Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Chrono Cross
MessagePosté: Dim 25 Jan 2009 00:54 
8 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Fév 2005
Messages: 302
Localisation: Ocean Forest
What was the start of all this ?
When did the cogs of fate begin to turn ?
Perhaps it is impossible to grasp that answer now,
From deep within the flow of time...
But, for a certainty, back then,
We loved so many, yet hated so much,
We hurt others and were hurt ourselves...
Yet even then we ran like the wind,
Whilst our laughter echoed,
Under cerulean skies...


Image


Chose promise, chose due.
Quelle meilleure façon d'ouvrir le livre d'une aventure aussi magique que l'est Chrono Cross que par ce magnifique poème.
Quelle meilleure façon également que de commencer la présentation de cette oeuvre exceptionnelle par ce même poème, qui a en outre une plus grande importance qu'un simple rôle lyrique.


Présentation

So what exactly happened to ya 10 years ago ?
You don't remember ?


Le 18 novembre 1999, soit il y a bientôt 10 ans, restera une date clé pour de nombreux fans de RPGs, plus particulièrement pour la grande communauté de fans de Chrono Trigger qui, dans la scène de fin avec les développeurs, avaient répondu "oui" à la question "pensez-vous qu'il y aura une séquelle ?"
Cette suite tant attendue, sortie sur psone, c'est Chrono Cross, deuxième et encore aujourd'hui dernier volet de la fantastique saga Chrono de Square Enix, mais pour combien de temps ?
Je met en garde les membres qui seraient amenés à lire ce topic, car si je me garderais bien de spoiler quoique ce soit de Chrono Cross lors de cette présentation, en revanche il me sera difficile d'éviter certaines références scénaristiques importantes de sa préquelle. Finissez Chrono Trigger avant !

Where even angels lose their way...

Les fans de la première heure n'étaient sans doute pas rassurés à 100% avant de se faire leur propre avis du jeu en remarquant que si le scénariste Masato Kato et le compositeur Yasunori Mitsuda, deux des plus grands responsables du succès Chrono Trigger, composent toujours le staff de développement, ce n'était plus le cas pour Akira Toriyama. Le papa de Dragon Ball laisse en effet sa place à Nobuteru Yuuki, artiste entre autre de Chroniques de la guerre de Lodoss et Vision d'Escaflowne. Ce changement a et fait toujours débat chez les fans de la saga. Personellement, j'ai tendance à préférer le style de maître Yuuki car avec lui j'ai toujours l'impression de découvrir autre chose, Toriyama ayant plus de mal à me surprendre, même si je n'oublie pas que Schala, c'est de lui.
Quant à Kato et Mitsuda, personne ne sera assez insensé pour dire qu'ils n'ont pas rempli leur mission dans cet épisode mais j'aurai l'occasion d'y revenir.


Techniquement parlant

Ah dinnae believe mah eyes...

Seul Final Fantasy IX peut se targuer de pouvoir rivaliser en termes de qualité graphique avec Chrono Cross sur le même support, RPGs parlant j'entends bien. Ce n'est pas pour rien si aujourd'hui encore, on peut explorer ses tableaux parfaitement colorés ou diriger nos charmants personnages remarquablement modélisés pour l'époque sans avoir à se sentir forcé de supporter le fait que c'est un jeu vieux de 10 ans.
Des donjons à la carte du monde, en passant par les scènes de combat, c'est un plaisir pour les yeux du début à la fin et on ne cesse d'être surpris par l'originalité des lieux que l'on visite.
Le tout agrémenté par des cinématiques à la qualité irréprochable, la scène d'introduction sera la première à vous le prouver.

Image

Image


Scène cinématique d'introduction


Music and song are not something that thou canst teach or learn.
They are things that thou must feel !


