Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 82 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, [5], 6  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Final Fantasy XIII
MessagePosté: Jeu 1 Sep 2011 02:34 
Chasseur de Rêves
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Nov 2004
Messages: 2496
Localisation: Nulle part ailleurs
Voilà toujours en retard mais toujours là, j’ai enfin pu terminer ce FF13 et je dois dire que j’ai passé un très agréable moment et principalement pour 3 raisons : la merveilleuse musique de Hamauzu, l’histoire, qui constitue une bonne base et qui garde son intérêt du début jusqu’à la fin, voire au-delà, et enfin le système de combat qui a été vraiment bien pensé et dans les moindres détails. Ce sont incontestablement les points forts de ce jeu. Il y a bien sûr les graphismes mais bon vu la nouvelle génération de consoles, et la nouvelle génération de joueurs, la réussite de cet aspect est devenue une quasi-obligation dans la majorité des RPG.


SPOIL à l'horizon !



THE point faible


Mais commençons par LE point faible de ce jeu, l’aspect dirigiste, celui d’être enchainé à une histoire et à un avancement prédestiné de l’intrigue, et la frustration de contempler un monde aussi riche que Cocoon mais de ne pas avoir le droit de le visiter ville par ville, donjon par donjon, de discuter avec ses habitants, de voir venir les catastrophes, d’aller chercher des informations par-ci par-là, de découvrir des endroits secrets, de prendre son temps dans une zone… bref d’évoluer comme dans un monde réelle, bien que le jeu soit virtuelle...

FF 13 nous propose un monde vraiment excellent, j’ai vraiment adoré cette mythologie des Fal’Cie, des L’Cie, de Cocoon, et de Pulse, c’est vraiment bon, rien à dire, mais on ne peut s’empêcher d’avoir cette mauvaise impression d’avancer dans une belle coquille qui semble (est) pleine en théorie mais qui est vide en pratique, avec la torture de voir tout un monde à explorer mais de ne pas avoir le droit d’interagir avec. Pour faire court, s'il devait en avoir une, la devise de ce RPG serait « en avant marche ! » mais au cours de cette marche on prend quand même un grand plaisir à découvrir cette histoire, et si Square-Enix avait développé ce RPG comme à l’ancienne, cela lui aurait pris beaucoup beaucoup plus d’années, c’est sûr.

Cet aspect dirigiste on l’avait bien dans Final Fantasy X (d’ailleurs les deux FF partagent pas mal de similitudes), mais à des moments de l’histoire et avant l’affrontement du Boss final on pouvait revenir par exemple vers Besaid sans problème et mieux encore, connaitre de manière plus approfondie le monde de Spira, c’est quelque chose qui aurait pu aider ce FF13 à mieux se faire voir par la communauté de RPGamers, bien plus que l’exploration unique de Pulse, car cette dernière n’est en finalité qu’un grand terrain de combats, et la seule chose qui lui sauve la face ce sont ces fameux Extraits qui nous renseignent sur les origines de Final Fantasy 13 (ce qui m’a obligé à passer bon nombre d’heures à chasser du Cie’th).



Personnages et Scénario


Pour ce qui est des personnages, je trouve que l’équipe de développement nous a vraiment fait un bon travail, donnant à chaque personnage sa part de développement et d’impact sur l’histoire, on suit avec beaucoup de plaisir chacun d’eux, et on ne peut avoir un préféré tant on s’accroche à tous, il y a peut être Sazh qui bénéficie d’une réalisation qui m’a un peu plus attiré, avec un côté très mature et un très bon script. Un personnage qui reflète bien la peine et le désarroi tout en essayant de les cacher, il m’a bluffé à pas mal de moments, surtout lors de son duo avec Vanille.

Cette dernière s’en sort correctement je trouve, et son côté superficiel (qu’elle veut faire paraitre ?) contraste très bien avec la gravité de sa destiné et de ses introspections qui nous font comprendre que la fille n’est pas aussi tête en l’air qu’elle en a l’air, j’ai beaucoup aimé la scène où elle cache ses larmes en se mettant sous la pluie afin de ne pas distinguer les gouttes des larmes.

Les autres ne sont pas en reste, avec Snow qui peut paraitre très vide mais qui sait se faire apprécier, ou Hope, qui malgré sa spontanéité enfantine se révèlera être très bon stratège à des moments clés et montrera une lucidité qui lui rendra honneur, l’évolution de ce personnage est claire et nette et elle fait plaisir à voir, ses face à face avec Snow sont vraiment extrêmes, dommage qu’on ait censuré les écoulements de sangs qui aurait pu ajouter encore plus à la gravité de la situation et voilà un mot qui à mon avis aura grandement motivé les réalisateurs de ce RPG, la gravité. Il fallait que ce FF spoit grave et extrême, et je trouve que le règlement de compte entre Snow et Hope, et la notion de faire face à ses actes, répond bien cette envie et ce sont là de vrais bons moments que nous offre ce FF.

Pour ce qui est de Fang et Lightening, elles m’ont paru un peu plus détachées avec une influence plus marquée sur l’évolution de l’histoire que sur l’évolution des relations entre les personnages, cependant Fang m’aura bien bluffé surtout à la fin où je ne lui soupçonnais tant d’importance.


