Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Farscape
MessagePosté: Ven 23 Fév 2007 23:27 
Gardien des Secrets de la Mégastructure
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Nov 2004
Messages: 4510
Localisation: Le cosmos... est... mon campement
Qui connaît Farscape ici ? Personne ? Je m’en doutais un peu, faut dire que j’ai le chic pour découvrir des trucs que personne ne connaît. Mais me voila bien embêté. J’aurais aimé faire une belle présentation parfaite pour cette série dont j’ai eu le coup de foudre. Vous savez, le genre de présentation comme ange bleu ou seleniel pourraient le faire, le genre de truc clair et concis, propre et net, chose que j’arrive rarement à faire, souvent par manque de connaissance en français mais surtout par manque d’inspiration, chose qui m’arrive assez souvent ces temps-ci. Mais je vais tout de même m’efforcer de produire quelque chose de sympathique et d’originale pour cette série qui l’est tout autant.

Image

Un Ovni parmi les étoiles.

Et quelle Ovni ! Et devinez à qui ont doit cette merveilleuse série de science-fiction ? A là Jim Henson Company, rien que ça. Son but était de prouver qu’il était possible de créer une série de science-fiction à gros budget en y incorporant tout le savoir faire en matière de marionnettes et d’animatroniques. Et c’est aux scénariste et producteur télévisuelle Rockne S O’Bannon (Sea Quest DSV, Alien Nation, Twilight Zone) et David Kemper (Star Strek : TNG, Voyager, Sea Quest DSV, The Pretender, Stargate SG-1) que Brian Henson (fils du regretté Jim Henson) s’adresse pour créer les bases d’une série totalement unique et originale et ainsi devenir producteur exécutif.
Mais le projet est loin d’être aussi évident à mettre en route et il faudra attendre la création de la chaîne SciFi Channel pour que la Fox décide de s’intéresser à ce qui deviendra Farscape.
C’est en 1999 que la saison 1 de Farscape déboulera sur la chaîne câblée donnant naissance par la suite, malgré un parcours difficile, à quatre saisons générant un taux d’audience entre 1 et 2 millions de téléspectateurs.

Image

Seul, perdu dans l’immensité de l’univers pas aussi vide que ça.

"Je m’appelle John Crichton, je suis astronaute. Une vague d’ondes électromagnétiques est passée, j’ai été aspiré par un vortex. Je suis perdu dans un coin reculé de l’univers, à bord d’un vaisseau, un vaisseau vivant, habité par d’étranges créatures extraterrestres. Vous m’entendez ? Aidez moi ! Y a-t-il quelqu’un, quelque part qui m’entend ? Je suis poursuivi par un commandant militaire psychopathe. Qui peut faire quelque chose ? Je ne sais pas ! Je cherche juste un moyen de rentrer chez moi."

Voici un bref résumé dont une partie appartient au monologue de John Crichton qu’il tient pendant une partie du générique de Farscape. J’espère que ça attisera suffisamment votre curiosité pour que vous continuez à lire le reste de ma humble présentation.

John Crichton est un scientifique et astronaute sur le point de prouver sa théorie en tentant d’utiliser la gravité de la terre comme accélérateur naturel, afin de se propulser dans l’espace à une vitesse jamais atteinte. Mais suite à une pluie d’onde électromagnétique, il se retrouve projeté à l’intérieur d’un vortex qui le conduit quelques parts dans l’univers, à des années lumières de la Terre.
Mais un malheur n’arrive jamais seul, il se réveille en pleine bataille entre les Pacificateurs (PeaceKeepers, une sorte de police spatiale des envahisseurs) et des prisonniers qui tentent de dérober Moya, un vaisseau cargo vivant. John Crichton devient malgré lui un fugitif en tuant involontairement le frère de Crais, un commandant Pacificateur responsable de Moya. Lors de leurs fuites, ils captureront un Pacificateur qui devra malgré lui suivre ses ravisseurs. Poursuivie par les Pacificateurs, John Crichton et ses compagnons d’infortune tenteront sans relâche de regagner chacun leurs planètes d’origines.

