Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Solatorobo
MessagePosté: Dim 24 Juil 2011 14:08 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
Solatorobo



Image
Présentation

L'annonce de la sortie de Solatorobo sur DS aura eu de quoi émoustiller pas mal de fans de RPG, puisque s'inscrivant comme une sorte de suite spirituelle à "Tail Concerto", un autre A-RPG très apprécié au sein de cette communauté et sorti il y a de cela quelques années sur Playstation première du nom. N'ayant jamais eu la chance de mettre la main sur ce dernier - et en espérant que cette erreur soit vite corrigée - c'est avec curiosité et entraîné par l'excitation de ses adeptes que j'allai me diriger vers ce titre dès sa sortie en France. Puisque oui, première surprise, le jeu est parvenu jusqu'en Europe et, seconde surprise, il fut traduit en français, ce qui est plutôt extrêmement rare lorsqu'un RPG ne porte pas le logo Square Enix sur sa jaquette.

De par son ton assez léger, voire enfantin, et sa traduction de très bonne qualité, ce RPG a tout je pense pour attirer un vaste public, des fans de RPG qui y trouveront leur bonheur, jusqu'à un public plus élargi et diversifié. Tout du moins, si le jeu avait pu disposer d'un minimum d'exposition, mon gros coup de gueule et point qui m'a bien gonflé étant, sa très faible exposition dans les rayons de magasins spécialisés, où, à peine deux jours après sa sortie, il m'aura fallu aller fouiller tout en bas d'un rayon, n'étant évidemment pas celui des nouveautés, le seul exemplaire disponible (!) caché au milieu d'une autre pile de jeux. Même constat dans deux autres boutiques se vantant d'être deux des plus grosses enseignes de vente de jeux vidéos en France, la meilleur expo que j'ai pu trouver à "Solatorabo" étant dans un Virgin...

Vraiment regrettable d'autant plus que ce jeu avait vraiment du potentiel pour attirer un peu de monde si tant est qu'on parle un peu de lui. Ce que je me propose aujourd'hui de faire.

Une histoire de chiens, de chats, de robots et d'îles volantes

L'histoire de Solatorobo nous invite à une grande aventure dans un monde merveilleux et fantastique d'îles célestes reposant sur un océan de nuages et peuplé de félins et de canidés anthropomorphes.
Et c'est en compagnie d'un jeune aventurier insouciant et intrépide du nom de Red que nous pourrons nous élancer dans ce nouvel univers. A bord de l'Asmodeus et en compagnie de sa soeur, Chocolat et de son robot personnel lui servant à la fois d'arme et d'engin de locomotion, le Dahak, Red s'aventurera alors clandestinement à bord d'un aéronef du Kuvasz, une puissante organisation armée, afin d'y récupérer un objet pour un client et ainsi récolter quelques pièces. Or, les choses ne tourneront bien sûr pas comme sur des roulettes et Red se retrouvera alors impliqué dans une histoire qui le dépasse concernant un étrange médaillon, un monstre colossal endormi depuis des siècles dans la mer de nuages et un mystérieux jeune garçon qui rejoindra notre petit équipage.

Une aventure épique peut alors débuter...

L'histoire en elle-même reste très classique et est loin d'être très ambitieuse, les grandes révélations et autres retournements de situation n'étant pas de grandes surprises en soi pour le joueur. Un ton légèrement enfantin mais très agréable et enchanteur se dégage du titre sur plusieurs aspects, histoire, personnages, chara-design, graphismes, musiques, mais malgré le manque de profondeur et la fragilité des thèmes abordés, impossible de décrocher de cette ambiance particulière.
On notera aussi un certain changement de cap présentant un peu plus d'ambitions dans le récit en seconde partie de jeu, car, à l'instar d'un "Tales of" par exemple, le titre pourra être décomposé en deux parties différentes, la fin de la première nous amenant vers une nouvelle aventure (en rapport, bien sûr) et bien plus creusée scénaristiquement parlant, explorant le background et les secrets de ce monde.

