Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 messages ]  Aller à la page [1], 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Le Dossier de l'Horreur/Epouvante
MessagePosté: Sam 26 Nov 2011 03:59 
350 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juin 2009
Messages: 1870
Localisation: Insanity
Mouhahaha...

Qui l'aurait cru ? ... ... Personne.. Mince, dommage.

Bienvenue dans cette zone macabre où votre cher fan du genre (Cf le titre du topic) viendra vous faire découvrir des films de cette catégorie (Où pas...). Pas que le genre bien entendu, l'ambiance convenue sera mise en avant et je compte sur vous !

Le but du topic est très simple. Je mettrais en évidence des comptes-rendus des films horreur/épouvante/gore qui m'auront plu (Et je vous le garanti, à la base, même s'ils sont pourris d'après certains avis que j'aurais entendu, j'aurais justement le point de vue inverse). Au lieu de faire cinquante topics avec chaque film, pourquoi pas les mettre ici ?

J'aimerais sincèrement que chaque membre qui possède l'envie de créer un topic sur un film d'horreur/épouvante/gore (Récent/Ancien), vienne le faire par ici. C'est une histoire de découverte personnelle, évidemment pour ma pomme. Une limitation de post aussi, pis bien entendu, ça regrouperait un maximum d'éléments en un seul endroit. Je connais quelques membres adeptes du genre et j'espère qu'ils posteront leurs avis.

Malheureusement, je n'ai pas de film à ajouter pour le moment à l'instant de la création de ce topic, mais j'en ai un en préparation, il viendra prochainement =)

Alors vous autres, chers membres qui adhèrent à ce genre, y laisser une trace par ici me ferait grandement plaisir, même si vous postiez un film avant moi voire même une petite remarque, je ne serais pas contre, si vous êtes plus rapide, je dirais pourquoi pas ? ^^

Que du monde se mobilise rapidement...

Mouhahahahahahahahahahahahahahahahahaha... !

_________________


Dernière édition par Yosuke le Dim 19 Jan 2014 21:18, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le dossier Horror de Yosuke
MessagePosté: Lun 5 Déc 2011 18:47 
100 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Mar 2008
Messages: 811
Localisation: L'ile des sniper ! Où ? Dans ton coeur.
Bonne initiative ce sujet Yosuke.

Mouahahahah zombie, vampires, goules, spectres, et tout un tas de petites créatures mignonne tout plein, sans oublier les psychopathes et possédés. Quel jolie petit monde qui peuples le genre évoqué dans ce sujet ^^ ...

Je ne suis pas un grand expert de ce style cinématographique, mais il y a quelques films références que je qualifierais de cultes. Mais ces œuvres sont toutes dans un genre connexe que l'on peut appeler le comico-gore, l'épouvante-horreur comique, enfin vous comprenez où je veux en venir.

Je vais présenté 4 films par ordres chronologique, ayant une forte propension à l'humour tout en restant bien encré dans le style évoqué par le sujet.

Oh et les deux premiers films que je vais présenté sont des œuvres de deux réalisateurs très connu, et je souhaite que les genre identifie bien ces deux personnes à leur premières œuvres et non pas aux gros blockbuster qu'ils ont fait plus tard, car sans ces réalisations qu'ils ont fait dans leur jeunesse et qui les ont propulsés au devant de la scène, vous ne les auriez jamais connu. Et je trouve dommage que lorsque l'on cite ces réalisateurs toujours par le biais des gros succès populaire et non aux œuvres qui les ont défini comme les cinéastes qu'ils sont maintenant (qui somme toute ont été aussi des succès au cinéma à l'époque).


Braindead

Image

Date de sortie: 27 janvier 1993 (1h44)
Réalisé par: Peter Jackson
Avec: Thimothy Balme, Diana Penalver, Elizabeth Moody
Genre: Epouvante-horreur
Nationalité: Néo-Zélandais

Synopsis:

Lionel Cosgrove, un jeune homme timide flanqué d'une mère envahissante fait la connaissance de la belle Paquita, dont il tombe amoureux. Ce qui n'est pas du goût de sa chère maman, bien décidée à gâcher cette relation. Alors qu'elle espionne l'un de leurs rendez-vous galants au zoo, cette dernière est mordue par un singe-rat de Sumatra. Succombant à ses blessures, elle se transforme alors en zombie cannibale et contamine peu à peu la ville. Seul Lionel peut stopper l'invasion...

Avis:

Voici donc un gros délire gore, des singe-rats qui transmettent un virus zombie ... Le film part dans tout les délires gore possible et n'est pas radins en scène complètement improbable, comme si les zombies prenaient un malin plaisir à tuer de toutes les façons possibles, mais les héros ne sont pas non plus en marge et ont des scènes de dézingage de zombies tout à fait culte. Ce film est le deuxième dans un style gore de Peter Jackson, après un passage par le court-métrage, il nous pond "Bad Taste" où l'histoire d'alien qui veulent utiliser les humains comme nourriture pour leur fast-foot spatial :Luffy hilare: , puis après un passage par un film d'animation "Les Feebles" complètement déjanté, voilà qu'il nous sort Braindead qui fût rapidement un succès du film gore et devint rapidement culte. Cette oeuvre est toujours aussi plaisante à regarder, même si ça fait très vieillot, c'est absolument jouissif ^^.

Spoiler: Montrer



Evil Dead 3: L'armée des ténèbres

Image

Date de sortie: 5 janvier 1994 (1h36)
Réalisé par: Sam Raimi
Avec: Bruce Campbell, Embeth Davidtz, Marcus Gilbert
Genre: Epouvante-horreur, Comédie, Fantastique
Nationalité: Américain

Synopsis:

Une tronçonneuse greffée au poignet, un fusil à canon scié dans l'autre main, Ash, le héros des Evil Dead, remonte le cours du temps jusqu'en 1300. Là, il lui faut mettre la main sur le Nécronomicon, grimoire à l'origine de ses malheurs. Sa quête se transforme vite en effarante croisade, qui le mène à affronter une armée de squelettes...

Avis:

Pourquoi je parle du trois et pas des deux premiers, et bien car celui là est à l'apogée du mélange humour et horreur. Les deux premiers sont aussi emprunt de comique mais celui-ci met très clairement l'accent dessus, et puis je suis complètement fan de cet opus. Bruce Campbell acteur emblématique du cinéma d'horreur et de séries Z ^^, est tout à fait excellent en Ash qui fait face au Nécronomicon et à une horde de squelettes et démons. Il y a quelques répliques hilarante et culte qui même après quelques visionnages du film restent énorme. Cette trilogie est créé par Sam Raimi, bien connu pour son Spiderman, mais c'est bien par le film d'épouvante qu'il a commencé son aventure filmographique. Après un passage classique par le court métrage, il se lance dans l'écriture "d'Evil Dead", Bruce Campbell qui deviendra son acteur fétiche (et qui fait même une apparition dans les 3 Spiderman ^^) s'implique lui aussi beaucoup dans ce projet et devient producteur. La suite vous la connaissez, le film fût un véritable succès et deux opus furent créé à la suite dont le 3 qui est absolument jouissif.

Spoiler: Montrer



Bubba Ho-Tep

Image

Date de sortie: 15 février 2006 (1h32)
Réalisé par: Don Coscarelli
Avec: Bruce Campbell, Ossie Davis, Ella Joyce
Genre: Comédie, Fantastique
Nationalité: Américain

Synopsis:

Une petite ville de l'Amérique profonde est menacée par une terrible momie, Bubba Ho-tep, qui veut absorber l'énergie vitale des habitants. Afin de la combattre, deux pensionnaires de l'asile local unissent leurs forces. Parmi eux, l'authentique Elvis Presley et un homme qui se prend pour Jack Kennedy.

