Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: [FanFic] La 8ème génération ou l'histoire de la cité bleue
MessagePosté: Jeu 24 Oct 2013 14:30 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Avr 2013
Messages: 135
Vous allez dire "Encore toi". Je suis d'accord, ceci est ma troisième fanfic, mais "Tales of Gin" est une fanfic d'été et "Les nouveaux Gourmet Hunters" je fais les chapitre quand je veux. Et celle-ci est en collaboration avec Porito car cette fanfic est une fanfic de la fiction "Ceux qui n'éxistaient pas" de Porito lui-même.
Voici le lien: http://www.volonte-d.com/forum/viewtopic.php?f=27&t=8985

Liste des chapitres:


Bon assez parler, voilà le court prologue.
EDIT: j'ai utilisé le mauvais prologue, la version avec faute, donc aujourd'hui je change pour le "bon" prologue.

La 8ème génération ou l’histoire de la Cité Bleu.

Prologue :

Un homme mort en guerre murmurait plusieurs phrases qui vous paraitrait bizarre
pour vous mais pas pour un homme de son monde. Approchons nous pour l’écouter.
Voici ce qu’il disait : « Et merde, déjà mort. J’espère qu’un vaillant et fier guerrier
récupéra mes données, pas comme moi qui était un lâche et un froussard. Et bien tant pis,
je n’aurais pas pu dire au revoir à mes potes. »
Et d’un coup un flot de données s’envola vers le sud. Ces données contenait
certaines informations sur la géographie de ce monde et quelques souvenirs, allons les voir
de suite. « Une croix, non une plateforme dont les routes forme une crois, avec au centre un
grande crevasse. La route du Nord est composé de glaciers imposants et de toundras frappés en permanence de
violentes tempêtes de neiges. La route du Sud est un mélange de territoires volcaniques et
et de grands déserts brûlants. La route de l’Ouest est un grand océan intérieur sur lequel se
trouve une multitudes d’îles, qui sont parfois confondues avec des créatures aquatique géants.
La route de l’Est est une grande étendue de jungles, de forêts touffues et de rares plaines.
Quand à la crevasse au centre elle se nomme la Brèche Centrale dont la principale citadelle est Quadrukar.
Dracolame est la principale citadelle du Sud, Cursamande est la principale citadelle
du Nord, Octorage est la principale citadelle de l’Ouest et celle de l’Est se nomme Caheel. »

Dans le reste de ses souvenirs, il disait qu’il détestait le froid car il a été affecté comme
guerrier dans la cité de Cursamande. Ainsi une autre personne allait détester le froid et
peut être devenir lâche comme lui.

_RECUPERATION DES DONNES_
VEUILLEZ ASSOCIER CES DONNES A UN PROFIL
-----------------------------------------------------
-----------------------------------------------------
PROFIL N°44_
CHARGEMENT DE L’ESPRIT :
_FROUSSARD’
_ORANGE’
_HORREUR DU FROID’
_DISCRET’
NOM DU PROFIL : MEERKAT, LE SURICATE
COULEUR DU PROFIL : ORANGE

A suivre …


J'espère que ce prologue vous auras plus et vous pouvez dire merci à Porito pour la magnifique histoire qu'il écrit et don je m'inspire.
Le prochain chapitre sortiras normalement dimanche si tout se passe bien. Aussi n'hésitez pas à commenter.
Au premier chapitre.

Bien sur, il n'y a pas beaucoup de changement, le seul dont je m'en souviens est que les cité sont remplacé par citadelle, sous demande de Porito.

_________________
"Si je ne veux pas le manger, je ne vais pas le tuer. Si je le tue, je vais le manger! C'est ma règle!" Toriko
Mes fanfic:One Piece http://www.volonte-d.com/forum/viewtopic.php?f=27&t=10171&hilit=tales+of+gin
Toriko http://www.volonte-d.com/forum/viewtopic.php?f=27&t=10098&hilit=les+nouveaux+gourmet+hunters
Collaboration avec Porito: http://www.volonte-d.com/forum/viewtopic.php?f=27&t=10340
Spoiler: Montrer
Image


Dernière édition par Toriko29 le Mar 18 Mar 2014 16:21, édité 6 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [FanFic] La 8ème génération ou l'histoire de la cité ble
MessagePosté: Dim 27 Oct 2013 16:03 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Avr 2013
Messages: 135
Comme prévu voici le premier chapitre de ma fanfic qui je rappelle se déroule dans l'univers de la fiction " Ceux qui n'éxistaient pas" de maître Porito.

La 8ème génération ou l'histoire de la cité bleue

Chapitre 1: L'Arène

INITIALISATION DU SCENARIO………………
……………………………………………………………
CHARGEMENT EN COURS…………………………
……CHARGEMENT TERMINEE……………………
CREATION DES PROFILS_ET TRANSFERT
DES DONNEES RECUPERES_


Un jeune homme venait de se réveiller, debout dans une petite salle noir
ou il croupissait plusieurs ossements. La pièce était très sombre mais était éclairé
par une sphère blanche qui flottait au dessus de sa tête. Dans un des coin de la
salle il y avait de os qui se croissait et au dessus, il y avait un crâne qui portait
un chapeau de paille. Le jeune homme ne pouvait pas bouger et était tout nu.
Il venait tout juste d’arriver dans ce monde qui lui était inconnu, mais une pensée
très profonde le gênait. Ce monde ci est le premier ou il vit, il eut l’impression qu’il venait
tout juste de naître. Puis une voix métallique et féminine s’infiltra dans ses pensées

____PROFIL N°44____
MEERKAT/LE SURICATE_
INDIVIDU MASCULIN JEUNE/16 ANS_
1,71M POUR 59 KG_


PREPARATION POUR L’ARENE_
Suite aux mots de la voix, cinq individus qui portait un long capuchon noir,
ils n’avaient pas de visage et ils étaient tous bossus. Chacun portaient un coffre
plein de divers habits. L’une des créatures prit un caleçon moulant et le fit porter
à Meerkat. Et ainsi de suite les créatures le vêtir de divers habits. A la fin, il était
vêtu d’un jogging noir, d’un tee-shirt orange et par-dessus un capuchon bleu clair, dont
il s’empressa de mettre la capuche. Mais une des créature sans visage la retira. Meerkat avait
des yeux couleurs noisettes et cheveux bruns en pétards. Deux des créature sortirent un grand
miroir et un autre le peignais. A la fin, il avait très bien coiffé mais… Plusieurs mèches dépassait
tout le temps vers la droite. Il portait aussi des tongues. Entre temps, une des mystérieuses
créatures accrocha une chaine autour du coup du jeune brun et il plaça un petit sachet dans une
poche caché de son jogging .
PREPARATION TERMINEE_
PROFILS OPERATIONNELS EN VUE DES ELIMINATOIRES_
OUVERTURE DE L’ARENE_

Le mur se trouvant en face de Meerkat disparu pour laisser place à une ouverture sur une grande
arène au sable chaud et rouge. Avant de disparaître une des créatures retiras la capuche qu’il avait
remis d’une manière à le réprimander encore une fois de plus. Dans l’arène qui s’offrait à lui, il y avait à peu près
cent personnes et parmi elles quelques une se faisaient remarquer. Et les voici : une femme dans la trentaine tenant
la main d’un enfant de à peu près 12 ans, un homme qui avait environ vingt ans qui portait une blousse de scientifique
et des lunettes rectangulaire, un jeune homme qui avait des cheveux noir en dreadlocks, un autre jeune homme
au longs cheveux noir et de plus il avait un air un peu trop sinistre, et un jeune homme excentrique qui a un air de tout savoir
sur tout. Meerkat mis un certain temps pour se rendre compte que au-dessus de la tête de tout les gens présents flottait une sphère
lumineuse qui se déplie en un écran contenant des information lorsqu’on la fixe. Meerkat testa sur une personne au hasard. Il tomba
sur une petite fille. Sur son écran il y avait écrit que son nom était Pika, qu’elle était une jeune fille de quatorze ans, qu’elle mesurait 1.52 m
pour 42 kg. Il réessayera sur un homme à côté d’elle. Son écran affichais qu’il se nommait Mickey Mouse, qu’il était âgé de 18 ans, qu’il
mesurait 1.73 m pour 50 kg.

Le jeune homme qui avait des dreadlocks s’étiras et autours de lui apparut plusieurs flammèches couleurs émeraudes vif qui flottaient de manière
élégante prêtes à fondre sur la cible que leur maître indiquera. Puis le jeune homme fonda sur un grand balcon à plusieurs mètres du sol. A la l’intérieur ,
il y avait un grand homme qui avait des cheveux noirs, des yeux rouges, il portait une grande tunique noir avec par-dessus une épaulette dorée sur
l’épaule gauche et une chaîne en or au niveau de la taille. Il avait des dents aussi aiguisées que celles d’un requin. Le jeune se préparas à donner un coup de
poing dans la tête de l’homme en tunique noir, mais cette même personne bloqua son poing tout en s’exclamant :
« - Tu est bien isolent, jeune homme, tu ose me frapper alors que je t’accueille. Et quel est ton nom ? dit-il d’un air supérieur.
- Tu n’a cas regardé mon écran, monsieur le titan.
- Tu est encore plus insolent que je le pensait, et appelle moi par mon nom. dit-il en parlant au jeune insolent. Je me nomme Great White
Shark ». s’exclama le géant, en parlant à l’assemblé.
Il projeta l’insolent dans le sable de l’arène, de manière à ce qu’il mange du sable. Dans un des coins de l’arène, le jeune homme excentrique, avait les
deux mains plaqué l’une contre l’autre. Dans le balcon ou était présent le géant de Great White Shark, il discutait avec une personne se cachant dans l’ombre
de la pièce.
« -Tu vois, cette personne dans ce coin, c’est à cause de lui que le petit insolent, qui se nomme Fighting Bull, a faillit me frapper. Il a beaucoup de talent.
Tu voudrais bien l’emmener voir Water Spider, si il survit à l’épreuve de l’arène ?
- Je pense qu’il est un peu trop dangereux pour les autres novices, c’est une bonne idée d’aller le monter à Spidy. s’exclama la personne mystérieuse
- Donc cela veut dire oui . rétorqua Shark tout en se levant devant de le petit muret du balcon. Je vous demande votre attention à tous ! cria-t-il, en
s’exclamant au nombreux novices, tout en fixant l’insolent de Bull pour le surveiller qui allait faire encore une bêtise.
- Pourquoi on devrait t’obéir, le vieux. rétorqua Bull
- Vous êtes tous artistes novices ». reprit Shark sans s’occuper de Bull, puis il fit apparaître d’un geste du bras sept emblèmes de couleurs différentes :
Rouge, Orange , Jaune, Vert, Bleu, Indigo et Mauve. C’était les couleurs de l’arc-en-ciel. Ils représentais respectivement : un œil dans un demi-cercle,
une marionnette animé par de nombreux fils, une flèche planté dans une goute d’eau, un poing enflammé, un huit inversé symbole de l’infini,
un croc acéré entouré d’une tornade et enfin une flûte couverte de fleurs.

