Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 23 messages ]  Aller à la page Précédente  1, [2]
Auteur Message
 Sujet du message: Re: A la recherche du son perdu
MessagePosté: Mer 4 Jan 2012 12:22 
275 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Nov 2008
Messages: 1587
Localisation: Lancehélion
La recherche du son perdu continue, avec le premier son de l'an 2012.
Un son provenant d'un Océan qui est situé dans un coin du monde que nous connaissons tous, la France. Et cet Océan est celui de Wax Tailor.


Escale #6

Océan de Wax Tailor
Île de Hope and Sorrow


Image


Le groupe :

Avant de commencer, il faut signaler qu'encore une fois l’appellation groupe est un peu pompeuse. En effet, cette fois encore il s'agit surtout le projet d'un seul homme, Jean-Christophe Le Saoût plus connu sous le pseudonyme de Wax Tailor.
Il commence comme membre d'un groupe de rap français La Formule dans les année 1990 pour ensuite fonder son propre label et les produire en 1998. Néanmoins il se détachera très vite du rap français (et c'est pas dommage) et vaquera à d'autres projets plus electro au tout début des années 2000. Il commencera son projet Wax Tailor en 2002 pour sortir son premier EP en 2004 combinant astucieusement le Trip-Hop et le Hip-Hop orchestral.
Un an après, son premier album sort, Tales of the forgotten melodies qui rencontrera un succès inattendu au niveau national et international.
Son style, très influencés par la musique noire américaine et la pop des années 60, se confirmera en 2007 avec la sortie de son deuxième album Hope and Sorrow. Il devient alors un artiste phare de l'electro-hip-hop. Cet album sera d'ailleurs couvert de récompenses diverses.
En 2009 sort l'album In the Mood for life qui, sans égaler son précédent album, lui vaut encore une fois la distinction d'album de l'année aux victoires de la musique.
Son prochain album devrait normalement sortit courant 2012.
Wax Tailor aime aussi beaucoup cacher un certain nombre de références culturelles dans ses morceaux, souvent issues du cinéma américain, comme du Kubrick avec un extrait de Dr Folamour dans le morceau Our Dance (comment tenter d’appâter Leto et Enod =D ).

L'album:

Hope and Sorrow est donc le deuxième album de Wax Tailor, celui qui confirmera et renforcera sa place sur la scène electro-hip-hop mondial. Et pour ma part, il s'agit là de son meilleur album.
A la différence de son album précédent très mélancolique et influencé par le Trip Hop, cet album propose un style plus soul, jazzy et chaleureux. Le tout étant sans équivoque fortement influencé par le hip-hop.
On s'en apercevra dès le premier morceau Once Upon a Past, un instrumental long ponctué d'une touche electro très rafraîchissante.
L'album se démarquera aussi par de nombreuses participation de voix féminines, notamment Charlotte Savary, qui donnerons un coté plus subtil à la création et aussi un plus planant (grosse préférence pour le morceau To dry up.
Le tout souvent ponctué de petit extraits de dialogues de vieux films, comme dans The Tune avec un extrait de L'ombre d'un doute de Alfred Hitchcok ou dans The Game you play avec un extrait de Faces de John Cassavetes. Ces dernières apportant une sorte de signature à l'album, favorisant le climat néo/rétro de l’œuvre.
Hope and Sorrow est un album à l'ambiance sophistiquées et travaillées qui affirme l’élégance musical et les influences résolument rétro de Wax Tailor. Une merveille...

Morceaux :

Once Upon A Past
On commence avec un morceau instrumental extrêmement agréable. Comme dit précédemment, il s'agit d'un long instrumental accompagné d'un electro malicieux

The Way We Lived
Un morceau en collaboration avec Sharon Jones, de la soul black avec une rhytmique urbaine.

The Games You Play
Un morceau de hip-hop old-school accompagné par la rappeuse anglaise Voice ce qui donne une classe très anglaise au morceau

The Tune
Morceau assez rythmique et bougeant, un vrai plaisir à l'oreille

The Man With No soul
Première collaboration avec Charlotte Savary sur l'album. Une odyssée sensuelle et proche de la pop.

Radio Broadcast
Un morceau très détendu, très court... légèrement ovni mais sympathique

Positively Inclined
Un morceau très jazzy très agréable.

