Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Captain America - Civil War
MessagePosté: Jeu 14 Avr 2016 09:16 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2007
Messages: 3597
Localisation: Académie Honnōji
Image

Disney est très confiant pour ce nouveau film car l'embargo le concernant est levé dès le lendemain de la projection presse, soit près de deux semaines avant la sortie du film. Ne vous inquiétez pas, vous allez être chauffés à blanc par les différents médias avant sa sortie.

[Insérez ici une référence à la théorie du complot]

La critique du film sur ActuaBD.com
C'est un bon film ? Non, c'est un très bon fim. De Marvel Studios.
Si vous n'adhérez pas aux films de la boîte, ce n'est clairement pas Civil War qui va vous faire changer d'avis. Par contre, si vous aimez l'esprit de ces films, vous allez être on ne peut plus contenter car les frères Russo offrent un film qui fait aisément partie du haut du panier des films proposés depuis 2008 par Marvel Studios.

Est-ce que le film est sans défaut ? Non : ce sera à l'appréciation parfois de tout à chacun mais certains twists, notamment pour amorcer certains affrontements entre héros, me sont apparus suspects ou superficiels.

Est-ce que le film conclue sur un statut quo qui ne propose aucun réel changement ? Non, et c'est bien là l'une des grosses réussites du film : vous pouvez vous attendre à ce que le film ne se conclue pas sur un consensus mou qui n'aurait plu qu'aux spectateurs juvéniles. Les divergences entre les personnages sont ancrés et leurs choix portent à conséquence.

Pêle-mêle, voici des points dont j'ai souvenir sur le net ces derniers mois ou ces derniers jours à propos de ce film :

  • On évite finalement la bataille de parking risible : les scènes d'action sont très impressionnantes. Très peu a été montré dans les trailers.
  • La Panthère noire est une super réussite, j'ai hâte de voir un film solo sur lui !
  • Vous aurez le nouveau Spider-Man un bon gros quart d'heure à l'écran et oui, ce que l'on voit est encourageant (surtout en costume). Il balance même une réplique qui vaut à elle toute seule de voir le film ! Et ce n'est pas quelque chose que l'on a dans le trailer.
  • La scène post-générique est malheureusement l'une des plus décevantes que j'ai pu voir récemment dans un film du studio. Elle est juste après le premier générique, n'attendez pas après le second.

Captain America - Civil War est un film très réussi à mes yeux, qui m'a beaucoup diverti et qui a répondu au delà de mes attentes, même si le fan de comics qui sommeille en moi est déçu de ne pas voir porter sur l'écran le récit originel de Mark Millar. En tout cas, dans la dynamique des films de Marvel Studios, c'est vraiment impressionnant et ça donne envie de découvrir rapidement une prochaine grosse itération de ce calibre.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Captain America - Civil War
MessagePosté: Jeu 14 Avr 2016 10:41 
30 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Juin 2012
Messages: 451
Localisation: PIcardie. Ham.
Moi, j'attends ce film comme un messie, pas franchement supra fan de marvel, bien que j'aime bien iron man mais surtout le potentiel d'un perso comme captain, dont les films sont plutôt réussis, et remonte le niveau des avengers qui se contente du mini,super FX ,c'est sur ça rapporte des dollars,mais avengers mise trop sur la claque, on s'y perd, avec le captain et les montures connues, je trouve que le perso est mieux exploré, et que au final l'histoire du perso peut être plus riche, ben ouais le gars il est plus trop en phase avec une réalité qui a changée, mais pour lui rien n'a changé, et malheureusement la dur réalité c'est que depuis 1945 l'humanité n'a pas beaucoup évolué, un grand pas vous avez dit !? Non l'homme ne cesse de reculer, et captain homme du passé, a lui seul par ses convictions, et l'hymne de l'espoir , il avance et veut que tous avance., mais les hommes et les héros sont ils prêt a avancer ? C'est le statut quo...... La guerre civile.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Captain America - Civil War
MessagePosté: Mer 27 Avr 2016 01:22 
100 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Oct 2006
Messages: 889
Localisation: Ici.
Bon, apparemment Civil War sort demain- au cas où vous n'auriez pas vu toutes les affiches, posters, pubs, céréales et pop-ups. Et pour une raison étrange j'avais envie d'écrire sur ce film avant même sa sortie, donc avant de l'avoir vu.

