Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 29 messages ]  Aller à la page [1], 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Pot-Pourri: sujets périphériques et détails qui parlent
MessagePosté: Ven 14 Oct 2011 09:49 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6490
Localisation: dans la lune
Voici un sujet pour évoquer certains détails, cetains thèmes, motifs ou certaines figures narratives et/ou graphiques du manga; éléments intéressants, révélateurs, mais peut-être un peu limités pour faire l’objet d’un sujet en soi, ou dont l’analyse n’ouvre pas forcément à des échanges nombreux.


Ça permettra de parler de petits trucs auxquels on songe mais qu’on ne sait pas comment ni où évoquer sur le forum. Par exemple, parmi des éléments qui reviennent régulièrement de manière indirecte : le trait particulier de Oda et son évolution, la question des cheveux (couleur, formes…), notamment des personnages secondaires dans les flashbacks, le design de plus en plus loufoques des personnages, un détail comme les cicatrices ou les membres amputés, ou plus globalement les altérations du corps, la gestion des échelles, etc.

La seule exigence du sujet, comme il se présente comme un pot-pourri, c’est de présenter son propos de manière un peu développée, sous la forme d’une idée analysée, ou au moins questionnée pour que ce ne soit pas uniquement de l’ordre du relevé, du « Tiens-y’a-ça-là »


Santé et Maladie dans One Piece

J’attaque par le motif de la maladie, inscrit au coeur de l'enjeu de la santé, qui commence à se densifier dans le récit. On peut se demander s’il ne s’agit que d’une reprise (la longueur du manga induit des répétitions) ou si l’on a quelque chose de plus structurant qui se trouve mis en place (notamment par une présence plus forte de ce motif depuis quelques temps).

Ce motif se trouve rapidement suggéré avec la mort de la mère de Pipo, puis vraiment introduit sous la forme d’une péripétie avec la maladie de Nami et le détour par Drum et tout l’approfondissement du motif (Chopper et Hiluluk). C’est une pure péripétie d’une part puisqu’elle permet d’introduire Chopper. Mais c’est aussi une manière d’enrichir la représentation de l’aventure en mer en général et de Grand Line en particulier : les maladies dans les traversées en mer sont une réalité qu’Oda insère dans son récit merveilleux pour le dramatiser ponctuellement, lui donner une épaisseur ; et surtout il en fait une menace qui relève le danger déjà bien mis en relief dans ce moment d’introduction à Grand Line : on est bien sur la Mer de Tous les Périls !

On aurait pu s’en tenir là, et la reprise du motif, une fois le médecin de l’équipage recruté, aurait ressemblé à une forme d’ornement. Comme la question de la navigation problématique, du climat, résolue par les compétences de Nami. Mais le motif de la maladie est réintroduit à Enies Lobby avec une variante, autour du héros : c’est le raccourcissement de l’espérance de vie lié à l’usage du Gear 2. Le mal est là choisi, assumé, et les dégâts reportés à plus tard (horizon de la fin du récit et possibilité de péripéties autour de cela ponctuellement). C’est un élément de dramatisation qui n’a pas encore eu de véritable usage (Luffy a-t-il vraiment souffert de possibles conséquences de ce pouvoir ?), et qui a immédiatement été associé à un « double » comique parfaitement symétrique pour dédramatiser l'enjeu : la réduction de Luffy en Gear 3, autre "effet secondaire".

On a donc deux façon d’appréhender le mal physique : la maladie contractée par les aléas de l’aventure (péripétie) et le mal en suspens qui marque un engagement du personnage dans son rêve (Luffy et le Gear 2). Ce motif vient de se trouver redoublé : d’une part avec la maladie mystérieuse de Roger, d’autre part avec les drogues ingérées par Hodi et sa clique. Ça me semble signifiant parce que dans la même période, Oda est au scénario de Strong World, et que dans ce film on a les deux versants mêlés : maladie du Daft Green et drogue à partir du IQ.

Et pour « cibler » le développement plus visible du motif, en fait, je remonterais justement à l’immédiat après Enies Lobby et à sa réactivation par le Gear 2 : on a eu l’histoire des Rumbar Pirates à travers Brook (versant tragique), le pouvoir de Moria qui, assimilé au vampirisme (l’ombre et l’intolérance au soleil), évoque lointainement le motif de la maladie, les révélations sur la fin de vie de Roger et le rôle de Crocus, les champignons de Luffy sur Amazon Lily (versant comique), bien évidemment la santé défaillante de Barbe Blanche, et puis peut-être le corps « bizarre » de Barbe Noire (difficile de l’inclure dans la suite, mais bon…), avant d’arriver aux pilules des Hommes-Poissons et les problèmes qu'elles engendrent pour la santé. Et même dans les Nouvelles des Ponts du Monde Entier on voit Cobra alité. Bref, c’est assez présent, offre des développements et propose des enjeux très divers.