Sometimes
Instrumental d'ambiance très 1960 !

House of Wax
Un rap humoristique aux scratches et aux samples vénéneux.

Beyond Words
Petit instrumental de transition, pourquoi pas.

To Dry Up
Charlotte Savary again. Mon morceau favori de l'album, il est sensuel et planant.

We Be
Un morceau avec une rythmique très agréable accompagné du flow intense d'Ursula Rucker, une pépite.

That Case
Un petit délire d'un trentaine de seconde, pourquoi pas

There Is Danger
Un morceau sympathique avec une instru simple mais efficace.

Alien In My Belly
Et on finit avec Charlotte Savary, un moment mystique, mystérieux et élégant.



Les influences de cet album sont très diverses, ce qui fait de cette œuvre une véritable pépite.
Malheureusement le tout est bien trop hétéroclite pour être le son perdu
...
La recherche continue


A suivre...

_________________
Image

To bring us back our heart's desire... Vengeance... Justice... Fire and blood - Doran Martell


Disclaimer : Les Martells que soutien l'auteur de ce post n'ont rien à voir avec les grands guignols de la série télé... Il aime ceux du livre !
Spoiler: Montrer
Dans la fiche "Personnage" de Wiper, "Dieu" est mis au pluriel, alors qu'il n'y a qu'un seul Dieu : Takamari.- Triplem


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: A la recherche du son perdu
MessagePosté: Dim 15 Jan 2012 19:37 
100 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Déc 2010
Messages: 865
Localisation: Rhapsody Man
Ce son perdu est carrément casse-pied, je suis toujours obligé de le chercher avec Takamari. Taka, t'as bien cherché dans le tiroire à chaussette par là ? Oui ? Oui, ah bon, tant pis...

Sinon, revenons sur Wax Taylor.
La première impression que j'ai eu, avec le premier morceau, c'est que ca ressemble vachement à l'artiste qu'avais proposé Ssof aux D-Visions que j'avais bien aimé. Once Upon a Past est assez sympa, le jazz est franchement rythmé à souhait, on a bien envie de se préter au rythme du morceau. Par contre, le manque de paroles est à déplorer sur le rythme très répétitif en soi ( Ouais, je suis fana d'instru, mais faut pas que ce soit redondant aussi ^o^ )

C'est marrant tout de même parce que après, sur The Games You Play, c'est exactement pareil, le rythme est bien cool, plus rythmé hip-hop, mais avec les paroles, c'est pas pareil. Juste un morceau avec le rythme m'aurais paru vide là aussi, mais la voix grave et garconne de Voice ( si c'est bien elle ) rajoute la dose d'originalité qu'il faut pour sortir de la monotomie du rythme. J'ai un peu plus de mal par contre avec des morceaux du type The Man with No soul , où le rythme est dérangeant, et le côté pop, avec la voix susurrante me donne une sacré sensation de déjà-vu.

Pour finir, mon coup de coeur de l'album va à House of Wax, carrement orienté Hip-Hop et à la fois avec une touche saxo qui donne une pêche à un morceau qui me rapelle les premiers artistes de Hip-Hop que j'écoutais *_*


Si je devais résumer, je trouve toussa bien sympa, le mélange de deux styles différents marche de manière assez efficace, et le pari osé est bien surmonté. Néanmoins, le problème de l'album ressort avec le premier morceau. Trop de rythme monotone et des voix pas assez puissantes, voir parfois inexistantes relayées à l'arriere plan.
Dommage sur ce point, car sinon je serais vraiment tombé sous le charme total, puisque certains morceaux ont déjà rejoint mon Ipod !

Waiting for next time, dude.

_________________
Image
XIII

~ Secrétaire Ultra du Club Ps ~


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: A la recherche du son perdu
MessagePosté: Dim 22 Jan 2012 14:32 
275 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Nov 2008
Messages: 1587
Localisation: Lancehélion
La recherche du son perdu suit toujours son cours, escales après escales les aventurier découvrent des richesses musicales inespérées. Mais jamais aucun ne trouve le fameux son qui apportera la paix et l'harmonie sur terre...
Et malgré des recherches infructueuses, ils ne se découragent pas quitte à revenir dans des Océans beaucoup plus connus et fréquentés.