Loin de moi l'envie de troller le topic ou de gâcher le plaisir que peuvent prendre certains spectateurs en regardant ce film: je tiens donc à préciser que ce post ne vise personne, je ne cherche pas à déclencher une flame war. Si vous aimez Marvel et DC, tant mieux pour vous. Vous n'avez pas besoin de vous justifier. Je tiens juste à dire pourquoi moi, à titre personnel, je n'en peux plus des films de super-héros; pourquoi je reste perplexe devant des fans qui s'engueulent pour savoir qui de DC ou Marvel produit les meilleures adaptations cinématographiques alors qu'à mon sens, cela revient à débattre pendant des heures sur qui l'emporte entre Quick et McDo. Je vais donc lancer un pavé dans la mare et poser la question: Pourquoi est-ce que je devrais voir ce film ?

Pourquoi est-ce que moi, spectateur lambda, je devrais me soucier du combat entre Iron Man et Captain America alors qu'on a passé 10 ans à ne pas introduire ces personnages ? Pourquoi dois-je m'émouvoir d'Iron Man qui dit, larmes aux yeux, qu'il était l'ami de son compagnon bleu, alors que j'ai passé deux films (Avengers 1 & 2), soit 6 heures, à ne pas voir cette amitié ? Iron Man et Captain America sont amis ? Ah oui ? Ca vient d'où ? Parce que moi, j'ai juste vu RDJr vanner Chris Evans pendant des plombes autour d'un verre. Y a peut-être un moment où Captain America aide Iron Man a réparer le vaisseau du SHIELD dans le premier film, mais ça ne suffit vraiment pas à créer une tension dramatique qui aura des répercussions sur des dizaines de films à venir. On est très loin d'un Spiderman 2, dans lequel Harry découvre que Peter Parker est Spiderman. Cette scène ne cesse de me donner des frissons parce que tout le film se développe, monte en puissance sur ce dénouement : j'ai vu Peter et Harry faire la fête, partager les bons et les mauvais moments, se parler, se confier l'un à l'autre, se réunir autour d'un repas, se chamailler, se jalouser, etc. Au final, entre Iron Man et Captain America, qu'y a-t-il en jeu ? Sur quelle amitié se fonde le film ? Civil War n'arrive pas à faire en 3 films et plusieurs spin-offs ce que Spiderman a fait sans problème dans une simple suite. Le conflit Iron Man/Captain America est aussi légitime et sensé qu'un film dans la Terre du Milieu qui raconterait l'histoire d'une lutte à mort entre les deux grands amis Legolas et Pippin. Se parlent-ils dans les trois films ?

  • Premier reproche: Civil War en tant que film.

Il se trouve que lors de mes errances numériques quotidiennes, je suis tombé par inadvertance sur un extrait de Civil War:


Et là, la dépression totale. Ou plutôt l'incompréhension. Des personnages qui entrent et qui sortent du cadre n'importe comment, des acteurs qui se téléportent en haut d'un escalier d'un plan à un autre, un type qui saute (?) et atterrit (?) face à son ennemi en défiant toutes les lois géographiques possibles (comment est-ce spatialement et temporellement concevable ?), des combats moins lisibles que l'opening de Quantum of Solace, etc. Bref, en une minute, des dizaines d'erreurs cinématographiques basiques.

