Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Oldelaf
MessagePosté: Dim 30 Déc 2012 20:57 
475 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2008
Messages: 2364
Localisation: sur Sillage ... Poukram !!



Cette chanson, ça vous dis quelque chose ? Vous l'avez sûrement entendu quelque part ...
Mais est ce que beaucoup d'entre vous savent que c'est Oldelaf qui est derrière tout ça ?




Laissez moi donc vous en dire plus sur cet artiste aux nombreux talents ...






Image

Oldelaf et Monsieur D (au grand complet, avec de gauche à droite) :
Pépito, Oldelaf, Benjamin, Firmin, Fred V. et Fred D. (photo prise à l'Olympia)





Image
Spoiler: Montrer
.................Le GrOs Ours

......................................Les Hippopotames

.................Pas D' Bras

.................PèrE Noël


...............AvAnt

.........Le CaFé


................Bér&nice



..................3 COuleurs

........................Nathalie

........................Les Super-Héros


...................................Et si on chantait

.............................RUe de Nantes

..................................Raoul mon pibull




Oldelaf et Monsieur D est un groupe de chansons humoristiques qui s'étala sur 10 ans (2000 à 2010) et qui comprend en tout 6 membres répartis sur plusieurs années (Oldelaf + 3 Monsieur D et deux accompagnants : Pépito et Firmin).



ImageOLDELAF & MONSIEUR D, C'EST QUOI EN FAIT ?


Après être parti des Petits Humains avec dans son bagage ses chansons drôles (et cons), Oldelaf se dirige en janvier 2000 vers le café-concert Ailleurs (qui n’existe plus d’ailleurs ^^) où il a fait quelques chansons. L’équipe du café l’a repéré et a aimé ce qu’il faisait et du coup, l’équipe lui a demandé s’il avait un spectacle qui s’articulait autour de ses chansons rigolotes. Mais ne se sentant pas de faire le spectacle tout seul, il a alors demandé à son ami de lycée Fred D. avec qui il avait eu plusieurs fois l’occasion de jouer, de le rejoindre. Fred a d’abord hésité ; du fait de ses obligations, il voulait avoir du temps pour trouver entre autre du boulot. Mais, comme il faisait son service militaire sur Paris, il a alors accepté et ils ont donc tenté le coup. Nos deux amis créent ainsi tout de suite un spectacle humoristique chanté et improvisé.

    → Au départ, ils pensèrent que ce serait juste comme ça pour rigoler, que c’était une sorte de délire qui s’est très vite transformé en « délire approfondi ». Car, ils se sont fait surprendre (oui, oui, c’est vraiment le terme approprié) par le phénomène, car avec le bouche à oreille (*), les bars parisiens et la péniche El Alamein étaient pleins tous les mois.

→ En 2002, ils entament les salles franciliennes et le public de fan ne cesse de grandir et de répondre présent.

Leur premier disque « Chansons Cons », auto-produit en 2003, reprend à peu près les même textes mais arrangés. (cf notes) Ils font aussi des passages radios avec la chanson « Raoul mon Pitbull » (France Inter, Radio Néo …). Les concerts sont toujours autant remplis (les dates au Point-Virgule et L’Européen aussi). Le cd connaît un assez bon accueil et succès, ce qui leur permet d’être invité à Sceaux (tiens, c’est marrant ! ^^) dans le cadre des Rencontres de musiques actuelles, où la salle est sous le charme.
L’année 2004 ne change pas grand pas grand-chose à cela, puisque le groupe fait des premières parties encourageantes, ainsi que des amitiés musicales fortes (c’est d’ailleurs cette même année qu’Oldelaf sera de passage pendant un an et demi chez les Fatals Picards en parallèle avec son groupe). Fin 2004, le groupe devient « professionnel », Frédéric Draps cède la place à Frédéric Vaysse (Fred V.). Mais le groupe n’est pas seulement deux, mais trois ! En effet, Pépito Valdez est venu les rejoindre. L’aventure repart de plus belle avec un nouveau spectacle. Ils font d’ailleurs 6 mois remplis au théâtre des Blancs-Manteaux, ils tournent dans toute la France avec des festivals un peu partout (comme le Printemps de Bourges, les Francofolies, Chorus entre autres…) et un deuxième album voit le jour « L’ALBUM DE LA MATURITÉ » le 3 mai 2006. Le Café de la Danse, le Cabaret Sauvage, puis plus tard en 2007 la Cigale, sont eux aussi remplis.



« Oldelaf et Monsieur D était d’une sorte de "groupe poubelle" dans lequel on ne faisait que des chansons cons. »



En 2008, le clip « Le Café » est téléchargé plus de 3 millions de fois ! Mais le 2e monsieur D décide lui aussi de quitter le groupe début 2008 et emporte avec lui Pépito (qui est déjà parti lui depuis fin 2007 pour mieux se consacrer à son groupe Les Petites Bourettes). Du coup, sonné par cette nouvelle assez brusque, Oldelaf se met à fond dans un projet solo dédié spécialement aux enfants en enregistrant les 14 chansons qui compose l’album « Bête et Méchant ». Mais il n’a pas le temps de se reposer puisque le 3e et dernier Monsieur D (Benjamin Pascal) arrive et c’est reparti pour un tour ! Mais il fallait trouver quelqu’un pour remplacer Pépito Valdez. Et ils prennent sous leurs ailes un jeune stagiaire, le neveu d’une grande célébrité du show-biz (Firmin Lepers), afin de lui apprendre toutes les ficelles du métier d’artiste et de star ! C’est également en 2008 qu’Oldelaf signe chez Roy Music (qui est encore sa maison de disque à l’heure actuelle). Et un an plus tard, le 3e disque d’Oldelaf et monsieur D sort enfin : « Dernier chance d’être disque d’or ». A la sortie de ce 3e opus, l’Européen fit salle comble. Oldelaf en concertation avec Benjamin décide de mettre fin au groupe Oldelaf et monsieur D avec une tournée d’adieu et une ultime date à l’Olympia (avec pleins d’invités de surprises et les 3 monsieur D réunis pour ce concert d'adieu !). C’était un énorme moment que personne n’est pas prêt d’oublier ! Et soulignons encore une fois que l’Olympia fit salle comble très rapidement et que par le bouche à oreille, il n’y a pas eu de pub ou autre marketing ^^


    → D'ailleurs, pourquoi un tel nom ?

Bon pour ceux qui ne l'ont pas remarqué, c’est assez simple la trouvaille du nom. Au moment de leur premier concert, ils n’avaient toujours pas de nom pour leur groupe et ils leur en fallaient un tout de suite. Une idée de génie : l’un s’appelait Monsieur Olivier Delafosse et l’autre Monsieur Frédéric Draps. Voilà le mystère est levé !



    → Mais étais-ce pour autant vraiment la fin d’Oldelaf et monsieur D ?