Il me semble donc qu’il se passe quelque chose là qu’on peut un chouïa questionner.

- Symboliquement, ça met en scène la notion de sacrifice qu’implique l’engagement sur la voie des rêves et sa concrétisation qu’est Grand Line. De ce point du vue maladie ou raccourcissement volontaire de l’espérance de vie sont signifiants.

- Il s’agit aussi de rappeler que même face à des surhommes, la nature reste souveraine. Même leçon que celle initiale du manga avec le bras perdu de Shanks. A quoi on ajoute la question du Temps : espérance de vie encore une fois, et terme de l’existence posé, que ce soit choisi (Luffy et Hodi) ou subi (Roger ? Barbe Blanche ?, départ des malades des Rumbar Pirates en tout cas).

- Ça trace des parallèles : fin de vie de Roger qui pourrait préfigurer la fin de vie de Luffy. On ne sait rien des causes de la maladie de Roger. Le sous-entendu est qu’il s’agit d’une maladie contractée lors d’un voyage, mais cela pourrait se trouver lié à un engagement plus volontaire de la part du Seigneur des Pirates.

- On peut lier cela au thème de la mort, à la manière dont cette dernière s’introduit dans le récit. Après tout, des morts violentes au cours de combats, on sait qu’il y en a, mais elles ne sont pas montrées, et elles sont évitées pour les protagonistes majeurs du récit (les exceptions ayant alors d'autant plus d'importance). On voit bien que la maladie est une des modalités de la mort brutale, rapide, peut-être davantage représentée au fond que celle via les combats, privilégiée par Oda dans la mise en scène de son action, dans la dramatisation de celle-ci. Pas banal pour un shonen avec autant d’affrontements physiques quand même ! Et on pourrait alors creuser globalement les morts hors combat, depuis les assassinats (Bellmer), étrangement parfois associés à une forme de Justice ou de Jugement (CP9, Tom, Ohara…), jusqu’aux accidents (Kuina…).

- Ça nourrit encore une fois le mélange des tons dans One Piece, puisqu’on a un versant comique et un versant tragique d’un même phénomène. C’est la vie telle qu’elle nous apparaît qu’on saisit encore une fois à travers ce genre de motifs dans One Piece, et c’est aussi pour ça que ce manga est aussi exceptionnel.

- Ça permet de jouer des codes narratifs, d’introduire des variations multiples, autres ressorts à la fois de la poétique et de la narration du manga : la mention (mort de la mère de Pipo) se fait élément de contextualisation de l’aventure et péripétie en même temps (Nami), puis enjeu dramatique central (flashback de Drum), est récupéré et renversé pour caractériser le héros (Gear 2), est repris fortement (après Enies Lobby) pour devenir élément de bascule majeur, presque pivot dramatique du récit (à travers la fin de Barbe Blanche).

Il y a certainement plein d’autres choses à en dire, mais voilà déjà : ça ouvre vers un champ pas essentiel, en apparence très anecdotique, mais toutefois assez présent, et qui nourrit réellement le manga de manière souterraine à mon sens.


Voilà pour une première proposition de ce sujet des sujets périphériques !

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pot-Pourri: sujets périphériques et détails qui parlent
MessagePosté: Ven 14 Oct 2011 10:50 
325 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Avr 2006
Messages: 1795
Localisation: à l'ouest
ça c'est de l'intro en béton ^^
Une intro qui met bien en valeur des sujets dit "périphérique" dont je n'ai pas vraiment mesuré l'importance à ce jour (ou rarement.)

Le thème de la maladie dans OP, au vu de ton analyse me parait soudainement bien plus centrale que périphérique et pourtant il a une présence très mesuré dans la narration.
J'en viens à me dire que la maladie en général sert presque dans certains cas (comme la diminution de l'espérance de vie) de compensassions pour les actions d'éclat ou encore de dette après échappement à une mort certaine. C'est un apport très réaliste de l'équilibre des choses dans ce manga et qui de manière périphérique nous rappel toujours que tout acte, même réussi, a ses conséquences. On ne plaisante pas avec la mort dans One Piece, ça Oda nous l'a bien fait comprendre (à qui veux bien) comme tu l'expliques; hors on ne plaisante pas non plus avec la santé et donc avec ce qui l'attaque. Et ça ça fait relativiser bien des choses.

