ceci en branle, cela se terminera »

Image

J’ai fini Guns of the Patriot hier matin, très tôt, du coup j’en ai pas dormi et suis parti bosser (et oui je travaille surtout le dimanche matin) directement, j’avais envie de prendre un peu de recul et de digérer certains trucs avant de le chroniquer.


Comme tout le monde le sait, c’est le dernier opus de la saga Metal Gear Solid, et en le finissant il est certain qu’il n’y en aura pas d’autres, la chose serait difficile compte tenu des circonstances, mais je n’en dit pas plus. Avant de parler de l’histoire et du jeu en lui-même, parlons de ce qui était le but de cette aventure vidélodique, qui se veut le point final de la saga. On aura droit a une revue complète de la série, tant dans un hommage que d’une synthése. C’est plus une conclusion qu’un vrai metal gear en lui-même. A savoir qu’on finit l’histoire en réunissant en une toute celle auparavant. Est-ce pour cela raté ? C’est ce que nous allons voir.

Déjà c’est avec ce jeu que j’ai eu l’impression de poser le pied dans une nouvelle génération de console/jeu, mes précédentes expériences sur ces supports n’étant que des continuités de choses déjà existante. Guns of the patriots se veut marquer un tournant et il y réussit, il est extrêmement scénarisé, il y a ce titres plusieurs heures de scènes cinématiques dans le jeu qui se laissent regarder sans aucune difficulté. Les graphismes font honneur a la PS3 mais on sent encore que sur ce support bien mieux pourra être fait. Ensuite je serai moins enflammé que Xenahort, les animations faciales auraient pu être plus poussées, elles ne sont surtout concentrées que sur certains des personnages les plus importants (un jeu comme Mass Effect est parfait à ce niveau et prouve qu’on peut faire mieux).

Revenons donc a l’histoire.
Elle est dans la continuité de tous les metal gear, ce n’est donc pas une suite a Metal gear solid 2 Sons of the patriots mais une suite a tous les MGS, impossible me direz vous et pourtant, c’est bien le chaînon manquant de la saga ou tout sera révélé, voire même peut être de trop au final.


Donc nous avons un monde en guerre quasi perpétuelle, ou les patriotes (du moins les IA qui les ont supplantés) manipulent tout, et surtout des entreprises de guerre, les S.M.P (Sociétés Militaire Privées), ou les soldats sont salariés et obéissent au doigt et a l’œil pour n’importe quel camp tant que celui-ci paye. Le contrôle sur ces soldats est quasi-total via les nano machines qu’on leur a injecté et l’identification ID (par ces même nano machines) sur les armes. Soit le projet Sons of the Patriots en lui-même. La guerre ne connaît plus d’idéologie mais n’est plus qu’un bizness comme un autre. Et la société mère dirigeant les 5 plus grosses S.M.P n’est autre que Outer Heaven, dont un certain Liquid Ocelot est président. Ce dernier compte s’approprier le système SOP (Sons of the patriots) que possèdent les patriotes afin d’avoir la main mise sur la majorité des forces soldatesques du monde (le système des Armes a ID en faisant partie il serait même maître de la guerre sur la terre entière, le fameux système Guns of the patriots) afin de créer un monde ou les soldats régneraient dans le chaos, idéal mis en place par Big Boss, père génétique de Solid, Liquid et Solidus.
C’est donc dans ce contexte que Roy Campbell, désormais à l’ONU et chargé de surveiller les S.M.P rappelle Solid Snake. Il dérange ce dernier dans un étrange recueillement sur la tombe de Big boss lui-même, son père génétique. Snake âgé de 41 ans en paraît bien plus, on le croirait grand père, il subit un vieillissement accéléré, le syndrome de Werner. Ce dernier rend responsable le terrible virus FOXDIE injecté à son insu lors de la préparation de son infiltration de Shadow Moses. Solid n’est plus vraiment en état de se comporter comme le héros de guerre qui l’a été, mais dans ce monde ou un homme est prêt a prendre le contrôle des forces armées sur le globe, il est le seul a vouloir se battre contre lui. Il sait sa fin proche, on lui a annoncé, et sait également que ce sera sa dernière mission. Equipé d’une combinaison qui compense sa faiblesse musculaire et lui donne un aspect bodybuildé tout en offrant des possibilités de camouflage inédit.

Celui qui déjà trop de combat avait livré, part pour son dernier.

Image

L’aventure sera dure, très dure même, ce n’est pas un héros hollywoodien dont on peut compenser la vieillesse par de la poudre aux yeux, le jeu tout son long ne fera qu’afficher de plus en plus la longue dégénérescence de Snake et son agonie inéluctable, sans cesse martelée par son entourage.


Voila pour ce qui est des bases, qu’en est-il du jeu en lui-même ?
On retrouve un gameplay dans la lignées des metal gear, avec ses évolutions logiques, qui s’inspire pas mal de Snake eater (gestion des armes et des objets) avec des nouveautés comme l’octo camo qui permet de se camoufler presque n’importe où, peu importe la surface, les habitués ne seront pas dépaysés. Si vous jouez dans un mode de difficulté autre que facile l’infiltration n’aura jamais été aussi importante que dans cet épisode, car on évolue sur des scènes extrêmement militarisées au milieu de conflits qui nous sont étrangers. A ce titre on peut même choisir d’aider un camp ou un autre ce qui aura une certaine influence sur des passages du jeu. Mais on peut très bien passer a coté et suivre l’histoire sans trop se préoccuper de ce qui nous entoure. On est donc dans un monde de guerre totale et les environnements n’y dérogeront pas, il n’est pas toujours évident de se cacher, les soldats sont légions, les balles et explosions nombreuses, il arrive de ramasser une balle perdue. Cela ajoute une certaine tension qui est loin d’être désagréable. Le jeu est découpé en autant d’actes qui sont des hommages a différent MGS, si les lieux sont différents (pas tous !) certains vous feront penser a d’autres déjà parcourues, dur de ne pas penser a Snake Eater dans la jungle d’Amérique du Sud ou Sons of the patriots dans le dernier acte, l’acte 4 est un hommage qui ne se cache même pas, dur de faire plus explicite mais je me tairais pour ne pas gâcher le plaisir de jeu.

On retrouve tout une synthèse de phases de jeu déjà présente ça et là (c’est un plaisir de voir Solid Snake jouer un peu du CQC, même si la cohérence en prend légèrement un coup, de fait) ainsi que des lieux qui rappelleront beaucoup de choses aux amoureux de la saga comme moi. Le jeu est magnifiquement construit dans son déroulement, les révélations par contre un peu trop nombreuses pour un metal gear, mais là c’est la faute de ne pas les avoir révélés avant, certaines sont un peu exagérées j’ai trouvé, qui font vraiment fan service, une passe encore mais plusieurs comme c’est le cas dans le jeu, c’est un peu beaucoup, ça gâche un peu la fin, qui aurait du se contenter de ce seul retournement pour être grandiose. Elle y perd du coup et c’est bien dommage. On a de bons passages d’actions mais moins spectaculaires que dans de précédents épisodes, ils font même un peu reprise plutôt qu’innovation, là aussi c’est dommage. On doit donc gérer de nouveaux paramètres également, Snake étant « alimenté » par des nano machines, depuis sa mission de Shadow Moses il n’aura pas besoin de chasser pour se nourrir (cela n’est pas dit dans le jeu mais on le sait si on connaît un minimum la série), donc adieu la faune et la flore luxuriante comme dans MGS 3 et c’est bien dommage car certains passages du jeu n’en auraient étés que plus vivant (surtout l’acte 2), Snake eater grouillait de vie et de petites choses a faire qui sont perdues. On doit donc a la place gérer la jauge de stress de Snake, qui est plus vieux et qui donc a plus de mal a se contrôler, cela influera sur ses tirs, ses actions (il pourra plus difficilement répondre au quart de tour, il aura parfois mal et poussera un petit cri), et cette jauge, au fur et a mesure que le jeu avancera, se videra de plus en plus vite.