« - Vous êtes des artistes, vous avez des pouvoirs qui se réveilleront. Le premier des artistes à se réveiller se nomme Chrysante. Dans le monde
ou il naquit était remplis de prédateurs qui se nourrissent des autres habitants de ce monde, les citoyens. Pour aider les citoyens, Chrysante créa
sept arts : le Rouge de Citadelle, l’Orange Mystique, le Jaune de la Pluie, le Vert du Purificateur, le Bleu Multiple, l’Indigo des Ravages et le
Mauve à la Mélodie. Il aida les citoyens à bâtir des citadelles pour pouvoir vivre un peu plus facilement. Puis cinquante ans après ça naissance,
la deuxième génération naquit et ainsi de suite plusieurs générations naquirent. Vous appartenez à la huitième génération. Le monde extérieur
est très dangereux. Il est composé de quatre route. La route du nord est composé de toundras et de glaciers, celle de l’est est une étendue de forêt,
de jungle et de plaines, celle du sud ou nous nous trouvons est un grand désert ou il y a plusieurs volcans et pour finir la route de l’ouest est
un océan intérieur parsemé d’iles en tout genres. Vous allez bientôt être dans une épreuve pour savoir si pourrez survivre dans l’effroyable
monde ou nous vivons. D’abord vous devez formé des groupes de cinq, ce qui feras normalement vingt équipes. Ensuite chaque groupe
devras enter dans une pièce ou ils seront fournis en armes et en nourritures, il y auras aussi un de mes serviteurs qui vous donneras des
informations sur l’une des dix créatures que vous allez devoir tuer ». expliqua-t-il longuement.

Meerkat se demandait avec qui il allait devoir faire équipe, mais il pensait que personne ne voudrait de lui. Il savait pourquoi. Car dans ses
yeux ont vois qu’il est lâche et faible. Tellement il était plongé dans ses pensées qu’il ne vit pas Bull arriver vers lui. Et l’insolent interpella
Meerkat.
« - Tu veux bien devenir mon coéquipier, euh… Meerkat !!! s’exclama-t-il d’un ton enfantin. Bull avait des yeux noirs, des cheveux noirs en
dreadlocks, il portait un jean en soie couleur topaze, un tee-shirt vert citron et il avait trois bracelet de perles sur le poignet droit.
- Pourquoi tu veux d’un lâche comme moi dans ton équipe ? rétorqua Meerkat d’un ton sombre
- Je sais pas. Depuis que je t’ai vus, je me dis que tu est lâche… Tu me diras que je suis bizarre. Mais pour moi être lâche est un avantage en terme
stratégique. répondit Bull
- Je comprends ce que tu veux dire, Fighting Bull. rétorqua un homme. Il portait une blouse de médecin, par-dessous un tee-shirt couleur corail,
Un pantalon souple en cuir et des lunettes rectangles. Il avait de longs cheveux noirs et des yeux noirs. Il était âgé de 22 ans. Meerkat
remarqua que Bull, lui il avait 14 ans, 2 ans de moins que lui, c’était incroyable.
- T’est qui toi ? s’exclama Bull d’un air sérieux.
- Du calme, du calme. Je m’appelle Spider-Monkey. J’aimerai bien devenir membre de votre équipe, si cela est possible. répondit Monkey
- Bien sur. T’est pas d’accord Meerkat ? dit Bull
- Ouais, tant qu’on pourras survivre. répliqua Meerkat
- Je propose que je soi votre stratège. rétorqua Monkey
- Bien sur !!! » s’exclama Bull et Meerkat
Quelque minutes plus tard deux personnes s’approcha du groupe de Meerkat. Il y avait une fille et un jeune homme. La fille avait 15 ans, elle portait
un tee-shirt fin de couleur indigo, une jupette couleur lilas, elle portait aussi une ceinture cloutée en cuir noir et une sacoche rose bonbon. Elle
avait des cheveux rose un peu blanchit et des yeux rose bonbon. L’homme, lui avait 17 ans, il portait un blouson en cuir noir, par-dessous
un tee-shirt blanc, un jogging blanc et des chaussures blanches en poils d’une espèce inconnue. Il avait des cheveux courts noir et des
yeux bleu. Puis soudain il prit la parole :
« - Salut, j’m’appelle Tiger Shark ! cria-t-il d’un ton nonchalant.
- Tu n’aurais pas un lien de famille avec le géant là-bas. s’exclama Bull avec enthousiasme
- Aucun rapport entre se foutu « guerrier » et moi. J’suis ici pour postuler dans votre équipe, mec. s’exclama Shark encore avec nonchalance.
- D’accord et toi tu est qui mademoiselle ? rétorqua Monkey tout en essayant de s’empêcher de regarder les cuises de la jeune femme.
- Je m’appelle Last Kiss, la dragueuse. Mais dit moi mon beau guerrier, tu est bien musclé pour une jeune comme toi. s’exclama la fille avec
excitation.
- Je pense que tu est venu pour nous rejoindre. dit Meerkat en balbutiant
- Ouais, mon petit… lapin tout maigre. répondit Kiss avec mécontentement.
- Mademoiselle j’aimerais bien qu’on arrête bien de draguer des hommes, car dans quelques minutes nous pourrons mourir ». s’exclama Monkey.
Dix minutes plus tard Great White Shark invita les équipes de novices à entrer dans les pièces qui leur sont proposé. Le groupe de Meerkat entrât
dans une des salles proposé. A l’intérieur il y avait plusieurs armes et denrées de survies. Bull, Monkey et Shark prirent chacun un couteau et un glaive.
Certaines rations étaient prise par Monkey et le restes par Meerkat et Last Kiss. Puis tout à coup un homme portant une grosse tunique noir
apparut depuis un mur, il tenait dans ses mains un cadre contenant la peinture d’un chat noir aux yeux jaune et qui faisait la taille d’un loup.
Puis l’homme pris la parole :
«- Cette créature se nomme le Naruscar, il vit dans la route du nord, il a la capacité de pouvoir manipuler le sable et il chasse avec une
autre créature qui peut créer du sable presque infiniment tant qu’il y a de la terre. Pour pouvoir le tuer il faut pouvoir esquiver rapidement
ses attaques et déceler sa stratégie. Voilà, j’espère que toute ces informations vous aiderons. dit-t-il avec une voix une sombre.
- Merci monsieur, j’espère que vos informations nous permettrons de pas nous faire tuer. » répondit Monkey comme si il représentait le groupe.

Quelque minutes après ils purent enfin sortir de la pièce et en face il y avait un corps qui avait à la place des membres des fils torsadés de chairs.
La personne avait du atrocement souffrir suite à cette torture puis un cris assourdissant retentit. Cela devait être celui d’une des créatures
dangereuses qui avait maintenant cette arène comme terrain de chasse. Puis Monkey cria : « Bull, Shark vous venez avec moi. Meerkat et Kiss,
vous vous restez ici. Et ne contestez pas, ceci est pour votre survie ». Après ces mots trois murs bleu entourèrent Meerkat et Kiss. Plusieurs briques
pouvait être déplacés pour voir ce qui se passait dehors. Meerkat essayait de bouger dans l’endroit étroit, puis sa main sera une chose moelleuse
et chaude. Il mit un certain temps pour réalisez que c’était les fesses de Kiss !!!!

Dans le ciel se trouvait un grand écran noir ou il y avait écrit:

NOMBRE D'ADVERSAIRES RESTANTS: 10 _
NOMBRE DE PROFILS RESTANTS: 98 _
NOMBRE D'ADVERSAIRES MORTS: 0 _
NOMBRE DE PROFILS MORTS: 2 _


A suivre…

Prochain chapitre: "Le castor et le pika"

Explication des noms de personnages
Spoiler: Montrer
-Meerkat: veut dire suricate en anglais et le suricate représente très bien Meerkat qui est un peu fuyard.
-Fighting Bull: veut dire taureau de combat en anglais et se rapporte à la force de Bull et au fait que les novices doivent combatre dans une arène.
- Spider-Monkey: veut dire singe-araignée, à la base il s'appelait seulement Monkey. La présence du singe dans son nom représente son intelligence et les singes sont une espèces proche de l'humain.
- Tiger Shark: veut dire requin tigre. Il représente l'aspect agressif de Shark et l'art qui maîtrise.
- Last Kiss: veut dire dernier baisé et viens du fait qu'elle est une dragueuse pure.
- Pika: vient du de l'animal qu'est le pika(il n'y a aucun rapport avec pikachu)
- Mickey Mouse: viens de "mouse" qui veut dire souris en anglais et c'est aussi un hommage à Mickey Mouse avec l'apparence que vous allez découvrir dans le chapitre 2.
Je précise que je ne donne l'explication du nom de Great White Shark vu qu'elle est déjà sur la fic de Porito et je ferais comme lui, je donne l'explication des noms des personnages qui sont présents.