Et pourtant, dès demain, des millions de spectateurs verront cette scène et se diront: "Ouah ! Quel spectacle divertissant", alors que tout semble indiquer que cet étron formaté et épileptique fut produit, réalisé, mis en scène et chorégraphié par des aveugles incapables de comprendre à quoi servent un montage, un cadrage, une mise en scène, une bande son et un chef opérateur. La majorité des spectateurs penseront que cette scène est fluide et agréable à voir alors qu'elle me donne envie de mourir. Comment est-il possible d'apprécier cette horreur visuelle ? Les spectateurs qui se moquent des films français ne se rendent pas compte que le cinéma hollywoodien maîtrise autant les techniques cinématographiques que Maïwenn.

Et pourtant la médiocrité n'était pas au rendez-vous il y a quelques années, où l'on avait encore des réalisateurs compétents, qui savaient tenir une caméra et qui avaient une vision, une touche personnelle à ajouter au médium originel: Tim Burton et ses weirdos, Christopher Nolan et sa rationalisation, Guillermo del Toro et ses créatures étranges, Sam Raimi, les Wachos, Alex Proyas, Ang Lee, Brad Bird, etc. Seul Bryan Singer est encore aux commandes de X-Men, dernier bastion artistique qui propose encore une mise en scène et des avancées technologiques intéressantes. Chaque essai a eu ses succès et ses ratés, mais tous essayaient au moins d'expérimenter, d'apporter leur patte au comics. Bref, jusqu'au Hulk d'Ang Lee, les super-héros étaient dirigés par des artistes. Et la vision un peu radicale de Lee a dû changer la politique de Marvel/DC/Fox en remplaçant les meilleurs artistes d'Hollywood par des Yes man ou des incapables facilement manipulables. C'est sans compter l'intention d'harmonisation des univers (il faut entendre: uniformisation du style, de la photographie, du cadrage, du jeu d'acteur, du scénario et du ton du film) qui facilite la reproduction du même produit à outrance.

Ma question est la suivante: que peuvent bien apporter les réalisateurs de Toi et moi et Dupree à Captain America 2 ? Celui de The Emperor's New Clothes à Thor 2 ? Celui de (500) jours ensemble à Spider-man* ? Le Choc des Titans à Hulk 2 ? Hell Raiser 5: Inferno à Doctor Strange ? Un nouveau départ pour la coccinnelle à Ant Man, et My Movie Project aux Gardiens de la Galaxie ? Je trouve cela bizarre que du jour au lendemain, après une carrière souvent ratée, un réalisateur lambda se retrouve à la charge d'un film de plus d'une centaine de millions de dollars avec les meilleurs acteurs du moment... juste après avoir tourné un seul film, petit budget: une comédie romantique, un film d'horreur bidon ou une énième suite d'une franchise morte depuis longtemps, voire des films qui n'ont rien à voir avec les block-busters ou les effets-spéciaux (Waititi et Shane Black). Et ces films, dans l'écrasante majorité, n'ont pas fonctionné du tout. Ne vous méprenez pas, des réalisateurs talentueux, il y en a toujours: Kenneth Branagh qui fait Thor, Shane Black qui fait Iron Man 3, etc. mais leur esthétique, leur style, leurs idées sont totalement brimées et l'on se retrouve avec des oeuvres insipides et sans âmes. D'où le départ d'Edgar Wright en pleine pré-production d'Ant Man en raison de différends artistiques avec les producteurs Marvel.

Pour résumer: qu'est-il arrivé aux films de super-héros pour qu'ils soient si fades et oubliables ?

  • Deuxième reproche: Civil War en tant qu'adaptation.

J'ai lu les comics de Civil War, tout comme j'ai lu les grands classiques de Marvel et DC. Et en regardant la bande-annonce, je me suis posé une question: où est la guerre civile ? Si l'on appelle son film CIVIL WAR, on implique que, dans une certaine mesure, chaque groupe possède assez de soldats pour former une armée et dont l'ampleur du conflit dépasse la simple insurrection (c'est-à-dire, pas deux-trois pleupleus qui s'agitent dans un aéroport). Si j'ai bien compris, le titre et le film ne racontent pas la même histoire. Une guerre civile, c'est X-Men 3. Civil War ne raconte pas l'histoire d'une guerre civile. Publicité mensongère donc, ou alors les producteurs ne savent même plus ce qu'ils adaptent.