Musicalement, on attendait que le désormais reconnu Mitsuda réalise l'exploit de faire mieux que dans Chrono Trigger, ce qu'il fit avec une incroyable réussite d'abord avec Xenogears, puis quelques mois plus tard avec Chrono Cross. Le résultat est MA-GIK !
De la mélancolie que dégage Prisoners of Fate, conséquence logique pour avoir été pris au piège de l'inquiétante Dead Sea - Tower of Ruins, passage obligatoire afin d'avoir le privilège de combattre au rythme effrené du thème du dernier boss (dont je tairais le titre car trop révélateur), pour finalement parvenir à la délivrance avec l'envoûtant Radical Dreamers...
Soyez assurés qur pour chaque catégorie, les morceaux de Chrono Cross ont légitimement le droit d'être classés parmi les meilleures dans chaque catégorie, tous RPGs confondus. Elles participent pleinement au caractère anthologique des scènes-clefs du jeu. La fin est tout simplement d'une beauté inouïe grâce à sa musique et à l'épilogue qu'elle décore magistralement.
Deux fausses notes à signaler tout de même : premièrement, on a malheureusement pas droit à un thème personnalisé pour les personnages importants, ce qui est dommage quand on se souvient de ceux de Schala ou Frog et le potentiel qu'aurait pu avoir une Harle à ce niveau-là. Deuxièmement, et c'est plus embêtant, c'est le thème principal des combats, que je n'aime pas vraiment, ce qui est gênant vu que c'est celui qu'on entends le plus. Heureusement que les autres thèmes de combat rattrapent le coup. Ceci dit, j'en connais certains que cette musique n'a pas embêté bien au contraire (Emilio par exemple).

Gale

Au niveau sonore à proprement parler, on est pas en reste non plus. Aucune voix dans ce jeu, mais des bruitages de qualité. On appréciera notamment le son de l'impact lors des coups critiques, ou encore les rugissements des Dragon Gods ou les effets sonores donnés aux magies et techniques.

Lost Fragments
The Dream that Time Dreams (reprise du thème principal de Chrono Trigger)
Chronomantique
Acacia Dragons (thème épique s'il en est)


Gameplay

Oh, Serge, how goes it?
How would you like to join everyone for my lecture?
Today's lecture is '"The Fundamentals of Attack and the Art of Elements."'


Je ne vais pas trop m'attarder là-dessus car ce serait trop fastidieux à lire. Il est beaucoup plus intéressant de le découvrir par soi-même, ce que je vous invite bien évidemment tous à faire.
Cependant, je prendrais tout de même le temps de signaler les principaux changements.
D'abords, les classiques niveaux qui caractérisent l'évolution des personnages jouables dans tout bon RPG sont remplacés ici par les Star levels. Pour faire court, il n'y a aucun point d'expérience dans ce jeu, la seule façon de faire progresser ses stats, c'est en battant un boss. A ce moment-là, nos stats évoluent jusqu'à un seuil bien défini sans qu'il ne soit possible de les améliorer avant le prochain boss. Système original bien que je préfère le système classique des points d'expérience.
Plus classique bien que pas si commun, lors des combats, les attaques sont divisées en 3 catégories : faible, moyenne et puissante, mais l'ordre de précision de ces attaques se fait elle en sens inverse. Notez également que la seule façon d'exécuter des coups critiques est d'utiliser l'attaque puissante (n°3). Je serai plus complet en précisant que plus l'attaque est puissante, plus elle consomme de staminas, dont chaque personnage possède 7 unités au départ de chaque combat et qu'il peut bien entendu récupérer lorsqu'il ne fait aucune d'action.
Autre nouveauté, les Elements. Ce sont en fait des magies qu'on peut carrément acquérir dans des boutiques, mais aussi dans les divers coffres qui parsèment le jeu ou bien sur les monstres. On équipe ensuite ces Elements à un perso, qui pourra alors s'en servir pour les batailles, mais une seule fois par combat. Une réflexion stratégique de l'équipement et de l'utilisation des Elements lors des combats les plus difficiles est nécessaire pour en venir à bout, ainsi qu'une parfaite compréhension du système dont je ne vous ai même pas détaillé le 1/10ème tant il est à la fois complexe et complet.
Pour tout ce qui est vol d'Elements, couleurs d'Elements et de zones, invocations et j'en passe, des tutos à l'humour non négligeable vous seront proposés le long du jeu par ces abrutis de Peppor et Solt.
Très important aussi, chaque Element, de même que chaque personnage, a une affinité élementaire particulière. On dénombre en tout 6 couleurs : Vert (vent et forêt), Rouge (feu), Jaune (terre et foudre), Bleu (eau), Noir (ténèbres) et Blanc (lumière).