J'espère que ce chapitre vous auras plus et n'hésitez pas à commentez et à me faire des différentes fautes et incohérences. Surtout toi Porito vu que tu n'as pas le temps de relire mes chapitres.

_________________
"Si je ne veux pas le manger, je ne vais pas le tuer. Si je le tue, je vais le manger! C'est ma règle!" Toriko
Mes fanfic:One Piece http://www.volonte-d.com/forum/viewtopic.php?f=27&t=10171&hilit=tales+of+gin
Toriko http://www.volonte-d.com/forum/viewtopic.php?f=27&t=10098&hilit=les+nouveaux+gourmet+hunters
Collaboration avec Porito: http://www.volonte-d.com/forum/viewtopic.php?f=27&t=10340
Spoiler: Montrer
Image


Dernière édition par Toriko29 le Sam 8 Fév 2014 21:10, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [FanFic] La 8ème génération ou l'histoire de la cité ble
MessagePosté: Dim 3 Nov 2013 14:49 
275 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Fév 2011
Messages: 1584
Une semaine après la sortie du chapitre, j'espère que tu m'en excuseras (les mp font effets XD).

La première chose qui m'a frappé dans ton premier chapitre, c'est l'aspect brouillon. Ça va très vite, trop vite. Tu t'appuis sur l'univers déjà existant certes, mais les procédures sont en accélérées. Tu donnes directement les infos à propos des arts, des monstres et des personnages. En soi ce n'est pas quelque chose de mauvais, mais présenté de cette façon, le tout en condensé, j'ai l'impression de me noyer sous un déluge d'informations, pour des informations floues (et que je ne comprends qu'à la vue de l'univers dont tu t'inspires. Une personne n'ayant pas lu ceux qui n'existaient pas aurait du mal, je pense, à tirer tout ça au clair).

Je peux comprendre que tu n'es pas envie de refaire tout la procédure pour passer directement à l'action et aux temps forts, mais ce sont ces même informations qui données au fur et à mesure, font qu'elles donnent corps à l'histoire. Donc je te dirai de ménager les informations et les événements. Ne condense pas, ne fait pas de surenchère et ce sera beaucoup plus clair (et explicite les informations quand bien même elles le sont déjà pour les quelques uns qui ont lu ceux qui n'existaient pas. D'autres n'ont pas lu et puis une piqûre de rappel ne fait pas de mal).

Ça vaut aussi pour les personnages que j'ai du mal à caractériser/visionner. Il y en a beaucoup et leur description est un listage de caractéristiques (ce qui n'aide pas sous cette forme). Embellis tout ça. Donne leur de la forme. Plutôt que de faire un listage, fait des relations entre les divers éléments. Aussi, isoler certains personnages pour les décrire ou les relater n'est pas une mauvaise idée. Ça ajoutera en clarté et en représentation (c'est une idée comme ça).
(j'ai eu le "tournis" (façon de parler bien sûr) dans le paragraphe juste après "ouverture de l'arène_")

[En passant : Il y a un truc que j'ai remarqué en lisant les fics de Porito c'est qu'une description limitative est très efficace pour la caractérisation des personnages (ça marche du tonnerre !). Par limitative, j'entends qui ne se limite qu'à un trait majeur. L'exhaustivité noie le personnage sous tout un tas de traits si bien qu'on ne sait plus par quoi le caractériser (il y en a plusieurs si bien qu'aucun ne fait "rappel" — sans compter qu'il y a des chances qu'il n'y ai plus d'exclusivité, puisqu'on peut trouver un même trait chez un autre personnage). Mais d'autres descriptions d'un personnage sont données par après (en "ajout", le caractère premier servant à la représentation restant d'actualité). je vois que tu le fais aussi (la comparaison entre les deux fics est difficile à éviter, j'espère que tu ne m'en veux pas pour ça).]

Un autre conseil que je pourrai te donner au niveau de la forme : aère ton texte. C'est un des points majeurs qui fait que ton premier chapitre donne une impression "brouillon" (par brouillon, je n'entends pas mal fait mais chaotique, désordonné).
Il y a d'ailleurs des sauts de lignes coupant les phrases en deux (c'est voulu ?).
Il y a quelques fautes aussi. Tu écris sur un logiciel de traitement de texte ?

Je parle en ma personne bien que j'utilise parfois à tort "on" (je tiens à le dire parce que ce n'est que mon avis)



Questions diverses :
C'est nouveau la couleur du profil ?
Pourquoi le parti pris de couper les phrases du prologue ?
Comment l'autre personne sait-elle que Meerkat est un lâche ?



Sinon, j'ai bien aimé la représentation des différents arts avec les symboles. C'est sympas.
Le prologue aussi pas mal (même si il est drôlement agencé).
Great White Shark déjà là ^^

_________________
International trailer (last man) : lien


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [FanFic] La 8ème génération ou l'histoire de la cité ble
MessagePosté: Dim 3 Nov 2013 18:41 
50 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Avr 2012
Messages: 564
Tiens, moi aussi j'avais dit que je passerai sur l'une de tes fics. En fait, si ça ne te dérange pas, je vais faire une critique de cette fic là. Il y a deux raisons qui motivent ce choix : Elle est plus récente et elle regorge de p'tits trucs à dire. Donc c'est parti !


Analyse (1/2)


Introduction

Tu veux que je te dise ce qui me chagrine dans cette nouvelle fic ? J'ai l'impression de revoir le Toriko29 de l’époque « Les nouveaux Gourmet Hunters ». Je suis peut-être l'un des seuls à le penser, mais j'avais vraiment vu une amélioration dans le style d’écriture. Bref passons aux choses sérieuses !


La Forme


I. Points négatifs

• La forme de ton prologue me gene, c'est une question de goût mais pourquoi il est en aligné sur la gauche ? C'est voulu j'imagine mais pourquoi ?

• Ton narrateur c'est un journaliste ? Un présentateur de match de foot peut-être ? C'est l'impression que j'ai eu en lisant ton prologue. Le niveau de langue...ça c'est un problème !On écrit pas comme on parle, ça détruit tout le charme d'un texte.

• Il y a des pitits mots ci et là qui n'ont rien à faire dans la phrase. Des erreurs d’inattention.
Par exemple, cette phrase dans le chapitre 1 :
Citation:
Un jeune homme venait de se réveiller, debout dans une petite salle noir(e)
ou il croupissait plusieurs ossements.


II. Points positifs


• Il y a des descriptions, c'est un signe que tous les commentaires que tu as reçu par le passé ont été assimilés, et ça c'est super, donc bravo.

III. Conclusion de la Forme


Comme tu peux le voir, j'ai axé cette partie sur les problèmes que tu rencontres et j'ai un peu délaissé les points positifs, je ferai ça dans une autre analyse plus tard, j'attends que tu sortes d'autres chapitres avant.


Le fond


Bon là, c'est la partie du commentaire qui ne va pas être très utile.
L'univers me plaît énormément même si il n'est pas vraiment de toi, je n'ai malheureusement pas lu la fanfic de Porito, je ne vais donc pas m’étendre sur le sujet. Je ne vais pas parler de quelque chose que je ne connais pas. Je vais donc lire la fic « Ceux qui n'existaient pas » avant de faire une autre Analyse de ta fic^^

_________________
Fanfics :
Le cycle de la vengeance :
Histoire 1 (en cours) : Le démon aux 1 million de fruits
Histoire 2 (en cours) : Hors contrôle

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [FanFic] La 8ème génération ou l'histoire de la cité ble
MessagePosté: Mar 19 Nov 2013 12:39 
60 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 27 Nov 2010
Messages: 621
Localisation: Aux enfers.
Tiens, aujourd'hui, je suis motivé, alors je vais poster un peu sur la Volonté, et je commence donc directement par venir voir un peu comment avancent les choses avec mon ''associé''. Comprenez bien que, à cause d'un manque de temps, je ne peux absolument pas relire/réécrire régulièrement les chapitres de Toriko29, ni répondre rapidement à ses questions, donc n'ayez crainte si vous voyez des incohérences avec ma fiction, ce n'est pas de sa faute mais davantage de la mienne, et je viendrais tôt ou tard les corriger.

Concernant ce premier chapitre, comme Enitu, je fais la remarque que cela va effectivement très vite. C'est ton droit, bien sûr, mais il y a deux sortes de vitesses: celle qui est maîtrisée, propre et discrète, et celle qui condense jusqu'à écœurement. Tu es plus proche de la seconde que de la première, malheureusement. Essaye de ralentir le rythme et par exemple d'en profiter pour travailler ton style.
Soit plus fluide et original dans tes descriptions, aère ton texte (énorme conseil: tente un chapitre sans aligner à gauche, et on verra bien ce que cela va donner) et évite de trop bombarder le lecteur avec des informations très nombreuses dès le premier chapitre. Je sais, moi aussi, je suis adepte de ce genre d'amas d'informations, mais j'estime distiller assez les choses sur plusieurs chapitres pour que cela passe. Essaie cela! Et par pitié, développe un peu la psychologie des personnages. J'ai l'impression qu'ils trouvent ce qui leur arrive tout à fait normal.