Ces personnages sont desservis par une très bonne histoire et par un univers qui bénéficie d’une mythologie très intéressante et qui invite à se pencher d’autant plus à la saga Fabula Nova Crystallis. Le rapport maitre-esclave entre humains et Fal’Cie est bien développé et c’est avec un intérêt qui ne flétrie à aucun moment de l’aventure et bien au contraire, une curiosité toujours grandissante, que l’on apprend volontiers davantage sur ces rapports, sur les 2 mondes, sur leurs origines, le créateur, Lindzei, Pulse… les Extraits de Pulse sont d’ailleurs trop courts et ne suffisent pas à abreuver notre soif de savoir. Habile manœuvre nous poussant à s’investir dans cette saga…

Le script également est plus que correct, aussi bien anglais (oral) que français (sous-titres), je note la différence car la traduction se permet à pas mal de moments des d’écarts par rapport à ce qui se dit, mais rien de grave. Les dialogues, les introspections et les interactions entre les personnages en général sont bien retranscrits, avec un souci du détail voulant les rendre aussi humains que possibles, d’ailleurs l’ambigüité que l’ont peut trouver dans les expressions de personnages comme Vanille et surtout Sazh les rendent vraiment bluffants, leur personnalité ne se dégage pas uniquement par des positions face à telle ou telle situation, ou par des alliances ou des idéaux. Leur personnalité est aussi confuse que peut l’être celle d’un être humain face à d’innombrables données, et je pense qu’un très grand travail a été réalisé sur ce plan, celui de donner une personnalité à ces protagonistes tout en restant le plus subtil, vague voire compliqué que possible, quoi de plus humain ? Hommage à l’équipe qui est derrière, cette notion à la Persona mérite d’être de plus en plus exploitée et elle permet aux RPG d’aller toujours plus loin dans la représentation de l’humain.



Système de combat


Passons aux combats, pas la peine de rentrer dans les détails, mais le mélange Tactics, Jauge ATB est toujours aussi efficace, avec des Jobs très pratiques et tous indispensables bien que peu nombreux.

FF13 est un des rares RPG où les sorts d’affaiblissements fonctionnent sur des Boss, ceci explique le fait que l’on se retrouve à utiliser un Saboteur assez fréquemment, chose qui au début ne m’avait pas du tout traversé l’esprit me contentant des bons vieux Magiciens (Ravageurs) et Attaquants, voire Défenseurs à l'occasion.

A la fin du jeu, je me suis plus retrouvé à utiliser des Tacticiens et des Saboteurs que des rôles offensifs. En général, je commence le combat en mode Sans Pitié, à savoir, 1 Tacticien, 1 Attaquant, et 1 Saboteur. Puis j’enchaine avec Assaut Furieux, à savoir, 2 Ravageurs et 1 Attaquant et le résultat est garanti, on en fini plus vite et ça devient un régal de voir ses personnages évoluer.

Mon équipe était constituée de Vanille (Saboteur-Ravageur), Fang (Attaquant-Défenseur) et Hope (Tacticien-Ravageur).

Les combats sont fluides, plaisants et avec la musique on obtient un résultat qui nous fait passer des centaines de combats sans les sentir passer.

Et non, oh que non les combats ne sont pas du tout faciles, certains sont d’une difficulté décourageante et je prends pour exemple le combat contre Bahamut… rageant ! Facile ? J’aurais aimé que ce soit le cas (satané Bahamut !). En plus le côté tactique est bien présent, où l’on se retrouve à passer d’une tactique à une autre afin d’affaiblir les ennemis ou pour faire face à des attaques critiques ou bien recharger les barres de vie. Certains combats exigent même une stratégie à la seconde près et c’est là que l’on comprend que le système de combat a été peaufiné dans les moindres détails et s’adapte à tout type de combats.

Pour ce qui est des invocations, elles ne sont pas là que pour faire jolies et leur utilité se ressent jusqu’à la fin du jeu.

Un bon système en somme.



Musique


Et venons-en à la musique de ce Final Fantasy 13. Si beaucoup de joueurs considèrent que Masashi Hamauzu a eu de la chance d’être tombé sur une série aussi illustre, à mon avis c’est bien le contraire. Ce compositeur est une chance pour cette série, parce qu’il se donne à fond et punaise que c’est bon !

Que ce soit les thèmes de combat : Saber’s Edge avec sa magnifique montée, envolée en puissance, l’une des marques de fabrique de Hamauzu, alors ? Qui a de la chance ? Ce thème vous met KO !

On a aussi le très exposé Blinded By Light avec ce qui représente au mieux Hamauzu, sa marque de fabrique, ces mélodieux violons et violoncelles qui vous transportent.

Hamauzu nous offre aussi des thèmes qui ont insufflé une véritable aura à certains personnages, je pense particulièrement à Snow avec son Sow's Theme très orienté bad guy, guitare électrique, bruits des clés, rythme lent… the hero’s comin’ en clair! La guitare électrique est vraiment très bonne sur ce coup, Shoji Meguro aurait-il de la concurrence ? ^^

Un autre thème qui ne lui est pas directement destiné mais qui joue également en faveur de Snow, du moins nous fait rappeler un de ses grands moments, No Way to Live, une musique qui accompagne un des passages qui m’ont le plus impressionné dans ce FF, un véritable moment d’action, très bien mis en scène et cette musique y est pour grand chose.

Toujours dans le feu de l’action on retrouve, Forever Fugitives, un florilège d’instruments où le compositeur s’impose comme un véritable chef d’orchestre, dommage que le thème soit trop court… mais ces thèmes sont toujours trop courts !

D'autres invitant au calme sont également de la partie, comme Separate Paths, Mysteries Abound ouThe Promise (le thème de FF13), je n’aurais d’ailleurs pas soupçonné le fait que ce thème me reste en tête.

Ces derniers accompagnent des mélodies bien plus enjouées et endiablées comme March of the Dreadnoughts ou Can’t Catch a Break avec un style très piano bar pour ce dernier, et des thèmes électro comme auxquels nous a habitués Hamauzu dans d’anciennes OST, par exemple la très prenante Will to Fight qui nous offre un large éventail de styles avec des passages zen contrastant avec d’autres très speed, très concept mais pas du tout désagréable, loin de là. Notons aussi The Vile Peaks, toujours électro mais plus calme et avec un penchant vers un style oriental, Hamauzu nous étonnant encore et toujours.

