Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: L'autre monde (Now and there, here and then)
MessagePosté: Ven 12 Mar 2004 19:26 
9 000 000 Berrys

Inscription: 13 Fév 2004
Messages: 338
Localisation: Vers l'infini et plus loin Encore
Un série de 13ép qui m'a vraiment ému.
Paradoxale avec un dessin enfantin et un thème lourds, il s'agit d'une oeuvre dont on ne sort pas indemne.

Je vous mets 2 textes que je trouve bien rédiger et assez clair.
Cette oeuvre mérite une bon coup d'oeil ;)

http://www.mangajima.com/anime/articles/nowthen.htm
http://www.ifrance.com/lesiteducinephile/seriestv/ima_soko_ni_iru_boku.htm


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven 12 Mar 2004 20:56 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 20297
Localisation: Joker
J'avais acheté le box DVD de L'Autre Monde sur un coup de tête...

C'est une très grande série qui m'a vraiment retourné : ici pas d'effets inutiles, pas d'intrigues complexes : c'est simple et direct, et c'est sûrement pour ça que cela fait mouche. Le fait que tout cela soit traité sur le mode réaliste accentue le côté tragique de l'histoire. Ici pas de manichéisme, le véritable ennemi est la guerre, et la folie et les absurdités qu'elle engendre.

Uns série qui fait réfléchir et dont on ne ressort pas indemne.

"C'est la fragilité et la fugacité de ces 10 milliards d'années qui me les font chérir jusqu'à l'affliction."
Lala Ru

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Dernière édition par ange bleu le Mer 10 Nov 2004 10:27, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 10 Nov 2004 10:23 
Gardien des Secrets de la Mégastructure
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Nov 2004
Messages: 4510
Localisation: Le cosmos... est... mon campement
Salut à tous, cela fait plaisir qu'ils y a quelques personnes qui se sont interessé a cette serie vraiment peu connu, cette anime fait partie de mes préferé; j'y ai meme versé quelque larmes a la fin tellement c'etait prenant.
J'ai connu l'Autre Monde grâce à une bande annonce, j'ai toute suite accroché le graphisme et l'univers dans le quelle l'histoire se passe, il m'a beaucoup fait pensé à Ran, la Legende Verte, excellent anime egalement peu connu.
L'histoire montre comment la folie d'un homme avide de pouvoir (hamdo est surement le mechant le plus psychopathe que je connaisse), est capable de rallié a sa cause une armé sans pitié qui croit oeuvré pour un monde meilleur (cela me fait pensé à quelqu'un).
Je dirais a tous que vous pouvait acheté cette serie les yeux fermés (attention aux ames sensible quand meme) sinon vous passeriez devant un monument de l'anime.

_________________
Image
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête avant de poster.


Un an déjà
+
Fullmetal Epic


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 10 Nov 2004 12:36 
Roi de Fanelia

Inscription: 14 Fév 2004
Messages: 1066
Localisation: Minerva
Ben elle m'a l'air sympa cette serie! Et en voyant les image sur les liens d'errel ca me fait penser que j'avais deja du voir un trailer dans un autre box dvd de declic. Je promet rien mais je vais serieusement reflechir a me la procurer...

_________________
Lorsque le chemin vers Lost Jerusalem sera ouvert, KOS-MOS va se réveiller...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'autre monde (Now and there, here and then)
MessagePosté: Lun 5 Nov 2012 21:19 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Déc 2007
Messages: 1659
Localisation: Comme la vérité, ailleurs.
Je l'aurais eu mon dépoussiérage de topic !

J'attendais cette série, oui j'attendais de la voir.
Un bon succès d'estime malgré une semi popularité, mais cela était suffisant pour me donner envie de la voir seulement voilà...

