Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 30 messages ]  Aller à la page Précédente  1, [2]
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Carl Barks : l'homme des canards
MessagePosté: Sam 3 Mar 2012 18:47 
1 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Sep 2011
Messages: 35
Des fois, je me dis que considérer One Piece comme un des meilleurs mangas a été une des décisions les plus intelligentes de ma vie. Parce que du coup, je suis tombé sur ce forum. Et je ne compte plus le nombre de découvertes sur cette perle de forum, dont la nouvelle comme quoi il existait des intégrales des aventures de la famille Duck.

Après avoir lu le sujet sur Carl Barks, je me suis dit que ça serait une bonne idée de jeter un coup d'oeil à ma libraire voir si le tome 1 de cette intégrale y était en vente. Il y était. Et la voila donc entre mes mains, en train de revenir quinze ans en arrière, à feuilleter mes Journaux de Mickey, à suivre les aventures des Duck. Quelle surprise et quelle joie de voir que leurs aventures n'ont pas pris une ride et sont toujours aussi fraîches et dynamiques. Un grand moment de nostalgie. Faire la collection complète va me prendre du temps mais j'ai vraiment l'impression que je ne le regretterai pas.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Carl Barks : l'homme des canards
MessagePosté: Mer 7 Mar 2012 14:09 
70 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Déc 2011
Messages: 665
Localisation: ...
Image
Tome 3 ~1952-1953~


Ce tome contient les histoires suivantes:

Gag d'une page:
-Comme "onze" trompe
-Picsou monte à l'échelle
-Partie de dupe
- Sécurité avant tout
-Donald, au coin !
-C'est pour un dépôt
-Un petit casse-croûte
-Patience !
-Farce d'Halloween
-Epreuve d'endurance

Histoires de 10 pages ou plus:
-Prévention sureté
-Donald perd ses vers
-Qui veut gagner des millions ?
-Le roi de la parade
-Le facteur dans la tourmente
-A pile ou face
-Le réveillon des magnats
-L'arc-en-ciel aux trésors
-Du poisson en or
-Un as de la batterie
-Dépenser c'est gagner !
-Le pistolet hypnotique
-Les pierres de la discorde
-La boîte à Géo
-Un sou pas fétiche
-Le pigeon voyageur
-Lutin boiteux

Histoires de 24 pages ou plus:
-Arnach McChicane
-Bobos ou bonbons ?
-Les timbrés du timbre
-Retour au Klondike

Le tome commence, comme à l'accoutumé, par une petite préface qui approfondit la présentation de trois des histoires de Barks -avec des petites anecdotes sur leurs créations, les mythes qui ont inspirés Barks, etc.- contenues dans ce volume: Bobos ou bonbons ?, Les timbrés du timbre et Retour au Klondike. C'est très complet et intéressant.

Sur les histoires... RAS, c'est du Barks. Ah... mais si ! On a droit à la première histoire où Géo Trouvetou apparait, Lutin boiteux, et déjà son caractère d'inventeur farfelu est bien défini ^^
On a aussi droit à la première histoire où le passé de Picsou est narré, Retour au Klondike, et où on découvre un Picsou très humain; histoire qui a pas mal inspiré l'héritier spirituel de Barks (et pour cause !): Don Rosa.
Comme d'habitude c'est du chef-d’œuvre en boîte ^-^

Et le volume se termine sur une postface toujours aussi intéressante, qui parle d'essais de Barks, avec des cases inédites ! On a aussi droit à des variantes de couvertures faites par Barks, et a une de ses recherches de BD sans Donald et sa bande, c'est toujours intéressant d'en apprendre plus sur l'oeuvre de Barks.

Bref un très bon volume que je conseil à tous et à toutes !

_________________
Image
Barks et Don Rosa savent nous faire rêver...
Et Winshluss...


Dernière édition par pif paf le Sam 28 Avr 2012 13:45, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Carl Barks : l'homme des canards
MessagePosté: Sam 10 Mar 2012 14:19 
30 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Déc 2011
Messages: 463
Localisation: Surveille le feu
pif paf, je te déteste, moi qui voulais économiser un peu, c'est foutu ^_^
Je connais moins Carl Barks que Don Rosa (ah la Jeunesse de Picsou), et je vais donc sauter sur l'occasion pour rattraper cette erreur. C'est vrai que j'ai bien du en lire deux ou trois dans des Picsou Magazine, mais je pense être d'une génération un peu trop récente, j'ai surtout lu les Picsou et les Donald des italiens. D'ailleurs il y a un super musée là dessus à Lucques, mais ça c'est une autre histoire ...

En tout cas merci pour ce sujet, je sens que ça va me faire du bien de me replonger dans tout ça
Image
Un Castor Junior l'est pour toujours.