Enfin on trouve aussi des thèmes qui se veulent épiques de circonstance, comme Determination, un morceau de grande qualité qui se veut à la hauteur d’un dénouement grandiose. Et le meilleur pour la fin, un thème qui est revenu plus d’une foi sur ce sujet, Dust to Dust, qui représente pour moi le Someday The Dream Will End de Final Fantasy X, l’un de mes thèmes préférés toutes OST confondues ! C’est dire à quel point j’ai aimé ce Dust to Dust.


Et je reviens sur un truc :
Isuzu a écrit:
Et du thème d'Oerba, Dust to Dust? Personnellement, je trouve que ce dernier est absolument sublime, surtout le fait qu'elle ne s'interrompt pas même pour les combats^^

Le parallèle entre ces deux thèmes est d’autant plus flagrant qu’ils interviennent tous les deux vers la fin de l’histoire, dans une cité où tout semble avoir commencé, et d’où vient le(s) protagoniste(s) et où on y rencontre des combats où la musique ne s’interrompe pas… et quand on sait que Hamauzu a contribué avec Uematsu à Someday The Dream Will End, le raisonnement coule de source.

Voilà une vidéo pour faire le lien : Zanarkand. (Dire que ça fait plus de 8 ans... cette mélodie punaise...)



Conclusion

Les critiques ont été pour la plupart vraiment sévères avec ce jeu. FF 13 est loin d’être nul, c’est un bon voire très bon RPG qui ne fait pas du tout déshonneur à la série, certes il est différent, mais il n'est pas mauvais. Il faut rendre hommage à l’audace d’avoir voulu faire autre chose, et cet autre chose m'a plu.

Enfin, je ne regrette pas du tout les 70heures passées dessus, il les vaut largement !

_________________
Image
Lezard Valeth a dû maitriser les mystérieuses règles du forum... pour pouvoir déchiffrer la Pierre Philosophale.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Final Fantasy XIII
MessagePosté: Dim 29 Juil 2012 19:22 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1679
http://gameweb.fr/articles/hub-8-final-fantasy-xiiixiii-2.html
Pour ceux qui ont connu l'époque des débuts de Gameplay RPG ou la courte période d'existence de Background (magasines de jeux vidéos) un trèèès long dossier de quelques dizaines de pages décortiquant l'ensemble de cet univers (FFXIII + XIII-2), écrit par l'ancien rédac chef des-dits magasines, le sulfureux Jay. Pas encore eu le temps ni l'envie de toucher au second mais ce genre de dossiers analytiques monstrueux auxquels on avait jadis droit fout fichtrement les boules et réussit à créer un regain d'intérêt envers la suite du voyage de Lightning et Serah...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Final Fantasy XIII
MessagePosté: Dim 29 Juil 2012 19:29 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19344
Localisation: Joker
Oh trop cool un article de Jay!!!!!!!! Ca ne me rajeunit pas!!! Moi aussi je me rappelle ses dossiers de malade RPG^^
Une question au cas où tu l'aurais lu : je n'ai pas encore fait le XIII-2 donc est-ce que les éléments des deux jeux sont mélangés ou il y a des zones sans spoil XIII-2 ?_?
Parce que je ne sais pas encore quand je pourrais casser le XIII-2 dans mon planning^^

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Final Fantasy XIII
MessagePosté: Dim 29 Juil 2012 20:01 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2007
Messages: 3597
Localisation: Académie Honnōji
ange bleu a écrit:
Une question au cas où tu l'aurais lu : je n'ai pas encore fait le XIII-2 donc est-ce que les éléments des deux jeux sont mélangés ou il y a des zones sans spoil XIII-2 ?_?
En survolant de très haut la structure de l'article, j'ai cru comprendre que ce rédacteur n'abordait pas fondamentalement le scénario de FF XIII-2 en attendant d'y revenir après que son site ait publié un test du jeu.

Au passage, j'ai "fini" récemment FF XIII (une bonne ligne droite des familles et à peu près 42% des missions faites), le "Couloirs Fantasy" comme je pouvais me le représenter auparavant avec des remarques datant de sa sortie et j'ai beaucoup apprécié cette aventure ; notamment son système de combat qui n'éternise pas les affrontements. Je n'ai pas été choqué outre mesure par la linéarité du jeu car elle permettait de lier sans trop de mal la narration, qui avait le mérite d'être quelque peu intéressante (même si certains personnages mettent du temps à sortir de la force obscure pour le coup du fan service).

Convaincu par cette découverte, j'ai commandé il y a quelques jours FF XIII-2 qui se trouve désormais pour une bouchée de pain (du moins sur PS3) : il est à 20 € chez Amazon et j'ai vu qu'il était soldé à 15 € chez Game. Peut-être que l'avalanche de DLC, dont un apparemment crucial pour le scénario (et le fan service), a beaucoup joué sur cette chute de prix... Dans tous les cas, sachant que les petites imperfections des combats du XIII sont gommées (impossibilité de changer de leader - hum, mange du combo éclair avant de prendre queue du dragon dans ta face alors que ce n'était pas possible auparavant - animations de quelques secondes si changement de tactique) et que certains effets très bénéfiques sont de la partie (on peut avoir célérité dès le début du combat en réussissant un QTE ? - ça, ça sent la stratégie assaut furieux d'entrée sans passer par destruction avec un tacticien -), je pars avec un a priori positif sur ce XIII-2.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Final Fantasy XIII
MessagePosté: Dim 29 Juil 2012 20:35 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1679
Comme Bullzor dit. On a quelques spoils sur FFXIII-2 mais balisés sous des bandes noires et prévenant le lecteur. Par contre, ça dévoile absolument tout sur FFXIII, soulignant notamment les importantes erreurs de traduction et contre-sens présents dans le jeu.
Et pareil, j'ai été assez surpris de trouver il y a à peine 15 jours le XIII-2 pour moins de vingt euros. Sympa.