Avis:

Retour de Bruce Campbell dans une œuvre d'épouvante de qualité. Le film qui n'a pas prétention à être un chef d’œuvre, réussi à être très bon, avec un budget faible, le réalisateur nous fait part d'une œuvre bien maîtrisé et les effets spéciaux sont tout à fait correct. Mais il faut souligner la prestation jubilatoire de Bruce Campbell, en Elvis Presley à la maison de retraite que personne ne prend pour le vrai, et qui se retrouve en chasse d'une momie Égyptienne. Le film réussi bien aussi à reprendre les emblème Américain (Far-West, Elvis Presley) et Égyptien (Les momies et leurs légendes), tout en parlant intelligemment des vieux et leur vie dans les maisons de retraite. Excellent.

Spoiler: Montrer



Zombieland

Image

Date de sortie: 25 novembre 2009 (1h20)
Réalisé par: Ruben Fleischer
Avec: Woody Harrelson, Jesse Eisenberg, Abigail Breslin
Genre: Comédie, Epouvante-horreur
Nationalité: Américain

Synopsis:

Dans un monde infesté de zombies, deux hommes tentent de survivre. Columbus, le plus jeune, est terrorisé à l'idée d'être dévoré. C'est une poule mouillée, mais sa prudence pourrait bien lui sauver la vie... Tallahassee, lui, est un chasseur de zombies qui ne craint plus rien ni personne. Armé d'un fusil d'assaut, il se donne corps et âme à la seule mission qui compte pour lui : trouver les derniers exemplaires de ses biscuits préférés, des Twinkies, encore disponibles sur Terre.
Dans leur périple, les deux survivants sont rejoints par Wichita et Little Rock, deux jeunes filles. Tous ont désormais deux défis impossibles à relever : affronter les zombies et apprendre à s'entendre...

Avis:

Surement le plus connu des 4 que je présente, car le plus récent. Ce film renoue bien avec l’épouvante-comique, le duo du jeune qui prend plein de précaution et du bourrin qui prend un malin plaisir au massacre de zombies est vraiment bien réussi. L'aventure somme toute classique, ils partent sur les routes pour échapper aux morts-vivants, est une bonne excuse à l'humour et au dézingage de zombies. Le film est efficace et n'a pas la prétention d'être une œuvre majeur de l'horreur mais est en passe de devenir culte car quelques scènes sont vraiment jubilatoire, à voir ce que le 2ème opus donnera.

Spoiler: Montrer

_________________
Image
Si la fin du monde est pour décembre 2012, c'est hyper grave, car la dernière saison de Breaking Bad sera diffusé en deux parties dont l'une en 2013 T_T.

La série du jour => TRON Uprising


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le dossier Horror de Yosuke
MessagePosté: Lun 5 Déc 2011 23:26 
350 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juin 2009
Messages: 1870
Localisation: Insanity
Le Jour des Morts-Vivants


Image


Synopsis

Suite à l'invasion planétaire de morts-vivants, un petit groupe arrive en hélicoptère pour rechercher d'éventuels survivants. Peine perdue, ils regagnent leur base, un camp militaire fortifié. Dans ce camp qui est en fait un silo à missile datant de la guerre froide, la tension est présente entre les deux factions présentes, les militaires et les scientifiques. Les militaires sont partisans de l'éradication pure et dure des zombies - les scientifiques recherchent un moyen d'éradiquer la contamination. De plus, un mort-vivant différent, car exprimant des émotions humaines, est domestiqué par un des savants. La tension monte à son comble lors d'un raid de capture de morts-vivants, lorsque le groupe de soldats se fait en partie décimer. En effet, chaque mort ou morsure crée un nouveau zombie. La lutte entre les deux groupes va pouvoir se faire, en présence de l’invasion de morts-vivants.

Le début de la terreur...

Et voici ma première fiche. Evidemment, j'ai choisi ce film en premier pour de multiples raisons. Mais avant d'en parler, d'émettre mes impressions, je vais vous dire pourquoi j'ai eu cette passion pour ce genre. En effet, j'en avais parlé par-ci par-là que j'avais regardé un film gore étant un petit bonhomme (à 7-8 ans il me semble). Pour certains c'est peut-être dingue, d'autres non, mais pour ma part c'est pourtant ce qu'il s'est passé un après-midi.

J'étais seul à la maison, à cet âge, mes parents utilisaient encore un lecteur vidéo K7. En me baladant dans la salle à manger, j'avais les yeux fixés sur une étagère avec 5-6 tablettes. D'un seul coup, j'eu l'envie de me regarder un film. Normalement, ce serait plutôt un dessin animé, mais non j'étais plus attiré vers ces étranges belles couleurs au niveau des jaquettes et de la tête des personnages qui m'intriguait pour la plupart. Je vis un homme avec une tête en feu (Scanners), non pas intéressant. Un squelette.. (Evil Dead 2). Soudain, une jaquette rouge attira mon attention avec une tête bizarre, je regarda l'avant, trois visages déformés, qu'est-ce que c'est que ça ? Le Jour des Morts-Vivants... Je retourna la jaquette, j'aperçois un corps ensanglanté allongé, pis d'autres éléments sans grande importance. Même si j'ai pû voir des visages de couleurs (Marrons, verts), ben qu'est-ce qu'ils peuvent avoir ces gens là ? Aussitôt, je me précipita vers le lecteur vidéo, ouvrit la jaquette et inséra la K7 dans le lecteur. Patience.. Patience.. C'est parti.

Un hélicoptère (Oui je résume, j'évite de parler du film en entier bien entendu), deux personnages et ils débarquèrent dans une ville à première vue, abandonnée. L'homme hurla avec son haut-parleur et patienta.. La scène changea, le décor de la ville et j'entendis des pas et des sortes de murmures incompréhensibles. Un type marcha doucement, la caméra était fixé à ses pieds puis monta tranquillement jusqu'au visage.. Du moins ce qu'il en restait. Qu'est-ce que c'est que ce truc ? Il lui manquait la moitié de sa mâchoire, du sang coulait pertinemment. Il a eu un accident ? Un journal avec une inscription anglaise "The Dead Walk ". J'ai eu la traduction bien entendu, " La marche des morts "... Euh... Je ne comprends toujours pas. Et là, c'est bizarre, les scènes défilèrent rapidement sur plusieurs de ces " morts " qui aparaîssent de plus en plus nombreux. Ils marchaient tous doucement, certains les bras en avant, d'autres en les agitant etc. Il manquait un oeil à un type, un nez pour un autre, le visage rempli de sang pour d'autres, des visages de couleurs (Marrons, Verts, Bleus..). Je ne comprends toujours rien. J'avance le lecteur très rapidement jusqu'à tomber sur une scène, des gens normaux enfermèrent 2-3 " morts " à travers une grande barrière, pour ensuite les faire entrer dans leur zone. Un homme attacha au cou d'un " mort " un collier relié à une barre en ferraille mais il s'éloigna, il avait peur de ce " mort ". Bon, c'est pareil, l'incompréhension totale, le " mort " lui voulait quoi ? Pis après quelques discussions entre les militaires et la femme qui fut présente, il y eut un problème. Le " mort " se jeta sur un militaire et lui croqua le cou... Whouuuaa, du sang partout, c'est quoi se délire ? Pis un autre " mort " se jeta sur un homme et même scène au niveau du bras cette fois. Pouaah, il se régale en plus avec le premièr plan. C'était à ce moment là que mon corps fut rempli de frissons, pas de peur ou d'angoisse mais d'exitation, ça me plaisait. Pourtant, je ne saurais l'expliquer, c'est comme ça.