Voilà qu'en fait j'ai très, très, très rapidement déchanté. Alors que je m'attendais à quelque chose de vraiment complexe et développer j'ai eu totalement l'inverse. L'animation est vraiment très bonne et l’esthétique très belle après plus grand chose ne suis. Ce que je reproche à la série c'est qu'elle est tout simplement ennuyeuse et parfois même énervante, et cela est du au manque de développement. Pendant 5-6 épisode je me suis dis "allez les personnages vont arrêter d'être stupide et se rebeller." Sauf que non, c'est ça le problème. Les personnage de cette série sont des putains de moules. Même le héros qui à la fureur du nekketsu en lui ne se rebelle qu'en mode très soft. Bon à sa décharge je vais dire qu'il est rapidement remis à l'ordre, mais tout de même !

Jamais l'intrigue ne décolle il faut juste courir après Lala-Ru. Le méchant est tout juste passable en tant que caricature monomaniaque-égocentrique-mégalomane et j'en passe. Jamais il n'est développé c'est juste un homme qui veut faire conquérir le monde. Aucune raison particulière. Comme sa suivante ou on a jamais d'explication sur les raisons qu'elle lui est fidèle. Tout les soldats ont été emmenés de force dans l'armée, et ne sont donc pas heureux, mais comme ils risquent d'être tués à n'importe quel moment par d'autre mecs également emmené de force et pas super jouasse bah tout le monde ferme sa bouche personne ne se rebelle et c'est bien pratique pour mettre en avant des événements pseudo dramatique mais qui font plus rager qu'autre chose. Je ne sais pas combien de fois je me suis énervé contre les personnages au début. Sans compter les incohérences présentes juste pour mettre des enfants devant des cas dramatique parce que c'est trop dramatique justement.

Après l'évasion je me disais que ça allait enfin un peu avancer, mais en fait non. La série continue encore et toujours à s'engluer dans un pitch ennuyeux ou la seul raison et de mettre des enfants faces à des situations trop dramatique sans aucunes explications. Bah ouais c'est la guerre donc forcé&ment il n'y a rien à expliquer évidemment. Enfin ça c'est la manière e penser des scénaristes feignant. Jamais je n'est été ému ou touché par ce que je voyais, le manque d'implication et d’explications m'a totalement ennuyé et j'ai regardé la série un peu en mode " ho encore un épisode ennuyeux sans histoire avec juste une situation trop dramatique".

Après tout cela vous devez vous dire que j'ai détesté mais en fait non. J'ai passé un moment sympa mais oubliable. La série n'atteint pas la médiocrité d'Elfen Lied qui a voulu trop donner dans le dramatique mais en finissant dans le grotesque, celle-ci reste sympa. Cependant, je ne peux que penser que si mon avis est tel sur la série, c'est à cause de Bokurano. Contrairement à Ima, Soko ni Iru Boku, l'histoire de Bokurano ne se contente pas de mettre des enfants dans des situations dramatique juste pour la forme sans explications. Dans cette série il y a vraiment des développements qui sont toujours déchirant et là est l’endroit ou j'ai lâché Ima, Soko ni Iru Boku. Vouloir faire du dramatique c'est bien, mais avec un scénario c'est mieux.

La série reste sympa pour une ambiance qui reste malgré tout assez particulière. Même si perso j'en suis sorti indemne sans aucun problèmes.

_________________
Image
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'autre monde (Now and there, here and then)
MessagePosté: Lun 5 Nov 2012 23:15 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6730
Localisation: dans la lune
Je te trouve rosse quand même!

Je garde un très bon souvenir de cette série, et le mois dernier, voyant le coffret dans la bibliothèque du copain qui me l'avait, à l'époque, prêtée, je me suis pris à avoir envie de la revoir.

Certes ses héros paraissent assez passifs (dans le genre j'endure le malheur qui m'accable, parce que je vaux mieux que tout ça au fond). Mais j'avais, à l'époque encore, associé cela aux modèles des héros de l'animation japonaise qui nous arrivaient alors, dans la lignée d'Evangelion. Et globalement j'adhérais plutôt. Surtout, la série m'avait marqué par sa dimension tragique, et par les thèmes abordés directement, mais non de façon racoleuse (par exemple, viol il y a, mais vous ne verrez rien susceptible de "facile'", qui fasse s'horrifier à bon compte ou inversement "fantasmer"; vous n'en ressentirez que l'indéniable malaise).