Combats mis à part, il faut bien prendre conscience que dans ce jeu, on ne vous donnera pas la main pour savoir vers quel donjon ou quelle ville vous devez aller. Il arrive parfois que votre prochaine destination, ou la façon d'y parvenir, vous semble difficile à déterminer. Pourtant rien n'est fait au hasard dans ce jeu, on vous donne forcément des indices ou des pistes, à vous de les exploiter comme il se doit. Je pense notamment à la façon de traverser le Mont Pyre sans trop de dégâts, ou bien à la petite mésaventure sur le S.S Invincible. Acharnez-vous à résoudre les puzzles par vous-même et vous pourrez être fiers de vous.
Je parle de puzzle, mais pour évoquer le level-design des donjons, de ce point de vue là ne vous attendez pas à avoir à vous creuser les méninges ou à vous perdre dans des labyrinthe comme dans un Golden Sun ou un Wild Arms, Chrono Cross est très soft sous cet aspect.
J'ajoute également que les combats ne sont pas aléatoires et que vous aurez tout le loisir d'éviter les monstres que vous ne voudriez pas affronter.

Tutorial des combats

Useless fools!
Errh...... Real men don't need magic when they can fight with their might !


Image


Synopsis

When did this sorry tale all begin...?

Avant que ne commence l'aventure Chrono Cross, souvenez-vous de la fin de Chrono Trigger. A l'époque qui nous intéresse, Crono et Marle se jurèrent fidélité, amour éternet tout ça, bref il se sont mariés. Quant à Lucca, elle trouva un mystérieux bébé portant un pendentif non moins énigmatique.
Les autres membres de l'équipe, Ayla, Frog et Robo, sont retournés à leurs époques respectives. Quant à Magus/Janus, il est toujours à la recherche de Schala, mais où et quand, nul ne le sait.
5 années plus tard, le royaume de Porre envahit le royaume de Guardia, nous laissant très dubitatifs sur le sort des vainqueurs de Lavos.
C'est 15 ans plus tard (soit 20 ans après le mariage de Crono et Marle) que Chrono Cross débute.


Arni Village - Where the tides start to turn...

Cette histoire prends lieu dans l'archipel paradisiaque d'El Nido. Quelque part s'y trouve le village d'Arni, où l'on retrouve notre nouveau héros, Serge. Le garçon, telle une grosse feignasse, se fait réveiller par sa maman (ça vous rappelle pas quelque chose ?) car sa petite amie Leena l'attends. Furieuse de ne pas l'avoir trouvé réveillé, cette dernière lui confie la tâche d'aller lui chercher des écailles de Komode afin que la coquette demoiselle s'en fasse un collier.
Serge s'en alla satisfaire sa belle et la retrouva sur la plage d'Opassa. A ce moment, il entendit une voix l'appeler, puis un raz-de-marée surgir. Et, comme si ne s'était passé, le voici qui se réveille sur la plage. Seulement, Leena n'est plus là, mais Serge ne va pas prendre beaucoup de temps avant de découvrir que c'est loin d'être la seule chose à avoir changé.

Nothing has changed but everything !

Et nous voilà invités à une aventure dont l'intrigue est d'une richesse rarement atteinte dans un RPG. On voyageait dans le temps avec Crono et ses potes, on traverse les dimensions avec Serge & cie, avec toujours comme pilier fondamental le Temps.