_________________
"Bien que cela me coûte de le reconnaître, ce chapitre marque une véritable avancée pour Momonosuke comme prochain mugi." Enitu, le 6 mars 2016


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Carl Barks : l'homme des canards
MessagePosté: Dim 11 Mar 2012 21:56 
80 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2012
Messages: 710
Localisation: In another castle!
pif paf a écrit:



Image
Tome 2 ~1951-1952~





On a donc droit au premières apparitions du coffre de Picsou


je dirai même plus, c'est aussi la toute première apparition des Beagle Boys, les non moins célèbres Rapetou. Coïncidence? ça m'étonnerait! ;)

C'est fou, non seulement ce topic a été le coup de pouce final pour que je m'inscrive sur la Volonté, mais en plus, il me fait dépenser de l'argent.
Du coup, j'ai le tome 2 depuis vendredi soir ^^ (bien que j'ai eu la très désagréable surprise de constater qu'une des pages a été arrachée T_T).

Que dire si ce n'est que c'est un véritable bonheur que de replonger dans ces formidables histoires qui n'ont pas pris une ride.
Les notes sont vraiment très intéressantes. Avant, je me m'étais un peu trop persuadé que c'était Don Rosa seul qui avait sublimé l'humanité de Picsou, mais je me rends compte avec cette relecture que Barks avait déjà rendu le personnage très sensible à la base.("Un pauvre vieil homme pauvre" entre autres).

Bref, je sens que cette réédition va être un gouffre financier pour moi, mais bon sang, qu'est-ce que c'est bon! ^^

_________________
Image
Love Like You - générique complet


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Carl Barks : l'homme des canards
MessagePosté: Mar 10 Avr 2012 15:28 
70 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Déc 2011
Messages: 665
Localisation: ...
Image
Tome 6 ~1955-1956~


Ce tome contient les histoires suivantes:

Gag d'une page:
-Oncle Picsou et les sports d'hiver
-Indigestion
-Tondeuse à quatre patte
-Une chaude ambiance
-Oubli matinal
-Donald en fait trop
-Picsou est dans le bain
-Super économie
-Une générosité
-L'art de s'endormir
-Ruée vers l'or !
-Buste "impayable"
-Mush !
-Simple précaution !
-Passez à la caisse
-Un jardinier hors pair
-Une idée lumineuse

Histoires de 10 pages ou plus:
-Le fou de la fourrière
-Un noël sans savon !
-Résolutions à la carte !
-Taxi sur glace
-Le vent du succès
-Donald au Jeux olympiques
-La montre des McDuck
-L'éclair de génie
-Le mur de la discorde
-Le coffre voyageur
-Moby duck
-Défense d'enfumer
-Taupe au logis
-Blé contre Pétrôle
-Le traducteur universel
-Gammmes aquatiques
-Perdu dans la forêt
-Comme un poisson dans l'eau
-S.O.S. tempête de neige
-Le cadeau pour Grand'mère
-Le predictophone

Histoires de 24 pages ou plus:
-Rencontre avec les Cracs-Badaboums
-Le secret du Hondoria
-La couronne perdue de Gengis Khan
-Picsou contre Gripsou
-Trésor temporel

Ce volume commence avec une préface, comme à l'accoutummée, très intéressante, même si elle est un peu plus courte que d'habitude -il y a une très bonne raison donc je pardonne à Glénat. Elle présente deux des grandes histoires de ce tomes Picsou contre Gripsou et Rencontre avec les Cracs-Badaboums, avec les sources d'inspirations de Barks et la "génèse" des-dites histoires: les soucis d'éditions, les modifications que Barks leur a apporté, etc. ; ainsi qu'une présentation des différents milliardaires crées par Barks qui affrontent picsou, c'est bien fait et intéressant, que demander de plus ?

Ensuite viennent les histoires et là ça commence avec du lourd:Rencontre avec les Cracs-Badaboums agrémenté de cases inédites, là ça va envoyer du patée! Sauf qu'il y a une grosse erreur d'édition et que les 23 dernières pages passent à la trappes ¨_¨
Et oui il y a eu un petit souci d'édition, donc je vous conseille vivement de faire très attention avant d'acheter ce volume, car c'est quand même (très) embétant d'avoir à l'échanger.
Sinon les histoires sont toujours aussi grandioses, mention spéciale à la première apparition de Gripsou ^_^

Après ces charmantes petites histoires Glénat nous présente un petit cours technique pour dessiner Géo par Carl Barks, puis la place de l'océan dans les récits de Barks, suivit d'une interview, de 5 pages, de Barks!
Franchement rien que pour cette interview ça vaut le coup d'acheter ce tome. On apprend plein de petites choses sur Barks, notamment qu'il était quand même très humble, à croire qu'il a vécu dans une grotte toute la fin de sa vie: moi célèbre, ah bon ?! C'est pas comme si je vendais des tableaux à 200000$ en prix de base.
La vente de ces tableaux, par ailleurs, constituait son unique source de revenu, étant donné qu'il n'a jamais touché le moindre dollar de ceux générés par les multiples réeditions de son oeuvre , rien d'étonnant vis-à-vis de la politique de Disney... C'est en outre assez intéressant de voir l'admiration qu'il avait pour Disney (de son petit nom Walt ).

Bref un tome très intéressant qui vaut vraiment son prix.