Quitte à déterrer le topic, je mets une voix pour inciter ceux qui ne connaissent pas Here and There, Now and Then à découvrir la série!!

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'autre monde (Now and there, here and then)
MessagePosté: Lun 12 Nov 2012 19:40 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Déc 2007
Messages: 1659
Localisation: Comme la vérité, ailleurs.
seleniel a écrit:
Je te trouve rosse quand même!

Peut être.
En même temps j'en joue un peu comme d'habitude, j'ai même faitesspré de contredire ange, mais cela reste quelque chose d'assez gratuit dans ses propos je trouve. Honnêtement.

Tu le dis à un moment : "Certes ses héros paraissent assez passifs" C'est là que je stop.
Personellement des personnages qui subissent sans se rebeller ni rien préparer c'est ennuyeux à mourir à suivre mais également énervant et je vais même dire que limite je suis satisfait par ce qui leur arrive parce que dans ces cas là l'antipathie me monte au nez. Je reprend Bokurano en exemple parce que ce que la plupart on ressenti sur la série du sujet, moi je l'ai ressenti dans Bokurano. Le malaise, celui de voir des choses vraiment atroce sauf que dans mon exemple malgré leur destin tragique ils font tout pour essayer de faire en sorte que ça aille, même si par moment on est encore plus dégouté par la conclusion des histoires qu'autre chose. Autre exemple :
seleniel a écrit:
Surtout, la série m'avait marqué par sa dimension tragique, et par les thèmes abordés directement, mais non de façon racoleuse (par exemple, viol il y a, mais vous ne verrez rien susceptible de "facile'", qui fasse s'horrifier à bon compte ou inversement "fantasmer"; vous n'en ressentirez que l'indéniable malaise).

Sauf qu'en fait non, à aucun moment il y a viol. Le personnage va pour être violée mais elle se rebelle (ce qui en fait le perso le plus intéressant donc), tue son agresseur et s'échappe avant d'avoir subit un quelconque attouchement. Mais là surprise ! Comme c'est le meilleur perso elle disparaît, (en fait c'est presque logique, y compris le fait qu'elle devienne stupide après) et elle réapparaît sur la fin ou tu découvre qu'elle a été violée. Surement le saint esprit comme la vierge Marie. Et j'ai essayé de croire que je m'étais trompé mais nan c'est vraiment comme cela que ça se passe.

Donc je le répète, je ne dis pas que la série est mauvaise mais je la trouve super facile, racoleuse et même par moment voyeuriste dans le tragique.
Pour les gens qui voudrait découvrir une histoire assez tragique je conseillerais beaucoup plus facilement Bokurano.
Mais après même là chacun ses goûts. Je n'ai vu que la série qui a étté adapté par un réalisateur qui n'aimait pas le manga originale, donc voilà.
Après j'en ai parlé un chouïa avec une personne qui avait vu la série à l'époque et m'a dit qu'au temps de sa sortit il y avait peu de série au contexte mature.
Cela amène à une constatation facile que je ne citerait pas, même si vous comprenez l'idée.

Edit : J'ai tellement à redire suite à vos messages que cela me décourage à l'avance. ^^
Ce qui est sur c'est que l'on a vraiment pas la même vision de l’œuvre.

_________________
Image
Image


Dernière édition par Keisuka_Watsushi le Mar 13 Nov 2012 00:19, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'autre monde (Now and there, here and then)
MessagePosté: Lun 12 Nov 2012 20:25 
Gardien des Secrets de la Mégastructure
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Nov 2004
Messages: 4510
Localisation: Le cosmos... est... mon campement
Keisuka_Yuuko a écrit:
Sauf qu'en fait non, à aucun moment il y a viol. Le personnage va pour être violée mais elle se rebelle (ce qui en fait le perso le plus intéressant donc), tue son agresseur et s'échappe avant d'avoir subit un quelconque attouchement. Mais là surprise ! Comme c'est le meilleur perso elle disparaît, (en fait c'est presque logique, y compris le fait qu'elle devienne stupide après) et elle réapparaît sur la fin ou tu découvre qu'elle a été violée. Surement le saint esprit comme la vierge Marie. Et j'ai essayé de croire que je m'étais trompé mais nan c'est vraiment comme cela que ça se passe.