La notion de santé est donc un sujet très bien mené qui viens donner du réalisme dans la notion de sacrifice; donner sa vie pour d'autres est "faisable" dans des proportions mesurables; ce n'est pas tout blanc ou tout noir (du genre, des morts en veux-tu en voilà, ce que veulent la plupart des lecteurs considérant alors que c'est ce qui fait un "bon récit").

ya tellement plus à développer Mais Seleniel a déjà bien creusé avec cette intro ^^

_________________
Winter is COMING


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pot-Pourri: sujets périphériques et détails qui parlent
MessagePosté: Ven 14 Oct 2011 11:53 
35 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Juil 2011
Messages: 487
Tu m'étonnes ça c'est de l'intro en béton ! ^^

Pour ma part je pense que la mort à bien y réfléchir c'est trop grave pour qu'il y en ai en veux-tu en voilà . Oda à le même respect pour les personnages qu'il dessine que pour la vrai vie , la vie réelle ou là la mort est quelque chose de grave .


Moi je voulais surtout parler des différences graphiques des personnages , plus on s'éloigne du début et plus les personnages sont de moins en moins soigné ou "beaux" , avec de belles formes , des personnages faisant vraiment Humains . L'exemple type pour moi c'est l'équipage de BN avec des personnages horribles graphiquement , les nouveaus supernovas 2 ans après et les capitaines d'autres équipages que l'on voit sur Shabondy sont complétements moche je trouve qu'ils ne font plus "One Piece" .


Pour moi les personnages les plus soigné sont les grands méchants/gentils et les personnages importants (cf l'équipage de Luffy qui est très bien soigné) .

Pareil dans les animes , les personnages à un moment on changé petit à petit , Robin dans certaines parties de l'anime est complétement horrible .

Je pose les grandes lignes de mon idée en ce qui concerne les dessins de personnages dans le manga et les graphismes dans l'anime .

A vous ^^

_________________
Image

It’s a shame
Niggas in the rap game
Only for the money and the fame.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pot-Pourri: sujets périphériques et détails qui parlent
MessagePosté: Ven 14 Oct 2011 18:46 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Sep 2011
Messages: 130
Localisation: Libre comme l'air!A l'aventure quelque par sur les mers!
Sachant que la mort est très peu présente dans One Piece ,on peut presque dire que la maladie remplace cette fatalité; c'est inéductable. L'équipage est lui même protéger de la maladie (grâce a chopper qui a toute la confiance de l'équipage la dessus On ne voit pas un personnage mourir ou rester malade longtemps avec lui dans l'équipage) comme il est protégé de la mort:
jamais les personnage évoque la "possible mort " de l'un des leurs exepté lors de leurs départ a Shabondy ou zoro est clairement en face de la mort .Même a Enies Loby ,qui est quand même bien galère comme situation ,on envisage pas la mort sérieusement.
Par contre la maladie est très souvent évoquée (nami quand robin et luffy sont congelé quand zoro se fait injecté toute la douleur de Luffy) on peut dire que les blessures ou la maladie remplace le risque de mort sensé être omniprésent quand on est un pirate.Mais il ne débouche pas sur la mort grâce à notre renne préféré qui joue un peu le fillet de secours de l'équipage sur se sujet la (et sur celui la seulement)
Voila c'était mon idée...c'est peu être un peu confut..

_________________
L'IMPORTANT ,C'EST LA LIBERTÉ

"Ne prenez pas la vie au sérieux,de toute façon,vous n'en sortirez pas VIVANT" HAHAHA


