Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2354 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 83, 84, 85, [86], 87, 88, 89 ... 157  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven 21 Mar 2008 22:08 
200 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Oct 2006
Messages: 1283
Localisation: En cure de désintox. Importante, la désintox.
Les dinosaures, c'est bon... Surtout avec une bonne sauce barbecue. Et mort de préférence.

Donc oui, je vote pour la lady Glass Heart parce que son opposant me fait terriblement peur pour la suite du Tournoi. Enfin, cela mis à part, je n'arrive pas à apprécier le Dino maintenant que je l'ai découvert. Suis-je un monstre ? Sûrement, et je dois dire que je n'aime pas la SPA.

Vote Glass Heart.

PS : Bah, la bestiole est sur le point de gagner. Mon vote n'aura donc aucune incidence sur ce duel.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven 21 Mar 2008 22:19 
200 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Juin 2007
Messages: 1262
Localisation: Sandford, UK
Alors je ne vote pas d'une semaine et que vois-je ? Kurapika est passé ! Yepee ! Wonderful !

Aujourd'hui, je ne connais que ce charmant petit dinosaure qu'est Gon: découvert sur Tekken 3, avec ses gants rouges et ses flammes, il m'a fait une bonne impression ! Il évitait tous les coups vu qu'il est petit :p

Puis j'ai acheté le tome un: magnifique: parvenir à transposer autant d'émotions sans aucun dialogue relève de l'art tellement c'est beau !

Voter bien votez Gon !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 22 Mar 2008 09:27 
Panzer Künstler
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Sep 2004
Messages: 2389
Localisation: Au parc d'attractions de Sabaody
Alors la, pas de probleme pour moi.

Le personnage present sous le nom de Myst est l'un des meilleurs, sinon le meilleur, d'un manga qui a su bercer mon debut d'adolescence et par lequel j'ai forge des bonnes amities(difficile de se procurer 30 tomes en vieilles editions "J'ai lu"^^).
Myst, c'est l'histoire d'un enorme leurre. L'eminence grise, celui qui a suscite le mystere durant trois quarts de la serie. IL en imposait quelque soit la situation ou il etait implique. A la difference d'un Kilvan, tantot bon, tantot moyen, Myst n'a jamais decu.

La revelation d'un certain tome 34 a ete une grosse claque. On etait mefiant par rapport a son identite. Tout son comportement ambigu. Une si grande puissance, un maitre tout d'abord pour Hyunkel, Myst a suscite un reel interet lorsqu'il semblait, au dela d'une simple fidelite a Ban vieillard, etre retenu par la volonte de Ban vieillard. Pourquoi celui-ci lui en voudrait de retirer sa capuche?

Et bien, franchement ca a ete un tres bon personnage, et j'en garde bons souvenirs. Qu'importe pour le moment qui est en face, je vote Myst. Na. :Bon clay bizou bizou:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 22 Mar 2008 09:57 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2007
Messages: 3619
Localisation: Académie Honnōji
Eh bien, il y avait du beau monde dans ce Tableau VI... Le Tableau III reste incontestablement encore celui qui a le plus haut standing au niveau des concurrents mais ce Tableau VI se positionne juste derrière à mes yeux. Bien-sûr, il n'y a qu'un seul personnage dont je voudrais voir la survie dans ce Tableau VI, mais cela va sûrement se révéler ardu vu le faible taux de pénétration des voies du Second Impact constaté auparavant... Il ne reste plus qu'à accueillir comme il se doit l'avant-dernier tableau avec ce Tableau VII.

Pour le duel d'aujourd'hui, j'ai décidé de voter pour le Typhon Humanoïde, même si son adversaire est plus que de qualité. La raison ? Elle est simple : même si les limites de Vash sont visibles, il n'en demeure pas moins que son postulat de départ est très éloigné des codes habituels (Ou du moins des miens ^^). Le Typhon Humanoïde est toujours un showman à regarder dans sa volonté de ne pas faire trépasser ses adversaires, mais c'est surtout une histoire personnelle un peu émouvante qui se cache derrière. Le Typhon Humanoïde a donc des qualités à faire jouer pour passer ce tour.