Non. Pas tout à fait en fait ... Car ils décident de revenir une dernière fois pour fêter les 50 de la MJC de la Celle Saint Cloud (une salle qui les a accueilli depuis leur début il y a 10 ans) le 11 mai dernier. Oldelaf (Olivier Delafosse), Monsieur D (Benjamin Pascal), Pépito Valdez (Alexandre Zapata) et Firmin Lepers (Julien Breton) ont interprété les plus grands titres de leur répertoire : du « Gros Ours » au « Mont Saint-Michel » en passant par « Raoul mon pitbull ». C’était une soirée magique que je n’ai raté pour rien au monde ! ^^



ImageOLDELAF


Au lieu de devenir footballeur comme il aurait voulu (parce qu’il était quand même nul, il faut bien l’avouer), Oldelaf – né le 10 mai 1975, s’est tourné très vite vers la musique. Tout d’abord, en faisant du piano. Il aurait voulu faire de la guitare, mais comme il se ronger trop les ongles, son prof lui a conseillé le piano. A l’âge de 13 ans, il décide d’arrêter le conservatoire et de commencer à se débrouiller seul en rejouant (toute la journée) tout ce qui passait à la radio. A force, Oldelaf est devenu assez fort au piano et est même devenu pianiste de bar. Et c’est là qu’il s’est mis à écrire ses premières chansons. Il joue du coup pas mal dans des groupes de lycée de Sceaux (c’est là qu’il était au lycée et qu’il a rencontré notamment Frédéric Draps) (2). Il a même créé au début des années 90 Les Holala’s, un groupe qui faisait fureur à l’aumônerie de Saint Jean-Baptiste. Ne se voyant pas faire autre chose que de la musique et ayant obtenu son Bac D, il entre alors en fac de musicologie. Il est aussi animateur socio-culturel et même, professeur de musique dans un collège de Caen. Puis, il décide de monter à la capitale et là, c’est son premier vrai groupe : Les Petits Humains !
Au départ, le groupe était baptisé « Caméléon », mais comme ils ne voulaient pas qu’on les confonde avec un autre groupe du même nom à sonorité plus ska, du coup, ils se sont rebaptisés « Les Petits Humains ». Ce groupe parisien (septembre 1997 - juin 2003) était composé de quatre personnes sûres : Colin (batterie), Lionel (basse), Alex (guitare électrique) et Oldelaf (guitare acoustique). De plus, Ol était le chanteur du groupe, accompagné par Alex (lors de chœurs). Après deux albums (« Quand viendront les jours » en mai 1998 et « L’explorateur » en 2002), les autres membres ne voulaient garder que les chansons sérieuses pour continuer leur aventure (leur répertoire comprenait à la fois des chansons sérieuses et d’autres, plus drôles). Du coup, Oldelaf quitte la groupe et emporte avec lui ses chansons drôles, futures chansons cons …
Il a donc créé un groupe avec Frédéric Draps, Oldelaf et Monsieur D en janvier 2000 et qui prit fin 10 ans plus tard à l’Olympia. Puis, il entreprit alors une carrière solo sous le pseudo d'Oldelaf (quelle originalité !) qui continue de plus belle (alliant à cela des chroniques à Europe 1, des apparitions dans des séries comme Bref, ou d’autres projets parallèles).

→ Oldelaf ne s’arrête pas dans ses projets et ce n’est pas pour notre déplaisir !



ImageLES "MONSIEUR D" :




C’est avec lui que le duo Oldelaf et Monsieur D va naître. Fred ("Number One") a rencontré Ol’ au lycée Lakanal de Sceaux en 1992, puis étudiant en prépa-HEC pour finir en école de commerce. Il n’a jamais été un comédien professionnel, mais depuis la 3e il a toujours été impliqué dans le théâtre.
Son travail : il travaille sur des systèmes d’information des grandes banques françaises (les informations concernant tous les pays du monde ^^)

Son départ : il est parti en décembre 2004 (lors d’un dernier concert à la péniche El Alamein)
Raison(s) : Fred est parti parce que le groupe commençait à devenir vraiment du sérieux. Il avait son travail à côté. Il a fallu qu’il fasse un choix : s’il restait dans le groupe, il devait laisser tomber sa vie « officielle » ; au contraire, s’il voulait garder cette vie « officielle », il devait dire adieu à Oldelaf et Monsieur D. Il a fait le second choix, tout en sachant qu’il n’y avait pas de bonnes réponses. Cela a permit à Oldelaf d’accepter beaucoup plus de dates et aussi, dans des endroits beaucoup plus éloignés de la capitale.




Avant de faire sa carrière dans le vin, Fred ("Number Two") a débuté en tant que comédien (via le cours Florent).
Au niveau séries, il a tourné dans "L’école des passions" et "Studio des artistes" où il interprétait le rôle de Jérémy. On l’aperçoit également dans des séries TV comme "Navarro", "Léa Parker", "Le bar des frappés", …
En 2002, il écrit, réalise, produit et joue dans la série "L’objet du jour" sur TPS. Côté cinéma, en 2005 il tourne dans deux films : "Aux abois" de Philippe Colin avec Elie Semoun et "Anthony Zimmer" de Jérôme Salle avec Sophie Marceau et Yvan Attal.
Niveau travail, après avoir été le 2e monsieur D à partir de 2004 suite au départ de Fred D., il est aujourd’hui œnologue.

Son départ : il est parti en octobre 2008 après sa dernière date en région parisienne, mais l’a annoncé à Oldelaf en mars.
Raison : Il a décidé d’arrêter suite à des problèmes personnels. Il voulait quitter le groupe pour faire un break. Puis il s’est consacré à un projet plus terre à terre et c’est ainsi qu’il est entré à la faculté d’œnologie de Bordeaux et est parti vivre là-bas (aujourd'hui à mi-temps puisqu’il y revient très souvent à Paris pour des raisons personnelles et professionnelles)



    BENJAMIN PASCAL (2008 – 2010) :


Benjamin Pascal est un comédien spécialisé dans le doublage (notamment de séries animées japonaises).

→ Côté cinéma, on retiendra sa participation au doublage de "Traque à San Francisco" où il interprétait George.
→ Côté séries télé, Benjamin Pascal a notamment doublé Dean Forester (Jared Padalecki) dans Gilmore Girls et George-Michael Bluth dans Arrested Development
→ Côté animation, Benjamin Pascal a interprété Yoshikawa dans GTO, Skarn dans Les Enfants de la pluie, Horo Horo dans Shaman King, Sai Argile dans Gundam Seed … Il a aussi participé à Full Metal Alchemist, Zatch Bell !, Cosmo Warrior Zéro, Chobits, Samurai Champloo, Lamu : Beautiful Dreamer; etc.
Il a aussi écrit et mis en scène deux pièces de théâtres : « La confrérie des super blaireaux » et « La quête du Rââââle » (plus d’infos)

Son départ : Ne voulant pas poursuivre l’aventure du groupe, Oldelaf décide de stopper l’aventure par un concert d’adieu à l’Olympia (qui affiche rapidement complet) exactement dix ans après la naissance du groupe ! Donc, son rôle s’est achevé à la fin de ce concert, avec Oldelaf et Monsieur D …

Note : Benjamin est le frère de la comédienne Caroline Pascal (Gilmore Girls, Titeuf, ... plus d’infos). Mais on retient surtout d’elle son rôle de Demetra dans la série Kaamelott.