Escale #7

Océan de The Cardigans
Île de Gran Turismo


Image


Le groupe :

The Cardigans est un groupe de rock Suédois formé dans la ville de Jönköping en octobre 1992. Ils ont la particularité d'avoir un style assez changeant et évolutif qui leur a permis d'attirer un public différent à chaque fois. Un style passant parfois par un rock alternatif punchy et parfois par une musique plus relaxante et plus sombre.

Le groupe se forme donc en 1992 quand Peter Svensson, Magnus Seveningsson, Bengt Lagerberg, Lars-Olof Johansson et Nina Personn décident de fonder un groupe. Même si l'initiative de le création du groupe est plutôt accordé aux deux premiers.
Le groupe vivra donc dans le même appartement en faisant des petits concerts dans divers bar et autres jusqu'en 1993 ou un producteur les remarquera, un certain Tore Johansson. Ce dernier invitera le groupe à une séance d'enregistrement studio. Séance qui se révélera féconde car en 1994 le premier album du groupe voit le jour Emmerdale. Néanmoins il ne sera que disponible en Suéde et au Japon jusqu'en 1997, ou il rencontrera un succès très acceptable.
Durant le reste de l'année 1994, le groupe passera son temps entre tournée Européenne et enregistrement du prochaine album. Album, Life dont la sortie internationale sera en 1995 et qui rencontrera un immense succès. Par la suite ils sortirons First Band on the Moon en 1996 avec encore une fois le succès au rendez vous.
Gran Turismo , l'album dont il est question aujourd'hui, sorti en 1998. Il se démarqua rapidement des précédents par son ambiances beaucoup plus sombre et plus atmosphérique (même si certains morceaux sont plus punchy).
Par la suite, le groupe se séparera pendant une période pour que chacun puisse développer ses projets solos et autres.
Le groupe se reformera en 2003 et se mis à sortir d'autres albums, Long Gone Before Daylight et Super Extra Gravity... Mais ça c'est une autre histoire...

L'album:

Gran Turismo est donc le troisième album du groupe et il s'agit du plus sombre et du plus oppressant, c'est d'ailleurs ici que le groupe a utilisé le plus de son électroniques.
Cette album tranche énormément avec les précédents, comme si tout ce qui était sorti avant n'étais qu'une farce. La Nina poupée qui chantait des petites chansons d'amour laisse sa place à une Nina plus sombre, plus mature. Le premier morceau, Paralyzed sonne comme une sorte d'avertissement ;Ne lâche pas prise, Ne rêve pas, Ne tombes pas, Tu perdrais tout.
Le deuxième morceau se révèle être un constat sur le succès du groupe et sur un succès peu être trop rapide. Les paroles de cet album vont toutes dans ce sens, un triste constat et une incitation à un nouveau départ.
L’instrumental de l'album est lui aussi de couleur sombre. Le son un peu classique et limite gnangnan des albums précédents à laisser sa place pour quelque chose de plus crispé. Le son de l'album est plus électronique, plus mécanique et plus froid qu'avant, mais cela se marrie parfaitement avec les paroles et l'ambiance.
Une réussite qui redonne un nouveau souffle et un nouveau point de départ au groupe.

Morceaux :

Paralyzed
Une ouverture mystérieuse qui nous donne le ton.

Erase/Rewind
Un morceau un peu plus joyeux qui parle d'un nouveau depart, assez rythmé et très agréable.

Explode
Une petite balade sympa mais plutôt répétitive.

Starter
On arrive sur quelque chose d'un peu plus énergique et joyeux, toujours sur le nouveau départ.

Hanging Around
Un début assez mystérieux, qui se répétera tout le long du morceau, pour embrayer sur un bon morceau.

Higher
Un morceau extrêmement beau, la voix de Nina y étant pour quelque chose.

Marvell Hill
Le morceau que j'aime le moins dans l'album... l'instru ne me plait pas du tout... mais ça reste bon.

My Favourite Game
Morceau très connu et assez punchy. Un classique !

Do you Believe
Une instru monstrueusement classe et un chant toujours bon, une petite pépite !

Junk Of The Heaths
Un morceau très relaxant et assez tranquille, il annonce parfaitement la fin.

Nil
Une conclusion toute en douceur au piano... et le reste est silence...