Image
L'univers de Solatorobo

L'une des choses m'ayant le plus enchanté, et m'ayant pas mal fait pensé au premier "Grandia", reste la façon dont nous est présentée cet univers qui, outre le fait de nous faire parcourir un monde d'îles volantes toutes différentes les unes des autres, chose toujours très excitante pour les grands aventuriers et fidèles de "One Piece"que nous sommes, nous plonge dans une ambiance au style très ère industrielle, bien loin de l'ambiance moyenâgeuse à laquelle est sommairement habituée le RPG-maniac type. C'est ainsi qu'aéronefs, petits avions ou dirigeables, trains à vapeur, robots en tout genre, bien loin du Gundam type (quoique certains...) et ressemblant plus à des espèces d'engins ouvriers grossièrement designés, peupleront ce petit monde très attractif, contribuant à lui donner un charme irrésistible. On retrouvera aussi cette ambiance mécanique jusque dans les donjons.

Un jeu qui sent bon l'huile, la rouille et les boulons, en somme !

Invasion de boules de poils et autres sacs à puces

L'équipage de l'Asmodeus :

Image
Red : Héros de cette aventure, courageux, intrépide, sa tendance à se fourrer dans de mauvais plans l'amènera à être lié à un étrange médaillon et à son gardien, le jeune et mystérieux Elh. Dès lors, le destin du monde reposera sur ses épaules.

Image
Chocolat : Pilote chevronnée de l'Asmodeus, et soeur de notre héros, Chocolat est une jeune fille ayant la tête sur les épaules, soucieuse du sort de Red et du butin que ce dernier parviendra à ramener à l'issue de chacune de leurs missions.

Image
Elh : Jeune garçon à l'apparence fragile se présentant comme le gardien du médaillon détenu par Red et semblant connaître beaucoup de choses sur le passé de ce monde et la créature gigantesque endormie dans la mer de nuages, le Lares. Pas mal de révélations attendent donc le joueur sur ce personnage...

Image
Dahak : Le robot de Red et son plus vieil et fidèle allié à bord duquel nous aurons la chance d'explorer ce récit.

Le Kuvasz :

Image
Bruno : Leader de cette redoutable organisation armée, Bruno est un méchant très méchant qui comme tous les méchants très méchants pense être capable de contrôler et d'utiliser la puissance du Lares pour son propre compte.

Image
Merveille : L'esprit scientifique et intellectuel du Kuvasz, Merveille est celle chargée d'effectuer des recherches sur le Lares et les moyens d'utiliser sa puissance pour le compte de Bruno.

Image
Opera : Chef des opérations militaires du Kuvasz, et du trio formé par Calua, Gren et elle, elle a tendance à aimer jouer et s'amuser de ses proies avant de les manger.

Image
Calua : Jeune garçon insouciant et ne prenant jamais rien au sérieux, il a un côté très détaché et amusé des événements se déroulant autour de lui, mais reste d'une loyauté infaillible envers Opera.

Image
Gren : Tout le contraire de Calua, Gren est lui plutôt très sérieux et strict. Le seul point de ressemblance avec son partenaire étant sa loyauté envers Opera.

Image
Béluga : Un personnage mystérieux s'affichant du côté du Kuvasz et semblant être une connaissance de Elh. Il parait en tout cas agir comme bon lui semble et est très puissant. L'électron libre du Kuvasz.

ImageImageImageImage
Au coeur de Solatorobo

Pour ce qui est du gameplay, je résumerai cet aspect là du jeu par deux mots, simplicité, efficacité.

Lors des phases d'exploration ou de combats, deux options s'offrent alors à nous, soit la marche à pied, nécessaire lors de certaines phases demandant d'atteindre des endroits inaccessibles autrement, soit la marche véhiculée à bord de notre fidèle robot, le Dahak, seul moyen disponible pour se farcir le bestiaire qui nous fera obstacle tout au long de la partie.