Coté musique, je vais faire mon difficile mais je trouve qu’on est largement en dessous de Snake Eater pour la qualité de ces dernières, voire même bien en dessous de Metal Gear Solid (The Twins snakes, sur NGC et PSX). Il y a de bons morceaux mais c’est quand même largement moins prenant que l’intro Snake Eater chantée par Cynthia Harrel, si je me suis procuré les B.O de MGS 1 et 3 je ne le ferai pas pour le 4 (et je ne possède que 3 B.O de jeux vidéos en tout et pour tout… ^^). Franchement, a part quelques petits trucs sympa rien ne m’a vraiment marqué niveau musical dans celui-ci, c’est dommage car cet aspect apportait énormément aux jeux de la saga. Attention, je n’ai pas dit qu’elle était mauvaise, mais elle est surtout discrète et peu novatrice, ce qui fait qu’elle ne se distingue pas assez de ses aînées.

Il ne faudra donc pas vous attendre a un vrai MGS pur, Guns of the patriot s’adresse aux fans de la saga, qui l’ont suivi tout du long, si vous aimez les MGS et que vous les avez quasiment tous fait et refaits (comme j’ai pu m’y adonner) et que vous les connaissez bien, vous vous régalerez devant votre écran. Si par contre vous pensez trouver une aventure inédite vous serez profondément déçus. Le jeu est très orienté hommage, melting pot des différents opus précédents (en particulier depuis le MGS de 1999). Les références sont plus que légions et les ajouts (un singe qui rote, un petit coté pervers pépère pour Snake et autre) ne manqueront pas de surprendre. Il y a là probablement aussi trop allant jusqu'à tuer du plaisir de jeu. La majorité des boss que l’on a le droit d’affronter sont de mystérieuses filles sous le nom de code : Raven, Mantis, Wolf et Octopus, vous aussi vous avez déjà vu cela quelque part ?

Image

Un des plus grand point de la série tous épisodes confondus, depuis ses début sur MSX, étaient des boss charismatiques et développés, chose totalement absente de Guns of the Patriots et des 4 boss évoqués, la chose est très frustrante car a part 2 courtes apparitions, ces boss ne viennent que pour se battre, et leur histoire nous est racontée après leur défaite par le même personnage de façon répétitive, de même les affrontements qui étaient quasiment toujours en un contre un passent a du « le Boss + ses minions », comprendre là de la chair a canon en plus qui se fera un plaisir de vous niquer la partie parfaite en vous découvrant sur le champ d’affrontement du Boss tout en étant une joyeuse épine dans le pied dont il faudra se débarrasser avant de pouvoir vraiment affronter le Boss, ce qui rend les affrontements bien plus lourds et beaucoup moins jouissif. On casse donc les duels entre 2 personnages charismatiques pour de l’affrontement face a un paquet de chair a canon sans aucune âme, c’est vraiment le point noir absolu du jeu, mais la chose change et s’améliore sur les différents affrontements de la fin, qui sont bien plus jouissif, il me démange d’évoquer un face a face en particulier qui est parfaitement réalisé, fluide a souhait et ou on prend littéralement tout le plaisir du monde a se battre.

Je pousse également un léger coup de gueule quand a la traduction du jeu qui pêche franchement par moments et se veut des fois presque aléatoire, ça me fait bizarre d’entendre des trucs qui ne sont traduits qu’approximativement ou moyennement en sous titres (qui eux auraient largement gagnés a être plus gros ou plus lisibles, c’est assez limite par moments)

Pour en revenir a la volonté d’être un condensé de tous les autres Metal Gear on reverra énormément de personnages qu’on avait déjà pu croiser auparavant, certains seront plus surprenant que d’autres mais une chose est certaine, ils auront tous évolués. Le plus marquant de ces changements est celui de Raiden, qui était juste un pantin dans Sons of the patriots et qui acquiert une vraie légitimité dans Guns of the patriots. Son âme tout autant que son corps auront subit énormément de choses. Il n’a pas supporté de n’avoir été que la marionnette de solidus et qu’on se joué totalement de lui, il en aura résulté un désabus profond rendant le personnage beaucoup plus noir et désespéré, il n’a guère presque plus de raison de vivre et se jette a corps perdu dans la bataille, se fichant éperdument de vivre, survivre ou mourir. Il est assez intéressant de faire un parallèle avec Snake sur ce point là, car lui ne souhaite pas plus que ça mourir et pourtant tout ne fait que le précipiter vers sa propre fin alors que Raiden pourrait vivre mais ne le souhaite plus, il y aura un face a face émouvant ou Snake parlera a Raiden a ce sujet justement, essayant de lui montrer qu’il a une vie a vivre, même si ce dernier n’y crois plus. Il aurait été intéressant d’avoir plus de scènes de ce type plutôt que forcément des scènes explicatives par moments, cela n’aurait ajouté que plus de profondeur a l’histoire, mais là encore je fais mon difficile car si on regarde globalement, bien peu de personnages sont aussi creusés dans le monde vidéoludique.

On pourrait aussi longuement débattre de l’idéologie religieuse ou de croyance présente dans le jeu, le parallèle avec la bible (ADAM, EVA et … Snake, mais que sera la pomme ?) est plus qu’explicite. La manipulation est un thème récurrent de la saga et elle est poussée ici à son paroxysme sur les ficelles à employer, de comment des idéologies peuvent se fourvoyer alors qu’elles partent d’une idée et d’une volonté juste. On sait déjà que Big Boss / naked Snake n’était pas un psychopathe en puissance, que voulait-il en créant Outer Heaven et levant une armée de mercenaire. Les tenants et aboutissant des révélations montreront beaucoup de bêtises humaine sur le fond, humanité qui dans son arrogance ou sa volonté de bien faire aura crée des choses qui la dépassent, on en revient à Dieu, l’homme ne doit pas y jouer. Et le mieux placé pour le savoir, c’est Snake bien sûr, lui qui est une création génétique de toute pièce, un être humain sur commande, une arme et un pion des patriotes.
Mais le théme majeur de la saga est au fond la recherche de la liberté, celle après quoi courent une grande majorité des personnages de la série sans jamais réellement l’atteindre avant de se résigner a mourir devant leur propre impuissance. Cette liberté sera-t-elle atteinte ou fourvoyée ? On ne le saura qu’a la toute fin.


Mine de rien j’ai beaucoup aimé ce jeu, même si ma chronique est en demi teinte, il y a toujours des moments forts, mais il est moins bon que certains de se prédécesseurs au niveau du plaisir global de l’aventure pas tant sur un point ou d’autres mais sur un tout formant le(s) jeu(x) en lui(eux) même(s). Ce n’est pas une aventure qui se lit indépendamment du reste, il faut vraiment avoir joué aux autres et les avoir appréciés pour rentrer dans Guns of the patriots, c’est également le plus long de tous les MGS, il m’aura fallu une 20aine d’heures pour en venir a bout, en comprenant bien sûr le temps des scènes cinématiques, et je me replongerai bientôt dans le jeu pour en débloquer des secrets, faire des trucs que je n’ai pas fait lors de ma première partie. Et encore il me resterait tellement a dire sur la magnifique réalisation du jeu qui ne souffre d’aucun ralentissement, sur l’arsenal incroyable mis a la disposition du joueur (il y a même bien trop d’arme pour les essayer en une seule partie)

Si vous avez aimé la saga, n’hésitez pas et foncez (si les finances le permettent bien entendu)
D’ailleurs le titre de ce topic n’aura jamais mieux porté son nom que pour parler de ce jeu là, en éspérant que le débat ne fasse que commencer !