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pot-Pourri: sujets périphériques et détails qui parlent
MessagePosté: Ven 14 Oct 2011 22:39 
2 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Aoû 2011
Messages: 150
La mort est présente dans One Piece.
Pour commencer, la mort de Gol.D.Roger qui est la mort la plus mise en avant je pense (surtout dans l'animé), cette mort est hautement symbolique a plusieurs niveaux, déjà il a choisit sa mort, nous le savons désormais tous qu'il souffrait d'une pathologie incurable qui l'aurait tuer, il aurait pu choisir de mourir auprès des siens mais il a préféré mourir sur l'échafaud. Pourquoi ce choix?
Je pense qu'il avait prévu de mourir de cette façon pour son honneur, pour vaincre sa maladie, peut-être même avait-il déjà en tête d'évoquer son trésor devant la foule pour péréniser la piraterie qui semblait lui tenir à coeur. Mais si le capitaine meure, on peut aussi considérer que l'équipage au sens du "groupe" et non des individualités est également mort après la dislocation de l'équipage, sous décision de Roger lui-même. La mort a donc été complète. Ensuite, on peut également faire l'analogie de cette mort avec celle de Barbe Blanche qui a voulu frapper les esprits, que la Marine n'aurait pas se qu'elle souhaitait qui au passage est par la mort de Barbe Blanche, pirate reconnu comme le plus dangereux des mers, sonner la mort de la piraterie. On peut rejoindre à cette mort, celle de Ace qui s'est sacrifié implicitement pour sauver son frere, son unique raison de vivre. Les différentes mort que l'on retrouve dans One Piece ont donc un sens symbolique, un personnage ne meure pas parce qu'il doit mourir mais il meure pour véhiculer quelque chose. Et on pourrait même aller plus loin en disant que Oda veut démontrer que la nature humaine de l'homme ne tend pas uniquement à une rivalité à ses semblables puisqu'ils sont capable de faire acte de sacrifice de leurs propres vies pour les interets des autres.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pot-Pourri: sujets périphériques et détails qui parlent
MessagePosté: Ven 14 Oct 2011 23:27 
3 000 000 Berrys

Inscription: 18 Fév 2011
Messages: 197
Même si je ne suis pas forcément tout à fait d'accord avec la façon qu'à Oda de traiter la mort, je dois reconnaître qu'elle présente ses intérêts. Déjà il y a deux types de morts dans OP : la mort "anonyme" et la mort d'un "personnage".
C'est déjà assez cruel, même si je ne pense pas que ce soit intentionnel, de considérer la mort de deux façons selon la personne. La mort anonyme étant la mort d'un personnage qu'on ne connaît pas, quelqu'un dont on ne connaît pas le nom, et qui est en quelque sorte "nécessaire". Dans une guerre comme celle de Marineford, il y a forcément des morts, même s'ils ne sont pas montrés et même pas évoqués (d'où le "cruel" de plus haut, mais qui finalement s'apparente plus à une forme de pudeur, de volonté de ne pas montrer la mort gratuitement, j'espère que vous suivez ma pensée). Si je me souviens bien, la mort n'est même pas évoquée précisément ; on parle de "pertes", ou quand la guerre s'arrête, de la nécéssité de s'occuper des blessés.

Du coup cela nous laisse la mort d'un "personnage" : dans le présent, je n'en vois que deux : Ace et Barbe-Blanche. Le reste, même la plus attendue, n'existe pas (je pense au cas de Pell avec la bombe, où ça m'avait même choqué qu'il soit vivant). Par pudeur encore, parce que de nos jours le sujet est évoqué trop à la légère peut-être, on ne connaît pas la raison. Mais One Piece reflète la vie d'une personne : un moment ou à un autre, le mythe se brise, et quelqu'un que tu connais meurt. Qu'Oda ait pu passer à côté de ça aurait été impensable, ça aurait presque évoqué la mort en tant que sujet tabou pour les enfants ; pas comme sujet profond, important et à ne pas prendre à la légère. La mort de "personnages" était presque un soulagement. Mais en même temps elle sert à des fins scénaristiques : ça montre à quel point ça peut changer une vie, toutes les transformations (l'ellipse) qu'elle peut engendrer.

Du coup il est tard, je n'arrive plus à penser clairement pour développer un peu plus, notamment avec la mort en flash back, et en plus je me rends compte que j'ai peut-être fait un hors-sujet :Ussop tien tien:

Donc voila, bonne nuit à tous.

_________________
"Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait." --> ça me fait un peu penser à One Piece, bizarrement...
Mark Twain


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pot-Pourri: sujets périphériques et détails qui parlent
MessagePosté: Dim 16 Oct 2011 14:06 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6490
Localisation: dans la lune
Pour parler de la mort en elle-même dans onepiece, n'oubliez pas qu'il y a un sujet qui lui est entièrement consacré!

Autre sujet périphérique que j'ai en tête, livré un peu en vrac:


Le corps et la matière

J'ai pensé à ce sujet à partir des discussions autour des logia, autour de la différence entre corps physique et corps éthéré.

Nous sommes dans un manga d’aventure, mais qui fait la part belle aux combats. Le corps est donc soumis à des épreuves, a besoin de se restaurer. On évoque souvent le cliché du héros glouton – Luffy pour nous, mais aussi Naruto de la même génération, Goku avant eux qui a popularisé le code – mais il s’agit à mon avis de dire les besoins du corps qu’on dépense, qu’on use. De ce point de vue, Toriko explicite le sens de la figure avec son monde Gourmet, ses calories qui restaurent les corps hypertrophiés des héros.