N.B: Ce tomes a d'ailleurs reçu le fauve d'angoulème catégorie patrimoine, c'est dire l'importance que le monde de la bédé accorde à Barks, chose qui semblait totalement lui échapper de son vivant, humble personnage (un peu gateux sur les bords tout de même)...

_________________
Image
Barks et Don Rosa savent nous faire rêver...
Et Winshluss...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Carl Barks
MessagePosté: Lun 15 Oct 2012 17:07 
500 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Oct 2012
Messages: 108
Ce n'est pas nécessairement un endroit très adaptés pour en parler, certainement le plus adapté quand même, mais ça vaut le coup.
Certains devait certainement l'attendre après cet intégral Barks, glénat l'a fait.
Le 5 décembre prochain sortira donc, dans toutes le bonnes libraires, le premier tome d'une intégrale dédiée aux histoires de l'ami Don ; prévu en sept tomes, au commencement desquels deux premiers tomes consacrés à la jeunesse de Picsou.
Avis aux amateurs du fils spirituel de Barks ;)

En prime deux visuels trouvés sur le net. Il semblerait que le deuxième sera celui qui servira effectivement utilisé pour le premier tome de l’intégrale.

ImageImage

Edit : Le prix sera à priori de 29,50€ ; c'est avoir avec la taille des tomes et la qualités de l’édition, mais de primes à bord ça semble assez cher.

_________________
Image


Dernière édition par Silenus le Mer 7 Nov 2012 23:40, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Carl Barks
MessagePosté: Lun 15 Oct 2012 18:23 
80 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2012
Messages: 710
Localisation: In another castle!
Oui! Je flood!

Oui! Mon message n'est pas constructif!

Oui! Il y a toutes les raisons du monde pour qu'un modo me mette à l'amende et me foute au mitard pendant une semaine!

Mais...

Spoiler: Montrer
OMG! THIS IS THE GREATEST NEW IN MY LIFE!!!


J'en ai tellement rêvé! T_T
Autant je suis très content de l'intégral de Barks, mais vu la longueur de l'oeuvre et le prix de chacun de ces pavés, j'ai été assez refroidit de me payer la totale(je n'en suis encore qu'aux deux premiers tomes malgré mon amour immodéré pour le plus riche des canards).

Autant là, l'intégral de Keno Don Rosa, je ne réfléchis pas un centième de seconde, je signe direct. C'est vraiment le coeur qui parle là!

Alors allez-y, foutez moi au trou si ça vous chante, mais...

Spoiler: Montrer
Keno je t'aime!!!


Un prix! Viiiite! Je suis déjà en manque!!!

Spoiler: Montrer


EDIT:

Ouch! Merci cher ami des canards! C'est à peu près le prix d'un tome de l'intégral de Barks. à voir en effet la qualité du bousin. Une chance que l'oeuvre de Don Rosa ne soit pas aussi longue que celle de son maître(quelle hérésie je viens de dire par simple soucis d'économie T_T).

_________________
Image
Love Like You - générique complet


Dernière édition par Turbobuse le Lun 15 Oct 2012 19:05, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Carl Barks
MessagePosté: Lun 15 Oct 2012 18:37 
100 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Juin 2011
Messages: 851
Localisation: In your head
Thank's pif paf, c'est vraiment sympa d'avoir fait un topic sur l'ami carl barks !

A vrai dire, j'adore l'oncle picsou et tout l'univers qui tourne autour de nos merveilleux personnages, aussi loufoques et fantastique soit-il. D'ailleurs, plus jeune, je lisais tous les SPG, mickey parade et autres picsou magazine. Mon pére l'ais ayant acheté durant sa jeunesse, et moi ayant continué durant la mienne...

Je dois bien avoir au moins un millier de tomes/magazines...

D'ailleurs, j'ai même le SPG n°1 (avec le sou fétiche!) oui, oui, oui...

Mais bon, j'ai arrêté à l'âge de 13-14 ans, je ne suis plus addict !




En tout cas, très bon topic, c'est cool !

_________________
Image

" I counted six shots nigger ...
I counted two guns nigger ! "

~ Secrétaire Ultra du Club Ps ~


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Carl Barks
MessagePosté: Lun 15 Oct 2012 21:08 
70 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Déc 2011
Messages: 665
Localisation: ...
Merci de l'info Silenus, même si moi je m'en fous plus ou moins comme de l'an 40, étant donné que j'ai déjà tous les volumes Des trésors de Picsou ^^

Bon ensuite c'est sûr que le format est de moins bonne qualité et que je pourrais me laisser tenter par cette réédition, mais le prix est tout de même assez rédhibitoire je trouve -c'est encore plus cher qu'un tome de l'intégrale de Barks ! De plus j'ai bien l'impression qu'ils vont suivre exactement le format de l'ancienne édition, ce qui fait à peine 8 petites histoires par volumes ; presque moitié moins que dans un recueil de Barks ! J'espère qu'ils ont mis le paquet sur l'édition.