Ce qui frappe au premier abord en regardant cette série tournée en Australie, c’est la qualité. Une qualité qu’on retrouve dans les effets spéciaux franchement très réussis et qui s’incorporent dans le décor sans jurer mais également dans les maquillages qui reste très impressionnants. Les personnages ne sont pas épargnés par cette débauche de qualité, c’est même l’un des gros points fort de Farscape. Tout d’abord on notera qu’à part John Crichton et Aeryn, Sun, le Pacificateur capturé appartenant à la race des Sébaceans (ressemblant énormément aux humains), tout les autres personnages appartenant à l’équipage de Moya ou rencontrés pendant leurs voyages sont de nature extraterrestre. Ce caractère « d’étrangeté » des différents aliens est l’un des plus important vu dans une série de science fiction et c’est en partie ce qui donne son charme à Farscape.
La relation entre les membres de l’équipage n’est pas en reste non plus. De part leurs différences et leurs origines, elle est quasi conflictuelles, ce qui à pour résultat de donner une indépendance à chacun mais dont les destinées sont liée. Chaque personnage doit faire appel à ses ressources naturelles pour échapper aux Pacificateurs ou tout autres personnages ou effets indésirables qui leurs tombent souvent dessus. En parlant de ça, chaque épisode procure un aspect étrange et mystérieux qui a tendance à nous faire perdre nos repères. Nous sommes comme les personnages, souvent dépassé par les évènements, plongés dans l’inconnu en ignorant ce qui peut arriver.

Image

Rencontre du 3ème type.

Car nous ne sommes pas seul dans l’univers, et c’est ce qu’expérimentera John Crichton à travers ses nombreuses aventures.

John Crichton [Ben Browder]
Image
John Robert Crichton est le personnage principal de Farscape. Astronaute terrien, il se retrouve perdu quelques parts dans l’univers à la suite d’une expérience raté. Il est recueilli par Moya et son équipage dés son arrivé en espérant qu’il se rende utile à leurs fuites. C’est un scientifique pur et dur qui se retrouve avec l’étiquette de race inférieur collé sur le front. Tout au long de la série, il n’aura de cesse de se faire une place dans ce monde qu’il ne connaît pas et de trouver un moyen de rentrer chez lui.

Aeryn Sun [Claudia Black]
Image
De race Sébacean et ancienne officier des Pacificateurs jugé irrémédiablement contaminé par une vie non répertoriée (John Crichton). Aeryn est une femme de caractère, un pilote accompli et un guerrier très bien entraîné. Sa relation ambiguë avec John est l’un des fils conducteur de Farscape. Aeryn est un cas à part par rapport au reste de l’équipage, elle n’a nulle part où aller, aucun but précis, peut être à part se reconstruire une nouvelle vie.

Ka D’Argo [Anthony Simcoe]
Image
Fier guerrier Luxan, Ka D’Argo est encore considéré comme un adolescent par son peuple. Imposant et accompagné par une sorte épée à deux mains transformable en fusil d’assaut, il se caractérise par une agressivité qu’il a souvent du mal à contenir. Il aurait soit disant tuer un de ses supérieurs mais il semble cacher un lourd secret. Ka D’Argo est un des personnages au caractère fort qui ne se laisse jamais marcher sur les pieds, il cherchera souvent à s’imposer comme le chef de l’équipage, mais son manque de sang froid ne l’aide guère à cette tâche.

Pa’U Zotoh Zhaan [Virginia Hey]
Image
Prêtresse Delvienne du 9ème niveau, Zhaan possède des pouvoirs spirituels impressionnants. Elle ne cesse d’être en harmonie avec elle-même et le monde qui l’entoure et essaye d’atteindre un niveau de spiritualité élevé en tentant d’éradiquer le mal qui l’entoure. Sa sérénité et sa sensualité contraste énormément au reste de l’équipage. Elle joue aussi le rôle de soigneur, de chercheur et de psychologue.

Dominar Rygel XVI [voix Jonathan Hardy]
Image
Souverain Hynérien à la tête de plus de 600 milliards de sujets, il a était déchu de son trône par son cousin suite à un coup d’état. Rygel est un être égoïste, cupide, peureux, grossier qui ne pense qu’à lui et à sa misérable peau. Il passe ses journées à manger et à se plaindre. Si sa suprême éminence n’était pas un fin stratège et un bon marchand, ça ferait longtemps que sa carcasse flotterait dans l’espace.

Pilote [voix Lani Tupu]
Image
Pilote est le principal contact entre Moya et le reste de l’équipage, il en est également le mécanicien-pilote contrôlant tous les systèmes du vaisseau, et s'assurant de son bon fonctionnement. Son nom et sa race sont inconnus, et tout comme le reste de son espèce, il ne vit que pour conduire des Leviathan. Il est lié à Moya de manière à ce que sa vie dépend d’elle, si il en est déconnecté, il en meurt. Pilote est une des créatures les plus gentilles qui existe et s’assure en permanence que son équipage soit content de lui et de Moya.

Moya
Image
Moya est un personnage à part entière. Vaisseau femelle organique de la race des Leviathan, on ne sait que très peu de chose à son sujet. Plus qu’un simple moyen de transport ou d’habitant, une réelle amitié va naître entre elle et ses ôtes. Elle dispose d'une sorte de "passage dans l'hyper-espace" appelée "Starburst".