Bref, je laisse Vash continuer son périple dans le tournoi.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 22 Mar 2008 10:06 
125 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Avr 2007
Messages: 961
Localisation: Chez moi :p
Muarf ! sans rien ajouter de méchant sur l'aspect de Myst je vais voter Vash parce que bon le fidèle bras droit du méchant qui essaye d'embobiner les gentils, qui entraine un super guerrier qui se retourne contre lui mais il essaye de le posséder mais le sujet résiste avec une histoire a dormir debout de lumière... Bah moi je trouve ça bidon.(Je caricature mais c'est tellement vrai...)

En plus en face il y a Vash qui m'a fichtrement marqué par sa malchance et sa "chasse au Knive" avec Stryfe, Thompson et Wolfwood est vraiment excellente à suivre, bref un must!

Vote pour The $$ 60.000.000.000 Man !

Image

_________________
"Dieu est mort"-Nietzsche
"Nietzsche est mort"-Dieu


Dernière édition par Gharde le Sam 22 Mar 2008 10:38, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 22 Mar 2008 10:28 
175 000 000 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Mar 2007
Messages: 1129
Localisation: Dans la jungle, terrible jungle
Personnages inconnus.
J'ai même jamais entendu parler de Trigun.
Dragon Quest petit avantage pour moi.
Post de Nato convaincant car il est convaincu.
Post de Gharde qui casse bien Myst.
J'ai donc des doutes sur Myst.
Mais l'autre perso ne me dit rien.
Aucune idée.
Chercherai posts les plus convaincants.
A ce soir, réponse en édit.

EDIT:
Choix terminé.
Tous contre Gharde^^.
Myst semble quand même bien.
Dommage pour l'adversaire que je ne connais pas plus.
Je vote Myst.
A demain.

_________________
Le Grand Torchon - Numéro 5 disponible !
Image


Dernière édition par Jacky D. Kaput le Sam 22 Mar 2008 19:06, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 22 Mar 2008 11:01 
Gardien des Secrets de la Mégastructure
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Nov 2004
Messages: 4518
Localisation: Le cosmos... est... mon campement
Déjà, à la base, Myst fait partie des généraux sous les ordres d'Hadora, lui même directement sous les ordres de Ban. Myst devient bien plus tard le bras droit personnel de Ban après la déroute de l'armé du mal et la déchéance d'Hadora. De plus, sa fidélité est tout à fait normal vu le secret qu'il cache sous sa capuche. Je trouve que tu caricature un peu trop Gharde, déjà juste le fait que pendant une bonne partie du manga Myst ne décroche pas un mot, cela lui étant secrètement limité par Ban, tout comme montrer sa "véritable" apparence (qui ne l'est pas vraiment). Pour ceux qui connaitrais Babylon 5, Myst est l'ambassadeur Kosh de Dragon Quest, plein de mystère plane sur le personnage, le reléguant de simple observateur et exécutant de l'armé du mal à un véritable rôle clé dans le déroulement de l'histoire. Ma seule déception est que sa vrai apparence n'est pas été plus développé, mais ça reste un méchant de toute beauté. Vote pour Myst-Vearn.

_________________
Image
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête avant de poster.


Un an déjà
+
Fullmetal Epic


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 22 Mar 2008 11:14 
The Endless Sorcerer
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007
Messages: 1993
Localisation: Dans une partie d'échec face à Beatrice
Aujourd'hui, j'ai eu une petite excitation pour ce duel.

Vash est un personnage qui a ma sympathie. Il a des qualités a revendre et des défauts, mais je pense pas que cela sera suffisant face Myst qui m'ai totalement inconnu car lui aussi je ne le connais sans plus.
Dragon Quest est un manga qui ne m'a jamais attirer plus que ça, j'ai put lire le premier chapitre (mais il parait que le début est lent comparer au reste...) et j'ai vu un épisode du nom de Fly mais dans ce chapitre pas de Myst tout comme dans l'épisode.
Alors pourquoi un tel vote ? A cause d'un frère n'arrêtant pas de faire des éloges sur Dragon Quest ? Une grande partie, mais aussi a d'autre personne le disant, donc cela ne doit pas être si mauvais.