ImageDISCOGRAPHIE :



Image
2003 : ChansoNs CoNS

01 - Raoul mon pitbull (avec Les Joyeux Urbains) (live ; paroles)
02 - Ker chansonec (avec Les Blérots de R.A.V.E.L.) (live ; paroles)
03 - Petit Pierrot (avec Les Blérots de R.A.V.E.L.) (live ; paroles)
04 - Confessions intimes (live ; paroles)
05 - Tire-fesses (avec Les Fatals Picards) (paroles)
06 - Le gros ours * (avec Les Petits Humains) (live 1; live 2; live MJC; paroles)
07 - Père Noël (avec les Les Petits Humains et le Quatuor Agage et la chorale des enfants malades de Chatou) (live ; live MJC; paroles)
08 - J'aime pas la piscine (avec Les Petits Humains) (clip; paroles)
09 - Le Mont St-Michel (avec Les Petits Humains et la chorale des enfants malades de Chatou) (live ; paroles)
10 - Parce qu'on est jeune (avec Les Fatals Picards) (paroles)
11 - Tractuelle (avec Charlotte etc.) (paroles)
12 - Hirondelle (avec Julie Autissier) (paroles)



Image
2006 : L'album de la maturité

01 - Nathalie (mon amour des JMJ) (live 1 ; live 2; paroles)
02 - Jean Michel Jarre (avec Fred Trisson des Debout Sur Le Zinc) (paroles)
03 - Le p’tit génie (paroles)
04 - Café (live ; live avec les Fatals Picards; paroles)
05 - Élastique
06 - Super héros (clip; live 1; live 2; paroles)
07 - Les voix (clip; live ; paroles)
08 - Rue de Nantes (avec Fred Trisson des Debout Sur Le Zinc et Thomas le Saulnier des Blérots de R.A.V.E.L.) (live ; live Trianon; paroles)
09 - 3 couleurs (avec Les Blérots de R.A.V.E.L) (live ; live MJC; paroles)
10 - Avant (live ; paroles)
11 - Pas d’bras (paroles)
12 - Mou (live; paroles)
13 - 13 ans (paroles)
14 - Ouragan + pistes cachées (paroles)




Image
2009 : [i]Dernière chance d'être disque d'or
chez RoyMusic (EMI)

01 - Le café - nouvelle version (live ; paroles)
02 - Le crépi (paroles)
03 - Nous les vedettes (live ; paroles)
04 - Ce soir (live ; paroles)
05 - Trahis (clip 1 ; clip 2 ; clip 3 ; live ; paroles)
06 - Le prince du rock'n'Roll (partie 1) (live ; paroles)
07 - Les hippopotames (live ; paroles)
08 - Samedi et sketch (live 1 ; live 2 ; live 3 ; paroles)
09 - Le prince du rock'n'Roll (partie 2) (live ; paroles)
10 - La fête à la prison (live ; paroles)
11 - Et si on chantait (live 1 ; live 2 ; paroles)
12 - Bérénice (live ; paroles)
13 - Les pistes cachées
14 - Bill et Bill (live ; paroles)
15 - La chanson de Firmin (paroles)
16 - Barres techno (live)
17 - Une chanson (live 1 ; live 2 ; paroles)

http://www.youtube.com/watch?v=2dP3Ov3O79o





Image
2010 : Dernière chance de se faire du fric

01 - Je suis de retour (live 1 ; live 2 ; paroles)
02 - Club des cools (live ; paroles)
03 - 3 minutes (live ; paroles)
04 - Punk à chien (live ; paroles)
05 - Un monde plus beau (live ; paroles)
06 - Trahis (version Indochine) (paroles)
07 - Raoul (version Chanson Française) (paroles)
08 - Rue de Nantes (version Chanson Française) (paroles)
09 - Le café (version Chanson Française) (paroles)

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Oldelaf
MessagePosté: Dim 30 Déc 2012 21:00 
475 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2008
Messages: 2364
Localisation: sur Sillage ... Poukram !!
Image


« Oldelaf me permet de dire des choses que je ne dirais pas dans la vraie vie.
L’alter ego n’est jamais l’opposé de ce qu’on est vraiment, mais à partir du moment où j’enfile la chemise d’Oldelaf, je me transforme vraiment.
»




Image
Spoiler: Montrer
......................Le MOnde est Beau

...............CourseulLes Sur Mer


....DansE

...........................Le Testament






OLDELAF ... en solo ? :


Lorsque Benjamin Pascal a décidé d’arrêter (enfin, le groupe s'est arrêté de lui même), Oldelaf n’avait plus eu envie de prendre un quatrième Monsieur D, il n’avait pas le courage de remonter le groupe. Et puis, cela lui a donné l’occasion de faire enfin des chansons plus personnelles.
Et c’est ça qui est génial avec son nouveau projet (Oldelaf), c’est qu’il peut faire des textes marrants, mais aussi s’autoriser à être un peu plus lui-même (avec des textes beaucoup plus personnels, comme « Les mains froides » ou « Nancy »). Il ne fait plus de parodie, tout au plus quelques clins d’œil, mais pas comme à l’époque de son ancien groupe.

Accueil de ce nouveau projet : cela a été difficile, car il lui a fallu un peu de temps pour réapprendre à chanter de manière "tristes" ou plus "personnelles". Dans son album solo, on y trouve à la fois des chansons réalistes (comme la jardinière de légumes), sentimentales (les mains froides ou Nancy), grinçantes et souvent décalées (Courseulles sur mer; J'ai chaud ...). Bref, Le monde est beau est un savant mélange d'humour et d’émotion. Le premier gros concert-test fut celui de l'Alhambra à Paris et outre que c'était complet, les gens l'ont félicité.

Succès : A l’époque d’Oldelaf & Monsieur D, la vidéo du café a fait un énorme bouche à oreille, les concerts qui ramenaient de plus en plus de monde pour finir par un Olympia bondé et dont les places se sont vendues en très peu de temps. Mais là Oldelaf n’était pas vraiment préparé à ce que la Tristitude ait autant de succès. Cela a eu une ampleur assez incroyable et magique. Du coup, il est remarqué par Michel Drucker et fait ainsi plusieurs apparitions dans l’émission « Vivement Dimanche » sur France 2 où il fait plusieurs duos avec Mathieu Madénian (Plus jamais 2011 et Noël) et participe maintenant toutes les semaines à « Faites entrer l’invité » sur Europe 1. Toutes ces apparitions font qu’il est de plus en plus connu et reconnu.




L'équipe d’Oldelaf :


Image

Oldelaf (au complet, avec de gauche à droite) :
Jacques F., Oldelaf, Charles Berthier, Alain Berthier et Amaury Cantet.



Oldelaf n'est pas vraiment seul sur scène et se fait donc accompagné par "ce qu’il se fait de mieux en termes de musiciens" …


Les frères BERTHIER : (il peut arriver que la famille soit plus nombreuse ^^)


Image


Charles le grand et Alain le petit, deux frères jumeaux séparés à la naissance qui ont vécu une histoire incroyable. Ils se sont d’ailleurs retrouvés complètement par hasard quand Oldelaf a créé le spectacle. Deux vies, deux destins différents !


    CHARLES (interprété par Julien Breton) :

Charles a été recueilli à la naissance par une famille de neurochirurgien et a grandit à Neuilly sur Seine. Très vite, il développe des aptitudes exceptionnelles et une vraie prédisposition pour les études. Il obtient son Bac à l’âge de 14 ans avec mention très bien ; deux ans plus tard, il devient polytechnicien. Il a passé de nombreuses études par la suite : HEC, BTS de chimie, ENA et bien d’autres. La découverte de la musique se fait en 2008 où il apprend d’ailleurs à jouer de la contrebasse en une seule nuit. C’est le coup de foudre, c’est décidé il va faire de la musique et plus particulièrement : du rock ! La contrebasse n’est pas le seul instrument qu’il découvre, car en une semaine, il apprend ainsi à jouer de la basse, de la guitare, du piano et même de la batterie. Un jour, c’était en 2010, il découvre une petite annonce pour intégrer un nouveau groupe de rock, c’était le groupe d’Oldelaf. Non seulement, il s’épanouit musicalement, mais également au niveau humain, puisqu’il retrouve son frère jumeau dont il a été séparé à la naissance : Alain.
Il est très bon au niveau au niveau musical, mais peut être très tatillon avec certaines choses.