Ce son ne peut malheureusement pas être le légendaire son perdu...
Il est beaucoup trop populaire, et il lui manque certaines qualités...
...
La recherche continue


A suivre...

_________________
Image

To bring us back our heart's desire... Vengeance... Justice... Fire and blood - Doran Martell


Disclaimer : Les Martells que soutien l'auteur de ce post n'ont rien à voir avec les grands guignols de la série télé... Il aime ceux du livre !
Spoiler: Montrer
Dans la fiche "Personnage" de Wiper, "Dieu" est mis au pluriel, alors qu'il n'y a qu'un seul Dieu : Takamari.- Triplem


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: A la recherche du son perdu
MessagePosté: Sam 28 Jan 2012 12:32 
200 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 27 Oct 2010
Messages: 1217
Le concept est intéressant, même si personnellement j'accroche pas spécialement à ce genre d'instru (à part quand c'est un peu + rythmé), je dois dire que c'est très efficace pour mettre en place l'ambiance de l'album dont parle Taka, et cette ambiance là je la ressens très bien. La voie de Nina est très jolie, qui n'est pas sans rappeler celle de Beth Gibbons de Portishead.

Globalement, j'apprécie l'album sans en être spécialement fan, mais il est très bien construit, et, au-delà des goûts musicaux, j'apprécie beaucoup quand ce genre d'effort est fait (dans le genre, Gorillaz sait très bien le faire, ou encore Linkin Park sur son dernier album, qu'on aime ou qu'on aime pas, mais qui a quand même ce mérite là).



Mais maintenant, reprenons la mer !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: A la recherche du son perdu
MessagePosté: Mer 1 Fév 2012 18:49 
275 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Nov 2008
Messages: 1587
Localisation: Lancehélion
La recherche du son perdu n'est pas de tout repos...
Elle est longue, difficile et décourageante.
Beaucoup d'aventurier abandonnent leur quête rapidement.
Néanmoins d'autres la poursuive ardemment,
Combattant sur tout les fronts pour prouver leur valeur.
L'aventurier que j'ai rencontré aujourd'hui est l'un d'entre eux !
Il s'agit de l'un des 4 empereur du son de la Volonté du D
...

Aventurier du son #2
Pickloc'N


Image

_________________
Image

To bring us back our heart's desire... Vengeance... Justice... Fire and blood - Doran Martell


Disclaimer : Les Martells que soutien l'auteur de ce post n'ont rien à voir avec les grands guignols de la série télé... Il aime ceux du livre !
Spoiler: Montrer
Dans la fiche "Personnage" de Wiper, "Dieu" est mis au pluriel, alors qu'il n'y a qu'un seul Dieu : Takamari.- Triplem


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: A la recherche du son perdu
MessagePosté: Mer 1 Fév 2012 19:15 
75 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Nov 2010
Messages: 683
Localisation: Wandering in labyrinths of coral caves...
Je remercie énormément Taka-Pirate de me laisser présenter cette escale n°8, qui j'espère vous plaira!



Après être allés dans des contrées froides du Grand Nord mais fréquentées,
dirigeons-nous vers des eaux beaucoup plus chaudes,
vers un océan aux trois climats méconnu,
vers l'Australia...


Escale #8

Océan de True Live
Île de Found Lost


Image


Le groupe :

True Live est un groupe de jazz-rap formé australien à Melbourne, en Australie. C'est un genre peu courant mais qui se marie à merveille comme nous pourrons le voir! True Live a été formé en 2003, composé de six musiciens de formation classique : Ryan "Rhyno" Ritchie est le chanteur/rappeur et le producteur du groupe et compositeur. Tamil Rogeon est le violoniste, co-compositeur et manager. Nous retrouvons également Matus, le claviste du groupe ainsi que Tim Blake qui lui s'occupe du violoncelle. Enfin, Thomas Butt est contrebassiste de True Live et également le co-scénariste. Dirigé par le talentueux Ryan Ritchie, le groupe commence à jouer des concerts autour de Melbourne. Peu à peu son style devient reconnaissable.
En 2005, True Live signe avec Shock Records et sort son premier EP Mintons. L'album est un véritable succès, il est acclamé! Durant la période 2005-2006, le groupe part en tournée, se produisant au Festival de la Musique Meredith, le Festival de Jazz Bangalow et Big Day Out, entre autres. The Shape of it est le premier album du groupe et paru en Octobre 2006. Ainsi, ils enchaînent spectacles sur spectacles!
Le groupe a maintenant sorti son 2e album "Found Lost", qui commence juste à percer en France...