Le corps et la matière, dans One Piece, sont des enjeux qui semblent périphériques, mais en fait majeurs dans la mesure où sont « incarnés » par deux éléments centraux du récit : les fruits du démon en général et le corps de Luffy en particulier.

Le corps de Luffy est élastique, une manière de représenter la chair, la matière, de manière à ce qu’elle envahisse la planche, impose une composition à l’intérieur des cases du fait de ses altérations et déformations. Luffy est d’abord en corps en mouvement, entre deux lieux quand parti à l’aventure, entre deux écarts quand subissant un choc ou un étirement. Le fait que le héros soit doté d’un pouvoir qui fait de son corps une matière à mon sens signale assez l’importance de cet enjeu pour Oda.

Ce qui nous amène aux fruits du démon en général. Les fruits donnent des pouvoirs, qui influent sur le corps d’abord, sur la matière en général par extension. La distinction entre les deux n'est pas évidente d'ailleurs quand il est question des pouvoirs des fruits. Sur le corps et uniquement le corps, on a les zoans, une partie des paramecias peut-être (Mr2, Robin, etc. : ça peut se discuter, mais ce n'est pas décisif de toute façon). Sur le corps et la matière à la fois, une autre partie des paramécias et les logias. Uniquement sur la matière, quelques paramecia me semble-t-il, comme ceux de Foxy ou Blueno, ou encore de Newgate, mais dont les usages rapidement portent sur les corps des adversaires. Bref, tout ça, Corps et Matière, ça semble bien ficelé autour des fruits du démons, de leurs pouvoirs.

Et puis on a une sorte de hiérarchie officielle ou officieuse qui fait des logia la catégorie la plus « puissante », parce que transformant l’utilisateur à partir de l’élément donné et lui octroyant un corps éthéré qui lui évite les attaques physique. En gros, les fruits les plus puissants seraient ceux qui permettent au corps d’échapper aux assauts parce qu’ils n’ont plus de matière, ou ne sont plus qu’une matière « volatile », presque contre la logique du manga j'ai envie de dire (et c'est en quoi ils apparaissent d'abord absolus!). C’est la règle qui a dominé la présentation des premiers logias, et l’on observe que pour vaincre, l’enjeu consistait à redonner une matière fixe au corps du logia, alors même que tous les logias présentés jusqu’à Skypeia relevaient d’une nature « volatile » ou éminemment éthérée.

Ainsi, on a d’abord eu la Fumée pour Smoker, le Sable (qui file et s’échappe naturellement) de Crocodile, Le Feu d’Ace et l’Électricité d’Ener. Comme un système ou un crescendo. Mais après Skypéia, tout semble changer, sans qu’on en ait conscience d’abord, jusqu’à ce que Aka Inu transperçant Ace nous dise que le Feu ne peut l’emporter sur le Magma. Parce que ça, finalement, ça se comprend si on repense tout le système des pouvoirs du point de vue de la matière.

La première relativisation globale des logias, de leur toute puissance, est venue avec le Haki et son usage pour atteindre le corps physique derrière le corps éthéré. Je ne reviens pas dessus, puisque c’est l’objet d’autres sujets de discussions, mais je le rappelle parce que ça a sa place ici aussi. La seconde relativisation est venue de manière discrète via l’introduction de « nouveaux » logias qui ont fonctionné selon une logique très différentes des premiers, proposant des éléments paradoxalement physiques, solides, quand les autres étaient éthérés.

En effet, après Skypeia, on a Kiji et son pouvoir de la Glace, de nature étonnamment solide. Puis l’on a la révélation du pouvoir de Barbe Noire, et du fruit des Ténèbres, qui justement n’a pas de forme éthérée pour l’utilisateur, mise tout sur le physique, et est considéré comme le fuit idéal pour la conquête du pouvoir par Barbe Noire. On a enfin la présentation des deux derniers Amiraux et de leurs pouvoirs. La Lumière pour Kisaru paraît relever plutôt de la catégorie « éthérée » des logia, mais l’usage qu’en fait Kisaru est très physique, puisqu’on voit son corps se matérialiser pour donner des coups en bénéficiant de la vitesse de son fruit. Pour Aka Inu, c’est bien plus net : le magma est là, physique, et l’adversaire doit faire avec lorsqu’il l’affronte. Pensons enfin au dernier logia en date : celui de la boue, sorte de versant burlesque du magma, mais insistant néanmoins encore une fois sur cette réorientation des logia vers le physique.