Chiana [Gigi Edgley]
Image
C’est une sorte de voleuse qui n’hésite pas à faire usage de ses charmes pour arriver à ses fins. Malgré son statut de garce, elle a réussi à bien s’intégrer au sein de l’équipage. Elle n’arrive qu’au milieu de la première saison.

Capitaine Bialar Crais [Lani Tupu]
Image
Le Capitaine Crais commande un gros croiseur des Pacificateurs, et fut chargé de rattraper les fugitifs du vaisseau Leviathan Moya qui était sous sa responsabilité. Il a transformé cette mission en vendetta personnelle depuis qu'il croit que Crichton a assassiné son frère. De ce fait il est en chasse de Crichton, dans des territoires où il n'a normalement pas autorité.

Scorpius [Wayne Pigram]
Image
Scorpius est un Pacificateur cruel et sadique d’une patience à toute épreuve, à ceci prêt qu’il ne ressemble pas à un Sebacean. C'est le commandant d'une base dans les territoires non répertoriés. Il veut à tout prix les connaissances des vortex que Crichton a amassé au court de ses voyages.

D’autre personnage plus ou moins important vont intervenir pendant les 4 saisons de Farscape, mais par soucis de préservation du scénario, je n’en parlerais pas maintenant.

Image

J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle.

Dans ce genre de cas, on commence toujours par la mauvaise nouvelle, vous ne croyez pas ? La mauvaise nouvelle donc est assez mauvaise, puisque le destin de Farscape se scellera à la fin de la 4ème saison se terminant par un odieux cliffhanger insoutenable. La faute à SciFi Channel qui en quelques années changera sa politique en matière de série SF et préférera se concentrer sur Stargate SG-1, considéré comme moins sérialisée dans sa narration et plus accessible à tous public, réduisant de façon ridicule le budget pour la saison 5 de Farscape. Après de nombreuses négociations qui échoueront toutes, la chaîne décidera de la non reconduction de la série avant même la diffusion des 12 derniers épisodes de la saison 4, David Kemper, alors devenu producteur exécutif à la place de Rockne S O’Bannon n’ayant pas voulu que Farscape devienne pas une série de bas de gamme, fade et sans intérêt

Mais alors qu’elle est la bonne nouvelle me direz vous ? Et bien c’est l’incroyable campagne jamais conçue en matière de télévision qu’on mit en place les fans de Farscape à coup de pétition, de manifestation, de publicités télé et presse et de communication avec les médias pour permettre à leurs séries de connaître un fin à la hauteur de se qu’elle aurait du être. A la tête de cette troupe de fan déchaînée, des avocats, des commerciaux et même de designers publicitaires qui menèrent très sérieusement leur campagne sans se rendre compte des résultats escomptés. Finalement, un an après l’arrêt de la série, un groupe de financier décide d’aider la Jim Henson Company, alors racheté par la famille Henson qui possède désormais les droits de Farscape, à financer le projet d’une mini série. PeaceKeepers Wars est constitué de deux épisodes de 90 minutes et réussi l’exploit de condenser une saison entière et d’en tirer le meilleur terminant en apothéose Farscape tout en laissant une possibilité de suite pour l’avenir.

Image

Et alors ?

Alors, je suis tombé totalement raide dingue amoureux de cette série complètement décalé avec ses personnages haut en couleurs. C’est sûr qu’elle ne plaira pas à tout le monde, la preuve, Farscape n’est jamais passé sur une chaîne hertzienne et ce même si M6 détient les droits de la série en France. Trop sérialisé pour être suivit et compris, trop décalé avec ses personnages étranges venus d’ailleurs, voire même trop dérangeante avec ses épisodes sortant d’esprits tordus, Farscape n’est pas adressé à tout le monde, et je dois dire tant mieux, c’est bien ce que je recherche et je dois avouer que je suis aux anges, jamais une série m’avait passionné autant (peut être FMA, mais c’est différent).
Bon, voila, c’est terminé, j’espère que ça vous a plus ? Que ma petite présentation vous a donné envie de découvrir cette sympathique série. J’en ai mis du temps pour la faire et je n’en suis pas vraiment fier, mais j’avais trop envie d’en parler, alors voila, à vous de donner votre avis.

_________________
Image
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête avant de poster.


Un an déjà
+
Fullmetal Epic


Dernière édition par Tôji Tôji Chopper le Sam 14 Mar 2009 19:57, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven 23 Fév 2007 23:51 
30 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Oct 2005
Messages: 468
Localisation: Dans un théâtre de rêves...
Tu n'es pas seul à connaître au grand Toji Toji Chopper, ça passait même sur Serie Club il y a quelques années... Je suivais d'ailleurs, avant de télécharger (honte à moi) le reste une fois mon niveau d'anglais suffisant.