Deuxième gros point noir, hormis ton style, c'est (et je pense qu'étant l'auteur de la fic dont tu as tiré ton histoire, c'est plus évident pour moi) le danger du copier-coller qui s'approche à l'horizon. L'attaque de Fighting Bull sur Great White Shark, c'est trop similaire à ce qu'a fait Hercules Beetle, et en plus, ils ont le même art. Bon, cela peut aller puisque apparemment, Bull était contrôlé par un autre novice. Mais Bull a vraiment l'air d'un sosie/petit frère de Beetle --> Vert du Purificateur, jeunesse qui contraste avec sa force, rebelle insolent, cheveux noirs en dreadlocks (ceux de Beetle sont tressés de perles).
Bref, trop de similitudes entre ces deux personnages. Ce n'est pas dérangeant pour quelqu'un qui n'a jamais lu ma fic, mais veille à ne pas reproduire un schéma trop proche du mien. Innove avec tes propres idées et ton style original à toi.

On continue! Mhmm... Je ne pense que ce soit un choix très judicieux, d'indiquer de cette manière l'âge exact des personnages. Généralement, cela ne se fait pas dans un récit, surtout dans les descriptions, qui ne seraient alors que de simples listes. On distille les informations au fur et à mesure du récit, c'est ainsi. Mais ce n'est qu'un détail parmi tant d'autres.
Pardon, mais Shark (Great White) n'a pas de serviteurs humains. Aucun artiste ne travaille pour lui, dans l'Arène, et donc, aucun humain. Donc '' l'homme portant une grosse tunique noire'' doit soit être un majordome-insecte, soit un petit être sans visage, soit une autre créature de ton invention, mais absolument pas un homme. C'est très important pour comprendre que dans ce monde, les seuls humains sont les artistes.
Autre détail (je suis méticuleux), le Naruscar et son compagnon sont décrits comme utilisant le sable pour chasser, et ils vivent sur la Route du Nord. Ce n'est pas LOGIQUE. La Route du Nord est un lieu où le froid règne, il y a surtout de la neige, de la glace et des paysages hivernaux. Tu vois ton Naruscar réussir à se nourrir en manipulant le sable dans un lieu où il n'y en a pas? Bien sûr, son compagnon peut créer du sable, mais à quoi bon se servir de sable dans un endroit pareil? Ce n'est pas logique, à mes yeux. A moins que tu ne réussisse à trouver une bonne explication, je te conseille de dire qu'il est natif de la Route du Sud.

J'espère ne pas être trop exigeant et tatillon, mais comme tu t'inspire de ma propre fic, je trouverais cela dommage qu'il y ait des confusions et des incohérences. Sinon, pas mal pour un premier chapitre. Fait attention, ne transforme pas les novices en maîtres de leurs arts, ils débutent à peine. Petit clin d'oeil à Luffy, pour le crâne avec un chapeau de paille?
Bonne chance pour la suite!!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [FanFic] La 8ème génération ou l'histoire de la cité ble
MessagePosté: Lun 30 Déc 2013 22:10 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Avr 2013
Messages: 135
Voici le deuxième chapitre, j'espère qu'il vous plaira. Je précise que selon moi, le chapitre n'est pas très captivant mais je me suis mis comme but que je devais sortir le chapitre avant le 31. J’essayerais de sortir une version un peu plus développer et plus corriger. Maintenant le chapitre.

Edit: j'ai corrigé certaines pas toutes surement, je vous demande de me les signaler.
Edit2: j'ai corriger normalement toutes les fautes vus qu'Enitu m'a envoyé un corriger très complet mais compliqué comprendre.

La 8ème génération ou l’histoire de la cité bleue

Chapitre 2 : Le castor et le pika :

Pika était une jeune fille, elle était dans une arène ou il y avait au moins une dizaine de monstres.
La petite Pika avait des cheveux bruns, des yeux bleu et des boucles d’oreilles rose. Elle portait
une longue robe rouge, des getas rouges et un sac vert remplis de rations de survie. De plus, elle avait une plume verte dans ses cheveux. Elle s’apprêtait
à se faire dévorer par un castor géant. Ce castor avait un poil couleur pourpre, il avait deux grosse
dents à l’avant et une grosse dizaine de dents pouvant tourner sur elles-mêmes à l’arrière. Un peu plus loin,
il y avait Mickey Mouse. C’était un jeune adulte de taille assez petite, il avait des cheveux rasés noirs, des
yeux noirs et de grandes oreilles. Il portait un tee-shirt jaune, un short rouge et des gants blanc rayé noir.
Lorsqu’il s’apprêta à donner un coup de poing, sa main s’illumina d’une couleur jaune vive et lorsqu’il
donna son coup, une pointe de lumière transperça la gorge du Glouton (le castor) et l’empêcha
de dévorer la jeune et mignonne Pika. Derrière Mickey, il y avait un grand jeune homme qui avait un peu plus de la vingtaine.
Il avait des cheveux courts et épais noirs avec quelques teintes rousses et des yeux d’un marron profond proche de l’ébène.
Il portait un jean blanc avec plusieurs poches et un tee-shirt bleu. Il tenait un tee-shirt rouge tout arraché dans une main bleue
qui sortait de son épaule droite. Son nom était Ryuku Rabbit, mais Pika et Mickey l’appelait Raby.

Il se mit en position de combat et donna un coup de pied fouetté à dix mètres du Glouton, plusieurs jambes bleues
sortirent de la plante de sa jambes comme si une fleur poussait sur une autre. Avec ce long fouet de jambes, Raby frappa la patte
arrière gauche du Glouton lorsqu’il était sur deux pattes, ce qui fit trébucher la créature. Puis Raby s’exclama :
« - A toi Pika, essaye de le dompter pendant qu’il est au sol. Pendant ce temps, Mickey et les deux gus le bombardent d’attaques à distance.
dit-il avec force.
- Je ne sais pas si je vais réussir. Je ne suis pas aussi forte que… répondit Pika avec une voix faible.
- Hey, bâtard. Oublie pas nos noms. cria un des gus tout en coupant la parole à Pika.
- Ta gueule ? Ne la coupe pas comme ça pour de simple réprimande mec. En plus, ta voix lui fais peur. rétorqua Raby de manière réconfortante.
- OK. cria Mickey et l’autre gus en même temps.
- D’a-d’accord. » répondit Pika en tremblant.

Suite à ces mots, Pika courut vers la tête du castor géant pendant que Mickey lançait des pointes de lumières sur la tête de la créature pour
l’assommer et que les deux gus brûlaient les jambes du castor avec des flammes d’un vert sombre. Lorsque Pika fut arrivée près de la tête, elle
s’empressa de monter dessus, mais le castor la dévora. La seule chose qui prouvait la courte existence de Pika était sa plume verte qui volait vers Raby. Il avec désespoir cria :
« Non, Pika. Pourquoi est-tu morte si tôt ? Hein Pika. Réponds moi. s’exclama-t-il en pleurs.
____________________________
Au même moment dans une très petite maisonnette en briques bleues, il y avait plusieurs hommes. L’un d’entre eux avait de longs cheveux noirs, des yeux noirs et son visage dégageait une aura un peu sinistre. Il portait une chemise et un pantalon en soie d’un noir profond, et par-dessus une veste en cuir avec plusieurs motifs de fleurs de lys mauve. En face de lui, il y avait un homme avec des cheveux roux et frisés, des yeux d’un bleu comme le ciel, un tabard rouge par-dessus une légère chemise blanche et un jean noir.
En face d’eux, il y avait deux hommes. Celui de gauche, avait des cheveux bruns et blonds, des yeux jaunes et une tenue composé d’un jogging vert et d’un tee-shirt gris tacheté rouge. Son écran indiquait qu’il se nommait Hyena. L’autre, portait un tee-shirt couleur topaze avec de longues manches et un pantalon un peu dégradé. Il avait des longs cheveux bleus fluorescent et des yeux d’un vert lumineux. Son écran indiquait qu’il se nommait JellyFish.
L’homme dégageant une aura sinistre pris la parole :
« - … donc pour préparer mon projet, je vais aller dehors pour voir le niveau des autres artistes et me dégourdir les jambes. s’exclama l’homme.
- N’allez pas dehors messire Leo Fossilis, vous ne devez pas vous blesser. répondit Hyena.
- Non, tu dois rester ici. Tu dois protéger Louis. C’est la pièce maîtresse de mon projet. répondit Léo.
- Ne me flatte pas Léo. rétorqua le concerné tout en grattant ses cheveux roux.
- De plus, je compte recruter certaines personnes ». reprit Léo.
Tout à coups, une ouverture apparut dans le mur bleu. A l’extérieur il y avait un homme qui portait une armure en cottes de mailles et tenait une longue lance en os. Son écran indiquait qu’il se nommait Great Spear. Il saluât Léo comme si c’était un roi venant saluer son royaume. L’homme sinistre et royal partit dans les ténèbres de l’Arène. Un peu plus loin de la maisonnette bleue, il y avait un serpent bicéphale qui avait des écailles vertes émeraudes, elle planta le bout de son corps dans le sol puis une des deux têtes s’allongea pour suivre le sinistre Léo et quand à l’autre, elle partait vers un lieu assez calme dans l’Arène.
Au lieu ou allait l’autre tête du serpent, il se trouvait Rabbit les larmes aux yeux avec un grand sourire heureux. Il marchait dans l’Arène pour trouver des survivants et les ramener dans un endroit sur. Il marmonnait quelque chose de manière à ne pas se faire remarquer par les Prédateurs, et il se grattait l’oreille de manière anxieuse tout en pensant à une chose de bon et de calme. En fait il essayait de rester tranquille et heureux comme le jour du nouvel an mais il restait quand même anxieux à cause des Prédateurs qui trainait dans le coin. Après une bonne dizaines des minutes de marche, il décida de faire une petite pause et s’assit sur un rocher qui ne devait pas être dans l’Arène dont le sable était lisse. Il sentait une présence autour, mais il ne savait pas où. C’était le serpent bicéphale, qui rampait dans le sable près à le mordre à la nuque à tout moment quelque que soit les mouvements de la cibles.
Au même moment, Léo se doutait d’une chose, il se laissait prendre dans le jeux du serpent bicéphale. Il attendait que le serpent sorte l’attaquer pour libérer sa rage. Il attendait, il attendait, il attendait et lorsque le serpent sortit pour le tuer. D’un coup, Léo libéra sa rage qu’il contenait depuis sa «naissance». Il agrippa la mâchoire du serpent, il tirait dessus de toutes ses forces, il dégageait une aura indigo. Lorsqu’il tira d’un coup sur la mâchoire du Prédateur les os de la mâchoire se brisa et la tête tombas raide sur le sable blanc.
Rabbit lui, lorsqu’il fut attaqué par le serpent, créa un bras bleu qui tira le serpent vers le sol qu'il frappa avec son talon de toute sa force. La tête du serpent ne put résister à la pression d’une jambe et l’attraction d’une main vers le bas. Les deux novices se tournèrent vers le ciel. Il y avait écrit sur l’écran :
NOMBRE D’ADVERSAIRES RESTANTS : 8_
NOMBRE DE PROFILS RESTANTS : 79_
NOMBRE D’ADVERSAIRE MORTS : 1_
NOMBRE D’ADVERSAIRES APPRIVOISE : 1_
NOMBRE DE PROFILS MORTS : 21_