Je vote pour Myst pour lui laisser une chance.

_________________
ImageImage
PyroVision


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 22 Mar 2008 11:26 
4 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Nov 2007
Messages: 224
Myst, myst ! Je n'ai rien dire de plus, non, non, ca ne répèterait que les messages précédents en sa faveur ! Un bon perso, travaillé, mystérieux, et dont toutes les révélatios sont à la hauteur ! C'est vraiment mon personage préféré de Dragon Quest (aprés Avan cependant) et il mérite bien mon vote.
De l'autre côté, en plus, un personnage que je ne connais même pas et dont jn'aais amais entendu parler, as plus qe de son manga "Trigun".
Donc, vote pour Myst-Vearn !

_________________
Image

Visitez Mangamania !

http://www.mangamania.forumgratuit.tv


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 22 Mar 2008 13:45 
200 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Oct 2006
Messages: 1283
Localisation: En cure de désintox. Importante, la désintox.
On a beau dire, mais Dragon Quest a été un pionnier niveau création de genre et de codes.
Myst en est un parfait exemple. Son mutisme, sa soumission aux règles de Ban, sa prestance, l'aura qui se dégage de ce personnage est assez incroyable. Je trouve son évolution, son avancement dans la hiérarchie de l'armée du Mal est très bien trouvé car fondateur et fédérateur. En effet, pour l'époque, le fait d'être l'Homme le plus fort du royaume du Mal, alors qu'il n'est que simple bras droit du chef de l'armée, ici Hadora, lui-même sous les ordre de Kilvan qui obéit lui-même à Ban, bah, c'est génial.

Rétrospectivement, Myst apporte beaucoup à cette catégorie de personnage très discret et mystérieux. De plus, la révélation sur sa véritable nature m'a choqué de part son aspect à la fois visuel et symbolique.

Votez pour un pionnier du genre, s'il vous plaît. Votez Myst.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 22 Mar 2008 16:05 
Panzer Künstler
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Sep 2004
Messages: 2389
Localisation: Au parc d'attractions de Sabaody
Gharde a écrit:
Muarf ! sans rien ajouter de méchant sur l'aspect de Myst je vais voter Vash parce que bon le fidèle bras droit du méchant qui essaye d'embobiner les gentils, qui entraine un super guerrier qui se retourne contre lui mais il essaye de le posséder mais le sujet résiste avec une histoire a dormir debout de lumière... Bah moi je trouve ça bidon.(Je caricature mais c'est tellement vrai...)


Haha, c'est tellement contradictoire ce que tu affirmes.
Tu affirmes que Myst n'est rien sauf un mechant lambda. Tu le trouves peu developpe. Un personnage creux, meme, selon tes dires.
Pourtant, corrige moi, mais ta phrase n'est pas legerement longue pour resumer somme toute un personnage sans grande originalite.
Allez, pour bien te faire comprendre le ridicule de la situation:
Citation:
je vais voter contre luffy parce que bon le gentil heros qui pleure quand son mentor perd son bras, qui devient super costaud par la suite, mais qui dit quand meme ne pas pouvoir survivre sans ses nakama, qui dit qu'il deviendra le seigneur des pirates, et qui va surement y arriver... Bah moi je trouve ca bidon.


N'est-ce pas ridicule Gharde? :luffy langue:
Allez, votez en masse pour Myst, car comme l'a si bien demontre Gharde, il est difficile d'opposer une argumentation infaillible face a Myst^^ En gros, je veux dire que Myst ne peut etre reduit a si peu de choses. :Vogue Merry:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 22 Mar 2008 16:19 
125 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Avr 2007
Messages: 961
Localisation: Chez moi :p
Ca y est ca recommence^^, mais bon on defend son bifteck comme on peu hein^^?