J'ai pas trop envie de détailler d'autant plus que tu le fais d'une manière très intéressante. Mais je dois dire qu'il faut effectivement aimer l'esprit, mais en règle général quand on aime la Science-Fiction Farscape passe plutôt bien, par contre tout le monde ne peut pas adorer loin sans faux, la faute à un humour très adulte, et à une ambiance qui oscille entre le décallé, et le sérieux. Les effets spéciaux, la toute relative originalité des événements, gentils, méchants, et consorts... le côté kitsh de certains personnages, rendent cet univers terriblement passionant, bien que l'ensemble laisse moins place à l'imagination qu'un Star Wars.

La seule critique réellement objective qui me vient à l'esprit à propos de Farscape, est à l'encontre de Claudia Black, qui surjoue un peu trop souvent, rendant son personnage trop peu crédible, dommage pour un premier rôle, m'enfin il est toujours possible d'aimer cette série sans en apprécier l'un des personnages, puisque je l'ai fait ^^. Et que je le fais encore en regardant Stargate SG-1.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 24 Fév 2007 10:59 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 20988
Localisation: Joker
Tiens je n'aurais jamais cru voir un sujet sur Farscape ici, vu à quel point cette série est un OVNI et est très peu connu du grand public^^;

Pour ma part je connais surtout la série de réputation, enfin j'ai vu aussi pas mal d'épisodes mais cela dans le désordre et de façon totalement anarchiques, mais j'adore ^_^
En fait je voulais m'acheter les DVD pour ce début d'années mais j'ai eu un immense coup de coeur pour Battlestar Galactica, donc Farscape attendra cet été (et comme l'été c'est mon anniversaire^^).

En tout cas si jamais vous en avez l'occasion jetez-y un coup d'oeil, comme le souligne Tôji c'est réellement une série originale sur bien des points.

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 24 Fév 2007 19:27 
Seigneur des Pirates Intérim

Inscription: 07 Avr 2004
Messages: 1524
Localisation: McLaren’s Pub
A l'instar d'Ange Bleu j'ai vu quelques épisodes dans le désordre et je dois avoué que perso j'ai pas trop accroché sur cette série!
Je serais pas trop dire pourquoi mais j'ai trouvé que ca manquais un peu de peps!
De plus j'ai un peu de mal avec Ben Browder et Claudia Black dans cette série car pour moi ca fit un peu de perso de SG1 perdus dans l'espace^^

Cependant je dois avouer que ta présentation m'a bien motivé TTC, allé hop je vais revoir ca dans l'ordere sait on jamais^_-

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 28 Fév 2007 01:34 
Gardien des Secrets de la Mégastructure
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Nov 2004
Messages: 4510
Localisation: Le cosmos... est... mon campement
Je suis content que cette série soit un minimum connu par ici, et même si les avis sont mitigés, ça fait plaisir de savoir que je ne suis pas le seul à m'être intéressé à Farscape.

Evor a écrit:
par contre tout le monde ne peut pas adorer loin sans faux, la faute à un humour très adulte


Bah, faut dire aussi que c'est réservé à un public plutôt mature qu'adolescent je pense, c'est ce que j'ai tendance à rechercher en ce moment (je me régale un max avec Babylon 5). En plus j'ai le droit à une ambiance variant entre le décalé et le sérieux, je ne peux rêver mieux.

Evor a écrit:
la toute relative originalité des événements


C'est un des points forts de la série et c'est ce qui m'a marqué au début. Ce n'est pas systématique à chaque épisode, mais on se retrouve souvent perdu devant les choix des scénaristes qui ne choisissent pas de suivre les stéréotypes en matière de déroulement et franchement, moi ça me fait plaisir.

Evor a écrit:
le côté kitsh de certains personnages


J'aime de moins en moins cette définition de kitsch pour une série SF. Je pense qu'il faudrait redéfinir ce qui est kitsch et ce qui ne l'est pas. Vu la grande diversité qu'on peut donner à une série SF, on rentre forcément dans un univers étranger au notre, mais au final, ça n'a rien de kitsch.