Et ils dirent tous les deux en chœur : « Ça doit être moi. »
____________________________
Du côté de Meerkat, il était en dehors de l’abris qu’avait créé Monkey. Il fut expulsé par Kiss, et il eut une grosse marque rouge sur la joue droite. Il marchait tout en pensant au indication de Monkey. Kiss refusait de le laisser renter dans l’abris. Son seul espoir de survie était de retrouver Bull, Shark et Monkey. Voir même une personne qui puisse faire saigner Great White Shark. Il marchait sur le sable de l’Arène sans changer de direction. A force de marcher, à cause de la chaleur pesante de l’Arène, Meerkat attrapa une migraine. Il prit le réflexe de prendre quelques provisions pour se sentir mieux, mais… Kiss avait gardé toutes les provisions dans l’abris. Il se dit que ce n’était pas grave s'il trouvait quelqu’un de fort et puissant. Sur son chemin, il rencontra un éléphant qui faisait à peu près la taille de Great White Shark, à la place de ses défenses, il y avait des bras avec plusieurs articulations et un ongle semblable à une lance en ivoire. Sa trompe était remplis d’une chose que Meerkat ne pouvait pas savoir. Il avait plusieurs blessures au niveau du dos.
Tout à coup, quelqu’un venait de frapper le sol puis un épais nuage de sable aveugla Meerkat. C’était Tiger Shark et Fighting Bull qui chassaient l’éléphant. Shark n’avait plus son blouson en cuir et le pantalon couleur topaze de Bull était taché d’un sang vert. L’éléphant se tourna vers Meerkat et recracha tout l’air qu’il avait dans sa trompe. Une balle d’air prêt à arracher une tête fusa sur Meerkat, mais Bull le poussa et intercepta l’attaque tout en disant :
« -Qu’est-ce que tu fous là ? dit-il sans se plaindre de la douleur.
- C’est Kiss, j’ai…j’ai… répondis Meerkat.
- T’as quoi ? Demanda Bull avec excitation.
- J’ai touché… son cul, s’exclama Meerkat tout en rougissant.
- Quoi ? T’as touché le cul de Kiss. s’écria tout fort Bull.
- Imbécile de Meerkat, tu vas mourir si tu restes ici ». s’écria Tiger Shark tout en frappant une défense de l’éléphant qui allait transpercer le ventre de Bull. L’éléphant, lui, continuait d’attaquer les trois novices lâchés dans l’Arène. Ses ongles, qui étaient des lances d’ivoires, essayaient de transpercer Shark, qui les esquivait aisément comme si il était un requin nageant dans la mer autours de sa proie. De plus, le pachyderme chassait le petit suricate en projetant de l’air compressé avec sa trompe.
Tout à coup, le prédateurs et les trois novices se stoppèrent sur place. En face deux, il y avait le jeune homme excentrique, il avait de long cheveux couleur crème, un pantalon en soie couleur amande et un tee-shirt couleur pistache au manches trop longues pour lui, son écran indiquait qu’il se nommait Answer. Il tenait une sauterelle géante bleue, de la taille d’un tigre Il s’échappa mais Answer ouvrit grand la main vers l’insecte, puis une lueur orange sortit de sa main et l’agrippât. L’insecte réussit quand même à fuir. L’excentrique regarda les trois coéquipiers et murmura :
«- Un requin indigo il me servira à rien. Le taureau vert, il est déjà usé. Et un suricate orange, son pouvoir, j’l’ai déjà. dit-il sans se soucier des personnes concernées.
- Qu’est-ce que tu fous, toi là ? Cria Shark pour interpeller le jeune homme. Tu pourrais nous aider, non ? ajouta-t-il après une petite pause pour cracher sur le sol
- Pourquoi devrais-je vous aider ? Vous êtes assez forts pour vous débrouillez tout seul. Un conseil, le petit suricate ; tu as un certain potentiel. répondit-il froidement tout en partant chasser la sauterelle.
- T’as compris Meerkat, tu restes en arrière . s’exclama Bull tout en allumant une flamme luminescente dans le creux de sa main.
- Au fait, il est où Monkey ? demanda Meerkat.
- Il est parti « chasser » « l’assassin » . C’est le prédateur qui tue le plus de novices. répondit Shark pendant qu’il frappait l’éléphant.
Le pachyderme projeta Shark et chargea la trompe enroulée vers Bull et Meerkat. L’impact créa un fin nuage de sable et projeta Meerkat au loin. Bull fit apparaître plusieurs flammes autours de lui ; il ouvrit grand la main où il avait fait apparaître une flamme luminescente et cette dernière absorba celles qu’il venait de faire apparaître. La flamme d’un vert vif dansait somptueusement dans sa main, sa forme changea progressivement en une sphère. Il la lança en l’air et fit un smash avec en direction de l’éléphant, qui esquiva la boule de chaleur, en sautant vers l’arrière. Mais c’était sans compter sur le sinistre Tiger Shark, avec une lueur indigo dans ces yeux, qui l’attrapa par la queue et le projeta dans le sable. Il se prépara à frapper le pachyderme lorsqu’une aura indigo l’entoura et frappa vers sa direction, mais le prédateur s’échappa. Une genre de vague d’un bleu sombre s’échappa du poing du jeune homme sinistre. Cette onde de choc créa une petite fosse dans le sol de sable. Puis Bull l’interrogea :
« -C’est quoi ce truc bleu ? Dit-il sans se soucier du prédateur.
- Ça, c’est un technique que j’ai dans ma tête depuis que j’suis arrivé dans l’une des geôle. J’aimerais que tu l’appelle « The Waves Punch ». répondit Tiger Shark.
- Classe comme nom. Ça te dirait que j’t’appelle le « Le Requin Imaginatif » ? Rétorqua le jeune rebelle.
- Fait comme tu veux, tant qu’il n’y a pas Great White Shark » répondit-il tout en frappant le pachyderme de manière qu’il soit projeté vers Bull, qui donna un uppercut enflammé en pleine face du prédateur. Shark, mit un petit temps à se concentrer, puis libéra sa rage qui lui fit libérer une aura indigo s’échappant de son corps et frappa de toute ces forces le dos de l’éléphant. Les deux novice y mirent toutes leurs forces dans leur poing jusqu’au moment le pachyderme tomba au sol ; il devait surement être mort, vus que l’écran indiquait que le nombre de prédateurs avait baisé à sept. Les deux coéquipiers étaient allongés sur le sable chaud, ils avaient épuisés toutes leurs forces. Ils ont un grand pouvoir mais ils ne le contrôlent pas.

Beaucoup plus loin, auprès de Spider Monkey , il y avait devant lui un grand fossé ayant pour couvercle une grande toile d’araignée faite de barres métalliques. Une araignée géante couvert d’une armure d’os se tenait dessus tout en dévorant une brochette d’artistes novices. Monkey devait tuer ce monstre, il le devait car cette créature était la troisième plus puissante de l’Arène. Il savait qu’il n’était pas assez fort pour la tuer mais il allait utiliser sa tête pour l’exterminer. Il se dit que si il arriver à la tuer alors il deviendrait un artiste confirmé.
NOMBRE D’ADVERSAIRES RESTANTS : 6_
NOMBRE DE PROFILS RESTANTS : 67_
NOMBRE D’ADVERSAIRE MORTS : 2_
NOMBRE D’ADVERSAIRES APPRIVOISE : 1_
NOMBRE DE PROFILS MORTS : 33_


A suivre…

Prochain chapitre : " La grande chasse est ouverte " ou " Souvenirs Sanglants"

J'hésite pour mettre lequel chapitre je vais écrire en premier vus que "Souvenirs Sanglants" est séparé des événements présent dans l'Arène. Je pense que cette excuse est valable pour la proposition de deux titres.
Explication des noms :
Spoiler: Montrer
-Ryuku Rabbit : Viens du lapin de Ryuku qui est une espèce rarissime qui se trouvent dans les îles Amanis au sud-ouest du Japon. De plus cet espèces est recouverte d'une fourrure noire tel les cheveux de Raby. J'ai choisi cette espèce car elle est rarissime comme le talent de Raby.
-Léo Fossilis : Veut dire loin des cavernes, le lion préhistoriques. A la base, il s'appelait Black Lion mais Porito n'était pas d'accord vus que le lion noir n'existe pas. Ça aurait été bien, ça aurait fait échos au titre de la fiction originale.
-Hyena : Hyène en anglais, rapport au fait que Hyena détesteras les végétaux.
-JellyFish : Veut dire Méduse en anglais. Rapport à sa futur manière de combattre(je ne dis rein, motus et bouche cousue)
-Louis(Le Vau) : Viens de Louis Le Vau, un architecte français durant le règne Louis XIV si je me souviens bien et surtout a son rôle dans le projet de Léo Fossilis.