Bref, je passais les scènes de blabla et je laissais uniquement ce qui m'attirais le plus, lorsque un homme ou plusieurs se faisait déchiqueter par un " mort ". A force d'avoir apprécié, j'ai même eu un sourire à un certain moment. Je ne vous parle pas non plus de la fin qui m'a finalement laissé sur un éclatement de rire puisqu'ils étaient tous morts à par 2-3... Je n'ai toujours pas compris mais bon après tout, j'étais parti pour me lancer sur des films de cette catégorie. Mes parents furent étonnés évidemment, ils n'acceptèrent pas au départ de visionner ces films. Pour autant, je le faisais dans leur dos =P

Finalement, dès 11-12 ans, j'étais enfin libre ! Le Jour des Morts-Vivants, Scanners, Evil Dead 2 & 3 (Pas très épouvante avec sa dose d'humour), l'Exorciste, Candyman, Vampires, Hurlements, Il est revenu....

Avis

Il serait temps de passer au film que j'ai revu il y a pas si longtemps que ça en fait. Dire que c'était mon tout premier film de Georges A. Romero, un très grand réalisateur mettant en scène quasiment que de la violence et mettant en scène souvent des morts-vivants. Un film qui n'est pas récent par contre mais le revoir m'a bien plu. Comme on dit, souvenirs, souvenirs... J'ai toujours apprécié les films avec ces cadavres, j'ai vu beaucoup de films de ce genre, de ce réalisateur ou non. Ce film m'a beaucoup plu à sa revue, oui ça fait toujours du bien de revoir de bon vieux films cultes. Certes, on ne va pas s'attendre à une qualité comme maintenant, mais c'est toujours aussi sympa. La survie, l'élément le plus implacable qui peut exister dans cet univers, le calme n'est pas souvent présent, toujours être sur ses gardes dans ces situations. Cet élément angoisse beaucoup de monde, à n'importe quel moment, tout peut s'effondrer et ça j'apprécie, surtout lorsqu'il faut surprendre le spectateur. Un petit bond peu arriver, personnellement, j'en ai eu très peu dans ma vie en regardant ces films. Le côté campement, qui se rallie à la survie dans le film est bien puisque même si la première barrière à se méfier est les zombies, on ne va pas s'attendre à ce que les humains se mettent dessus aussi, c'est bien le truc qu'il faut à tout prix éviter afin d'avoir le moins de mort possible. Moi, je ris souvent de leur stupidité, ou encore de ce qu'ils vont jusqu'à même essayer de faire (Les scènes avec le scientifique déjanté font le bon exemple de la chose). Au final, on comprends pourquoi il y aura peu de survivant dans ce film. Finalement à sa revue, j'ai pû revoir la différence de la qualité des morts-vivants à maintenant. Il y a une différence, parfois plaisante, parfois dégueulasse.

Une différence utile ?

Comparer un film de mort-vivant des années 80 à maintenant est une erreur. Au fil du temps et des fims qui sortent, on constate que les morts-vivants développent tous le temps une sorte de faculté spécifique. Je ne parle pas dans le terme de l'humour, je reste dans la catégorie épouvante. Ils vont se mettra à courir (L'apparition des infectés) dans L'Armée des Morts ou encore La Horde. Ils vont " communiquer " comme dans Land of the Dead, ou alors (Là je suis hors-sujet totalement mais ça m'a inquiété quand même), des morts-vivants hormis à par le fait qu'ils mangent aussi, quoi de plus logique justement, ils osent mettre des roustes ? Left 4 Dead. Un développement peut s'avérer parfois sympa cela permet d'éviter d'être répétitif par exemple, mais parfois je ne comprends pas. Personnellement, un mort-vivant est un cadavre qui se trimballe doucement à la recherche de nourriture humaine, sans plus, ni moins.

Ensuite, l'idée de mettre en scène des animaux. Ah ben là, pourquoi pas ? Avec l'arrivée de Résident Evil, les dobermans zombis et agressifs, puis des.. Attendez.. Des " monstres " ? C'est l'élément qui m'a perturbé, ça gâche le plaisir du film.. Je préfère rester dans un classique, même avec les animaux, ça passe encore mais éviter de trop en rajouter peut parfois pousser dans l'abus. Surtout que là, ya une différence, ces zombies, du moins infectés, croquent juste les survivants, il n'y a pas de scène de déchiquetage en gros plan, rien du tout. Pas d'intestins qui volent, pas de corps séparés en 4, nop absolument rien.

Pour être clair, c'est un peu dommage d'avoir eu un développement de la sorte. Je resterais toujours dans mes vieux classiques, les vrais films de morts-vivants ne sont quasiment plus de cette époque malheureusement. J'espère ne pas avoir été le seul à avoir eu cette impression.

Prochain film

Je vous laisse un indice..

Image
Ne vous approchez surtout pas de l'atelier..

_________________


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le dossier Horror de Yosuke
MessagePosté: Mar 6 Déc 2011 01:07 
Gardien des Secrets de la Mégastructure
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Nov 2004
Messages: 4510
Localisation: Le cosmos... est... mon campement
Je vais répondre à Yosuke puisqu'il ose parler du film le plus aboutit de la première saga de Romero. Même si Zombie (Dawn Of The Dead) garde pour moi une aura culte puisqu'il a été le premier film de zombie que j'ai pu voir, Day Of The Dead réunit tout les ingrédients pour en faire un excellent film.

Replaçons le film dans son contexte. Réalisé en 1985, Romero utilise une nouvelle fois son film pour placer une critique social, mettant en place deux groupes différents (militaire et scientifique) qui vont devoir défendre les différents points de vue. Romero décide dans son film de donner tort ou raison a aucun des deux groupes puisqu'ils sont à la fois bons et mauvais et propose donc une film basé sur une certaine réflexion et même philosophique sur l'invasion des mort-vivants. Pour moi toute la qualité du film vient donc des différents échanges entre les personnages qui ne se comprennent pas puisqu'ils viennent d'un monde différent. Le film en ressort avec une lenteur qui pourrait en déstabiliser plus d'un et donc les scènes d'action sont bien moins important que dans l'opus précédant.
L'autre point fort du film est bien sûr ses effets gores, Tom Savini ayant atteint l’apothéose de son art sur ce film. Malgré ce que peut dire Yosuke, la qualité est telle que certains scène sont criante de vérité. Et à la différence d'aujourd'hui, il y avait une véritable recherche dans l'art du maquillage et de l'effet spéciaux qui a disparu aujourd'hui à cause du numérique.
Et je ne parle pas du talent encore vivace de Romero dans sa réalisation, car le film frise la perfection enchainant scène culte sur scène culte. Rien que la scène de démarrage est splendide, admirez par vous même -->



Beaucoup de stresse au programme.

Pour répondre à Yosuke sur les différents supports ayant apporté des évolutions chez le mort-vivant, je te dirais de faire attention, car il y a zombie et zombie.

Pour ce qui est de la première trilogie de Romero, l'infection serait du à une météorite écrasé sur Terre (Night Of The Dead), bien que d'autre source, plus religieuse, verrait ça comme étant une punition de dieu, il n'y aurait plus de place pour les morts en enfer (Dawn Of The Dead).
Pour ce qui est de Resident Evil, le jeu propose une autre version, celui du virus créé par l'être humain. Il attaquerait aussi bien les humains que les animaux et aurait même l'avantage de muter et créer des abominations. Le film bien évidemment est une version light du film de zombie, prônant l'action plutôt que l'ambiance.
Left 4 Dead est un peu plus flou à ce propos mais on parle ici non pas de zombie mais d'infecté, donc des personnes probablement non morte (pas encore) et d'autre ayant eu des mutations (les spéciaux).
Bien sûr le zombie qui cours a toujours été pour ma part une aberration dont le seul but est de créer des film d'action sur le thème du zombie.
Si tu aime les films de zombies, je te conseil personnellement de faire abstraction de la version télévisuelle de Walking Dead pour te mettre au comic.