On retrouve également Jay de ce côté-là, de très longs podcasts animés par d'excellents chroniqueurs n'ayant pas leur langue dans leurs poches(dont Jay donc) analysant d'une manière très pointue l'actualité du jeu vidéo. Assez passionnant mais faut pas avoir peur de se prendre certains propos très crus. Parce que joueurs et développeurs s'en prennent plein la gueule ! (souvenirs du coin des lecteurs de GPRPG...)

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Final Fantasy XIII
MessagePosté: Mer 1 Aoû 2012 09:44 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1679
Quelques petites news concernant l'actualité Fabula Nova Crystallis, cette compilation qui a l'origine devait constituer une seule et même mythologie à travers au moins trois jeux, Final Fantasy XIII, Final Fantasy Versus XIII et Final Fantasy Agito XIII.

Bon les choses ont bien bougé. Avec l'apparition d'une suite directe à FFXIII évoquée plus haut, ou encore, la refonte du titrage d'Agito en un Final Fantasy Type-0 sorti sur PSP, s'éloignant de la compilation et de la série originale pour s'offrir en quelque sorte un nouveau départ, une nouvelle direction à Square.

Il y a quelques semaines, il en est allé de même pour Versus XIII, s'étant vu touché par de fortes rumeurs d'un abandon de Square sur un jeu s'éternisant dans sa conception et sa finalisation, rumeurs vite démenties par la firme. La nouvelle rumeur à la mode ces temps-ci étant que le Versus puisse prendre une nouvelle direction à l'instar d'Agito en abandonnant son titre et la compilation FFXIII pour directement s'afficher en tant que FFXV. Rumeur à prendre avec quelques pincettes mais peut-être pas si mauvaises que ça étant donné le développement que prend le jeu de base.

Car après une suite directe, FFXIII-2 donc, nous sommes aujourd'hui en attente d'un communiqué de la part de Square au premier septembre qui, pour célébrer les 25 ans de sa franchise mère annoncerait son plan concernant ce qui se cache sous le nom évocateur de Final Fantasy XIII Lightning Saga : New Developments Presentation.

Alors histoire d'un nouveau DLC pour FFXIII-2 ou décision de Square d'utiliser un nom plus qu'évocateur déposé en septembre dernier, FFXIII-3 ? Affaire à suivre.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Final Fantasy XIII
MessagePosté: Jeu 16 Aoû 2012 18:29 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2007
Messages: 3597
Localisation: Académie Honnōji
J'ai « terminé » Final Fantasy XIII-2 et je ressors très contenté de l'expérience : ce jeu a le bon goût de peaufiner un gameplay que j'avais apprécié durant l'opus précédent et affiche la volonté de remédier aux points qui pouvaient gêner l'expérience auparavant.

Tout d'abord, un fait qui pourra ravir ceux qui avaient été horripilés par l'aspect « RPG de couloirs » qui caractérisaient les trois premiers quarts de la précédente aventure : Final Fantasy XIII-2 se veut doté d'un univers plus ouvert et beaucoup moins linéaire. La contrepartie visible à ces environnements plus ouverts, c'est la diminution de la beauté du titre par rapport à son aîné : le jeu reste dans le haut du panier mais il est moins impressionnant quand même (aliasing plus prononcé des cheveux, textures parfois plus pauvres, deux ou trois cinématiques de qualité supérieures). Même si il n'y a pas dans le jeu de longs voyages pour relier les différents espaces de Cocoon ou de Pulse, parce que la logique du jeu peut s'en passer, le joueur a la possibilité de visiter de très nombreux espaces dans l'ordre ou la vitesse qu'il souhaite (villes ou milieux ouverts) afin de faire de très nombreuses quêtes proposés par les PNJ. On pourrait penser de prime abord que ces pérégrinations ou ces quêtes secondaires pourraient casser l'élan de l'histoire si on s'y attarde trop longtemps : il n'en est rien vu que l'histoire justifie très aisément ces périodes où l'on s'attarde ou celles où on laisse en plan durant très longtemps une quête car on n'a pas le niveau pour la réaliser du premier coup.

Le nerf de la guerre dans Final Fantasy XIII-2 demeure son système de combat dynamique et dirigiste vu de loin. Même si les améliorations sont présentes (absence de pauses durant les changements de tactique, changement de leader durant le combat, absence de Game Over automatique si le leader est KO, auto-célérité si vous engagez un combat, palette améliorée plus rapidement des capacités des personnages principaux), ceux qui n'avaient pas apprécié le système auparavant ne le seront pas plus avec cet opus : à tout casser, j'ai dû utiliser moins d'une quinzaine de fois (hors attaque ultime) la sélection manuelle des compétences (la sélection automatique des compétence, la gestion du timing de l'ATB et celle des tactiques font largement le sel des combats pour moi).