D'ailleurs ça me fait penser que les tomes 7 et 8 de La Dynastie Donald Duck sont déjà sortis, et l'édition est toujours de qualité, mais je n'ai pas trop eu le temps d'en faire les review jusqu'ici, c'est vrai que le rythme de publication est diablement rapide.

azep a écrit:
Mais bon, j'ai arrêté à l'âge de 13-14 ans, je ne suis plus addict !
Je n'ai qu'un conseil à te donner : retombes dans l'addiction, je pense que tu ne le regretteras pas. Barks c'est pour tout âges et on n’apprécie que mieux ses histoires en étant plus âgé, je peux te l'assurer !



Ah et au fait, tant que j'y suis :
quelqu'un qui a bon goût a écrit:
Ce n'est pas nécessairement un endroit très adaptés pour en parler, certainement le plus adapté quand même, mais ça vaut le coup.
Au pire le sujet peu s'étendre un petit peu pour laisser une petite place à l'ami Keno, après tout Barks et lui sont presque des frères jumeaux spirituels et c'est un peu blanc bonnet et bonnet blanc. S'il n'y avait pas le style de dessin, je ne suis même pas sûr que l'on saurait les différencier ^^

_________________
Image
Barks et Don Rosa savent nous faire rêver...
Et Winshluss...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Carl Barks
MessagePosté: Lun 10 Déc 2012 14:34 
70 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Déc 2011
Messages: 665
Localisation: ...
Ça y est ! Ce que certains attendaient ici comme le messie (coucou Turbobuse) est enfin sorti : le premier volume de l'intégrale de Don Rosa est là ! même si elle est sortie mercredi dernier en fait Moi qui m'étais dit que je ne l'achèterais pas -étant donné que j'ai déjà tous les tomes-, je n'ai pas su résister lorsque je l'ai vu exposé à la fnac ; et puis, qui sait ? peut-être qu'il y avait de l'inédit à l'intérieur ? peut-être que ça valait son prix exorbitant de 30€ ? Et alors là je pense qu'un petit comparatif s'impose entre la réédition de Barks et celle de Don Rosa, qui, rappelons-le, coûte le même prix.

Premier point qui plaira à ceux qui aiment les bibliothèque où toutes les bédés arrivent à la même hauteur, les deux volumes ont exactement la même édition et donc les mêmes défauts, c'est-à-dire une couverture souple et un format trop petit pour pouvoir pleinement apprécier le trait de nos deux compères ; surtout qu'ils ont tous deux un trait très fin et précis avec des cases qui fourmillent de petits détails, c'est un peu dommage.
Ensuite la couverture fait beaucoup plus nette sur la réédition de Don Rosa, en plus d'arborer fièrement une de ces illustrations, là où celles de Barks font un peu plus brouillon ; un bon point pour la réédition de l'ami Don.
ImageImage
On peut remarquer qu'ils jouent à fond la carte de "ça c'est du Donald et ça c'est du Picsou".

Je pleure quand je vois ce à quoi ont droit nos amis vikings T_T :
ImageImage


Mais bon, la couverture et l'édition on s'en fout un peu une fois passé la première impression, ce qui compte vraiment c'est le contenu. Et alors là je dois dire que je suis pleinement satisfait et quand même temps il y a quelque chose qui me reste en travers de la gorge -certainement le prix. Pleinement satisfait car d'une part ils ont invité Pascal Pierrey -Doc Pierrey!- pour écrire la préface -celui à qui on doit l'âge d'or du Picsou Magazine, quand il n'y avait presque que des histoires de Barks et de Don Rosa dedans-, et d'autre part car toutes les histoires sont précédées d'une petite note explicative de Don Rosa, où il explique comment il a construit ses histoires à partir de celles de Barks, ce qui est bien évidemment très intéressant.
Par contre il faut bien avouer que mis à part ce petit travail d'édition, ce tome est tout de même trop fin et ne contient que douze histoires pour un total de 283 pages, là où le premier volume de la Dynastie Donald Duck en contenait une vingtaine -soit presque le double- pour un total de 383 pages. Est-ce que le poster inclut dedans justifie cet énorme écart de contenu ? Je ne pense pas. Est-ce que Glénat nous prend pour des pigeons ? Je pense bien.
Franchement, c'est presque risible de voir l'énorme différence d'épaisseur entre les deux. En revanche il n'y aura que sept tomes, donc l'addition sera tout de même bien moins salée que pour la Dynastie Donald Duck. D'ailleurs ça me fait penser que j'ai déjà cinq reviews de retard, le rythme de parution est vraiment infernal !