Pour le prochain film, excellent choix. J'ai beaucoup apprécié ce film bien flippant à souhait, en espérant que tu ai aimé.

_________________
Image
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête avant de poster.


Un an déjà
+
Fullmetal Epic


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le dossier Horror de Yosuke
MessagePosté: Ven 9 Déc 2011 22:01 
350 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juin 2009
Messages: 1870
Localisation: Insanity
Dead Silence


Image


Synopsis

Un homme revient dans sa ville natale pour enquêter sur la mort mystérieuse de sa femme. Au fur et à mesure de ses recherches, il apprend que ce meutre pourrait avoir été commis par le fantôme d'une ventriloque continuant à vivre à travers ses marionnettes...

Des marionnettes ?!?

Désormais, changeons de catégorie. On va laisser le gore un moment de côté mais plutôt s'orienter vers un autre style bien particulier. C'est notamment un style qui me plaît énormément. Il s'agit de surprendre le spectateur ! C'est dans ce film, qu'on pourra avoir l'occasion de sauter de sa chaise, avec pourquoi pas une chute ridicule qui s'en suit, un étouffement après un abus de pop-corn, des lunettes qui se placent sur notre tête, de la transpiration, des mains crispés aux accoudoirs. Bref, voici Dead Silence !

Qu'est-ce qui peut bien nous surprendre à ce point dis donc ? Zombies, vampires, loups-garous ? Non, trop direct. Des fantômes ? Oooouuii ! Le genre d'apparition avec un drap blanc et flottant dans les airs ? Ah ben non ! Mais avec quoi parbleu ?

Avec un objet, le genre d'objet qu'on ne pourrait imaginer, des jouets. Un critère plutôt étrange et inquiétant justement puisque dans le film, on se focalise plus précisément avec des marionnettes. C'est intéressant dans le sens où je connais peu de film avec des jouets qui prennent vie gràce un maléfice dans leur corps de bois. (Chucky par exemple, sachant que c'est une poupée à la base), alors en étant en requête de sensations supplémentaires, tentons l'expérience avec des marionnettes. Donc qui dit marionnette, dit ventriloque logiquement... Et pas n'importe quelle ventriloque...

Avis

Dead Silence est sorti en 2007, c'est récent. La bonne chose que j'ai pû découvrir c'est qu'il s'agit du même réalisateur de Saw, James Wan. N'oublions pas également le fabuleux compositeur de la bande-son, également présent dans la saga Saw, Charlie Clouser. Avec ces noms, j'attends donc une ambiance excitante et une bande-son plaisante.

Résultat : J'ai tout simplement adoré le film !

Alors pour un peu classifier tout ça, je vais montrer quelles sont les étapes à retenir et surtout le must du film.

- Débutons d'abord par l'introduction avec le générique. Il y a déjà un élément qui m'a complètement concquis, c'est la bande-son. Elle colle parfaitement avec le film, ce qui va nous attendre, de l'angoisse, des frissons, on sait bien qu'on ne va certainement pas regarder un film humoristique. Je vous laisse écouter cette magnifique musique.



Je retiens la fin, dès le début de la 2ème minute, c'est juste sublime, la mort qui approche doucement mouhahaha !

- Les différentes victimes. Le fait de surprendre le spectateur est l'élément crucial à ces évènements et le fait de rajouter la marionnette qui est présente à chaque victime, notamment lorsque l'on aperçoit ses mouvements de tête et ses yeux colorés bleus qui suivent également le geste, le petit bruit de bois qui s'entend à peine. Juste pour monter la pression du spectateur, j'ai adoré ces situations. Bien sûr ce n'est pas ça qui va nous faire sauter de la chaise ou autre, mais plutôt le meurtre qui souvent est une bouffée d'adrénaline avec l'apparition vive du fantôme et le crime qui s'en suit. D'ailleurs en y faisant un choix, débile d'ailleurs, je préfère me faire tuer par des marionnettes que par le fantôme de cette sorcière, elle possède un visage sombre et effrayant, alors en action, tu n'as qu'une chose à effectuer, c'est prier et surtout ne pas crier ! Hahahahahaaaa !!!

- L'environnement obscur. L'acteur principal s'occupe de l'enquête des meurtres inexpliqués, résoudre l'énigme après que sa femme a été tuée. Ce sont les endroits qu'il fréquente afin de trouver des réponses qui m'ont beaucoup intéressé. Toujours dans un aspect glauque et aucunement en plein jour avec un beau soleil, non. Le genre de lieu également qui restera dans cette catégorie (Cimetière, Théâtre désaffecté), ce qui suit donc par une atmosphère lugubre et totalement flippante. Il est donc normal qu'on ne va pas s'attendre à y voir des fusillades, non puisque il existe de multiples possibilité d'avoir une scène effrayante étant donné que le film en possède pas mal.

- Les marionnettes. Parlons-en justement, il n'y a pas qu'un seule marionnette dans cette histoire, au fil du scénario, on en verra une belle collection qui celle-ci nous fera bien sursauter à la fin du film, j'ai beaucoup aimé cette scène avec notamment un clin d'oeil, puisque la marionnette qui apparaît dans les Saw est présente mais c'est rapide donc faut avoir l'oeil. C'est tout de même une scène rapide, c'est un peu dommage de ne pas avoir eu un peu plus de frissons à ce moment là.

- Le twist final. Evidemment, James Wan nous l'a joué comme dans Saw, la bande-son qui accompagnera les détails également (Qui, il me semble, ressemble à celle de l'introduction mais elle reste superbe), l'acteur principal viendra à bout des faits et une très très grosse révélation qui sort comme ça dans ce twist, pouuuaah j'ai drôlement été surpris par la qualité des faits et ce dont il a été question. Un final réussi qui m'aura comblé à chaque seconde.

Finalement, Dead Silence, j'ai pû découvrir le fait de tuer par le biais de jouet, de marionnette précisément. C'est un style qui me plaît énormément et j'espère en découvrir d'autres par la suite. Tout ce qui est esprit, malédiction, 666, crier un prénom devant un miroir et voir son âme quelques secondes après, toussa quoi. Bref, ça ne m'intéresse pas vraiment je dois dire, mais je trouve que Dead Silence, hormis l'histoire de malédiction avec Mary Shaw, m'a bien plu dans l'ensemble en terme de qualité du scénario, une bande-son prenante, des environnements gothiques et malveillants, des scènes effrayantes et surtout son twist-final, je me répète encore une fois, qu'est juste époustouflant !

Prochain Film

Comme d'habitude, un indice..

Image
Ce n'est pas un brouillard ordinaire..

_________________


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le dossier Horror de Yosuke
MessagePosté: Jeu 29 Mar 2012 21:24 
350 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juin 2009
Messages: 1870
Localisation: Insanity
The Mist


Image




Synopsis

Tandis qu'une brume étrange semble envelopper une petite ville du Maine, David Drayton et son jeune fils Billy se retrouvent pris au piège dans un supermarché, en compagnie d'autres habitants terrorisés. David ne tarde pas à s'apercevoir que le brouillard est peuplé d'inquiétantes créatures... Leur seule chance à tous de s'en sortir consiste à s'unir. Mais est-ce possible quand on connaît la nature humaine ? Alors que certains cèdent à la panique, David se demande ce qui est le plus effrayant : les monstres qui rôdent dans la brume ou ses semblables réfugiés dans le supermarché ?