→ A Noter : Julien a également un projet solo sous le surnom d’Aldébaran (cf « Ma spécialité »)


    ALAIN (interprété par Alexandre Zapata) :


Il connaît le monde de la nature et des animaux, car il fut recueilli à sa naissance par une famille de sangliers. Il se nourrissait à l’époque de glands et de racines. Il ne se passe pas grand-chose jusqu’à l’âge de 8 ans. Là, une famille de SDF le recueille et il y passe de véritables années de bonheur avec eux. Et après le bonheur, vient la découverte de l’amour à 13 ans avec son oncle Bernard. Mais là, ça l’a un peu chamboulé tout cela et du coup, il s’est mis à développer une sorte de dédoublement de la personnalité (tantôt Patricia Kass, tantôt Patrick Dupont, cf différentes autres personnalités - c'est imprévu ^^). En 2005, alors qu’il se prend alors pour un musicien mexicain, il intègre le groupe Oldelaf et Monsieur D, mais 3 ans plus tard il est viré. Après plusieurs mois de péripéties à traîner auprès de trottoirs et de métro, il reprend contact avec Oldelaf en apercevant une de ses affiches. Oldelaf ne le reconnaît pas, mais accepte bien volontiers dans son groupe où une nouvelle commence. Il y retrouve d’ailleurs son frère jumeau : Charles.

→ A Noter : Alexandre joue aussi (enfin plutôt chante) dans le groupe de l’Armée du Love, en tant que guest stars ^^ Il a aussi fait plusieurs spectacles : un avec Paul Léger (la sexbomb) et l’autre avec Oldelaf, dans le projet Michel Montana (cf la chanson « se battre »)
Il fait souvent des erreurs : il a d’ailleurs cassé la machine en voulant tenter diverses expériences scientifiques ou biologiques (tropico, brick aux œufs …). Notons d’ailleurs qu’il a voulu jouer avec la machine dans l’album de la maturité et a effacé la chanson « Davy Crockett (version live MJC)».
→ C’est celui qui fait le plus rire Oldelaf. Mais il plane complètement, il est dans un monde à part.


    JACQUES F. (interprété par Victor Paillet) :

Jacques F. (F. pour « facial ») a d’abord fait énormément de sport. Quand je dis le sport, c’est tout type de sport, le sport en général. Et c’est grâce à cela que notre ami Jacques a pu ainsi obtenir une carrure aussi bien musclée. Mais comment est-il passé du sport à la musique ? Nous nous étayerons pas davantage sur le sujet, mais sachez juste qu’une histoire d’amour entraina Jacques en Angleterre où là le rock vient à lui et se l’approprie. Ça y est lui et le Rock, c’est pour la vie et c’est ainsi. Après avoir intégré et joué auprès d’un groupe local : The Blue Dream , il revient à Paris. Et c’est à ce moment là où Oldelaf le rencontre. Il était sur la ligne 7 et jouait des reprises de folklores anglais. Oldelaf flashant sur son style l’engagea aussitôt !
Malgré le fait qu’il soit très « tactile », Jacques F. est quelqu’un qui rayonne de bonne humeur, même s’il n’ose pas dire les choses.

→ A Noter : Quand il ne joue pas avec Oldelaf, Victor est aussi le guitariste de Nadeah. Il a aussi une carrière solo.


    AMAURY CANTET (interprété par Fabrice Lemoine) :

Amaury est né et a vécu son enfance à Versailles. Alors qu’il était destiné à devenir prêtre ou militaire, Amaury fait la découverte sur un vieux poste de télé, de celui qui deviendra son idole de toujours : Michel Sardou qui interprète le surveillant général. Et là, c’est LA révélation ! Amaury veut devenir musicien et faire du rock comme Michel Sardou !
Après avoir été dans deux écoles où il apprit à manier et jouer de la batterie (Conservatoire de Rock de Versailles et l’Ecole Agostini de Paris), il tombe durant l’année 1975 par hasard sur une petite annonce où un chanteur recherche un batteur pour une tournée mondiale. Il postule et c’est Michel Sardou qui le reçoit en personne ! Hé oui, ce chanteur c’était son idole ! Il interprète fièrement « le surveillant général » et est alors engagé sur le champ. C’est lui que l’on peut entendre sur des titres comme « Les lacs du Conemara » ou « Être une femme » … Il a joué dans tous les styles qu’a pu faire Michel Sardou. Son palmarès est d’ailleurs impressionnant : une cinquantaine de pays, plus de 10 000 concerts ou émissions de télés. Mais en 2010, Michel Sardou ne tourne plus et accidenté, Amaury doit se remettre d’aplomb. Oldelaf – qui vient tout juste de commencer sa carrière, lui tend les bras et même s’il le rémunère un peu plus que les autres membres de son équipe (8 000 €, bruts …), il est tout de même très fier d’avoir quelqu’un de très professionnel au sein de son groupe.
Amaury est quelqu’un de très sérieux, c’est le plus bosseur du groupe ; mais il peut s’énerver assez facilement, même s’il le regrette après.

→ A Noter : Fabrice a quant à lui quelques autres projets en dehors d'Oldelaf mais très peu de temps pour se consacrer aux concerts car Oldelaf lui prend tous les week ends. Il a travaillé avec Jonathan Bénisty (l’ancien bassiste des Fatals Picards) en tant que batteur pendant à peu près deux ans, mais il a dû arrêter à cause de son emploi du temps chargé. Il fait aussi de la musique pour des émissions télé, radio, pub ou théâtre.


    → Ce que l’on s’aperçoit à propos de chacun des musiciens, qu’ils sont tous multi-instrumentalistes. Par exemple, Julien Breton (Charles) sait jouer du clavier, de la batterie, de la contrebasse, de la basse et il chante en tant qu’artiste : Aldébaran. Alexandre Zapata (Alain) joue quant à lui de la basse ou du ukulélé …
    Quand Oldelaf a créé son propre groupe, la seule chose qu’il leur a un petit peu demandé c’est qu’ils jouent chacun au moins de deux instruments et qu’ils chantent. Et on s’aperçoit que c’est ce qu’ils font lors des concerts.




DISCOGRAPHIE :


Image
17 octobre 2011 : Le monde est beau (41:15)


01 - Le monde est beau (clip ; live au Trianon ; paroles)
02 - Sparadrap (live ; paroles)
03 - La Tristitude (clip; live ; paroles)
04 - Courseulles-sur-Mer (clip ; live ; paroles)
05 - Danse (live ; paroles)
06 - Les Filles qui s'appellent Valérie (live ; paroles)
07 - Vendredi (live ; paroles)
08 - Les Mains froides (live ; paroles)
09 - La Jardinière de légumes (live au Trianon ; paroles)
10 - J'ai chaud (clip ; live; paroles)
11 - Nancy (live ; paroles)
12 - Le Testament (live ; paroles)



Spoiler: Montrer








C'est une chanson qui parle à chacun dans sa vie, est selon Oldelaf une contraction de tristesse et de solitude. Il s'agit donc d'un concept mis en chanson, dont la particularité est que l'on peut transformer les paroles à sa façon, ce qui explique en partie son succès. Depuis la mise en ligne du clip, ce titre bénéficie d'une médiatisation importante. Michel Drucker intègre ainsi Oldelaf dans son équipe pour intervenir dans son émission Faites entrer l’invité sur Europe 1 en tant que chroniqueur, où il chante « [i]La Tristitude du mois
» aux paroles réadaptées à l'actualité (la dernière étant la [http://www.dailymotion.com/video/xvbq7p_la-tristitump_news#.UOBKvKxsDxU]La tristitUMP[/url].