PS : Les plus attentifs d'entre vous auront peut-être remarqué que j'ai lancé un petit sondage pour savoir si ça vaut le coup que j'ajoute une partie Don Rosa au sujet, ou si il vaut mieux faire un sujet séparé qui de toute façon verra le jour. En tout cas si j'agrandis le sujet j'en profiterais pour remanier le premier message et le rendre plus attrayant, vous savez ce qu'il vous reste à faire :p

_________________
Image
Barks et Don Rosa savent nous faire rêver...
Et Winshluss...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Carl Barks
MessagePosté: Sam 15 Déc 2012 18:40 
80 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2012
Messages: 710
Localisation: In another castle!
Il est quand même temps que j'y aille de mon petit commentaire. ^^'

J'ai eu l'occasion en début de semaine de faire un tour à ma fnac amiénoise pour juger sur place de la bête. Mais comme j'étais arrivé à dix minutes de la fermeture, ça a plus été un rapide coup d'oeil qu'autre chose.

Comme l'a dit pif paf, on est sur le même format que pour l'intégrale de Barks avec couverture souple. Franchement dommage! J'ai eu l'occasion il y a quelques mois d'avoir entre les mains une version américaine(ou anglaise) de l'intégrale de Rosa avec un format nettement plus grand avec couverture rigide pétant autant la classe que l'édition scandinave. Il y a de quoi être un peu grise mine à la vue de l'édition française. Bon ceci dit, j'aime beaucoup notre couverture.

Concernant les histoires de ce recueil, nous avons droit aux douze épisodes de la jeunesse de la jeunesse de Picsou, soit la "trame principale" complète. Les épisodes bis et ter suivront donc très probablement au prochain volume vu que comme l'indique la couverture, on est sur le 1/2 de la jeunesse. Seulement, je n'ai pas souvenir qu'il y ait autant d'histoires bis et ter que d'épisodes de la chronologie principale. J'ai donc un peu peur que l'on se retrouve avec encore moins d'épisodes au prochain volume pour le même prix. Mais bon, ne jurons de rien.

De petites déceptions donc, mais qui ne sont pas trop rédhibitoires. On se consolera en pensant qu'une couverture souple sera toujours plus intéressante et vieillira mieux qu'une autre en carton fin comme les éditions en kiosque. De plus, on a droit à une recolorisation des planches de l'ami Keno. Possédant l'édition kiosque de 1998, je dois dire que ça en jette plutôt pas mal. Je ne sais pas ce qu'il en était des rééditions en kiosque qui ont suivi, mais je m'étais toujours étonné que l'aborigène de l'épisode 7 soit blanc. Tout ça pour dire qu'il est plaisant de voir ces planches remises à neuf. Et puis, c'est cool de revoir le fameux prof Pierry à la rédaction de la préface.

En fait, si je devais vraiment citer un point réellement négatif de cette édition, ce serait pour la traduction. Elle semble identique à la première parution. Entendons-nous bien, elle est de bonne qualité, là n'est pas vraiment le problème. Mais comme je l'ai dit plus haut, depuis que j'ai mis mes pattes sur une version originale, j'ai redécouvert certains gags qui n'ont absolument pas la même saveur en français. L'exemple le plus parlant concerne un gag sur les bruits de gorge perpétuels de la petite Hortense. Ce n'est pas un gros gros spoil sur l'histoire, mais bon, sait on jamais.

Spoiler: Montrer
à la toute fin de l'épisode 1, le fameux "Glblx!" fait place à un "Adieu Tazar!". La réaction de son père ne se fait pas attendre:"Incroyable! Elle a parlé!". ça, c'est pour la version française. En version originale, la réaction de ce dernier est plus proche d'un:"Incroyable! Je l'ai comprise!". ça a l'air de rien dit comme ça, mais ce gag gagne une toute autre subtilité si on garde en tête qu'Hortense n'est rien de moins que la mère de ce cher Donald, dont le parlé est parfois proche de l'incompréhensible. Au final, par cette petite pirouette, Don Rosa retransmettait à sa manière un accent à la Donald qu'on ne pouvait saisir que dans les dessins animés. Chose qui ne frappe pas forcément quand on lit une BD puisque, il n'y a"pas de son"(oui, je fais mon Captain Obvious).


Bon, une fois de plus, je chipote beaucoup, mais c'est un effort que j'espérais beaucoup de Glénat.

De toutes manières, le constat restera éternellement le même: LISEZ LA JEUNESSE DE PICSOU! Pour enfin lire du Disney avec un tout autre niveau de lecture, une Aventure avec un grand "A", bourré d'humour tout en étant parfois extrêmement sombre et mélancolique dans son déroulement. Et je ne parle pas de certains passages qui m'ont véritablement mis la larme à l'oeil. Après ça, l'image du "Disney grand public" s'effacera assurément de votre esprit.

Sinon, pour en venir au sondage, la réponse est on ne peut plus évidente. ;)

Spoiler: Montrer
En vrai, je suis plutôt pour un sujet bien distinct pour Don Rosa, quand bien même ce dernier est le fils spirituel de Barks. Ils ont à mon sens un ton qui n'ont rien à voir l'un avec l'autre.

Après, dans la mesure où une réponse d'un sondage m'est entièrement réservée, je n'ai pas pu m'en empêcher. :D
Seulement, je n'ai absolument pas le temps en ce moment et je sais pas si j'arriverai à pondre un tel bébé, qui me tient certes à coeur, mais dont la responsabilité sera un peu trop grande. Au pire, si je retrouve des anecdotes intéressantes dans mes vieux grimoires, je serai heureux de les partager avec toi pif paf.