Des créatures ?

Voici plus ou moins une catégorie qui s'affiche régulièrement dans plusieurs domaines visuels (Cinéma, Série, Jeux Vidéos, Mangas, Littérature...) puisqu'elles peuvent être nocives ou bien accueillantes, mais ici, on ne risque pas à voir des créatures qui nous tendent la main pour nous dire bonjour, non. Ici, c'est bien évidemment le terme néfaste qui est appliqué et par conséquent, toutes les créatures présentes seront à surveiller et surtout à ne pas fréquenter. A vos risques et péril évidemment !

The Mist est un film adapté d'un roman de Stephen King. (Celui qui me dit qu'il ne connait pas cet écrivain, se ramasse un coup de cendrier sur la tronche !), dans le pire des cas, je vous redirige vers ce topic dédié à cette personne : Ici. Il existe d'autres films adapté des romans du célèbre écrivain (Ça, Shining, Carrie...) dont certains qui manquent à mon salon. The Mist est un film qui m'a intrigué par sa bande-annonce intéressante et j'ai donc pû voir ce que le film proposait.

Un lieu improbable ?

L'histoire se passe précisément non pas dans un bois, ni dans un entrepôt, ni dans une gigantesque demeure ou encore dans une base militaire mais dans un supermarché, ouais, un scénario centré dans ce lieu, plutôt rare dans les films d'épouvante/horreur. Bon, il est vrai que le cataclysme atteint une ville certes mais on se concentre plutôt vers un regroupement de survivant dans un supermarché. D'où la situation complètement désespérée de se retrouver enfermé dans un petit commerce avec à l'extérieur, un ennemi coriace, totalement impitoyable, d'ailleurs on s'apercevra bien de ce ravage grandiose commis par cet ennemi. C'est pas de chance il est vrai et surtout si l'être humain y rajoute du sien, c'est encore mieux. Vous allez comprendre pourquoi.

L'être humain est-il plus dangereux que l'ennemi principalement ?

La survie est avant tout ce qui permet à toute personnes de survivre dans un endroit non fréquentable, elles ne disposent pas forcément de tout ce qu'elles souhaitent par rapport au danger en face (Nourriture, Planque, Eau). Si c'est un hôpital, c'est vraiment pas gagné.. M'enfin, pour revenir au film dans ce supermarché, ces éléments indispensables sont à la disposition de ce groupe de survivant. Donc jusque là, tout va bien.

Le problème, c'est que la survie amènera parmi quelques membres du groupe à la folie. A force de rester caché, de survivre face à un ennemi, on devient parano, influençable par n'importe qui et n'importe quoi. Dans les films d'horreur c'est plutôt courant (Notamment avec les films de zombis). Ce thème et problème s'abordera dans le supermarché, alors déjà avec un lieu restreint et un groupe avec pas mal de monde, ça peut partir en vrille à tout moment puisqu'en face, ce sont des créatures, il ne faut pas prendre cette menace à la légère. Alors vous savez, lorsqu'une catastrophe s'amène surtout si elle expose toutes sortes de phénomènes inexpliqués ou encore issu de paranormal, l'être humain, pense à plusieurs choses comme la fin du monde, la colère de Dieu ou de Satan et d'autres puisqu'il doit peut-être en exister tellement. C'est exactement le cas ici, il suffit qu'une personne annonce une chose et ça devient n'importe quoi. Du coup, on ne se soucie plus de la menace extérieur mais celle de l'intérieur, c'est donc un véritable souci à ne pas oublier ou à laisser de côté...

Alors doit-on avoir peur de ces créatures ? Ou bien de ces quelques personnes qui tentent de survivre comme vous, seront capable de vous enfoncer un couteau à cause de belles paroles insensées ?

Avis

Un bon film. D'abord le scénario qui intègre la peur avec ces créatures puis, les autres éléments qui faut se méfier. Dans la survie, il n'y a pas que les créatures qu'il faut éviter, mais de nous-même, les humains ! C'est assez improbable mais c'est la vérité. Le côté personnage reste un peu banal et surtout les scènes atroces de ces pauvres gens, le maquillage est réussi notamment impliqué lors des passages des créatures qui ne font pas que massacrer, mais contaminent également. Enfin, le final, d'une tristesse épouvantable pour le protagoniste alors qu'il suffisait de quelques minutes, voire une grosse poignée de secondes.. Juste épique !

Prochain film

Il arrivera le 4 Avril dans nos salles...

Image
Vous avez gâché mon mariage ! Vous allez le regretter !

_________________


Dernière édition par Yosuke le Jeu 27 Sep 2012 22:18, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Dossier Horror de Yosuke
MessagePosté: Lun 23 Avr 2012 22:18 
350 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juin 2009
Messages: 1870
Localisation: Insanity
REC 3 : Genesis

Image


Les petites âmes sensibles du coin, je vous préviens, faites attention avant de cliquer sur le spoil. Il s'agit uniquement de la bande-annonce certes mais celle-ci donne particulièrement sur une seule couleur, le rouge ! Vous aurez donc compris.. A vos risques et périls !
Spoiler: Montrer


Synopsis

C'est le plus beau jour de leur vie : Koldo et Clara se marient !
Entourés de leur famille et de tous leurs amis, ils célèbrent l'événement dans une somptueuse propriété à la campagne. Mais tandis que la soirée bat son plein, certains invités commencent à montrer les signes d'une étrange maladie.
En quelques instants, une terrifiante vague de violence s'abat sur la fête et le rêve vire au cauchemar...
Séparés au milieu de ce chaos, les mariés se lancent alors, au péril de leur vie, dans une quête désespérée pour se retrouver...


Une nouvelle génération ?

J'attaque plus ou moins avec du récent cette fois-ci, très récent même. Rec 3 est sorti début Avril 2012, le 4 plus précisément. Je suis allé bien évidemment le voir le jour de sa sortie en salle. Ce titre donne une toute autre version du film original, en effet, ce troisième opus et qui ne sera pas le dernier je vous le divulgue (Plus d'informations en bas du message), n'a strictement rien à voir avec les deux premiers. REC 3 : Genesis est un autre film, une autre version puisque non seulement nous sommes dans l'horreur, mais il y a également un autre genre de présent qui m'a surpris et qui, bon, n'aurait peut-être pas dû avoir sa place, la comédie.. Le problème, c'est que certes le film peut s'avérer assez plaisant mais il y a eu un peu trop de changements inégaux.

Les méchants, ahhh les méchants, on reste dans le classique avec les cadavres se nourrissant de chair humaine ! Sauf que le principe de base n'est pas vraiment le même que le mort-vivant, on pourrait peut-être parler d'infectés ici, du moins si on se base sur les deux premiers volumes. Tiens, ça tombe bien, j'en ai pas encore parlé dans le dossier voire à peine ajouté un mot dans le premier sujet, profitons-en donc pour vous faire découvrir les différences entre un mort-vivant et un infecté. (Même si TTC en a ajouté une couche également en me répondant à mon sujet).

Infecté ou Mort-vivant ?

Comment reconnaître un mort-vivant d'un infecté ? Suivez les étapes ci-dessous et vous aurez à peu près le nécessaire afin d'en faire la différence, ce n'est pas bien difficile même si cela peut jouer la confusion, vous allez comprendre parce qu'on ne peut pas s'y faire au premier coup d'oeil.