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 29 Juin 2008 14:08 
2 000 000 Berrys

Inscription: 25 Sep 2004
Messages: 164
Localisation: là-bas....
Bon c'est ce qu'on appelle un retour d'entre les morts mais que voulez-vous (vous n'avez rien compris, c'est pas grave).
Donc après avoir vu ce topic qui m'a échappé (beaucoup?) trop longuement je ne peux m'empêcher de m'exprimer.
Je parlerai donc dans un premier temps des Metal Gear Solid : Portable Ops, et de l'expérience que j'ai vécu en jouant enfin à cette œuvre. Oui, vous avez bien lu, une œuvre, car même si Portable OPS n'égale pas un MGS3 quelque soit le domaine, il a de quoi nous faire douter.

Petit synopsis perso (J'ai essayer de ne pas spoiler donc si vous trouvez que c'est du spoil ben tant pis et faite moi signe pour que je corrige):
On se trouve 6 ans après les événements de MGS3 en 1970 et Snake est une vraie légende (important de le préciser). Mais même les légendes peuvent avoir des réveilles difficiles, genre gueule de bois, mais là ce n'est pas le cas. Donc Snake se réveille et se retrouve dans une cellule tel un vulgaire criminel. Mais y a pire, à son réveille, il est accueillit par un unijambiste (sans blague, blessure de guerre il parait) qui essaie de lui soutirer des informations par la force, des informations sur un certain Héritage. Une fois celui-ci partie, et comme à son habitude, Snake veux s'échapper de sa cellule pour comprendre ce qui lui arrive. Il rencontre un Américain (je ne vous dirai pas qui c'est, na!) sur place qui l'aide à sortir de sa cellule. Une fois dehors il lui faut contacter ces ex-compagnons pour comprendre ce qui lui arrive. Et une fois encore il se retrouve mêler à une histoire de menace nucléaire sur l'Union Soviétique et à sa grande surprise c'est lui qui est accusé, à tort je vous rassure. Donc pour prouver son innocence il doit arrêter les membres de son ancienne unité, l'unité FOX, et leur chef, un certain Gene......mais j'en ai déjà trop dit.

Donc après ce synopsis, passons en revue les quelque élément de ce jeu :
D'abord ce qui nous intéresse tous, le scenario. Comme je ne peux rien révéler à ceux ou celle qui n'y auraient pas joué je dirai seulement que coté scénario je n'ai aucunement été déçu. Cette épisode de la saga MGS se révèle être un élément indispensable pour les personnes, comme moi, qui ne veulent rien rater de la richesse de cet univers. On y comprend certaine chose des épisodes précédents (je ne peux dire lesquels) ainsi que l’histoire et le passé de certain personnage comme un certain Gr... nan je ne doit pas le dire. Il y a également certain élément très troublant comme la prédiction d'une fe.............faut que j'arrête sinon sa va sortir.

Bon pour le jeu, tout ce passe sous forme de mission, chacune ayant un but bien précis qui peuvent sembler répétitif mais sont quand même très varier :
Récupération d'objet, de plan, de clé, trouver un bâtiment, une personne en particulier, opération de sabotage, recherche d'information et j’en oublie surement.
Pour cela Snake devra monter une véritable unité en convainquant les soldats ennemis de rejoindre sa cause. Ensuite ce personnel pourra être utilisé en unité d'infiltration, unité technique qui mettra au point de nouvel équipement, en unité médicale qui soignera vos hommes blessés ou en espions qui iront chercher les informations pour vous.
Le système est plutôt bien penser, il suffit de capturer les soldats ennemis, une petite discussion et le tour est joue mais attention si l'un d'eux meurs en mission il sera véritablement mort, il disparait de l'unité alors attention.

Les musiques sont aussi de très bonne qualité et colle parfaitement à l'ambiance (évident me direz-vous), c'est juste dommage que Harry Gregson-Williams n'est pas participer. Il y a en particulier le thème déjà présenté plus haut "Calling to the night" que je considère aussi comme le meilleur de la série égale à celui de MGS4.

Le jeu est très bien mise en scène, Kojima oblige, et ces scènes sont sous forme d'illustration animé réaliser par Ashley Wood. Son style a l'air vraiment brouillon au début mais on s'y habitue et le tout devient très efficace mais sa dépend des personnes, on aime ou on n’aime pas, perso moi j'adore. La qualité graphique est très bonne, elle n'égale pas un MGS3 mais c'est plutôt bon pour une simple PSP.

Voila j'ai essayer de faire le tour maintenant mon avis, je sais que ce n’est pas intéressant mais je le mets quand même :

Je dirai simplement que je pense que Big Boss restera le meilleur perso jamais créé par Hideo Kojima (rien que sa!), même après avoir joué à MGS4, cet avis n'a pas changer et s'amplifie même avec ce dernier mais tout cela bien sur n'est que mon avis.
Rien qu'avec la tragédie de MGS3, on aurait pu croire que le malheur de Big Boss été fini, eh ben détrompez-vous.
Encore une fois mon borgne préféré passe par une série d'épreuve physique et mentale au travers de sa nouvelle mission avec son lots de sang, de sueur, de mort, de larme oh oui beaucoup de larme. Il y a également les nouveaux éléments qui ajoutent de la profondeur au monde de Metal Gear avec surtout , et comme d’habitude, le classique appelle téléphonique qui ouvre la voie à un univers presque aussi profond qu'un Xenosaga. Je n’en dirai pas plus même si je pense en avoir trop dit.

Je finirai donc avec un merci pour avoir tout lu (ou pour avoir sauté jusqu'à la fin) et un conseil :
Tes enfants vont…..nan pas sa……si vous avez une PSP (ou si vous comptez en acheter une) acheter cette œuvre vous ne le regretterai pas.

Quand à MGS4, je posterai mon commantaire plus tart, parce que j'ai énormément de truc à dire.

_________________
My fist is the divine breath!
Blossom, o fallen seed, and draw upon thy hidden powers!!
Grant unto thee the power of the glorious 'Mother of Destruction'!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu 10 Juil 2008 11:16 
1 Berry

Inscription: 10 Juil 2008
Messages: 1
Localisation: l'ile des snipers
metal gear solid
ce jeu je l'ai decouvert y'a pa très longtemps car avant je n'avais pas de consoles et quand j'ai vu un metal gear solid sortir sur psp je l'ai acheter
car je connaisaient un eu ce jeu et qui m'avaient l'air pas mal du tout
j'y aient jouez et dès que je l'ai fini j'ai adoré ce jeu avec un super scénario
ce jeu étaient magnifique puis je me suis ruée sur le online que je trouve le
mailleur jeu online de la psp . puis je ne l'ai laché juste quand le mgq ops +
est sortir et depuis je ne m'achete plus aucun jeu de psp car metal gear solid
est trop bien et j'y joue encore et c'est pa près de s'aretez ( un peu car je pars en vac et yora pas le net laba -_- )
tout ca pour dire que cet saga est magnifique ( plus tard j'ai joué a mgs 3 )


ENORME vive raiden

_________________
vive http://onepieceadventure.forumsactifs.com
et la volonté du D


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 16 Juil 2008 20:22 
The Endless Sorcerer
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007
Messages: 1993
Localisation: Dans une partie d'échec face à Beatrice
Image

Parlons de ce petit bijou vidéoludique.
Ayant jouer à ce jeu que récemment, j'ai dû me réhabituer au bon vieux graphique de la playstation premier du nom mais l'univers de ce jeu, les personnages m'ont très vite fait oublié ce détail et puis il faut dire, c'est tout de même de beau graphique pour la console. Ce "problème" vite oublié, après quelques minutes de jeu, j'ai été sans m'en rendre compte déjà plonger dans ce jeu - surement l'un des plus grand point fort de ce jeu, on rentre dans l'univers du jeu tellement facilement qu'on est triste de le quitter à la fin. Ensuite, j'ai été drôlement surpris par la mise en scène - par exemple lors de la première apparition d'un personnage, ou bien au début où les noms des créateurs apparait - j'avais l'impression d'être entrain de regarder un film ou plutôt être le cascadeur dans de même film, limite, je sentais que je gênais. Un étrange sentiment lorsque l'on joue à un jeu vidéo, mais pas désagréable pour autant, cela change vraiment des autres jeux que j'ai joué. Une dernière chose qui m'a surpris est l'humour qui est présent, surtout celui qui provient de Snake - d'autant plus que je connaissais un peu près quel genre de jeu c'était, et je ne m'y attendait absolument pas-, notamment les phases de dragues ou bien encore le comment il a réussit à garder ces célèbres - mais moins que son bandeau ou encore les boites de carton - cigarettes. En somme, j'ai eu de bonne surprise ne m'attendant pas à cela.