Une chose est néanmoins certaine: je sais enfin ce que je vais mettre sur ma liste de Noël! ;p

_________________
Image
Love Like You - générique complet


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Carl Barks
MessagePosté: Sam 29 Déc 2012 17:24 
70 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Déc 2011
Messages: 665
Localisation: ...
Petite réponse en retard à cause des fêtes :

Turbobuse a écrit:
Seulement, je n'ai pas souvenir qu'il y ait autant d'histoires bis et ter que d'épisodes de la chronologie principale. J'ai donc un peu peur que l'on se retrouve avec encore moins d'épisodes au prochain volume pour le même prix. Mais bon, ne jurons de rien.
De mémoire il y a huit histoires dans le deuxième volume -en sachant que Glénat ne fait jamais que rééditer l'intégrale de don Rosa parue sous un format merdique-, le chapitre 0, le 3-bis, le 6-bis le 8-bis, le 8-ter et le 10-bis, ainsi que la petite histoire du sou qui roule et quand Picsou revient au Klondike pour chercher un traineau, ce qui forme une sorte de continuité avec la jeunesse de Picsou. Ensuite il serait plus que bienvenue de la part de Glénat d'ajouter la 8-quater -celle où l'on apprend ce qui se passe lorsque Picsou kidnappe Goldie... c'est une histoire pour enfant hein, n'allez pas imaginer des drôles de choses...- ; bref, il y a de quoi faire pour remplir le second tome mine de rien.
Si tu veux je peux même te dire les histoires présentes dans les 4 prochains volumes ^^ Faudrait juste que je remette la main dessus...

Turbobuse a écrit:
En vrai, je suis plutôt pour un sujet bien distinct pour Don Rosa, quand bien même ce dernier est le fils spirituel de Barks. Ils ont à mon sens un ton qui n'ont rien à voir l'un avec l'autre.
Justement, faire un sujet "tout en un" permettrait de comparer les deux maîtres des canards. Alors oui c'est faisable avec deux sujet, mais l'utilisation d'ancres judicieusement placées sur un seul gros message simplifierait la lecture à mon sens. Et puis cela éviterait de trop disperser les messages, tout en donnant plus de visibilité au sujet en lui même.
Et puis, même si leur ton est légèèèrement différent, leurs histoires ont quand même des schémas narratifs, des thèmes et un style graphique très similaires, choses relativement rare entre deux auteurs. Si tu regardes du côté des autres auteurs américains c'est complètement différent et je ne parles même pas de l'école italienne.

_________________
Image
Barks et Don Rosa savent nous faire rêver...
Et Winshluss...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Carl Barks
MessagePosté: Lun 31 Déc 2012 03:04 
80 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2012
Messages: 710
Localisation: In another castle!
ça me rappelle que le vieux barbu a été généreux avec moi. ^^

Image


Avant de commencer, je tiens de nouveau à rappeler que j'ai en ma possession l'édition kiosque de 1998, soit celle-ci(pour les nostalgiques).
Spoiler: Montrer
Image

J'ignore tout des éditions qui sont sorties entre temps, d'où certains commentaires qui risquent d'être un poil "tranchant" ou manquant peut-être un peu de recul.


Voici donc entre mes menottes le premier tome de cette réédition made in Glénat. Bon point pour les couleurs, c'est limite si je ne redécouvre pas l'oeuvre. Certains effets de lumière sont absolument somptueux, je pense en particulier à la fin de l'épisode 9 qui retranscrit merveilleusement un petit matin au levé du soleil. Terminé aussi l'inversion de certaines couleurs comme les cheveux de Matilda et Hortense sans oublier que les cheveux de Bombie sont en toute logique blancs alors qu'ils étaient châtains dans ma vieille édition(amenant à un non-sens total lorsque Picsou évoque une "éponge blanche" une fois sa main posée sur la tignasse de notre attachant zombie). Je retire en revanche ce que j'ai pu dire dans mon précédent post, il y a bel et bien une nouvelle traduction d'une édition à une autre(pour le coup, j'ai en tête la réplique quasi-finale de l'épisode 11 qui se veut beaucoup plus proche de la version originale). Excellente idée que d'avoir laissé le titre originale à chaque première case de chapitre. Autre point de redécouverte totale, des cases inédites qui n'étaient pas dans la première édition. Cela se concentre surtout sur l'épisode 12 avec notamment un très attendu "retour de bâton" ainsi que d'autres dessins illustrant tout le talent qu'a l'auteur à casser le quatrième mur. Bref, Keno Don Rosa est un vrai génie au cas où vous en douteriez encore.