J'espère que ce chapitre vous auras plus malgré le fait qu'il ne soit pas captivant(selon moi). N'oublier pas de critiquer(je comte sur vous Enitu et Aryton) et que Porito me fera part des incohérences( je te préviens que j'ai une explication pour la technique qu'utilise Tiger Shark, je t'en ferais par si uniquement tu me le demande. Pour les autres attendez à peu près le chapitre 6, si je tiens jusque là).

A plus pour le prochain chapitre.

_________________
"Si je ne veux pas le manger, je ne vais pas le tuer. Si je le tue, je vais le manger! C'est ma règle!" Toriko
Mes fanfic:One Piece http://www.volonte-d.com/forum/viewtopic.php?f=27&t=10171&hilit=tales+of+gin
Toriko http://www.volonte-d.com/forum/viewtopic.php?f=27&t=10098&hilit=les+nouveaux+gourmet+hunters
Collaboration avec Porito: http://www.volonte-d.com/forum/viewtopic.php?f=27&t=10340
Spoiler: Montrer
Image


Dernière édition par Toriko29 le Sam 1 Fév 2014 21:46, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [FanFic] La 8ème génération ou l'histoire de la cité ble
MessagePosté: Dim 12 Jan 2014 18:09 
275 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Fév 2011
Messages: 1584
  • Tu confonds passé simple et imparfait du subjonctif. Pour les verbes du premier groupe, c'est -a tout simplement (par exemple : il marcha jusqu'à la cour).
    Fait gaffe à différencier ou et où. Le premier c'est pour l'alternative (sel ou poivre) et le deuxième c'est le "où" pour indiquer un lieu, une situation, un temps (la table où est posé le sel).

  • Tu multiplies les sujets dans une phrase, dans le genre "il marcha et il avança". Pour éviter ça, coupe tes phrases ou supprime les sujets en trop.

  • Tu n'utilises que peu de synonymes aussi, et de fait tu fais beaucoup de répétition. J'ajouterai à ça que tes personnage ne sont pas assez caractérisés. Tu fais beaucoup de description, mais leurs caractéristiques sont noyées dans le flot. Il faut trouver le bon équilibre dans la description. En faire assez pour pouvoir se représenter les personnages, mais ne pas trop en faire pour éviter de les noyer dans les détails. Ce qui marche bien est de donner un élément caractéristique d'un personnage et de rappeler cet élément lorsque tu veux nommer ledit personnage autrement que par son nom. Par exemple : l'homme au chapeau de paille pour Luffy (et dans la même veine, tu peux utiliser un surnom ce qui serait ici "Chapeau de paille" -> tes personnages font références pour chacun à quelque chose, profites-en !). C'est dans un premier temps assez limitatif mais ça aide à se rappeler les personnages et à se les représenter. Par la suite, tu peux ajouter des caractéristiques, des détails, pour embellir au fur et à mesure le personnage (j'en avais déjà parlé dans mon dernier post).

  • Pour continuer dans a description, essaye d'aller au-delà du style vestimentaire. On a tout un tas de couleur et de listing de vêtements, mais rien qui puisse réellement caractériser un personnage. Le vêtement d'une personne sera sans doute portée par une autre (ça aussi, j'en avais déjà parlé). Sans en faire des tonnes (relativement au précédent paragraphe), donne une indication physique qui ne soit pas forcément de l'ordre de la couleur ou de l'habit. Si tu varies tes descriptions, tu auras un panel plus grand à même de caractériser les personnages, sans faire de doublon (et c'est important pour se représenter un personnage). Tu peux dans ce but décrire la coupe de cheveux, les traits du visage, l'allure, ... tout agrémentant avec pourquoi pas une impression du personnages qui décrit. Ce qui peut d'ailleurs te permettre de développer certains traits que tu donnes sans expliquer pourquoi (le sinistre Leo par exemple — qui ne m'a paru sinistre du tout -> Pourquoi est-il sinistre ? Aux yeux de qui ? Comment cela se traduit ?).

  • Pourquoi toujours ces retours à la ligne ? C'est assez déplaisant dans la lecture. Les retours à la ligne, il faudrait mieux les mettre entre les paragraphes et avant les dialogues, histoire de bien aéré le tout. Comme ça ce sera plus lisible dans la lecture :)
    Aussi, fait attention aux espaces. Souvent tu en met un alors qu'il ne faudrait pas en mettre, ou vice-versa.



Par rapport à l'histoire. C'est beaucoup plus complet que la dernière fois même si je ne me suis senti proche d'aucun d'eux (du coup la mort de l'un d'entre eux, ça ne m'a fait ni chaud ni froid). Ils y avait plusieurs fronts et de fait, ça a dynamisé l'action. Ce qui est bien.
J'ai eu l'impression qu'à certains moments donnés, c'était une promenade de santé pour les personnages. Ils discutaient tranquilles en combattant... alors que ce sont des novices ! Le développement des pouvoirs me paraît un brin rapide aussi. J'ai l'impression qu'ils ont sauté une étape.
J'ai pas compris l'histoire de Leo dans ce passage-ci :
Toriko29 a écrit:
er mon projet, je vais aller dehors pour voir le niveau des autres artistes et me dégourdir les jambes. s’exclama l’homme.
- N’allez pas dehors messire Leo Fossilis, vous ne devez pas vous blesser. répondit Hyena.
- Non, tu dois rester ici. Tu dois protéger Louis. C’est la pièce maîtresse de mon projet. répondit Léo.
Leo dit vouloir sortir, Hyena ne veut pas et Leo lui répond de rester !? Y'a un truc qui va pas. C'est Leo lui-même qui voulait sortir, pas Hyena >_<

Fox ??! Il sort d'où ce personnage (au-delà du fait que ce soit le même nom qu'un personnage de Ceux qui n'existaient pas). Y'a rien d'autre qui fasse référence à lui (ou alors j'ai raté un truc)
Bull ressemble vraiment à Beetle.

_________________
International trailer (last man) : lien


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [FanFic] La 8ème génération ou l'histoire de la cité ble
MessagePosté: Dim 12 Jan 2014 18:32 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Avr 2013
Messages: 135
Merci de m'avoir indiqué cette faute insuportable. J'ai confondu Fox et Meerkat. Et voici la raison: j'ai du mal a imaginer une personne sans que je l'ai vus comme un dessin. Fox sa me va vus qu'il est très présent dans l'histoire de Porito et Meerkat je l'ai pratiquement pas décris malgré qu'il sois le héro, il faut que le décris un peu plus pour plus me tromper. Donc tu as compris que lorsque je pense a Meerkat je pense a Fox et vice-versa. Et je peux pas pour l'instant corriger cette faute(3ds oblige). Et Enitu cela ne te gène pas que je propose deux chapitres pour la prochaine. Je veux dire que vous ne serez pas quel seras le titre du chapitre. Pour te répondre au fait qu'ils se baladent tranquillement, les seul personnage que fait combattrent sont on vas dire les plus fort, mais un de ceux présenté dans ce chapitre est le plus fort. A vous de deviner(la réponse est je trouve facile). Et le fait que Léo dis a Hyena de rester auprès de Louis, c'est que Hyena veut a tout prix protéger son "chef" car il dit que Louis est une pièce importante au projet, il aussi important que lui (quand j'écris il je parle de Léo) et Hyena est fidèle garde du corps ou peut-être un chien suivant son maître aveuglément. Qui sait?

_________________
"Si je ne veux pas le manger, je ne vais pas le tuer. Si je le tue, je vais le manger! C'est ma règle!" Toriko
Mes fanfic:One Piece http://www.volonte-d.com/forum/viewtopic.php?f=27&t=10171&hilit=tales+of+gin
Toriko http://www.volonte-d.com/forum/viewtopic.php?f=27&t=10098&hilit=les+nouveaux+gourmet+hunters
Collaboration avec Porito: http://www.volonte-d.com/forum/viewtopic.php?f=27&t=10340
Spoiler: Montrer
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [FanFic] La 8ème génération ou l'histoire de la cité ble
MessagePosté: Mar 18 Mar 2014 16:16 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Avr 2013
Messages: 135
Voici le nouveau chapitre avec un peu de retard, mais j'ai envoyé le chapitre à Enitu samedi soir, et je sais pas s'il va corrigé ou s'il n'a encore fini. Bon assez parlé, le chapitre!!!!