Le Mort-Vivant :

- Le mort-vivant, à la base et pas tous le temps je précise de suite, comme on peut principalement en voir dans les films du célèbre réalisateur du genre Georges A. Romero, on ne sait pas trop d'où il sort. Comment a-t-il pu revenir d'outre tombe, les différentes causes de l'épidémie ? On ne sait pas grand chose à son sujet, juste qu'il est là, qu'il déambule, qu'il bafouille des choses totalement incompréhensibles, en quête de chair fraîche. Malgré les quelques hypothèses émises, c'est pas vraiment clair au niveau de son origine.

L'Infecté :

- D'ou son nom, l'infecté concerne un individu étant malade dû à un virus. Mais celui-ci peut-être trompeur puisque l'infecté peut très bien tituber comme le mort-vivant, ou bien courir comme un véritable enragé (Ce cas là est le plus adéquat de l'infecté en général). Le but est le même, se nourrir de chair fraîche, ce cas là est donc plus hardcore en lui ajoutant la course. Ne pas oublier également le hurlement à vous faire péter les tympans, une simple vue sur une quelconque proie, vous entendez un hurlement et des pas qui se rapproche de plus en plus, c'est sûr et certain, vous aurez affaire à un infecté.

Voilà, je pense que vous avez au moins le nécessaire pour en faire la différence, si ce n'est pas le cas, vous pouvez toujours venir poser vos questions ou apporter des remarques, chose que je prendrais avec grand plaisir =D

Alors.. REC 3 ?

On apprend par le biais du scénario que le premier facteur de la contamination vient d'une morsure d'un animal. Pas très crédible comme information mais si on se base avec le type d'infection des deux premiers, on tombe encore sur des infectés, comme je l'ai déjà évoqué plus haut.

Voilà, alors REC 3 possède sa dose de gore, avec l'infection, la charcuterie, des litres et des litres de rouge. Une dose d'humour, oui c'est plutôt rare, et je pense même qu'on peut atteindre le ridicule avec certaines scènes, y'aura toujours du nouveau dans ce genre de film, c'est peut-être pas une mauvaise idée mais parfois, il y a de l'abus.

Attention ! Pour ceux qui ont déjà vu le premier ou le deuxième film, la scène se passe grâce à un caméraman qu'on suit dans tous le film.. Dans le troisième, NON ! Grosse erreur et grosse déception ! Le début, la caméra y est même si l'introduction est d'une inutilité sévère, le scénario progresse et quelques minutes après le cataclysme, ça part dans tous les sens, la caméra est tombé et l'action n'est plus suivi avec cet objet, ça a sûrement gâché le plaisir de certains fans, puisque l'ambiance y est enlevé, les frissons ont disparus, nous revoilà en action dans un film classique et nous tomberons même dans un gros film parodique, on pourrait supprimer le titre du film et le remplacer par un autre puisque la licence n'a quasiment plus de rapport avec le thème abordé. Comme je disais, il y a du ridicule, vous en voulez ?

Spoiler: Montrer
- Deux hommes déguisés en chevalier.
- Un infecté tué avec une sorte d'outil de cuisine assez improbable.
- Un prêtre qui récitera la bible pour immobiliser les infectés.
- Une mariée sachant manier une tronçonneuse comme si elle savait le faire toute sa vie !


Bref, ben... Voilà quoi.. Quelle motivation débordante, c'est dingue ><

Avis

Un épisode fun. REC 3 n'a rien à voir avec les deux premiers films, vous pouvez très bien le regarder sans avoir vu les deux autres. Une touche d'humour y est apporté, aussi grotesque soit-elle vous me direz, mais pourquoi j'ai aimé ce film !!! Une dose de dépeçage peut parfois me faire du bien, sûrement cet effet qui m'aura conquis, et sur grand écran au cinéma ! :bave:

Le final m'a plu, puisque avec les situations proposées, il fallait très bien en terminer de cette façon.. C'était la meilleure solution sûrement et cet esprit chevaleresque, juste énorme !

J'avais donc énoncé que REC 3 ne serait pas le dernier film. Un REC 4 est en préparation, avec un champs d'action intéressant à suivre, un final même de la licence REC ? Je n'ai pas vu les infos sur le sujet mais vu le titre émis, je suppose que oui => Apocalypse. Vous avez copié Resident Evil bande de gros malins !



Prochain Film

Un indice, vous voulez vraiment un indice ?

Nan ! Vous n'en aurez pas ! Puisque cette fois-ci je propose quelque chose de nouveau et je compte sur la communauté pour la suite.

- Je souhaiterai faire un autre sujet avec la participation d'un autre membre, vous pouvez très bien être plusieurs. Cela renforcera les liens entre fans du genre ! Donc si un membre a un film à proposer, que ce film, je l'aurais vu ou non (Puisque j'essaierai de le voir si ce n'est pas le cas), j'aimerai bien réaliser le sujet du film choisi avec ce ou ces membre(s). Et faudra bien évidemment qu'il me plaise, sinon je n'aurais pas trop de motivation, vous m'excuserez ^^

Alors, à vos archives et si dans 1 mois, je n'aurais guère de proposition, j'en ferai un tout seul.. Dans mon coin..


Edit : Liste d'éventuel film à réaliser avec d'autres membres

- The Hitcher (Version 1986 et remake de 2007 ?) avec Ichigo
- La Maison de Cire (Remake de 2005) avec Youstonn

_________________


Dernière édition par Yosuke le Mar 24 Avr 2012 00:08, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Dossier Horror de Yosuke
MessagePosté: Lun 23 Avr 2012 22:39 
175 000 000 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Fév 2010
Messages: 1115
Bonjour.

[Rec]³ Génesis de Paco Plaza

Wouh ! Quel scénario ! J'en redemande ! Bon fini l'ironie mon premier film de cette année s'est soldé par une déception. Mis à part que tout est prévisible, que le film ne fait absolument pas peur, et que sans mes potes qui étaient soit mort de rire soit mort de peur je n'aurais pas ri une seule fois que pourrais-je dire d'autre?
En fait le truc le plus marrant c'est que j'ai vu le film avec la moitié de ma classe et que y'avait que nous dans la salle. Ça c'était marrant. Mais sinon c'est un film de zombies comme les autres j'ai envie de dire...

Pourtant j'avais entendu beaucoup de bien des premiers Rec surtout du premier, mais celui là était vraiment une daube comme on peut le dire. Bon là une fois je joue sur les mots. Enfin quoi que. Parce que avec plein de personnages présentés dans le film j'en attendais tellement plus, mais encore une fois je me retrouve devant un film rempli de gore et avec aucune ambiance... dommage alors que c'est le plus important dans un film du genre.

Fin ceci dit si vous avez des potes marrants, balançant des vannes et parlant avec vous et qu'on vous paye votre place ça peut contrebalancer le film. Mais sinon passez votre chemin.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le dossier Horror de Yosuke
MessagePosté: Mer 25 Avr 2012 10:52 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Déc 2007
Messages: 1624
Localisation: Comme la vérité, ailleurs.
Yosuke a écrit:
The Mist
Avis
Un bon film. D'abord le scénario qui intègre la peur avec ces créatures puis, les autres éléments qui faut se méfier. Dans la survie, il n'y a pas que les créatures qu'il faut éviter, mais de nous-même, les humains ! C'est assez improbable mais c'est la vérité. Le côté personnage reste un peu banal et surtout les scènes atroces de ces pauvres gens, le maquillage est réussi notamment impliqué lors des passages des créatures qui ne font pas que massacrer, mais contaminent également. Enfin, le final, d'une tristesse épouvantable pour le protagoniste alors qu'il suffisait de quelques minutes, voire une grosse poignée de secondes.. Juste épique !