"J’ai chaud" parle quand même de la maltraitance d’un animal par des adolescents débiles.
Oui, mais ce n’est pas un combat, pas comme "Raoul" a pu l’être en réaction à des faits divers. C’est une chanson où j’ai utilisé le rire pour exprimer un vrai désespoir, une vraie émotion.










Image

28 min

01 - La Tristitude Des Internautes (clip ; live ; paroles)
02 - Comme Je Peux (live ; paroles)
03 - Natacha (live ; paroles)
04 - Petit Con (live ; paroles)
05 - Subjonctif (live ; paroles)
06 - La Tristitude (live ; paroles)
07 - La Tristitude (Radio Edit) (live ; paroles)
08 - Ta Tristitude (Instrumental)


Spoiler: Montrer


La tristitude,
c'est comme si les oiseaux te faisaient un cadeau
c'est comme si tu venais de casser ton auto
c'est comme finir tes nuits le week-end dans le caniveau
et ça fait mal

La tristitude,
c'est comme à la télé se mater un vieux porno
c'est comme si ta nana avait des poils dans le dos
c'est comme si ton prénom c'était Bernardo
et ça fait mal

{Refrain}
La tristitude
C'est moi, c'est toi
C'est nous, c'est quoi ?
C'est un peu de détresse dans le creux de nos voix
La tristitude
C'est hum, c'est wouh !
C'est eux, c'est vous
C'est la vie qui te dit que ca va pas du tout

La tristitude
c'est quand tu pleures mais quand tu vois qu'il n'y a pas de larme
c'est quand tu te rases mais que tu vois qu'il n'y a pas de lame
c'est quand à la radio tu écoutes du Lam
Et ça fait chier !

La tristitude
c'est comme quand ton patron te prend pour un blaireau
c'est quand le matin au réveil il fait pas beau
c'est comme si debout sur une chaise c'était trop haut
et ça fait mal

{Refrain}

La tristitude
c'est comme si Oldelaf n'était plus rigolo
si dans la rue ton père urine contre un poteau
comme si au bout du doigt t'avais un p'ti bobo
et ça fait mal

La tristitude
c'est comme si t'es dans un avion qui tombe dans l'eau
comme si pour le permis tu loupais ton créneau
comme si tu voyais des vieilles photos de Brigitte Bardot
et ça fait mal mal mal

{Refrain}






Tout est calme, sur Belle-ville,
Je sors juste de chez Lucile,
Elle est chouette, et je pense,
Que son homme a de la chance

Elle m'a dit tout en sanglots,
Que les mecs sont des salauds
Que Tom ne pensait qu'à ça,
Mais j'avoue, j'écoutais pas

Elle disait: "Toi t'es quelqu'un de bien"
Et moi, je regardais ses seins

REFRAIN:
Et je fais, comme je peux,
Je vis ma vie comme un jeu
Face au monde qui avance,
Moi je nage à contresens,
Et je fais, comme je peux,
Pas toujours comme je veux

Rendez-vous, chez Laurent,
Une soirée pour ses trente ans
Son appart' est bien même si,
Ses parents y vivent aussi

Un verre de rhum à la main,
Je fais genre je me sens bien,
Je parle un peu à tout le monde
Je crois même plaire à une blonde

Mais Laurent fout mon coup par terre,
En disant: " Tiens, tu connais ma mère?"

REFRAIN

Un peu seul, un peu fébrile,
Je repense à cette Lucile
J'aurais du moins lui parler,
ou bien plus, bon j'ai merdé

Je m'allonge sur mon plumard,
Je nous invente une histoire
Un appart' et une BM,
Des gamins et des problèmes

Des engueulades insensées,
Je crois qu'j'ai bien fait d'la plaquer

REFRAIN:
Et je fais, comme je peux,
Je vis ma vie comme un jeu
Face au monde qui avance,
J'fais ma crise d'adulescence,
Et je fais, comme je peux
Et je fais, comme je peux,
Pas toujours comme je veux...






Non je n'aime pas ta manière de recoiffer tes cheveux,
J'aime pas quand tu les noues avec ce moche ruban bleu,
Je n'aime pas quand tu les laisses naturels et tout fous,
J'aime pas tes cheveux du tout !

Non Natacha je n'aime pas lorsque tu fais des enfants,
Même quand ils sont de moi, ils sont beaucoup trop bruyants,
Je n'aime pas le visage de tout ce qui te ressemble,
vous pourriez partir ensemble !

--REFRAIN--
Natacha promet moi que tu te vexeras pas
Moi c'que j'aime chez toi c'est quand tu n'y es pas,
Natacha s'il te plait et même s'il ne te plait pas,
Je voudrais qu'on s'aime sans toi !

Non Natacha je n'aime pas lorsque tu portes des jeans,
Même une taille au-dessus t'y peux rien ça te boudine,
Je n'aime pas je l'avoue lorsque tu portes des robes,
Tes jeans sont quand même plus sobres.

Non Natacha je n'aime pas quand tu me parles de toi,
Même en me concentrant ça ne m'intéresse pas,
A part quand tu te fâches que tu menaces de partir,
J't'aime trop pour te retenir !

--REFRAIN-- x2






Mon petit con, écoute moi
Tu fais erreur sur la personne
J'ai beau être plutôt sympa
Mais là tu dépasse les bornes
Il est clairement hors de questions
Que tu t'approches de cette boîte
J'ai rangé 3 fois le salon
Alors essaye et je t'éclate

Nooon, je t'aime pas
Moi je voulais avoir un chat
Nooon, sa serre à rien,
Petit con, tous tes câlins

Moi qui me voyait démocrate
C'était avant ce bel affront
Cette purée à la tomate
Qu'a ruiné tout mon pantalon
De toute façon, j'appelle la banque
Tu peux oublier tes études
Fini l'argent que je te planque
Sa payaiera ton ingratitude
Ben fallait réfléchir tous simplement

Refrain

Est-ce-que tu prends de la drogue ou pire?
Je suis pas dupe
Tu sais au fond
Faire tous sa sans jamais dormir
Sa relève de la science-fiction
Comment peut tu remettre en doute
Mes 100 kilos d'autorités?
Alors tant pis si sa me coûte
Mais je laisse ta mère t'éduquer
Et...Et je prends sur moi!

Nooon, petit con
Ne me fait pas ces yeux tous ronds
Nooon, ta gueule trognon,
C'est pas gérable, moi je fonds
Viens, petit con
Colle contre moi tes cheveux blonds

Ouiii, j'ai l'air d'un con
T'es trop fort en négociation






Il faut qu'j'te dis, il faut qu'tu sais,
Que je n'suis pas l'homme parfait

J'ai un problème, une affliction,
Avec la conjugaison
Il faut que je suis persévérant,
Et combatif

Au temps que je, me souviens,
J'étais un enfant malin

Très fort en maths, et en anglais,
Mais bien que je l'sois été
J'ai toujours eu un blocage bizarre,
Et maladif

Hmm, le subjonctif
Le subjonctif

J'eus tant voulu, que nous ne soient
Tant aimés que bûche et flamme

Nous eûmes été, si beaux amants,
que le furent Iseult et Tristan
Oh il fallait que je gâchiasse tout,
Mais l'vrai fautif

Hmm, c'est l'subjonctif
Le subjonctif

Je voudrais partir, en Angleterre,
Ils sont moins tordus en grammaire
Leurs conjugaisons sont plus courtes,
Et ils font des phrases en yaourt

" I mine like a ... -- ..."