Ensuite, j'ai découvert ce que j'attendais, un jeu d'infiltration. Moi qui est tendance à être le bourrin de service, j'ai dû stopper mon mode aventure assez vite - même pas réussit à rentrer dans la base sans se faire repérer (et tuer) la première fois é__è - afin d'aller essayer le mode entrainement - j'aurais dû commencer par là, impatient homme que je suis ^_^ -, qui est très complet, une action que j'ai particulière apprécié était celle de faire du bruit afin d'amener le garde. Après mettre initier à l'art de l'infiltration, j'ai pus enfin me lancer dans l'aventure munit d'un faible arsenal et surtout du Codec, une source d'information indispensable si l'on veut seulement réussir à avancer dans l'aventure et battre les boss (Mantis, je pense à toi). L'aventure, la progression dans le scénario est vraiment obscure, on suit seulement les ordres du colonel, tout en rencontrant des détails qui assombrit encore plus cette affaire. Ces grâces à cette obscurité - ou plutôt ignorance qu'a Snake sur les détails de sa mission - qu'on peut avoir le droit à des retournements de situation énormisime ou des découvertes sur les agissement du pendacone et j'en passe. Le plus grand de tous à mes yeux est surement celle d'avant la bataille face à Metal Gear, Rex. Un scénario très bien fait, d'une grande beauté !

Ensuite vient les personnages tous - en tout cas, tous ceux qui sont un minimum développé - sont extrêmement charismatique, qu'on regretterait, au niveau des méchants, de les tuer - je pense surtout à Wolf. Tout d'abord niveau "gentil" - si on peut seulement faire une distinction entre les personnages car tous ont une part d'obscurité rendant encore plus profond l'histoire - Otacon, Meryl, Naomi et Campbell sont de loin mes préférés - sans oublié Snake - ce qui est bien dans ce jeu, c'est que l'on a que des personnages uniques, tous ont un caractère qui leur est propre même ceux font peu d'apparition ou bien cela n'est pas nécessaire -Mei Ling et Nastasha par exemple. Otacon m'a particulièrement touché pour son amour envers Wolf et son évolution durant le file du jeu. Niveau "ennemi", j'ai trouvé Liquid très (trop ?) collant. J'avais beau essayer de le tuer et espérer l'avoir tuer - même croire l'avoir tué - qu'il revenait. Malgré ce détail, c'est un bon, très bon méchant notamment dans sa manipulation sur Snake par l'intermédiaire du Maitre de Snake. Après je pourrais parler de Wolf, ou bien Mantis qui sont eux aussi d'excellent personnage mais le méchant qui est vraiment différent des autres est le Ninja/Gray Fox, une relation extra avec Snake, à mon coup pas assez développé (peut-être dans les prochains épisodes mais j'en doute), j'en voulais plus ^__^. Un bon point qu'a encore MGS sont ces combats face aux boss, tous originaux mais mon préféré reste celui contre Raven. C'est dans ce combat que tout le talent/l'art de Snake peut se traduire, celui d'attendre. J'ai énormément adoré voir Raven marcher sur mes Claymores ou bien encore le voir exploser lorsque j'appuyais sur le bouton "O" avec mon petit C4 ^__^ Un combat qui est tout de même grandiose est celui sur Metal Gear face à Liquid, avec un petit contre la montre - je déteste les contres la montre é__è - est comme seul arme les poings, une belle image avec la belle à côté *__*

Concernant l'ambiance que nous offre ce jeu, rien à redire la-dessus. Une bande sons belle, très belle. Notamment celle lorsque l'on se fait repérer -surement la plus connu- qui vous donne un petit coup d'adrénaline en plus que celui du fait qu'on a plus le radar. Comme je l'ai dit au début, on est plonger dans le jeu facilement, est la bande sons aide beaucoup. Seul point que j'ai trouvé dommage est que lorsque l'on a des images d'archives, les voix des personnages disparaissent. En parlant des voix, là aussi rien à dire.

Un très bon jeu - dont j'ai surement oublié de nombreuses choses dans mon postes - qui nous annonce direct une suite, et je vais suivre cette annonce. Prochain achat :
Image

_________________
ImageImage
PyroVision


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 16 Juil 2008 20:41 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3647
Localisation: Échappe à la connaissance
Le Gourmet a écrit:
Après je pourrais parler de Wolf, ou bien Mantis qui sont eux aussi d'excellent personnage mais le méchant qui est vraiment différent des autres est le Ninja/Gray Fox, une relation extra avec Snake, à mon coup pas assez développé (peut-être dans les prochains épisodes mais j'en doute), j'en voulais plus ^__^.

Il faut aussi savoir que Grey Fox est un personnage apparu dans l'un des épisodes estampilés Metal Gear (je ne me souviens plus duquel, mais Ichigo aura sans doute une meilleure mémoire que moi à ce niveau ^^), qu'il ne soit pas trop développé ne m'a donc pas géné, puisqu'on peut l'approfondir par un autre biais. Et puis, son histoire avec Snake est suffisament bien expliquée pour que quelqu'un qui commence ici son premier Metal Gear ne soit pas largué, ça permet aux néophytes de prendre leurs marques sans pour autant avoir joué aux anciens opus.
Et je suis étonné qu'on puisse trouver Liquid collant dans Metal Gear Solid premier du nom, il m'a donné plutôt l'impression d'être l'Homme qui est au dessus de l'Echiquier et qui contrôle tous les mouvements de ces adversaires ; un usurpateur en puissance donc. Et son duel est vraiment génial, pas le meilleur de la série, mais assurement l'un des plus stressant !
De même, bien qu'il soit vrai que tu ais voulu être assez synthétique, je suis surpris de voir que tu n'as pas relever le personnage de Revolver Ocelot, ce type est pourtant le premier qu'on affronte parmi les Boss, et je trouve qu'il a une classe inégalable.

Citation:
En parlant des voix, là aussi rien à dire.

J'avoue qu'elles m'ont moi aussi toujous tué ^__^ Heureusement que Konami a décidé de laisser les voix anglaises dans les opus suivants, parce que là c'était parfois vraiment fendard, et je ne crois pas que l'effet était voulu.