Olà ! Je passais par là je vois qu'on dit du bien du film je ne peu pas m'empêcher de venir mettre mon grain de sel. Vous me connaissez.
Le film en lui même est très bien. Troisième adaptation d'un livre de Stephen King par Frank Darabont après la rédemption de Shawshank et la Ligne Verte. Le premier était adapté d'une excellente manière puisque je n'ai que peu de souvenirs de la nouvelle alors que j'aime beaucoup le film qui magnifie cette histoire. Le seconde était très bon bien qu'un peu conventionnelle. Pas assez de détails mais il est vrai que le livre est un bon petit morceau. Maintenant on repasse à une nouvelle celle de Brume donc. En fait tout le long du film c'est plutôt bien réalisé et sans transcender le livre Darabont livre une adaptation correct et sympathique au visionnage, seulement voilà.

En changeant la fin, en dénaturant l’œuvre mais en dénaturant le caractère mystérieux du récit il pourri son film. Parce que oui, un film peut être bien si la fin déçoit c'est tout le reste qui en pâti. Du coup je mettrais bien des spoilers. Je parlerais en premier de la fin du film et ensuite celle du livre, vous voilà prévenu.
Spoiler: Montrer
Dans le film on a donc la voiture qui tombe en panne d'essence et le père qui tue tout le monde, y compris son fils, sauf lui ne lui restant plus de balles. Sur cela les soldats arrivent et le brouillard se dissipe. Non seulement c'est pas très cohérent, les soldats sont capables de résister aux monstres qui se déversent du portail (vive l’Amérique), mais en plus on perd tout le côté horrifique et mystérieux de l’œuvre originelle.
A savoir dans la fin ils n'ont plus d'essence, ils sont arrêté dans un motel et David se contente d'inscrire ce qu'il s'est passé en précisant qu'il n'a pas assez de balles pour que chacun se suicide.

Si on peu donner au film de tomber dans de l'horreur psychologique sur la fin je dois avouer que je ne l'ai pas du tout aimer. Tout au long de l'histoire on est toujours dans le mystère dans l'inconnu, on se demande ce qui se passe on a des éléments de réponses mais non certain. Le talent d'un Stephen King c'est de toujours laisser une grosse part d'inconnu au lecteur et dans le film on coupe totalement cela en donnant une fin. En soit cette fin peut être apprécié je dis pas, mais je trouve cela dommage de donner une résolution à cette histoire qui est brumeuse du début à la fin. Le fait de laisser le lecteur/spectateur dans l'expectative et qu'il se forge lui même sa fin avec les éléments donnés, possède une plus grande force que de taire l'imagination en mettant une scène efficace mais au combien prévisible. Oui parce que je l'ai pas dis mais la fin est prévisible. Quand on voit le personnage pleuré pendant 3 minutes au bout d'un moment on se dit qu'il doit y avoir quelque chose.

Donc en gros certes c'est un film sympa, mais la fin a bien trop dévié du livre pour que ça me plaise.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Dossier Horror de Yosuke
MessagePosté: Jeu 10 Mai 2012 16:21 
55 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Mai 2008
Messages: 583
Localisation: Into the Wild
Hop, également un commentaire sur The mist !

Tout sur l'histoire a déjà été dit, pas grand chose à rajouter donc. C'est vrai que j'ai bien aimé à quel point l'on nous montre ce que peut faire l'être humain dans la panique. Même si j'ai trouvé les effets spéciaux parfois un peu à la limite comme par exemple lorsque qu'une tentacule passe en dessous du portail du garage du supermarché. Mais on oublie ça vite par l'histoire contenant beaucoup de suspens. Ce que j'ai aussi bien aimé c'est le côté survie. Genre quand l'on choisit dans nos têtes un personnage qu'on aimerait ne pas voir mourir dans la brume et au final qui se fait emporter par les tentacules monstrueuses. J'avais regarder ce film dont j'ai acheté le DVD avec des potes, et il a fait forte impression. Une fin comme ça on en a pas l'habitude d'en voir, bien tout le mal que tu as pu dire dessus Keisuka, c'est d'une telle tristesse qu'on met du temps à s'en remettre.

Donc, bon film, merci pour cette présentation Yosuke, ne lâche pas ce dossier, il est vraiment bien réalisé, mais bon en attendant il n'y a toujours rien sur "La colline a des yeux" :D.

_________________
Image
"Laissez croire au peuple qu'il gouverne et gouvernez-le !
Ratatat/Patrice/Youssoupha


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Dossier Horror de Yosuke
MessagePosté: Dim 5 Mai 2013 22:46 
350 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juin 2009
Messages: 1870
Localisation: Insanity
En attendant de voir avec l'admin bisounours pour poursuivre le thriller prévu : Hitcher.

J'avais débuté une autre fiche du film Evil Dead. Il s'agit du film original et comme le remake est arrivé (Et moi qui croyait que c'était la fin du mois XD), j'attends de le voir cette semaine et débuter la préparation d'une fiche, pour établir les comparaisons entre les deux films, en bien je l'espère sincèrement et peut-être en mal.

En gros, c'est un peu une réservation alors évitez d'en faire un topic (De toute façon, ça m'étonnerait vachement que quelqu'un le fasse donc).

Merci.

_________________


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Dossier Horror de Yosuke
MessagePosté: Mer 8 Jan 2014 23:52 
350 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juin 2009
Messages: 1870
Localisation: Insanity
Evil Dead


Image




Synopsis

Mia a déjà connu pas mal de galères dans sa vie, et elle est décidée à en finir une bonne fois pour toutes avec ses addictions. Pour réussir à se sevrer de tout, elle demande à son frère David, sa petite amie Natalie et deux amis d’enfance, Olivia et Eric, de l’accompagner dans la cabane familiale perdue au fond des bois. Dans la cabane isolée, les jeunes gens découvrent un étrange autel, et surtout un livre très ancien, dont Eric commet l’erreur de lire un passage à haute voix. Les plus épouvantables des forces vont se déchaîner sur eux…

Une nouvelle catégorie va se déchaîner dans le dossier. Après ce laps de temps qui s’est avéré en fin de compte incroyablement long, il était temps de revenir aux sources et de compléter une fois de plus ce dossier. Pour ma part, je ne trouve plus trop le temps de m’y remettre mais comme j’avais bien annoncé qu’il y aurait des news à certains endroit du forum, elles finiront par se pointer même si la patience sera le défaut clé concernant ces nouveautés. Bref, go !

De la cure de désintox’…

Si l’on replonge dans les origines, Evil Dead est sorti en 1981. Ce film a connu une suite de deux épisodes tout aussi horrifique que comique. En 1987 avec Evil Dead 2 et en 1993 avec Evil Dead 3 : L’armée des ténèbres sachant que concernant ce titre, il y a une petite description plus haut. Le film du sujet sera à la base le remake sorti en 2013 avec quelques clins d’œil ou comparaisons avec l’original.