Ceux qui ont eu la chance de voir sortir à quelques mois d'intervalle Xenogears et Chrono Cross ont dû en avoir pour leur argent.
Chrono Cross est véritablement le genre de jeu qu'il faudra parcourir du début à la fin au moins 2 fois pour cerner toutes les subtilités du scénario et de ses enjeux.
Je tiens à souligner l'extrême qualité de la narration, l'écriture du script est on ne peut plus soignée et a été réalisée par des gens décidément très inspirés. Rien n'est dit, rien n'est fait au hasard, mais à mon sens il est impossible de cerner tous les enjeux de Chrono Cross dès la fin de la première partie.

C'est quand même la suite de Chrono Trigger, et bien que les liens entre les 2 épisodes tardent à se révéler, à chaque fois qu'une référence est faite à son aîné, les sensations n'en sont que plus jouissives.
Tout cela pour découvrir une histoire qui n'est que l'antithèse du manichéisme. L'écologie, l'évolution sont 2 thèmes parmi tant d'autres abordés dans Chrono Cross. Je pense qu'il est impossible de rester insensible à toutes les belles choses dites dans ce jeu, la fin n'en est que la plus belle conclusion qu'on puisse faire à ce monument du RPG.


Personnages

Pas moins de 45 personnages jouables... Ca fait pas un peu beaucoup ?
Sur ce point je serai d'accord à 200%, beaucoup de personnages sont complètement inutiles à l'intrigue et souffrent d'un manque totale de charisme. D'autres en revanche sont beaucoup plus fouillés, mais les meilleurs, les plus développés, les plus intrigants sont ceux que je vais vous présenter brièvement.
Notez aussi que beaucoup parlent un patois bien particulier : Kid a un accent australien alors que Luccia se rapproche plus de l'allemand. D'autres ont le même accent vieil anglais que Frog. Mais on aura une affection toute particulière pour le "franglais" de Harle et Pierre.
Il est impossible d'avoir tous les personnages en une seule partie, un minimum de 3 est nécessaire en New Game +. Mais rassurez-vous, vous ne serez pas obligés de toute refaire du début à la fin. Comme dans Chrono Trigger, il vous sera possible d'affronter le dernier boss à tout moment en New Game +. Le nouveau mode Continue + constitue même un meilleur raccourci pour obtenir tous les personnages et découvrir toutes les fins, certaines valant vraiment le coup d'oeil.


Serge

Image

In search of some answers

Tout comme son homologue de Chrono Trigger, Serge est un Silent protagonist. Mais à l'inverse de son aïeul (non, ça veut pas dire qu'il y a un lien de parenté entre les deux), il a un background bien présent, car il intéresse beaucoup de monde.
Qu'est-ce qui chez ce jeune garçon apparemment ordinaire pourrait justifier tout cet intérêt ?
En terme de capacités, Serge est logiquement l'un des personnages les plus complets. Sa couleur est le blanc (comprendre son élément est la lumière).


Kid

Image

Call me '"Kid."'
Nice to meet ya.


Il faudra plus compter sur elle que sur Serge ou n'importe qui d'autre pour répondre à tous ceux qui ne vous voudraient pas forcément du bien. Pour cause puisque Kid vous sortira d'une mauvaise situation avant de faire équipe avec vous. Rassurez-vous, elle sera plus polie avec vous qu'avec les autres. Parce que ce qui surprends et amuse, c'est son langage décidément très familier. Rien que lorsque vous la rencontrerez pour la première fois, admirez un peu tout ce que vos adversaires du jour vont se prendre dans la tronche comme injures et dites-vous que ce n'est qu'un avant-goût.
Kid est une jeune fille aux antécédents mystérieux. Elle semble en vouloir à Lynx, mais pourquoi, allez le savoir.
En combat, Kid est l'un des 3 personnages à avoir la compétence de voler (= chiper). Sa couleur est le Rouge (feu).


Lynx

Image

I've been waiting for you, Serge...
Waiting a long, long time for you...