Tout ça pour souligner qu’on est avant tout dans une affaire de corps, de matérialité, avec One Piece. Et que la pseudo panacée représentée par les premiers logia appelée nécessairement à être corrigée, relativisée. Par le héros d’abord, qui trouve moyen de restaurer le corps physique de son adversaire par une astuce (Crocodile) ou qui révèle insensible à l’élément d’un autre (Ener), mais aussi par une force qui restaure la matérialité des corps (Haki), ainsi que par une frange de la catégorie des logias qui réaffirme que dans un shonen de combat la matière, le heurt des corps, priment sur les techniques d’évasion ou de dématérialisation.

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pot-Pourri: sujets périphériques et détails qui parlent
MessagePosté: Dim 16 Oct 2011 19:07 
1 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juin 2009
Messages: 33
Moi je rebondirais sur l'argumentation concernant la nourriture, elle tant a devenir un élément principale du récit. On avait dabord les fruit du démon qui donnent un pouvoir quelconque qui change radicalement la puissance et le corps ensuite les rumbles ball de chopper, presque aussi puissante vue quelle permettent une autre modification du corps et enfin sanji durant son entrainement aurait appris des techniques ou des préparations culinaire permettant un gain d'énergie et surement autre chose l'avenir nous le dira.

_________________
La puissance n'est rien sans la maitrise


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pot-Pourri: sujets périphériques et détails qui parlent
MessagePosté: Lun 17 Oct 2011 20:28 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19336
Localisation: Joker
My Turn!!!

Les Gueules : du Design farfelu qui monte à la tête

Nous le savons tous, Oda aime dessiner des personnages au look bizarre et décalé. Cela a débuté dès le début du manga mais à l'époque son style ne lui permettait pas d'immenses extravagances. Les croquis de recherches du Colonel Morgan nous indiquent qu'il avait réfléchi à diverses têtes bizarres et farfelus mais avait finalement opté pour un résultat assez classique. Mais l'envie était déjà là et même si lorsqu'on réalise des croquis il est naturel d'expérimenter pas mal, la suite du récit nous montre qu'il ne s'agit pas simplement de dessins conceptuels ou pour le "fun" mais qu'Oda avait une réelle envie de créer des Gueules.

Je ne vais pas faire la chronologie de toute cette évolution graphique, mais évoquer 3 cas qui semblent significatifs au vu entre autres des réactions qu'ils ont suscitées.

Tout d'abord les alliés de Barbe Blanche et leur entrée en scène dans le chapitre 551 :
http://www.mangareader.net/103-17409-12 ... r-551.html
Certains ont adoré et d'autres ont été horriblement déçu par ces types "bizarres" qui ne sont pas du tout classe (BG ?)

Ensuite il y a évidemment les nouveaux membres de l'équipage de Barbe Noire :
http://www.mangareader.net/103-47298-10 ... r-575.html
Réactions là aussi assez partagées.
Un point intéressant à noter au passage. Dans le Green Data Book, il y a un croquis de la première version de Catarina Devon où elle est dessinée comme une très belle femme. Pourtant au final Oda a opté pour un design d'affreuse sorcière ce qui est rare chez lui pour un personnage féminin de cette catégorie et de ce plan. Catarina Devon n'a en soi pas d'équivalent. On peut vaguer se rappeler Arbyda mais il l'a depuis transformé en beauté.
Catarina Devon et les nouveaux membres de l'équipage de Barbe Noire sont en ce sens les porte-étendards de la volonté d'Oda de favoriser désormais les Gueules au traditionnel style shonen "classe".

L'autre cas intéressant est le passage où on découvre les Sirènes de la Couveuse :
http://www.mangareader.net/one-piece/608/14
Elles sont toutes esthétiquement très belles au sens classique mais Oda n'a pas pu s'empêcher d'en dessiner une de façon un peu déviante : la blonde avec les frisottis au son visage est anormalement large. Je me souviens que cela a été remarqué dans le topic du chapitre à l'époque et certains trouvaient cela dommage car ça gâchait l'harmonie d'ensemble.
Bref même lorsqu'Oda fait du "Beau", il ne peut pas s'empêcher de placer tout de même une légère Gueule l'air de rien - et même si c'est léger le ressenti dans le topic montre bien que l'effet et bel et bien là.