Ensuite: l'histoire en tant que telle. Je pense qu'il serait temps de ne plus s'extasier dès qu'un comic-book canonique est adapté en film: voir Captain America et Iron Man se foutre sur la gueule, tout comme Batman et Superman, c'est très enthousiasmant, certes. Mais en tant que fan de comic, euh... Qu'est-ce que c'est que ces daubes ? Pourquoi réduire des grands conflits idéologiques à des petites affaires maternelles ? Il y a énormément de sur-projection de la part des fans de comics dans ses adaptations: on a lu tous les comics, attendu des années pour voir cette scène au cinéma, de fait on ajoute toute notre passion et nos connaissances sur l'écran afin de combler les lacunes évidentes du film. Ajouter à l'image n'est pas une faute, c'est un acte naturel et parfois inconscient de tout spectateur qui connaît le matériau d'origine et le contexte culturel du film: on ne regarde pas Heat sans penser aux autres films de Pacino et de Niro. Mais il y a une limite à l'ajout sentimental, non ? Objectivement, ces films ne tiennent pas debout, seul notre attachement aux personnages les rendent supportables. Et c'est là le problème. J'entends ici et là "oui mais ceux qui n'ont pas aimé n'ont pas lu le comic c'est pour ça !" Tous les spectateurs de X-Men et de Spiderman 2 n'avaient pas lu les comics pour être suffisamment passionné par le film. Un film doit se suffire à lui-même, sans autres médiums pour combler les trous narratifs. Point.

Ce qui me frustre le plus, je pense, c'est de voir à quel point le film semble passer à côté de son sujet. En 2006-2007, l'année où fut écrit le comics, les States sont encore sous Bush et dans le Patriot Act le plus sévère; WikiLeaks vient de naître. L'histoire aborde de plain-pied la question de la révélation publique d'informations secrètes (démasquer les super-héros, répertorier leurs pouvoirs et les contrôler fédéralement) ainsi que le traitement de l'information: l'histoire s'ouvre avec une émission de télé-réalité stupide qui entraîne la mort de milliers de civils et se clôt sur le tête-à-tête entre Iron Man et deux journalistes qui découvrent que le SHIELD a manipulé le débat et les conflits afin de financer une super prison dans laquelle les prisonniers seront interdits de toute interaction sociale et enfermés sans procès (Guantanamo Bay, 2002). Avec Snowden, la question est encore d'actualité. Nous aurions donc pu avoir un film actuel, intelligent, et fidèle au matériau originel. Mais bon, on s'en fout: il y a Spiderman dans le film qui vient faire sa pub pour sa énième suite ! Youpiii...

Célébrons donc la médiocrité ensemble : allons voir en masse des films qui ne sont pas des films afin d'assurer la mort du cinéma américain. Parce que si les films Marvel continuent leur succès improbable, nous ouvrons la voie à huit décennies de films de super-héros sans scénario et sans talent. J'ai très hâte. Rendez-vous l'été prochain pour Spider-Man 8 et Ant-Man 12 !

* Oui c'est pas Marvel, mais de toute façon cette critique s'étend par delà Disney.



EDIT: Je conçois bien que Webb ne se réduit pas au Movie Project: il n'empêche qu'il a été impliqué dans le plus gros bide hollywoodien de la dernière décennie. Je ne vais pas non plus le blâmer pour cela: je remarque juste qu'il est incompréhensible que l'on demande à un type qui n'a réalisé qu'un film romantique à petit budget de faire le nouveau Spiderman; cela reviendrait à demander au réalisateur de N'oublie Jamais de faire le prochain Hobbit. C'est un suicide artistique.
Et puis, James Gunn, c'est avant tout le mec qui a écrit les deux scénarios de Scooby Doo, hein :p