Evor a écrit:
La seule critique réellement objective qui me vient à l'esprit à propos de Farscape, est à l'encontre de Claudia Black, qui surjoue un peu trop souvent, rendant son personnage trop peu crédible


J'aimerais savoir si tu te bases sur la VO ou la VF pour appuyer ta critique. Moi, personnellement, j'ai eu plus de mal à accrocher à la VF qu'à la VO, il y avait quelque chose d'étrange dans la VF qui n'aidait pas vraiment à la série.

ange bleu a écrit:
En fait je voulais m'acheter les DVD pour ce début d'années


Va falloir faire des grosses économies, parce que vu le prix d'une saison intégrale, ça fait vraiment mal aux fesses. Moi, j'aurais plus rapidement de m'acheter tout l'intégrale de Babylon 5 avant d'avoir la saison 1 de Farscape (dans les 50 euros pour une saison de Babylon 5 intégrale, et entre 100 et 150 pour une saison de Farscape).

ange bleu a écrit:
mais j'ai eu un immense coup de coeur pour Battlestar Galactica, donc Farscape attendra cet été


J'imagine qu'une présentation ne devrait pas tarder à voir le jour, je me demande vraiment ce que vaut cette série, en tout cas, pour le moment, elle ne m'attire guère.

Eru a écrit:
A l'instar d'Ange Bleu j'ai vu quelques épisodes dans le désordre et je dois avoué que perso j'ai pas trop accroché sur cette série!


Le soucis avec Farscape, c'est que l'intrigue principale ne démarre qu'au milieu de la deuxième saison (et je n'y suis pas encore) et qu'en plus, Farscape se construit au fur et à mesure que les épisodes avances. Vu comme ça, c'est sûr que c'est dur d'accrocher à Farscape de cette manière.

Eru a écrit:
De plus j'ai un peu de mal avec Ben Browder et Claudia Black dans cette série car pour moi ca fit un peu de perso de SG1 perdus dans l'espace^^


Moi je dirais plutôt le contraire, ça fait un peu perso de Farscape récupérer par SG1, puisque c'est après la fin de Farscape qu'ils ont rejoint SG1.

Eru a écrit:
Cependant je dois avouer que ta présentation m'a bien motivé TTC, allé hop je vais revoir ca dans l'ordere sait on jamais^_-


J'en suis heureux, en espérant avoir prochainement des conversations sur Farscape. Par contre, je préfère le redire, faut être un peu patient, puisque l'intrigue ne démarre que beaucoup plus tard et que la première saison sert à mettre en place les personnages et le "background" de Farscape".

Si d'éventuelles personnes se montrent intéressés par Farscape, qu'ils me fassent signe via mp ou msn, je pourrais leurs filer une bonne adresse pour se procurer rapidement la série complète, le temps de faire un budget plus qu'honnête afin de se l'approprier légalement.

_________________
Image
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête avant de poster.


Un an déjà
+
Fullmetal Epic


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven 21 Mai 2010 18:28 
Gardien des Secrets de la Mégastructure
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Nov 2004
Messages: 4510
Localisation: Le cosmos... est... mon campement
Première Saison


1-01: "Premiere" (La Voie Mystérieuse)
Image

Histoire: Au cours d'une expérience orbitale, l'astronaute John Crichton se retrouve projeté à l'autre bout de la galaxie, en plein conflit inter-galactique. Il est alors happé par un énorme vaisseau vivant, Moya, à bord duquel un groupe d'aliens tente d'échapper à la captivité des pacificateurs.

Scénariste: Rockne S. O'Bannon
Réalisateur: Andrew Prowse
Cast: Ben Browder (John Crichton), Claudia Black (Aeryn Sun), Anthony Simcoe (Ka d'Argo), Virgina Hey (Pa'u Zotoh Zhaan), Voix de Jonathan Hardy (Rygel le XVI), Voix de Lani Tupu (Pilote)
Guest: Lani Tupu (Bilar Crais), Kent McCord (Jack Critchon), Murray Bartlett (DK)