Tout d’abord, l’idée de l’introduction est très bonne. On se met directement dans l’ambiance et ça nous montre à quel genre de problème sera confronté le groupe de jeune, protagoniste du film et aussi surtout à quel genre de contenu effroyable le spectateur aura droit s’il n’a pas vu le film d’origine. D’ailleurs en parlant de ce dernier, je me rappellerais toujours de la coupe de cheveux improbable de Bruce Campbell (Ash) au lancement du film. D’un bol à une nouvelle teinture tout aussi classe qui lui ira à merveille pour conclure le tout premier film… Hum, revenons à nos moutons. Suite à l’intro’, la découverte des protagonistes qui restera un grand classique dans ces genres de film. C’est-à-dire, jeunes dont un beau gosse, un mec/fille muet(te) ou généralement le personnage désigné comme étant le second héros, une belle blonde qui ne pense qu’à s’envoyer en l’air et une autre, typiquement coincée comme jamais ! Pis après, s’il faut toujours de la chair fraîche, libre à eux d’ajouter des jeunes gens qui connaîtront un destin tragique. Pour ma part, ça me convient pleinement ! M’enfin, la raison de leur présence dans ces bois est différente de ces jeunes du film de 81. Non, parce qu’il ne s’agira pas de vacances entre potes mais plutôt un moyen pour qu’un certain personnage puisse sortir de ses problèmes de vie d’où le titre de cette première partie du sujet. Sauf que, tout ne se passera pas comme prévu..

… A la sorcellerie ?!?

En effet, ce titre apporte un nouveau genre au dossier. Mais ce qui m’intéresse, c’est l’ampleur qu’elle peut proposer au spectateur. De la sorcellerie de base pour des blagounettes entre amis (En gros, elle sert à rien et vous perdez votre temps inutilement) à celle allant jusqu'à évoquer les termes les plus redoutés (Démons ancestraux, Lucifer et plein d’autres encore mais dans tous les cas, selon l’interprétation, ça peut devenir dantesque !). Evil Dead possède justement un niveau d’épouvante à l’extrême, un maléfice vraiment dévastateur qui ne laisse rien derrière lui à par des cadavres ayant subis d’énormes atrocités. On y arrive justement, à ce fameux livre, le.. Merde… Necronomicon, j’essaye de tête alors zou ! Un livre qui sera le point de départ des futurs catastrophes dans ces bois. Tout en combinant les problèmes de la jeune fille qui s’amplifient et avec la belle connerie d’un personnage ayant libéré les forces démoniaques à partir du livre maudit, on obtient un résultat grandiose mes amis, c’est tout bonnement jouissif, un régal pour les yeux !

1981/2013

Le point central du film reste mis à part le livre maléfique, la fameuse cave qui ne fallait en aucun cas laisser de côté puisque elle apporte justement une dose de suspense supplémentaire surtout que le démon y sera bien planqué pendant un léger moment. On se souviendra également des scènes jouées avec cet élément du décor et la voix du démon prenant possession des jeunes gens, à la fois glauque et fun. La scène dans les bois avec le double malveillant, l’intensité des dégâts qui ne font que s’accroître minute après minute. Aucune faiblesse, l'épouvante est au rendez-vous et nous offre de quoi se calmer un moment. C’est dans ces moments-là qu’on doute que le final soit tout aussi bon que l’intégralité du film mais non, on a droit à un final bourrin respectant assez bien certains éléments du film original tout en ajoutant ce clin d’œil du deuxième et troisième opus, l’arme qui est mise en avant, je pense que pour les connaisseurs, il savent très bien de quoi je parle.. Héhé.. Mine de rien, il y a 30 ans d’écart entre le film original et le remake. De pouvoir comparer une fois de plus certains éléments comme le maquillage qui est une réussite à mon goût, bien envoûtant et effrayant à souhait. Puis d’autres qui resteront logique en termes d’améliorations depuis 81 concernant les effets etc.

Avis

Evil Dead est un film vachement plaisant. Ayant découvert les origines à 12-13 ans et de pouvoir y remettre un pied à 20 ans, ça m’a fait plaisir. Il respecte correctement les éléments clés, retransmet cette ambiance folle dans ces bois, du moins derrière ces planches de bois. Ce film ajoute une bouffée d’air frais en plus, une aventure encore plus palpitante en proposant un début de scénario bien trouvé et intéressant à suivre. Sans oublier que ce film est bien plus sanglant, y’a pas à hésiter (Le final résume parfaitement le mot « gore »). S’il n’y avait pas eu la sortie d’un film en août que j’ai vu récemment, Evil Dead aura été le meilleur film d’horreur de l'année selon moi. Il vaut largement le coup, alors ceux qui n’ont pas encore été tenté, n’hésitez pas une seule seconde ! M’enfin, je n’ai pas trop vu les critiques et je n’ai pas encore eu la curiosité de voir mais j’aurai aimé savoir si parmi vous ayant grandi et ayant vu si possible ce film sorti en 81 à la base à mon âge actuellement à peu près, de découvrir vos avis, tout simplement.

PS : J’en suis sûr qu’il y a un membre qui va voir ça et se dire, bah mazette, il serait peut-être temps ^^

Prochain film

Vote du public !

Un film à proposer ?

A bientôt :)

_________________


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Dossier de l'Horreur/Epouvante
MessagePosté: Ven 14 Fév 2014 11:06 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2014
Messages: 9
Localisation: le seul homme d'amazon lily...
Bonjour à tous,

Fan de films d'horreurs depuis bien longtemps, je viens ajouter ma (modeste) contribution à ce topic..

Quelques films d'horreur incontournables...

SHINING (1980) : de stanley Kubrick avec Jack Nicholson et Shelley Duvall. Classique du genre, avec un grand Jack Nicholson (comme toujours..) et un huit clos permettant un travail intéressant du réalisateur sur l'isolement et la folie...

Rosemary's Baby : de Roman Polanski. Une ambiance étouffante et malsaine, rarement atteint par un film d'horreur..que du bonheur.


Massacre à la tronçonneuse : de Tobe Hooper. Un film petit budget qui est devenu l'un des grands classiques du genre, encore une fois basé sur une ambiance étouffante.

Voilà, déjà 3 grands films à voir et revoir....


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Dossier de l'Horreur/Epouvante
MessagePosté: Sam 15 Avr 2017 20:25 
Cryptkeeper
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Oct 2004
Messages: 1145
Localisation: En train de se balader à poil dans la morgue
Pour ceux qui me connaissent j'aime le film d'horreur et j'aime fouiller dans les tréfonds du forum. Yosuke je me permets de déterrer celui-ci.

Je vais analyser tout les films d'horreur de ma petite vidéothèque mais tentons bien de faire aussi bien que le créateur de ce topic.

J'éditerais donc ce message dans le courant de la semaine avec ce film dont voici les indices, si vous le trouvez je vous offre une nuit en cercueil privatif*:

-film d'horreur de mon genre favoris (forcement)
-les bronzés 2
-les plus grands méchants de beaucoup de films sans imagination ou presque
-evil deads

*le cercueil restant fermé avec vous à l'intérieur évidement, ça porte malheur de déranger le repos éternel

_________________
C’est en creusant sa tombe que KDZ est tombé sur les règles du forum et une horde de zombies assoiffés de cervelles .


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Dossier de l'Horreur/Epouvante
MessagePosté: Sam 15 Avr 2017 22:51 
Gardien des Secrets de la Mégastructure
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Nov 2004
Messages: 4510
Localisation: Le cosmos... est... mon campement
Moi ! Moi ! Moi !

J'ai trouvé ! C'est "les Nazis font du ski". J'ai trop hâte de récupérer mon cadeau.

PS: Faire un comeback après plusieurs mois d'absence (c'était déjà un comeback la dernière fois) sur une blague aussi naze, c'est quand même loin d'être classe ^^, mais tellement irrésistible.

PS2:
Spoiler: Montrer
Dead Snow est bien sûr la bonne réponse, enfin j'espère. Sinon je passe pour un glandu ^^.

_________________
Image
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête avant de poster.


Un an déjà
+
Fullmetal Epic


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 messages ]  Aller à la page [1], 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com