_________________
Image


Dernière édition par Donnie Darko le Mer 27 Avr 2016 14:35, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Captain America - Civil War
MessagePosté: Mer 27 Avr 2016 10:20 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2007
Messages: 3597
Localisation: Académie Honnōji
« Marvel = Modern Mythology + Money » Robert Downey Jr.
Résumé de la conférence de presse parisienne sur ActuaBD.com

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Captain America - Civil War
MessagePosté: Mer 27 Avr 2016 13:35 
30 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Juin 2012
Messages: 451
Localisation: PIcardie. Ham.
Donnie j'ai bien lu tout ton post, tu parle de tout mais tu attends quoi des films marvel et DC ? La partie politique c'est nul, il y a 20 ans on avait pas des films comme ça, et c'est mieux la et je suis pas fan, il y a une cohérence et surtout sur les montures captain America, au moins ceux là, et ton post est si long que le captain 3 devrait atteindre les 4 heures de films pour explorer toutes les possibilité d des persos...je te trouve dur et je me perds dans ta critique, des millions de gens seront conquis par ce film, qui sera de très bonne facture...

Succès improbable mais pourtant ce genre a renait de ses cendres, dixit l'histoire de Marvel qui passe et repasse sur arte , la 7 , RMC découverte, les comics et leur films qui donnent un nouveau souffle ou plutôt un souffle différent au ciné USA, et c'est trop cool, a côté tu as des ouf du ciné, des visio, Tarantino et autres qui sont plus dans leur monde, les films Marvel et DC ouvrent des possibilités infinis jusqu'à des possibilités originale et c'est ça que j'attends du nouveau, du grand nouveau....


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Captain America - Civil War
MessagePosté: Mer 27 Avr 2016 14:18 
25 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Mar 2011
Messages: 428
Pas grand chose à redire du post de DD, il cristallise ce que pas mal de gens pensent actuellement.

Par contre j'ai juste une contre-indication à donner lors de ton énumération de réalisateur. Déjà car faire (500) jours ensemble, ça va y'a pire réalisateur (y'a beaucoup d'effet de style très marqué et plutôt intéressant).
Mais surtout ! Surtout ! James Gunn qui a réalisé Les Gardiens de la Galaxie. Je suis désolé, mais tu peux pas sérieusement le résumer à My Movie Projet (un film à sketch réunissant 13 réalisateurs donc pas un vrai projet à proprement parler). Notamment car James Gunn a vraiment eu un parcours très atypique. Issue de Trauma (un studio à Nanar un peu comme Asylum), celui-ci a eu pas mal de fait d'arme intéressant comme la série James Gunn's PG Porn, une parodie de porno vraiment drôle, et quelques films dont Horribilis une comédie horrifique assez sympa, et Super un des meilleurs film de super-héros que j'ai vu (une sorte de Kick Ass en plus drôle et plus trash).
Le dénominateur commun qu'on retrouve dans sa carrière, est un certain sens de l'économie de moyen, de la fibre nanardesque, qui rendent ses films particulièrement drôle et cohérent entre eux. Alors ça se sent beaucoup moins dans les Gardiens de la Galaxie qui est bien plus lisse, mais je trouve qu'il dispose d'un quota sympathie tout à fait "Gunnien". Surtout que c'est surement le meilleur Marvel du lot (pas un grand film hein, mais le meilleur).

Donc voilà, ne limitons pas James Gunn à My Movie Project, c'est aussi pertinent que de limiter Hazanavicius à Les Infidèles. Et regardez Super, pas un grand film, mais assurément un objet bien sympathique.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Captain America - Civil War
MessagePosté: Mer 27 Avr 2016 22:16 
100 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Aoû 2011
Messages: 97
Localisation: Battleground in Regna Ferox
Donnie Darko, je sais que c'était censé être personnel et que tu ne voulais pas spécialement créer un débat, mais permets-moi de revenir sur quelques points !