La nouveauté des combats de Final Fantasy XIII-2 est à trouver dans la gestion des familiers, des monstres qui combattront pour vous afin d'être le troisième membre de votre équipe. Car « Oui », vous ne contrôlerez que deux personnages principaux dans cette aventure (ne vous inquiétez pas, ils sont très sympa et ont des facilités pour les 6 rôles). À l'image de Tales of Symphonia – Dawn of the new world, si vous combattez avec style un monstre, il se peut que vous récupériez son cristal, ce qui fait de lui votre obligé. Un monstre a accès qu'à un rôle, mais charge à vous de lui faire gagner en niveau ; non pas en le faisant combattre régulièrement (l'évolution par les points de compétence dans le cristarium est réservée aux personnages principaux) mais en lui filant des catalyseurs qui correspondent à son rôle (par exemple, filer des catalyseurs de force à un attaquant ou des catalyseurs mécaniques à un monstre mécanique). Grâce à ce système, fini la gestion aléatoire de l'expérience des armes (qui, désormais, sont gérées comme dans les autres RPG : on trouve des armes de plus en plus puissantes ou ayant des capacités spéciales au fil du jeu) et bonjour une gestion simple et efficace des butins récupérés lors des combats. Là où Final Fantasy XIII-2 m'a bluffé, c'est qu'ils ont même pallié le côté aléatoire de ce système : désormais, tout monstre a une chance de figurer dans votre équipe car vous avez une idée de son évolution. Les précoces gagnent très rapidement en statistiques pour un faible coût mais ne montent pas de rang, les réguliers gagnent en rang et voient leurs statistiques monter moins rapidement, les prometteurs gagnent très lentement en statistiques mais sont fantastiques à très long terme : tâche à vous de savoir si vous souhaitez vous appuyez sur les monstres précoces d'une zone car ils ont déjà des statistiques intéressantes ou bien si vous souhaitez vous ruinez dans l'évolution de monstres prometteurs (qui, on s'en doute, ont les meilleurs statistiques à la fin de leur évolution). Personnellement, j'ai tourné avec les trois types même si une bonne moitié du jeu, j'ai été surtout occupé par des réguliers (très surprenants) et des prometteurs. Et puis, si vous avez le temps de faire du levelling, vous pouvez aussi faire évoluer des monstres que vous n'utilisez pas afin de les faire fusionner avec vos monstres réguliers afin de récupérer leurs caractéristiques (en gros, ça fait office d'accessoires pour les monstres) : à vous si vous le souhaitez des « esprits de groupes » pour vos trois chocobos de couleurs différentes grâce à des monstres subsidiaires... À la lecture de ce paragraphe, vous pouvez vous en douter, j'ai adoré cette facette du jeu (et je n'ai même pas abordé la customisation des monstres !).

En ce qui concerne l'histoire de Final Fantasy XIII-2, je vais tenter d'en dévoiler le moins possible dans les lignes qui suivent : tout ce qu'il faut savoir, c'est que le scénario du jeu est sympa à suivre comme celui de son aîné, même si il se différencie en jouant davantage la carte d'une intrigue plus sombre. En tout cas, si jamais vous vous êtes acharné à découvrir à travers les rares quêtes secondaires de Final Fantasy XIII pour découvrir l'histoire de Cocoon et Pulse, vous allez vite vous y retrouver car Final Fantasy XIII-2 pioche allègrement dans ce background qui servait auparavant plus de toile de fond qu'autre chose.

Spoiler: Montrer
Après, j'ai été très convaincu par le principe du voyage permanent dans le temps et de la manipulation de la trame temporelle : ce n'est pas original pour un sous mais j'apprécie toujours ce style de délire si l'histoire suit derrière.


En ce qui concerne les personnages principaux, ils sont au nombre de deux dans cette aventure et c'est leur aventure, et uniquement la leur, que vous allez suivre. Sans dévoiler leur identité, je peux affirmer que de mon point de vue, on peut être agréablement surpris, et pas pour les mêmes raisons, par ces deux personnages.

Spoiler: Montrer
D'un côté, Noël Kreiss m'a surpris en arrivant absolument pas à me taper sur les nerfs et à m'être sympathique sur la durée. De l'autre, Serah m'a surprise en étant loin d'être une spectatrice ou une suiveuse de luxe pour justifier l'histoire (et puis, une enseignante qui appréciait l'Histoire, c'est toujours bonifiant pour un récit). Du tout bon pour ce nouveau duo, surtout quand il se sépare avec une telle note à la fin du jeu...

J'ai été sinon contenté par le nouveau statut donné à Lightning (et c'est, entre autres, pourquoi j'espère l'annonce très prochaine d'un troisième opus) et sa présence sans y être dans l'histoire, j'ai été quelque peu déçu par le traitement de Snow (d'où il sort sa marque de L'Cie et sa nouvelle affreuse coupe de cheveux ?!) et terriblement par celui de Sazh (c'est quoi ce raccrochage in-extremis à la fin du jeu qui ne se justifie pas des masses ?!). Comme dans le jeu précédent, j'ai été quelque peu indifférent par le sort, pourtant pas anodin, de Hope et très attaché à celui des natives de Oerba (des apparitions furtives, mais des apparitions tout de même !).

Parmi les nouveaux personnages, Yeul et Caius me laissent relativement indifférents même si il y a quelque chose de clairement valable dans leur écriture. Alyssa et sa vie paradoxale m'ont bien intrigué durant le jeu et Chocolina a très avantageusement remplacé les bornes boutiques pour offrir une bonne nouvelle présence dans le jeu.


