Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Inside Jamel Comedy Club
MessagePosté: Mar 10 Mai 2011 20:01 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3651
Localisation: Échappe à la connaissance
Jamel Debbouze ne me fait pas rire, je répète, Jamel Debbouze ne me fait pas rire…

Image

Le concept du Jamel Comedy Club (pour des raisons évidentes, aucune abréviation ne sera employée dans cet article) a fait du chemin depuis ses débuts en 2006 et est maintenant bien connu en France. Reprise du Def Comedy Jam, show américain créé par Russell Simmons dix ans plus tôt : sur une scène vierge, des artistes s’adressent directement aux spectateurs pendant un temps limité avec un texte ou une tchatche afin de faire rire. Le show a pour but de faire découvrir de nouveaux talents ou de servir de tremplins à des comiques chevronnés aux petites salles vides.
L’exercice de style n’est pas neuf en France, mais la contrainte de temps et la diffusion télévisuelle permettent d’ouvrir la taille du public : chaque artiste a son style, chaque intervention est rythmée et la retransmission dépasse la salle de spectacle.


Loin de s’arrêter là, deux ans plus tard Jamel Debbouze crée une série télévisuelle parallèle à ce show, l’Inside Jamel Comedy Club, diffusé sur Canal + et Comédie!. Comme son nom l’indique, elle a pour but de retracer les coulisses du Jamel Comedy Club, d’approcher ses artistes durant une tournée dans tout l’hexagone.
Mais loin du bête documentaire apprenant que Jamel est génial et que travailler pour la troupe, c’est le rêve de toute une vie, l’objectif de l’Inside Jamel Comedy Club est de faire rire, et pour cela, il faut éviter de filmer la réalité. Parce que la réalité, c'est chiant.


L’inspiration première de l’Inside Jamel Comedy Club est elle-aussi anglo-saxonne, preuve que les français n’ont rien inventé, mais savent parfois reprendre le meilleur de leurs voisins. Dès les premières secondes, la lignée est assumée totalement : l’Inside Jamel Comedy Club est un remake de l’incroyablement drôle série britannique The Office, par Ricky Gervais. Caméra au poing intradiégétique (les comédiens s’adressent directement à elle), ton documentaire (la photographie est banale, les lieux réels) mais écriture évidente d’un scénario en filigrane, humour à froid jouant sur le fait que les personnages se croient dans un show télévisé avec gag batterie là où il n’y a que le bide de la vraie vie.

Déjà fan de la série britannique dont elle s’inspire (et dont elle est l’unique héritière française, oubliez l’affreux Le Bureau), j’ai littéralement craqué sur l’Inside Jamel Comedy Club, alors que comme dit plus haut, Jamel ne me fait pas rire et les comiques de son show qui m’intéressent se comptent à un, l’ineffable Fabrice Éboué. Chance, c’est lui co-écrit le scénario.
Le concept se greffe incroyablement au monde du stand-up, s’amusant à dévoiler derrière des airs de bons vivants et de boute-en-train une bande de connards prétentieux (Fabrice Éboué s’octroie une place de choix vraiment jouissive), égoïstes, incapables de former une troupe cohérente et unie. Les blagues n’épargnent heureusement personne, propulsant l’antisémitisme, le racisme, le handicap, la maladie, la précarité etc.
L’écriture est remarquable : le caractère de chaque personnage est très rapidement cerné et balaye un spectre très large, allant du concon amoureux de la salope de service jusqu’au chefaillon insupportable en passant par le fayot, c'est digne de David Brent ; et chaque épisode développe une trame claire et agréable à suivre, finissant en queue de poisson généralement, dans l’esprit de l’humour de la série.
La réalisation est impeccable car elle réussit à mêler prises réelles des stand-up avec le public et plans fictifs tournés plus tard, donnant l'impression d'assister à la réalité.
C’est incisif, jouissif, osé, décalé etc. On assiste à de véritables morceaux d’anthologies, à tel point que j’ai honte de ne découvrir qu’aujourd’hui cette série parue en 2008.

Le format de la série est court : huit épisodes de 26 minutes chacun, et les trouver sur le net est tellement facile que je n’ai pas l’outrecuidance de vous mettre des liens sur ce topic (pour les cinq premiers en tout cas, je suis encore en galère pour trouver les autres). L’investissement n’est pas énorme pour une série aussi excellente, que je vous recommande chaudement.

En espérant avoir titillé votre curiosité malgré une présentation très light (les images sont rares et de mauvaise qualité, il n’y a pas de site officiel, bref), le plaisir de la découverte sera au moins entier.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com