Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 messages ]  Aller à la page Précédente  1, [2]
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Kaido et la guerre de Wano Kuni
MessagePosté: Sam 14 Oct 2017 15:57 
1 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Mai 2017
Messages: 41
Emissamdeus a écrit:
Je vais préciser ma pensée concernant la question W7. Désolé pour le délai de réponse j'ai eu une semaine chargée !

Donc :

Je distingue vitesse réelle et vitesse perçu. La vitesse réelle peut se mesurer en nombre de chapitre ou, de façon plus précise, en quantité d'évènement par chapitre, en ombre de cases allouées pour chaque scène....ect. La vitesse perçue concerne ce que la manière dont les lecteurs le perçoivent. Un arc très rapide, qui tiens sur très peu de chapitre peu être perçu comme lent et inversement. Cela ne dépend pas du nombre de chapitre/cases allouées à l'intrigue mais de la manière dont cela est fait. Ainsi, 2 arc peuvent avoir une même vitesse réelle mais une vitesse perçue très différente.....

J'ai dit que j'avais été frappé par la "lenteur" de W7 car c'était la même que Dressrosa. Ici je parlais de vitesse réelle et non de vitesse perçue. J'avais été étonné que 2 arcs de même vitesse réelle ait été perçue de façon si différente. Je n'aurais peut être pas du utiliser le terme "lenteur" car apparemment il a un sens automatiquement négatif pour vous, ce qui n'était pas ce que je voulais dire. Je parlais tout simplement de vitesse de progression. Ce n'est pas grave si c'est lent car c'est mieux ainsi si c'est nécessaire pour l'intrigue. W7 ne pouvait pas être plus rapide et Oda a bien fait de faire comme il a fait.


Réduire la "narration/perception/lenteur/vitesse du récit" en seulement deux catégories est d'un côté erroné : la barrière les séparant n’existe pas réellement, et d'un autre côté réducteur (il y a diverses moyens de rendre compte ou percevoir le rythme du récit, notamment dans le milieu de la BD et du Manga). Mais je ne jouerai pas ma fine bouche : j'ai parfaitement compris ce que tu veux dire, et alors ?! Ca ne change en rien mon premier commentaire, Water Seven reste, à mes yeux, un arc rapide pour One Piece ( surtout vu son rôle "d'introduction") et incomparable vis-à-vis de Dressrosa, au cas où tu ne l'aurais pas compris les enjeux entre les deux arcs étant différents, la "vitesse réelle et la vitesse perçu " ne seront/ne doivent pas (être) identiques.

Emissamdeus a écrit:
Aucun de ces facteurs ne change tout à lui tout seul. Mais il me parait évident que si un arc ne plait pas pour diverses raisons, cela va détériorer sa vitesse perçue car les lecteurs voudront vite passer à la suite pour se débarrasser d'un moment qu'ils n'aiment pas. Et comme la perspective de passer à la suite est sans cesse repoussée à chaque chapitre (puisque l'arc n'avance pas à 300Km/h), cela aboutie à des commentaires du style : "ça traine", "on avance pas", "ce passage aurait pu être raccourcie à 1 page/case", "ce passage est inutile", "ces X chapitres auraient pu tenir en 1 seul" ....ect. Je n'ai pas vu ce genre de commentaires dans les topic de W7 alors même qu'il y a des passages qui aurait très bien pu être vu ainsi. C'est que W7 était très apprécié pour les raisons citées ci-dessus.


Encore une fois tout est une question de cohérence, le rythme entre une course poursuite de Big Mom et la visite de Water Seven ne doit évidement pas être le même, donc si Oda adopte un rythme identique entre ces deux moments il est normal que ça râle !


Pour plus d’approfondissement sur le rythme de la narration en BD : http://ybocquel.free.fr/3__narration.html


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Kaido et la guerre de Wano Kuni
MessagePosté: Sam 14 Oct 2017 16:38 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6486
Localisation: dans la lune
Emissamdeus a écrit:
Je distingue vitesse réelle et vitesse perçu. La vitesse réelle peut se mesurer en nombre de chapitre ou, de façon plus précise, en quantité d'évènement par chapitre, en ombre de cases allouées pour chaque scène....ect. La vitesse perçue concerne ce que la manière dont les lecteurs le perçoivent. Un arc très rapide, qui tiens sur très peu de chapitre peu être perçu comme lent et inversement. Cela ne dépend pas du nombre de chapitre/cases allouées à l'intrigue mais de la manière dont cela est fait. Ainsi, 2 arc peuvent avoir une même vitesse réelle mais une vitesse perçue très différente...
Le souci, Emissamdeus, c'est que tu veux théoriser, ce qui est louable en soi, mais que tu n'es pas du tout armé pour le faire. Et du coup, tes catégories ne fonctionnent pas du tout.

La vitesse du récit (ou tempo narratif), en général (et sans même aller du côté des règles spécifiques de l'art séquentiel, cf message de Gargantua-emeri), c'est quelque chose de balisé depuis plusieurs décennies. Et d'ailleurs j'en ai parlé... la semaine dernière sur le sujet du chapitre! Il s'agit de notions suffisamment digérées pour que ce soit dans les attentes du bac de français (et mes élèves de STMG ont droit à un gros morceau sur le sujet lorsqu'on en arrive au roman). La distinction à poser, c'est entre temps du récit (le temps qu'on passe à lire) et temps de l'histoire (temps vécu par les personnages). Si ta "vitesse réelle" peut bien correspondre au temps du récit, ta "vitesse perçue" ne fonctionne pas car totalement subjective. Là, ça relève non de la narratologie, mais de la réception. C'est d'autres outils, et on ne peut pas tout mélanger car encore une fois, on en revient simplement à l'expression de ton ressenti, que tu veux légitimer en l'enrobant d'un semblant de conceptualisation. Mais ça ne marche pas comme ça. La réception, aimer ou ne pas aimer, ce n'est pas la même chose que la vitesse narrative.

D'autant, qu'en plus de ça, tu ajoutes d'autres éléments qui eux relèvent de l'étude de la structure du récit: tout ce qui touche aux péripéties et à l'action. Et là, effectivement, on touche aux causes de ce qui concerne l'attente, la réception. Mais pas comme tu le poses à mon sens. Car, encore une fois, c'est surtout si c'est bien fait, ou mal fait, qui va jouer sur l'attente. Et globalement, Enies Lobby a plu car il se passait beaucoup de choses, et que le tout était bien composé, agencé, tandis que Dressrosa a déplu car l'action a stagné, et s'est avérée plutôt mal fichue, même si proposant ponctuellement quelques jolis moments. L'exemple le plus parlant à ce niveau pour moi serait la différence entre les deux combats de Zorro. Mais ça joue de manière bien plus large que simplement une question de vitesse narrative, en plus mal posée.

Bref, tu as tout à fait le droit de trouver tel arc, comme Enies Lobby, lent, et c'est même intéressant en soi, si tu nous expliques pourquoi. Mais ça suppose d'assumer une subjectivité et d'essayer de l'appuyer sur des éléments précis qui motivent ton ressenti. ("Tel et tel éléments m'ont semblé ralentir l'action pour telle et telle raisons"). Pas en allant du côté de généralités vaguement abstraites qui noient le poisson plutôt qu'elles n'éclairent sur ce que tu penses ou éprouves.

Et sinon, tu abandonnes l'hypothèse de Dressrosa parasité par un futur très attendu?

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 messages ]  Aller à la page Précédente  1, [2]

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Xehanort et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com