Bon déjà encore et toujours la même erreur ! Arretez de lire mes posts de travers !!! J'ai pas affirmer que myst était un méchant lamba, non j'ai dit clairement que je trouvais ca bidon c'est à dire que pour moi ca casse pas trois pattes à un canard

Alors bon

Citation:
Tu affirmes que Myst n'est rien sauf un mechant lambda. Tu le trouves peu developpe. Un personnage creux, meme, selon tes dires.


Bah non désolé je n'ai rien dit de tout ça^^


Citation:
Pourtant, corrige moi, mais ta phrase n'est pas legerement longue pour resumer somme toute un personnage sans grande originalite.


Puisque tu en parle, au contraire, résumer un personnage en une seul phrase, c'est clairement montrer qu'il vaut peu de chose non?

Donc j'invite voter pour un personnage qui en vaut la peine, Vash le typhon humanoïd nettement plus interessant scénaristiquement (et a tout point de vue en faite) que ce pauvre Myst qui a fait son temps

PS: Et pour ta description de Luffy, et bien j'en connais qui pense pareil (ou quasiment) maios bon c'est leur droit et puis en même temps Luffy n'est pas non plus hyper développer et ton résumé le résume finalement très bien en quelques sortes^^

EDIT:


Citation:
EDIT:
Tous contre Gharde^^.


Yeah ! Come on !^^

_________________
"Dieu est mort"-Nietzsche
"Nietzsche est mort"-Dieu


Dernière édition par Gharde le Sam 22 Mar 2008 20:37, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 22 Mar 2008 17:00 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3653
Localisation: Échappe à la connaissance
Ralalala, qu'est ce que vous en faites des chichi pour que dalle :luffy langue:

Bon, hier c'est sans surprise que j'ai voté pour Gon, parce que c'est un personnage atypique qui est l'une des figures les plus poussés de l'expression graphique aux côtés des héros de Nihei. Il n'a rien de développé (fin de la comparaison avec Nihei, lui ne les crée pas comme cela non plus), mais ce n'est clairement pas le but de l'auteur, et ce depuis la première case du manga. Il est toutefois assez attachant pour que j'ai eu envie de voter pour lui, alors que je ne connaissais pas son adversaire.

Aujourd'hui, encore des justifications qui tournent au vinaigre. Ahahah. Faudrait parfois tempérer. J'ose pas imaginer ce que ça donnera pour le tableau final. J'peux parler j'ai toujours fait la même avec Gally, mais c'était surtout dans la dernière phase (quoique).
Que Gharde n'aime pas Myst, c'est son affaire. Personnelement, je trouve que c'est le personnage qui constitue le triangle de Fly : Poppu, Hadora et Myst sont mes personnages préférés du manga. Le premier, parce que ; le deuxième qui suit l'évolution la plus inattendu et qui nous offre le meilleur duel du manga ; et Myst parce qu'il est l'aura du manga. Explications. C'est sans doute le méchant qui entretient le plus grand mystère (un mot qui lui sied à merveille) de Fly, qui paraît le plus imposant et quasi-indestructible. De plus, c'est la pierre angulaire du scénario du manga, qui nous offre le plus beau retournement de situation -préparé à l'avance qui plus est.
Sans dissocier les deux personnalités qui l'habitent, et qui sont chacune à leur façon géniales.

Vote Myst !!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 23 Mar 2008 03:06 
225 000 000 Berrys

Inscription: 08 Oct 2006
Messages: 1346
Franchement, je suis vraiment dégoûté. Pire : je suis littéralement pris d’horreur, à l’heure même où je tape ces lignes… Sérieux, ça m’énerve de voir de tels duels alors que d’autres sont sincèrement sans intérêt. Outre le fait que les deux personnages qui sont ici en concurrence me soient très chers, l’un pour des raisons propres à la nostalgie, l’autre pour sa stature, ça me retourne de devoir sans arrêt jongler avec mes affinités pour enfin me décider à valider mon vote. D’ailleurs, c’est la première fois que la vision d’un duel m’horripile à ce point…
A un moment donné, je m’étais dit qu’en fin de compte les justifications étaient à double tranchant : après tout, un bon protagoniste a-t-il besoin qu’on le défende – puisque son excellence doit dès lors couler de source ? Malgré tout, face à une effigie telle que Nadia, je crois qu’il serait bien délicat de se risquer à ne pas préciser les valeurs que Yûko véhiculent…

– Sonnet pour Yûko –

Tu es là, simplement là, et mes sens s’éveillent.
Vents et tempêtes sont néant sous ton éventail ;
Dans ton doux regard, se dessinent mille merveilles
Que je contemple à travers le voile du sérail.