Mon Avis: Hé oui, j'ai décidé de me mater une nouvelle fois dans son intégralité ma série fétiche, Farscape, et j'ai décidé de ne pas faire les choses à moitié. Donc je vais y aller à fond, donnant avis, critique, image, présentation, etc, pour peut être vous donner envie de découvrir un jour ou l'autre cette formidable série.
Nous commençons donc avec ce premier épisode pilote de Farscape. Tout comme les épisodes pilotes, il sert à présenter les personnages, l'univers et une ébauche de scénario. Crichton est donc un chercheur cosmonaute qui est sur le point de réaliser une expérience capable de révolutionné le vol dans l'espace en utilisant l'attraction terrestre pour augmenter de façon exponentielle la vitesse de la navette teste, le Farscape 01. On apprend rapidement qu'il a suivit à sa manière les traces de son père, un cosmonaute de renom ayant marché sur la lune, mais se sentant plus chercheur que cosmonaute. L'expérience va bien sûr mal tourner et Crichton va être prit dans une onde électromagnétique qui va s'avérer être un vortex (je préfère dire un Wormhole ou Trou de Vers ^^) et va se retrouver projeter à des milliards années lumières de la Terre. Un malheur n'arrivant jamais seul, il va se retrouver en pleine bataille entre des prisonniers en fuite et leurs assaillants. Surpris par l'apparition de Farscape 01, un des poursuiveurs finira sa course dans un astéroïde et Crichton se verra embarqué dans le vaisseau des prisonniers, voyant en lui une éventuelle chance de fuite. Il fera la connaissance du Luxan Ka d'Argo, de la Delvienne Zhaan et du Hynérien Rygel qui tente par tout les moyens de se défaire des Pacificateur, qui les retenait prisonniers pour divers raisons. Ils réussiront à délivrer d'un collier de contrôle le Leviathan Moya, vaisseau bio-méconoïde contrôlé par un certain Pilote et s'enfuir en passant en combustion (Starbust), en vitesse lumière pour les incultes ^^. Dans leur fuite, ils capturons un Pacificateur, Aeryn Sun, une Sébacéene, race semble t-il jumelle aux terriens. On apprend par la suite que le frère du capitaine Pacificateur Bialar Crais, responsable des prisonniers, est mort lors de la collision avec le Farscape 01, faisant de Crichton un parfait bouc-émissaire. Alors que l'équipage de Moya part refaire le plein sur une planète commercial, Crichton prisonnier avec Aeryn arriveront à s'échapper et à contacter le capitaine Crais. Malheureusement pour Aeryn Sun qui croyait bien faire, défendra Crichton contre son capitaine ivre de vengeance qui la considérera comme irréversiblement contaminée par la vie non répertorie que représente notre héros. Elle n'aura plus le choix que de s'allier à ses ennemis et à fuir avec eux.

Pas mal de chose donc dans cet épisode qui s'avère rapidement déroutant après le générique du début. Tout d'abord l'aspect alien fort bien représenté par les trois passagers que transporte Moya. Ce ne sont pas de vulgaire personnage secondaire comme dans la plus part des séries SF, non, D'Argo, Zhaan et Rigel sont rapidement doté de caractère, certes peut être stéréotypé, et d'un passé assez flou. D'Argo est un personnage brutal, fier, sûr de lui, qui se révèle être rapidement un éventuel leader mais est appelé bébé par Zhaan vu son jeune âge (une trentaine d'année). Zhaan quant à elle, c'est une prêtresse qui se revendique anarchiste et qui semble pas aussi sage qu'elle parait. Quant à Rigel, c'est un être détestable, fort de son statut déchu d'empereur qui malgré son physique ingrat n'a pas sa langue dans sa poche (même si elle rentre rapidement dedans). Les maquillages sont particulièrement réussis mais très déroutant pour certains, qui offre une nouvelle vision des aliens. Rigel lui est par contre une marionnette habilement animé dans la tradition Hensonnienne (n'importe quoi ^^) tout comme Pilote et divers autres aliens. Mais on peut ressentir par moment que les acteurs ne sont pas encore bien à l'aise dans leurs costumes, ce qui est à priori normal.
Pas grand chose à souligné à propos d'Aeryn Sun, c'est une militaire surentraine aux sentiments soit disant inexistants. Elle qui ne connait pas le mot compassion en aura un peu trop rapidement pour Crichton.
Pour ce qui est de John Crichton, on est encore loin de ce que va devenir le personnage, on le voit tout d'abord perdu mais ne perdant pas sa bonne humeur, puis excité à l'idée de découvrir des aliens, et il commence dès cet épisode à nous sortir sa science du cinéma ("Spielberg s'est bien planté... Rencontres du Troisième Type... quel blague!"). Et c'est assez drôle de le voir considéré comme une vie inférieur alors que c'est un chercheur.

Pas mal de trouvaille assez original dans ce premier épisode, comme les microbes traducteurs, un germe qui colonise le cerveau et qui permet aux différentes races de se comprendre. Les Sébacéens, qui ressemble comme deux gouttes d'eau aux humains mais dont on apprendra plus tard les différences, qui se posent rapidement comme étant les futurs ennemis de Crichton, le comble pour un humain perdu dans l'univers. Moya le Leviathan, un vaisseau vivant et vivant en symbiose avec Pilote, un alien qui l'a contrôle. Les DRD's (Diagnostic Repair Drones) petits robots réparateurs vivant dans Moya qui apporte un certain charme et une présence dans ses couloirs vides. Rigel qui pète de l'hélium, imaginez ce que ça donne en groupe ^^. Et un prémices de futurs expressions made in Farscape.