Pour conclure cette review, je ne peux qu'écrire que j'attends comme pas deux désormais une suite à cet opus. L'univers développé au long de ce jeu est très prenant, même si il demeure très opaque sur certains points (même si on fait une très grande majorité des quêtes secondaires), et offre des rebondissements qui valent le détour. Je recommande donc Final Fantasy XIII-2 pour les amateurs du précédent opus qui peuvent y retrouver facilement leur compte et les néophytes, qui peuvent découvrir une mécanique de gameplay sympa dans la durée pour un RPG (de plus, si on a pas joué au précédent volet, le jeu explique en long et en large ce qui s'est passé auparavant dans des dossiers accessibles au menu principal). Toutefois, allergiques du DLC, sachez tout de même que Square a eu la bonne idée de mettre un épisode en DLC qui explicite quelque peu davantage la fin du jeu ; merci la nouvelle mode des clés de compréhension scénaristique payantes...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Final Fantasy XIII
MessagePosté: Jeu 16 Aoû 2012 19:34 
175 000 000 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Fév 2010
Messages: 1115
Bon et bien puisque Bullzor a entamé les hostilités concernant ce FF XIII-2 on va pas se faire prier ! Tout comme l'épisode précédent je ne l'ai pas acheté mais on me l'a prêté. Et encore une fois j'ai bien fait de pas le prendre. Il est à noter aussi que je fais parti de la catégorie de personne n'ayant pas apprécié FF XIII. Je vais vite fait étayer les raisons mais globalement ce sont les points forts qu'a énoncé RED et qui pour moi sont de gros points faibles : La musique, les combats et le scénario.

Donc déjà je vais parler des combats le point qui m'avait sans doute le plus gêné parmi les 3 cités plus haut. Et là vous pouvez déjà me critiquer mais moi quand je lis une chose du genre "Les développeurs ont été à l'écoute de tous les fans de FF et ont su corriger les défauts du premier pour donner à celui-ci une atmosphère nouvelle et incroyable". Sérieux je suis partagé entre le fou-rire et le dégoût. Parce qu'ils n'ont pas changé. Le système de combat n'a globalement pas changé !!! Et c'est pas vraiment les 2-3 nouveautés qui chez moi va combler ce grand défaut, nouveautés auquel je n'adhère pas la plupart du temps. Alors après si je veux jouer à un jeu défouloir et appuyer X tout le temps je prends Dynasty Warriors et ça me suffit amplement.

Après le système de monstres. De prime abord je suis pas forcément contre même si au départ le fait que ça soit dans un FF ça peut gêner. Mais passons, arrêtons de faire la mauvaise langue à critiquer car après tout si les monstres sont réussis qu'ils apportent quelque chose et que... Attends j'ai dis réussis? Bref passons les combats. Vous l'aurez bien compris qu'une fois de plus ça m'a cassé le jeu et je comprendrais jamais ce point de vue. Et j'ai pas parlé des QTE qui deviennent la mode, à outrance mais sérieux c'est pas intéressant à la fin ! Ok ok j'arrête de parler des combats...

Ensuite je pourrais parler de l'exploration vide avec des personnages creux mais au moins ils sont constants dans leur nullité. D'accord il n'est pas comme l'opus précédant. On peut évoluer plus ou moins à travers quelques villes et tout mais comment dire... C'est pas intéressant. Quant aux personnages que j'ai critiqué juste un peu plus haut ça rejoint sensiblement le scénario, si on passe le chara-design ô combien innovant ils n'ont pas arrêté de me taper sur les nerfs pour reprendre l'expression de Bullzor à son contraire. Sans parler des anciens personnages qui ne m'avaient pas contenté avant, ils ne m'auront pas plus contenté ici. Donc tout ça bouclé dans un scénario vide, on te place des trucs temporels pour te faire croire que c'est un truc de ouf alors qu'en fait c'est largement moins intéressant que pourrait te proposer un Radiant Historia ou le plus connu Chrono Trigger. Le seul point positif du jeu que j'y vois pour ma part ça serait peut-être ses graphismes intéressants si on oublie les personnages, mais ça sert à quoi de rendre ça si le design des Chocobos est lui aussi raté?

Et je terminerais par un point qui m'est très cher surtout dans un RPG la musique. Et c'est d'autant plus flagrant que j'ai Theathrythm en ma possession mais j'ai vraiment du mal à croire que dans 10 ans on se repassera ces musiques là et qu'on les considérera comme cultes. Et là je désigne n'importe lesquelles mais j'accroche pas du tout. On dirait qu'au lieu de donner un truc épique et classe ils ont optés pour des musiques niaises. (Sisi pour moi même une musique peut être niaise.)

Bon je vais finir en disant que pour moi si je fais abstraction que le jeu est un Final Fantasy il est juste nul et chiant. Alors j'ai pas l'habitude de critiquer un jeu comme ça à la façon d'un Ichigo ou Keisuka mais pour moi qui est fan de la série je trouve aberrant que les développeurs ont dit améliorer ce FF en gommant les erreurs du dernier alors qu'ils ont gardé les pires trucs et qu'ils ont rendu le tout pire. Alors qu'à côté y'a tellement de bons RPG récents à prendre tel Xenoblade ou The Last Story. Et personnellement je mise davantage sur un Ninokuni que sur un Final Fantasy décidément trop raté à mon goût auquel seuls les fans du XIII pourront accrocher. Et quand je vois qu'il pourrait y avoir un FF XIII-3 et d'autres spin-off qui arrivent autour de cet univers... Pitié amenez moi vite FF XV !! T__T

Edit : D'ailleurs en me relisant je me dis que je suis p'tet un poil agressif x)
Mais je vais conclure en disant que si vous n'avez pas aimé le XIII vous n'aimerez sans doute pas le XIII-2 mais que si vous avez aimé le XIII vous aimerez sûrement cet opus.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Final Fantasy XIII
MessagePosté: Jeu 20 Déc 2012 11:13 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2007
Messages: 3597
Localisation: Académie Honnōji
Le trailer de Final Fantasy XIII-3 vient de débarquer sur la toile :



Spoiler: Montrer
13 jours pour Lightning afin de sauver le monde... Mais quand ?
Vu que le monde est mort à la fin de Final Fantasy XII-2 puisque le cœur d'Etro disparait avec Caïus (qui lui, ne l'est finalement pas, mort - cf. fin cachée du jeu où il est dans une forteresse hors du temps), à partir de quand intervient Lightning ? 13 jours avant le combat final entre Serah/Noel et Caïus ? À un autre moment de l'histoire où elle peut s'éveiller grâce à ses pouvoirs de quasi-déesse désormais ?