L'album:

Au début de l'année 2009, True Live signe à Melbourne sous le label Sounds Illusive la production d'un nouvel album. De mai à Juillet 2009, le groupe part en tournée en tournée à travers le pays. Ce n'est que le 7 mars 2011 que Found Lost est sorti chez nous! Ainsi, cette musique australienne peut surprendre un peu aux tous premiers abords. Le mélange du jazz et du rap avec quelques tendances hip hop est très homogène mais j'avoue que moi je fus quelque peu déstabilisé (il faut dire que la pochette du CD m'indiquait plus du jazz qu'autre chose vu les instruments présentés).
Quelle ne fut pas ma surprise alors quand j'entendis la voix de l'excellent et charismatique se calquer sur le rythme entraînant des cordes, du piano et des effets électro! Bref l'écoute qui suivie fut un véritable plaisir, surtout quand on a eu la chance d'écouter leur premier album et de voir qu'ils ont bien évolué. C'est donc un style mûri, plus réfléchi et moins désordonné que nous offre True Live. Personnellement je ne m'en lasse pas du tout d'écouter en boucle Found Lost! Enfin en boucle... disons plutôt régulièrement. Car le son qu'ils produisent est vraiment génial avec des musiques comme Best Thing Man ou Raise Up mais ils peuvent parfois agacer sur certaines musiques (je pense notamment à Man Man). A consommer avec modération donc...


Morceaux :

Raise Up

Allez, fini de bailler aux corneilles! A peine cliqué sur la balise l'on se réveille avec la voix chaude et énergique du chanteur accompagné de sa bande!
Raise Up "lève" le voile nous offrant une mélodie dopante, entraînante. L'album prévoit de belles couleurs!

Man Man

L'intro est juste excellente. Des notes virevoltantes, dures, annonçant le thème de la musique. Les effets electro derrière rappliquent et Ryan attaque le refrain. Un poil répétitif et qui peut agacer.


Something To Be

Une musique très joyeuse avec les accords du piano tout au long du morceau. La mélodie est simple et efficace. Vraiment très sympathique!

Look To The Skies

Début très jazzie avec les percussions. Les instruments dans le fond assurent le rythme tandis qu'au devant de la scène notre chanteur australien nous sort des paroles à une allure rapide. Là encore c'est assez puissant avec cependant des pauses par moment.

Got To Go, Got To Take Me

Celle-ci est plus tranquille, plus posée. Sur des sons de cloches mêlés au piano, le rythme balance, nous laissant nous reposer et apprécier pleinement cette mélopée... Nous avons également le droit à un magnifique solo de violon qui dévoile en quelque sorte le potentiel du groupe, son savoir-faire.

Got Your Back

Bruissements de djembés, et hop on est reparti une fois de plus dans une musique avec une lente ascension vers le refrain. Géniale pour ses crescendos. Quelque peu planant avec le chœur on se laisse guider vers la fin de la chanson jusqu'à une reprise sûre du tempo.

Best Thing Man

Assurément ma préférée de l'album. Elle se démarque très nettement des autres par sa maîtrise des notes, du son produit. Puis ce que j'aime par dessus tout c'est ces cassures de rythme qui jonchent çà et là, parcours effréné luttant contre les obstacles. Le piano à la fin est lui aussi excellent.
Empreinte de sentiments...


Somewhere I Can Go

La suite directe de la précédente et excellente Best Thing Man, avec une intro où les voix, synchronisées, continuent de donner à tel point que l'on se demande quand est-ce qu'elles sont fatiguées.

Damn Right

Mais c'est pas terminé, loin de là, et la musique suivante est quelque peu décevante par rapport aux précédentes : les notes sont traînantes sur le refrain et ne sont pas forcément très jolies. Personnellement elle m'agace. A écouter avec retenue.

Know If I Knew

Une des musiques les plus douces et paisibles, voire la plus tranquille, qui repose...
On respire.


