Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 

LE jeu vidéo définissant le mieux l'univers de Yasumi Matsuno ?
Tactics Ogre : Let Us Cling Together 0%  0%  [ 0 ]
Final Fantasy Tactics 40%  40%  [ 2 ]
Vagrant Story 20%  20%  [ 1 ]
Final Fantasy XII 40%  40%  [ 2 ]
Crimson Shroud 0%  0%  [ 0 ]
Nombre total de votes : 5
Auteur Message
 Sujet du message: Crimson Shroud
MessagePosté: Ven 1 Fév 2013 15:34 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
Image


L'un des derniers projets en date de Level-5, Crimson Shroud est un RPG très original dans la manière avec laquelle il reviendra à la base même du genre, celle du jeu de rôle de plateau ou des fameux livres dont vous êtes le héros. Développé par un bonhomme de grand talent, Yasumi Matsuno, entre autre vil responsable de monuments du RPG japonais tels que la saga des Tactics Ogre, du génial Final Fantasy Tactics ou encore du plus que mythique Vagrant Story, les joueurs ayant pu s'extasier et jouir des univers de Matsuno y retrouveront parfaitement son empreinte. Une orientation de ces jeux très marquée d'un style graphique particulier et immédiatement identifiable, dans laquelle se mêlent conflits et manigances politiques riches, implication trouble de l'Église et d'une religion impliquant l'existence d'un Sauveur très semblable à ceux de nos religions monothéistes, un contexte médiéval lorgnant du côté du monde occidental et une mise en scène d'inspiration plus ou moins théâtrale.

Nous retrouvons ces grandes lignes directrices dans Crimson Shroud, bien que, et là pourrait être le plus grand défaut du jeu, le tout reste très sommaire. En effet, ce RPG s'intègre dans une compilation d'autres jeux du nom de Guild 01, tous très différents les uns des autres, et tous très brefs (entre le jeu de shoot Liberation Maiden, et une espèce de jeux de puzzles Aero Porter). Ces trois-là étant disponibles en dématérialisé pour moins de 8 euros le jeu sur l'eshop Nintendo de la 3DS, il en ressort toutefois une impression de travail de commande sans réelles ambitions. Ce qui s'avère bien dommageable en ce qui concerne Crimson Shroud, tant le monde proposé, le gameplay devenant vite additif et la patte artistique toujours autant magique de Matsuno aurait pu faire de cette expérience un moment mémorable. Néanmoins, Matsuno se fait clairement plaisir à la réalisation de ce jeu et parvient à nous offrir et à aller au bout de son idée en nous proposant cette petite poignée d'heures d'exploration pour un moindre coût.

L'histoire nous permet d'incarner trois mercenaires, Giauque le bretteur, Lippi l'archer et Frea la mystique, qui, lors d'une de leur mission, se retrouveront à explorer sous les ordres d'un Comte local une étrange et très ancienne ruine (aux faux airs d'une Léa Mundis...) dans laquelle sommeillerait le mythique Crimson Shroud, antique artefact apparu dans un monde sans magie il y a de cela mille ans et ayant donné naissance à une quantité croissante d'objets dérivés de celui-ci répandant l'utilisation de la magie sur tout le continent. Et si d'aucun prétendent que l'origine du Crimson Shroud n'est en réalité qu'un don de Dieu aux Hommes, d'autres, tenus au silence par l'Eglise, murmurent l'objet proviendrait plutôt des mains du Diable pour tenter l'être humain.

Nous nous enfonçons donc dans les méandres de ces ruines où squelettes, gobelins, minotaures, spectres et dragons se tiendront près pour nous accueillir de manière bien désagréable. Tous les personnages, héros comme monstres, sont représentés sous forme de figurines, figés sur leur socle et totalement immobiles que ce soit durant les phases d'exploration ou de combat. Nous déplaçons de salle en salle à partir d'une map sur laquelle seront clairement identifiées les cinq/six salles visitables par étage, et chacune de ces salles abritant soit des monstres prêt à en découdre, soit des trésors ou des portes fermées qu'il faudra déverrouiller en fouinant à gauche à droite. Avec une plongée dans cette cité qui se révèlera de plus en plus sombre et étrange et durant laquelle tous les personnages gagneront réellement en épaisseur et en intérêt sur un laps de temps très court.
Comme dit plus haut, le parallèle qu'on pourrait faire avec Vagrant Story reste très fort. Autant dans l'allure de la cité, que dans la ressemblance de certains personnages et du bestiaire.