Les affrontements ne brillent donc pas par la complexité des actions disponibles, la tâche se résumant à deux possibilités, sauter et attraper. Le but de quasiment chaque combat étant d'éviter les attaques adverses, d'intercepter les projectiles nous prenant pour cible, et de les réexpédier à l'envoyeur. Très simpliste mais Ô combien prenant, le tout se concrétisant par des duels face à des vaisseaux géants nous faisant profiter de quelques salves de missiles et de plusieurs petits avions furibonds voulant nous dézinguer jusqu'au dernier boulon. Un vrai plaisir de jeu !
Aussi, "Solatorobo" n'est pas vraiment très difficile, l'écran de game over se faisant très rare, mais chaque monstre/boss demandant une stratégie particulière pour en venir à bout.

Ce jeu nous offre aussi l'opportunité de customiser le Dahak de manière assez rudimentaire, en déverrouillant petit à petit les cases d'un damier et en y plaçant intelligemment des pièces à la Tetris déterminant des bonus dans différentes stats, telles que l'attaque, la vitesse, la défense, ...

Conclusion

Pour qui est en quête d'aventures et de grandes épopées, "Solatorobo constitue le bagage parfait pour les vacances. Chargé de moments intenses, de superbes musiques, d'excellents graphismes pour de la DS, et d'un réel plaisir de jeu qui nous oblige à rester scotché à la console jusqu'à son dénouement, ce jeu aura su me faire vibrer du début à la fin malgré sa simplicité dans chaque aspect du titre.

Une grosse surprise qui gagne à être découverte et qui, j'en suis sûr, a un public pouvant l'accueillir à bras ouverts l'attendant quelque part. En tout cas, je n'ai maintenant plus qu'une hâte, découvrir l'origine de ce RPG au sein de "Tail Concerto" !

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Solatorobo
MessagePosté: Mer 10 Aoû 2011 16:44 
175 000 000 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Fév 2010
Messages: 1119
J'ai enfin réussi à me procurer Solatorobo ! Jeu que j'ai beaucoup suivi et que j'attendais énormément puisque je le voyais comme l'un des meilleurs jeux de l'année. Et cela n'a pas changé après avoir joué au jeu. Je vais d'abord commencer par les points négatifs qui ne sont pas vraiment nombreux. Même si cela n'est pas très dérangeant Solatorobo est un jeu facile, mais peut-être trop par moment notamment face aux combats contre les boss qui après avoir compris la tactique deviennent simple à battre et au final on s'en sort avec 2-3 égratignures. Dommage alors que les combats qui partent d'un gameplay simple deviennent vraiment vifs et intenses.
Autre point négatif qui n'en est pas vraiment un : La durée de vie. Dans un sens je fais cette critique à tous les bons jeux puisque j'aurais voulu que l'aventure continue encore plus longtemps. Mais Solatorobo nous offre un scénario rempli de quêtes épiques avec l'appui de personnages charismatiques ce qui nous maintient en haleine tout le long du jeu (Et c'est aussi principalement la raison qui fait qu'on a l'impression que le jeu est court).

Les graphismes pour une DS sont magnifiques que ça soit dans le design des personnages ou dans l'architecture des villes et des décors le tout accompagné par des musiques somptueuses, épiques bref je me demande comment on peut ne pas être conquis par ce jeu ^^
Point dont n'a pas parlé Cielo : Le GP Aérobot. Bon je comprends ce n'est pas vraiment le point le plus intéressant et même si des quêtes dans le jeu sont obligatoires il faut quand même noter la présence de ce second mode. On pourrait tout simplement résumer en une phrase : 4 joueurs embarquent à bord d'un vaisseau le principe étant de faire plusieurs tours et d'arriver premier, dans la veine d'un Mario Kart en quelque sorte. Le tout avec la possibilité d'utiliser un turbo et des objets bonus (missiles, brouilleur etc...). Pas le plus passionnant du jeu mais sympa tout de même.