Cet imposant demi-humain au charisme indéniable semble attendre la venue de Serge. Lui veut-il du bien ou du mal ?
Une chose est sûre, chacune de vos rencontres avec ce puissant personnage sera synonyme de scène culte, en attendant d'en savoir plus sur ses objectifs et ses origines.
Sa couleur est le Noir (ténèbres).


Harle

Image

Je m'appelle Harle.
I am ze right-hand harlequin to Monsieur Lynx.


Préparez-vous à découvrir l'un des personnages les plus marquants jamais réalisés. Harle est effectivement le bras droit de Lynx, par conséquent elle n'est pas à prendre à la légère malgré son costume loufoque. Pourtant, elle jugera utile de prévenir Serge du danger que représente Lynx.
Ce comportement, qui n'est pas sans rappeler une certaine Nico Robin à ses débuts, laisse présager qu'elle aurait d'autres motivations cachées. Ce qui se cache sous ce maquillage, qui n'a d'ailleurs pas été fait au hasard, est d'une surprise absolument imprévisible.
Harle est un personnage très attachant du fait de son accent "franglais", mais également troublant et ambigu, ce qui en fait mon personnage préféré tous jeux vidéo confondus.


Oui vous avez remarqué, pas de personnage de Chrono Trigger là-dedans. Alors à la question "certains des personnages de Chrono Cross interviendront-ils d'une façon ou d'une autre", je ne dirai rien...
Oh et puis si... bien sur qu'il y a des références aux membres de notre ancienne Dream team. Quant à savoir s'ils interviendront physiquement, je vous laisse la surprise de le découvrir.

Et en bonus, deux des scènes cultes du jeu, et des plus émouvantes, pour réveiller les souvenirs de certains (giga spoiler évidemment) :

I won't leave you
The letter


Voilà pour cette présentation de ce qui reste mon RPG préféré (jusqu'à Baten Kaitos Origins tout du moins). Tout ce que je souhaite maintenant, c'est que cette oeuvre inoubliable ait bientôt la suite qu'elle mérite car en rester là serait un peu triste même si du coup l'aspect légendaire que porte ce jeu pour beaucoup de fans du genre s'en retrouverait forcé. Mais si j'ai pu donné l'envie à quelqu'un ici de se lancer dans l'aventure Chrono, que ce soit Trigger ou Cross, j'aurai la satisfaction du devoir accompli comme peuvent fièrement l'avoir les membres de l'équipe Terminus Traduction qui propose un patch français pour ceux que l'anglais, pas forcément accesible à tous particulièrement dans ce jeu, embêterait. Car il serait quand même dommage de ne pas se douter que de telles perles existent quand on est fans de RPG.


Until we meet again,
Take care of yourself, my friend...

_________________
[Signature retirée car trop grande]


Dernière édition par Lee le Dim 25 Jan 2009 12:30, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 25 Jan 2009 09:59 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6957
Localisation: dans la lune
Je me précipite sur ce sujet!

D'abord pour dire merci à Lee de le proposer, mais aussi pour renchérir: Chrono Cross est l'une des plus grandes réussites videoludiques ever ever! La présentation est tellement complète que je ne peux rajouter grand chose. Mais rien que pour Harle, le jeu vaut le coup, rien que pour les décors de fond, le jeu vaut le coup, rien que pour les twists scénaristiques, le jeu vaut le coup. Et comme vous mettez tout cela ensemble, vous obtenez une pure merveille.

Jeu ancien, mais indémodable: une référence que tout amateur de rpg se doit de connaître. Cette présentation m'a franchement donné envie de m'y repllonger!

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 26 Jan 2009 20:31 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 24821
Localisation: Joker
Présentation magnifique pour un jeu sublime.

Chrono Cross est un immense classique et certainement l'un des RPGs les plus mélancoliques auxquels j'ai pu jouer. L'ambiance est mystérieuse à souhait et la fin nous laisse un sentiment de tristesse rare. Bon sang qu'est-ce qu'il est magnifiquement mélancolique ce générique de fin!

Bref un jeu unique pour une expérience unique.