Aujourd'hui nous avons clairement franchi un pas au niveau des Gueules dans One Piece, que ce soit chez les personnages de l'île des Hommes-Poissons ou pour le new look des Supernovas : dans tout ces cas Oda se lâche.
Ces designs ont toujours été là et Oda a même souvent joué avec le lecteur avec eux : que ce soit Wiper ou Iceburg, ces derniers ont un style BG dans leur flashback et un desgin bien plus "Bizarre" dans le présent. Combien de fois ai-je entendu que ces deux là étaient bien plus "classe" dans leur jeunesse ?
La différence et l'évolution aujourd'hui est que cette bizarrerie et étrangeté n'habite plus simplement les looks des personnages : désormais elle remonte jusque dans leur visage et explose en des Gueules de plus en plus délirantes et audacieuses.
Peut être une façon pour Oda d'afficher la maturité de son style en créant ces personnages qui ne sont plus des fantasmes-modèles d'adolescents mais des adultes avec des Gueules, signes le plus souvent d'expérience et de vécu. Après tout nous allons bien entrer dans le Nouveau Monde, l'époque des ados est finie, place désormais aux "durs" et à ceux qui ont vécus et qui affichent leur expérience à travers ces traits qui sont tout sauf fisse et soyeux ^_^
Mais bon qu'on se rassure, je suis certain qu'il laissera toujours une petite place pour les Gueules plus classiques ^_^

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pot-Pourri: sujets périphériques et détails qui parlent
MessagePosté: Lun 17 Oct 2011 20:49 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Sep 2011
Messages: 130
Localisation: Libre comme l'air!A l'aventure quelque par sur les mers!
Je pense que on peut aussi le constaté avec l'équipage per odre chronologique on voit bien que les 2 derniers membres sont beaucoup plus funky et moins "beau" si on compare,même ussop avec son grand nez garde une tête classique ,même si il on tous une particularité physique en général,il reste plutôt beau .
Et on voit qu'après 2 ans Oda c'est un peu laché avec nos mugis
Brook est vraiment une star plus ce côté gentleman classe
Franky on en parle pas
Chopper lors de sa transformation en heavy point reste bizarre
Par contre pour robin, nami, luffy, zoro, sanji,ussop ceux qu'on pouvait considéré comme normaux à la base sont rester dans le même tripes voir plus jolie pour les filles et plus classe pour les mecs(notamment zoro et ussop)
Donc même par rapport à l'équipage Oda-sama se lâche mais il laisse ses perso a la base sans les changer completement .
Dailleurs Octo (plutot ridicule) est rester le même alors que Camie s'est clairement amélioré (je trouve).Pareil pour vivi.
Donc plus on avanve plus on à des têtes loufoche (hanniabal)
Mais elle font contraste avec les tête en général normal de la majorité de l'équipage.
Dailleur en dehors des têtes les personnages sont de plus en plus farfelus! (en 58 tomes tjr des perso de + en lus bizarre !merci Oda-sama!) Mais enfin c'est pas ca le sujet

_________________
L'IMPORTANT ,C'EST LA LIBERTÉ

"Ne prenez pas la vie au sérieux,de toute façon,vous n'en sortirez pas VIVANT" HAHAHA


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pot-Pourri: sujets périphériques et détails qui parlent
MessagePosté: Lun 17 Oct 2011 21:03 
75 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Juin 2010
Messages: 690
Tu sembles dire que le débat sur les tronches farfelues d'Oda a débuté pendant l'arc Marineford, pourtant il me semble que s'il est question de tronches originales on pourrait au moins remonter jusqu'à Moria qui est décidément l'un des persos les plus bizarres du monde de One Piece, Magellan bien sûr, ou même les comiques du CP9. Qu'en était-il à l'époque ?

Je trouve ça amusant personnellement parce que pour moi ces persos et leurs designs sont vraiment ce qu'Oda fait de mieux. Chaque nouvel homme poisson me comble plus de joie.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pot-Pourri: sujets périphériques et détails qui parlent
MessagePosté: Lun 17 Oct 2011 21:15 
9 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Avr 2011
Messages: 326
Ce qu'il y a de bien avec ses hommes poissons justement, c'est qu'ils restent tout à fait dans l'esprit classique du shônen tout en ayant un design caractéristique et tout à fait original. Tiger, Jinbe, Arlong. Tous de grands charismatiques, ces HP (sauf Dosun !).
Moi, ces design chelous ne me dérangent pas, loin de là. Je trouve Moriah assez exceptionnel dans son genre, même si ce n'est pas mon préféré. Bon, après il y a le cas Foxy. L'arc le mettant en scène est celui que j'ai le moins aimé, et le personnage est vraiment inutile. Moche, bête, caricature de Buggy. Je me questionne encore sur son vrai rôle dans le scénario.
Quant à la sirène, même si c'était pas une beauté à forte poitrine, j'ai trouvé qu'elle s'intégrait bien avec ses amies.