Sans t'en dire plus (au contraire !), si tu n'as jamais lu de spoilers de MGS 2 (et je te conseille de les éviter comme la peste avant de commencer -je remercie à ce propos le Playstation 2 Magazine de l'époque d'avoir fait un article aussi complet et restreint pour nous laisser la saveur de le découvrir), tu vas te prendre un coup de canne difficile à encaisser dans le Sons of Liberty, mais c'est aussi pour cela que le jeu est bon : Kojima ose tout et nous épate franchement (réussir à cacher un tel truc pendant tout le développement du jeu, c'est chapeau de sa part) ^__^

_________________
| Avatar : A. Schaff |


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 16 Juil 2008 21:20 
The Endless Sorcerer
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007
Messages: 1993
Localisation: Dans une partie d'échec face à Beatrice
Leto II a écrit:
Il faut aussi savoir que Grey Fox est un personnage apparu dans l'un des épisodes estampilés Metal Gear (je ne me souviens plus duquel, mais Ichigo aura sans doute une meilleure mémoire que moi à ce niveau ^^), qu'il ne soit pas trop développé ne m'a donc pas géné, puisqu'on peut l'approfondir par un autre biais. Et puis, son histoire avec Snake est suffisament bien expliquée pour que quelqu'un qui commence ici son premier Metal Gear ne soit pas largué, ça permet aux néophytes de prendre leurs marques sans pour autant avoir joué aux anciens opus.


Je me doutais bien que Fox avait déjà fait une apparition dans un épisode, on peut pas nous balancer une telle relation comme ça (à moins que...). Il est vrai aussi qu'on est bien comprendre facilement leur histoire mais j'aurais tout de même préféré avoir plus de détail, mais là c'est plus mon côté fan qui parle. Il me suffira donc d'essayer les épisodes en question (je crois qu'Ichigo m'avait dit qu'on pouvait y jouer en bonus dans un épisode sur ps2, je crois dans une édition spéciale, il faudrait que je vérifie). La relation m'a bien intéressé et comme je suis curieux, j'en voulais plus ^__^

Citation:
Et je suis étonné qu'on puisse trouver Liquid collant dans Metal Gear Solid premier du nom, il m'a donné plutôt l'impression d'être l'Homme qui est au dessus de l'Echiquier et qui contrôle tous les mouvements de ces adversaires ; un usurpateur en puissance donc. Et son duel est vraiment génial, pas le meilleur de la série, mais assurement l'un des plus stressant !
De même, bien qu'il soit vrai que tu ais voulu être assez synthétique, je suis surpris de voir que tu n'as pas relever le personnage de Revolver Ocelot, ce type est pourtant le premier qu'on affronte parmi les Boss, et je trouve qu'il a une classe inégalable.


Je ne reproche pas à Liquid d'être manipulateur et usurpateur, c'est son grand point fort. C'est les nombreuses soi-disant mort qui m'a un peu déçu. Qu'il survit d'un crache d'hélicoptère, ok. Qu'il survit de l'explosion de REX, mouais. Mais qu'il survit de la chute, où même Snake serait mort (selon les dire de Liquid), c'est trop. Mais il reste tout de même un grand méchant.
C'est vrai, j'ai oublié de mentionner Ocelot qui est le seul méchant à être encore en vie, non ?! (Pas trop fait attention de son sort entre aller refroidir la carte, la réchauffé) Mais son combat, ne m'a pas marquer, il n'a pas été très original à mon coup, ce que je retiendrais le plus de ce personnage serait la scène de torture. Sa personnalité est celle que je qualifierait le plus ressemblant dans le rôle de méchant (Même si Liquid n'est pas mal non plus).
Pour les voix, j'ai bien aimé celle de Snake et de Campbell mais étant donné que je n'ai pas entendu les anglaises, cela va peut-être changer lors de MGS 2.

D'ailleurs, j'ai oublié dans mon précédent poste, un scène que j'ai particulièrement bien apprécié. Celle dans l'ascenseur, dès l'entrée, on se doutait qu'il y avait quelque chose d'étrange et la conversation avec Otacon n'a fait que donner encore plus de pulsions de stresses. Vraiment, un bon moment ^__^

Pour ce qui concerne Sons of Liberty, j'ai tout simplement hâte de retomber dans l'univers si particulier de Metal Geat Solid ! D'autant plus qu'il y a la vue subjective durant le moment de tir, n'est ce pas ? Un grand problème MGS, à mon gout.

_________________
ImageImage
PyroVision


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 16 Juil 2008 22:02 
Viewtiful Shinigami
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Déc 2003
Messages: 1777
Localisation: Dans les années 80
Ravi de voir que tu as écouté mon conseil et que tu fais vivre ce magnifique sujet.

Ichigo database vivante de MGS:

Parlons d'abord de Gray Fox, Alias Frank Jaeger, qui aura été le seul soldat de FoxHound a atteindre le titre de FOX, celui le plus élevé de l'unité. Il apparait dans 4 épisodes de Metal Gear (je ne me suis pas trompé sur le chiffre) mais certains n'ont pas joué a la plupart des épisodes ou il apparait, et il a le droit a son moment de révélation dans le dernier épisode, car lui aussi a marqué la saga.

Gray fox est donc un membre d'élite de FoxHound, c'est lui qui sera envoyé dans la forteresse de Outer Heaven pour découvrir ce qui s'y trame, mais sera fait prisonnier. Snake se verra alors attribuer sa première mission, dont on saura les tenant et aboutissant a la fin de l'épisode, il sauvera Gray Fox et grâce a lui pourra mener sa mission a bien. Après l'épisode de Outer Heaven, il désertera l'unité et disparaitra.

On le retrouve a la révolte de Zanzibar land, Gray fox sera sous les ordres de Big Boss (cette loyauté n'est pas là par hasard et possède de nombreuses raisons), il sera opposé plus que vivement a Snake, en voulant tuer ce dernier il provoquera un drame irréparable qui coutera la vie a une personne qui lui est chère. Il me semble qu'il sera aussi au commandes du Metal gear que Snake détruira avant de l'affronter a mains nues dans un champs de mine. Combat que Snake gagnera en tuant Fox.
Le corps de ce dernier sera ensuite récupéré pour devenir le cyborg que tout le monde connait...

C'est un personnage qui peut paraitre très secondaire au premier abord mais qui a une importance et une profondeur peu commune dans la saga Metal Gear, sa vie n'étant que souffrance (bien qu'il le souhaite profondément il ne peut garder les gens qu'il aime près de lui) et expérimentation inhumaines, au fond il ne cherche que la paix, celle que Big Boss lui avait promise, celle que le combat contre Liquid lui aura apporté.


Après mon pauvre si tu trouves Liquid collant j'ai peur que tu aies des surprises dans les prochains épisodes, et ce jusqu'au dernier, même si je ne peux pas en dire plus. Volgin est pas mal dans le genre aussi mais ça rajoute un peu de piment au jeu. Et puis l'idée des serpents jumeaux, frères ennemis m'a séduit, comme les 2 cotés d'une même pièce, si proche en la forme mais si différent sur le fond. C'est un des méchants de jeu vidéo que j'ai le plus apprécié.
Pour les voix, ne t'attache pas trop, il n'y aura plus que de l'anglais dans les autres épisodes et ce n'est pas plus mal, le doublage est au petit oignons et la voix de David hayter un bonheur de chaque instant, c'est dire, même avec les voix en japonais j'ai du mal.