Musique d'ambiance

La 8ème génération ou l’histoire de la Cité Bleue

Chapitre 3 : Souvenirs Sanglants

Shark, dans son balcon, était entrain d’apprécier le massacre. Il parla à l’homme se cachant toujours dans l’ombre :
« - Tu as vus, Smilodon, ils se débrouillent bien. Est-ce que tu te souviens du jours ou tu es « né » ? s’exclama t-il en regardant l’homme, toujours aussi discret, et le beau spectacle sanglant tachant le fin sable de l’Arène.
-Oui, mais mon meilleur ami vient de mourir le… le jours de notre « anniversaire ». dit-il tout en se rappelant de son défunt ami.
-Tu parle de Scrat, ce petit filou. Shark s’arrêta et bua du bon cidre de la route de l’Ouest et repris. Je crois que tu ne seras pas déçu. Je sais pas si tu vois Meerkat, le gamin qui fait équipe avec Bull, il ressemble comme deux gouttes d’eau à feu Scrat, mais en plus jeune, mentalement comme physiquement si je peux dire. prononça le géant tout en pointant du doigt le concerné, qui se trouvait mystérieusement dans les airs.
-Je verrai plus tard. J’espère juste qu’il seras moins feignant que son défunt homologue. » Répondit Smilodon, plongée dans ses mauvaises pensées.
Shark demanda à un de ses serviteurs mouche d’accompagner Smilodon dans une chambre en attendant l’heure ou il devra intervenir. Le colosse se plongea dans ses souvenirs. Il pensait à Eclipse, Eurasia et à Metal Rod. Beaucoup de décennies plus tôt. Shark venait de se réveiller. Il se trouvait dans une pièce plutôt étroite pour son imposante carrure. Il se rendis compte qu’il était nu, mais avait l’impression de plus avoir de peaux, tellement sont corps est massif. Une dizaine de petites créatures, sans visage, sortirent du mur se trouvant derrière le géant, et par la même occasion la geôle s’agrandit. L’une des créatures posa un tabouret et proposa à Shark de s’asseoir dessus. Au même moment Shark entendit une voix féminine et métallique dans la tête dire :

GREAT WHITE SHARK/Le Grand Requin Blanc
INDIVIDU MASCULIN ADULTE
2,20 m/140 KG
BLEU, RETENER BIEN CETTE COULEUR. MERCI


Une créature plaça un miroir devant lui. Il avait des grands yeux écarlates, lui donnant un air sadique, et une belle crinière noire. Les créatures l’habillèrent de très fin vêtement blancs, pendant qu’une autre créature lui teintait quelques mèches du colosse en rouge. Ensuite, ils prirent une tunique couleur topaze et un bas noir bien moulant. Ils purent mettre le bas sur Shark, et en attendant la fin de la séance de teinture, ils confectionnèrent une veste noire composé de trois couches. La couche visible était faite d’une matière imperméable et luisante. La couche intermédiaire était composé de plaques de fer qui s’adaptent aux formes du porteurs, et la dernière était faite d’un épais tissu kaki. D’autres avaient fabriqué une paire de bottes en métal recouvert d’une peinture blanche et naturelle. Lorsque la teinture fut enfin terminée, ils vêtirent Shark de tout les habits qui lui étaient destinés. Un autre, plutôt discret, attacha au coup de Shark un médaillon dans lequel était incrusté une dent de requin verte.

Il patienta plusieurs minutes, lorsqu’un des murs disparu, laissant place à un grand colisée au sable blanc. Shark fut éblouis par l’exposition soudaine au soleil, qui est à son niveau le plus chaud. Il aperçût à quelques geôles plus loin, à sa gauche, un homme qui avait une carrure plutôt imposante, portait un gros manteau de plumes brunes. Il avait de fins et longs cheveux noirs et un regard vif, Shark ne savait pas la couleur de ses yeux à cause de la distance et il était toujours éblouis. Cet homme s’approcha doucement de Shark et lorsqu’il fut plutôt proche l’homme prit la parole :
« - Salut Great White Shark. Ca te gêne si je t’appelle Shark ? dit-il tout en affichant un grand sourire et dégageant une grande jovialité.
-Non, cela me gêne absolument point ! répondit fortement le questionné.
-Moi, c’est Eurasian Eagle Owl, mais je préfère Eurasian. Je suis un jeune homme qui mesure 2.18 m pour 90 kg, au cas où tu n’aurais pas remarqué, monsieur le Grand Requin Blanc. dit-il en se moquant en se moquant gentiment de Shark.
-Tu vas arrêter, sale… Shark fut coupé par une voix froide et absente de sentiment.
-Bienvenue à tous ». prononça un grand et très mince homme, dégageant une grande froideur. Il se trouvait dans un balcon, bien distant du sol, entrain de boire lentement tout une bouteille de vin blanc. Il mit un chapeau jaune sur ses cheveux noirs. Il remonta les manches de sa fine tunique grise, lorsque sept sphères de couleurs apparurent dans les airs. Elles représentaient les couleurs de l’arc-en-ciel. Il reprit : « Le Rouge de la Citadelle ; L’Orange Mystique ; Le Jaune de la Pluie ; Le Vert du Purificateur ; Le Bleu Multiple ; L’Indigo des Ravages ; Le Mauve à la Mélodie. présenta t-il en pointant du doigt la sphère qui présentait ses mots et repris. Ceci sont les noms des Arts que développa Chrysante pour survivre face aux monstruosités de ce monde. Lorsqu’il naquit, il découvrit deux peuples vivant dans ce monde ; les Citoyens, faibles mais intelligents et les Prédateurs, des bêtes belliqueuses et qui tuent pour leurs plaisirs. Je ne vais pas vous raconter toute l’histoire ». Sachez juste que vous êtes la 3ème génération d’Artistes. il s’arrêta quelque instant pour faire disparaître les sphères dans le même ordre qu’il a présenté les Arts. Il dit en regardant toutes les personnes présente d’un regard intriguant et froid : « Etes-vous un protecteur, un lâche manipulateur, une personne distante et discrète, un imbécile fonçant droit devant, un être intelligent et athlétique, un colérique piquant des crises de nerfs, une personne douce aimant la musique ? A vous de le savoir. Dans une heure vous allez devoir tuer 10 Prédateurs dans ce colisée, elle seras plongée dans le noir, pratiquement absolu. Heureusement vous avez votre écran qui vous éclaire un peu. Sur ce, je vais dormir » termina t-il tout en ouvrant une porte qui se trouve dans les fond du balcon.

Shark resta seul, appuyé contre le mur où se trouvait son ancienne geôle ? Eurasian essaya encore une approche auprès de lui, mais il échoua encore. Shark observait un homme… ou une femme. Cette personne portait un imperméable noir et un chapeau blanc et mou. Il ou elle dégageait de la puissance. Shark apercevais son écran qui indiquait qu’il ou elle se nommait Eclipse, il ou elle mesurait 1.73 m pour 60 kg. Il se disait qu’il fallait surveiller cette personnage. Le temps passait lentement, très lentement, voir même trop lentement. Un grand toit noir recouvrait lentement le colisée. Un compte à rebours apparut en plein air. Il indiquait : « 19minutes restante ». Dans peu de temps toute les personnes ici présente seront aux portes de la mort. Shark sentait une sorte d’adrénaline monter en lui, avant une possible mort, mais il avait la certitude que cela n’était pas à cause de l’approche de la mort certaine mais autre chose. Une chose le surpassant mais qui fera partie de son quotidien, si il survit. L’ombre régnait à présent dans l’Arène. Shark trébucha, à quatre pattes, il regarda autour. Plus personne, même pas Eurasian qui le collait. Où était-il ? Tel était les pensées de Shark. Il décida de marcher, dans la l’ombre totale, vers l’inconnu, vers la rencontre d’un autre novice ou d’un… ou d’un de ces Prédateur. Il se demandait à quoi ils ressembleraient. A des lions, des tigres, des requins ou une créature mystérieuse dévorant votre cœur ou votre cervelle. Shark avait des pensées bizarrement gore. Sur son chemin il trouva un long pieu et un os ressemblant à une hachette. Il prit ces deux objets, prêt à se défendre.

Un peu plus tard, il se trouva face un monstre. Il était gigantesque. C’était un genre de chien géant aux poils gris et jaunes et à la tête d’un hibou au long bec. Une salive peu appétissante coulait de son bec, et se transforma en un petit cristal de glace. Elle ne remarquait pas Shark, qui en profita pour tranchait l’une de ses pattes avec sa hachette. Cela ne faisait rien, absolument rien. Le Prédateur cracha sa salive dans l’ombre, qui se transforma en un pic de glace un peu informe. Une personne se trouvait sur la trajectoire de la pointe ; c’était Eurasian, il dégageait une aura rouge. Il se protégea avec son manteau, qui était imprégné de l’aura rouge. Toute l’aura se concentra dans son poing droit, près à fondre sur sa proie, Eurasian chargea sur le monstre et donna un rapide crochet du droit étourdissant la bête. Il dit : « -On dirait que tu as besoin de moi, monsieur que suis assez grand pour rester seul ? Hein n’ai-je pas raison ? Bah, il faut se dire les requin ne sont pas tous si puissant. exclama-t-il pour taquiner Shark.
-Qu’est-ce que tu as dit ? cria-t-il d’un ton énervé, puis repris. Tu n’as pas tort j’ai besoin d’aide. Je n’ai pas réveillé mon Art. dit-t-il d’un ton un peu lamentable.
-Ah bon, tu n’as pas éveillé d’Art ? Bizarre tout à l’heure, près de l’endroit où tu était, j’ai trouvé un caillou bleu. dit Eurasian d’un ton calme.
-Tu crois que j’ai éveillé mon Art car tu as trouvé un caillou bleu près de l’endroit ou je me trouvais ? Ca serait pas un peu bête dis-moi ? s’interrogea Shark.
-Non !!! Depuis tout à l’heure j’entends de phrase me disant que l’Art rouge permet de se protéger et de renvoyer les attaques et que l’Art bleu permet de cloner des objets en bleu. répondit Eurasian. Mais je te conseille de partir loin de la bataille » continua-t-il.