J'ai également bien aimé le fait de pouvoir acheter les sons, retrouver les albums photos et acheter les cinématiques mais un des points faibles que je pourrais trouver à tout ce système est la quantité trop élevée et du coup inutile de rigs. Pour acheter des sons il faut d'abord trouver la musique et acheter avec des "Points" et non des rigs. Les albums photos ne s'achètent pas et il y a bien les pièces pour optimiser le Dahak qu'il faut acheter et qui pour le coup sont assez chères mais il faut d'abord trouver des cristaux-P qui eux ne se trouvent pas partout ! Le tout couronné par certaine missions que l'on peut refaire à volonté, ainsi on ne risque pas de se retrouver à sec.

En conclusion SolatoRobo est pour moi l'un des jeux de l'année et du coup cela m'a donné envie de découvrir Tail Concerto. Je recommande donc ce jeu que j'ai littéralement dévoré du début à la fin. J'en demande encore !

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Solatorobo
MessagePosté: Mar 16 Aoû 2011 15:42 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
Yuushi a écrit:
J'ai enfin réussi à me procurer Solatorobo !

:luffy youpi: Bravo !!! :luffy youpi:

Yuushi a écrit:
Autre point négatif qui n'en est pas vraiment un : La durée de vie.

Perso, j'ai trouvé la durée de vie très satisfaisante. J'ai d'abord grincer les dents à l'idée d'avoir fini le jeu à un certain point (et là, c'est clair, c'aurait été super court !) mais quel soulagement et joie de voir l'histoire repartir et se prolonger vers quelque chose de plus épique encore, doublant par là-même la durée de vie. Le seul soucis pouvant laisser penser que le jeu est trop court je trouve, comme tu le signales, une difficulté ridicule faisant que les niveaux et les nombreuses quêtes annexes se torchent à une vitesse folle. Un jeu un poil plus dur aurait permis d'y jouer un peu plus posément et sans précipitation. Dommage.

Yuushi a écrit:
Point dont n'a pas parlé Cielo : Le GP Aérobot.

Une raison toute simple à cela, mon cher. Je n'avais vraiment, mais alors vraiment pas envie de dire du mal de Solatorobo. Ce GP Aérobot fut un véritable cauchemar pour moi... Oh oui, je suis naze dans ce genre de truc (c'est simple, tous les murs et autres obstacles possibles et imaginables, je me les suis pris dans la tronche...). Je m'en suis démonté les pouces les rares fois où je m'y suis essayé, c'est à dire à deux ou trois reprises où certaines quêtes annexes y sont associées, et heureusement, oh oui heureusement !, le fait de finir dernier (loin derrière les autres bien sûr) n'a aucune conséquence sur le fait d'accomplir ou non la quête (sinon, je crois bien que j'aurais cassé ma DS).
Dans un autre genre de mini-jeu dont je n'ai pas parlé, j'ai plutôt bien aimé le concours de pêche. Un truc ultra classique dans les RPG mais fait de manière très originale dans Solatorobo en exploitant bien l'univers mis en place. Et où il est question de partir à la pêche, un harpon géant équipé sur le Dahak, à des espèces de poissons célestes géants ayant "fusionné" avec des vaisseaux détruits.

Yuushi a écrit:
J'en demande encore !

Tout pareil !

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Solatorobo
MessagePosté: Sam 20 Aoû 2011 15:53 
175 000 000 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Fév 2010
Messages: 1119
Oh merci d'avoir répondu car ça m'évite de faire un double post ^^ Il faut savoir que lorsque j'ai posté mon avis sur Solatorobo je venais juste de l'avoir et je pensais que j'avais fini le jeu car j'étais comme tu le dis à "un certain point". Et oui je suis un boulet qui met son avis en critiquant le jeu alors qu'en fait la durée de vie est plutôt correcte ^o^
Enfin maintenant que j'ai fini le jeu une première fois en 20h de jeu et que je me suis lancé dans un New Game++ ou j'en suis vers un peu moins de 40h de jeu il est clair que je n'ai pas à reprocher la durée de vie. Surtout que mieux vaut avoir une bonne durée de vie ou l'aventure y est intense qu'une durée de vie gigantesque ou l'on s'ennuie à mort.
Au final seule la difficulté peut être un point négatif dans ce jeu.