L'amitié entre Tony et Steve est certes très implicite, mais je pense que ce qui permet de donner un impact à leur confrontation ne vient pas uniquement de là. Les spectateurs ont eu le temps de prendre les personnages en affection, et les films Avengers apportent bien assez d'interaction entre eux pour que leur relation soit crédible. C'est une amitié difficile, conflictuelle, basée sur un respect mutuel malgré leurs divergences de codes moraux, une amitié qu'ils doivent aux combats qu'ils ont menés côte à côte. C'est assez injuste de la comparer à l'amitié entre Harry et Peter, qui sont amis d'enfance et très jeunes, là où Captain et Iron Man se sont rencontrés étant adultes et partagent des responsabilités via leur équipe. Cela dit, c'est vrai que la saga du MCU et sa démultiplication de personnages principaux dessert le spectateur lambda, qui aura moins de facilités à s'attacher à tout le monde que dans une saga classique à la Spider-Man.

Pour l'extrait, là encore c'est vache ! C'est un outil promotionnel ! Comment peux-tu juger la qualité du montage du film alors que cet extrait en question a lui-même peut-être été recoupé et remonté de façon à ne révéler que ce qu'il faut ? C'est tout sauf pertinent, et franchement un peu gratuit.

Je te rejoins à moitié sur les différends créatifs entre le studio et ses réalisateurs. S'il est de notoriété publique qu'Edgar Wright a quitté le projet Ant-Man à cause de ça, il y a cependant d'autres témoignages, comme celui de James Gunn, effectivement, qui laissent penser que Marvel sait aussi lâcher la bride. Donc on n'est pas vraiment fixé concernant l'éventuelle tyrannie de Marvel. En revanche, il semble logique qu'une saga doive respecter une certaine continuité, et en ce qui concerne le MCU, ladite continuité doit devenir un véritable cauchemar de complexité, qui impose d'elle-même une grande rigueur et bride à elle toute seule un réalisateur qui souhaiterait s'en affranchir ou s'en éloigner (ce qui a été, je crois, la raison principale du départ de Wright).

Citation:
Pourquoi réduire des grands conflits idéologiques à des petites affaires maternelles ?


Mais !! Tu n'as pas vu le film ! Qu'est-ce que tu en sais ? Comment peux-tu dire ça ? Je crois que la base quand on se permet d'écrire un pamphlet sans avoir vu ce qu'on attaque, c'est de ne pas l'accuser de quelque chose sans savoir ! Avoir des soupçons, à la limite, mais là c'est malhonnête.

Citation:
Objectivement, ces films ne tiennent pas debout, seul notre attachement aux personnages les rendent supportables. Et c'est là le problème. J'entends ici et là "oui mais ceux qui n'ont pas aimé n'ont pas lu le comic c'est pour ça !" Tous les spectateurs de X-Men et de Spiderman 2 n'avaient pas lu les comics pour être suffisamment passionné par le film. Un film doit se suffire à lui-même, sans autres médiums pour combler les trous narratifs. Point.


Je n'ai pas lu les comics, et je suis un grand fan du MCU. Parce que je ne me suis pas attaché aux personnages via les comics, mais via les films, que j'ai plus ou moins aimés en fonction de mes goûts. Autrement dit, pour moi, personnellement, les films du MCU se suffisent à eux-mêmes et développent leurs propres arcs narratifs sans aucun souci majeur.

Maintenant, d'une façon plus générale :
Je comprends qu'on puisse avoir envie de pousser un petit coup de gueule de temps en temps pour se soulager, surtout quand on fait face à une fanbase aussi imprévisible que celle du MCU. C'est toujours éreintant et agaçant de devoir se justifier de ne pas avoir vu ou aimé tel film, alors que tout le monde en parle au bureau ou à l'école. Être confronté à une mode qu'on ne suit pas, c'est un supplice ! Je connais bien ça, notamment avec Star Wars. C'est un peu comme si on devait s'imposer une façon de penser simplement pour s'adapter. Donc, malgré la certaine véhémence que tu as pu déceler dans mes propos, je ne peux pas te reprocher d'avoir dit ce que tu avais besoin de dire, au contraire ! Je pense qu'on peut s'accorder pour dire que parfois, il faut juste que ça sorte. Il serait juste fort dommage que cela aboutisse à une nouvelle mode, parce que le problème ne se résoudrait jamais.