Shark avait suivit ses ordres à la lettre. Il était partit loin, loin, très loin du champ de bataille, lorsqu’il vit trois gros insectes volants, faisant la taille d’un tête humaine, et aux formes un peu ronde. Il s’en approche silencieusement, plante son pieu dans l’œil d’un des trois et découpe un autre d’un geste circulaire avec sa hachette de manière à pouvoir découper le dernier sans qu’il puisse réagir, mais… un éclair noir au point blanc et à la lueur indigo transperça l’insecte. C’était Eclipse, son poing, plutôt son imperméable, recouvert de sang vert et visqueux. Il tourna la tête, et au loin, se trouvait une araignée géante aux pattes d’acier. Plusieurs insectes tournaient autours d’elle. Elle devait être leur mère. Eclipse fit un geste de salut à Shark et courut en direction de l’arachnide. Shark cria à haute voix : « Il m’énerve ce gars, ou cette fille. Il tue ma proie sans me le demander. Même si c’était une petite proie, c’était ma proie. » Il décida de retourner voir Eurasian, contre son avis. Shark était une personne qui changeait vite d’avis, comme d’humeur et de gout. Un peu plus tard il vit Eurasian et le Chien-Hibou se battre. Eurasian bloqua un coup avec son manteau, puis recouvra une plume de l’énergie rouge, pour que celle-ci puisse renvoyer l’impact précédemment absorbé. Il la jeta d’un geste rapide, dans l’œil de la créature, mais elle bougea un peu et la plume se planta dans le front de la bête. Eurasian en profita pour donner un bel uppercut au Prédateur. La créature riposta en le propulsa bien loin puis en lui crachant trois pointes de glaces, deux grandes qu’il avait réussi à parer et une petite qui se planta dans son épaule gauche. Mais Eurasian sans foutait, il concentra toute sa douleurs dans son poing droit et donna un crochet du droit surpuissant qui brisa le bec de la bête, mais la salive se transforma en glace et emprisonna Eurasian dedans. Shark savait que son «ami» était en danger. Il se concentra sur sa hachette, et deux copies bleues apparurent. Elles lévitaient, proche de l’original et elles suivaient les mouvement de Shark. Il sauta en l’air et fit trois grand geste avec sa hachette, et neuf entailles apparurent sur l’amas glacial et se brisa. Eurasian cria : « Merci le Grand Requin Blanc !!!
-De rien L’Hibou Grand Duc .» répondit Shark avec un grand sourire.

La bête recula dans l’ombre, loin de la vue de Shark et d’Eurasian. Ils patientaient dos à dos, guettant la moindre trace de la silhouette du monstre. Eurasian avait une perception très aiguisé, mais ne détectait pas la bête à cause de son instinct de prédateur qui le rend patient, très patient pour attaquer une proie. Shark aperçut le monstre et fonça vers sa direction. Son pieu bien en avant et le planta pile dans la cheville, mais il n’arrivait pas à retirer son arme. Il observa un peu mieux et vit que c’était en fait une sculpture de glace. La créature allait écraser Shark avec se patte gauche, mais Eurasian s’interposa entre eux deux. Il cria : « A toi de jouer Shark ! » et le concerné fit apparaître cinq copies de la hachette et leur ordonna de trancher la patte du monstre. Ce que les lames réussirent avec un peu de mal, mais la créature, par chance, souffrait. Eurasian grimpât sur le Prédateur, se mis debout sur sa tête et donna un gros coup dans l’œil gauche de la bête. Elle agonissait encore plus, elle agonissait tellement qu’elle aimerait fuir, rentrer dans sa tanière, dans la route de l’Est. Eurasian dit à Shark tout en descendant de la bête : « Aller, viens ! On part maintenant !
-On ne l’achève pas ? Pourquoi le laisser vivre ? questionna Shark.
-Pourquoi perdre ses forces à tuer quelqu’un si cette même personne vas mourir toute seule ? répondit Eurasian avec son grand sourire permanent.
-OK, OK. Si tu le dis. rétorqua Shark suivant son ami.

Un peu plus tard, ils se trouvaient en face d’un serpent géant aux écailles bleus mer et à la dentition digne d’un requin. La créature fonça la tête première sur Eurasian, mais ce dernier bloqua son coup avec son manteau de plume et Shark découpa le bout du corps de la créature avec plaisir, mais son corps se recréa et fonça tout droit sur Shark ? qui était sans défense. Il riposta en faisait apparaître une multitude de pieux, qui embrochèrent le Prédateur, qui fut cloué au sol. D’un coup, Eclipse arriva sur la bête pour la tuer, mais Shark pris un malin plaisir à lui agripper la cheville et le balancer plus loin. Eclipse rétorqua avec rire amical : « Alors monsieur, vous ne voulez pas partagez votre proie.
-Ta gueule. Tu ne prendras pas ma proie deux fois de suite. Maintenant j’en suis certain. répondit Shark, pendant qu’Eurasian frappait la bête.
-Dois-je comprendre que tu me prends pour un rival. Ouais, il a pas tort. Un requin a peu de chance de voir un éclipse. rétorqua-t-il avec sa voix insondable
-Ouais, tu es mon rival et on verra qu’il de nous deux auras la plus grande faciliter à buter un de ces Prédateurs. cria Shark
- Tu dis que ce monstre est ta proie alors que c’est moi qui le tue. Aller dépêche toi de venir. exclama Eurasian.
-Ouais, ouais. J’arrive. » dit Shark tournant le dos à Eclipse.
Eurasian souleva de toute ses forces le serpent-requin et l’envoya vers Shark, qui avec une multitude de copies de sa hachette, découpa en plein de petit dés

Shark repris ses esprits. Puis recommença son passe-temps favoris : regarder les novices tuer des Prédateur et se faire tuer par eux.

Dans une chambre un peu plus loin, Smilodon se rappela de sa naissance et de sa rencontre avec le défunt Scrat.

Lorsqu’il naquit, Smilodon avait des beaux et courts cheveux noirs, des yeux gris clairs. Il portait un jean noir et un tee-shirt vert foncé. Lorsqu’il sortit de sa geôle, Scrat l’interpela, ils devenus de suite de grands amis. Scrat avait des cheveux bruns en pétards, des yeux couleur noisette. Il portait un jogging noir et un tee-shirt orange. C’était la copie conforme de Meerkat, mais en un peu plus vieux. Lorsque Shark leur avait proposé, trois personnes les avaient abordé. Un jeune homme, cheveux bleus et longs, yeux verts, portant un jogging noir et un sweatshirt gris. Il avait de mystérieuses lames jaunes sur le dos de ses mains et il se nommait Liopleur. Ensuite, Giraffatita, une grande, très grande et belle fille blonde aux yeux bleus. Elle portait une longue jupe noire et un épais pull en laine jaune. La dernière personne était une petite fille aux cheveux rose et aux yeux, eux aussi rose. Elle se nommait Iguana et portait un survêtement gris aux rares rayures mauves. Lorsque l’épreuve commença, Smilodon et Scrat furent séparés de leur coéquipiers. Ils se retrouvèrent en face d’un tigre géant, aux crocs acérés et aux griffes d’acier. Lorsque que la créature allait les attaquer, les yeux de Scrat devinrent orange et la bête se figea. Smilodon en profita pour brûler une patte du monstre avec des flammes vertes émeraude. Au même moment un grand homme au cheveux noirs avec un chapeau, il portait un bel uniforme noir. Il frappa la bête d’un poing auréolé d’une énergie rouge. Puis le monstre se pris un gros coup de poing. Ce coup venait de Liopleur, entouré d’une aura indigo. L’homme se dénommait Pachysé.
Smilodon se réveilla, confus. Il s’était endormis pendant qu’il se rappelait de sa « naissance »

A suivre…
Prochain chapitre : « La grande chasse est ouverte »

Explication des noms :

Spoiler: Montrer
-Eurasian Eagle Owl : veut dire Hibou grand duc d’Europe. Se nom personnage est créer par Porito et si je me souviens bien son nom vient de son Art.
-Eclipse : lui aussi inventé par Porito. Je n’ai pas bien compris pourquoi il s’appelle comme ça appart un lien avec ses pouvoirs. C’est un non-forme comme Puzzle pour les lecteurs de la fic originale.
-Metal Rod : créer par Porito(encore). Son nom vient de son apparence(Rod voulant dire tige, et il ressemble à une tige) et de son caractère(froid comme le métal).
-Smilodon : le fauve préhistorique. Je sais pas pourquoi je l’ai appelé comme ça.
-Scrat : vient du Scrat du film l’Age de Glace, qui est écureuil préhistorique. L’écureuil, est pour moi, un animal est fuyard comme le suricate(Meerkat).
-Liopleur : vient du Liopleurodon, créature marine préhistorique.
-Giraffatia : vient du Giraffatitan, un dinosaure, qui fait partit des plus grand. Voilà pourquoi elle est grande
-Iguanodon : vient du dinosaure du même nom. C’est herbivore et plus tard on la reverra et elle sera proche de la nature.
-Pachysé : vient du Pachysépahlosaure. Vous saurez plus tard pourquoi se nom.



J'espère que le chapitre vous auras plus. Et normalement le prochain devrais sortir vers fin mi mai ou début juin. Et je vous incite à commenter, car pour ne pas commenter un histoire qu'on lis, c'est comme regarder un film qui ne nous intéresse pas. Bon à plus pour le prochain chapitre.

_________________
"Si je ne veux pas le manger, je ne vais pas le tuer. Si je le tue, je vais le manger! C'est ma règle!" Toriko
Mes fanfic:One Piece http://www.volonte-d.com/forum/viewtopic.php?f=27&t=10171&hilit=tales+of+gin
Toriko http://www.volonte-d.com/forum/viewtopic.php?f=27&t=10098&hilit=les+nouveaux+gourmet+hunters
Collaboration avec Porito: http://www.volonte-d.com/forum/viewtopic.php?f=27&t=10340
Spoiler: Montrer
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com