Pour tous ces éléments, c'est du pur bonheur. ^^

Par contre, il y a d'autres points qui me font tout simplement sauter de colère jusqu'au plafond. ça a beau avoir déjà été évoqué, mais la taille du bouquin ne rend pas toujours hommage aux dessins. Don Rosa fourmille de détails ses oeuvres et certains d'entre eux ne sont franchement pas mis en évidence avec un tel format, cela vaut surtout pour les fameux D.U.C.K. nettement moins plaisant à rechercher(avec une vue aussi mauvaise que la mienne, ce n'est pas vraiment un régal). Cela vaut aussi pour certains visages absolument minuscules sur certaines cases alors que ces derniers sont très expressifs et les illustrations de début de chapitre qui semblent avoir encore étaient recadrées dans des plans encore plus ressérés. Pour ces dernières, j'ai même découvert avec stupeur la disparition de la pipe de l'oncle John dans l'illustration du Roi du Mississippi. Encore une fois ça a l'air de rien, mais le fameux D.U.C.K. qui se cachait dans la pipe se retrouve du coup dans la cheminée du bateau à vapeur des Rapetou. Mais bon, pour peu qu'on lise dans un endroit suffisamment éclairé, on peut éviter ce syndrome "Game Boy Color"(comprendra qui pourra). Là où ça en devient impardonnable, c'est de découvrir une typographie absolument hideuse sur certaines pancartes. Une véritable horreur! ça donne la très désagréable sensation que les textes d'origines ont été effacés avec Paint pour ensuite coller la traduction, une typo trop "propre" comme si on l'avait directement récupérée d'un Word. Détail insignifiant me direz-vous, mais quand on continue de creuser un peu, il y a de quoi avoir les yeux qui brûlent. J'ai deux exemples très précis en tête:

*à la fin du chapitre 11 juste à l'entrée du coffre, page 251, on peut voir une pancarte orange juste derrière une pancarte bleue, celles-ci sont tenues par une foule de gens. Sur cette première citée, on peut lire très distinctement et en entier "Pitié!". N'aurait-il pas été plus logique de justement ne distinguer que la première syllabe du mot vu la configuration de la scène(remarquez, dans la première édition, le mot était carrément écrit à la diagonale, mais cela pouvait laisser sous-entendre que d'autres choses étaient écrites au moins)? D'ailleurs, je viens tout juste de remarquer que la typo utilisée pour les pancartes est exactement la même que celle des numéros de pages, couleur comprise. BULLSHIT!

*vers la fin fin du chapitre 1 sous l'armure de Sir Emeric, page 24, c'est quoi ce nom écrit ridiculement petit juste au dessus de la date de cet ancêtre? Et pire que tout, pourquoi ce nom ne suit-il pas la perspective de la vignette? DOUBLESHIT!!

Bref, c'est tout sauf pro, j'ignore qui il faut blâmer pour ça(Disney ou Glénat?), mais c'est un vrai travail de sagouin.

Et puis, que dire du poster dont le papier à l'air aussi fin que celui utilisé pour les cigarettes. J'ai voulu le détacher, mais vu la finesse du bousin, je n'ose même pas aller plus loin. COMBOSHIT!!!

Je prie de tout coeur pour que Glénat corrige le tir pour le prochain volume.

Du très bon et du très mauvais en somme. Mais à l'état actuel des choses, le prix reste complètement exagéré. Un effort de ce côté là serait aussi le bienvenu.

Enfin bon, j'ai eu aussi autre chose dans ma chaussette. ;)

Image
Tome 3 ~1952-1953~


Hop, troisième tome en ma possession!

Qu'il est bon de pouvoir relire le génial Trick or treat. Certainement une de mes histoires de Barks préférées. On pourrait considérer cette histoire comme un fantastique VS où notre Donald plus égoïste que jamais va devoir faire face à une vraie sorcière qui tentera par tous les moyens les plus surnaturelles de récupérer des bonbons que ce grognon tonton garde jalousement. Deux opposants qui ne lâcheront rien jusqu'au coup de sifflet final.

Une autre excellente histoire que je ne connaissais pas, The hypno-gun, où Donald se verra transformer en encaisseur de dettes sous l'emprise d'un pistolet hypnotique(qu'il aura préalablement confisqué à ses neveux) en voulant jouer un bien vilain tour à son richissime oncle. Amusant de constater que Barks pratiquait aussi l'art de casser le quatrième mur(moins que son disciple, mais compte tenu de l'époque, je trouve ça très drôle ^^)avec un Picsou s'adressant au lecteur. Du tout bon.

Autre histoire majeure de mon canard préféré, Back to the Klondike, ou la première pierre à l'édifice de ce qui définira La jeunesse de Picsou par Don Rosa. Des éléments qui parachèveront le côté définitivement humain de Picsou: l'origine de son immense fortune par la seule force de son travail ainsi que la présentation de l'unique amour de sa vie, Goldie o'Gilt. Par contre, pour ceux qui possèdent ce tome, avez-vous comme moi à la page 218 deux bandes en crayonnées? Je trouve ça assez étrange puisque je me rappelle assez distinctement de cette scène et je mettrai ma main à couper que ces dessins étaient bien encrés quand j'avais lu cette histoire dans le Picsou Magazine de Décembre 1997(numéro 311 je crois, grand Dieu que ça ne me rajeunit pas tout ça T_T).
EDIT: C'est bon! J'ai trouvé ma réponse! Elle était donnée juste avant l'histoire en fait. C'est le soucis d'avoir lu ce tome en diagonal. ^^'