En tout cas, le Shin Sekai promet de belles Gueules avec Big Mom et Barbe Brune notamment ! Oda n'en a pas terminé !

_________________
[Signature retirée car trop grande]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pot-Pourri: sujets périphériques et détails qui parlent
MessagePosté: Mar 18 Oct 2011 13:40 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19336
Localisation: Joker
Kroki a écrit:
Tu sembles dire que le débat sur les tronches farfelues d'Oda a débuté pendant l'arc Marineford, pourtant il me semble que s'il est question de tronches originales on pourrait au moins remonter jusqu'à Moria qui est décidément l'un des persos les plus bizarres du monde de One Piece, Magellan bien sûr, ou même les comiques du CP9. Qu'en était-il à l'époque ?


Je n'ai pas dit que c'était le début des tronches farfelues mais plutôt que nous étions arrivés à un point où elles commençaient à « prendre le pouvoir » ^_^
C’est une lente évolution : comme je l’ai indiqué je n’ai pas fait la chronologie de cette évolution et je me suis concentré sur des cas qui me semblaient significatif au niveau de l’importance prise par ce type de têtes, bref je me suis intéressé au moment où cela semble basculer – Thriller Bark peut être éligible mais la nature spéciale de l’arc rend cela un brin moins significatif. MarineFord qui au contraire est sensé être le moment par excellence épique et dramatique voit l’émergence d’une majorité de Gueules hors de tout contexte décalé (d'où des réactions étonnées).

Il est intéressant que tu évoques le CP9 car il s’agit d’un groupe qui est équilibré.
Nous avons 3 designs « classiques » (Lucci, Jabura et Kalifa), 2 designs « classiques » hormis un détail (Kaku et son nez, Blueno et ses cheveux cornes), et 2 designs « extravagants » (Kumadori et Fukuro).
Kaku et Blueno constituent un intermédiaire mais sont majoritairement classiques. Oda ajoute simplement pour chacun un petit détail, certes important et qui définit le personnage, mais qui reste modéré néanmoins.
C’est parce que l’ensemble de ce groupe est équilibré qu’il ne suscite pas de réactions particulières : tu as les « classiques », les « un peu étranges » et les « délirants ». Chacun y trouve son compte au final.
Le souci arrive lorsque cet équilibre est rompu et que les Gueules deviennent majoritaires – par exemple pour revenir aux alliés de Barbe Blanche, on trouve sur le net une majorité d’avatars de Doma mais jamais rien pour les autres :
http://www.volonte-d.com/perso/alliesbarbeblanche.php

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pot-Pourri: sujets périphériques et détails qui parlent
MessagePosté: Mar 18 Oct 2011 16:57 
100 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Juin 2011
Messages: 851
Localisation: In your head
de toute façon tout le monda e sait qu'Oda aime " modifié " ses personnages comme par exemple le cas de marigold ( soeur gorgonne ) belle gosse qui l'est moins maintenant et ce parcque : ( justification Odadesque ) " elle a pris du muscle "

Oda --> Fun -->personnages Fun

EDIT: BB non plus est pas banal dans le genre ( comparer a roger )

_________________
Image

" I counted six shots nigger ...
I counted two guns nigger ! "

~ Secrétaire Ultra du Club Ps ~


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pot-Pourri: sujets périphériques et détails qui parlent
MessagePosté: Mar 18 Oct 2011 18:09 
3 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2010
Messages: 180
Au départ, une " gueule " de temps en temps, je trouvais ça marrant. Par exemple, chez Fukuro ça n'est absolument pas dérangeant car c'est un personnage loufoque, extravertie mais qui garde tout de même un certaine classe.
Mais ça devient tout de suite moins fun quand le personnage est toujours sérieux. Le prince Fukaboshi ( je pense qu'on peut le classer dans les gueules ) a un rôle dramatique. Il aurait été beaucoup plus logique/crédible de lui donner un minimum de classe. Ses frères, ça passe, ils sont surtout là pour nous faire rire.
D'un autre côté le fait que l'île des HPs compte un grand nombre de "gueules" attire beaucoup plus notre attention sur les personnages classes. L'apparition de Madame Shirley a laissé pas mal de monde admiratif.

J'aimerais mieux que Oda se limite aux personnages drôles ou très secondaires pour ses gueules. Mais bon, Oda est roi ^^


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 29 messages ]  Aller à la page [1], 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com