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 26 Jan 2009 21:13 
Gardien des Secrets de la Mégastructure
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Nov 2004
Messages: 4512
Localisation: Le cosmos... est... mon campement
Que dire de plus que ce jeu que tu viens de présenter Lee, ce RPG sublime, magnifique, extraordinaire, et tout simplement le meilleur RPG auquel j'ai pu jouer (avec FFVI, cela va de soi ^^). J'ai la mauvaise réputation de ne pas finir mes RPG, malédiction que je traine depuis mon tout premier, FFVII. Malgré ça, Chrono Cross fait partie des rares RPG que j'ai pu finir (avec Wild Arms), tout en ne comprenant pratiquement rien à l'histoire (le strict nécessaire quoi). Quel souvenir, quelle nostalgie, quelle expérience inoubliable, servit par des musiques des plus fabuleuses. D'ailleurs le coffret traine sur mon bureau depuis bientôt deux semaines, depuis que RED m'a redonné envie d'écouter celle de FFIX. Et ces personnages ? Pour une bonne partie, tout simplement génial, charismatique, un travail excellent de Nobuteru Yuuki. Voici ma petite équipe préféré après le New Game +.

ImageImageImage

Et que dire du gameplay ? Et les d'éléments que l'ont devait gérer et établir des stratégies avant et pendant les combats, jusqu'au terrible combat final que je n'oublierais jamais (et sa fameuse combinaison à faire).

Pfuuu, la ça me donne vraiment envie de me remettre dedans, bien que j'espère une éventuelle sortie française, ou traduction, pour que je puisse comprendre beaucoup mieux l'histoire. Quoi qu'il en soit, pour le moment je m'investis à fond dans Chrono Trigger que je viens à peine de commencer. Je vais me faire plaisir un max, je le sens ^^.

_________________
Image
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête avant de poster.


Un an déjà
+
Fullmetal Epic


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 26 Jan 2009 21:56 
150 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Fév 2007
Messages: 1044
Localisation: You are in jungle baby !
Aah Chrono Cross

J'avoue avoir été au début un peu rebuté par le nom du héros ( serge ) ainsi que par le systeme de coups plus ou moins forts selon une jauge à consommer mais il faut avouer que la sauce prend bien, l'histoire est vraiment sympa avec les passages entre les deux temps, les personnages sont attachants et au nombre de 48 enrolables mais pas tous dans la même partie, le scénario est bien posé et assez tortueux pour en pas etre trop classique,le monde à explorer trés riche et les magies et le systeme d influence des elements sur le terrain donnant un plus non négligeable

Petit plus, l'arme de Serge que j aime bien et qui me rappelle celle de Djidane dans FF9 et Lynx qui en impose....


Bref un vrai petit bijou dont la PS1 a le secret et qui mérite d etre joué au moins une fois dans sa vie....

_________________
Les idiots sont marrants. Pas étonnant que tous les villages en veuillent un.

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 28 Jan 2009 00:32 
Chasseur de Rêves
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Nov 2004
Messages: 2571
Localisation: Nulle part ailleurs
Il était une fois Chrono Cross… Image

L’impression que j’ai eue en commençant Chrono Cross était assez spéciale, bien que ça remonte loin, je m’en souviens encore... Essayer de rattacher deux histoires, qui apparemment rien ne lie… apparemment.

Au début, je m’étais fait à l’idée que Chrono Cross n’était pas une suite de Trigger, je me disais que c’était juste le même univers, juste la même ossature qu’on reprenait pour la même série, sans que les opus ne soient liés pour autant… Car il faut le dire, le passage entre les deux fut un changement radical, seuls la fanfare de la victoire rappelant cette chère Lucca, le Fields of Time, Glenn, Guile, la Masamune et bien d’autres clins d’œil semblaient au début n’être que les seuls ponts entre Cross et Trigger… Mais, plus j’avançais dans l’histoire et plus mes idées devenaient claires. C’était évident, Chrono Cross était bien une suite mais plus encore, une expérience qui se voulait unique et elle avait réussi à l’être. Le lien entre Chrono Trigger et Chrono Cross, c’était au joueur d’aller le chercher…