La plus grande particularité du titre vien de son gameplay se voulant inspirer jeux de rôle papier. Un grand nombre de choix sera affecté par un lancement de dés. Réussite d'une attaque, efficacité d'une attaque surprise, gain de stats, chance d'éviter un piège suite à une décision malheureuse du joueur, ... Un système mêlé à un autre plus classique de combat au tour par tour qui se sera avéré très vite assez accrocheur. Je ne vais pas partir dans les méandres du reste du système de personnalisation des personnages, mais ça reste suffisamment complet et primordial pour s'obliger à passer de longs moments à gérer son inventaire de la meilleure façon possible, histoire ne serait-ce que de gagner un seul point supplémentaire dans la stat désirée. Car l'absence de niveau et d'expérience rend obligatoire la recherche à travers les objets récoltés de gains de force et d'apprentissage de techniques et magies qui nous seront plus qu'utiles lors de notre progression. Y a de quoi faire dans les menus entre les combats en somme !

A la fois un défaut et une qualité que j'aurai ressenti dans ce jeu, la narration. De très bonne qualité mais très lourde. La quantité de texte est énorme, décrivant la moindre de nos actions, décortiquant dans les moindres détails les recoins d'une pièce dans laquelle on sera amené à pénétrer, il faut être prêt à se taper des pages et des pages de textes, et en anglais, avant de se lancer dans ce jeu. Les dialogues eux-mêmes sont directement intégrés dans les parties narratives et descriptives de la même manière que dans un roman. Pas de bulles, pas d'encadrés accompagnés d'un joli sprite du personnage qui s'exprime, rien ne permettant d'alléger les textes. Il faut vraiment s'y préparer et pouvoir jouer dans de bonnes conditions, au calme sans courir le risque d'être dérangé et de perdre le cours du récit. Ce qui m'est arrivé de nombreuses fois.

Ce jeu reste toutefois très intéressant et accessible au vu du prix, si tant est que l'on soit conscient du contenu et des problèmes que ça engendrera pour de très nombreux joueurs. Pas de textes en français, peu d'action et de dynamisme, mais un univers étouffant et des personnages qui sauront le faire vivre. A noter également la présence d'un New Game + qui allongerait la durée de vie et apporterait de nouveaux éléments dans la trame, mais je ne m'y suis pas essayé pour pouvoir le juger.


_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Crimson Shroud
MessagePosté: Ven 1 Fév 2013 18:54 
Chasseur de Rêves
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Nov 2004
Messages: 2571
Localisation: Nulle part ailleurs
Le sondage est ignoble !

Parce qu’il n’y a pas que Matsuno dans ces RPG, en général on a la trinôme Sakimoto (avec des fois Iwata), Matsuno et Yoshida (dont les illustrations sont toujours magnifiques, d’ailleurs ce dernier joue un grand rôle dans l’intérêt que je porte à Bravely Default).

Alors pour ta question on peut soit prendre en considération les trois soit seulement Matsuno alors je pense que je ne vais prendre que le côté scénaristique pour Matsuno puisque tu le cites clairement, et je répondrai alors FFT bien sûr. J’ai hésité avec Vagrant Story mais je me suis dit que c’était une hésitation surtout due à l’ambiance (dont la superbe OST de Sakimoto) et non pas au scénario lui-même.

cielo a écrit:
Comme dit plus haut, le parallèle qu'on pourrait faire avec Vagrant Story reste très fort. Autant dans l'allure de la cité, que dans la ressemblance de certains personnages et du bestiaire.

Peut-être pour la ressemblance graphique mais Il y a également et d'après ce que j'ai vu un parallèle scénaristique très fort avec FFT et cette histoire d’artefact qui est un don de Dieu pour l’homme et le rôle de l'église, ça ressemble quand même pas mal aux Zodiac Stones.

Sinon un RPG basé sur les JdR plateaux je dois dire que je ne suis pas très chaud, d’après le trailer (et on sent bien que c’est un trailer d’un RPG Matsuno), le jeu ne me parait pas très dynamique et j’ai beau être un nostalgique je ne suis pas du tout un grand fan des JdR plateaux, d’ailleurs les RPG où on a du texte qui défile avec toujours la même image en fond (ce qui est le cas dans ce RPG, corrige-moi si je me trompe) ça ne plait pas trop, d’ailleurs je garde un mauvais souvenir de Wild Arms 4 rien que pour ce style de mise en scène (qui est assez présent dans les Visual Novels, les afficionados me corrigeront également si je dis des bêtises).

Enfin, je l’essayerais peut être rien que pour Matsuno et si j’accroche je referais un tour par là. Merci pour la présentation.

_________________
Image
Lezard Valeth a dû maitriser les mystérieuses règles du forum... pour pouvoir déchiffrer la Pierre Philosophale.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com