Non, tu te trompe. De souvenir, elle se fait violé bien plusieurs fois avant de se rebeller. Pour moi ça a été clair, surtout l'intrigue (qui j'ai appris n'a pas été mené jusqu'au bout) avec le soldat qui se sacrifie pour sauver les enfants à la fin et qui faisait partie de ceux qui l'avait violé. Elle était plus une récompense ou un exutoire pour les soldats adultes, pas forcément tous horrible (le soldat) mais qui exécuté les ordres avec un certain plaisir.

Tu dis également que les personnages se laissent victimiser. Toujours de souvenir, pour les enfants soldats, la politique de la peur me parait déjà très efficace pour empêcher toute rébellion. Mais il me semble bien que certains personnages avaient des choix, un de croire la promesse du dictateur, et un autre avait carrément accepter son statut de soldat.
Et il me semble aussi que le "héros" n'était pas du genre à ce laisser faire. Mais encore une fois, que peuvent réellement faire des enfants face à des adultes. Pouvoir et vouloir sont deux choses différentes. Après je parle que de souvenir, assez vagues malheureusement.

_________________
Image
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête avant de poster.


Un an déjà
+
Fullmetal Epic


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'autre monde (Now and there, here and then)
MessagePosté: Lun 12 Nov 2012 23:13 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 20297
Localisation: Joker
Même si ça fait des années que j'ai vu la série je me souviens assez bien des passages avec Sara. Ce n'est jamais explicité mais elle est à plusieurs reprises enfermée avec un soldat. Alors évidemment on ne sait pas ce qui se passe mais vu qu'elle fait partie des filles offertes en récompenses et fait partie des filles "mère porteuse" il n'y a pas besoin d'en dire plus. Rien que la suggestion suffit à mettre mal à l'aise et avant son évasion son allure générale visuelle se dégrade, illustrant clairement son état mental.
Et lorsque le soldat "sympa" à la fin se sacrifie, je pense qu'on s'est tous fait le même réflexion : j'espère qu'il est le père de son enfant. Mais juste lorsque cette pensée nous vient on se rend compte de sa vacuité. Pour quelle raison le fait qu'il soit le père pourrait apporter un truc positif à ce qu'a vécu Sara ? Peu importe qu'il soit le père ou non, Sara est condamnée à se reconstruire sans quoi elle est perdue - avec la question d'accepter ou pas l'enfant qui va naître (la scène où elle prend une pierre pour se frapper le ventre...).
De ce côté là la série n'a rien d'une approche voyeurisme car elle se concentre sur les conséquences et sur les individus que ce système produit. Idem avec les enfants soldats : aux côtés du héros il y a celui qui croit dur comme fer à la promesse du dictateur qu'une fois la guerre terminée il retournera à son village et il y a celui qui n'a plus rien à faire de ce retour et trouve un épanouissement dans le fait de tuer. Bref la série s'attarde aussi sur ces enfants transformés par le système en machine à tuer où certains s'accrochent à une promesse clairement dérisoire : mais peut-on leur rapprocher ? Faire face à la réalité est parfois trop difficile et il est plus facile de s'enfermer dans une illusion.
De toute façon toute la série et la guerre menée par le Dictateur est une immense illusion et mascarade... Au final tout le monde suit le système car c'est plus facile, ça les déresponsabilise et évite de perdre le peu qu'ils ont (leur vie en gros). C'est un mécanisme humain assez classique et destructeur que la série illustre. Ils peuvent sembler idiots de ne pas se rebeller lorsqu'on est soi-même confortablement assis derrière son PC à siroter son coca et à refaire le monde d'un tour de main, mais je pense que la série illustre assez bien ce genre de mécanisme d’enfermement psychologique et de logique court-circuitée...

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com