Imaginez-vous deux choses, qui de prime abord n’ont rien à voir et qui au final sont entremêlés intimement et parfaitement comme une belle toile d’araignée et où le joueur n’est qu’un insecte se débattant entre les mailles. C’est exactement ça Chrono Cross. Si le jeu devait livrer toutes les informations qu’il comportait en essayant d’en détailler chacune, cela aurait donné le RPG le plus long jamais développé… Chrono Cross, contient des zones d’ombres qui font le charme de la série des Chrono. On n’a pas besoin de tout comprendre pour apprécier une histoire.

C’est ça Chrono Cross, un jeu couvert de brume dans lequel vous devrez vous y frayer un chemin Ô combien agréable.
Lee a écrit:
Toriyama ayant plus de mal à me surprendre, même si je n'oublie pas que Schala, c'est de lui.


Et Frog dis donc ? La grenouille chevalier symbole vivant du charisme ! Sans oublier les Nu ^^
Lee a écrit:
Ce n'est pas pour rien si aujourd'hui encore, on peut explorer ses tableaux parfaitement colorés ou diriger nos charmants personnages remarquablement modélisés pour l'époque sans avoir à se sentir forcé de supporter le fait que c'est un jeu vieux de 10 ans.


Je me souviens très bien de la claque visuelle provoquée par Chrono Cross, je me souviens surtout des premiers moments, le combat dans la plage avec les Komodos et le soleil –qui vous tape littéralement dans les yeux- avec d’excellents effets de lumière… c’était très beau. Le plus beau reste bien sur l’archipel El Nido que l’on explore avec joie, et je suis sûr que tous les joueurs ont essayé au moins une fois de rejoindre le reste de la world map afin de sortir de l’archipel et visiter Guardia ^^ (je croyais vraiment qu’on allait le quitter à un moment cet archipel)… en vain, tout ça à cause de ce courant !!!!

Pour ce qui est des cinématiques, je préfère ne pas spoiler… Indice : Formation du Dragon God ^^



Pour la musique de Chrono Cross, on peut en parler des heures. Yasunori Mitsuda nous a sorti de merveilleuses compositions, chacune d’elle remplie de toute sorte de sentiments. La musique dans Chrono Cross est un élément clé, au point même qu’elle fasse partie du scénario. D’ailleurs on dirait que Mitsuda aime bien faire participer les mélodies du jeu au scénario. Rappelons par exemple l’importance de The Song of Nephilim dans Xenosaga et de Life –a distant promise- dans Chrono Cross et dans les deux, l’impact est vraiment fort, bien que pour Chrono Cross c’est carrément… On va éviter les Spoils ^^

Lee a écrit:
on a malheureusement pas droit à un thème personnalisé pour les personnages importants


Personnellement cela ne m’a pas du tout dérangé, Cross n’est pas un RPG aussi « direct » que Trigger avec quelques personnages tous fouillés, qui font tout et desquels découlent l’évolution des évènements, Chrono Cross privilégie à mon avis bien plus la narration et l’évolution du scénario que l’évolution des personnages. Dans Cross, on ne raconte vraiment que les histoires de Serge et Kid, et c’est à travers ces deux que nous découvrons Chrono Cross, les musiques utilisées sont des musiques qui accompagnent beaucoup plus des découvertes que des personnages. Donc l’absence de thèmes personnels ne m’a pas vraiment dérangée tant j’étais plongé dans le scénario et tant la musique accompagnait parfaitement cette immersion. L’exemple même : Ancient Dragon's Stronghold.

Pour le thème de combat, on peut lui reprocher de dénoter avec certains thèmes présents dans la phase hors combat, le passage était un peu, comment dire… Radical ^^ mais à part ça, c’était un bon thème je trouve.