Et pour ce qui est de Sons of Liberty je t'ai confié mon avis dessus déjà, il ne faut pas s'arrêter après cet épisode comme de nombreux découvreurs de la saga ont fait. Kojima a voulu y poser toute une mythologie, qui peut paraitre lourde et excessive (elle l'est un peu quand même dans l'épisode) et les personnages peuvent apparaitre fâcheusement moins charismatiques par rapport au premier épisode. C'est le moins bon des metal gear mais pas un mauvais jeu, il lui aurait surement fallu un peu plus d'air et de vie surtout, on voit que c'est possible dans le dernier opus en date qui est sa suite directe et qui est beaucoup moins lourd dans l'ensemble, les choses étant mieux amenés, plus étalés, on ne se retrouve pas a digérer une masse d'informations complexe sur peu de temps.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 26 Juil 2008 15:50 
The Endless Sorcerer
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007
Messages: 1993
Localisation: Dans une partie d'échec face à Beatrice
Image

J'ai donc fini ce jeu qui avait tout pour me faire peur. Etant soi-disant moins bon que les autres opus de cette saga, est-ce vrai ? Oui et non.
Commençons d'abord par parler de l'aspect du jeu (gameplay, graphisme, bande-son, ect...). Les graphismes -pas vraiment une chose important- sont soignés, on voit enfin les yeux de Snake. Ils apportent tout de même un autre plaisir de jeu, on rendre plus facilement dans l'univers, qui pour moi, ce veut un minimum réaliste -le minimum est surtout dû à ma rencontre face à Vamp que je reviendrais dessus plus tard.
Après concernant le gameplay, le panel de coup a énormément grandi, et ce n'est pas pour me déplaire. Un temps d'adaptation fut tout de même requis dû à ma méthode de jeu pour Metal Gear Solid -comprendrons ceux à qui j'ai expliqué ~_^. Je remarque tout de même que je n'ai pas pu (ou oublié) tous les utiliser, comme par exemple le bowling humain qui m'avait fortement intriqué pendant les vidéos d'entrainement. La grand nouveauté dans ce domaine est la vue subjectif rendant plus facile les tires de précisions, et le saut tire qui fut très utiles à la fin du jeu, rendant énormément les phases de combats plus facile et moins hasardeux. Une technique assez particulière que celui de l'épée de Raiden, me rappelant le gameplay de Ape Escape, et comme le Soliudus était à battre au sabre, il fallait bien réussir à la manié...
Dans l'ensemble, le gameplay est suffisamment accessible pour beaucoup de personne.
Ensuite la bande-son, parlons d'abord de point positif. Je retire ce que j'avais dis dans l'un de mes postes, les voix sont toute de même mieux en anglais. Notamment celle de Snake, le doubleur est un grand homme, presqu'aussi grand qu'Oda ! Certes, c'était plus simple à suivre dans la version française -surtout pour le faignant que je suis :p- mais c'est tout de même plus plaisant à entendre. Pour ce qui est du négatif, les musiques, elles sont bien mais en dessous de celle de MGS1 et encore moins comparer au thème de Snake Eater que j'écoute en boucle depuis un moment (Merci Ichigo ^_^). Une légère déception mais il faut bien qu'un moment cela soit moins bon pour trouver les autres meilleurs.

Maintenant, l'histoire. On me l'avait dit, Kojima voulait mettre en place une mythologie ce qui pouvait être trop lourd. Ce ne fut pas mon cas, j'ai adoré, dégusté, savouré chacune des scènes importantes de ce jeu et le final est grandiose, incroyablement grandiose !
Alors le début, je fus agréablement surprise de retrouver Snake en pleine forme et se battant pour ces idées. Une mission que j'ai crus d'entrainement mais ayant tout naturellement un grand rôle dans l'histoire, s'expliquant à la fin comme tous les autres éléments (Kojima ne fait jamais des parties inutiles ? O_o). On découvre donc que Snake avec l'aide de Otacon -dont le revoir fut aussi un réel plaisir- lutant contre la création de Metal Gear, et ceux construits. C'est surement le moment que j'ai le plus apprécié car Raiden n'est clairement pas le type de personnage que j'aime joué. Un bleu n'écoutant sans rien dire les ordres de son colonel, et qui a une relation durant ces communication avec Rose assez pénible -dès fois, je ne lisait pas, lassé de l'entendre parler. Il est au court de l'histoire de plus en plus influencé par Snake qui le rendait clairement plus intéressant au file de l'histoire. Mais comme j'en avais parlé avec Leto, grâce à lui Solid ressort encore plus charismatique, plus grand et c'est une bonne chose tout de même. Les apparitions de Snake -notamment la première, car surpris- me faisaient à chaque fois redonner envie de poursuivre le jeu, et petit coup de punch. Snake est classe, et je remercie Raiden d'être ridicule à côté de lui afin de faire encore plus ressortir Snake !
Durant la partie avec Raiden, je n'ai pas eu l'adrénaline du premier MGS. Le jeu était trop calme, et les moments de compte à rebours -chose que je déteste mais qui me faisait étrangement plaisir- était trop peu nombreux, tout comme les grosses tueries - mais la fin à rattraper ça. Ce qui m'a agréablement surpris dans cette opus, ce sont les morts niveaux alliés. Stilman et Emma, je ne mis attendais pas, pauvre crédule que je suis, croyant que tous les gentils sortent toujours vivants de ce genre d'épreuve. Cette dernière était vraiment touchant -même si la découverte du corps de Stilman était assez surprenant -, voir Otacon s'effondrait lorsque Snake ne le voit plus, était une belle scène - au passage, je l'envie d'avoir une poignet de mains secrètes avec Snake é_è.
Allez attaquons le plus important, les Patriotes. Excellent n'est pas un mot assez fort pour décrire cette idée. Les ressemblances avec Shadow Moses étaient énorme -ou du moins de plus en plus flagrante-, à partir de la petite scène de torture et puis les communications avec le colonel à la fin n'a fait que confirmé mon idée - elles étaient assez inquiétantes ces communications, en passant. Durant tout le jeu, j'étais là avec mon frère à se dire que de tel ressemblance ne pouvait pas être anodin, que Kojima allait/devait fournir une explication. Et l'explication est magnifique, j'en suis fan. Les Patriotes tout contrôler, c'est énorme que cette mission soit un sorte de test pour mieux contrôler les personnes. Un moment, j'ai cru après avoir été "trahit" par Snake (pourquoi tu m'as fais ça T_T) et assommé par Olga, au réveille, j'ai cru être dans une RV, en tout cas pas dans le monde réel - je me suis trompé mais les communications du colonel ne faisait là encore que renforcer mon idée pensant que justement le monde virtuelle ne fonctionnait plus dû au virus. Ce qui m'a fait rire fut l'apparition de Snake et son explication sur le nombre de munition qu'il a - munition infini grâce au bandana (une référence ? ^^). Après que dire, les Patriotes ont essayé d'embrouiller Raiden jusqu'au bout - le pauvre apprendre que sa copine était une espionne (j'avais vu la tromperie à mille lieu -_-)- les conversations a la fin faisaient un peu peur avec les drôles de tête que prenait le faux colonel -surtout la dernière avant le combat contre Solidus, celle de face, trop bizarre. Au passage, j'eus des doutes sur ce colonel dès le début ne pensant pas qu'il pouvait s'agir de Campbell malgré le physique, mon frère me soutenant le contraire -et Leto ne m'a pas dit le contraire et ne me l'a pas affirmé non plus (le rusé celui-là, mais je le remercie pour cette attention ^^)- car je trouvais ça trop bizarre ces sentiments envers Snake, j'avais raison mais j'ai oublié mes suspections par la suite. Dernier point sur les Patriotes que je dis dans cette partie, je hais Kojima de faire ces fins qui me laisse toujours devant ma télé la bouche ouvert pendant de longue minute. Les Patriotes sont ... morts ?! C'est en perdre son latin cette histoire, j'adore !