Le subjonctif (×2)






La tristitude ,
C'est quand tu viens juste d'avalé un cure dent ,
Quand tu te rends compte que ton père est suisse-allemand ,
C'est quand un copain t'appelle pour son déménagement ,
Et sa fait mal !
La tristitude ,
C'est franchir le tunnel de Fourvière le 15 août ,
Quand tu dois aller vivre a Nogent le rottrou ,
Quadn ton coiffeur t'apprend que t'as des reflet roux ,
Et sa fait mal !

Refrain :
La tristitude ,
C'est toi , c'est moi , c'est nous , c'est quoi ,
C'est un peu la détresse dans le creux de nos voix ,
La tristitude ,
C'est mmmmmh ,
C'est whou ,
C'est eux , c'est vous ,
C'est la vie qui te dit que sa va pas du tout !

La tristitude ,
C'est quand t'es choisis pour être gardien au Handball ,
Quand t'es dans la mercose de la princesse de Galle ,
Quand samedi soir c'est Taffi
qui joue sur Canal ,
Et sa fait chier !
La tristitude ,
C'est quand tu marche pied nu sur un tout petit lego ,
C'est quand lors d'un voyage en Inde tu boit de l'eau ,
Quand ton voisins t'annonce qu'il se met au saxo ,
Et sa mal !

Refrain

La tristitude ,
C'est quand ton frère siamois t'annonce qu'il a l'sida ,
Quand ta femme fait de l'échangiste un peu sans toi ,
Quand des jeunes t'appellent monsieur pour le première fois ,
Et sa fait mal !
La tristitude ,
C'est devenir styliste mais pour Eddy Mitchel ,
C'est conjugué bouillir au conjonctif pluriel ,
C'est faire les courses le samedi d'avant noël ,
Et sa fait mal !

Refrain






La tristitude,
C'est quand tu viens juste d'avaler un cure-dents,
Quand tu te rends compte que ton père est suisse-allemand,
C'est quand un copain t'appelle pour son déménagement.
Et ça fait mal !

La tristitude,
C'est franchir le tunnel de Fourvière le 15 août,
Quand tu dois aller vivre a Nogent-Le-Rotrou,
Quand ton coiffeur t'apprend que t'as des reflets roux,
Et ça fait mal !

Refrain :

La tristitude,
C'est moi, c'est toi, c'est nous, c'est quoi ?
C'est un peu de détresse dans le creux de nos voix.
La tristitude
C'est mh..
C'est whouuu !
C'est eux, c'est vous,
C'est la vie qui te dit que ça ne va pas du tout.

La tristitude,
C'est quand t'es choisi pour être gardien au handball,
Quand t'es dans la Mercos de la princesse de Galle,
Quand samedi soir c'est ta fille
qui joue sur Canal.
Et ça fait chier !

La tristitude,
C'est quand tu marches pieds nus sur un tout p'tit Lego,
C'est quand lors d'un voyage en Inde tu bois de l'eau,
Quand ton voisin t'annonce qu'il se met au saxo.
Et ça fait mal !

Refrain :

La tristitude,
C'est moi, c'est toi, c'est nous, c'est quoi ?
C'est un peu de détresse dans le creux de nos voix.
La tristitude
C'est mh..
C'est whouuu !
C'est eux, c'est vous,
C'est la vie qui te dit que ça ne va pas du tout.

La tristitude,
C'est quand ton frère siamois t'annonce qu'il a l'SIDA,
Quand ta femme fait de l'échangisme, un peu sans toi..
Quand des jeunes t'appellent monsieur pour la première fois.
Et ça fait mal !

La tristitude,
C'est devenir styliste mais pour Eddy Eddy Mitchell,
C'est conjuguer bouillir au subjectif pluriel,
C'est faire les courses le samedi d'avant Noël,
Et ça fait mal !

Refrain :

La tristitude,
C'est moi, c'est toi, c'est nous, c'est quoi ?
C'est un peu de détresse dans le creux de nos voix.
La tristitude
C'est mh..
C'est whouuu !
C'est eux, c'est vous,
C'est la vie qui te dit que ça va pas du tout.

Non non non,
La tristitude,
La tristitude,
La tris-ti la tu-tude,
Te donne la tristi-ti-ti-ti-ti-ti-ti-tude
La tristitude te donne la triste-attitude,
La tristitude, ti-ti-ti-tude
C'est un peu de tristesse et de solitude !
C'est comme de la tristitude plus... Rien.
En tout cas c'est la tri, la tri, la tristitude !
Oh la tristitude,
Te donne la triste-attitude.








Image



01 - Le monde est beau (clip ; live ; paroles)
02 - Sparadrap (live ; paroles)
03 - La Tristitude (clip; live ; paroles)
04 - Courseulles-sur-Mer (clip ; live ; paroles)
05 - Danse (live ; paroles)
06 - Les Filles qui s'appellent Valérie (live ; paroles)
07 - Vendredi (live ; paroles)
08 - Les Mains froides (live ; paroles)
09 - La Jardinière de légumes (live au Trianon ; paroles)
10 - J'ai chaud (clip ; live; paroles)
11 - Nancy (live ; paroles)
12 - Le Testament (live ; paroles)

- inédits -

13 - Comme Je Peux (live ; paroles)
14 - Natacha (live ; paroles)
15 - Petit Con (live ; paroles)
16 - Subjonctif (live ; paroles)
17 - J'aime les bêtes (clip ; live ; paroles)



Les Collaborations avec Oldelaf :


Tout au long de sa carrière, Oldelaf a collaboré (et collabore encore) avec de nombreuses personnes (ou personnalités). Je ne vous en citerais que deux, mais il y en a eu pleins d'autres et la liste serait trop longue et chiante ...

    GiedRé :

    Au départ, chacun des deux avait entendu parlé l’un de l’autre, puis est venu la participation de GiedRé en première partie d’Oldelaf à l’Alhambra. Oldelaf a bien aimé son univers, sa personnalité, mais ils ne s’étaient pas plus parlé que cela. Il a fallu quelques autres dates de la tournée (où elle l’accompagnait) pour qu’ils puissent enfin parler ensemble et se demander de jouer ensemble. Et de fil en aiguille, cela a donné pas mal de collaborations. Oldelaf s’entend super bien avec elle, tout le groupe l’adore. C’est quelqu’un qu’il admire beaucoup et je ne serais pas surpris qu’à l’avenir, ces deux énergumènes soient amenés à retravailler ensemble.

    Qui es-tu ? ; Le bonheur ; On fait tous caca & Whaou


    Bref :

    Au début, ils se sont croisé par personnes interposées (Monsieur Poulpe ou GiedRé) et un jour, Kyan lui a dit que s’il voulait à faire un truc ensemble qu’il n’hésite pas. Du coup, Oldelaf l’a appelé et lui a proposé de faire un truc au Trianon en guest. Cela une sorte de sketch-chanson intitulé : « Showbiz » (ou sous une autre vue). Oldelaf a trouvé la série phénomène de Kyan vraiment incroyable. Il est fan de ce que toute l'équipe d'Oldelaf fait. A l’inverse, Kyan aime beaucoup les chansons d’Oldelaf et les connaît même par cœur ^^ D’ailleurs, à l’inverse, Kyan a dit à Oldelaf qu’il avait un personnage prévu pour lui pour le final de Bref. Il a été très content et fier d’avoir fait partie de cette « dernière », car c’est le clin d’œil que tout le monde a pu voir.