Et en ce qui me concerne, je pense que le MCU a largement fait ses preuves pour ne pas être taxé par des critiques comme celle du Nouvel Obs de "films McDo pour geeks peu exigeants".

Pour en revenir au film en lui-même !

Je vous remets la critique à chaud que j'ai faite sur les toiles héroïques et Allociné :

Alors ça va être simple : ce film est par-fait. Je parle de perfection parce que le film ne m’a déçu en rien, m’a fait rire, pleurer, il m’a émerveillé, désolé, impressionné, touché, surpris, dérouté, il m’a fait réfléchir tout en ne me faisant pas perdre le fil. De tous les films du MCU, il est celui qui respecte le plus l’idée de saga continue, d’univers connecté : chaque personnage y a un développement, qu’il soit central ou simplement assez important pour le trouver utile ; chaque action entraîne une réaction, chaque événement trouve des conséquences et le tout s’enchaîne parfaitement, logiquement, à un rythme indiscutablement travaillé et réussi. De tous les personnages du film, c’est Iron Man qui subit le traitement le plus important. Là où le personnage de Tony Stark m’avait déçu et frustré dans l’Ere d’Ultron, en partie à cause d’un jeu d’acteur un peu fade de la part de RDJ, je trouve un développement complexe et incroyablement pertinent de sa psychologie dans Civil War. Captain America reste égal à lui-même ; sa relation avec Bucky évolue, mais c’est à peu près tout. Cela dit le titre « Captain America » n’est pas usurpé : les personnages et les intrigues gravitent autour de lui. L’action adopte souvent son point de vue et il est un leader naturel, ce qui fait que malgré le nombre stupéfiant de personnages principaux et secondaires du film, on revient toujours naturellement vers lui, avec le sentiment que c’est lui qui fera avancer les choses, que c’est lui qui détient la clé de tout. Les personnages… quelle galerie ! Ils sont si nombreux, et pourtant, on n’est jamais frustré : tout le monde a sa place, sa personnalité, sa vision des choses, son importance dans le récit. Ils parlent, s’écoutent, et font tout ce qu’ils peuvent pour résoudre les problèmes sans en venir aux mains, mais l’affrontement est simplement inévitable ! Et quand celui-ci survient, accrochez-vous bien. C’est homérique. Gargantuesque (oh que oui !). Cette scène est d’une complexité absolument absurde et pourtant, tout reste clair, parfaitement lisible, et jouissif à s’en faire éclater le coeur ! C’était tellement… parfait, il n’y a pas d’autre mot ! A certains moments, j’étais pris de rire nerveux tant c’était génial.
Spoiler: Montrer
Black Panther et Spidey sont magnifiquement introduits. La scène d’introduction de T’Challa est extrêmement simple : un zoom lent sur lui de dos, se retournant peu à peu vers la caméra pour dévoiler son visage. Une discussion avec Black Widow, un court dialogue percutant avec son père pour établir leurs liens, l’explosion de la bombe, la mort du père, et le chagrin et la rage d’un nouveau roi. Simple, efficace, une scène parfaitement mesurée pour un film aussi long. Son costume est immensément classe, et ses techniques de combat, sa gestuelle, sont excellentes. Black Panther a son identité, son histoire, ses motivations, ses objectifs, et son rôle à jouer. Qui a besoin d’origin story de nos jours ? En parlant d’origin story, abordons le cas Spidey – Peter Parker. Je parle de cas parce que je pense qu’il va y avoir une polémique, malgré tout le bien que j’ai pensé de ces changements. Peter est extrêmement jeune. Tante May l’est aussi – alors là, houla oui, non seulement elle est jeune mais elle va clairement devenir le nouveau fantasme inavouable de bon nombre de spectateurs ! Tony Stark en