Tout est pour toi, enfin, toi qui tiens l’univers,
Des dimensions s’épanouissent mais de toi jadis
Tout ne se confine que dans un sombre hiver :
Encore le mystérieux mystère et nul indice…

L’exaltation gronde et c’est bien là l’essentiel,
Toi mon unique ; seule divinité sous le ciel.
Oh, que t’offrir sinon un bouquet d’asphodèles ?

Dans un torrent de lumière, ton sourire lunaire
Se reflète avec délice sous la claire chandelle :
Je l’entends ! ta beauté soufflant du sanctuaire…


Image

Yûko… Un seul mot résonne et le reste s’éteint : rien n’a plus lors d’importance que la contemplation de cette céleste femme… Pourtant de sa douce voix, elle nous le murmure : Yûko Ichihara n’est qu’un nom d’emprunt… Qu’importe ! Car la première de ses qualités – délicieuse – réside dans son humour immersif, toujours décalé, contrastant vers le noir déjà, mais jamais épuisé, moins encore incontinent. Drôle, fraiche, la belle sorcière est une enfant gâtée, insouciante au possible et donc adorable. Pure dissidence de son état de voyante, fonction haute de responsabilités s’il en est. De ses mots : des goûts douteux. De son apparence : que de magnificence ! Tout le personnage de Yûko gravite autour des reflets et des dégradés : rien de conventionnel, tout pour l’unique, la seule grandeur. Tout en elle est antinomique et par conséquent, il n’y a que de l’ineffable. C’est l’indicible fascination pour la mystérieuse énigme…

Le plus beau sentiment du monde, c'est le sens du mystère. Celui qui n'a jamais connu cette émotion, ses yeux sont fermés.

C’est bien connu : l’utopie n’existe que dans nos rêves. Ainsi que Yûko. Par pur syllogisme, l’utopie c’est donc Yûko Ichihara. C’est un fait maintenant avéré que les sorcières sont des créatures emplies de magie, de souplesse et de songes. Elles n’existent que par nécessité scénique mais une fois pleinement établies, elles sont envoûtantes d’un charme sans commune mesure. Pareilles aux fleurs azurées ou lactées qui se dressent là-bas sur le ponton des illusions perdues, sur les hauteurs inatteignables des montagnes oniriques, vent en est de leur suprême grandeur, de leur beauté inaccessible. Ce désir inassouvi n’est que pur délice car un désir prononcé n’en est déjà plus un. C’est là le propre des merveilles, on n’y touche guère qu’avec les yeux parce que mains posées, elles s’évaporent déjà. La fragilité est une force tant qu’elle n’est que focalisation externe. La méchanceté est une affection tant qu’elle est déployée sans haine.