Juste concernant le GP Aérobot il est vrai que j'ai dû m'y mettre à plusieurs fois avant de bien piloter et encore je n'arrive à contrôler que "Lame Éclair" parce les autres sont pour moi incontrôlables. Enfin comme je l'ai dit on jouera à Solatorobo pour son histoire et non pour ce GP Aérobot bien que ça peut être sympa en multi ^^
Concernant la pêche j'ai également bien apprécié surtout que c'est fait de manière originale. Juste que comme on a une abondance de rigs dans le jeu il suffit de prendre le Gungnir pour attraper un poisson à tous les coups et une fois de plus la difficulté est abaissé. Surtout que mis à part les Cristaux-P les récompenses ne sont pas forcément super utiles.

Point dont je n'ai pas parlé mais j'ai trouvé l'humour très réussi surtout avec les voix françaises "Nom d'un chien et Sapristi" par exemple. Mais l'un des points que j'ai le plus apprécié avec ce Solatorobo est la musique et c'est d'ailleurs l'une des raisons qui me pousse à finir le jeu à 100% (C'est à dire avoir acheté toutes les musiques dans la cabine). Pour moi c'est très simple, certaines musiques sont correctes, la majorité sont bonnes, plusieurs sont excellentes et quelques-unes sont juste parfaites, sublimes, magnifiques etc...
Et c'est vraiment dommage que ce Solatorobo reste inconnu car c'est pour moi une merveille vidéoludique et l'un des meilleurs jeux de l'année sans aucun doute. C'est pour ça que je m'adresse à vous possesseurs de DS ou de 3DS : Achetez ce jeu !
Car je ne demande qu'une suite et si Strelka Stories est aussi excellent que Solatorobo je suis sûr de le prendre.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Solatorobo
MessagePosté: Sam 27 Aoû 2011 13:45 
80 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Juin 2010
Messages: 703
Les voix françaises qui ont du être enregistrées par des petits chinois d'ailleurs tellement elles sont... formidables. 8D
"Saliou-ou !"

A propos du jeu, j'ai terminé le jeu (sauf les quêtes après la fin je n'ai pas encore pris le temps de m'y atteler... Nan en fait c'est juste que j'y arrive pas @_@) mais pas une fois je n'ai vu l'ombre d'un bloc "Résurrection", quelqu'un saurait-il où et quand on peut s'en procurer et à quoi ils servent ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Solatorobo
MessagePosté: Sam 27 Aoû 2011 14:43 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
Pour les Resurrection, si je me souviens bien, tu les trouves auprès du marchand dans le vaisseau où se déroule les combats d'arène. Ils servent en fait, à te redonner un certain pourcentage de vie si jamais tu te fais tuer par un ennemi. Après, ils prennent énormément de place sur ta grille, raison pour laquelle je ne m'en suis jamais équipé.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Solatorobo
MessagePosté: Sam 27 Aoû 2011 14:43 
175 000 000 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Fév 2010
Messages: 1119
Étant donné que je suis en plein New Game ++ je ne peux pas te dire précisément ou en trouver puisque je n'ai pas accès à tous les lieux. Je peux juste te dire qu'il y a un bloc résurrection dans le navire des duels. Après essaye à Pharaoh, Basset (le coin de pêche) et le Golden Roar.
Mais si j'étais toi j'en prendrais pas puisque ces blocs Résurrections te redonnent de l'énergie lorsque tu meurs. C'est à dire que quand tes pv atteignent 0 selon ton bloc Résurrection, ta vie va se retrouver à 25%, 50%, 75% etc... Et si je ne te conseille pas d'en prendre c'est parce que pour mon cas je ne suis mort qu'une fois et c'est contre le boss de fin donc si tu veux pas gaspiller des Rigs et de la place pour d'autres blocs vaut mieux ne pas en prendre et privilégier les blocs d'attaque, de puissance etc...

Quand aux voix françaises enregistrées par des japonais, ce qui est plutôt marrant c'est que dans le jeu original c'est à dire au japon les voix sont en français aussi ! Le français, langue officielle de Sheperd ça claque non?

Edit: Rah tu le fais exprès Cielo? >__<

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com