→ Ces collaborations ne sont pas juste de simples guests avec untel ou untel, genre : « hé, t’as vu j’ai bossé avec telle personne ou une autre ». Non, Oldelaf admire vraiment les personnes avec qui il participe et ce qu’ils font. Il a vraiment besoin d’aimer et d’admirer les gens qu’il invite !





Les Autres Projets d'Oldelaf :


Avant de s'essayer en solo, Oldelaf avait déjà réalisé un projet personnel auquel il tient : « Bête et Méchant ».

    BÊTE ET MÉCHANT :
Spoiler: Montrer

Dans Bête et Méchant, Oldelaf nous chante l’histoire d’un petit garçon qui n’a rien d’un ange. Il est bête et méchant, torture tous les animaux. Jusqu’au jour où ceux-ci prennent le dessus et imposent leur loi …


La rencontre d’Oldelaf avec les éditions Milan remonte peu avant que Fred Vaysse quitte le groupe à la fin mai, lorsque Céline Potard en mars 2008 lui demande de participer à l’aventure « Tintamarre ». (NB : La collection « Tintamarre » - chez Milan – accueille des artistes de la nouvelle scène française : Pascal Parisot, David Sire, Klimperei … Un des buts de cette collection est de proposer des chansons pour enfants qui ne soient pas une torture pour les enfants). Du coup, profitant de cette pause, il s’investit totalement dans ce projet et fin juillet, les 14 chansons ainsi que le conte musical sont enregistrés.

Mais encore ?
Quand Céline est venue lui demander d’écrire un album, elle lui a demandé tout de suite d’écrire du « Oldelaf », destiné par la suite à être édité pour les enfants. Oldelaf a voulu s’adresser à des enfants en leur proposant de découvrir quelque chose, une sorte de trésor. Il veut les faire rire, les surprendre dans des situations où ils ne s’attendent pas à se rendre. Mais cet album pour enfant est construit de telle façon qu’il peut aussi bien être écouté par les enfants que par les plus grands.
L’album est construit comme un conte musical qui est venu au fur et à mesure. Tout d’abord, les chansons sont arrivées et après, Oldelaf a eu l’idée de faire le personnage de Michel au gré de l’histoire. Cela donne plus d’intérêt - et à l’histoire et aux chansons.
L’histoire est assez simple mais ce qui compte ici c’est surtout les chansons. Au niveau musical, on trouve de tout, même si le côté dynamique et entrainant prédomine, on trouve quelques chansons plus douces (Touffy, La Pluie et Deux petits éléphants) que l'on peut considérer comme de berceuses.

A Noter : On retrouve deux la collaboration de deux des Monsieur D : Frédéric Draps (sur Isabelle la coccinelle et des bisous) et Benjamin Pascal (sur Un chien, Monsieur le renard et Le bœuf et la grenouille). Firmin quant à lui joue dessus de la contrebasse et les chœurs.
Oldelaf s'est vu décerné le prix Charles Cros pour cet album en 2009.
Le Spectacle Bête et Méchant qui continue à tourner fonctionne autour des chansons de l’album mais sans trop le copier


Image
Février 2009 :


01 - Michel (live)
02 - Mon ange (live MJC)
03 - Un chien (live)
04 - 3 p'tits singes (live)
05 - Monsieur le renard (live MJC)
06 - J'veux être musclé
07 - Isabelle la coccinelle (live)
08 - Toufy (live)
09 - Les chats karatékas
10 - Le bœuf et la grenouille
11 - Des bisous (live MJC)
12 - La pluie (live MJC)
13 - 2 petits éléphant (live)





Lancé le 1er novembre, ce blog est une sorte d’almanach instructif créé par les deux compères nommés Henri et Manueli (alias Oldelaf et Olivier Duboc).
Tous les jours, la déphéméride nous propose la vision d’un nouveau saint du jour (et pas que, cf le blog) et ce pour notre plus grand plaisir !

→ Olivier Duboc vous dit quelque chose ? C’est un peu normal. C'est lui l'auteur de la Tristitude. Mais en plus de cela, Olivier a aussi écrit Petit Pierrot; dans l’album « Bête et Méchant » (cf plus haut), on peut entendre sa jolie voix sur deux chansons : « 3 p’tits singes » et « Les chats karatékas ». Oldelaf le connaît très bien puisqu’il l’a connu en seconde au lycée et est devenu ainsi son meilleur pote. Ils sont devenus tout de suite très complices et ont créé un peu leur propre monde, dont certaines choses débordent parfois de manière saine (cf la Tristitude).
Malgré son incroyable culture musicale, il n’a pourtant pas beaucoup écrit de musique, mais a plutôt écrit des textes pour Oldelaf.
Mais, ils écrivent d’autres choses en dehors et ont d’autres projets (comme la déphéméride qui existe depuis peu). Gageons qu'on entendra encore parler pendant longtemps ! ^^



Autre chose à savoir OLDELAF :


    Internet :


Oldelaf a toujours été un enfant bercé par internet. Rappelons quand même qu’il a d’abord été remarqué par son clip « le café » réalisé par Stéphanie Marguerite et Emilie Tarascou mis en lien sur Youtube et qui comptabilise plus de 7 millions de vue à ce jour (bon ok, c’est moins que Gangnam Style, mais ça le fait quand même ; surtout qu’apparemment à un moment donné, il y a eu un mic-mac et que le compteur a été remis à zéro. Enfin bref’)

Ce côté touche à touche sur Internet, agrémenté en plus par Facebook (compte Oldelaf, les vidéos diffusées sur les comptes des fans ou des groupes qui se sont créés pour lui, …) ; tout ça lui permet de créer et de renforcer encore plus ce lien qui se veut évident et proche avec ses fans - un public qui compte essentiellement que des fans.
C’est un outil extraordinaire et les chanteurs ont eu une chance de l’avoir cet outil aujourd’hui et si Oldelaf est musicien aujourd’hui c’est grâce à internet. Bien sûr c’est faisable, mais pour lui il n’aurait pas pu faire sans, sinon il aurait fait un autre métier.
Ce qu’il faut savoir c’est que c’est Roy Music qui a produit le premier clip (la Tristitude), mais il avait besoin de sous et il a donc fait généreusement appel à son public. Ce même public qui l'a toujours suivi, soutenu, aidé, voire même démarché pour la sortie du disque … Oldelaf est beaucoup aidé par les gens, il est porté par eux.

→ D'ailleurs, le clip "Le monde est beau" fonctionne grâce à une "appli" sur Facebook et l'on devient le personnage principal de ce clip (ingénieux non ?)


Les projets :

Un projet financé sur internet avec des mises allant de 2 à 10 000 €; l’artiste en contre partie donne de sa personne (plus de 500 photos à dédicacer et même un concert privé pour le fan le plus généreux !)