J'ai été également surpris par la qualité des décors et des effets spéciaux qui reste très correct et qui garde un certain charme old school loin d'être dégueulasse qui rappelle l'univers de Star Wars. Ce qui n'est pas le cas par contre du code vestimentaire qui semble vouloir basculer du côté du style, même si ça se voit pas des masses dans ce premier épisode, mais l'ébauche des costumes des Pacificateurs (surtout des officiers) en jette pas mal.

Le scénario lui par contre se révèle pas très poussé, normal pour un pilote mais on comprend rapidement que Crais ne lâchera pas comme ça Crichton et que ça sera le fil rouge de cette saison, même si ça parait bien peu folichon et par forcément entrainant (Crais n'est pas des masses charismatiques et surtout expressif). Par contre l'humour particulier de Farscape pointe le bout de son nez par moment, instaurant une ambiance sympathique même si ce n'est que le début. Le plus intéressant étant les rapports que vont entretenir les personnages entre eux, surtout qu'aucun ne se connaissent d'avant, la confiance va être dur à gagner surtout au regard des différents caractères.

Images:

John Crichton
Image

Aeryn Sun
Image

Ka D'Argo
Image

Pa'u Zotoh Zhaan
Image

Rygel le XVI
Image

Pilote
Image

Bialar Crais
Image

Jack Crichton
Image

Moya
Image

DRD
Image

Alien Vendeur
Image

Farscape 01
Image

Patrouilleur Pacificateur d'Aeryn Sun
Image

_________________
Image
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête avant de poster.


Un an déjà
+
Fullmetal Epic


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Farscape
MessagePosté: Mer 13 Déc 2017 11:41 
3 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Nov 2017
Messages: 187
Quelle joie et bonheur nostalgique que de tomber sur se topic !!!(même si en réalité je pleure du sang en écrivant ces lignes car je viens de perde un texte d'1h de rédaction que j'avais écrit avec passion....tant pis je recommence :Zoro cri du sabre: )

La surprise fut grande en découvrant ce topic car au cours de ma courte existence (27ans) je n'ais eu la chance de rencontrer qu'une seule et unique personne connaissant lui aussi cette série et l'adorant autant que moi mais je constate que les membres de la volonté me redonne espoir :baggyvictory: (même si ce topic date un peu)

FARSCAPE est ,pour moi, LA MEILLEURE SÉRIE DE SF qui met étais donné de voir de part son histoire, ses personnages ,son ton et sa crédibilité(en temps que série SF).

L'exemple qui me vient tout de suite en tête, concernant le côté crédible, c'est la communication inter-espèces.

Par exemple,dans stargate SG-1(série que j'adore et qui ma bercé pendant mon enfance/adolescence) , je n'ais jamais comprit/adhérer au faite que les équipes SG puissent communiqué/parler avec n'importe qui dans l'univers durant leur voyage alors que sur terre déjà, nous ne sommes pas capables de tous nous comprendre et de parler la même langue.

Dans FARSCAPE, ce problème est montré et résolu(de façon original et crédible pour un univers de SF)dans le 1er épisode et, en Plus, reste prit en compte sur le reste de la série.
Lorsque John Cryton arrive sur Moya il ne comprend rien à ce que dise les occupants du vaisseau jusqu'à ce qu'un DRD lui injecte un "gêne traducteur". Et quand lors d'un épisode, des terriens (autre que John) essaie de communiqué avec les extraterrestres ils sont incapables de les comprendre car ne possédant pas le dit "gêne"

Il existe d'ailleurs des termes "commun" dans l'univers mais différent que sur terre pour désigné la graduation de temps (microste=seconde à peu près par exemple) ou pour les jurons (testicules=mivonk et frêl=merde entre autre)

La série est rempli de ce genre de détail qui accentue la crédibilité de l'univers/histoire et ce genre de chose qui font que cette série est au top du top de la SF pour moi.

L'autre point fort de cette ovni est les personnages ! Aucun des persos principaux n'est vraiment méchant ou gentil, il agit en fonction de ses besoins/envies/valeurs en priorité.

Chacun ayant des particularités amenant à des situations tantôt drôle tantôt dramatique et le tout en permettant d'étoffer le lor de l'univers, comme par exemple l'hypercolère de d'argo,les photogasmes de Za'an ou les 3 estomac de Rygel.
En plus des espèces variées comptant l'équipage, le voyage effectué au fil des saisons vient augmenter cette diversité(avec les espèces rencontré au fur et a mesure) et/ou approfondir celle déjà connu (rencontre avec une prêtresse de la civilisation de d'argo par exemple).
Encore une fois tout ces éléments permettent de rendre l'univers peint dans la série comme crédible et bien pensé (tout ce que jaime :baggyvictory: ).