Need To Be Now

Ah celle-là aussi est vraiment bien. Elle n'agresse pas non plus les oreilles! L'introduction est très bien amenée par le saxophone que l'on retrouvera un peu plus loin dans la mélodie. Le fin est proche avec ses tonalités très jazz et mélancoliques. Une pointe de nostalgie rehausse le tout.

Things Have Changed

Les choses ont bel et bien changé. Tout au long de l'album nous avons pu suivre un chemin sinueux, rempli de choix ; et si True Live a décidé de produire une musique énergique au début de cet album, là nous avons le droit à une mélodie triste, laissée en suspens...


Les eaux rares et tourmentées de True Live se rapprochent de la définition du son perdu.
Déjà parce que le titre lui-même colle à merveille avec la recherche, et ce sont là des mélodies peu courantes.
Mais quelque chose cloche. Ce ne peut-être lui. Le groupe a besoin de s'affirmer, l'album connaît des irrégularités.
Le son perdu, lui, n'a aucun défaut. Je m'excuse auprès de Taka-Pirate de n'avoir pu lui soumettre la musique de ses convoitises.
Souhaitons-lui bonne chance pour la suite de son odyssée musicale!


A suivre...

_________________
On ne peut pas changer la nature, mais la nature est faite de changements...
Image
Initiation à la Musique + Pink Floyd ~ Gouache de Jean Giraud
— Van Gogh ~ Starry Night (modifié)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: A la recherche du son perdu
MessagePosté: Mer 9 Mai 2012 17:18 
275 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Nov 2008
Messages: 1587
Localisation: Lancehélion
Vous pensiez que l’aventure du son perdu avait été avortée prématurément ?
Eh bien non, après plus de deux mois d’absences je suis de retour pour voguer de nouveau avec vous sur les Océans mystiques du son. Tout ça dans le seul but de découvrir le légendaire et parfait son perdu.
Et comme il faut recommencer en douceur, aujourd’hui nous visiterons un Océan qui ne nous est pas inconnu afin de revenir sur une île que nous n’avions qu’aperçu, l’île de 100th Window de l’Océan de Massive Attack.


Escale #9

Océan de Massive Attack
Île de 100th Window


Image


Le groupe :

Début du groupe
Massive Attack est donc, comme vous le savez déjà, un groupe de Trip-Hop britannique originaire de Bristol. Il est à la base composé de Robert Del Naja (3D), Grant Marshall (Dady G) et Andrew Volwes (Mushroom).
Suite à la sortie du troisième album du groupe, Mezzanine en 1998, 3D quitte la formation suite à un désaccord et Dady G décide faire une pause peu de temps après. Il ne reste donc plus que 3D pour assurer la pérennité de Massive Attack. Il se retrouve donc seul en studio et décide de repartir de zéro pour le nouvel album, il efface toute trace du travail qu’il avait eu le temps d’effectuer au préalable avec Dady G car il ne lui convenait plus. Il partira donc sur de longs mois d’expérimentations sur diverse boites à rythmes et instruments. Il décidera aussi d’abandonner les samples.
Et en plus des expérimentations, il fera appel à d’autres artistes pour quelques coopérations, tel que Horace Andy et Sinead O’Connor.
L’album ne sera pas très bien accueilli lors de sa sortie en 2003, le son était plus froid et électronique, néanmoins il est très agréable à l’écoute et marquera un nouveau départ pour Massive Attack.

L'album :

100th Window est totalement différent des précédents albums de la formation, c’est pour cette raison qu’il a été, injustement, mal reçu.
Il n’y a plus aucun samples ni aucun breakbeats, tout est plus électronique et synthétique. Le son est minimaliste, comprenant des riffs de guitares silencieux et torturés et des rythmiques stricts sur boites à rythme électronique, seul quelques cordes et la basse viendront troubler cette atmosphère froide. Il y a un nombre incalculable d’effets sonore qui enveloppes le son et les voix sont de plus en plus obscures.
Le tout donne un rendu assez énorme et très envoûtant.
L’album se laisse écouter sans problème, et c’est peut être là son principale défaut. Car malgré certains titres, Future Proof et Everywhen, l’album est trop constant au point qu’il est facile de l’oublier.
Néanmoins, 100th Window reste une expérience des plus intéressante malgré un album trop lisse.