Conclure cette trilogie me tarde bien et c'est avec empressement que j'accueillerai le jeu l'année prochaine (apparemment, des rumeurs font état d'un gameplay encore plus Action-RPG qu'auparavant pour les combats, on murmure sur Gamekult un système de garde dynamique, histoire de rendre le périple solo de Lightning novateur par rapport au précédent).

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Final Fantasy XIII
MessagePosté: Jeu 6 Juin 2013 19:58 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2007
Messages: 3597
Localisation: Académie Honnōji
Final Fantasy XIII-3 revient sur le devant de la scène avec un nouveau trailer à l'occasion de l'E3 2013.



Noel est de retour, tout comme Snow dans ce trailer : il semblerait que la vue de Lightning soit des plus inquiétantes pour ses deux anciens alliés. Reste à voir comment tout ça est amené dans le scénario (par exemple, en expliquant la situation actuelle de Snow qui court sans explication depuis le dernier opus et qui apparemment l'amène à s'opposer à sa belle-sœur dans ce dernier opus).

À découvrir à la Saint Valentin 2014, le jeu glissant de cette fin d'année 2013 au semestre suivant en Europe.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Final Fantasy XIII
MessagePosté: Jeu 11 Juil 2013 21:54 
Chasseur de Rêves
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Nov 2004
Messages: 2496
Localisation: Nulle part ailleurs
Et ben punaise je viens de finir ce jeu et je crois être resté dans les 6 mois pour le faire, non pas que je m’y suis trop attardé, environs 40 heures et quelques quêtes annexes, bien moins que le premier opus qui m’a nettement plus scotché que celui-ci. En effet, le fait d’avoir tardé pour finir ce RPG ne vient pas juste d’un calendrier qui ne s’y prêtait pas, il faut aussi dire que je n’ai pas été trop emballé par l’histoire qui m’a semblé trop confuse et n’expliquant pas clairement le cheminement des choses, donnant plus l’impression à certains moments d’avoir affaire à de simples prétextes permettant de revoir d’anciens perso du premier épisode ; on ne sentait pas une réelle construction du récit et un récit compliqué n’est pas forcément un bon récit, c’est juste mal raconté et c’est ce que je ressens avec ce 13-2. Parce que je pense ne pas avoir été le seul à ne pas bien avoir compris la place qui semble tout de même centrale d’Etro, ou alors la signification des clairvoyants, sans parler de(s) Yeul et de son garde du corps Caius et de sa relation avec Bahamut. Un tissu narratif pas mal décousu à mon sens. Je tiens à dire quand même que j’ai lu les explications des différents fragments obtenus en tachant de mettre un lien entre les différentes infos, mais rien n’y fait, le scénario est très mal apporté pour moi et un peu de clarification et de construction dans l’avènement du récit aurait pu amener pas mal de plus à ce jeu. Mais maintenant qu’il est terminé je me sens obligé d’aller chercher des infos sur le net pour comprendre un peu tout ça, merci internet.

Question musique on reprend les hits du 13 et on ajoute 2 ou 3 musiques intéressantes, à part ça rien de vraiment notable. Le gameplay et l’exploration sont par contre assez sympas, après la fin de l’histoire principale on prend un réel plaisir avec certaines quêtes annexes et l’exploration des mondes demande pas mal d’investissements sans pour autant être une corvée, d’ailleurs le système d’exploration du monde de FF13-2 est assez bien pensé avec les portails et la gestion du temps bien que je reste sur ma faim concernant Pulse qui aurait pu être un vaste champs d’exploration à l’ancienne mais je ne m’en plains pas.

Donc le gros hic de cet opus concerne surtout le scénario et la narration qui en plus de ne pas vraiment accrocher le joueur, restent assez confus et n’invitent pas à s’y investir.

Reste à voir maintenant le 3ème opus et ce qu’il pourrait bien apporter et comment cette épopée FF 13 se clôturera, bien que je pense que le flou de ce FF 13-2 était voulu pour apporter un 3ème volet.

Attendons de voir FF 13-3 que je ferais surement (un peu malgré moi) pour voir si on va rattraper tous les flous et si on aura une surprise qui nous laissera bouche bée et laissant au final une agréable impression de cette trilogie.

Enfin, très bonne idée la course de Chocobo ^^

_________________
Image
Lezard Valeth a dû maitriser les mystérieuses règles du forum... pour pouvoir déchiffrer la Pierre Philosophale.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Final Fantasy XIII
MessagePosté: Ven 31 Jan 2014 16:50 
Chasseur de Rêves
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Nov 2004
Messages: 2496
Localisation: Nulle part ailleurs
Avec l'arrivée de Lightning Returns, Square Enix a mis en ligne une vidéo rétrospective bien sympa des deux premiers opus de la saga XIII. Je la mets ici pour ceux qui auraient loupé la vidéo :





C'est franchement pas mal et très sympa (surtout les musiques). On sent que le scénario est correct mais la complexité du XIII-2 reste présente malgré la clarté de la 2D. Perso ça me fait pensé à FF VI le style donné à la vidéo. Square-Enix devrait peut être revenir à la 2D ^^