Un autre élément qui m'a enthousiasmé c'est le fait de montrer l'espèce humaine comme étant une "sous-race" sur tout les points comparé au multiple espèces peuplant les galaxies et ne possédant pour eux ,qu'au mieux, un sens aigu d'analyse et d'adaptation.
Une scène qui me vient en tête pour appuyé ceci c'est quand tout les membres de l'équipage sont en train de regarder un vase et qu'ils se foutent tous de la gueule de John car il est le seul qui soit incapable de lire les instructions sur le vase puisque sa vue (d'astronaute pourtant) et bien trop faible à l'image des terriens^_^

Le personnage de John,surtout son développement, est génial! passant de l'insecte perdu dans l'espace à ennemi/menace galactique n°1 au fil des saisons.cette réputation grossi et alimenté bien souvent malgré lui.
Évoluant, au passage, son image en commençant avec un héro "lambda" pour finir avec un statut de "génie couillu" flirtant (très)souvent avec la folie(il nomme son flingue et lui parle :Luffy hilare: )
Il met d'ailleurs impossible de faire l'éloge des personnages de cette série sans mentionner SCORPIUS.

Un personnage qui mérite largement sa place dans mon top 3 des meilleurs antagonistes tout support confondu.

Tout est génial avec ce personnage
-son design de sado-maso
-sà personnalité (intelligence et folie)
-ses méthodes (chaise aurolaire)
-ses objectifs
-son background
Tout relève du génie! (Pour moi)
son entré en scène à largement contribué à l'élévation de la qualité de la série et à la scellé dans mon coeur et mon esprit.

La cerise sur le gâteau concernant ce personnage est d'ailleurs son lien étroit avec John et les scènes d'interaction et/ou de dialogue entre les deux qui sont de véritables pépite oscillant encore une fois entre folie et génie
Mention spécial au scène qui se déroule "dans la tête "de Cryton qui sont juste épique en terme de psychologie et de WTF.

Si la variété des espèces(dans l'aspect visuel et la psychologie) est une force pour le show ,la diversité des péripéties rencontré est loin d'être en reste également.certain passage déborde de bonne idée tandis que d'autre amène une vision nouvelle sur des éléments qui pourrait paraître déjà vue comme par exemple:
Spoiler: Montrer
(Dans un ordre non chronologique)
-l'intervention des créateurs de Moya pendant sa grossesse (déjà un vaisseau spatial vivant qui peut enfanter oO c'est un concept...genial)
-le braquage de banque spatial et les conséquences que ça entraîne
-le dédoublement de John
-visite d'une carcasse de monstre spatial servant de ville
-les différents ennemis rencontré pouvant aller de l'espèce primitive isolé sur une planète à l'espèce sur-avancer contrôlant ses habitants en passant par des scientifiques,des monstres interdimentionnel,des bactéries spatiales ou encore des fanatiques religieux.


Les menaces sont variés et peuvent venir de n'importe où,aussi bien d'une planète visité, d un voyageur rencontré, à la mauvaise zone spatial qui est risqué pour le vaisseaux ou bien alors de la propre bêtise de l'équipage.

Mon dernier visionnage de la série date de 2-3 ans maintenant et si c'est vrai que la 1ère saison (surtout la 1ère moitié)piquera un peu les yeux des plus jeunes et/ou des plus difficile (date de 1999 tout de même) la suite du show s'améliore à chaque saison, aussi bien en qualité qu'en écriture , et les saison 3 et 4 n'ont pas a pâlir devant ce qu'il ce fait maintenant (je regarde actuellement star trek discovery).la série se finit sur un téléfilm de 3h faisant office de saison 5 et qui amène une bonne conclusion(en ce qui me concerne) à la franchise.

En resortant ce topic d'outre tombe j'espère avoir éguisé la curiosité de certain d'entre vous car il serait vraiment dommage de passer à côté dun tel monument quand on aime la SF.
Pour ma part d'avoir replongé dans mes souvenirs pour écrire ce topic a été un réel plaisir et je pense mettre motivé tout seul alors c'est décidé en 2018 je me refait une cure de FARSCAPE!!! :baggyvictory:

_________________
Spoiler: Montrer
Image

Quand croyez-vous qu’un homme meurt ?
Quand il se prend une balle en plein coeur ?
Quand il est atteint d’une maladie incurable ?
Quand il a avalé une soupe de champignons vénéneux ?
NON ! …Un homme meurt lorsque son souvenir tombe dans l’oubli ! – Dr. Hiluluk


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com