Mon expérience personnelle :


J'ai découvert Oldelaf et Monsieur D à l'époque du 2e Monsieur D. Et j'ai de suite adhéré à cette humour décapant et complètement loufoque. Mais mon premier live d'eux date de décembre 2009, lors d'un des 3 concerts à la péniche El Alamein à l'époque de Noël. C'était à l'époque des pannes d'Eurostar et le 3e Monsieur D n'avait pas pu venir (bloqué en Angleterre) et il y a eu des tas d'invités (entre autre : Number One; Commandant Love et Rocky de l'Armée du Love; etc). En plus, on était tout devant, c'était énorme !
Puis, je suis allé les voir pour le concert d'adieu. Mais on va dire que mon "fan"atisme de lui est arrivé lors de son projet solo où là, avec Facebook, j'ai rencontré pleins d'autres fans qui sont devenus mes amis et que je revois même en dehors des concerts d'Oldelaf. J'ai participé aux deux parrainages d'internet et j'ai même eu la chance de l'interviewer (en compagnie d'autres amis) et donc d'apparaître en bonus de son nouveau dvd (oui oui, c'est bien moi que l'on voit).
Je fais parti des Oldelfans', d'une bonne bande d'amis, des déglingosses (que j'embrasse) !!



→ Mais pour quelles raisons peut-on aimer Oldelaf ?

Tout simplement, parce qu'Oldelaf c’est à la fois de la chanson et de l’humour. Mais même s’il joue sur le ton de l’humour, il veut quand même être considéré comme un chanteur. Un chanteur oui ! Mais un chanteur (déluré) qui fait rire et c’est tant mieux ! ^^
Les mélodies sont entraînantes (qui parfois sont mélancoliques) et les paroles quant à elles sont bourrées d’ironie.


Un dernier mot ?





Voilà vous en savez une grande partie sur Oldelaf, moi j'adore (ça doit se voir) et en plus, il est très humain et n'hésite à prendre du temps pour être avec ses fans, son public et ça, c'est génial ! Merci encore Oldelaf !




Image
Prochaine étape : le concert à l'Olympia où on va mettre le feu !! (merci Ves pour la photo)

_________________
Image


Dernière édition par el-d-brokeur le Jeu 3 Jan 2013 16:45, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Oldelaf
MessagePosté: Lun 31 Déc 2012 01:56 
125 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Fév 2009
Messages: 988
Localisation: Au fond de ton regard.
Super topic que tu nous a fait là el-d-brokeur! Y a vraiment pas grand chose à rajouter, en tout cas rien que je ne puisse faire!

Oldelaf est vraiment un chanteur plaisant à écouter et à suivre. Déjà car comme tu l'as bien montré dans le découpage de ton topic, Oldelaf a une carrière riche. La première partie de sa carrière avec ses différents Monsieur D est vraiment symbolique de la chanson française comique. Des textes et des musiques joyeuses qui donnent du punch et de la joie de vivre, d'ailleurs ce n'est pas surprenant qu'il ait fait parti des Fatals Picards tant les univers sont proches comme 'Raul mon Pitbull' ou 'Le café'. Cependant, j'ai vraiment découvert Oldelaf dans sa deuxième partie de carrière, celle du solo. Et dans un ton beaucoup plus intimiste, je le trouve encore meilleur qu'avant.
Je l'ai vu deux fois sur scène, la première il y a quelques années aux "Solidays", la seconde fois pour un duo à un concert de GiedRé. C'est quelqu'un de dynamique et qui n'hésite pas à plaisanter avec son public, les musiciens ... vraiment agréable et sympathique à voir en live.


L'album "Le Monde est beau" de 2011 est porteur d'un message sur la société actuelle qui m'a vraiment plu.

'Le monde est beau' morceau éponyme de l'album en est bien l'incarnation ainsi que 'Vendredi' sont des chanson sur les relations humaines/réseaux sociaux et qui soulignent bien la dimension humaine qu'il cherche à atteindre dans le monde plastifié et lyophilisé dans lequel on évolue par sa musique. Je ne sais pas si on peut y voir une critique, un constat, une acceptation des règles du jeu ou tout ça à la fois. Mais j'aime vraiment cette dimension dans lequel il se plonge, et dans laquelle je le suis les yeux fermés et les oreilles grandes ouvertes.

Les musiques 'Sparadrap', 'Courseulles sur mer' et 'les mains froides' sur les relations amoureuses sont touchantes, particulièrement la dernière, tout en gardant un regard critique et une touche d'humour la dessus. La première ne m'évoque pas grand chose, cependant celle de Courseulles est vraiment drôle tout en s'inscrivant sur dans un paysage qui jaillit à l'esprit pour quiconque connait les littoraux normands. 'Les mains froides' est ma préférée dans ce registre, son rythme lent et ses descriptions des différentes stades d'un rendez vous amoureux sont assez trippantes.

'La jardinière de légume' et 'J'ai chaud' sont des chansons beaucoup plus proches de ce qu'il faisait dans la première partie de sa carrière, à savoir que ce sont des chansons humoristiques assez sympas dans leur genre. Elles n'ont rien de révolutionnaire c'est sûr, mais elles servent de clin d'oeil aux fans de la première heure d'Oldelaf.

Enfin, 'Les filles qui s'appellent Valérie', 'La tristitude', 'Nancy' ainsi que 'Le testament' ont toutes quelque chose de mélancolique qui m'incite vraiment à y voir un témoignage des démons de l'auteur. On y voit les ravages du temps et la mort comme fil conducteur sur les différents sujets de ces chansons. La première totalement fataliste, donne un certain recul sur le temps qui passe par la description de trois étapes de la vie des filles un peu plus vieilles de sa génération telles ses grandes soeurs (hypothétiques?). 'La tristitude' peint plutôt un état d'esprit sur les petits malheurs ou les plus grands qu'on rencontre chaque jour, et qui finissent par nous user. Celle sur la ville de l'Est est symptomatique du temps qui passe sans que rien ne se passe réellement. Enfin, la dernière retrouve quelques accents d'humour vraiment bien placés, mais qui font échos aux questions de ce que l'on laisse une fois que l'on est mort, et de qui sera là pour te pleurer à ce moment là.

Y a tout juste 'Danse' que je ne sais pas trop comment la caser dans l'album; peut être parce que c'est celle que j'aime le moins du lot.

Si vous n'avez pas encore eu l'occasion d'écouter cet album, je vous y encourage fortement. C'est du très bon , voir même de l'excellent Oldelaf sans être du Oldelaf d'il y a 10 ans, et c'est tout bonnement un régal à se plonger et se replonger dans les textes de l'auteur tant ils dosent subtilité, humour, mélancolie... Un vrai régal pour les oreilles!

_________________
Image
Nous sommes de l'étoffe dont sont tissés les vents - Alain Damasio


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Oldelaf
MessagePosté: Sam 5 Jan 2013 19:45 
475 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2008
Messages: 2364
Localisation: sur Sillage ... Poukram !!
Tiens aujourd'hui, Oldelaf et un de mes ami "déglingosses" - Olivier Della Valle (dit Oldelav) sont passés au journal de 13h sur TF1. Le sujet était ce que l'on appelle le "crowfunding". J'avais déjà parlé de cela dans la dernière partie de mon dossier - Internet / Projets (avec Kisskissbankbank et Oocto).
Bien sûr, le reportage est accès plus sur le crowdfunding et Oldelaf, mais bon, ça fait toujours plaisir qu'un de ses amis passe à la télé aussi. Je vous laisse avec le reportage :





Et puis, je ne viens pas seul, je vous propose la nouvelle chanson d'Oldelaf sur Europe 1 (elle date de jeudi) :


_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com