_________________
Image
Lezard Valeth a dû maitriser les mystérieuses règles du forum... pour pouvoir déchiffrer la Pierre Philosophale.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Final Fantasy XIII
MessagePosté: Ven 31 Jan 2014 21:49 
100 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Mar 2006
Messages: 845
Localisation: rayon moquette et papier peint
La vidéo raconte toute l'histoire de FF XIII (en intégralité, c'en est navrant tellement c'est court et insipide). En mieux, puisqu'il n'y a pas toutes les jérémiades et les ouins ouins/snif snif insupportables. Pour la partie qui raconte XIII-2, j'ai rien compris au résumé et pourtant j'ai fini le jeu... J'ai bien rigolé quand Yeul meurt 4 fois de suite, mis en scène comme ca, c'est bien ridicule! Comme la mort de Caius XD

Le XIII était bien moisi, même si mon coté fan m'aveuglait a l'époque et j'y croyais encore. J'ai acheté le XIII-2 parce qu'avec chrono trigger, je pensais que SE allait assurer avec un jeu sur le voyage dans le temps. Au final XIII-2 est une immonde pompe a fric, une base bancale destinée à vendre du DLC gadget à la pelle. Le coup de la zone de jeu qui reste vide à moins d'acheter des DLC, ca m'a tué.
Pour le XIII-3 je souhaite que SE se plante lourdement. Peu importe que le jeu soit bon, je suis dégouté de FF XIII, plus exactement, je suis démotivé : l'histoire ennuyeuse, les persos fadasses et les boss insipides. Jouer aux XIII, c'est une corvée. Lightning n'arrange rien, quelle gourdasse!

La fin de la vidéo annonce un dlc, offert avec une précommande, pour que l'héroïne se cosplay en Cloud (dans la limite des stocks disponibles???). Des plus gros seins et des costumes, c'est bien l'esprit FF, bravo SE.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Final Fantasy XIII
MessagePosté: Sam 1 Fév 2014 10:07 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2007
Messages: 3597
Localisation: Académie Honnōji
leolio_1 a écrit:
La fin de la vidéo annonce un dlc, offert avec une précommande, pour que l'héroïne se cosplay en Cloud (dans la limite des stocks disponibles???). Des plus gros seins et des costumes, c'est bien l'esprit FF, bravo SE.

Dans le même ordre d'esprit, aux États-Unis, si on précommande le jeu, on reçoit un code pour débloquer un costume illusionniste (Evoker ?) de Yuna de FF X. Rien de bien scandaleux mais pour le même bonus, en Europe, il faut précommander simultanément le remake HD de FF X/FF X-2 qui sortira en mars ! Les Européens seraient tellement acquis à Square-Enix qu'ils peuvent pousser le bouchon aussi loin ?

Pour ma part, j'ai précommander Lightning Returns donc à la St Valentin puis aux vacances d'hiver... Enfin toutes les clés pour comprendre le scénario autour d'Etro, de ses divins potes et de leurs avatars mortels ?
:frankype:

En ce qui concerne la vidéo présentée par RED plus haut, j'ai bien aimé la démarche de Square-Enix mais... Qu'est-ce que ça me semble quasi-impossible à comprendre pour un non-initié, pas sûr que cela permette à de nouveaux joueurs de s'y mettre.
:garpoh:

RED a écrit:
Perso ça me fait pensé à FF VI le style donné à la vidéo. Square-Enix devrait peut être revenir à la 2D ^^

Ce n'est pas strictement de la 2D mais... Bravely Default !
:sunnyc:

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Final Fantasy XIII
MessagePosté: Sam 1 Fév 2014 16:57 
Chasseur de Rêves
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Nov 2004
Messages: 2496
Localisation: Nulle part ailleurs
Bullzor a écrit:
RED a écrit:
Perso ça me fait pensé à FF VI le style donné à la vidéo. Square-Enix devrait peut être revenir à la 2D ^^

Ce n'est pas strictement de la 2D mais... Bravely Default !
:sunnyc:


Justement est-ce que Bravely en 3D intégrale aurait eu le même succès ?

Je pense que ça dépend des gouts des joueurs, avec la 2D je trouve qu'on a une vue d'ensemble que l'on perd avec la 3D qui offre quant à elle plus de détails (mais inhibe l'imagination du joueur en même temps), en 2D c'est comme si on prenait du recul par rapport aux scènes et dialogues qui ont lieu et cela permet d'avoir une idée générale de ce qui se passe, une idée que l'on peut poser sur un plan et qui nous sert à mieux comprendre les évènements. En 3D on est projeté directement à travers le personnage ou alors de manière très proche de lui avec un environnement cette fois qui nous entoure, la chose pouvant engendrer un sentiment d'envahissement et de perte de repères.

Pour appliquer ceci à FF XIII, un jeu en 2D comme celui présenté dans la vidéo aurait peut-être permis une meilleure vision du monde proposé et une meilleure compréhension du scénario, car perso je n'ai jusqu'à maintenant aucune idée de la géographie par exemple du monde de Cocoon ou du plan d'un donjon et je pense que cela a pas mal nuit à ma compréhension des liens humains/fal'cie par exemple. D'un autre côté en ce qui concerne la 2D je me souviens sans problème de la ville d'Adelhyde dans WA ou de la map 600 AD dans CT et me les rappeler évoque sans soucis des parties de l'histoire, chose à laquelle j'ai du mal par exemple avec FF XIII (que je ne considère pas non plus comme mauvais, mais qui pèche de ce côté ci).

En même temps à l'époque 2D on retrouvait également des défauts et on attendait la 3D en espérant le meilleur et qui a apporté certaines choses mais pas que des avantages.

Mais bon ce n'est pas juste un choix de représentation dimensionnelle qui fait un RPG mémorable ou non, là je fais juste une réflexion sur la perception que l'on peut avoir sur la qualité d'un RPG s'il est en 2D ou en 3D.

_________________
Image
Lezard Valeth a dû maitriser les mystérieuses règles du forum... pour pouvoir déchiffrer la Pierre Philosophale.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 82 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, [5], 6  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com