Yûko prône une pensée terrifiante tout autant que séduisante. Tout n’est que fatalité, le hasard n’appartient pas à ce monde car l’inéluctable occupe une place supérieure. Toutefois, il faut là se garder de toute considération hâtive : fatalité ne rime pas avec fatalisme ; aussi le changement est-il toujours possible. Un aphorisme pourrait être posé en assise à cette représentation des choses : la seule fatalité c'est celle qui nous sera finalement fatale. Ainsi, ne peut-on aller contre la mort ou le funeste destin, mais les tangentes ne nous sont pas interdites pour autant. On ne peut nager contre un courant trop fort mais se débattre, voilà qui est dans nos cordes ; c’est ce que semble nous souffler Yûko dans l’ombre d’une boutique invisible.
Jeune femme sombre, dans les ténèbres rayonnante, elle est à l’antithèse des bonnes mœurs. Alcool et plaisirs de chair, seul Eldorado de son cœur. S’il est dit qu’elle reste attachée aux traditions, ces conventions perdues du temps, ancre immonde des catastrophes de naguère, ce n’est pas par charité chrétienne. Egocentrique, égoïste, tout est bien s’il en va de son profit personnel : nulle compassion d’autrui, rien n’est bon que payé. Un bien pour un bien, système donnant-donnant et par là pragmatique. Pragmatisme aussi, c’est le refrain de Yûko et alors dans les tranchées sinueuses de la vie, elle préfère le bonheur éclat, le bonheur feu de paille mais souvent à souvent bonheur tari. Par surcroît s’entremêle chez elle quantité de paradoxes, de contradictions qui forment enfin une pleine harmonie : c’est de là que nait le magnifique. Tradition se fait écho de la technologie ; plongée dans l’ancien, Yûko se porte vers le nouveau : internet, cinéma et dictionnaire, voilà son credo. Elle n’aime rien tant que son personnel confort ; matérielle en même temps que spirituelle ; voyante et pourtant si cartésienne, tout un univers antonyme en somme ; car tout bascule pour s’articuler plus limpidement encore sur un axe résolument uniforme. Fabuleuse, admirable et somptueuse sorcière des dimensions, c’est l’oxymore déjà, figure chère à Balzac.
Yûko ne pose pas de frontière entre le monde matériel et celui spirituel : l’énergie unit tout. Fi de l’entropie conceptuelle, rien que de la thermodynamique morale. Telle la théorie balzacienne, chaque être se voit doter d’une certaine quantité d’énergie qu’il leur appartient de dépenser soit en avare soit en prodigue. Deux options : vie brève mais intense où jouissance en est le filigrane, ou vie longue mais retenue et sans éclat aucun. C’est la pierre qui dévale la montagne : avec le temps, elle prend de la vitesse et sa chute est alors plus irrémédiable encore. C’est l’exponentiel des vœux.
Après tout, Yûko peut s’apparenter aussi à la figure faustienne de Goethe : un souhait exaucé contre rien de moins que l’âme elle-même, sorte de patrimoine unique, échange à bien contre bien, ici matériel par opposition à spirituel. Forme de diable personnifié, la jeune ou antédiluvienne sorcière n’en est pas moins charmante compagnie. C’est là toute sa prestance, car son être réside dans ces ambiguïtés que l’on se passionne à découvrir au fil des pérégrinations inéluctables.
On le savait : épicurisme et stoïcisme sont deux voies disparates qui mènent enfin à l’ataraxie, finalité commune. Que dire donc lorsque ces deux philosophies sont prises dans une fusion inextricable, propriété d’un unique être ? Yûko cumule les paradoxes, on l’a vu ; mais voici l’ultime étape de son esthétique cohésion par la contradictoire dispersion.

« Le monde est ma représentation. — Cette proposition est une vérité pour tout être vivant et pensant, bien que, chez l'homme seul, elle arrive à se transformer en connaissance abstraite et réfléchie. Dès qu'il est capable de l'amener à cet état, on peut dire que l'esprit philosophique est né en lui. »

Arthur Schopenhauer de ces quelques mots pose toute la fondation de la pensée yûkoenne. Elle le dira elle-même à Watanuki : ce n’est pas en vertu de l’invisible que l’invisible ne peut exister, car chacun se construit sa propre réalité. Le principe nietzschéen des perspectives multiples trouve ainsi réflexion chez Yûko ; en cela la jeune femme puise-t-elle toutes ses qualités, tangibles ou dissimulées. Parce qu’il n’y a rien d’impossible, l’interprétation possède ici les pleins pouvoirs ; c’est le fait même des dimensions, et c’est par ailleurs de là que Yûko prend elle-même toute sa signification ; elle se construit : la voilà elle la muse sublime, personnage inexplicable par les mots car affreusement complexe de simplicité. L’oxymore se répercute encore à chaque étage de la psychologie de la voyante. C’est sa force : rien n’est absolu.