Autre histoire tout aussi étonnante et qui contribuera à La jeunesse de Picsou, The Horseradish Story, mettant en scène certainement l'un des plus sournois méchants de l'univers Barksien: Arnach McChicane. Un antagoniste qui ne sera utilisé qu'une fois par Barks, mais qui ressortira un vieux contrat ancestral pour récupérer l'argent de notre richissime canard. Un sale type qui n'hésitera pas à faire les pires bassesses pour arriver à ses fins, même les plus sordides. Un méchant à placer à côté de Soapy Slick, autre bad guy particulièrement cruel parmi les personnages de Barks, mais nous y reviendrons une prochaine fois. ;) Pour l'histoire en elle-même, il sera question de récupérer une caisse de raifort perdue en pleine mer par Sir Kenneth McPicsou en 1753 et la livrer en moins de 30 jours à la Jamaïque à compter du moment où l'ultimatum a été lancé. Une fois de plus, Donald et les petits ne seront pas de trop dans l'aventure.

Et pour les afficionados du veinard cousin Gontran Bonheur(ce qui ni mon cas ni celui de Barks par ailleurs), on retrouve pas moins de six histoires le mettant en scène.

Sans compter toutes les autres très nombreuses histoires de ce tome.

De l'or en tome en fait! ^^

Edit: Mince alors! Soit j'ai un fan caché qui a envie que je m'occupe du topic Don Rosa, soit c'est un pauvre malheureux qui se prend pour moi. ^^ Curieux de savoir qui est le deuxième "poisson-oiseau" du forum. ;p

_________________
Image
Love Like You - générique complet


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Carl Barks
MessagePosté: Lun 4 Fév 2013 09:29 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6484
Localisation: dans la lune
J'imagine que les amateurs le savaient déjà, mais je ne viens de voir l'info que maintenant:
Don Rosa demain en dédicace à Paris (sans déc!)

Je croule sous le boulot, mais je sens que je vais faire un crochet là-bas en catastrophe!

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Carl Barks
MessagePosté: Lun 16 Juin 2014 10:51 
30 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Déc 2011
Messages: 463
Localisation: Surveille le feu
Image


Picsou Magazine a sorti le 23 mai une série de volumes spéciale 80 ans de Donald. J'ai pas fini de le lire le premier tome mais pour l'instant ça m'a l'air pas trop mal.
Au programme du premier tome :
- Des strips des années 30 regroupant les premières apparitions du canard
- Un œil pour le détail de Keno Don Rosa
- Alerte à Donaldbidu, Un barraqué débusqué, Chers Voisins, Sur le fil, LE secret du vieux château, Les deux vantards, La terreur des Rapetou, La boite à Géo, Le casque d'or!, de Carl Barks
- Le maître des canards de Rudy Salvagnini et Giorgio Cavazzano (mon chouchou)

Ça fait pas mal de doublons pour ceux qui ont acheté l'intégrale de Barks, mais pour les autres ça fait une porte d'entrée sympa et pas chère (6 euros). Le tome 2 et dernier numéro est sorti la semaine dernière. Au programme :
Citation:

Sommaire et explication du choix :
- La fin des haricots! (Tony Strobl/1961) : Première apparition de Donald Dingue.
- Quelle vie trépidante, Donald! (Vic Lockman, Tony Strobl & Steve Steere/1963) : Résumé de la vie de Donald.
- Un cousin à l'épreuve des bombes!!! (Dick Kinney & Al Hubbard/1964) : Première apparition de Popop et Catmembert.
- La vie tapageuse de Donald Duck (Freddy Milton & Daan Jippes/1978) : Anniversaire de Donald.
- Donald Duck banlieusard (Marco Rota/1977) : Modernisation de Donaldville.
- Fantomiald à la rescousse ! (Giorgio Pezzin & Giorgio Cavazzano/1978) : Les Rapetou découvrent que Fantomiald et Donald sont la même personne.
- Joyeux anniversaire ! (Marco Rota/1984) : Biographie pour les 50 ans de Donald.
- Une étrange ressemblance (Karl Korhonen & 12 dessinateurs/2011) : 12 dessinateurs se succèdent pour l'anniversaire de Donald, chacun se caricature. Inédit
- L'irrésistible ascension! (Andreas Pihl & José Colomer Fonts/2000) : Donald obtient l'immense fortune de son oncle Picsou.
- Et si Donald n'existait pas? (Don Rosa/1994) : Histoire pour les 60 ans de Donald.


Je vais vite aller l'acheter, rien que pour les caricatures anniversaires !

_________________
"Bien que cela me coûte de le reconnaître, ce chapitre marque une véritable avancée pour Momonosuke comme prochain mugi." Enitu, le 6 mars 2016


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 30 messages ]  Aller à la page Précédente  1, [2]

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com