Morceaux :

Future Proof
Une introduction qui donne le ton, ça serait électronique, froid et certainement envoutant

What Your Soul Sing
Ce morceau est très relaxant grâce à la voix de Sinead O’Connor, une bonne performance quoique très lisse.

Everywhen
Mon morceau préféré de l’album, sûrement dût a son coté très mystique et d’une certaine façon cyberpunk.

Special Cases
Une voix tremblotante, une rythmique froide et des cordes stressantes. On adhère ou on adhère pas.

Butterfly Caught
Un son assez stressant et un peu dérangeant, néanmoins il n’en reste pas moins bon.

A Prayer for England
Un ligne de basse assez répétitive, mais monstrueuse, ponctue ce morceau. Ce dernier aurait put être énorme si il y avait eu une explosion à un moment donné, malheureusement ce n’est pas le cas. Sympathique quand même !

Small Time Shot Away
Un morceau qui s'inscrit dans la continuité de l'album. Simple et efficace, mais malheureusement facilement oubliable.

Name Taken
Morceau lent et reposant, il souffre lui aussi d'un manque de personnalité qui le rend facilement oubliable.

Antistar
Une conclusion assez sympathique qui se place dans le même registre que les morceaux précédents. C'est à ce moment là qu'on s’aperçoit qu'on a passé un bon moment à écouter cet album, mais qu'il souffre d'un défaut majeur, il est linéaire.
Mais... mais... y aurait t-il une surprise à la fin ?



C’est envoûtant, c’est un son de qualité mais malheureusement il n’est que trop lisse.
L'album en lui même est très bien, malheureusement il n'y a pas assez de caractérisation entre les morceaux.
Il ne laisse pas de place à la folie et n’explose jamais, c’est ce qu’il lui manque pour devenir le son perdu.
La recherche continue !


A suivre...

_________________
Image

To bring us back our heart's desire... Vengeance... Justice... Fire and blood - Doran Martell


Disclaimer : Les Martells que soutien l'auteur de ce post n'ont rien à voir avec les grands guignols de la série télé... Il aime ceux du livre !
Spoiler: Montrer
Dans la fiche "Personnage" de Wiper, "Dieu" est mis au pluriel, alors qu'il n'y a qu'un seul Dieu : Takamari.- Triplem


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: A la recherche du son perdu
MessagePosté: Lun 28 Jan 2013 17:59 
80 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Nov 2010
Messages: 707
Localisation: non merci je suis allergique
Takamari a écrit:
A suivre...

M'aurait on menti ?
N'y aura t'il donc aucune suite ?
Le jeune aventurier du son perdu aurait il renoncé ?
La gestion de son horrible club lui aurait il fait perdre la tête au point d'en oublier le son perdu ?
Serait il devenu sourd ?
N'aime t'il plus la musique ?
Quelqu'un ou quelque chose le retient prisonnier l'empêchant de poursuivre sa quête ?
Le son perdu n'est t'il qu'un leurre ?

Tant de question et si peu de réponse.
Je n'en attend aucune de toute manière.
Ce que je veux ?
C'est très simple, le retour du bon vieux temps, un peu de motivation bougre d'âne, au lieu de réfléchir à de bêtes idées pour le club ps, remontes dans ta frêle esquive et pars braver les mers hostiles de la musique.
Tu te feras agresser
Tu te feras torturer
Tu perdras espoir

Mais crois moi.
Tu verras de grandes choses
Des merveilles qui te changeras

Et à ce moment la tu te souviendras du chemin que tu as parcourus, des difficultés surmontés et enfin, face au son perdu, tu pourras dire.
Je l'ai trouvé !!!!!


Sérieusement, j'aimais beaucoup ce que tu faisais et je trouve dommage que tu te sois arrêté, je sais que ça bouffe du temps et que la motivation peut s'en aller, mais j’espère bien par se message, te redonner un peu de boost.
Et si ce n'est pas le cas, j'invite un peu tout le monde à harceler taka de mp pour lui demander de reprendre ce topic !!!!
Menacer le si il le faut :)

Et je suis sympas je ne t'ai pas fait l'affront de doter ce message de pré scriptum ^^

_________________
Image



Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 23 messages ]  Aller à la page Précédente  1, [2]

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com