Yûko représente par conséquent une foultitude de considérations et de perspectives différentes, elle est l’hôte des contradictions, des contraires qui trouvent par cette voie une pleine reconnaissance dans l’unité tourbillonnante. Cependant, il est à noter – sans doute – une dernière particularité qui incombe encore à Yûko de posséder : l’expression violente de soi par un gouffre de l’avant-soi. Car la sorcière des dimensions exprime tant et tant que l’on se persuade d’emblée que son passé doit être riche et fourni. Et pourtant, que nenni de toutes ces prématurées aspirations ! On ne sait rien en effet de sa vie antérieure, du pourquoi de sa condition actuelle, des faits qui l’ont conduit à devenir telle. Comment alors un personnage sans attache, non encore réalisé complètement, peut-il s’exprimer si entièrement ? Légitime question.
Une superficialité superficielle. Voilà une façon de qualifier la puissance de certains auteurs dont CLAMP en fait définitivement partie. En quelque sorte, ces auteurs nous disent que les personnages ne peuvent exister que par leurs actions. Le reste n’est ni de notre ressort – et par conséquent – ni du leur. Alors toujours un mystère demeure : une telle approche ne peut pas nous apporter de considération profonde des êtres – c’est inconcevable. Or, – et c’est là le sublime – ils sont intenses, bien intenses, et ils vivent si pleinement, avec leurs poids et leurs cœurs, avec leurs doutes et leurs convictions, avec leurs rêves et leurs sentiments, que tout devient merveilleux. Il n’y a rien que du simple mais le simple c’est le miracle. Une leçon issue de l’indigence de ces génies qui, s’évertuant à ne décrire que les contours et la surface, et qui, se confinant dans le présent concret, nous offre du magnifique. Ipso facto, nous reproduisons le reste, ce que l’auteur a passé sous silence, nous finissons par en deviner les périphéries et alors, sommes-nous tout entiers convaincus qu’ils existent, que tous ces personnages respirent et vivent – c’est une certitude. Et finalement, les brèches se comblent, nous terminons le travail : voilà l’œuvre.
Assurément, c’est de cette branche là que la sorcière des dimensions prend racine : vivante mais énigmatique, pleine et puissante, absolu contraste du monde. Et malgré tout, elle caresse une sensibilité enfouie du bout de ses doigts, une mirifique empathie pour ceux qui lui sont chers. Au fond, sous son masque immuable et nécessaire se cache la dernière figure de la délicatesse et de la grâce, de la gentillesse et de la prévenance. Yûko Ichihara est enfin tout enveloppée d’une exquise aménité que même le dilemme tacite dont elle fait sans cesse l’objet ne saurait jamais ronger. Voilà tout.

Regard doux.
Corps de femme
Qui rend fou
Qui enflamme...

Peau de velours
Beauté naturelle
Image du jour
Reflet du ciel...

Lèvres brillantes ;
Pétales de charme
Qui hantent
Qui désarment

Sourire merveilleux
Simple, ravageur
Douceur de feu
Langage du cœur...

Glacier, volcan
De l'Olympe déesse
Fleur de printemps
Infinie tendresse...

Ange, fée,
Génie de l'au-delà
Mythe, réalité...
Simplement Toi...


Yûko, you’ll never walk alone!
Mais quand même toujours bien dégoûté par le déroulement des événements… Sinon, j’ai une proposition : on vire Kurapika (qui n'aurait jamais dû passer contre Watanuki) et on garde les deux personnages du jour…

Tristement vôtre.


Dernière édition par EnOd le Dim 23 Mar 2008 03:51, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 23 Mar 2008 03:18 
200 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Oct 2006
Messages: 1283
Localisation: En cure de désintox. Importante, la désintox.
Franchement, que peut-on dire d'autre après cela ?

Je vote Yûko, parce que EnOd est fort, très fort...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2354 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 83, 84, 85, [86], 87, 88, 89 ... 157  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com