Maintenant parlons action et personnage. Les boss sont là encore un défaut du jeu, on voulait des bêtes de foire pour avoir la similitude avec Shadow Moses, on les a mais ils sont moins charismatiques. Fatman est celui qui s'est égaré de cette similitude, c'est sympa mais je l'ai pas plus aimé que ça. Fortune est, elle, touchant par son désir de mourir et de vengeance envers Snake, on a eu une explication sur ces "pouvoirs" mais je n'ai pas compris comment elle les réutilise. Une volonté de fer ?! Un détail. Mais celui que j'ai le moins apprécié est Vamp, trop immortel à mon gout et collant aussi -Liquid, lui, on avait des "explications" mais lui. Que je sache, on ne sait pas pourquoi il est aussi ... "résistant" ? Son combat était à l'inverse du personnage est intéressant, et très amusant après les conseils d'Ichigo ("On peut exploser les boss avec n'importe quelle arme dans les MGS. C'est pas du Zelda"). Après de tels conseils, en homme que je suis, je prends le lance-grenade -ayant tout de même essayer une grenade classique pour voir si ça fonctionnait, et j'étais content de voir que pendant qu'il marchait en mode transe ce petit Vamp, il avait bien volé ^___^. Cela me fait pensé que j'aurais pu aussi, pendant qu'il courait rapidement posé des claymores afin qu'il explose, je pense que je le ferais dans une prochaine partie - ah moi et les explosifs, une grande histoire d'amour...
...
Revenons alors au boss, Solidus, il tient bien son rôle de grand méchant. Ces ambitions sont très sympathique. Son combat au sabre est lui aussi sympathique, il fallait trouver son rythme et ça allait tout seul. Ocelot reste excellent, et son colocataire est pas mal aussi, qu'il joue bien son rôle d'(es)pion des Patriotes. Me faisant penser que je viens de comprendre avec qui il parlait à la fin de MGS1, c'était les Patriotes, non les Russes, c'est ça ? Niveau gentil, Stilman a une belle histoire, prouvant encore que dans Metal Gear, tout n'est pas blanc ni noir. Emma, j'en parles pas, chiante à transporter mais un bon personnage (elle a quel âge au juste ?). Otacon a évolué, devient encore plus charismatique, sa relation avec sa soeur est touchante, surtout lorsque cette dernière meurt. Je ne parles pas des faux colonel et Rose, car il tienne extrêmement bien leur rôle de manipulateur jusqu'au bout, même si Rose fut pénible en copine de Raiden -jalouse pour un rien et répétant sans cesse ce qui est de spécial dans la journée du 30 avril. Snake, no comment ^__^
Niveau personnage, on n'a pas eu de grand sauf les anciens et peut-être Raiden qui peut être prometteur et bien sûr les Patriotes qui sont vraiment des personnages intriquant.

Voilà, je crois avoir abordé suffisamment de points -peut-être l'histoire des noeud que j'aurais pu parler aussi. Sons of Liberty est grandiose pour ce qu'il installe dans la saga, les personnages sont moins bon mais le jeu reste tout de même excellent. Celui qui s'arrête à cette épisode est stupide car ce n'est pas que le commencement.

Maintenant, il parait que j'attaquerais le meilleur jeu de la saga MGS, Snake Eater. Que j'ai réussi à avoir grâce une malchance au début qui s'est révélé être une bonne chose. Snake Eater me voilà !
Image
Petit serpent vient voir par là. Toi aussi le hérisson. J'ai très faim, venez par là...

_________________
ImageImage
PyroVision


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 26 Juil 2008 16:41 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3647
Localisation: Échappe à la connaissance
Le Gourmet a écrit:
Pour ce qui est du négatif, les musiques, elles sont bien mais en dessous de celle de MGS1 et encore moins comparer au thème de Snake Eater que j'écoute en boucle depuis un moment (Merci Ichigo ^_^). Une légère déception mais il faut bien qu'un moment cela soit moins bon pour trouver les autres meilleurs.

Je reste surpris d'entendre des critiques concernant les musiques de Harry Williams Gregson (malgré ma connaissance de l'expression "les goûts et les couleurs), étant donné qu'il a insufflé pour la première fois des sonorités typiquement cinématographiques dans Metal Gear. C'est aussi lui qui a créé la musique la plus culte de la série à mon goût, réutilisée en clin d'oeil dans MGS 3 (augmentez le son au début de la conversation avec Granin pour l'apprécier ^_^) et qui est à juste titre la musique du générique. On peu sentir de l'élan patriotique pro américain dedans, c'est indéniable, mais je suis fan absolu ^_^

Le Gourmet a écrit:
Dernier point sur les Patriotes que je dis dans cette partie, je hais Kojima de faire ces fins qui me laisse toujours devant ma télé la bouche ouvert pendant de longue minute. Les Patriotes sont ... morts ?! C'est en perdre son latin cette histoire, j'adore !

Aaah, la fin de MGS 2, à se tirer une balle tellement c'est dingue, inattendu et alléchant pour la suite. Tout comme pour cet opus, je te conseille TRES vivement de laisser tourner le générique à la fin de MGS 3, même si elles ont moins d'impact sur la série (et encore, quelques trucs "incohérents" jusqu'à lors prennent tout leur sens ^^), je les trouve encore plus énormes et excitantes. Sans vouloir spoiler évidement ^_^

Le Gourmet a écrit:
Maintenant parlons action et personnage. Les boss sont là encore un défaut du jeu, on voulait des bêtes de foire pour avoir la similitude avec Shadow Moses, on les a mais ils sont moins charismatiques.

Le "encore" est presque de trop là dedans :P
De plus, je ne trouve pas que les boss nous donnent l'impression d'être du remplissage pur et dur. Outre le fait que le tout a une explication ultra-alambiquée à la fin, mais satisfaisante, ils ont souvent un back ground fouillé et recherché (notamment Fatman, anti-charismatique au possible, mais diablement réussi). Je crois d'ailleurs que Vamp peut être approfondi, mais je n'ai jamais réussi à le faire, peut-être que je me fourvoie de ce côté ^^. Il est vrai qu'il est collant à mort et qu'il revient sans cesse, devenant chiant au possible, m'enfin cela ne m'a pas dérangé plus que cela, il faut dire qu'il y a pire par la suite.
Concernant Fortune, je dirais simplement qu'elle réutilise son pouvoir parce qu'elle y croit fermement et qu'elle voue une haine sans pareil à Ocelot qui l'a bien entubé pour le coup. Il n'y a, à mon avis, pas à chercher plus loin.

Le Gourmet a écrit:
"On peut exploser les boss avec n'importe quelle arme dans les MGS. C'est pas du Zelda"

Le plus drôle restant de les dégommer au pistolet tranquilisant. C'est le plus chiant aussi, mais qu'est ce que c'est bon ! ^_^ Surtout que ça peut rapporter gros.

Le Gourmet a écrit:
Maintenant, il parait que j'attaquerais le meilleur jeu de la saga MGS, Snake Eater. Que j'ai réussi à avoir grâce une malchance au début qui s'est révélé être une bonne chose. Snake Eater me voilà !

Aaaaaaaah, ce putain de Dieu de jeu <3
Déroutant au début, rapidement prenant, addictif au long terme ^^.
On en reparlera certainement après, vu que c'est celui de la saga auquel j'ai le plus joué et dont j'ai trouvé le plus de secrets :p

_________________
| Avatar : A. Schaff |


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 26 Juil 2008 18:12 
Viewtiful Shinigami
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Déc 2003
Messages: 1777
Localisation: Dans les années 80
Leto II a écrit:
Je reste surpris d'entendre des critiques concernant les musiques de Harry Williams Gregson (malgré ma connaissance de l'expression "les goûts et les couleurs), étant donné qu'il a insufflé pour la première fois des sonorités typiquement cinématographiques dans Metal Gear.


Je vais pourtant dans ce sens là pour ma part, les musiques des 2eme et 4eme opus sont bonnes mais pas excellentes, ce sont les moins osées aussi (comparées a celles du 1er et 3eme). Et ne se font surtout valoir que dans l'intro de ces 2 opus.
Je reste un fan indéfectible des musiques du 3, qui est pour moi presque le parachèvement d'une œuvre vidéoludique de légende. La chanson Snake Eater, le Theme, celle de la Virtuous Mission, et aussi celle de l'affrontement avec le Shagohod... et le théme sur la fin qui nous laisse avec les mêmes sentiments que celui du héros, une grosse boule dans la gorge.