Mais il est utile de rappeler que Yasunori Mitsuda n’a pas composé que des thèmes profonds, sérieux ou puissants pour Chrono Cross, on retrouve plein de mélodies joyeuses et entrainantes, remplies de rythme et qui vous mettent dans une sacrée bonne humeur!

Another Termina.

Dilemma.

Zelbess.

Another Mabule. (T_T trop d’émotions…).

Et je vous parlais de musique d’ambiance, en voilà un exemple type : Snake Remains Chamber. (devinez pour quel type de situations utilise-t-on ce genre de musique… évident ^^).

Et après confirmation de Lee, j'ai l'honneur de vous annoncer que votre humble serviteur RED et Yasuonari Mitsuda partagent la même date d'anniversaire, si ce n’est pas génial ça! (On s'accroche à ce qu'on peut ^^).
Lee a écrit:
Au niveau sonore à proprement parler, on est pas en reste non plus.


Indice : Formation du Dragon God ^^


Lee a écrit:
D'abords, les classiques niveaux qui caractérisent l'évolution des personnages jouables dans tout bon RPG sont remplacés ici par les Star levels.


Si Chrono Cross n’est pas linéaire, sont système de combat l’est du moins, mais comme la musique du jeu, les Star Levels sont surtout là pour favoriser l’évolution de l’histoire avant l’évolution des levels des personnages. Pas besoin de développer continuellement ses persos afin de passer tel ou tel Boss, cela se fait tout naturellement et je trouve que c’était une bonne trouvaille. Mais cela n’empêche pas certains combats d’être très durs : Miguel, Dario…


Lee a écrit:
Je pense notamment à la façon de traverser le Mont Pyre sans trop de dégâts, ou bien à la petite mésaventure sur le S.S Invincible. Acharnez-vous à résoudre les puzzles par vous-même et vous pourrez être fiers de vous.



Hydra’s Swamp… J’ai mal à la tête rien que d’y penser…


Tôji Tôji Chopper a écrit:
D'ailleurs le coffret traine sur mon bureau depuis bientôt deux semaines,



Pour ma part depuis le sujet Chrono Trigger je me suis fait une track list de morceaux tirés de l’OST de Chrono Cross que j’écoute essentiellement en voiture et c’est vraiment plaisant, sinon j’ai toujours voulu faire connaître les musiques de RPG à mon entourage et voilà les remarques que j’ai eues lorsqu’on entend les musiques de Chrono Cross :

- On dirait Titanic… (beurk !)
- C’est la musique qu’il faut pour les embouteillages…
- C’est bien, C’est qui… ?
- Tu ne me l’avais pas filée celle-là (là c’est une fan qui a été conquis ^^)
- C’est qui ça ? Ayumi ? (j’ai failli vomir ce jour-là, osé souiller de cette manière Radical Dreamers…)

La musique de Chrono Cross est vraiment très appréciée, que l’on connaisse ou pas le RPG. On ne peut rester de marbre face à une telle production artistique. J’attends avec impatience la suite de Chrono en grande partie aussi pour l’OST qui arrivera avec.




Ben voilà, on pourrait rester en parler des heures mais la meilleure chose reste bien sûr de l’essayer soi-même ce Chrono Cross. C’est un RPG qui raconte une très belle histoire, profonde et touchante avec plein de moments de réflexions pendant et après le jeu. Chrono Cross est un classique que normalement tout le monde devrait essayer, et si on met tant de cœur à le défendre c’est qu’il y a forcément quelque chose derrière tout cet engouement.


Pour la fin, je reprendrais une des phrases les plus mémorables du script :

“The DNA records are poems and music... Adenine and Thymine... Guanine and Cytosine...Rythm and Melody... Perhaps the DNA of the ones who made contact with the Flame is recomposed by the sound they generate within? I wonder if life-forms are just dreaming in an endless flow of music?”

Radical Dreamers...

_________________
Image
Lezard Valeth a dû maitriser les mystérieuses règles du forum... pour pouvoir déchiffrer la Pierre Philosophale.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com