tant que mentor, je dis OUI. J’ai attendu ça pendant 8 ans et je n’ai pas été déçu, je peux mourir heureux (mais ce serait chouette que je meure pas quand-même, hein). Là encore, en l’espace d’une scène, tout est fait, tout est dit : Peter joue aux super-héros dans son coin depuis un petit moment dans un costume bricolé, l’héritage de l’Oncle Ben se fait intensément ressentir sans jamais être clairement abordé, c’est un génie avec suffisamment de cran pour empêcher Stark de révéler son secret à May, il a des problèmes d’argent, il est blagueur, il vit dans un appart’ du Queens, il a fabriqué ses lance-toiles lui-même, bref. En cinq minutes, top chrono, le personnage est planté et solide et laisse une impression de (devinez quoi) perfection. Ce qui se vérifie par la suite ; il crève l’écran. Puissant, agile, blagueur mais aussi naïf en raison de sa jeunesse, il est l’une des grandes stars de la bataille de l’aéroport. Tous les partis-pris le concernant me conviennent : son côté quasi pré-ado contraste avec la ribambelle d’adultes et donne une bouffée d’air frais, son humour naïf ne fait ni forcé ni bouffon, son costume apporte un peu de neuf tout en respectant les origines et en s’intégrant bien dans le panorama de la mode « moderne » MCUienne, et sa tante est adorable (notons qu’il n’y a pas besoin de constamment s’engueuler avec, comme c’était le cas dans les TASM, que j’aime beaucoup soit dit en passant). Rumlow fait son job et puis BOUM. Rien de spécial à dire. En revanche, Zemo est un méchant plutôt réussi. Il ressemble plus au vilain d’un film d’action classique qu’au supervilain qu’on pourrait être en droit d’attendre, mais entre le développement fourni du personnage et la performance convaincante de Daniel Brühl, sans oublier les conséquences assez percutantes de son plan, on peut dire qu’il laisse une bonne impression. Quant à la révélation sur la mort des parents de Stark, on peut dire qu’elle a su me prendre par surprise, ce dernier acte m’a vraiment pris aux tripes. Pour finir, quelques mots vite-fait sur d’autres points qui ont retenu mon attention : l’apparition de Hawkeye est, une fois encore, parfaite ; la relation Vision – Scarlett Witch avance très bien ; Black Widow est un personnage décidément captivant ; les funérailles de Peggy m’ont arraché une larme, ce qui n’aurait sûrement pas été le cas si je n’avais pas suivi ses aventures sur petit écran (eh oui ! Un bienfait insoupçonné de l’univers étendu) ; Sharon Carter est badass, mais est peut-être le personnage le moins marquant pour l’instant ; les deux scènes post-générique m’ont satisfait ; ce qui arrive à Rhodes m’a secoué aussi, après tout c’est l’un des personnages les plus anciens du MCU et je m’y suis beaucoup attaché ; Ant-Man (oui, juste Ant-Man, parce que Ant-Man).
Voilà, c’est à peu près tout je crois. Je suis comblé et ravi. Les petites touches d’humour par-ci par-là n’entravent en rien la gravité des événements et la douleur qu’on ressent à la fin du film : voir cette famille, tous ces personnages avec lesquels on a vécu huit années de notre vie, se déchirer de la sorte, c’est une expérience marquante, à n’en pas douter – et il y a malgré tout encore de la place pour les nouveaux. Et pour conclure, tout ce que je peux dire, c’est : allez voir Civil War. Je ne peux pas vous garantir que vous le considérerez, comme moi, comme étant le meilleur film de toute la saga, mais je peux vous assurer que vous en aurez pour votre argent. Et bien plus encore !

_________________
Image
Bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla et pis bla bla bla bla bla bla bla bla


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com