Leto II a écrit:
Le "encore" est presque de trop là dedans :P
De plus, je ne trouve pas que les boss nous donnent l'impression d'être du remplissage pur et dur. Outre le fait que le tout a une explication ultra-alambiquée à la fin, mais satisfaisante, ils ont souvent un back ground fouillé et recherché


Comparés au boss de MGS 4 qui pour leur grande majorité sont des copies pales et insipides voulant faire référence a des choses de la série, les Boss de MGS2 sont excellents (ceux du 4 ont un faux background, tous raconté de la même façon et par la même personne mais les laissant toujours aussi insipides), pas les meilleurs de la saga mais loin d'être les pires. Mais qu'on reste clair, les affrontements anthologiques contre les Russes et l'unité Cobra sont un bonheur absolu, moi qui ne suis pas pourtant fan de latter du Boss j'ai refait avec plaisir les combats du 3, et même The Fury qui est celui qui est le moins détaillé nous offre un affrontement flamboyant.



Le Gourmet a écrit:
"On peut exploser les boss avec n'importe quelle arme dans les MGS. C'est pas du Zelda"


C'est pas plus mal d'ailleurs, rien de plus chiant que ce système "un Boss = une arme", a peu de chose près on peut tout utiliser dans MGS, c'est plus ou moins efficace, mais on a parfois une arme de prédilection et on peut se faire plaisir


Le Gourmet a écrit:
Maintenant, il parait que j'attaquerais le meilleur jeu de la saga MGS, Snake Eater. Que j'ai réussi à avoir grâce une malchance au début qui s'est révélé être une bonne chose. Snake Eater me voilà !


Leto II a écrit:
Aaaaaaaah, ce putain de Dieu de jeu <3
Déroutant au début, rapidement prenant, addictif au long terme ^^.
On en reparlera certainement après, vu que c'est celui de la saga auquel j'ai le plus joué et dont j'ai trouvé le plus de secrets :p


Je crois que le point fort du jeu c'est justement d'avoir rompu avec l'ultra technologie, les complots hyper complexes et d'être retourné au bases, dans la nature, ne faire qu'une avec son environnement, être aussi animal que possible, en faisant confiance a ses sens et a sa logique. Compter plus sur soi que son équipement, le tout dans une histoire que seul Kojima peut conter et savoir mettre en scéne.

Et puis incarner le fameux Naked Snake, la légende, de savoir comment il l'est devenu, c'est quelque chose aussi.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 26 Juil 2008 19:11 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3647
Localisation: Échappe à la connaissance
Ichigo a écrit:
Je vais pourtant dans ce sens là pour ma part, les musiques des 2eme et 4eme opus sont bonnes mais pas excellentes, ce sont les moins osées aussi (comparées a celles du 1er et 3eme). Et ne se font surtout valoir que dans l'intro de ces 2 opus.
Je reste un fan indéfectible des musiques du 3, qui est pour moi presque le parachèvement d'une œuvre vidéoludique de légende. La chanson Snake Eater, le Theme, celle de la Virtuous Mission, et aussi celle de l'affrontement avec le Shagohod... et le théme sur la fin qui nous laisse avec les mêmes sentiments que celui du héros, une grosse boule dans la gorge.

Il est vrai que les musiques des épisodes 1 et 3 sont sublimes, Kojima a toujours réussi à peaufiner ces bébés jusqu'aux ongles, en donnant des thèmes mythiques dans la culture vidéoludique. Mais je trouve que l'opening de MGS 2 est époustouflant, et si une musique représente la série à mon sens, c'est elle ^^ (quoiqu'il y a les musiques de Game Over du premier).

D'ailleurs, concernant la musique de Ending, je n'ai jamais réussi à savoir qui était l'interpréte et quel était le titre de la chanson ; je suis notamment déçu qu'elle ne soit pas dans la BO du jeu (j'ai vérifié, y a pas T_T), alors que je suis fan de la chanson (coup de blues assuré, mais que c'est bon).



Ichigo a écrit:
Mais qu'on reste clair, les affrontements anthologiques contre les Russes et l'unité Cobra sont un bonheur absolu, moi qui ne suis pas pourtant fan de latter du Boss j'ai refait avec plaisir les combats du 3, et même The Fury qui est celui qui est le moins détaillé nous offre un affrontement flamboyant.

Je ne trouve pas que The Fury est moins détaillé que les autres, il est juste le seul qui conserve son apparition pour introduire son duel, et pas avant comme les autres. C'est même le Cobra qui expose vraiment à Snake son passé et qui lui fait un petit spitch sur le comment du pourquoi du cramage au lance-flamme. Et puis le Snake Eater est réelement l'opus où tous les combats sont singuliers et ont un aura particulier, c'est sans doute ce qui pousse à les refaire à l'infini (ainsi que trouver toutes les techniques qui facilitent le duel et qui sont -pour certaines- débiles à souhait).

Ichigo a écrit:
Je crois que le point fort du jeu c'est justement d'avoir rompu avec l'ultra technologie, les complots hyper complexes et d'être retourné au bases, dans la nature, ne faire qu'une avec son environnement, être aussi animal que possible, en faisant confiance a ses sens et a sa logique. Compter plus sur soi que son équipement, le tout dans une histoire que seul Kojima peut conter et savoir mettre en scéne.

L'absence d'ultra technologie permet de renforcer certains affrontements : en comparaison du face-à-face metalgearien du deuxième opus où on se les fait à la chaîne (c'est l'une des déceptions du Sons of Liberty, il y en a trop et ils sont trop simples à démolir), celui du trois est à l'opposé, avec un Shagohod beaucoup moins performant, mais bien plus dur et coriace que les autres Metal Gear. On est presque médusé devant tant de résistance ^^.
Par contre, je pense que MGS 3 a tout de même un scénario complexe, beaucoup moins que son prédecesseur certes, la trame principale est d'ailleurs assez simple, mais Kojima a réussi à faire rentrer son histoire dans le contexte historique de la Guerre Froide, à la densifier et à la rendre crédible. Et surtout, même si ce n'est qu'au moment du final qu'on voit ça, ça reste un énorme complot hyper complexe.

Ichigo a écrit:
Et puis incarner le fameux Naked Snake, la légende, de savoir comment il l'est devenu, c'est quelque chose aussi.

Et rencontrer The Boss, ça aussi c'est quelque chose de très fort *__*



Je me suis d'ailleurs fait très récemment (pour fêter la résurrection inopinée de ma console) le mode Cinéma de la version Subistence, qui permet de regarder le jeu comme un film.
Je suis agréablement surpris de voir que Kojima a réussi à condenser son histoire en trois petites heures (à la LOTR, une demi-heure de conclusion ^^), même si cela occasionne des découpages étranges pour ceux qui ont joué au jeu, puisque certaines scènes s'enchaîne abruptement, presque absurdement (les rencontres entre Jake et Adamska sont très peu espacées alors que ce dernier s'est fait latté plus ou moins par son adversaire de toujours). On fait aussi abstraction de certains points d'étoffe du scénario, mais ce n'est pas cela qui nous empêche de passer un très agréable moment.
L'idée de mettre des scènes provenant des phases jouables du jeu est excellente, même si évidement elles manquent de punch, mais permettent une meilleure cohésion ^^. En plus, on peut voir quelques techniques pour affronter les boss, vraiment sympatoche en somme.

_________________
| Avatar : A. Schaff |


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 52 messages ]  Aller à la page Précédente  1, [2], 3, 4  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com